Partagez | 
 

 I'm gonna make you sweat (ft Mercy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amadeus ChoHumain modifié
avatar


Présentation - Liens - RPsPhoneInstagram


Mastermind Excello ; The Hulk
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
* Intelligence d'un super-ordinateur

*Hulk : force absolue ; endurance illimitée ; quasi-invulnérabilité ; facteur d’auto-régénération ; immunité aux maladies ; résistance accrue aux poisons ; vitesse sur-humaine ; vieillissement ralenti ; des sauts sur-humains ( ~ manipuler et émettre de l’énergie/radiation gamma ~)
Nando Blink
436
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I'm gonna make you sweat (ft Mercy)   Mer 2 Aoû - 23:32


I'm gonna make you sweat
Ft. Amarcy & Sangdo

Les semelles crissaient sur le parquet, l’air s’emplissait de sueur, la température montait peu à peu tandis que des essoufflements s’installaient dans cette salle d’entraînement que les jeunes danseurs connaissaient par cœur. Avec ses murs blanc crème, ce sol constamment propre et ce miroir couvrant tout un mur, il était difficile de s’imaginer que le lieu était là depuis un moment. Y rentrer pour la première fois était un peu comme découvrir un appartement pour la première fois. On trouvait ça étonnement neutre, sans personnalité, sans indice des souvenirs ancrés en ces murs. Et pourtant, il suffisait d’une seule séance pour réellement comprendre pourquoi certains y passaient des heures et des heures, un peu comme un lieu de repère lorsque les journées se faisaient trop suffocantes. C’était un endroit où chacun pouvait laisser aller les mauvaises ondes de ce corps, une salle d’où rien ne sortait et où l’on pouvait danser jusqu’à en perdre la notion du temps, de la réalité. Celui qui y pénétrait se retrouvait inexorablement coupé du monde et c’était bien là le but premier. Le temps d’une séance de sport, de danse, ou d’une simple réunion, on pouvait oublier l’extérieur, les gens, la famille, les étrangers que l’on voyait tous les jours. On restait dans cette bulle aux odeurs acres de transpiration et aux sons de souffrance presque agréable pour le corps. Ils s’y donnaient à fond, repoussant leurs limites pour finalement se retrouver apaisés, détendus et l’esprit serein.

Grognant tour à tour, partagés entre douleur et rire, un duo demeurait en ce lieu bien après les dernières répétitions de danse hip-hop auxquelles ils s’adonnaient ensemble. Bourreaux de travail, Nando et Amadeus persistaient à rester tard, continuant leur entraînement pour répéter les diverses chorégraphies, se muscler, s’étirer mais aussi et surtout passer du temps ensemble et se marrer. En position de pompes, les deux coréens gardaient les dents serrées, à l’instar de leurs abdominaux, puisqu’ils étaient en pleine séance de gainage, le tout sous le regard amusé de Sangwoo qui comptait les secondes à haute voix. « Laisse tomber Ama, tu vas lâcher avant moi. » lança le perceur, tenta lui aussi de rester en position malgré la douleur qui s’installait dans ses muscles. « Lâcher ? Je lâche jamais moi. » rétorqua le plus jeune en se mordant la lèvre alors qu’il se concentrait pour bien respirer et ne pas perdre à ce petit jeu auquel ils s’adonnaient souvent. Deux gamins aux corps musclés et ruisselant de sueur. Eternel paradoxe.

Laissant échapper un énième râle et une insulte en coréen, Nando finit par déclarer forfait face à celui qu’il considérait pourtant comme un enfant. « Tu gagnes pour cette fois maknae, mais t’y habitues pas trop. » lâcha-t-il en ouvrant sa bouteille d’eau pour se désaltérer après cet effort, avant de s’installer à côté de Sangwoo, visiblement agacé d’avoir perdu face à quelqu’un de plus jeune… ou d’avoir tout simplement perdu. Il n’était pas connu pour être bon perdant mais cela n’empêchait pas Amadeus de prendre un malin plaisir à lui lancer des défis surtout lorsque cela impliquait de comparer leurs capacités physiques. Les deux hommes pouvaient se montrer très superficiels quand il s’agissait de mettre leur corps en avant. Très endurants, ils étaient capables de cumuler défis physiques sur défis, dans le simple but de faire les coqs et de finalement annoncer le vainqueur de la journée. Amadeus avait beau avoir gagné cette fois ici avec l’épreuve du gainage, il savait bel et bien que son aîné était tout particulièrement résistant et fort dû à l’autre sport qu’il pratiquait en plus du hip-hop, à savoir la boxe. L’étudiant et son cerveau d’ordinateur n’était pas un combattant et ne pouvait donc pas se vanter d’avoir les mêmes capacités physiques que le perceur, mais il persistait à s’entraîner à ses côtés dans l’espoir de devenir aussi performant que celui qu’il appelait hyung.

De temps à autre, son frère Sangwoo les rejoignait, dansant parfois même avec eux mais il fallait bien avouer qu’il était encore plus doué en cheerleading. Avec son sourire angélique et ses cheveux colorés, il était dur de ne pas rester motivé lorsqu’il scandait ses slogans positifs et qu’il lançait des remarques taquines. Le jeune tatoueur avait beau sembler inoffensif avec sa taille fine et son attrait certain pour la mode, il ne faisait aucun doute – du moins cela Amadeus – qu’il devait avoir des ressources mentales plutôt conséquentes. Il suffisait de l’entendre parler pour comprendre qu’il était bon orateur et qu’il pouvait ainsi manipuler son monde avec aisance. Un charisme qu’Amadeus lui enviait, tout comme la relation qu’il entretenait avec son frère. Le trio ne se connaissait pas depuis très longtemps mais était rapidement devenu très soudé. Outre leurs origines similaires, il fallait dire que le courant était de suite passé. Les Blink avaient su le mettre à l’aise et se comportaient comme deux grands frères envers l’étudiant qui voyait en eux un reflet de sa famille disparue. Il restait cependant tout à fait inconscient de la relation réelle qui liait les deux hommes, et n’avait eu droit qu’au côté adorable et amical de cette étrange fratrie. Loin des remarques salaces et des gestes déplacés, Nando avait toujours eu un comportement attentionné envers lui, s’assurant qu’il mangeait bien, qu’il n’était pas fatigué mais aussi et surtout, le perceur prenait toujours un soin tout particulier à vérifier qu’Amadeus était heureux. L’étudiant était presque devenu une mascotte pour les deux artistes, véritable boule de bonne humeur et d’arrogance. A eux trois, il était difficile de ne pas se retrouver dans leurs délires… ou d’être complètement drainé de toute énergie rien qu’en les regardant et en les écoutant parler.

Amadeus s’était finalement levé, fier d’avoir gagné ce petit pari et tapa dans la main de ses deux comparses avant d’attraper le bas de son haut blanc pour s’essuyer le visage, leur laissant tout le plaisir de regarder son torse ruisselant de sueur – sans jamais se douter des idées perverses qu’il pouvait déclencher en eux. Attrapant finalement une serviette pour réellement s’éponger le visage et se sécher un peu les cheveux, il entendit la porte s’ouvrir derrière lui et se retourna, un large sourire aux lèvres. « Mercy !!! » s’était-il acclamé dès que la jeune femme entra, balançant sa serviette sur Nando, trop occupé à se rincer l’œil sur le jeune couple pour avoir le temps de râler.

Ignorant le binôme coréen, Amadeus avait attrapé le visage de sa belle entre ses mains pour l’embrasser. Il ne le savait pas encore mais effectivement, les Blink n’étaient clairement pas de ceux qui allaient critiquer leur relation. Se taper son frère, faire du roleplay au lit, être pickpocket et tuer des gens, ça avait le chic pour vous rendre ouvert d’esprit, étrangement. Il fallait juste qu’ils se contrôlent pour ne pas leur sortir toutes les idées sales qu’ils avaient en tête… et ça, des idées sales, Nando en avait des tas alors qu’il regardait tour à tour le postérieur galbé de la lycéenne et le dos apparaissant sous le t-shirt blanc d’Amadeus. Les choses qu’il aurait aimé leur faire s’ls avaient été aussi corrompus qu’eux. Oh oui, tellement de possibilité. Il se contenta donc de lancer un regard entendu à son frère, ne prenant pas la peine d’énoncer un seul mot. Il ne put cependant pas s’empêcher de glisser innocemment sa main sur la cuisse de son amant, serrant doucement pour contenir son envie de sauter sur Amadeus dans l’espoir de lui arracher ce t-shirt qui, due à la sueur, laissait entrevoir sa musculature déjà bien développée. Une vraie torture.

De son côté Amadeus n’avait d’yeux que pour sa petite amie et avait complètement occulté la présence des Blink, déplaçant ses mains dans les cheveux de Mercy, tendre et attentionné. « Désolé pour la transpi’. T’arrives juste après notre séance de muscu. » Il recula et se rapprocha du banc où traînait son sac, avant d’ôter son tshirt d’un geste en expliquant, « J’vais mettre l’autre. J’ai l’impression de porter du latex. » Bien évidemment, Nando ne manqua pas de se rincer l’œil, discrètement, feignant l’impassibilité comme il savait si bien le faire afin de ne laisser aucun doute dans l’esprit des deux jeunes. Il se contenta simplement de lancer un « Salut la miss. » à l’attention de Mercy, lui souriant gentiment et lui faisant un coucou de la main.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sarcastic princess
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Sorcellerie & manipulation des ombres comme son petit papa
Et Shades le gros lourdingue
Danny Rand, Joshua Foley, Sangwoo Blink
280
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm gonna make you sweat (ft Mercy)   Dim 6 Aoû - 16:24

I'm gonna make you sweatTOI, tu vas faire de la dance ? Je tournais sur moi-même pour regarder dans le miroir ma tenue. Bon, je n’avais jamais vraiment été du genre à faire attention à ce que je portais. je n’avais jamais été une fashion victime. Et je n’y connaissais rien en mode de toute façon. Mais cette fois je tenais à être… bien. Même si ce n’était qu’une tenue de sport. En quoi ça t’étonne Shades ? Je me retournais pour attraper le large sweat blanc sur mon lit alors que la créature était allongée juste à côté. A force, cette bestiole ne me faisait plus peur, bien au contraire. Je m’étais habitué à sa présence et je lui parlais le plus normalement du monde. Bon, cependant je faisais attention à ne pas lui répondre quand j’étais avec du monde. Vu que j’étais la seule à pouvoir le voir… clairement parler seule m’aurait fait passer pour une folle. Chose qui semblait probable, surtout quand on savait que ma mère était actuellement dans un asile psychiatrique. C’était connu la folie ça se donnait dans les gènes. Shades rigola légèrement avant de dire. Je pensais juste que le sport c’était pas ton truc. Peut-être mais j’ai toujours eu le rythme dans la peau, avais-je précisé en faisant quelques pas de danses au hasard comme pour imager mes propos. Ce qui ne manqua pas de faire rire le gobelin avant que je le suive dans son hilarité. Tu vas bien t’amuser surtout, ajouta-t-il en lançant vers moi mon sac à dos. J'acquiesçai avec un sourire radieux. J’avouais que je voulais surtout m’amuser et rire innocemment. J’allais passer un mon moment en compagnie de mon petit-ami et de ses amis. le mieux restait que nous n’allions pas avoir à nous cacher en plus. J’étais excitée comme une puce. Je fourrais rapidement dans mon sac quelques affaires pour me changer et une serviette. Je balançais sur mon dos le sac avant d’aller dans la cuisiner attraper une grande bouteille d’eau et la boîte dans laquelle j’avais mis des cookies faits du jour. Je savais à quel point Amadeus les adorait et avec les efforts que nous allions faire, on allait en avoir besoin. J’en avais prévu largement plus histoire que ses deux amis puissent en avoir aussi.

J’étais sortie rapidement avant de grimper sur mon vélo pour rejoindre la fameuse salle de danse. Je ne pus m’empêcher de me dépêcher tant j’avais envie d’y être. Je me précipitais dès que j’étais arrivée sur plus. Je vérifiais en même temps que j’étais à la bonne adresse en regardant le sms que mon coréen m’avait envoyé avec toutes les indications pour ne pas me perdre. Bon, visiblement, c’était le bon endroit. Bon, bon, bon. Je pris une grande inspiration avant de pousser la porte doucement comme si elle allait se briser, ou pour éviter de déranger quelque chose qui se passait. Je vis directement mon petit ami qui me faisait face et qui s’exclamait en me voyant. Je ne pus contenir un grand sourire en le voyant. Mon coeur rata un battement, bon sang… il était si…. arrrrg. Quand il fut vers moi je glissais mes mains sur ses omoplates et lova mon visage dans ses mains. Je me sentis presque fondre quand il posa ses lèvres sur les miennes. Tu m’as manqué, avais-je dit tout bas comme un secret qu’on pouvait se dire entre enfants. Il m’avait manqué oui. Je le voyais régulièrement, mais c’était plus fort que moi, dès qu’il n’était pas là, il me manquait. Je voulais toujours le sentir près de moi, sa présence me rassurait et il était devenu comme mon pilier. Je savais que je pouvais compter sur lui. Quand il s’excusa pour la sueur, je ne pus m’empêcher de rire légèrement. Ahhh, ça explique cette délicate odeur de fauve dans l’air, avais-je répondu avec un sourire taquin. Quand Amadeus s’éloigna je le suivis et… je me figeai quelques instants quand il retira son tee-shirt. Oh putain. Il était vraiment obligé de faire ça devant moi ? Putain, comme il était bien fait. Je ne me lassais pas de cette vision magnifique. Mais je devais rester zen. Je secouais la tête quand Nando me salua, je posai mon sac par terre, je souris avant de m’asseoir entre les deux frères. Je passais mes bras autour des épaules de mes deux ainés avant de plaquer une bise sur la joue de Sangwoo puis de son frère. Salut les vieux, avais-je dit en souriant. Alors que je me faisais pousser par le tatoueur qui faisait mine de grogner, ça aurait été crédible si seulement il n’avait pas été en train de rire. Puis je posais mes yeux sur le pierceur qui était autant couvert de transpiration que mon petit ami. Je me tournais vers Sangwoo avant de demander hilare Les enfants se sont amusés ? Les enfants se sont amusés et Nando boude d’avoir perdu. Je ris de plus belle, entrainée par la bonne humeur du coréen aux cheveux blond platine. Je me tournai alors vers celui qui avait visiblement perdu son défi. Je tendis les bras et l’entourai pour le câliner. T’as peut-être perdu, mais t’as gagné un câlin de réconfort ! Je souris innocemment, bien loin de me rendre compte qu’en faisant ça, je faisais une énorme connerie. Mais pour moi je n’avais que les amis coréen de mon coréen de petit ami… je pouvais leur faire confiance. Je posais une bise sur sa joue avant de me relever. J’attrapais mon sac pour sortir la bouteille d’eau et la boîte à cookies. Woooow ! COOKIES ! Après l’effort Sangwoo, prévins-je en tendant un doigt menaçant. Je me tournais vers Amadeus avant de rajouter. Ca vaut pour toi aussi.

Je finis par retirer mon sweat blanc, ne gardant sur moi que ma tenue de sport, ce qui voulait dire mon legging noir et la brassière de sport bleu azur. J’étais assez contente de cette tenue d’ailleurs, je me sentais à l’aise dedans. Et on m’avait conseillé de mettre un truc à l’aise pour danser. Je posais mon pull sur le banc alors que je sautillais gaiement vers Amadeus. On commence quand honey ? J’étais innocente, alors que derrière moi Sangwoo et Nando se seraient mutuellement leurs cuisses pour tenter de calmer leurs pulsions. Mais à cet instant je ne voyais qu’Amadeus, je continuais de bondir comme un petit lapin, j’avais envie de commencer et de rire. Je finis par nouer mes bras autour de la nuque de mon petit ami pour poser une bise sur son nez. Je veux voir comment tu te débrouilles aussi. Curieuse, je ne l’avais jamais vu danser, c’était une première. J’avouais que l’idée m'excitait encore plus…. mais pas de la même manière. Je souris avant de poser rapidement mes lèvres sur les siennes et de m’éloigner pour regarder les deux frères qui s’étaient levés. Je levais mes bras pleine d’énergie et prête à apprendre à danser.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Amadeus ChoHumain modifié
avatar


Présentation - Liens - RPsPhoneInstagram


Mastermind Excello ; The Hulk
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
* Intelligence d'un super-ordinateur

*Hulk : force absolue ; endurance illimitée ; quasi-invulnérabilité ; facteur d’auto-régénération ; immunité aux maladies ; résistance accrue aux poisons ; vitesse sur-humaine ; vieillissement ralenti ; des sauts sur-humains ( ~ manipuler et émettre de l’énergie/radiation gamma ~)
Nando Blink
436
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm gonna make you sweat (ft Mercy)   Ven 25 Aoû - 9:29


I'm gonna make you sweat
Ft. Amarcy & Sangdo

Bien que leur relation soit encore assez récente, Amadeus et Mercy avaient déjà pris leurs petites habitudes et installaient doucement mais sûrement cette petite bulle les coupant du reste du monde. Les deux jeunes étaient dans cette fameuse période où ne pas voir l’autre dans la journée pouvait se révéler être un calvaire. Accro déjà à la base à son portable, Amadeus passait désormais des heures à envoyer des messages à sa petite amie pour parler de tout et de rien afin de ne jamais couper le contact avec elle. Son téléphone était ainsi rempli de photos allant de l’adorablement cute aux montages à ressortir pendant les pires situations. En effet, les deux comparses savaient se montrer très puérils surtout lorsqu’il s’agissait de s’envoyer des snaps à des heures improbables, le tout sans absolument aucun contexte.

Il ne fut donc pas très surprenant que Mercy lui murmure qu’il lui avait manqué. En peu de temps, la lycéenne était devenue la source de toutes ses pensées et il ne faisait aucun doute qu’il était lui aussi au cœur de ses réflexions. Tous les deux grands et minces, ils semblaient tout simplement faits l’un pour l’autre, chacun plongeant ses mains dans les cheveux de l’autre, embrassant sa moitié avec tendresse et ignorant le monde autour sans pour autant cesser d’être aussi adorables l’un que l’autre.

Le rire de Mercy raisonna dans cette petite salle baignée par l’odeur de l’effort malgré des petites fenêtres que Nando avait pris la peine d’ouvrir pour aérer avant que quelqu’un ne s’évanouisse à cause de ces fragrances viriles. Ce n’était pas vraiment le genre de mort que l’on pouvait souhaiter à quelqu’un.


    Cause du décès ? Enfermement dans une salle de danse pas ventilée. Encore et toujours le même fonctionnement du tueur.

Amadeus était ensuite parti se changer brièvement sans se douter que trois paires d’yeux l’observaient avec envie. Habitué à s’entraîner avec les frères Blink – du moins surtout Nando puisqu’il était celui qui aimait le plus danser – il n’avait pourtant toujours pas réalisé que sa bouille d’enfant et son corps taillé comme un athlète pouvaient leur donner bien des idées salaces. Il fallait bien avouer que les deux comparses avaient l’art et la manière de cacher leurs pensées surtout lorsqu’il s’agissait de leurs hormones. Nando avait d’ailleurs bien souvent dû refreiner son envie de lui claquer les fesses. Chose plutôt étonnante quand on savait que le pick-pocket ne passait généralement pas par quatre chemins pour faire comprendre que quelqu’un lui plaisait. Sa relation avec l’étudiant avait ce quelque chose de différent. Celui que l’on appelait généralement Bender dans le métier, à cause de sa force hors du commun, voyait Amadeus comme un petit protégé, un membre de sa meute dans laquelle peu de gens avaient réussi à rentrer. Leurs origines coréennes communes n’avaient cependant rien à voir là-dedans puisque le perceur se foutait royalement de ces histoires d’anthropologie, de civilisation, de populations. Non, Amadeus l’intéressait tout simplement par sa manière de voir le monde et de toujours vouloir en apprendre plus. Chaque jour pour lui était une opportunité de plus de comprendre comment tout arrivait et pourquoi. Sans se montrer vantard pour autant, l’étudiant aimait partager ses connaissances et arrivait bien souvent à reformuler aisément des concepts compliqués afin de les expliquer à Nando. Ce dernier n’étant pas réellement intéressé par les questions liées à la physique et autres sciences de manière générale, il avait cependant appris à apprécier ces moments où Amadeus lui enseignait des choses. Des étoiles dans les yeux, celui qu’il appelait généralement maknae puisqu’il était le plus jeune d’entre eux, savait voir le bon côté partout sans pour autant se montrer naïf. Il était ainsi toujours agréable de passer du temps avec lui, voire même de se confier à lui lors d’une mauvaise journée. Oui, Nando s’était attaché à lui comme on aurait pu s’attacher à un enfant… ou à un chiot. Il était devenu la mascotte des Blink sans même s’en rendre compte. Mais dans le fond cette situation semblait leur convenir à tous puisque ce trio hors du commun respirait – ou plutôt ‘transpirait’ – la bonne humeur.

La présence de Mercy ne faisait qu’exacerber cette ambiance positive. Encore plus jeune qu’Amadeus, son rire ne manquait jamais de faire sourire Amadeus mais aussi Nando qui cherchait encore comment se comporter avec elle. Elle était la petite amie de son pote après tout. On touche pas aux copines des potos, voilà la règle qu’il avait inventé exprès pour Amadeus puisqu’on ne pouvait pas dire que les Blink soient entourés de beaucoup d’amis fixes. Les gens allaient et venaient autour d’eux mais ne restaient jamais bien longtemps dû à leur comportement borderline. Aussi, Nando s’était contenté de faire un geste de la main à la demoiselle en la saluant, explosant de rire quand elle s’installait à côté d’eux en les traitant de vieux. Après tout, à côté d’elle, tout le monde semblait être bien âgé. Elle n’était encore qu’une gamine mais avait un caractère déjà bien trempé.

S’informant auprès de Sangwoo, la demoiselle appris rapidement que Nando avait effectivement perdu le défi face à Amadeus qui s’étirait en face d’eux en les observant, un sourire taquin sur le visage. Les yeux rivés sur Mercy, il était toujours soulagé de les voir ainsi discuter ensemble aussi librement. Les deux hommes étaient bien les seuls à être au courant de leur relation et s’étaient toujours montré très avenants envers la lycéenne. Au fond de lui, il se disait qu’il n’aurait pas pu rêver meilleure bande d’amis. A eux quatre, ils formaient réellement un groupe soudé et plein d’enthousiasme.

Toujours en train de râler dans son coin, les sourcils froncés, Nando fut cependant bien heureux de sentir la jeune femme l’entourer de ses bras frêles afin de lui offrir un « câlin de réconfort » comme elle l’expliquait si bien. Lui rendant son câlin brièvement, il se mordit l’intérieur de la joue lorsqu’elle déposa une bise sur sa joue, serrant le banc avec ses mains pour ne pas faire de remarques déplacées qui auraient gâcher l’ambiance. Le perceur lança un simple regard entendu à son frère avant de rire doucement. Oui, Sangwoo avait tout compris. Il comprenait toujours. Nul besoin de moi devant une telle évidence. Ce dernier avait vite détourné son attention sur la nourriture apportée par la demoiselle. Sangwoo et le sucre, une vraie histoire d’amour. L’observant amoureusement malgré lui, Nando ne pouvait s’empêcher de le trouver adorable et notait mentalement qu’il fallait d’ailleurs qu’il lui achète quelques pots de crème glacée par la suite juste pour le plaisir de le voir sourire à nouveau comme un enfant.

De son côté, Amadeus feignant l’innocence, une main placée sur sa poitrine alors qu’il lançait de façon dramatique, « Je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! Tu sais bien que j’aime pas les cookies en plus. En vrai, je suis aux régimes et puis j’aime pas du tout ce que tu cuisines. » Tentant de rester sérieux un instant, il se figea avant d’exploser de rire et de tirer la langue à Mercy. « J’espère que t’en as fait assez parce que sinon c’est toi que je mangerais. » Cette dernière phrase ne manqua pas de donner de viles pensées à Nando qui se contenta cependant de se lever en riant.

Mercy ôta finalement son sweat pour se retrouver en brassière et legging, inconsciente de l’effet qu’elle faisait aux trois hommes dans la pièce. Amadeus ne chercha cependant pas à le cacher et lui lança un regard plein d’appétit et entoura sa taille de ses bras musclés après qu’elle soit venue le rejoindre en sautillant comme une petite elfe. « Il faut d’abord que tu t’étires babe, sinon tu vas avoir un claquage. » lui répondit Amadeus en frottant adorablement son nez contre celui de sa petite amie après qu’elle y ait déposé une bise. Echangeant un sourire, le jeune couple s’embrassa brièvement et se sépara tandis que Mercy continuait de montrer un enthousiasme sans nom.

Amadeus se posta derrière elle et posa doucement ses mains sur ses hanches avant de déposer un baiser furtif sur sa joue. « On va s’étirer tous ensemble et après on enchaîne sur un peu d’impro. » Nando ne manqua pas d’acquiescer en proposant de faire un battle de danse pour que chacun puisse montrer son style. Celui-ci partit chercher son téléphone et tapota l’écran quelques fois avant que la musique ne commence à s’élever des enceintes disposées autour d’eux. Sans grande surprise, le perceur avait mis une musique électronique aux basses « bien sales » comme il le disait si souvent. Incapable de tenir en place, il avait posé son téléphone sur le banc et avait commencé à s’étirer en suivant le rythme saccadé de cette musique que peu de gens écoutaient généralement pour se détendre… Nando et sa version du calme, toute une histoire.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sarcastic princess
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Sorcellerie & manipulation des ombres comme son petit papa
Et Shades le gros lourdingue
Danny Rand, Joshua Foley, Sangwoo Blink
280
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm gonna make you sweat (ft Mercy)   Jeu 31 Aoû - 16:09

I'm gonna make you sweatBien sûr ! je suis prévoyante, t’es un estomac avec des jambes honey, répondis-je avec un sourire taquin. Puis Sangwoo est la seule personne au monde à avoir plus de sucre dans le sang qu’un diabétique. Cette phrase ne manqua pas de lâcher un rire cristallin au principal intéressé. Sangwoo était une personne facile à vivre aux premiers abords et très sociable. Même en étant assez introvertie de base, il était dure pour moi de ne pas m’être attaché à cette grande perche avec son visage de gamin. N’importe qui aurait pu se prendre d'affection pour lui et avoir cette envie incontrôlable qu’était de lui pincer les joues. Mercy sweetie tu me connais si bien, avait-il répondu en se levant. J'acquiesçai avec un sourire en regardant les deux frères. Nando était du genre sympa aussi, plus discret que Sangwoo - d’un côté tout le monde était discret à côté de ce personnage exubérant - mais il avait ce quelque chose de protecteur. il était attentif et je le voyais un peu comme un nounours.

Je retirais mon large pull pour être simplement dans ma tenue de sport avant de rejoindre joyeusement mon petit-ami. Je souris alors que toute mon attention était centrée sur mon coréen préféré. J’avais envie de danser et surtout de le voir danser. Mes bras noués autour de sa nuque, les siennes autour de ma taille. Je sentais que la tenue lui plaisait, je la porterai peut-être à nouveau dans un contexte plus… privé. S’étirer ? Okay ! Il frotta son nez contre le mien après que je l’ai embrassé. Ce qui me fit largement sourire comme une imbécile heureuse. J’aimais tellement tous ces petits geste affectueux que pouvait avoir Amadeus. Ces petites trucs que faisaient les couples qu’on ne pouvait pas faire en public normalement, mais pourtant qui étaient si bons. je me sentais spéciale pour lui et il était spécial pour moi. Nos lèvres se rencontrèrent rapidement, avant de nous séparer. Je me tournais vers Nando et Sangwoo alors que je débordais d’énergie, je voulais découvrir des trucs avec ma nouvelle petite bande d’amis. J’eus un léger frisson en sentant les mains d’Amadeus se poser sur mes hanches. Je me contenais pour ne pas lâcher un rire léger en sentant ses lèvres sur ma joue, bordel, je ne devais pas ressembler à une midinette. SURTOUT PAS !

Ok patron, je te suis, avais-je répondu sagement. Mais… j’ai pas de “style” moi. Avais-je dit en faisant des guillemets avec mes doigts pour imager la chose. Tu peux faire comme si t’étais au night-club. Je regardais Sangwoo avec un sourcil levé. Night-club ? Ben quoi ? Ah merde j’oublie que t’as quinze ans. Enfin moi j’y allais à ton âge. Hein Nando ? Je ris légèrement, un sacré personnage ce Sangwoo. Nando était parti chercher son téléphone et nous avait mis une musique qui était particulièrement délicate et distinguée. Je regardais l’énergument s’étirer en suivant le rythme erratique de la musique rapidement suivi par son frère qui avait plus l’air d’un lapin pour le coup. Cette scène ne manqua pas de me faire rire légèrement alors que je tournais vers Amadeus avec une faciès hilare. Ils sont mignons, partageai-je ce dernier. Ils avaient ce pouvoir étrange de me mettre à l’aise avec leurs bêtises. Je souriais bien incapable de me rendre de la réalité, prise dans cette douce illusion. Les étirements commençaient alors que je suivais naturellement les mouvements de mon petit-ami, copiant rigoureusement chaque geste et suivant la lettre chaque directive qu’il pouvait me donner. Encore une fois nous jouions à l’élève et au professeur, il fallait croire que c’était un thème récurent avec nous.

Quand l’échauffement sembla fini, mon attention se reporta sur Sangwoo qui était parti chercher le téléphone de son frère et qui était en train de pianoter avec un faciès de gamin excité. Nous étions censé “battle” je ne savais pas trop ce que c’était, un truc comme dans les films à la noix non ? Il y avait moyen que je passe mon tour ? Nous parce que niveau freestyle… j’avais autant de talent qu’un chiot qui courrait après sa propre queue pour la mordre. Je levais les sourcils quand se lança une chanson beaucoup plus posée que les rythmes lourds de Nando. Une sonorité plus hip-hop, très prenante et avec une impression d’été. J’observais Sangwoo commencer à s’agiter en m’approchant d’Amadeus pour encercler sa taille de mon bras et poser amoureusement ma tête contre son épaule. Mes yeux étaient toujours rivés sur le tatoueur alors qu’il commençait un enchaînement aussi doux que la musique, mais rythmé. On aurait dit un mélange entre danse et combat, c’était très souple. Wow, il était doué. Je restais les yeux ronds comme un poisson pas frais. Sans m’en rendre compte j’avais levé ma main de libre applaudir… à une main parce que l’autre était toujours accrochée à la taille de mon petit-ami.

Mais je fis de plus grands yeux quand le tatoueur s’approcha de nous et tendit une main vers moi. Pouvez-vous m'accorder cette danse lady ? Demanda-t-il en se pencha avec un air presque comique, qui me fit sourire. Je lançai un petit regard à Amadeus l’air de lui demander la permission, mais je finis par prendre la main du blond et le suivre au milieu de la salle toujours sur sa musique. Il posa ses mains sur mes hanches. Le truc, s’est de laisser tes hanches, un peu comme si t’étais en guimauve. Commenta-t-il avec un air bienveillant. Guimauve, ça devrait être dans mes cordes J'acquiesçai en l’écoutant attentivement, je secouai mes bras imitant la perfection le truc flasque et sans os avec un sourire amusé. Ouais c’est le truc ! Et maintenant tu me suis okay ? Okay ! Il se plaça derrière moi gardant ses mains sur mes hanches, je suivais doucement le rythme de la musique, roulant du bassin sous les paumes du tatoueur, rapidement suivi par mes épaules alors que je commençais à saisir le “truc” comme il avait dit. Il passa devant moi avec avec son grand sourire auquel je ne pouvais m’empêcher de répondre. J’avouais que je m’amusais bien à cet instant. Je suivais les mouvements initiés par Sangwoo, ils n’étaient pas hyper complexes. Puis j’arrivais à me lâcher et à faire des mouvements qui me venaient de nul part. Le coréen m’avait mis à l’aise et je ne pensais plus à gêne de danser même si j’étais débutante. Je ne vis même pas la chanson passer. Quand elle se termina j’étais un peu essoufflée. Je souriais à Sangwoo. Je crois qu’on s’est laissé emporté, avait-il commenté en riant. Tu danses mieux que Nando quand il a commencé le hip-hop, confia-t-il avant d’exploser de rire et de passer une main pour ébouriffer mes cheveux. je me tournais alors vers les deux autres en tendant le doigt avec un air de défi. A vous deux les p’tits mecs ! Montrez ce que vous avez dans le slibard ! Je souris, je m’étais complètement prise au jeu. De toute façon ils seront jamais aussi doué que nous, hein Mercy ? Normal, on déborde swag. Notre duo détonne. Quand il tendit le poing vers moi, je tapais gentiment dedans avec le mien à la manière de jeunes des quartiers. Ce que nous fit rire tous les deux, notre attention était maintenant tournée vers les deux autres garçons. Nous avions adopté la pose poing sur la hanche tous les deux, digne de vraies mean girls. On allait voir ce que Nando et Amadeus allaient nous faire maintenant.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Amadeus ChoHumain modifié
avatar


Présentation - Liens - RPsPhoneInstagram


Mastermind Excello ; The Hulk
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
* Intelligence d'un super-ordinateur

*Hulk : force absolue ; endurance illimitée ; quasi-invulnérabilité ; facteur d’auto-régénération ; immunité aux maladies ; résistance accrue aux poisons ; vitesse sur-humaine ; vieillissement ralenti ; des sauts sur-humains ( ~ manipuler et émettre de l’énergie/radiation gamma ~)
Nando Blink
436
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm gonna make you sweat (ft Mercy)   Lun 11 Sep - 14:03


I'm gonna make you sweat
Ft. Amarcy & Sangdo

Mercy avait toujours su prendre soin de l’estomac des jeunes hommes. Amadeus ne pouvait bien évidemment pas s’empêcher de repenser aux cours particuliers qui avaient été à l’origine de leur relation. Déjà à l’époque, la demoiselle avait pris l’habitude de lui préparer des gâteaux en tout genre, pour son plus grand plaisir. La lycéenne était en effet plutôt bonne cuisinière, aussi, il était toujours agréable de dévorer ses créations préparées avec amour. Un estomac avec des jambes. Elle n’avait clairement pas tort pour un sou puisque le génie passait son temps à manger afin de subvenir aux besoins de son corps et de son cerveau. Et pourtant, malgré des besoins naturels au-dessus de la moyenne, même lui ne pouvait rivaliser avec la quantité de sucre que son comparse Sangwoo pouvait avaler dans la journée. C’était parfois même à se demander s’il n’était pas sponsorisé par un magasin de bonbons ou de glaces. Pas étonnant qu’il soit toujours aussi excité et hilare !

Après leur échange d’affection, qui ne manqua pas d’attirer l’attention de Nando qui se mordait l’intérieur de la joue en songeant aux divers scénarios possibles entre eux quatre, Amadeus se plaça au centre de la salle pour commencer la série d’étirements. « On s’étire jamais trop, c’est ça la règle essentielle. Faut s’étirer avant, pendant, après. » expliquait-il tranquillement, souriant de cette façon adorable qui le faisait ressembler à un petit lapin. « On a tous un style. Faut juste que tu découvres le tien. » glissa le perceur à la demoiselle pour la rassurer alors qu’il s’affairait également à s’étirer aux côtés d’Amadeus. Le duo de danseurs ne put retenir un sourire taquin lorsque Sangwoo conseilla à Mercy de faire comme si elle « était au night-club ». Mercy avait beau avoir un corps de rêve, elle ne semblait pas avoir réellement eu l’occasion de profiter de son adolescence et de passer outre les règles comme le faisaient si bien les Blink depuis toujours. A côté de ces deux frères, Amadeus et Mercy ressemblaient à deux petits anges nourris au lait de licorne et dormant dans des nuages faits de barbe à papa. Aux antipodes, les quatre jeunes formaient pourtant un groupe bien soudé et qui s’équilibrait parfaitement.

Nando avait lancé un clin d’œil à son frère avant de rire gaiment et de partir chercher son téléphone pour lancer une playlist qui lui ressemblait bien trop. Plein d’énergie malgré l’entraînement effectué avant l’arrivée de Mercy, le perceur semblait fin prêt à se défouler sur ce rythme aux basses lourdes et « grasses » comme il aimait lui-même le dire. « Des petits diables aux gueules d’anges. » répondu Amadeus à l’oreille de la jeune sorcière en lui souriant malicieusement. Bien qu’ils restent encore plein de mystères pour lui, la fratrie Blink demeurait un paradoxe pour Amadeus. Les deux avaient toujours su être à l’écoute et attentionnés mais l’étudiant savait également qu’ils étaient loin d’être des anges. Derrière leurs airs adorables, un côté bien sombre devait se cacher… il en était convaincu. Pourtant, il ne cherchait pas réellement à en savoir plus sur eux, leur laissant le temps de se confier à lui lorsque l’un d’eux en ressentirait le besoin. Sachant que ce moment ne viendrait peut-être jamais – tout le monde n’ayant pas nécessairement besoin de raconter sa vie aux autres – Amadeus se contentait finalement de profiter de leur présence et de leur bonne humeur. Il fallait savoir aimer ce que l’on avait plutôt que de vouloir tout contrôler et finalement tout gâcher à cause d’une curiosité maladive.

Chacun s’affairait désormais à s’étirer méticuleusement. Doucement mais rigoureusement, Amadeus guida la séance en s’assurant que chaque muscle serait prêt pour une séance de danse. La nuque, les épaules, les bras, le bassin, les jambes, tout y passa sans que l’étudiant ne quitte son éternel sourire taquin en donnant des instructions sur un ton chaleureux auquel même Nando ne pouvait résister. Amadeus avait toujours été un bon professeur malgré son jeune âge. Donnant les indications de façon très pédagogue, Amadeus vérifiait que Mercy exécutait les mouvements correctement pour ne pas se blesser. Utilisant le miroir en face d’eux pour surveiller ses « élèves » qui se montraient plutôt studieux.

Une fois bien échauffés, le tatouer décida de changer la musique et commença à faire une démonstration de capoeira qu’il ne manqua pas d’agrémenter de ses propres mouvements, donnant un style tout à fait unique à sa performance. Ce type avait décidément une imagination étonnante. Le suivant du regard avec intensité, Amadeus ne remarqua même pas le sourire plein de fierté et d’amour qui se dessina rapidement sur le visage de Nando qui adorait voir son compagnon danser ainsi. De son côté, Mercy semblait incapable de contenir son étonnement, arborant des yeux ronds comme des billes, l’un de ses bras battant l’air comme pour faire un air highfive avec une ombre. Shadowfive !! Lorsque Sangwoo se tourna vers eux pour inviter la lycéenne à le rejoindre, Amadeus ne manqua pas d’hausser un sourcil, se demanda ce qui allait bien pouvoir se passer. Sangwoo avait toujours su mettre les gens à l’aise, aussi le jeune Cho le laissa faire et fit mine de ne pas être jaloux lorsque les mains du tatouer se posèrent sur ses hanches.

Oh si, jaloux, il l’était et à mort. Du calme Ama. C’est juste une danse. Regarde en plus, elle s’amuse, il s’amuse. C’est pas de la drague. Relax. tenta-t-il de se convaincre malgré un instinct protecteur toujours plus présent bien qu’il fasse entièrement confiance aux deux. Se laissant emporter par la démonstration de danse, son esprit s’apaisa peu à peu, concentré sur les mouvements de hanches enchaînés par le duo qui se débrouillaient effectivement bien. Le sourire de Mercy en cet instant étant bien trop contagieux, il se retrouva lui aussi à sourire bêtement en les observant et commencer à taper dans ses mains, accompagné par Nando, pour les encourager. Avec leurs deux silhouettes fines et allongées, Sangwoo et Mercy ressemblait à deux renards dansant l’un autour de l’autre et suivant ce rythme qui finit par les essouffler. Le tatoueur ne manqua pas de parler de son amant et ses débuts dans le hip-hop, déclencha aussitôt une réaction chez le concerné. « YA ! J’ai toujours été très doué en hip-hop hein ! » feignant de bouder, il ne put s’empêcher d’éclater de rire à son tour avant de les féliciter.  

« C’est adorable. » commenta Amadeus, un air de défi sur le visage, « Ils croient vraiment avoir une chance de gagner en danse face à nous deux. » Se tournant vers Nando pour taper dans sa main, il lui glissa quelques mots à l’oreille et se dirigea tranquillement vers le téléphone pour choisir à son tour une musique. Délaissant cet air d’été et de vacances, le rythme changea drastiquement et rapidement de lourdes basses se firent entendre. Silencieux, Amadeus rejoignit son comparse au milieu de la salle et s’immobilisa soudain alors que la musique se stoppait également. Pas un bruit ne semblait vouloir s’échapper de cette pièce où la tension s’élevait doucement mais sûrement. Prenant contrôle de la salle de leur simple présence Amadeus et Nando savaient exactement ce qui allaient suivre puisqu’ils avaient répété cela des heures durant.

Aussi, lorsque la musique recommença, les deux hommes débutèrent cette fameuse chorégraphie millimétrée qu’ils effectuaient avec sérieux mais aussi avec un charisme certain. Là où Amadeus jouait de souplesse et de grâce, Nando effectuait des gestes bien plus maîtrisés mettant sa force en avant. Effectuant ainsi les mêmes gestes mais de façon différente, le duo suivait parfaitement ce rythme pourtant rapide et changeant en permanence. La sueur s’écoulant sur leur front et leur nuque ne semblait pourtant pas les déranger outre mesure puisqu’ils continuaient de danser et commençaient même à effectuer des pirouettes en tout genre, mêlant salto et figures au sol pour démontrer leurs techniques en breakdance. Ne cherchant pas un côté séducteur, contrairement à la danse intense qu’avaient présenté Mercy et Sangwoo, le duo tentait plutôt de mettre en avant un certain côté agressif et très contrôlé, nécessitant de rester parfaitement en rythme mais aussi de réagir aux pas de l’un et de l’autre pour créer une parfaite symétrie. Concentrés et appliqués, les deux hommes semblaient piégés dans une bulle laissant au loin la timidité que pouvait parfois avoir Amadeus au quotidien, et permettant à Nando de lâcher tout son charisme et sa colère.

Lorsque la musique toucha à sa fin, diminuant doucement tandis qu’ils retrouvaient le centre de la pièce, le duo prit une pose de gangsters, Amadeus bras croisés contre son torse qui se soulevait tant il peinait à respirer, et Nando agenouillé à ses côtés, un air des plus arrogants sur le visage. Respirant bruyamment, les break-danseurs semblaient extrêmement satisfaits, chacun plongea son regard de braise sur son partenaire de tous les jours. Amadeus fixait donc Mercy avec ce sourire arrogant sur le visage comme pour lui signaler qu’ils avaient gagné et qu’elle avait donc perdu.

« Vous nous payez à bouffer du coup vu que vous avez perdu ? » demanda, taquin, Nando tout en déplaçant son regard vers Mercy.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sarcastic princess
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Sorcellerie & manipulation des ombres comme son petit papa
Et Shades le gros lourdingue
Danny Rand, Joshua Foley, Sangwoo Blink
280
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm gonna make you sweat (ft Mercy)   Sam 23 Sep - 11:39

I'm gonna make you sweatJ’étais légèrement essoufflée, wow, c’était intense quand même. Je sentais que mes poumons me brûlaient, mais cette sensation était bien vite balayée par l’amusement que m’avait procuré cette courte improvisation - même si pour le coup, c’était plus Sangwoo qui avait mené la danse d’une main de maître. J’avouais que j’étais rassurée d’avoir été guidé par le coréen. Maintenant je me sentais plus à mon aise. Je souriais à mon ainé encore prise dans l’euphorie. Je souris alors que je voyais le faciès de mon petit-ami, souriant. Cela suffit à me rendre encore plus guillerette. Je ne pus m’empêcher de rire légèrement quand Nando fut le commentaire à son frère. J’avouais que j’étais un peu flattée quand même, après tout je n'avais jamais fait de danse de ma vie, enfin autre part que dans ma chambre seule avec des musiques sur mon téléphone, mais c’était vraiment tout. Donc ouais, c’était flatteur pour moi. J’étais tellement heureuse que je me laissais entraîner par l’ambiance d’improvisation et de défi. Je lançais gentiment une petite pique aux deux danseurs restants, je fus rapidement rejointe par Sangwoo qui en rajouta une couche par derrière. Il était évident que nous étions en duo qui fonctionnait. Je me demandais d’ailleurs si cela rendrait pareil avec mon Amadeus. Sangwoo et moi regardions les deux autres avec une pause digne de plus belles séries pour ado friquées. Le défi était lancé et clairement, nos adversaires n’allaient pas se laisser impressionner. Nando et Amadeus avaient la compétition dans le sang. Je souris légèrement alors que mon petit-ami y répondait complètement. Je haussais les sourcils alors que je les voyais en train de comploter dans leur coin. Je manquais d’ailleurs sursauter quand je vis Sangwoo s’approcher de moi pour me glisser à l’oreille. Tu vas voir on va en prendre plein à les yeux. Je me tournais vers le blond pour voir qu’il affichait un sourire digne d’un enfant dans un magasin de bonbons. Il avait les yeux qui pétillaient sous l’effet de l’excitation. J’avouais que Sangwoo avait ce petit côté adorable qui m’arrachait un sourire attendri. Ils sont tous les deux vraiment très doués. Du coup, j’avais encore plus envie de voir se que ce duo allait nous réserver.

La pièce était silencieuse et seules nos respirations meublaient l’atmosphère sonore. La tension était palpable, mon regard oscillait entre les deux danseurs et Sangwoo. J’étais censée rester silencieuse ou bien. Le grand coréen finit par me sourire et poser sa main sur la haut de ma tête. Puis sans prévenir la musique commença, forte et puissante. mes yeux étaient rivés sur le duo. Wooow. C’était intense quand même. Les gestes étaient plus saccadés, plus puissants aussi. ce qui changeait largement du style qu’avait présenté mon partenaire de danse. On passait de quelque chose fluide et aguicheur pour un style impactant et puissant. Sans compter les acrobaties qui s’y rajoutaient. Ils étaient tous deux en parfaite harmonie, les deux faisant les mêmes mouvements, mais d’une manière différente. Différent et similaire à la fois. J’étais complètement subjuguée par la performance. Wow, c’était… wow. Quand la musique se termina, je ne pus m’empêcher d’applaudir légèrement, Sangwoo se pencha à mon oreille et dit tout bas. Il faut toujours leur envoyer des pics pour qu’ils jouent les show-off, cette remarque me fit pouffer de rire, je me contentais de mettre ma main devant ma bouche pour le dissimuler. Il était vraiment qu’avec leurs poses style gangsta rap et leur démonstration. Je secouai la tête alors que Nando commença à parler de payer la bouffer parce que nous avions perdu. Depuis quand t’es le juge de ces lieux Nando ? Je posais mes poings sur mes hanches et haussais les sourcils et regardant le coréen. Puis en plus, c’est pas une impro, ils ont graaaave trichés. Sangwoo avait pris une voix d’enfant exagérée ce qui me fit rire. Je finis par croiser les bras sur ma poitrine et finit par dire. M’enfin ont peu vous laisser la victoire, si ça vous fait plaisir. Moi je pense que tu aurais pu gagner c’était ta première fois après tout, mais tu sais comment sont les enfants de nos jours, Sangwoo secoua la tête. Non, mais faut leur donner la satisfaction de la victoire, comme ça ils sont heureux et ils demanderont pas qu’on leur achète le dernier jeu vidéo à la mode. C’est malin çaaaaa. Sans nous en rendre compte nous étions partis dans notre petite discussion, oblitérant complètement le duo qui était complètement essoufflé… enfin sans nous en rendre compte, c’était plus ou moins volontaire en vrai.

Après quelques courtes minutes, je finis par me tourner vers Amadeus avec un sourire hilare, je tendis les bras et encerclais son torse. Je vins poser une bise sur son nez. Fais pas cette tête, j’ai beaucoup aimé, t’es doué honey, je souriais, parce qu’il était adorable. Je me serrais un peu plus contre lui, laissant mes mains glisser dans son dos, sentant les formes de ses muscles à travers son tee-shirt. Mes s’approchèrent doucement de son oreille et je lui murmurais assez bas pour seul lui m’entende. Si tu me refais ce sourire suffisant, je vais devoir abuser de toi honey. Je m’éloignais juste après, affichant un grand sourire qui respirait l’innocence. Innocence disiez vous ? Je finis par aller chercher ma bouteille d’eau pour en boire une grande gorgée. Je me tournais prête pour la suite de la séance. Et maintenant que faisons messieurs les danseurs ? Je souris en m’approchant à nouveau de trois garçons en souriant innocemment.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
I'm gonna make you sweat (ft Mercy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i'm gonna make you beg for it - kim velkan.
» Test: Premier make-up
» Mes différents make-up P3
» Les make up de Lynxia (up du 8/12)
» [Galerie des make-up de Trashy-Doll] Tatouage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: HAMMER BAY :: Centre-ville-
Sauter vers: