Partagez | 
 

 (crystal) au clair de la brume.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:23



Crystalia Amaquelin

« Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés. »

vingt-quatre ans.
crystal.

étudiante vétérinaire.
the civilians.

hétérosexuelle, célibataire.
inhumaine.


pouvoirs


avant toute chose, c’est une Inhumaine. créés par les Krees, ils ont pendant plus de sept milles ans vécus dans l’ombre des Humains, ne les côtoyant qu’occasionnellement. de par sa race, elle possède une force, une endurance, une vitesse, une résistance aux blessures et des réflexes légèrement supérieurs aux Humains. alors qu’elle était encore jeune, Crystal fut soumise aux Brumes Terrigènes, qui lui octroyèrent certains pouvoirs mentaux lui permettant d’agir sur la substance au niveau moléculaire, pour ainsi manipuler les quatre éléments. elle peut par exemple créer une combustion spontanée, ou au contraire éteindre un feu en manipulant les molécules d’oxygène. grâce à l’hydrogène, elle peut créer de la pluie, ou encore manipuler l’eau. avec les différentes substances constituants le sol, elle peut générer des séismes ou encore des failles. elle est aussi capable de léviter, de se protéger des températures extrêmes, de générer de la glace ou des éclairs ou encore de contrôler les métaux présents dans leur état naturel. ayant également la possibilité de combiner deux éléments, elle est capable de créer des tempêtes de poussière ou de feu, des typhons ou encore des tornades. son don, bien que très puissant sur Attilan, se retrouvera bridé à Genosha. car comme tous les Inhumains, elle est sensible à la pollution, cette dernière affaiblissant considérablement ses pouvoirs.


souhait

Ne plus courir. Ne plus fuir. Ne plus avoir cette boule au ventre, cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Qu'il n'y ait plus d'Attilan, plus d'Inhumains. Plus de secrets. Juste une vie normale, en dehors de tout ce chaos. À l'abri de Maximus et de sa garde.

émergence

Le néant. Zéro. Rien. Crystalia n'a aucun souvenir de son ancienne vie. Même pas d'impressions de déjà-vus. Quoi que dans ses rêves, elle se promène dans un luxueux château. Comme venu d'ailleurs. Mais qui ne se prend pas pour une princesse lorsque le marchand de sable est passé ?



want to know more


Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?


Qui n'en a pas entendu parler ? Les rumeurs vont vite, et la peur s'est répandue comme une traînée de poudre. Il y a des faits que l'on explique pas. Et c'est justement ce qui crée la crainte. Pour Crystalia, pour le moment, ce ne sont que des rumeurs. Tant qu'elle n'aura pas vu de personnes ayant des capacités hors du commun, elle n'y croira pas. Ou du moins ne prendront pas les rumeurs au sérieux. Les pouvoirs, c'est que dans les films qu'on les trouve. Pas vrai ?


Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?


Elle n'en a jamais été témoin, et grand bien lui en fasse. Crystalia a gardé de son autre vie la peur sourde d'être mise sur un piédestal. Que tous les regards soient tournés en sa direction et qu'elle soit le centre de l'attention. Alors plus elle se tient loin des problèmes, mieux elle se porte. Pour ce qui sont des raisons des rafles, elle n'y a jamais vraiment songé. Surement est-elle trop crédule. Si ces personnes sont un réel danger pour la société, alors oui, il vaut mieux les arrêter. Qu'importent les méthodes employées. Aux grands maux, les grands remèdes, comme on dit. Qu'ils aient des pouvoirs, ça, Crystalia a du mal à y croire. Parce qu'elle est trop cartésienne, trop terre-à-terre.


Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?


Elle ne saurait le dire. Elle aime la vie qu'elle a, et n'a pas la prétention pour prétendre vouloir être quelqu'un d'autre. Elle est heureuse, et c'est le principal. Alors pourquoi ne jamais se satisfaire du nécessaire ?



pseudo

spf.

sexe/age

vingt-trois ans.

pays

france.

DC

négatif mon capitaine.

personnage marvel, scénario ou inventé

marvel.

niveau d'émergence

0

niveau de maitrise

1

vous nous avez connu...

via bazzart.

un dernier aveu

 .

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:24



Before Genosha

we all have to start somewhere

Des murmures dans la salle, qui se taisent alors que la silhouette de la jeune Crystal se dessine dans l’embrasure de la porte. Des regards compatissants l’accompagnent, alors que d’une démarche solennelle elle s’avance, jusqu’à s’arrêter devant une lourde porte vitrée. L’entrée vers la salle où sont gardées les Brumes Terrigènes. Elle sait que c’est un grand honneur que d’y avoir accès. Qu’au final, tous les Inhumains n’ont pas ce privilège. Mais Crystal est de sang royal. Elle est promise à de grandes choses. Et son immersion dans les Brumes est obligatoire. Pendant un instant, la gamine, elle hésite. Son regard bascule de la porte blindée à ses parents, qui encadrent le Roi et la Reine d’Attilan. D’un petit signe discret du poignet, son père l’encourage à y aller. Sa mère, quant à elle, retient difficilement les larmes de dévaler le long de ses joues. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas des larmes de tristesse, bien au contraire. Ce sont des larmes de joie. Car dans la vie d’un Inhumain, passer par les Brumes Terrigènes est une étape obligatoire si l’on veut se faire un nom, si l’on veut devenir quelqu’un. Tous n’y ont pas droit, la génétique ayant démontré que si certaines personnes y étaient confrontées, le don qu’elles développeraient modifierait leur apparence. Dans le passé, beaucoup d’Inhumains étaient semblables à des monstres. Certains couverts d’écailles, de poils, ou encore de griffes. À présent, avec la sélection génétique, les scientifiques peuvent prévoir le type de mutation. Et de ce qu’ont révélé les résultats de Crystal à sa naissance, sa mutation serait grandiose. Sa sœur, Medusa, son ainée, est déjà passée dans les Brumes Terrigènes il y a de ça plusieurs années. Et le résultat aujourd’hui est magnifique. Dotée d’une crinière de feu qu’elle manie comme une arme, sa sœur est devenue une redoutable combattante. Crystal l’admire beaucoup, et elle espère qu’à son image, elle aussi aura un pouvoir qui suscitera l’intérêt. « Crystal, il est temps. » La voix du Roi Aegon résonne dans la pièce, faisant presque sursauter la petite. Cette dernière jette un regard désolé dans sa direction, avant de reporter toute son attention vers la porte. Elle prend une grande inspiration, se gorge de courage, puis une fois prête, s’avance. Les portes s’ouvrent, la laissant dans un sas, puis, une fois l’air décontaminé, un autre volet de portes s’ouvre. La gamine s’avance, timidement, jusqu’à se retrouver plongée dans un brouillard épais. Les Brumes Terrigènes. Elle reste plantée dans ce qu’elle imagine être le milieu de la pièce, attendant que quelque chose se passe. Mais rien. Elle commence à se dire qu’elle n’est pas réceptive à la Brume, que pour une raison ou une autre les scientifiques se sont trompés à son sujet. Qu’elle n’est pas digne de recevoir son don. Et puis il y a cette douleur, dans sa poitrine. Sa cage thoracique qui semble sur le point d’exploser. Soudainement, Crystal suffoque, tombe au sol. Elle est secouée de spasmes, serrant la mâchoire pour ne pas crier. Elle veut que ses parents soient fiers d’elle, qu’ils disent que leur petite fille a subi avec bravoure l’épreuve des Brumes. Pas qu’elle s’est mise à pleurer et à crier comme un bébé. Le temps semble s’égrainer avec une lenteur effarante. Et puis, après plusieurs minutes de torture, la douleur s’arrête. Aussi vite qu’elle est apparue. La gamine reste plusieurs minutes au sol, le temps de reprendre son souffle. Quand elle a repris contenance, elle se relève, et titube jusqu’aux portes. De nouveau un passage dans le sas, puis elle retourne dans la salle où l’attendent ses parents, le couple royal et une ribambelle de personnes importantes. Tous la regardent avec un grand sourire. Certains ont même un regard ému. Quand elle passe la porte, des applaudissements retentissent. Tous scandent son nom. Quel que soit le pouvoir qu’elle a développé, elle va très vite le découvrir. Une série de tests est organisée dans la journée, afin de révéler ses aptitudes. Mais pour le moment, Crystal n’y pense pas. Elle savoure le moment, légère.  


Une déflagration qui retentit, des cris de terreur qui résonnent dans le palais royal. La panique se répand comme une trainée de poudre. Des soldats tentent tant bien que mal de mettre au point un plan d’évacuation, mais sans grand succès. Les explosions s’enchainent, le bâtiment tremble, s’effrite voire s’écroule à certains endroits. Il y a des morts. Beaucoup de morts. Et puis il y a Crystal, qui déambule dans un couloir désert. Désorientée. Elle a les cheveux ébouriffés, de la poussière partout sur elle. Elle vient d’échapper de peu à un éboulement qui aurait pu lui couter la vie. Sa robe est déchirée, laissant entrevoir de larges parties de son corps dénudés. Couvert d’égratignures. Elle a le regard hagard, semble faire abstraction du chaos qui fait rage autour d’elle. Son cerveau est paralysé, et ressasse en boucle la même question. Que se passe-t-il ? Soudain, Crystal est tirée des limbes qui l’accaparent. Une main qui serre la sienne. Qui la pousse vers l’avant. Crystal sursaute, reprend le fil de la réalité. « Venez, il faut fuir. » vocifère un jeune garde de la famille royal. Crystal ne le connait pas personnellement, mais sait que sa famille a toujours été loyale envers la sienne. « Que se passe-t-il ? » qu’elle ose demander, bien qu’elle ne craigne de déjà connaitre la réponse. Le garde semble irrité par la question, qu’il doit juger bien déplacé aux vues des circonstances extrêmes. « C’est Maximus. Il a monté une armée, et il attaque Attilan. L’ordre a été donné d’évacuer. » Le frère déchu du nouveau Roi, Flèche Noire. Crystal pâlit rien qu’en entendant son nom. Le traitre, le fourbe, le scélérat. « Évacuer ?! » qu’elle scande, déconcertée. Comment peuvent-ils évacuer d’un royaume perdu dans l’Himalaya ? Comment peuvent-ils fuir ? La situation est jugée si critique que ça ? Crystal fronce les sourcils, la colère rougissant ses joues. « On ne peut pas évacuer, on doit se battre ! » Un élan patriotisme qui est toutefois coupé rapidement par le jeune garçon. « Ils sont trop forts. Nous sommes vaincus. Si vous restez, il vous tuera. Ou alors il utilisera votre don pour tout détruire sur son passage. » De nouveau, Crystal blêmit. Il a raison. Son don est bien trop puissant pour qu’il ne soit entre de mauvaises mains. Alors après de longues secondes d’hésitation, la jeune fille alors âgée de seize ans se résout à admettre la vérité. Ils ont perdu, ils sont vaincus, et s’ils veulent survivre tout en restant libres, ils doivent fuir. Fuir hors des murs d’Attilan. Fuir vers le monde des Hommes. Une idée qui lui fait froid dans le dos. Rares sont les Inhumains à partir vivre avec les Hommes. D’eux, Crystal ne connait pas grand-chose. Et ce projet lui fait horriblement peur. « Très bien. Conduis-moi à ma famille. » Du soulagement se dessine sur les traits du garde, tandis qu’il garde sa main enfouit dans celle de Crystal. Ils courent pendant ce qu’il lui semble être une éternité, tentant tant bien que mal d’éviter les hordes d’ennemis qui déferlent sur Attilan. Ils finissent par arriver devant une plateforme de lancement, où des hovercrafts décollent. Autour de la plateforme, le combat fait rage. Maximus semble avoir compris leurs projets, car il envoie de plus en plus de troupes par ici. « La plateforme ne tiendra pas longtemps. » souffle le garde, tandis qu’ils rejoignent un groupe d’Inhumains cherchant à se faire évacuer. Se frayant un chemin parmi eux, ils se heurtent à une barrière protégée par des gardes, tentant de réguler le flux de citoyens. « J’ai Crystal Amaquelin avec moi, il faut qu’on entre ! » scande le garde à son collègue. Ce dernier jette un regard en direction de Crystal, puis acquiesce. La barrière s’ouvre pour les laisser passer. Priorité à la famille royale, pense la demoiselle avec amertume. Elle se retourne un instant pour fixer la foule qui pousse la barrière, espérant fuir le plus rapidement possible. Puis elle se sent soulevée, et remarque que le garçon la porte pour la faire monter dans un hovercraft encore vide. « Où est ma famille ? » qu’elle demande, soudainement paniquée. Simultanément, elle voit ses parents, sa sœur et le Roi qui courent dans leur direction. Une explosion retentit alors en plein milieu de la plateforme, et Crystal retient un cri d’effroi. Fort heureusement, sa famille est indemne. Les troupes ennemis sont décuplées, et les gardes meurent les uns après les autres. « Fuyez ! » ordonne le père de Crystal, qui crie de toutes ses forces pour se faire entendre. Crystal reste de marbre, puis secoue négativement la tête. Hors de question qu’elle parte sans sa famille. « Protège la jusqu’à ton dernier souffle. » qu’il crie à nouveau en direction du garde qui l’a emmené jusqu’ici. Ce dernier acquiesce, puis enclenche le lancement de l’hovercraft. « On ne peut pas partir sans eux ! » qu’elle s’exclame, fondant sur le garde pour tenter d’interrompre le décollage. « Il le faut. Ils ne peuvent pas nous rejoindre à cause des explosions. Ils trouveront un autre hovercraft. » Au fond, Crystal sait qu’il a raison. Mais ça n’empêche pas les larmes de couler le long de ses joues. Elle se retourne une dernière fois, collant son visage à la vitre. Ses dernières images sont ses parents, montant dans un deuxième hovercraft, tandis que la plateforme n’est plus qu’un champ de ruines.    


Ils ont volé, volé, volé. Jusqu’à être en panne d’électricité. Jusqu’à ne plus pouvoir voler. Ils sont allés tout droit, toujours tout droit. Parce qu’ils n’avaient aucune idée d’où aller. Alors ils se sont échoués dans un champs de blé, dans un pays, dans un monde, qui leur sont étrangers. Durant toute la durée du vol, ils ne se sont pas parlés. Ne se sont pas regardés. Crystal pleurant toutes les larmes de son corps, et le garde faisant semblant de ne pas s’en rendre compte en mimant d'être trop occupé par un plan de vol qui de toute manière se résume à aller tout droit. Jusqu’à atterrir dans le champ de blés. Jusqu’à se rendre à l’évidence que s’ignorer ne servira à rien, et qu’à présent ils ne sont plus que deux. Eux deux contre le reste du monde. « Tu as reçu des instructions pendant le vol ? » qu’elle ose enfin demander, d’une petite voix éraillée d’avoir trop pleuré. Elle est fatiguée Crystal, épuisée. Mais elle sait qu’il ne faut pas rester près de l’hovercraft, que cet avion est bien trop avancé technologiquement parlant et qu’il intriguera les Humains. Le garde, prénommé Abel, garde un instant le silence, embarrassé. Il hésite visiblement à lui répondre, mais finit s’y résoudre. « Le reste de votre famille est seine et sauve, comme beaucoup d’Inhumains qui ont réussi à fuir à temps. » Un soulagement se peint sur les traits de la demoiselle. Mais elle sent que ce n’est pas tout. Qu’à voir le regard lugubre de Abel le pire reste à venir. « Ils ont ordonné de ne pas se regrouper. De s’éparpiller de par le monde, et de se fondre parmi les Humains. Nous sommes à présent des fugitifs, et Maximus n’aura de cesse de nous traquer. » Stoïque, Crystal encaisse cette révélation. Ainsi, la perspective de retrouver sa famille part en fumée. Elle pousse un long soupir, qui en dit long sur son état d’esprit. Elle n’est plus en capacité de réfléchir, plus en état de dire quoi que ce soit. Trop de fatigue. Trop d’émotions pour le restant de ses jours. Devant son désarroi, Abel pose une main qui se veut protectrice sur son épaule. Qui se veut rassurante. « J’ai promis à votre père de toujours vous protéger. Et je le ferais. » Crystal hésite à lui répondre que ce n’était pas vraiment une promesse, mais plus une supplique lancée à travers les explosions. Qu’à présent qu’Attilan est en proie en flammes et au chaos, et qu’ils sont considérés comme des fugitifs, il n’y a plus aucune promesse qui tienne, et qu’il est libre de partir où bon lui semble. Qu’il n’a pas à avoir d’obligations à son égard. Qu’à présent elle n’est plus de sang royal. Qu’elle n’est plus qu’une Humaine. Mais elle garde cette réflexion pour elle. Parce qu’égoïstement, elle ne veut pas qu’il parte. Elle ne veut pas être seule. « D’accord. » qu’elle se contente donc de souffler, avant de le suivre à travers les champs de blé.


Des explosions qui font trembler le sol, tandis que des éclats de verre déferlent des building autour d’eux. Crystal a un gout amer dans sa bouche. Un arrière-gout de déjà-vu. Le chaos qui s’est installé dans la ville de New-York résonne en elle, lui faisant apercevoir des bribes de souvenirs d’un Attilan à feu et à sang. Mais pas le temps de trop y penser, Abel faisant irruption à côté d’elle. « Il faut qu’on se tire d’ici, c’est trop dangereux. » Crystal acquiesce, lance un regard circulaire autour d’eux. Il leur faut un abri, n’importe quoi. Du moment qu’il peut les protéger des déflagrations qui font rage autour d’eux. « Ici ! » qu’elle crie en pointant une petite supérette abandonnée. Rapidement, les deux Inhumains s’y réfugient. Juste le temps de reprendre leur souffle, d’observer pour comprendre ce qu’il se passe. Dix minutes plus tôt, ils jouaient aux touristes, prenant des photos d’une ville où ils venaient à peine de poser les pieds. Vagabonds, sans patrie et eux deux comme seule famille. Voilà quatre ans à présent qu’ils ont fui Attilan. Quatre ans qu’ils tentent de se faire passer pour des Humains lambdas. Car les ordres sont les ordres. Longtemps déroutés, ils ont erré comme des âmes en peine. Ils ont connu la faim, le froid, la désolation. S’ils sont encore en vie à présent, c’est surement grâce à Abel. Si leurs relations étaient des plus froides à leur rencontre, forcée de constater qu’à présent ce sont des liens presque fraternels qui les unissent. Il a tant fait pour elle qu’elle lui en sera éternellement reconnaissante. « Regarde ! » qu’il crie, pointant du doigt un objet volant fonçant à vive allure à travers le grand boulevard. Leurs yeux ont à peine le temps de fixer l’objet que déjà il s’est volatilisé. « Qu’est-ce que c’est ? » Une question dont ils ne tardent pas à avoir la réponse. Juste devant eux, un objet volant similaire vient de s’arrêter, déposant au sol un groupe d'hommes armés. « Pas Maximus, j'espère. » qu’elle souffle, apeurée. « Il faut qu’on quitte la ville. » qu’il murmure, voyant d’un bien mauvais œil les soldats devant eux. Ces derniers font feu au hasard autour d’eux, exterminant tout ce qui passe dans leur cadran de tirs. « Ou on va crever ici. » qu’il conclue, l’air grave. Comment sont-ils arrivés ici ? Une question sans réponse. Il y a dix minutes, le ciel était encore bleu, promettant une belle journée. À présent, le ciel s’est assombri, des explosions secouent le sol et la panique gagne tout le monde. Un revirement de situation qui laisse sans voix Crystal. « Et eux, qui c’est ? » qu’elle finit par demander, alors qu’au bout du boulevard ils discernent des formes avançant rapidement dans la direction de l’ennemi. Il y a une masse orange qui s’élève à plusieurs mètres de hauteur, faisant exploser un convoi. À mesure qu’ils se rapprochent, Crystal distingue de mieux en mieux les personnages. Un homme capable d'étirer ses membres, une silhouette sillonnant le ciel en feu, une personne alternant entre le visible et l'invisible. Un groupe des plus originaux mais semblant avoir un but commun : détruire l’ennemi. Bien qu’ayant des compétences et des équipements surréalistes, ils semblent rapidement se faire dépasser par le nombre d'ennemis. « Ce n'est pas Maximus. Mais ça a l'air tout aussi dangereux. Il faut les aider. » Cela résonne en elle comme une obligation. Ils ne peuvent pas rester cachés dans ce magasin et les regarder se faire exterminer. « Tu te rappelles les ordres… » Au diable les ordres. Crystal hausse les épaules, bien résolue à agir. Elle a fui Attilan au lieu de se battre. Elle ne refera pas la même erreur avec New-York. « J’y vais, avec ou sans toi. » Mais elle sait pertinemment qu’il la suivra. Il l’a toujours fait. Sortant du magasin, Crystal pose son regard vers les ennemis qui déboulent de partout. Que ce soit au sol, ou dans les airs. Prenant une grande bouffée d’air, la voilà qui se concentre sur les particules d’air autour d’elle. Elle les canalise, les manipule à sa guise. Bientôt, une bourrasque vient soulever ses cheveux, se dirigeant avec puissance vers les soldats. Jusqu’à leur faire perdre l’équilibre et les faire s’envoler sur plusieurs mètres en arrière. À cet instant, Crystal ne pense pas aux conséquences. Elle veut simplement aider. Elle ne sait pas encore que son acte de foi, que sa tentative pour aider ce qu’elle apprendra être les Quatre Fantastiques, se soldera par une victoire. Mais qu’en contrepartie, une organisation secrète nommée SHIELD les découvrira, elle et Abel. Qu’en menant des recherches sur eux, ils se rendront compte qu’ils n’ont aucun renseignement à leur sujet, et que par conséquent ils ne peuvent être Humain. Qu’ils se feront alpaguer par un dénommé Nick Fury, qui leur proposera de rejoindre le groupe des Avengers. Ils refuseront dans un premier temps, mais les Quatre Fantastiques, qui eux aussi auront connaissance de leurs identités, et qui les hébergeront, les feront changer d'avis. Parce que Maximus, même après la révélation de leur présence à New-York, n'est jamais venu les chercher, et qu'il n'est plus temps de fuir.



Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:24



After Genosha

life goes on


Des bruits de pas qui résonnent à l’étage. Un rire cristallin qui rebondit contre les murs. Et puis un décompte, seul éclat de voix qui fuse dans la maison. « Dix… Neuf… Huit… » Toujours des bruits de pas, qui se précipitent. Et puis des rires, encore et toujours. Signe que la maison est habitée par des enfants joyeux. « Non c’est ma cachette, va t-en trouver une autre ! » qu’un gamin vocifère, alors qu’il est caché derrière un rideau opaque. Un grondement contrarié s’échappe de la bouche de la fillette, qui, après un haussement d’épaules, repart en courant à la recherche d’une autre cachette. « Sept… Six… Cinq… Quatre… » La gamine s’arrête dans une pièce, son regard scrute les alentours à la recherche de la cachette du siècle. Le temps presse, si elle ne trouve pas maintenant, elle va se faire découvrir en premier. Et elle ne veut pas être découverte en premier. Parce qu’elle n’aime pas compter. Elle préfère se cacher. Une bassine à linge traîne par terre, ce qui donne une idée à la gamine qui se jette dessous. C’est la petite dernière la fillette, et du haut de ses cinq ans elle n’est pas bien grande. « Trois… Deux… Un… Prêts ou pas j’arrive ! » Les rires se tarissent, ne laissant dans la maison qu’un profond silence. Rythmé par les bruits de pas de Medusalith, la grande sœur de la gamine. Elle passe près de sa cachette, s’arrête un long moment dans la pièce. La gamine retient son souffle, retenant difficilement un rire de fuser d’entre ses lèvres. Et puis Medusa repart, sans l’avoir vu. Crystalia, elle a un grand sourire qui se peint sur son visage, ravie qu’il ne l’ait pas trouvé et qu’elle ne compte pas. « Trouvé Abel, tes pieds dépassent de sous le rideau ! » Crystalia jubile sous sa bassine. Abel, un de leur voisin, s’est fait prendre. Il voulait absolument la cachette derrière les rideaux, et il s’est fait avoir. Bien fait pour lui ! Crystalia discerne les vociférations de Abel, mais ne comprend pas ses paroles. Elle comprend juste qu’il est frustré de s’être fait coincé. « Trouvée Alyona, derrière le canapé quel manque d'originalité ! » Au tour de la sœur de Abel de se faire découvrir. Ne reste donc plus que Crystalia et Daphnée, une autre de leur voisine. Après de longues minutes, la voix de Medusalith résonne. « Trouvée Daphnée, tu es sous la couette ! » Crystalia est aux anges, sa cachette est décidément la meilleure. « Crystal… Où te caches-tu petite chipie ? » Medusa cherche depuis un petit moment déjà, sans succès. Ses amis se sont aussi mis à chercher, et sont dans la même impasse. Ils finissent par se retrouver dans la salle de bain où est cachée Crystalia. La petite, n’en pouvant plus de les voir chercher en vain, laisse échapper un gloussement, qui trahit sa position. Un silence s’installe par la suite, puis brusquement la bassine se soulève, la faisant sursauter. « Trouvée Crystal, bien joué le coup de la bassine ! » Abel la soulève pour l’envoyer dans les airs, tandis que la gamine éclate de rire tout en tendant ses petits poings vers le haut en signe de victoire. Elle colle ses lèvres contre la joue de son ami et lui donne un baiser sonore, avant de vociférer. « Encore, encore ! » Et tandis que Abel, dans un rire, se retourne pour compter, la gamine disparaît dans la maison, les rires continuant à résonner dans les murs bien après qu’elle soit sortie de la pièce. Elle aime sa famille et ses amis Crystal. Elle aime sa sœur, ses parents, la vie qu’elle a ici, à Genosha. Elle aime jouer, aussi. Et elle espère que ça durera toujours.


La sonnerie retentit, coupant le professeur en plein dans son monologue. « Hm, eh bien voilà qui est tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas de déposer votre dossier la semaine prochaine. » Un grognement général secoue l’assemblée, accompagné de mous tantôt agacées, tantôt découragées. Le dossier dont parle le professeur est crucial pour la fin de l’année, et s’ils veulent passer à l’année d’après, et bien il faut avoir la moyenne. Crystalia a un sourire amusé, tandis qu’elle croise le regard des autres étudiants. Son dossier à elle, il est clôturé depuis maintenant deux semaines. En même temps, son sujet sur le potentiel acoustique des poulains à l’âge de six mois l’a beaucoup intéressé. Et étant d’un naturel studieux et pointilleux, elle ne pouvait pas s’y prendre à la dernière minute. « Tu viens réviser chez moi ce soir ? » Crystalia est tirée de ses observations par la voix d’une de ses amies de la faculté. Dans les mêmes cours depuis le début de leurs études en médecine vétérinaire, elles ont très vite sympathisées pour devenir de bonnes amies, et accessoirement des binômes de révisions. « Non je peux pas, je travaille. » Se payer des études n’est pas un luxe que la famille Amaquelin pouvait se permettre. Surtout pas après le financement vertigineux pour les études d’avocat de Medusalith. Résultat, Crystalia s’était dégotée un travail à mi-temps dans un des cabinet vétérinaire de Genosha. Une aubaine pour Crystal qui voyait ses connaissances augmenter à mesure qu’elle passait du temps avec les vétérinaires. « Bon et bien tant pis, on remettra ça une prochaine fois ! » Les joues claquent dans une bise bruyante, tandis que les deux amies partent chacune de leur côté. Tandis qu’elle longe l’université, Crystalia pousse un soupir de contentement. Le soleil irradie contre sa peau, le vent balaie ses cheveux emmêlés, et les chants des oiseaux joueurs bercent ses oreilles. Elle s’arrêterait presque sur un banc pour profiter de l’instant. Mais elle n’a pas le temps. À peine le temps de faire un saut dans l’appartement qu’elle partage avec sa colocataire, et il sera déjà temps de repartir pour aller travailler. Mais elle ne se plaint pas, Crystalia, bien au contraire. Elle aime sa vie. Elle aime sa routine. Elle est heureuse, tout simplement. Et elle espère que le ciel bleu et les rires continueront à affluer sur Genosha. Sur le trajet, Crystalia croise la route d’un fourgon de la garde rouge. Un frisson parcoure son échine à son passage, et sans trop savoir pourquoi la voilà qui détourne le regard. La garde l’impressionne. Lui fait peur. Surement parce qu’ils sont l’image de la loi et de l’autorité, et qu’aux vues de leurs méthodes parfois brutales et les rafles qui grandissent sur l’île, ils semblent redoutables. Le fourgon passé, Crystalia chasse ses mauvaises pensées de son esprit, et après avoir branché les écouteurs à son téléphone, laisse ses pensées divaguer sur des notes envoûtantes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quicksilver
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Il court vite !
Casey, Maria, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
697
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:30

BIENVENUUUUUUUUUE OFFICIELLEMENT!
On est obligé de se trouver un lien trop cool de la mort qui tue!

Bon courage pour ta fiche! N'hésites pas si tu as des questions!

___



- BEFORE I FORGET -

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:31

Oui, je te le confirme, c'est OBLIGÉ. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:36

Bienvenuuuuuuuue parmi nous !
Barbara Palvin, voilà un super choix d'avatar ! J'espère que tu te plairas parmi nous.

Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:37

Bienvenue avec Barbie et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 17:43

Merci à vous deux, ravie que Barbara plaise.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 19:28

BIENVENUE OFFICIELLEMENT !!! (Oui, oui, je sais tu m'as pas croisé mais tu as croisé Ethan alors c'est pareil ! )

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 19:41

Haha, ravie de faire la connaissance aussi de Bucky. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 19:57

Bienvenu parmi nous jeune héroïne
Oui enfin officiellement personne n'est considéré comme un héros...mais tu as la tete de l'emploi donc bon
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 20:09

Ça sera notre petit secret ! Merci ! :moustache:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Mystique
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Métamorphe capable de prendre les traits de n'importe quelle personne, facteur guérisseur, immunisée contre toutes formes de poisons, et vieillissement naturel ralenti.
Isaak; Spencer; Dylan; Jessica & Romy
1360
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 20:26

Barbara

Bienvenue à toi !

je vois que ta fiche est déjà bien avancée alors courage pour la fin de celle-ci :D

___

and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 20:29

Merci ! Elle est terminée. :moustache:
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 20:53

Bienvenue à toi l'amie ♥
Quelle jolie fiche tu nous a pondu là :3
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 21:29

Merci Carol.
Revenir en haut Aller en bas
Loki OdinsonAsgardien
avatar



God of mischief
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
# Métabolisme supérieur à celui des humains
# Métamorphose, vol, projection astrale, réarrangement moléculaire, décharge d'énergie, projections d'illusions, télépathie, hypnose, téléportation
# Résistant à la glace
# Ralentissement du vieillissement
# Sorcier
# Vision accrue
Nicholas S. Frances - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1868
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 21:51

Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 21:53

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1650
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    Ven 13 Mai - 22:00





Félicitations

You are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Ce fut rapide tout ça ! Ta fiche est très agréable à lire, vraiment ! bon tu verras ici on s'amuse bien ! En tout cas bienvenue !


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler ! Tu peux aussi créer un scénario ou te lier à un personnage de Marvel. Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur HOUSE OF M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (crystal) au clair de la brume.    

Revenir en haut Aller en bas
 
(crystal) au clair de la brume.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Clair de brume" réédité !
» Brume de cristal
» CMOS rétro-éclairé, nouvelle technologie
» Paramètres décodeur DVB-C pour chaînes en clair
» Au clair de la lune...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: Fiches de présentations-
Sauter vers: