AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Groupe 4: L'hôpital abandonné
we will stand stranger to brother
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 28 Jan - 11:27

Terre 7044 -
Les zombies

L'hôpital abandonné


GROUPE 4



★ Albert D. Moon
★ Erica Shaw
★ Casey Hennessy
★ Robbie Reyes
★ James Barnes
★ Alexander Stern
★ Ann Pembroke
★ Lauren Bloodstone
★ Ezra Andrews
★ Anna Marie Darkhölme


La réalité s’écroule autour de vous. Tout ce que vous avez toujours connu, ou pensé connaitre, tombe en lambeau, s’effrite, devient poussière, sous vos yeux effarés. Pourtant la vie suivait son cours le plus normalement du monde. Vous étiez tranquillement chez vous, au café du coin avec un ami, au travail, au ciné, en train de faire du shopping. En train de tout et rien faire, en train de vivre. Mais à la Maison M, enfermée dans sa chambre, l’ainée de filles du Roi est, elle, en pleine crise. Les genoux à terre, elle prend sa tête entre ses mains et hurle de douleur. Elle maintient ce monde depuis trop longtemps. Certes, il lui apporte une protection nécessaire mais elle n’y tient plus. Ses pouvoirs s’égarent autant que son esprit déjà malade. Elle s’époumone, elle n’y arrive plus, son corps brûle, sa tête va exposer. Son sortilège vacille.

C’est une sensation bizarre, particulière et, surtout, indéfinissable que de comprendre que, dans ce monde, le seul point constant n’est autre que soi-même. Parce que c’est bien le cas à ce moment précis, celui où tout se reconstruit en quelque chose de tellement différent. A croire que le reste du monde est malléable à souhait, à croire qu’il n’y a rien d’autre de vrai que soi.

Vous voilà rassemblés dans le hall d’entrée de ce qui était autrefois un hôpital accueillant et chaleureux. Mais ce n’est plus du tout le cas à présent. Tout a été ravagé et saccagé, toutes les portes et fenêtres sont barricadées et verrouillées avec d’énormes chaines métalliques. Une odeur de sang et de pourriture vous montent aux narines. C’est infect! Des trainées de liquide rouge et sec jonchent les murs et les planchers et des débris de toutes sortes se retrouvent au sol. Des trous de balles décorent les murs, Les plafonds ont été détruit, de l’eau coule des conduits et des fils électriques sans courant pendent, des écritures d’avertissements ont été écrites sur certaines portes. Il n’y pas d’électricité et pourtant vous avez l’impression d’être aveuglés par une lumière éclatante artificielle. Des sons inquiétants vous parviennent d’un peu partout, mais il n’y a aucun être vivant à part votre petit groupe. Quelque chose de grave s’est produit, mais impossible de dire quoi ou quand.  


TOUR 1



Bienvenue sur la terre d'un Spider-cochon qui a été transformé en zombie (earth-7044) et qui a infecté une bonne partie de la population. Groupe 4: L'hôpital abandonné 3542309723

Ici les zombies sont partout et il n'y pas beaucoup d'âmes qui vivent (à part vous!). Vous avez été transporté dans un hôpital délabré par une Wanda qui perd définitivement les pédales ! Pour cette mission, on a décidé d’en revenir à l’ancienne façon de faire avec des choix multiples. Le but de vos personnages est de trouver la brèche inter-dimensionnelle qui leur permettra de rentrer à Genosha. Comment ? Bon courage pour le deviner. Groupe 4: L'hôpital abandonné 3542309723

Pour ce premier tour, et vu ce qu’il se passe, on a pensé que commencer avec une simple réaction de vos personnages seraient pas mal.

À dans deux semaines pour le début des choix ! Groupe 4: L'hôpital abandonné 1499035354

Indications de jeu



Comme d’habitude, il y a quelques règles de base à suivre pour l'ensemble de la mission.

  • À moins d'indication contraire, tenez-vous en à ce qui est dit par le MJ. N'essayez pas de le devancer.
  • Le nombre minimum de mots autorisés est de 200 mots.
  • Vous devez obligatoirement mettre des résumés de vos posts à la fin de ceux-ci et mettez en blanc l'option choisie.
  • Vous avez deux semaines entre deux tours pour répondre.
  • Il n'y a pas d'ordre de passage.
  • S'il vous plait, essayer d'inclure tout le monde dans le groupe, il y en a souvent qui se sentent de côté.
  • Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Maria Hill.

Et, pour info, nous considérons la mission comme réussie si vous arrivez à trouver la brèche en moins de 6 tours. Vous ne devez aussi pas manquer plus de un tour de jeu.



house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 28 Jan - 18:36

Groupe 4

It's a mad mad world


Je déteste Jake. Rien que ça. Net, concis. Je déteste Jake. Pour la simple et bonne raison que je me retrouve en mission parce qu’il ne m’a pas laissé le choix et que je dois me la jouer Kronk dans Kuzco en rasant les murs de la ville. J’aime pas ça du tout parce que j’ai tendance à paniquer et faire n’importe quoi quand on me file des responsabilités sur les épaules. J’ai pas particulièrement envie de me faire choper parce que j’ai paniqué, vous voyez ? Mais dans un sens, il a raison. On y passe tous et je dois aussi mettre la main à la pâte. Et puis… ce serait vraiment faire preuve de mauvaise foi de ne pas admettre que je me suis amélioré grâce à lui. (T’as vu, il l’admet et tout.)

Et je déteste Jake quand je me retrouve à passer d’une ville qui craint déjà pour ma sécurité parce que je suis passé ennemi public en rejoignant les Onze à un endroit que je connais pas. En un claquement de doigt. Parce que sinon, c’est pas drôle, pas vrai ? Mon regard s’attarde sur les lieux. C’est moche, c’est délabré et c’est le décor idéal pour un film d’horreur. Fantastique. Je ferme les yeux. A tous les coups, c’est encore une de ces drôles de visions que j’ai des fois. Il me suffit juste de chasser ces images en comptant jusqu’à dix et je serais de retour dans ma réalité qui craint. Un. Deux. C’est vraiment le moment, tiens. Si j’étais pas en train de paniquer au plus profond de moi-même, je serais probablement en train de balancer tout mon répertoire de juron. Trois. Quatre. Vraiment, il fallait que ce soit maintenant ? Alors que je suis exposé ? Cinq, six, sept. Bordel de… Huit, neuf. J’en ai marre. Dix.

Je m’attends à trouver le mur de brique devant lequel j’étais en train d’attendre que la voie soit libre. Au lieu de ça, je suis toujours dans ce qui ressemble à un hall d’entrée. Des fils pendent du plafond et y’a une odeur infecte qui me monte à la gorge. Me dites quand même pas que je suis coincé dans une hallucination… Pas maintenant, quoi. C’est peut-être comme ça que les autres membres des Onze se sont fait chopper. Une crise dans ce genre et hop, c’est très facile pour la Garde de les cueillir. Je capte seulement maintenant que je ne suis pas tout seul. Je reconnais Casey et Ann et mon regard s’agrandit par la surprise en les voyant là. D’accord, là, c’est pas normal. Pas normal du tout. Je m’avance vers eux par réflexe - ben oui, je vais aller voir mes alliés, c’est plus logique - en réprimant mon envie de me mettre en PLS sur le sol et attendre que ça passe. « Alors, première question, où est-ce qu’on est ? Deuxième question, qu’est-ce qu’on fout là ensemble ? Et troisième question… Comment on sort ? » Casey et Ann vont devoir me calmer avant que je me mette à gesticuler dans tous les sens et parler en disant la première connerie qui me passe par la tête. J’observe les autres personnes présentes, au passage. Parce que si on est tous coincés là, ce serait pas trop mal que je me trouve avec des gens qui ne veulent pas ma peau. Et j’en reconnais qu’une seule. Ezra.

«Et merde.»  Là, je sens mon estomac se tordre dans tous les sens. Forcément. La personne qui doit m’en vouloir le plus au monde est là avec moi. J’ose pas le regarder. Je masque mon expression décomposée derrière mes cheveux en me tournant vers Casey. «Y'a le frère de Maggie...» Super. Ezra, la personne qui a manqué de mourir à cause de ma grande gueule est là et j’ai pas l’impression que je peux me permettre de lui demander comment ça va depuis la dernière fois. J’ai oublié un détail ? Ah oui. Depuis l’Alpha House, je partage aussi des visions super cool de son point de vue. Des visions assez semblables aux miennes, sauf que là, c’est Ezra qui se fait gentiment torturer par son père. Paie ta famille. Ça a été facile de deviner que c’était les siennes, je ne connais qu’une Maggie Andrews. J’ai pas osé en parler à Ezra quand on était à l’Alpha House et je suppose que là, ce n’est ni le lieu, ni l’endroit. J’adore cette putain de journée. Mais le pire dans tout ça ? C’est que j’ai comme l’impression qu’Ezra Andrews va être le cadet de mes soucis.
AVENGEDINCHAINS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
Alexander Stern


http://houseofm.forumactif.org/t3431-alexander-stern-sinnamon http://houseofm.forumactif.org/t2627-alexander-stern-sinnamon
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné LE-MEILLEUR-CRIMINEL-2

Groupe 4: L'hôpital abandonné LA-MEILLEURE-BROMANCE
Codename : Sinnamon
Pouvoirs : Création de psychotropes.
Emergence : Maitrise : Messages : 483
DCs : Wade Wilson & Amadeus Cho & Sven Whitman

Lun 29 Jan - 14:52

L’HÔPITAL ABANDONNE
Groupe 4

« Et c’est qui le petit veinard qui va enfin avoir sa soirée pour regarder la nouvelle saison tant attendue ?! » chantonnait gaiement Alexander tout en entrant dans son appartement. Après avoir ôté sa veste et l’avoir balancé sur une chaise, il ajouta, toujours aussi énergique malgré l’heure tardive, « C’est bibi ! ». Sans même prendre la peine de se poser un instant pour réellement marquer la fin de sa journée, le jeune homme s’était rué vers son frigo pour en sortir une bière qu’il ouvrit à l’aide d’une large bague située autour de son pouce et faisant office de décapsuleur. Pratique. Se délectant de quelques gorgées bien méritées, il échappa un râle de plaisir ainsi qu’un rire qui montrait bien l’état d’euphorie dans laquelle il était actuellement pour la simple et unique raison que l’une de ses séries préférées venaient enfin d’avoir une saison entière mise en ligne en streaming.

Un marathon-série ne se faisant bien évidemment pas sans nourriture aux propriétés diététiques douteuses, il ne tarda pas à sortir un sachet de popcorn d’un des placards, le secoua tout en sifflotant et le plaça dans le micro-ondes qu’il lança en pressant quelques touches. Tandis que l’appareil commençait son œuvre, Alexander se retourna pour attraper sa bière…

« Alors, première question, où est-ce qu’on est ? Deuxième question, qu’est-ce qu’on fout là ensemble ? Et troisième question… Comment on sort ? » La voix de l’inconnu le fit sortir de sa transe, lui faisant soudain réaliser le changement qui venait de s’opérer. Bye bye l’appartement cosy qu’il avait mis temps de temps à aménager avec soin, et bonjour le hall d’entrée d’un hôpital glauque qui avait clairement besoin de quelques travaux et d’une équipe de nettoyage. Egal à lui-même, Alexander ne put s’empêcher de parler pour ne rien dire en demandant à la suite de ce jeune homme qui paraît clairement stressé – et pour une bonne raison, il fallait bien l’avouer – : « Et elle est où ma bière ? »

Reniflant à cause de l’odeur atroce qui hantait ses lieux, il ajouta pour lui-même en passant à côté des autres gens présents qu’il ne put s’empêcher de détailler de la tête aux pieds – déformation professionnelle diront certains : « Mon popcorn va cramer l’appart’ putain. »  Chacun ses priorités. Après avoir ôté ces idées inutiles de sa tête, l’homme se mit à observer en détail le lieu dans lequel ils se trouvaient, sans réellement comprendre si tout ceci était réel ou s’il fallait clairement qu’il arrête les drogues récréatives. Et puis c’était qui ces gens ?! Qu’est-ce qu’ils foutaient dans son appar--- ah non c’est vrai, il n’était plus dans son petit chez lui et il fallait bien avouer que l’idée de se retrouver dans un décor de film apocalyptique le laissait perplexe. Et puis cette odeur… cette horrible odeur de … « Mort, ça pue la mort hein. Genre, on est d’accord que ça sent réellement le cadavre et pas juste les chaussettes de mamie Girbette après une rando en pleine canicule, nan ? »

résumé:
 

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Ann Pembroke


http://houseofm.forumactif.org/t1191-ann-pembroke-by-daily-proof-you-shall-me-find-to-be-to-you-both-loving-and-kind http://houseofm.forumactif.org/t1172-the-headless-queen
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné Tumblr_ojsnxyFX1i1vueirco1_400

Codename : The Headless Queen
Pouvoirs : Dôtée d'un pouvoir de régénération lui permettant de guérir de toute blessure, Ann est également immortelle.
Emergence : Maitrise : Messages : 354
DCs : April . Harry . Gemma . Samira . Noah

Mar 30 Jan - 5:40


EARTH-7044
L'hôpital abandonné

La confrontation avec la garde rouge avait trop duré. Il était temps d'y mettre un terme avant qu'il ne soit trop tard pour Ann de s'échapper et retrouver les autres rebelles. Elle ne pouvait pas les laisser tomber, encore moins mener l'agent Shaw à eux. Alors elles s'étaient battues. Toutes deux durement entraînées par le SHIELD et la garde, les coups ne cessaient de s'enchaîner tout comme les techniques d'esquives. La violence était telle qu'Ann avait le visage en sang d'un nez probablement cassé. Alors, lorsqu'elles s'étaient rapprochés du mur, Ann en avait profité. Portant sa main contre le côté droit du visage de la garde, elle avait poussé le visage de cette dernière contre les briques bâtissant l'immeuble. Sachant qu'elle serait sonnée, mais malheureusement pas assez pour perdre conscience, ayant malgré tout réussi à jouer de sa force elle aussi, Ann en avait profité pour prendre la fuite une nouvelle fois, bien décidée à retrouver les rebelles et s'assurer qu'ils allaient tous bien.

Mais alors qu'elle courrait, le décors changea du tout au tout. Des rues de Genosha, Ann s'était retrouvée dans une sorte de hall. Une forte odeur nauséabonde avait atteint ses narines. L'odeur plus le manque de repères, l'ancienne agent du SHIELD avait un instant pensé qu'elle allait rejeter son déjeuner. La garde avait-elle réussi à la capturer? Pourquoi était-elle ici? Hallucinait-elle à cause de ses blessures? Non, ça n'était jamais arrivé avant.

Quand son regard se posa sur Albert et Casey, Ann les rejoignit aussitôt et se mit en position de bouclier devant eux, ayant capté la présence de Shaw parmi eux. Peu importe si son nez pissait toujours le sang, elle empêcherait la garde de s'en prendre à eux.

- Pour répondre à tes trois questions : je n'en ai aucune idée. Mais ce que je sais c'est qu'une garde est parmi nous. dit-elle à Albert en montrant d'un mouvement de tête à ses alliés la garde Shaw.

Ann aurait aimé pouvoir s'inquiéter d'une chose à la fois mais la présence de Shaw et cette étrange situation dans laquelle ils se trouvaient tous n'arrangeaient rien. Elle osait à peine porter son attention sur le décors tant son regard se portait sur son adversaire de combat. Elle devait s'assurer que celle-ci reverrait ses priorités avant de baisser sa garde pour s'occuper du pétrin dans lequel ils se trouvaient tous.

- Oui, une odeur de mort. Et ce n'est pas bon signe. répondit-elle à l'inconnu tout en gardant ses yeux sur ceux de la garde, comme pour lui envoyer un message : ils avaient de plus gros problèmes que la guerre résistance/garde rouge, qu'elle veuille le croire ou non.
(c) DΛNDELION



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clone
Kaine Reilly


http://houseofm.forumactif.org/t3036-kaine-i-m-doing-something-very-very-stupid-don-t-screw-up-my-hero-moment http://houseofm.forumactif.org/t3032-kaine-you-re-about-to-see-h
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné 190803010857210256
Codename : Scarlet Spider. Clone n°1.
Pouvoirs : - Une capacité à adhérer aux surfaces supérieure aux autres Spider-men. Son adhérence est si puissante qu'il peut s'en servir pour déchirer des matières entières, comme si un pan de mur n'était rien d'autre qu'un filet de poussière.
- De cette sur-adhésion, Kaine a adopté une signature assez cruelle. Il peut en effet brûler la peau de ses ennemis de sa paume, ce qu'il fait bien souvent sur leur visage, blessure surnommée sobrement "marque de Kaine". On se demande bien pourquoi, meh.
- L'éternel sens de l'araignée, qui permet de pressentir un danger en approche, ne fait pas exception chez notre clone. Toutefois, là encore il semble amélioré puisque cela dépasse une simple sensation. On pourrait même dire que Kaine est affublé d'un sens limité de précognition. Un sens d'araignée à double tranchant, qui ne prévient pas Kaine d'une attaque de Parker et vice-versa.
- Une habileté à se rendre invisible, camouflage bien pratique quand on veut surprendre ses ennemis. On a la classe ou on ne l'a pas, voyez-vous.
- La force de Kaine est également accrue comparée à celle du Spider-Man original. Capable de soulever approximativement 60 tonnes, la force de Kaine demeure, au bout du compte, indéterminée.
Groupe 4: L'hôpital abandonné Giphy
- Enfin, Kaine n'échappe pas aux tradionnelles capacités des Spider, telles que l'endurance et l'agilité améliorées ainsi qu'une habilité à se régénérer plus rapidement. A la différence de la majorité des Spider, Kaine produit sa propre toile. En même temps, quand on sait qu'il est capable de communiquer, indirectement, avec les araignées également, hein...
- Toutefois, il faut noter deux choses. Premièrement la particularité du costume de Kaine, qui est construit de manière à ralentir la dégénérescence de son corps dont il est victime depuis sa création. Deuxièmement, la forme que prend Kaine, lorsqu'il perd le contrôle de ses émotions. Il ressemble à une araignée, littéralement. Mais entre ça et les épines qui sortent de ses poignets, on se demande ce qui le rend le plus moche.
Emergence : Maitrise : Messages : 515
DCs : Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Aelys Cantela / Avery Burnham / Aidan Bowman / Gwen Stacy / Klaus Caglar / Matthew Denvers / Heather Scarpetta / Isaac Torres / Luke Cage-Jones

Mar 30 Jan - 6:28


Fight the dead
Groupe 4

Fais chier. La main portée sur l’arcade gauche de son visage, Shaw retira ses deux doigts pour constater que du liquide perlait allègrement sur ceux-ci. Le sang coulait, recouvrait une partie de son visage, lui piquait l’oeil. Mais c’était Shaw, et la Garde comptait pas laisser la résistante s’en tirer comme ça. De une, parce qu’elle était loin d’avoir répondu à ses questions intérieures. De deux, parce qu’elle laissait personne s’en tirer, du moins, c’était son mantra. Autant dire que ce n’était pas toujours la réalité, mais vu ce que venait de lui infliger l’agent du SHIELD, il était pas question qu’elle se casse comme ça sans demander son reste. L’arme à la main, avec un léger temps de retard malgré tout, Shaw se releva du mur contre lequel son adversaire lui avait claqué le crâne. Elle tangua, quelques secondes durant, mais s’insurgea mentalement et reparti au pas de course, prête à mettre la main sur Ann. Celle-ci bénéficiait d’une avance considérable sur elle, désormais, mais la petite brune n’avait pas dit son dernier mot.

Poussant un piéton hébété par sa tenue, Shaw vira et tourna dans un coin de rue, persuadée d’y avoir aperçu Pembroke. Elle porta sa main libre à son visage, essuyant du dos de celle-ci le sang qui ne cessait de couler. Agacée par le retournement de situation, elle lâcha une expression hargneuse incompréhensible avant de relever les yeux sur sa cible… et de manquer de se jeter contre un nouveau mur. Freinant des quatre fers, Shaw porta son arme devant elle et tourna prestement des talons, Ann retrouvant sa place dans son champs de vision, en même temps que deux autres résistants. Bordel, on l’avait coincé, elle ?! Mais son regard changea du tout au tout lorsqu’elle découvrit l’endroit dans lequel elle se trouvait, et l’odeur putride qui assaillait ses narines si violemment qu’elle en avait presque des haut-le-cœur. « C’est quoi cette connerie ? » fut sa première vraie parole, alors que son regard s’ancrait à nouveau dans celui de Pembroke. Cette dernière la désignait à ses camarades,et avec son arme tendue, sa tenue rouge et noire, il était clair qu’elle ne passait pas inaperçue, la Garde. Mais il y avait plus à s’inquiéter alors que des échos leur parvenait, comme des râles, quoi que les sons demeuraient difficiles à définir. Malheureusement pour Shaw, elle n’avait pas atterri dans le QG de la Résistance, mais dans un putain de lieu de guerre. Ou quelque chose approchant, vu les trous et le sang présent sur les murs.

Tenant toujours l’arme dirigée vers le petit groupe d’Ann, Shaw recula jusqu’à mettre genou à terre et observer le sol qu’elle foulait. Des débris le peuplait, du sang séché collait à la matière. « Bordel, y a eu un massacre par ici. » Shaw releva la tête, observa les environs. Son regard se porta enfin sur le visage de Reyes, un autre Garde. Pas un qu’elle côtoyait le plus au boulot, mais ça ferait toujours un allié sur qui compter en cas de pépin. Un qui serait capable de se battre, si ça devait en venir aux mains. Un qui n'avait pas lâché la Garde. Un mec comme elle, qui faisait le boulot, point barre. Pas comme les autres, agents du SHIELD distants de la Garde ou simples civils, qui remettaient bien souvent l'existence de la Garde Rouge en question. Reyes était son frère d'arme dans l'histoire, ni plus ni moins. Elle se remit debout et reprit la parole, exaspérée par Pembroke qui lui semblait terriblement inaccessible, et pourtant si proche d’elle. Etrangement, Shaw avait le sentiment que c’était le moment de faire équipe avec elle, et que ça ne serait pas forcément une mauvaise chose, en plus de ça. « Vous comptez continuer à me regarder en chien de faïence comme ça ? On dirait qu'on a d’autres chats à fouetter ici. » La colère se ressentait dans chacun de ses mots claqués, mais Shaw n’avait pas l’intention de jouer la gentille une seule seconde. « Vos culs m’intéresseront quand ils seront en dehors de cet endroit de mort. » Elle parlait beaucoup, Shaw, c’était toujours comme ça avec Ann. Allez savoir pourquoi. « Y a des combattants parmi vous ? A part notre agent déchue, je veux dire. » ironisa t-elle en désignant une nouvelle fois Ann. Et évidemment, en dehors des expérimentés entraînés par et pour le SHIELD. « Le sang est sec, mais les sons qui sonnent à nos oreilles, ce n’est pas bon. Va falloir se préparer au pire. Reyes, t’es avec moi ? » La question du où était-elle ne l’intéressait pas, Shaw. Elle repérait le terrain de guerre, et elle s’armait déjà pour affronter ce qui allait leur tomber dessus.
(c) DΛNDELION


Bruh:
 

___

I am not a hero
For so long, I struggled with the question of whether I was a monster or not. I don't struggle anymore. My name is Kaine and now... Now I know I'm a monster.
Revenir en haut Aller en bas
Humain modifié
Taïs Wheeler


http://houseofm.forumactif.org/t3420-tais-wheeler http://houseofm.forumactif.org/t2850-tais-wheeler
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné Aeqt

Pouvoirs : Communication avec les oiseaux. Depuis qu'elle s'est plus ou moins "vendue" à la science, Taï arrive à communiquer avec les oiseaux. Elle les comprends, peu parler avec eux et se lient facilement avec. Ce sont ses amis, ses confidents. Et ils sont également de formidables alliés ou messager. D'ailleurs, son plus grand ami est un faucon. Il lui arrive de ne pas le voir pendant plusieurs mois mais quand ce dernier est là, ils sont presque inséparable.
Emergence : Maitrise : Messages : 530
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Tao - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 30 Jan - 11:38
 Terre 7044 -
Les zombies  
Groupe 4
••••

Ces derniers temps, ce n'était pas facile pour Lauren. Depuis le festival, Katsu était devenu distante, apeurée, renfermée. Elle refusait tout contact avec elle et la jeune femme ne savait plus vraiment comment s'y prendre pour arranger la situation. Pourtant, elle avait tellement envie de l'aider, de la soutenir dans cette épreuve. Elle l'aimait, si fortement et elle ne voulait en aucun cas la perdre, encore moins l'abandonner. Elle connaissait les raisons. Elle avait entendu parler de ce qui s'était passé avec les gardes. Elle avait su pour les pouvoirs de sa belle asiatique.

Es-ce qu'elle avait prit peur pour autant? Non. Que sa chérie soit une émergée, une mutante ou n'importe quoi d'autre, elle s'en fichait complètement. Son amour pour elle était si fort, si intense qu'elle avait bien l'intention de l'aider, quoi qu'il  arrive. Elle voulait sauver son couple. Leur couple. Et elle comptait lui faire comprendre que pouvoirs ou non, elle ne la fuirait pas. Jamais. Bien au contraire.

C'est pourquoi, Lauren lui avait proposé ce jour-là de sortir ensemble. De passer du temps rien que toutes les deux, pour se retrouver et surtout, s'aimer loin des problèmes qu'elles pouvaient rencontrer en ce moment. Elle l'avait supplier du regard. Elle lui avait sourit, parler doucement et quand Katsu avait accepté, en la prenant dans ses bras, elle s'était blottit contre elle, tendrement, en lui disant qu'elle n'avait même pas à s'excuser.

Tout aurait du être parfait si une sensation étrange, particulière, soudaine ne les avait pas englobé l'une et l'autre alors qu'elle marchait main dans la main dans la rue. C'était étrange, indéfinissable, flippant aussi tandis que le paysage autour changea pour laisser place à un hall d'entrée, aussi glauque que puant.

Interloquée, le cœur battant à tout rompre, la jeune interne regarda autour d'elle, cherchant Katsu sans la trouver.
- Katsu? Katsu !?

Pas de réponse. De plus en plus inquiète, Lauren se mordit la lèvre et l'appela de plus belle, sans plus de résultat. Ok. Là, c'était vraiment flippant. Plus elle regardait cet endroit, plus elle ressentait un sentiment de profond malaise. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises, cherchant alors à se calmer tandis qu'elle essayait tout en même temps de trouver un sens logique.
- Ok Lauren. Reste calme... Surtout, on ne panique pas. On respire et on ne panique surtout pas.

En vérité, elle n'en menait pas large. Elle n'avait aucune idée où était Katsu et elle s'inquiétait vraiment pour elle. Puis cet endroit.... la jeune interne déglutit, ses yeux se posant sur les trainées rouges qui jonchaient les murs et les planchers. Des voix la ramenèrent soudain à la réalité. Elle réalisa qu'elle n'était pas seule et observa tour à tour les personnes qui se trouvaient désormais avec elle, en ce même lieu.  

Neuf inconnus. Le même regard interloqué sur leurs visages. Les mêmes questions qui se posent. Un jeune homme qui va vers un autre pour demander haut et fort ce qu'ils se demandaient tous tout bas.  Un autre qui jura, pesta comme un chartier sur le popcorn qui allait brûler son appart tandis que deux autres femmes prenaient la parole.
- Euh... une interne en médecine ça compte? murmura Lauren dans un sourire timide alors que l'une demandait s'il y avait des combattants parmi eux.

Bon d'accord. C'était hors contexte mais c'était tout ce qu'elle avait trouvé à dire. Sur le coup de la panique surement. D'ailleurs, en tournant la tête, elle remarqua que l'autre femme saignait du nez et tout naturellement, elle se dirigea vers elle, lui proposant gentiment un mouchoir propre qu'elle avait trouvé dans les poches de son jean.
- Tenez.

••••

by Wiise


Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 30 Jan - 18:30

Mission III - It's a mad mad world
ft. tout plein de gens

Se glissant sous sa voiture, une lampe torche coincée entre les dents pour mieux voir ce qu'il faisait, Robbie attrapa une des pinces rangée dans sa ceinture à outils, avant de resserrer un peu le l'arrivée du circuit de freinage de sa voiture. Franchement, il adorait cette voiture, mais qu'est-ce qu'elle pouvait lui demander comme boulot. Il y avait toujours un truc à changer ou à remettre en place dessus. Enfin ça ne le dérangeait pas plus que ça, vu que la mécanique avait toujours été sa passion. Et accessoirement sa came. Il y en avait qui se droguaient, lui il préférait passer son temps à mettre les mains dans le cambouis et à réparer des bagnoles pour qu'elles puissent rouler droit une fois de plus. En plus, ça avait l'avantage de le maintenir toujours occupé, et de ne pas avoir à trop fréquenter les autres membres de la Garde. Non pas qu'il n'aimait pas ses collègues, mais avec tous ceux qui étaient partis... bah franchement, la grande majorité de ceux qui étaient encore là n'étaient pas forcément les plus équilibrés du lot. Bon après ils n'étaient pas tous des espèces de grosses brutes sadiques qui prenaient plaisir à martyriser de pauvres innocents. Il pensait notamment à Carol, qui appréciait autant que lui la façon dont les choses se déroulaient. Mais pourtant ils restaient là, pour des raisons qui pouvaient diverger mais qui les poussaient quand même à rester alors qu'ils auraient pu avoir envie de foutre le camp d'ici pour aller bosser n'importe où ailleurs.
Sortant de sous sa voiture, Robbie se releva avant d'ouvrir le capot de Lucy. Il fallait encore qu'il fourre son nez dans le moteur de la belle demoiselle, parce qu'il avait remarqué qu'elle avait tendance à être un peu molle quand il changeait de vitesse. Ça n'avait pas l'air trop grave, mais il préférait jeter un coup d’œil, histoire d'être certain qu'il n'aurait pas à racheter de nouvelles pièces ou pire. Parce que c'était loin d'être simple de trouver des pièces d'origines pour une vieille voiture comme la sienne, et elles avaient souvent tendance à coûter bonbon. Poussant un léger grognement, le jeune homme se retourna pour aller jusqu'à son établi, histoire de prendre quelques outils en plus. Mais alors qu'il allait fourrer à nouveau son nez dans le moteur de sa voiture, il réalisa qu'il ne se trouvait plus vraiment dans le garage de la Garde. En fait, il ne se trouvait plus du tout au QG. Sauf si le QG s'était soudain transformé en décor de film d'horreur, vu que les murs, le sol et le plafond de l'endroit étaient constellés de tâches de sang « Madre de Dios, c'est quoi cette blague? » Sérieusement, cet endroit avait l'air d'avoir connu un foutu massacre. Et... merde, ça puait carrément la mort.
Visiblement, il n'était pas le seul à être totalement perdu ou incapable de dire ce qu'il se passait, vu qu'ils étaient tout un groupe dans le couloir. Et il ne mit pas longtemps à repérer le petit groupe de la Résistance. En même temps, la tronche de ces gars était placardée partout, et ils avaient eu le droit à un très long topo dessus, pour leur dire à quel point ils étaient dangereux et qu'ils devaient à tout prix les capturer. Mais franchement, ça n'était guère sa priorité du moment d'essayer de leur mettre la main dessus. Le Garde fut tiré de ses pensées lorsqu'il entendit son nom. Se tournant dans la direction de la voix, il vit qu'il n'était pas le seul Garde ici. Shaw qu'elle s’appelait si ses souvenirs étaient bons. Il ne la connaissait pas des masses, mais il savait qu'elle était probablement celle qui avait le plus de chance de les garder tous en vie. S'approchant d'elle, il la prit un peu à l'écart, avant de souffler « Je veux bien aider, mais... t'aurais pas une arme en rab? La mienne est restée sur mon établi dans le garage du QG. Faut dire que je pensais pas en avoir besoin en bricolant Lucy. Et je sais pas si je vais t'être d'une grande utilité avec ça. » Il désigna du menton la clé à molette qu'il tenait à la main. C'était pas vraiment la meilleure des armes, surtout qu'ils ne savaient pas du tout ce qui était responsable du des traces du carnage qu'ils avaient sous les yeux. Se tournant vers le reste de leur petit groupe, il essaya de lancer avec une voix qui se voulait à la fois ferme mais rassurante « Je sais pas vous, mais je crois qu'on ferait bien de trouver le moyen de sortir de cet endroit, et le plus vite serait le mieux. Si la... chose responsable de tout ça est encore dans le coin, j'ai pas envie d'être son quatre heure. » Non franchement, se faire déchiqueter par il ne savait franchement pas quoi, c'était tout sauf au programme de sa journée. Alors si il pouvait réussir à foutre le camp d'ici vite fait, ça serait tout bénef.
by black arrow


Résumémé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Casey Hennessy


http://houseofm.forumactif.org/t141-casey-can-you-see-the-sky-turn-red http://houseofm.forumactif.org/t66-casey-i-ll-set-the-world-on-f
More about you :
Groupe 4: L'hôpital abandonné Uofq
Groupe 4: L'hôpital abandonné KjJvKJx
Codename : Blaze
Pouvoirs : Il est pyrokinésiste. Il est donc capable de manipuler le feu. Toutefois, il est incapable de le créer. Il est insensible aux flammes et à la chaleur.
Emergence : Maitrise : Messages : 895
DCs : Maria, Laura, Paige et Grace

Mer 31 Jan - 16:14
It's a mad mad world
Mission III - Groupe 4

Bong. Bong. Bong. Couché sur son petit lit de camp pas très confortable, Casey faisait rebondir une balle de tennis sur le mur de ce qui leur servait de chambre. À chaque rebondissement, toute leur cabane faite en carton tremblait et il pouvait entendre Ororo râler et lui demander d’arrêter, mais il n’écoutait pas. Il s’emmerdait. Max était il ne savait où, Albert était de mission et il avait terminé ses tâches de la journée. Depuis que trois des leurs avaient été capturés par la garde rouge, leurs règles avaient été resserrées. Les plus vieux avaient décidé qu’il fallait dorénavant éviter de trainer inutilement dans la foret et que le plus possible être toujours deux lors des déplacements. Il avait adhéré à ses nouvelles règles et il les comprenait, mais là maintenant, il aurait bien voulu aller se promener et prendre l’air un peu. Ça devenait étouffant de rester ici. Bong. Bong.

Le troisième Bong n’arriva jamais. Le mur devant lui avait disparu et la balle vola plusieurs mètres plus loin, alors que lui était couché au sol dans les débris. Il se releva aussitôt, paniqué. Il regarda autour de lui, les yeux écarquillés. "Mais qu’est-ce que…" Ça n’avait absolument rien à voir avec la maison miteuse de la jungle, c’était pire. Ça puait, c’était ravagé, humide, froid et il avait l’impression d’être aveuglé par une lumière forte alors que c’était plutôt sombre dans cet endroit bizarre. Il cligna plusieurs fois des yeux comme pour s’assurer qu’il ne rêvait pas ou que ce décor lugubre n’allait pas disparaître. Il prit finalement conscience qu’il n’était pas seul. Ils étaient une dizaine à se demander ce qu’ils fichaient là. Dans le lot, il reconnut Albert et Ann. Instinctivement, il se dirigea vers eux sans quitter les autres du regard. Il ne savait pas s’ils étaient encore à Génosha, mais il restait un résistant recherché par les autorités et détesté de la population. Sans parler des deux gardes présents parmi eux qui n’augurait rien de bon. Il avait aussitôt ressenti une haine immense en apercevant l’uniforme rouge et noir. Tout son corps s’était crispé et sa main s’était immédiatement faufilée dans la poche de sa veste pour toucher son Zippo. Leur chef se plaça devant eux tel un bouclier et cela fini de plus le rassurer. "J’en ai aucune idée, Al. Encore un truc débile qui se passe juste sur Génosha, j’imagine." Il aurait pu être plus surpris de ce changement de décor soudain et inquiétant, mais il avait vu tellement de choses en si peu de temps qu’il était juste blasé.

La femme garde prit alors la parole et franchement, il y croyait que dalle à ses mots. D’accord, elle avait d’autres chats à fouetter, ils en avaient tous, mais le jeune garçon ne lui faisait pas du tout confiance et il allait tout faire pour que son cul reste loin d’eux. Il souffla et s’avança sans s’en rendre compte vers la femme lorsqu’elle envoya une pique à Ann, mais elle avait raison sur les sons qui parvenaient à leurs oreilles, ce n’était pas bon du tout. Leur groupe semblait plutôt en mesure de se défendre, même s’il y avait une jeune femme qui semblait aussi douce que la soie. Son instinct protecteur lui dit de garder un œil sur elle. Certes, il n’était pas le meilleur combattant, il était toujours en formation, mais il avait une certaine maitrise de son don qui pouvait être bien utile. Le second garde leur suggéra de trouver un moyen de sortir de là au plus vite et le brun acquiesça de la tête, bien malgré lui. C’était la chose la plus logique à faire. Restez là et attendre le messie ne les aiderait sûrement pas.


Made by Neon Demon


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 3 Fév - 18:28
It's a mad mad world
Mission 3

Il ne connaissait pas du tout cette association et, quand il arrive dans leurs locaux, il a un vrai coup de cœur. A la base, il vient juste pour adopter un chien et plutôt que d’aller à l’animalerie, il a décidé d’en adopter un dans ce genre d’endroits, où on récupère des chiens qui ont eu la vie pas facile. Il trouve que c’est une bonne action puis quelque part, vu son passé, il peut s’identifier à ce genre de parcours. Bon, lui n’est pas un chien mais il a eu une vie difficile et lui aussi est passé par l’orphelinat, et même si il n’a jamais trouvé de nouvelle famille, il a eu finalement une vie meilleure. C’est un peu ce qu’il veut faire en se trouvant un compagnon à quatre pattes pour égayer un peu ses journées moroses. Ca fait quelques temps qu’il y pense et après une rapide recherche sur internet, il a fini ici. L’association semble disposer de peu de moyens mais est remplie de petits jeunes qui s’occupent des tous les animaux du refuge avec motivation et dynamisme le tout dans une bonne humeur contagieuse. Il ne lui en faut pas plus pour leur faire un don à plusieurs zéro et se note de le faire en repartant. L’un des bénévoles l’accueille avec le sourire et l’amène vers le chenil pour lui présenter tous les chiens présents. Y’a « Max », « Spencer », « Casey » (megaaaaouuuuut) et vient le tour de « Doc » un croisé labrador tout noir. Dès qu’il en entend le prénom, il y voit un signe. Ezra l’aime bien, il a l’air joyeux et un peu foufou. Le chien lui saute dessus et Ezra affiche un sourire. Il est parfait.

Une chance que le chien l’ai lâché avant que tout ca ne se passe. Par ca, je veux dire le truc, le machin, la chose qui fait que tout autour de lui semble comme fondre, se distordre, s’effacer. Il ne saurait même pas décrire ça en fait. Ezra regarde tout autour de lui, affolé et il ne pas exactement quand tout reprend peu à peu ses contours, ses couleurs et ses textures, tous différents des précédents. Il est à nouveau sur un vrai sol en dur mais il préférait quand même de loin le chenil, parce que là, c’est carrément flippant. D’ailleurs il flippe instantanément en voyant l’énorme trace de sang à ses pieds, et c’est pas mieux lorsqu’il regarde plus haut. Les murs sont repeints d’impacts de balles… Ouais, il flippe, carrément et ca se voit. Cela s’ajoute à l’incompréhension parce que baaaah tout à changer autour de lui. « What the fuuuck ? ». Il dit ca en un murmure parce que, de toutes façons, il ne pense pas que les réponses lui tomberont du ciel. Son incompréhension grandit encore quand il lève les yeux vers le plafond. Il n’y a pas de lumière est pourtant, c’est éclairé comme si c’était le cas. Mon dieu, y’a vraiment plus rien qui a de sens.

Il reporte son attention sur les gens autour de lui et reconnait notamment Albert et Casey, qu’il a connu à l’Alpha House. Tous deux s’étaient lié d’amitié avec Maggie ce qui fait qu’il leur a parlé de nombreuses fois. Il se sent bizarrement proche d’Albert (surement parce qu’il voit des trucs chelouuuu le concernant mais j’ai pas la place de plus en parler ici han) même si celui-ci n’est clairement pas à l’aise. Ezra ne sait pas trop s’il est comme ca en général ou juste avec lui. Il faut dire qu’il a reçu une balle juste parce que le jeune homme avait un peu trop parlé… C’est vrai que ca peut rendre mal à l’aise en y réfléchissant bien. Bref, Ils sont des petits jeunes bien et qui n’ont vraiment pas de chance. Ils font partie des onze après tout et ça c’est la poisse. Puis ils ont encore moins de chance parce qu’il semble y avoir deux gardes rouge parmi eux. L’une est d’ailleurs ultra virulente et les braque de son armes ce à quoi Ezra ne s’attendait pas le moins du monde. « Wowowooow, hé on se calme. » Va savoir pourquoi, c’est lui qui lève les bras. Ezra, qui n’a jamais caché sa sympathie envers les émergés (daaah son besto et sa sœur en sont quoi), alors il n’hésite pas à dire, alors qu’elle s’emballe un peu toute seule. « Je crois pas qu’on soit dans votre juridiction de toutes façons. » Elle poursuit sans le calculer (et c’est surement tant mieux d’ailleurs) et parle avec son collègue qui a l’air un poil moins haineux. Celui-ci leur dit qu’ils feraient mieux de partir et Ezra ne peut qu’approuver, n’importe qui ne pourrait qu’approuver d’ailleurs parce qu’il ne faut pas être Einstein pour en arriver à cette conclusion. Qui aimerait poireauter ici quoi ? Bref, il hoche de la tête en silence. Ouais, ils sont bien dans la merde là quand même.


Made by Neon Demon



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 4 Fév - 14:40


L'hôpital AbandonnéGroupe 4 Les choses étaient plutôt tendues en ce moment. Et tendu était un euphémisme par rapport à ce qu’il se passait dans la vie de James depuis quelques semaines. Plaquer le SHIELD pour aller chez l’ennemi n’était pas quelque chose que le soldat avait fait de plus intelligent dans sa vie. Enfin, c’était la chose la plus logique qu’il avait faite en plusieurs mois donc on ne pouvait pas dire que ce n’était pas totalement dénué d’intelligence. Mais bon, se retrouver avec le SHIELD sur le dos parce qu’on a déserté… Vraiment pas intelligent du tout. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’avait pas remis les pieds dans son appartement, qu’il n’avait pas fréquenté les endroits qu’il avait l’habitude de fréquenter et qu’il n’avait contacter personne de son entourage. Puis de toute façon, HYDRA lui collait tellement aux fesses pour savoir s’il était un agent infiltré qu’il n’aurait pas pu faire tout ça sans se retrouver attaché sur une chaise pour répondre gentiment à des questions… Il ne voulait clairement pas prendre la place d’Anna qu’il avait croisé il y a quelques temps dans une position plus que fâcheuse. Franchement, l’espace d’un instant, il s’était senti mal pour elle parce que se retrouver en face de Teddy n’était pas quelque chose qu’il aurait souhaité mais le sentiment était vite passé. Allez savoir pourquoi mais il avait véritablement l’impression d’appartenir à HYDRA depuis plus longtemps qu’il était là. Impression qui était quand même tenace aux vues de ce qu’il avait entraperçu de l’organisation.

Ces impressions s’étaient perdues dans la sensation d’être happé par quelque chose ou quelqu’un alors qu’il se trouvait seule dans la chambre qu’on lui avait filé quand il était arrivé. Ce n’était pas la sensation la plus bizarre et il mit quelques secondes à retrouver ses esprits alors que la terre semblait tangué dangereusement. Lorsqu’il prit conscience qu’il n’était plus entre les murs de la cabine, Bucky examina les lieux et il ne mit pas longtemps avant de sentir l’odeur qui émanait des murs délabrés. Et il ne mit pas longtemps avant de remarquer le groupe qui s’était formé. Il ne reconnut pas grand monde, à part peut-être Ann qu’il avait croisé plusieurs fois au SHIELD avant qu’elle ne le quitte aussi précipitamment que lui. Par précaution, Bucky posa la main sur l’arme qu’il avait à la cuisse et retira le cran de sécurité par précaution. Apparemment, le sujet de conversation principal était la rivalité entre les membres de la garde (oh joie, toujours impliqués dans les merdes qui lui arrivaient…) et les membres de la résistance. Du moins, c’est ce qu’il pensait avoir compris. Puis son regard se porta sur la dernière personne du groupe et son coeur manqua un battement. Parce que forcément…. Forcément le karma était une pute et que forcément, Anna se trouvait dans la même merde que lui.  Et Bucky avait une petite idée sur la manière dont allait réagir la jeune femme quand elle allait le reconnaître. Ce qui ne semblait pas s’être produit pour l’instant et qui rassura Bucky une demie seconde avant qu’il ne se concentre de nouveau sur ce qu’il se passait pour le groupe.

- Ça me tue d’être d’accord avec un garde, mais c’est le cas. Hors de question que je croupisse ici pendant que tout le monde se méfie de tout le monde. Alors soit vous bougez vos culs dans la direction opposée à ce que l’on vient d’entendre, soit j’pars sans vous. Et vu ce qu’il y a un nombre limité d’armes dans le périmètre, j’vous conseille de choisir vite, lâcha-t-il d’assez mauvaise humeur alors qu’il faisait quelques pas dans le sens inverses de ce qu’ils venaient tous d’entendre.

Franchement, c’était quoi cette situation de merde encore ?” pensa Bucky alors qu’il ne faisait plus attention aux personnes présentes mais au lieu dans lequel il se trouvait. Et ce n’était pas vraiment rassurant surtout qu’un nouveau bruit se fit entendre et bien plus rapproché que le dernier.
© YOU_COMPLETE_MESS

Résumé : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
Groupe 4: L'hôpital abandonné LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence : Maitrise : Messages : 435
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Dim 4 Fév - 15:19




L'hôpital abandonné

Groupe4    



Tu n’étais pas allé avec Kurt, tu avais besoin de temps, d’espace, besoin de pouvoir oublier ce qui s’était passer. De cette trahison que tu ressentais envers Bucky, de cette rancœur envers Teddy, même si la personne à qui tu en voulais le plus était Bucky, lui qui était censé être ton agent de liaison, celui en qui normalement, tu aurais dû avoir le plus confiance dans cette mission. Tu étais resté à l’hôpital pendant des semaines le temps de te reposer, que tes blessures te fasse moins mal. Mais encore maintenant, tu sens encore les meurtrissures des blessure qu’ils t’on infliger, parfois en fermant les yeux, tu peux revoir tout ce qui s’est passé. Alors tu te réveilles, d’un coup et n’arrives plus vraiment à fermer l’œil, tu te retournais alors dans ton lit, avais vu Kurt monter la garde ce qui te faisais sourire. Puis tu voyais Zhoey, ce qui te réconfortait qui elles aussi restait à ton chevet quand elle n’était rentrée chez elle que pour prendre des vêtements ou encore son ordinateur pour travailler dans ta chambre. Bien sûr Raven était venue te voir elle aussi, elle avait vérifié que ton médecin n’avait pas faire de bêtise que sa soit dans la posologie de ton traitement ou encore dans son diagnostic. Cela ne t’avait guère étonnes, et même tu appréciais ce moment. Cela faisait longtemps que tu n’avais pu être en leur présence alors, même si le mal te rongeait, tu ne pouvais t’empêcher d’apprécier ses moments passé avec eux. Tu avais même taquiné ta mère au sujet de ce Gavin en lui disant « Alors c’est notre nouveau papa ? »

Mais aujourd’hui, tu te promenais avec Zhoey, reprenait tes marques dans une vie hors d’hydra. Tu marchais en silence, faut dire que pour le moment, tu n’avais pas vraiment envie de parler. Ce moment en sa compagnie te suffisait tout simplement. Les choses n’étaient plus vraiment comme à votre début, tu le sais, mais il te faut juste du temps pour que tu puisses retrouver un peu de celle qui tu étais avant. Et ta belle te laissait ce temps, elle ne voulait pas t’étouffer et tu appréciais cette attention. D’ailleurs, tu lui souris même si cela te fait encore mal. Tu sens sa main se glisser dans la tienne, sens cette douce caresse sur ta peau qui te faire du bien, tu la serres doucement. Tu aimes être avec elle et tu ne voudrais pas être avec une autre. Vous vous stoppiez, tu viens te mettre devant elle, posant a main sur sa joue.

Mais en un instant, alors que tu allais lui dire quelques mots, Zhoey disparue, ne sentait plus la main de Zhoey dans la tienne et la campagne qui te faisais fasse avait soudainement pris l’allure d’un hôpital. Tu regardes autour de toi l’endroit était lugubre, sale une odeur pestilentielle. Du sang sur les murs, sur le sol, le conduite d’eau pétée. Il y avait tout pour faire un film d’horreur dans cet endroit et ce n’étaient pas les bruits que tu pouvais entendre qui te disais le contraire. « C’est quoi ce bordel » Tu entends des voix un personne qui se demande ou on est. Un autre qui fait une blague à laquelle tu aurais bien ri si tu n’étais pas préoccupé par cet endroit. Un autre qui parle de garde parmi vous, tu tournes la tête et reconnaît un ancien membre du Shield, disant que l’odeur de la mort n’était pas bon signe. Tu vois Robbie, tu soupire en te disant qu’il manquait plus que ça. Le garde ne devait sûrement ne pas te porter dans son cœur vu que tu as largue sa meilleure amie. Tu repères Lauren que tu connais de l’hôpital. Tu écoutes d’une oreille, car tu cherches déjà quelques choses pour te défendre, car cet endroit ne t’inspira pas confiance…. Bizarrement. Tu prends une barre de fer qui était là. Elle ne semble pas très solide, c’est un de ses trucs auquel on accroche le perf quand les malades se balade dans le bâtiments. Tu en trouve deux autres quand tu entends la voix de Bucky. Alors tu te retournes, serre un peu plus la barre, serre des dents et une envie irrépressible de lui en foutre une fait son apparition. Tu te retiens tant bien que mal, prenant les deux barres et tu la donne à Lauren sans dire un mot à Bucky« Prends ça. Et reste près de moi ou de ceux-là.»Tu montres Shaw, Robbies car tu sais qu’ils font partie de la garde et Ann, parce que tu sais qu’elle faisait partie du shield. Bucky tu n’avais nullement confiance en lui, ou plutôt n’avait plus confiance. Et la seconde barre au dexieme civiles.  Puis continue « On bouge, je n’ai pas très envie de rester dans le coin.» Tu commences à bouger sans attendre les autres. Tu veux retrouver Zhoey et tu espères qu’elle ne soit pas dans cet endroit, tu es inquiète pour elle.
.


 

 
Shacka House Of (M)




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 11 Fév - 19:04

Terre 7044 -
Les zombies

L'hôpital abandonné


Il semble y avoir beaucoup de tensions dans votre petit groupe. Pourtant, il y a un problème bien plus grave qui rôde entre ces murs. Il est temps de mettre vos différends de côté pour trouver une façon de retourner à Génosha. Chacun de vous aura un rôle important pour la suite et vous devez faire équipe pour réussir votre mission. Vous ne voulez pas tomber nez à nez avec la Chose responsable de la destruction de l'hôpital. Vous êtes curieux de savoir ce qui s'est passé, mais l'idée de quitter cet endroit est aussi très alléchante. Entre les craques des planches de bois qui recouvrent les portes et fenêtres extérieures, vous pouvez y apercevoir des rayons de soleil éclatants et même entendre le bruit des oiseaux qui chantent. Ça semble beaucoup moins étouffant et inquiétant au dehors. Vous ressentez un petit frisson qui fait dresser tous les poils de votre peau. Il est maintenant le temps de bouger, car restez planté là ne vous aidera pas à sortir de là, sain et sauf.


TOUR 2



CHOIX



-Option 2.1 :  Vous tentez d’ouvrir toutes les portes et fenêtres extérieures pour sortir de là avec tous les moyens du bord.

(Prendre note qu’il y a quelques meubles et autre objets pouvant être utiles, mais aucune arme ou outil.)

-Option 2.2 :  Vous explorez une salle adjacente qui se trouve dans le même état que le reste de l’hôpital, excepté qu’une forte odeur nauséabonde vous prend directement au nez.

-Option 2.3 : Vous fouillez l'ancien secrétariat pour tenter de découvrir ce qui a pu se passer ici. Les classeurs et les tiroirs du bureau sont remplis de papier qui peuvent vous éclairez. Certains sont déchiquetés, jaunis, ensanglantés ou illisibles.




À dans deux semaines pour le troisième tour!

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Hybride
Alexander Stern


http://houseofm.forumactif.org/t3431-alexander-stern-sinnamon http://houseofm.forumactif.org/t2627-alexander-stern-sinnamon
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné LE-MEILLEUR-CRIMINEL-2

Groupe 4: L'hôpital abandonné LA-MEILLEURE-BROMANCE
Codename : Sinnamon
Pouvoirs : Création de psychotropes.
Emergence : Maitrise : Messages : 483
DCs : Wade Wilson & Amadeus Cho & Sven Whitman

Sam 17 Fév - 8:46

L’HÔPITAL ABANDONNE
Groupe 4

Difficile d’occulter le fait que certains membres de ce groupe se connaissaient déjà très bien. Et, comme bien souvent, se connaître ne voulait pas nécessairement dire que l’on s’appréciait. La tension dans l’air était palpable, presque autant que cette odeur nauséabonde qui lui rappelait celle de cadavres de souris que l’on pouvait retrouver parfois derrière un meuble. Ouais, ça ne sentait pas bon. Littéralement comme au sens figuré. Observant en silence l’échange de mots doux entre ces étrangers, Alexander tenta d’ancrer dans son esprit un maximum de détails pour en apprendre plus sur qui ils pouvaient être. La situation n’étant déjà des meilleures, autant savoir si on pouvait compter sur eux.

Des gardes. Noté. Des gens qui aiment pas la garde du tout. Noté. Une minette qui aime jouer les infirmières. Noté et faudra pas oublier de lui demander son numéro pour jouer au docteur plus tard. Des armes… ah bah oui, okay.

« Vu l’odeur, on va plus avoir besoin d’un bon coup de Febreze que de flingues. Moi j’dis ça… » commenta-t-il en marchant calmement dans la pièce, pas vraiment concerné par la tension environnante, « C’est pas comme si on allait buter des gens déjà morts. » rajouta-t-il avant de rire doucement sans se douter du sens de ses mots en cet instant.

Ce hall d’entrée avait été saccagé par quelque chose, peut-être une émeute ayant mené à des décès après tout. Et cette odeur infecte qui semblait venir des quatre coins du bâtiment, une véritable infection ! Il n’en fallait cependant pas plus pour piquer la curiosité d’Alexander qui se dirigea nonchalamment vers le bureau de la secrétaire qui avait visiblement délaissé son poste. « Ou alors elle est partie faire une longue pause-café. » marmonna-t-il pour lui-même tout en essayant de trouver quelque chose d’intéressant. Trouver le nom de l’hôpital et donc sa localisation ne serait déjà pas une mauvaise chose, ainsi il commença par chercher des documents officiels où il trouverait logiquement les informations en en-tête. Allez, c’est comme quand t’as du trouver la clé USB du boss dans son foutoir la dernière fois. songea-t-il avant de lever la tête pour capter le regard de quelqu’un et de proposer « Si quelqu’un voudrait bien m’aider à trier un peu ces trucs… je sais que je serai sexy en jupe et tout, mais non je ne suis pas secrétaire. Mais peut-être que vous préférez vous engueuler les uns les autres avant. » proposa-t-il malicieusement non sans oublier de leur adresser un sourire insolent tel un enfant face à ses parents.

Ouais, Alexander avait beau être efficace quand il s’y mettait, cela ne l’empêchait pas de toujours mettre son grain de sel dans les affaires qui ne le concernaient pas du tout. Mais, après tout, ils étaient actuellement tous dans la même galère et le jeune homme n’avait peut-être pas tort : il y avait un temps pour les engueulades et un autre pour rester en vie… et retrouver Netflix.

résumé:
 

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Clone
Kaine Reilly


http://houseofm.forumactif.org/t3036-kaine-i-m-doing-something-very-very-stupid-don-t-screw-up-my-hero-moment http://houseofm.forumactif.org/t3032-kaine-you-re-about-to-see-h
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné 190803010857210256
Codename : Scarlet Spider. Clone n°1.
Pouvoirs : - Une capacité à adhérer aux surfaces supérieure aux autres Spider-men. Son adhérence est si puissante qu'il peut s'en servir pour déchirer des matières entières, comme si un pan de mur n'était rien d'autre qu'un filet de poussière.
- De cette sur-adhésion, Kaine a adopté une signature assez cruelle. Il peut en effet brûler la peau de ses ennemis de sa paume, ce qu'il fait bien souvent sur leur visage, blessure surnommée sobrement "marque de Kaine". On se demande bien pourquoi, meh.
- L'éternel sens de l'araignée, qui permet de pressentir un danger en approche, ne fait pas exception chez notre clone. Toutefois, là encore il semble amélioré puisque cela dépasse une simple sensation. On pourrait même dire que Kaine est affublé d'un sens limité de précognition. Un sens d'araignée à double tranchant, qui ne prévient pas Kaine d'une attaque de Parker et vice-versa.
- Une habileté à se rendre invisible, camouflage bien pratique quand on veut surprendre ses ennemis. On a la classe ou on ne l'a pas, voyez-vous.
- La force de Kaine est également accrue comparée à celle du Spider-Man original. Capable de soulever approximativement 60 tonnes, la force de Kaine demeure, au bout du compte, indéterminée.
Groupe 4: L'hôpital abandonné Giphy
- Enfin, Kaine n'échappe pas aux tradionnelles capacités des Spider, telles que l'endurance et l'agilité améliorées ainsi qu'une habilité à se régénérer plus rapidement. A la différence de la majorité des Spider, Kaine produit sa propre toile. En même temps, quand on sait qu'il est capable de communiquer, indirectement, avec les araignées également, hein...
- Toutefois, il faut noter deux choses. Premièrement la particularité du costume de Kaine, qui est construit de manière à ralentir la dégénérescence de son corps dont il est victime depuis sa création. Deuxièmement, la forme que prend Kaine, lorsqu'il perd le contrôle de ses émotions. Il ressemble à une araignée, littéralement. Mais entre ça et les épines qui sortent de ses poignets, on se demande ce qui le rend le plus moche.
Emergence : Maitrise : Messages : 515
DCs : Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Aelys Cantela / Avery Burnham / Aidan Bowman / Gwen Stacy / Klaus Caglar / Matthew Denvers / Heather Scarpetta / Isaac Torres / Luke Cage-Jones

Sam 17 Fév - 23:56


Fight the dead
Groupe 4

C'était un putain de bordel sans nom. Un de ceux qui foutait Shaw en rogne, encore plus que d'habitude. Les gens qui lui répondaient ou prenaient la parole à sa suite lui firent lever les yeux au ciel. L'agaçant plus qu'autre chose, alors qu'Ann et sa clique lui faisait toujours face. Foutue résistante qui la mettait dans tous ses états. Par chance, Reyes vint lui parler à l'écart, permettant à Shaw de calmer sa frustration intense. Elle le dévisagea quelques longues secondes, l'air de se dire qu'il était timbré à foutre son arme de côté, même pour réparer sa voiture, mais finit par souffler. Elle se baissa et se saisit de son arme de secours qu'elle gardait précieusement au niveau de sa cheville. Ce n'était pas le flingue le plus puissant, ni même le plus chargé, mais son collègue devra faire avec. « Tiens, prends-ça. Mais je te conseille de garder quand même ta clé à la main. » Ouais, une arme de plus, ça pouvait toujours servir. Peu importe que ce soit un outil en plastique ou en fer. Tout ce qui faisait mal, c'était à prendre.

Elle se détourna de son collègue et laissa encore quelques minutes aux personnes présentes pour discuter plus ou moins entre elles. Hochant la tête alors qu'une Agent du SHIELD conseillait à celle qui officiait dans la médecine de rester près d'eux. Toutefois elle n'ajouta pas un mot Shaw, agacée de voir tout le monde en accord sur une même idée mais ne bougeant pas d'un pouce. Prenant les devants, elle décida d'ouvrir la marche aux côtés d'un jeune homme (Alexander), qui semblait avoir déjà une idée en tête. Celui-ci entra dans ce qui semblait être un secrétariat, et la Garde se figea quelques instants avant de se tourner vers les autres. « Restons groupés. » fut sa seule remarque alors qu'elle suivait l'inconnu. Si des gens préféraient tenter leur chance en solo dans ce merdier, c'était leurs choix, mais elle ne les laisserait pas forcément faire, sauf s'ils foutaient tout le groupe en danger. Parce que malgré son air hargneux, son job consistait à protéger, pas à tuer. « Peut-être qu'on peut savoir ce qu'il s'est passé ici, avant que quelque chose nous tombe sur le coin de la gueule » ajouta t-elle, d'un ton toujours aussi aimable alors que ses yeux se posaient sur les tiroirs et papiers jaunis qui en réchappaient.  

Si l'homme qui l'avait devancé lui portait sur les nerfs, elle décida d'ignorer royalement ses provocations et se cala contre l'entrée du secrétariat, attendant que tout le monde rentre. « Venez par ici. On devrait surveiller les ouvertures par précaution, le temps qu'on fouille l'endroit. Mais va falloir faire vite. » Elle n'avait pas l'intention de s'attarder dans le coin. « Je reste ici. Les autres, agents, gardes, je m'en fous, faites-ce que vous avez à faire. Dépêchons de trouver quelque chose qui puisse nous aider, qu'on crève pas dans le coin. Si on trouve rien d'ici huit minutes, on s'arrache. » Fallait pas lâcher les plus faibles du regard, mais ça, ça avait déjà été dit plus tôt. Les Agents du SHIELD connaissaient leurs tâches mieux que quiconque. Alors Shaw resta postée à l'entrée principale du secrétariat, dévisageant ceux qui hésitaient encore à y entrer. Prête à les prendre par la peau du cul si on la forçait.
(c) DΛNDELION


Bruh:
 

___

I am not a hero
For so long, I struggled with the question of whether I was a monster or not. I don't struggle anymore. My name is Kaine and now... Now I know I'm a monster.
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Casey Hennessy


http://houseofm.forumactif.org/t141-casey-can-you-see-the-sky-turn-red http://houseofm.forumactif.org/t66-casey-i-ll-set-the-world-on-f
More about you :
Groupe 4: L'hôpital abandonné Uofq
Groupe 4: L'hôpital abandonné KjJvKJx
Codename : Blaze
Pouvoirs : Il est pyrokinésiste. Il est donc capable de manipuler le feu. Toutefois, il est incapable de le créer. Il est insensible aux flammes et à la chaleur.
Emergence : Maitrise : Messages : 895
DCs : Maria, Laura, Paige et Grace

Lun 19 Fév - 17:51
It's a mad mad world
Mission III - Groupe 4

Casey avait posé une main sur l’épaule d’Albert. Il savait que ce dernier s’en voulait pour les blessures infligées au frère de Maggie et il semblait très mal à l’aise en sa compagnie. Il ne connaissait pas beaucoup Ezra, ayant échangé quelques mots lors de leur enfermement à l’Alpha House, mais il ne semblait pas très rancunier et il n’avait eu aucun mouvement brusque envers Albert quand il l’avait aperçu. Et puis, ce n’était pas vraiment le moment pour s’en inquiéter, il y avait des choses beaucoup plus importantes à se méfier à l’heure actuelle. D’abord, le ou les responsables de cette destruction massive et les gardes qui avaient le regard mauvais et qui se pensaient les rois de la place. Casey ne pouvait s’empêcher de leur lancer un regard noir. Il afficha toutefois un petit sourire satisfait à la remarque d’Ezra. Il n’avait pas vu la chose sous cet angle, étant un peu aveuglé par la colère, mais c’était vrai que les rouges ne pouvaient rien contre eux en ces lieux. Il se remit à mieux respirer tout d’un coup et il pouvait à présent réfléchir au lieu de penser juste à ses fesses et à ceux de ses compagnons.

Tout le monde commençait un peu s’impatienter. Les gens s’armaient avec ce qu’ils pouvaient trouver au sol ou s’échangeaient des armes. Quant à Casey, il pensait être assez armé avec ses mains et son briquet toujours bien au fond de sa poche. Il n’avait pas besoin de rien d’autre. Il maîtrisait assez bien son pouvoir à présent pour l’activer quand la situation le permettait. Un jeune homme prit les devants et se dirigea vers le secrétariat en très mauvais état à la recherche d’information. Casey fronça les sourcils. C’était ça sa première réaction? Trier des vieux papiers? Ça n’allait certainement pas être utile si la Chose arrivait par surprise. À moins de les attaquer à coup de « paper cut ». Non, il fallait trouver un moyen de sortir de là. C’était la réaction logique quand on se trouvait dans un endroit puant, dégoutant et aussi mystérieux que celui-là. Il se fichait bien des ordres de la femme garde. S’ils voulaient faire de la paperasse, tant pis pour eux, lui ce n’était pas du tout son intention. Il dépassa la garde en lui jetant un regard mauvais sans rien dire et il se dirigea vers la porte principale pour tenter de l’ouvrir. Il la secoua se doutant qu’elle ne céderait pas aussi facilement, surtout qu’elle était bien placardée, enchainée et cadenassée. Il essaya de tirer sur les grosses chaines de métal en espérant qu’elles soient rouillées, mais elles étaient bien solides. Il mit sa main dans sa poche et sortit discrètement son Zippo qu’il alluma pour s’emparer de la flamme. C’était comme ça qu’il avait réussi à libérer Max, il allait peut-être réussir à faire fondre les chaines. Il se positionna devant les chaines de façon à ce qu’on pense qu’il était en train de tenter de trouver un moyen de les déverrouillées et posa sa paume fumante dessus. Il serra le métal gris et épais de toutes ses forces en serrant les lèvres. Le métal devint à peine rouge. Il lâcha sa prise, reprenant son souffle. Il réessaya une nouvelle fois, sans plus de succès. Il sentait la colère monter peu à peu. Il refit un troisième essai, mais il n’avait déjà plus beaucoup d’énergie et ce fût un nouvel échec. Il donna un coup de pieds de frustration dans la planche de bois. Il essaya de l’arracher avec ses mains et aussi de la brûler, mais il faut croire que c’était un bois très résistant car il n’y arrivait pas et son orgueil en prit un coup. "Putain de merde!" Lâcha-t-il avant de s’emparer d’une vieille chaise et de la lancer dans une fenêtre en criant de rage.


Made by Neon Demon


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Humain modifié
Taïs Wheeler


http://houseofm.forumactif.org/t3420-tais-wheeler http://houseofm.forumactif.org/t2850-tais-wheeler
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné Aeqt

Pouvoirs : Communication avec les oiseaux. Depuis qu'elle s'est plus ou moins "vendue" à la science, Taï arrive à communiquer avec les oiseaux. Elle les comprends, peu parler avec eux et se lient facilement avec. Ce sont ses amis, ses confidents. Et ils sont également de formidables alliés ou messager. D'ailleurs, son plus grand ami est un faucon. Il lui arrive de ne pas le voir pendant plusieurs mois mais quand ce dernier est là, ils sont presque inséparable.
Emergence : Maitrise : Messages : 530
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Tao - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 20 Fév - 14:04
 Terre 7044 -
Les zombies  
Groupe 4
••••

Son coeur battait fortement contre sa poitrine. Lauren essayait de rester calme, de ne pas succomber à la panique mais de nombreuses questions continuaient d'affluer dans son esprit. Elle se demandait toujours où était Katsu. Elle espérait que son amante allait bien. Qu'elle ne se retrouvait pas elle aussi dans un endroit aussi isolé, terrifiant, sans perceptive de sortie que celui-ci et...

Prenant une grande inspiration, la jeune interne ferma brièvement les yeux. Non. Paniquer ne servirait à rien. Elle devait rester lucide, concentrée sur ce qui se passait autour d'elle. Avec un sourire aux lèvres, elle donna même ce mouchoir à la femme à ses côtés qui saignait du nez. Puis, elle regardait autour d'elle, observait plus attentivement le visage de ces inconnus aussi surpris, interloqués et perdus qu'elle ne l'était.

Dans le lot, se trouvait des personnes qui avaient l'air d'être habitué à commander. Des gens qui se connaissaient aussi. Une certaine tension se dégageaient même entre deux parties et elle haussa les sourcils, surprise lorsqu'elle reconnut enfin un visage familier qui se rapprochait d'elle.
- Anna? Oh... merci, rajouta-t-elle un peu déconcerté quand cette dernière lui tendit cependant une barre en la conseillant de rester près d'elle ou près de ces gardes là-bas.

Sauf que. Elle n'aimait pas trop la manière dont la grande brune parlait. Pas son amie mais celle qui prenait les commandes des opérations. Elle la trouvait trop... directive. Froide aussi.Tandis que l'un se rapprochait du secrétariat, Lauren tourna la tête vers lui et leva les yeux au ciel à ses provocations, bien que pour le coup, il n'avait pas tord sur un point : s'engueuler ne servirait à rien.

La barre entre les doigts, elle resta néanmoins silencieuse et poussa un soupir, décidant malgré tout d'aider le jeune homme aux allures insolentes qui visiblement, semblait avoir besoin d'aide pour trier les papiers.
- Je vais vous aider. Ce n'est pas pour me vanter, mais je suis plus habile pour chercher des papiers que de me servir d'une arme. J'aurai au moins l'air de servir à quelque chose.

Un léger rire s'échappa de sa gorge et elle s'autorisa même à plaisanter, histoire de détendre un peu l'atmosphère de plus en plus oppressante, étouffante. Prenant soin de la mettre à porter de main, elle posa la barre en appui contre le comptoir et se pencha en avant. Mais alors qu'elle commençait à regarder de tout côté, à fouiller, à sortir quelques vieux dossiers qui sentait le fromage moisi et la poussière, un des jeunes hommes poussa un juron et lâcha une chaise en direction d'une fenêtre.

Surprise, Lauren sursauta et porta alors son regard vers lui, faisant tomber au passage ce vieux dossiers qui éparpilla de nombreuses feuilles sur le sol. ••••

by Wiise


Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Ann Pembroke


http://houseofm.forumactif.org/t1191-ann-pembroke-by-daily-proof-you-shall-me-find-to-be-to-you-both-loving-and-kind http://houseofm.forumactif.org/t1172-the-headless-queen
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné Tumblr_ojsnxyFX1i1vueirco1_400

Codename : The Headless Queen
Pouvoirs : Dôtée d'un pouvoir de régénération lui permettant de guérir de toute blessure, Ann est également immortelle.
Emergence : Maitrise : Messages : 354
DCs : April . Harry . Gemma . Samira . Noah

Jeu 22 Fév - 5:20


EARTH-7044
L'hôpital abandonné

- Elle parle toujours autant ou c'est moi qui lui fait cet effet là? bougonna Ann en se détendant quelque peu.

Elle n'avait pas confiance en la garde Shaw, ça, tout le monde pouvait le voir. Mais en plus de cela, celle-ci commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs à prétendre avoir d'autres chats à fouetter. Pour sûr qu'ils avaient d'autres problèmes sur le dos, mais Ann ne croyait pas un seul instant que la brune ne l'attaquerait pas dés lors qu'ils seraient sortis de ce merdier. Enfin, si ils y parvenaient.

Si l'ancienne agent du Shield s'était quelque peu détendu, son nez en sang n'aidait pas vraiment à bien analyser la situation ou le décors. C'est pourquoi elle remercia très vite la jeune femme qui lui avait donné un mouchoir. Trouvant un bout de verre parmi les débris, assez grand pour lui donner une reflexion de son visage, Ann observa les dégats. Son nez n'était pas beau à voir et elle comprit que ce dernier ne cesserait de saigner avant un long moment. Soudainement, elle le vit se replacer correctement, par lui-même, stoppant le saignement.

- Dieu, merci tu n'en fais pas qu'à ta tête cette fois-ci
, murmura-t-elle alors qu'elle essuyait déjà le liquide carmin sur son visage.

Contrairement à la dernière fois, son pouvoirs n'avait pas attendu de nombreux jours avant de finalement apparaître pour la soigner à la vitesse lumière. Ainsi, Ann se redressa et entreprit d'observer en détails ce qui les entourait, posant son regard sur chaque impact aux murs et chaque goutte de sang qui décoraient les lieux. Ce qui était arrivait à l'endroit? Elle l'ignorait. Mais elle comptait bien le savoir. Et apparemment, elle n'était pas la seule puisqu'une grande partie du groupe décida de fouiller le secrétariat à la rechercher d'informations. Ann suivit, posant brièvement son regard sur Casey. Elle se doutait bien qu'il préférait trouver une sortie plus radicale, sans avoir à passer par la recherche d'informations. Alors, tâchant de garder un œil sur lui au cas où il lui arriverait quelque chose, même si elle le savait parfaitement capable de se défendre seul, la brune entreprit ses recherches, ayant l'impression de plonger quelques semaines en arrière, lorsqu'elle était encore espionne pour le compte du SHIELD. En parlant du SHIELD, Ann n'avait pas manqué de noter la présence de son ancien collègue, Bucky. Que pensait-il de la résistance? Elle l'ignorait. Mais quelque chose lui disait que parmi le groupe, certains ne leur étaient pas hostiles, ce qui était une bonne chose à savoir.

- La plupart des documents sont illisibles. Il doit bien y en avoir avec des informations quelque part... marmonna-t-elle alors qu'elle ouvrait un nouveau dossier, moins tâché que le précédent mais toujours difficile à lire.

(c) DΛNDELION


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 24 Fév - 13:38
It's a mad mad world
Mission 3

Il hallucine complet là non ? Ils vont vraiment fouiller le secrétariat ? Genre, comme si les mecs qui étaient en train de se faire trucider ici, par il ne sait même pas quoi, avaient pris le temps de tout documenter en même temps. Et ils ont tous l’air de trouver ca logique en plus. Ezra, lui, les regarde faire, décontenancé. La garde prend un peu le lead mais lui, merci bien, il tient à sa vie. Bon d’accord, il est pas supeeeer bien placé pour dire ça vu qu’il a de légères tendances suicidaires, mais il ne veut pas mourir comme ça. Il baisse à nouveau les yeux et voit cette énorme trace de sang qui laisse à deviner la souffrance du type ou de la nana qui a subi un tel supplice. Ouais non, il ne veut pas que ça lui arrive. Alors il snap, complet même, parce que la panique le prend soudainement. Ses mains tremblent, son cœur accélère ses battements, ses nerfs lâchent. Il veut pas mourir ici. « Fouiller des papiers c’est franchement le premier truc qui vous vient à l’esprit là ? Mais regardez autour de vous ! » Oui, parce que franchement, les lieux donnent vraiment pas envie de s’éterniser ici. « On va tous mourir si on reste ici ! » Lui qui est d’habitude quelqu’un de posé et qui n’aime pas faire de scène termine pourtant celle-ci dans un état un peu second. Il n’a plus qu’une idée en tête et il balance par terre la barre de perfusion que lui a passé une brunette quelques instants plus tôt. « Vous faites ce que vous voulez, moi je sors de là ! » C’est pas parce qu’ils ont tous décidé de crever dans d’atroces souffrances qu’il devrait en faire de même. Lui, il sort de là.

Il suit Casey qu’il connait pour être l’un des onze mais aussi pour avoir été l’un des infectés, comme Albert et lui. Soyons honnête, Casey a surement plus de chance que lui d’ouvrir une fenêtre ou une porte. Après tout, il a des pouvoirs. D’ailleurs il semble essayer de les utiliser… sans succès. Ezra, qui s’était un peu calmé à la simple idée de le voir tout défoncer like a boss, passe une main dans ses cheveux alors que l’anxiété reprend le dessus. Là, ils sont vraiment dans la merde et il en a tellement conscience que ca lui donnerait de quoi hyperventiler. Ne perdant pas une seconde, le Andrews s’avance alors vers une fenêtre barrées de planches de bois qui semblent trop solides pour que ca le rassure. Il tente d’en retirer une à mains nues, forçant sur le bois autant qu’il peut. « Allez… Allez ! » Mais rien n’y fait. Il faut dire qu’il n’a pas une constitution digne d’un body builder et que c’était un peu perdu d’avance. « Y’a rien pour faire levier là ? » Il regarde tout autour de lui et fouille les lieux avec une urgence obsédante. Il ouvre tout, cherche par terre, tout ça sans prendre soin de tout laisser en place. Il n’a pas que ça à faire. Ils doivent sortir de là. Mais il ne trouve rien, rien du tout. « Merde, merde, merde ! » Il passe à nouveau sa main dans ses cheveux et le désespoir l’envahit. « Faut qu’on sorte de là. » Il lève les yeux vers Casey sans savoir quoi faire. Il se dirige vers une autre fenêtre et essaie à nouveau d’enlever cette foutue planche. « Viens m’aider. » On sait jamais, sur un malentendu, ca pourrait marcher hein.



Made by Neon Demon



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 1 Mar - 21:15

Groupe 4

It's a mad mad world


Je n’ai clairement pas envie de m’attarder ici, surtout en présence de deux gardes rouges dont l’une n’a pas franchement l’air commode. Mais je n’ai pas non plus envie de m’aventurer dans ces couloirs qui m’ont l’air tout, sauf bien sécuritaire. Je ne sais pas, hein, mais vu l’état de désolation qui règne ici, on se croirait dans un film d’horreur. Il ne manquerait plus qu’un tueur psychopathe avec un masque de hockey sur la gueule et une machette dans les mains. Finalement, Ezra n’est plus ma priorité. J’aimerais bien sortir d’ici, entier et en vie, si possible. J’assiste à l’échange entre Ann et la garde, les remarques du type qui demandait où était sa bière… Pendant ce temps-là, j’essaye de me calmer. Le meilleur moyen que j’ai à ma disposition pour le faire, c’est de faire le tri dans ma tête. Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour être ailleurs. Même la jungle dans laquelle on se terre est bien plus accueillante. Je garde mes remarques pour moi, même si beaucoup ont raison sur un point. On ferait mieux de ne pas s’attarder par-là. Je garde la tête baissée en me mordant la langue. Rien n’est jamais simple, pas vrai ? Ce n’est pas que fouiller dans un tas de papier ne m’intéresse pas, mais je n’en vois pas du tout l’intérêt. Et là, c’est plus fort que moi, la remarque sort d’elle-même. « C’est vrai que ça va être très utile, un tas de papier. On en fera des avions et on les lancera sur les autres si jamais on se fait attaquer ? » Je lève les yeux au ciel. Mais autant pisser dans un violon, ça fera le même effet.  

Je suis pourtant partagé. Ann suit le reste du groupe dans la pièce pour fouiller et Casey et Ezra vont dans la direction opposée de leur côté. Se séparer, en voilà une idée qu’elle est mauvaise. Je me retrouve planté comme un con au milieu. Comme sur ce gif de John Travolta dans Pulp Fiction qui regarde autour de lui en essayant de comprendre ce qui se passe. Je… Okay. J’vais devoir faire un choix. Je n’arrive déjà même pas à me décider entre deux pizzas, sérieusement… Je n’ai pas envie de laisser les deux autres seuls mais je n’ai pas non envie de m’éloigner du reste du groupe. Parce que s’il y a du grabuge et bien, les armes seront toujours utiles. La garde qui menaçait Ann avec son flingue ne veut pas rester plus de huit minutes. Huit minutes, c’est déjà trop. Huit minutes, c’est le temps qu’il faut pour que Casey et Ezra s’éloignent suffisamment du groupe. Ou cassent des fenêtres. Je lâche un sifflement de surprise en entendant la chaise qui passe à travers le verre. J’adore Casey, mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Je me rapproche de la garde, restant à proximité de la porte. « Dites, ce serait pas mal de se magner, là. » J’ai une sale impression. Je ne veux pas laisser Ann toute seule et je ronge mon frein en attendant de voir comment ça se passe, sans quitter Ezra et Casey des yeux au cas où je vais devoir les rejoindre en courant. Je sens que c’est ce que je vais devoir faire. Je m’adosse à la porte en croisant les bras, surveillant les lieux, juste à côté de la garde. Surveillant aussi Casey et Ezra. Jetant un regard à Ann de temps à autre. Je finis quand même par lâcher un grognement de dépit en voyant notre leader fouiller un autre dossier. Je décroise les bras dans un mouvement agacé et me tourne vers le reste du groupe, en particulier vers elle. « Ann… On a pas le temps, là. On devrait vraiment se tirer d’ici. » Je fais un signe de tête en direction de l’autre couloir.  
AVENGEDINCHAINS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 3 Mar - 12:55

Mission III - It's a mad mad world
ft. tout plein de gens

Robbie remercia Shaw d'un signe de la tête lorsqu'elle lui donna son arme de secours, même si sa collègue n'avait franchement pas l'air ravie de le faire. Enfin il le supposait, vu que Shaw avait l'air de faire systématiquement la gueule et de vouloir vous arracher la tête à mains nues. Coinçant la clé à molette dans sa ceinture, il vérifia le chargeur de l'arme, avant de regarder une fois de plus autour de lui. L'endroit lui foutait vraiment les pétoches, et la la situation entre les membres de leur petit groupe n'était clairement pas au beau fixe. En même temps, la quasi-totalité des gens ici ne pouvaient pas voir la Garde Rouge en peinture, et même si Reyes ne portait pas son uniforme, ils avaient compris qu'il connaissait Shaw. Et pas la peine d'être un génie en maths pour comprendre qu'ils bossaient ensemble. Et avec sa machine de guerre de collègue qui avait l'air d'avoir une furieuse envie d'étriper les émergés présents ici, les tensions n'allaient pas se calmer de sitôt. Mais il y avait plus urgent que de faire son job « Tout doux Shaw, pour le moment on a besoin d'eux autant qu'ils ont besoin de nous. Même si ça fait plaisir à personne. » Parce que Robbie avait vu assez de films d'horreurs pour savoir que c'était quand le groupe commençait à se séparer que les ennuis arrivaient. Et à chaque fois, quand c'était pas l'obèse, le noir ou la blonde qui se faisait bouffer par le monstre, c'était l'hispanique. Autrement dit lui.
Finalement un des membres du groupe se dirigea vers ce qui avait du être un espèce de secrétariat fut un temps, et tout le monde suivit bon gré mal gré. Tout le monde était assez intelligent pour savoir qu'il valait mieux ne pas se séparer. Fouiller la pièce n'était pas totalement stupide après tout. Déjà, ils pourraient savoir ce qui s'était passé ici, et donc savoir ce qu'ils risquaient de trouver sur leur chemin. Et avec beaucoup de chance, ils pourraient peut-être tomber sur un plan des lieux, et donc vers le moyen de foutre le camp d'ici. Mais il fallait qu'ils se dépêchent, parce que l'idée de rester ici trop longtemps était tout sauf bonne. Le mieux était encore de rester en mouvement autant que possible. C'est alors qu'il entendit un grand bruit dans son dos, et Robbie se retourna d'un geste, son arme braquée dans la direction d'où venait le bruit. Et il manqua de laisser échapper un chapelet d'insultes en espagnol quand il vit qu'un espèce de crétin n'avait rien trouvé de mieux que de balancer une chaise sur une des fenêtres barricadées « Mais... t'es débile ou quoi? Tu devrais faire encore plus de bruit, je suis sûr que y a deux ou trois maisons dans le quartier qui ont pas entendu le bordel que tu fait. » Lança le mécano en baissant son arme. La vache, ce gars-là et son copain étaient vraiment des boulets. Comme si lancer une vulgaire chaise allait faire quelque-chose à des planches en bois. Faut réfléchir un peu les mecs, même Robbie savait ça. Alors qu'il avait quitté l'école sans même finir le lycée « Estúpido. » Grommela-t-il avant de recommencer à fouiller la pile de documents qu'il avait sous les yeux. Une bonne partie des papiers étaient trop abîmés pour pouvoir être lisibles, et ce qu'il parvenait à lire n'était clairement pas d'un grand intérêt « Je suis d'accord, va falloir qu'on bouge. Et j'ai pas l'impression qu'il y ait un truc utile ici. » À moins d'un miracle, mais Robbie n'avait jamais vraiment cru à ce genre de trucs.
by black arrow


Résumémé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 3 Mar - 14:12


L'hôpital AbandonnéGroupe 4 “Merde, merde, merde” tournait dans la tête de Bucky depuis qu’il avait posé les yeux sur Anna. Franchement, il avait encore beaucoup de chance dans cette histoire. Il se retrouver paumé au milieu d’un hôpital abandonné puant la mort avec la nana qui devait le haïr de tout son être. La joie intense. Un grognement passa ses lèvres alors qu’il regardait l’un des jeunes hommes se diriger vers le secrétariat pour fouiller deux ou trois dossiers. Franchement, il n’y avait que cela à faire ? L’endroit puait le mort (et Bucky commençait à en savoir quelque chose) et était ravagé mais non, fallait encore trouver des informations. En un sens, ce n’était pas bête, il fallait savoir ce qui était arrivé à cet endroit. Mais dans un autre, Bucky avait juste envie de déguerpir d’ici avec de finir aussi mort que les gens qui devaient reposer ici. L’ancien agent du SHIELD observa le petit groupe sans un mot supplémentaire et se posta à dos aux fenêtres calfeutrées. L’endroit avait beau être sans dessus dessous, il était plutôt calme. Rien qui pourrait leur indiquer ce qu’il se passait à l’extérieur de cet endroit glauque. L’arme toujours dans sa main, Bucky attrapa l’un des dossiers qui se trouvaient dans l’armoire à ses cotés. Ses yeux glissaient sur le papier sans rien trouver de transcendant. Des noms, des adresses, des médecins. Rien de bien utile sur la situation actuelle.

Un grand bruit le fit sursauter et il releva rapidement les yeux de son dossier, le doigt sur la gâchette alors qu’il essayait de comprendre ce qu’il venait de se passer. Il ne mit pas longtemps à analyser la situation et le rugissement de l’un de garde rouge lui apprit que l’un des deux garçons venait de lancer une chaise sur les planches qui recouvraient les fenêtres. Il devait donner raison à Reyes sur ce coup, il n’y avait pas meilleur moyen de rameuter du monde. Et au vu de l’endroit, ils n’allaient pas être très accueillants.

- Si vous vouliez retirer ces planches, fallait demander gentiment, ajouta Bucky alors qu’il attrapait l’une des planches plus décollée que les autres.

D’un geste sec du bras gauche, Bucky tira dessus sans grandes difficultés et la planche céda sous la force. Il sentit les plaques se remettre doucement en place sous son pull et il soupira imperceptiblement. Merci le SHIELD et merci son bras... Il la balança sur l’un de deux rigolos avec un regard dur avant de poser son regard sur le trou qu’il venait de faire. L’extérieur semblait aussi accueillant que l’intérieur et Bucky serra son arme dans sa main. Où est-ce qu’ils avaient atterri encore ? Pourquoi, pour une fois, ne pouvait-il pas tomber sur un endroit accueillant, avec la mer et la plage ? Pourquoi fallait-il toujours qu’il finisse dans un endroit où tout le monde voulait sa mort ? C’est avec cette question que Bucky délaissa le dossier qu’il était en train de lire pour s’adresser à tout ce petit groupe.

- Est-ce que quelqu’un a trouvé quelque chose d’utile dans ces putains de dossiers ? Parce qu’avec le bruit que viennent de faire ces deux petits malins, si y a quelqu’un de vivant dans cet endroit, on va avoir droit à de la visite. Et vu l’endroit, il ne va pas être très gentil, ajouta-t-il après une dizaine de secondes de silence, comme pour appuyer ce que tout le monde savait.
© YOU_COMPLETE_MESS

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
Groupe 4: L'hôpital abandonné LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence : Maitrise : Messages : 435
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Sam 3 Mar - 16:39




L'hôpital abandonné

Groupe4



Tu n’aimes pas être en la présence de Bucky, cela ravive ses blessures qu’il t’a infligées, te remémore ce moment où tu l’ as vu et compris qu’il s’était retourné contre toi. Alors tu préfères tout faire pour éviter de lui parler ou encore de croiser son regarde. Car tu sais que la colère prendrait sûrement le dessus et que tu ne pourrais pas t’empêcher de lui en mettre une. Tu te retiens déjà de lui sauter au cou pour le ruer de coup-de-poing et lui infliger ce qu’il t’avait fait avec Teddy. Cela dit, cela te ferait peut-être du bien, te permettrais d’évacuer tout ce que tu cardes encore en toi. Mais vous étiez dans une endroit un connue à l’atmosphère digne d’un film d’horreur, alors cela n’était sûrement pas le moment. Tu essayes donc de ne pas penser à ce qui s’était passé.

Tu restes avec Erica, Albert et le reste du petit monde qui est aller dans le secrétariat, tu ne chercher pas des info, ils sont bien assez nombreux pour cela. Alors tu décides de rester à l’entrée avec cette fille de la garde et Albert pour surveiller les mouvements. Voir s’il n’y a personne qui arrive droit sur vous. Tu essayes de ne pas croiser le regarde de l’ancien agent du SHIELD qui maintenant faisait partis d’Hydra, tu ne lui adresses même pas la parole. Quant à Robbie, tu ne t’en préoccupes pas. Tu le connais pas Daisy, ton ex que tu as laisser derrière toi pour des raison qui te sont propres. Mais cela est une autre histoire.

Tu reste donc à l’entrée pour surveille, restant sur tes gardes, restant concentre et ne pensant qu’à cet endroit, chassant tout autre pensé… Du moins, une question te brûlait tes lèvres. Et le jeune homme qui faisait partie de la garde pouvait y répondre. « Raven ? Elle va bi…» Tu as vu ta mère adoptive à l’hôpital, et encore une ou deux fois, tu savais que Kurt allait la voir aujourd’hui. Mais toi, tu avais voulu prendre du temps pour toi, t’éloigner un peu de toute cette vie que tu avais mené, sans trop savoir ce que tu allais faire par la suite. Alors, cela faisait quelque temps que temps que tu ne l’avais pas vue. Mais Tu n’avais pas eu le temps de finir ta question que tu entends un bruit qui fait sursauter presque tout le monde. Tu soupires voyant que c’était un autre membre des rebelles et le gars à qui tu avais donné la perche pour la perf. Tu soupires sans rien dire de plus, à dire vrai, il n’y avait pas grand-chose à dire et le traître était aller voir ces deux gars, alors tu ne préfères pas t’approcher plus que cela.

Tu entends quelques personnes demander s’ils avaient trouvé quelque chose et tu es d’accord sur le fait, que vous alliez devoir bouger. La recherche d’information prenait trop de temps à ton goût. L’endroit n’était pas vraiment des plus accueillant, alors si rien n’était lisible autant partir de là. Tu exprimes donc ton accord pour une phrase coutre. « Ils ont raison si rien n’est utile autant bouger. » Puis tu aimerais trouver quelques choses de plus solide que ta perche de perfusion. Tu evites toujours de regarder Bucky.

.



Shacka House Of (M)




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 4 Mar - 15:29

Terre 7044 -
Les zombies

L'hôpital abandonné


TOUR 3



Groupe 1: Les chercheurs d'informations

La tension reste palpable, personne n'ose parler ou émettre le moindre son. Chacun est occupé à ouvrir classeurs et dossiers pour trouver des informations qui pourraient être utiles à votre groupe. Pourtant cette fouille ne semble mener à rien. Aucune feuille n'est déchiffrable, les écritures sont effacées, les pages jaunies et déchiquetées et certaines ont des étranges tâches rouges séchés. Il est évident que ce n'est pas ici que vous trouverez ce qui rôde ici. Le seul indice qui ne semble pas négligeable est une image d'un cochon au costume d'araignée ressemblant à un zombie. L'image en soit est assez risible et pourrait provenir d'une bande-dessinée, mais c'est la seule photo claire que vous avez à votre disposition. Vous commencez à désespérer car les sons étranges se font toujours aussi persistants et inquiétants et tout à coup, de la fumée sort de votre bouche quand vous respirez et parlez.

Groupe 2: Les chercheurs de sortie

Vous avez beau secouer, donner des coups de pied, lancer des objets, tenter de couper, casser les chaînes, rien n'y fait. Il est tout simplement impossible de sortir de cet endroit. Les portes et les fenêtres semblent être parfaitement protégés de façon à ce que la Chose ne puisse jamais sortir. Derrière les planches de bois, il y a des plaques de métal qui semblent très épaisses et qui sait ce qui se trouve en troisième rang. En posant votre main sur le métal, votre paume devient glacée, alors qu'un gros soleil semble plomber à l'extérieur. Impossible d'enlever une autre couche de matériau. C'est vraiment solide et même le plus fort d'entre vous n'y pourra rien. En tendant l'oreille, vous pouvez entendre des murmures qui ressemblant à des voix sourdes, mais les sons sont indistincts, ce n'est peut-être que le vent qui vous fait espérer.

Pour les deux groupes:

C'est à ce moment qu'une alarme stridente et sonore résonne lourdement dans vos oreilles. Le son est fort, tellement que vous ne vous entendez plus parler. Vous savez tous que vous ne pouvez pas restez là et qu'il faut bouger. Cette alarme ne peut pas être présage d'une bonne chose et impossible de savoir d'où elle provient exactement.

CHOIX



Vous décidez de :

-Option 3.1: D'aller vers le sous-sol;

-Option 3.2: D'aller au premier étage;

-Option 3.3: De rester là et de continuer de chercher des informations ou un moyen de pouvoir sortir;

-Option 3.4: D'aller vous cacher dans la salle adjacente.




À dans trois semaines pour le quatrième tour!

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 6 Mar - 20:59

Groupe 4

It's a mad mad world


Alors, autant je suis d’accord sur le fait que Casey aurait pu se passer de faire autant de bruit, autant la façon dont le garde lui parle ne me plait pas du tout. Surtout en parlant aussi fort. Je lâche Ann des yeux. Vous connaissez l’expression « Mec, touche à mon crew, tu verras qu’on est pas tout seul » ? Ben avec moi, c’est un peu le cas. Peut-être est-ce le fait de passer six mois dans cette jungle à la con avec ces gens, mais comme la résistance est un peu devenu ma famille d’adoption, je ne peux pas m’empêcher de montrer les dents en entendant le garde traiter mon ami de débile. Il parait que j’ai pris du caractère, dans mon exil forcé. Du coup, me voilà en train de tenir tête à ce garde, avec un brin d’exaspération dans la voix. « Et toi, tu devrais peut-être hurler encore plus fort, tant qu’on y est, fucking genius. » Brillante idée, Al, d’envoyer paitre un garde armé. Ce n’est jusqu’une décision stupide de plus. Je lève les yeux au ciel en l’entendant jurer en espagnol. Bah bien sûr. Je grommelle dans ma barbe. « On se demande qui sont les débiles. » Au point où j'en suis, je m'en beurre la raie de vexer quelqu'un.  Je finis par me décoller de la porte, en recroisant les bras. Rester ensemble, ça va être compliqué.  Je lance un regard à l’autre garde, cherchant à savoir si je vais me faire étriper ou non pour avoir mal parlé à son copain avant de m’apercevoir que bien… elle est tout aussi concernée que nous.  Peut-être qu’à l’extérieur, elle nous aurait pourchassé sans remord mais j’ai plutôt l’impression que dans la situation dans laquelle on se trouve tous, elle pense à la sécurité de tout le monde. Enfin, c’est bizarre dit comme ça, mais je me comprends. Je mords la langue avant de grogner. « Désolé. » à son intention. Pourquoi ? J’en sais rien. Mes nerfs sont mis à rude épreuve avec ces bruits.

En attendant que tout le monde fouille, je décide quand même de répondre à la question de la brune qui m’a parlé de Raven. « Tu es Anna, c’est ça ? Raven parle beaucoup de toi. Et oui, elle va bien. » J’offre un sourire à Anna avant de reprendre une expression plus neutre. Cette situation-là, celle de se planquer dans une jungle à la con pour échapper au gouvernement, n’est facile pour personne. Voir Anna demander des nouvelles de Raven me fait tout de suite penser à ma sœur. Mais avant que je ne décide de me mettre à déprimer dans mon coin, je décide de rester concentré. Surtout que je m’aperçois que de la fumée sort de ma bouche, comme si j’étais dans un environnement glacial. En levant les yeux vers les autres, je me rends compte que je ne suis pas le seul.  « Il ne fait pas si froid que ça, si ? »  Et là, c’est le festival du n’importe quoi. L’alarme qui résonne est tellement forte que j’ai sans doute perdu un quart de mon audition. Je crache un juron en me couvrant les oreilles. Finalement, une chaise, ça ne fait pas tant de bruit que ça, comparé à cette sonnerie qui est sur le point de nous rendre tous sourds. Roh merde, hein. Je reste pas dans ce putain de bureau. J’échange un regard avec Anna pour l’inviter à me suivre dans le couloir pour rejoindre les autres. J’essaye même pas de parler parce que ça ne sert à rien. D’où elle sort, cette alarme ? Et qu’est-ce qu’elle est en train d’annoncer ? Le rab de frite à la cantine ? Laissez-moi rêver. Je n’aime pas ça, putain. J’en ai ma claque de cet endroit. On est pas si mal que ça dans la jungle, quand on y pense. Je m’arrête un instant pour voir où se trouve Ann (Ann, Anna, azy, comment je suis censé ne pas m’emmêler les pinceaux, là ?) Pourquoi j’ai l’impression que je dois fuir quelque chose ? Je regarde les options qui se présentent. L’étage ? La salle adjacente où ça sent mauvais ? Rester dans ce couloir de merde ou prendre la direction du sous-sol ? En y réfléchissant un peu et en procédant par élimination, le sous-sol me semble être la solution la plus adéquate. Plus d’endroit où se cacher, déjà ? Un hôpital, c’est grand, non ? Un sous-sol encore plus. Et puis, on a plus de chance de trouver un moyen de sortir. Parce que je ne sais pas où nous sommes, mais je sais qu’on se trouve dans un bâtiment assez grand.

Peut-être qu’il y a même plusieurs sous-sols comme dans certains hôpitaux et que l’un d’eux peut mener au tunnel des urgences ou des livraisons. Et peut-être même le tunnel de la morgue. Ouais, dans ma tête, l’équation est simple. Qui dit hôpital, dit morgue. Qui dit morgue, dit tunnel pour faire passer en douce les cadavres afin d’éviter que les patients les voient et se fassent des films. Et pour conserver les corps à une température assez basse pour empêcher l’odeur de décomposition, quel est le meilleur endroit ? Le sous-sol. Bingo. Je suis peut-être nul en maths et il y a énormément de truc à prendre en compte sur ce coup mais on a plus de chance de trouver une cachette à défaut d’un moyen de sortie qu’en restant planté là comme des glands. J’essaye d’attirer l’attention de tout le monde pour montrer le panneau qui indique la direction du sous-sol. Ce serait bien qu’on ne se sépare pas et qu’on y aille tous ensemble. Malgré les tensions qui animent ce groupe hétéroclite que nous sommes tous en train de former. La priorité, c’est bien de survivre et de sortir de là, après tout.

AVENGEDINCHAINS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clone
Kaine Reilly


http://houseofm.forumactif.org/t3036-kaine-i-m-doing-something-very-very-stupid-don-t-screw-up-my-hero-moment http://houseofm.forumactif.org/t3032-kaine-you-re-about-to-see-h
More about you : Groupe 4: L'hôpital abandonné 190803010857210256
Codename : Scarlet Spider. Clone n°1.
Pouvoirs : - Une capacité à adhérer aux surfaces supérieure aux autres Spider-men. Son adhérence est si puissante qu'il peut s'en servir pour déchirer des matières entières, comme si un pan de mur n'était rien d'autre qu'un filet de poussière.
- De cette sur-adhésion, Kaine a adopté une signature assez cruelle. Il peut en effet brûler la peau de ses ennemis de sa paume, ce qu'il fait bien souvent sur leur visage, blessure surnommée sobrement "marque de Kaine". On se demande bien pourquoi, meh.
- L'éternel sens de l'araignée, qui permet de pressentir un danger en approche, ne fait pas exception chez notre clone. Toutefois, là encore il semble amélioré puisque cela dépasse une simple sensation. On pourrait même dire que Kaine est affublé d'un sens limité de précognition. Un sens d'araignée à double tranchant, qui ne prévient pas Kaine d'une attaque de Parker et vice-versa.
- Une habileté à se rendre invisible, camouflage bien pratique quand on veut surprendre ses ennemis. On a la classe ou on ne l'a pas, voyez-vous.
- La force de Kaine est également accrue comparée à celle du Spider-Man original. Capable de soulever approximativement 60 tonnes, la force de Kaine demeure, au bout du compte, indéterminée.
Groupe 4: L'hôpital abandonné Giphy
- Enfin, Kaine n'échappe pas aux tradionnelles capacités des Spider, telles que l'endurance et l'agilité améliorées ainsi qu'une habilité à se régénérer plus rapidement. A la différence de la majorité des Spider, Kaine produit sa propre toile. En même temps, quand on sait qu'il est capable de communiquer, indirectement, avec les araignées également, hein...
- Toutefois, il faut noter deux choses. Premièrement la particularité du costume de Kaine, qui est construit de manière à ralentir la dégénérescence de son corps dont il est victime depuis sa création. Deuxièmement, la forme que prend Kaine, lorsqu'il perd le contrôle de ses émotions. Il ressemble à une araignée, littéralement. Mais entre ça et les épines qui sortent de ses poignets, on se demande ce qui le rend le plus moche.
Emergence : Maitrise : Messages : 515
DCs : Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Aelys Cantela / Avery Burnham / Aidan Bowman / Gwen Stacy / Klaus Caglar / Matthew Denvers / Heather Scarpetta / Isaac Torres / Luke Cage-Jones

Mer 7 Mar - 0:27


Fight the dead
Groupe 4

"Tout doux Shaw" ? Il se foutait de sa gueule ? Bordel, Reyes avait de la chance d'être son collègue et que le danger les entourait un peu partout, parce qu'être traitée comme un chien aurait pu lui faire avoir le réflexe de lui faire manger sa crosse d'arme dans la tronche. A la place, elle secoua la tête en se détournant de son collègue, se calant contre la porte d'entrée. Et maudissant les crétins qui foutaient un boucan pas possible en ignorant royalement ses ordres. C'est bien, ça se croyait intelligent parce que ça voulait fuir et que ça leur avait bien marché jusque là dans la Résistance. Sauf que là, les gens se trouvaient pas dans Genosha, ou pas dans un environnement connu du moins. A part attirer leur attention sur leur localisation, les rigolos de service arrivaient à rien. Shaw soupira, gardant son silence, lançant des regards inquiétés en dévisageant toutes les personnes présentes. Bordel, le groupe était si hétéroclite, ça allait pas être une partie de plaisir de tous les protéger. Entre ceux qui craignaient la Garde, ceux qui jouaient aux héros de leurs côtés, et ceux qui ne savaient pas quoi faire ni qui écouter, ils étaient mal barrés. Elle soupira, la petite brune, alors que son collègue se crêpa le chignon avec un des Résistants. Elle les observa tous deux, sans mots dires, la main sur la gâchette. Pourquoi fallait-il que chacun pète un câble à ce moment là ? Garder le self-control, c'était un truc qui n'était pas à portée de mains à tout le monde, elle le savait bien. Mais franchement, en rajouter une couche de tous les côtés, ça la dépassait. Même si on pouvait déceler un rictus se dessiner sur ses lèvres, si discret qu'on pourrait penser l'avoir rêvé. Ouais, fallait avoir des couilles pour engueuler un Garde, et si plus d'un avait démontré en avoir une grosse paire, y avait quelque chose chez le dénommé Albert qui plaisait à Shaw. Peut-être parce qu'à contrario de ses potos, il avait pas cherché à jouer au con avec des planches en bois. Aussi, lorsque ce dernier s'excusa en la regardant, elle haussa d'abord les sourcils, cirsconpecte. Avant d'hocher la tête, en signe qu'elle acceptait et qu'ils pouvaient en rester là. Se faire la guerre en territoire ennemi, ça avait jamais été un bon plan de toute façon.

Elle s'avançait donc, joignant les avis des gens qui voulaient quitter l'endroit. Le chrono touchait bientôt à sa fin, et de toute évidence, y avait rien d'intéressant à choper dans le coin. « Faut y aller. » furent ses seuls mots. Personne désirait s'éterniser ici, et fallait bien garder les deux rebelles du groupe près d'eux et en vie, de préférence. Rester dans les parages ne les aidant pas pour ça. Elle allait répondre à Albert concernant le froid ambiant, bien qu'elle soit sérieusement réchauffée par la tension du groupe, quand une alarme assourdissante rendit impossible toute tentative de parler. Elle grogna, grommela même quelques jurons, maudissant cet endroit merdique, avant de franchir l'extérieur de la pièce. S'il n'y avait rien dans le couloir environnant, pas de doute que ça n'allait pas tarder à venir avec une telle source de bruit. Elle fit signe, en jargon militaires, que ses collègues et les autres la rejoigne sur place. Elle suivit le brun qui semblait désigner un panneau, et fronça les sourcils, quelques secondes seulement. Il y avait bien le premier étage qui était indiqué également, mais s'enfoncer en hauteur dans le bâtiment en s'éloignant d'une sortie ne lui semblait pas être une bonne idée. Elle hocha la tête, une nouvelle fois à l'attention du jeune homme, et imita de nouveaux signes pour que les gens présents suivent le garçon et elle-même, puisqu'elle se rangeait à ses côtés. Elle échangea toutefois un regard avec Ann, lui montrant les deux têtes butées du groupe (Ezra et Casey), pour qu'elle s'occupe de les ramener près d'eux, afin que personne ne se sépare une nouvelle fois. De toute façon, ils devraient être contents, ils bougent enfin. Elle jeta des coups d'oeil à l'attention de Robbie, Anna et le reste de leur compagnie, espérant que les agents du SHIELD saurait fermer la marche comme il se doit, tandis qu'elle se décidait à entamer l'avancée. « Faites qu'ils suivent et qu'on reste groupé, bordel. » marmonna t-elle dans sa barbe, alors qu'elle marchait de quelques pas, son bras tendu, l'arme pointée en avant pour prévenir des dangers imminents.

(c) DΛNDELION


Bruh:
 

___

I am not a hero
For so long, I struggled with the question of whether I was a monster or not. I don't struggle anymore. My name is Kaine and now... Now I know I'm a monster.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Groupe 4: L'hôpital abandonné
we will stand stranger to brother
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» vfa express 1 groupe
» Groupe 5 a Manage
» Pour vous, quelle est la meilleure groupe C dans la gamme Slot.it actuellement ?
» Forum groupe " 101 Airborne 377 FA"
» Merci de nous signaler tout colis ou bagage abandonné

House of M :: VOL. N°I :: Events & Intrigues :: Mission III-
Sauter vers: