Partagez | 
 

 I'll help you hate me + MYRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Mystique
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Métamorphe capable de prendre les traits de n'importe quelle personne, facteur guérisseur, immunisée contre toutes formes de poisons, et vieillissement naturel ralenti.
Spencer; Dylan; Jessica & Romy
1452
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I'll help you hate me + MYRA   Mer 15 Nov 2017 - 1:05





I'll help you hate me

Raven & Myron

Le vent froid de l’hiver vient te fouetter les joues alors que le silence t’enlace. La neige recouvre le paysage à perte de vue. Seules vos traces de pas trahissent ta présence en ce début de matinée précoce. Tu aimes ce temps. Il te rappelle tes séjours dans ta famille natale alors que tu étais encore enfant. Darkhölme. Rien que ton nom est glacée, tout comme la fièvre malsaine qui habite ton corps et ton esprit. Tes doigts se crispent autour de ton écharpe et la resserre autour de ton cou. Habillé ainsi, personne ne peut se rendre compte que ta peau est tachée d'un bleu électrique par endroit. Tes doigts gantés sont cachés par le fin cuir d'un noir aussi obscur que la nuit. Seul un oeil aguerri ou qui te connait peut voir poindre l’une d’entre elles sur ta nuque. Dans le grand monde, ton allure actuelle est plutôt un mauvais genre. D’ailleurs, à cette heure quelques paires d'yeux te regardent d’un mauvais oeil. Ce dont tu te fiches éperdument.  Le jugement des autres te passe par dessus la tête et tu n'en a que faire du reste du monde. Toutefois tu as du voir à la baisse ton je m'en foutisme légendaire, car depuis que tu es l'une des Onzes recherchés tu ne peux plus faire ce que bon te sembles.

Sexe, alcool, fêtes. Vices, manipulation. Tu savoures ce que les autres exècre. Tu nages dans un univers malsain depuis si longtemps que c’est devenu une nature profonde chez toi. Pourtant depuis peu tu t'es calmée, depuis lui. Depuis ce géant et ce baiser que vous avez échanger lors de ta visite à l'hôpital. Il t'apprivoise, t’adoucis, tu n'en reste pas moins la sauvage petite Raven prête à foncer dans le tas tête baissée. Ton regard se perd sur le manteau blanc de la neige tandis que tes mains partent à la recherche d’une cigarette. Tu la portes à tes lippes continuant ton inspection. Silencieuse. Tu te rends pas tout de suite compte de ce qui attire ton attention. Tu ressens juste une puissante curiosité. Tes iris agrippent alors un tissu. Lambeau teinté de vermeille qui vient salir la pureté du blanc qui s’étend sous tes yeux. Tes assassines accrochent ce qui reste du vêtement. Ton visage se redresse alors que tu gardes l’objet entre tes mains. Devant toi se dresse un étrange spectacle. Merde, ce n'était pas prévu ça... Les sens en alerte, tu est loin de te douter de ce que tu vas trouver. Le sang imbibe les lieux. Les marques dans la neige laissent place à des pieds ou quelque chose qui y ressemble. Hydra ? Il n'y a qu'eux pour faire quelque chose d'aussi...

Un carnage se peint alors devant toi tandis que tu arrêtes ton regard sur un corps dénudé. Spectacle magnifique de courbes féminines caressées par le sang. Portait de la violence même. Tu avances lentement vers elle et t’accroupis à sa hauteur. Tes doigts glissent avec tristesse sur son visage, replace une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Leur trajectoire continue jusqu’à sa nuque gracile. Ils frôlent sa chair de porcelaine teintée de ce rouge qui contraste tant avec sa peau. Bientôt tes yeux s’enfoncent dans les siens. Pas une parole ne franchit tes lippes. Iris acérées. Hargneuses. Tu soupires. En venant passer la nuit dans les bras de celui avec qui tu souhaites à présent partager ta vie tu ne t'attendais pas à faire une telle découverte de bon matin. Tu te mords la lèvre inférieure et sursaute en entendant des cris au loin. Ta main glisse sur ton arme alors qu'arrive à tout allure la silhouette d'un homme que tu ne reconnais que trop bien. Myron. Oh pas la peine d'être un génie pour faire rapprochement entre le cadavre et l'ahurie qui fonce vers toi à toute allure. Tu écarquilles les yeux lorsque tu te rend compte qu'il n'est pas seul et qu'une amardas d'agent du SHIELD sont à ses trousses. " Eh merde... Il faut toujours que tu fasses des entrées spectaculaires !" lui cri-tu avant de foncer derrière lui. Tu le suis alors que tu imagines déjà le sourire satisfait qui gît sur ces lèvres que tu ne connait que trop bien. Gauche. Droite. Droite. Tu n'est pas du genre à perdre ton sang froid mais tu espère, au fond de toi, qu'il va vous sortir de là. Une porte, d'un coup de pied il l'enfonce et c'est à bout de souffle que tu te plaque contre le battant metalique glaciale qui vous sépare d'une mort certaine. Les secondes se transforment en minutes et tu finis par relever la tête avant de lui envoyer un violent coup de poing dans la tête. "Toujours là pour venir me mettre des bâtons dans les roues hein ? J'espère que cette fois tu vas pas me laisser nue sur un balcon..." lui lance tu avec un sourire carnassier.


by tris

___

and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: I'll help you hate me + MYRA   Ven 17 Nov 2017 - 15:48

Je supporte pas l’idée de buter une femme. Ca arrive, évidemment, mais en général, je préfère éviter. Pas les femmes et pas les enfants. Ca me donne l’impression d’avoir un certain honneur à préserver. Mais au final, c’est une belle connerie. Je sais même pas pourquoi j’essaie de garder cette espèce de règle de vie. Peut-être que c’est pour me donner l’impression d’être plus normal. Sauf que je n’aime pas la normalité. Je hausse les épaules. En me remémorant l’image de sa gorge blanche tranchée par ma lame, un petit sourire me vient. Elle était mignonne, c’est dommage. Mais espionner Hydra, c’est une idée légèrement risquée quand on compte vivre longtemps. Quand Romy s’en est aperçue, elle m’a ordonné de régler le problème et de me débarrasser d’elle. Ca n’a pas vraiment été difficile. D’autant plus que pour le spectacle, je ne devais même pas cacher le corps. Il fallait qu’on fasse comprendre au SHIELD qu’ils avaient fait une erreur en essayant de nous infiltrer.

Sauf qu’évidemment, ils ont un peu plus de jugeote que ce que je pensais. Ils ne m’ont pas empêché de la réduire au silence, mais ils avaient une équipe prête à intervenir au cas où quelque chose arrivait à la demoiselle. Je me suis éloigné du lieu du crime et dix minutes après, ils me sont tombés dessus. Là, j’suis planqué entre deux maisons, sous la neige, à tenter de trouver une manière de m’en tirer sans me faire chopper. Ils ont quadrillé tout le secteur et j’ai pas vraiment envie de retourner dans la direction du corps. Sauf que je vais y être obligé, parce que foncer à travers les agents, c’est du suicide et je sais qu’ils n’ont probablement pas encore eu le temps de se rendre là-bas.

J’attends un moment d’accalmie et je me glisse en dehors de ma cachette. Le temps n’est pas idéal pour s’enfuir. Avec la couche de neige au sol, c’est délicat. Mais il faut bien. Pas question que je me fasse prendre aujourd’hui alors qu’on échappe au SHIELD à longueur de temps et que Hydra est en bonne position dans les rapports de force de l’île. Merci à la connerie de la Garde Rouge pour ça. Merde. Ils m’ont repéré.

J’accélère soudainement ma course et me dirige à l’opposé. J’entends les cris derrière moi. Putain, je sais pas combien ils sont, mais ils s’accrochent ces connards. C’est bon, quoi. Un petit meurtre, c’est pas la mer à boire. Je sais que c’était votre pote, mais c’est votre faute, à l’envoyer au casse pipe au sein d’Hydra. Fallait bien se douter de comment ça se terminerait. Ils croient qu’ils ont le pouvoir, ces mecs, alors qu’ils sont à la ramasse, comme tous les autres. Je finis par bifurquer dans la rue où j’ai commis le meurtre de la traîtresse. Mes yeux s’écarquillent quand je vois la silhouette féminine qui se tourne vers moi et qui surplombe le cadavre frais. Je la reconnaîtrais entre mille, cette femme. Raven. Qu’est-ce qu’elle fout ici ?...

Je continue à courir avant de passer à côté d’elle. Elle m’emboîte le pas avec une petite phrase que je trouve assez marrante. Je tourne à peine la tête pour lui répondre.

“- Ouai, c’est un de mes plus grands talents.

On zigzague entre les bâtiments, assez rapidement pour semer un peu nos poursuivants. J’attends le bon moment alors que la donzelle se presse derrière moi. Il faut que je trouve une solution rapide pour qu’on puisse au moins se poser et reprendre notre souffle. La solution arrive vite. La porte d’un petit local qui se mêle au reste des bâtiments. Je défonce la porte d’un coup de pied, elle entre et je la suis avant de refermer le battant derrière moi. Je m’adosse contre le mur, relevant la tête pour regarder la jeune femme en écoutant à l’extérieur. Je me demande pendant une seconde pourquoi elle m’a suivi. Elle n’est pas à Hydra, donc elle est forcément du SHIELD ou de la Garde. Puis, je me souviens qu’elle fait partie des Onzes. Alors ça… Un petit sourire éclaire mes traits. Elle a autant de raison de fuir que moi. Ce qui veut dire que je n’ai rien à craindre…

Au bout de quelques minutes, aucun son ne nous parvient de l’extérieur, mais je sais que les agents sont toujours dans le coin. Forcément. Je viens de massacrer une des leurs, ils ne lâcheront pas avant de m’avoir choppé. Mais on a l’air tranquille pour le moment. D’ailleurs Raven en profite pour me fixer et me balancer une petite punchline qui me fait hausser un sourcil.

“- J’te signale que c’est toi qui était sur mon chemin…

Je me rapproche d’elle alors qu’elle me rappelle l’épisode du balcon et les souvenirs me reviennent alors que mon sourire s’agrandit. C’est vrai que j’avais fait ça, mais c’est surtout ce qui s’est passé avant qui me reste en mémoire. Mes yeux plongent dans les siens et je réponds à son sourire carnassier par le même rictus, en me rapprochant encore avant de murmurer.

“- Aucun risque. Tu es toujours aussi sexy, même sous cette couche de vêtements…

Je ne la lâche pas des yeux, laissant une de mes mains parcourir son bras droit, avant d’enchaîner d’une voix prédatrice.

“- Tu m’en veux toujours ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Mystique
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Métamorphe capable de prendre les traits de n'importe quelle personne, facteur guérisseur, immunisée contre toutes formes de poisons, et vieillissement naturel ralenti.
Spencer; Dylan; Jessica & Romy
1452
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'll help you hate me + MYRA   Dim 4 Fév 2018 - 22:35





I'll help you hate me

Raven & Myron

Des mois. Trop de putain de mois que tu étais dans cette merde. Au début, tu pensais que ça allait durer qu’un temps. Tu pensais que vous vous cacheriez dans cette jungle le temps que les esprits se calment. Qu’ils verraient que vous n’êtes pas contagieux, qu’il n’y avait aucune logique à vos symptômes, à vos émergences. Mais rien. Au contraire, les rangs grossissaient. Les émergents poussaient comme des salades. Des cellules fondées par des civils avaient prit place à travers tout le Genosha pour les protéger mais vous n'étiez que onze recherchés pour le moment et bien évidemment tu faisais partis des heureux élus. Après tout comment avais-tu pu espérer y échapper hein ? C'était tout bonnement impossible. Déjà après ta démonstration de transformation en schtroumpfette en plein milieu de la fête foraine ça avait été tendu, mais là avec la métamorphose digne des plus grands illusionnistes lors de l'ultimate festival de Prenova. Tu n'avais plus aucunes chances d'échapper à ton calvaire. Non c'était bel et bien fini, tu étais une des recherchés de Genosha. Ça te faisais mal aux fesses de l'avouer mais tu avais du te calmer. La peur avait prit place aux creux de ton ventre. L'angoisse était plus que palpable à chaque fois que tu mettais un pied dehors. Chaque personne qui croisait ta route était devenu un danger potentiel. Tu ne pouvais plus avoir confiance en personne si ce n'est en ta nouvelle famille, en tes enfants, en Silke et en Gavin. Les autres tu t'en méfiais comme de la peste. Tu avais bien raison. Même lorsque tu étais allée voir Maria, tu avais eut peur qu'elle te tire une balle entre les deux yeux et c'est ce qu'elle aurait du faire. Tu avais seulement eut la chance d'être sa meilleure amie et qu'elle soit suspendue. Voilà en quoi consistait ta vie. La peur, l'angoisse, le manque. Fort heureusement cette nuit tu avais eut droit à un moment pour souffler. Tu avais repéré un des signes de Gavin et tu l'avais rejoint dans une de vos planques afin de passer quelques heures de bonheur. Vous aviez parlés longuement de tout et de rien comme à chaque fois, il avait organisé une sorte de pique-nique improvisé pensant au fait que tu ne te nourrissais que de boites de converses dans votre camp de fortune et pour ces petites attentions tu lui serais éternellement reconnaissante. Cet homme que tu t'étais affairée à ignorer depuis son entrée à la garde était vite devenu un point d'encrage pour la Raven affaiblie que tu devenais.

Tu aurais aimé finir la nuit sur cette note joyeuse. Pouvoir repenser à ces heures doucereuses telle une adolescente en découverte d'amour mais le destin en avait décidé autrement. Tombant sur une dépouille, tu étais restée là un instant à regarder ce spectacle si horrifique qu'étrangement artistique. Alors que tu mesurais l'urgence de la situation, parce qu'être une recherché devant un cadavre tout frais ça prêtait vite à confusion n'est-ce pas, tu avais sortie une de tes cigarettes pensant pouvoir te barrer de là, ni vu ni connu. Mais ça c'était sans compter sur l'homme qui avait ramené une troupe d'agent du SHIELD en courant comme un dératé dans ta direction. Ceci dit tu l'a tout de suite reconnu. Comment oublier le visage de son pire ennemi hein ? Myron.  A peine le temps de lui lancer une pique sur ses entrées spectaculaires, que tu te retrouve à galoper derrière lui. Ouai, c’est un de mes plus grands talents. Tu lèves les yeux au ciel, retenant toutefois un léger rire. Bon ok, c'est peut-être le roi des cons mais il ne manque pas d'humour tu dois l'avouer. Zigzagant entre les différents bâtiments tu le suis tête baissée. Ce n'est carrément pas le moment pour s'amuser. Bien que l'adrénaline parcourt tes veines tu restes consciente du fait que si ils vous attrapent vous finissez en cellules, lui comme toi. La solution est bien vite trouvée lorsque le grand brun enfonce la porte d'un des bâtiments dans lequel vous vous engouffrez sans demander votre reste. Tu reprends alors ton souffle, voilà bien longtemps que tu n'as pas autant couru. Tu relèves la tête continuant à tacler Myron qui t'observes d'un air beaucoup trop amusé.  J’te signale que c’est toi qui était sur mon chemin… tu hausses un sourcil. Il n'a pas vraiment tort mais tu aurais préféré ne pas t'y trouver sur son chemin justement. Mouais, on va dire ça comme ça... réponds-tu en soupirant. Tu sais pertinemment que vos problèmes ne sont pas finis. Aucun risque. Tu es toujours aussi sexy, même sous cette couche de vêtements… dit-il en s'approchant de toi un sourire plaquer sur les lèvres, avant de caresser doucement ton bras du bout des doigts.  Tu m’en veux toujours ? dit-il d'une voix prédatrice sans te lâcher du regard. Tu plisses les yeux et te mords la lèvre inférieure avant de le pousser pour le faire tomber à terre. Décidément si tu ne lui pète pas quelque chose à chacune de vos rencontres c'est un miracle. Ça répond à ta question ? dis-tu en retenant un rire moqueur. Vous êtes comme ça. Lui. Toi. Pas délicats pour un sous et tu t'attends à ce qu'il réponde en te foutant la droite du siècle. Il en serrait capable, votre dernière altercation a laissé quelques cicatrices sur ta peau. Sur tes gardes tu l'observes et penche la tête de côté. Qu'est-ce que t'as encore foutu pour nous mettre dans un merdier pareil ? Le cadavre dehors c'est toi ? Va falloir arrêter de faire joujoux avec les armes. D'ailleurs en parlant de ça j'aimerais récupérer mon poignard... Ne serait-ce que pour entailler ta jolie gueule quand tu me l'aura rendu, chantonne-tu à son attention.


by tris

___

and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'll help you hate me + MYRA   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'll help you hate me + MYRA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I...HATE YOU !
» Myra Ndjoku est decede'
» 2NE1 - Hate You ( version Japonaise)
» Le clip Hate you des 2NE1 ... un clip anti Japonais ?
» [Brown, Jennifer] Hate List

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: