Partagez | 
 

 Behind a box of reasons why {Jeli}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jessica DrewHumain modifié
avatar


Spider-Woman
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Superpouvoirs :
Force, agilité, vitesse et réflexes surhumains
Projection de décharges de bio-électricité
Adhérence à tous types de surfaces
Résistance à tout type de poisons
Sécrétion de phéromones.

Compétences :
Parle plusieurs langues
Excellente combattante au corps à corps
Bonne acrobate

Gabriel, Albert, Marc, Kurt & Lorna
404
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Behind a box of reasons why {Jeli}   Lun 11 Sep - 21:40



Behind a box of reasons why
After all the lights go down, I’m just the words, you are the sound. A strange type of chemistry, how you’ve become a part of me and when I sit alone at night, your thoughts burn through me like a fire. You’re the only one who knows who I really am. We all wanna be somebody, we just need a taste of who we are
En faisant les cent pas pour la millionième fois dans son salon depuis sa mise à pied, Jess se disait qu’elle avait dépassé les bornes. Avant de revenir sur son sentiment premier, à savoir : elle avait eu raison. Enfin… Peut-être pas. C’était tout le problème avec elle. Son impulsivité guidait ses gestes et elle se confortait dans son droit avant de se dire que peut-être, elle n’aurait pas dû. Foutre une droite à l’un des gardes qui avait tabassé et envoyé ses amis à l’hôpital, ce n’était pas sage mais bon sang que ça lui avait fait du bien. Il avait fallu qu’on la sépare de son collègue et qu’elle termine dans le bureau de Logan à devoir justifier son comportement médiocre. Elle allait s’excuser avant de se souvenir que les gardes prenaient leurs ordres de Logan. Et que donc, c’était Logan qui avait ordonné cette rafle. Il n’avait donc fallu que quelques secondes avant que ses cris ne s’entendent jusqu’à l’autre bout du complexe que formait le QG et qu’un bon nombre de curieux s’amassent à la porte pour l’entendre incendier son patron à grand coup de malédiction. Elle aurait pu honnêtement lui arracher les yeux hors de la tête si Cindy et Shaw n’avaient pas fait irruption dans le bureau pour l’en empêcher et la sortir de là. Et le pitoyable spectacle qu’offrait Jessica en train de virer hystérique rameuta Carol qui prit la relève et l’accompagna jusqu’à son casier en l’engueulant à moitié. Forcément, ces éclats de voix entrainèrent une mise à pied immédiate de Jessica qui prit ses affaires et claqua la porte du QG. Deux heures après, elle avait contacté Carol pour s’excuser de son comportement et avait pu discuter de cette affaire avec sa meilleure amie dans le plus grand des calmes. Loin des oreilles indiscrètes. Elle se doutait qu’elle allait être le sujet de conversation des prochains jours. Et elle s’en fichait. Enfin, elle ne se fichait pas de ce que Leo avait du en penser en l’apprenant et s’était préparé à recevoir un coup de fil bien senti de sa part pour qu’il lui fasse savoir ce qu’il pensait de son comportement si jamais il en avait l’occasion avec le boulot qu’il avait.  

La seule chose qui l’embêtait à présent, quelques jours après l’incident, c’était que sa rage n’était toujours pas descendue d’un cran. Elle s’était même amplifiée quand elle s’était mise en tête de profiter de sa mise à pied pour faire des travaux dans la maison familiale dont elle avait hérité à sa majorité. Ce n’était pas non plus un manoir mais elle est ridiculement grande pour quelqu’un qui ne faisait que passer pour y dormir et manger. Les seuls changements que Jessica y avait apporté était son ancienne chambre d’enfant reconvertie en salle de sport à domicile pour se défouler pendant son temps libre. Mis à part ça, elle n’avait touché à rien. Elle avait commencé par le salon, dès le lendemain de sa dispute avec Logan. Elle avait redonné une seconde jeunesse à ses murs en le repeignant d’une couleur vive. Ça l’avait apaisé un peu, mais pour un temps seulement. Elle s’était ensuite attaquée au couloir, le jour d’après. Déplacer des meubles, remplacer le papier en écoutant de la musique. Ça l’avait occupé un peu, mais encore une fois, cela n’avait pas suffi à la calmer. Le troisième jour, elle avait voulu repeindre la cuisine et s’était heurté à un obstacle de taille. L’évier n’allait pas avec la peinture qu’elle avait choisi. Après un aller-retour au magasin de bricolage le plus proche, elle avait voulu changer les tuyaux mais étant une novice en matière de tuyauterie, elle avait sous-estimé l’ampleur de la tâche. Et le fait qu’il y avait un truc récurrent qui se produisait. Les pièces n’étaient pas à la bonne taille. Après deux crises de nerfs et une bonne dizaine de cent pas plus tard, Jessica se rendit à l’évidence. Dans son état actuel, elle ne réussirait à rien. Le mieux était d’attendre. Mais l’ennui était qu’elle ne pouvait pas laisser sa cuisine dans cet état.

Après mûres réflexions, elle avait saisi son téléphone portable pour éplucher sa liste de contact. Il y avait bien une personne qu’elle pouvait appeler mais elle ne savait pas s’il était libre et surtout, elle avait un peu honte du tableau qu’elle avait donné quelques jours plus tôt. Il l’avait vu se faire escorter à son casier par une Carol qui la réprimandait. Et il l’avait sans doute vu abattre son poing dans le nez d’un collègue pour venger Connor et Gavin. Mais qui pouvait-elle appeler d’autre ? Elle avait trop honte d’elle pour contacter les quelques alliés qu’il lui restait à la garde. Il n’y avait que lui. Au bout d’une minute à peser le pour et contre, Jess appuya sur le bouton d’appel alors qu’elle se trouvait assise en tailleur sur son plan de travail, au milieu des débris qui jonchaient le sol de sa cuisine. Une sonnerie, puis deux. Jessica se répéta que c’était une mauvaise idée. Puis elle entendit le déclic annonçant que son interlocuteur avait décroché et comprit que c’était trop tard pour reculer. « Elijah ? C’est Jessica, je ne te dérange pas ? » C’était quoi la suite ? Il valait mieux lui demander comment il allait, non ? Laisse tomber, Jess, ça fait pas naturel avec toi. « Hum, je suis embêtée, j’aurais un énorme service à te demander. Tu t’y connais un peu en tuyauterie ? J’ai commencé des travaux dans ma cuisine et j’ai un peu de mal. » Une main tenant son téléphone, l’autre se grattant la tête, elle fixa les dégâts et se mordit la lèvre. Comment elle avait fait son affaire, c’était un grand mystère.  Au mieux, il lui rirait au nez. Au pire, il l’enverrait paitre. Et elle ne lui en voudrait pas. Enfin, sur le coup, si mais une fois qu’elle aurait pesté dans le vide, elle ne lui en voudrait plus. Même pour elle, elle était beaucoup trop lunatique.

code by bat'phanie

___


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Reboot
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Technopathie et contrôle des machines
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Maddie, Clary
670
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Behind a box of reasons why {Jeli}   Ven 22 Sep - 20:21

Behind a box of reason why

Jessica D.
&
Elijah


Elijah aurait pu craquer et retomber dans son trou noir. Tous les éléments avaient été là. Jake, Jean et Raven faisaient partis des « onze » recherchés et ennemis publics numéro un du pays. Il détestait être éloigné de son frère, ne pas savoir comment il allait et où il se trouvait. Eli s’inquiétait pour eux et il détestait qu’ils se retrouvent tous dans cette position. Il les connaissait bien, il savait qu’ils n’étaient pas dangereux. C’étaient de bonnes personnes, mais les preuves étaient contre lui. Ils avaient tous des pouvoirs et il se doutait que cela pouvait faire flipper. Il flippait lui-même. Les rumeurs n’étaient pas seulement vraies, elles touchaient aussi trois personnes chères à son cœur. C’était difficile à intégrer dans sa tête. Il ne savait pas quand il les reverrait ou quand il aurait des nouvelles. Les seules qu’il avait étaient par l’intermédiaire Whisperer et chaque fois, il s’attendait au pire. Il vivait dans une bulle de nervosité intense. Puis, on ne pouvait pas dire que l’ambiance était à la fête au quartier général de la garde-rouge. Deux clans bien distincts s’étaient formés. Ceux de la rafle et les autres. L’atmosphère était lourde et électrique. Les piques, les commentaires de mauvais goûts et les crasses étaient choses courantes entre les deux groupes. Ceux de la rafle étaient sans pitié, mais la plupart des autres ne se laissaient pas faire. Au contraire d’Eli qui encaissait les coups. Murray, Bolton et Jokinen l’avaient pris en grippe et ils n’hésitaient pas à se venger des coups que l’ainé des Fraser leur avait donné. Tous les jours, l’un d’eux le frappait sans ménagement et le mot « traitre » sortait à profusion. Parfois, Eli se défendait et frappait à son tour, mais généralement, il réagissait à peine. Ils voulaient tout faire pour les faire démissionner, Eli et les autres, mais le grand brun n’avait pas l’intention de leur donner ce plaisir. Il savait qu’il n’avait plus la confiance de personne et que c’était probablement du suicide d’y rester, mais il le devait. Il ne détestait pas son boulot et quelque part, il savait que certains émergés mal intentionnés pouvaient se servir de leurs dons à mauvais escient. C’étaient eux qu’ils devaient maîtriser et il voulait être là pour le faire. Finalement, Mai. Sa sœur chérie était enfermée à l’asile psychiatrique. Elle avait pété un plomb et son ancien petit-ami avait pris la dure décision de la mettre entres bonnes mains. Elijah n’avait tout simplement pas pu. C’était au-delà de ses forces, même s’il savait qu’un truc clochait chez Mai. Il aurait tant voulu la protéger et l’aider, comme elle l’avait fait pour lui. Il aurait voulu être celui qui lui redonne la raison. Il s’y rendait tous les jours, mais Mai avait disparu. Elle était là physiquement, mais mentalement, c’était différent. Les êtres qui le et qu’il connaissaient le mieux étaient intouchables. C’était difficile. Eli sentait son petit monde s’écrouler. Pour la deuxième fois. Seulement, s’il tombait, il n’y avait plus personne pour le remonter. Mais, il s’accrochait. Il voulait être là pour les deux plus jeunes et leurs parents. Il voulait montrer qu’il était fort, même si tous les soirs, le goût de sombrer de nouveau était tentant.

Pour contrer les mauvaises idées, il s’occupait. Il s’était lancé dans un « project car » et passait tous ses moments libres sous le capot de sa vieille bagnole achetée à prix ridicule sur Internet. Il était en train jouer dans le moteur lorsque la sonnerie de son cellulaire retentit. Il avait juré ne voulant pas être dérangé, mais il ne pouvait pas ignorer l’appel d’un coup que ce soit Amy ou Wes, ou même Jake ou Mai. Il s’essuya rapidement les mains sur un chiffon huileux et décrocha à la deuxième sonnerie sans voir qui était son interlocuteur. "Jess?" Il avait aussitôt reconnu Jessica et il ne pouvait pas trop cacher sa surprise. "Non, non tu me déranges pas. Tout va bien?"Il essuya son front tandis qu’elle lui racontait son problème. Un mince sourire amusé s’était affiché sur le visage du garçon. Il avait bien du mal à imaginer sa collègue entreprendre des travaux de rénovation. Elle ne lui avait jamais semblé de type manuel. "Eh oui, ouais. Je me débrouille pas mal en plomberie. Tu….veux que je passe?" Bien sûr qu’elle voulait qu’il passe, elle ne lui aurait pas téléphoner juste pour parler de la pluie et du beau temps. C’était Jessica Drew tout de même. "Donnes-moi vingt minutes, okay? Okay. À tout de suite. "  Il raccrocha et regarda la voiture. Il était un peu déçu de devoir la laisser, alors qu’il était en bonne voie de réparer un truc du moteur, mais il ne pouvait pas laisser Jess dans la mouise. Il rangea ses outils dans son coffre qu’il déposa dans sa voiture. Il alla ensuite changer de t-shirt et se nettoyer un peu le visage. Lorsqu’il passa l’eau froide sur sa plaie à la joue, il tressaillit légèrement. Encore une blessure gracieuseté de Murray qui lui avait donné un coup de poing au visage, la veille. En se regardant dans le miroir, Eli pouvait avouer qu’il avait une sale tête. Il soupira avant de quitter l’appartement qui était devenu le sien après la fuite de Jake.

Il savait où habitait la belle brune pour l’avoir déposé à quelques reprises après un quart de travail. Il se stationna dans l’entrée de la grande maison de la jeune femme. Il s’empara de son coffre et se dirigea à la porte d’entrée. Il toqua trois coups francs et un large sourire apparu sur ses lèvres lorsque la brune lui ouvrit. Elle aussi avait une sale tête. Elle ne pu s’empêcher de pouffer de rire en l’apercevant. "Vous avez appelez pour un plombier m’dame?" Il leva son coffre pour lui montrer qu’il avait ses outils avec lui et qu'il était prêt à réparer les pots cassés. "Alors? Où sont les dégâts?"




camo(c)015

___


With every day it get's better
I know its nothing but lies, but they sound so sincere; I find them too hard to hate.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Jessica DrewHumain modifié
avatar


Spider-Woman
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Superpouvoirs :
Force, agilité, vitesse et réflexes surhumains
Projection de décharges de bio-électricité
Adhérence à tous types de surfaces
Résistance à tout type de poisons
Sécrétion de phéromones.

Compétences :
Parle plusieurs langues
Excellente combattante au corps à corps
Bonne acrobate

Gabriel, Albert, Marc, Kurt & Lorna
404
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Behind a box of reasons why {Jeli}   Sam 23 Sep - 22:53



Behind a box of reasons why
After all the lights go down, I’m just the words, you are the sound. A strange type of chemistry, how you’ve become a part of me and when I sit alone at night, your thoughts burn through me like a fire. You’re the only one who knows who I really am. We all wanna be somebody, we just need a taste of who we are
Elle ne s’attendait pas à une réponse positive de la part d’Elijah. Et pourtant, un fin sourire se dessina sur son visage quand elle comprit qu’il allait venir pour lui filer un coup de main. Un sourire qu’elle effaça quand elle se rendit compte de ce qu’elle était en train de faire. « Merci Eli.» dit-elle avant de raccrocher. Était-elle vraiment en train de sourire ? Oui, elle l’était. Elle descendit de son perchoir et déposa son téléphone sur le plan de travail. Elle était un peu nerveuse. Elijah savait où elle vivait mais il ne s’était jamais vraiment aventuré chez elle. Ce privilège appartenait à quelques rares chanceux comme Carol qui possédait carrément un double des clés. Un regard vers l’état lamentable de sa cuisine manqua de la faire soupirer de dépit. Super façon de recevoir Elijah. Elle passa une main dans ses cheveux sombres et baissa cette fois-ci la tête vers sa tenue. La poussière qui avait flotté dans l’air après qu’elle ait arraché l’évier du mur en s’acharnant dessus avait déposé une fine couche blanche sur ses vêtements. Et on pouvait apercevoir ça et là, quelques tâches de peintures. Autrement dit, ce n’était pas la tenue adéquate pour accueillir quelqu’un chez soi. Elle ravala un juron et souleva ce tee-shirt trop ample qu’elle ne mettait que pour ce genre d’occasion alors qu’elle grimpait les escaliers menant au premier étage quatre à quatre. Elle jeta ce tee-shirt sur son lit et s’empressa de fouiner au fond de son armoire quelque chose de plus décent et de plus approprié. Un simple débardeur gris ferait l’affaire. Elle en profita pour s’attarder devant le miroir et réassembler ses cheveux noirs en une queue de cheval correcte. Mécaniquement. Tellement mécaniquement qu’elle ne s’aperçut qu’au dernier moment qu’elle avait une trace de peinture blanche en plein milieu de sa joue gauche.

Elle jura encore et frotta du bout des doigts pour essayer de l’enlever. Elle tenta pendant une minute avant de lâcher l’affaire et de pousser un grognement rageur. Bordel. Elle ne savait même pas pourquoi elle faisait ces efforts. Elijah l’avait déjà vue avec une énorme cocard sur la tronche en rentrant de mission. Ou avec sa tenue de travail dans un état atroce. Elle laissa sa main retomber et surveilla l’heure en se maudissant. Pas besoin de s’affoler. Elijah était un ami et un collègue de travail. C’était peut-être le fait qu’il franchisse le seuil de la maison qui le rendait ainsi. Elle ne recevait pas énormément de visite dans son antre et quand c’était le cas, à part Carol, elle avait tendance à stresser. C’était stupide, elle le savait. Ces derniers temps, elle était vraiment sur les nerfs. Elle ressentait cette immense rage qui ne la quittait pas depuis qu’elle avait appris ce qu’il s’était passé au festival. Et ce qui lui faisait peur, c’était qu’elle n’arrivait plus à la contrôler. Avec le recul, aller confronter Logan dans son bureau n’était pas la meilleure des idées. Elle regrettait un peu, même si ça lui coutait de l’avouer. Sa fierté avait toujours été très mal placée. Jessica l’orgueilleuse n’irait pas s’excuser car elle estimait que c’était Logan qui devait des excuses. Autant dire tout de suite que la situation allait durer un petit moment.

Dans ce qu’il restait de sa cuisine, elle mit en marche la machine à café. Ça aussi, c’était nouveau. Jessica avait banni le thé et l’avait remplacé par de la caféine. Elle ne mangeait plus aussi sainement qu’avant et avait même laissé tomber le sport après le travail. Enfin, elle l’avait laissé tombé parce que déjà, elle avait dû arrêter d’en faire à cause du Pegasus. Mais avec le temps, ça ne lui manquait plus autant. Peut-être était-ce la raison pour laquelle elle était constamment sur les nerfs, ces temps-ci ? N’ayant plus de quoi se défouler sous la main ? Elle n’avait pas le courage de s’y remettre après sept mois d’inactivité. Elle préférait taper sur des imbéciles au travail, ça la calmait. Mais avec ces conneries, elle risquait ne plus pouvoir s’approcher du terrain avant un moment. Elle qui venait juste d’y retourner… Elle redressa la tête quand trois coups la sortirent de ses pensées.  Un regard vers le micro-onde pour y lire l’heure lui fit comprendre que Elijah était arrivé. Elle se dirigea vers la porte d’entrée et l’ouvrit sans plus attendre. Il avait fait le trajet jusqu’ici pour l’aider, ça se faisait vraiment pas de le laisser poireauter plus longtemps.

Un rire s’échappa de sa gorge en le voyant avec sa boite à outil et en l’entendant. Elle faillit s’arrêter en découvrant le visage tuméfié d’Elijah. Hum. Elle savait qu’il en prenait plein la tête à cause du festival et de Jake, Jean et Raven. Elle ne savait pas en revanche qui était responsable de l’hématome qu’il avait sur le visage. Et il valait mieux pour le responsable qu’elle ne le sache pas. Elijah était son ami et elle n’aimait qu’on s’en prenne à ses amis. Elle n’afficha rien, cependant, préférant faire comme si de rien n’était en riant à ses blagues. Les bras croisés, elle s’écarta pour le laisser entrer. « Oy. Je suis presque sûre qu’un film pornographique des années 80 commence comme ça. » Le temps qu’elle percute l’immense connerie qu’elle venait de dire, c’était trop tard. Bravo, Jess. Bravo. Elle se racla la gorge « La cuisine est par là. » Elle ferma la porte derrière lui, levant les yeux au ciel pendant qu’il ne la voyait pas parce qu’elle était définitivement trop stupide pour fréquenter d’autres êtres humains et se tourna vers lui en souriant. « Promets-moi de ne pas faire de crise cardiaque en voyant les dégâts, d’accord ? » D’un geste rapide et maladroit, elle replaça une mèche derrière son oreille et guida Elijah vers la cuisine pour qu’il voit le carnage. Elle croisa les bras sur sa poitrine en se mordillant l’ongle du pouce, gênée par la situation. « Je… J’ai voulu faire des travaux et l’évier était pas de la bonne couleur. Du coup, je suis allée en chercher un autre mais j’avais pas les bonnes pièces… Et je me suis énervée…Bref, tu veux un café, avant de commencer ? » Habile changement de sujet. Elle se dirigea d’elle-même vers la machine en la pointant du doigt pour attirer l’attention d’Elijah ailleurs.


code by bat'phanie

___


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Behind a box of reasons why {Jeli}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 17 cultural reasons why this European never wants to live in America
» 16 avril **Reasons why I want to spend my life with him**
» 13 Reasons why
» LUMIXDAY MARSEILLE PHOTOS
» The Cabinet of Dr. Caligari (1920, Robert Wiene)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: EMMANN :: Habitations-
Sauter vers: