Partagez | 
 

 Tell the world I'm coming home | Amélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Wizzky
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Dédoublement/Clonage.
-> A partir de son ombre, il peut créer un clone à son image, son jumeau en quelque sortes. Il vit tant qu'une source de lumière l'éclaire mais s'efface aussitôt que les ténèbres reprennent possession des lieux.
Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
279
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Tell the world I'm coming home | Amélia   Dim 27 Aoû - 21:21



Tell the world I'm coming home

I know you're lost when you run away


Les valises traînent encore dans l'entrée, vestige de son arrivée tardive en pleine nuit dans son nouveau chez lui. Il s'est installé il y a peut-être une semaine ou deux, à tout casser, et est déjà reparti en voyage le temps d'un week-end, emportant son chien avec lui cette fois-ci. Il ne se voit déjà plus sans lui, malgré le fait qu'il lui traîne dans les pattes toute la journée. Wesley apprécie déjà le nouvel habitant, alors même que la boule de poils n'a que quelques mois et ne cesse de grandir depuis qu'il l'a adoptée. Le châtain accorde une grattouille sur la tête du chien, juste entre ses deux petites oreilles et lui sourit doucement, avant de reprendre sa tâche. Faire un brin de ménage dans son appartement ne lui fait pas de mal, surtout que quelques cartons ne sont pas encore totalement déballés. Rien de bien important, juste quelques livres et babioles à ranger sur les étagères. Wesley termine tout juste d'essuyer et de ranger sa vaisselle dans les placards que son chien lui réclame à nouveau un peu d'attention. Le jeune homme ricane devant l'empressement de l'animal et soupire pour la forme avant de s'abaisser à son niveau, claquant ses paumes contre ses cuisses pour jouer avec lui. Lorsque le chien s'avance vers lui, Wesley lève ses mains et ses doigts tournoient autour de sa tête. L'animal se met alors à tenter d'attraper la peau entre ses crocs, sans succès et le châtain laisse un rire s'échapper d'entre ses lèvres. Le torchon de vaisselle à cheval sur son épaule, il penche la tête de l'autre côté et ses iris brillants font ressortir l'air amusé qui se peint sur son visage. Il est heureux.

Après quelques secondes, Wesley se redresse en soufflant bruyamment, accrochant le torchon à la poignée de son four. Il se décale ensuite et scrute la cuisine d'un regard inquisiteur, vérifiant que tout soit bien en place. Hochant la tête, satisfait, le châtain passe ensuite dans une autre pièce, le salon, et déballe les derniers cartons. Il place les livres sur la dernière étagère disponible et fait un peu de place ailleurs pour y déposer les sculptures et photographies qu'il a récupéré de la maison. Plaçant ses poings sur ses hanches, sa langue passant la barrière de ses lèvres fermées, il contemple l'endroit, ses iris brillants embrasant la pièce du regard. Tout est parfait. Un sourire satisfait étire doucement ses lèvres et le jeune homme se détourne de la pièce, non sans attraper ses cartons au passage. Il les place dans l'entrée, juste à côté du meuble en bouleau, et attrape enfin ses valises pour les défaire. Revenir à quatre heures du matin, c'est quand même fatiguant. Le chien passe devant lui tandis qu'il tire ses affaires jusque dans sa chambre. Le molosse s'affale sur le tapis dans le salon et Wes dépose ses valises sur le lit, l'ouvrant rapidement et faisant le tri dans ses fringues. Il agrippe le linge sale et s'en va le mettre dans le panier qui se trouve dans la salle de bain, avant de terminer de ranger le reste dans son armoire et dans les tiroirs. Le châtain glisse ensuite ses valises sous le lit et file dans la salle de bain pour se rafraîchir.

Une douche rapide plus tard, il passe la serviette autour de lui pour la faire tenir sur ses hanches. Passant un coup de peigne dans ses cheveux, Wes applique ensuite ses quelques produits, comme son déodorant qui sent fort et un parfum à la fragrance musquée. En général il n'aime pas trop cela, mais aujourd'hui est un jour spécial. Sa petite sœur vient lui rendre visite pour voir son nouveau chez lui, et il va l'emmener faire un tour au centre-ville par la suite. Du moins, c'est ce qu'il a prévu, peut-être que les plans changeront en cours de route. Enfin. Il soupire et se gratte l'arrière de l'oreille en se regardant dans le miroir. C'est potable. Retirant la serviette, le châtain enfile un T-shirt et son boxer noir avant d'accrocher le linge sur l'un des étendoirs. Il file ensuite dans sa chambre pour terminer de s'habiller et se dirige ensuite vers le salon pour s'affaler sur le canapé. Allumant la télévision après avoir attrapé la télécommande entre ses doigts, il zappe, passant diverses chaînes le temps que sa sœur n'arrive. Ce n'est qu'au bout de quelques minutes que la sonnette retentit, foutant la frousse au chien au passage, et que l'interphone lui signale qu'elle est arrivée. Un sourire fiché sur les lèvres et un air joyeux imprégné sur son visage, le châtain lui ouvre la porte tandis que l'animal se terre derrière le canapé. Il ricane doucement et salue sa sœur adoptive. Amélia ! Il s'approche d'elle et lui fait la bise, puis se recule pour la laisser passer. Entre donc, je t'en prie. Lorsqu'elle pose ses pieds dans l'entrée, il referme la porte et se tourne vers elle. Aloooors, comment tu vas ? Tu veux quelque chose à boire ? Il attend sa réponse, les mains jointes, un sourire toujours fiché sur ses lèvres. Je te laisse visiter le temps de préparer ça. Plissant les paupières, il dénoue ses doigts et va pour se rendre dans la cuisine lorsque son chien apparaît dans l'encadrement. Oh mais t'es là toi ? Petit peureux va. Il rigole doucement. Amé, je te présente Nox, le petit dernier. Nox, voici Amélia, ma petite sœur. Sois gentil avec elle, d'accord ? Il sourit tendrement et tapote l'épaule d’Amélia. Je reviens tout de suite. Puis, il file dans la cuisine pour préparer leur breuvage, tandis que la jeune femme s'en va certainement pour visiter les lieux.

___

I'd climb the highest mountain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Méli
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Chlorokinésie. Peut contrôler les plantes et les arbres. Aussi bien, Amélia peut leur parler mais aussi, les faire bouger, les faire pousser et les faire renaître quand ils sont morts. Elle a un contact assez intime avec eux. Non seulement, ils peuvent devenir une arme, un moyen de défense mais aussi, ils peuvent lui parler à travers des sensations, quand elle les touche.
Keith/ Malik/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
455
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   Ven 1 Sep - 11:57

Tell the world I'm coming home
Wesley et Amélia
••••

J'étais toute excitée. Aujourd'hui, j'allais enfin voir le nouvel appartement de mon grand frère et je dois dire que j'avais hâte. J'avais un peu l'impression d'être une privilégiée. Je m'étais donc préparée, en piquant quelques fringues à Mai comme j'avais l'habitude de faire, avant de prendre mon vélo et de filer tout droit chez Wesley.

Bon. Ça me faisait un peu bizarre quand même. De ne plus le savoir à la maison. Bien sûr. Tout comme ma grande sœur adorée, Jake et Elijah, on aura d'autres occasions de se voir, de se parler. Et tout et tout. Mais ça me rendait un peu triste de me retrouver toute seule à la maison. Enfin, ça me rendait triste... Disons qu'il fallait que je prenne l'habitude quoi.

Puis j'étais contente moi pour Wesley. Je lui avais même concocté une petite surprise pour qu'il puisse la mettre où il voulait. C'était une petite sculpture en bois. Rien de bien méchant hein. Elle représentait une falaise en référence à son métier de youtubeur de l’extrême. Elle était encore loin d'être parfaite. Elle avait plein de défaut et j'avais galéré pour représenter la cascade qui allait avec mais je ne voulais pas débarquer les mains vides. Ça ne se faisait pas. Et je voulais lui faire plaisir aussi. Même que si je m'étais écouté, je lui aurais ramener une plante à bichonner mais bon... mon sac n'était pas celui d'un magicien et très franchement, elle n'aurait peut-être pas supporter le voyage. Alors oui. Ce sera pour une autre fois !

La musique plein les oreilles, je pédalais donc joyeusement avant de m'arrêter tout en bas de l'immeuble. Comme d'habitude, je le calais précieusement. Puis, après avoir mit l'anti-vol, je retirais mes écouteurs avant de pénétrer cette fois à l'intérieur.

Ni une, ni deux, je montais les marches de l'escalier avant d'arriver enfin sur le palier. J'appuyais sur la sonnette et quelques minutes plus tard, mon frère vint m'ouvrir. Un grand sourire s'afficha alors sur mes lèvres et je lui sautais au cou, lui collant un big bisous sur la joue en m'exclamant :
- C'est moi !

Avant qu'il ne m'invite à entrer. Toute sautillante, j'avançais et regardais un œil autour de moi. Toute curieuse que j'étais de voir comment il l'avait agencé. Ses valises trainaient encore devant l'entrée mais c'était plutôt sympathique. Même si j'étais bien loin d'avoir tout visiter.

Lorsqu'il me demanda si ça allait, me proposant à boire au passage, je me tournais vers lui, souriante, répondant aussitôt.
- Ça va et toi? Oh merci ! Je veux bien un coca s'il te plait.

A croire que j'étais devenu une addict au soda. Mais alors que je suivais sagement Wesley jusqu'à la cuisine, je plissais les yeux, remarquant une boule de poil apparaitre dans l'encadrement. Oh mais! Je poussais une exclamation enjouée, m'agenouillant à niveau de l'animal tandis que mon grand frère me le présenta.
- Bonjour toi. Il est trop chou !

Nox. C'était trop mignon comme nom en plus. Je trouvais que ça lui allait bien. Un peu gaga parce que oui, j'aimais les animaux. Je tendais ma main vers lui tout en essayant en même temps de ne pas lui faire peur. Déjà qu'il avait l'air tout peureux le pauvre. Puis, tandis que mon frère disparut à nouveau dans la cuisine, je m'attelais aussitôt à visiter les lieux, le chien sur mes talons.
- C'est sympa chez toi ! dis-je d'une voix un peu plus forte pour que Wesley m'entende. Pendant que je regardais de tout côté, m'asseyant finalement sur le canapé.

Ça donnait envie quand même. J'avais encore jamais eu de chez moi. De vrai chez moi je voulais dire. Peut-être qu'il serait  temps de prendre mon envol moi aussi. Mais d'un côté, je ne me sentais pas super prête. Je me mordis les lèvres, toute fripée à l'idée seule de quitter le cocon familial. Puis, je secouais la tête, chassant soudain cette pensée de mon esprit pour porter de nouveau toute mon attention sur mon frère, qui revenait vers moi avec les boissons.
- Oh tient! Avant que j'oublie. Je t'ai ramené un petit quelque chose.

Retrouvant mon sourire, je farfouillais dans mon sac pour sortir la sculpture que je lui avais concocté. Et, une fois trouvée, je la tendais vers lui en rougissant. Parce que j'espérais quand même que ça lui ferait plaisir. Faut dire que je manquais un peu de confiance en moi par moment. Pour ainsi dire, tout le temps. Un peu nerveuse, je me mis alors à blablater avec mes mains, en oubliant presque de respirer.
-  Je suis désolé, elle a plein plein de défaut mais j'ai du la recommencer plusieurs fois et je n'ai pas eu le temps de la peaufiner. Même que je t'autorise à me dire si tu ne la trouve pas belle. Promis, je te bouderais pas !






••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Wizzky
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Dédoublement/Clonage.
-> A partir de son ombre, il peut créer un clone à son image, son jumeau en quelque sortes. Il vit tant qu'une source de lumière l'éclaire mais s'efface aussitôt que les ténèbres reprennent possession des lieux.
Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
279
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   Mer 6 Sep - 13:34



Tell the world I'm coming home

I guess you had a place you had to get to


Les lèvres d'Amélia écrasent sa joue et il rigole en fermant les paupières sous le contact. Il est ravi que sa sœur vienne enfin visiter son nouveau chez lui. Après tout, il n'a pas arrêté de bassiner leur parents et toute la fratrie pour faire reconnaître son indépendance. Et voilà qu'enfin quelqu'un de la famille vient le voir. C'est le plus beau jour de sa vie. Le jeune homme soupire d'aise contre sa sœur et se décale pour la laisser entrer. Wesley lui demande comment elle va, et ce qu'elle souhaite comme rafraîchissement. Sa jeune sœur lui répond qu'elle va bien et qu'elle veut bien un soda. Il lui sourit, lui disant que tout va bien pour lui également. En se détournant, il remarque son chien et présente le nouveau venu avant de filer dans la cuisine, tout en ricanant. Nox est vraiment un peureux de première, pauvre bête. Heureusement qu'il se sent assez à l'aise pour faire le fou quand Wes est seul chez lui. Un sourire peint sur les lèvres, il ouvre la porte de son frigo et en sort deux bouteilles en verre, contenant le soda coloré. Claquant la portière avec son pied, il sifflote un petit air en cherchant son décapsuleur dans l'un de ses tiroirs. Dans une exclamation enjouée, il le fait tournoyer en l'air avant de le rattraper. A cet instant, Amélia crie depuis le salon qu'elle trouve son appartement sympa, et cela le fait sourire comme un idiot. Aaaaah ! Je suis content alors. Il est soudainement enjoué et finit par décapsuler les bouteilles. Il jette les deux capsules à la poubelle et retourne dans le salon, lançant un clin d’œil à sa petite sœur. Je ne pouvais décemment pas m'installer dans un appartement que ma sœur chérie n'approuverait pas. Ricanant doucement, il dépose les bouteilles sur la table basse, après avoir sorti des dessous de verres et s'affale sur le canapé. Sa paume vient tapoter la place à côté de lui et Nox arrive en courant pour sauter comme il le peut sur le canapé, se couchant à ses côtés, la tête sur ses genoux.

La voix de sa sœur résonne à ses oreilles alors qu'il grattouille la tête de l'animal, et ses iris se posent sur son visage. Un sourire étire à nouveau ses lèvres et il jubile d'avance, sachant pertinemment que ce qu'Amélia lui a ramené est forcément exceptionnel. Oh vraiment ? Fallait pas enfin ! Il rit doucement tandis qu'elle fouille dans ses affaires. Elle lui tend brusquement son cadeau et Wesley a un mouvement de recul, par réflexe. Amélia est parfois un peu abrupte quand elle est gênée. Son frère lui sourit en prenant la sculpture entre ses doigts. La pulpe palpant le bois sculpté finement, il trace les courbes de la cascade en souriant. C'est une très jolie sculpture et Wesley l'adore déjà, ses iris brillants devant l'oeuvre offerte. Il sait d'ailleurs déjà où il va la poser. Amé gesticule à ses côtés et il la trouve adorable à cet instant. Sa sœur manque cruellement de confiance en elle, mais Wes est prêt à tout pour elle, même à lui en donner un peu de la sienne. Oh mais non, Amélia, au contraire. Elle est parfaite ! Il lui offre le plus beau sourire qu'il possède, ses paupières se fermant doucement sur ses yeux. Ecoute, tu as eu la décence de m'offrir quelque chose que tu as créé toi-même, quelque chose qui a de l'importance pour moi. Alors je t'interdis de dénigrer tout le travail que tu as fourni, parce que cela revient à te dénigrer toi, mais aussi mes goûts et l'art en général. Chacun a son propre style et le tiens est mon préféré. Il lui sourit tendrement, une main posée sur son épaule. Merci sœurette, vraiment. Déposant un baiser sur son front, Wes se lève rapidement, s'excusant auprès de Nox qui se mit alors à l'autre bout du canapé. Le jeune homme dépose la sculpture sur une des étagères surplombant la télévision, la plaçant au centre, au millimètre près. Se reculant, il appose ses poings sur ses hanches, penchant la tête d'un côté, penseur. Sa langue entre ses lèvres, il sourit alors et hoche la tête avant de se retourner vers sa sœur. C'est niquel comme ça, tu trouves pas ? Wesley retourne s'asseoir près d'Amélia, sa cheville droite se posant sur son genou gauche, sa paume gauche venant enserrer sa jambe.

Wesley attrape la bouteille de coca du bout des doigts et la claque contre celle d'Amélia. Santé ! Apportant le contenant à ses lèvres, il soupire d'aise lorsque la liqueur sucrée glisse sur sa langue, laissant derrière elle un goût parfumé qui embaume contre son palais. Le dos de sa main passe sur sa bouche pour retirer la goutte qui s'est échappée, et il lance un petit regard à sa sœur. Alors, quoi de neuf pour toi Amé ? Wesley attrape la télécommande et allume la télé pour ouvrir Youtube. Les cours se passent bien ? Il pianote sur la télécommande pour mettre une playlist au hasard et la repose sur la table. Un regard en coin vers elle et un sourire narquois sur les lèvres, il lui pose une question un peu indiscrète, comme si de rien n'était. Toujours personne en vue ? Il adore taquiner sa petite sœur, et il est certain qu'un jour ça va se retourner contre lui. Et qu'il va en baver. Enfin ce n'est pas encore pour tout de suite. Alors il profite malgré tout. Surtout qu'Amélia mérite mieux qu'un grand frère taquin et un peu protecteur sur les bords. Alors en avoir deux autres en plus, et une grande sœur qui n'est pas en reste, autant dire qu'elle en voit de toutes les couleurs. Il soupire doucement et lui lance un regard désolé. Je te charrie, tu sais, si tu ne veux pas en parler c'est pas grave. C'est juste que j'ai entendu quelques rumeurs de la part de Mai... Il ricane doucement en secouant la tête et ramène à nouveau la bouteille à ses lèvres, comme pour reprendre contenance. Il ne veut pas la mettre mal à l'aise, mais contre l'amour fraternel il ne peut rien y faire. Passer son adolescence à leurs côtés est le plus beau cadeau qu'il n'a jamais eu. Il doit tous aux Fraser et il compte bien se racheter. Vivre dans une famille aimante lui a permis d'oublier son passé sombre et douloureux, ses actes impardonnables et ses pensées noires. Quand il y réfléchit, il se dit qu'au fond, chacun a permis aux autres de se sentir chez soi, chez eux. Dans un foyer qu'ils peuvent vraiment appeler maison. Dans leur vraie famille. Et l'histoire se répète encore à présent. Il est chez lui, mais son vrai foyer réside dans le cœur de ces six autres personnes qui ont marqué sa vie. A jamais.

___

I'd climb the highest mountain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Méli
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Chlorokinésie. Peut contrôler les plantes et les arbres. Aussi bien, Amélia peut leur parler mais aussi, les faire bouger, les faire pousser et les faire renaître quand ils sont morts. Elle a un contact assez intime avec eux. Non seulement, ils peuvent devenir une arme, un moyen de défense mais aussi, ils peuvent lui parler à travers des sensations, quand elle les touche.
Keith/ Malik/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
455
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   Dim 17 Sep - 15:37

Tell the world I'm coming home
Wesley et Amélia
••••

Bon. Ok. J'étais stressée. Très stressée. J'avais peur que mon cadeau ne soit pas à la hauteur et mes gestes devenaient du grand n'importe quoi, à partir dans tous les sens. C'est fou de voir à quel point je pouvais devenir brute de décoffrage quand je me laissais envahir par l'angoisse.

D'ailleurs, mon grand frère eut un mouvement de recul et j'affichais désormais un petit air navré, murmurant à voix basse :
- Oups... désolé.

Avant de le regarder prendre la sculpture. Olalala. Faites que ça lui plaise. Pendant qu'il l'observait, je retenais mon souffle, ravalant ma salive en essayant tout en même temps de faire disparaitre la petite boule, qui s'était formé sournoisement dans ma gorge.

Heureusement, un sourire afficha ses lèvres et il me murmura enfin qu'elle était parfaite, ce qui me soulagea presque instantanément.
- Ouf ! ne pus-je m'empêcher de m'exclamer, reprenant aussitôt d'un air enjoué. Je suis contente alors !

Parce que oui. La confiance et moi, ça faisait deux quand même. Surtout ces derniers temps. Je n'arrivais tout bonnement pas à contrôler mon stress même si j'essayais, courageusement, de suivre  les conseils de mes amis. Wesley essaya alors de me tranquilliser, en m’interdisant de me dénigrer mais aussi de dénigrer mon travail. Mes joues prirent même une teinte rouge vif quand il rajouta que mon style était de toute façon son préféré et je fermais les yeux, toute touchée que j'étais tandis qu'il déposa sur mon front, un baiser fraternel.
- Hannnn merci. Je vais essayer, promis. En tout cas, je suis vraiment heureuse que ça te plaise.

Mon grand frère finit par se lever et je le suivis des yeux, ajoutant le sourire fendu jusqu'aux oreilles.
- Parfait !

Puis, il revint s’asseoir près de moi. Rassurée comme pas deux, je reprenais mon dynamisme habituel et me mis en tailleurs sur le canapé. Après avoir trinqué, coca contre coca car aucun de nous deux avait pris de l'alcool. En même temps, j'en buvais jamais et je trouvais le goût d'une bière, par exemple, parfaitement dégueulasse. J'apportais aussi mon soda à mes lèvres. Wesley me demanda si j'avais quelque chose à lui raconter. Tout en éloignant la bouteille de ma bouche, je laissais passer un silence, comme si je réfléchissais.
- Rien de bien particulier. J'ai un mémoire à rendre et je ne l'ai toujours pas fini. Va falloir peut-être que je me bouge un peu les fesses... Oh et puis ! Tu sais quoi?! Mai et moi ont à cuisiner. Même pas que j'ai fais cramer quelque chose cette fois !

Ce qui était un exploit en soi. J'évitais soigneusement de lui parler de l'accident que j'avais eu pas plus tard que la semaine dernière. Quand j'avais joliment bousillé la voiture de nos parents. Chassant ce souvenir de mon esprit, je me redressais mais alors que je m'apprêtais à lui retourner la question, mon grand frère me demanda si j'avais quelqu'un en vue et cela suffit à me faire bafouiller. Genre, comme un bon disque rayé. Mes joues prirent à nouveau une teinte rouge vif et je balbutiais des : "euh" avant d'ouvrir grand la bouche quand Wesley m'avoua enfin qu'il avait entendu quelques rumeurs de la part de notre grande sœur.
- Hannnnn la traitresse ! m'écriais-je en portant une main sur ma joue en feu.

Voilà que j'avais chaud maintenant. Très chaud. Mon grand frère ricana et je pris un air boudeur, en me noyant dans mon soda. En même temps, ce n'était pas un secret en soi. Enfin, ce n'était plus un secret plutôt. Joshua avait la deuxième personne à être mis au courant. Je l'avais appelé à l'aide pour qu'il me donne de supers conseils. Puis bon, j'en avais parlé aussi à Rachou et à Kurt. Mes deux autres bestos. Je m'étais aussi fais cramer par Marc et très franchement, il suffisait de me faire paniquer un peu pour que je débite toute la vérité. Bon, les seuls qui n'étaient pas au courant restait Jake et Elijah. D'ailleurs je savais pas trop comment ils allaient apprendre la nouvelle. Surtout Elijah. Je préférais ne pas y penser et même si Wesley m'assurait que si je ne voulais pas lui en parler, ce n'était pas grave, je lâchais en poussant un soupir :
- Bon oui j'avoue.... Il s'appelle Wylan. Tu sais qu'il tient une librairie? Il est trop trop beau et gentil. Et...

Et voilà que je m'enflammais un peu beaucoup. Rouge écrevisse, je portais mon coca à mes lèvres et me noyais à nouveau dedans en me faisant toute petite. Puis, je relevais la tête, timidement avant de conclure et de demander à mon tour.
- Enfin je l'aime beaucoup quoi... bon et toi alors? Comment c'est passé ton voyage? Et tes vidéos, quand es-ce que tu sors la prochaine? Hâte de la voir moi !



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Wizzky
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Dédoublement/Clonage.
-> A partir de son ombre, il peut créer un clone à son image, son jumeau en quelque sortes. Il vit tant qu'une source de lumière l'éclaire mais s'efface aussitôt que les ténèbres reprennent possession des lieux.
Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
279
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   Lun 25 Sep - 10:05


Tell the world I'm coming home
Amélia & Wesley
♠ ♣ I will run alone tonight without you by my side. I guess you had a place you had to get to. I know your eyes, I know inside the walls you hide behind. And I saw the truth inside the real you. Because I know you're lost when you run away, into the same black holes and black mistakes. Taking all my will just to run alone. When are you coming home?♥ ♦

Wesley affiche un air ravi, sur son visage ses lèvre s'étirent en un sourire amusé. La réaction de sa sœur le touche énormément et son cadeau encore plus. La sculpture est vraiment belle et colle parfaitement au train de vie du jeune homme. Il l'embrasse sur le front après l'avoir remerciée, et lui intime de ne plus se dénigrer, ce à quoi sa frangine répond qu'elle fera de son mieux. Il ricane doucement et espère vraiment qu'un jour Amélia sera à même d'apprécier son talent à sa juste valeur. Parce qu'elle est douée et qu'elle mérite la reconnaissance, même la sienne. Wes dispose la sculpture sur une étagère et avec l'approbation de sa sœur, la laisse trôner en maîtresse des lieux. Plus qu'un cadeau de Mai, Jake et Eli et je serai bon. Il sourit doucement, appréciant l'instant tandis qu'il trinque avec sa frangine. Nox est à l'autre bout du canapé et n'a pas l'air de vouloir se rapprocher vu qu'il est couché sur son flanc, déjà en train de roupiller. L'image le fait ricaner et il lève les yeux au ciel pour accentuer le côté absurde de la situation. Un chien trouillard comme pas deux et flemmard en plus de ça. Encore heureux que Wes a prévu un autre programme si jamais Nox ne veut pas sortir se promener. Sa voix résonne doucement dans la pièce, juste après avoir avalé une gorgée de soda. Le sucre pétille sur sa langue et il soupire d'aise en regardant attentivement sa sœur. Au bout d'un moment, elle semble un peu plus pensive, lui parlant de son mémoire qu'elle n'a toujours pas terminé. Il lui offre un petit regard complice, lui n'ayant jamais vraiment été le plus gros bosseur lorsqu'il s'est retrouvé à la fac. Il rit ensuite alors qu'elle lui explique qu'elle a cuisiné avec Mai et que rien n'a cramé en ce jour. Wes plisse les yeux et rigole franchement. En les rouvrant, son regard est pétillant et il taquine sa frangine par la même occasion. C'est parfait ça ! Maintenant y a plus qu'à trouver comment ne pas faire cramer le fer à repasser... Je plaisante, je plaisante ! Il rigole encore, essayant d'éviter un coussin lancé en plein dans sa tronche.

Le jeune homme lui demande ensuite si elle n'a pas quelqu'un en vue pour le moment. Il a entendu quelques rumeurs de la part de leur grande sœur et se demande à quoi peut bien ressembler le charmant jeune homme qui semble avoir tapé dans l’œil d'Amélia. Connaissant sa frangine, il ne peut qu'être quelqu'un de très gentil et attentionné. Elle n'est déjà pas du genre à aller fricoter, alors retrouver une raclure derrière une benne à ordure c'est encore moins le cas. Il sourit devant l'air gêné de sa sœur, et remarque bien ses joues qui se colorent d'une belle teinte rouge. Elle est tellement mignonne quand elle s'y met. Rigolant avec Amélia lorsqu'elle s'écrie que Mai est une traîtresse, il apporte sa paume à sa bouche pour étouffer son rire. Son visage se colore également, dû à son euphorie qui l'a bien échauffé. Finalement elle confesse, avouant qu'elle a bien des sentiments pour un certain Wylan. Ce nom n'est pas vraiment inconnu mais Wesley n'arrive pas à placer de visage sur lui. De toute manière, il se fie au récit de sa frangine et aux vues de ce qu'elle débite, il ne peut qu'approuver. Elle s'emballe en parlant de lui, comme d'un prince charmant, et elle est si mignonne à cet instant. Le châtain a une soudaine envie de la protéger malgré qu'il fasse confiance à son jugement. Tant qu'il te traite bien je suis heureux pour toi. S'il fait le moindre faux pas... Jake et Eli iront sûrement le défoncer. Et je viendrai pour t'emmener loin de lui. Espérons juste que ça n'arrive pas jusque là et que Mai ne rentre pas dans l'équation sinon ça sera encore pire. Il ricane doucement, peu sûr d'avoir envie que Mai ne rentre dans le lard au copain d'Amélia, mais ils ne sont jamais trop prudents. De toute façon sa sœur est heureuse pour le moment, alors vaut mieux en profiter. Wesley adresse un petit sourire à la jeune femme et se penche vers elle. Mais je suis sûr que tout ira bien et je serai ravi de le rencontrer. Il s'excuse tant bien que mal, il ne veut pas l'effrayer avec ce rôle de grand frère qui lui sied tant.

Amélia reprend à nouveau la parole, confessant qu'elle aime beaucoup ce Wylan. Wesley lui offre un sourire timide et apporte le verre à ses lèvres. Le soda glisse sur sa langue, la fragrance sucré embaumant contre son palais. Il soupire d'aise et repose le récipient sur la table lorsque sa sœur lui demande comment s'est passé son voyage. Le jeune homme entrouvre les lèvres, le regard encore plus pétillant qu'auparavant. Les souvenirs de son voyage se répercutent dans son crâne et son esprit frémit de toutes ces effluves colorées. Sa voix rêveuse s'épanche dans la pièce et il s'installe plus confortablement dans le canapé, ses mains bougeant d'elles-mêmes. Eh bien c'était vraiment super ! On est parti avec un ami au Canada et j'ai vu de magnifiques paysages enneigés. J'ai même pu grimper sur le mont Fairweather ! Il sourit, heureux et plein d'entrain. Bon je n'ai pas vraiment pu l'escalader ni aller jusqu'au sommet, mais on a fait une petite piste bleue bien sympathique avec mon pote. Du coup j'ai de superbes clichés et des extraits de vidéos de très bonne qualité. Wesley claque la langue contre son palais, la pulpe de ses doigts caressant sa joue tandis qu'il réfléchit à la question de sa sœur. Hum, je pensais faire le montage ce soir, et sortir la vidéo demain. Il rigole devant l'empressement d'Amélia. Si tu veux, je peux te montrer les photos, et même les vidéos. J'ai juste à allumer mon ordi, les pellicules sont déjà toutes dessus.


Ayaraven


___

I'd climb the highest mountain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Méli
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Chlorokinésie. Peut contrôler les plantes et les arbres. Aussi bien, Amélia peut leur parler mais aussi, les faire bouger, les faire pousser et les faire renaître quand ils sont morts. Elle a un contact assez intime avec eux. Non seulement, ils peuvent devenir une arme, un moyen de défense mais aussi, ils peuvent lui parler à travers des sensations, quand elle les touche.
Keith/ Malik/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
455
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   Ven 27 Oct - 19:21

Tell the world I'm coming home
Wesley et Amélia
••••

Quand Wesley me taquina sur le fer à repasser, j'ouvrais grand la bouche, laissant échapper un :
- Han !

Avant d'attraper vivement le premier coussin qui me tombait sur la main. C'était pas très gentil ça. Bon. Ok. J'étais aussi douée en repassage quand cuisine mais quand même. Les joues rougies, j'envoyais le projectile dans sa direction, affichant désormais un air boudeur.
- Mais euh, m'exclamais-je d'une petite voix, croisant mes bras contre ma poitrine.

Mon grand frère rigola et je lui tirais la langue en mode : "bonjour, j'ai cinq ans". Puis, je me joignis volontiers à son rire. Parce que bon. C'était drôle quand même. Et puis, la dernière fois que j'avais utilisé un fer à repasser, j'avais bien failli me brûler avec alors bon. Dans un sens, j'avais mérité cette boutade.

C'est alors que la conversation dériva sur tout autre chose. Wesley me demanda si j'avais quelqu'un en vue et je me mis soudain à rougir, bafouillant de tout côté. Visiblement, Mai lui avait parlé de mon beau vendeur et olalalala, voilà que mes joues étaient en feu maintenant. Je savais plus où me mettre. Au bout de quelques secondes, je poussais un soupir et je lui parlais de Wylan, lui disant qu'il était trop beau, trop gentil, trop parfait avec une voix tellement aiguë que mon grand frère allait surement croire que j'allais prendre feu ou faire un arrêt cardiaque.

Tout en rougissant, je portais mon verre à mes lèvres et me noyais dans mon coca, sentant mon cœur battre à tout allure. Wesley me répondit que tant qu'il me traitait bien, il était heureux pour moi et je relevais la tête, avec un grand sourire avant de me liquéfier sur place quand il poursuivit de plus belle, en faisant référence à Jake, Elijah et Mai en cas de pépin. Non parce qu'en plus, si on rajoutait Marc, je n'osais pas imaginer l'état de mon pauvre Wywy si un jour il était amené à me faire du mal. Ce qui était de toute façon ultra, méga impossible. Car mon beau vendeur n'était pas comme ça. J'en étais certaine. Il faisait toujours preuve de gentillesse et c'était aussi quelqu'un de très timide. Alors entre moi la maladroite et lui, le réservé.... il y avait quand même une chance minime que ça se termine mal. Si?
- Arrête, voilà que je stresse maintenant, murmurais-je en secouant la tête, toute nerveuse de penser au pire.

Mais mon grand frère me rassura et se pencha vers moi, en me disant que tout ira bien et qu'il serait ravi de le rencontrer. Un large sourire étira mes lèvres et je le remerciais de tout cœur, les yeux bordés de reconnaissance :
- Je suis sur que tu l'aimeras ! Tu verras, il est vraiment très gentil. Je me sens en sécurité et bien avec lui. Et puis... je ne l'ai dis à personne mais il m'a invité pour qu'on puisse boire un verre tout les deux.

Très prochainement. Et rien que d'y penser, j'en avais encore les joues toutes rougies. J'étais si contente et en même temps, je me sentais si stressé. De nouveau, je sentis la nervosité m'accabler et je replongeais mon nez dans ma boisson, histoire de me rafraichir un peu.

Puis, je changeais de conversation. Tout en me positionnant en biais sur le canapé, je lui demandais comment c'était passé son voyage. Et quand il posterait sa nouvelle vidéo sur youtube. Parce que j'avais vraiment hâte de la voir. J'adorais sa chaine et je n'en raterais une pour rien au monde !

Wesley se mit alors à me raconter et rien que de l'écouter, me voilà partit avec lui dans son périple. Le regard rivé sur lui, les yeux écarquillés, je hochais le menton à plusieurs reprises en poussant des :
- Whaou.

A peu près tout les cinq secondes, complètement émerveillée. Je l'imaginais, avec son ami, au Canada, à voir tout ces paysages qui devaient être tellement magnifique à regarder. Repliant mes jambes contre ma poitrine, je me mit à rêvasser. Ça devait être trop génial. Tout ça. De partir à l'aventure et de vivre l'instant présent. Juste l'instant présent. Mon grand frère me parla du mont Fairweather et je poussais un soupir, grand sourire aux lèvres en lâchant dans un souffle :
- La chance.

Je posais même mon coude sur le dossier du canapé pour caler ma tête contre ma main. Mais alors qu'il continua sur sa lancée, me proposant cette fois de voir les photos et les vidéos sur son ordinateur, je me redressais vivement, m'exclamant aussitôt d'un ton enjoué :
- Oh oui ! J'adorerai. Héhé, comme ça je verrais en avant-première. Vas-y, montre !



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Wizzky
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Dédoublement/Clonage.
-> A partir de son ombre, il peut créer un clone à son image, son jumeau en quelque sortes. Il vit tant qu'une source de lumière l'éclaire mais s'efface aussitôt que les ténèbres reprennent possession des lieux.
Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
279
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   Jeu 2 Nov - 21:29


Tell the world I'm coming home
Amélia & Wesley
♠ ♣ I will run alone tonight without you by my side. I guess you had a place you had to get to. I know your eyes, I know inside the walls you hide behind. And I saw the truth inside the real you. Because I know you're lost when you run away, into the same black holes and black mistakes. Taking all my will just to run alone. When are you coming home?♥ ♦

Le châtain ricane en secouant la tête, passant rapidement sa langue sur les lèvres par réflexe. Ses iris pétillent alors qu'il lance un regard amusé à sa petite sœur. T'en fais pas va, y a pas de raison de stresser. Il la rassure comme il peut, lui disant qu'il a hâte de rencontrer le bel homme qui sort à présent avec elle, et cela semble emballer directement Amélia. Elle a l'air heureuse, et c'est tout ce qui compte pour Wesley. Il est ravi pour elle. Il aime voir ce sourire illuminer son visage, ces sentiments briller au travers de ses yeux, cette sécurité imprégner ses gestes, cette douceur dans sa voix. Amélia est belle quand elle est amoureuse. Alors il ne peut qu'accepter, et espérer que tout ira bien pour eux. Sa jeune sœur s'extasie à ses côtés, contant les qualités du jeune homme sans se départir de son sourire rêveur. Ce sourire amoureux qui enflamme le cœur et fait vriller le brasier dans les entrailles. Wesley n'a jamais vraiment ressenti ce genre de choses, du moins pas aussi fortement. Il espère un jour pouvoir trouver l'amour, comme sa sœur, mais se contente de peu en attendant. De toute manière, il a déjà tout ce dont il peut rêver dans sa vie. Une famille aimante, des amis formidables, un adorable chien, et un métier qui le passionne. Alors il en profite le plus possible. C'est choupi tout ça. Tant que tu es heureuse, moi ça me va. Amélia se confesse soudainement, le tirant de sa rêverie, en lui avouant que Wylan l'a invité à boire un verre et que personne d'autre n'est au courant. Wesley hausse les sourcils, surpris mais ravi, et félicite sa jeune sœur en lui souriant. Oh comme c'est romantique ! Profite bien en tout cas. Il se retient de lui dire de ne pas trop boire, après tout Amélia sait gérer sa propre consommation d'alcool sans qu'on ne la force. Il est même certain qu'elle va bien s'amuser et que les deux tourtereaux vont passer un très bon rendez-vous. L'image des amoureux en tête, il agrippe son verre de coca d'une main avant de l'apporter à ses lèvres, laissant glisser le liquide gazeux sur sa langue. Il caresse sa gorge et lui fait détourner le regard un court instant, le temps de changer de sujet.

Il s'installe un peu plus confortablement sur le canapé, en évitant de déranger le chien, et regarde consciencieusement sa frangine. Elle lui demande comment son voyage s'est déroulé et il se met à sourire comme un bienheureux, requinqué comme pas deux. Wesley parle alors de son ami, de la montagne qu'il a presque escaladé, de ses petites séances de ski, et la bonne humeur reprend d'assaut son esprit. Il se sent bien, à raconter ses souvenirs, à s'y replonger comme à chaque fois qu'il y pense. Le soir, quand il ferme les yeux, les paysages enneigés s'ancrent sur ses paupières et le bercent, finissant par peigner ses rêves. Il a déjà envie d'y retourner, de reposer les pieds sur cette montagne et de la gravir pour de bon. Qu'il parte seul ou accompagné lui importe peu, tant que son esprit reste libre et qu'il peut continuer de voyager sans entraves. Il tire énormément de satisfaction et de bien-être à chacune de ses escapades. Il vit pour prendre l'air, le large, pour se ressourcer en plein milieu d'une forêt au beau milieu d'un orage et sous la pluie. Le contact de la nature est tout ce qui compte pour lui, et il le transmet à chacune de ses vidéos. C'est l'essence même de cette relation qu'il souhaite pouvoir montrer à ses abonnés, au monde entier. Quand il en parle avec Amélia, il voit bien, dans son regard, au creux de ses iris, qu'elle voyage avec lui. Et c'est cela qu'il veut. Il veut faire voyager son entourage avec lui, même s'ils ne sont pas présents ou à ses côtés. Il n'y a qu'avec des vidéos et des images qu'il y parvient. Ainsi, beaucoup de ses journées sont passées à décortiquer les vidéos, à travailler le montage et la mise en scène. Le rendu doit toujours être parfait quitte à prendre des jours ou des semaines. Et quand il voit les réactions de sa famille, d'Amélia, il sait que ça en a valu la peine. Que toutes ces heures passées à peaufiner la vidéo a porté ses fruits et qu'il a réussi son coup. Sa plus belle œuvre.

Il propose ainsi, tout naturellement à sa sœur, de regarder en avant-première les vidéos qu'il a prise avec sa caméra. Elle se redresse alors en s'exclamant d'un ton enjouée que cette idée lui plaît, et qu'elle adore ça. Il ricane doucement en reposant son verre sur la table basse. D'accord, aha, je vais chercher ça. Il se redresse et en quelques enjambées, file en direction de son bureau. Wesley attrape son ordinateur portable d'une main, débranchant le chargeur de l'autre, et fait demi-tour presque aussi rapidement. Le jeune homme claque sa langue contre son palais et lève l'ordinateur en souriant lorsqu'il arrive à nouveau dans le salon. Déposant l'appareil sur la table basse, il s’assoit tranquillement avant d'ouvrir l'ordinateur et de l'allumer. Sa jambe tressaute alors qu'il pose ses coudes sur genoux. Il sent Amélia s'installer un peu mieux à ses côtés, et rentre son mot de passe pour ouvrir sa session. Le temps que ça charge, il prend une gorgée sucrée pour apaiser sa gorge et grattouille distraitement la tête de Nox qui n'a pas bougé depuis. Lorsque tout est chargé, Wesley sourit fièrement et ouvre le dossier contenant les vidéos, avant de les faire défiler. Il y en a bien une centaine et il sait exactement ce que chacune contient. Les images défilent dans sa tête alors qu'il cherche une vidéo bien particulière. Celle de son ascension du mont Fairweather. Il souhaite montrer les plus beaux paysages à sa sœur, qui semble rêver de cet instant. Elle aussi veut voyager, et il souhaite lui proposer de l'accompagner lors d'une de ses prochaines sorties. Pas quelque chose de grand ou de fou, juste sortir un peu de l'île et voir un bout du reste du monde. Il a envie qu'elle prenne son envol et qu'elle déploie ses propres ailes. Ah voilà ! Wesley clique sur la vidéo et celle-ci se lance avec un bruit pas très agréable. Le vent qui siffle dans le micro, c'est jamais cool, désolé. Je vais couper ça au montage. Il passe quelques secondes, le temps de trouver ce qu'il cherche et tourne l'écran vers elle, s'affalant dans le fond du canapé. Il se laisse transporter, revivant cet instant comme s'il s'y trouve à nouveau. Comme si son esprit n'a pas quitté cet endroit merveilleux aux couleurs fantastiques et à l'ambiance si agréable et mystérieuse.

Quelques minutes plus tard, la vidéo se termine sur le rire de Wesley et une réplique de son ami. L'écran devient noir avant de retourner sur le dossier contenant les autres souvenirs de son voyage. Lançant un petit regard amusé à sa sœur, le sourire aux lèvres, il la taquine doucement. Ça fait rêver hein ? Et encore t'as pas tout vu. Le jeune homme se penche à nouveau pour choisir une nouvelle vidéo, cette fois la descente de la piste bleu. Wesley croise ses bras sur sa poitrine en revoyant certains passages, ayant oublié quelques détails, et ricane légèrement de temps à autre quand il entend son ami lancer des blagues. Tiens je l'avais oubliée celle-là ! La piste enneigée est toujours aussi belle que dans ses souvenirs et il se surprend à ressentir le manque alors qu'il vient à peine de rentrer. C'est dire qu'il a déjà hâte de reprendre la route. En lançant un regard discret à sa sœur, il peut voir qu'elle a les yeux brillants, et c'est là qu'il trouve l'instant parfait pour lui demander. Tu sais Amé, si tu as envie un jour, on peut partir ensemble tous les deux. Peut-être pas lors de mon prochain voyage, mais quand tu seras dispo, pendant les vacances. Il sourit timidement. Comme ça tu pourras voir plein de beaux paysages et prendre l'air, te changer les idées tout en découvrant de nouvelles choses. Un peu comme quand j'avais emmené Elijah, tu sais, après la perte de Sara... Il s'arrête un moment, mesurant l'ampleur de ses propos. Il n'est pas vraiment judicieux de ramener la conversation à un amour perdu à jamais, et il se maudit intérieurement pour ça. Se raclant la gorge, le châtain se redresse et tourne l'écran de son ordinateur vers lui, préparant déjà une nouvelle vidéo pour faire passer le léger malaise. Ainsi, il passe une bonne partie de l'après-midi à lui montrer les plus beaux paysages, tout en lui racontant quelques anecdotes sympathiques. De quoi passer une bonne journée en oubliant l'erreur passée.



Ayaraven


___

I'd climb the highest mountain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Méli
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Chlorokinésie. Peut contrôler les plantes et les arbres. Aussi bien, Amélia peut leur parler mais aussi, les faire bouger, les faire pousser et les faire renaître quand ils sont morts. Elle a un contact assez intime avec eux. Non seulement, ils peuvent devenir une arme, un moyen de défense mais aussi, ils peuvent lui parler à travers des sensations, quand elle les touche.
Keith/ Malik/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
455
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   Mar 14 Nov - 10:06

Tell the world I'm coming home
Wesley et Amélia
••••

"Il n'y a pas de raison de stresser." Mon frère avait tellement raison mais je n'arrivais trop pas à m'en empêcher. Je me sentais nerveuse et olalala, rien que d'y penser, j'en tremblais de la tête au pied. J'avais tellement peur de faire un pas de travers, de dire une bêtise ou tout simplement faire ce que je faisais le mieux : être maladroite à l'extrême. Tout plein de question me trottaient dans la tête. Et oui, me voilà toute rougissante, le nez plongé dans mon soda, le cœur battant à tout rompre.

Mais Wesley me rassura. Encore. Ses mots me firent très plaisir et un grand sourire étira mes lèvres. J'étais même à deux doigts de lui sauter dans les bras avant que la conversation ne dérive sur son voyage. Puis, sur ses vidéos, laissant ainsi le sujet Wylan et notre futur rendez-vous de côté.

Tandis qu'il filait à présent dans son bureau, pour récupérer son matériel, me laissant seule quelques instants, je finissais mon soda et repliais mes jambes contre ma poitrine tout en portant à nouveau un regard curieux autour de moi. J'étais vraiment contente pour mon grand-frère. Et bien que ça me faisais encore tout drôle de penser qu'il ne dormirait plus à la maison, je me pris soudain à vouloir lui faire d'autres sculptures. Plus belles et plus grosses cette fois. Rien que pour lui faire plaisir.

Je restais un moment là, à tortiller mes cheveux d'un air pensif quand Wes réapparu enfin dans le salon, ordinateur et chargeur en main. Un grand sourire illuminant mon visage, je tapais dans mes mains et je m'installais alors, sautillante, à ses côtés.

J'avais vraiment hâte de voir ce qu'il avait fait durant son voyage. C'était toujours très prenant de le regarder, dans un milieu souvent sauvage et vraiment magnifique à observer, à s'adonner à des activités extrêmes de toute sorte. D'ailleurs, je me demandais ce que ça faisais. D'avoir l'impression de voler, de gravir de hautes montagnes sans ressentir aucune peur te tirailler. Je me demandais ce qu'il éprouvait dans ces moments là. J'étais vraiment admirative et c'est avec des yeux écarquillés que je regardais maintenant sa vidéo, me plongeant avec lui dans ses souvenirs.
- Whaaaaaaa, ne pus-je m'empêcher de lâcher tandis que je m'émerveillais devant toutes ces belles couleurs qui défilaient devant moi.

Je crois même que j'avais la bouche légèrement grande ouverte quand la première vidéo s'acheva, me laissant toute rêveuse et perplexe sur le canapé. J'avais même posé mon menton entre mes mains et je hochais frénétiquement de la tête quand mon grand frère me demanda si ça faisait rêver. Oh que oui ! Même que je me prenais à m'imaginer ailleurs, loin de Genosha. Le temps des vacances hein. Parce que bon, j'aimais bien cet endroit moi et je m'imaginais mal habiter ailleurs. Même si oui, j'avais aussi un peu envie de voir le monde. De voyager moi aussi et d'avoir tout plein de souvenirs pareils à ceux de Wesley dans la tête.

Puis, vint la deuxième vidéo, montrant une surface enneigée cette fois. Toute béas je lâchais un :
- Hannn, c'est trop beau !

En regardant ce beau manteau blanc, magique qui recouvrait la piste, les arbres, me faisant encore plus rêver. J'avais encore jamais vu une chose pareille. Faut dire qu'ici, à Genosha, il neigeait pas. Je me prenais donc à m'imaginer en train de faire des boules de neige, à lancer de droite à gauche. Je me prenais à m'imaginer en train de me rouler dedans et de faire l'étoile, en regardant un ciel parfaitement dégagé. Puis, aussi, je me prenais à m'imaginer tous ensemble. Moi, ma sœur, mes frères, mon frère de cœur et mes parents dans un petit chalet auprès d'un feu de cheminée, une tasse de chocolat chaud dans la main emmitouflés dans un gros plaid.

C'est pourquoi, quand mon grand frère se tourna vers moi et me proposa de partir ensemble, avec lui lors d'une de ses escapades, je me redressais, surprise avant de crier de joie et de lui sauter au cou comme une enfant de cinq ans.
- Ça serait trop génial ! Bien sûr que j'en ai envie !

Même si à la mention de mon autre grand frère, Elijah, et de Sara, une moue toute triste s'afficha soudain sur mon visage. Pour dire vrai, cette histoire m'attristait. J'avais encore tellement de peine pour Eli et je savais qu'il n'avait pas encore tourné la page. Qu'es-ce que j'avais pourtant envie de le revoir sourire, de le revoir rire, de toute ses dents, de tout son cœur. Des larmes me picotèrent même les yeux et je reniflais, tête baissée avant que Wesley, conscient qu'il serait mieux de changer de sujet, tourna de nouveau l'écran vers moi, nous replongeant ainsi dans une ambiance de bonne humeur et de rêverie durant tout le reste de l'après-midi.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tell the world I'm coming home | Amélia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tell the world I'm coming home | Amélia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coming Home de Yhang Zimou (2014)
» Coming Home (2008, Éric Falardeau)
» Achat en ligne de Pass (WDW, Universal, Sea world ...) pour Mars 2014
» Nouveauté forge world ( horus heresy ) .
» Pré-trip report Walt Disney World et Universal Studios (30 Août au 13 Septembre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: