Partagez | 
 

 This is not a disease like any other ft. Sharon Carter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: This is not a disease like any other ft. Sharon Carter   Mar 7 Juin - 1:28

This is not a disease like any other

ft. Sharon Carter


« je suis ange ou démon »
Quand on se retrouve dans le noir le plus complet, il est difficile de dire combien de temps il c'est écoulé depuis que je suis dans cette cellule d'isolement. Les cellules d'isolements en prison ne possèdent pas de fenêtre, pas même un brin de luminosité, il y a juste de la pierre, une couchette et un urinoir, un endroit vraiment charmant. Je connaissais parfaitement cette cellule, en général après une bonne bagarre sanglante des prisonniers finissaient ici, mais cette fois-ci ce n'était pas du à une bagarre. On aurait pus facilement m'enfermer dans la prison psychiatrique, seulement ça n'avait pas été le cas, moi même j'étais complètement perdu et affolé par ce qui m'arrivait, mais pour que les choses soient bien plus claires, il faut revenir en arrière.

Cela avait commencé avec des migraines et des saignements de nez, je faisais des cauchemars bien plus violents que d'habitude, il y avait des jours ou je ressentais davantage de colère par rapport à d'autre. Puis cette sensation de ressentir du bonheur, de la tristesse, de la colère, de la folie, le tout se bousculant en moi me rendait complètement fou à un point ou j'en eu tellement la migraine, que je finis par m'en évanouir. Le réveil à l'infirmerie n'avait pas été mieux, par la peur un verre avait explosé me laissant tout hébété dans le lit médical, évidemment je n'avais parlé à personne de cette accident, enfin disons que je me suis contentais d'un "je l'ai fais tombé".
J'ai passé des examens à l'infirmerie, il n'y avait rien d'anormal mise à part un très grand manque de sommeil. De mon côté ce que j'avais pus remarquer à l'infirmerie, c'était cette impression de ne plus être sous pression. Je me sentais normal et non colérique ou triste pour un rien, ma tête ne me faisait plus aussi souffrir et je n'avais plus de saignement de nez. Je suis resté une semaine à l'infirmerie, le temps de tout de même passer un scanner et disons que comme il fallait me conduire hors de la prison, ça avait été toute une escapade, à croire que j'étais un meurtrier de sang froid.
De retour à la prison mes résultats étaient normaux, conclusion : un malaise.
Quand j'ai enfin pus ressortir de l'infirmerie, mon état a empiré selon l'humeur des prisonniers, les sentiments étaient bien trop contradictoires pour que je puisse rester calme, bien vite les migraines sont revenus, les saignements de nez, mais aussi des sévères périodes de fièvres voire de convulsion, c'est ainsi que j'ai fini en cellule d'isolement car après tout, l'infirmière de la prison ne pouvait vraiment plus rien faire à ce niveau la.

A travers la cellule d'isolement j'avais entendus les gardes parler d'une médecin, celle-ci était du SHIELD et aurait sans doute les capacités de comprendre ce qu'il pouvait bien se passer avec moi, d'un côté j'avais hâte de savoir ce que j'avais, mais d'un autre ... J'avais peur.
En attendant je continuais de fixer le mur en face de moi, ne pouvant compter le temps qui continué de s'écouler.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: This is not a disease like any other ft. Sharon Carter   Jeu 29 Déc - 21:33


This is not a disease like any other
Sharon & Nicholas


Cela faisait déjà quelques semaines qu’un dossier plutôt mystérieux avait été déposé sur mon bureau par ma secrétaire et il était maintenant temps que je m’y attelle. En raison de tous les patients qui avaient été admis au SHIELD dernièrement, le corps médical était débordé mais je profitais du peu de temps libre que j’avais devant moi pour examiner ce dossier. Les premiers mots que j’aie vus étaient celui d’un certain Nicholas Frances. Ce nom ne me disait rien de prime abord. Je feuilletais alors le dossier et au fur et à mesure que je tournais les pages, les phrases devenaient de plus en plus inquiétantes concernant son état de santé et nécessitait donc une prise en charge immédiate par un médecin du SHIELD car aucun toubib, compte tenu de la difficulté de poser un diagnostic, n’avait réussi à identifier le mal qui le rongeait depuis quelques temps. Les symptômes étaient relatifs à des migraines, des saignements de nez puis des sautes d’humeur de plus en plus fréquentes à tel point que s’ajoutaient à cela des convulsions. Cependant, Nicholas n’était pas un patient ordinaire puisqu’il avait été admis à la prison de la Garde rouge de Hammer Bay à cause d’activités criminelles présumées suspectes. Il fallait donc que j’aille voir par moi-même de quoi il en retournait exactement.

Bref, prisonnier ou pas, j’étais avant tout médecin et mon but principal était donc de m’occuper de ce patient souffrant afin de le soigner et, par conséquent, de le guérir. C’était bien la première fois que j’allais jouer les Dr House hors de l’hôpital du SHIELD pour me consacrer à un malade emprisonné dont les symptômes restaient jusqu’à lors énigmatiques. Je demandais alors à mon assistante de décaler tous mes rendez-vous de cette après-midi pour aller rendre visite à ce fameux patient. Je quittais les locaux du SHIELD pour me rendre au quartier général de la Garde rouge dont je n’avais encore jamais mis les pieds. C’était un endroit plutôt impressionnant à première vue. Je me présentais donc à la secrétaire du hall :

« Bonjour, je suis le docteur Sharon Carter, je travaille au centre hospitalier du SHIELD. On m’a fait demander au sujet de l’un de vos prisonniers, un certain Nicholas Frances qui aurait besoin que je l’ausculte ! »


La secrétaire passa alors un rapide coup de fil, à la prison sans doute et un homme vint donc me chercher pour m’accompagner à la prison. Pendant ce temps-là, il me parla de ce prisonnier et de son histoire, ce qu’il en savait du moins. Enfin, rien de très surprenant à m’apprendre de plus après lecture de son dossier. On entra alors dans la prison, un endroit lugubre, à l’image de toute prison classique puis on me fit patienter à l’infirmerie afin de m’amener le prisonnier. Lorsqu’il entra dans la pièce, je pus apercevoir du désespoir dans ses yeux mélangé à de la tristesse et de la colère. Je m’adressais alors aux gardes : « Ça ira merci, vous pouvez le lâcher ! » Un garde avait quand même décidé de rester au cas où les choses pourraient mal tourner. C’était un prisonnier après tout et même si je ne savais rien de lui, il valait mieux prendre ses précautions.

« Bonjour Nicholas ! Je me présente, je suis Sharon Carter, je suis médecin du SHIELD. Je suis ici pour vous aider car j’ai cru comprendre que vous êtes victimes de divers symptômes mais personne n’a encore réussi à mettre la main sur ce qui vous rend si souffrant. »

Je l’invitais donc à s’asseoir en face du bureau et je vins m’asseoir en face de lui afin de le mettre en confiance et de lui poser des questions pour en savoir davantage sur ses symptômes :

« Pour commencer, décrivez-moi les symptômes dont vous souffrez ? C’est écrit que vous êtes sujet à des migraines et des saignements de nez. Comment ceux-ci se manifestent-ils et à quelle fréquence ? »

Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: This is not a disease like any other ft. Sharon Carter   Ven 30 Déc - 22:45

This is not a disease like any other

ft. Sharon Carter


« je suis ange ou démon »
Plus le temps s'écouler, plus je pouvais entendre des bruits de couloir comme une "garde rouge" venait à s'intéresser à mon cas, je ne voyais pas vraiment le pourquoi du comment, j'étais juste malade, mais j'en avais pas entendus davantage, je savais seulement qu'une médecin du SHIELD allait venir, la garde rouge verrait par la suite ce qu'elle allait faire de moi. Etrange ... Mais pour moi je trouvais que ça ne sonné pas bon, après tout on venait à parler de moi comme ci j'étais un vulgaire objet et non un être humain, à croire que bientôt on allait me donner un numéro au lieu d'un nom ... Quoi que s'en était pas loin. Parfois je me demandais si on avait compris que j'étais un être humain ? J'avais vraiment l'impression d'être devenu une bête de foire qu'on vient nourrir une fois par jour, juste histoire de voir si j'étais encore en vie. J'espérais au moins que cette visite n'allait pas virer au cauchemar, je ne peux pas dire que j'ai croisé des médecins de prison très tendre, seulement cette fois-ci se serait une médecin du SHIELD, après le SHIELD c'était peut-être bien pire ? Et si je tombais sur une vieille bique ? Alors que j'étais complètement paniqué à l'idée de cette visite j'entendis des pas, puis un trousseau de clef avant qu'on ne s'arrête devant ma cellule, comme dit le dicton "quand on parle du loup, on y voit la queue". Le garde avait tout du gars très baraqué, celui qu'il ne valait mieux pas embêter et qui pouvait facilement te donné un coup de matraque sans être par la suite insulté par le patron. Avec un douceur extrême (je suis sarcastique) il me releva pour aller en direction de l'infirmerie. Traversant les couloirs j'aurais aimé qu'il me laisse marcher à mon rythme, mais valait mieux ne pas trop en demander, malgré tout je lâchais un grognement qui voulait dire "mec tu m'emm*rde grave". Puis alors que j'entrais dans l'infirmerie, je pus voir une jeune femme et celle-ci dit au garde de partir, arquant un sourcil je me dis que cette fois-ci j'avais peut-être la chance de mon côté, pour ce qui était du garde, il me lâcha mais ne s'en alla pas pour autant. Enfin une personne qui s'adresse à moi comme ci j'étais un être humain ... Sur le coup je ne savais même plus comment réagir, peu habitué à tant de douceur, à moins que se soit un piège ? Enfin je suivi tout de même cette miss Carter à son bureau, m'asseyant en face d'elle tout en regardant autour de moi, ne mettant vraiment pas attendus à ce qu'on me propose de m'asseoir pour parler de mes symptômes.

-Quand j'étais en cellule dans un bloc commun j'avais des migraines en permanence ... Depuis l'isolement c'est moins fréquent mais dès que je retourne au bloc ... Bien ... ça recommence, au début on croyait que j'en faisais exprès jusqu'à ce que .... Enfin je ne sais pas trop ce qui c'est passé, j'ai saigné du nez, j'avais mal au coeur des nausées et je me suis senti partir

Je regardais le garde au loin me méfiant toujours.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
 
This is not a disease like any other ft. Sharon Carter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In disease^
» Rude Behavior Spreads like a Disease
» [Editeur] Eichler et ses fascicules
» carter de chaine vespa a pedale
» modif moteur px pour acma 56

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: