Pizza party [Pv Russel et Nathan]


Sorcier

Russel Brown
More about you :

Codename : Rudra
Pouvoirs : Sorcellerie : Russel est un sorcier. Il peut donc faire usage de la magie et utiliser des sorts divers. Sa spécialité cependant réside dans la magie blanche. Il maitrise le sort de guérison et est capable de soigner un être (aussi bien humain qu'animal) au point parfois de parvenir à éradiquer complètement une maladie physique ou mentale. Par contre plus la blessure ou la maladie est importante, plus il puise dans ses ressources magiques et plus ces derniers s'épuisent. Divers sensations désagréable l'envahissent et il peut être prit de convulsion ou se sentir faible pendant plusieurs jours, l'obligeant à rester alité le temps de récupérer.
Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 260
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Tao
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Pizza party [Pv Russel et Nathan]   Sam 2 Juin - 10:41



Pizza party
Ft Nathan
 Journée finie. Dossiers rangés ou reportés à demain. Parce que oui, je n'ai pas eu le temps de terminer ce que j'avais à faire aujourd'hui mais qu'importe. Pas le temps, plus le temps. Ma journée est finie, terminé. A moi la liberté et la perceptive d'une bonne soirée. Adieu papiers qui s'entassent joyeusement sur mon bureau et bonjour pizza. Bonjour jeux vidéos, bières et tout ce qui peux faire du bien au moral avec le meilleur des potes.

Me levant de mon siège, je fais claquer mes mains entre elles. Je me frotte les paumes l'une contre l'autre. Je ferme le dernier dossier qui était encore ouvert sur mon bureau et je laisse tout en plan, ne prenant même pas la peine de ranger les quelques crayons qui trainent et s'étalent de part et d'autre parce que, me connaissant, je serais bien incapable de les retrouver demain si je les mettais correctement à leurs places respectifs.

Tête en l'air? Un peu. Pour ne pas dire beaucoup en fait. On va dire que je ne suis pas un féru du rangement. Je ne suis pas un adepte de l'ordre et je ne tiens pas spécialement à changer ce détail qui me convient très bien en fin de compte. Puis soyons honnête, ranger c'est chiant. Ça n'apporte rien à la vie et oh. Voilà que j'en oublie de fermer la porte à clé. M'immobilisant en plein milieu du couloir, je fais demi-tour. Je prend une grande inspiration et je secoue la tête, trottinant jusqu'à mon bureau pour insérer la fameuse clé dans la serrure.
- Ça s'est fait. Bon. Je peux y aller là?

Tout en me mordant l'intérieur de la joue, j'analyse brièvement mes pensées. Je fais un mini check-up de ce que je pourrais encore avoir oublié. Clé du bureau : fait. Clé de voiture : bon. Parfait. Je vais enfin pouvoir y aller.

Un sourire aux lèvres, je me retourne donc. Je me fonds à nouveau dans les couloirs du S.H.I.E.L.D quand soudain. Quelqu'un m'interpelle. Bah voyons. C'est fais exprès, c'est ça? On a décidé que je ne partirai pas tôt aujourd'hui? Je bougonne. Un peu beaucoup parce que oui. Oui ! J'aimerai m'en aller là. Alors s'il vous plait. Par pitié. Faites que ce ne soit pas urgent. Faites que je ne sois pas obligé de reporter ma soirée à plus tard et faites que... je ne sais pas quoi d'autre mais oui. Faites qu'on me laisse tranquille. Puis zut. Non. Pourquoi je serais obligé d'abord? Ma journée se finie à dix-neuf heures et des poussières et IL EST dix-neuf heures et des poussières. Point. Final. Je ne suis plus opérationnel.

Je vous vois venir mais vous avez tord. Enfin, je vous vois pas à proprement parler mais je suppose.  J'aime mon métier. Vraiment. J'aime mes patients même les plus psychotiques et les plus ingérables d'entre eux et oui, il n'y a aucun rapport. Je m'égare. Je reprends donc le cours juste de mes pensées. Je tiens à ce qu'ils se sentent bien au travail. Qu'ils se sentent bien tout court mais là. Non, non, non, non, non et non. Je pense à moi.

C'est pourquoi, je ne m'arrête pas. Oui, bon. Ce n'est pas très poli tout ça. Je tousse. Je me sens quand même légèrement mal à l'aise et je fini par me retourner, bloquant ma respiration avant de focaliser mon regard sur Filin qui s'avance rapidement vers moi, l'air fatigué. Il a pas l'air très bien. Il a l'air carrément paumé même et je me pince les lèvres. Je siffle. Je gigote avant d'écarter les mains et de lancer :
- Bon d'accord. D'accord. J'ai compris.

Parce que je dois être trop faible pour refuser quoi que ce soit à mes patients. Dans un soupir, je lui fais signe de me suivre. Nous voilà dans mon bureau, à discuter et l'horloge affiche désormais vingt et une heure quand je sors enfin de ce fichu bureau.

Je suis en retard. C'est malin. Je suis en retard et je cours à moitié dans les couloirs. J'accélère le mouvement et je rentre illico dans ma voiture pour chercher au moins les pizzas. A vingt et une quarante cinq tout mouillé, j'arrive enfin devant la porte de Nathan et je frappe, manquant de faire tomber au passage les deux premières pizzas que se tiennent dangereusement en équilibre dans mes bras. C'est limite si on ne voit plus ma tête quand j’entends le battant s'ouvrir. Essayant de ne pas faire tout tomber par inadvertance, je marmonne alors entre deux cartons collés devant mon nez.
- Oui je sais. Je sais je suis en retard. Originale Pepperoni. 4 fromage. Saumon d'écosse et orientale. J'espère que tu as la dalle. Je peux entrer? Tu peux m'aider aussi? Non pas que ta vue me manque mais ça devient un petit peu lourd quand même.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas

Hybride

Nathan C. Summers
More about you :
Codename : Cable.
Pouvoirs : Télékinésie et télépathie. Atteint par un technovirus lui donnant l'aspect d'un cyborg. Oeil qui luit h24 mais totalement inutile.


Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 332
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Moran, Eames & Terrence
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pizza party [Pv Russel et Nathan]   Lun 9 Juil - 13:35



Pizza party


Look at me now, laughing now, you had me down. But it's my turn now. Look at me now, laughing now, happy now. That it's turned around. I can still see the faces like it's today. They're what it took to make this life, it's too late. Put a smile on my face the taste of what you gave. So look who's laughing now, a smile's worth a hundred grand.


Un soupir s'échappait dans les airs, perturbant l'atmosphère. Un poids sur sa langue tandis qu'il déglutissait. Ses iris brillants, accrochant la cible au loin. Plissant les paupières, fronçant les sourcils, se concentrant sur l'objectif. Son esprit s'épanchait, ses pensées se confrontant à mesure qu'il analysait la situation. Lèvres pincées, il se mordillait l'intérieur des joues, sa tête se penchant doucement sur le côté. Clignant des paupières, Nathan repris contact avec la réalité. Son corps se décontractant subitement, alors qu'il choisissait d'adopter une meilleure position. De profil, il tendit son dos, crispa ses épaules. Enserrant fermement l'arme dans sa paume, il éleva sa main avec précision et lenteur. L'amenant à hauteur de son visage, dépliant le coude, s'alignant avec la mire et le centre de la cible. Le point rouge sur le carton à cinquante mètres le narguait en s'imprimant sur sa rétine. Contraste vif avec la pâleur du papier épais, placardé sur la planche en bois. Nathan inspira un bon coup, et retint sa respiration. Ses muscles se contractant tandis qu'il s'imprégnait de l'instant présent. Du temps qui crépitait alentour, de l'adrénaline qui pulsait en ses veines et cognait à ses tempes. Un écho étouffé parvenant à ses oreilles, tandis que le silence l'entourait doucement. Et qu'il faisait le vide dans son esprit. Ne pensant plus qu'à la cible, qu'à l'alignement de son œil au carton, en passant par son épaule, son bras, son coude, le canon de l'arme. Il releva légèrement le poignet, en sentant un frottement contre sa main. L'air caressant doucement sa peau, une légère brise qui se déversait tout autour. La pulpe de son doigt vint titiller la queue de détente d'une fine pression, et le coup parti en une fraction de seconde. Le temps se tordant alentour, alors que l'écho bruyant percutait ses tympans. La balle rentra en collision avec le carton, transperçant une partie de la planche en bois. Et Nathan expira enfin. Ses épaules s'affaissèrent, et son bras retomba le long de son corps tandis qu'il soufflait. Qu'il se déchargeait de la tension qui empoignait ses muscles. Qu'il se libérait enfin de la pression dévorante, électrisante, viscérale.

Reposant l'arme sur la table de tir, Nathan se décala, reculant légèrement. Il avait tiré plusieurs balles depuis son arrivée au pas de tir, et avait carrément vidé sa réserve pour la journée. Son chargeur avait été déversé sur les cartons à présent abîmés par les impacts. Et le superviseur du stand n'allait pas tarder à sonner le glas. Afin que la pause puisse prendre place, et que les tireurs aillent effectuer les changements de cibles. Le jeune homme tira vers lui le tabouret de sous la table et s'installa tranquillement, son coude reposant sur la surface. Il retira le chargeur à présent vide et creusé, le rangeant dans sa mallette. Nate désapprovisionna complètement son arme, vérifiant bien que le magasin n'était pas rempli, que la chambre soit dégagée, et la culasse ouverte. Il soupira distraitement en attrapant un chiffon doux pour nettoyer la surface de son pistolet. S'attardant sur les parties amovibles un peu plus longtemps, avant de finalement ranger l'arme dans la housse de sa mallette. Il referma le tout en quelques secondes, remettant le code à zéro et finit par se relever. Ramassant les douilles, Nathan les déposa dans le coin spécialement réservé pour la récupération des balles déchargées. L'alarme retentissait alors qu'il avait à peine terminé de tout placer dans le caisson. Enfin. Le brun retira ses lunettes de protection ainsi que son casque anti-bruit, et les déposa rapidement sur la table de son pas de tir avant de se rendre vers la porte menant vers les buttes et couloirs. En quelques enjambées, il arriva devant la planche en bois contre laquelle il avait placardé ses cartons. Ils étaient tous perces au centre, un impact net et précis au creux des cibles. Pile au milieu. Un sentiment de fierté l'empoigna tandis que ses iris brillaient. Comme à chaque fois. Une ombre de sourire s'esquissa sur son visage, étirant ses lèvres, tandis qu'il récupérait la planche. Admirant son œuvre, le brun recula et se retourna pour rejoindre son poste de tir. Retirant les cartons, il les rangea dans son sac à dos, y fourrant également ses lunettes et son casque, puis il remit la planche à sa place.

Nate agrippa la poignée de sa mallette, ainsi que son sac, et se rendit à l'accueil du centre. Il y croisa d'autres tireurs et les salua d'un hochement de tête, avant d’apercevoir le directeur du club. Le brun le connaissait depuis un bon moment. C'était l'un des amis de Christopher et d'Edward, avant qu'ils n'ouvrent leur magasin. Nate lui fit un petit sourire, lorsqu'il croisa son regard, et passa enfin les portes. Sortant du club, se dirigeant vers sa voiture. Il la déverrouilla et déposa ses affaires dans le coffre, avant de se rendre derrière le volant. Il démarra au quart de tour et rentra chez lui, profitant du silence dans l'habitacle pour faire le vide dans son esprit. Fenêtre grande ouverte, l'air claquait contre sa joue tandis que le vent glissait dans ses cheveux, faisant voleter quelques mèches derrière lui. L'homme soupira doucement, savourant l'instant présent, le moment de tranquillité précaire. Le crépuscule prenait place, colorant le ciel de ces couleurs vives et harmonieuses. Un sourire étira ses lèvres, et Nathan contempla un instant son rétroviseur à un feu rouge. S'imprégnant de cette période de la journée qu'il aimait tout particulièrement. Il arriva chez lui au bout de quelques minutes. Frappant contre la porte pour signaler sa présence. Aucune réponse. Fronçant les sourcils, l'homme récupéra ses clefs et déverrouilla le verrou. Niel ? L'appartement était vide, et seul le silence lui répondit. Intrigué, il referma derrière lui et posa ses affaires sur la table de la salle à manger. Dégainant son téléphone pour y trouver cinq messages de son frère. Parcourant la discussion, Nate pinça les lèvres en découvrant que le plus jeune était bloqué au boulot. Et qu'il ne pouvait pas partir à cause du manque d'effectifs pour la soirée et la garde de nuit. Bah voyons. Ce n'était pas comme si cela ne l'arrangeait pas, au contraire. Mais il aurait pensé voir Nathaniel avant qu'il ne file pour faire autre chose de sa nuit. Le brun répondit à son frangin et déposa son téléphone sur le comptoir de la cuisine et récupéra sa mallette et son sac avant de filer dans sa chambre. S'arrêtant devant le coffre-fort, il entra la combinaison et rangea le tout comme il faut. Son arme bien à sa place, les lunettes accrochées à un crochet, le casque dans son compartiment. Nathan referma la lourde porte et remis un code neutre, avant de se reculer. Il se gratta l'arrière de la tête et décida d'aller prendre une douche et de lire un bouquin avant que Russel ne débarque pour le reste de la soirée. Il était tellement concentré dans sa lecture, qu'il n'avait pas remarqué le retard de son meilleur ami. Ce ne fut que lorsque qu'un bruit mat résonna contre la porte, qu'il s'arracha de sa contemplation. Retenant la page, il reposa le bouquin et fila à la porte, lançant un coup d’œil à l'horloge. En retard... Sa langue passa sur ses lèvres lorsqu'il ouvrit la porte, souriant doucement en voyant la tignasse de Russel derrière les cartons de pizza. Nathan n'avait même pas le temps de lui dire quoique ce soit, ne serait-ce que d'ouvrir la bouche pour le saluer, que son ami prenait déjà la parole. Sensiblement nerveux, ou alors excité comme une puce. Hyperactif, tel une pile électrique. Contraste détonant avec le flegme du brun. Je meurs de faim. Nate ricana cependant devant l'empressement du plus âgé. Attends. Récupérant les deux cartons en équilibre précaire, le jeune homme se décala pour laisser passer son ami, et referma derrière lui. Hellooooow. Il tapota le dos de Russel, le serrant rapidement contre lui dans une sorte d'étreinte affective. Chose rare concernant le Summers, sachant que les contacts physiques n'étaient pas toujours agréables pour lui. Il laissa ses doigt glisser sur l'épaule du plus âgé, avant de se diriger vers le salon. Déposant les cartons de pizza sur la table basse, il débarrassa un peu pour faire de la place. Il vit du coin de l’œil son ami s'installer alors qu'il allumait déjà la télé pour lancer Netflix. Tiens, choisi. Il lui tendit la télécommande, et claqua ses paumes entre elles. Se redressant, ses iris accrochèrent ceux de Russel. Tu veux quelque chose à boire ? Je crois qu'il reste encore des bières dans le frigo.

Ⓒayaraven

___


« THERE’S TOO MANY THINGS THAT REMIND ME I’M NOTHING »
Cable ▬ I need to get far from here, I need to do this on my own. I finally start to feel, the work I’ve done means something. I need to get far from home, ‘cause there’s too many things that remind me I’m nothing.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier

Russel Brown
More about you :

Codename : Rudra
Pouvoirs : Sorcellerie : Russel est un sorcier. Il peut donc faire usage de la magie et utiliser des sorts divers. Sa spécialité cependant réside dans la magie blanche. Il maitrise le sort de guérison et est capable de soigner un être (aussi bien humain qu'animal) au point parfois de parvenir à éradiquer complètement une maladie physique ou mentale. Par contre plus la blessure ou la maladie est importante, plus il puise dans ses ressources magiques et plus ces derniers s'épuisent. Divers sensations désagréable l'envahissent et il peut être prit de convulsion ou se sentir faible pendant plusieurs jours, l'obligeant à rester alité le temps de récupérer.
Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 260
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Tao
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pizza party [Pv Russel et Nathan]   Jeu 23 Aoû - 16:14



Pizza party
Ft Nathan
Bon. J'avoue. Je ne le laisse pas trop le temps de me dire bonjour. Poussé par mon élan, je lui balance texto ce que j'ai pris comme pizza et je l'implore de m'aider. Parce que oui. Oui, je sens l'accident arriver. Je ne vois même pas le visage de mon besto et mes bras tremblent, si bien que je vois déjà les cartons me tomber sous le coin du nez. Faut dire que j'en ai peut être pris un peu beaucoup. De pizza... Enfin, qu'importe ! Ce soir, c'est notre soirée et tant pis s'ils en restent. On les mangera toutes de toute façon. Ou pas. Et oh ! Il meurt de faim, ça tombe bien. Un sourire s'étire sur le coin de mes lèvres et je lance :
- Parfait alors !

Avant de rentrer dans l'appartement d'un bon pas, sans attendre que Nath m'invite vraiment à entrer. En même temps, depuis le temps que je viens ici. C'est un peu ma deuxième maison à moi aussi. Je commence à connaître les lieux par cœur. Tandis que mon frère de cœur m'allège du poids qui m'encombe. Rectification... Qui m'incombe. Bon sang, je ne sais plus parler.Ou penser, ça serait plus juste. Moi, je me tourne vers lui, le visage radieux, à répondre à son salut d'une voix particulièrement enjouée :
- Bonjourrrrr ! La pêche, la forme? Encore désolé pour le retard. Vraiment. J'étais décidé aujourd'hui à partir à l'heure du boulot et comme de par hasard. Je te laisse deviner...

Ou pas en fin de compte. Car à peine notre accolade terminée, voilà que je m'assois sur le canapé tout essoufflé, en poursuivant de plus belle tout en essayant de reprendre ma respiration parce que, clairement, j'ai du faire mon quota de sport pour aujourd'hui, voir le mois entier :
- Un patient avait besoin de me parler. Alors t'imagine bien que je ne pouvais pas m'en aller comme ça en le laissant en plan. Enfin, à la base je voulais le faire mais... Non. Non, je pouvais pas. Bref. Ça va toi? T'as passé une bonne journée?

Prenant une grande inspiration, j'accroche enfin le regard de mon besto et je lui souris, parce que bon sang. Ça fais plaisir de le voir quand même. Avec nos boulots respectifs, on a souvent du mal à s'accorder niveau emploi du temps mais on arrive toujours, au bout du compte, à se caler ce genre de soirée sympathique. A mon plus grand bonheur d'ailleurs. Pourtant, on ne peut pas dire qu'on se ressemble. Lui et moi. Autant moi je parle trop. Autant lui c'est tout l'inverse. Entre l'hyperactivité et la réserve, notre amitié en surprend plus d'un mais oui. Oui, néanmoins, on peut dire qu'on était parfois collé comme les doigts d'une main. Et ça... et ça... voilà que je ne sais plus ce que je voulais dire maintenant. Ma tête tourne à plein régime et je cligne des yeux. Je me pince le nez. Je passe une main dans mes cheveux puis sur mon visage avant de laisser mes avants-bras tomber mollement sur mes genoux pliés.
- Ouh quel honneur ! dis-je en rattrapant maladroitement la télécommande. Jane the virgin? Il parait que la série est bien. A moins que tu as déjà commencé à la regarder?

Alors que Nathan me propose à présent ce que souhaite boire, je porte mes yeux sur l'écran. Tout en parcourant la page d'accueil, je cherche la dit série et j'hésite. Je parcoure brièvement les autres émissions avant de trouver finalement la série recherchée sans changer d'avis en court de route. Bon. Allez, c'est partit. Va pour Jane the virgin. Au pire, on changera. Ce n'est pas les choix qui manquent.
- Va pour la bière aussi. J'entame quelle pizza? La 4 fromages ou la saumon d’Écosse? Quoi que l'Originale Pepperoni m'a l'air pas mal aussi... En fait !

Sursautant à moitié sur le fauteuil, je regarde autour de moi. Je réalise seulement maintenant quelque chose et je marque un temps d'arrêt. Je réfléchis. Pour ne pas changer. Je fini par secouer légèrement la tête avant de continuer, gueulant à moitié car mon besto est déjà parti à la cuisine et je veux être sûr qu'il m'entende :
- Ton frère est pas là?
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas

Hybride

Nathan C. Summers
More about you :
Codename : Cable.
Pouvoirs : Télékinésie et télépathie. Atteint par un technovirus lui donnant l'aspect d'un cyborg. Oeil qui luit h24 mais totalement inutile.


Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 332
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Moran, Eames & Terrence
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pizza party [Pv Russel et Nathan]   Mar 30 Oct - 19:19



Pizza party


Look at me now, laughing now, you had me down. But it's my turn now. Look at me now, laughing now, happy now. That it's turned around. I can still see the faces like it's today. They're what it took to make this life, it's too late. Put a smile on my face the taste of what you gave. So look who's laughing now, a smile's worth a hundred grand.


Nathan ricana devant l'empressement de son meilleur ami, alors qu'il se mit d'un coup à parler, sans s'arrêter. Telle une pile qui déversait son énergie à plein régime, l'hyperactif souriait au brun qui lui rendit son euphorie en un soulèvement de lèvres. Summers leva les yeux au ciel devant l'explication de Russel, sur son retard quelque peu étonnant mais pas totalement surprenant. Il connaissait bien son meilleur ami depuis le temps, et ce genre de situations étaient arrivées plus d'une fois. Cela n'avait jamais empêché leurs petites soirées de se dérouler tout de même. Malgré le retard de son ami, qui parfois débarquait à plus de minuit passées, les deux avaient toujours trouvé de quoi s'amuser. Brisant de temps à autre le silence alors que Niel gueulait de le laisser dormir lorsque ces réunions se déroulaient en pleine semaine. Nate en avait beaucoup rigolé les jours suivants, alors que Niel le regardait derrière sa tasse de café fumante, avec des cernes sous les yeux. Ses paupières tombantes si lourdement qu'il aurait pu s'endormir à même la table. Et lorsqu'il lui en faisait la remarque, tout ce qu'il obtenait en retour était un grognement et un majeur bien élevé en sa direction. La seule prouesse physique dont Niel pouvait faire preuve après une nuit d'insomnie. Nathan se retint de rire à nouveau en y repensant, répondant plutôt à son meilleur ami en le déchargeant de ses poids. Agrippant fermement les cartons de pizzas qui menaçaient de s'effondrer et d'emporter leur repas au loin. L'image fit instinctivement résonner une sonorité en son esprit. Hello darkness my old friend... Nathan secoua la tête pour se recentrer sur la discussion en cours. Ouais ça va, ma journée était plutôt calme aujourd'hui, alors je vais pas me plaindre, aha. Il déposa le tout sur la table basse, en débarassant un peu, se permettant de réagir sur la journée de son ami. La tienne avait l'air d'être chargée pour le coup. Il n'osait rien dire de plus suite à cela, sachant pertinemment que Russel ne pouvait tout simplement pas finir K.O. C'était bien la peine d'avoir essayé pendant de longues années, mais le résultat en était toujours inchangé. En tous les cas, Russel savait également qu'il n'y avait jamais de problèmes pour qu'il reste crécher ici. Et Nathan se doutait que c'était ce qui allait leur arriver. S'endormir devant la télé, comme de bons gros bébés.

Les yeux légèrement perdus dans le vide, alors qu'il réfléchissait à la proposition de Russel, Nathan entrouvrit les lèvres, son souffle glissant sur sa langue avant d'être étouffé dans les airs. Il cligna des paupières et jeta un rapide coup d’œil à la télévision tandis que son ami s'installait confortablement.  Il n'avait pas encore commencé cette série et à vrai dire, ce n'était pas réellement son genre préféré, mais tant qu'il pouvait profiter du temps qu'il avait avec Russel, c'était tout ce qui comptait. Et si en plus il pouvait blaguer sur certains clichés s'il y en avaient dans la série, autant en profiter. Nathan hocha alors la tête avant de se retourner vers lui. Nope, toujours pas commencé. Mais tu peux la mettre, vas-y. Comme ça on s'embête pas à chercher pendant trois heures pour le programme de la soirée. Nate ricana suite à cette petite réplique, se rappelant de plusieurs soirées passées devant le catalogue Netflix plutôt qu'à regarder un quelconque programme en particulier. Il demanda ensuite à Russel s'il voulait bien une bière, et commença à partir en direction de la cuisine lorsque son meilleur ami lui donna son accord. Il ria délicieusement suite à la question de son collègue et plus proche ami, secouant légèrement la tête tout en se retirant un peu plus loin dans l'appartement. Je vais pas t'aider et tu vas me détester, mais commence avec l'Orientale ! Tandis qu'il arrivait enfin dans l'antre sacrée de sa cuisine, Nathan en profita pour attraper quelques serviettes avant d'aller récupérer les bières dans son frigo. D'un mouvement habile de la hanche, il referma la portière après que ses doigts aient agrippés les bouteilles en verre. Les calant au creux de son coude, entre son bras et ses côtes, il profita également d'avoir la main droite libre quelques secondes pour attraper le décapsuleur. Au même moment où il referma derrière lui le tiroir, Russel lui demanda si Niel était dans le coin. Haussant un peu la voix, le brun lui répondit avec empressement, se dépêchant également de revenir dans le salon. Nah, il est encore au boulot. Le Garde est de garde ce soir. Nate ricana doucement, déposant les bières sur la table avec les serviettes et le décapsuleur. Finissant par s'installer sur le canapé sans plus attendre, alors que Russel s'occupait d'ouvrir les boîtes unes à unes pour trouver celle tant convoitée. Il en profita pour décapsuler les bouteilles pendant que son ami cherchait ce qu'il fallait. Mais t'en fais pas, il va peut-être rentrer dans la nuit. Et si tu restes dormir là ce soir, tu vas certainement le croiser demain matin, avant de repartir.

L'épisode premier commença alors, un fond sonore bien accueillit par Nathan, qui présenta sa bière à son ami et les fit claquer entre elles. Il en avala une goulée et la reposa sur la table, et, dès lors que Russel avait trouvé le bon carton, s'empressa d'en agripper une part entre ses doigts. Les fragrances qu'il humait, caressant déjà son palais, tandis qu'il salivait. Une goutte de graisse glissa d'ailleurs le long de ses phalanges et il l'attrapa rapidement du bout de la langue, avant d'enfourner un morceau dans sa bouche. Le parfum délicat et les saveurs se mélangeant dans sa bouche alors qu'il fermait les yeux. S'enfonçant un peu plus dans le canapé, il soupirait d'aise, appréciant la douce chaleur qui caressait sa gorge et qui emplissait petit à petit son estomac qui hurlait à la famine. Ses entrailles se contractant alors qu'il grognait silencieusement, mâchouillant à nouveau une autre part pour faire passer la faim qui l'empoignait. Nathan avala le délicieux repas en quelques secondes, les bouchées laissant encore une empreinte sur sa langue. Il se pencha en avant pour récupérer sa bière, et se tourna vers Russel, un fin sourire sur le visage. Ses lèvres étirées avec amusement. Bon, alors ! Raconte-moi un peu ce fameux rendez-vous que tu as eu via ton site là. C'était bien avec ton parrain ? Ou c'était avec quelqu'un d'autre cette fois? La curiosité s'emparant de lui tel une flamme qui rongeait un bout de papier avant de se transformer en un brasier. Nathan connaissait les penchants de Russel, et n'avait pas réellement d'avis négatifs sur la question. Déjà que les simples contacts n'étaient pas totalement son fort, avec une seule personne, le fait de se laisser toucher par plusieurs individus, que cela soit en même temps ou non, n'était pas tellement son plus grand atout. Même si l'idée en elle-même était attrayante, après tout, à quoi bon s'attacher à une seule personne alors que dans le monde, se trouvaient tant de personnes formidables. Mais aussi totalement désagréables et insupportables. Le brun se retint de lever les yeux au ciel à cette pensée, préférant se focaliser sur la vie de son meilleur ami qui se trouvait là, à ses côtés, pour tout le reste de la soirée. Son regard accrochant celui de Russel, alors qu'il lui souriait en l'encourageant. Tant que son besto était heureux et en bonne santé, c'était tout ce qui comptait.

Ⓒayaraven

___


« THERE’S TOO MANY THINGS THAT REMIND ME I’M NOTHING »
Cable ▬ I need to get far from here, I need to do this on my own. I finally start to feel, the work I’ve done means something. I need to get far from home, ‘cause there’s too many things that remind me I’m nothing.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier

Russel Brown
More about you :

Codename : Rudra
Pouvoirs : Sorcellerie : Russel est un sorcier. Il peut donc faire usage de la magie et utiliser des sorts divers. Sa spécialité cependant réside dans la magie blanche. Il maitrise le sort de guérison et est capable de soigner un être (aussi bien humain qu'animal) au point parfois de parvenir à éradiquer complètement une maladie physique ou mentale. Par contre plus la blessure ou la maladie est importante, plus il puise dans ses ressources magiques et plus ces derniers s'épuisent. Divers sensations désagréable l'envahissent et il peut être prit de convulsion ou se sentir faible pendant plusieurs jours, l'obligeant à rester alité le temps de récupérer.
Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 260
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Tao
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pizza party [Pv Russel et Nathan]   Lun 26 Nov - 11:17



Pizza party
Ft Nathan
Tout content d'être chez mon bro, j'en oublie cette journée catastrophique. Je laisse complètement le travail de côté et me voilà déjà à partir dans tous les sens. Que ce soit dans mes pensées ou mes paroles. D'ailleurs, assis sur le canapé, je lorgne ces quatre pizzas posées sur la table base. Cela me rappelle que j'ai un peu faim quand même. Mon ventre se met à grogner et oh. Nathan me laisse choisir le programme pour la soirée. Jane the virgin s'impose à moi et je demande à mon frère de coeur s'il a déjà regardé. Faut dire que Netflix regorge de série. En tout genre. Dur dur de faire un choix au début et c'est pourquoi je garde les yeux rivés sur l'écran. J'arpente le tableau d'accueil en essayant de mémoriser les quelques films qui me font de l'oeil. Même si, à mon avis, je ne m'en rappellerai plus d'ici cinq minutes. Ou peut-être moins... Il n'y a pas un papier par hasard? Pour que je les note? Ah mais je réalise que Niel n'est pas là. Tandis que j'entends Nathan me répondre à l'autre bout de la cuisine, je lève mon nez. J'en oublie presque d'appuyer sur la télécommande et je pose mes yeux sur lui, en quête de réponse. Il m'informe alors que ce dernier est au boulot et qu'il est de garde ce soir. Ce qui explique son absence. En fait.
- Oh ! Ah bah oui, il y a de forte chance. A moins que tu décides de m'expulser à grands coups de pieds aux fesses au cours de la soirée.

Un rire s'échappe de mes lèvres. De bonne humeur. Même si je suis souvent de bonne humeur cela dit. Je n'arrive pas à bouder plus de deux minutes. Et où j'en étais déjà? Ah oui. Je regarde les cartons posés devant moi. Je tape des mains et je frotte mes paumes l’une contre l'autre en m'exclamant :
- Bon ! Tu m'as dis quoi déjà? La quatre fromages? Non. L'Orientale. Tu m'as dis l'Orientale.

Faut juste que je la retrouve au milieu de ces quatre cartons. En quête de trouver la bonne, j'ouvre une puis une deuxième en me laissant envahir par la bonne odeur qui s'en échappe. Bien évidemment, je ne la trouve pas tout de suite et ce fut seulement quand j'ouvre la dernière que mes yeux brillent devant la succulente Orientale. Même si. Soyons honnête. La quatre fromages m'appelle depuis que je suis allé les chercher tout à l'heure. Le fromage.... Qu'es-ce qu'on ferait sans fromage. Durant une brève seconde, je ferme les yeux et j'écoute mon ventre gronder de plus belle en pensant, allez savoir comment à une bonne raclette sortit de nulle part. Tiens, ça me rappelle qu'il faudrait que j'invite Nathan et Niel à en manger une cette semaine. Ca serait sympa. Conscient que je suis partis un peu trop loin dans mes pensées. Mais ça. Ca devient une habitude. Je secoue brièvement la tête. Mes doigts viennent agripper la bière et je la tends vers mon meilleur ami, assis désormais en face de moi.
- A la tienne bro !

Et à cette soirée sans soucis ni prise de tête. Sans patient qui, soit te rend en retard, soit t'ignore totalement au point de te faire longuement réfléchir sur l'utilité de ta propre vie. Ou de ton propre métier plutôt. Bref. Le bonheur. Le bonheur à l'état pur. Là, tout de suite, je me sens détendu. Mes épaules s'affaissent et je porte la bière à mes lèvres, me délectant de sa fraîcheur avant de porter mon regard brillant sur la bonne pizza qui nous attend. J'en hume une dernière fois le parfum et je porte une part à ma bouche, laissant échapper un :
- Mmmmmmm.

Qui trahit mon appétit. Mon petit ventre aussi. Télé allumée, je regarde brièvement les images sans vraiment écouter alors que mon bro me pose soudain une question. Oh. Mais oui. C'est vrai que je lui ai déjà parlé de Ryan. Mon parrain. Faut dire que c'était un peu inattendu. Au départ. J'en avale presque de travers ma part de pizza et je toussote en pensant à mon dernier rendez-vous qui s'est passé. Attendez.... La veille. Oui. La veille. Déjà? Ca passe tellement vite... mais où j'en étais? Ah oui. Ryan. Ryan et mon dernier rendez-vous avec un certain Jeff. Il m'a laissé son numéro d'ailleurs. Faudrait que je le retrouve. Ce qui veut dire qu'il faudrait que je range mon appart. Mais là n'est pas la question en fait. Éparpillé dans mes pensées, je mets quelques minutes à lui répondre. J’essuie ma bouche couverte de sauce tomate et je me frotte à nouveau les mains dans un geste un peu désordonné :
- Au départ, je t'avoue que c'était un peu bizarre mais super intéressant. Je veux dire. Tu as un peu de stress au début tu vois. Tu te demandes comment ça va se passer. Si tu fais bien de le faire parce que bon. C'est quand même nouveau pour moi le libertinage mais. Ce Jeff m'a vraiment mis à l'aise. C'était la première fois que je n'étais pas en compagnie de Ryan. Je te laisse imaginer mon état au début. Bref. On est allé boire un verre et on es allé chez lui. Après...

Je marque un temps d'arrêt. Mes joues rougissent légèrement et je passe une main brève dans ma barbe, hésitant sur la suite.
- Enfin, je vais pas te faire un dessin. Tu m'as compris je suppose.

Oui parce que bon. Je suis très à l'aise avec ces choses là. D'où le fait d'ailleurs que j'ai voulu tenter l'expérience avec Ryan au point de m'inscrire à ce groupe de libertin. Mais imaginer Nathan m'imaginer nu ou autre. Non. Non non non. Mauvaise idée. Je la chasse tout de suite de mes pensées. Je reporte mon attention sur ma pizza et j'en croque un morceau avant de poursuivre, la bouche pleine. Ce qui me rend peut-être pas très compréhensible.
- Ch'es sûr de pas chouloir chenter ch'un jour? Che t'assure que ch'est une bonne expérience. Bon pas avec moi hein. Cha va de soi. Mais je peux te mettre en relation avec chmon parrain si cha te dis?

Même si bon. Connaissant mon bro. Je ne pense vraiment pas que ça va l'intéresser. Pourquoi je lui demande ça du coup? Étonné par ma propre question, je plisse les sourcils et je peste contre cette pizza qui vient malencontreusement de tomber par terre. Du mauvais côté bien sûr. Maudite gravité. Pourquoi ça tombe jamais du bon côté d'ailleurs? Silencieux, je réfléchis à cette nouvelle question avant de hausser les épaules et de m’excuser auprès de mon bro en m’attelant presque immédiatement de tout nettoyer.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas

Hybride

Nathan C. Summers
More about you :
Codename : Cable.
Pouvoirs : Télékinésie et télépathie. Atteint par un technovirus lui donnant l'aspect d'un cyborg. Oeil qui luit h24 mais totalement inutile.


Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 332
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Moran, Eames & Terrence
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pizza party [Pv Russel et Nathan]   Lun 4 Fév - 22:22



Pizza party


Look at me now, laughing now, you had me down. But it's my turn now. Look at me now, laughing now, happy now. That it's turned around. I can still see the faces like it's today. They're what it took to make this life, it's too late. Put a smile on my face the taste of what you gave. So look who's laughing now, a smile's worth a hundred grand.

Les images défilaient sur l'écran, que Nathan regardait d'un œil distrait. Les échos des voix enregistrées s'élevant dans l'appartement. Se mêlant à celles qui prenaient déjà place en ces lieux chaleureux. Le ton enjoué de Russel avait le don d'apaiser les tourments du brun, qui se retrouvait bien stressé en ces temps difficiles. La situation avec Rachel qui stagnait, où plus personne n'avaient de nouvelles d'elle. Les derniers problèmes au boulot, qui avaient fini par achever les forces restantes et la résistance affaiblie de Summers. N'étant pas au meilleur de sa forme, c'était presque un euphémisme, que de le savoir avachi. Épaules affaissées, regard troublé, idées embrumées. Toute la semaine, et depuis plusieurs mois déjà. Sans amélioration aucune, autant pour son corps que pour son esprit. Les nuits passées à vraiment dormir se comptant sur les doigts d'une seule main. Les insomnies s'accumulant à n'en plus finir, jusqu'à ce qu'il tombe de fatigue sur son canapé. Il finira par craquer. Et il n'en était pas loin en réalité. Mais cette soirée avec son meilleur ami avait un tant soit peu repoussé les sombres pensées qui le narguaient. Images obscures qui l'assaillaient, et qu'il évinçait en général avec un flegme particulier. Ces derniers temps, elles n'étaient que trop présentes. Empiétant sur sa propre santé à la stabilité précaire. Équilibre bien trop fragile qu'il parvenait à peine à maintenir. Le déni aidait parfois à garder ces idées assez éloignées, mais le soir, lorsqu'il était tout seul dans le noir, c'était une autre histoire. L'absence d'une quelconque présence, amicale, ou plus si affinité, n'avait que permis à Nathan de plonger plus rapidement. Aucune chaleur, aucun réconfort, rien qui pouvait le tirer de sa propre torpeur. Il avait toujours fonctionné seul, depuis sa plus tendre enfance. Même après son adoption, il avait souvent fait cavalier seul, par habitude, par nostalgie. Il ne saurait le dire. Les liens s'étaient renforcés entre eux, au point qu'il les considéraient à présent comme ses vrais parents. Son vrai frère, sa vraie sœur. Ses véritables adelphes. Et à présent que l'une d'entre eux s'était retirée de l'équation, tout avait fini par s'écrouler en lui. L'entraînant aux tréfonds de son propre esprit, alors qu'à la surface, il ne pouvait qu'à peine maintenir les faux-semblants.

Il avait réussi, jusque là, tout de même. Et gardait ses secrets les plus enfouis possible. Ne les reconnaissant même pas, ne prenant pas la peine de les estimer. Se disant que ça allait finir par passer, que tout redeviendra comme avant. Peut-être était-ce vrai, ou peut-être était-ce faux. Il n'en savait rien, et ne pouvait que prétendre le contraire. Mais il y avait pourtant des instants perdus dans le temps, où il n'avait plus besoin de faire semblant. Ce soir était l'un de ces moments si précieux, qu'il chérissait. Une soirée banale avec Russel, passée à se goinfrer de pizzas, en riant sincèrement. Le secret du bonheur, comme disaient certains. La sérénité, comme le pensait Nathan. Juste, du calme, et de la tranquillité. Un peu de paix, dans cette guerre qui se joue en lui-même. Une accalmie durant la tempête qu'est sa vie. Une lueur d'espoir, là quelque part. À laquelle il parvient à s'accrocher, s'aidant de celui qui sera toujours dans sa vie. Cet ami qu'il n'abandonnera jamais, et avec qui il avait réussi à nouer un lien solide. Fort et sincère. Authentique, jusque dans ses ressentis. Il se sentait bien là, dans le canapé. Une bière à côté de lui, une part de pizza dans la main. Et Russel juste à proximité. Tel un charme chassant le nuage noir de ses obscures pensées qu'il n'avait jamais désiré inviter. Nathan jeta un coup d’œil à son ami, l'observant silencieusement tandis que Russel regardait la télévision. Un léger sourire vint étirer les lèvres du brun, avant qu'il ne se reconcentre sur sa part de pizza. En mâchant un bout tranquillement, savourant les délicats parfums s'en dégageant. Le silence finissant enfin par se briser alors qu'il posa une question, à laquelle Russel se mit à répondre prestement. Nate le regarda du coin de l’œil, continuant de manger sa part avec appétit. Hochant la tête, tout en reconnaissant les propos émis par son ami. Il ricana devant sa réplique, comme quoi il n'avait pas besoin de lui faire un dessin. Summers laissa son rire glisser sur sa langue un court instant, avant de répliquer. Pas la peine, aha. Terminant sa part, le brun se mit à lécher le bout de ses doigts. Récupérant les fragrances restante sur la pulpe recouverte de sauce. L'odeur embaumant contre son palais lui donna envie d'une autre part, qu'il s'empressa de récupérer. L'apportant par après, à ses lèvres déjà entrouvertes et prêtes à recueillir le met des soirées posées.

Au bout d'un moment, son ami finit par poser une question. Requête, qu'il devait traduire avec son décodeur spécial. Il en connaissait toutes les nuances, du parler de son camarade de soirée. Ce dialecte là étant certainement le plus amusant selon lui. Bien que le premier sur sa liste concernait le langage du Russel bourré. Riant légèrement en mordant dans sa part, Nathan finit par hausser les épaules, le regard se perdant sur l'écran de la télévision. Bof, c'pas trop mon truc, tu sais. Certes, l'idée en soi était intéressante, et l'expérience devait être assez entraînante. Unique à vivre, à chaque instant. Mais cette idéologie, cette manière de procéder, c'était loin d'être pour lui. Autant il comprenait et avouait être partant pour l'aspect de se rencontrer pour aller directement à ce qui avait été proposé, et consenti par les deux parties. Autant le reste, c'était clairement trop pour lui. Trop de contact en même temps, trop de toucher prolongés, c'était loin d'être sa tasse de thé. Déjà qu'il n'était pas vraiment friand de laisser les mains d'étrangers l'effleurer, alors en laisser plusieurs, dans la même journée, c'était presque une horreur. Un cauchemar pour ce pauvre Summers. Il se retint pourtant de le dire à son ami, car il respectait ses choix. Tant qu'il aimait ce qu'il faisait, et qu'il se protégeait, c'était l'essentiel. Son propre ressentit ne devait en aucun cas entacher ce que Russel pensait, faisait ou ressentait. Tant que t'es heureux. J'suis content pour toi, mon pote. Un sourire sincère étirant ses traits, tandis qu'il lui tapotait l'épaule avec douceur et fraternité. Ce geste faisant par la même tomber la part de Russel par terre. Nate retint un ricanement alors que son ami nettoyait déjà son désordre involontaire. S'excusant silencieusement, le brun fit un geste vague de la main, comme pour essuyer la faute, et évincer son pardon. C'est rien, t'inquiète. Summers termina sa part et aide Russel à nettoyer la saleté, allant même chercher un chiffon imbibé d'eau pour rendre la tâche plus facile. Le tendant à son ami, pour qu'il s'en occupe, tandis que lui rattrapait sa bière pour la terminer cul sec. Lorsque Russel lui rendit le chiffon, Nate se rendit à nouveau dans la cuisine pour rincer le tissu maculé. En profitant pour récupérer d'autres bières, qu'il ramena dans le salon, les déposant sur la table basse. Ses mains s'emparèrent déjà d'une autre variété de pizza, qu'il tendit à son invité, un sourire plastifié sur son visage aux traits étirés. Enjoué, il s'amusa à le narguer avec le carton de pizza, qu'il n'arrêtait pas de reculer de plus en plus. Laissant un Russel outré de son comportement. Le brun en ricana longuement, avant de capituler, lui rendant le carton. C'est bon j'arrête mes conneries. Tiens, régale-toi. Et avec cela, il en attrapa lui aussi, une nouvelle part, dégustant la quatre fromages, tout en reportant son attention sur la série. Quelques secondes. Quelques minutes. Avant que quelque chose ne le fasse tiquer. C'est moi ou cette série c'est complètement nawak? A nouveau le voilà qui se met à rigoler, tel un enfant, devant sa bêtise inavouée. Ouais, décidément. Russel avait le don de pouvoir changer bien des choses en lui. Et de l'apaiser, même lorsqu'il croyait que c'était perdu d'avance, rien qu'avec sa simple présence.

Ⓒayaraven

___


« THERE’S TOO MANY THINGS THAT REMIND ME I’M NOTHING »
Cable ▬ I need to get far from here, I need to do this on my own. I finally start to feel, the work I’ve done means something. I need to get far from home, ‘cause there’s too many things that remind me I’m nothing.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pizza party [Pv Russel et Nathan]   

Revenir en haut Aller en bas
Pizza party [Pv Russel et Nathan]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mini croissants goût pizza
» Photos old vw crew night party 2009
» Pizza aux Escargots.
» 16 Décembre 1773: Boston: la Tea Party
» (Vendue) Breitling Cosmonaute "Pizza" Réf: 819

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: PROVINCE DE PRENOVA :: Habitations-
Sauter vers: