Partagez | 
 

 Can't live, can't breathe with no air → Thor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Lun 19 Mar - 16:42





Thor & Athénaïs


Can't live, can't breathe with no air


Savez-vous ce que procurent douze heures de garde intensive sur votre corps ? De la fatigue pour beaucoup de personnes, mais en ce qui me concernait, beaucoup d'excitation. Je n'avais pas eu un moment de repos entre mes douze heures de poste, la fatigue, c'était invité vers les seize heures seulement quatre heures avant la fin de mon poste. Malheureusement, il m'avait fallu à peine quatre heures pour que ma fatigue se transforme en excitation, je n'avais pas réussi à fermer l'oeil pendant bien une heure. Même après une bonne douche brûlante, j'avais réussi à fermer l'oeil un court instant, le temps de quelques heures. Jusqu'à ce que ce même cauchemar me réveille une nouvelle fois, la sensation de sentir ses mains sur moi cette panique m'envahir l'angoisse me prendre à la gorge, c'était insoutenable et surtout, je n'arrivais jamais à me rendormir, c'était comme si ce rêve avait une suite qui n'arrivait que très rarement.

Je savais qu'ils ne viendraient pas ce soir, ni ce rêve ni même mon sommeil. Je n'avais plus qu'à adopter une nouvelle fois mon rituel du soir, voir plutôt de la nuit. Il était déjà minuit et le temps de me préparer, je savais que j"allais prendre l'air qu'à une heure du matin. J'avais vu juste, le temps de prendre ma douche de me coiffer et me maquiller sans oublier, le temps de trouver une tenue adaptée à la nuit, une tenue classe sans pour autant être vulgaire. J'avais trouvé la tenue parfaite, une petite robe noire classe avec un perfecto en cuir, j'étais enfin prête.

Je ne savais pas comment retrouver le sommeil, j'étais donc sortie avec un café en main et un livre de l'autre. Je n'avais pas de but précis, juste, prendre l'air, lire et essayer de me fatiguer les yeux. Voilà pourquoi, je marchais dans les rues sans réelles trajectoires, je suivais mes pieds et les laissaient me guider avant d'arriver devant un bar le Jarvis. Je soupirais discrètement, ce n'était pas que je n'aimais pas la marche. Mais les escarpins et la marche ne faisaient pas bon mélange chez moi, je pouvais sentir une délicate douleur s'installer sous mes talons, c'était ma première fois dans un bar et même si j'avais le choix de marcher, une bonne boisson dans un endroit chaud où il semblait avoir de la musique ne pouvait pas me faire de mal. J'étais entrée tête basse dans ce bar, essayant de me faire la plus discrète possible en allant jusqu'au comptoir. Le seul endroit le moins peuplé de ce bar, à vrai dire beaucoup de personnes accompagné de boisson se trouvait devant la scène alors que moi, j'essayais de me cacher en dessinant sur mon cahier. L'envie d'étudier m'était brusquement passé avec tout ce bruit autour de moi, je soupirais une nouvelle fois avant de regarder le serveur lui offrant un petit sourire « Serait-il possible d'avoir une limonade à la fraise s'il vous plaît ? »







Revenir en haut Aller en bas
Thor OdinsonAsgardien
avatar

God of Thunder
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0
ASGARDIEN : vieillissement ralenti, immunité contre les maladies et poisons terrestres. Force, rapidité, endurance et constitution largement accrues.

GUERRIER : maîtrise des armes (épée, hallebarde, dague, arc, etc.) et des stratégies militaires.

DIEU DU TONNERRE : détenteur de Mjöllnir qui lui confère la capacité de voler et de revêtir une armure lorsqu'il en a besoin. Maîtrise de la foudre et possibilité de créer des orages et des tempêtes.
Aaron, Natasha, Selena et Isaline
403
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Mar 20 Mar - 18:21



La nuit porte conseil


Pour faire simple, Thor avait l'impression de devenir dingue. Récemment, il avait commencé à avoir l'impression qu'une autre vie se calquait sur celle qu'il menait actuellement, mais que celle inventée par son imagination était plus réelle que l'autre. Autrement dit, ça n'avait aucun sens. Comment une vie qui était le pur produit de son imagination pouvait lui paraitre plus vrai que celle dans laquelle il vivait tous les jours ? Franchement, rien qu'à y penser, ça lui donnait des maux de tête. Sauf que quoi qu'il fasse, cette sensation était toujours présente et il n'arrivait que très rarement à s'en débarrasser. A vrai dire, ça le gênait même dans son travail et il commençait à s'isoler, lui qui d'habitude était un véritable bout-en-train. Bien sûr, il n'en avait pas parler à son frère, et encore moins à sa petite-amie. Si c'était pour finir enfermé, non merci ! Il n'avait aucune envie de finir aux arrêts, et encore moins qu'on le regarde comme un illuminé ! Surtout que... c'était tellement réel... De pseudos nouveaux souvenirs surgissaient dans son esprit et ils devenaient de plus en plus cohérents, formant une autre histoire proche de la sienne, et en même temps plus complète. Mais il y avait un côté délirant à ces soi-disant souvenirs. Ceux-ci provenaient comme d'un autre monde, fait d'armures et d'armes comme à l'époque médiévale. Il y avait aussi une sorte de pont arc-en-ciel, et un puissant soldat gardant une entrée magique qui s’appellerait Bifrost. Comme si Thor avait un pied entre la réalité et des mythes qu'il n'avait même pas le souvenir d'avoir étudié un jour. Alors oui, depuis quelques temps, le colosse se demandait s'il n'était pas en train de virer cinglé. A ceci près qu'en dehors de son cerveau qui s'inventait des histoires, rien d'autre n'avait changé. Alors quoi ? Est-ce que c'était comme ça qu'on finissait fou ? Non, ce n'était pas logique. Qu'il devienne schizo OK, sauf qu'il entendrait et verrait des choses qui n'existent pas. Or, les souvenirs étranges qui perçaient dans sa psyché n'avaient rien à voir avec ça.

Fatigué par ce combat qu'il menait contre son propre esprit, Thor décida de sortir sans même prêter attention à l'heure qu'il était. Il devait se changer les idées, absolument ! Attrapant son blouson de cuir, le garde-du-corps se mit à errer dans les rues encore bien réveillées malgré l'heure tardive. Jusqu'à ce que finalement, ses pas le conduisent au Jarvis. L'ambiance l'aiderait sûrement à oublier ses tracas à défaut de lui donner une réponse. S'installant au comptoir, Thor commanda un verre, puis un deuxième, tout en profitant de la musique et en laissant parfois son regard vagabonder sur les danseurs. Le Jarvis était sûrement l'endroit qu'il préférait après le cabaret de son frère. C'était jeune, dynamique et classe tout à la fois. Les clients y venaient et partaient, sans que personne ne semble s'apercevoir du trouble qui l'habitait. Jusqu'à ce qu'une voix féminine s'élève près de lui. « Serait-il possible d'avoir une limonade à la fraise s'il vous plaît ? » Au début, Thor n'y prêta guère attention, du moins il essaya. Mais quelque chose dans le timbre de voix de cette demoiselle faisait écho à sa propre confusion. Elle-aussi semblait épuisée par quelque chose qui la hantait. Il lui jeta ainsi un coup d’œil et, prenant un instant pour la jauger, décida d'entamer la conversation. « Dure journée ? » demanda-t-il pour lancer la conversation, et pour voir s'il avait juste en déduisant qu'elle n'était pas là pour faire la fête, mais bien pour oublier quelque chose, comme lui. Sauf que dans son cas, c'était juste de la folie pure. Thor cherchait à oublier des souvenirs qu'il n'aurait jamais dû avoir. Il espéra que la jeune femme avait des soucis moins délurées. Cela dit, dans le cas contraire, ils feraient un beau duo pour la soirée.


© TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Mer 21 Mar - 9:29





Thor & Athénaïs


Can't live, can't breathe with no air


Je ne savais toujours pas ce que, je pouvais bien chercher dans un bar. Ce n'était clairement pas de la compagnie, bien qu'une petite compagnie n'est jamais de refus. Mais ce soir-là, j'avais plutôt besoin d'un endroit calme, un endroit où j'aurais pu essayer de mettre mon esprit au clair. Essayer de comprendre pourquoi ce rêve revenait encore et encore, comme si mon subconscient essayait de me faire passer un message. Je n'avais pas vraiment ce sentiment, je savais très bien que certain rêve nous entaient, comme s'ils savaient qu'ils étaient notre plus grande angoisse de la nuit. Lorsque, j'étais petite fille, j'avais ce cauchemar, cette sensation d'être bloqué dans une pièce et de ne pas réussir à crier à l'aide. Bien que le fait de rêver soit quelques choses de naturel, c'est la preuve que le cerveau humain reste en activité constante toute la nuit, qu'il continue de fonctionner et c'était une excellente nouvelle! Ce que, je trouvais bizarre. C'est qu'il s'agissait toujours de cet homme sans visage, je le voyais forcer le passage et essayer de profiter de moi dans cet hôpital. Je pouvais me voir le tuer dans mon rêve, mais justement, ce n'était qu'un rêve qui ne laissait en moi qu'une sensation de vécu, ce qui est normal puisque ce rêve hante toutes mes nuits.

Mais si, j'avais choisi ce bar, ce n'était pas pour penser à mon rêve en réalité. De toute façon, je n'aurais jamais réussi à me concentrer avec tout ce bruit autour de moi. Si j'avais choisi le Jarvis, c'était pour observer l'aspect relationnel entre les êtres humains. Les interactions sociales, les rendez-vous, le besoin perpétuel de se faire du plaisir physique, voir sexuel, avec le sexe opposé ou non d'ailleurs. Cela ne me dérangeait guère, en réalité, j'adorais observer le monde qui m'entourait, essayer de déchiffrer les émotions cachées derrière leurs regards ou encore la façon de se comporter. J'observais au loin cette fille qui n'arrêtait pas de crier chanter, sauter, elle se rendait intéressante aux yeux des autres, mais en réalité ce sont généralement des personnes en manque de confiance. Et moi ? J'étais tout son contraire et, je ne le cachais pas, pour commencer je ne cherchais pas à le cacher . Il ne suffisait qu'à me regarder, j'aimais prendre soin de moi, comme n'importe quelle autre personne dans ce bar. Je savais que je pouvais plaire aux hommes et aussi passer une bonne soirée pourtant, je m'efforçais d'être discrète, de rester dans mon coin afin de pouvoir les observer et surtout pouvoir me remettre en question.

Il fallait vraiment que j'arrête de me comporter comme une infirmière, car c'était le cas. En continuant dans cette observation, j'allais terminer par poser une analyse comportementale pour toutes les personnes trop alcoolisées de ce bar. Essayer d'adopter un comportement normal, voilà quel était le plan. Mais fallait-il encore savoir, quel était le comportement à avoir. J'avais grandi loin des fêtes, loin du bruit, j'étais plutôt le genre de fille qui avait le nez dans un livre pour essayer de se cacher. Tout le contraire de ma soeur, elle sortait beaucoup dans toutes les fêtes qui étaient le genre de fille à rentrer complètement saoul à la maison, alors que moi ? Je n'avais toujours pas goûté à une goutte d'alcool. J'avais attendu un court instant que le serveur se retourne pour préparer ma commande avant de prendre une carte des boissons et dans analyser le contenu « Sex on the beach, bloody mary... » Je parlais dans ma barbe, mais je trouvais ses noms de cocktail plutôt osés tout de même. Je m'en étais tenu à ma limonade goût fraise pour l'instant, préfèrent garder les folies pour plus tard.


C'est lorsque le verre se posa sur mes lèvres, tout en glissant un billet sur le comptoir qu'une voix plutôt imposante attira mon attention et je dois avouer que, je n'avais tellement pas l'habitude que quelqu'un m'adresse la parole que j'avais premièrement mis un petit instant avant de comprendre qu'il s'adressait à moi. Je m'étais légèrement redressé posant mon verre sur le comptoir, l'observant quelques secondes avant de regarder autour de moi afin de vérifier que, j'étais bien la seule personne dans son viseur. « Je... vous...? » J'étais plutôt gênée pour différentes raisons, mais c'était comme si les mots ne me venaient pas tout de suite et en même temps comme si... J'avais l'envie de lui dire tout ce que j'avais sur le coeur, on dit toujours que parler soulage le corps le coeur, mais aussi l'esprit. « Ça se voit tant que ça? » Je riais légèrement, passant une main sur mon verre touchant nerveusement ma paille, ne sachant pas vraiment quelle technique d'approche avoir avec un homme pour commencer... « Je dirais que la journée, c'est plutôt bien passer, même si douze heures de poste peuvent parfois être exténuante » Mon regard, c'était légèrement détourner sur mon verre, puis sur les personnes présentes dans ce bar avant de se poser sur les verres vide de mon interlocuteur, « C'est plutôt le sommeil qui est dur avec moi et, je ne semble pas être la seule n'est-ce pas ? » Je lui souriais sincèrement pointant du regard les verres sur le comptoir.





Revenir en haut Aller en bas
Thor OdinsonAsgardien
avatar

God of Thunder
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0
ASGARDIEN : vieillissement ralenti, immunité contre les maladies et poisons terrestres. Force, rapidité, endurance et constitution largement accrues.

GUERRIER : maîtrise des armes (épée, hallebarde, dague, arc, etc.) et des stratégies militaires.

DIEU DU TONNERRE : détenteur de Mjöllnir qui lui confère la capacité de voler et de revêtir une armure lorsqu'il en a besoin. Maîtrise de la foudre et possibilité de créer des orages et des tempêtes.
Aaron, Natasha, Selena et Isaline
403
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Mer 4 Avr - 19:12



La nuit porte conseil


Il était rare de croiser Thor dans un bar avec une tête pareille. Véritable bout-en-train qu'il était, c'était généralement toujours le premier à mettre l'ambiance. Mais en cette nuit déjà bien entamée, il avait l'esprit troublé. Et quoi qu'il fasse pour penser à autre chose, pour oublier, ça finissait toujours par lui revenir en mémoire. En fait, c'était extrêmement fatigant de lutter contre des souvenirs aussi précis, aussi réels. Mais quel autre comportement logique pourrait-il adopter que de les contrer ? L'idée qu'on ait pu lui retourner le cerveau était tout simplement impossible et insupportable. Parce que si jamais il commençait à douter, jusqu'où ses recherches pourraient-elles le mener ? Thor aimait bien trop sa vie actuelle et avait travaillé trop dur pour vouloir tout remettre en question. Toujours est-il qu'en attendant de trouver une solution à ce problème, le colosse faisait profil bas, raison qui l'avait poussé à aller poser ses quartiers ailleurs qu'au cabaret d'Idunn. Personne ne devait le voir si... mal en point. Personne qui le connaisse en tout cas. Or à cette heure-ci au Jarvis, ceux qui étaient présents étaient trop bourrés ou trop occupés ailleurs pour s'intéresser au pilier de bar qu'il devenait. Pourtant, la présence de cette inconnue le sortit momentanément de ses pensées. Il l'entendit d'ailleurs passer sa commande avant d'énumérer les noms des cocktails. « Sex on the beach, bloody mary... » C'est vrai que les cocktails avaient toujours des noms... fruités et qui donnaient envie d'y goûter. Ce qui était le but d'ailleurs, même si certains étaient osés. Et elle ? Qu'en pensait-elle ? Peut-être fussent pour obtenir une réponse qu'il lui adressa la parole. A moins que ce ne soit cette fatigue qu'il discernait sur les traits de son visage et qui lui rappelait la sienne ? « Je... vous... ? » s'étonna-t-elle d'abord. Il est vrai que d'ordinaire, lorsqu'un homme cherchait à entamer la conversation avec une femme dans ce genre d'endroit, il commençait généralement par lui payer un verre. Mais il était aussi vrai que les hommes qui faisaient cela cherchaient généralement autre chose qu'une simple discussion. « Ça se voit tant que ça ? » demanda-t-elle ensuite par rhétorique. « Disons que, l'espace d'un instant, j'ai cru me voir. Enfin, si j'avais moins de poils et plus de maquillage. » sourit-il, plaisantant même dans les mauvais jours. « Je dirais que la journée s'est plutôt bien passée, même si douze heures de poste peuvent parfois être exténuantes. » Douze heures de poste ? Thor avait connu ça aussi, et plus d'une fois. Mais il était certain qu'elle ne parlait du même boulot que lui. Il ne l'avait jamais vu, et son boulot l'obligeait à se souvenir de toutes les personnes qu'il croisait. De toute façon, elle n'avait pas vraiment la tête à travailler pour SHIELD. Elle avait un côté doux qu'on ne voyait pas chez les agents. Du coup, il pouvait aussi exclure la police. Alors dans quoi pouvait-elle bosser ? A l'hôpital ? La caserne ? Il la voyait plutôt dans un travail social, donc infirmière ou médecin lui semblait convenir. Qui eut cru que chercher à deviner le métier de la belle blonde l'aiderait si vite à oublier son problème ? Il faut dire qu'elle était fort sympathique. « C'est plutôt le sommeil qui est dur avec moi et, je ne semble pas être la seule n'est-ce pas ? » poursuivit-elle pour répondre à sa question, avant de la lui retourner. Suivant le regard de la jeune femme, Thor s'aperçut qu'il en était déjà à son troisième verre de bière. Et le pire, c'est qu'il se sentait totalement lucide alors qu'il buvait des pintes. Ou alors son esprit torturé ne faisait plus la différence entre l'ivresse et les vrais faux souvenirs. « Ce n'est pas tant le sommeil que mes pensées qui m'empêchent de dormir. Peut-être que je deviens fou, ou peut-être que je rêve ce moment. Je ne sais plus trop comment je vis depuis plusieurs jours. » expliqua-t-il brièvement en finissant par boire une gorgée de sa bière. « Du coup, je crois que je vais devoir compter sur l'alcoolisme pour m'aider. » blagua-t-il en regardant au fond du verre. Puis il releva son regard vers elle. « Et vous alors ? Vous travaillez dans quoi pour avoir enchainer autant d'heures d'une traite ? » Lui disait à l'hôpital, et les paris étaient désormais ouverts. Mais que gagnerait-il s'il avait vu juste, vu qu'il était l'unique parieur ? Une autre pinte pardi !

© TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Ven 6 Avr - 13:40





Thor & Athénaïs


Can't live, can't breathe with no air


Voilà que j'étais maintenant très intimidé par cet homme, je n'avais clairement pas l'habitude de parler avec des hommes et encore moins dans un bar. Je savais très bien ce qu'il se passait dans les bars après de simple petite rencontre, l'histoire commence par un verre puis deux et trois, une note interminable, un bon souvenir au lit et un réveil triste et seul. Bon, oui, je l'avoue une nouvelle fois, je n'avais jamais vécu cette histoire. Mais toutes les filles célibataires avec qui je travaillais avaient le même refrain. Elle se sentait trahis et parfois même le coeur brisé, voilà pourquoi, j'avais hésité un petit moment avant de lui répondre. Mais je n'aurais pas résisté bien longtemps, je le trouvais très séduisant et le pire dans tout ça ? C'est que je risquais de perdre tout contrôle sur moi-même et laisser ma timidité parler, ce qui allait se résoudre à beaucoup de stress pour une soirée. Bien qu'il dégageait quelques choses de rassurant, il n'était pas intimidant bien au contraire. J'avais l'impression qu'il essayait plutôt de me mettre à l'aise et malgré l'ambiance de ce bar, il y arrivait pour l'instant plutôt bien. Je passais une main dans mes cheveux en riant discrètement. « Vous êtes très bien comme cela enfin... Très séduisant enfin.. Je veux dire.. » Je pouvais déjà sentir le rouge me monter légèrement aux joues alors que, je secouais la tête essayant de trouver une échappatoire pour ne pas laisser un malaise s'installer en mordant légèrement ma paille. « Ce que j'essaie de dire, c'est que vous n'êtes pas vraiment cernée. Vous semblez fatiguée, mais vous ne le portez pas sur votre visage »

J'étais très mal à l'aise et je pense qu'il a dû le remarquer, ce n'est pas de ma faute. C'était la première fois que je me trouvais face à un garçon si mignon et j'en perdais complètement mes moyens. Je l'avais prédit lorsque j'étais mal à l'aise, j'avais tendance à parler dans réfléchir. J'évitais un peu son regard, ne lui jetant que quelques regards lorsqu'il m'adressait la parole. Je me concentrais sur la table essayant de voir mon propre reflet, analyser mon propre état de fatigue. Je venais de terminer cette garde interminable bien que, je n'avais pas vu les heures passer donc ce n'était pas tant la garde qui m'avait autant fatigué. C'est que j'avais surtout peur de dormir après ses cauchemars qui semblaient si réel, j'avais vraiment l'impression de devenir folle et de bloquer les signaux envoyés par mon cerveau. Mon regard se glissa au même moment sur les verres de mon interlocuteur. « Je ne pense pas que vous soyez fou, c'est un peu la même chose pour moi. Enfin, c'est peut-être ridicule... Mais c'est un rêve enfin toujours le même qui m'empêche de dormir. » J'avais tellement l'impression d'être ridicule, ça n'avait aucun sens. Je dirais même qu'il pourrait me prendre pour une enfant qui n'arrive pas à dormir à cause de ses cauchemars. Je serrais mon verre le faisant tournée dans mes mains essayant de contrôler mon stress, poussant un léger soupire. « Vu la taille de vos verres, je me demande comment vous faites pour être encore si lucide et tenir debout. » Je riais à nouveau bien que, j'étais admirative de ce qu'il pouvait boire. Je n'avais encore jamais goûté à l'alcool, c'était peut-être l'occasion ? « Vos pensées ? Vous avez des problèmes qui vous empêchent de fermer l'oeil ? Enfin, je ne voudrais pas être trop curieuse. Je peux juste vous assurer qu'il ne s'agit pas d'un rêve et que si vous souhaitez parler, je suis disponible. »


Je souriais légèrement changeant de tabouret pour m'asseoir à ses côtés, bien que je ne fusse pas certaine de mon choix. Il pourrait mal le prendre ou encore prendre ça pour des avances, alors qu'il avait sûrement une petite amie ou une femme... C'était peut-être la source de son problème, je ne savais pas trop, il ne me restait plus qu'à analyser ses réactions. C'était une partie de mon travail non ? Analyser, apporter une solution pour aider mon prochain ? En parlant de mon travail, voilà qu'il s'y intéressait. « Je suis infirmière à l'hôpital du coin et vous ? » Si, j'aurais pu lire dans ses pensées, j'aurais pariée sur la sécurité. Il avait la silhouette pour faire de la sécurité, grand musclé. J'observais rapidement ses bras scannant sa musculature de haut en bas avant de lui tendre timidement ma main. « Je m'appelle Athénaïs »






Revenir en haut Aller en bas
Thor OdinsonAsgardien
avatar

God of Thunder
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0
ASGARDIEN : vieillissement ralenti, immunité contre les maladies et poisons terrestres. Force, rapidité, endurance et constitution largement accrues.

GUERRIER : maîtrise des armes (épée, hallebarde, dague, arc, etc.) et des stratégies militaires.

DIEU DU TONNERRE : détenteur de Mjöllnir qui lui confère la capacité de voler et de revêtir une armure lorsqu'il en a besoin. Maîtrise de la foudre et possibilité de créer des orages et des tempêtes.
Aaron, Natasha, Selena et Isaline
403
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Mar 24 Avr - 11:12



La nuit porte conseil


Ce n'était pas dans sa nature de s'inquiéter, et Thor n'avait jamais eu aucun problème de sommeil jusqu'ici ; mis à part lorsque Loki avait eu des soucis de santé et qu'il avait souvent terminé à l'hôpital pendant une longue période. Alors avoir des cernes, il ne connaissait pas vraiment. Bien sûr, ses journées de boulot étaient longues et fatigantes. Les entrainements étaient intensifs, il devait rester au top de sa force et de son niveau, et Erik Lehnsherr l'appréciait tout particulièrement. Il avait une énorme confiance en lui, raison qui le poussait d'autant plus à se surpasser et à ne rien lâcher. Ce n'était pas pour rien qu'il était devenu son garde-du-corps personnel. Sa carrure y était pour beaucoup, mais sa loyauté indéfectible aussi. Néanmoins, au final, ce boulot n'était pas aussi palpitant qu'on pourrait le croire. Thor risquait plus de mourir d'ennui que de se prendre une balle. A part lorsqu'il sortait de chez lui ou de son bureau et que le roi de Génosha devenait ainsi une cible facile. Mais à l'abri derrière le colosse, les chances de le toucher avoisinaient le zéro, d'autant qu'il n'était pas son unique garde-du corps. Il était peut-être le principal, il y avait toujours une horde d'autres protecteurs autour. Une véritable forteresse humaine. Surtout depuis les évènements de la fête foraine. « Vous êtes très bien comme cela enfin... Très séduisant enfin... Je veux dire... Ce que j'essaie de dire, c'est que vous n'êtes pas vraiment cerné. Vous semblez fatigué, mais vous ne le portez pas sur votre visage. » bafouilla la jolie blonde, sous le regard amusé et attendri du nordique. De toute évidence, la jeune femme était quelque peu mal à l'aise par cette discussion impromptue. Mais peut-être était-ce davantage par le physique de son interlocuteur que par le sujet traité ? Thor n'ignorait pas l'effet qu'il avait sur la plupart de la gente féminine. Il se faisait donc un point d'honneur à ne jamais l'utiliser pour ne pas les blesser inutilement. Pour autant, ça ne l'empêchait pas de se montrer gentil et serviable. « Merci ! Je prends le compliment. » sourit-il, cherchant à la mettre à l'aise. Elle ne pouvait pas le savoir, mais l'inconnue n'avait rien à craindre de lui. Il n'allait pas chercher un moyen tordu pour l'attirer ailleurs et abuser d'elle sous prétexte qu'elle lui avait simplement dit qu'il était séduisant. Ce n'était pas parce qu'elle le complimentait qu'elle cherchait nécessairement à lui faire comprendre quelque chose d'autre. En tout cas, Thor lui ayant malicieusement fait comprendre qu'elle portait des cernes bien marqués, cette dernière lui expliqua que ce n'était pas la journée qui avait été dure, mais plutôt le sommeil qui la rejetait. Vraiment ? Ça l'intriguait, le garde-du-corps. Mais l'inconnue lui fit remarquer qu'apparemment, elle n'était pas seule dans ce cas-là. Thor lui expliqua alors vaguement que ses pensées l'empêchaient de dormir, au point de ne plus parvenir à différencier la réalité du songe. « Je ne pense pas que vous soyez fou, c'est un peu la même chose pour moi. Enfin, c'est peut-être ridicule... Mais c'est un rêve, enfin toujours le même qui m'empêche de dormir. » Alors là, elle l'intéressait encore plus. Il avait exactement ce problème-là aussi ! Il voyait toujours les mêmes choses, les mêmes décors et les mêmes personnes. Tantôt un immense palais où tout le monde était habillé étrangement, mélange de temps romains et moyenâgeux, lui-même revêtu d'une armure et d'une longue cape rouge, ayant pour arme un marteau gravé de runes. Puis d'autres fois, toujours habillé pareil mais sur la terre qu'il connaissait et avec d'autres... superhéros ? Ça n'avait aucun sens. Comment est-ce que ça pourrait en avoir un ? « Sans vouloir être indiscret, vous vous voyez comment dans vos rêves ? » demanda-t-il, songeur. Mais il le regretta aussitôt en voyant le stress que ça engendra chez elle. « Euh, vous n'êtes pas obligées de me le dire. C'est juste que moi, je me vois comme une sorte de... chevalier servant ? J'espère que c'est pas une poussé de mégalomanie... » plaisanta-t-il. Franchement, le dire à voix haute était tellement stupide que soudainement, ça lui paraissait vraiment sans intérêt. Et pourtant, c'était bien ça qui l'empêchait de dormir. Il faut dire que certains détails étaient des plus troublants, particulièrement celui de son frère qui le haïssait et cherchait à le tuer. « Vu la taille de vos verres, je me demande comment vous faites pour être encore si lucide et tenir debout. » déclara la miss, qui fit sortir du même coup le colosse de ses réflexions. Il afficha ainsi un sourire en coin. « J'ai toujours eu une excellente résistance à l'alcool. » fit-il en se remémorant ses soirées bien arrosées. Il en avait gagné des paris grâce à ça ! Et il en avait vu bon nombre de ses camarades rouler sous la table ! Thor en riait encore à l'occasion. « Vos pensées ? Vous avez des problèmes qui vous empêchent de fermer l’œil ? Enfin, je ne voudrais pas être trop curieuse. Je peux juste vous assurer qu'il ne s'agit pas d'un rêve et que si vous souhaitez parler, je suis disponible. » Alors elle n'était pas un produit de son imagination ? C'était bon à savoir, même si Thor n'était pas certain que dans le cas contraire, son esprit lui avouerait inventer tout ça. « Comme je le disais plus tôt, je me vois à une autre époque, qui parait à la fois très fantasy. Mais ce qui me... perturbe vraiment, c'est que ma relation avec mon frère est l'exact contraire de celle que j'ai avec lui actuellement. Et cette relation conflictuelle me parait plus vrai que celle que j'ai. Mais ce n'est pas possible... Et je ne vous parle même pas de tous ses monstres que je me vois combattre. Je vais sérieusement finir à l'asile... » expliqua-t-il, son regard se perdant une nouvelle fois au fond de son verre. Son frère virant au bleu, cherchant à devenir roi, n'hésitant pas à l'assassiner en douce en même temps qu'il lui jetait des horreurs au visage... Non, il refusait que ce soit vrai. De toute façon, ça ne pouvait pas l'être. « Je suis infirmière à l'hôpital du coin, et vous ? » répondit-elle à sa question. Thor afficha un nouveau sourire. Sa réponse tombait au bon moment, vu la conversation qu'ils avaient. « Super ! Vous pourrez venir vous occupez de moi quant je serais dans ma camisole alors. » fit-il sur un ton taquin. Puis il répondit à son tour, sans se sentir gêné un instant des iris de la miss qui détaillait sa carrure. « Je suis garde-du-corps à la maison Lehnsherr. » expliqua-t-il sans mentionner qu'il était le protecteur personnel du roi de Génosha. Ça ne regardait personne et il voulait encore moins donner l'impression qu'il était quelqu'un d'important ou de bien placé. Non, il était juste un type banal qui faisait son taf du mieux qu'il pouvait. Que son patron soit Erik Lehnsherr ou quelqu'un d'autre, son boulot restait le même et son sérieux à le faire aussi. « Je m'appelle Athénaïs. » se présenta-t-elle finalement en venant s'installer sur la chaise à côté de celle du nordique et en lui tendant la main. Thor lui sourit en lui prenant la main. « Enchanté, je m’appelle Thor. » C'est vrai qu'il serait temps de commencer par le début, après tout ce qu'ils venaient déjà de se dire. « Je vous paie votre prochain verre pour fêter cette rencontre. » proposa-t-il, sa bonne humeur revenant au contact de la belle inconnue qui n'en était désormais plus une.

© TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Jeu 26 Avr - 14:55





Thor & Athénaïs


Can't live, can't breathe with no air

C'était bien la première fois que je me trouvais dans une telle situation, face à un inconnu qui m'intimidait plus qu'autre chose. Il n'avait rien d'effrayant, mais c'était sûrement la première fois que je me trouvais en face de quelqu'un si mignon et c'était sûrement cela qui me mettait mal à l'aise. Mais ce n'est pas ça qui allait m'empêcher de lui parler, car bien, au contraire, il dégageait quelque chose qui me donnait l'envie de lui raconter mes plus sombres problèmes. Je ne savais pas ce qu'il m'arrivait, mais, je pensais sincèrement que j'avais besoin de mon confier de vider mon sac une bonne fois pour toute. Je pouvais constater les bienfaits que cela pouvait avoir sur certain de mes patients. Alors, pourquoi ne pas m'essayer à cette thérapie, peut être que cela pourrait m'aider à trouver un sens à mes rêves. Bien qu'avant de trouver un sens à ses foutus rêves, il fallait que je trouve une solution pour me sortir de cette situation plutôt embarrassante. Je devais sans doute être tinté de rouge sur mon visage, j'avais plutôt de la chance d'être tombé sur un homme qui prend simplement le compliment et qui n'essaie surtout pas de me mettre plus mal à l'aise que je ne le suis déjà. Je ne pouvais que sourire en voyant son regard si doux, ce regard bleuté qui pouvait en dire tellement long sur lui. Mais, j'étais dans l'obligation de détourner le regard si je ne voulais pas rougir davantage. J'observais la salle et le comportement si différent des autres hommes, ils étaient si tactiles avec les autres filles. Alors que moi, je me trouvais au côté du nordique et il restait si simple et respectueux. Il me sortit de mes songes en me parlant de son rêve, bien que j'ai mis un court instant à essayer de comprendre de quoi il me parlait. Comment je pouvais me voir dans mes rêves et bien, je devais réfléchir à deux fois avant de parler, comment lui annoncer le fait que je me vois comme la pire des personnes avec une vie qui n'est pas la mienne. Je poussais un long soupir plongeant mon regard dans le sien un court instant avec de laisser un petit rire s'échapper. « J'aurais bien besoin d'un chevalier après ce que je m'apprête à vous raconter » J'essayais de trouver les bons mots et le bon moment pour lui raconter mon rêve, surtout comment lui confier que j'avais cette impression que ce rêve n'était qu'un message qu'essayait de m'envoyer mon cerveau comme des pulsions électriques pour essayer de me réveiller. « Bonne résistance ou non à l'alcool, je pense qu'il va vous en falloir après ce que je m'apprête à vous raconter » J'observais les regards autour de nous essayant de parler discrètement me rapprochant à nouveau de lui au plus proche évitant son regard de peur de me sentir jugé. Et c'est comme s'il avait senti que, j'avais du mal à me lancer comme s'il avait compris qu'il me fallait le petit coup de pouce afin de me lancer. J'écoutais son rêve en souriant légèrement pour le réconforter. « Je vois.. et si cela peut vous réconforter. J'ai exactement le même sentiment, ma soeur et moi enfin, elle refuse de me parler. Mais c'est comme si je connaissais déjà ce sentiment d'abandon comme si j'avais ce manque en moi depuis longtemps, je ne sais pas comment l'expliquer, mais c'est comme si ce n'était pas la première dispute avec ma soeur. Au fond de moi, c'est comme si cette dispute durait depuis notre plus tendre enfance alors qu'il ne s'agit que de quelques mois » Je lui souriais jouant nerveusement avec une mèche de mes cheveux cherchant les bons mots dans un silence qui se faisait presque pesant pour moi. « Je... Je me vois comme une meurtrière ...vêtu de blanc, comme si tout mon rêve se passait dans une salle d'auscultation. Je me fais agresser par un homme et... je ... le ... tue.. » Je détournais une nouvelle fois, le regard, les poils se redressant sur mes bras alors que j'essayais de retrouver à nouveau mes mots pour m'expliquer et ne pas le faire fuir. « Il n'a pas de visage, je ne sais pas s'il s'agit d'un homme ou d'une créature, je ne sais même pas s'il est vraiment mort. Je peux seulement dire qu'à chaque réveil, c'est comme si je ressentais encore la peur de cette agression de ses mains sur mon corps. Comme si j'avais réellement vécu ce moment et que mon cerveau cherchait simplement à me réveiller » Je souriais voyant son regard absent complètement perdu dans son verre, c'est naturellement que ma main se posa sur la sienne alors que je lui offrais un doux sourire. « Vous n'avez pas essayé d'en parler avec votre frère ? Il a peut-être le même ressentit ? Combattre des monstres ? C'est peut-être pour ça que vous vous voyez comme un chevalier ? Venez-vous d'un autre monde votre majesté ? » Je riais légèrement pour détendre à nouveau l'atmosphère et essayer de gratter davantage derrière ce rêve qui m'intéressait plus que je pouvais laisser le paraître. Mais il avait exactement le même ressentit que moi, presque le même rêve. Il combattait des monstres et je combattais le mien aussi, son histoire avec son frère était exactement la même que la mienne. J'étais presque paniquée à l'idée de lui avoir révélé tout ça, mais bien au contraire je me sentais à l'aise prête à débattre sur ce sujet pendant de longues heures. Je caressais doucement sa main pour le réconforter avant la reprendre en secouant la tête. « Je m'occuperais de vous avec plaisir si vous me protéger à mon tour, car je pense qu'on risque d'être deux dans cette camisole » J'observais à nouveau ses muscles, il avait la carrure parfaite pour être garde du corps. Même si ce nom de famille me disait quelques choses, je ne savais pas de qui il s'agissait. « Il a de la chance, j'aurais aimé avoir un garde du corps comme vous »Est-ce-que je venais réellement de dire ça à haute voix une nouvelle fois ? J'avais sérieusement des problèmes d'élocutions, je n'aurais jamais dû dire ça à haute voix. Je riais timidement continuant de jouer nerveusement avec ma mèche de cheveux avant de le regarder et observer son verre. « Je vous laisse me surprendre alors Thor, je n'ai jamais bu d'alcool et je peux voir que vous avez vraiment une excellente résistance à l'alcool. Voyons voir si je suis aussi douée que vous . » Je plongeais mon regard dans le sien avant de sourire à nouveau penchant la tête sur le côté. « J'oubliais presque... Tout le plaisir est pour moi Thor »






Revenir en haut Aller en bas
Thor OdinsonAsgardien
avatar

God of Thunder
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0
ASGARDIEN : vieillissement ralenti, immunité contre les maladies et poisons terrestres. Force, rapidité, endurance et constitution largement accrues.

GUERRIER : maîtrise des armes (épée, hallebarde, dague, arc, etc.) et des stratégies militaires.

DIEU DU TONNERRE : détenteur de Mjöllnir qui lui confère la capacité de voler et de revêtir une armure lorsqu'il en a besoin. Maîtrise de la foudre et possibilité de créer des orages et des tempêtes.
Aaron, Natasha, Selena et Isaline
403
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    Mer 6 Juin - 23:35



La nuit porte conseil


La douceur de la jeune femme était vraiment touchante et communicative. Alors que ses pensées étaient troublées, Thor se sentait maintenant plus serein en compagnie de la jolie inconnue. Peut-être parce qu'il sentait qu'elle avait une sensibilité à fleur de peau, une sensibilité qui faisait revenir son côté protecteur à la charge. Quoi qu'il en soit, comme connectés et sur la même longueur d'onde alors qu'ils se croisaient pour la première fois de leur vie, les deux jeunes gens s'avouèrent qu'ils avaient le même problème de sommeil causé par des impressions de déjà-vu, à ceci près que ses sensations n'avaient aucun sens et qu'elles étaient déroutantes. Thor avoua d'ailleurs avoir cette impression complètement abracadabrante d'une vie où il serait un guerrier, une sorte de chevalier mais d'un autre monde. Il y voyait aussi des éclairs, mais ce n'était pas encore assez clairs dans sa tête pour savoir si c'était lui qui les contrôlait ou non, comme dans un film de superhéros. « J'aurais bien besoin d'un chevalier après ce que je m'apprête à vous raconter. » annonça alors la jolie blonde. Vraiment ? Le nordique pouvait donc imaginer qu'elle aussi avait des visions bizarres, mais jusqu'à quel point ? Hésitant visiblement à en dire plus, l'inconnue s'étonna de sa capacité à ingurgiter une dose impressionnante d'alcool. Thor n'y prêtait plus vraiment attention, sauf lorsqu'il aurait vraiment voulu être torché pour ne plus à avoir à penser. Malheureusement, il ne l'avait pas été depuis fort longtemps. Et pourtant, c'était un fêtard accompli et reconnu, bien que ces derniers temps il se soit un peu calmé. « Bonne résistance ou non à l'alcool, je pense qu'il va vous en falloir après ce que je m'apprête à vous raconter. » Eh bien, elle l'intriguait vraiment et Thor avait envie de connaître la suite. Mais il ne voulait pas la presser et la mettre mal à l'aise. Du coup, il décida de simplement se lancer et de lui raconter ses propres impressions de déjà-vu complètement loufoques, avant d'admettre qu'il devrait sûrement se faire interner après des révélations pareilles ! Songeuse mais à l'écoute, la jeune femme se confia à son tour. « Je vois... et si cela peut vous réconforter, j'ai exactement le même sentiment. Ma sœur et moi... enfin, elle refuse de me parler. Mais c'est comme si je connaissais déjà ce sentiment d'abandon, comme si j'avais ce manque en moi depuis longtemps, je ne sais pas comment l'expliquer, mais c'est comme si ce n'était pas la première dispute avec ma sœur. Au fond de moi, c'est comme si cette dispute durait depuis notre plus tendre enfance alors qu'il ne s'agit que de quelques mois. » Mmm, oui... Thor aussi avait ce sentiment avec son frère. Loki cherchant à prouver qu'il était en droit de régner à sa place, n'hésitant pas à mettre des vies en péril ni à se battre contre lui... C'était plutôt déstabilisant de constater qu'ils avaient ce point commun, même si pour Athénaïs s'était pire vu que sa sœur l'avait réellement abandonnée. Et pourtant, malgré tout, elle se forçait à lui sourire pour ne pas le mettre mal à l'aise. « Je... Je me vois comme une meurtrière... vêtue de blanc, comme si tout mon rêve se passait dans une salle d'auscultation. Je me fais agresser par un homme et... je... le... tue... » Ah oui, effectivement ! Thor comprenait mieux pourquoi elle lui avait dis qu'elle aurait bien besoin d'un chevalier servant. Et même s'il fut surpris par cette révélation, savoir qu'elle n'avait fait que se défendre ne le choquait pas sur la mort prématurée de cet homme. Il l'avait bien cherché ! « Il n'a pas de visage, je ne sais pas s'il s'agit d'un homme ou d'une créature, je ne sais même pas s'il est vraiment mort. Je peux seulement dire qu'à chaque réveil, c'est comme si je ressentais encore la peur de cette agression de ses mains sur mon corps. Comme si j'avais réellement vécu ce moment et que mon cerveau cherchait simplement à me réveiller. » Waouh ! Ses cauchemars étaient pires que les siens. Cette sensation de se faire agresser toutes les nuits et de tuer son agresseurs, ça devait filer une bonne insomnie avec la dépression qui va avec ! « Mes bizarreries sont bien minimes à côté de ce que vous vivez. » s'excusa-t-il. « Et je ne sais pas si vous avez vraiment vécu toutes ces horribles choses, mais si vous avez besoin de continuer à vous confier, je suis là. Et si vous voulez que je me renseigne pour tirer toute cette histoire au clair, je peux aussi le faire. » promit-il en la regardant avec compassion. En travaillant au SHIELD, ça ne devrait pas être compliqué pour lui de chercher si un médecin s'était fait tué à l'hôpital ces dernières semaines, mois ou années. Il pourrait ainsi la soulager, ou lui permettre d'y voir enfin clair.

La conversation revint ensuite à ses propres rêves étranges et à sa relation avec son frère adoptif. « Vous n'avez pas essayé d'en parler avec votre frère ? Il a peut-être le même ressentit ? Combattre des monstres ? C'est peut-être pour ça que vous vous voyez comme un chevalier ? Venez-vous d'un autre monde votre majesté ? » se mit-elle à rire, imiter par le nordique en entendant les mots votre majesté. C'était tellement n'importe quoi ! Et pourtant, dans ces étranges impressions de déjà-vu, c'était bien pour un trône que son frère tentait de le supplanter, alors qu'il n'avait pas le bon état d'esprit pour diriger un peuple. Mais ce terme le ramenait aussi au roi de Génosha, Erik Lehnsherr, une place qu'il ne voudrait pour rien au monde. Thor préférait de loin sa vie simple avec sa famille, ses amis et les belles rencontres qu'il pouvait faire comme en cette soirée déjà bien avancée. « Je compte lui en parler. Je ne sais juste pas quand ni comment sans qu'il n'appelle l'hôpital psychiatrique. » sourit-il avec amusement, imaginant parfaitement la scène. Il voyait déjà le regard de son frère, d'abord mi-figue mi-raisin, puis malicieux en faisant mine de décrocher le téléphone. « Je m'occuperais de vous avec plaisir si vous me protéger à mon tour, car je pense qu'on risque d'être deux dans cette camisole. » C'est vrai qu'au vu des délires qu'ils avaient et qui empiétaient maintenant sur leur vie, ils faisaient la paire pour se retrouver en isolement. Cependant, Thor était perturbé par autre chose. Athénaïs parlait d'une seule camisole pour deux, et elle lui avait pris la main. Bien sûr, le nordique avait compris que c'était purement dans un geste rassurant, mais elle restait une jeune femme sublime et lui, un homme. « Eh bien, adjugé vendu ! » répondit-il tout de même, même s'il imaginait déjà la tête de Lilith foudroyant du regard Athénaïs. Et finalement, après s'être raconté leurs pires secrets/hontes ? les deux jeunes gens décidèrent de repartir sur une rencontre normale en se présentant. La belle blonde déclina son prénom et son métier, et Thor fit de même. « Il a de la chance, j'aurais aimé avoir un garde du corps comme vous. » Sous la surprise, la nordique écarquilla les yeux avant de se ressaisir rapidement. Il décida de ne pas répliquer pour ne pas la mettre mal à l'aise alors qu'elle était déjà couleur coquelicot, et parce qu'il préférait éviter de flirter avec la jolie blonde. Ça ne ferait que lui donner de faux espoirs. Thor avait beau avoir la réputation d'être un dragueur, il était aussi fidèle lorsqu'il était en couple, ce qui était actuellement le cas. A la place, il préféra lui payer son prochain avec alcool. Ça détendait, et vu les cauchemars qu'elle faisait, elle aurait bien besoin de ça pour parvenir à dormir. « Je vous laisse me surprendre alors Thor, je n'ai jamais bu d'alcool et je peux voir que vous avez vraiment une excellente résistance à l'alcool. Voyons voir si je suis aussi douée que vous. » Oubliant ses pensées troublantes, ledit intéressé afficha un sourire malicieux. « Alors c'est parti ! Barman, deux tequilas ! » Oui, il ne commençait pas avec le plus petit alcool. Mais Thor riait déjà de la tête qu'elle ferait en s'essayant à cet alcool-là. A défaut de trouver le sommeil, ils allaient pouvoir s'amuser au bar. « J'oubliais presque... Tout le plaisir est pour moi Thor. » Le nordique hocha la tête. « Le plaisir est partagé. » répliqua-t-il dans un sourire.

© TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Can't live, can't breathe with no air → Thor    

Revenir en haut Aller en bas
 
Can't live, can't breathe with no air → Thor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TEST SOFT GPS] ALK COPILOT LIVE 8 : Retrouver le test complet
» [TWEAK] Swisscom accès au vodafone live
» [Souls Team] - Mep Live [G&G]
» Japan Anime Live - Samedi 23.10.2010 zenith-paris
» PARARESCUEMAN USAF "that other may live"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: