Cause your soul is on fire [Pv Russel et Marc]


Sorcier

Russel Brown
More about you :

Codename : Rudra
Pouvoirs : Sorcellerie : Russel est un sorcier. Il peut donc faire usage de la magie et utiliser des sorts divers. Sa spécialité cependant réside dans la magie blanche. Il maitrise le sort de guérison et est capable de soigner un être (aussi bien humain qu'animal) au point parfois de parvenir à éradiquer complètement une maladie physique ou mentale. Par contre plus la blessure ou la maladie est importante, plus il puise dans ses ressources magiques et plus ces derniers s'épuisent. Divers sensations désagréable l'envahissent et il peut être prit de convulsion ou se sentir faible pendant plusieurs jours, l'obligeant à rester alité le temps de récupérer.
Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 260
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Tao
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Cause your soul is on fire [Pv Russel et Marc]   Mar 30 Oct - 19:20



Cause your soul is on fire
Ft Marc
Tic. Tac. Tic. Tac. Bon sang que cette horloge m'enquiquine, pour rester poli. Elle n'arrête pas de sonner et si je dois bien réussir à me concentrer sur une chose, là, maintenant, c'est, c'est, c'est... Ah bah voilà que je ne sais plus ce que je voulais dire. Au bord de la crise de nerf, je retiens ma respiration. Je bloque mon souffle et m'accroupis par terre, jambes écartées, mains sous le menton en restant le plus immobile possible.

Trois semaines. Trois semaines que je suis enfin sur les traces du meurtrier. Pourtant ce n'était pas gagné d'avance. Oh non. Dans un soupir bruyant, je reprends mon souffle et me pince l'arrête du nez, en focalisant à nouveau toute mon attention sur ces photos éparpillées un peu partout devant moi.
- Pourquoi avoir fait ça...

Oui. Quelle raison l'avait poussé à se montrer aussi brutal, violent avec sa victime? Repenser à la scène du meurtre a de quoi donner des frissons dans le dos et je me balance d'avant en arrière. Je gigote, je réfléchis, j'enfouis ma tête entre mes mains et je peste sur l'horloge, en décidant au bout du compte d'aller me faire un café.
- Ca me fera le plus grand bien. Elle est où ma tasse ? Ah, la voilà !

Par terre au milieu de toutes ces plantes médicinales qui peuplent joyeusement mon appartement. Je n'en ai pas trop besoin cela dit. Mes pouvoirs à eux seuls suffisent pour enlever du simple rhume à un cancer en phase terminal mais que voulez-vous. Je les trouve assez joli. Ca égaye un peu la pièce et où j'en étais déjà? Ah oui. Le café. L'enquête aussi.

Gonflant mes joues tout en faisant des bruits désagréable avec ma bouche, je me prépare le dit café. Je laisse le liquide brunâtre couler dans ma tasse et je repars dans mes pensées. Toujours plus bordélique cela dit. Je pense cette fois à la victime. A ce pauvre gars trouvé dans un coin d'une ruelle, prêt des poubelles. Enfin... le corps. Pas la tête. La tête, on l'a trouvé après. Je me souviens encore de la grimace qu'à fait mon collègue quand il est tombé dessus par le plus grand des hasards. Le pauvre. Il a blêmi d'un coup tout ça parce qu'il s'était octroyé un bon cheeseburger qui du coup, lui est resté dans l'estomac. Enfin...

Je secoue la tête. Je prends ma tasse et la porte à mes lèvres en revenant à mes sinistres photographies. Pour revenir à la victime. Il était à peine reconnaissable. Pour ainsi dire, pas du tout. Tête arrachée. Os brisés. Blessures diverses et variées sur tous les membres. Un vrai massacre. A nouveau, je m'assois sur le sol en tailleur et prend cette fois le formulaire d'autopsie que j'ai, disons, un peu chouré au commissariat. Comme toutes ces photos d'ailleurs. Oui. Oui. Bon. Je sais. Ce n'est pas très professionnel tout ça. Ca ne se fais clairement pas et si quelqu'un sait ce que je suis en train de faire, sûrement que je vais finir par me retrouver à la circulation mais là ! Là, c'est un cas de force majeur. Je ne pouvais pas faire autrement. Parce que je sais depuis le début qui a fait ça. Enfin. Oui et non. J'ai mis un bon bout de temps avant de connaître son identité par mon formidable réseau maissss. J'ai senti la magie. Dans cette ruelle, pendant que j'étudiais le corps, j'ai senti la sorcellerie et ça. Je prend une unième inspiration. Je manque cela dit de m'étouffer avec mon café et je toussote. Je me tape brièvement le poitrail en sentant les larmes qui me montent doucement aux yeux avant de murmurer d'une voix fluette, modifiée par la fausse route.
- Pride...

Son nom résonne dans ma tête. Je lève le menton et gigote à nouveau, en frottant mes joues avec mes doigts. Oui. J'ai besoin de comprendre pourquoi. Pour le coup, ça ne concerne pas vraiment le commun des mortels mais bien celui des sorciers. Je me sens le besoin presque vital de l'interroger, seul. Histoire d'en connaître un peu plus sur ce meurtre. Alors je ne réfléchis pas deux fois pour prendre la route. J'enfile vite fait ma veste qui descend presque à mes pieds et je me fonds en dehors, en laissant photographies, tasse de café, formulaire d'autopsie en plein milieu de la pièce. Les clefs? Merde. Je suis obligé d'y retourner. Bon, cette fois c'est la bonne et je roule, je mémorise ce que mon contact m'a dit avant de garer ma vieille deudeuche sur un parking à proximité.
- Bon. Alors. Surtout, ne pas lui faire peur. Y aller en douceur. Ca serait fortement ballot si je meurs, avant d'avoir pu ramener les photos discrètement au commissariat. En fait? j'ai bien fermé l'appartement? Mince... Je sais plus. Et le chat à eu à manger?

Moment d'égarement profond. Voilà que je commence à penser à la gamelle vide. Bon. Ce n'est pas bien grave. Mysti se débrouillera et oh ! Cette impression...La même que j'ai eu dans la ruelle. Mon contact a raison, il est bien là. Je ne pense plus au chat et j'accélère le pas pour ne pas louper le coche. Je suis cette ombre au loin qui m'interpelle et je plisse les paupières, je laisse glisser ma main à ma ceinture, où mon arme de service y est soigneusement rangé. Même si en règle générale, je n'aime pas l'utiliser. Je suis plutôt pacifique dans l'âme et où j'en étais déjà? Ah oui ! Pride. Je dois l'intercepter pendant qu'il est seul.
- Hey !

Ma voix se porte dans cette rue déserte. Elle fait écho et je me crispe parce que niveau discrétion, j'aurai pu faire mieux quand même. Une fois qu'il se retourne, je me racle la gorge. Je prends une longue et profonde inspiration avant de poursuivre, un sourire quelque peu avenant au coin des lèvres.
- Pride, c'est bien toi n'es-ce pas? j'aurai quelques petites questions à te poser.

Tout en même temps, j'hésite à sortir ma plaque. Je ne sais pas si c'est vraiment judicieux et je le regarde, analyse, essaye d'être le moins menaçant possible même si bon. Entre les deux, mon côté hippy peace and love fait sacrément tâche avec son allure beaucoup plus... disons. Badass? Rebelle? Rock and roll? Non. Je m'égare.
- De sorcier à sorcier.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier

Marc Bowman
More about you :
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Emergence :
5 / 55 / 5
Maitrise :
4 / 54 / 5
Messages : 581
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy & Ben
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cause your soul is on fire [Pv Russel et Marc]   Dim 25 Nov - 21:56

Cause your soul is on fire ft Russel Brown

Bring me home in a blinding dream, through the secrets that I have seen. Wash the sorrow from off my skin And show me how to be whole again.


Ce n’est pas encore ce qu’il espérait, mais c’est déjà ça. Il n’a toujours pas ce contrôle absolu qu’il avait sur ses propres ténèbres, non. Les siennes lui obéissent au doigt et à l’oeil, sans même qu’il n’ait à lutter pour les contenir. Elles font partie de lui depuis qu’il est un enfant. Celles de Tenebris sont différentes. Trop puissantes pour lui. Trop divines. Trop inaccessibles. Et pourtant, elles grouillaient dans son être, tentant de regagner leur véritable hôte. Véritable hôte qui était parti depuis plusieurs jours et ne répondait même pas à son téléphone. Ce n’est que Marc a envie de le tuer, mais c’est pas loin de son état d’esprit. Il ignore quelle mouche l’a piqué pour qu’il disparaisse aussi vite et surtout s’il compte revenir. Il l’espère, car il ne compte pas garder son essence divine jusqu’à la fin de sa vie.

Il a besoin de prendre l’air. Rester dans cet appartement, à tourner en rond va finir par le rendre dingue, à la longue. Ses pensées négatives tournent en boucle dans sa tête. Les souvenirs encore frais qu’il avait eu le malheur d’expérimenter sans le vouloir le harcelaient. Il revoyait en boucle les images de la mort de Ruhan, à travers les yeux de Tenebris et ses entrailles se serraient à chaque fois qu’il y repensait. Retrouver l’humain qui avait partagé la vie de la déité n’avait pas aidé à apaiser cette douleur qui n’était pas la sienne. Cette douleur étrangère et bien trop forte pour lui. Son propre esprit devient une prison et il a besoin de sortir avant de commettre un acte qu’il regrettera. Il ne peut pas se les sortir de la tête. Il a beau vouloir, il n’y arrive pas. Il ressent toujours cette violente envie de hurler à s’en exploser les cordes vocales, cette envie de crier son désespoir à la terre entière. L’air frais qui lui fouette le visage aurait pu s’avérer libératrice s’il n’y avait pas toutes ces émotions affluant en lui. Son être brûle d’un besoin de nicotine qui le dévore autant que le reste ? Une cigarette après l’autre. Ses pas qui résonnent sur le bitume. Son éternelle veste en cuir dont les pans se soulèvent au gré du vent. L’agitation de la ville finit par lui offrir la distraction dont il a besoin.

Dans cette fourmilière grouillante, il n’est qu’un parmi d’autre. Se fondre dans la masse est à sa portée. Il avance, un pas après l’autre, sans se soucier de la destination. Les bruits de la ville, les moteurs ronronnant, les conversations saisies sur l’instant. Tout résonne à ses tympans, bourdonne à ses oreilles. Sans se soucier du reste de la terre, il trace simplement son chemin, faisant le vide dans sa tête. Les souvenirs s’éloignent, un à un. Les ténèbres grouillent toujours sous sa peau, pour lui rappeler dans quel merdier il a bien pu se fourrer mais à présent, il se sent plus apaisé. Plus calme. Du moins, jusqu’à ce qu’une voix l’interpelle. Du moins, il lui semble que c’est lui qu’on appelle. Il secoue la tête. Personne ne le connaît ici. Il rentre la tête dans ses épaules, poings serrés dans ses poches. Pourtant, même s’il a dans l’idée de continuer, il s’arrête, mécaniquement. Levant les yeux au ciel. Parce qu’il sait, au fond de lui, que c’est lui qu’on appelle. Avec une lenteur calculée, Marc se retourne vers son interlocuteur.

Un sourcil se dresse, formant un arc de cercle perplexe quand il entend le sobriquet par lequel ses semblables l’appellent. Pride. Putain, s’il retrouve l’enfoiré qui lui a donné ce sobriquet, sans déconner… Il grimace. Qu’est-ce qu’on lui veut, encore ? Il n’a pas assez donné, là ? On peut pas lui foutre la paix, juste cinq minutes ? Cinq putain de minutes ? Marc penche la tête sur le côté quand l’autre lui annonce vouloir lui poser des questions. Ah non. Non, il a pas envie, ni le temps. Il s’apprête à répondre quand son interlocuteur prononce une phrase qui le prend de court. De sorcier à sorcier. Logique. Seuls ses semblables connaissent son surnom. Ça ne peut être qu’un sorcier, en face de lui. Il roule des yeux, une nouvelle fois, ne se privant pour montrer qu’il n’a pas envie de faire ça. Mais bon, quelque chose lui dit que cette personne ne va pas le lâcher comme ça. Et aujourd’hui, Marc n’a pas envie de faire le Bowman. Il soupire. « Qu’est-ce que tu me veux ? Et d’où tu me connais ? » Les mains toujours dans les poches, il fait face à ce gars, en se demandant bien ce qu’on lui veut, cette fois-ci. « J’ai pas toute la journée, donc ça a intérêt à être important.»  

©crack in time

___


 
What's up, danger ?
Can't stop me now. I said, "I got you now".
I'm right here at your door. I won't leave, I want more


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier

Russel Brown
More about you :

Codename : Rudra
Pouvoirs : Sorcellerie : Russel est un sorcier. Il peut donc faire usage de la magie et utiliser des sorts divers. Sa spécialité cependant réside dans la magie blanche. Il maitrise le sort de guérison et est capable de soigner un être (aussi bien humain qu'animal) au point parfois de parvenir à éradiquer complètement une maladie physique ou mentale. Par contre plus la blessure ou la maladie est importante, plus il puise dans ses ressources magiques et plus ces derniers s'épuisent. Divers sensations désagréable l'envahissent et il peut être prit de convulsion ou se sentir faible pendant plusieurs jours, l'obligeant à rester alité le temps de récupérer.
Emergence :
2 / 52 / 5
Maitrise :
2 / 52 / 5
Messages : 260
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Tao
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cause your soul is on fire [Pv Russel et Marc]   Ven 8 Fév - 11:19



Cause your soul is on fire
Ft Marc
Bon. Es-ce que je lui montre ma plaque ou pas? Non parce qu’il n’a pas l’air très… avenant. Faut dire que c’est un peu de ma faute aussi et que j’arrive comme un cheveux sur la soupe. Genre “Bonjour ! c’est moi” alors qu’il n’a rien demandé le pauvre. Enfin le pauvre. Il a tuer quelqu’un quand même. De sang froid. Les photos de la scène du crime me remonte à l’esprit et je grimace, me perd toujours plus dans mes pensées tandis qu’il se retourne et me demande d’où es-ce que je le connais au final.. Ah bah ça, très bonne question ! Je lui dis ou pas? Je suis policier mais en même temps, ça concerne les sorciers et vu qu’il est sorcier. Oui. Je m’égare un peu là. Tandis que je me retrouve confronté à un dilemme du feu de dieu, je souris. Bêtement. Je dois avoir l’air un peu bêta là, à rester immobile en attendant de savoir si je dévoile mon identité ou non. Mais en même temps. Si je lui montre? Ne va-t-il pas partir en courant? Ne va-t-il pas chercher à me tuer ou me frapper pour s’en aller vite fait, bien fait? C’est une possibilité. Oui. C’est une possibilité et je décide finalement d’attendre un peu pour plus de sécurité. Bon même si en venant ici, je me mettais en danger quand même. Et s’il me tue? J’ai dis à personne que je venais ici… mince, je n’avais pas penser à ça moi. C’est un peu trop tard maintenant non? Cerveau concentre toi. Si tu continue ainsi, ton Pride, il va finir par s’envoler. Alors hop hop hop on se concentre et on répond. Avec le sourire en prime.
- Et bien. Disons que quelqu’un m’a dit que quelqu’un lui avait dit qu’un autre lui même lui avait dit. Oui. Tu t’en fiches pardon. Euh.

Ça y est, j’ai perdu le fil. Mince. Ah bah voilà que je suis bien. Ça commence fort cette histoire. Mes sourcils se froncent, se haussent et je secoue la tête, prenant une grande inspiration au passage.
- En gros, on m’a mit sur la voie pour te retrouver. Ça concerne un meurtre. Un meurtre qui. Enfin. Qui te concerne. Tu sais de quoi je parle non?

Bien sûr qu’il sait. Je n’ai pas de doute concernant son implication là-dedans et je suppose que lui non plus. Puisqu’il est le principal suspect. Ce n’est même plus suspect à ce stade sinon je me serai pas déplacé pour rien et. Bref. Ce n’est pas important. Enfin si mais non. Rah concentre toi Russel. Ne laisse pas ton maudit stress prendre le dessus. Il va s’en aller là non? Si je laisse un silence planer aussi longtemps. Oui. Oui, il va finir par me prendre pour un fou. J’ai déjà l’air d’en être un cela dit mais. Je lâche subitement le court de pensées. Prenant mon courage à deux mains, je m’avance. Je décide de ne sortir ni plaque, ni flingue et je tends mes bras en avant, comme si j’allais l’empêcher de s’enfuir. Réflexe idiot qui n’a jamais empêché qui que ce soit de se faire tuer. Mais bon. Détail. Simple détail et de toute façon, j’ai déjà oublié.
- Écoute. Je ne suis pas là pour t’arrêter. Je ne suis pas là non plus pour te juger mais j’ai besoin que tu réponde à mes questions. J’ai besoin de comprendre tes motivations. Si je peux dire ça comme ça.

Puis, je ne sais pas. Je sens quelque chose émaner de lui. Plus j’approche, plus je sens que je ne connais absolument rien et mince. N’ai-je pas par inadvertance dévoiler mon métier? Il se pourrait bien. Pantois, je me paralyse et hausse les épaules en me disant que de toute façon, il est trop tard pour revenir en arrière. Il l’aurait su tôt ou tard. Enfin peut-être pas. Si sûrement ou non? Attend j’ai bien ma plaque au moins? Et mon arme de service? J’espère ne pas l’avoir oublié dans ma commode fermée à double tour. Mais je suis sorcier. Je n’ai pas besoin d’arme en fait. Tout s’entremêle royalement dans ma tête et je me retourne vers ce fameux Pride, continuant de sourire comme si de rien n’était.
- Ah et je m’appelle Russel. Rudra pour les intimes. Du coup. C’est assez important pour que tu m’accorde un entretien ou…
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cause your soul is on fire [Pv Russel et Marc]   

Revenir en haut Aller en bas
Cause your soul is on fire [Pv Russel et Marc]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TRIAD TOYS - SOUL CALIBUR IV - TAKI
» Soul Eater Chap 32 à 35
» Bleach Soul
» Rhapsody on fire
» MEMBRE de SOUL TEAM pour PROMO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: THE OTHER SIDE :: ANOTHER LIFE-
Sauter vers: