AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Groupe 1 : Le palais impérial
we will stand stranger to brother
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 28 Jan 2018 - 5:24

Terre des Ages d'Apocalypse

Le palais impérial

GROUPE 1


★ Daisy Johnson
★ Laura Kinney
★ Ororo Munroe
★ Ryan Helsbury
★ Jake O'Hara-Fraser
★ Maggie Andrews
★ Aaron Frances
★ Seth Koffi
★ Jin Parson
★ Richard Harvay


La réalité s’écroule autour de vous. Tout ce que vous avez toujours connu, ou pensé connaitre, tombe en lambeau, s’effrite, devient poussière, sous vos yeux effarés. Pourtant la vie suivait son cours le plus normalement du monde. Vous étiez tranquillement chez vous, au café du coin avec un ami, au travail, au ciné, en train de faire du shopping. En train de tout et rien faire, en train de vivre. Mais à la Maison M, enfermée dans sa chambre, l’ainée de filles du Roi est, elle, en pleine crise. Les genoux à terre, elle prend sa tête entre ses mains et hurle de douleur. Elle maintient ce monde depuis trop longtemps. Certes, il lui apporte une protection nécessaire mais elle n’y tient plus. Ses pouvoirs s’égarent autant que son esprit déjà malade. Elle s’époumone, elle n’y arrive plus, son corps brûle, sa tête va exposer. Son sortilège vacille.

C’est une sensation bizarre, particulière et, surtout, indéfinissable que de comprendre que, dans ce monde, le seul point constant n’est autre que soi-même. Parce que c’est bien le cas à ce moment précis, celui où tout se reconstruit en quelque chose de tellement différent. A croire que le reste du monde est malléable à souhait, à croire qu’il n’y a rien d’autre de vrai que soi.

Vous voilà dans un endroit bien étrange. Un couloir fait de pierres de couleur ocre dont le sol est décoré d’un tapis aussi long que l’allée où il vit. Les murs sont tout aussi bien parés, de tapisseries qui dépeignent des scènes qui vous sont totalement inconnus. Les personnes semblent y user de pouvoirs pour vaincre leur adversaire, l’univers y est médiéval, et, au-dessus de tous, un homme à la carrure imposante, à la peau grise, au crâne rasé, au regard et au sourire bleus, celui-ci s’étendant jusqu’à ses oreilles. Malgré le fait que deux grandes fenêtres éclairent le couloir, donnant en plein sur un soleil radieux, vous avez tous l’impression d’étouffer. Une claustrophobie sortie de nulle part, ajoutant à votre incompréhension.


TOUR 1



Bienvenue sur la terre des âges d’Apocalypse (earth-32000). Groupe 1 : Le palais impérial 3542309723
Ici Apocalypse est le grand Roi et vous avez été transporté dans son palais impérial par une Wanda qui perd définitivement les pédales ! Pour cette mission, on a décidé d’en revenir à l’ancienne façon de faire avec des choix multiple. Le but de vos personnages est de trouver la brèche inter-dimensionnelle qui leur permettra de rentrer à Genosha. Comment ? Bon courage pour le deviner. Groupe 1 : Le palais impérial 3542309723

Pour ce premier tour, et vu ce qu’il se passe, on a pensé que commencer avec une simple réaction de vos personnages seraient pas mal... Puis un petit jet de dés aussi. Groupe 1 : Le palais impérial 3542309723
A d’en deux semaines pour le début des choix ! Groupe 1 : Le palais impérial 1499035354


Indications de jeu


Pour ce tour, on vous demande de :

  • Lancer un dé "Mystère"


Comme d’habitude, il y a quelques règles de base à suivre pour l'ensemble de la mission.

  • On vous demandera de ne pas scinder le groupe, par mesure de facilité, on avoue.
  • Le nombre minimum de mots autorisés est de 200 mots.
  • On a abandonné l’idée que vous fassiez des petits posts. Groupe 1 : Le palais impérial 186512564 Ceci dit vous devez obligatoirement mettre des résumés de vos posts à la fin de ceux-ci.
  • Veuillez indiquer l'option choisie en blanc.
  • Vous avez deux semaines entre deux tours pour répondre.
  • Il n'y a pas d'ordre de passage.
  • S'il vous plait, essayer d'inclure tout le monde dans le groupe, il y en a souvent qui se sentent de côté.
  • Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Max Ezel.

Et, pour info, nous considérons la mission comme réussie si vous arrivez à trouver la brèche en moins de 6 tours. Vous ne devez aussi pas manquer plus de un tour de jeu.



house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre
Gamora Zen Whoberi


http://houseofm.forumactif.org/t3697-gamora-the-woman-most-dangerous-in-the-galaxy http://houseofm.forumactif.org/t3690-gamora-zen-whoberi-the-woma
More about you :
Pouvoirs : -Aptitude surhumaine
Emergence : Maitrise : Messages : 702
DCs : Gamora/ Silke/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Peyton/ Alexia H. Wheeler

Dim 28 Jan 2018 - 10:13




Le palais impérial

Groupe 1  


 

Les choses étaient simples, un émerger avait été signaler. Alors les choses étaient claires, vous deviez aller l’aider, ou du moins toi, tu devais faire ton possible pour que la garde ne le trouve pas. Votre vie était peut-être précaire, peut être que vous n’aviez plus autant de liberté qu’avant, mais au moins tu pouvais aider ceux qui sont comme toi. Alors tu essayes de convaincre ce garçon de t’accompagner, de ne pas avoir peur, lui assurant que ceux qui arrive ne sont pas des enfants des cœur. Tu essayes de le convaincre d’abandonner cette vie qui était la sienne, ses amis et sa famille, tout cette vie qu’il avait connu, il allait devoir l’a laissé derrière lui sans se retourner. Tu lui offres une chance de continuer à vivre, de pouvoir faire quelques choses pour ceux qui sont comme vous. Tu l’as presque convaincu, il commence à faire quelques pas vers toi regardant derrière. Tu le presses un peu lui disant que vous n’avez pas beaucoup de temps.


Mais une chose se passe, quelques choses que tu ne comprends pas. Tout ce qui t’entoure commence à s’effondrer comme un château de cartes. Tu tournes sur toi-même, vois ce monde que tu connais tant disparaître petit à petit sans que tu ne puisses rien faire. Tu te demandes ce qui se passe, pourquoi tous part en poussière, pourquoi tout commence à changer, les réalités se mélangeant petit à petit pour ne former plus qu’un.

Un couloir à perte de vue, aux briques de couleur ocre et le sol recouvert d’un tapis. Tu fronces les sourcils, regardes ou tu es encore une fois, avançant dans ce couloir. Tu regardes les murs ornée de tapisseries, tu t’arrêtes devant l’une d’elle examinant l’un d’elle. Tout ce que tu vois te semble étrange, un bout d’histoire que tu ne connais pas pourtant, tu as t’y connais dans ce domaine. Mais là, elle ne te dis rien, rien qui puisse s’apparenter à un bout de l’histoire que tu connais. Mais une chose que tu reconnais, c’est les personnages qui semble d’ôter de pouvoir, combattant contre un adversaire, dans une époque passé. Tu remarques cette carrure imposante."Qu'est ce que..." Mais tu n’as pas vraiment le temps de comprendre un peu plus cette scène, car tu es prise de panique, une panique que tu connais bien et dont seulement quelques personne connaisse ce mal qui te ronge parfois. Cela arrive souvent quand tu as l’impression d’être enfermé. Cette peur tu la toujours eus, tu as de nombreuse fois essaye de la combattre, cette claustrophobie. Tu ne te sens pas bien, vraiment pas bien, tu as cette impression d’être confiné, cette impression de manquer d’air, même si tu essayes de te raisonner en te disant que ce n’était rien. Tu te mets en colère contre toi-même, contre cette phobie que tu traînes. Pourtant, tu étais sur d’avoir dépassé tout ça, tu croyais l’avoir vaincu, mais il faut croire que non. Et le lieu pourtant n’était pas si exiguë que ça. Tu t’étais déjà retrouvé dans ce genre d’endroit sans souffrir de ton mal. « Ressaisis toi, bon sang ! » Tu avances vers une des fenêtres pour voir à l’extérieur. Tu ne comprends décidément pas pourquoi ton mal se manifeste maintenant.


 

 
Shacka House Of (M)




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 28 Jan 2018 - 10:13
Le membre 'Ororo Munroe' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Tao Hwang


http://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang http://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you : Groupe 1 : Le palais impérial Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence : Maitrise : Messages : 1196
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Dim 28 Jan 2018 - 12:40
 

Terre des Ages d'Apocalypse

Groupe 1
 

 
Aujourd'hui, on avait prévu avec Clay de se voir. Très franchement, depuis qu'on s'était rencontré à l'Anse du Charognard, j'aimais bien passer du temps avec lui. Je sais pas. C'était chelou. Il me mettait à l'aise et depuis Josh... bref. J'arrivais pas vraiment à l'expliquer. Il arrivait à me faire penser à autre chose, à me faire sourire quoi. Et ouai, enfin, c'était compliqué. J'avais l'impression bizarre qu'on se connaissait depuis plus longtemps que ça. Et bref, voilà que mon cerveau se remettait à partir dans tous les sens.

Sérieux? Il était obligé de déconner comme ça? Je veux dire. Tout ne peux pas être simple dans ma vie? Genre, tranquille quoi. Sans prise de tête ni rien? Non parce que là. Je ne savais pas encore où j'en étais. Je veux dire. Ouai, entre Clay qui, visiblement, me laissait pas indifférent et toute cette histoire de mafia... Voilà que je me sentais encore plus paumé.

C'était quoi mon problème? Franchement? Parce que je devais forcément en avoir un. Je m'étais promis de ne plus m'attacher. A personne. A part Gavin qui faisait partie intégrante de ma famille. Je m'étais promis de tracer ma route, seul, pour ne plus mettre mes proches en danger. Mais voilà que mes sentiments m'embrumaient à nouveau le cerveau et bref. Ouai... peut-être que. Peut-être que finalement, je devais me laisser aller. J'en savais rien en fait. J'essayais de me rappeler les bons conseils de Cameron et me promettais encore de lui parler. Même si bon... depuis notre dernière conversation, je commençais peu à peu à accepter le fait que je sois aussi attiré par les mecs. C'était devenu évident. La preuve encore avec Clay...

Tout en me dirigeant vers les vestiaires, je poussais un long et profond soupir. Je me grattais la nuque, à plusieurs reprises. Je me demandais si je devais aussi lui en parler. Enfin, à Clay. Non, c'était peut-être pas une bonne idée. Pas du tout même. Je secouais la tête et prenais une grande inspiration en essayant de mettre mon cerveau en mode stop pour ne plus penser. J'attrapais ma veste, mon sac. J'essayais tout en même temps de ne pas entendre les révélations de Vega qui passaient souvent en boucle dans ma tête. J'essayais de ne pas penser à mes parents. A mon père et ma mère qui... bref. Qui nous avais caché la vérité. J'essayais de penser à rien en fait mais voilà qu'une chose étrange se produisit. J'avais l'impression soudaine que tout tournait autour de moi. Les murs du vestiaires disparurent pour ne laisser qu'un long couloir.

Un long couloir.... Attendez. J'étais où là? Qu'es-ce qui s'était passé? C'était quoi le délire? Pourquoi c'était devenu si chelou tout à coup?
- Bordel... je suis où là? Je suis où putain !

Non sérieux. Quelqu'un ne pouvait pas m'expliquer? Non parce que là. Franchement, c'était flippant. Genre une scène typique d'un film à la Inception quoi. Cloué sur place, je regardais, hébété autour de moi en me demandant si quelqu'un m'avait drogué. Mais non putain. Non, c'était impossible, j'étais dans les vestiaires du S.H.I.E.L.D. Qui aurait pu me droguer, c'était complètement con.

Là, tout de suite, j'avais une boule qui se formait dans ma gorge. Genre, la crise d'angoisse qui arrive sans qu'on la voit venir. J'avais la bouche sèche aussi. Je voyais toutes ces tapisseries bizarres et ouai, je commençais franchement à flipper là. Je crois bien que j'avais lâché mon sac aussi parce que je ne l'avais plus alors que je m'étais mis à courir. Où? J'en savais foutrement rien mais je courrais, courrais, dans ce putain de couloir qui sortait de nul part. C'est là que je vis au loin, une femme qui semblait être dans le même état que moi. Je m'immobilisais, surpris, en sueur, la respiration haletante à me demander si ma vision me jouait des tours. Mais elle avait l'air réel. Si réel. Tout avait l'air si réel en fait et je m'approchais, demandant timidement :
- Euh... Ca va? On...

Puis, je marquais un silence, déglutissant comme si je n'arrivais plus à respirer. Bordel. je ne comprenais plus rien. J'étais terrorisé. Ouai... je l'étais.
- Vous savez où...? C'est quoi cet endroit? finis-je alors par lâcher au bord de la panique.
(c) ANAPHORE


Spoiler :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 28 Jan 2018 - 12:40
Le membre 'Jin Parson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 29 Jan 2018 - 2:34
>
It's a mad, mad world
feat groupe 1
Mes orteils émergent à la surface de l'onde comme des ilots bruns dans une mer translucide. Sans vraiment savoir pourquoi, je les fixe avec intensité, songeant aux derniers évènements, à cette guerre civile qui gronde partout, dans les rues, les foyers. A mon estomac qui gronde aussi, pour d'autres raisons. Il serait temps que je sorte de l'eau pour m'avaler un petit quelque chose, réfléchir avec tant d'ardeur me donne la dalle. C'est avec tous les efforts du monde que je m'extirpe donc de la baignoire (remercions les saints frères Odinson pour pouvoir se payer un appart aussi luxueux), faisant la grimace en croisant le reflet de mon corps parfait dans le miroir. L'année qui s'est écoulée a laissé des traces cuisantes dans ma chair, balle perdue, allers et retours à l'hôpital, il y a bien eu cette piqure de moustique que j'ai trop gratté aussi... Bref, je m'enroule dans une serviette le temps de chopper slip et jeans, imaginant déjà l'orgie de bouffe que je vais m'enfiler une fois vêtu. Et c'est là que ça se produit, pendant que j'enfile la deuxième jambe.

La baignoire se brouille, se dissout, se délite sous mes yeux en même temps que le carrelage, mon reflet qui me fait si peur, tout l'appartement éclairé à l'ampoule basse conso. Je recule instinctivement, le cœur au bord des lèvres à me dire que ça recommence, que je deviens fou et que je vais finir ma vie dans une cellule capitonnée. A moins que ce ne soit encore un truc d'HYDRA, de la garde rouge ou de je ne sais quel groupuscule armé qui fait chier à longueur de temps. Mon dos nu heurte un mur de briques glacées, je sursaute, serre les dents de toutes mes forces pour ne pas hurler, les yeux écarquillés par l'angoisse. Où c'est ici ? Pourquoi je suis là ?

Vous auriez pu avoir la décence de me laisser mon t-shirt !

Réplique idiote, marque ultime de mon désarroi, j'espère presque qu'elle sera entendue de quelqu'un. Ce couloir est immense et je m'y sens prisonnier comme un de ces insectes sous verre. Une sortie, une échappatoire, quelque chose ? Bon sang Seth, ça y est, ils t'auront eu, Lukas, la salope de l'hosto, ce monde entier dont tu te moques. Un rire nerveux me prend, je me recroqueville comme je peux, comme un tatou devant la menace extérieure, la tête entre les genoux et secoué de spasmes nerveux. Et merde, et merde, et merde, et merde, et merde...

☾ anesidora


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Lun 29 Jan 2018 - 2:34
Le membre 'Seth Koffi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre
Ryan Helsbury


http://houseofm.forumactif.org/t1717-i-would-bring-you-back-tonight-o-ryan http://houseofm.forumactif.org/t1683-we-were-born-to-make-histor
More about you :
Groupe 1 : Le palais impérial Xcls

Codename : Dilwizit
Pouvoirs : C'EST UN MEC VIRIL UN VRAI!

Groupe 1 : Le palais impérial 53ui
Emergence : Maitrise : Messages : 321
DCs : Amaury, Morgan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Lun 29 Jan 2018 - 11:32

IT'S A MAD MAD WORLD

All around me are familiar faces worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses. No expression, no expression, hide my head, I want to drown my sorrow. No tomorrow, no tomorrow.
Groupe 1 : Le palais impérial



C'est à peine s'il a le temps d'ouvrir la porte du cinéma que Stanley débarque devant lui, tout sourire. Il lui donne les lettres qu'il a réceptionnées ce matin, lui expliquant aussi ce qu'il s'est passé au cours de la matinée. Ryan hoche la tête, souriant doucement. Les recettes sont bonnes et les réserves sont encore dans le vert, pas besoin de s'inquiéter. Le brun remercie son employé et se dirige vers son bureau pour y déposer les lettres ainsi que son sac. Il soupire et se passe la main sur le visage, prenant un peu de temps pour se remettre. Lorsqu'il se sent un peu mieux, son regard se pose sur le tableau que Jay lui a peint, et il le contemple délicieusement. Cette œuvre est certainement la plus belle à ses yeux, et il est très heureux que son frangin lui ait fait ce cadeau inestimable. Un bruit vient caresser ses oreilles et il tourne la tête vers la porte de son bureau, sourcils froncés. Quelqu'un vient de toquer et il lui semble bien qu'il n'a pas de rendez-vous aujourd'hui. Sa voix résonne tout de même et il autorise l'individu à rentrer dans son bureau. Il s'agit d'un de ses projectionnistes. Oui, Mike ? Le dénommé Mike salue son patron rapidement. J'ai reçu la pellicule que vous attendiez. Elle se trouve dans la salle de projo 7. Passez quand vous aurez le temps... Il n'a pas vraiment le temps de finir sa phrase, que déjà Ryan sourit et se dirige vers lui. Allons-y, je n'ai rien de prévu pour le moment. Plus vite c'est fait, mieux c'est. Mike hoche la tête et lui ouvre la porte plus en grand. Le brun passe à côté de lui, et referme après son passage. Les bruits de pas résonnent dans les couloirs et Mike lui fait un petit récapitulatif des informations qu'il a déjà pu regrouper sur le nouveau film que Ryan a commandé. Le brun écoute attentivement et sourit, tout semble concorder avec ses attentes, du moins, la plus grande majorité des points qu'il a spécifiés. Une fois devant la salle, Mike ouvre la porte et l'invite à entrer, refermant derrière lui. Il s'installe au niveau du projecteur et récupère la pellicule. Ryan la regarde d'un air distrait, ses bras croisés sur son torse. Je l'ai vérifiée sous toutes les coutures, il n'y a pas d'éraflures ou de défaut de collures. Mike lui tend la fiche qu'il a préparée pour l'état de la pellicule et le brun la parcourt attentivement, notant les points importants que son employé à répertoriés sur la feuille. Je vais vous la passer et vous pourrez regarder si ça vous convient du coup. Ryan le remercie d'un hochement de la tête, et fait le tour de la salle le temps que Mike mette tout en place. Là, c'est bon. Je reviendrai dans une heure. Sur cette tirade, il sort de la salle et Ryan s'installe tranquillement devant l'appareil, son regard glissant sur les images projetées sur l'écran.

Les images défilent et il a presque l'impression d'y être. Il se sent plongé dans l'histoire, attiré par le contexte. Le décor change tout autour de lui, et il se sent comme s'il y était. C'est fascinant, ce pouvoir que les films ont sur lui, de le magnétiser ainsi. Il a presque l'impression de sentir l'atmosphère peser sur sa peau. Clignant des yeux, il remarque soudainement quelque chose. Les murs de pierre qui se dressent devant lui, les tapisseries qui lui sautent au yeux, un mélange étrange entre la froideur des lieux et la chaleur du feu qui crépite dans les braseros. Le temps se fige, et l'écho d'une répercussion ratée au creux de sa cage thoracique l'empoigne et se répand en ses entrailles. Les cris alentours résonnent dans son crâne, son esprit s'embrume, son corps se tend. Sa respiration se bloque, et son regard se perd sur l'horizon. Quelqu'un passe à côté de lui, le bousculant sur son passage. Ryan lâche une exclamation quelque peu hachurée et se prend le mur. Il a le temps de monter ses bras à hauteur de son visage et de tourner la tête avant de rencontrer la pierre froide. Son souffle est manquant, ses iris pétillent d'incompréhension et pourtant, il est sensiblement émerveillé par la beauté du lieu. Se décollant du mur, il laisse son regard parcourir les pièces qui se trouvent devant lui. La personne qui l'a bousculé juste avant, prend un tournant et le brun a le temps de voir ses vêtements d'un ancien temps. Woaaaaah... Soufflé, il continue de contempler l'authenticité de l'instant, comme si le temps avait pu rattraper le présent. C'est totalement improbable et pourtant, tout est si légitime. Ça semble si réel... ses doigts viennent caresser une tapisserie et la texture sous sa peau est rugueuse, tangible. Des murmures caressent son oreille et il se retourne. Il peut voir d'autres personnes, comme lui. Tranchant le décor parfaitement. Ryan se rapproche d'eux, et se détourne du tableau. Vous avez vu ça ? Il écarte les bras, tourne sur lui-même, s'imprègne de ce moment. On se croirait dans un péplum ! C'est trop ouf ! Bien qu'il ne comprenne rien à la situation, il est tout de même scotché par la netteté et la pérennité de l'instant. En quelques enjambées, il est à présent à proximité des individus. Son regard s'arrête sur l'un d'entre eux, sans T-shirt, et il hausse un sourcil, appréciant la vue. Ce n'est pas le moment, mais il a toujours été comme cela. Profiteur même dans les pires situations. Vous savez comment on a atterri ici ? Il s'adresse à tout le monde, ses iris émerveillés parcourant toujours la pièce. En quelques secondes, son regard se pose sur un individu, beaucoup plus loin que tous les autres. Il a l'air en colère, vil, et l'air qui se dégage de lui le rend oppressant. Le brun déglutit, et un frisson glacé lui empoigne les entrailles. Ce n'est définitivement pas un péplum, mais plutôt un mix entre des films de fantaisie et de science-fiction. Il se sent mal, il étouffe, ce n'est pas normal.



Résumation:
 

___

enlight the dark
ignite our spark
I'm losing my mind trying to find the perfect line. I think I'm running out of time. Counting seconds passing by. I don't know when I'll be fine. I'm minutes away from going insane. I need a miracle.
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Lun 29 Jan 2018 - 11:32
Le membre 'Ryan Helsbury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 1 Fév 2018 - 14:04


   
Le palais impérial
RP commun

   
« Alors, pour la dernière fois je vis la Terre : un globe stable d’un bleu rayonnant, voguant dans l’immensité de l’éther. Et moi, fragile poussière douée d’une âme, je voltigeais silencieusement dans le vide en partant de ce bleu lointain pour m’élancer dans l’inconnu. » – William Hope Hodgson
Remettant de l'ordre dans ses armes pour faire un inventaire, Aaron constata qu'il en avait plutôt pas mal pour un type qui était sortit de taule il y a deux ans, mais pas encore assez pour récupérer tout l'arsenal qu'il avait du abandonner derrière lui au moment de son arrestation. Qu'importe, il retrouverait tout ce dont il avait besoin bien assez tôt. En attendant, ce n'était pas les pistolets qui manquaient, et il commençait aussi à avoir une belle petite collection de fusils d'assaut, de fusils de précision et de fusils à pompe. Oui, il adorait les fusils ! Même si en vérité, il adorait aussi les armes blanches. En revanche, ce n'était pas pour demain qu'il aurait un magnifique lance-grenades ou un bazooka dans son artillerie. D'un autre côté, il allait peut-être devoir envisager de louer un endroit pour entreposer tout ça... S'installant dans son atelier, qui lui faisait office de bureau, Aaron attrapa un magnifique Taurus 97. Même si les armes automatiques permettaient de tirer davantage de balles, le faussaire devait avouer qu'il avait un faible pour ce revolver. Si on savait recharger avec classe, ça valait tous les trésors du monde. Orion poussa la porte entrebâillée avec son petit museau et entra dans la pièce, curieux. Mais alors que Aaron allait se baisser pour caresser le chaton qui n'en était plus vraiment un - ça grandit vite ces bêtes-là - il se retrouva comme happer dans un tourbillon qui l'emmena dans un autre monde.

Lorsque cette sensation s'arrêta, Aaron se retrouva dans ce qui ressemblait à un couloir, mais pas n'importe lequel. Les murs étaient fait de pierre et recouvert de tapisseries qui relataient des hauts-faits inconnus, et un long tapis recouvrait le sol. Ça ressemblait à s'y méprendre à un décor médiéval de château. Bon, c'était quoi ce délire ? Il n'avait pourtant rien pris, les substances illicites n'étant pas son délire, et aux dernières nouvelles, il n'était pas encore sujet à des hallucinations de ce genre. Alors quoi ? Puis un sentiment oppressant s'empara de lui, comme s'il était enfermé dans une pièce exiguë, ce qui n'avait aucun sens. Après avoir des années dans cellule de prison, difficile de faire pire en matière d'étroitesse. Et pourtant, quelque chose était réellement dérangeant ici. Aaron s'obligea à se reprendre rapidement, ce délire décidant apparemment qu'il allait rester un moment. Peut-être qu'il s'était simplement assoupi, trop fatigué par son emploi du temps quelque peu surchargé entre travail légal et illégal ? N'empêche, ça semblait réel, bien plus que n'importe quel rêve ou cauchemar qu'il ait déjà fait. C'était... déroutant, à tout le moins. C'est alors qu'il entendit d'autres voix, complètement inconnues, s'élever autour de lui. Par réflexe il voulut attraper son Taurus, sauf qu'il ne l'avait pas avec lui. Et merde ! Il l'avait reposé sur la table avant de se pencher vers Orion. A quelques secondes près, il se retrouvait démunis dans cet endroit chelou. Magnifique... Bon, il n'allait pas avoir d'autre choix que de se montrer plus social, ou en tout cas d'être plus diplomate et moins pragmatique.

Deux répliques le font rire avant qu'il n'entame un semblant de conversation. Le premier râlant qu'on ne l'ait pas laissé prendre un tee-shirt, ce que Aaron plussoie vu qu'il s'est fait la même réflexion avec son Taurus, puis celle d'un type qui est visiblement ravi devant ce décor sortit tout droit d'une autre époque. « En tout cas si on nous a embarqué pour de la figuration forcée, la paie a intérêt à valoir le détour. » fit-il en rejoignant le groupe qui était en train de se former. « Non, aucune idée. J'étais chez moi quand je me suis soudainement retrouvé ici. » répondit-il ensuite, curieux de voir comment allait se dérouler la suite, et se demandant toujours s'il était en plein délire ou si c'était encore un de ces évènements bizarres qui parcouraient de plus en plus souvent Génosha.


Résumé:
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Jeu 1 Fév 2018 - 14:04
Le membre 'Aaron Frances' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Humain modifié
Maggie Andrews


More about you :
Codename : Pandore
Pouvoirs : Maggie a la capacité de provoquer la douleur chez un autre individu
→ douleurs physiques et attaques mentales.
→ cela peut toucher plusieurs personnes à la fois
→ elle procède par voie psychique ou par le touché
→ elle résiste mieux à ses propres douleurs, physiques ou mentales.
Emergence : Maitrise : Messages : 436
DCs : jean grey

Sam 3 Fév 2018 - 5:17

It's a mad mad world

Le palais impérial - Groupe 1


Cela faisait déjà quelques mois que Maggie était de retour à Genosha, et étrangement cette petite île lui avait manqué. Ca n’avait pas été facile cela dit. Son retour avait ravivé les mauvais souvenirs qui continuaient de la hanter. De plus, l’incident avec Ezra était loin de la rassurer. Au moins elle se trouvait plus près de lui et pouvait pour une fois veiller sur lui. Elle lui devait au moins ça. En plus de cela la mort d’Archer avait tout de même ébranlé la jeune femme. Non elle ne l’aimait pas et non il ne lui manquerait peut-être pas mais il restait son frère, son sang. Elle aurait pu tenter d’arranger les choses avec lui quand elle en avait eu l’occasion mais maintenant c’était terminé et cet avenir-là perdu à jamais. Maggie y songeait quelquefois même si ses pensées étaient concentrées vers autre chose ces deniers temps. Elle avait enfin ouvert son exposition et sa galerie d’art au grand public et en tant qu’émergée, elle s’inquiétait davantage de son sort et de celui d’Alkis. La photographe n’en avait pas parlé à Ezra de peur que ça ne soit un tracas supplémentaire et/ ou une raison pour lui faire péter les plombs à nouveau. L’aîné Andrews semblait avoir suffisamment de problème pour l’instant. Fort heureusement, la brune n’était pas obligée de le garder pour elle. Son amoureux était bien au courant de ce don ainsi que Laura. Maggie et elle avaient fait connaissance grâce à Albert et c’étaient rapidement bien entendu. D’une certaine façon elles se ressemblaient beaucoup et à présent elles pouvaient compter l’une sur l’autre grâce à une amitié solide. C'est d’ailleurs avec elle que la jeune se trouve actuellement. Comme un besoin de retrouver une vie normale, les soirées ensemble n'étaient pas rares et aujourd'hui ne fais pas exception. Vous étiez au cinéma entrain de faire la queue pour obtenir vos tickets quand d’un coup tu crois rêver.

La réalité s’efface doucement. Comme perdue dans un rêve, sa main se lève comme pour effleurer du doigt les dizaines de particules qui semblent emporter avec elles les contours du cinéma. Tout disparaît, s’émiettent et se disloque sans qu’elle n’ait le temps de laisser un souffle s’échapper de ses lèvres. Ce phénomène à quelque chose de féérique, mais l’oppression qui grandit dans à l’intérieur de Maggie lui fait réaliser qu’elle ne se trouve absolument pas dans un rêve et que ce qui va suivre va plutôt ressembler à un cauchemar. Son rythme cardiaque s’accélère tandis que ses yeux sont toujours perdus sur le spectacle qui se déroule devant elle. Dans un élan de panique elle tend la main et un poids s’élève de sa poitrine quand elle sent le bras de Laura entre ses doigts. Elle n’est pas seule. Une seconde plus tard tout semble s’être figé et les deux amies se retrouvent bien loin du cinéma de Genosha. Des murs en briques rouges prennent la place des allées du cinéma. L’ambiance festive laisse place à un couloir froid et habillé de grands tableaux peints. Jetant un regard vers sa meilleure amie, Maggie n’arrive pas à prononcer le moindre son, mais son regard inquiet est suffisant pour que son amie comprenne qu’elle n’est pas rassurée. La photographe fait un pas vers le portrait le plus proche d’elle. La scène peinte est étrange, et le personnage principal totalement inconnu de la cadette. Des voix aux alentours informes que les deux jeunes femmes ne sont pas seules et en levant les yeux elle reconnait immédiatement les traits de l’homme qui se trouve quelques mètres derrière Laura. Tirant son amie avec elle, Maggie s’avance d’un pas pressé vers Richard Harvay. Il a déjà été un point d’ancrage et même si elle est contente de le revoir, elle ignore si c’est dans un cadre plus calme que la fois dernière.

- Qu’est-ce qui se passe ? Vous savez ce qu’on fait ici ?, lui demande-t-elle sans trop d’espoir.

Des brides de phrases s’élèvent à nouveau de l’autre côté de ce couloir et en regardant, cette fois Maggie reconnaît l’homme à terre. Seth. Sans réfléchir, elle s’élance vers lui et s’accroupit pour être à sa hauteur. Elle n’ose pas le toucher alors elle se contente simplement de lui murmurer :

- Seth ! Seth, regarde moi. C’est Maggie…



Maggie: #6D397A


Pouet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Sam 3 Fév 2018 - 5:17
Le membre 'Maggie Andrews' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 3 Fév 2018 - 11:47
J'avais eu besoin de m'éloigner. J'avais besoin de souffler et d'oublier tout ce qui était arrivé sur Genosha. La rafle géante, mes blessures, les armes, le sang, les cris et les pleurs... L'Ultimate Festival avait été la pire expérience de ma vie et avait fait ressortir mes pires côtés dont la lâcheté. Quand ma santé me l'a permis, j'ai fuis. Bien sûr, j'avais prévenu Maria, lui avais dit que j'avais eu besoin de partir pour guérir moralement. Je lui avais aussi assuré que je lui reviendrais parce que de toute façon, je n'étais rien sans elle. En plus, à cause de cette satané agression massive... Elle avait été mise à pieds. Ce n'était pas non plus évident pour elle et j'ai supposé qu'elle avait eut besoin de faire passer la pilule.

J'ai rejoins le Canada pour retrouver mes parents. Ma mère surtout. J'ai pris soin d'elle, me suis assuré qu'elle suivait son traitement, j'ai fais semblant de m'intéresser à mes sœurs et les vies de "rêves" qu'elles mènent. Semblant oui, comme toujours depuis des années puisque je ne m'entendrais jamais avec elles. M'enfin. Au bout d'un mois et demi, j'ai retrouvé mon appartement à Genosha. Je n'étais pas encore tout à fait apte à retrouver la glace mais j'allais aux entraînements avec l'équipe local que j'aidais à coacher, à la base, m'exerçais avec mes coéquipiers et faisais une pause quand je me sentais beaucoup trop faible pour poursuivre les efforts. Et c'est là que le pire se produisit...

Sur la glace, nous faisions un match amical entre nous. J'avais déjà en tête la fin de l'entraînement. Je repensais à Maria et j'avais envie de lui demander de m'accompagner aux États-Unis. Pas pour longtemps. Une semaine au minimum, si elle le voulait. J'avais juste envie de la tenir dans mes bras mais loin de cette île maudite, loin des calvaires qui tombaient perpétuellement au coin de la figure de chacun... Je voulais juste la sensation qu'on pouvait être libre et qu'on se sente enfin en sécurité. C'était beaucoup trop beau, hélas. L'espace d'un instant, j'avançais rapidement sur mes patins, sourire aux lèvres et m'apprêtais à feinter quand le décor changea juste après avoir cligné des yeux une demi seconde. La patinoire avait laissé place à un long couloir, aux murs habillés de tableaux. Pris par mon élan, je m'écroulais finalement sur le tapis qui remplaçait ma glace adorée.

Perdu, je laissais mon regard se perdre sur le tissu plutôt riche et je serrais les dents pour ne pas hurler tandis que mon palpitant s'agitait furieusement dans ma poitrine. Putain ! Putain ! Putain ! je n'osais pas me retourner, j'entendais des voix derrière moi qui cherchaient à comprendre par quel putain de sort on se retrouvait bloqués là. Putain ! Putain ! Putain ! C'était quoi ce bordel encore ?! Difficilement, je me mettais à quatre pattes en pinçant les lèvres pour ne pas hurler de terreur et de colère. Pourquoi est-ce que ça me tombait dessus alors que j'étais à des milliards de kilomètres de ce foutu caillou flottant qu'était Genosha. MERDE ! J'avais envie de partir en courant mais je n'y parvenais pas. Pire, la panique s'emparait de mon âme alors que je m'installais dans un coin et relevais mes genoux pour y cacher le visage. Je sentais mes yeux s'embuer, un boulet de destruction se former dans ma gorge. Et voilà que je me mettais à trembler violemment tandis que la peur reprenait le dessus et que je commençais à suffoquer d'être dans ce foutu couloir. "Je vais devenir fou..." murmurais-je en laissant mes premières larmes couler le long de mes joues. J'en pouvais déjà plus.

Jusqu'à ce qu'une voix me sorte de ma torpeur. Essuyant mes joues rapidement, je posais mes pupilles azurées sur le visage qui me semblait familier. Elle était avec moi au festival... Oui je me souvenais... "J'en ai pas la moindre foutue idée..." fis-je d'une petite voix. Étrangement, ça me rassurait pas plus que ça parce que ça signifiait que l'Enfer ne faisait que commencer. Eh merde...


Resu-meh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Sam 3 Fév 2018 - 11:47
Le membre 'Richard Harvay' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Laura Kinney


http://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place http://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Groupe 1 : Le palais impérial Tumblr_inline_o9lxe5ZwHc1sr3u1y_250
Groupe 1 : Le palais impérial UNrgqG7
Groupe 1 : Le palais impérial LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Groupe 1 : Le palais impérial Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence : Maitrise : Messages : 1117
DCs : Maria, Casey, Paige et Grace

Lun 5 Fév 2018 - 10:18
It's a mad mad world
Mission III - Groupe 1

Laura allait beaucoup mieux depuis quelques semaines. Bien sûr, Albert lui manquait terriblement et son absence causait un vide énorme dans sa poitrine. Elle ne pouvait s’empêcher de se faire du soucis pour lui. Elle détestait le savoir constamment en danger. Dès qu’elle entendait aux nouvelles qu’un des « Onze » avait été attrapé, elle pensait immédiatement au pire et son cœur manquait plusieurs battements. Il occupait toutes ses pensées et ça devenait difficile pour elle de continuer d’avancer alors qu’elle n’avait aucune idée de ce que l’avenir lui réservait. Surtout se trouvant toujours dans la crainte d’être prise à son tour par la garde. Ayant beaucoup de temps libre puisqu’elle avait abandonné les cours, elle était revenue aux sources et avaient repris les passe-temps qui l’avaient toujours fait vibrer : L’équitation et les graphs. L’un lui permettait évasion et liberté et l’autre créativité et adresse. Elle avait l’impression de se retrouver peu à peu en reprenant ses activités. Le temps de quelques heures, elle oubliait ses tracas. Elle s’était aussi rapprochée beaucoup de Maggie depuis le retour de celle-ci de la Grèce devenant quasi inséparables. Connues par l’intermédiaire d’Albert, elles s’étaient immédiatement bien entendues et s’étaient échangées beaucoup de courriel pendant la fuite de la jeune Andrews. Et c’était naturellement, qu’elles avaient commencé à trainer ensemble et à se confier de façon plus personnelle. Ce coup de foudre amical était un petit baume sur le cœur de la farouche Laura qui avait eu grand besoin de nouveautés et de bonnes choses dans sa vie après avoir traversé une période noire. Ses démons étaient toujours là et parfois, elle succombait, lorsque son moral était au plus bas, mais ce n’était qu’en de rares occasions.

Quoi qu’il en soit, cette journée-là, les deux amies avaient décidé de se sauver de l’humidité extérieure et se réfugier dans les salles climatisées du cinéma la Comète. Elles attendaient pour acheter leur ticket lorsque le décor devint flou jusqu’à en disparaître. "Eh. Mags?" Elles se matérialisèrent dans un endroit complètement différent. Il s’agissait d’un immense couloir tout en pierres de couleur ocre. La décoration était bizarre : colorée et abondante, mais les fresques semblaient raconter une histoire inconnue. Ce n’était pas de leur époque. On aurait dît qu’elles étaient dans un château médiéval comme ceux qu’il y avait en Europe. Le personnage en portrait ne disait rien de bon et c’était quoi cette couleur bleue? C’était un schtroumpf géant? Elle lança un regard interloqué vers son amie, sans dire quoi que ce soit. Elle ne savait pas si c’était le décor ou la poussière ou quoi que ce soit d’autre, mais elle se sentait tout à coup en manque de souffle, oppressée. Ce qui était plutôt ironique parce qu’elles étaient dans un large espace très éclairé. Elle prit une grande inspiration pour tenter de retrouver son calme. Ça ne servait à rien de paniquer, il devait sûrement y avoir une explication logique à tout ceci, même si la brune y croyait à moitié. Puis, elle les entendit. D’autres voix. Animée d’un léger espoir, elle suivit Maggie qui lui avait attrapé la main. Un petit groupe de gens qui étaient dans le même état qu’elles. Son amie semblait en reconnaitre quelques-uns et alla à leur rencontre. Quant à Laura, ces gens ne lui disaient absolument rien. Sauf…sauf…Il y avait deux rebels parmi eux. Peut-être qu’Albert était là? Ses yeux scrutèrent le groupe d’une dizaine de personne et ses épaules s’affaissèrent en constatant l’absence du garçon. Elle retourna auprès de Maggie, accroupie près d’un homme qui ne semblait pas très bien. "Quelqu’un a un t-shirt, une veste ou un truc pour ce type?" Demanda-t-elle à la cantonade.


Made by Neon Demon


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Lun 5 Fév 2018 - 10:18
Le membre 'Laura Kinney' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Inhumain
Daisy Skye Johnson


http://houseofm.forumactif.org/t297-skye-is-that-a-hacker-s-name
More about you : Groupe 1 : Le palais impérial LE-PLUS-ADDICT-A-HOM
Groupe 1 : Le palais impérial Tumblr_pvg0mjPoXq1vliflgo3_r1_400
Groupe 1 : Le palais impérial LE-PLUS-ACCUEILLANT

Codename : Quake
Pouvoirs : Inhumaine : génération d'ondes et vibrations sismiques. V'la le séisme dans ta gueule.
Immunité contre lesdites vibrations qui peuvent jusqu'à prendre la vie des personnes touchées. Limitation pour le moment déterminée à 3.2 de magnitude sur l'échelle de Richter.

Skills : experte en informatique - tireuse surentraînée - maîtrise des combats rapprochés et à mains nues - spécialisation dans l'espionnage et l'infiltration

Groupe 1 : Le palais impérial Y3n7bx94
Emergence : Maitrise : Messages : 652
DCs : Aelys Cantela & Nikki Ren & Kaine Reilly & Avery Burnham & Aidan Bowman & Gwen Stacy & Klaus Caglar & Matthew Denvers & Heather Scarpetta & Isaac Torres & Luke Cage-Jones & Haiden Hauwanga

Jeu 8 Fév 2018 - 17:58



I saw a blue man

Groupe 1

Madness is somewhere inbetween chaos and having a dream.

Elle abusait. C'était forcé, elle avait trop geeké. Daisy ne voyait tout bonnement pas d'autres explications à la situation dans laquelle elle se trouvait. Du moins, elle n'en voyait pas qui pouvait être plus raisonnable que celle-ci, quand bien même elle pouvait paraître tirée par les cheveux. Donc oui, c'était obligé, elle avait abusé de sa dernière acquisition sur steam, et elle s'était tellement perdue dans le jeu vidéo qu'elle s'était endormie devant son écran, au point même qu'elle avait fini par rêver de ses paysages. Sauf que même avec cette théorie, quelque chose ne tenait pas debout. Le fait qu'elle se sente si mal dans l'endroit où elle se trouvait par exemple. Et qu'un bonhomme légèrement bleuté ne ressemble en rien aux protagonistes qu'elle devait normalement affronter dans le jeu. Et dans ce cas là, ça ne voulait dire qu'une seule chose. « Eeeeeh zut. Game over pour moi. » Si elle n'était pas dans son jeu vidéo, alors elle était dans la réalité. Ou dans une réalité alternative. Ou elle hallucinait, mais l'environnement était un poil trop concret pour que ce ne soit qu'un simple mirage. En d'autres termes, Genosha avait encore merdé avec sa tête. Ladies and Gentleman, nous vous avions présenté l'Alpha House en exclusivité en 2017. Désormais, venez vous plonger dans l'univers luxueux des schtroumphs revisités pour la nouvelle année ! Voici ce que se disait Skye, alors qu'elle se décidait à quitter sa mine boudeuse pour découvrir les autres personnes présentes. Peu importait ce que signifiait tout ce bazar, elle ne reconnaissait qu'une chose, la geekette. Cette île devenait de plus en plus irréaliste.

Et quel dommage que Carol ne soit pas à ses côtés. Encore plus alors que la brunette écarquillait les yeux face au spectacle désarmant que lui offraient les personnes présentes. La moitié de l'étrange rassemblement était soit à terre, soit en proie à une crise quelconque, tandis que l'autre moitié affichait soit un regard béat sur le visage, soit un air renfrogné. Ce qui promettait d'être fun, tellement fun. Et comme, pour le coup, Daisy n'était pas en service au SHIELD, à part une souris d'ordinateur qu'elle tenait encore serrée dans sa paume, elle n'avait absolument rien pour se défendre. Et ce n'était pas les pouvoirs qu'elle ne maîtrisait absolument pas qui allait l'aider. Bon, peut-être que son entraînement avec Ann puis Natasha lui serait utile, mais la jeune femme n'était pas à son aise tout de même. Pas qu'elle soit agressée en la seconde, mais ça n'allait pas tarder. C'était forcé, elle n'avait pas été transportée sur... une ville inconnue juste pour que les habitants puissent profiter de sa présence. Tournant les talons, donc, Skye se dirigea vers une personne qu'elle connaissait plus de vue que personnellement, à savoir Ororo Munroe. Elle savait qu'elle était de la résistance, et elle savait aussi qu'elle était très proche de Carol. Et à la voir ainsi mal en point, Skye se sentit désolée pour elle, bien qu'elle ne savait pas trop quoi faire de plus pour améliorer son état, un jeune homme demeurant déjà à ses côtés, et qui n'avait l'air pas bien pimpant non plus. « Hey, vous allez bien ? » Elle-même ne pétait pas la forme, à ainsi déglutir et à manquer de flanchir à chaque pas en avant. Mais elle s'accrochait, ses ongles griffant ses paumes alors qu'elle cherchait une prise, quelque chose qui ait du sens dans cet endroit étranger.

Son regard s'éclaira quand elle porta son attention à un visage familier. Jake. Elle avait l'impression que cela faisait des lustres qu'elle ne l'avait pas vue, alors même qu'elle croisait son visage sur tous les murs de la ville. Se rapprochant de lui, bien que se sentant toujours aussi bancale et incertaine, elle tenta un maigre sourire. « Jake ! Tu me crois si je te dis que je suis tellement heureuse et à la fois horrifiée de te voir là. J'aurais aimé te retrouver en d'autres circonstances, dans un paysage plus... accueillant. » Oui parce que bon, le mec qui leur souriait bleuissement là, il lui hérissait les poils. Et elle n'était pas bien certaine que ce soit une bonne chose de croiser Jake ici. « Je sais pas vous, mais j'ai l'impression qu'on est des cibles mouvantes. On devrait peut-être essayer d'explorer l'endroit, si on veut pas finir dans un état catatonique ici-même ? » Elle ne savait pas quoi proposer d'autres, Skye. Mais elle n'était pas bien, à rester immobile ici, tout le monde si mal en point qu'il en serait aisé de les abattre sur le champs. Avalant avec difficulté sa salive, elle attendit les avis des autres, comptant également sur son ami pour avoir une meilleure idée que la sienne. Bien que ça semblait compliqué, vu le peu de choses qu'il y avait à faire dans le coin, avec le peu d'informations qu'ils possédaient tous.

(c) DΛNDELION

Résume, résumons, résumez bruh:
 

___


    you're capable of more than you think
    I can't do it, you used to say. You're always been capable of more than you imagined, they answered. And so did you. So did you become way more than what you wanted to. And now, it's too late. You can't go back. + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Jeu 8 Fév 2018 - 17:58
Le membre 'Daisy Skye Johnson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 10 Fév 2018 - 14:27
It's a mad mad world
Mission 3

Bon, ce qu’il faisait avant, ce n’est pas vraiment comme si c’était important. Ce qui est important c’est qu’un truc vraiment, mais genre, vraiment chelou semble tout détruire autour de lui, et ça, c’est… c’est… waw. C’est un tout petit peu flippant. Il en a vu des trucs bizarres sur cette île. Les émergés ont des dons tous plus surnaturels les uns que les autres, et lui aussi d’ailleurs, mais là, ça bat vraiment tous les records du genre. Tout se reforme aussi vite que ça s’est détérioré. Un peu naïf, il se dit qu’il est juste victime d’une hallu chelou. Après tout il en a plein même si elles font toutes beaucoup plus de sens que ça. Sauf que voilà, la réalité reprend son droit, sauf que c’est pas vraiment la réalité que lui connait. Putain, Genosha c’est vraiment un lieu de non-sens… Sauf qu’ils ne sont plus à Genosha en fait. C’est tellement wtf qu’il ose même pas se poser de question sur le pourquoi du comment.

C’est pas que c’est un endroit flippant, mais il ne ressemble en rien au QG de la résistance où il se trouvait à la base. Son regard se pose sur le couloir dans lequel ils se trouvent. Ils, oui, parce que y’a genre plein de monde dans ce foutu couloir et, vu les deux types en PLS, ils ont tous vécu plus ou moins le même truc. Bon, selon lui, y’a pas trop de quoi over-flipper non plus, c’est pas comme si ils se retrouvaient au milieu de zombies ou de robots tueur après tout (WINK WINK). Jake se tourne, regarde tout autour de lui sans pour autant s’arrêter sur les tapisseries qui les entourent (oui, l’art et lui, ça fait dix mille), et il est déjà tout à lister l’étendu des possibles. La petite brunette, elle, s’intéresse à un autre sujet d’une importance relative, celui du mec torse poil en pleine crise. Bon la crise, en soi, il y peut rien, mais il a une chemise qui lui sert pas vraiment à grand-chose. En l’occurrence, il fait plutôt chaud dans ce lieu et son tee-shirt lui suffira bien (dans d’autres situations, il aurait surement laissé Seth se cailler, c’est vrai). Jake retire ce vêtement et le donne au type, le tout accompagné d’un « Tiens. » qui résume bien le tout. Ouais, il n’a jamais été fort en paroles en l’air, en paroles tout court d’ailleurs.

Il a peut-être pas eu le temps de faire totalement le tour de l’assemblée parce qu’une voix familière, qu’il ne s’attendait pas à entendre ici, s’exclame alors. « Jake ! » Le grand blond se retourne alors et voit Daisy, son ex, qu’il n’a pas vu depuis des plombs. Ca de quoi surprendre et d’ailleurs, il est surpris. « Daisy ? » Elle lui sourit légèrement et lui fait de même, plus franchement peut être. Oui bon, ils sont dans la merde, mais il serait content de la voir dans n’importe quelle situation. « Tu me crois si je te dis que je suis tellement heureuse et à la fois horrifiée de te voir là. J'aurais aimé te retrouver en d'autres circonstances, dans un paysage plus... accueillant. » Il laisse échapper un petit rire et passe son bras autour de ses épaules avant de lui coller un bisou sur la tempe, c’est un petit geste rassurant comme il peut en faire parfois envers ses proches, de ces gestes qui aident surement à relativiser, même si il n’y a surement pas de quoi à vrai dire. « La prochaine fois, ça sera pour une bière, ça sera plus sympa. » Il esquisse un sourire, c’est vrai que ca serait carrément plus sympa que ça.

Mais bon pour l’instant, y’a pas de pubs à proximité et en fait, même à Genosha, il n’aurait pas pu se commander une pinte, alors bon en fait, cette idée est naze dans tous les cas. Il s’éloigne de Daisy pour regarder par la fenêtre. Pourquoi il a la sensation d’être enfermé alors qu’il fait genre méga beau dehors ? Un truc cloche (bah oui duuuuh t’as été transporté dans un endroit inconnu, y’a bien plus d’un truc qui cloche Jake !). « Je sais pas vous, mais j'ai l'impression qu'on est des cibles mouvantes. On devrait peut-être essayer d'explorer l'endroit, si on veut pas finir dans un état catatonique ici-même ? » Catatonique, il sait pas ce que ça veut dire mais pour le reste, il est genre fully ok avec la jeune femme (ouais non , pas d’idées de génie pardoooon) et alors qu’il reporte son attention sur le petit comité, il hoche de la tête. « On reste discret tant qu'on ne sait pas où on est tombé, ni à qui on va avoir à faire. » Il attrape son arme parce que baaaah, on sait jamais. Son regard se pose ensuite sur le hockeyer toujours assis à terre et il lui tend une main pour l’aider à se relever. « Je crois que sans les patins, ca sera plus simple. » Enfin, il lui semble, il y connait rien lui.



Made by Neon Demon



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Sam 10 Fév 2018 - 14:27
Le membre 'Jake O'Hara-Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 11 Fév 2018 - 13:00

Terre des Ages d'Apocalypse

Le palais impérial
Ceux qui regardent les tapisseries ont cette impression folle, celle que l’homme gris les suit du regard. C’est déstabilisant car on le croirait vraiment, c’est peut être bien vrai d’ailleurs. Sa tête se tourne lentement pour tous vous scruter, ses yeux s’illuminent d’un bleu surnaturel. Après lui, ce sont les autres personnages de la tapisserie qui s’animent, chacun tournant leur attention vers vous. Si vous avez été attentifs, vous avez reconnu certains des fidèles de l’homme gris. Jin, Laura, Daisy et Jake en font partis. D’ailleurs ces quatre-là, et seulement eux, attendent simultanément cette même voix grave et rauque à la fois, du genre pénétrante et flippante, de celle qui impose leur loi et leur autorité. « Qu’attendez-vous mes fidèles ? » Quelques secondes de battement et ils sont subitement pris d’un intense mal de tête qui les électrise et les fait plier genoux à terre. Ils ont l’impression que leurs têtes vont exploser. Leurs nez saignent, certains grognent de douleur ou hurlent. Ils ont l’impression qu’on s’immisce en eux sans qu’ils puissent lutter contre quoique ce soit. Finalement, quand le supplice prend fin, la sentence tombe.

« Imposteurs. »


Les tapisseries frémissent et des mains semblent vouloir en sortir. Elles repoussent le tissu toujours plus loin, jusqu’à en former un bras, puis deux puis tant d’autres. Ils cherchent à vous agripper, tout particulièrement Ororo, Seth, Magggie et Richard. Si vous ne faites rien, ils finiront par vous prendre au piège. Vous pouvez aussi choisir de courir, de fuir, mais pour aller où ? Passer par les fenêtres vous permettra d’arriver sur des toits escarpés, fait d’immenses pierres calcaires sur lesquelles les prises semblent rares. Sortir de ce couloir vous amènera dans l’inconnu le plus total, si vous ne vous faites pas attraper au passage. Sans savoir pourquoi, vous avez la sensation d'avoir les pieds dans l'eau. C'est peut être le cadet de vos soucis à cet instant précis mais pourtant vous êtes bel et bien au sec.



TOUR 2



CHOIX



Vous décidez de:

2.1 : Tenter de sortir du couloir en le longeant.

2.2 : Ouvrir les fenêtres et s'enfuir par les toits.




À dans deux semaines pour le troisième tour!

NB : Remerciez Aya pour avoir choisi le chiffre qui a mené les Jin, Laura, Daisy et Jake de la terre-32000 chez les soldats d'Apocalypse. Groupe 1 : Le palais impérial 3542309723


house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Tao Hwang


http://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang http://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you : Groupe 1 : Le palais impérial Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence : Maitrise : Messages : 1196
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 12 Fév 2018 - 4:50
 

Terre des Ages d'Apocalypse

Groupe 1
 

 
J'essayais de vraiment garder mon calme mais ouai, c'était difficile. Tout se confondait dans ma tête et bordel, je me posais tellement de question. Je ne comprenais pas ce qui nous arrivait. Je ne comprenais rien en fait. J'avais la respiration coupée et merde, je n'arrivais même pas à calmer mon cœur qui tambourinait avec force ma poitrine.

Je faisais genre une belle crise de panique là. J'étais à côté de cette femme et je voulais m'assurer qu'elle allait bien mais ouai, je n'étais guère mieux. J'entendais les gens autour de nous. Je les regardais mais j'étais incapable, pour l'instant, d'analyser la situation correctement. J'étais incapable de bouger. Je tremblais et putain, c'était pas cool quoi.

J'étais un agent du S.H.I.E.L.D, merde. Je devais me reprendre. Je devais souffler un bon coup et me relever. Je prenais alors une grande inspiration et hochais lentement la tête, lorsqu'une autre personne vint nous demander si ça allait.
- Ouai... ça va. Enfin je crois.

Approximativement. Bref. De toute façon, on ne pouvait pas faire grand chose. On était tous interloqué. Il y en avait même un qui s'était recroquevillé contre un mur. Je jetais alors un œil aux alentours. J'observais silencieusement les gens qui se trouvaient autour de moi. Je me pinçais les lèvres aussi quand l'un d'eux disait qu'on devait rester discret, car on se savait pas vraiment sur quoi on allait tomber ni ce qui nous pendait au bout du nez.

J'étais bien d'accord pour le coup. Je portais un nouveau regard sur ma voisine et je m'apprêtais à dire un truc. Je m'apprêtais à me relever et tout quand soudain, j'entendis une voix dans ma tête. Genre celle qui faisait bien flipper. Elle  était grave, rauque, terriblement pénétrante et angoissante. J'écarquillais les yeux, interloqué, me mettant à regarder partout histoire de voir d'où elle provenait.

Putain, putain, putain. Mais c'était quoi le délire sérieux? Qu'es-ce qui nous arrivait bordel?  Non là, franchement, dans le genre agent du S.H.I.E.L.D en papier mousse, j'étais bon.
« Qu’attendez-vous mes fidèles ? ». De quoi? Whaou. Tout tremblant, je regardais encore autour de moi en lâchant un :
- Quoi? Hein?

Avant de sentir un putain de mal de crâne me vriller la tête. C'était horrible. Si horrible qu'un hurlement sortit d'entre mes lèvres. La douleur était si forte, si intense, si soudaine que je me recroquevillais à terre. J'amarrais mes mains sur mon crâne et je criais, criais jusqu'à m'en perdre la voix. Je crois même qu'à un moment, mon cœur a essayé de me faire faux bonds car je me pris à suffoquer.

J'avais tellement mal bordel. J'échappais même un :
- Papa !

Désespéré. Désemparé, sortit de nul part. Je priais même que Gavin rapplique pour m'aider. J'avais peur. Tellement peur et cette douleur, cette souffrance était si insoutenable que j'avais qu'une seule envie : qu'elle s'arrête. Que tout s'arrête en fait. Mon nez commençait à saigner mais je gardais les mains autour de ma tête. Je l'enserrais, toujours plus fort, jusqu'à m'en faire mal moi-même. J'avais l'impression que quelqu'un voulait s’immiscer en moi, prendre possession de mon corps. Et quand soudain, le supplice prit fin, je me laissais tomber sur le mur, pantelant, tremblant, les genoux repliées contre ma poitrine sans parvenir à bouger d'un centimètre.

« Imposteurs. » Il y eut un bref moment de calme, de silence. Mais très vite, les tapisserie autour de nous frémirent et des mains surgirent soudainement, presque immédiatement du mur, de nul part. Sérieux?! La mâchoire crispée, le dos collé, je voyais ces choses s'en prendre à ma voisine et à d'autres personnes dans les couloirs. Je voulais bouger, les aider, faire quelque chose quoi mais mon corps, lui, ne voulait pas. Il ne voulait plus rien faire. Je restais donc figé, les yeux écarquillés, les traits tirés tandis que l'agitation se mêlait autour de moi sans que je ne parvienne à me relever.
(c) ANAPHORE


Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre
Ryan Helsbury


http://houseofm.forumactif.org/t1717-i-would-bring-you-back-tonight-o-ryan http://houseofm.forumactif.org/t1683-we-were-born-to-make-histor
More about you :
Groupe 1 : Le palais impérial Xcls

Codename : Dilwizit
Pouvoirs : C'EST UN MEC VIRIL UN VRAI!

Groupe 1 : Le palais impérial 53ui
Emergence : Maitrise : Messages : 321
DCs : Amaury, Morgan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Lun 12 Fév 2018 - 19:49

IT'S A MAD MAD WORLD

All around me are familiar faces worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses. No expression, no expression, hide my head, I want to drown my sorrow. No tomorrow, no tomorrow.
Groupe 1 : Le palais impérial



Un clignement de cil, un battement d'aile, c'est tout ce qu'il suffit pour que la situation ne dérape complètement. Fronçant les sourcils, plissant les yeux, le brun regarde le monde se défaire autour de lui. Il devient fou, des gens tombent au sol en se tenant les mains, en hurlant. Il sent quelque chose trembler, mais n'arrive pas à déterminer la localisation. Le groupe se forme, se rapproche, et alors qu'ils n'ont pas encore eu le temps de tout comprendre, le chaos se met à régner. Le péplum qu'il a cru voir se transforme en un film totalement barré. Totalement déjanté. Ryan n'a pas le temps de tout assimiler. Son regard embrase la salle et il peut voir d'autres personnes, tout aussi affolées que lui, sur le coup. Se rendre compte que certains sont en train de paniquer, ou de faire une crise dont l'origine lui est inconnue, le rend nauséeux. Il a envie de sortir d'ici, de prendre l'air. D'emmener ces gens avec lui et de ne pas les laisser seuls, à leur dépends. Des cris résonnent encore à ses tympans, le faisant grimacer. L'adrénaline commence à pulser dans son sang, gonflant les veines. Il peut sentir son rythme cardiaque accélérer, cogner contre ses tempes. Ses oreilles sifflent tandis qu'il plisse les paupières, soudainement subjugué. Son regard a accroché les peintures sur les murs. Elles se meuvent, en rythme, les gestes sont fugaces, flous, colorés. Comme si des personnes étaient coincées à l'intérieur et voulaient en sortir. Transcendé par l'instant, Ryan se fige, soufflé par la scène qui se joue sous ses yeux ébahis. Il s'épanche, se perd dans la contemplation, et le temps, fluide, continue d'avancer, de trancher. De tourner.

Brusque retour à la réalité, la reprise est tel un impact douloureux en plein sur la joue. Le brun tremble, ses genoux claquant contre l'intérieur de sa peau. Ses os se glacent, et il fait un pas en avant, son regard perdu sur une silhouette étalée par terre. Il s'approche, avec empressement, ses jambes claquant contre la texture qui couvre le sol. Ses mains agrippent les épaules du garçon, le secoue doucement, et sa voix résonne, tremblante. Eh, ça va aller ? Il s'inquiète, pour ces individus tombés sans la moindre explication logique. L'agitation recommence tout autour de lui, si bien qu'il n'a plus qu'une seule envie. S'enfuir. Son regard accroche les fenêtres et une idée lui vient à l'esprit. Serrant ses paumes contre la peau du plus jeune, il l'aide à se relever. Allez, tiens bon ! Il passe le bras du garçon par dessus ses épaules, l'entraînant avec lui. Direction la liberté. Ses pas le mènent vers les fenêtres, et il court comme il le peut avec le blessé qu'il tente d'aider. Arrivé à destination, il le fait se tenir debout, lui désignant les fenêtres d'un mouvement du menton. Tu m'aides à ouvrir ça ? On peut s'échapper par les toits, regarde ! Son index pointe les différentes infrastructures qui s'étendent à l'horizon. Ils peuvent avoir une chance. Son souffle se bloque dans sa gorge lorsqu'il sent quelque chose à ses pieds. Jetant un coup d’œil, il peut voir de l'eau glisser sous ses chaussures. Ryan fronce les sourcils, ne comprenant pas le délire. Il est soudainement pris de panique, à l'idée qu'il puisse y avoir une fuite quelque part, et que l'eau finisse par les engloutir, les faire sombrer. Il hurle alors, à plein poumons. DE L'EAU ! VITE, IL FAUT SORTIR D'ICI ! Ses mains agrippent les loquets des fenêtres, et il en ouvre autant qu'il le peut, l'air frais claquant contre son visage. Ses traits sont étirés par l'adrénaline et ses propres démons. En se tournant, il interpelle à nouveau les autres membres du groupe, qui se remettent sensiblement d'aplomb. DÉPÊCHEZ-VOUS ! PAR ICI ! L'eau semble grimpe, le niveau se rapprochant de plus en plus de ses chevilles. Mû par un instinct précaire, le brun attrape la première personne qui passe pour la faire grimper au dehors, sur les toits. Il recommence l'opération, faisant sortir le plus de monde possible, avant de grimper lui-même à l'extérieur. Quelques personnes sont encore à l'intérieur, alors il pose sa paume sur le rebord de la fenêtre, tendant son autre main à l'intérieur. ALLEZ, VENEZ ! Ses doigts se tendent, et il peut presque les toucher. Encore un effort, et ils seront peut-être tous libres.



résumey:
 

___

enlight the dark
ignite our spark
I'm losing my mind trying to find the perfect line. I think I'm running out of time. Counting seconds passing by. I don't know when I'll be fine. I'm minutes away from going insane. I need a miracle.
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Laura Kinney


http://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place http://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Groupe 1 : Le palais impérial Tumblr_inline_o9lxe5ZwHc1sr3u1y_250
Groupe 1 : Le palais impérial UNrgqG7
Groupe 1 : Le palais impérial LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Groupe 1 : Le palais impérial Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence : Maitrise : Messages : 1117
DCs : Maria, Casey, Paige et Grace

Mer 14 Fév 2018 - 14:01
It's a mad mad world
Mission III - Groupe 1

Ce fût l’homme qui faisait partie des Rebels qui répondit le premier à son appel. Ce dernier donna son tee-shirt à l’amie de Maggie et Laura le remercia d’un sourire. Ça lui démangeait de lui demander si Albert allait bien, mais elle se doutait que ce n’était pas du tout le moment de faire la causette sur son petit-ami. Alors elle ne dit rien et se tourna vers son amie. "Il va bien?" Il n’avait vraiment pas eu de chance de se matérialiser ici alors qu’il semblait être dans son bain. Elle espérait tout de même pour lui, et tous les autres qui se trouvaient dans cet état, qu’ils se ressaisissent parce que son petit doigt lui disait qu’ils n’étaient pas à l’abri dans ce large couloir. La drôle de sensation de confinement avait fini par disparaître, mais elle avait toujours une drôle de sensation au creux de l’estomac. Elle croisa les bras et se recula jusqu’à toucher les tapisseries accrochées au mur. Elle sentit une drôle de sensation sur le bras et elle sursauta en réprimant un petit cri dans sa gorge. Elle plissa les yeux en fixant l’un des tableaux, c’était comme si l’un des personnages l’avait touché. Elle pouvait même voir une petite marque rouge à l’endroit où elle avait senti le contact. Elle ferma les yeux en se répétant que ce n’était que son imagination. Un autre truc de cette hallucination débile. Elle était en train de devenir cinglée, parce qu’en regardant de plus près, l’un des personnages ressemblaient en tout point à l’une de ses camarades de misère. Son regard alterna entre la Daisy devant elle et celle de la tapisserie à plusieurs reprises. C’était n’importe quoi. "Hé Mags, viens vo..." Mais elle ne put continuer sa phrase. Elle sentit qu’on s’insinuait dans sa tête. Tout son corps de crispa et elle cessa de respirer lorsqu’elle entendit une voix grave et rauque l’interpeller. C’était l’une de ses voix qui donnent des frissons et qui fait frémir de peur. De celle qui glace le sang. Ses pupilles se dilatèrent et elle tomba à genoux en se tordant de douleur. Aucun son n’arrivait à franchir la barrière de ses lèvres. La douleur était féroce. Elle se sentait grugée de l’intérieur. Elle n’avait jamais eu aussi mal, comme si tous ses vaisseaux sanguins menaçaient d’éclater en même temps. Elle n’était plus maîtresse de son corps. Elle ne contrôlait plus rien. Ses griffes sortirent de ses jointures, son nez saignait et sa tête était prête à exploser. Sa bouche ouverte criait en silence. Laura n’avait plus conscience de ce qui se passait autour d’elle. Elle se sentait en perte d’énergie, mais elle devait restée éveillée, même si son corps voulait juste s’éteindre comme moyen de défense. Elle continuait de se battre. Il fallait vaincre cette force inconnue intérieure qui l’immobilisait de douleur et de frayeur.

Au bout de plusieurs minutes qui lui parurent une éternité, la brunette retrouva sa respiration et le vide en elle. La douleur avait disparu, la laissant dans un état misérable. Elle se sentait faible. Elle n’arrivait même pas à remettre ses griffes à leur place et se relever était difficile. Sa tête continuait de tourner et sa vision était brouillée, mais elle arrivait à distinguer les bras qui sortaient des tableaux et qui tentaient d’agripper les malheureux. Chancelante et maladroite, elle s’avança vers sa meilleure amie et donna un coup de griffe dans le vide vers l’un des bras. "Faut partir d’ici. " Sa bouche était pâteuse et sa voix n’avait rien de normale. Elle n’était même pas certaine que c’était elle qui avait parlé. Elle n’attendit pas son amie et s’enfonçant dans le couloir en longeant le mur de pierres dans l’espoir de trouver une sortie. Le froid du matériau faisait du bien, mais les pieds humides qui s’enfonçaient dans l’eau étaient désagréable. Pourtant, le sol était complètement sec. Mais elle n’était plus sûre de rien désormais. Elle savait juste qu’elle devait sortir de là.



Made by Neon Demon


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Groupe 1 : Le palais impérial
we will stand stranger to brother
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» vfa express 1 groupe
» [Topic Unique] PALAIS DES SPORTS 21 décembre 2010
» Groupe 5 a Manage
» Pour vous, quelle est la meilleure groupe C dans la gamme Slot.it actuellement ?
» Expo Disney au Grand Palais

House of M :: VOL. N°I :: Events & Intrigues :: Mission III-
Sauter vers: