Partagez | 
 

 The Mechanics of the Shadow[Elsa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
293
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The Mechanics of the Shadow[Elsa]   Dim 10 Sep - 11:33


Anna-Elsa // The Mechanics of the Shadow

Aujourd’hui est un jour où tu devais le voir, tu commences sérieusement à vouloir tout arrêter retrouver ta vie d’avant. Tu en avais assez de regarder par-dessus ton épaule, avoir cette impression qu’on t’observe et ne jamais être en sécurité, les nuits ne sont plus des nuit réparatrice, elles sont devenues un enfer pour toi. La dernière fois où tu t’étais laissé emporter par le sommeil, tu t’étais réveillée en sursaut, tu l’avais regardé les yeux écarquillé, la respiration saccadée, tu tournes la tête voix la personne avec qui tu as passé la nuit dormir tranquillement. Ce n’est qu’un coup d’un soir, un mec que tu as rencontré dans un bar qui t’avais promis un moment sans prise de tête. Alors tu te lèves commencer à remettre tes vêtements, tu marches sur la pointe des pieds et tu sors de l’appartement. Tu regardes l’heure sur ton téléphone, prends ta moto et roules vers le QG d’hydra. Tu te dis qu’il doit être vide, ou qu’il n’y a pas grand monde, tu pourras faire ton boulot sans être dérangé quel qu’il soit, elle donnerait ce qu’elle a trouvé à Bucky, ce soir dans ces petits bars hors de la ville.

Alors tu travailles sur des plans, prends des photos discrètement, tu repars sur des projets te concentrant sur le travail qu’hydra t’avais fournis. Tu ne bâcles pas ton travail, cela ne serait pas bien vu, tu continuais à bosser comme si tu faisais partie de ce groupe que tu n’aimes guère. Mais pour qu’on puisse te faire confiance, tu dois leur montrer que ton travail est irréprochable, si un seul problème était détecté dans ton travail cela te mettrai en péril. Alors tu fais ton boulot le mieux possible, même si tu n’aimes pas aider ce groupe dans leur œuvre. Tu y restes la journée, puis partis pour retourner chez toi, là-bas tu fais ce que tout personne fait dans sa vie privée, tu ranges un peu ton appart, tu te fais à manger, des pâtes bolo, plus simple et tu n’avais aucune envie de te compliquer la vie. Et à nouveau, tes yeux se posent sur l’heure qu’indiquait ton téléphone, tu prends alors tes clés de motos, tu prends ta veste, ton casque et tu pars à ton rendez-vous secret.

Tu te mets dans le fond de la salle, un endroit peu visible, tu gardes tes lunettes de soleil, tu commandes un verre de whisky. Et tu attends ton contact, et quand il arrive, tu ne dis pas grand-chose, tu lui fournis une petite carte contenant ce que tu as trouvé. Tu fais comme si tout était naturel, comme s’il n’y avait rien de suspect, tu échanges quelques mots avec lui, tu lui dis que cette mission doit finir, que tu sais ce que tu as faire, mais que plus tu y reste plus il y a des risques. Tu ne caches pas que tu en as assez de faire ce boulot. Tu y as laissé trop de chose pour satisfaire les shield. Tu te souviens de cette confrontation avec Kurt, des coups que tu lui avais porté, car tu devais protéger ta couverture, le mal que cela t’avais fait. Tu te souviens du sacrifice que tu as fait dès le début, et tu ne veux plus mettre ta vie de côtés, renier ce en quoi tu crois même si tu fais tout ceci pour tes convictions. Il t’entend te laisse parler, puis part et te laisse seul avec ton verres. Tu refais signe au serveur pour qu’il te resserve. Ce soir, tu comptais bien boire un peu plus que d’habitude.

Mais dans toutes ses personne qui se trouve dans ce bar il y a une personne que tu n’as pas encore vue, une personne qui pourrait te causer plus de tort que de bien. Tu n’as pas fait attention, tu étais bien trop occupé à faire tes doléances à ton contact, bien trop occuper à lui dire qu’il doit trouver une solution pour te sortir de là. Tu la remarques qu’au moment où tu tournes la tête vers le bar, et quand tu la vois derrière tes lunettes tes yeux, son grand ouvert, surpris, espérant qu’elle ne t’avait pas reconnue. Tu n’aurais pas aimé qu’elle se rende compte que quelque chose s’était passer, que ton allégeance pour hydra n’était qu’un faux-semblant. Puis tu considères cette personne comme une proche amie, avec qui parfois, tu avais passé quelques soirées à boire, elle avait réussis à te changer les idées quand il le fallait sans qu’elle ne le sache vraiment. Tu te continues à boire, te lever et payer serait trop suspect à ton goût montrerait que tu caches quelques choses. Alors tu décides de ne pas fuir. Tu attends de voir ce qu’elle va faire, ce qu’elle va te dire.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter, Brian & Robbie
391
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Mechanics of the Shadow[Elsa]   Mar 12 Sep - 0:02


     

       

     

The Mechanics of the Shadow

— Anna Marie Darkhölme & Elsa Bloodstone

Reposant son verre sans la moindre délicatesse, Elsa fit signe au barman de lui resservir la même chose, et lorsque son verre fut remplit, la jeune femme le vidait tout aussi sec. Comme d'habitude, elle buvait pour oublier. Elle connaissait un sacré paquet de bars sur cette putain d'île, la grande majorité d'entre eux étant des bouges qui servaient de lieu de rassemblement et de picole pour un sacré paquet de connards. Des dealeurs, des trafiquants, des connards en tout genre qu'en temps normal elle se serait fait plaisir de déglinguer pour les conduire jusqu'au tribunal, pour qu'on lui file un petit paquet de blé en échange. Mais pas ce soir. Ce soir elle était juste là pour picoler, pour oublier sa vie de merde, pour oublier qu'elle bossait pour une bande de connards qui étaient dans la très grande majorité pires que tous les enfoirés qui pouvaient se trouver dans ce bar miteux paumé en pleine cambrousse, pour oublier à quel point elle pouvait se dégoûter d'être incapable de dire à la femme qu'elle aimait qu'elle était folle amoureuse d'elle. Comme d'habitude, la chasseuse de primes allait se mettre une telle murge que le barman allait être obligé de lui appeler un taxi pour rentrer, qu'elle allait se péter la gueule au moins une douzaine de fois dans les escaliers, avant de tituber lamentablement jusqu'à son lit, pour se réveiller le lendemain matin avec une gueule de bois qu'elle allait combattre à grand coup de café chargé au whisky. Parce que c'était ça ou affronter toute la journée une vie remplie de tellement de merde que la brune avait souvent l'impression de s'étouffer avec. Souvent, pour ne pas dire continuellement.
Vidant une fois de plus son verre sans prendre le temps de savourer l'alcool qui coulait sur sa langue, elle jeta un coup d’œil autour d'elle, essayant de trouver un connard qui pouvait être susceptible de l'amuser un peu. Non pas qu'elle comptait s'envoyer en l'air avec un de ces pourris, Elsa n'avait pas couché avec une autre personne que Nikki depuis leur première nuit ensemble, mais quand elle commençait à être bien éméchée, elle finissait souvent par coller son poing dans la tronche d'un quelconque connard qui l'avait cherchée de quelques façons que ce soit, bien souvent en lui faisant des avances qu'elle aurait refusé même si rien d'autre que de l'alcool avait couru dans ses veines. Mais alors que son regard parcourait la salle à la recherche du type le plus susceptible de se prendre une raclée de sa part et qu'elle tendait sa main vers le verre que le barman venait encore de remplir, l'anglaise suspendit son geste lorsqu'elle remarqua un visage qu'elle connaissait. Dans un des boxes qui s'alignaient au fond de la salle se trouvait une collègue, si on pouvait dire ça comme ça, de chez HYDRA. Elle n'avait rien contre cette fille, Anna si elle se souvenait bien, avec qui elle avait même descendue quelques bouteilles à l'occasion. Anna, qui croyait visiblement qu'une simple paire de lunettes de soleil pouvait dissimuler son identité. Elsa s'en serait volontiers foutu, si elle n'avait pas été en compagnie d'un type avec qui elle avait tout l'air de trafiquer un truc pas très net. Pas étonnant qu'un membre d'HYDRA soit trempé dans des affaires louches, mais quand le type se leva, Elsa eut du mal à empêcher la surprise de se peindre sur son visage. Bordel de merde, elle connaissait ce type. Impossible de mettre un nom sur cette tronche, mais elle était sûre d'une chose. Ce type était du SHIELD, elle l'avait déjà vu alors qu'elle rôdait près d'endroits ou le SHIELD avait envoyé ses gus. Reportant son regard sur son verre, Elsa le regarda partir, avant de regarder à nouveau en direction du boxe. Merde, ça voulait dire que... putain, cette Anna était une taupe? Une foutue taupe qui espionnait HYDRA depuis elle ne savait combien de temps? Et merde, putain de merde, comme si sa vie n'était pas déjà assez pleine de merde, voila qu'elle venait peut-être de tomber sur une moucharde, qui avait très bien pût balancer tout un tas d'infos sur les gens qu'elle connaissait au sein du groupe terroristes. Ce qui ne lui aurait fait ni chaud ni froid, si elle-même et Nikki n'avaient pas fait partie de ces fameuses personnes.
Faisant signe au barman, elle attrapa son verre et la bouteille de whisky qu'elle venait de lui demander, avant de tourner à nouveau son regard vers le boxe. Anna ne se doutait visiblement de rien, vu qu'elle sirotait tranquillement son verre, loin d'imaginer ce qui allait lui tomber dessus. Verre et bouteille dans une main, elle se leva rapidement, avant de glisser sa main jusqu'au holster fixé à l'arrière de sa ceinture. S'approchant discrètement, elle profita que le regard de la jeune femme se portait ailleurs pour s'asseoir dans le boxe et dégainer son arme « Alors Darkhölme, on sirote un verre avec un vieux collègue du SHIELD c'est ça? » Avant qu'Anna ait eu le temps de dire quoi que ce soit, le cliquetis d'un percuteur qu'on venait d'amorcer se fit entendre, clairement audible par la jeune femme « J'ai un Beretta actuellement pointé sur ton estomac, treize balles dans le chargeur et l'index qui me démange. Tu fais le moindre geste pour essayer de fuir ou d’appeler à l'aide et tu es morte, c'est clair? » Attrapant le verre d'Anna, qui était encore plein contrairement au sien, elle le vida d'un trait, avant de le reposer, le faisant glisser vers sa propriétaire « Tu va me dire dans les moindres détails ce que tu foutais avec ce type, sans rien omettre. Autant dire que si ta réponse ne me plait pas, je t'éclate la tête contre la table, avant de faire un joli trou dedans. » Elle avait dit tout ça avec le plus grand des calmes, sans même hausser la voix d'un octave, sans qu'aucun muscles de son visage ne bouge plus que nécessaire. Un masque de froideur sur la tronche et tous les sens aux aguets. Elle avait beau détester Anna moins que les autres connards d'HYDRA, jusqu'à preuve du contraire elle représentait une menace pour elle, pour ses proches et pour sa vie qui même si elle était merdique, restait sa vie. Et les menaces, elle les éliminait sans même en perdre une seule minute de sommeil.
      MAY


       
Revenir en haut Aller en bas
 
The Mechanics of the Shadow[Elsa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castlevania : Lords of Shadow (PS3, XBOX 360)
» [McFadyen, Cody] Shadow man
» Shadow Creature
» News - Girard-Perregaux WW.TC Shadow
» S.T.A.L.K.E.R. : shadow of chernobyl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK-
Sauter vers: