AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Groupe 6 : Le Labyrinthe
we will stand stranger to brother
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 28 Jan - 11:30


Terre-50211 : Les androïdes

Le labyrinthe


GROUPE 6



★ Clay Evans
★ Paige Guthrie
★ Zhoey Ikhet-Inaya
★ Cameron E. Fox
★ Kitty Pryde
★ Lorenzo Viretti
★ Michaela Clade
★ Gabriel J. Vakarian
★ Junno Park
★ Keith Ferrel


La réalité s’écroule autour de vous. Tout ce que vous avez toujours connu, ou pensé connaitre, tombe en lambeau, s’effrite, devient poussière, sous vos yeux effarés. Pourtant la vie suivait son cours le plus normalement du monde. Vous étiez tranquillement chez vous, au café du coin avec un ami, au travail, au ciné, en train de faire du shopping. En train de tout et rien faire, en train de vivre. Mais à la Maison M, enfermée dans sa chambre, l’ainée de filles du Roi est, elle, en pleine crise. Les genoux à terre, elle prend sa tête entre ses mains et hurle de douleur. Elle maintient ce monde depuis trop longtemps. Certes, il lui apporte une protection nécessaire mais elle n’y tient plus. Ses pouvoirs s’égarent autant que son esprit déjà malade. Elle s’époumone, elle n’y arrive plus, son corps brûle, sa tête va exposer. Son sortilège vacille.

C’est une sensation bizarre, particulière et, surtout, indéfinissable que de comprendre que, dans ce monde, le seul point constant n’est autre que soi-même. Parce que c’est bien le cas à ce moment précis, celui où tout se reconstruit en quelque chose de tellement différent. A croire que le reste du monde est malléable à souhait, à croire qu’il n’y a rien d’autre de vrai que soi.

Le labyrinthe. En son sein, d'infâmes hurlements se font entendre. Comme lieu malsain, qui abrite en son cœur un mal étrange, un mystère des plus sordides. L'immense labyrinthe fait de pierre. Les murs, hauts, comme prison de marbre. Un sentiment d'insécurité et d'étouffement dont les plantes sauvages inquiètent. Les nombreux recoins d'ombres, qui s'y trouvent, cachent d'étranges faits. Le labyrinthe, déjà fruit de cette terre vaine, s'étend sur des kilomètres. Un lieu clos, presque sans issu. S'y perdre est une fatalité dont les plus curieux s'amusent. Hélas, certains n'ont jamais quitté le labyrinthe sur lequel d'horribles faits circulent dans les foules. On raconte qu'il est impossible d'y sortir, d'autres prétendent qu'un monstre y rôde. Ce monstre a un visage des plus connus et il est sûr que vous le reconnaitrez lorsque vous le verrez. On raconte que l'unique issue en est la mort. S'y aventurer pour en percer le mystère, ce n'est que folie, malheureusement vous, vous n'avez pas eut le choix.

Vous voilà tous rassemblés dans le labyrinthe, endroit ou règne l'odeur de la mort et de la peur. Vous ne vous souvenez de rien, comment êtes-vous arrivez là ? Aucune idée, toutefois l'ambiance est pesante. Étrangement chacun de vous ressent une douleur vive au bout du doigt. Qu'est-ce qu'il vous arrive ? Comment sortir de là ? A vous de le découvrir.

TOUR 1



Bienvenue sur la terre des Androïdes !

Ici les androïdes sont rois et vous avez été transporté dans ce monde par une Wanda qui perd définitivement les pédales ! Pour cette mission, on a décidé d’en revenir à l’ancienne façon de faire avec des choix multiple. Le but de vos personnages est de trouver la brèche inter-dimensionnelle qui leur permettra de rentrer à Genosha. Comment ? Bon courage pour le deviner. Groupe 6 : Le Labyrinthe 3542309723

Pour ce premier tour, et vu ce qu’il se passe, on a pensé que commencer avec une simple réaction de vos personnages seraient pas mal. Groupe 6 : Le Labyrinthe 3542309723
A dans deux semaines pour le début des choix ! Groupe 6 : Le Labyrinthe 1499035354


Indications de jeu


Pour ce tour, on vous demande de :

  • Simplement la réaction de votre personnage.

Comme d’habitude, il y a quelques règles de base à suivre pour l'ensemble de la mission.

  • On vous demandera de ne pas scinder le groupe, par mesure de facilité, on avoue. Groupe 6 : Le Labyrinthe 2526280923
  • Le nombre minimum de mots autorisés est de 200 mots.
  • On a abandonné l’idée que vous fassiez des petits posts. Groupe 6 : Le Labyrinthe 186512564 Ceci dit vous devez obligatoirement mettre des résumés de vos posts à la fin de ceux-ci.
  • Veuillez indiquer l'option choisie en blanc.
  • Vous avez deux semaines entre deux tours pour répondre.
  • Il n'y a pas d'ordre de passage.
  • S'il vous plait, essayer d'inclure tout le monde dans le groupe, il y en a souvent qui se sentent de côté.
  • Pour toutes questions, envoyer un MP à Raven Darkhölme.

Et, pour info, nous considérons la mission comme réussie si vous arrivez à trouver la brèche en moins de 6 tours. Vous ne devez aussi pas manquer plus de un tour de jeu.



house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Humain
Keith Ferell


http://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell http://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence : Maitrise : Messages : 1271
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Dim 28 Jan - 16:28


Mission : Terre-50211 : Les androïdes

Groupe 6

Après avoir passé plusieurs heures avec Arthur, Keith s'apprêtait à rentrer chez lui. Il se sentait fatigué, exténué. Non pas parce qu'il travaillait dur, à la fois au cabinet et à Hydra mais parce qu'il dormait de moins en moins ces temps-ci. Ses cauchemars s'intensifiaient. De plus en plus. Pas une nuit ne se passait sans qu'il ne se réveillait en sursaut, le corps couvert de sueur et le cœur battant à tout rompre.

A l'heure actuelle, il ne savait plus vraiment qui il était. Depuis quelques jours, il avait d'étranges impressions et tout se confondait dans son esprit comme si... comme s'il était tout simplement en train de perdre la tête. Il n'avait osé en parler à personne. De tout ça. Il n'en avait même pas parlé à son petit-ami ni même à Lorna ou Kitty de peur qu'ils le prennent pour un fou. Il intériorisait ses sentiments. Il faisait genre que tout allait bien alors que non, c'était tout le contraire. Il n'allait pas bien. Il revoyait encore le visage de ce... taré à la prison. Il revoyait son sourire sarcastique, son regard malsain posé sur lui. Il frissonnait rien que d'y penser.

Les yeux fixés au devant lui, le jeune avocat fouilla dans sa veste pour en sortir un paquet de cigarette. Puis, il en porta une à ses lèvres, secouant la tête afin de chasser toutes ces mauvaises pensées qui le tourmentaient, jour après jour. Nuit après nuit. Il jura, passant une main brève sur sa nuque puis dans ses cheveux avant de pousser un grognement rageur.
- Fait chier...

Un soupir lui échappa et il tourna dans un angle de rue. Il ne saurait dire à quel moment tout flancha autour de lui mais la réalité s'échappa. Un sentiment étrange, soudain et indéchiffrable le submergea. Tout devint bizarre, surréaliste. L'instant d'avant, il était dans la rue, à marcher, à ruminer et l'instant d'après, il se retrouvait dans un espèce de labyrinthe, aussi malsain qu'effrayant.

Les battements de son cœur devinrent plus rapide, son souffle, plus saccadé. Un hurlement strident se fit entendre au loin et Keith sursauta, faisant tomber à terre la cigarette qu'il avait entre ses mains.Un regard autour de lui. Son visage se figeant dans une expression d'incompréhension et de peur.
- Qu-es ce que c'est que ces conneries? marmonna-t-il d'une voix rauque tandis qu'il cherchait soudain un sens logique.

Es-ce qu'il rêvait? Étais-ce encore un cauchemars ou franchement, était-il en train de perdre la tête pour de bon? Sourcils froncés, il fit volte face, se sentant étriqué dans cet espace qui n'avait rien de rassurant. Une peur soudaine le prit au triple. Il serra la mâchoire, les poings, se mettant à courir quand soudain, une vive douleur passa au bout de ses doigts. Le jeune avocat grogna, portant cette fois son regard au devant lui en cherchant toujours plus à comprendre ce qu'il lui arrivait.
- Non sérieux, c'est quoi le délire?
(c) ANAPHORE





Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 29 Jan - 11:53




Mission III

Le Labyrinthe


Il touille, touille, touille et retouille. La cuillère en inox claquant frénétiquement contre la porcelaine de sa tasse de café. Aujourd'hui Clay est bien matinal et il faut bien l'avouer sa nuit à été plus que courte. Touille, touille, touille et retouille. Alors que l'obscurité avait envahit le ciel de son encre noir les yeux du jeune homme étaient restés grands ouverts, comme trop de fois depuis quelques mois. Mais cette fois-ci tout était différent. Cette fois-ci son regard était rivés sur l'écran de son portable, relisant encore et encore le message affiché sur son cellulaire. J'aimerais bien qu'on se voient pour prendre un café. Si ça te dis rdv demain à 10h dans la ville d'Emann. Jin.   Tout d'abord anxieux le jeune homme avait décidé de ne pas répondre de suite. Ce n'était qu'un café. Juste un moment à passer entre amis. Il avait secouer la tête, l'enfonçant dans son oreiller afin de se retenir d'hurler. C'était ça tout le problème en fait... Clay n'avait aucunement envie d'être ami avec Jin. Non, il devait se l'avouer quand il était avec l'asiatique ce qu'il désirait allé plus loin que la simple amitié et ça, ça lui faisait mal. Après tout il n'avait aucune assurance quand au fait que cela soit réciproque. C'était trop dangereux et pourtant ses doigts avaient répondu favorablement à son invitation. Pinçant légèrement les lèvres l'étudiant en cinématographie jeta un coup d’œil sur les passants, ce qui eut immédiatement pour effet de lui rappeler dans quelles circonstances il avait rencontré son sauveur. Raaah... se concentrant à nouveau sur son café, il pesta intérieurement. Quand soudain un mal de crâne s’immisça en lui, lui arrachant un grognement.

Portant ses mains à sa tête Clay sentit la graviter l'abandonner et se retrouva bien vite les fesses sur le sol froid avec une petite cuillère en main. Il écarquilla les yeux en prenant un certain temps avant de comprendre qu'il n'était plus à Emmann. Mais que... C'est quoi ce bordel ?! alors qu'il se relevait en époussetant ses vêtements, un hurlement le fit tressaillir. Le grand brun entreprit de faire quelques pas tout en analysant les lieux. De grands murs s’élevant jusqu'à caresser les nuages, de la végétation de ça et là, une sensation de froid désagréable et le bruit du vent dans les couloirs glaciale pour seule compagnie. Du moins c'est ce qu'il pensait avant d’apercevoir d'autres personnes à l'air aussi paumés que lui. Quelques jeunes de plus ou moins sont âges, d'autres plus âgés tel qu'un homme à la stature impressionnante et une femme enceinte. Parmi la foule Clay reconnu sont ami Keith et se dirigea alors d'un pas assuré vers lui. C'est un genre de caméra caché tu crois ou on est dans la merde ? dit-il avant de lâcher sa cuillère en sentant ses doigts lui piquer.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Gabriel J. Hobbs


http://houseofm.forumactif.org/t1110- http://houseofm.forumactif.org/t1093-gabriel-one-shot-and-the-wh
More about you :
Groupe 6 : Le Labyrinthe Tumblr_n4ziixVvnh1sjo07yo2_r1_500

a récupéré toute sa mémoire et ses souvenirs - était un junkie dans son ancienne vie, doublé d'un criminel qui faisait payer ses services - a une mère violente et estime que c'est de sa faute s'il a mal tourné - travaille au cabinet Nelson & Murdock et commence à se faire une réputation - a réussi à échapper au radar de la garde rouge malgré la réapparition de ses pouvoirs - ne prend aucun parti sur l'île car il n'est pas concerné pour le moment.

Codename : Lighter
Pouvoirs : Pyrokinésie ► Gabriel a la faculté de créer du feu, par la pensée. Il doit cependant garder un contrôle constant sur sa "création" s'il ne veut perdre le contrôle.
Et parce que l'inverse serait sacrément ironique, il est insensible au feu et à la chaleur.
Emergence : Maitrise : Messages : 1325
DCs : Marc, Sean, Lorna, Lucy & Ben

Lun 29 Jan - 16:30

Groupe 6

It's a mad mad world


Parfois, il lui arrive de se poser sur la rambarde de son balcon et de rester là à regarder la ville, sans penser à rien. C’est assez rare qu’il puisse savourer ces instants sans les pensées habituelles qui se bousculent dans sa tête. Il en est à sa troisième cigarette et ne compte pas s’arrêter. Aujourd’hui, pas de question sur son boulot, sur sa vie, sur Genosha en général et tout le bazar ordinaire qui peut le tenir éveillé la nuit. Non, là, rien d’autre que le calme. Et comme c’est pas courant, c’est presque un bonheur. Il se rallume une autre cigarette au bout de quelques minutes, se disant que c’est bien sa dernière avant de se remettre au boulot sur ce dossier qui lui fait s’arracher les cheveux.

Fini l’instant de calme, retour à la vie normale. Il jure une fois contre son briquet qui refuse de s’allumer parce qu’il n’a plus d’essence et finit par se lever pour aller en chercher à l’intérieur. Les Zippos, c’est bien mais quand la pierre ne marche plus ou qu’il n’y a plus d’essence, c’est vite péte-burne. Il entend son téléphone sonner alors qu’il est en train de fouiller sur la table basse s’il n’y a pas un briquet solitaire qui traine et ignore la sonnerie. Il est occupé et il ne répondra pas tant qu’il aura pas trouvé ce qu’il cherche. Il met la met sur le genre de briquet en plastique qui coute pas cher et se souvient que celui-là ne s’allume pas. Est-ce qu’il va le mettre à la poubelle ? Non, il râle et le repose, pour se faire avoir la prochaine fois. Enfin, il en trouve un qui a encore du gaz mais dont la pierre est capricieuse. Concentré comme il est à jurer sur ce manque de feu dans cette maison, il n’est même pas conscient que son environnement change. Il est trop occupé à pester dans sa barbe.

La flamme se déclenche et il soupire presque de soulagement. Avant de lever les yeux au ciel en entendant la voix de Keith, qui comme d’habitude, est en train de brailler. Jamais content, celui-là. Sur le coup, occupé comme il est à allumer sa cigarette, il ne se rend même pas compte que Keith est quand même vachement prêt. Gabriel se redresse, roulant des yeux et lâchant entre ses dents « Mais qu’est-ce que t’as à râler…» Il n’est plus dans son appartement mais dehors. Avec Keith non loin. «…encore…? » Il laisse retomber son bras en regardant autour de lui avec des yeux ronds. Non, il aime pas ça. Mais alors pas du tout. Il est comme un con, avec sa clope allumée et son briquet dans l’autre main, à essayer de capter ce qu’il se passe. «Okay, deux secondes, c’est quoi ces conneries ?» Il relâche le bouton et la flamme s’éteint. C’est le moment de paniquer ? Non. Il a l’habitude de paniquer trop vite, là, il va analyser avant de commencer à se mettre à hurler. Il repère la foule. Une femme enceinte, un mec plutôt baraque que Gabriel a déjà vu au cabinet, un jeune qui s’approche de Keith, son abruti de voisin ( keur keur Awen) et… Paige. Un visage amical, parfait ! Il entend à moitié ce que le jeune homme dit à Keith et se retient d’en rajouter une couche à grand renfort de «On est tous dans la merde, on va mourir et voilà» parce que c’est franchement pas délicat tant qu’ils ne savent pas. Il est perdu, là. « Va quand même falloir qu’on m’explique là, juste comme ça. » Il se dirige vers Paige sans trop vraiment savoir à quoi s’attendre. Puis la petite douleur au doigt qui passe bien achève de le faire grogner. Comment on sort de là ? Ils sont où, d’ailleurs ? Parce que ce serait bien sympa de le savoir, ça. C’est un détail, comment dire… capital. Bon, d’abord, on reste près de Paige. On avisera après. C’est bon comme plan, ça. Très bon, même.
AVENGEDINCHAINS


Résumé:
 

___



This fury's burning
Inside your chest ☽ The walls of freedom come crumbling down. The moment you put those chains around you now like liquid poison. It takes it's toll, black feathered arrows that pierce your soul
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 30 Jan - 16:57

IT'S A MAD MAD WORLD

All around me are familiar faces worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses. No expression, no expression, hide my head, I want to drown my sorrow. No tomorrow, no tomorrow.
Groupe 6 : Le labyrinthe



Le silence emplissait ses oreilles tandis qu'iel marchait aux côtés d'Anna. Doucement, pas trop rapidement afin de ne pas la brusquer suite au dernier incident survenu il y a bien quelques semaines de cela. Une boule amère enserrait sa gorge et Zhoey avait du mal à déglutir tant les souvenirs ne cessaient de li hanter. L'absence de réponses, de signes de vie de la belle. Et d'un coup le trop plein. Les informations qui fusaient dans son esprit, l'image d'Anna complètement anéantie, en sang, son visage tuméfié et gonflé. Zhoey avait caché son visage derrière ses mains, pour ne pas laisser ses cris s'échapper. La vision de l'agent dans une telle situation l'avait anéanti.e. Serrant les poings, li scientifique secoua la tête et rouvrit ses paupières, son regard scrutant le paysage qui défilait sous ses yeux. Depuis quelques jours, Anna était sortie de l'hôpital, et Zhoey avait décidé de ne plus la laisser seule, de ne plus la quitter peu importe les raisons qui pouvaient la pousser. En l'occurrence, iel avait emmené sa belle faire un tour, pour lui changer les idées. En plein cœur de la campagne, l'air était frais et les soucis de la ville laissés à l'abandon. Anna pouvait à présent respirer, et Zhoey lui laissait assez d'espace pour ne pas l'étouffer. Iel discutait, de temps à autre, pour garder son esprit occupé et ne pas se laisser submerger par les doutes, la peur, la crainte. Anna lui répondait, mais les deux avaient encore beaucoup de chemin à faire pour retrouver ce quelque chose qui les avaient lié.e.s au début de leur rencontre. Zhoey savait qu'iel ne pouvait se passer de la brune, mais tout était encore si frais, si douloureux, malgré les concessions. Iel avait besoin de temps pour s'y faire, et Anna également, pour guérir. Se ressourcer et prendre du temps pour tou.te.s les deux, c'était là l'unique chose qui permettait à Zhoey d'oublier le poids qui pesait sur ses épaules. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres et iel attrapa la main d'Anna, serrant doucement. Son pouce caressait sa paume, d'un geste tendre et affectueux. Iel ne disait rien, savourait juste l'instant présent. Ses  iris pétillants scrutaient le paysage alors que les deux se stoppaient, et Zhoey ferma les yeux.

Iel les garda fermés un bon moment, toujours transcandé.e par la sensation. Ce n'était que lorsque la main d'Anna disparu et que l'atmosphère autour d'iel changea, que li scientifique rouvrit les paupières. Un cri résonna à ses oreilles, remplaçant ce silence apaisant dans lequel iel s'était conforté.e auparavant. Un frisson lui parcouru l'échine et iel grimaça, le corps tendu, sur ses gardes. Un sentiment d'oppression l'empoigna et ses membres tremblèrent subrepticement. Une douleur lui picora le doigt et iel siffla en secouant la main. Ses paupières se plissèrent, ses sourcils se froncèrent, son regard perçant embrasait les alentours. Anna n'était pas à ses côtés et cette pensée eut pour effet de li faire trembler. Son ventre s'enserrait sous l'appréhension et la peur, tandis que sa respiration devenait extatique. L'absence de la belle ne li rassurait aucunement, mais avec un peu de chance, elle avait pu échapper à cette horreur. Ravalant sa salive, li scientifique se redressa, tentant de ne plus penser à l'écho qui pulsait en iel. De hauts murs faisaient face à Zhoey, faits en pierre sombre, et leur agencement faisaient étrangement penser à des dédales. Une odeur âcre chatouilla ses narines et iel pinça les lèvres, une main venant capturer le bas de son visage pour le cacher. L'horreur à l'état pur lui vrilla les entrailles et iel se retint de vomir. Iel inspira plusieurs fois, tout en fermant les yeux, pour reprendre contenance. Mais le décor n'avait pas changé une fois ses paupières relevées. Ok c'est pas normal... Iel s'avança, entendant des voix non loin et se retourna. Plusieurs silhouettes lui faisaient face, mais iel n'en connaissait aucune. Alors iel n'avait aucune certitude de savoir s'iel rêvait, ou si tout ceci était un phénomène réel mais à part, auquel iel n'avait jamais assisté. Genosha regorgeait de secrets, et ça ne l'étonnait qu'à moitié que ce genre de choses pouvaient arriver. Se raclant la gorge, Zhoey finit par s'avancer vers les individus, certains regroupés, d'autres éloignés. Sa voix résonna, quelque peu fébrile cependant. Est-ce que vous êtes tous réels ou bien je suis en train d'halluciner ? Iel posa ses mains sur ses hanches, soupirant un coup. Bordel... Zhoey pencha la tête sur le côté, regardant autour d'iel, cherchant de quelconques indices concernant le lieu qui s'étendait sous ses yeux, ou la raison pour laquelle iel était piégé.e ici. Il doit bien y avoir une explication logique, ce n'est pas possible autrement...



Résumet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Junno Park


http://houseofm.forumactif.org/t3422-junno-park http://houseofm.forumactif.org/t2591-junno-park
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe 6p5p

Pouvoirs : Contrôle des éléments : Terre. Junno est capable de manipuler et de contrôler des éléments terrestres. Tels que des rochers, de la boue ou toute autre matière issu de la terre. Il peut également pourfendre le sol en deux lorsqu'il touche le sol avec ses mains.
Emergence : Maitrise : Messages : 1063
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Jay - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mer 31 Jan - 9:38
 

Terre-50211 : Les androïdes

Groupe 6
 

 
Là, tout de suite, tu es sur ton ordinateur. Tu t'es enfermé dans ta chambre et tu as ordonné à tes parents de ne pas te déranger. De toute façon, tu as fermé la porte à clef. Tu veux être tranquille et tu n'en as rien faire si ta mère t'as regardé tristement après, tout ça parce que tu lui as parlé sèchement. Elle a l'habitude. Tu t'excuseras plus tard. Ou jamais. Tout dépend de ton humeur en fait. Elle sait comment tu fonctionne. Elle connait ton caractère. Elle sait que tu peux te montrer parfois insolent et distant, surtout quand les choses ne vont pas comme tu veux. C'est comme ça. Tu les aimes bien mais tu es loin d'être le fils parfait. En vérité, tu es plutôt le contraire. Sur certains points. Tu as pris l'habitude de faire ce que tu veux, quand tu veux et l'avis de tes parents n'a aucun impact sur toi. Ni sur ta vie.

Bref. Un soupir s'échappe de tes lèvres et tu plisses les yeux en parcourant les divers sites qui t'intéressent. Certains sont sérieux, d'autres moins. Tu te perds un peu plus sur internet. Tu essayes vainement de te changer les idées. Tu n'arrêtes pas de penser aux phénomènes qui t'arrivent et ça commencent à te fatiguer, à t'énerver aussi. Beaucoup de chose t'énerve et tu sens une forme de crispation apparaitre dans chacun de tes muscles.

Tu ne sais plus quoi en penser. Tu refuse la réalité même si elle s'offre à toi sur un plateau. Tu connais les émergés, tu connais les mutants, tu sais les reconnaitre et ça... ça... toutes ces petites choses qui surviennent sans prévenir tandis que tu bosses où simplement, que tu marches dans la rue, n'est pas anodin.

La terre qui tremble sous tes pas. Des cailloux qui virevoltent autour de toi. Des petits trucs comme ça qui sont léger mais devenu de plus en plus régulier. Tu te pinces les lèvres et secoue la tête, violemment. Non. Non. Non. Tu n'as pas envie d'y penser.

Alors tu flâne sur internet. Tu regarde des vidéos. Tu joue aussi quand soudain, une drôle de sensation t’envahis. Elle est soudaine, presque immédiate. Tu crois même t'être endormi et tu fermes les yeux, quelques instants comme si tu comptais te reposer un peu. Mais quand tu les rouvre. Tu n'est plus dans ta chambre. Tu n'es plus sur ton lit mais dans un espèce de labyrinthe.

....

Quoi?! Interloqué, perdu, tu écarquilles les yeux et tu hausses les sourcils, en te mettant à regarder de tout côté. Tu ressens comme un profond malaise. Ton cœur palpite et tu tremble légèrement. Ta main tient toujours la souris d'ordinateur mais tu ne fais pas attention. La bouche grande ouverte, tu fais un tour sur toi même et tu regarde, tu observe sans pour autant paniquer.

Sur le moment, tu crois être dans un jeu. Ou quelque chose qui se ressemble. Tu vois les murs qui se dressent autour de toi. Tu sens le danger. Tu ressens un vive sentiment d'insécurité. L'adrénaline te fais frisonner et tu déglutis, en te demandant toujours plus ce qui t'arrive.
- Euh. Ouai...

Soudain, tu sens une douleur vive te piquer le doigt. Tu grogne, tu grommelle et tu le regarde d'un drôle d'air avant d'entendre des voix à côtés. Elles sont proche. Trop proche. Tu lèves la tête et là tu vois que tu n'es pas tout seul. Des hommes. Des femmes. Des plus vieux et des moins vieux. Ton regard se pose sur un jeune brun qui va en voir un autre en lui demandant si c'est une caméra caché. Un autre, châtain bouclé qui se dirige vers une jeune femme en demandant une explication. Puis une autre femme, qui demande si c'est réel ou si elle est en train d’halluciner.

Tu te poses la même question. Sans un mot, tu te contentes de t'approcher vers elle et tu pointes ton doigt, la touchant à l'épaule avant de la pincer avec ta main libre. Tu sens l'impact de sa peau contre la tienne. Tu plisses les paupières et marmonne, en haussant les épaules.
- Je crois qu'on est réel. Whaou, c'est chelou tout ça. On fais comment pour sortir?

Tu as l'air détaché, j'en foutiste mais ce n'est qu'une façade. Tu flippes en vrai. Sauf que tu ne le montre pas vraiment. Cela dit, être dans la garde t'apprends à garder ton sang froid. Dans certain cas. Tu lèves la tête et tu regardes en l'air, fasciné tout de même d'avoir atterri ici sans aucune explication plausible.  
(c) ANAPHORE


Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Paige Guthrie


http://houseofm.forumactif.org/t2569-paige-you-made-my-skin-burn http://houseofm.forumactif.org/t2543-paige-under-my-skin
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe Uttk
Codename : Husk
Pouvoirs : Elle est une omni-morphe transitionnelle. Elle peut altérer la structure moléculaire de son corps sous sa peau. Lorsqu’elle arrache sa peau, son épiderme prend n’importe qu’elle forme et elle obtient ainsi les capacités de cette forme. Elle peut ainsi guérir plus vite, avoir une peau solide, être plus lourde ou légère, être plus rapide ou être plus forte ect. selon le cas. Elle peut transformer son corps complet ou juste une partie. Sa transformation dure en général une heure. Elle peut aussi se fondre dans le décor à la manière d'un caméléon pour se camoufler.

Groupe 6 : Le Labyrinthe 27016687_10156971199749428_2050920873_o
Emergence : Maitrise : Messages : 694
DCs : Maria, Casey, Laura, Grace et Laserian

Mer 31 Jan - 20:53
It's a mad mad world
Mission III - Groupe 6

"Pluuuuus viiiiiiiiiite!" En petit bonhomme dans le bolide métallique, Paige riait aux éclats et n’arrivait plus à s’arrêter tellement elle s’amusait et que la situation était cocasse. Elle ne savait pas ce qui lui avait pris de monter dans le caddie une fois leurs courses déposés dans la voiture de Wesley, mais ce dernier avait très vite compris le message et voilà qu’ils tournaient en rond dans le stationnement du magasin depuis un bon dix minutes sous les regards jugeurs ou amusés des autres clients. Tous les deux s’en fichaient d’avoir l’air idiot, ils ne faisaient rien de mal. Lorsque le garçon donna le dernier élan, la brunette se mit sur les genoux, les bras en croix et ferma les yeux. Elle souriait toujours en laissant le vent et les rayons du soleil lui chatouiller le visage. Elle tomba un peu vers l’avant et dû mettre ses mains sur le bord lorsque le panier s’arrêta net pour ne pas passer par-dessus. Elle offrit volontiers sa main à son ami pour qu’il l’aide à descendre de là. Elle se leva doucement dans le caddie et sourit à Wes lorsqu’il posa ses mains sur ses hanches pour pouvoir la soulever et l’aider à retrouver le sol. Elle déposa un baiser un peu aguicheur sur le bout du nez du garçon avant de se diriger toute excitée aux commandes du véhicule. "T’es prêt? Accroche-toiii! Weeeee" Elle se mit à courir à toute vitesse avant de poser ses pieds sur la barre latérale et se laisser glisser…

Dans le vide. Paige fit une chute de quelques centimètres et s’écrasa sur le sol dans un bruit sourd. "Quo..? Merde!" Elle leva les yeux, sourcils froncés ne comprenant pas trop ce qu’elle faisait là, alors qu’il y avait littéralement trente secondes, elle se trouvait en train de glisser sur un caddie d’épicerie avec Wesley. D’ailleurs, où était-il? "Wes?" Elle promena son regard bleuté autour d’elle, mais aucun signe du garçon. Tout ce qu'il y avait, c’était ces immenses murs de pierres dont il était impossible de voir la limite. Il y avait d’innombrables plantes grimpantes, au centre c’était la nuit noire et le vent qui se dégageait de l’ouverture était glacial. Surtout, il y avait des hurlements à donner froid dans le dos qui sortait de cet endroit bizarre. C’était très étrange tout ça et elle était quasi certaine qu’ils n’étaient pas à Génosha. Ils, parce qu’elle n’était pas seule dans cette galère. Autour d’elle, se trouvait un petit groupe d’une dizaine de personne aussi estomaqués qu’elle de se retrouver là. Dans un soupir, elle se releva en époussetant la terre sur son jeans. Il y avait quelques têtes connues, comme celle d’une petite brune faisant partie de Power Up! qu’elle salua d’un petit signe de la main, mais son geste fût interrompue par une douleur vive et subite à son index. Comme si un insecte invisible venait tout juste de la piquer."Aïe." Elle porta son doigt à sa bouche par réflexes. "Ch’alut Gab. Ch’est la merde, hen?" Dit-elle à l’avocat en l’apercevant qui s’approchait d’elle. Malheureusement, elle n’avait aucune explication logique à lui donner pour expliquer leur situation.


Made by Neon Demon


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 4 Fév - 18:20
Après avoir frôlé la mort, tout s'était bousculé pour Lorenzo. D'abord il avait apprit que Cameron était enceinte. De jumeaux, qui plus est. Ensuite il avait lutté pas mal d'heures pour qu'elle accepte de l'épouser mais elle avait refusé tant qu'il n'avait pas posé genou à terre pour faire sa demande "correctement". Il avait alors exécuté la chose et s'était plié à la tradition qui voulait qu'on fasse une demande ultra romantique, écrin à la main et la fameuse "veux-tu m'épouser ?" en guise d'offre. A son plus grand bonheur, le médecin lui avait dit oui. Bien sûr, il n'y avait pas que de bonnes choses puisqu'il fallait préparer Luca à la nouvelle. Alors certes, il avait bien prit le fait que Cameron devienne sa mère pour de vrai mais il s'inquiétait de tellement de choses du haut de ses neuf ans. D'abord ses pouvoirs l'effrayait. L'italien avait prit le parti de faire en sorte que son garçon prenne des cours par correspondance, la meilleure chose à faire le temps que les choses se calment et surtout que le petit homme apprenne a contrôler la terrakinésie qui faisait partie de lui. Bon, il fallait admettre que ça n'amusait pas forcément le bonhomme de rester enfermé mais il comprenait. Puis il y avait l'arrivée des bébés. Le demi rital craignait de ne pas être un bon grand frère, que ses parents l'aiment moins voire l'oublient et pire, il craignait de les blesser. Sur ça, il avait fallut des heures et des heures de discussion. Lorenzo prenait le temps d'expliquer à sa progéniture qu'il serait vrai que Cam et lui n'auraient pas toujours le temps de s'occuper de l'aîné parce que les bébés, c'était fatigant mais que dans tous les cas, il resterait le premier enfant de la famille. Le cuisto avait rajouté que de toute façon, les parents auraient aussi besoin de lui pour s'occuper de ses frères ou de ses sœurs et qu'en plus ça lui permettrait de tisser un lien avec les petits. Enfin concernant les pouvoirs, le père dû expliquer à son héritier que ça faisait parti de lui mais qu'il ne fallait pas le dénigrer, que ce n'était pas effrayant, ni mauvais mais que les autres pouvaient trouver ça étrange donc qu'il fallait contrôler ses émotions pour maîtriser ses capacités. Cela n'avait pas été facile mais les craintes du petit garçon s'apaisèrent et la vie de famille fut plus heureuse bien que le reste du monde continuait de partir dans tous les sens.

Mais il fallait vivre, faire en sorte d'accueillir les futurs Viretti tel des enfants royaux et préparer le nécessaire de survis pour nouveaux parents. Pour ça, il avait été décidé qu'ils laisseraient Luca auprès de Deaky pour la journée tandis qu'ils iraient faire quelques emplettes. Dans le magasin spécialisé pour les objets de bambins, le cuisinier inspecta différents objets comme les biberons ou les tétines. Il prit le temps de vérifier les baignoires, les poussettes, les coques et autres matériaux pour le confort de ses petites têtes. A côté de lui, Cameron donnait aussi son avis sur les différentes propositions qu'ils faisaient et parfois ils riaient après une blague ou pour des maladresses. Ils étaient heureux. Malheureusement, c'était sans compter sur une intervention mystique qui changea la donne, une fois le plus.

Un vertige prit Loren qui tituba un peu, mettant la main de côté pour se retenir. Il fermait les yeux et se pinça la racine du nez pour maîtriser la douleur qui tapait contre ses tempes. Sa paume trouva un mur auquel il s'appuya tandis que son crâne cessait de ressembler à un djembé. Puis un cri le fit sursauté, ouvrant les yeux pour en chercher l'origine. Horreur ! "Mais qu'est-ce que... ?" fit-il pour lui même en constatant qu'il n'était plus du tout au magasin. Son regard clair parcourait les hauts murs, puis les différents visages autour de lui en espérant trouver celui de sa fiancée. Bingo, elle était là. L'italien s'approcha d'elle, posa une main sur son ventre et l'autre sur sa nuque. "Tu vas bien ?" qu'il demandait à Cameron en l'inspectant du regard. Elle semblait être en forme. Mais c'était quoi ce bordel ? Qu'est-ce qu'il foutait là ? Depuis quand on avait réussit à mettre en place un téléporteur ? Ou alors était-ce une hallucination ? Paraissait qu'il y en avait eu à l'Alpha House, était-ce le même genre de truc ? Et pourquoi dans un magasin pour marmots ? Instinctivement, le père pensa à son fils et prit dans son téléphone portable dans la poche de son pantalon. C'est à cet instant qu'une douleur vint s'immiscer au bout de ses doigts, lui faisant lâcher l'objet. Eh merde !

Lorenzo serra le poing et les dents pour lutter contre la déplaisir dans sa main, il se baissa et observa l'écran du petit objet électronique. "En tout cas... Si c'est une farce, ça va trop loin... On peut même pas avoir de contact avec l'extérieur puisqu'il n'y a pas de réseau." fit-il à l'intention des autres. Cette fois, il observa les différents visages et reconnu celui de Keith, son avocat et celui d'un autre jeune homme, un collègue du juriste. Ils semblaient aussi perdu que lui, c'était bien sa veine... En se redressant, l'homme soupira. "Je suppose qu'il va falloir qu'on avance pour trouver la sortie... Quelqu'un à le fil d'Ariane ?" qu'il tentait de plaisanter tout en observant Cam. Putain que ça sentait mauvais, ce plan, surtout qu'il y avait une femme enceinte... Sa femme enceinte...


Résu-meh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 4 Fév - 18:58
It's a mad mad world
Mission 3

Kitty trépigne d’impatience. Ca fait exactement dix minutes qu’elle trépigne d’ailleurs, parce que la poste de Gensoha n’est pas vraiment mieux que celle en France. La queue dure des ploooombes et elle a du mal à rester patiente. Pourquoi ? Parce qu’elle doit récupérer un colis de tee-shirts qu’ils ont fait éditer pour la nouvelle manif qui aura lieu le week end même. Ils ont trop trippé sur le design et elle a hâte de voir ce que ça rend. En plus, le colis tombe trop bien, parce qu’ils doivent justement se rejoindre pour préparer tout ça, d’ailleurs, elle va finir par être en retard si ils trainent encore longtemps à la caisse. Enfin, tout vient à point à qui sait attendre (surtout qu’elle n’avait pas le choix mais bon) et son tour vient enfin. Quelques minutes plus tard et la voilà avec l’énorme colis dans ses bras. Elle sort de la poste et ne peut pas résister, elle l’ouvre et en sort un exemplaire. En gros, un « POWER UP ! » semble sortir d’une bulle explosive de comics, c’est dit par une super héroïne masquée (y’a aussi la version masculine parce qu’en plus d’être militant pro-émergés, ils sont féministes dans le genre le plus égalitaire de ses aspects) qui a le poing levé. Elle retourne le tee shirt et s’amuse du rendu qu’il s’y trouve. On y voit la même super héroïne faisait un doigt d’honneur disant cette fois « Fuck the reds ! ». Hé, ils sont militants, féministes, mais on a jamais dit qu’ils n’étaient pas bête. Elle enfile le tee shirt par-dessus sa petite robe et reprend le carton en main, non sans mal.

Elle met des ploooombs à rejoindre les autres, dont Jess, sa coloc, sur le campus. Elle a genre trop mal aux bras, mais Kitty étant Kitty, elle ne fait même pas de pause et trace sa route sans soupirer. Elle les trouve tous posés dans un coin d’herbes, affairés à faire des banderoles colorées. Ils ont quelques bières, des sodas, des bonbons et des gâteaux pour se requinquer et une musique sort d’enceintes portables. Visiblement, il y a une très bonne ambiance dans le petit groupe ce qui aide grandement à leur motivation. Kitty débarque au milieu d’eux, un grand sourire aux lèvres et elle n’est pas mécontente de laisser le colis tomber au sol. « Salut tout le monde ! » Ils voient alors tous son tee shirt qu’elle leur montre en mode trop fière. « Oh tu les as ! » Elle saute presque sur place alors qu’elle acquiesce. « Oui !! » Aussitôt, elle ouvre le carton et attrape plein de tee shirts d’un seul coup. « FREEEEEE… » Prise dans son élan, elle n’a pas trop compris que tout autour d’elle était en train de changer et elle est déjà entre deux murs accompagnée d’illustres inconnus quand elle balance les tee-shirts en l’air. « EEE TEEE SHIIIiiiiiiiiii… » Ils retombent sur une black (Michaela) qui se tient à côté d’elle et une brune au ventre trop rond pour que ce soit totalement normal. Kitty, elle, vient de capter ce qu’il arrive. « …iiiirts. » Elle regarde tout autour d’elle et a un sourire gêné. « My bad. » En tout cas, si y’a quelqu’un genre en calbut ou en serviette de bain ils peuvent se servir. Hein ? quoi ? Dommage, vous êtes pas dans le bon groupe les mecs ! megustaaaaa

Elle regarde tout autour d’elle et voit Paige, qui lui fait un salut qu’elle lui retourne bien volontiers. Les autres sont tous des inconnus sauf… « Keith ? » Le brun a pas l’air d’en mener bien plus large qu’elle, faut dire que y’a rien à comprendre. Son regard finit de faire le tour du propriétaire quand elle se tourne finalement vers la black qui est la plus proche d’elle. « Bonjour. » Oui, Kitty est rigolote, même dans cette situation bien pourrie. Un hurlement se fait alors entendre et c’est genre méga glauuuuque. Ca fout franchement la chair de poule. « Bah c’est vachement sympa ici dis donc. Accueillant comme tout. »  Ouais, c’est ultra chaleureux ici, un petit cocon de paradis même, pour quelqu’un qui n’aurait aucune notion de cocon, ni même de paradis. Un asiatique parle de sortir, un graaaand gars se la joue mythologie grecque. Elle tourne sur elle-même pour mieux analyser la situation montrant son super dos de tee-shirt à tout le monde au passage. Grimper à l’un de ces énormes murs semble impossible. « A part y aller au pif, je vois pas trop ce qu’on peut faire. » Elle touche le mur comme pour mesurer sa solidité. Elle pourrait phaser à travers mais vu qu’elle a des compétences limitées en la matière, si il y en a trop dans le genre, elle finirait juste coincer toute seule dans le labyrinthe... Autant dire que ce n’est pas une bonne idée.



Made by Neon Demon



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 4 Fév - 22:30




Le Labyrinthe

Groupe 6  



La vie suivait son cours, tu avais appris que tu étais enceinte, tu n’avais pas su si c’était une bonne chose ou plutôt si c’était le bon moment. Tu ne t’étais jamais vu en tant que mère, n’avais jamais imaginer que tu puisses l’être et puis un jour, tu avais eu des soupçons et tu avais demandé à un collègue de faire les tests. Et le résultat était tombé, tu étais bien enceinte et tu l’avais annoncé à Lorenzo. Tout s’enchaînait très vite pour vous deux comme si après le festival le destin avait estimé que ça devait se faire ainsi. Tu avais vu la joie dans le regarde Lorenzo, les craintes de Luca que vous aviez essayé de rassurer du mieux que vous pouviez que sa soit sur ses pouvoirs, ou encore sur son rôle de grand frère. Tu lui avais même dit que tu comptais sur lui pour t’aider à t’occuper de ses benjamins qui allaient arriver. Car oui, Lorenzo et toi n’aviez pas fait les choses dans la demi-mesure, tu attendais des jumeaux, une fille et un garçon selon l’écho.

Et aujourd’hui vous aviez laisser Luca avec son parrain et vous vous étiez rendu dans un magasin. Vous deviez acheter ce qu’il vous fallait pour les bébés. Les lits, les vêtements. Tu ne voulais pas des vêtements qui se ressemblaient pour les deux ni même les mêmes jouets. Tu voulais qu’ils puissent voir que bien qu’ils soient jumeaux, ils étaient complètement différents. Tout se passait pour le mieux, vous vous chamailler gentiment sur les articles, vous regardiez les prix, discutiez si vous aviez réellement besoin de ça ou ça. Vous rigoliez quand vous vous imaginez certaine chose avec des objets qui vous semblait totalement ridicule. Ce que tu avais là, était une vie à laquelle tu n’aurais jamais cru avoir accès et tes souvenirs de cette vie passé dans ces moments-là, tu les oubliais complétement.

Mais comme si, le monde aimait vous mettre des bâtons dans les roues, ou alors de blagues que seul lui trouvais marrant. Le magasin changeait complétement à la place, il n’y avait que des murs et l’endroit est lugubre et tu n’aime pas ça. Au loin des cris, qui te font tourner la tête. Lorenzo était toujours à tes côtés, te demande si tu vas bien, tu lui réponds « Ca va pour l’instant. » Ce n’était pas vraiment le jour pour que ce genre de chose arrive. Mais vous n’étiez pas seuls, non d’autre personne était présente avec vous. Tu les entends parler un à un entendant la plaisanterie de Loren qui te tire un sourire « Et après on va voir débarquer le minotaure » Ceci fallait bien maintenant sortir de là que sa soit un rêve ou non, tu ne voulais pas rester dans cet endroit lugubre. Tu regrettes même de ne pas avoir ton arme avec toi. Mais après tout pourquoi tu l’aurais pris à la base, tu allais juste faire des course pour préparer la venue des jumeaux. « Bon faut qu’on avance, au vu des cris, je ne préfère pas rester planté là comme une plante verte. » Le seul problème, c’était par ou et comment savoir si on prenait le bon chemin. Tu regardes encore une fois les personnes qui t’entouraient. Tu n’en connais aucun et ils sont tous plus jeunes que toi et Lorenzo.


 

 
Shacka House Of (M)




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Androïde
Noah Mercury


http://houseofm.forumactif.org/t3461-noah-mercury http://houseofm.forumactif.org/t3421-you-re-never-gonna-fit-in-m
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe Tumblr_pegg694F2J1v0jssm_500
Codename : Deviant
Pouvoirs : Noah est un androïde ayant plusieurs capacités :
- calcul des probabilités
- il retient toute information, comme un ordinateur, et il peut également les effacer
- il peut revoir des souvenirs, les mettre sur pause, les ralentir et les examiner
- son cerveau est connecté à Internet
- il peut contrôler les machines
- son corps ne vieillit pas
Emergence : Maitrise : Messages : 313
DCs : April - Ann - Harry - Gemma - Samira - Abigail - Nebula

Mer 7 Fév - 23:45


♛ Le labyrinthe

▼▲▼

Elle s'était enfin résolue de prendre rendez-vous chez un médecin. Cela faisait trop de temps à présent qu'elle dormait mal. Elle ne ressentait pas vraiment la fatigue, ce qui était étrange au vu du nombre d'heures de sommeil incroyablement bas de cette semaine, mais il avait fallu se résoudre que quelque chose ne tournait pas rond avec le manque d'appétit. Manger était une passion pour Michaela depuis toujours mais, ces derniers jours, elle avait l'impression de se forcer, de forcer cette faim qui ne venait plus. Elle se doutait que tous ses problèmes venaient en partie d'Hydra. Depuis qu'elle les avait rejoint, la new-yorkaise n'avait plus le moral, ne pouvant plus consacrer tous son temps à sa musique. S'inquiétant sans cesse de ce que penserait ses parents de son activité. Pourquoi avait-elle accepté? Pourquoi?

Heureusement, aujourd'hui était un jour de libre pour Michaela qui en profita pour travailler sa voix et oublier son rendez-vous du lendemain. Elle avait récemment découvert le film The Greatest Showman au cinéma et la bande originale ne cessait de tourner en boucle dans son esprit. Ce film lui avait rappelé plus que jamais que sa place était sur scène et non dans une organisation criminelle. Mais elle était coincée, et tout ce qu'elle pouvait faire en attendant était de chanter, loin du public. Ainsi, elle s’entraînait à chanter Never Enough dans son appartement, se fichant bien de savoir si ses voisins l'entendaient ou non. Ils devaient être habitués depuis le temps.

Se laissant porter par la chanson, Michaela ferma les yeux alors qu'elle atteignait bientôt une note qui demandait de la puissance et du contrôle. Elle réussit à la reproduire à la perfection et comptait continuer le reste de la chanson quand elle entendit un cri étrange et glacial. Elle stoppa sa voix et rouvrit les yeux, découvrant un tout autre paysage autour d'elle que celui de son appartement. Elle regarda tout autour d'elle mais bientôt un tissu vint barrer ses yeux. Elle l'enleva et découvrit un t-shirt apparemment crée dans le but de provoquer la garde rouge. La garde rouge était-elle derrière cet endroit glauque? D'après les discussions, non. Personne ne savait vraiment ce qu'il se passait.

- Salut, salua-t-elle en retour la jeune femme à ses côtés. J'avoue que l'endroit est pas génial, ça me fout les jetons. Oh, tant que j'y suis, où est-ce que je peux me procurer un de ces t-shirts?

Le t-shirt qui était tombé sur ses yeux lui donnait bien envie de le garder, autant faire du business maintenant qu'ils étaient dans la merde. Et c'était toujours une bonne occasion de faire chier la garde rouge, peu importe ce qu'en pensait Hydra.

La question était de savoir maintenant qui étaient les autres personnes présentes. De tous ceux qu'elle voyait, Michaela ne reconnut que Keith. Et malheureusement, tout le monde semblait perdu.

- Je suis d'accord pour qu'on avance mais restons tous ensemble alors. J'ai pas envie de me perdre et me retrouver seule face à je ne sais quoi qui nous attend... Ah, et désolé pour mon arrivée quelque peu théâtrale... Mais si ça vous a plu, vous pouvez regarder sur internet les dates de mes représentations! conclut-elle sur un air faussement innocent.

Au temps faire de la pub.

CODAGE PAR AMATIS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 11 Fév - 19:06


Terre-50211 : Les androïdes

Le labyrinthe


En voilà un groupe mitigé, composé de personnes aussi innocentes les unes que les autres. C'est fort dommage que le destin vous ai choisi pour tenir le rôle des personnages principaux de sa nouvelle composition. Toutefois ne craignez rien et appréciez la beauté des lieux. Derrière d'immenses grilles noires se cachent les merveilles d'une nature, parfois injuste. De sublimes fleurs, de somptueuses plantes sauvages, venues égayer le teint grisâtre du béton qui vous entoure. Les murs sont recouverts par les plantes qui se déchainent pour reprendre leurs droits, avec ses roses, sa verveine et ses nuances de couleurs, que regroupent les divins parfums, pour le plaisir exquis de ces dames. Mon labyrinthe n'est-il pas charmant ? Appréciez le calme que dégagent ces lieux et la tranquillité qu'il vous offre. Oh mais attendez... Où sont passés les cris ? D'où se dégage cette douce odeur alors que la mort empestait les lieux précédemment ? Êtes-vous en train de virer fous où est-ce le lieu qui se joue de vous ? On vous avait prévenu la seule issue possible ici, c'est la mort. D'ailleurs, tic tac, tic tac. Mais qu'elle est ce cliquetis insupportable ? Une sensation désagréable s’empare de vous. On vous observe les amis, il est temps de faire quelque chose pour sortir d'ici et vite...

TOUR 2



Option 2.1: Essayer d'escalader les plantes grimpantes pour repérer la sortie


Dans ce cas, lancer un dé mystère.


Opton 2.2: Vous vous enfoncez dans le labyrinthe afin de trouver une sortie le plus rapidement possible.



À dans deux semaines pour le troisième tour!

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Junno Park


http://houseofm.forumactif.org/t3422-junno-park http://houseofm.forumactif.org/t2591-junno-park
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe 6p5p

Pouvoirs : Contrôle des éléments : Terre. Junno est capable de manipuler et de contrôler des éléments terrestres. Tels que des rochers, de la boue ou toute autre matière issu de la terre. Il peut également pourfendre le sol en deux lorsqu'il touche le sol avec ses mains.
Emergence : Maitrise : Messages : 1063
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Jay - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 13 Fév - 11:20

Terre-50211 : Les androïdes

Groupe 6

Immobile, les sourcils froncés, tu regardes autour de toi. Tu observes ces hauts murs qui se dressent devant vous. Tu garde ton calme, ton sérieux mais ton cœur palpite. Tu le sens qui s'accélère dans ta poitrine.

C'est un peu étrange car ce lieu semble soudain paisible alors qu'il semblait plus effrayant quelques minutes plus tôt. Tu plisses des yeux et tu fini par secouer la tête, en écoutant tes nouveaux compagnons d'infortune. Tu les regarde d'ailleurs tour à tour. Il se pose les même questions que toi et tu lèves les yeux au ciel lorsque tu entend l'un d'eux faire une blague qui ne te fais pas spécialement rire.

Tu lâches la souris que tu avais dans tes mains. Tu mets ces dernières dans tes poches et tes sourcils se froncent lorsque tu remarque cette jeune femme qui affiche un tee-shirt qui ne te plais pas. Tu serre la mâchoire. Tu plisses toujours plus tes paupières lorsque tu comprends enfin que ce dernier est dirigé contre la garde. Ça t'irrite, t'énerve. Un sifflement s'échappe d'entre tes lèvres pincées et tu t'approches d'elle, en faisant exprès de la bousculer alors qu'elle touche le mur pour mesurer sa solidité.
- Oups désolé.

Tu t'excuses à peine. Un rictus déforme tes traits et tu la regarde droit dans les yeux tandis qu'une lueur maligne et sarcastique s'installe dans tes prunelles. Ça lui apprendra tient. Par ailleurs, dommage que tu n'es pas habillé en conséquence sinon tu aurais bien joué de ton statut de garde pour l'embêter. Mais bon. Tu as autre chose à penser.

De nouveau silencieux, tu approuves d'un signe de tête lorsqu'une autre personne, celle qui semble connaitre l'auteur de la blague toute pourrie, dit ne pas vouloir rester ici comme une plante verte. C'est une bonne idée. Toi-même, tu n'as pas l'intention de rester ici à regarder ces murs qui, à la fois te fascine et te terrifie. Tu te demande cependant ce qu'il y a là-haut. Tu as bien envie de savoir si ces lianes sont solides pour pouvoir grimper et avoir une vue d'ensemble sur ce qui vous attend.

Une autre femme prend la parole à tes côtés et tu fronces les sourcils, toujours plus. Finalement, tu finis par dire en haussant les épaules.
- Faites comme vous voulez mais moi, je vais voir en haut de ces murs. Qui sait, peut-être qu'on pourrait y trouver une sortie.

Tu l'espères. Car de nouveau, une sensation désagréable s'empare de toi. Les battements de ton cœur s'affolent, t’oppressent. Tu déglutis et une fois encore, tu plisses des paupières alors qu'un cliquetis étrange vous parvient. Tu as une mauvaise impression. Tu te mords les lèvres et tu n'attends pas l'avis des autres pour commencer ton ascension.
- En tout cas, moi j'y vais !

Tes mains agrippent ces lianes et tu vérifie une nouvelle fois s'ils sont bien solide avant de grimper, petit à petit, laissant tes compagnons en arrière. Si certains, veulent te suivre tant mieux. Sinon, tant pis. Tu n'as qu'un seul désir: partir d'ici et tu n'es pas du genre à attendre comme un crétin que quelqu'un d'autre prenne l'initiative.
(c) ANAPHORE


Résumé :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Mar 13 Fév - 11:20
Le membre 'Junno Park' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Paige Guthrie


http://houseofm.forumactif.org/t2569-paige-you-made-my-skin-burn http://houseofm.forumactif.org/t2543-paige-under-my-skin
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe Uttk
Codename : Husk
Pouvoirs : Elle est une omni-morphe transitionnelle. Elle peut altérer la structure moléculaire de son corps sous sa peau. Lorsqu’elle arrache sa peau, son épiderme prend n’importe qu’elle forme et elle obtient ainsi les capacités de cette forme. Elle peut ainsi guérir plus vite, avoir une peau solide, être plus lourde ou légère, être plus rapide ou être plus forte ect. selon le cas. Elle peut transformer son corps complet ou juste une partie. Sa transformation dure en général une heure. Elle peut aussi se fondre dans le décor à la manière d'un caméléon pour se camoufler.

Groupe 6 : Le Labyrinthe 27016687_10156971199749428_2050920873_o
Emergence : Maitrise : Messages : 694
DCs : Maria, Casey, Laura, Grace et Laserian

Jeu 15 Fév - 15:40
It's a mad mad world
Mission III - Groupe 6

Paige avait salué Kitty, mais elle n’avait pas vu la boite de t-shirt qu’elle tenait dans ses mains. Ce n’est qu’en apercevant le dos de la brune qu’elle comprit ce qui se trouvait dans le carton. Elle enleva le doigt qu’elle pensait blessé de sa bouche et se dirigea vers sa camarade. "Oh sont trop beaux!" Sans demander la permission, elle fouilla dedans à la recherche de sa taille et enfila un. Oui, c’était une drôle de réaction quand on se retrouvait dans un lieu connu, mystérieux et encerclé de murs immenses, mais ça ne servait à rien de jouer les perdus trop longtemps. "Y’en a plein ici, m’dame!" Elle ne savait pas si Kitty comptait les ramener, mais cette jeune femme au teint foncé et à la voix mélodieuse les aiderait à faire une bonne publicité. Un jeune homme aux yeux bridés et un peu plus âgé qu’elle poussa Kitty dans un geste qui était plus que volontaire. "Hey!" Elle lui envoya un regard d’incompréhension en se demandant quel était son problème. C’était vraiment pas le moment de partir une confrontation alors qu’ils se trouvaient tous dans la même galère.

C’était quand même vrai qu’il fallait trouver un moyen de sortir de là et franchement il n’y avait pas mille options qui s’offraient à eux. L’énorme ouverture au centre n’avait absolument rien d’attirant. De l’intérieur, les sons étaient étranges, l’air semblait froid et étouffant et c’était surtout noir. Très noir. Ce n’était pas du tout invitant, même si une odeur florale agréable et chatouillant doucement les narines s’en échappait. Ce qui était plutôt contraste avec ce qui émanait de cette atmosphère mortelle et inquiétante de ces énormes murs parsemés de végétation et qui semblait infranchissables. Il y avait d’énormes racines qui pendaient et qui semblaient plutôt solides. Son regard se porta sur le petit couple dont la femme était à un stade plutôt avancé de sa grossesse. La loose. L’asiatique furieux ne demanda pas l’avis de personne et entreprit de commencer à grimper. Pour le coup, Paige ne trouvait pas l’idée mauvaise. Ils auraient sûrement une bonne vue d’ensemble et au moins, c’était bien éclairé et pas sombre comme le derrière d’un cochon. Elle ne savait pas du tout ce qui se trouvait au sommet,  elle n’avait sûrement pas la force nécessaire de se rendre jusqu’au bout parce que c’était vraiment hyper haut. Mais, elle voulait bien essayer. "J’vais monter aussi, j’pense!" Elle jeta un regard à Gabriel, puis à Kitty, haussa les épaules et se dirigea vers le mur. Elle entoura les lianes à son poignet, vérifia qu’elles étaient solides et commença son ascension.


Made by Neon Demon


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Jeu 15 Fév - 15:40
Le membre 'Paige Guthrie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 16 Fév - 20:42

IT'S A MAD MAD WORLD

All around me are familiar faces worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses. No expression, no expression, hide my head, I want to drown my sorrow. No tomorrow, no tomorrow.
Groupe 6 : Le labyrinthe



Zhoey grimaça lorsque l'inconnu lui pinça la peau. Au début, il avait juste apposé son doigt sur iel, pour vérifier qu'iel était réel.le. Le contact était bien présent et trop tangible pour être une hallucination. Surtout que la douleur qui suivit le pincement li tenaillait bien comme il fallait. La peau encore douloureuse, li scientifique se massa l'endroit avec inquiétude, son regard glissant sur l'horizon. Si tout ceci n'était pas un rêve, alors comment avaient-ils fait pour se retrouver ici ? Plissant les paupières et fronçant les sourcils, Zhoey releva le visage vers les cieux. Il faisait encore jour, mais li brun.e tenta tout de même de trouver un point d'ancrage. Un indice sur leur position, sur cet endroit. Peut-être étaient-ils toujours sur Genosha, et qu'ils avaient été drogués et amenés en vitesse dans le coin. Ca lui paraissait bien farfelu pour le coup, mais après tout, avec tout ce qu'il se passait d'étrange, li scientifique n'émettait plus de doutes. Tout pouvait arriver, ô combien cela semblait impossible en premier lieu. Avec un soupir, Zhoey comprit qu'iel ne se trouvait nulle part proche de Genosha. Ni même sur Terre, si cela pouvait être d'une quelconque indication. Baissant la tête, iel porta son attention sur les autres individus coincés ici avec iel. Une femme enceinte se trouvait non loin, et li brun.e pinça les lèvres à cette vision. Cette pauvre madame, coincée ici alors qu'elle pouvait accoucher n'importe quand. La vie était parfois injuste. L'homme qui était à ses côtés mentionna le fil d'Ariane et cela fit sourire Zhoey. Un peu d'humour pour combler cette atmosphère tendue et apporter un point d'ancrage à la réalité, même si elle semblait totalement étrangère à ce qui se passait actuellement.

Quelqu'un proposa d'avancer, et Zhoey tourna la tête, concentré.e sur les avis qui commençaient à se faire entendre de toutes parts. L'humour, cet instant de précarité au sein même de la tornade, était à présent au loin, parti vers un ailleurs qu'ils ne pouvaient atteindre. Venaient à présent l'heure des négociations, et li scientifique n'avait aucunement envie de déblatérer pendant une éternité. Soupirant un bon coup, iel inspira longuement après coup, se rendant compte que l'odeur putride avait été étouffée, effacée. Une odeur plus fruitée, plus douce caressait ses narines, et iel n'avait aucune idée de comment tout cela était arrivé. Peut-être que cela avait un rapport avec l'étrange sensation qu'iel avait ressentie au bout de son doigt en arrivant ici ? Iel n'avait pas vraiment d'hypothèses plus poussées, mais cela lui semblait logique tout d'un coup. L'idée de la drogue était certainement la plus probable, et li brun.e gardait cela dans un coin de son esprit, tout en contemplant les issues qui s'offraient à eux. Pas le temps de niaiser, ils devaient sortir d'ici. Le gars d'avant, celui qui l'avait pincé.e, attrapa les lianes et se mit à grimper sans préavis, ce qui surpris li brun.e. Secouant doucement la tête, sous le coup de la surprise, Zhoey vit une autre personne commencer à grimper. Ils avaient peut-être raison de prendre de la hauteur pour se repérer. Mais aucun d'entre eux ne savait où aller, ni ou se rendre, et encore moins comment s'échapper. Même s'ils arrivaient au dessus du labyrinthe, que feraient-ils ensuite ? Ils le longeraient ? Et dans quelle direction ? Les questions fusaient dans son esprit, et li brun.e apposa sa paume contre son front, fermant les yeux. Se concentrer, se concentrer. Quelle était la meilleure solution ? Emprunter le labyrinthe lui semblait être la meilleure chose à faire, surtout qu'iel connaissait une technique pour en sortir sans trop se casser la tête. Poser la main sur le mur de droite et toujours tourner à droite, ou poser sa main sur le mur de gauche et toujours tourner à gauche. Au final, ils sortiraient du labyrinthe, même si cela risquait de prendre des heures. Rouvrant les paupières, Zhoey s'avança vers le groupe restant, décidé.e à ne pas laisser l'occasion lui échapper, et surtout à faire entendre sa voix, autrement que pour lancer des jurons et jurer comme un.e charretier.ère. Bon écoutez. Je sais pas vous, mais tout ça, j'ai pas l'intention que ça devienne mon nouveau campement. Iel expliqua clairement, sa main pointant en direction du labyrinthe. Eux, ils peuvent grimper autant qu'ils veulent, moi je vais rentrer là-dedans. Laissant son bras retomber contre ses flancs, Zhoey commença à reculer en marche arrière. Vous pouvez rester là, aller avec eux ou venir avec moi. Faites votre choix. Et avec cela, iel se retourna, passant la limite du labyrinthe et s'enfonçant déjà à l'intérieur, sa main posée contre l'un des mur de pierre.




resumarmelade:
 
Revenir en haut Aller en bas
Humain
Keith Ferell


http://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell http://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence : Maitrise : Messages : 1271
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Sam 17 Fév - 10:34


Mission : Terre-50211 : Les androïdes

Groupe 6

 Le corps tendu, les muscles crispés, Keith continuait de regarder autour de lui. Son cœur tambourinait avec force sa poitrine. Il le sentait s'accélérer. Il sentait sa nervosité l'envahir. Par ailleurs, il mit un certain temps à comprendre qu'il n'était pas tout seul ici, dans ce labyrinthe. Il haussa les sourcils lorsqu'il reconnu aux premiers abords un jeune homme, lui demandant aussitôt :
- Clay? Qu'es-ce que tu fous ici?

Sa voix était rauque, grave, soumise à une nervosité de plus en plus oppressante. Il se massa la nuque à plusieurs reprise et essaya de se reprendre, ajoutant quand ce dernier lui demanda si c'était une caméra cachée ou s'ils étaient vraiment dans la merde.
- J'en sais rien mais j'opte plus pour la deuxième solution.

Bon. Ce n'était pas tellement rassurant. Un léger rictus déforma ses traits et il ancra ses iris dans ceux du brun. Mais alors qu'il s'apprêtait à ajouter quelque chose. A le rassurer sans y croire vraiment, une autre voix familière claqua entre les murs et le fit tourner la tête. Son regard croisa soudain celui de Gabriel et il poussa un juron, à la fois surpris et excédé de devoir encore se le coltiner dans un lieu pareil.
- Sérieux? C'est une blague, pesta-t-il entre ses dents tandis que son voisin, occupé avec son briquet, lui faisait une putain de remarque sur sa manière de râler.

Non. Franchement. C'était quoi le délire. Qu'es-ce qui foutait là l'autre et bordel, pourquoi le sort s'acharnait sur eux en les foutant ensemble à la moindre occasion?

En colère cette fois. Nerveux comme pas deux et râlant de plus belle, Keith fit signe à Clay de le suivre et s'avança enfin vers les autres. Dans le lot, il reconnu avec un certain soulagement Kitty, son amie, Lorenzo son client et Michaela, l'une de ses nouvelles collègues à Hydra. Il fronça les sourcils cependant lorsqu'un jeune homme, de type asiatique, bouscula Kitty sans raison apparente avant de prendre la décision d'escalader les murs.
- Hey, tu veux de l'aide peut-être? lança-t-il à son attention, les poings serrés, s'avançant presque aussitôt prêt de son amie histoire de vérifier qu'elle allait bien. Ça va? Tu n'as rien?

Un regard lancée en direction de Kitty. Un hochement de menton pour s'assurer que tout allait bien pour elle. Puis, ses prunelles glissèrent sur les alentours. Les cris avaient cessé. L'atmosphère semblait plus paisible mais en même temps, plus flippant. Plusieurs questions lui martelaient le crâne comme un marteau. Il essayait de réfléchir posément, de ne pas succomber à la panique mais ses membres étaient figé, si crispé que des tensions montaient tout le long de son dos. Il acquiesça en silence lorsque Michaela soumis l'idée d'avancer. Puis, il jeta ensuite un œil sur cette jeune femme qui suivait l'asiatique en grimpant aux lianes, en se demandant si c'était vraiment une bonne idée.
- Je suis d'accord. Rester ici ne servirait à rien, il faut avancer. J'ai pas envie non plus de crécher ici en attendant que ça se passe.

Surtout qu'ils pouvaient à présent entendre des cliquetis insupportables. Serrant les poings pour vaincre sa nervosité qui devenait de plus en plus suffocante, Keith serra la mâchoire et commença à suivre Zhoey quand soudain, ses yeux se posèrent sur Gabriel. Ce dernier semblait figé, le nez en l'air, avec une tronche d'ahuri qui ne présageait rien de bon. Le jeune avocat plissa des paupières et poussa un juron, s'avançant dans sa direction.  
- Qu'es-ce que tu fous? Bouge connard. Tu compte rester ici tout seul peut-être?

En vérité, il sentait que quelque chose n'allait pas. Il ne saurait dire quoi mais il sentait que s'il ne faisait rien, son ennemi resterait là, immobile, le nez en l'air comme un crétin. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, cela l'inquiétait. Sans lui laisser le temps de réagir, il l'accrocha alors par le bras et l'entraina à sa suite, le poussant presque tandis qu'ils s’engouffrèrent ensemble dans le labyrinthe.
(c) ANAPHORE





Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Gabriel J. Hobbs


http://houseofm.forumactif.org/t1110- http://houseofm.forumactif.org/t1093-gabriel-one-shot-and-the-wh
More about you :
Groupe 6 : Le Labyrinthe Tumblr_n4ziixVvnh1sjo07yo2_r1_500

a récupéré toute sa mémoire et ses souvenirs - était un junkie dans son ancienne vie, doublé d'un criminel qui faisait payer ses services - a une mère violente et estime que c'est de sa faute s'il a mal tourné - travaille au cabinet Nelson & Murdock et commence à se faire une réputation - a réussi à échapper au radar de la garde rouge malgré la réapparition de ses pouvoirs - ne prend aucun parti sur l'île car il n'est pas concerné pour le moment.

Codename : Lighter
Pouvoirs : Pyrokinésie ► Gabriel a la faculté de créer du feu, par la pensée. Il doit cependant garder un contrôle constant sur sa "création" s'il ne veut perdre le contrôle.
Et parce que l'inverse serait sacrément ironique, il est insensible au feu et à la chaleur.
Emergence : Maitrise : Messages : 1325
DCs : Marc, Sean, Lorna, Lucy & Ben

Sam 17 Fév - 22:13

Groupe 6

It's a mad mad world


Gabriel a bien envie de répondre à Paige que oui, c’est la merde. Mais il se retient. Il ne veut pas être le gars qui sort qu’ils vont tous crever - parce qu’il sent que c’est ce qui va arriver. Au lieu de ça, il hausse les épaules avec un air perdu. L’espèce de long couloir dans lequel ils sont s’enfonce et il ne donne pas confiance. Gabriel sent la panique qui pointe lentement le bout de son nez mais il préfère se taire. A la place, il se contente de regarder la fille qui a les tee-shirts et celle qui est arrivée en chantant. Il ne reconnaît pas grand monde, en réalité. A part Paige, Keith et le type qu’il a déjà croisé au cabinet et qui est accompagné d’une femme enceinte. Les autres sont des parfaits inconnus pour lui. Quoique… Il fronce les sourcils devant la fille aux tee-shirts et met un instant à la reconnaître. Oh sa m… Elle était avec lui au Pegasus. Fuck. Il baisse la tête en se mordant l’intérieur de la joue. Comme si c’était pas assez le malaise comme ça, là.   Il percute soudain que les cris qu’ils entendent tous depuis qu’ils ont arrivés se sont arrêtés.  A la place, il y a cet insupportable tic-tac, qui a de quoi vriller les nerfs des plus patients.

Il porte une main à sa tempe en marmonnant quand il voit du coin de l’oeil un gars qui bouscule la fille au tee-shirt. Il entend Paige s’offusquer ainsi que Keith qui va vérifier que la fille va bien. Il décide de ne pas en rajouter une couche, même si c’est pas l’envie qui manque. Il croise les bras et suit du regard celui qui commence à grimper. Ce qu’il n’a pas fait avant, c’est de regarder la hauteur du mur. C’est… haut. Trop haut. Il déglutit et reste figé. Grimper ? A cette hauteur ? Ils sont malades. Paige lance qu’elle va faire de même et Gabriel est incapable d’ouvrir la bouche pour lui déconseiller de le faire, parce que… Ben c’est haut, tout ça. Il grimace. Y’a pas moyen qu’il grimpe, lui. Il a le vertige, en fait.  Rien qu’à voir la hauteur des murs, il sent le frisson désagréable qui lui parcourt la nuque. Non, y’a clairement pas moyen. Mais s’enfoncer dans cet endroit, c’est pas la meilleure des idées non plus. Il ne sait pas quoi faire.

Il reste juste figé comme un clampin, tiraillé entre deux choix qui sont difficiles à prendre. Grimper au mur alors qu’il a le vertige ou suivre la fille qui commence à s’enfoncer dans les couloirs alors qu’ils ne savent pas ce qui les attend. Il y avait des cris tout à l’heure et maintenant, y’en a plus. Y a juste ce tic-tac. Il grimace encore une fois. « Paige ? T’es sûre que… ? » Il n’arrive pas à finir sa phrase. Merde, ça craint, là. Ces lianes ont peut-être l’air solides mais le sont-elles vraiment ? Il sent quelque chose l’attraper par le bras et le tirer. Il se tourne vivement pour découvrir que c’est Keith, qui est en train de le traiter de connard. Il garde les yeux écarquillés quand son collègue le pousse presque devant lui. « Hey ! Mais qu’est-ce que…» Un jour, il arrivera à finir ses phrases. Un jour. Visiblement, Keith ne lui laisse pas le choix. Avec un air peu assuré, Gabriel se retourne pour lancer à Paige un « Fais attention, okay ? » Il ne sait même pas si elle l’a entendu et n’apprécie pas vraiment de la laisser là mais Keith a raison. Il ferait mieux de bouger au lieu de rester planté au pied des murs. En le tirant par le bras, Keith l’a forcé à faire un choix et c’est pas plus mal. Il baisse à nouveau la tête et marche à son niveau. Va pour s’enfoncer dans ce dédale chelou alors qu’ils ne savent pas ce qu’ils vont trouver. Qu’est-ce qui peut mal tourner, après tout ?
AVENGEDINCHAINS


Résumé:
 

___



This fury's burning
Inside your chest ☽ The walls of freedom come crumbling down. The moment you put those chains around you now like liquid poison. It takes it's toll, black feathered arrows that pierce your soul
Revenir en haut Aller en bas
Androïde
Noah Mercury


http://houseofm.forumactif.org/t3461-noah-mercury http://houseofm.forumactif.org/t3421-you-re-never-gonna-fit-in-m
More about you : Groupe 6 : Le Labyrinthe Tumblr_pegg694F2J1v0jssm_500
Codename : Deviant
Pouvoirs : Noah est un androïde ayant plusieurs capacités :
- calcul des probabilités
- il retient toute information, comme un ordinateur, et il peut également les effacer
- il peut revoir des souvenirs, les mettre sur pause, les ralentir et les examiner
- son cerveau est connecté à Internet
- il peut contrôler les machines
- son corps ne vieillit pas
Emergence : Maitrise : Messages : 313
DCs : April - Ann - Harry - Gemma - Samira - Abigail - Nebula

Mer 21 Fév - 4:52

♛ Le labyrinthe

▼▲▼

Maintenant qu'elle avait fait sa pub, il était peut-être temps de reprendre son sérieux pour se sortir de cette situation. Malheureusement, si Michaela avait proposé qu'ils restent tous ensemble, elle se rendait compte que les choses n'allaient clairement pas se passer ainsi. Non seulement ils étaient tous sur les nerfs mais déjà des conflits apparaissaient. En effet, un jeune homme avait bousculé la jeune femme aux t-shirts en prétendant ne pas avoir fait exprès. Bien évidemment, aucuns d'entre eux n'étaient assez stupide pour y croire et l'agent d'Hydra pensait connaître la raison de cette bousculade. Attrapant un des t-shirts à sa taille de la pile qu'une autre jeune femme lui avait montré, Michaela l'enfila sans plus attendre et prit la parole :

- Hey, toi, là haut! lança-t-elle à l'asiatique qui avait choisi l'ascension sans même attendre l'avis des autres. T'en penses quoi? Ça me va bien, tu ne trouves pas?

Elle avait attendu qu'il pose son regard sur elle pour faire plusieurs tours sur elle-même, telle une mannequin qui se faisait prendre en photo. Elle finit son petit spectacle avec un sourire provocateur, plutôt fière d'elle. Il aimait ou faisait partie de la garde rouge et il était offensé? Pauvre garçon.

Fini de jouer pourtant, maintenant qu'elle avait pris la défense de la jeune femme, il était temps pour Michaela de se concentrer sur la situation. En effet, si elle ne laissait rien paraître sur son visage, la chanteuse était malgré tout effrayée et inquiète. Ce qui leur arrivait était bien trop étrange pour continuer à discuter comme si de rien n'était. Est-ce qu'on les avait drogués? Étaient-ils les victimes d'une hallucination? Probablement. Et ce n'était pas en restant sur place qu'ils trouveraient des réponses. Aussi, et surtout, s'ils ne bougeait pas, quelqu'un d'autre ou quelque chose finirait par les trouver. Et elle ne tenait pas à le découvrir.

Comme d'autres, Michaela avait d'abord pensé à escalader les murs. Mais son regard ne cessait de se poser sur cette femme enceinte. Celle-ci ne pourrait jamais monter de telles hauteurs sans risque. On ne pouvait la laisser seule non plus. Et alors que l'agent d'Hydra observait plusieurs personnes choisir d'emprunter les chemins qui s'offraient à eux, Michaela décida de rester ce groupe. L'union faisait la force. Elle s'approcha donc de la femme enceinte et posa une main tendre sur son bras :

- Je resterais près de vous si ça vous va. Je garderais un œil sur vous et le petit, dit-elle avec un sourire amical.

Michaela savait se défendre. Et si elle pouvait venir en aide à une femme enceinte, alors qu'il en soit ainsi. Avec cette dernière donc, Michaela suivit les autres dans ce qui semblait être un labyrinthe.

CODAGE PAR AMATIS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 21 Fév - 10:33




Mission III

Le Labyrinthe


Dans quel merdier se trouvait-il au juste ? Nan parce que si il avait échappé à la plupart des événements chelous s'étant passé sur Genosha parce qu'il était entrain d'aider son oncle au Freak Show, cette fois il n'avait suffit de rien pour qu'il se retrouve dans cet endroit angoissant. La matinée avait pourtant bien commencé non ? Il était tranquille. Il allait pouvoir boire un café avec le beau Jin et ça aurait été par-fait ! Mais non. Non à Genosha rien n'était jamais aussi simple. Au delà du fait qu'il ne sentait pas du tout cet endroit; l'angoisse monté en lui de façon folle. Se postant aux côtés de Keith il observa la même craintes chez lui. Le jeune étudiant en cinématographie pinça les lèvres écoutant les autres un à un. De toutes évidences ils n'étaient pas sortie de l'auberge ça non. Son attention se porta vers un blondinet jouant avec un briquet, qui semblait énerver son ami plus qu'autre chose. Clay réprima un léger sourire mais le perdit bien vite en voyant que parmi eux se trouvait une femme enceinte. Oh... Ca c'était pas cool. Pas cool du tout, du tout. Fort heureusement elle ne semblait pas seule. Le papa ? Fort probable.Après un bref signe Keith l'invita à le suivre pour rejoindre le groupe Il sourit en voyant une jeune femme à peine plus agée que lui leur tendre des Tshirts et s'avança vers elle pour en saisir un avec un sourire amicale avant qu'elle se fasse pousser par un petit con. Serrant les dents Clay rattrapa de justesse. Quel con... souffla-t-il à Kitty.

Chacun expose ses idées et lui se contente de les écouter bien sagement. Hochant la tête comme un pantin, Clay est perturbé par autre chose. On entend plus rien et... Ça sent bon non ? dit-il tout bas. Sa remarque semble sortie de nulle part mais c'est vrai. Alors que certain commence à grimper pour trouver une sortie vu de la haut Clay grimace. Est-ce qu'il devrait monter ou suivre ceux qui commence à s'engouffrer dans le labyrinthe ? Il soupire en les observant. Moui. Soupirant le garçon traine des pieds et se décide à suivre les autres. Il s'enfonce entre les murs à leur suite d'un pas pressé. Ouais y a pas à dire ça sent vraiment bon ici quand même.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 24 Fév - 16:20
It's a mad mad world
Mission 3

Elle n’est pas la seule à faire comme si la situation n’était pas siiiiii grave que ça. C’est pour relativiser par l’absurde peut-être parce qu’ils sont pourtant tous bien conscients du merdier dans lequel ils se trouvent. Mais que voulez-vous ? Ils peuvent bien faire comme si c’était pas le cas pour quelques minutes, ca coute pas cher et ca détend l’atmosphère. La nana qui est arrivée en chantant et Paige sont les premières à rentrer dans le jeu. L’ancienne mannequin vient voir les tee-shirts et s’exclame : « Oh sont trop beaux! » Kitty la connait bien de par le mouvement « Power Up ! » et elle sait que Paige est aussi enthousiaste qu’elle quelques minutes auparavant concernant ces petits riens de tee-shirts. Aussi, elle lui répond avec un sourire. « Mais oui t’as vuuu. » Paige fait un peu leur promo quand elle en tend un à la chanteuse. Pendant ce temps, Kitty, elle, se fait méchamment bousculer par l’asiatique qui a visiblement quelque chose contre elle sans qu’elle ne sache vraiment quoi. « Oups désolé. » Elle se masse l’épaule et lui lance un regard mauvais. Faut pas être un génie pour voir qu’il l’a fait exprès et quelques personnes prennent sa défense ce qui, y’a pas à dire, fait tout de même bien plaisir. « Hey ! » Keith est le suivant. « Hey, tu veux de l'aide peut-être? » Et le petit jeune du groupe, tout du moins il lui semble l’être, lui murmure un : « Quel con... » qui la fait sourire. Y’a vraiment des gens bien sur terre. « Ca tu l’as dit… » Elle lui fait un clin d’œil et ne prend même pas la peine de réagir face à l’asiatique qui est déjà en train de monter le long des plantes.

Kitty le regarde faire, trouvant que, malgré tout, c’est une bonne idée, c’est alors que Keith se tourne vers elle et lui demande. « Ça va? Tu n'as rien? » Keith est un amour, enfin en tous cas, il l’est avec elle. Bon peut-être pas un amour de miou miou non plus mais il fait partie de ses plus proches amis et ce n’est pas pour rien non plus. Elle le rassure rapidement. Ce n’est pas une bousculade qui va la déboussoler, il en faut beaucoup plus pour venir à bout de Kitty Pryde. Sa plus grande qualité, et son plus grand défaut, est d’être affreusement tenace. « Non ça va, t’inquiète pas. » Elle passe une main sur le bras de son ami pour le calmer et son attention est attiré par la chanteuse qui hèle l’asiatique. « Hey, toi, là haut! » Elle porte maintenant le même tee-shirt que Kitty qui arbore un grand sourire à la voir faire. « T'en penses quoi? Ça me va bien, tu ne trouves pas? » Elle fait des tours sur elle-même et Kitty rigole presque avant d’y aller de son commentaire à son tour. « Ca vous va même super bien ! » Y’a pas à dire, ils claquent leurs tee-shirts.

Y’en a qui décident de monter, d’autres de partir, dont Keith ce qui fait douter un peu Kitty. Cependant la brunette n’a pas trop envie de laisser Paige avec le gars qui l’a bousculé et puis… Elle continue de penser que monter est la meilleure de solution pour sortir de ce labyrinthe. Cependant, le jeune brun dit un truc qui la fait tiquer. « On entend plus rien et... Ça sent bon non ? » Elle n’avait pas vraiment capté mais… c’est vrai que ca sent bon. Ce qui est d’autant plus bizarre que ca sentait la mort juste avant. « Ouais… Moi qui me disais que tout ça puait grave. » Elle fronce des sourcils, ne sachant pas quoi penser de tout ca. Pour elle, ca ne veut rien dire du tout et malheureusement, ils n’ont pas l’occasion d’y réfléchir. Elle les regarde s’éloigner et leur annonce. « Je monte aussi, on essayera de vous suivre, allez pas trop vite quand même. » Oui parce que c’est quand même débile de se séparer mais les gens sont partis trop vite et puis on ne peut pas les forcer non plus. Ca l’emmerde de laisser Keith mais son choix est déjà fait. Kitty attrape une liane et commence à se hisser le long du mur.


Made by Neon Demon



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Sam 24 Fév - 16:20
Le membre 'Kitty Pryde' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 27 Fév - 20:47




Le Labyrinthe

Groupe 6



Tu n’aimes pas être ici, cela te stresse un peu, mais tu sais comment gérer. En fait, en temps normal, tu aurais juste pris une décision, l’aurait appliquer. Mais là, tu étais partagé, tu aurais bien voulu monter avec ce gars qui n’avait pas l’air des plus sympathique. Mais la raison te disant de suivre ceux qui s’enfonçais dans le labyrinthe. Pas que tu ne te sens pas capable de grimper à ses lianes, en tant normale, tu n’hésiterais pas une seconde, mais avec les deux Pokémon dans tu couves cela n’est pas vraiment possible. Alors tu es prête à suivre le reste du petit groupe qui s’enfonce dans le dédale, avec une légère moue. Car cet endroit, tu ne l’aimes pas, tu ne te sens pas à l’aise et à une impression malsaine. Les cris, tu les as entendues.

Tu regardes autour de toi, regardes ces plantes qui vous entoures, tu prends la main de Lorenzo dans la tienne. Tu n’as pas peur, c’est que tu ne veux pas être séparé de lui, tu as encore en tête l’état dans lequel tu l’as trouvé après le festival. Alors cette fois, il n’est pas question reste loin de toi, même si tu ne pourrais pas faire grand-chose. Mais ce que tu n’aimes pas, c’est ce calme soudain, plus de cris, juste un silence pensant qui s’installe pour laisser entendre un clic étrange venir chatouiller vos oreilles. Tu n’aimes pas non plus ce bruit, il te fait rester sur tes gardes, ton esprit se mets au aguet de toute chose. Tu râles intérieurement contre ta situation, même si tu adores être enceinte, il faut avouer que ce n’est pas vraiment adéquat pour ce qu’il risque de vous arriver. Et quelque part ça t’énerve de savoir que tu ne pourrais pas réagir comme tu le faisais comme d’habitude. D’ailleurs, une jeune femme s’approche de toi alors que certain prenait déjà leur décision et commençait à grimper aux lianes, la jeune femme te dit qu’elle reste avec toi et qu’elle garderai un œil sur toi et tes jumeaux. Tu tournes la tête vers Lorenzo et un peu de mauvaise humeur, car tu as l’impression de ne plus rien savoir-faire. « Tu vois, c’est de ta faute. Si on doit courir je pourrais pas avec nos pokémon et la dame ici devrai m’aider » Tu as quelques sautes d’humeur, et Loren savait qu’il ne devait pas vraiment prendre au sérieux ce que tu disais. Il savait également, tu étais très heureuse de porter ses enfants.

Mais, revenons à nos moutons. Il y a donc ce dédale, il y a des gens qui avance dans celui-ci, d’autre qui joue à tarzan. Toi, tu suis ceux qui s’enfonce en entrainant avec toi Loren et répondant à la jeune femme « Quel est votre nom ? »



Shacka House Of (M)




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 4 Mar - 17:15


Terre-50211 : Les androïdes

Le labyrinthe

Les plantes grimpantes



Quelle idée de génie ! Prendre de la hauteur afin de s'éclaircir les idées, afin de pouvoir faire en sorte de visualiser la sortie, de s'imprégner du terrain. C'est tellement... Facile comme solution. Vous pensez que le labyrinthe se laissera faire ? Mesdames et messieurs vous vous trompez. Quelle est cet étrange grincement qui provient de sous vos pieds ? Ce petit bruit qui vous fait penser à celui d'un zoom de caméra ? Pas le temps de réfléchir il semblerait que la végétation, qui semblait le meilleur moyen de vous échapper d'ici, cède sous vos pieds. Elle se dérobe et vous emporte dans un torrent lumineux. Rouge, un flash d'une couleur rouge vous illumine. Votre corps percute le sol. MALUS. Les blessures que vous venez de vous infliger vous tiraillent mais ce n'est pas ça le pire. A peine avez vous ouvert les yeux que devant vos visages se profilent ceux de vos camarades déjà partis. Sont-ils revenus en entendant le fracas causé par votre chute ? Ils paraissent étrangement silencieux comparé à tout à l'heure et leur sourire à quelque chose de malveillant.

Dans le labyrinthe.



Alors que vous marchez les uns derrière les autres vous détaillez avec minutie, chaque recoin du couloir dans lequel vous vous enfoncez. Il va falloir être méthodique pour ne pas tourner en rond. Vous qui êtes si malins, je vous conseille de bien réfléchir à chaque décision que vous prendrez, après tout on est jamais assez à l’abri d'un accident, surtout dans ces lieux n'est-ce pas ? Alors que vous avancez dans les sombres ouvertures, un bruissement de feuilles vous fait frissonner, semblable aux bruits des serpents. Vos poils se hérissent, vous retenez des couinements surpris alors que vous apercevez devant vous une silhouette de femme à la robe d'un rouge écarlate et aux airs fantomatique, puis plus rien. Elle disparait d'un coup, d'un seul. Est-ce une hallucination ? Non, tout le monde semble l'avoir vu. Vous décidez de faire un point mais... Attendez. Quand est-ce qu'ils sont arrivés là eux ? Le groupe de ceux qui ont escaladé le mur se trouve en face de vous, tout sourire aux lèvres et statique comme des pantins.




Vous avez lancé un dé ? Géniaaaaaal, venez voir avec Lili à quel point vous avez pris cher ! Groupe 6 : Le Labyrinthe 3542309723

Score égal à 1 : Traumatisme crânien.
Score égal à 2 : Un os est cassé.
Score égal à 3 : Possibilité de blessures moyennes.
Score égal à 4 : Entorses, foulures.
Score égal à 5 : Blessures légères.
Score égal à 6 : Vous vous en sortez sans blessures.



TOUR 3



Option 3.1: Vous vous arrêtez pour vérifier l'identité de vos partenaires.
Option 3.2: Vous avancez comme si de rien été.
Option 3.3: Décidez d'appeler l'autre groupe en criant.



À dans trois semaines pour le quatrième tour!

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Groupe 6 : Le Labyrinthe
we will stand stranger to brother
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» vfa express 1 groupe
» Groupe 5 a Manage
» Pour vous, quelle est la meilleure groupe C dans la gamme Slot.it actuellement ?
» Silverberg Robert - L'homme dans le labyrinthe
» Forum groupe " 101 Airborne 377 FA"

House of M :: VOL. N°I :: Events & Intrigues :: Mission III-
Sauter vers: