Partagez | 
 

 Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Electrokinésie. Quand il se laisse absorber par ses émotions, Jin est capable d'avoir le contrôle et de créer des éclairs. Plus son émotion est forte, plus ses pouvoirs d'Electrokinésie augmentent. Ce qui peut-être extrêmement dangereux pour lui et son entourage.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Taïs/Jay/Lauren/Junno
387
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mar 8 Aoû - 23:24

Los Quatros Fantasticos
Los Quatros Manificos
••••

   
Je ne savais pas vraiment qui avais eu cette idée mais avec Kurt et Josh, on avais décidé d'emmener Val boire quelques verres au centre-ville. Histoire de décompresser peut-être. Là, j'avais un trou noir enfaite. Genre un gros trou noir. Enfin bref... ça n'avait pas d'importance. Toujours était-il que maintenant, on en payais le prix. Et pas qu'un peu. Au bout de trois verres, j'avais la tête qui tournait. Tout était devenu presque flou. Je riais pour un rien et très franchement, je n'avais jamais été aussi tactile avec Josh.

Je passais mon temps à le regarder. A lui balancer des sourires niais. A le caresser aussi. Genre, des petits gestes un peu maladroit. Comme passer mon bras derrière son dos ou lui caresser la joue. Avec le moins de discrétion possible puisque, franchement, j'étais bourré. Et pas que moi d'ailleurs. Autant Kurt semblait frais comme un gardon. Autant mon... mon petit ami et celui que je considérais comme un petit frère. Au même titre que Sangwoo et Nando. Étaient aussi peu frais que moi. Au moins, je me sentais pas seul. Même si là, à l'heure actuelle, je m'en foutais un peu. Même carrément puisque je n'avais plus les idées claires.

Bordel... c'était bien la première fois que je me retrouvais dans cet état. Fallait avouer que je n'avais jamais été très bar. En règle générale, je préférais largement rester en solitaire. Chez moi. A vaquer à mes occupations sans déranger personne. Mais là... Allez savoir. Je m'étais lancé dans le truc, suivant mes collègues dans cet endroit sans penser un seul instant à quel état j'allais en sortir.

Le pire c'est que je me sentais bien enfaite. Bon ok. Je voyais double. Mon rire devait ressembler aux grognements d'un ours mais je n'y prêtais pas attention. Je riais. Ou plutôt, je brayais comme un crétin, tenant mon verre en essayant de ne surtout pas le renverser.

C'était quoi déjà ce que je buvais d'ailleurs? De la bière? Non... Whaou. Je savais plus. Tant pis. Je portais de nouveau mon verre à mes lèvres, le finissant d'une traite avant de me caler un peu maladroitement sur le tabouret. L'heure passa et nous décidons au bout d'un moment d'aller dehors, sous l’œil dépité de Kurt qui, d'après sa tronche de déterré, ne savez même plus ce qu'il foutait là.
- Voyons Kurt, fait pas cette tête, lâchais dans un rire, lui foutant une bonne tape dans le dos par la même occasion. Regarde. On s'amuse!

Et pas qu'un peu. On avait clairement l'impression de refaire le monde là. Je manquais de trébucher contre mon propre pied, partant dans un grand éclat de rire tandis que nous nous dirigions maintenant vers la porte d'entrée. Dans un geste affectueux, j'ébouriffais les cheveux de Valerian, lui lançant un clin d'oeil complice.
- Alors petit frère? Pas trop pompette?

Puis je le serrais dans mes bras. Comme si j'étais soudain devenu très tactile alors qu'en fait, pas tellement. J'étais un peu coincé sur les bords. Disons que j'avais le plus grand mal, habituellement, à montrer mon affection. A part avec Joshua. Parce que voilà. C'était Joshua... Puis. Merde. Pourquoi je rougissais? Titubant du mieux que je pouvais.  Parce qu'avec la tête qui tournait, ce n'était pas facile de voir où on foutait les pieds. Mes yeux louchèrent d'ailleurs sur mon petit ami qui se trouvait juste devant moi.

Bordel. Il était beau. Je le trouvais tellement craquant avec ce sourire à m'en faire tomber à la renverse. Je poussais un soupir. Enfin, du moins. Je crois que ça y ressemblait. Et dans un élan, je lui foutais carrément une main au cul comme si de rien n'était parce que clairement, je savais plus ce que je foutais et parce que, visiblement. Quand on était bourré, la pudeur tout ça... ça n'existait plus.

Sourire aux lèvres, je me rapprochais donc de lui, passant une main sur ses épaules en murmurant d'une voix suave :
- Tu sais que t'es beau toi?

Avant de lui coller un bisous sur la joue. Dans le genre un peu taquin. Vous voyez? Ouai... c'était pas très discret tout ça. Bref. Nous arrivions enfin au dehors, l'air frais me faisant un bien fou sur mon visage rougie par l'alcool.



   

    ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mer 9 Aoû - 14:18




Los Quatros Fantasticos

I'll be stuck chasing time, tick tock don't stop



C'était pas vraiment au programme, ou peut-être bien que si mais tu n'étais pas au courant. Tu ne savais même pas si c'était une bonne idée de les suivre. Alors tu les avais juste regardé d'un air étonné, avant d’acquiescer. Sans savoir où tu allais vraiment foutre les pieds, mais ce n'était qu'un détail. Surtout que même si tu avais refusé, ils t'y auraient emmené par la force. Tu connaissais assez les gars pour le savoir depuis le temps que tu traînais avec eux. Enfin, présentement tu ne regrettais pas, trop bourré que tu étais après avoir voulu tester un peu tous les shooters présentés et les bières plus amères les unes que les autres. Tu ne tenais pas l'alcool et tu le remarquais à peine vu que ça allait être ta première bonne cuite. L'alcool coulait dans tes veines, remplaçant presque ton sang en cet instant. Tu rigolais à gorge déployée sans te soucier de votre entourage. Vous étiez jeunes après tout, et vous aviez bien raison. Le seul qui semblait encore frais c'était Kurt. Et tu ne pouvais pas t'empêcher de rire lorsque ton regard se posait sur lui. Sa tête déconfite te faisait bien marrer. Mais l'envers du décor semblait tout sauf joyeux. Comment faisait-il pour vous supporter, sérieusement ? Toi-même tu n'en avais aucune idée, et tu t'en fichais, continuant de siroter ta bière, malgré ton esprit qui s'embrumait sous les effluves d'alcools. Cependant, tu pouvais bien remarquer les petits gestes tactiles de celui que tu considérais comme ton grand frère. Jin était quasiment collé à Joshua et tu ne pouvais t'empêcher de détourner les yeux à chaque fois que cela arrivait. C'était systématique, dès lors que tu voyais tes deux amis aussi proche, tu ne te sentais pas à l'aise. Quelque chose vrillait tes entrailles et tu avais la gorge presque sèche. Tu ne savais pas trop ce que cela voulait dire, mais d'un côté ce qu'ils faisaient ne te regardait pas. A la place de te morfondre en silence sur ton être tourmenté, tu descendais l'alcool présent dans ton verre, le faisant claquer contre la table après coup. Tu t'essuyais la bouche d'un revers de manche et lâchais un ricanement, t'apprêtant déjà à te relever pour aller en rechercher un autre. Tes jambes tremblaient et tu ne marchais décidément pas droit du tout. C'était un miracle que tu arrivais à atteindre le bar, pour commander ton prochain verre de bière. La note allait être salée, contrastant avec l'amertume qui embaumait contre ton palais.

De retour à ta place, tu lançais un petit sourire à tes amis et collègues, avant de t'installer, en essayant de ne pas glisser sur le tabouret. T'étais vraiment bien torché, Val. La gueule de bois du lendemain elle allait pas te rater. Tu n'y pensais pas du tout pour le moment et tant mieux pour toi. La bière qui glissait sur ta langue et coulait dans ta gorge te faisait un bien fou, malgré l'anesthésie provoquée par l'alcool. Tu oubliais instantanément les quelques soucis qui accaparaient tes pensées, et continuais de rigoler avec tes copains, même si Kurt semblait plus difficile à dérider que les autres. Jin s'amusait même à le taquiner un peu et tu ricanais, caché derrière ton verre. Tu passais vraiment un bon moment, avec ton grand frère et les deux autres. C'était agréable de ne penser qu'à l'instant présent et d'oublier le reste, le boulot et la famille. Tes parents ne savaient même pas que tu étais là, tu leur avais sortie une excuse bidon en prétextant aller dormir chez un ami. En même temps, ils devaient s'en ficher un peu. Tu étais majeur maintenant et ils n'étaient quasiment plus à la maison. Autant dire que tu préférais largement passer du temps en compagnie de tes amis que de rester seul dans votre maison, sans personne à qui parler. Tu mordillais à présent tes lèvres, le regard assombri et les paupières mi-closes. Penser à ta famille ne te mettais pas dans la meilleure humeur, ainsi tu avalais une nouvelle gorgée de ton verre, avant de reporter ton attention sur les autres. La brume entourait doucement ton esprit et tu avais un peu de mal à les discerner. Tu les voyais quasiment en double, tant tu étais torché. Les sons étaient étouffés et tu les entendais à peine discuter, mais tu rigolais quand même. Tu étais ridicule.

Au bout d'un moment vous aviez décidé d'aller prendre l'air, parce que clairement, il faisait bien trop chaud dans ce bar. L'alcool cognait contre tes tempes quand tu te redressais, et tu apportais la main à tes cheveux, marmonnant quelques phrases sans queue ni tête. « Putain les gars... J'ai mal aux cheveux, argh... » et tu les entendais rigoler sans comprendre. Jin venait de te caresser les cheveux également, suivi d'un clin d’œil que tu remarquas de justesse en te concentrant sur son visage. Les paupières plissées, tu semblais vraiment bien éméché. Lâchant un petit rire, tu lui lançais un petit coup de poing dans l'épaule avant d'essayer de lui répondre. Ta gorge sèche, ta langue lourde et tes lèvres anesthésiées t'empêchant de parler comme tu le souhaitais. A la place, tu lâchais des marmonnements incohérents, avant de sentir les bras de ton grand frère t'entourer. Tu te figeais sur place avant de te laisser aller à cette affection nouvelle. Il n'avait jamais vraiment été très tactile, mais cela ne te dérangeait pas. Les avantages de l'alcool. Il finissait par se retirer au bout de quelques minutes et tu tanguais un peu en te reculant pour attraper tes affaires. Tu tournais la tête vers tes amis au moment même où Jin collait une claque sur les fesses à Joshua. Tu écarquillais les yeux, avant d'éclater de rire en fermant les paupières. L'alcool t'avait empêché de te morfondre devant une nouvelle affection de la sorte et au lieu de trouver cela étrange, tu avais plutôt trouvé ça drôle. Décidément, l'alcool te faisait du bien. Tu t'avançais alors vers eux, en les sifflant au passage, avant de les dépasser pour te retrouver à l'extérieur du bar. L'air frais caressait tendrement ta peau et tu fermais les yeux, avant de te rendre compte que c'était une mauvaise idée. Toi qui voulais profiter de la fraîcheur extérieur, tu te retrouvais avec la tête qui tournait, l'esprit embrumé, les jambes cotonneuses et la bouche sèche. Tu tanguais alors avant de te rattraper au mur. T'accolant quelque peu, tu soufflais doucement avant de retrouver un semblant de stabilité. Rouvrant les paupières, tu laissais ton regard assombri par l'alcool se poser sur le chemin que vous allez emprunter. T'approchant un peu plus de tes amis, tu pointais soudainement le doigt vers une silhouette reculée qui semblait étrange, plissant les paupières. Ta voix hachurée résonnait dans l'atmosphère en un écho étouffé, tandis que tu te penchais vers le groupe. « Eh, dites.. Vous le trouvez pas... Louche... Lui là-bas ? Il a l'air bizarre... » Tu avalais ta salive après avoir terminé ta phrase, ta langue passant sur tes lèvres craquelées. Ta respiration troublée s'écrasant contre l'épaule de ton voisin. Tu inspirais bruyamment, indifférent aux effluves d'alcool qui vous entouraient, et clignais plusieurs fois des yeux comme pour chasser ce brouillard opaque qui voilait tes iris pétillants.


___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elixir
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Biokinésie (soin, altérations/modifications physiques)
Danny Rand, Mercy Leroy, Sangwoo Blink
211
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Jeu 10 Aoû - 18:49

Los Quatros Alcoolicos FantasticosJ’avais définitivement trop bu. Vraiment beaucoup trop. S’il y avait bien une chose dans le monde que je n’assumais pas, c’était mon manque de résistance abominable à l’alcool. Malgré les années qui étaient passées, je n’avais jamais vraiment apprécier boire à outrance. ce n’était pas mon délire les soirées alcoolisées, je préférais largement les soirées pizza et jeux vidéos, celle où s’achetait uniquement de la junkfood. Des bonnes soirées à la base de chips, bonbons et autres sodas chimiques en faisant des raids pour monter nos classement d’overwatch. C’était même devenu un rituel entre chaque début de saison du jeu d’ailleurs. Alors pourquoi j’étais venu me trainer dans un bar me diriez-vous ? Pourquoi j’avais ça alors que je savais pertinemment que je serais pompette après mes premiers verres descendu. La réponse était claire, nette et précise: le masochisme. Non en vrai, je ne savais pas trop, o u mes idées étaient beaucoup trop embrumées pour m’en souvenir précisément. Je ne savais plus qui avait lancé l’idée à la base, nous étions une bande quatre jeunes homme, le courant passait très bien entre nous: Valerian, Kurt, Jin et moi. Il fallait dire aussi que trois d’entre nous étions arrivés récemment au SHIELD, ça forgeait les liens. Jin était arrivé bien avant nous, mais nous travaillions dans la même section… et si on couplait à cela que depuis peu nous partagions une relation plus qu’intime… vu que nous sortions ensemble. Bref une sortie qui s’annonçait pleine de rires et surtout d’alcool.

J’avais pas spécialement bu, trois verres, ou deux…. je ne m’en souvenais plus. J’avais déjà senti la chaleur me monter au visage, alors que j’avais commencé à rire de rien…. vraiment de rien. D’ailleurs il m’était arrivé de rire à gorge déployée après que personne n’ait prononcé le moindre mot, amusé de mes propres pensées probablement… ou par le rien. Justement, je n’en savais rien. En tout cas ce que je me souvenais, c’était de Jin n’avait jamais été comme cela en public avec moi. Je ne m’en plaignais pas hein, bon sang j’adorais ça en vrai. Mais Jin avait toujours été réservé, en privé c’était autre chose, clairement. Mais en public, ce n’était pas le genre de type à prendre la main, à embrasser ou ce genre connerie. Je ne lui en voulais pas, après tout, il n’y avait pas si longtemps que ça, il sortait avec des femmes, alors bon. Je ne pouvais pas lui en tenir rigueur. Mais là, c’était le strict opposé. Tous ces gestes étaient maladroits et adorables…. et surtout avaient le don de me faire perdre mes moyens. Mes seules réactions étaient de rougir et rire comme si j’avais été une midinette. Il n’était pas discret et moi non plus d’ailleurs et je profitais pour le câliner et l’embrasser sans vraiment penser à ce pourrait penser les gens autour de nous et me demander si cela pouvait déranger nos amis ou pas.

Prenant mon verre dans mes mains, je riais quand Jin dit à Kurt de ne pas faire la tronche. Je descendis ma boisson d’une traite avant de le poser et de pincer les joues de Kurt de mes deux mains en riant joyeusement. Regarde moi cette bouille, il est même pas bourré c’est injuste. Comment tu fais pour être encore frais comme un bébé hein ? Je riais en me reculant d’un coup me préparant à recevoir la punition de retour de mon bro.Oui, on s’amusait et Kurt avait une putain de résistance à l’alcool. C’était rageant de le voir boire et ne pas bouger alors que nous étions tous les trois ronds comme des ballons. Clairement, ça devait êtr particulièrement chiant pour lui…. ou extrêmement drôle au choix. Enfin, j’étais bien loin d’imaginer ce que ça pouvait faire à mon meilleur ami parce que j’étais beaucoup trop hilare pour penser tout court. Tous mes sens et mes notions étaient embrouillées. Je compris à peine quand je vis les gars se diriger vers l’extérieur pour prendre l’air. Je secouai la tête en regardant le mouvement général de mes amis et en le suivant sans comprendre le pourquoi du comment de cette soudaine sortie. Je sautais alors sur Kurt et passa mon bras autour de son cou pour marcher avec lui. Boude pas brooo. J’suis sûre que Poppy elle aimerait pas cette bouille boudeuse, avais-je dit en riant aux éclats comme un gamin. Je ne savais pas ce qu’il se passait derrière nous, Valerian et Jin étaient aussi torchés que moi clairement, j’entendais des rires vaguement et ça me donnait encore plus envie de rire. Par contre je manquais sauter au plafond quand je sentis une main me claquer le derrière. Je sursautais en lâchant un petit cri qui était particulièrement…. pas viril. Je me tournais en voyant que Jin en était l’auteur, j’attrapais mon visage entre mes mains pour cacher le fait que j’étais en train de rougir comme une tomate…. et d’avoir particulièrement chaud au visage. J’entendis à peine mon collègue de travailler s'esclaffer, il fallait dire que Jin s’était rapproché dangereusement de moi pour me glisser un compliment qui ne manqua pas de me exploser de l’intérieur. Je rigolais une nouvelle fois comme une midinette, toujours rouge comme une tomate. Oh toi arrête, dis-je alors qu’il m’embrassait sur la joue. Je répondis en posant furtivement mes lèvres sur les siennes, saleté de coréen beaucoup trop attirant pour son propre bien. J’étais tellement absorbé par le visage de mon petit ami que je ne remarquais même pas les réactions de Kurt et Val. Trop attirant pour mon propre bien aussi.

Nous avions fini par sortir tous les deux, alors que discrètement j’avais laissé ma main dans celle de Jin. L’air frais me frappa le visage avec autant de douceur qu’un train dans un lapin innocent. Pauvre lapin. Pauvre train ! Je courrais dans la rue en tendant les bras en arrière pour faire comme si j’étais un ninja. Juste avant de m’arrêter brusquement pour sortir un paquet de cigarette de ma poche et en porter une à mes lèvres. Je mis à peu près une minute avant d’arriver à l’allumer tellement mes mains tremblaient à cause de l’alcool qui affluait dans mes veines. J’avais la tête qui tournait, mais bon sang, c’était bon. Cigarette au bord des lèvres je tournais sur moi-même comme pour suivre les mouvements du monde que je percevais avec mes sens détraqués. Je m’arrêtais soudainement… enfin le sol m’arrêta soudainement plutôt, vu que mes fesses avaient décidé d’avoir une relation amoureuse avec le trottoir. Et rien ne sembla assez fort pour briser cet amour naissant. Je levais les yeux quand Valerian nous pointa un type bizarre. J’étais un coup sur le quivive. Comme un tigre à l’affut…. un tigre bourré comme une vache irlandaise. Je m’allongeais sur le sol et commença à rouler le long du trottoir et me cogner au mur le plus proche avant de me relever en s'appuyant sur ce dernier. Il faut ca’turer les méchants, avais-je tenté de dire, avant de m’élancer pour sauter sur le dos de Kurt comme s’il avait été un cheval. En avant les gentils ! J’avais dit cela en tendant le doigt en avant.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: EMMANN :: Centre-ville-
Sauter vers: