Partagez | 
 

 One Flew Over the Cuckoo's Nest {Aelys}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Munin
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
tellemnt plein
268
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: One Flew Over the Cuckoo's Nest {Aelys}   Ven 29 Sep - 20:25


Aelys & Keagan//One Flew Over the Cuckoo's Nest

Un café à la main, je prends un gorgée du breuvage qui désormais, c’est légèrement refroidi, fixant la porte juste devant moi. Je grommelais légèrement, me demandant ce qui avait bien pris à ses boss à la con de me demander d’aller voir un mentaliste. Je n’aimais pas ce genre de personne, il suffisait d’un moment d’inattention et parfois vous leur donnez assez d’information pour qu’ils sachent pratiquement tout sur vous… Pas très envie qu’il sache que je planque mon argent dans les murs de ma maison, même Malik et Alice ne savent pas où je planque ça. Et bon sang dieu sait (s'il existe) que ces deux-là, je les adore. Alice, ma belle et talentueuse Alice, à l’esprit aussi complexe que moi, la seule que j’estime pouvoir me comprendre et me suivre dans mes lubies. Malik, lui s’est un peu particulier, un désir plus bestial, capable de m’entraîner dans ces ténèbres que j’aguiche un peu… Voir même beaucoup. Mais ce n’est pas pour ça qu’ils sauront ou je cache ce fric, je veux bien partager mes conquêtes avec Malik ou même avec Alice, mais ça se limite à ça. Hors de question qu’ils touchent à mon fric. Attention, je ne les tuerai pas bien sûr même si l’envie me manquerait pas. Après tous une est ma meilleures amie et l’autre … Celui avec qui je couche le plus souvent…Si j’étais ce qu’on peu appeler un personne normale, j’aurais sûrement dis mon amoureux… Mais dire que je suis amoureuse et que je l’aime ne va pas du tout. Enfin bref, revenons à ce que je disais. Ils savent qu’ils auront du mal de sortir de ma propriété sur leur deux jambes, s’ils osent toucher à mon pognon. Puis à force de manipuler le maillet, je sais m’en servir et je sais où je dois l’abattre pour ils ne puissent pas galoper avec mon argent. L’argent c’est sacré.

D’ailleurs encore heureux que ce truc-là, c’est le boulot qui paye. Parce que franchement payer pour ça… Je peux l’utiliser pour d’autres trucs…En fait, non, il est bien derrière ma plaque de gyproc. Franchement qu’elle idée…de me faire aller là. Ça m’exaspère tellement que je commence à taper du pied… Bon faut quand même, je frappe, parce que bon, je ne vais pas rester devant cette porte comme une conne à perdre ma journée. Si je devais la perdre autant le faire assise dans un canapé. Qui sait peut-être que je pourrais m’amuser avec cette personne.

Allez, hop on frappe à la porte, on attend bien sagement, vidant au passage ce qui me reste de café dans mon gobelet. Je tapote un peu des doigts dessus patientant comme une gentille petite demoiselle. Ce qui faut être honnête me ressemble pas du tout. Et j’attends de voir la tête de cette ou ce Aelys, même si je penche plus pour une femme. J’affiche quand même une mine boudeuse pour montrer clairement que je n’aime pas être là, et que de mon point de vue cela ne sert strictement à rien.

Ceci dit faudrait quand même que je fasse attention à mes moindres faits et geste… Après tout si ça tombe elle ou il est doué… Je préfère dire elle Aelys ça colle vraiment mieux à une femme. Donc voilà si ça tombe elle est doué et peut être qu’elle pourra décrypter ce que je suis…Ah des pas, si je tends l’oreille, j’entends des pas, la poignée qui bouge… Ca y est enfin, je vais voir… Maintenant, je dois avouer qu’une certaine excitation commence à monter. J’avoue que j’ai très envie de voir ce qu’elle va faire et à quoi elle ressemble. Si ça tombe, c’est une mocheté, ou une fille quelconque… Ba après tout pour ce métier on le demande pas d’être une bombe, juste décrypter les gens…

La porte s’ouvre. Enfin, je vais la voir, roulement de tambour si vous plaît… Attention…. Oh, mais c’est qu’elle est jolie la demoiselle, même très jolie. Aller, j’affiche déjà mon plus beau sourire, un sourire quand même avenant quand même. Faut pas faire peur à la jolie mentaliste… Même si je n'aime pas vraiment son métier « Keagan Eastwood. J’ai rendez-vous avec vous. » Soyons aimables, après tout ce n’est pas de sa faute si on m’envoie ici… Bon, ok, j’avoue si elle n’était pas aussi jolie, je ne saurais sûrement pas aussi aimable. Mais ce n’est qu’un détaille ça…. N’empêche j’ai quand même un nom de famille qui clac, Eastwood, c’est la classe quand même. Enfin bref on lui sourit toujours, on tends la main poliment « Je dois vous avouer que je ne sais pas très bien pourquoi mes boss me font venir ici. » Je parle des gentils boss hein, pas d’hydra, car bon, ils ne sont pas trop appréciés…


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Aelys CantelaHumain modifié
avatar

Moodybloon
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Chamane :
- Perception extra-sensorielle
- Visions en lien avec le monde des morts et des vivants
- Connaissance très aiguisée des plantes pour filtres et potions.

Vampire
- Force surhumaine
- Guérison rapide des blessures
- Transformation en loup et chauve-souris
- Hypnose des humains sur quelques secondes
- Ne vieillit pas et garde une apparence de jeune femme de 27 ans



- Dépendante à sa soif de sang
- Ne peut affronter le soleil sans une potion particulière
- Aversion des signes religieux et de l'ail
- Peut-être atteinte par l'argent et le bois si son cœur est touché
- Ne peut entrer chez un humain sans y être invité
Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Erica Shaw / Santana J. Carpenter / Gwen Stacy / Damian K. Burrows
280
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: One Flew Over the Cuckoo's Nest {Aelys}   Lun 2 Oct - 14:54


Keagan & Aelys

One flew over the cuckoo's nest


La douce brune fixait l’horizon derrière la vitre brillante. Elle semblait avoir les yeux perdus dans le vague alors qu’elle patientait tranquillement. Son rendez-vous ne devrait pas tarder, elle pouvait même le sentir en route. Elle n’avait pas bien saisi la demande, ni si ce qu’on requérait résultait de ses compétences de médium ou de mentaliste. Mais comme à l’accoutumée, quand on demandait son aide, Aelys ne refusait pas. Jamais. Ce n’était pas dans la nature de la jeune femme à l’aspect si bienveillant, au sourire prompt à se dessiner sur les traits fins de son visage. Elle répondait toujours présente, quel que soit l’appel qui émanait d’une âme en détresse. La jeune femme avait cette conviction qu’aider son prochain était sa destinée. En l'occurrence, ses deux professions coïncidaient parfaitement avec cette dernière, et elle s’y accommodait sans peine. Si elle devait être honnête, Aelys reconnaîtrait qu’elle était dépendante à ces sensations, celles qui la faisait se sentir si bien avec elle-même, celle qui couvrait cette noirceur intérieure qu’elle croyait posséder. Ces deux métiers qu’elle arrivait à maîtriser et à organiser sans difficultés, c’était toute sa vie. Toute sa raison d’être. Lena et sa plus jeune soeur ne pouvaient qu’être témoins du bien que lui apportait ses professions, aussi étranges et irréelles pouvaient-elles paraître aux yeux des autres. Jamais, non, jamais Aelys ne s’était limitée, ne s’était arrêtée. Malgré le jugement des gens, habituels, malgré les regards moqueurs ou méprisants, elle s’était accrochée. A ses croyances, à ce qu’elle pouvait offrir aux gens. Au soulagement qu’elle apportait à certains, aux réponses qu’elle proposait à d’autres. Elle savait ne pas faire cela en vain, et elle s’en contentait, ni plus ni moins.

La médium n’eut pas besoin de jeter un oeil à sa montre pour savoir que l’heure approchait grandement. Elle se demandait même si son rendez-vous n’était pas déjà présent, à l’attendre, derrière la porte de son appartement. Aelys était censée en rediscuter avec Lena, de ces visites à domicile. Même si elle voyait de moins en moins souvent sa colocataire et meilleure amie. Mais elle avait le projet ambitieux de se construire son propre cabinet. Les économies réalisées au cours des dernières années reposaient tranquillement sur son compte épargne, mais la brune n’avait encore jamais osé franchir le pas. Néanmoins, plus le temps passait, plus elle se disait qu’il n’était pas forcément sain d’accueillir des inconnus dans la maison, qui plus est lorsqu’il s’agissait de s’adonner à ses pratiques si particulières. Un soupir, la fenêtre qu’elle cache derrière un rideau qu’elle vient de tirer. La jeune femme s’arracha à sa contemplation pour préparer l’accueil de son ou sa cliente. L’appel téléphonique avait été si vague qu’elle n’avait même pas compris qui elle était censée réceptionner chez elle. Tout ce qu’elle avait saisi, c’est que quelqu’un viendrait la voir pour le compte d’une entreprise, entreprise dont elle n’avait d’ailleurs pas retenue le nom. Aelys était une femme avec son propre avis tranché, mais surtout ses propres manières. Ainsi, il n’était pas rare que des détails importants aux yeux du petit monde lui paraissent, à l’inverse, insignifiants. Une des raisons pour laquelle elle n’avait pas attaché beaucoup d’importance au nom de l’entreprise. Elle reviendra dessus selon la demande qui émanera de son rendez-vous, tout simplement. C’était comme ça qu’elle procédait. A l’instinct, en fonction de ce qui se trouvait sous ses yeux. Des propos coupés au téléphone ne lui était donc d’aucune utilité.

Un bruit sourd lui fit relever la tête. Un sourire doux flotta sur ses lèvres alors qu’elle alla tranquillement ouvrir la porte d’entrée. Ses dents éclatantes se dévoilèrent à la vision d’une brune avenante qui reposait sur le pas de sa porte. Aelys n’eut même pas besoin de tendre la main que déjà, son interlocutrice se présentait, lui arrachant un haussement de sourcils amusé. « Aelys Cantela, médium et mentaliste. Entrez, entrez, je vous attendais. » La jeune femme s’effaça du cadre de sa porte pour laisser entrer son rendez-vous. Elle referma derrière elle et verrouilla naturellement l’entrée, plus à l’aise ainsi, histoire de plonger l’invité en intimité avec elle également. Aelys guida la femme jusqu’au salon, où trônait canapé et table basse, ainsi que coussins moelleux sur lesquels elle conseillait habituellement ses clients à s’asseoir dessus. Un plateau avec diverses boissons, thés et tisanes inclus, attendait déjà sur la table, alors qu’Aelys alla se munir d’un cahier usé. A l’intérieur, textes et dessins se donnaient la réplique, mais sans le savoir de la médium, ils restaient indescriptibles et incompréhensibles. « Je ne suis pas sûre d’avoir saisi la demande de vos patrons également », reconnut-elle. Elle proposa à boire à la suite à son invitée et lui laissa le temps de répondre avant de reprendre. « J’ai cru comprendre.... que vous vouliez vous assurer de la loyauté d’un de vos employés, enfin, collègues du coup, c’est cela ? » Aelys commençait déjà à prendre des notes. Mais elle ne regardait pas vraiment ce qu’elle faisait, mauvaise habitude qu’elle avait d’écrire avec cet air distrait collé au visage. « Le plus simple aurait été pour moi de converser en personne avec l’individu en question, mais on peut déjà tâter la surface du problème. » Elle lança un coup d’oeil en biais à la jeune femme, qui regardait avec curiosité son habitat. La jeune femme analysait chacun de ses gestes, se mordait les lèvres alors qu’elle essayait de percevoir ce qui guidait Mademoiselle Eastwood en ces lieux. « Vous êtes suffisamment à l’aise, Miss Eastwood ? » Elle demanda, d’une voix douce, grave, aussi. S’assurant à la fois du bien-être de sa cliente que de ses motivations. Elle ne pouvait se l’expliquer, mais elle sentait comme une tension électrique qui les reliait depuis que Keagan avait mis les pieds dans son appartement. Curieux, excitant.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
 
One Flew Over the Cuckoo's Nest {Aelys}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sampler .....chez Stof-nest.....
» Le Repaire de l'Aigle (The Eagle's Nest)
» JK Rowling se met au polar... sous pseudonyme (Robert Galbraith, The Cuckoo's calling)
» [ Token ] : Winter Soldier Sniper's Nest
» Flex Force Big Talkin'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: