Partagez | 
 

 Rien n'est laissé au hasard [Ororo Munroe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Rien n'est laissé au hasard [Ororo Munroe]   Jeu 12 Mai - 23:10

Ft. Ororo Munroe
Cette femme, qui était-elle ? Et surtout pourquoi apparaissait-elle dans ses rêves ? A ce jour il était encore difficile de trouver une signification logique à tout ça, c'est pourquoi il fermait les yeux à chaque fois qu'il se faisait prendre au dépourvu par ces hantises, oui, à ce stade ce ne sont même plus des rêves. C'est donc en un sursaut instable et puissant qu'il se redressa du canapé de son salon, les yeux grands ouverts, une légère et discrète traînée de sueur dégoulinant le long de sa tempe droite. Son cœur a commencé à s'emballer au moment où il s'est redressé comme sil venait de faire un effort surhumain et pourtant ce n'était pas le cas, signe d'un rêve éprouvant malgré sa petite longueur. Petit à petit il se calma malgré tout, soufflant un bon coup et reprit au passage une bonne bouffée d'air avant de prendre son portable se mettant à vibrer sur la table basse à sa gauche. Qui cela pouvait-il bien être ? S'octroyant une petite minute d'observation sur l'écran de son portable, il se rappela qu'une soirée était organisée et qu'il devait s'y rendre, mais sa petite sieste imprévue lui procura un peu de retard, chose qu'il n'aimait pas.

Ni une, ni deux, il se leva du canapé pour se diriger vers la salle de bain afin de se préparer convenablement pour la soirée. C'est donc en enfilant un ensemble bleu foncé avec une chemise blanche munie d'une cravate noir qu'il jeta un dernier regard au miroir se trouvant au-dessus de l'évier afin de vérifier qu'aucun pli le décrédibiliserait. On peut dire ce qu'on veut sur Luke, mais jamais il apparaîtra comme quelqu'un de négligé, il a cette manie de prendre soin de lui comme s'il était le dernier bijou existant sur terre, l'apparence apporte beaucoup à une personne. Ce n'est pas pour rien que son carnet d'adresse se trouve à ce jour assez bien rempli, il sait s'y prendre et sa fraîcheur apporte un peu plus à l'équation. Une barbe de quelques jours bien taillée lui donnait cet aspect sérieux comme on le décrivait la plupart du temps. Si vous vous attendiez à recevoir des blagues de sa part c'est mal connaitre la personne, il est assez sérieux dans ses démarches, il se le doit, c'est ainsi qu'il se voit et non à jouer un double-jeu ou faire l'hypocrite.

Baissant les yeux vers sa montre, il partit en vitesse de chez lui en prenant bien entendu sa voiture pour se rendre à la fameuse soirée organisé dans une salle de banquet à quelques kilomètres. Il ne lui restait plus qu'à espérer que le SHIELD ne fera pas appel à lui, pour une fois qu'il pouvait prétendre à une soirée au calme, ce n'était pas vraiment le moment de se faire interrompre. Quelques minutes plus tard il finit par arriver devant l'immense salle où la porte était ouverte. La soirée n'était pas aussi froide qu'il l'aurait pensé et le moins qu'on puisse dire est que ça le mettait à l'aise, ni trop-chaud ni trop-froid. Avant de sortir de sa voiture, il jeta un coup d’œil vers l'entrée de la salle où des personnes entrées que ça soit en couple ou entre ami. Tout le monde était accepté ici et c'est pas plus mal, mais lui était loin de cette situation. Seul, il ne prétendait pas avoir qui que ce soit dans la vie, il était bien seul et au moins comme ça il ne s'encombrait pas. Ouvrant la portière, il sortit tout en réajustant au passage bien son costume de soirée avant d'avancer doucement, mais surement vers sa destination précise. Il savait que cette soirée accueillerait de nombreuses connaissances et ça allait lui permettre d'en revoir un ou deux qui le perturbait assez depuis un petit moment. Oh oui, certaines personnes ont marqués son esprit et il veut avoir des réponses, en savoir plus.

L'ambiance à l'intérieur de cette salle demeurait vraiment paisible, il était tout à fait possible de respirer la bonne humeur qui s'en dégageait avec une très légère musique de fond pour mettre un minimum d'ambiance festive. La raison ? Il arrivait que des soirées soient organisées, c'est suffisant pour attirer l'attention de Luke qui aimait les soirées du genre, ça lui permettait de sortir, mais aussi de voir d'autres personnes. Un petit regard tout autour de lui suffit à lui faire comprendre que cette soirée ne faisait que commencer. Tout en continuant d'avancer pour s'enfoncer plus profondément dans cette grande salle, il se stoppa net en bloquant involontairement le passage de quelques invités qui durent le contourner. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il ne se doutait pas de la croiser, mais ici, à cette heure, cette soirée...c'était pire qu'une simple coïncidence vu la situation. Un signe ? Peut-être. Quand faut y aller, faut y aller.  

Petit à petit il se rappelait de son dernier rêve au fur et à mesure qu'il avançait vers la fameuse table ronde pouvant accueillir deux personnes autour. Une chaise de libre, un moyen de s'incruster pour entamer son objectif du moment. Ne pas faire le brusque, voilà ce qu'est l'art d'une bonne approche. Calmement et socialement, il prit pour la première fois de la soirée la parole tout en souriant amicalement à la jeune femme assise seule autour de la table. " Excusez-moi mademoiselle....Puis-je ?" Allez t-elle l'autorisait à s'asseoir ? La démarche consistait belle et bien à ça. Il attendit cependant qu'elle le lui autorise et montra ainsi avec quel respect il approchait une personne. Maintenant la question était de savoir si elle était bien seule ou si elle attendait quelqu'un en particulier ? Dans tout les cas et ce qu'elle ne sait pas c'est qu'il comptait malgré tout la garder à l’œil.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Storm
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
-Atmokinesis
- Maitrise de la météo
- Potentiel magique
-connections à la terre
-résistance télépathique
- Peut changer sa vision pour voir les courant électrique
- Elle est capable de voler
Ororo/ Rachel Grey/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
569
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rien n'est laissé au hasard [Ororo Munroe]   Ven 13 Mai - 20:52

Rien n'est laissé au hasard
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Parfois, les choses, son étranger, nous avançons dans une rue, parlant avec un ami de tout et de rien et puis un visage apparaissait. Un visage qui vous figeait sur place, que vous suivez du regard, car il ne vous est pas inconnu. Vous le regardez pendant quelques seconds, justes quelques secondes, mais qui vous semble des minutes. Vous, vous demandez comment cela est-il possible, si vous n’êtes toujours pas en train de rêves. Alors que votre regard reste encore sur cet homme. Puis soudain, votre ami vous rappelle à la réalité, et vous reprenez votre route, toujours en jetant un regard derrière vous pour l’apercevoir encore une fois. C’était ainsi que je l’avais vu pour la première fois, l’homme de mes rêves. Celui qui avait le don parfois d’adoucir mes cauchemars.

Depuis ce jour, il vous hante l’esprit, car vous voulez savoir, savoir pourquoi il est présent dans vos songes alors que vous ne le connaissez pas. Pourquoi ses images vous sont si douces, si agréables, que vous voulez encore voir de cette vie qui n’est pas la vôtre. Parfois vous regretter même que cette partie de vos rêves ne soit pas la réalité. Alors, vous essayez de vous sortir ces images de la tête, allant flâner un peu ou lisant un quelconque lire qui vous espérez vous divertira. Vous en parlez même avec votre meilleur ami, pour comprendre, vois si lui n’a pas une explication à vous donner, mais comme vous, il ne comprend pas et fait donc une blague à ce sujet.

Et dans un ultime espoir de vous débarrasser de ses pensées, quand on vous propose une soirée tranquille, soirée organisée dans une salle, vous dites oui. Vous, vous, demandez bien ce que vous allez y faire, que ce n’est nullement votre type de soirée. Vous préférez les soirées dans les boites de nuit, ses endroits où la conversation est difficile, que si vous ne voulez pas parler à une personne, vous puissiez facilement prétexter que vous ne comprenez rien. Vous aimez les endroits ou vous pouvez bouger. Mais aujourd’hui, vous vous dites, qu’une soirée plus calme ne serait pas une mauvaise chose bien en contraire, que vous allez pouvoir parler à diverse personne et enfin sortir tout ça de votre esprit.

Alors, vous allez prendre une douche, restez quelques instants sous le jet d’eau, vous sortez de là, enroulant l’essuie autour de vous, commençant à sécher vos cheveux. Puis après vous retournez dans votre chambre, regardant ce que vous avec dans votre placard, et vous prenez une robe de soirée, une robe longue de préférence, car vous savez ou ce tiens l’événement et vous n’avez aucune envie de donner cette impression que vous n’avez aucun goût. Vous prenez celle qui a un dos nu et qui est de couleur bleu foncé. Maintenant venaient au tour des chaussures, et vous prenez une paire qui correspond à votre robe. Vous posez le tout sur le lis, vous espérez que vous n’avez pas grossi, pour pouvoir rentrer dans votre robe et puis vous allez vous maquiller. Légèrement, car vous n’aimez pas que cela soit trop voyant, juste ce qu’il faut pour qu’on le remarque, mais pas assez pour que cela saute aux yeux.

Puis quand vous êtes enfin prêtes, vous faites appel à un taxi, car même si vous adorez votre mustang, vous vous voyez mal arriver avec une telle voiture, portant ce genre de robe. Même si cela vous amusait de voir le regard des personnes. Vous arrivez, rentrée dans la salle, puis essayez de retrouver les amis qui vont ont invité à venir. Et une fois que vous les avez trouvés, vous allez vers eux. Vous commencer part demander comment ils vont, les complimenter sur leur tenue. Puis les boniments commencent à aller de bon train, vous parler de tout et de rien. Vous rigolez des blagues d’inconnu qui d’habitude ne vous provoque qu’un léger sourire. Vous allez à votre table avec vos amis, rentrant dans un débat futile, mais qui vous fait du bien.

Vous arrivez presque à oublier cette personne qui vous est si étrangement familière et qui hante parfois vos nuits, sans savoir pourquoi. Puis viens cet instant ou vos amis, vous laisse pour aller danser, laissant les places vides. Vous regardez vos amis, avec sourire et là une voix vous interpelle, vous demandant si la place est libre. Une voix qu’elle aussi vous semble familière. Vous regardez cette personne et c’est lui, celui que vous essayez de chasser de vos pensées, mais qui reviennent inlassablement. Celui qui s’immisce dans vos rêves sans que vous ne sachiez pourquoi. Vous le regarder quelques secondes, vous demandant pourquoi il est là, ou encore s’il vous suit. Puis un sourire se dessine sur votre visage qui est destiné à cet homme et vous lui répondez « Vous pouvez »

Maintenant, qu’allez-vous pouvoir vous dire. Vous, vous, imaginez mal lui dire que vous rêvez de lui quelques fois, même souvent. Que ces rêves, vous donnez cette impression d’avoir vécu tellement de choses avec lui, alors qu’en réalité, vous n’avez rien vécu de cela. Pourtant, vous voulez-lui demande comment il avait réussi, alors que vous ne vous connaissez pas, comme vous pouvez rêves de lui, alors que vous vous parlez pour la première fois. Vous, vous, sentez même quelques pas gênés, car la situation vous paraît plus que bizarre, vous avez même au fond de vous peur de le regarder quelque part. Alors vous regardez vos amis danser, mais vous regarde l’homme de vos rêves malgré tout, du coin de l’œil certes, mais vous avez cette envie de le regarder. Puis vous décrochez enfin un mot de votre bouche vous présentant en premier lieu. « Je m’appelle Ororo Munreo. » En fait, vous ne savez pas vraiment quoi dire à part le laisser, se présenter et lui demander si la soirée lui plaisait. « La soirée vous plait ? »
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Rien n'est laissé au hasard [Ororo Munroe]   Sam 14 Mai - 14:59

Ft. Ororo Munroe
Les chances de croiser une personne dont nous n'avons pas le souvenir se résulte à un pourcentage de 10% surtout dans un monde aussi vaste et peuplé que celui-ci. Ce n'est pas faute de s’être penché un peu plus sur les 90% restants, mais ce n'était pas l'activité préférée de Luke de se poser milles et une question en ce moment. Pourquoi chercherait-il à comprendre quelque chose qui n'a rien à voir avec lui ou dont il ne verrait pas l'utilité ? C'est vrai, ce n'est peut-être qu'une simple période un peu moins fructueuse et c'est tout. Mais quand il se met à croiser le regard de la jeune femme en question assise seule autour d'une grande table dont plusieurs chaises étaient disposées, cela ne faisait plus aucun doute que le destin lui jouait probablement des tours. Autant foncer dedans pour tenter de comprendre le fonctionnement illogique de son cerveau. N'hésitant pas une seule seconde à entreprendre une approche calme et respectueuse, Luke se dirigea à petites foulées vers la fameuse table avant de faire savoir s'il pouvait prendre place sur une des chaises. Quelques secondes suffirent avant qu'une réponse positive ne se fasse entendre de la part de la jeune femme dont la voix était aussi douce que l'aura qu'elle dégageait. Il ne manqua d'ailleurs de la remercier d'un léger signe de la tete dont un sourire franc orné son visage.

La suite le prit assez au dépourvu. Pourquoi le fuyait-elle du regard ? Pensait-elle sincèrement qu'il ne remarquait rien ? Est-ce que quelque chose clochait chez lui ? Non, elle avait l'air assez perturbé, comme si elle se sentait gênée à quelque part pour une raison qu'il ignorait. S'il y a bien une personne qui aurait du se retrouver dans un tel état c'est bien lui, heureusement ce n'est pas le cas. Amusé de cette situation, il ne manqua pas de lâcher un petit et discret rictus avant de se présenter. " Luke Charles." Simple et rapide sans avoir besoin de passer par un monologue ennuyeux et trop centré sur lui, il a horreur de se retrouver au centre d'une conversation. Bien ancré au fond de sa chaise, légèrement incliné sur le coté, il ne lâchait pas pour autant Ororo du regard, il était intrigué par ce visage qui ne cessait de lui revenir en tete. " Je suis un habitué même s'il y a toujours ce coté euphorique que j'admire tout particulièrement qui arrive encore à me surprendre. On oublie bien trop vite que les choses simple sont les meilleures." Fort heureusement il n'oubliait pas aussi vite en comparaison à d'autres.

Détournant au passage son regard vers les personnes présentes sur la piste centrale en train de s'amuser à danser, chanter, rire, etc....Luke se mit à prendre un air assez sérieux, mais pas dénué de son calme et sérénité légendaire. " Et vous ? Cette soirée vous convient-elle ? Il est assez difficile de savoir si on prend en compte que vos amis s'amusent et vous non." Un petit groupe de jeune gens n’arrêtait pas de lui lancer des regards, comme s'ils le surveillaient et à en juger les vêtements posés sur les dossiers des chaises et la tenue de ces derniers, cela ne faisait aucun doute qu'ils étaient avec elle. Oui on peut le dire, c'est un fin observateur dont les détails lui échappent rarement. Pendant un instant il resta à fixer le centre de la piste avant qu'un serveur ne passe devant la table. " S'il-vous-plait !!! Pourrait-on avoir un rafraîchissant ? Ce sera une coupe de votre meilleur champagne pour moi, mademoiselle Munroe prendra surement quelque chose à boire également pour ne pas me laisser trinquer seul ?" Il lui lança un regard innocemment complice pour qu'elle accepte de prendre quelque chose et ainsi trinquer avec lui, à cette rencontre. Luke lui laissa le temps de prendre commande avant de tenter d'en savoir plus sur son interlocutrice du moment. " Alors dites-moi, dans quoi travaillez-vous ?" Question s'avérant simple, mais qui a toute son importance si elle y répond comme il l’espérait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Storm
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
-Atmokinesis
- Maitrise de la météo
- Potentiel magique
-connections à la terre
-résistance télépathique
- Peut changer sa vision pour voir les courant électrique
- Elle est capable de voler
Ororo/ Rachel Grey/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
569
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rien n'est laissé au hasard [Ororo Munroe]   Jeu 19 Mai - 22:47

Rien n'est laissé au hasard
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maintenant, vous ne pouvez pas vous empêcher de le regarder, comme si votre esprit n’était qu’attiré par cet homme que vous ne connaissiez pas. Quand il se présentait à son tour, vous lui souriez écoutant sa voix qui vous plaît. Vous, vous, sentez toujours gêner, voir, même intimider quelques parts, par cet homme. Non pas que vous le trouvez impressionnant, non, c’est juste que vous ne sachiez pas vraiment comment être. Après tout jusque-là, vous n’avez fait que voir son visage dans vos rêves et rien de plus.Mais ce qui vous trouble, c’est que vous n’êtes pas habitué à un tel comportement venant de vous. Non, vous n’avez jamais fui le regard d’un homme, vous ne vous êtes jamais sentis si troubler et pourtant ici ce n’était nullement comme les autres fois. Vous avez cette impression d’être revenu au lycée, à l’époque où vous gloussiez encore quand un garçon réussissait à prendre son courage à deux mains et venait vous demander timidement pour sortir avec lui. Alors vous l’aviez surement regardé aussi timidement que lui le joue en feu et lui avait répondu.

Vous êtes plus ou moins dans cet état, sans les joues en feu bien sûr. Il y a quand même des limites. Vous le regardez pendant qu’il parlait, l’écoutant avec attention. Vous notez qu’il semble être habitué à ce genre de soirée, alors que vous non. Puis c’est à votre tour de parler, de dire si vous vous amusez ou non à cette soirée. Et il faut dire que vous vous amusez, qu’elle avait été assez divertissante. Mais vous n’êtes pas habitué à ce genre de soirée, vous les avez toujours trouvées trop calmes et sans grand intérêt jusque-là.« Ce genre de soirée n’est pas ma tasse de thé habituellement. Mais je dois avouer qu’aujourd’hui, elle l’est… J’aime mieux les endroits où ça bouge plus et un peu plus brouillant. Mais aujourd’hui mes amis m’ont convaincu de venir avec eux» puis il fallait avouer que maintenant, cette rencontre la rendait de plus en plus intéressante. « Et je dois dire qu’elle devient, de plus, intéressante. » À ce moment, vous le regardez, avec un petit sourire au coin de vos lèvres. Un sous-entendu à peine voilé que vous venez de faire, car même si vous vous sentez quelque peu mal à l’aise à cause de ses rêves, vous ne voulez point que ça soit la seule chose qu’il voit de vous. Une femme timide.Car vous n’êtes pas de cette trempe, non, vous avez du caractère, et vous en êtes fière d’ailleurs. Puis c’est de cette manière que vous reprenez le contrôle sur vous petit à petit, que vous faites passer cette sensation bizarre qu’il y a entre vous, alors que vous vous connaissez à peine. Il me demande un verre de champagne pour lui, puis il se retourne vers vous avez l’espoir que vous l’accompagnerez. Vous avez un sourire et demandez à votre tour un verre de champagne « Un verre de champagne aussi. » Mais après vous vous dites que cela serait peut-être mieux d’avoir la bouteille avec vous. Alors vous interpelle le serveur à qui vous aviez parlé « En fait, apporter la bouteille si vous plaît. » Vous regardez votre compagnon, « Ça sera plus pratique que de l’appeler à chaque fois qu’on voudra un verre »

Puis il commence à s’intéresser à vous, vous demande ce que vous faites, cela vous fait plaisir. Mais il y avait une chose que vous évitez de dire, cela était que vous faisiez partie de la garde rouge. Pour tout le monde, vous travaillez dans une salle des ventes en tant qu’expert d’art. Pourtant, vous avez cette impression que vous pouvez lui faire confiance, cette impression que vous pouvez tout lui dire. Mais vous gardez pour vous malgré tout votre véritable activité, vous inventant un donc une tout autre vie. Peut-être celle que vous auriez eux si vous n’aviez pas fait ce choix d’avenir. Vous le regardez et sans hésitation, vous lui disiez.« Je travaille dans une salle des ventes. En tant qu’expert. » Vous auriez surement adoré travailler dans ce domaine, pouvoir estimer des œuvres d’art que l’ont vous apporte, découvrir leur histoire, qui l’avait créé. Vous aviez toujours été attiré par ce genre de chose, mais vous aviez écouté votre côté garçon manquer, celui qui chercher continuellement l’aventure et vous devez avouer qu’avec la garde rouge vous convenait parfaitement pour cela. En tout cas, il fallait reconnaître une chose vous savez très bien mentir, votre vois n’avait nullement trahis un quelconque mensonge. Puis ce fut à votre tour de lui demander, alors que le serveur revenait avec vos deux verres et la bouteille.

Vous remerciez le serveur, vous voulez trinquer avec votre nouvel ami « T’chin » puis vous portez votre verre à vos lèvres pour prendre un peu de son contenu. Après quoi vous rapporter votre attention sur Luke et lui demander à votre tour ce qu’il faisait dans la vie « Et vous ? Qu’est-ce que vous faites, pour gagner votre vie ? » Ce n’était qu’un juste retour des choses, il vous avait posé cette question, vous lui aviez répondu… Même si vous n’avez pas dit la vérité. Alors maintenant, c’était à vous de poser cette question.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rien n'est laissé au hasard [Ororo Munroe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien n'est laissé au hasard [Ororo Munroe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TORNADE (Storm)
» TORNADE "modern" (Storm)
» Rien arrive par hasard
» Gagnez de l'oseil sans rien faire !
» Yasmina Khadra, un écrivain algérien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: