Partagez | 
 

 Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Electrokinésie. Quand il se laisse absorber par ses émotions, Jin est capable d'avoir le contrôle et de créer des éclairs. Plus son émotion est forte, plus ses pouvoirs d'Electrokinésie augmentent. Ce qui peut-être extrêmement dangereux pour lui et son entourage.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Junno/Aldébaran
537
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mar 8 Aoû - 23:24

Los Quatros Fantasticos
Los Quatros Manificos
••••

   
Je ne savais pas vraiment qui avais eu cette idée mais avec Kurt et Josh, on avais décidé d'emmener Val boire quelques verres au centre-ville. Histoire de décompresser peut-être. Là, j'avais un trou noir enfaite. Genre un gros trou noir. Enfin bref... ça n'avait pas d'importance. Toujours était-il que maintenant, on en payais le prix. Et pas qu'un peu. Au bout de trois verres, j'avais la tête qui tournait. Tout était devenu presque flou. Je riais pour un rien et très franchement, je n'avais jamais été aussi tactile avec Josh.

Je passais mon temps à le regarder. A lui balancer des sourires niais. A le caresser aussi. Genre, des petits gestes un peu maladroit. Comme passer mon bras derrière son dos ou lui caresser la joue. Avec le moins de discrétion possible puisque, franchement, j'étais bourré. Et pas que moi d'ailleurs. Autant Kurt semblait frais comme un gardon. Autant mon... mon petit ami et celui que je considérais comme un petit frère. Au même titre que Sangwoo et Nando. Étaient aussi peu frais que moi. Au moins, je me sentais pas seul. Même si là, à l'heure actuelle, je m'en foutais un peu. Même carrément puisque je n'avais plus les idées claires.

Bordel... c'était bien la première fois que je me retrouvais dans cet état. Fallait avouer que je n'avais jamais été très bar. En règle générale, je préférais largement rester en solitaire. Chez moi. A vaquer à mes occupations sans déranger personne. Mais là... Allez savoir. Je m'étais lancé dans le truc, suivant mes collègues dans cet endroit sans penser un seul instant à quel état j'allais en sortir.

Le pire c'est que je me sentais bien enfaite. Bon ok. Je voyais double. Mon rire devait ressembler aux grognements d'un ours mais je n'y prêtais pas attention. Je riais. Ou plutôt, je brayais comme un crétin, tenant mon verre en essayant de ne surtout pas le renverser.

C'était quoi déjà ce que je buvais d'ailleurs? De la bière? Non... Whaou. Je savais plus. Tant pis. Je portais de nouveau mon verre à mes lèvres, le finissant d'une traite avant de me caler un peu maladroitement sur le tabouret. L'heure passa et nous décidons au bout d'un moment d'aller dehors, sous l’œil dépité de Kurt qui, d'après sa tronche de déterré, ne savez même plus ce qu'il foutait là.
- Voyons Kurt, fait pas cette tête, lâchais dans un rire, lui foutant une bonne tape dans le dos par la même occasion. Regarde. On s'amuse!

Et pas qu'un peu. On avait clairement l'impression de refaire le monde là. Je manquais de trébucher contre mon propre pied, partant dans un grand éclat de rire tandis que nous nous dirigions maintenant vers la porte d'entrée. Dans un geste affectueux, j'ébouriffais les cheveux de Valerian, lui lançant un clin d'oeil complice.
- Alors petit frère? Pas trop pompette?

Puis je le serrais dans mes bras. Comme si j'étais soudain devenu très tactile alors qu'en fait, pas tellement. J'étais un peu coincé sur les bords. Disons que j'avais le plus grand mal, habituellement, à montrer mon affection. A part avec Joshua. Parce que voilà. C'était Joshua... Puis. Merde. Pourquoi je rougissais? Titubant du mieux que je pouvais.  Parce qu'avec la tête qui tournait, ce n'était pas facile de voir où on foutait les pieds. Mes yeux louchèrent d'ailleurs sur mon petit ami qui se trouvait juste devant moi.

Bordel. Il était beau. Je le trouvais tellement craquant avec ce sourire à m'en faire tomber à la renverse. Je poussais un soupir. Enfin, du moins. Je crois que ça y ressemblait. Et dans un élan, je lui foutais carrément une main au cul comme si de rien n'était parce que clairement, je savais plus ce que je foutais et parce que, visiblement. Quand on était bourré, la pudeur tout ça... ça n'existait plus.

Sourire aux lèvres, je me rapprochais donc de lui, passant une main sur ses épaules en murmurant d'une voix suave :
- Tu sais que t'es beau toi?

Avant de lui coller un bisous sur la joue. Dans le genre un peu taquin. Vous voyez? Ouai... c'était pas très discret tout ça. Bref. Nous arrivions enfin au dehors, l'air frais me faisant un bien fou sur mon visage rougie par l'alcool.



   

    ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
272
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mer 9 Aoû - 14:18




Los Quatros Fantasticos

I'll be stuck chasing time, tick tock don't stop



C'était pas vraiment au programme, ou peut-être bien que si mais tu n'étais pas au courant. Tu ne savais même pas si c'était une bonne idée de les suivre. Alors tu les avais juste regardé d'un air étonné, avant d’acquiescer. Sans savoir où tu allais vraiment foutre les pieds, mais ce n'était qu'un détail. Surtout que même si tu avais refusé, ils t'y auraient emmené par la force. Tu connaissais assez les gars pour le savoir depuis le temps que tu traînais avec eux. Enfin, présentement tu ne regrettais pas, trop bourré que tu étais après avoir voulu tester un peu tous les shooters présentés et les bières plus amères les unes que les autres. Tu ne tenais pas l'alcool et tu le remarquais à peine vu que ça allait être ta première bonne cuite. L'alcool coulait dans tes veines, remplaçant presque ton sang en cet instant. Tu rigolais à gorge déployée sans te soucier de votre entourage. Vous étiez jeunes après tout, et vous aviez bien raison. Le seul qui semblait encore frais c'était Kurt. Et tu ne pouvais pas t'empêcher de rire lorsque ton regard se posait sur lui. Sa tête déconfite te faisait bien marrer. Mais l'envers du décor semblait tout sauf joyeux. Comment faisait-il pour vous supporter, sérieusement ? Toi-même tu n'en avais aucune idée, et tu t'en fichais, continuant de siroter ta bière, malgré ton esprit qui s'embrumait sous les effluves d'alcools. Cependant, tu pouvais bien remarquer les petits gestes tactiles de celui que tu considérais comme ton grand frère. Jin était quasiment collé à Joshua et tu ne pouvais t'empêcher de détourner les yeux à chaque fois que cela arrivait. C'était systématique, dès lors que tu voyais tes deux amis aussi proche, tu ne te sentais pas à l'aise. Quelque chose vrillait tes entrailles et tu avais la gorge presque sèche. Tu ne savais pas trop ce que cela voulait dire, mais d'un côté ce qu'ils faisaient ne te regardait pas. A la place de te morfondre en silence sur ton être tourmenté, tu descendais l'alcool présent dans ton verre, le faisant claquer contre la table après coup. Tu t'essuyais la bouche d'un revers de manche et lâchais un ricanement, t'apprêtant déjà à te relever pour aller en rechercher un autre. Tes jambes tremblaient et tu ne marchais décidément pas droit du tout. C'était un miracle que tu arrivais à atteindre le bar, pour commander ton prochain verre de bière. La note allait être salée, contrastant avec l'amertume qui embaumait contre ton palais.

De retour à ta place, tu lançais un petit sourire à tes amis et collègues, avant de t'installer, en essayant de ne pas glisser sur le tabouret. T'étais vraiment bien torché, Val. La gueule de bois du lendemain elle allait pas te rater. Tu n'y pensais pas du tout pour le moment et tant mieux pour toi. La bière qui glissait sur ta langue et coulait dans ta gorge te faisait un bien fou, malgré l'anesthésie provoquée par l'alcool. Tu oubliais instantanément les quelques soucis qui accaparaient tes pensées, et continuais de rigoler avec tes copains, même si Kurt semblait plus difficile à dérider que les autres. Jin s'amusait même à le taquiner un peu et tu ricanais, caché derrière ton verre. Tu passais vraiment un bon moment, avec ton grand frère et les deux autres. C'était agréable de ne penser qu'à l'instant présent et d'oublier le reste, le boulot et la famille. Tes parents ne savaient même pas que tu étais là, tu leur avais sortie une excuse bidon en prétextant aller dormir chez un ami. En même temps, ils devaient s'en ficher un peu. Tu étais majeur maintenant et ils n'étaient quasiment plus à la maison. Autant dire que tu préférais largement passer du temps en compagnie de tes amis que de rester seul dans votre maison, sans personne à qui parler. Tu mordillais à présent tes lèvres, le regard assombri et les paupières mi-closes. Penser à ta famille ne te mettais pas dans la meilleure humeur, ainsi tu avalais une nouvelle gorgée de ton verre, avant de reporter ton attention sur les autres. La brume entourait doucement ton esprit et tu avais un peu de mal à les discerner. Tu les voyais quasiment en double, tant tu étais torché. Les sons étaient étouffés et tu les entendais à peine discuter, mais tu rigolais quand même. Tu étais ridicule.

Au bout d'un moment vous aviez décidé d'aller prendre l'air, parce que clairement, il faisait bien trop chaud dans ce bar. L'alcool cognait contre tes tempes quand tu te redressais, et tu apportais la main à tes cheveux, marmonnant quelques phrases sans queue ni tête. « Putain les gars... J'ai mal aux cheveux, argh... » et tu les entendais rigoler sans comprendre. Jin venait de te caresser les cheveux également, suivi d'un clin d’œil que tu remarquas de justesse en te concentrant sur son visage. Les paupières plissées, tu semblais vraiment bien éméché. Lâchant un petit rire, tu lui lançais un petit coup de poing dans l'épaule avant d'essayer de lui répondre. Ta gorge sèche, ta langue lourde et tes lèvres anesthésiées t'empêchant de parler comme tu le souhaitais. A la place, tu lâchais des marmonnements incohérents, avant de sentir les bras de ton grand frère t'entourer. Tu te figeais sur place avant de te laisser aller à cette affection nouvelle. Il n'avait jamais vraiment été très tactile, mais cela ne te dérangeait pas. Les avantages de l'alcool. Il finissait par se retirer au bout de quelques minutes et tu tanguais un peu en te reculant pour attraper tes affaires. Tu tournais la tête vers tes amis au moment même où Jin collait une claque sur les fesses à Joshua. Tu écarquillais les yeux, avant d'éclater de rire en fermant les paupières. L'alcool t'avait empêché de te morfondre devant une nouvelle affection de la sorte et au lieu de trouver cela étrange, tu avais plutôt trouvé ça drôle. Décidément, l'alcool te faisait du bien. Tu t'avançais alors vers eux, en les sifflant au passage, avant de les dépasser pour te retrouver à l'extérieur du bar. L'air frais caressait tendrement ta peau et tu fermais les yeux, avant de te rendre compte que c'était une mauvaise idée. Toi qui voulais profiter de la fraîcheur extérieur, tu te retrouvais avec la tête qui tournait, l'esprit embrumé, les jambes cotonneuses et la bouche sèche. Tu tanguais alors avant de te rattraper au mur. T'accolant quelque peu, tu soufflais doucement avant de retrouver un semblant de stabilité. Rouvrant les paupières, tu laissais ton regard assombri par l'alcool se poser sur le chemin que vous allez emprunter. T'approchant un peu plus de tes amis, tu pointais soudainement le doigt vers une silhouette reculée qui semblait étrange, plissant les paupières. Ta voix hachurée résonnait dans l'atmosphère en un écho étouffé, tandis que tu te penchais vers le groupe. « Eh, dites.. Vous le trouvez pas... Louche... Lui là-bas ? Il a l'air bizarre... » Tu avalais ta salive après avoir terminé ta phrase, ta langue passant sur tes lèvres craquelées. Ta respiration troublée s'écrasant contre l'épaule de ton voisin. Tu inspirais bruyamment, indifférent aux effluves d'alcool qui vous entouraient, et clignais plusieurs fois des yeux comme pour chasser ce brouillard opaque qui voilait tes iris pétillants.


___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Jeu 10 Aoû - 18:49

Los Quatros Alcoolicos FantasticosJ’avais définitivement trop bu. Vraiment beaucoup trop. S’il y avait bien une chose dans le monde que je n’assumais pas, c’était mon manque de résistance abominable à l’alcool. Malgré les années qui étaient passées, je n’avais jamais vraiment apprécier boire à outrance. ce n’était pas mon délire les soirées alcoolisées, je préférais largement les soirées pizza et jeux vidéos, celle où s’achetait uniquement de la junkfood. Des bonnes soirées à la base de chips, bonbons et autres sodas chimiques en faisant des raids pour monter nos classement d’overwatch. C’était même devenu un rituel entre chaque début de saison du jeu d’ailleurs. Alors pourquoi j’étais venu me trainer dans un bar me diriez-vous ? Pourquoi j’avais ça alors que je savais pertinemment que je serais pompette après mes premiers verres descendu. La réponse était claire, nette et précise: le masochisme. Non en vrai, je ne savais pas trop, o u mes idées étaient beaucoup trop embrumées pour m’en souvenir précisément. Je ne savais plus qui avait lancé l’idée à la base, nous étions une bande quatre jeunes homme, le courant passait très bien entre nous: Valerian, Kurt, Jin et moi. Il fallait dire aussi que trois d’entre nous étions arrivés récemment au SHIELD, ça forgeait les liens. Jin était arrivé bien avant nous, mais nous travaillions dans la même section… et si on couplait à cela que depuis peu nous partagions une relation plus qu’intime… vu que nous sortions ensemble. Bref une sortie qui s’annonçait pleine de rires et surtout d’alcool.

J’avais pas spécialement bu, trois verres, ou deux…. je ne m’en souvenais plus. J’avais déjà senti la chaleur me monter au visage, alors que j’avais commencé à rire de rien…. vraiment de rien. D’ailleurs il m’était arrivé de rire à gorge déployée après que personne n’ait prononcé le moindre mot, amusé de mes propres pensées probablement… ou par le rien. Justement, je n’en savais rien. En tout cas ce que je me souvenais, c’était de Jin n’avait jamais été comme cela en public avec moi. Je ne m’en plaignais pas hein, bon sang j’adorais ça en vrai. Mais Jin avait toujours été réservé, en privé c’était autre chose, clairement. Mais en public, ce n’était pas le genre de type à prendre la main, à embrasser ou ce genre connerie. Je ne lui en voulais pas, après tout, il n’y avait pas si longtemps que ça, il sortait avec des femmes, alors bon. Je ne pouvais pas lui en tenir rigueur. Mais là, c’était le strict opposé. Tous ces gestes étaient maladroits et adorables…. et surtout avaient le don de me faire perdre mes moyens. Mes seules réactions étaient de rougir et rire comme si j’avais été une midinette. Il n’était pas discret et moi non plus d’ailleurs et je profitais pour le câliner et l’embrasser sans vraiment penser à ce pourrait penser les gens autour de nous et me demander si cela pouvait déranger nos amis ou pas.

Prenant mon verre dans mes mains, je riais quand Jin dit à Kurt de ne pas faire la tronche. Je descendis ma boisson d’une traite avant de le poser et de pincer les joues de Kurt de mes deux mains en riant joyeusement. Regarde moi cette bouille, il est même pas bourré c’est injuste. Comment tu fais pour être encore frais comme un bébé hein ? Je riais en me reculant d’un coup me préparant à recevoir la punition de retour de mon bro.Oui, on s’amusait et Kurt avait une putain de résistance à l’alcool. C’était rageant de le voir boire et ne pas bouger alors que nous étions tous les trois ronds comme des ballons. Clairement, ça devait êtr particulièrement chiant pour lui…. ou extrêmement drôle au choix. Enfin, j’étais bien loin d’imaginer ce que ça pouvait faire à mon meilleur ami parce que j’étais beaucoup trop hilare pour penser tout court. Tous mes sens et mes notions étaient embrouillées. Je compris à peine quand je vis les gars se diriger vers l’extérieur pour prendre l’air. Je secouai la tête en regardant le mouvement général de mes amis et en le suivant sans comprendre le pourquoi du comment de cette soudaine sortie. Je sautais alors sur Kurt et passa mon bras autour de son cou pour marcher avec lui. Boude pas brooo. J’suis sûre que Poppy elle aimerait pas cette bouille boudeuse, avais-je dit en riant aux éclats comme un gamin. Je ne savais pas ce qu’il se passait derrière nous, Valerian et Jin étaient aussi torchés que moi clairement, j’entendais des rires vaguement et ça me donnait encore plus envie de rire. Par contre je manquais sauter au plafond quand je sentis une main me claquer le derrière. Je sursautais en lâchant un petit cri qui était particulièrement…. pas viril. Je me tournais en voyant que Jin en était l’auteur, j’attrapais mon visage entre mes mains pour cacher le fait que j’étais en train de rougir comme une tomate…. et d’avoir particulièrement chaud au visage. J’entendis à peine mon collègue de travailler s'esclaffer, il fallait dire que Jin s’était rapproché dangereusement de moi pour me glisser un compliment qui ne manqua pas de me exploser de l’intérieur. Je rigolais une nouvelle fois comme une midinette, toujours rouge comme une tomate. Oh toi arrête, dis-je alors qu’il m’embrassait sur la joue. Je répondis en posant furtivement mes lèvres sur les siennes, saleté de coréen beaucoup trop attirant pour son propre bien. J’étais tellement absorbé par le visage de mon petit ami que je ne remarquais même pas les réactions de Kurt et Val. Trop attirant pour mon propre bien aussi.

Nous avions fini par sortir tous les deux, alors que discrètement j’avais laissé ma main dans celle de Jin. L’air frais me frappa le visage avec autant de douceur qu’un train dans un lapin innocent. Pauvre lapin. Pauvre train ! Je courrais dans la rue en tendant les bras en arrière pour faire comme si j’étais un ninja. Juste avant de m’arrêter brusquement pour sortir un paquet de cigarette de ma poche et en porter une à mes lèvres. Je mis à peu près une minute avant d’arriver à l’allumer tellement mes mains tremblaient à cause de l’alcool qui affluait dans mes veines. J’avais la tête qui tournait, mais bon sang, c’était bon. Cigarette au bord des lèvres je tournais sur moi-même comme pour suivre les mouvements du monde que je percevais avec mes sens détraqués. Je m’arrêtais soudainement… enfin le sol m’arrêta soudainement plutôt, vu que mes fesses avaient décidé d’avoir une relation amoureuse avec le trottoir. Et rien ne sembla assez fort pour briser cet amour naissant. Je levais les yeux quand Valerian nous pointa un type bizarre. J’étais un coup sur le quivive. Comme un tigre à l’affut…. un tigre bourré comme une vache irlandaise. Je m’allongeais sur le sol et commença à rouler le long du trottoir et me cogner au mur le plus proche avant de me relever en s'appuyant sur ce dernier. Il faut ca’turer les méchants, avais-je tenté de dire, avant de m’élancer pour sauter sur le dos de Kurt comme s’il avait été un cheval. En avant les gentils ! J’avais dit cela en tendant le doigt en avant.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Diablo
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
- Téléportation
- Agilité Surhumaine
- Vision Nocturne
Albert, Jessica, Gabriel, Marc, Lorna et Kristina
279
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Ven 1 Sep - 21:55




Los Quatros Fantasticos

We are here, to drink your beer


Dans la théorie, cette idée est pas si mal. Boire un verre après le travail avec son meilleur ami et ses deux collègues avec lesquels il s’entend particulièrement bien, c’est pas si mal. Kurt voyait déjà la bonne soirée, les plaisanteries qui fusaient pendant que les bières étaient sifflées. Un bon projet de soirée qui s’annonçait pas trop mal. Jusqu’à ce que Kurt comprenne qu’il était le seul suffisament sobre pour aligner deux phrases.
C’est ce qui est pénible, quand on tient bien l’alcool. On admire ses camarades, raides ivres au bout de quelques verres alors qu’on ne ressent à peine un picotement au bout des doigts. Au début, c’est drôle de voir ses complices perdre un à un l’usage de leur cerveau. D’entendre des rires qui montrent l’alcool montant progressivement. Refaire le monde, plaisanter, boire. Boire beaucoup. Boire encore.
En fait, Kurt n’a jamais réalisé avant ce soir qu’il se sent particulièrement bien quand il est en présence de ses amis. Joshua, son meilleur ami depuis des années. Jin, qui est devenu un ami très proche après qu’ils se soient mutuellement sauvés la vie. Et Valerian, à qui Kurt a donné des leçons de conduite sur le parking du SHIELD. Le d’Artagnan de la bande. Kurt a enfin fini par trouver sa place au SHIELD, après avoir trimé pendant des mois pour obtenir un semblant de crédibilité et prouver qu’il n’était pas là grâce au pistonnage. Quand il voit à présent ses trois comparses, attablés avec lui dans ce bar après une dure journée de labeur, il se sent enfin à sa place. Enfin. Il les surveille du coin de l’oeil, comprenant que c’est sa responsabilité en tant que seul sobre. Il s’est désigné Capitaine de soirée tout seul, en les voyant tomber un à un dans le dur combat contre l’ennemi nommé alcool.

C’est bien drôle cinq secondes, en fait. Parce que quand on est bourrés avec les autres, on ne se rend pas compte que tout le monde agit de façon irréfléchie. Et ça commence à l’agacer. L’euphorie de la sortie finit par être remplacée par la morosité qui l’habite quand il se dit que même ça, il n’est pas capable de le faire comme les autres. Il échange quelques messages avec Poppy, pour lui faire part des remarques qu’il peut faire sur ses amis bien alcoolisés pendant qu’elles lui traversent la tête. Et aussi de la façon dont Joshua et Jin, se tournant autour, ça l’amuse. Il a toujours quelques réserves concernant Jin, n’oubliant pas qu’il est hétéro de base et que ce genre de relation doit être toute nouvelle pour lui. Mais en les voyant tous les deux, avec Joshua, il comprend que ses doutes ne sont pas fondés. Mais loin de jouer les groupies du couple à renfort de «Oh, c’est trop mignon», Kurt se contente de sourire en coin et de faire une signe de tête quand il voit Joshua sourire comme un bênet ou Jin qui dévore son meilleur ami du regard. Par contre, il a moins envie de sourire en coin et de rire avec eux quand ils le charrient parce qu’il est le seul à se montrer sobre. Il lâche un grognement en sentant la tape de Jin sur son épaule, parce que ça fait un peu mal quand même. Quoi ? On peut plus faire la tronche en paix, maintenant ? Il lance un regard blasé à Jin avant de se retrouver victime des pinces de Joshua qui lui tire les joues. «C’toi le bébé !» lance Kurt en ronchonnant, assénant un coup de poing amical dans l’épaule de son meilleur ami. Ils ont l’air frais, les trois. Nom de dieu. Il se masse les joues en prenant la direction de la sortie parce qu’un a soulevé l’idée d’aller ailleurs, il ne sait plus qui. Il sent le bras de Joshua autour de son épaule et il tourne la tête vers lui, arquant un sourcil. «Je ne boude pas !» se défend-t-il avec autant de conviction qu’un gamin pris la main dans le pot de confiture. Il soupire, accordant le point à Joshua qui est hilare à ses côtés. « C’est vrai que Poppy ne m’a jamais vraiment vu tirer la tronche. » Parce qu’il n’a pas de raison de tirer la gueule en sa présence. Dès qu’elle est dans les parages, Kurt se tape des crampes au visage à force de sourire comme un idiot. C’est l’effet Poppy Coleman. Un vrai petit rayon de joie de vivre qui est vite contagieux pour lui. Il se sent un peu niais, en pensant à ça, d’un seul coup. Et il n’a pas le loisir d’y penser davantage qu’un petit cri près de son oreille arrache la jolie danseuse de ses pensées. Il tourne la tête vers Joshua, voit le regard de Jin, celui de son meilleur ami et entend le sifflement de Valerian. Et là, il se met à rire devant la situation hilarante qui vient de se dérouler. Voir Joshua rougir comme une tomate et minauder en présence de sa nouvelle conquête, c’est suffisament inédit pour que ce soit très drôle. Kurt note dans un coin de sa tête de rappeler ce petit égarement à Josh quand il sera sobre.

L’air frais lui fait le plus grand bien. Il a fini par trouver l’atmosphère du bar bien trop étouffante, au final. Il enfouit ses mains dans ses poches car il fait plus frais qu’il ne l’aurait voulu. Les joies de vivre à Genosha. Il observe la course de Joshua qui se prend pour un ninja, Jin qui l’encourage et Valerian qui s’accole au mur. Kurt se rapproche de ce dernier pour s’assurer qu’il va bien et qu’il ne va pas se mettre à vomir sur les pavés du trottoir. «Ça va, Val ? Tu veux qu'on s'arrête cinq minutes ?» Mais oui, ça a l’air d’aller. Tout le monde va bien. A part Joshua qui vient de se prendre pour une danseuse étoile dans le coin de son champ de vision et qui finit par avoir les fesses par terre. De vrais gamins. Là tout de suite, ça donne à Kurt un aperçu de ce qui l’attend si jamais il se décide à avoir des gosses. Et autant dire que ça ne lui fait pas envie. Pas tout de suite. Il penche la tête sur le côté en fixant Joshua, secouant le menton lentement de droite à gauche avec un air désapprobateur. Heureusement que personne ne les voit parce que bonjour la honte, quoi. Les propos de Valerian montent à ses oreilles et il pivote du chef dans sa direction pour suivre ce qu’il désigne. Un type lambda qui est visiblement dans le même état que ses comparses. «Heu… les gars… C’est…» Quelque chose lui sautant dessus le coupe et il faut quelque secondes à Kurt pour comprendre que c’est son meilleur ami qui l’a confondu avec Jolly Jumper. «Mais dégage !» lâche le jeune homme. Autant parler à un sourd. «Les gars, c’est juste un mec qui prend l’air.» Lance-t-il. En vain, visiblement. Il se retrouve là, avec Joshua perché sur son dos, Valerian qui se prend pour un espion et Jin qui n’a pas l’air de savoir quoi en penser. Il fixe le coréen avec un air sérieux. «Jin, dis-leur, toi. » Kurt a toujours vu Jin comme le plus avisé du groupe. Le plus vieux, donc forcément le plus raisonnable. Mais là tout de suite, il ne sait pas si c’est une bonne idée de se fier à lui pour calmer les ardeurs des deux autres.



___

Revenir en haut Aller en bas
avatar


3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Electrokinésie. Quand il se laisse absorber par ses émotions, Jin est capable d'avoir le contrôle et de créer des éclairs. Plus son émotion est forte, plus ses pouvoirs d'Electrokinésie augmentent. Ce qui peut-être extrêmement dangereux pour lui et son entourage.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Junno/Aldébaran
537
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mar 5 Sep - 12:21

Los Quatros Fantasticos
Los Quatros Manificos
••••

   
Le problème avait l'alcool, c'est qu'on devenait vite nauséeux. Maintenant que j'étais dehors, je voyais double et bordel, qu'es-ce que j'avais un peu envie de gerber en vrai. Pendant que mon Joshua d'amour. Je venais vraiment de l'appeler comme ça? se prenait pour un ninja, Valerian qui tanguait et Kurt qui, visiblement, les regardait un peu d'un air blasé. Ou inquiet. Je savais pas trop en fait. Moi, je restais immobile comme un crétin, riant de temps à autre en essayant du mieux possible de canaliser mon estomac.

Bordel. Je voyais tellement flou en plus. Mon cerveau commençait même à tourner au ralentis et putain, il me fallut deux bonnes minutes avant de capter que mon copain s'était joliment cassé la gueule par terre, se trouvant maintenant le cul sur le trottoir. Si j'avais été sobre, je serais sûrement allé l'aider. Lui demander si ça allait ou autre mais vu que j'étais aussi pété comme un coin, je me contentais de ricaner bêtement en tressautant des épaules.

Et beh. La classe à Dallas quoi. Heureusement qu'on ne se rendait pas compte de notre état parce que sinon... bonjour la honte et adieu dignité. Je m'apprêtais quand même à m’avancer, à faire quelque chose quoi. Quand soudain, mon petit frère de cœur se pencha vers nous et susurra qu'il y avait un mec louche plus loin.

Un mec louche... hum hum. Je plissais les yeux, intrigué, aux aguets, tel un agent double piqué au vif. Avant d'ancrer mon regard sur l'horizon, sourcils froncés. Le problème, c'est que je ne voyais pas grand chose en fait. J'avais une vision super chelou et très franchement, ça faisait un peu des vague comme si j'étais sur un bateau.

Tandis que j'essayais à présent de me concentrer. Mais genre vraiment beaucoup. En fronçant les sourcils et tout. Joshua sauta sur le dos de Kurt et le talonna en mode cow-boy prêt à entrer en action. Bien évidemment, ce dernier ronchonna en disant que c'était juste un gars qui prenait l'air.

Un gars qui prenait l'air. Un mec louche. Que choisir. Autant quand j'avais pas d'alcool dans le sang, j'étais plutôt mesuré, réfléchis. Un peu trop même. Enfin, tout dépendait. Autant quand j'étais bourré, c'était pareil mais pas dans le bon sens. Les traits de mon visage se durcissent et je me frottais le menton d'un air pensif, en mode Walker Texas Ranger mais en moins classe parce que mes doigts avaient du mal à viser ma peau visiblement. Et parce que j'avais pas de chapeau... Et parce que j'étais un coréen avec les yeux bridés aussi et pas de barbe. Et parce qu'on étais pas au Texas mais à Genosha. Oula. Je racontais quoi là au juste? Ça n'allais plus. Clairement.
- C'est louche, murmurais-je enfin d'une voix rauque alors que Kurt me demandais de leur dire que ce n'était rien. Que c'était juste un homme lambda qui était autant bourré que nous.

Visiblement, il cherchait mon appui or, à l'heure actuelle, j'étais incapable de réfléchir posément. Je marquais un silence, me tournant vers lui en répétant. Au cas où il n'aurait pas bien entendu. Où plutôt, parce que j'avais oublié que je l'avais dis un peu plus tôt.
- Très louche.

Puis, je me rapprochais de Val. Dans un geste affectif. Bordel, c'est fou de voir à quel point j'étais soudain très tactile. Je tapotais sa tête en hochant la tête à plusieurs reprises.
- Bonne analyse p'tit frère. Les gars ! L'heure est grave. Il nous faut prévoir un plan d'attaque. Notre honneur et celle du S.H.I.E.L.D en dépend.

Un silence suivit. Au terme duquel, je finis par sortir. En gardant cet air ultra concentré qui me donnait plutôt l'air d'être particulièrement constipé.
- Tous en cercle. Réunion d'urgence. Quelqu'un à une idée de la marche à suivre?


   

   ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
272
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mar 5 Sep - 17:25




Los Quatros Fantasticos

Running all my life, trying not to lose a fight



Kurt était juste à côté de toi, s'assurant que tu n'allais pas déverser le contenu de ton estomac sur le trottoir. Tu avais bien abusé de la boisson et si tu étais sobre tu te serais sûrement demandé d'où sortait tout le fric que tu avais claqué ce soir. Mais tu t'étais trop déglingué la gueule pour t'en rendre compte. A la place, tu essayais de hocher la tête avant de t'arrêter, le mal de crâne se faisant déjà plus imposant. Un relent d'alcool imbiba ta bouche, embaumant contre ton palais et tu grimaçais sous cette sensation dérangeante. Tu arrivais cependant à parler, quelques secondes plus tard, marmonnant que tout allait bien en te redressant. C'était un coup à prendre et tu aurais pu t'effondrer, mais ton équilibre était encore assez bon pour l'instant. Tandis que tu tanguais sur tes jambes tremblantes, essayant de te stabiliser, tu vis Joshua à terre. Il s'était latté la gueule et cela t'arracha rire presque euphorique. Ta gorge brûlante était complètement anesthésiée par l'alcool et tu ne la sentais même pas picoter. Ainsi, tu continuais ton petit manège, tournant la tête vers le reste de l'avenue, à ta gauche. Ton rire mourut à même ta gorge lorsque ton regard se posa sur un individu suspect un peu plus loin. Il avait l'air très louche, et tu en informas tes camarades, sans te poser de question, trop inhibé par l'alcool. Tu aurais dû réfléchir un peu plus, cela aurait évité à Kurt de devoir vous surveiller. Il tenait beaucoup trop bien l'alcool pour que vous rivalisiez avec lui. Chanceux. D'ailleurs, Joshua et Jin semblaient être de ton avis, scrutant l'individu au loin avec un air suspicieux imprégné sur leurs traits. Tu te sentais un peu soulagé de n'avoir pas rêvé, que quelqu'un comprenne l'importance de la situation, alors que Kurt démontait vos dires un par un. C'était un peu relou pour le coup, parce que tu avais vraiment l'impression que le gars était sous couverture et avait un truc à cacher.

Du coin de l’œil, avec ta vision floutée et tes yeux embrumés par le voile de l'alcool, tu pouvais tout de même discerner Joshua grimpant sur le dos de Kurt. L'image t'arracha un petit rire et tu levais le poing en l'air, imitant ton ami. Tu étais prêt à passer à l'action, à ne pas en démordre et sauver la population de cet individu suspect. Tu allais te mettre en place, ton pied déjà levé pour t'avancer vers lui, lorsque Jin s'arrêta près de toi. Tu le regardais en penchant la tête de côté, alors que sa main venait tapoter ton crâne et tes cheveux. Arrête ça! Tentant de reculer en ricanant, tu sentis à nouveau un relent et tu serras les dents, fermant les yeux. Inspirant un bon coup, tu rouvris tes paupières, tout en te tournant vers Jin, Joshua et Kurt. Ton grand frère de cœur proposait de trouver un plan d'attaque, vous intimant de le suivre pour former un cercle, prétextant que votre honneur était en jeu. Tes lèvres s'entrouvrirent et une exclamation de surprise s'échappa de ta gorge tandis que tu t'approchais, te mettant entre Kurt et Jin. Tu n'avais pas fait attention et tu réagissais au quart de tour en étant torché. Alors c'était pas vraiment étonnant que tu exagérais un peu sur les bords. Il faut qu'on trouve quoi faire les gars... Tu commençais à paniquer légèrement, une vague de stress glissant en tes entrailles. Je veux pas qu'on soit radiés pour pas avoir fait notre boulot... Tu soufflais bruyamment, relevant légèrement tes iris embués vers eux, passant de l'un à l'autre. C'est vous les experts là dedans. Ravalant ta salive, ta voix s'éleva à nouveau dans un murmure, rendant compte de la gravité de la situation. Comment on traque un agent double ? Après tout, tu n'étais qu'un simple standardiste, un peu entraîné mais tu n'avais jamais été sur le terrain. Tout ce qui ressemblait de près ou de loin à cela te rendait nerveux. Et en l’occurrence, tu n'étais pas vraiment au meilleur de ta forme pour ta première fois sur le terrain. Bourré, jeune et con. T'étais dans la merde.

___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Jeu 21 Sep - 23:14

Los Quatros Alcoolicos FantasticosJe m’étais installé confortablement sur le dos de mon meilleur ami et rien, oh non rien n’allait me faire descendre de mon perchoir. Parce que putain, il était tout confort le dos de Kurt. Je savais pas qui c’était ce type, mais il avait grave chelou et clairement il sentait la suspicion à des kilomètres à la ronde. J’avais déjà tendu le bras en avant comme un chevalier sur son destrier prêt à partir en guerre pour l’humanité et contre les cyborgs. Mon bro devait probablement râler, mais j’étais parfaitement sourd à toutes ces plaintes, je ne voyais que le type devant nous et comment on allait le suivre pour être sûr que nous n’avions pas dégoté un méchant tout droit sorti d’un film de James Bond. Kurt disait que ce n’était qu’un mec, mais clairement, ce n’était pas qu’un mec qui prenait l’air. Mais il n’était pas aussi aware que nous pour le percevoir, pauvre enfant sobre ! Quand il demanda à Jin, je me tournais automatiquement vers mon petit-ami et sourit comme un imbécile heureux, il aurait pu dire n’importe quoi que j’aurais souri de cette manière. Je me contentais d’agiter la main alors que je n’écoutais même plus ce que mes amis disaient. Je ne voyais que mon coréen et c’était tout. Sauf je sentis un mouvement, je descendis du dos de Kurt d’un bond et rejoint les autres dans le cercle.

Je me contentais de rigoler légèrement, sans savoir pourquoi je me marrais en fait. Juste… c’était trop drôle putain. Quoi ? Plan d’action ? Je secouais la tête avant de jeter un coup d’oeil au type qui visiblement n’avait pas bougé d’un iota. LOUCHE ! LOUCHE LOUCHE LOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUCHE ! Je reposais mes yeux sur les membres du cercle, mon regard passant sur chacun d’entre eux. Puis je finis par me mordre la lèvre inférieure sans vraiment faire attention. Une filature ? Cette idée provoqua une nouvelle mon hilarité, alors je pouffais de rire pendant au moins une minute. L’alcool et moi, décidément, c’était un couple comique. Si on se fait pas pécho, on sera pas radier, ou met un truc sur le visage comme des ninjas ! Je remontais mon tee-shirt sur le bas de mon visage comme pour montrer l’exemple. Un vrai ninja trop de la mort qui tue. Je fis un symbole ninja sorti d’un manga avec mes doigts avant de dire comme un débile. NIN-NIN ! Je m’écartais du groupe avant de regarder à nouveau dans la direction du gars. OH ! Il bougeait ! Sans prévenir, je commençais à le suivre des yeux et mes jambes avaient eu naturellement le même mouvement. Toujours mon tee-shirt remonté sur mon visage, je fis des grand mouvements aux trois autres pour leur demander de me suivre… des mouvements qui auraient pu me faire plus ressembler à un singe qu’à un agent du SHIELD, grâce et délicatesse personnifiées. Je me baissais comme si cela aurait pu me permettre d’être plus furtivement ninja. Je m’engouffrais dans la rue que l’homme avait emprunté, sans faire attention si les autres me suivaient ou pas. BEN QUOI FALLAIT PAS ETRE A LA TRAINE LA ! WOW, il se tournait là ! Mon dos se plaqua contre le mur le plus proche, cherchant à me fondre avec celui-ci. Oh putain c’était moins une. Je me concentrais pour baisser le rythme de ma respiration mais impossible, je soufflais comme un putain de boeuf asmathique. Charmant. Je finis par me pencher légèrement pour voir la cible, puis de l’autre côté pour voir qui m’avait suivi. Visiblement, la bande était au complet, aussi crédible que la septième compagnie. J’allais m’avancer, mais je perdais l’équilibre pendant un instant et je finis royalement sur le derrière. J’ai glissé chef, chuchotais-je en riant tout bas.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Diablo
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
- Téléportation
- Agilité Surhumaine
- Vision Nocturne
Albert, Jessica, Gabriel, Marc, Lorna et Kristina
279
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Jeu 21 Sep - 23:51




Los Quatros Fantasticos

We are here, to drink your beer


Il espère. Il espère vraiment que Jin va les raisonner. C’est le plus vieux, donc le plus sage. Et aussi le plus alcoolisé du lot, apparement. D’un sourire encourageant, Kurt passe à une mine déconfite en entendant Jin encourager les délires de Valerian et de Joshua. Est-ce que ce monde est sérieux ? Merci, Jin. Kurt s’abstiendra de te demander de l’aide, la prochaine fois. Il a tellement envie de se facepalmer qu’il sent que s’il le fait, sa main va passer à travers sa boîte crânienne. Il adore chacun de ses trois camarades, mais là, ils ont clairement un pet au casque. Il sent Joshua descendre de son dos et lève les yeux au ciel, retenant la remarque acerbe qu’il a l’intention d’adresser à chacun d’eux. Il s’approche du cercle que Jin veut former avec assez de mauvaise volonté. Ils n’écoutent pas ses protestations quand il essaie de les raisonner et il sent d’ici qu’il va devoir jouer les nounous. Ça ne lui plait pas du tout. Il croise les bras et grogne.

Quelqu’un a une idée de la marche à suivre demande Jin. Ce à quoi Kurt répond du tac au tac et dans sa barbe « Arrêter d’être con ? »  En levant les yeux au ciel. Mais autant parler à un mur. Le mur a davantage de chance de lui répondre. Il n’a plus envie de se facepalmer mais de les frapper tous les trois jusqu’à que les neurones noyés dans l’alcool se reconnectent et qu’ils retrouvent un peu de leur capacités cognitives. Parce que Kurt en est persuadé, ce qu’ils pensent être un type louche est juste un pauvre clodo qui traine dans le coin. Pas de quoi en faire un fromage, pas de quoi en faire une réunion d’urgence et pas de quoi se prendre pour des super-héros non plus. Mais c’est son fardeau pour tenir l’alcool. Au lieu d’être ivre comme les trois autres, il est sobre et observe leur raisonnement bancal sans pouvoir les empêcher de faire n’importe quoi. L’idée de les laisser se débrouiller tous seuls le traverse un instant mais il ne peut décemment pas les abandonner à leur sort. Il soupire en comprenant qu’il va devoir jouer le Sam et tout mettre en oeuvre pour que chacun rentre chez soi en un seul morceau. Alors il décroise les bras et suit du regard son bro en secouant la tête. Il n’aime pas cette idée. Il n’est pas doué pour jouer les nounous. Il n’a pas la patience. Il se gratte la temps devant Joshua qui remonte son tee-shirt devant son visage. Il le suit en secouant la tête d’un air désapprobateur à nouveau. « Vous faites chier. »

Il a bien envie de prendre des photos et des vidéos de leur connerie. Juste pour leur rappeler ce moment quand ils auront mal aux cheveux et qu’ils seront morts de honte. Un rappel que la prochaine fois, il faudrait l’écouter. Il se tourne pour s’assurer que Valerian et Jin suivent. Okay, c’est bon, ils sont toujours là. Il colle presque au train de Joshua pour éviter qu’il se blesse. Il l’aperçoit en train de s’improviser passe-muraille et patiente pendant qu’il se prend pour Kronk d’Emperor’s New Groove. Avant de se vautrer lamentablement et de lancer qu’il a glissé en rigolant. Kurt hausse les épaules, lève les yeux au ciel et s’avance. En passant, il attrape Joshua par le tee-shirt et le tire pour le remettre debout. Il les laisse le dépasser, restant volontairement à la traîne cette fois-ci pour ramasser les vaillants soldats aussi remplis que des outres à vins qui tombent au combat. S’il n’était pas préoccupé par l’idée qu’ils se fassent mal, il se foutrait royalement de leur gueule, en fait. Il passe une main derrière sa nuque et cherche également comment il va devoir expliquer à Danielle pourquoi il lui ramène son fils en train de se prendre pour Naruto, à Gavin que Jin ne vaut pas mieux et à Maria que le standardiste s’est laissé entrainer. Il va devoir donner un tas d’explication. Ouais, là, tout de suite, il les déteste.  


___

Revenir en haut Aller en bas
avatar


3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Electrokinésie. Quand il se laisse absorber par ses émotions, Jin est capable d'avoir le contrôle et de créer des éclairs. Plus son émotion est forte, plus ses pouvoirs d'Electrokinésie augmentent. Ce qui peut-être extrêmement dangereux pour lui et son entourage.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Junno/Aldébaran
537
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mar 26 Sep - 14:06

Los Quatros Fantasticos
Los Quatros Manificos
••••

 
Il n'y a pas à dire. L'alcool, rendait vraiment neuneu. Tandis que j'avais invité tout le petit groupe à se mettre en cercle, pour établir un plan d'attaque, les autres suivirent le mouvement. Même Kurt qui, clairement, commençait à perdre patience. D'ailleurs, sa petite remarque cinglante me fit froncer les sourcils et je bafouillais un :
- Oui bah... tu...je... maisssss.

Pas du tout crédible et franchement enfantin. Parce que putain. Quand on était bourré, c'est fou de voir à quel point tu ne savais même plus riposter. Mes yeux disaient merde à l'autre et franchement, en plus d'avoir la gorge aussi sec qu'une raclette à fromage, j'avais l'impression d'être dans des montagnes russes.

Je plissais les yeux à plusieurs reprises, me pinçant même le nez. Au cas où ça changerait quelque chose. Parce que non. Ce n'était clairement pas le bon moment. Si on faisait rien, le mec louche allait s'enfuir et plouf, notre réputation allait chuter en flèche. C'était hors de question. La honte au boulot après.
- On es des agents du S.H.I.E.L.D oui ou mer... non? Me rattrapais-je aussitôt en me disant qu'à côté, il y avait surement des petites oreilles. Qui, quoi, comment. J'en savais rien mais bref. Il y avait des petites oreilles quand même.

Bon... ça c'était à discuter en fait. Agent du S.H.I.E.L.D oui mais bien pété quand même. Le pire, c'est qu'on croyait vraiment à nos conneries. Valerian fut d'ailleurs le premier à ouvrir la bouche et je lui tapotais la tête, pour la unième fois, histoire de le rassurer un peu même si bon, à force, le pauvre allait surement perdre des neurones.

Il nous demanda alors comment on traquait un agent double et putain. J'aurais pu y répondre, si mon cerveau ne commençait pas autant à tourner au ralentis. Je restais la bouche grande ouverte, béas et ce fut seulement quand mon petit-ami. Non mais. Nom de dieu quel homme. Je pourrai bien lui sauter dessus dans la seconde. Répondit que je lançais joyeusement en claquant des doigts :
- Filature ! Oui !

Oui. C'était ça. On allait le prendre en filature. Joshua remonta soudain son tee-shirt, nous offrant une merveilleuse vue sur son torse et je restais scotché dessus en me disant que ouai. Bordel. Il était tellement bien foutu. Mais trêve de bavage intensif. On avait une mission à remplir. Je riais comme un crétin en voyant mon petit copain courir comme un ninja et je me mettais enfin à le suivre, titubant du mieux que je pouvais pour ne pas perdre l'équilibre.

C'est que le louche nous fuyait en plus. Je fronçais des sourcils, me tournant vers Kurt qui nous regardait toujours d'un air blasé, peu sur de capter vraiment ce qu'on faisait.
- Enfin, tu vois bien qu'il est louche ce type. Moi je dis, on a trouver un sacré filon.

Un sacré filon juste bourré comme nous qui devait, surement, retourner chez soi. Mais un sacré filon quand même. Nous finissons par rejoindre Josh collé contre un mur mais alors qu'il s'apprêtait à le poursuivre, ce dernier perdit l'équilibre et putain de merde, je m'immobilisais net, manquant de peu de me prendre le dos de Valerian qui s'était arrêté net lui aussi.
- C'était moins une.

De nouveau, un rire peu glorieux s'échappa de mes lèvres et je posais une main sur son épaule, le contournant pour aller aider mon petit ami cul à terre. Mais au même moment, j’entraperçus une silhouette et mon cerveau partit au quart de tour. Il s'était immobilisé. Il faisait un mouvement ! Non, là c'était sûr, il allait sortir un flingue. Ni une, ni deux, je m'élançais or, mon pied rencontra celui de Josh et je m'étalais moi-même au sol, tête la première, en me tapant le front contre le bitume. Bordel, ça faisait trop mal en plus. Je me relevais tant bien que mal, m'écriant comme un cochon qu'on égorge :
- Aaaaieeee. Je suis touché. Je vais mourir....

Avant de poser une main sur mon front qui, clairement, aura une belle bosse demain matin. Bah vu comment c'est partie.  On était mal barré pour rattraper ce type. C'était certain.
 

  ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
272
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   Mer 27 Sep - 10:55


Los Quatros Fantasticos
Jin, Joshua, Kurt & Valerian
♠ ♣ Do it for your people, do it for your pride. How you ever gonna know if you never even try? Do it for your country, do it for your name, 'cause there's gonna be a day when you're standing in the hall of fame. And the world's gonna know your name 'cause you burn with the brightest flame. ♥ ♦



Une putain de filature. C'était ce que Joshua proposait là, maintenant, tout de suite. Entre des éclats de rires, d'euphorie alcoolisée. Il était bien torché pour pouvoir sortir ça et en même temps, Jin et toi n'étiez pas mieux. Il n'y avait bien que Kurt pour supporter à la fois l'alcool et vos conneries incessantes sur le pauvre homme louche que tu avais capté juste avant. Il devait mériter une médaille pour le coup mais il n'y aurait plus personne le lendemain pour en justifier. A part lui, évidemment. Et il s'amusera sûrement à vous le rabâcher toute votre vie, vu que vous aurez tout oublié depuis. Complètement déphasés que vous serez, avec la gueule de bois sévère en prime. Ton regard était trouble et tu assimilais difficilement les informations que tes camarades te donnaient, si bien que tu entrouvrais les lèvres, sans parler. Ta respiration semblait hachurée et un filet de bave coulait presque sur ta peau avant que tu ne réagisses en te redressant d'un coup. Penchant la tête de côté, plissant les paupières pour tenter de mieux voir, tu pouvais ainsi observer Joshua relever son T-shirt sur son visage. Hein ? Fût tout ce que tu trouvas à dire, exclamant alors ton incompréhension. Un ninja, voilà ce qu'il avait dit, mais tu n'avais capté que tchi. Alors tu continuais de regarder sans réfléchir, tandis qu'il s'écriait à s'en briser les poumons, bougeant les doigts trop vite pour que tu les vois. Et en une fraction de seconde, il était déjà loin. Clignant des yeux, tu entendis Kurt soupirer et en tournant la tête, tu lançais un regard à ton grand frère de cœur avant de te mettre à les suivre. Au bout d'un moment Joshua tomba à terre, le cul à même le sol froid et tu grimaçais avant de te mettre à rire lorsqu'il balança une réplique assez culte. Jin faillit te rentrer dedans également, et il te contourna en tapotant ton épaule.

Esquissant un sourire, tu notais qu'il était bien plus tactile en étant bourré que sobre, non pas que cela ne te dérangeais en général. Après tout, tes parents n'étaient pas là pour te donner l'affection dont tu avais besoin, et ton grand frère lui, se trouvait à présent à tes côtés. Il était là pour toi, et tu profitais de ce moment parce que tu savais qu'il n'allait pas durer. En temps normal, tu n'étais pas du genre câlin non plus, mais là, c'était une situation toute autre et très particulière. Tu avais l'impression que votre vie était en jeu à chaque instant, et partir sans avoir pu dire à tes amis que tu les appréciais, ce n'était pas envisageable. Alors tu essayais de survivre, de rester le plus possible et de tenir aussi longtemps qu'il le fallait bien que la peur t'aurait tenue aux tripes si tu n'avais pas été complètement pété. Cependant, malgré l'alcool inhibant tes capacités motrices et cérébrales, tu apportais tout de même tes paumes à tes lèvres en laissant s'échapper un petit cri au moment où Jin tombait lui aussi à terre. Soudainement apeuré, tu tremblais et couru presque vers lui pour te mettre à sa hauteur, ainsi qu'à celle de Joshua. Paniqué, tu tâtonnais le dos de ton grand frère, lançant un regard embrumé et perdu à tes amis. Ça va aller Jin ? Tu es touché où ? Vérifiant qu'il allait bien, avec l'aide de Josh, tu finissais par soupirer en le voyant se frotter le front. Un éclair de lucidité t'avait frappé mais il parti bien vite, enseveli sous les grammes ou litres d'alcool qui coulaient dans ton sang. Vous n'aboutirez à rien de la sorte, et le gars courrait toujours.

Alors tu te redressais, prenant Kurt par les épaules. Tu avais l'impression de le secouer mais avec ta force de brin torché ce n'était pas encore la même chose qu'avec un bébé prunier. Les yeux brillants, tu essayais de le convaincre d'attraper le gars avec toi. Kurt ! KURT ! Il faut qu'on attrape ce mec ! Il est pas net ! Et Jin et Josh sont déjà out ! Ta langue un peu engourdie t'empêchait de correctement formuler ces phrases, et tu fermais les yeux parce que ça tanguait encore malgré tous tes efforts. Putain de merde... T'avais envie de rendre, là, à même les pavés. Tu tremblais subrepticement, et la chair de poule prenait ta peau à vif. Ton esprit sombrait encore plus dans tes délires alcoolisés, et ton corps ne suivait plus ce tourbillon qui te vrillait l'estomac. J'me sens... Pas bien.. Mu par un instinct précaire, tu te dégageais de Kurt pour te jeter au sol, tes genoux claquant contre les pavés. Tu fermais tes yeux alors que tes lèvres s'entrouvrirent bien trop rapidement à ton goût avant qu'une sensation désagréable ne te brûle la gorge. Une odeur âcre s'échappant bien malgré toi alors qu'une fragrance bien dégueulasse embaumait contre ton palais. Rouvrant les yeux après la vague dévastatrice, tu essuyais tes lèvres avec le revers de ta main, avant de regarder ce qui était sorti de ta bouche, une grimace étirant tes traits. Et voilà, tu venais de vomir juste à côté du chemin. Sur l'herbe en plus, c'était du propre. Et en plus tu pensais même pas à ceux qui allaient nettoyer derrière toi. Bah bravo. BRAVO MONSIEUR VALERIAN! Et ça se disait prévoyant sur son CV. Payes ton agent du S.H.I.E.L.D. ouais.


Ayaraven


___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Los Quatros Fantasticos [Los Quatros Manificos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: