Partagez | 
 

 I saved you ! No, you don't ! I saved myself. Cut the crap, I.SAVED.YOU. [ft Natasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: I saved you ! No, you don't ! I saved myself. Cut the crap, I.SAVED.YOU. [ft Natasha]   Dim 17 Déc - 11:04


I saved you ! No, you don't ! I saved myself. Cut the crap, I.SAVED.YOU.

Le SHIELD était similaire à l'armée. Il fallait être aussi aimable avec ses collègues qu'avec ses camarades de combat s'il on voulait rester vivant aussi longtemps que possible. Le but est que l'on vous vienne en aide si vous vous prenez une balle ou un mauvais coup.
Je n'aimais pas réellement avoir un partenaire. Simplement parce qu'en plus de surveiller ses arrières, il fallait aussi surveiller ceux du partenaire. Et.. c'était chiant. Qu'on se le dise.
Mais lorsque votre partenaire se trouve être la personne qui vous connait le mieux... C'est encore plus dérangeant. Drôle mais dérangeant parce que l'envie de perdre cette personnes si la mission dérape n'est même pas envisageable.

Aussi lorsque l'on m'avait dit que j'allais être en mission avec Natasha il y a quelques jours, je n'étais pas emballé. Je l'adore. Réellement mais je n'aime pas avoir la moindre personne proche à surveiller. Même si, il fallait l'avouer, elle se débrouillait très bien seule..
Mais depuis quelques temps, je me sentais très bizarre en sa présence. J'avais le pré-sentiment que quelque chose m'échappait. Qu'un truc devrait être présent dans mon esprit mais qu'en fait, il ne s'y trouve pas. Et ça revenait dans la lignée des quelques cauchemars que je faisais encore.
Jusqu'à présent, je n'avais parlé de ces cauchemars à personne. Et ça, pour plusieurs raisons. J'ai vu ce que la garde rouge fait. Si mes cauchemars sont liés aux autres, ça ne me dit rien qui vaille.
Autant m'abstenir. Clairement.

Au final, la mission a été bien plus dangereuse que ce que l'on m'avait fait entendre. Plus de connard était impliqués. Natasha et moi avions faillit y passer plus d'une fois en seulement quelques heures. Et elle ne l'avouera jamais mais heureusement que j'étais là pour sauver ses fesses.

Affalé juste devant le QG du SHIELD, j'attendais que la rousse ne daigne revenir après s'être changé. Ni elle ni moi n'avait eu de problème réelle. Si ce n'est quelques coupures par ci par là et des hématomes. Et le fait de mourir quatre ou cinq fois en une heure. Mais après tout, c'étais chose courante là-bas. En temps qu'espion, autant éviter de se balader avec nos tenues respectives de camouflages dans les rues de Genosha. Je remontais la manche de mon bras gauche pour en camoufler un peu plus le métal et éviter les quelques regards sur moi.
Quand enfin la rousse refait son entrée. Ou plutôt sa sortie, je me redresse et fini par la rejoindre.

- Rappelle moi de ne pas te sauver la vie si tu dois prendre autant de temps pour te changer.

Dis-je en pouffant de rire. Bon, vu la combinaison hyper moulante qu'elle s'infligeait, je comprenais aussi le temps d'attente.

- Aller, je t'embarque, on va manger chez moi.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Natasha RomanoffHumain modifié
avatar

Black Widow
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
0
Rythme de cicatrisation et de guérison accélérées (environ quatre à cinq fois plus rapide que la normale), immunité presque totale aux maladies et vieillissement ralenti.

Niveau physique d'athlète olympique, maîtrise de toutes les techniques militaires et de renseignement, entraînée et rompue dans plusieurs arts-martiaux, tireuse d’élite expérimentée, hyper-sensibilisée à une phéromone précise qui l'oblige à obéir à quiconque la porte.

Bracelets contenant diverses cartouches ayant divers usages. Petites capsules adhésives incrustées dans son uniforme lui permet de s'accrocher au murs.
Thor, Aaron, Selena et Isaline
323
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I saved you ! No, you don't ! I saved myself. Cut the crap, I.SAVED.YOU. [ft Natasha]   Ven 22 Déc - 14:41

I am the heroine of the dayThe true soldier fights not because he hates what is in front of him, but because he loves what is behind him. (G.K. Chesterton)Natasha était toujours impatiente de partir en mission. Les entrainements, ça allait bien un moment mais ça ne servait plus à rien au bout d'un moment, car aucun exercice ne pouvait préparer à la dangerosité des missions qu'ils effectuaient. Il y avait toujours un imprévu, un risque de traîtrise, une donnée cruciale qu'on ne vous avait pas donné, et tout cela ensemble pouvait s'apparenter à une bombe nucléaire prête à vous exploser en pleine face. Paradoxalement - et sans être suicidaire - c'était pour toute cette adrénaline que Natasha aimait aller sur le terrain. Ça mettait ses multiples compétences à rude épreuve et, pour la guerrière dans l'âme qu'elle était, c'était un véritable délice de pouvoir continuer de se prouver à elle-même ainsi qu'à ses employeurs qu'ils avaient raison de lui faire confiance. Elle aimait aussi lorsqu'on l'envoyait avec d'autres agents mais que chacun avait une mission bien précise. En général le plus gros et/ou le plus délicat lui était confié. Ce sentiment d'être utile - et même carrément indispensable - était une belle récompense pour tous les efforts qu'elle avait consenti à faire afin de se hisser parmi l'élite des agents espions du SHIELD. Son père et sa mère étaient tellement fiers de ce qu'elle accomplissait... Aucun mur ne lui était infranchissable. Et puis on l'avait envoyé en mission avec son ami Bucky. Ça l'avait beaucoup amusé de partir avec lui, un peu comme partir en camp de vacances. Car si le danger les guetterait à chaque recoin qui les mènerait à leur but, il n'empêche que ça restait une bonne surprise de pouvoir aller fracasser quelques crânes en franche camaraderie. Cela dit, James semblait être beaucoup moins joyeux à cette idée. Néanmoins ils partirent en fin d'après-midi, passèrent une bonne partie de la nuit en infiltration avant de se faire pourchasser par la sécurité. Mmm, il y avait bien plus de gardes que ce qu'on leur avait dit... Aucune importance, ça apportait du challenge et Natasha aimait ce genre de réjouissance ! Ça ne l'empêcha d'ailleurs pas de saboter l'arme nucléaire en essai et de voler les données sur l'ordinateur de l'ingénieur à la tête de cette opération. Puis ils quittèrent les lieux, non sans faire une belle explosion digne des films de Michael Bay.

Rentrés à leur base, Natasha et James décidèrent d'aller se manger un bout ensemble avant d'aller prendre un repos bien mérité. En l'occurrence, ça signifiait aussi panser ses blessures en faisant un éventuel détour à l'infirmerie. Nue sous la douche, la rousse profita de cet instant pour faire le tour de ses blessures et ecchymoses. Au moins la douleur lui permettrait de ne pas en rater une... Puis elle se soigna elle-même. Inutile de déranger un médecin ou une infirmière pour des blessures aussi minimes. Depuis le temps, elle savait parfaitement gérer ce genre de situation. Natasha prit aussi le temps de se reconstituer un visage agréable et lumineux. Une fois prête, elle sortit dehors tout en sachant pertinemment que son ami allait à tous les coups lui faire une réflexion. Ça ne rata pas. « Rappelle moi de ne pas te sauver la vie si tu dois prendre autant de temps pour te changer. » La rousse leva les yeux en l'air. Lui sauver la vie ? Ben voyons ! C'était plutôt elle qui avait sauvé ses fesses, et pas qu'une fois ! « Rectification mon ami : j'ai mis autant de temps justement parce qu'en veillant sur ton petit derrière, je me suis pris une ou deux roustes que j'aurais pu éviter si je tenais pas à ce point à te faire rentrer en un seul morceau. » fit-elle en souriant, malicieuse mais déterminée à ce qu'il ne vole pas la vedette. Ce n'était pas parce qu'elle était une femme qu'elle était plus fragile. Quant est-ce que les mecs allaient comprendre ça ? « Aller, je t'embarque, on va manger chez moi. » Chez lui ? Hum, pourquoi pas. Mais depuis quand c'était un cordon bleu ? Et surtout est-ce qu'il s'était autant reposé durant la mission pour avoir le courage de leur préparer à manger ? Son sourire se fit plus large, mais elle se retint de le titiller. Pour le moment, et à moins qu'il ne lui force la main. « OK, ça me va. Mais je te préviens, je risque aussi de pioncer sur ton canapé. » s'esclaffa-t-elle doucement. Parce que si elle était chez son meilleur ami, elle n'aurait peut-être pas le courage de retourner chez elle. La nuit avait été longue et rude. Et même si elle aimait ça, il n'en restait pas moins que son corps et son esprit avaient besoin de se reposer pour repartir encore plus forts.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
I saved you ! No, you don't ! I saved myself. Cut the crap, I.SAVED.YOU. [ft Natasha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ONE PIECE 612 :Led to by the shark saved
» Herbert John Pitman [ 3ème officier ]
» Saved from the Titanic (1912)
» [KERNEL][TW] KT-SGS4 - MFD - KTweaker [16/07/2013]
» Sauvés par le Gong/ Saved by the Bell (1992) Tiger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: