Partagez | 
 

 If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Singularity
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Vol. Téléportation.
Télépathie (pistage via les ondes psioniques).
Déployer son corps, sa forme comme un voile.
Wes, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena, Val
11
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Sam 4 Nov - 18:03

Zhoey Ikhet-Inaya

Trying to get through the dark on a feeling. No direction, we've been calling through the night
24 ansSingularityDoctorant.e en astrophysiqueCiviliansSapiosexuel.le
& genderfluid
Entité - Singularité quantique sensible

Pouvoirs -


Singularity est une singularité quantique sensible, au sein de laquelle existe une poche dimensionnelle. Une singularité qui pourrait se définir par un caractère hors du commun, un individu qui ne ressemble à aucun autre, une fantaisie, un objet rare, qui est inhabituel. Ou encore, comme étant le point de l’espace-temps où la courbure de la géométrie locale est infinie, si bien que toutes forces deviennent infinies et où les lois classiques de la physique perdent leur validité.

Ses pouvoirs sont assez vastes et se divisent en plusieurs catégories. Singularity peut voler grâce à une forme d’énergie à propulsion encore inconnue, mais également détecter et pister télépathiquement n’importe quels autres êtres sensibles grâce à leurs émanations psioniques uniques et propres à chacun, même sur de très longues distances. Singularity peut aussi se déployer de son propre chef, en tant que voile, afin de protéger les autres via celui-ci, définit comme un champ énergétique. Cela permet également de stocker ses camarades en ses entrailles pour servir de coffre-fort ou pour faciliter les téléportations. L’entité peut téléporter à la fois des objets et des êtres vivants grâce à des “chaînes de téléportation”. Son champ d’action est illimité et la singularité sensible peut passer entre les différentes réalités.


Souhait

Singularity souhaiterait ne plus être aussi naïf.ve et fragile qu’une princesse en détresse, à la recherche de son chevalier servant. Iel aimerait vraiment avoir plus d’indépendance, de responsabilités, et se sentir libre, à la fois dans sa vie et sa façon de penser. L’entité souhaiterait pouvoir être plus pragmatique, plus forte et s’exprimer comme iel l’entend. En gros iel souhaiterait être plus badass quoi.

Emergence

Les rêves s’accumulent et deviennent de plus en plus complexes, étranges et intrigants. Impossible de s’en rappeler totalement au réveil, mais la sensation dérangeante vrille tout de même ses entrailles. Les visages qu’iel croise dans la rue semblent lui renvoyer cette suspicion et iel ne comprend pas ce qui lui arrive. Iel met cela sur le compte du travail, mais ne pas connaître les réponses à ses questions tuent à petit feu et iel se sent frustré.e, devenant alors irritable.



La présence des émergés parmi la population a été confirmée au cours de cette année, que pensez-vous de ces individus qui parcourent les rues de Genosha ? N'avez-vous pas peur qu'ils causent de nouveaux attentats ou pensez-vous que Hydra se cache derrière tout ça ?  
Il y aura toujours des attentats, partout où vous pouvez foutre les pieds. Vous n’avez qu’à imaginer que tout cela est une énorme fission nucléaire et que toutes les particules de matière et d’anti-matière, ne pourront jamais annihiler le chaos qui s’ensuit. Au cas-où vous seriez un peu limité au niveau de l'encéphale, dans ce scénario, on est la matière, et les autres, les émergés, hydra, peut importe, sont l’anti-matière. Que l’on soit séparés ou que l’on soit ensemble, on ne pourra pas empêcher ces phénomènes d’apparaître. Donc, partant de là, je ne pense pas que seuls les émergés soient dangereux, mais que tout le monde, les gens comme vous et moi, ont leur part d’ombre qui peut influer sur la chose.

Pensez-vous que les mesures et la pression mise en place par les autorités est-elle un mal nécessaire ? Que pensez-vous de la grande rafle organisée par la garde rouge lors de l'Ultimate festival ? Certaines rumeurs parlent d'un groupe de recherchés qui sèmeraient la pagaille sur l'île, en avez-vous entendu parlé ?
Sérieusement, vous avez déjà vu quelque chose se passer comme prévu sous le coup de la pression? Je crois plus en le hasard, au fait que tout peut terminer en un instant, alors vivre sous la coupe du gouvernement en attendant l’instant fatidique, non merci. C’est plus une grosse blague que d’une quelconque utilité. *Eye rolls* Je croyais qu’on s’amusait à un festival, pas qu’on risquait d’y perdre la vie à cause de dégénérés que personne n’ose qualifier de terroristes. Sous prétexte qu’ils sont employés par le grand Magnus de mes gonades, leurs actions ne sont pas jugées ou sanctionnées comme elles le devraient. Eux ils le font, ils sont vus comme des “héros”, ou des gros cons pour les plus intelligents, et si c’était moi, en train de fusiller à tout va, je serai fichée S direct. Faut revoir un peu le système hiérarchique là parce que c’est clairement de l’abus. *Sighs*  Votre groupe de recherchés, franchement, il n’est pas plus dangereux que ces enflures à la botte du gouvernement qui sont armés jusqu’aux dents. Pourquoi y a pas encore de “No Gun Policy” sur cette foutue île? Là au moins, on se sentirait en sécurité.

Une majeure partie de la population est sujette à des rêves plus qu'anormaux, est-ce votre cas ? Comment pouvez vous expliquer qu'autant de personnes soient touchées?
Est-ce que je viens vous demander la couleur de votre string moi, hein? Non, alors mes rêves restent privés et ne regardent que moi, donc dégagez. J’ai pas envie que vous montiez un dossier sur mon inconscient et moi-même alors que vous pouvez aisément en préparer un sur les problèmes au sein de l’île. Si je voulais parler de mes rêves, j’irai voir un psy, merde quoi. *Death stare* Vous avez pensé au fait que certaines personnes se droguent? Et que les hallucinations collectives existent? Putain, j’ai assez répondu à vos conneries maintenant, j’me tire.



pseudo

Je

sexe/age

Mange

pays

Des

DC

Céréales

personnage marvel, scénario ou inventé

Marvel

niveau d'émergence

2

niveau de maitrise

2

Désirez-vous un parrain/marraine

Au

vous nous avez connu...

Petit

un dernier aveu

Dej
house of memories

___

Can't see the stars, but we're reaching.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Singularity
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Vol. Téléportation.
Télépathie (pistage via les ondes psioniques).
Déployer son corps, sa forme comme un voile.
Wes, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena, Val
11
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Sam 4 Nov - 18:04

Before Genosha

we all have to start somewhere


Rien. Tout. Blanc. Noir. Jour. Nuit. Près. Loin. Vie. Mort. Guerre. Paix. Jeunesse. Vieillesse. Santé. Maladie. Minimum. Maximum. Lumière. Ténèbres. Clair. Sombre. Chaud. Froid. Grand. Petit. Fin. Epais. Bon. Mauvais. Antipodes. Extrémités. Un. Deux. Unifié. Dualité. Lui. Elle. Eux. Ensemble. Indissociable.

De l'énergie, pulsant silencieusement dans l'obscurité, en des arabesques intriquées si habilement, si élégemment, que rien ne pouvait décomposer cette beauté. Personne n'avait pu la former, la disposer de telle sorte qu'elle pouvait briller dans le noir qui l'entourait. Aucune perturbation ne dérangeait ce paysage dénué de couleur, grisé par l'absence de lumière, autre que celle provenant de la forme elle-même. Le silence obstruait cet être, cette sphère et elle-même était soumise à cette absence de murmures, de chuchotements. Les frictions de matière, d'anti-matière, les particules alentours, rien de tout cela ne semblait pouvoir les atteindre. Et pourtant, bien des lunes suivantes, un écho s'était mis à résonner. Faiblement, bien trop doux pour l'entendre, pour le comprendre. Comme un souffle hachuré, un soupir perdu dans le brouillard et le trop plein de chuchotements alentours. Rien qu'une fois, dans un instant perdu, l'écho s'était répercuté autour de la sphère, faisant frissonner les branches qui s'entrechoquaient, qui étaient soudées par leur disposition inhabituelle. L'écho avait transcendé l'objet céleste, le faisant trembler, bouger, pour la première fois depuis bien des lustres. Depuis sa création, la forme n'avait émis que de l'énergie sourde, silencieuse, muette. A présent, elle pulsait plus intensément, comme mû par une force invisible ou un état d'esprit nouveau. Depuis ce jour, la sphère lumineuse n'avait cessé de briller d'une lueur étrange, une couleur éclatante percutant les ténèbres alentours pour y déverser sa présence, ses radiations. Signe d'une guerre en approche, du sang versé ou même d'un sentiment inconnu qui rongeait les racines imbriquées aux autres. Rouge.

Le silence n'avait plus régné en maître à partir de ce moment. Parfois, des chuchotements venaient caresser la sphère, comme un supplice, une demande insistante, une plainte sonore qui semblait pourtant si faible. Comme une voix brisée d'une âme en peine qui s'effaçait pour succomber au néant et étouffer sous le silence oppressant. Le silence n'avait jamais apporté rien de bon. Mais ce bruit, cette sensation qui pulsait en la sphère était pire que tout autre chose. Elle avait pris vie, soudainement, conscience d'elle-même, de ce qui l'entourait, même si Rouge ne comprenait pas le principe ou la signification de ce néant alentour. Il se sentait piégé, alors que rien ne le retenait. En de hors de la masse informe qui constituait la sphère, il était libre. Aucune cage pour le freiner dans sa démarche. Seuls ses murmures perturbaient le silence, et c'était peut-être ce dernier qui l'effrayait plus que tout autre chose. Il était seul, empoigné par ce poids qui lui vrillait tous ses espoirs, ses envies, ses idées. Sa vie. Un boulet enchaîné à ses chevilles, à ses racines immobiles. Il avait tenté, de bouger, un jour, alors qu'il semblait expérimenter une crise existentielle. Et c'était à cet instant, qu'un autre écho, plus faible, avait perturbé le silence, et l'avait effrayé plus que ce dernier. Un murmure qui avait fait frissonner ses racines et l'avait réduit à cette transe immuable, de laquelle il ne pouvait plus s'extirper. Un nœud sembla se défaire en son sein, au creux de ses racines, de ces liens qui le reliait à ce poids mort. Poids mort qui prenait soudainement vie, conscience de son existence, là, en plein milieu de la sphère. Une autre couleur vint éclairer ce paysage vermeil, déversant une vague apaisante de lumière pour contrebalancer l'éclat de ses espoirs fragmentés, brisés en des tessons éparpillés, et envelopper ces derniers dans une douce atmosphère réparatrice, réconfortante. Rouge ne s’était plus jamais senti seul, et n'avait jamais vu aussi belle couleur que celle dégagée par Bleue. Et les ondes lumineuses qui dansaient autour d'eux, éclairaient les ténèbres de cette lueur violette, mauve, prune, déclinée en un tas d'autres tons, tous plus fascinants les uns que les autres.



♦️ ♠️ ♥️ ♣️



Le duo de couleurs transperçaient l'obscurité pour découvrir de plus en plus de terrain, de plus en plus de matières, de plus en plus de bruits, de plus en plus de possibilités. D'autres espaces colorés, des étoiles, des planètes, des comètes. Ils ne pouvaient se séparer, ni même ne le voulaient vraiment, trop habitués à la présence de l'autre dans ce silence pesant. Ils étaient la seule source de lumière et de réconfort de l'autre. Toujours là pour contrer l'ennui, pour rappeler à l'autre qu'il ou elle n'était pas seul.e. Leur étrange dynamique leur convenait et à mesure qu'ils prenaient conscience des mystères de l'espace, ils tombaient de plus en plus amoureux de celui-ci. Fascinés par les pulsations d'énergies, les filets lumineux et les astres flottant tout autour d'eux. La magie de l'univers les transcendaient, si bien qu'ils pouvaient presque comprendre ce que l'autre pensait, ce qu'il ou elle ressentait. Ils se savaient différents, malgré leur similitudes, mais cela ne les effrayaient pas. Ils ne pouvaient rien faire de leur condition, seulement l'accepter, et continuer leur étrange pèlerinage au sein des étoiles. Ils bougeaient ensemble, sans se poser trop de questions. Du moins, c'est ce que Bleue pensait, alors qu'elle admirait les déclinaisons de couleurs de la comète qui venait juste de lui passer sous le nez. Elle retint une exclamation de surprise, de joie ou de ravissement, après tout les émotions étaient encore un sujet assez nouveau pour eux. Ils suivaient seulement ce qu'ils trouvaient intriguant, fascinants, et se laissaient aller à leur contemplation. Leur petit jeu avait duré un bon moment, sans qu'aucun problème ne survienne. Et Bleue avait pensé que tout irait toujours pour le mieux, alors que Rouge commençait à émettre certains doutes. Bleue n'y avait pas prêté attention, trop occupée à scruter les arabesques des nébuleuses qui les entouraient. Rouge grommela dans son coin, desserrant l'emprise de ses racines en s'éloignant un peu. Ils avaient découverts cela il y avait quelques lunes de ça, qu'ils pouvaient se séparer sans ressentir le manque de l'autre. Sensation étrange, mais pourtant bienvenue dans la tourmente qui vrillait l'esprit de Rouge. Il ne voulait pas que cela repose sur Bleue, mais il ne voulait non plus pas qu'elle s'inquiète de ces choses qui commençaient à le triturer de l'intérieur. Ils vivaient si paisiblement, comment pouvait-il lui faire cela juste à cause de cette... Maladie qui le rongeait. De ce virus qui l'engloutissait dans ses propres pensées, qui le noyait sous ses questionnements.

Depuis quelque temps déjà, Rouge avait observé une forme invisible détruire une planète à une bonne distance d'eux. Bleue n'avait vu le spectacle que trop tard et l'avait entraîné au loin, pour ne pas qu'ils se fassent attraper eux aussi. Rouge n'avait jamais pu se sortir cela de la tête. Cette planète qui tournait sur un axe sphérique avant d'être étirée et engloutie par la masse. Il avait été percuté par la réalisation, et pourtant, il avait eut l'envie d'y aller, pour finir ce qu'il avait commencé. Se séparer de Bleue pour la laisser tranquille et qu'elle puisse aller observer l'univers, alors que lui, tenterait de déchiffrer les énigmes les plus sombres et les plus complexes de cet espace infini. Bleue n'avait pas aimé le monstre invisible de l'espace, de trou noir dévastateur qui détruisait tout sur son passage. Jusque là, ils avaient eu de la chance de ne pas avoir été happés par l'un d'eux pendant leur état de transe précédent leur prise de conscience à la réalité de leur vie. Rouge n'osait imaginer s'ils se laissaient absorber par eux, que se passerait-il ? Finiraient-ils par ne plus exister ? Par redevenir cette sphère sans couleur, silencieuse, réduite à néant et étouffé par celui-ci ? Il ne voulait pas y penser, mais la simple idée de frôler la masse invisible le faisait frissonner, vrillant son esprit en manque d'adrénaline. Lorsqu'il jeta un coup d'oeil à Bleue, sa décision était déjà prise. La forme souriante sur son visage éclairait bien plus que l'espace autour d'eux, et lui-même se surprit à sourire, un léger pincement au niveau de ses racines. Quelques temps plus tard, il lui demanda si elle voulait avoir un nom à elle seule, et non plus reliée à sa couleur ou à la sphère lumineuse. Bleue avait stoppé tout mouvement, avant de le regarder, interloquée. Euh... Elle ne savait pas trop ce que cela impliquait, mais elle semblait comprendre que c'était une bonne chose de vouloir choisir son propre nom, sa propre identité. Elle ne voulait pas être séparé de lui, ne sachant comment survivre sans lui, sans leur connexion, leur dualité. Pourtant, elle avait tout de même hoché la tête, soufflant un mot, un simple mot. Ou plutôt un nom, qui lui collait à la perfection. Singularity. Rouge avait sourit, ses racines nouées se tordant de plus en plus alors qu'il esquissait un mouvement de recul pour mieux l'observer. Singularity lui avait demandé comment lui-même voulait être nommé, et il devait avoué qu'il n'y avait pas vraiment réfléchit sur le coup. Il devait trouver, et rapidement, sinon toute cette agitation dans sa tête pour le faire se rapprocher du trou noir n'aurait plus aucun sens. Il ne voulait pas disparaître, juste s'éloigner de Singularity. Cette idée était douloureuse, mais il avait besoin de ça. Il ne voulait pas la trahir, mais il commençait à comprendre qu'ils ne pouvaient pas rester tous les deux. Qu'ils ne pouvaient plus rester ensemble pour toujours. Qu'ils s'éloignaient au fur et à mesure et que rester ne mènerait à rien. Rien de bon, ni pour lui ni pour elle. Et ça lui fendait le cœur.

Alors un jour, tandis que Singularity était en train de rêver, chose étrange pour une entité comme elle, ou plutôt comme iel, vu que Bleue avait préféré ne pas choisir de genre, Rouge avait décidé de prendre les choses en main, et s'était rapproché sensiblement de la masse invisible. Il pouvait la sentir vibrer au travers de ses racines, l'appréhension le faisant frissonner tandis que son esprit pulsait de cette excitation nouvelle. Bientôt il pourrait être lui-même et vivre son existence comme il l'entendait, sans avoir à traîner Singularity avec lui partout où il irait. C'était presque un soulagement, que de pouvoir retirer ce poids qui était mort autrefois. Maintenant, iel avait été comme son double, mais dernièrement, leur complicité avait pris un sacré coup, causant la perte de ces deux âmes en peine. Singularity continuait d'essayer d'oublier en contemplant les planètes et les astres devant lesquels iel passait, alors que Rouge se torturait l'esprit à trouver un nom. Il avait bien quelques idées, mais rien ne pouvait coller autant que le nom que Bleue avait choisi pour sa propre entité. Lui, croisait ses racines et ruminait, en colère, hurlant presque. Sa lueur déclinait et grésillait, emportant dans son sillage, cette brume grisée qui avait composée leur sphère avant même qu'ils ne puissent briller ensemble. Cela le stoppa dans son élan et il ricana devant le spectacle, observant cette chaîne réactionnelle. Ces couleurs aux antipodes, l'une d'un côté et l'autre au bout. Jamais ensemble, comme si elles allaient s’entre-tuer une fois mélangées. Comme la matière et l'anti-matière. Ce fût le déclic, comme un écho dans son esprit et il décrocha de la réalité. Il venait de trouver son nouveau nom, et il était persuadé que Singularity n'allait pas aimer. Et encore moins son plan. Secouant la forme qui composait son visage, il continuait d'avancer vers ce trou noir sans se départir de cette conviction qui le brûlait. Malheureusement, il avait fini par réveiller Singularity qui commençait à se dégager de lui, sans y mettre énormément de sien, comme pour le retenir encore un peu. Mais il était trop tard. Et l'horizon des événements venait tout juste de lui titiller l'échine, attrapant une racine pour les entraîner dans un tourbillon obscur. Ce n'était qu'à cet instant, qu'il se mit à tirer dans le sens contraire de cette force qui les enveloppait. Il n'avait seulement utilisé qu'une impulsion pour se détacher, pour sentir ses racines se rétracter, se dénouer de celles de Singularity. Et alors qu'il se tournait vers iel pour lui hurler son nouveau nom, pour lui dire de trouver un sens à son existence et de vivre, il fut complètement arraché de cette entité qui avait un jour été tout pour lui. Singularity fut propulsé.e au loin, un fragment rougeâtre au bout d'une racine brillant faiblement alors qu'iel se sentit écarté.e du champ gravitationnel, brisé.e par la séparation brutale de leurs âmes, de leurs entités. Son cri résonna alentours, transcendant astres et comètes. Plus loin, au bout de la racine principale de Rouge, à présent à vif, un fragment de couleur bleu pulsait faiblement avant de s'éteindre, et son esprit sombrait doucement dans le néant. Sa forme rouge et tangible à présent enveloppée dans l'obscurité, il se sentit partir, mais étrangement, il se sentait enfin libre. L'écho de la voix de Singularity résonnait encore dans les ténèbres, comme pour le rappeler à lui, le faire revenir vers iel, le ramener à la vie. Antimatter.


house of memories

___

Can't see the stars, but we're reaching.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Singularity
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Vol. Téléportation.
Télépathie (pistage via les ondes psioniques).
Déployer son corps, sa forme comme un voile.
Wes, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena, Val
11
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Sam 4 Nov - 18:04

After Genosha

Life goes on


Les étoiles brillaient dans le firmament, le ciel à présent assombri par la nuit et caché par quelques nuages éparses. La lune dardait ses rayons laiteux sur la fenêtre et le visage de Zhoey brillait alors dans la pénombre alentour. Iel soupirait doucement, une tasse de café fumante entre les mains. Ses ongles claquant contre le récipient tandis que ses iris chocolatés contemplait les étoiles. Apportant la tasse à ses lèvres, iel savoura le liquide chaud et amer glisser sur sa langue, caressant sa gorge. Fermant les yeux un court instant, la personne soupira en clignant des yeux. Vous avez tellement de secrets… Reportant son attention sur sa tasse, Zhoey se détourna du spectacle offert par la beauté céleste, et s’avança vers son bureau. Les pans de son long gilet en laine dansant derrière iel. Alors que l’individu s’installait à son ordinateur, iel déposa la tasse à côté du clavier, un bruit mat résonnant à ses oreilles. Li scientifique ajusta ses lunettes sur son nez, clignant des yeux avant d’apposer ses doigts sur le clavier. Iel pianota, naviguant entre divers onglets concernant ses dernières recherches. Un air perturbé sur le visage, la jeune personne fronça les sourcils et plissait ses paupières en s’avançant vers l’écran. Les données qu’iel voyait étaient hallucinantes une fois déchiffrées. Zhoey commençait à croire qu’elles étaient même corrompues ou falsifiées. Mais elles ne pouvaient pas l’être, étant donné qu’iel avait vérifié une bonne centaine de fois que les calculs étaient parfaitement ordonnés. Li scientifique pencha la tête sur le côté, pinçant les lèvres alors qu’un soupir glissait sur sa langue. Ce problème allait li rendre dingue à force et iel se sentait de plus en plus frustré.e à chacun de ses échecs. Iel ragea même, laissant un grognement résonner dans la pièce. C’est tellement mal foutu ce bordel. La personne serra les poings et la mâchoire également, s’affaissant sur sa chaise. Laissant son désespoir prendre place, li scientifique souffla bruyamment, sa jambe tressautant sans interruption, témoignant de son stress et de sa colère. Il fallait qu’iel se calme et le café qui coulait dans ses veines n’allait aucunement l’aider. Ainsi, après un ultime soupir, l’individu se leva et déambula dans les couloirs avant de pousser la porte en verre de l’institut. L’air frais claqua contre son visage et iel ferma les yeux, savourant la caresse du vent contre sa peau. La personne fit le tour du bâtiment et se colla contre le mur en briques rouges, avant de se laisser tomber. Croisant les jambes, li scientifique leva les yeux vers le ciel, le halo laiteux baignant son visage étiré en une grimace. Qu’est-ce que vous cachez, hm? Encore un grognement et iel croisa les bras sur ses genoux, posant sa tête sur ceux-ci. Zhoey continua de scruter les étoiles ce soir là, perdu.e dans ses pensées et complètement déphasée avec la réalité. Iel avait toujours voulu se perdre dans l’espace et voilà que maintenant, iel était obnubilé.e par l’univers qui semblait lui jouer des tours. L’ironie du sort. Son regard se perdit sur les astres brillants du firmament, et iel resta ainsi jusqu’au petit matin. Toute la nuit, aucune étoile ne lui avait confié de secret sur l’univers ou des histoires sur l’espace. Et elles étaient toutes aussi silencieuses que ne l’était Zhoey, qui avait écouté sans rien apprendre en retour. Sans rien entendre d’elles.



♦️ ♠️ ♥️ ♣️



Ses doigts tapotaient contre le clavier, ses ongles raclant légèrement la texture. Iel relevait le visage, ses iris scrutant l’écran intensément au travers de ses lunettes dressées sur son nez. Pinçant les lèvres, Zhoey poussa un soupir tout sauf discret, les traits tirés et les sourcils froncés. Ses calculs ne donnaient toujours pas les résultats corrects attendus, bien qu’iel les ait vérifié plus d’une dizaine de fois. La jeune personne ne comprenait aucunement, ses capacités de réflexion et de calculs étant d’habitudes bien supérieurs à la moyenne, se retrouver face à de telles abjections li rendait nerveux.se au possible et très irrité.e. Mordillant ses lèvres, Zhoey détourna cependant le regard, alors qu’iel entendait quelqu’un l’appeler. Un léger sourire imprégnait ses lèvres alors qu’iel se relevait, se rendant au comptoir pour récupérer son caramel macchiato. Remerciant le barista, li brun.e retourna s’asseoir, sirotant son gobelet géant aux saveurs sucrées. Un soupir franchissait la barrière de ses lèvres et iel récupéra de sa langue les restes de mousse sur sa peau. Reposant le gobelet sur la table en bois du café, li scientifique relança une fournée de calculs, tout en regardant quelques articles en ligne dans d’autres onglets. L’individu ouvrit un traitement de texte et y inséra un document, avant de commencer à écrire quelques lignes. Relatant ses dernières observations, Zhoey inscrivit ainsi les données pour sa thèse et continua de fournir des explications aisément et facilement compréhensible. Plusieurs minutes passèrent ainsi, entre son clavier et son gobelet, et li doctorant.e était tellement plongé.e dans son travail qu’iel ne fit pas attention à l’heure. Ce n’était que lorsque son téléphone se mit à sonner qu’iel sembla se réveiller, brusquement revenu.e à la réalité, tiré.e de sa transe intellectuelle. Décrochant l’appareil, qu’iel amena à son oreille, li scientifique répondit d’un air quelque peu agacé. Quoi? Une voix à l’autre bout du fil lui parla quelque minutes et iel soupira plusieurs fois, une main sur les hanches, le poing serré. C’est pas mon problème. Et le manège continua, ce qui lui faisait perdre patience. Putain, qu’est-ce que t’as pas compris? Je t’ai dit que j’y étais pour rien, bordel. Li brun.e soupira, fermant les yeux et gonflant les joues. Merde, fous moi la paix. Et iel raccrocha brusquement, regardant l’heure avant d’agripper ses affaires et de les ranger en catastrophe dans son sac en bandoulière.

Son téléphone vibra dans sa main et la personne ragea sans même regarder l’écran, préférant sortir du café et se rendre au niveau de la ligne de métro la plus proche. Dévalant les escaliers en talons, l’individu acheta un ticket et le passa à la borne sans plus de cérémonie. Marchant d’un pas rapide, iel arriva devant la rame alors qu’un train s’arrêtait, et li scientifique s’installa à l’intérieur, s’asseyant sur l’un des sièges en croisant les jambes. Zhoey écouta le silence pendant de longues minutes. Il était seulement perturbé par les raclement du train contre les rails du métro. Iel passa son trajet dans une certaine monotonie. Lorsque son arrêt fut annoncé, iel se redressa et sortit en trombe en évitant les passants, se dirigeant vers le centre des congrès. Iel montra son badge à l’entrée et fut invité.e à pénétrer à l’intérieur du bâtiment, et à suivre les indications pour trouver la salle de conférence. L’individu se dirigea alors vers la l’amphithéâtre préparé pour l’occasion, et chercha sa place attitrée. Une fois cela fait, iel s’installa tranquillement, lâchant un petit soupir. Li scientifique attrapa son téléphone du bout des doigts, et vit le nombre incommensurable de messages en attentes et d’appels manqués de la part de son précédent interlocuteur. Grognant doucement, iel bloqua le numéro pour la soirée et mis son téléphone en mode avion afin de ne pas être dérangé.e outre mesure. Alors qu’iel rangeait son appareil dans son sac à main, une présence à ses côtés lui fit relever le visage. Clignant des yeux, li scientifique jeta un coup d’œil en sa direction. Une belle jeune femme venait de s’installer et lui souriait doucement. Zhoey lui rendit son doux sourire, un éclat pétillant au creux de ses iris. Elle venait d’adoucir sa soirée avec son regard couleur miel, alors même qu’iel ne la connaissait aucunement. Bonsoir. Iel chuchota à son encontre et la voix qui lui répondit était tout à fait charmante. Li scientifique échangea quelques paroles avec sa voisine de rangée, sur le thème de la soirée, ce qui l’intéressait énormément. Iel était cependant, après quelques minutes d’échange, très intrigué.e par sa présence et sa prestance. Zhoey n’eut pas plus le temps d’y penser, que déjà la conférence commençait, li tirant de sa contemplation du moment pour en admirer une autre, sa fascination de toujours.


house of memories


___

Can't see the stars, but we're reaching.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
321
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Sam 4 Nov - 18:08

*pousse tous le monde* Ma Zhoey

On va faire plein de bébé ensemble et ils seront magnifique, tu verras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aloe Vera
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
Poppy a le pouvoir d'apaiser les gens en leur enlevant tous sentiments négatifs ou douleurs physiques.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake et Altaïr
227
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Sam 4 Nov - 18:44

Rebienvenue ma belle !

___

★ Chasing the sun ★
And I know she rise, she rise away. She turns around, she spied a way. Oh I know I'll wait, the sun today and I won't stop, chasing the sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quicksilver
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Il court vite !
Casey, Maria, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
657
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Sam 4 Nov - 21:29

Rebienvenue à la maison

Amuses-toi bien avec elle

___



- BEFORE I FORGET -

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Polaris
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Magnétisme, comme pôpa
Alby, Gabriel, Jessica D, Marc & Kurt
319
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Sam 4 Nov - 23:23

Re-bienvenue

___


†And oh ! I know that we've got better days. And oh ! I'm sure that we will conquer the world. I regret what I don't have said I scrued up things inside your head. We'll be together.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Electrokinésie. Quand il se laisse absorber par ses émotions, Jin est capable d'avoir le contrôle et de créer des éclairs. Plus son émotion est forte, plus ses pouvoirs d'Electrokinésie augmentent. Ce qui peut-être extrêmement dangereux pour lui et son entourage.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Junno/Aldébaran
537
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Dim 5 Nov - 10:05

Re-bienvenue amuse toi bien avec elle :cute: Elle est toute belle :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2313
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Lun 6 Nov - 9:31

Re-bienvenue avec un perso qui claque sa mère **

___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
Aucune, elle y va au talent comme on dit. Et ses guns font bien l'affaire il paraît.

Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Aelys Cantela / Damian Burrows / Santana J. Carpenter
166
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Lun 6 Nov - 10:37

Ouuuh, bonjour vous
Je vous trouve très charmante, new par ici ?


*se casse avant de voir une Agent du SHIELD venir lui défoncer la tronche *

Re-bienvenue par ici ma belle, éclate toi bien avec Singu'
Revenir en haut Aller en bas
Loki OdinsonAsgardien
avatar



God of mischief
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
# Métabolisme supérieur à celui des humains
# Métamorphose, vol, projection astrale, réarrangement moléculaire, décharge d'énergie, projections d'illusions, télépathie, hypnose, téléportation
# Résistant à la glace
# Ralentissement du vieillissement
# Sorcier
# Vision accrue
Nicholas S. Frances - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1861
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Lun 6 Nov - 12:33

Re-bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Thor OdinsonAsgardien
avatar


Forever will be always you & me ♥️

God of Thunder
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
ASGARDIEN : vieillissement ralenti, immunité contre les maladies et poisons terrestres. Force, rapidité, endurance et constitution largement accrues.

GUERRIER : maîtrise des armes et stratégies militaires.

TONNERRE : détenteur de Mjöllnir qui lui confère la capacité de voler et de revêtir une armure lorsqu'il en a besoin. Maîtrise de la foudre et possibilité de créer des orages et des tempêtes.
Aaron, Natasha et Selena
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Jeu 9 Nov - 18:43

rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Agent 13 mais Peggy ou Agent Carter suffiront
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
Peggy n'a pas de pouvoir à proprement parlé mais elle maîtrise les arts martiaux, sait tirer avec une arme, parle français et anglais, sait manipuler les mots à son avantage et est une experte en stratégie.
679
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Dim 12 Nov - 19:44

oh singularity :')

rebienvenue What a Face
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1640
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   Aujourd'hui à 13:52

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Ouah en voilà un personnage fort intéressant. Ton écriture est toujours aussi belle et fluide et ta fiche était très agréable à lire (quoi que un peu spéciale ) Amuses-toi bien avec elle


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories

___

COMPTE MJ
-NE PAS ENVOYER DE MP-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey   

Revenir en haut Aller en bas
 
If tomorrow fades, then nothing matters | Zhoey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Syd Matters, jeudi aux Docks
» A Better Tomorrow 1 & 2 (J. Woo - 1986)
» Syd Matters
» A BETTER TOMORROW TRILOGY
» Solo Nothing Else Matters de Metallica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: BASE DE DONNEES :: LE REGISTRE :: Fiches validées-
Sauter vers: