Partagez | 
 

 Bring me to life (ft. Lukas Quincy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Seth
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
* Contrôle du corps, je peux faire battre votre cœur plus vite ou plus lentement, briser vos os, affaiblir vos muscles...le soigner ?

* Chance de zouf
520
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Bring me to life (ft. Lukas Quincy)   Mar 5 Déc - 18:37






► Wake me up inside
Bring me to life
Lukas & Seth

Les cris, le rire, la colère, la peur puis les ténèbres et la douleur. Tout se mélange en un tableau abstrait, en un amas de sentiments et de détresse qui m’oppresse comme du goudron dans ma gorge, me donne envie de hurler sans que je comprenne mon propre cri. Je perçois que quelque chose me manque, on me l’a arraché et ça me dévaste, mon univers vient de sombrer dans l’obscurité et je ne ressens que le froid et la solitude. Maintenant je suis seul et j’ai perdu le goût et le sens.

Un cri étouffé, un bruit de chute et me revoilà par terre, haletant sur le sol après un énième cauchemar, toujours le même, toujours aussi angoissant. Aussi vivant. Je ne perçois aucun détail, tout est horriblement flou mais en même temps, j’ai l’impression de ressentir chaque seconde au plus profond de ma chair, comme si ma vue était brouillée mais mes sens en alerte. Je reste étendu, la respiration sifflante, choqué. A force, mes colocataires ne m’entendent même plus la nuit, ils dorment à poings fermés ce qui n’aide pas à chasser le sentiment d’absence qui me noue la gorge. D’habitude, je me lève pour aller boire un peu puis je me recouche avant de me rendormir, assommé de fatigue. Mais là, c’est différent, le cauchemar revient mais à chaque fois plus oppressant qu’avant,  à tel point que là, je suis tétanisé, pris de tremblements. Mais surtout, j’ai au bord des lèvres quelque chose qui refuse de sortir, qui me scelle la bouche et me donne la nausée. Je sais que je suis à deux doigts de trouver ce que c’est, ce qui me réveille la nuit. Il ne s’agit pas de l’angoisse suite à la rafle au festival, et pourtant je me suis de nouveau retrouvé à l’hosto, avec une balle cette fois. Non, c’est plus…ancien.

Ce qui me trouble, c’est que j’attache autant d’importance à ces cauchemars, qu’ils me perturbent à ce point. J’ai vu ma famille mourir dans un bombardement et ça ne m’empêche pas de dormir. J’ai survécu à pas moins de trois énormes catas en l’espace d’un an et je vais bien. Et pourtant, la nuit, je ne dors plus. Cette fois-ci, il faut que ça cesse parce que je me vois, prostré contre le mur, entre mon lit et la table de nuit, agité de spasmes et un gémissement dans la gorge et je me dis que la prochaine nuit, je risque de ne pas tenir. Aucune idée de ce qui m’arrivera mais je refuse de finir comme une victime de film d’horreur glauque. Alors j’attends le matin sans bouger, tentant de faire sortir ce qui me bloque les lèvres et me fait suffoquer la nuit, cette sensation de perte immense.

Ca y est, je suis seul. Lorsque l’aube a commencé à poindre à l’horizon, je suis parvenu à remuer, à me lever pour passer un coup d’eau froide sur mon visage de zombie (mais toujours aussi beau gosse, genre zombie sexy….nan, même moi, je n’y crois qu’à moitié en cet instant), à changer de fringues pour ne pas jouer le coloc louche. J’ai toujours ce mouvement de recul quand je croise mon regard pour la première fois de la journée, comme si ce n’était pas moi mais un clone qui me jugerait. Encore un signe que je deviens fou… Les frères Odison sont partis, je suis libre comme l’air. Je ne saurais pas trop expliquer ce que je suis en train de faire, à fouiller mes maigres possessions comme si j’allais y trouver le sens de tout ceci. Mais je cherche activement, détaillant chaque objet, chaque tiroir avec une minutie qui ferait pâlir Rémi LeBeau d’envie. Qu’est-ce que je cherche au juste ? Aucune idée. Peut-être un bout de papier avec la réponse à mes questions dessus, comme dans un jeu vidéo. Un cristal menant à la cachette secrète de mon père kryptonien qui m’enseignera que pour paraître plus gay, il faut porter son slip par-dessous son collant moulant ? Ce serait amusant quoique totalement improbable.

Ma main inspecte un tiroir à t-shirts, sans grande conviction, je le connais par cœur depuis le temps que je vis ici. Déjà un an tiens, je n’aurais pas cru que ça passerait si vite. Ce que je fais est une perte de temps sans nom, c’est idiot, je devrais être en train de….nan, en fait, j’ai rien de mieux à faire. C’est alors que je sens quelque chose m’effleurer le majeur, se glisser autour, c’est trop petit pour dépasser la première phalange mais tout de même, je retire ma main avec un froncement de sourcil intrigué. Il s’agit d’une bague, le genre en plastique rose que l’on trouve dans les boites de céréales. Je la prends au creux de ma main, l’examine sans vraiment la reconnaître. Enfin si, je sais qu’elle est à moi depuis longtemps mais…je n’arrive pas à m’en convaincre. L’envie me prend de la passer à mon doigt et je m’exécute, amusé de ma propre excitation.  Le plastique glisse sur ma peau, ça fait tellement girly…

Ca a l'air ridicule je sais, je suis désolé, j'allais pas te demander ta main ou quoi, ce que je veux dire...


La statuette Sailor Moon de Thor tombe sur le sol quand je recule avec précipitation, regardant la bague comme si elle avait été forgée par Satan lui-même. Ma tête bourdonne et je revois cette scène, ces grands yeux de chiot qui me regardent avec gêne mais tendresse…

Mes collègues vont être vert de jalousie quand je vais leur montrer…

Ce sont mes mots, mes propres mots. Je me revois les dire, je me rappelle ma tentative de plaisanter pour cacher mon émotion parce que cette bague, elle m’a fait plaisir, elle représente quelque chose de très important pour moi. Mais plus que tout, je me rappelle de cet homme qui me fait fondre, qui me tend la bague avec un pauvre sourire, immense dans mon tout petit appart. Mais ça ne peut pas être possible, je n’ai jamais vécu dans cet appart et ce type…je ne le connais pas. Enfin si, je le connais mais pas dans ce contexte…. Pourquoi j’ai des souvenirs du type qui m’a ravagé la gueule ?!

Lukas !

Voilà comment il s’appelle : Lukas. Lukas Quincy. J’écarquille les yeux, articule le prénom comme un nouveau mot, comme s’il s’agissait d’une langue étrangère. Lukas. Lukas. Lukas. Lukas. A chaque fois que je le répète, ça me donne envie de hurler parce qu’il y a cette sensation de chaleur au creux de mon ventre qui s’oppose au déchirement dans ma poitrine. Et pourtant….et pourtant, ça sonne comme la seule chose logique dans cet univers. La réponse à toutes mes questions, le sens de la vie, ce n’est pas 42 mais Lukas. Je serais presque soulagé si tout ceci ne me donnait pas l’impression de basculer dans la folie.

Lukas…


Maintenant, j’ai l’impression que mon cerveau est un vieil ordi Windows qui peine à s’allumer. Tout fonctionne au ralenti en moi si ce n’est ce prénom, ce mot, ces syllabes qui tournent sous mon crâne encore et encore et encore, sans s’arrêter, à une vitesse folle. Je ne pense à rien d’autre qu’à ce nom, c’est totalement obsédant. Enfin, un neurone se met en marche, me pousse à taper le nom sur Internet. Le résultat ne se fait pas attendre et la minute d’après, je suis dehors, en train de me précipiter vers les bureaux d’Uchronia Print. Je n’ai aucune idée de ce que je vais trouver mais ce Lukas, je me souviens de lui dans d’autres circonstances que celle de notre bagarre et si je n’obtiens pas des informations au plus tôt, je sens que je vais devenir dingue.  Alors je file comme un fou, me fiche des cris de l’hôtesse d’accueil quand je déboule comme un Bip-Bip en criant que je dois voir Luaks Quincy de toute urgence. J’espère l’impressionner assez pour qu’elle me conduise à lui. Je vais avoir du mal à prétexter que je suis enceinte mais qu’importe.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
 
Bring me to life (ft. Lukas Quincy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Song Fic "Bring me to Life"
» Dr Horrible Sing-Along Blog (Joss Whedon)
» Spring bring a new life and the return of the Sun (Évolution de Pyronille en Pyrax et apprentissage de la Ct Calcination)(Solo)
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: HAMMER BAY :: Centre-ville-
Sauter vers: