Partagez | 
 

 Charmante musique - Maria & Felicia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Charmante musique - Maria & Felicia   Jeu 9 Juin - 17:53




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








Maria. La belle Maria Hill. Redoutée par certains, adulée par d'autres. Cette jeune femme fut, pour un long moment de la seconde vie de Jackson une des personnes les plus importantes de son existence. S'il devait avoir à classer ses personnes dans un ordre précis, cette jeune femme serait assurément arrivé en seconde position et, serait très certainement restée fixée à cette place. Personne n'aurait su la détrôner, comme personne n'aurait su détonner sa chère fille. La belle, par ailleurs, avait grandement contribué à sauver la vie de sa chère Octavia et la sienne par la même occasion. C'est grâce à elle qu'il avait su retrouver le sourire malgré tout. C'est grâce à elle que les orphelins de guerre purent retrouver une seconde famille au sein du SHIELD. C'est grâce à elle, aussi que notre ami put atteindre la tant convoitée garde rouge. Elle était sans nul doutes ce qui se rapprochait au mieux d'une meilleure amie. Lui qui n'avait jamais été très doué pour les relations s'était en grande partie ouvert grâce à elle. Ils tentèrent bien, un moment, d'aller plus loin dans leur relation, malheureusement cela ne fut guère concluant et, décidèrent de rester comme ils l'étaient auparavant et comme ils le resteraient à jamais. Amis et inséparables.

La jeune femme, consciente que son écossais n'était pas vraiment du genre à sortir par lui-même et pensait, tout naturellement qu'il lui fallait s'aérer l'esprit de temps en temps. En effet, notre homme était assez solitaire et préférait rester à la caserne la majeure partie du temps. Soit pour boire un coup, soit pour rester avec sa fille, soit pour s'entraîner encore et encore. Il lui fallait donc sortir et, ne le faisant pas par lui-même, c'était son amie qui s'en chargeait. Amie à qui, à vrai dire, il ne pouvait guère refuser grand chose au final. Sans doutes qu'elle pouvait en profiter malignement de temps à autres, mais, souvent pour son bien. Pour être tout à fait franc, même si lui n’appréciait guère sortir, celles avec Maria lui plaisaient assez au final. Depuis qu'elle avait atteint ce haut poste au sein du SHIELD, elle avait moins de temps pour elle, ce qui était normal, de fait, ces sorties leur permettaient de passer du temps ensemble, discuter mais aussi prendre des nouvelles l'un de l'autre. De son côté, elle semblait grandement apprécier le fait de le taquiner sur le fait qu'il n'ait toujours pas rencontré de femmes pour aller avec lui dans sa vie. Elle le poussait même de temps en temps à exécuter quelques approches dans les lieux où ils se rendaient et lui, se laissait joyeusement prendre au jeu, bien que ses approches ne marchaient que rarement.

Il y avait un bar. Ou plutôt une sorte de pub, dans lequel nos deux amis avaient pris l'habitude de se rendre régulièrement. Du moins, après que l'une ait presque obligé à l'autre d'aller avec elle. C'était un endroit agréable qui lui rappelait quelques peu sa terre natale. Le propriétaire était un gars plutôt sympathique et agréable avec qui tout le monde pouvait parler sans craintes. Le petit plus de cet endroit était les groupes de musiques qui passaient régulièrement pour jouer durant plusieurs heures. Par chance, la plupart du temps, ces groupes plaisaient à Jackson et à Maria, ce qui ne rendait que la chose plus belle. Ce jour-là, cependant, il y eut quelque chose qui frappa le garde. Outre la musique qui était plutôt agréable à l'oreille. Il y eut quelque chose qui lui était nettement plus agréable. A l’œil cette fois-ci. Il y avait cette guitariste dans ce groupe. Perturbante. Enivrante. Subjuguante. Elle était sans nul doutes de celles à avoir une liste de prétendants qui n'en finissait plus. Elle était sans doutes de celles à pouvoir obtenir de ce qu'elle voulait en un simple sourire. Ah … Son sourire. Il semblait à la fois si joyeux, si chaleureux si … Magique et radieux. Rares étaient les personnes à disposer d'un tel pouvoir sur le cœur et l'âme humaine mais … Notre ami en alla même jusqu'à penser qu'il pouvait suffire à soigner bien des blessures. Oui, cette femme était magnifique et bien plus que ça. Bien plus que les simples mots qu'un simple guerrier pouvait formuler. Plus que d'écouter ce fameux groupe, l'écossais en arriva à se concentrer sur cette jeune femme. N'allez cependant pas imaginer tout un tas de scènes étranges et malsaines se créant au sein de son esprit non. Il se contentait de la regarder, de boire cette joie et ce plaisir qu'elle semblait prendre en jouant ce qui lui offrait un petit côté … Mignon supplémentaire.

Absorbé par ses observations capitales, l'homme ne vit même pas arriver sa chère amie qui l'aurait presque fait sursauter, dans un rire étrange et gêné, suivi rapidement par une douce étreinte et un chaleureux baiser sur le front avant de l'inviter à s'asseoir à ses côtés. «  Alors, tu bois quoi ce soir ? » Il allait l'inviter ce soir et, elle n'aurait pas son mot à dire. Il y tenait. Sans elle, sa vie sociale se résumerait à la garde et guère plus. Dès lors, elle était sa bergère en quelques sortes lui qui, malgré son âge plus avancé semblait perdu. «  Alors, dis moi. Tu racontes quoi ? Le boulot tout ça, ça s'passe ? On s'voit plus trop ses derniers temps c'est triste. Et … Et tu penses quoi de ce petit groupe ? Moi j'aime bien. Surtout la guitariste d'ailleurs. » Il eut un petit rire gêné en se grattant la barbe joyeusement. Il n'y avait jamais vraiment eu de tabou entre eux et ça lui avait toujours plus d'être … Complètement libre. Il pourrait lui parler de n'importe quoi que ça passerait et … Cela n'avait pas de prix.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Hill
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Aucun pouvoir, mais elle est une excellente combattante à mains nues. C'est une experte dans le maniement des armes à feu et des armes blanches. Elle se débrouille aussi très bien dans le piratage des ordinateurs.
Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
773
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Ven 17 Juin - 16:12

Charmante musique




Jackson aurait pu ou plutôt, aurait dû être le prince charmant de Maria. Après tout, il était beau, charmant, musclé, drôle, intelligent, musclé, protecteur, bon père et musclé. Franchement, il aurait fait un partenaire idéal, mais les choses s’étaient passées autrement pour eux. Néanmoins, Maria avait su qu’il serait important dans sa vie dès qu’elle avait posé un regard sur le visage meurtri et ensanglanté de celui qu’elle avait aidé à sauver la vie. C’était il y avait une dizaine d’année. La jeune Hill était alors âgée d’à peine vingt ans et elle en était à sa première mission d’importance au sein du Shield, l’agence qui l’avait recruté quelques mois auparavant. Son rôle était simple : Profiter des échanges de coups de feu pour s’infiltrer à l’intérieur du bâtiment où était retenu un homme qui avait été qualifié de très précieux par ses supérieurs. Comme elle était menue, rapide et qu’elle tirait bien, c’est elle qui avait été chargée de le délivrer. La mission avait été un franc succès et Maria n’avait pas eu trop de mal à se défaire des terroristes à l’intérieur de l’édifice et elle avait coupé les liens de Jackson et ceux de sa fille. Alors que le père détruisait tout ce qui restait, la jeune femme avait amené l’enfant en sécurité. Puis, avant de s’évanouir de fatigue, Jackson l’avait regardé droit dans les yeux et lui avait murmuré un « merci » remplit de sincérité. Maria pouvait d’ailleurs encore l’entendre parfaitement dans sa tête. C’était le début d’une belle amitié entre les deux. Maria avait aidé Jackson à se remettre sur pieds. Elle lui avait montré l’île et l’avait même hébergé quelques temps, le temps qu’il soit en meilleure forme physiquement et psychologiquement. Dans les journées plus sombres où il avait bien du mal à voir la lumière et qu’il repensait à sa famille exécutée, Maria était là. Elle l’écoutait et tentait de lui changer les idées. Quand il voulait être seul, elle s’occupait d’Octavia. Ils passèrent donc énormément de temps ensembles. Plus tard, ils avaient été envoyés en mission ensembles et c’est lors de l’une d’elles pendant une nuit très froide qu’ils succombèrent à leur attirance, mais la sensation avait été très bizarre pour Maria. Bonne, mais spéciale. Ils en avaient donc convenu que leur belle amitié était plus importante et c’était parfait ainsi. Cette petite glissade n’avait rien changé entre eux et parfois, ils se taquinaient mutuellement avec cela. Il n’y avait aucun tabou et aucun jugement entre eux. Une amitié gars/fille comme on en voyait rarement. Maria savait qu’elle pourrait toujours compter sur lui. Il était toujours là pour l’encourager. Il avait toujours les bons mots pour la remettre de bonne humeur lorsqu’elle passait un mauvais coton ou qu’elle doutait. Il avait été aux premières loges lorsqu’elle était montée en grade. Vraiment, Maria ne voyait pas sa vie sans lui. Si un homme devait rentrer dans sa vie, il allait devoir la partager avec Jackson.

Ce soir-là, elle avait trainé son meilleur ami au Jarvis, le bar de prédilection de la jeune femme. Elle y venait pratiquement toutes les fins de semaine pour décompresser de son boulot qui lui prenait tout son temps. Ici, elle n’était pas connue comme étant la froide et sévère commandante du Shield. Elle était Maria Hill, tout simplement. Celle qui criait sur la télévision parce que ses équipes de hockey ou de football ne jouaient pas bien. Celle qui buvait de la bière et qui flirtaient sans gênes avec les hommes. Celle qui visait parfaitement au jeu de fléchettes et qui mettait la pâté à ses adversaires de billard. Jamais, elle n’avait poussé Jackson à se mettre en couple. Même si elle ne se gênait jamais pour le taquiner sur le sujet. Elle savait que la mère de sa fille flottait toujours autour de lui et qu’il avait de la difficulté à s’en détacher. Malgré leur courte, mais intense histoire. Elle se doutait que cela ne devait pas être évident. Ces dernières années, il avait tout mis ses énergies  sur sa fille. Mais Octavia était presque une adulte désormais, elle avait besoin de faire ses propres expériences sans avoir sans cesse son père aux baskets. Il était temps qu’il pense un peu à lui et de temps en temps, Maria lui suggérait de sortir, pas spécialement pour rencontrer des femmes, mais juste pour s’amuser ou le décoincer. Mais secrètement, elle espérait qu’il rencontre quelqu’un. Il le méritait. C’était l’homme parfait.

En l’apercevant à leur place habituelle, soit au bar, elle eut immédiatement un sourire. Elle gambada jusqu’à lui et lui plaque un gros baiser baveux sur la tête. Il lui demanda ce qu’elle prenait à boire et avant même qu’elle ne puisse répondre, Lewis, le barman, glissa une bière brune vers elle. "Je pense que c’est un signe que je viens trop souvent! Toi tu bois quoi?" Elle enleva sa veste qu’elle posa sur le dossier de sa chaise et s’assis aux côtés de son ami qu’elle prit à nouveau dans ses bras. Aaaarrrh! Je suis trop heureuse de te voir! On se voit pas assez, oui! C’est pas mal occupé, ces derniers temps avec tout ce qui se passe un peu partout…Vous aussi non?" Elle restait vague dans ses propos. Même si le Shield était reconnu, la plupart de leurs travaux restaient secrets et Maria ne voulait pas se défaire de sa couverture. Elle aimait bien qu’on ne sache pas ce qu’elle faisait dans la vie. À la mention du groupe, elle se tourna vers le quatuor. Elle devait avouer qu’ils avaient un très bon son et une excellente énergie. "Pas mal! Je ne ferais pas de mal au batteur blond moi! Et à notre prince, bien sûr, mais je n’ai pas l’étoffe d’une princesse!" Elle éclata de rire et prit une gorgée de sa boisson. Elle observa plus attentivement la petite guitariste qui semblait hypnotiser son ami. "Très belle. Beau sourire. Très sexy. Beaux vêtements. Chaussures parfaites. Si tu vas discuter avec elle, demande-lui où elle les a prise! " Elle lui fit un clin d’œil. Jackson regardait souvent les femmes sans jamais trouver le courage d’aller leur parler, mais il y avait longtemps que Maria ne l’avait pas vu aussi intéressé. Tu devrais aller lui parler! Elle a l’air super charmante. Lui dit-elle plus sérieusement. Le groupe termina sa chanson et les membres quittaient déjà la scène pour prendre une pause. "Aller! C’est ta chance! Je suis certaine qu’il y a plein de garçons qui veulent aller discuter avec elle. Sois le premier! "Elle le poussa pour qu’il se bouge. "Tu vas le regretter si tu n’y vas pas. Je te connais!" Elle se leva d’un bond et cala ce qui restait de sa bière. "Aller! Vas-y! Je vais être fâchée sinon! Moi je vais faire les beaux yeux aux mecs aux tables de billard!" Lewis lui apporta une autre bière et Maria déposa un baiser sur la joue de Jackson avant de se diriger vers les tables de billard.


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Mar 21 Juin - 5:24




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








Le sourire de Maria a, quel que soit l'époque de sa vie, toujours eu un effet bienfaiteur sur l'esprit et le cœur de Jackson. Elle semblait toujours capable de l'aider à aller mieux, quel que soit la difficulté à surmonter, quelle que soit la blessure endurée. Elle n'avait peut-être pas le même impact qu'Octavia sur sa vie, son passé et son futur mais, sans elle, sa vie ne serait certainement pas aussi joyeuse. Qui aurait pu l'aider à se reconstruire après ce qu'il avait vécu si ce n'était elle ? Qui aurait pu l'aider à avancer si ce n'était elle ? Qui aurait pu l'aider à reprendre goût à la vie si ce n'était elle ? Qui aurait pu l'aider à vieillir et à faire grandir sa jeune fille dans ce monde terrifiant si ce n'était elle ? Oui, sans cette jeune femme, Jackson ne serait que peu de choses, sa fille aussi. Pour cela, il lui en serait reconnaissait toute une vie et peut-être au moins une de plus. Ainsi, lorsqu'au loin il aperçu son sourire, dont l'éclat supplantait absolument tout le reste, notre homme ne put que se sentir heureux et sourire bêtement alors qu'elle s'approchait de lui pour venir lui apposer un baiser sur le front, ce qui rendit très certainement jaloux un bon tiers des occupants de la salle, pour son plus grand plaisir malsain. Le serveur semblait fort bien connaître son amie cependant, si bien qu'à peine fut elle arrivée sur place et, avant même que l'écossais ne finisse de lui demander ce qu'elle voulait bien boire, ce dernier lui sortit une bière, qu'elle sembla apprécier, cela le fit doucement sourire. « Mettez en une deuxième alors. » L'espionne ôta sa veste plus plus de confort avant de s'asseoir à côté de son ami pour l'enlacer tendrement, ce qui créa certainement d'autres jaloux dans la salle. Elle semblait heureuse de le voir, comme à chacune de leur retrouvailles. Malheureusement, son travail en tant que directrice du SHIELD l'occupait grandement, ce qui les empêchait de se voir aussi souvent que quelques années plus tôt. Ainsi, chacune de leur sorties ne pouvait qu'être appréciées encore plus. A cette période, le monde semblait partir en vrille complet et, la jeune femme semblait encore plus occupée que d'habitude, semblant penser qu'il en était de même pour son ami et la garde à laquelle il appartenait. « M'en parle pas, tous ces cons qui se sont vus posséder des … Des putains de ... » Ne retrouvant malheureusement pas son mot, sûrement déjà obnubilé par cette guitariste sur scène, il se contenta d'essayer de mimer par les gestes et un son hasardeux une flamme sortant de sa paume, tentant tant bien que mal de faire comprendre que la recrudescence de personnes dotées de pouvoirs ne leur rendait pas la tâche facile.

La discussion tourna alors rapidement vers le petit groupe qui occupait la scène et ambiançait l'endroit. Une fois de plus, les deux compères semblaient du même avis, en effet, Maria semblait apprécier le groupe elle aussi, plus particulièrement le bassiste et le prince, avant de faire une petite blague et d'en rire légèrement. « Voyons, tu en es une pour moi et pour certainement beaucoup d'autres. » L'espionne semblait aussi d'accord sur le fait que la guitariste était exquise et bien plus que ça. Énumérant toutes les qualités qu'elle pouvait avoir, elle semblait parfaite à ses yeux, ce qui le fit doucement sourire. Elle semblait d'ailleurs particulièrement attirée par ses chaussures, lui demandant même d'enquêter sur leur provenances si il venait à lui parler. Lui parler ? Ah, certainement pas. Attends, non … Lui parler ? Elle ne voulait quand même pas que … Et si. C'était bel et bien l'idée que la jeune femme avait en tête, pousser son ami à aller lui parler. Cela l'exaspéra et lui fit pousser un long soupir de désarroi. Au moment où elle tenta de le convaincre qu'aller lui parler semblait être une bonne idée, le groupe finit sa prestation et, pour Maria c'était sans aucun doutes le destin où je ne sais quoi pour pousser son ami, en lui disant que beaucoup voudraient lui parler et que, du coup, il se devait d'être le premier et que s'il n'y allait pas, il le regretterait. « Justement, la majorité des gars de la salle bave dessus, comment tu veux que j'ai la moindre chance hein ? Bon … D'accord … J'ai pas l'choix c'est ça hein ? » Soupirant à nouveau, l'écossais descendit sa bière en écoutant son amie parler de gars au billard. « Si t'as besoin, appelle moi. Ils sont pas toujours clean ces mecs-là et … C'est peut-être mieux qu'on ne sache pas que tu sois capable de tuer une vingtaine de personnes sans la moindre arme, ça ferait tâche. » Riant légèrement, comme pour faire fuir cette peur qui le tiraillait, il reçut avec plaisir cet énième baiser avant de se diriger non loin de là où le groupe devait sortir.

Malheureusement, sans doutes trop stressé par ce qui allait sûrement arriver, certain qu'il allait se prendre, comme à son habitude une veste mémorable, il ne regarda guère où il allait et il percuta quelqu'un. Une femme. Ou plutôt une gamine si on grossissait le trait. Sans doutes pas beaucoup plus vieille que sa fille qui, n'avait guère fait  attention où elle allait et s'était pris de plein fouet un roc. La bière dans sa main avait finit par voler pour atterrir sur le t-shirt de Jackson qui se retrouvait désormais mouille, collant et dégoulinant. Son haut qui était pourtant assez lâche à la base semblait désormais lui coller à la peau et, lui qui était blanc à la base avait désormais des reflets dorés. Ainsi donc, ce foutu Dieu ne voulait pas non plus qu'il en vienne à parler à cette jeune blonde. Chasse gardée semblait-il. Après tout, n'était-elle pas une espèce de divinité quelconque qui s'était perdue sur Terre ? Sûrement. Pestant légèrement, notre homme en finit par s'excuser, après tout, lui non plus ne regardait pas où il allait. « Désolé ma p'tite dame, j'regardais pas où j'allais. J'peux vous repayer un verre ? » La jeune fille qui était déjà alcoolisée semblait-il, en rit ouvertement, chose que l'homme ne compris pas « Hey, j'ai un copain déjà ! J'suis pas comme ça moi ! » Arquant un sourcil, ne comprenant pas ce qu'il se passait, il tenta de garder son calme et d'essayer de lui expliquer d'une autre façon. « J'm'en fous que t'aies un copain gamine, c'est pas ça que je te demande. » Malheureusement, le message ne semblait toujours pas passer et, la jeunette pris encore la chose de travers « Tu crois que j'vais abandonner mon copain c'est ça ? T'es vraiment un vieux dégueulasse ! » D'ailleurs, je ne vous l'ai peut-être pas dit plus tôt, mais il s'agit bien là de la version littéraire de ses mots. La jeune fille semblant déjà avoir plutôt bien entamé la soirée, ses mots étaient bien moins ordonnés et compréhensibles. Ainsi, plutôt que de s'énerver, notre homme expira un grand coup et l'envoya doucement chier « Bon laisse tomber, t'as fait tomber un verre, j'voulais juste le remplacer. Allez, va te mettre une mine ailleurs » La jeune fille s’exécuta donc, en pourrissant son interlocuteur qui rouspéta dans sa barbe avant de repartir, espérant pouvoir un peu se nettoyer.

Malheureusement, le destin semblait avoir eu, une fois de plus, d'autres projets pour lui. Ainsi, salle, trempé et empestant la bière bon marché, Jackson se retrouva devant elle. L'ange. La déesse. La perfection. Elle le regardait amusée, pouffant légèrement, se moquant sans gêne de la situation qui s'était présentée à elle. Malgré la situation qui semblait être de pire en pire, notre ami tenta tant bien que mal que de faire bonne figure. « Ce n'est pas bien de se moquer des malheurs et de la maladresse d'un homme, madame. Foutus gamins qui savent pas boire et marcher droit, bordel. J'ai l'air d'un con hein ? Fin, j'veux dire, plus que d'habitude. » Riant ouvertement, espérant que cette courte joie ne lui redonne un semblant de confiance en lui, le soldat tenta d'engager la conversation, ne se rendant pas compte vers quoi, petit à petit, il s'enfonçait. « C'est la première fois que je vous vois ici. Vous v'nez souvent ? Dans tous les cas, vous étiez plutôt agréables à regarder, ça fait plaisir, j'ai beaucoup aimé moi. » Se rendant vite compte que, ces mots pouvaient être pris d'une façon bien moins flatteuse et bien plus perverse, le père de famille tenta tant bien que mal de se rattraper, d'une façon bien désastreuse, une fois de plus. « Enfin, vous, j'parle du groupe hein, à regarder, écouter tout ça. Après, attention, j'dis pas que vous êtes pas bien à regarder … Enfin, j'veux dire, vous êtes plutôt jolie quoi. Fin, plus que jolie, mais .. J'pense que vous devez le savoir. Y'a qu'à voir la majorité des mecs qui bavait en vous regardant. Enfin, j'bavais pas comme un con hein … Bon, ce qu'on va faire c'est qu'on va passer à autre chose, j'passe pour un con. » Respirant nerveusement, il passait réellement pour un abruti et, une chose était sûre, il ne fallait pas qu'il raconte tout ça à Maria, sinon, il allait très certainement prendre un joli savon. Tiens, Maria. Penser à son amie l'aida à trouver une idée. Pas forcément une bonne idée. Ni même une idée constructive, mais une idée tout de même. « Z'avez acheté où vos chaussures ? J'vous rassure hein, s'pas pour moi princesse … Pourquoi j'vous appelle princesse ? Chier …  Ouais, j'ai pas votre ligne et votre silhouette, j'suis presque sûr que ça m'irait beaucoup moins bien. Juste mon amie là-bas qui les as trouvées belles. » Se retournant espérant la désigner dans la foule, la belle n'était malheureusement pas aux billards au moment de la conversation, ce qui l'exaspéra. « Bon là … Pour le coup je sais pas où elle est mais … Elle a bien aimé. Bon … Je passe vraiment pour un demeuré c'est ça hein ? »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jewel
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
Jessica Jones possède une force surhumaine, dont les limites exactes n’ont pas été mesurées mais il lui est possible de soulever une automobile sans effectuer de véritables efforts. Elle dispose également d’une résistance accrue aux dégâts physiques , même si elle ne sait pas avec certitude si elle est ou non invulnérable aux balles. Elle est aussi capable de voler, bien qu’elle n’ait plus utilisé cette capacité depuis plusieurs années, et manque donc sérieusement de pratique.
Raven; Isaak, Spencer, Dylan & Romy
434
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Mar 21 Juin - 15:37

Charmante musique


«Release me from the present,
I'm obsessing all these questions,
Why I'm in denial that they tried the suicidal session»



La journée était déjà bien entamée, en vérité, le soleil venait doucement regagner son lit pour laisser place au règne de la lune. Une faible lumière filtra a travers la fenêtre des petites loges mise à disposition des groupes jouant dans le bar, tandis que la blonde partait à la recherche de ses boucles d'oreilles. Sous les yeux amusés de sa cousine Teddy. Félicia avait la fâcheuse tendance de perdre ses affaires avant de monter sur scène et ses amis s'en moquaient souvent. Alors que Pietro et Thor énumérés le nombre de gonzesses qu'ils pourraient pécho ce soir; et dieu sait qu'ils avaient du succès ces deux là; Teddy elle; riait de la blondinette qui courrait partout. " Arrête de rire sale teigne; j'sais plus du tout où elles sont passé et elles coutent chers!" ses paroles eurent le don de relancer Teddy dans un fou rire quand on savait que la belle n'avait pas dépensé un seul sous pour cette paire de boucles d'oreilles. En réalité Felicia les avaient fauchées à un agent du SHIELD qu'elle était allée cambrioler. Alors oui, la mission ne consistait pas en ça, mais  il n'était pas rare que Teddy et Féli agrémentent leurs gardes robes au passage. De toutes façons il était clair que jamais personne ne viendrait les réprimander sur ça, c'était trop dangereux de se frotter à elles. Si Teddy elle était plongée jusqu'au cou dans les missions d'Hydra, Felicia elle, se considérait juste comme une mercenaire. Après tout ce qu'elle aimait elle s'était ressentir l'adrénaline parcourir ses veines, rien de plus. Leurs histoires de gars avec des pouvoirs elle en avait rien à faire. Elle finit donc par trouver la paire de boucles et sautilla sur place en brandissant son trésor. " Elles sont là bordel". La jeune femme se précipita donc vers le miroir afin de finir de se préparer. Elle mettait assurément plus de temps que ses amis à se faire belle mais avec Félicia rien ne pouvait être laisser au hasard.  Bien qu'un brin malicieuse, elle était vraiment méticuleuse, cadeau de son très cher papa qui lui s'était fait chopper et croupissait en taule.  La blonde arrangea ses cheveux en les ébouriffants donnant un aspect sauvage à ses boucles naturelles, prit un tube de rouge a lèvre carmin qu'elle passa doucement sur ses lèvres pleines, maquilla d'un geste léger ses yeux, faisant ressortir l'iris bleutée de ses yeux, encadré par un trait d'eye liner noir. Et finit par poser une touche de rose sur ses joues pâles. Un coup d’œil dans le miroir et elle se sentit... Différente. Son Tshirt moulant noir pailleté lui encadrait sa silhouette, faisant ressortir de manière flatteuse ses atouts féminins, a cela elle avait rajouté une mini jupe noire habillée mais sexy. Prête à y aller, elle en oublia sa paire d'escarpin posée sur le rebord du petit canapé. C'est dans l'arrière scène qu'elle se rendit compte de ses pieds nus. D'un pas rapide, elle remonta chercher ses talons et les mit a ses pieds. Même si la blonde n'avait pas l'habitude de se maquiller avant afin d’être aussi élégante, elle était tout de même habituée a porter des talons, complexant sur sa petite taille, trichant pour gagner quelques centimètres, ses amis étant plutôt grand elle ne voulait certainement pas avoir l'air d'un hobbit à leurs cotés. Après un énième coup d'oeil dans la glace, elle se saisie de sa gratte afin de se diriger vers la petite scène où une fois par semaine elle se produisait avec les Avengers. Son rôle consistait à jouer de la guitare et à jouer des vocalises derrière Pietro le vrai chanteur muni lui aussi de sa guitare. Thor lui s'éclater sur sa batterie tandis que Teddy elle, la supportait avec sa basse, un vrai rock band !

La lumière se tamisa alors quelque peu et le groupe pu enfin commencer à jouer de leurs instruments. Le sourire au lèvres elle commença à se mouvoir telle un félin sur la piste. Elle était douée pour ça, elle avait toujours était une artiste, petite sa mère lui avait offert des cours de guitare et depuis la guitare était devenue son grand amour. Le groupe faisait le show, il commencait à gagner en popularité dans Genosha et chacun de ses membres faisait donc de son mieux pour atteindre des sommets. La belle continua de jouer avec un doigté léger, faisant des clins d'oeils par ci par là aux fans qui se mouvaient sur la petite piste de danse se trouvant devant la scène. Elle put reconnaitre ce petit garde rouge du nom d'Alex qui évidemment bavait devant les bouclettes soyeuses de Pietro. Un sourire vint éclairer le visage de la blonde qui balaya la salle du regard. Les clients du JARVIS passaient une belle soirée et elle était plutôt fière des Avengers. Le concert se termina sur un belle note d'applaudissements et ses amis se dirigèrent vers le bar " J'arrive prenez moi une bière ! Je dois ranger ça" dit elle en montrant sa toute nouvelle enceinte. C'était carrément pas le moment de l'abimer celle là ! Tandis qu'elle s'affairait à la tâche  la plainte d'une jeune fille bien amochée la sortie de son travail et elle ne pu s'empêcher de rire devant la scène qui se déroulait devant ses yeux. Un gars plutôt musclé, voir très bien foutu venait de percuter la jeune femme complètement ivre, celle-ci hurlant qu'elle avait un copain tandis que le pauvre gars au Tshirt recouvert de bière essayait de se rattraper. Elle pouffa quand il envoya bouler l'adolescente plutôt amusée du spectacle. Mais qui ne l'aurait pas été ? « Ce n'est pas bien de se moquer des malheurs et de la maladresse d'un homme, madame. Foutus gamins qui savent pas boire et marcher droit, bordel. J'ai l'air d'un con hein ? Fin, j'veux dire, plus que d'habitude. » Surprise mais pas le moins du monde gênée, Félicia afficha un grand sourire à l'inconnu qui s'approchait à présent d'elle. Elle n'avait jamais été du genre timide et était plutôt insouciante. Après tout elle pouvait botter le derrière à la plupart des mecs qui l'abordait alors elle n'avait jamais eut peur des inconnus. « C'est la première fois que je vous vois ici. Vous v'nez souvent ? Dans tous les cas, vous étiez plutôt agréables à regarder, ça fait plaisir, j'ai beaucoup aimé moi. » pour toute réponse Félicia ria à nouveau, pensant que l'homme s'enfonçait de plus en plus à chaque fois qu'il ouvrait la bouche. En parlant de bouche la sienne était plutôt jolie, pas vraiment commun chez un homme. Elle leva les yeux à nouveau vers lui tandis qu'il semblait paniquer de plus en plus « Enfin, vous, j'parle du groupe hein, à regarder, écouter tout ça. Après, attention, j'dis pas que vous êtes pas bien à regarder … Enfin, j'veux dire, vous êtes plutôt jolie quoi. Fin, plus que jolie, mais .. J'pense que vous devez le savoir. Y'a qu'à voir la majorité des mecs qui bavait en vous regardant. Enfin, j'bavais pas comme un con hein … Bon, ce qu'on va faire c'est qu'on va passer à autre chose, j'passe pour un con. » Elle aurait pu lui répondre qu'elle venait souvent, que quand elle ne jouait pas avec son groupe, elle trainait au bar avec ses amis étant une fervente adepte de bière mais elle n'en fit rien. C'était beaucoup plus drôle de voir ce gars à la stature impressionnante chercher ses mots. Vilaine Félicia. « Z'avez acheté où vos chaussures ? J'vous rassure hein, s'pas pour moi princesse … Pourquoi j'vous appelle princesse ? Chier …  Ouais, j'ai pas votre ligne et votre silhouette, j'suis presque sûr que ça m'irait beaucoup moins bien. Juste mon amie là-bas qui les as trouvées belles. » Cette fois ce fut de trop et elle éclata de rire. Pas un rire moqueur, ni un rire méchant mais un rire sincère comme l'ont en entendait rarement. La blonde avait ce don, ce rire communicatif qui rendait les choses légères à son écoute. « Bon là … Pour le coup je sais pas où elle est mais … Elle a bien aimé. Bon … Je passe vraiment pour un demeuré c'est ça hein ? » Penchant la tête pour chercher la brunette qui l'accompagnait un instant plus tôt Félicia lui tendit la main " Je m'appelle Félicia,  mais princesse ça me va aussi !je ne peux pas dire que vous avez l'air bête mais vous n'avez assurément pas de chance! En ce qui concerne votre amie, ne voyant pas Thor dans les parages non plus ça ne m'étonnerai pas qu'il l'est emmener dans la loge pour lui montrer à quel point c'est un dieu de la batterie" dit elle en reposant son regard sur le grand brun "Vous pouvez me tutoyer et je ferais de même c'est beaucoup plus sympa ! Oh au fait tenez une serviette pour vous éponger... J'dirais pas non pour vous voir enlever votre Tshirt mais il risque d'y avoir une horde de filles pour vous sauter dessus... Et je suis d'accord les jeunes ne savent plus boire de nos jours ! Ni même apprécier le gout d'une bonne bière !" dit elle en soupirant.  

couleur =peru

___

Sweet dreams are made of this
Some of them want to abuse you. Some of them want to be abuse. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Mer 22 Juin - 8:40




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








La belle inconnue ne semblait pas avoir une once de méchanceté dans son âme. Ses yeux semblaient si doux, si chaleureux si transparents que Jackson aurait pu penser être capable de lire dans ces derniers. Malheureusement, il n'avait jamais été très doué dans ce genre de choses et se faisait souvent avoir, croyant tout savoir. Mais, cette femme semblait avoir particulièrement bon fond, bien que ce fameux fond soit teinté de malice, la blonde semblait bel et bien des plus agréables. En effet, ces quelques rires et moqueries semblaient être en toute amitié, en toute simplicité et chaleureusement. Jackson aurait pu se sentir à l'aise dans d'autres situations. Il aurait pu simplement apprécier le spectacle, se réchauffer auprès du feu que la guitariste dégageait, raviver son âme auprès de la joie qu'elle offrait à qui voulait bien le voir. Mais non. L'écossais ne semblait définitivement pas à l'aise, ne continuant que de s'enfoncer encore et encore. Les femmes, furent bien souvent le pire ennemi de notre homme. Non pas qu'il ne sache pas comment s'y faire non, après tout, dans cette vie, ce dernier approchait de la quarantaine, il avait bien entendu de l'expérience. Mais … Lorsqu'il fallait approcher, parler pour la première fois à une inconnue, trouver des mots accrocheurs ou même faire bonne impression … Cela était une mission impossible pour lui, ou presque. Des fois, il en arrivait même à se demander comment il avait bien pu avoir une fille. Comment une femme avait réussi à tomber amoureuse de lui, à être charmée par toutes ses galères. Peut-être avait-elle simplement rit de lui et ne pouvait plus s'en passer avec le temps ? C'était la seule chose probable que le soldat trouvait lorsqu'il y réfléchissait.

Plus notre ami s'enfonçait, plus la belle souriait, jusqu'à finalement éclater de rire lorsqu'il était question de chaussures. Un rire si doux, si pur, si communicatif qui arracha un sourire béat à l'étranger qui ne pouvait décidément pas quitter la créature divine des yeux. Comment pouvait-il en être capable ? Une fois de plus, il n'y avait ni malice, ni méchanceté dans ce rire, simplement de la joie, franche et inoubliable. Après avoir bien rit en la présence de cet inconnue, la blondinette tendit la main à la raison de cette joie soudaine pour se présenter. Felicia. Un doux nom, presque autant que celle qui le possédait. Elle rajouta malicieusement que le surnom apporté un peu plus tôt lui convenait tout autant, ce qui le fit doucement rire. A sa façon, elle tenta de le rassurer, misant le tout sur le manque de chance, tout simplement. Cela le rassura étrangement. Ce n'était pas le fait qu'elle ne le trouve pas étrange qui le rassurait, ou même qu'elle pensait que ce n'était que de l'infortune qui le rassurait non. C'était bel et bien la gentillesse qu'elle dégageait. Elle qui aurait pu être bien des choses avec pareil visage, pareil charme et pareil talent à la guitare. Elle qui aurait pu être si hautaine, agressive et imbue de sa personne n'avait rien de tous ses vices, ou tu tout du moins ne semblait pas les avoir. Felicia, donc, ironisa sur le fait que, si son amie était absente, tout comme son batteur, ils s'étaient peut-être retrouvés dans la loge. La chose la mit quelques peu mal à l'aise mais, cela ne l'empêcha pas de serrer la main de la belle, avec soudain, une inspiration presque poétique qui lui vint. Qui, même si elle ne l'était pas vraiment, demeurait douce et mignonne, du moins, dans sa tête. « Felicia ? C'est amusant comme prénom. Ma femme s'appelle comme ça. Enfin, presque, nous ne somme pas encore marié. En fait … Je viens juste de la rencontrer. » L'écossais sourit tendrement, laissant planer un moment de silence avant de se reprendre un peu plus nerveusement. « Ahah, désolé pour ça, ça sonnait quand même pas mal mieux dans ma tête.  C'est donc un plaisir de vous rencontrer, vraiment. Pour ce surnom, je suppose que je devrais le garder pour moi, il serait idiot de créer une vague de jalousie pour un simple mot. Moi, c'est Jackson, mais on m'appelle souvent Jax, histoire d'aller plus vite. » Souriant de nouveau, il agita délicatement la main de la demoiselle, prisonnière de la sienne, comme s'il s'agissait là de la plus fragile des choses, comme si la survie du monde en dépendait. « Je préfère ne pas imaginer ce genre de scène dans la loge. J'espère simplement qu'il sera pas trop … Envahissant, sinon quoi, votre ami risque de passer un sale moment. » Riant légèrement, le soldat ne pouvait qu'imaginer malicieusement ce qu'il se passerait si un homme essaierait de forcer Maria à faire quoi que ce soit. Imaginant dans quel état lamentable il pouvait bien finir s'il tentait une approche un peu trop brutale.

Finissant par relâcher, à grand regret, la douce main de la blonde, il l'écouta à nouveau parler, semblant préférer le tutoiement au vouvoiement, avant de lui offrir une serviette pour s'éponger. La remerciant joyeusement, Jackson la récupéra pour s'éponger le visage et le torse, bien que cela ne fut que d'une aide légère, le simple fait qu'un être divin en vienne à se préoccuper d'un simple mortel comme lui, lui fit le plus grand bien. La suite de ses mots le fit aussi doucement rire. La belle prétexta que le voir enlever le haut ne la dérangerait pas, mais qu'elle avait peur que cela attire une foule de filles pour lui sauter dessus, avant de se complaindre à son tour sur le fait que les jeunes ne savaient ni boire, ni même apprécier le goût d'une bonne bière. L'espace d'un instant, notre ami cru voir une ouverture. Comme si, la belle lui proposait ouvertement de l'inviter. Comme si, elle proposait en sous-entendu qu'elle n'était pas contre de boire avec quelqu'un qui, lui, savait. Cela le fit sourire bêtement, une fois de plus. « Va pour le tutoiement alors, princesse. Ah, ça m'a échappé, faisons attention aux oreilles attentives et potentiellement jalouse. » Notre homme marqua un léger temps d'arrêt, riant doucement avant de reprendre. « En toute franchise, je ne pense pas avoir ce genre d'impact sur les foules. Je pense que le batteur, comment t'as dit qu'il s'appelait déjà .. Thur ? Thyr ? Tarre ? Thor ? Enfin … Lui. Lui je pense que s'il enlevait le haut y'aurait vraiment une horde de filles. Lui, ou le prince d'ailleurs. Moi, je n'suis qu'une ombre dans la foule, rien de plus. Mais, je note ton intérêt, c'est … Plaisant. » Marquant un moment de silence, une idée lui vint en tête. Celle de la rage de Maria lorsqu'elle apprendrait qu'il n'aurait pas essayé de s'engouffrer dans cette ouverture, si infime soit-elle. Alors oui, notre homme pouvait très bien ne rien lui dire mais … Mentir à son amie était tout simplement au-delà de ses forces, tout comme mentir à sa chère fille. Alors, timidement, nerveusement et, presque certain de faire une bourde, le plus vieux des deux reprit doucement la parole. « Étant donné que vous … Enfin que tu ne sembles apprécier la façon de boire des gamins du coin, que dirais-tu de boire une bière avec quelqu'un qui sait hein ? En plus ils vendent une superbe bière de chez moi ici. Fin, l’Écosse du coup. J'sais pas si t'as déjà goûté mais c'est … Un délice. Bon après c'est peut-être la nostalgie qui parle et tout mais … C'est une de mes marques préférées. » Étrangement, au fil des mots, la gène sembla disparaître. Comme si parler de sa terre natale semblait l’apaiser. Comme si, l'idée même que cela puisse être une mauvaise idée n'avait jamais existé. Comme si, ses chances infimes de réussir ne l'étaient plus vraiment.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jewel
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
Jessica Jones possède une force surhumaine, dont les limites exactes n’ont pas été mesurées mais il lui est possible de soulever une automobile sans effectuer de véritables efforts. Elle dispose également d’une résistance accrue aux dégâts physiques , même si elle ne sait pas avec certitude si elle est ou non invulnérable aux balles. Elle est aussi capable de voler, bien qu’elle n’ait plus utilisé cette capacité depuis plusieurs années, et manque donc sérieusement de pratique.
Raven; Isaak, Spencer, Dylan & Romy
434
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Jeu 23 Juin - 14:40

Charmante musique


«Release me from the present,
I'm obsessing all these questions,
Why I'm in denial that they tried the suicidal session»



La vie était pleine de rebondissement, à n'en pas douter. Des bons, des mauvais... Et finalement, on parcourrait sa vie sans se poser de question, en prenant les évènements comme ils venaient mais lorsqu'on prenait la peine de regarder en arrière, on en comprenait le sens. Il y avait toujours du bon dans le mauvais. Même des pires des moments pouvaient naître une bonne chose. Et c’était à n’en pas douter ce qui allait se passer ce jour là pour la blonde aux allures félines. Toujours du bon dans le mauvais… Il fallait garder ça à l’esprit. « Felicia ? C'est amusant comme prénom. Ma femme s'appelle comme ça. Enfin, presque, nous ne somme pas encore marié. En fait … Je viens juste de la rencontrer. » Un léger sourire s'étire sur ses lèvres lorsque Jackson s'empare de sa petite main afin de la saisir dans la sienne, rapeuse.  Signe que le travail  de l'homme est quelque peu manuel, un travailleur ardue, elle profite doucement de se contact sans le lacher des yeux un instant. La blonde à l'habitude de sonder les gens, une vilaine manie que son père lui a transmis; lui qui à tant voulu que sa fille suive ses pas. Un petit moment de silence se glisse entre eux alors que le rouge lui monte aux joues. « Ahah, désolé pour ça, ça sonnait quand même pas mal mieux dans ma tête.  C'est donc un plaisir de vous rencontrer, vraiment. Pour ce surnom, je suppose que je devrais le garder pour moi, il serait idiot de créer une vague de jalousie pour un simple mot. Moi, c'est Jackson, mais on m'appelle souvent Jax, histoire d'aller plus vite. » Le regard de la belle l'effleure un instant, jaugeant sa possible continuité de soirée - puis elle lui offre un sourire complice. Ca y est, son choix est scellé. Elle penche la tête sur le coté ses boucles glissant sure ses épaules nues.  "Jax ... J'aime beaucoup ça sonne bien !" dit-elle en lui lançant un petit regard rieur. Il agita délicatement la main de la jeune femme afin de sceller leur rencontre officiellement et elle fut étonnée de la douceur de son geste. « Je préfère ne pas imaginer ce genre de scène dans la loge. J'espère simplement qu'il sera pas trop … Envahissant, sinon quoi, votre ami risque de passer un sale moment. » Le garde eut un petit rire géné, mais cette simple petite phrase eut le don de faire deviner à la belle que Maria comptait beaucoup pour Jax. " Je ne te promets rien... Après c'est son problème, si ton  amie lui met une bonne gifle ça me donnera l'occasion de me moquer un peu de lui" dit-elle en imaginant Thor se prendre un joli taquet dans la tête. Toutefois elle se retint de rire pour ne pas froisser Jax qui semblait un peu inquiet pour sa meilleure amie.

Il finit par lacher la main de la blondinette qui le regardait avec ce sourire toujours figée sur son visage puis elle finit par lui proposer une serviette, ce qui ne l'aida pas beaucoup mais au moins le geste était là. Tandis qu'il s'affairait à se rendre plus présentable la jeune femme referma sa malle avec l'enceinte à l'intérieur. « Va pour le tutoiement alors, princesse. Ah, ça m'a échappé, faisons attention aux oreilles attentives et potentiellement jalouse. » alors que Jax riait enfin, Felicia elle, agrémenta la phrase du garde en posant un doigt sur sa bouche carmine, suivit d'un petit chut amusé.

« En toute franchise, je ne pense pas avoir ce genre d'impact sur les foules. Je pense que le batteur, comment t'as dit qu'il s'appelait déjà .. Thur ? Thyr ? Tarre ? Thor ? Enfin … Lui. Lui je pense que s'il enlevait le haut y'aurait vraiment une horde de filles. Lui, ou le prince d'ailleurs. Moi, je n'suis qu'une ombre dans la foule, rien de plus. Mais, je note ton intérêt, c'est … Plaisant. » Félicia ria de plus belle lorsqu'il énonça divers nom pour désigner Thor. Elle lui ressortirait assurément ces petits noms. Elle passa sa main pour essuyer les petites larmes qui plairait aux bords de ses yeux bleus. " Tu te trompes Jax; je ne dis pas que Thor n'a pas de succès, il en a beaucoup. Mais personnellement tu aurais ce genre d'impact sur moi" Mademoiselle Hardy dans toute sa splendeur et sa simplicité, elle n'était pas du genre à se prendre la tête ça non. Elle posa son regard malicieux sur Jack avec un sourire en coin. « Étant donné que vous … Enfin que tu ne sembles apprécier la façon de boire des gamins du coin, que dirais-tu de boire une bière avec quelqu'un qui sait hein ? En plus ils vendent une superbe bière de chez moi ici. Fin, l’Écosse du coup. J'sais pas si t'as déjà goûté mais c'est … Un délice. Bon après c'est peut-être la nostalgie qui parle et tout mais … C'est une de mes marques préférées. »

Son regard dévia du brun avec un air amusé vers le serveur qui se cachait derrière le comptoir, car elle avait l’habitude de trainer au JARVIS la blondinette avait donc ses habitudes. Alors il lui suffit d’un regard et un mouvement de tête vers la jeunette qui continuait son esclandre pour que l’homme s’active à lui retirer son verre vide de la main et à la raisonner un peu. Elle pu alors porter à nouveau son regard sur l’homme qui lui faisait à présent face. " Eh bien pourquoi pas ! Je ne dis jamais non à un bel homme, d'autant plus écossais ! c'était donc ça ce petit accent" elle attrapa la main de Jax afin de le tirer vers le bar et s'assit sur un des hauts tabourets. La jolie Féli délia ses jambes, laissant le tissu de sa jupe découvrir sa cuisse nue avant de les croiser à nouveau, son regard posé sur son nouvel ami. " Alors cette bière Jax ! Tâche de me surprendre je n'ai jamais bu de bière écossaise !"  

couleur =peru

___

Sweet dreams are made of this
Some of them want to abuse you. Some of them want to be abuse. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Ven 8 Juil - 18:58




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








Jamais. Jamais il n'aurait cru, ou même pouvoir espérer que parler à une telle femme soit si simple, si naturel, si enivrant. Cette femme qui avait pourtant tout pour être à la tête d'une armée de prétendant, suffisamment grande pour ravager la moitié du monde, semblait si agréable avec cet inconnu qu'il était. Souriante, gracieuse, chaleureuse et même des plus amicales. Rêvait-il ? Était-ce une amie de Maria jouant un jeu étrange ayant pour seul but de lui redonner confiance ? Le doute était permis pour notre ami qui n'avait plus mis les pieds dans ce genre de lieu depuis bien longtemps, des années même peut-être. Cependant, plus que ses sourires, sa gentillesse et tout le reste, ce fut sa façon de rougir timidement lorsqu'il eut cette phrase d'accroche qu'il avait trouvé des plus risibles en y réfléchissant un peu plus. Son coup avait-il fait mouche ? Venait-il juste de marquer des points ? Venait-il sincèrement de toucher cet ange égaré parmi les mortels ? Comment cela se pouvait-il ? Comment est-ce qu'une telle femme pouvait être touchée par de tels mots ? De tels mots prononcés par lui ? N'était-elle pas de celles à recevoir de nombreux mots bien plus doux et mielleux que les siens ? C'était à ne rien y comprendre, mais, dans tous les cas, cela fit un petit quelque chose à notre cher ami écossais. Comme une décharge d'adrénaline. Comme si cette petite rougeur venait de lui donner des ailes, capable de le mener où bon lui semblait. Un peu plus tard, toujours avec le plus merveilleux des sourires, la jeune femme sembla s'imaginer la scène de son ami se prenant une claque de Maria. Cela finit malgré tout par le détendre un peu, le faisant même ironiser sur cette histoire. « A vrai dire, je doute qu'elle s'en tienne à une simple claque. Elle sait ce qu'elle fait et est sûrement capable de mettre une raclée à … A peu près tout le monde, moi compris » Il eut un petit rire, un peu plus détendu cette fois, plus simple, plus libéré. Cette femme avait un pouvoir certain sur lui, cela était à n'en point douter.

Plus tard, lorsqu'il était question de t-shirt que l'on vient à enlever et de foule en délire, la belle eut un nouveau rire, plus franc, plus chaleureux, moins contraint. Une fois de plus, son cœur ne put faire qu'un bond devant tout cela. Cependant, ce qui le surpris plus que de raison ce fut la déclaration qui s'ensuivit. Comme quoi, même si, effectivement son batteur avait un certain succès avec les femmes, elle était certaine que lui aussi devait en avoir, plus que ça, elle avoua qu'il aurait son effet sur elle, ce qui le mit des plus mal à l'aise et le fit même un peu rougir. Oui, le grand gaillard qu'il était, qui avait vu les atrocités de la guerre sous toutes ses coutures rougissait devant de simples mots prononcés entre un sourire et un regard malicieux. Pour cacher cela, notre homme tenta de rire un peu, nerveusement avant de reprendre la parole. « C'est … Cela fait bien longtemps que je n'ai pas reçu ce genre de compliments c'est … Des plus plaisant, merci beaucoup. Je … Garde l'information, précieusement, ne sait-on jamais, cela pourrait me servir, un jour. » Le tout, avec une rougeur des plus grandissantes. Oui, notre homme n'était définitivement pas doué avec les femmes.

Comme si les étrangetés de la soirée ne suffisaient pas, la belle accepta l'invitation de l'écossais à boire une bière avec lui. Bien entendu, il n'avait en aucun cas sous-entendu que cela pourrait avoir une quelconque connotation sentimentale, il s'agissait juste de passer un petit moment, rien de plus. Comment pouvait-il espérer plus que cela ? Malgré tout, Jax s'était attendu à un refus, agrémenté d'une quelconque excuse, qu'elle soit vraie ou non. Après tout, elle avait sûrement mieux à faire, comme aller boire, ou rigoler avec ses amis et autres potes du groupe, ou encore rencontrer fans et admirateurs. Et pourtant, elle était là, à parler de son accent écossais, à dire qu'elle n'avait jamais goûté à une boisson de son pays, avant de lui prendre la main pour, de nouveau, le faire rougir d'une étrange façon et l'amener jusqu'au bar où, cette fois, elle montra au monde entier la perfection de son être, de la tête jusqu'au bout des pieds, littéralement. Cependant, en gentleman, notre ami ne perdit pas le peu de chances qu'il avait de continuer la soirée avec Felicia en louchant sur ses fort jolies gambettes. C'est donc après avoir été incité à commander que notre ami s’exécuta. « Je vais vous prendre deux Innis & Gunn s'il vous plaît. » Le barman acquiesça et revint des plus rapidement avec deux bouteilles qu'il tendit, avant de recevoir un paiement accompagné d'un petit pourboire qui sembla lui faire plaisir. Tendant la bière à la belle blonde il offrit de trinquer comme la tradition le voulait « Il ne reste qu'à espérer que tu aimes ça, histoire de ne pas me sentir encore plus ridicule. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jewel
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
Jessica Jones possède une force surhumaine, dont les limites exactes n’ont pas été mesurées mais il lui est possible de soulever une automobile sans effectuer de véritables efforts. Elle dispose également d’une résistance accrue aux dégâts physiques , même si elle ne sait pas avec certitude si elle est ou non invulnérable aux balles. Elle est aussi capable de voler, bien qu’elle n’ait plus utilisé cette capacité depuis plusieurs années, et manque donc sérieusement de pratique.
Raven; Isaak, Spencer, Dylan & Romy
434
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Mer 13 Juil - 23:23

Charmante musique


«Release me from the present,
I'm obsessing all these questions,
Why I'm in denial that they tried the suicidal session»



Il y avait parfois dans les mots des choses inutiles et futiles. Rien ne valait l'expression d'un regard ou d'un sourire. Et ça c'était une bonne chose pour la jolie Félicia, elle qui avait toujours été douée pour les mots, elle qui s'embrouillait toujours les pinceaux était pourtant très expressive quand il s'agissait du regard ou des sourires qui en disait plus sur ses pensées. Les missions de recrutement lui avait apprit à prendre tout les gestes pour agents comptant. Rien n'était fait au hasard dans ce monde, non jamais. Le moindre regard était empli de sens, le moindre frôlement d’épaule, le moindre battement de cil, le moindre petit tic... tout avait un sens différent mais il était clair que ces secrets que le corps renfermait n'étaient autres que des messages que le cœur ou l'esprit voulait faire voir. L’ agent d’hydra était douée pour analyser les gestes des autres, pourtant c'est toujours avec les mots qu'elle exerçait son art...peut être parce que les mots étaient socle de mensonge alors que le corps lui ne mentait jamais... jusque là... elle n'avait rencontré personne qui lui avait été totalement sincère, à croire que cette vertue devenait de plus en plus rare... Les seuls qui jusqu'ici n'avait pas tenter de cacher qui ils étaient aux yeux de la belle blonde n'étaient autre que Teddy; Thor et son meilleur ami Pietro a qui elle avait souvent parlé de façon fort agréable sans pourtant mâché ses mots et qui l'avait mit à l'aise, laissant une influence toute nouvelle sur elle dés leur première rencontre.
 Elle ne fuyait jamais... sauf la violence physique qu'elle redoutait par dessus tout, il était difficile à croire que la belle n'aimait pas la violence en faisant partie de la redoutée HYDRA pourtant son surnom de Black cat n'était pas dut au hasard. Et même si la voleuse était très douée pour la parole, elle ne laissait jamais le doute s'installer. Pourtant ce soir, même elle ne savait comment réagir ni comment interpréter tout ces gestes qui allaient et venaient vers elle dans une danse mystérieuse. Elle observait cet homme qui lui était pourtant inconnu quelques minutes plus tôt et se laisser aller à la plaisanterie avec lui. Bien plus que ça il semblait que ses paroles avait un effet inattendu sur la jolie blonde. Elle qui se voulait simple s’était laissé allée à la spontanéité avec lui et elle ne le regrettait pas. Après tout la jeune femme était comme ça; sa vie était une perpétuelle aventure et elle ne s’en lassait pas le moins du monde.  Alors que son regard glisse sur Jackson elle l’observe avec un sourire simple et doux. « A vrai dire, je doute qu'elle s'en tienne à une simple claque. Elle sait ce qu'elle fait et est sûrement capable de mettre une raclée à … A peu près tout le monde, moi compris » C’est d’abord une expression de surprise qui traverse son visage; mais elle ne trouve pas ça étonnant. D’ailleurs si tout deux avaient sut qu’ils s’étaient battu il y a quelques semaines de cela peut être que Jackson aurait été surpris de la force de la jolie femme qui se trouve face à lui. Elle hoche la tête et laisse échapper un petit rire “Elle doit être vraiment très forte votre amie. Tant mieux j’aime bien les femmes fortes… Tu pourrais être surpris de voir ce que je peux faire” dit-elle en faisant mine de bander ses muscles.  Le rire du garde rouge vint retentir à ses oreilles et la belle penche légèrement la tête de côté pour admirer ce petit spectacle qui s’offre à elle. Il semble enfin se détendre et elle apprécie ce geste.

La petite voleuse écoute Jackson parler de son Tshirt mouillé; il émet l’idée de l’enlever et pour être franche elle lui avoue que l’idée ne lui déplairait pas. Il est drôle de voir comme la vie peut vous étonner parfois. Rien ne la prédestinée à rencontrer Jackson ce soir là et pourtant elle savait déjà que cet homme un peu pataud lui ferait passer une excellente soirée et elle espérait un peu au fond d’elle pouvoir avoir la chance de le revoir. Elle aimait les gens simples, les gens sympathiques, les gens avec qui on pouvait avoir ce genre de discussion spontanée. Alors qu’elle lui faisait cette confession plutôt osée elle put apercevoir les joues de Jax rosirent légèrement. Est-ce qu’il rougissait vraiment à sa remarque ou était-ce seulement la chaleur étouffante du JARVIS ? « C'est … Cela fait bien longtemps que je n'ai pas reçu ce genre de compliments c'est … Des plus plaisant, merci beaucoup. Je … Garde l'information, précieusement, ne sait-on jamais, cela pourrait me servir, un jour. » Elle sourit à nouveau devant la gène de son nouvel ami et passa une main dans ses cheveux afin de les ramener sur les cotés et lui lança un regard rieur. Son regard malicieux toujours posé sur lui elle accepte son invitation à boire une bière, une qui vient chez lui. Elle en est heureuse car elle n’a jamais bu de bière écossaise alors elle se dirige vers le bar en prenant sa main, un geste qui se veut innocent mais qui montre l’intérêt de la jeune femme pour lui. Elle profite un instant du contact avec la main rocailleuse du garde alors qu’elle l’emmène au bar et s’installe à ses côtés.


« Je vais vous prendre deux Innis & Gunn s'il vous plaît. » Elle lui lance un sourire empli de joie, excitée à l’idée de découvrir de nouvelles choses. Ses pieds se balancent nerveusement dans le vide et elle à cet air enfantin plaquée sur le visage. Elle observe le barman se saisir de deux bouteilles au liquide ambré. “Je te fais confiance; tu m’as dit que tu t’y connaissais et que tu savais boire alors buvons !” dit-elle en se saisissant de la boisson tandis que Jax lui proposait de trinquer. « Il ne reste qu'à espérer que tu aimes ça, histoire de ne pas me sentir encore plus ridicule. » le tintement du verre résonne et la jeune femme boit une gorgée de la fameuse bière de Jackson. Elle doit reconnaître que c’est excellent; elle observe l’homme qui se trouve à ses côtés durant un court instant. Leurs regards se croisent mais laisse place à un petit silence. Elle en profite pour détailler son visage un sourire profondément vrai figé sur ses lèvres carmines. “Cette bière est excellente Jackson!... Tu viens de loin. Ça fait longtemps que tu es à genosha ?” dit elle reprenant une gorgée. “Excuse moi, si je suis curieuse… Je suis plutôt spontanée, on me le dit souvent. Je trouve ça étonnant qu’on ne se soit pas croiser avant… Et j’espère pouvoir partager à nouveau une bière avec toi ! Tu es vraiment connaisseur il n’y a rien à redire sur tes gouts” dit-elle en riant.


couleur =peru

___

Sweet dreams are made of this
Some of them want to abuse you. Some of them want to be abuse. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Ven 15 Juil - 22:28




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








Maria avait toujours su. Maria savait. Maria saurait sûrement pour les innombrables prochaines années. Gloire à Maria. La belle avait effectivement toujours su ce qui était bon pour Jackson. Elle le poussait souvent à faire des choses qu'il n'aurait jamais fait par lui-même et qui, à première vue ne lui plaisait pas. Elle savait pertinemment qu'il ne pouvait rien lui refuser, que cela soit au travail ou en dehors. En effet, notre homme bourru et impatient devenait un petit garçon docile en sa compagnie. Elle fut, la première, à vraiment entrer profondément dans son cœur pour ne jamais en ressortir. Pour lui, il lui devait tout, absolument tout, l'espionne lui avait sauvé la vie mais, plus que ça, elle avait sauvé Octavia. Son trésor, son tout, sa vie et bien plus que ça encore. Elle l'avait sauvé d'une mort certaine mais peut-être de choses encore pire. Qui sait ce que ces barbares auraient pu faire à cette pauvre enfant innocente pour obtenir des informations que le soldat n'avait pas ? Oui, Maria pouvait bien lui demander ce qu'elle voulait, notre homme lui ferait, en toute occasion une confiance aveugle et, rares furent les occasions où cette confiance absolue le mena à quelque chose de mal. Enfin, de mal, il faut vite le dire, disons quelque chose qui n'était pas absolument bon. Cette confiance fut encore testée par cette belle soirée. Oui, jamais il n'aurait pu s'imaginer parler à si belle femme dans sa vie, si ce n'était ses sœurs d'armes au sein de la garde, toute plus belles les unes que les autres. Cela était d'ailleurs une chose étrange que de voir de telles guerrières si bien faite de leur personnes. Là où on s'imaginait bien trop facilement des camionneurs et autres choses difformes, il fallait dire que, en terme de plaisir des yeux, l'on était particulièrement servi. Notre homme avait toujours eu une certaine préférence pour une certaine Raven, infirmière de son état mais, là n'est pas le sujet. De fait, pour en revenir à notre soirée, il faudrait certainement que notre homme remercie la belle Maria pour tout ce qu'il se passait en ce jour. Comment aurait-il pu deviner cette jeune femme si ouverte – attention ici au sens, sinon je vais me fâcher et, Jackson aussi, je vous rappelle qu'il est immortel et potentiellement encore vivant au moment où vous lirez ces quelques lignes – chaleureuse et si douce ? Non, jamais il n'aurait pu s'imaginer la chose si facile avec telle femme. Comme quoi, sans Maria, notre cher écossais ne serait définitivement que peu de choses sur cette île de Genosha.

Ainsi, comme s'il ne pouvait s'en empêcher, notre ami finit par détourner la conversation sur sa chère amie, celle qui, selon un pari étrange aurait pu devenir son épouse. Pari qui n'aurait certes pas vraiment déplu au principal concerné qui, en elle, aurait pu voir une parfaite mère de substitution pour la petite Octavia. Rôle qu'elle assurait déjà par intérim depuis bien des années. A votre avis, qui avait bien pu aider Jackson à choisir les premières serviettes ? Les premiers soutien-gorge ? Lui était totalement en panique, en position fœtale même, à se demander ce qu'il pourrait bien faire. De fait, par une chance inouïe et un miracle qu'il n'avait jamais vraiment réussi à s'expliquer, la belle blonde ne se fâcha guère de cette tournure de la conversation. Sans doutes avait-elle compris que la fameuse Maria avait une place prépondérante dans la vie de son interlocuteur. Au contraire même, le petit ange en vint même à s'amuser de la situation. Elle finit par rajouter qu'elle appréciait les femmes fortes, comme elle, puis, en montrant les muscles de ses bras, un sourire radieux aux lèvres, finit par lui déclarer qu'il pourrait être surpris de ce qu'elle était capable de faire. La chose le fit sourire délicatement. Non pas pour se moquer non, il n'oserait pas. Il avait vu tant de choses dans sa vie. Le fait étrange et, amusant dans cette situation, c'était que, quelques semaines auparavant, l'homme avait effectivement vu ce dont était capable la belle et, n'avait guère réussi à avoir le dessus sur elle. D’aucuns diront qu'il n'était pas au meilleur de ses capacités à cause du sortilège de la sorcière rouge, à cela, je vous dirais qu'elle non plus. Ainsi donc, cela prouvait que la belle était bien capable de grandes choses lorsqu'il s'agissait de corps à corps. Et là aussi, je vous prierais de faire attention au sens, pour les mêmes raisons énoncées plus tôt.  Tu sais, plus grand chose ne m'étonne en ce monde. J'ai voyagé, à travers tous les continents, j'étais soldat, j'ai vu des choses horribles, mais aussi magnifiques. J'ai vu des colosses de muscles, tomber sous les coups d'une mère voulant protéger ses enfants. J'ai vu des hommes se prenant pour Hercules ou je ne sais qui encore, se faire étaler en combat singulier par des femmes qui faisaient un tiers de leur poids. Notre monde regorge de choses fantastiques. Cependant, si … Ahem … L'idée, un jour. Je … Ne sais pas. Vous prend de me revoir, je … Ne serais pas contre de voir cela. Je suis … Curieux, vous-voyez. Enfin, tu. Je vais y arriver ... » A nouveau, un rire gêné prit le dessus sur l'homme, tout comme une certaine rougeur, se demandant bien ce qui avait bien pu lui prendre de dire ça. Une chose était sûr cependant, c'est que sa chère Maria serait fière de cette tentative. Lui, sur le moment, cherchait où accrocher son regard, plutôt que de la regarder en face et devenir encore plus tremblant.

Fort heureusement pour notre ami et sa gène un peu trop imposante, la belle semblait bien trop spontanée et chaleureuse pour se préoccuper de ce genre de choses, sans doutes trop peu importante à ses yeux. Sans le moindre doute, Felicia, accepta la proposition de cet illustre inconnu à découvrir une nouvelle bière encore sûrement inconnu, même de nom, jusqu'à lors. Dès lors cette acceptation contre toute attente, le stress de notre cher écossais remonta brusquement d'un cran, certain, une fois de plus, de faire une connerie. Elle lui avoua même lui faire confiance en alcool, ce qui ne permis qu'à son stress d'atteindre un nouveau seuil, peu visité jusqu'à maintenant. Fort heureusement, sa première gorgée sembla lui laisser une agréable sensation. Un certain sourire se dessina sur son visage, ses yeux brillèrent d'une lumière qui n'annonçait rien de désagréable ce qui le rassura au plus haut point. Cependant, ce qui suivit, le ramena dans un état de gène peu recommandable, elle le fixa, durant d'interminables secondes, avec son sourire presque divin avant de, finalement avouer que cette bière était excellente, ce qui le libéra d'un poids des plus lourd. Rapidement, elle sembla s'intéresser à cet homme, savoir depuis combien de temps il était là, avant de s'excuser pour sa curiosité maladive, tout en s'intriguant sur le fait qu'ils ne se soient pas rencontrés plus tôt. Plus étonnant encore, elle se montra enjouée à l'idée de le revoir, pour partager de nouvelles bières. Son cœur fit un bond, ses yeux semblèrent s'illuminer de milles feux, tandis qu'un sourire stupide et béat s'afficha sur son visage.  Tu … Tu n'as pas à t'excuser pour ça c'est rien. J'veux dire, c'est toujours plaisant quand une si belle femme s'intéresse à nous. C'est rare même. » Il eut un petit rire, avant de prendre une nouvelle gorgée, espérant trouver un peu plus de force dans la boisson, avant de reprendre doucement.  Je … C'est une bonne question. Je ne sais pas. Dix ans, quinze ans. C'est un peu compliqué de vraiment définir. Je me suis installé ici il y a … Pas loin de quinze ans en fait. J'étais toujours soldat et … On m'a envoyé aux quatre coins du monde, du coup, j'étais là sans être là. Finalement, je … J'ai réussi à entrer au sein de la garde rouge et … Je me suis véritablement installé. Pour être honnête, je ne suis pas vraiment du genre à sortir. Je n'aime pas tellement ça. C'est  … C'est Maria qui me pousse à sortir de temps en temps. Il faudra d'ailleurs que je la remercie pour cette sortie-là, elle fut … Inattendue, intriguante et subjuguante je dirais. » A nouveau un petit rire s'échappa de ses lèvres, tandis qu'une certaine rougeur se dessina sur ses joues, avant de reprendre une gorgée.  En général, je … Je préfère rester tranquillement à la maison avec ma petite fille, Octavia. Je … Elle est ce que j'ai de plus précieux, avec Maria, bien entendu. C'est … Elle a joué le rôle de mère sur bien des points, alors qu'elle était jeune je … Ne sais pas ce que je serais devenu sans elle. » Un sourire bien plus franc, moins gêné et plus chaleureux se dessina sur son visage.  Pour faire simple, avant de m'installer ici, je … Enfin nous, avons vécu un drame. J'ai perdu ma femme, mes parents et failli perdre ma petite Octavia. Elle n'avait que moi alors je … J'ai toujours fait mon possible pour être là, passer le plus de temps possible avec elle et … Je ne suis jamais trop sorti ce qui explique cela. » Descendant entièrement sa bière, il demanda au barman d'en rajouter une, voire deux si la belle en voulait d'autre.  Enfin, je suis heureux que la bière te plaise c'est toujours délicat de faire découvrir ce qu'on aime aux inconnus. Mais dites moi, princesse. Et vous alors ? De quelle lointaine contrée venez-vous ? De quel lointain et mystique royaume enchanté vous êtes vous échappée ? Des griffes de quel affreux prince vous-êtes vous échappée ? Je sais me montrer curieux aussi. Allez, raconte moi un peu des choses sur toi j'ai … L'impression que l'on ne parle que de moi depuis le début c'est … Gênant. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jewel
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
Jessica Jones possède une force surhumaine, dont les limites exactes n’ont pas été mesurées mais il lui est possible de soulever une automobile sans effectuer de véritables efforts. Elle dispose également d’une résistance accrue aux dégâts physiques , même si elle ne sait pas avec certitude si elle est ou non invulnérable aux balles. Elle est aussi capable de voler, bien qu’elle n’ait plus utilisé cette capacité depuis plusieurs années, et manque donc sérieusement de pratique.
Raven; Isaak, Spencer, Dylan & Romy
434
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Ven 29 Juil - 21:19


Charmante musique
Maria & Jackson & Félicia



On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver. Tel était la philosophie de la nouvelle Felicia Hardy. Alors elle avait toujours fait son maximum pour s’accrocher à ses rêves et vivre sans ne jamais rien regretter. Grace à ça elle avait fait une merveilleuse rencontre en cette douce soirée et était sûre qu’elle ne l’oublierait pas de ci-tôt. Elle observait son nouvel ami brandissant ses petits muscles en riant. Son entrain habituel avait fini par contaminer Jackson qui se prêtait lui aussi au petit jeu de la blondinette. Tu sais, plus grand chose ne m'étonne en ce monde. J'ai voyagé, à travers tous les continents, j'étais soldat, j'ai vu des choses horribles, mais aussi magnifiques. J'ai vu des colosses de muscles, tomber sous les coups d'une mère voulant protéger ses enfants. J'ai vu des hommes se prenant pour Hercules ou je ne sais qui encore, se faire étaler en combat singulier par des femmes qui faisaient un tiers de leur poids. Notre monde regorge de choses fantastiques. Cependant, si … Ahem … L'idée, un jour. Je … Ne sais pas. Vous prend de me revoir, je … Ne serais pas contre de voir cela. Je suis … Curieux, vous-voyez. Enfin, tu. Je vais y arriver ... » Les mots de l’homme rendirent Félicia tout de suite plus curieuse d’en savoir plus sur lui. A n’en pas douter la belle avait détecté dans le regard de l’homme un énorme vécu. Il semblait si jeune et pourtant ses yeux trahissait chez lui une longue histoire ; comme si il était si … vieux. Elle plissa légèrement les yeux se persuadant qu’elle avait lu trop de revues psychologiques et l’entraina vers le bar.



Tu … Tu n'as pas à t'excuser pour ça c'est rien. J'veux dire, c'est toujours plaisant quand une si belle femme s'intéresse à nous. C'est rare même. » La jolie blondinette fut surprise de voir que le grand gaillard eut un petit rire. Ce qui lui arracha un doux sourire alors qu’elle l’observait prendre une nouvelle gorgée, elle admira donc la descente du garde rouge qu’elle imita sans attendre. Après tout elle avait la réputation d’avoir un bon levé de coude, réputation à laquelle elle tenait mine de rien. Elle avala une nouvelle gorgée de bière avant de l’entendre reprendre doucement.  Je … C'est une bonne question. Je ne sais pas. Dix ans, quinze ans. C'est un peu compliqué de vraiment définir. Je me suis installé ici il y a … Pas loin de quinze ans en fait. J'étais toujours soldat et … On m'a envoyé aux quatre coins du monde, du coup, j'étais là sans être là. Finalement, je … J'ai réussi à entrer au sein de la garde rouge et … Je me suis véritablement installé. Pour être honnête, je ne suis pas vraiment du genre à sortir. Je n'aime pas tellement ça. C'est  … C'est Maria qui me pousse à sortir de temps en temps. Il faudra d'ailleurs que je la remercie pour cette sortie-là, elle fut … Inattendue, intriguante et subjuguante je dirais. » Encore une fois un petit rire passa la barrière de ses lèvres, tandis que ses joues recommençaient à rougir comme quelques minutes auparavant. Il reprit une gorgée de sa boisson et les yeux transperçant de la petite blonde quémandait la suite de son histoire. Toutes fois malgré elle n’affichait plus de sourire à présent et semblait vraiment absorbée par cette histoire telle une enfant devant un conte de fée. Elle avait toujours aimé les récits de vies ; elle trouvait que les gens avaient toujours eut des histoires passionnantes et s’émerveillait du parcours qu’ils avaient effectués jusqu’à leurs vies actuelle. Pourtant elle eut un léger pincement au cœur lorsqu’il parla de son amie Maria. Ils avaient l’air si … proches et le fait qu’il parle d’elle de cette manière prouva à la jolie blonde que le cœur du garde rouge était prit en partie par la belle Maria. Elle baissa les yeux vers sa boisson un instant se demandant si il était correcte de continuer sur sa lancée. Un bref éclat de tristesse la parcourue mais elle était trop respectueuse pour couper court à la conversation, ce n’était pas du tout son genre. Elle était compréhensive et même si elle devait avouer qu’elle avait eut un petit coup de cœur pour cet homme pataud ; elle voulait quand même passer une douce soirée en sa compagnie. Peut être qu’ils se reverraient et pourraient partager une nouvelle bière ensemble et peut être qu’il pourrait devenir de bons amis. Quoi qu’il en soit elle le trouvait très touchant.   En général, je … Je préfère rester tranquillement à la maison avec ma petite fille, Octavia. Je … Elle est ce que j'ai de plus précieux, avec Maria, bien entendu. C'est … Elle a joué le rôle de mère sur bien des points, alors qu'elle était jeune je … Ne sais pas ce que je serais devenu sans elle. » Un sourire franc et chaleureux se dessina sur le visage Jackson. Sourire auquel elle répondit sincèrement. Elle passa sa main dans ses cheveux teintés de lumière dorée et prit une nouvelle gorgée du breuvage gentiment offert par Jax.   Pour faire simple, avant de m'installer ici, je … Enfin nous, avons vécu un drame. J'ai perdu ma femme, mes parents et failli perdre ma petite Octavia. Elle n'avait que moi alors je … J'ai toujours fait mon possible pour être là, passer le plus de temps possible avec elle et … Je ne suis jamais trop sorti ce qui explique cela. » Elle l’observa descendre sa bière et fit de même, puis reposa la bouteille vide sur le bar tandis que le barman se ramener avec deux nouvelles bières qu’elle accepta volontiers. De toutes façons elle était partie pour boire une grande partie de la nuit une fois que Teddy, Pietro et Thor seraient venu l’enlever pour sortir danser. Un de leurs rituels pour décompresser après un concert.  Enfin, je suis heureux que la bière te plaise c'est toujours délicat de faire découvrir ce qu'on aime aux inconnus. Mais dites moi, princesse. Et vous alors ? De quelle lointaine contrée venez-vous ? De quel lointain et mystique royaume enchanté vous êtes vous échappée ? Des griffes de quel affreux prince vous-êtes vous échappée ? Je sais me montrer curieux aussi. Allez, raconte moi un peu des choses sur toi j'ai … L'impression que l'on ne parle  que de moi depuis le début c'est … Gênant. » Elle but à nouveau une gorgée de sa bière et lui fit un doux sourire. Que pouvait-elle bien raconter sur sa vie. Bonjour je suis une voleuse qui gagne sa vie en effectuant des missions pour Hydra. Pour être franche leurs intérêts  pour les barjots à pouvoirs ne m’intéresse pas je suis juste accro à l’adrénaline… Nan très peu pour elle. Elle plaça une mèche de ses cheveux derrière son oreille et inspira un grand coup « Je n’ai pas vraiment de belles histoires à raconter sur moi… Pour tout avouer ma vie est plutôt simple si on omets le fait que je suis la meilleure amie du prince de Genosha et que je joue dans un groupe de musique qui marche plutôt bien. Je viens d’ici… De Genosha mais j’ai vécu quelques années en Europe. De superbes années où j’ai fait de merveilleuses rencontres. » dit elle avec un petit rire. Toutefois ses yeux étaient remplis d’étoiles lorsqu’elle repensa à ces douces années « Je suis plutôt douée en sport de combat et en gymnastique… Tu vois je ne mentais pas quand je disais que je pourrais te surprendre avec mes muscles » cette fois elle ria vraiment. «  Ton amie … Maria à l’air d’être une femme bien dans tout les cas ; tu devrais continuer à suivre ses conseils. Je suis désolée pour tout ce qui t’es arrivée et j’espère qu’Octavia et toi avait une vie beaucoup plus douce à présent. Quel âge a-t-elle ? Je suis sûre que c’est une magnifique jeune fille. »

AVENGEDINCHAINS

___

Sweet dreams are made of this
Some of them want to abuse you. Some of them want to be abuse. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Lun 15 Aoû - 23:17




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








Jackson n'était pas un homme que l'on qualifiait avec aisance de doué avec les gens. Il n'était pas vraiment l'homme que ses parents auraient pu espérer qu'il devienne, un homme charismatique, un meneur, diplomate peut-être et admiré pour son verbe plutôt que sa force. Du moins, c'était ce que sa mère voulait. Son père lui, aurait sans conteste admiré l'homme qu'il était devenu. Un grand guerrier, peut-être même un des meilleurs de son ère. Mais, ainsi pourvu face aux mots et aux expression des visages, l'écossais ne fut jamais particulièrement doué pour comprendre les gens, pour lire entre les lignes ou même deviner ce qu'une personne pouvait ressentir. Oh, certes, il avait bien quelques personnes qu'il connaissait si bien que rien ne pouvait lui être caché, mais pour les autres … Ainsi, bien qu'il remarqua l'énigmatique rougeur se dessinant délicatement sur les joues fines de son interlocutrice, il ne prêta que peu attention à sa mine, presque déçue, lorsqu'il parla, encore, de Maria. Cela aurait pu lui mettre la puce à l'oreille, cela aurait pu lui faire espérer de bien belles choses pour la suite, cela aurait même pu lui montrer que, une fois de plus, Maria avait eu raison. Il en aurait peut-être même imaginé que la belle demoiselle face à lui avait un quelconque intérêt pour lui et pourtant, non, Jackson ne vit rien, ne comprit rien, continuant tout simplement à parler. Il ne remarqua pas non plus son regard insistant sur la fin de son histoire comme si … Comme si la jeune Félicia en voulait plus, par curiosité, ou par intérêt. Non, dans sa grande adresse sociale, l'homme continua à parler joyeusement.

C'est alors que vint l'histoire de la jeune blonde, qui disait ne pas avoir grand chose à raconter sur elle, toujours avec son sourire angélique qui semblait si prompt à réchauffer le pauvre petit cœur de son interlocuteur. Elle était née et avait grandi ici à Genosha, s'était grandement lié d'amitié avec le prince de l'île avant de voyager en Europe, quelques années qui l'avaient particulièrement marquées. Lorsqu'elle en parlait, une certaine lueur se fit apercevoir dans ses yeux, une certaine joie, une certaine nostalgie, une certaine tristesse peut-être, celle de ne plus y être, notre homme trouva cela touchant. Il s'en félicita d'ailleurs presque d'avoir su lire ce genre de choses sur son visage. Elle rajouta être plutôt douée pour les arts martiaux et la gymnastique, précisant, en riant qu'elle ne mentait donc pas, plus tôt, ce qui le fit doucement rire à sa tour. « Je … Je suis curieux, quels coins as-tu visité ? Je suppose que tu n'as pas eu l'opportunité d'aller en Écosse, ou en Irlande ? Ce sont des endroits merveilleux, de magnifiques et vertes étendues à perte de vue avec les gens les plus gentils qui m'ont été donnés de rencontrer. Mis à part cela je … Je n'ai pas trop eu l'occasion de voyager pour le plaisir » Prenant un court temps de pause, il repartit de plus belle sur la suite des informations. « Je n'en doutais pas et, la gymnastique est une très bonne chose pour les pratiquants d'arts-martiaux, la souplesse que cela engendre peut-être utile dans de très nombreux arts. D'ailleurs, qu'as-tu pratiqué ? Je … Avec ta morphologie, je … Je te vois bien pratiquer quelque chose de … Fluide, sûrement quelque chose venue d'Asie. L’aïkido peut-être , ou le silat ? Ou alors, venu de plus loin … Le jiu-jutsu brésilien ? Peut-être est-ce une fausse idée que je me fais de toi, mais … Je t'imagines bien maîtriser ce genre de choses, plus défensif qu'offensif. » Un doux sourire se dessina à travers sa barbe, espérant taper juste dan son analyse, pour enfin reprendre. « J'ai moi aussi pratiqué pas mal de choses mais … Je suis plutôt un … Ahem … Un gros bourrin si l'on veut. Ce que j'ai toujours préféré reste la boxe anglaise, mais j'ai pas mal touché au sambo russe ou encore le krav maga. J'ose espérer avoir un jour un aperçu de tes talents. Du moins … Pas dans une situation grave. »

La conversation finit par tourner, une fois de plus, autour de Maria, où la belle blonde conseilla son interlocuteur de continuer à l'écouter, avant de s'excuser pour l'histoire qu'elle venait d'entendre pour enfin parler d'Octavia, la questionner à ce sujet pour enfin supposer qu'elle était belle, ce qui lui afficha sans doutes son plus beau sourire de la soirée. Oui, parler de sa petite fille était toujours un grand bonheur pour lui. Elle était et restera à jamais ce qu'il avait eu de plus beau, sa plus belle réussite et sa plus grande fierté, sans la moindre hésitation. « Tu n'as pas à t'excuser pour tout ça, c'est … C'est du passé désormais, cela me hante encore quelques fois mais, c'est le passé qui forge ce que nous sommes, il n'y a pas de honte à avoir de cela. Et … Oui, ma fille est … Magnifique, peut-être pas autant que toi, ceci dit. » S'arrêtant un bref instant, il regarda Félicia, un petit rire nerveux, tandis que ses joues rougissaient légèrement avant de continuer. « Je … Je pense qu'elle brille surtout par ses yeux, d'une clarté et d'une pureté … Sans égal. Elle tient ça de sa mère, elle … Elle avait les mêmes. A vrai dire, j'ai toujours un peu peur que … Que cette beauté attire des hommes aux mauvaises intentions et puis … Je me souviens ce dont elle est capable. Je me souviens des innombrables heures passées à l'entraîner. Je n'ai que de la pitié pour celui qui essaiera de lui faire du mal, il ne sera plus en état de faire quoi que ce soit par la suite. » Comme pour ponctuer sa phrase, Jackson se mit à rire joyeusement, sans la moindre gène, en imaginant ce genre de scènes. Oui, Octavia avait été bien formé par son père. Elle s'était aussi entraîné de temps en temps avec Maria et avait reçu la formation du SHIELD, ce qui la préparait plus ou moins à toute éventualité. Elle n'avait peut-être pas les capacités de son père, que cela soit martiales ou physiques mais, elle était sans aucun doutes capable de mettre au tapis une grande partie de la population, avant de le massacrer. « Quant à Maria, oui, elle a toujours été de bons conseils, elle a toujours été mon ange gardien et je … » S'arrêtant un bref moment, notre homme fronça les sourcils tout en plissant les yeux vers la musicienne. Il venait de réaliser quelque chose. Quelque chose d'important. « Mais … Je me rends compte que tout ce que j'ai dit peut grandement porter à confusion je … A vrai dire, je n'arriverais pas vraiment à expliquer notre relation, mais il n'y a aucune ambiguïté dans cela, nous sommes juste … Très proches, comme … Comment dire ? Un frère et une sœur peut-être ? Inséparables, contre vents et marais, voilà tout. Non, j'ai déjà quelqu'un pour occuper mes pensées, il n'y a malheureusement pas de place pour Maria dans cette partie de mon esprit, si belle soit-elle. »

Détachant son regard des yeux enivrants de la native de l'île, Jackson se concentra sur sa bouteille, préférant ne pas croiser son regard, le temps qu'il dise ce qu'il avait à dire. Quelque chose de vraiment stupide selon lui, mais, après tout, qui sait ? « Cette personne est … Sans doutes la plus belle femme qu'il m'ait été donné de rencontrer. Elle a un regard capable d'hypnotiser le plus pieux des hommes et, un sourire capable de réchauffer le plus meurtri des cœurs. Elle … Ah. A vrai dire, quand je l'ai vue, je me demandais si elle était n'était-ce qu'humaine. Un ange peut-être, une déesse venue égayer les vies des pauvres humains que nous sommes. Je me pose encore et encore la question. Elle est … Chaleureuse, agréable, gentille, amusante et malicieuse. Nous partageons en plus des passions communes, comment ne pas aimer ? Oh, elle est un peu plus jeune que moi mais, cela importe peu, je dirais. C'est une belle blonde, musicienne dans un groupe sympathique. Comment s'appelle-t-il déjà ? Oh, oui, cela me revient, les Avengers. » Un petit rire gêné se fit entendre, tandis que ses joues ne cessaient de rougir encore et encore, tant et si bien qu'il n'osa même pas la regarder dans les yeux, préférant siroter, comme si de rien n'était, sa bière, s'imaginant les pires scénarios possible après tout ça. Quand je vous disais qu'il n'était pas doué …

Code by Sleepy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jewel
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
Jessica Jones possède une force surhumaine, dont les limites exactes n’ont pas été mesurées mais il lui est possible de soulever une automobile sans effectuer de véritables efforts. Elle dispose également d’une résistance accrue aux dégâts physiques , même si elle ne sait pas avec certitude si elle est ou non invulnérable aux balles. Elle est aussi capable de voler, bien qu’elle n’ait plus utilisé cette capacité depuis plusieurs années, et manque donc sérieusement de pratique.
Raven; Isaak, Spencer, Dylan & Romy
434
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Lun 29 Aoû - 15:36


Charmante musique
Maria & Jackson & Félicia



Je n'étais personne, parmi les Hommes. Je voulais juste exister. Sans cesse en mouvement, je défiais le temps, passais mes jours à chercher qui j'étais vraiment, où soufflait le vent, me laissant porter. Tant de fois, je me suis perdue, dans les jeux inattendus. De la vie, survie. Dans les voies sans aucune issue. Un monde trop convenu. J'ai su, tout le superflu. J'ai goûté à tant de poisons. Sombré dans tant de prisons, Adorées, dorées. Pour embrasser tous les frissons. J'ai frôlé la déraison. Mais…Je laisse ma vie derrière moi. J'avance vers d'autres rêves. Je laisse la bannière et la croix. Je me relève, je me relève Enfin. Une vie de fuite; de course là où le coeur n'a que peu de répit. Pourtant mon souhait n'est-il pas celui là ? Celui de ne plus aimer; de voyager; à travers vents et tempêtes ? Une vie de fugitive; celle que j'aime. La seule qui me fait vibrer de part en part. Pourtant les sentiments sont toujours de la partie; le coeur bats toujours à en rompre ma poitrine. Félicia Hardy n'es-tu pas seulement pour aimer ? Je ne sais pas; je ne veux plus, je n'y survivrai pas.

Sa poitrine se soulève; elle respire à nouveau la belle nymphe aux cheveux d'or. Sourire toujours aux lèvres et yeux rieurs. Les mots de l'homme qui lui fait toujours face bercent ses oreilles fugitives. « Je … Je suis curieux, quels coins as-tu visité ? Je suppose que tu n'as pas eu l'opportunité d'aller en Écosse, ou en Irlande ? Ce sont des endroits merveilleux, de magnifiques et vertes étendues à perte de vue avec les gens les plus gentils qui m'ont été donnés de rencontrer. Mis à part cela je … Je n'ai pas trop eu l'occasion de voyager pour le plaisir » Il prend un court temps de pause,le regard fuyard cherchant ses mots qui revinrent plus vite qu'elle ne l'imaginait. Elle attrape sa bière buvant une gorgée; silencieuse; à l'écoute; tel un petit félin docile. Pourtant elle est loin de l'être; n'oublions pas que notre ange est une voleuse aux griffes acérées.. « Je n'en doutais pas et, la gymnastique est une très bonne chose pour les pratiquants d'arts-martiaux, la souplesse que cela engendre peut-être utile dans de très nombreux arts. D'ailleurs, qu'as-tu pratiqué ? Je … Avec ta morphologie, je … Je te vois bien pratiquer quelque chose de … Fluide, sûrement quelque chose venue d'Asie. L’aïkido peut-être , ou le silat ? Ou alors, venu de plus loin … Le jiu-jutsu brésilien ? Peut-être est-ce une fausse idée que je me fais de toi, mais … Je t'imagines bien maîtriser ce genre de choses, plus défensif qu'offensif. » Un doux sourire se dessine sur les lèvres de notre homme qui semble tout à coup plus à l'aise dans la conversation. La bouche de la jeune femme s'étire en un sourire amusé qui ne lui répond pas de suite. « J'ai moi aussi pratiqué pas mal de choses mais … Je suis plutôt un … Ahem … Un gros bourrin si l'on veut. Ce que j'ai toujours préféré reste la boxe anglaise, mais j'ai pas mal touché au sambo russe ou encore le krav maga. J'ose espérer avoir un jour un aperçu de tes talents. Du moins … Pas dans une situation grave. » son rire s'envole dans le bar. Doux; joueur, captivant. Elle sait jouer de ses charmes et ne doute pas qu'elle fait des ravages à ce moment même; ce n'est pas voulu mais sa fougue habituelle l'emporte. "Mmh je n'aime pas trop le krav maga; les gestes préfaits non merci. J'aime la fluidité du corps. Je fais de la boxe une a deux fois par semaine; et de l'aïkido; oui. Mais ne t'imagine pas que ces sports ne peuvent pas être offensifs. Ils peuvent être redoutables..." dit-elle le regard sérieux; alors qu'elle descend sa bière. Elle s'excuse alors sur l'histoire de Jackson et ce qu'à put endurer la petite Octavia.

« Tu n'as pas à t'excuser pour tout ça, c'est … C'est du passé désormais, cela me hante encore quelques fois mais, c'est le passé qui forge ce que nous sommes, il n'y a pas de honte à avoir de cela. Et … Oui, ma fille est … Magnifique, peut-être pas autant que toi, ceci dit. » Les joues de Jackson rougissent à nouveau tandis qu'un rire nerveux franchit la barrière de ses lèvres. Elle passe sa main dans ses cheveux et détourne la tête alors qu'un sourire s'affiche sur sa bouche rosée « Je … Je pense qu'elle brille surtout par ses yeux, d'une clarté et d'une pureté … Sans égal. Elle tient ça de sa mère, elle … Elle avait les mêmes. A vrai dire, j'ai toujours un peu peur que … Que cette beauté attire des hommes aux mauvaises intentions et puis … Je me souviens ce dont elle est capable. Je me souviens des innombrables heures passées à l'entraîner. Je n'ai que de la pitié pour celui qui essaiera de lui faire du mal, il ne sera plus en état de faire quoi que ce soit par la suite. » Elle rit à nouveau imaginant le garde entrain d'entrainer sa fille à donner des coups aux garçons un peu lourd avec elle. "Mmh je ne doute pas qu'elle saura se défendre; avec un père dans la garde rouge les petits soupirants de ta fille n'ont qu'a bien se tenir !" Elle pose une main amicale sur le bras de Jackson; comme pour le réconforter. La belle jeune femme à l'air d’être entre de bonnes mains et le fait qu'il s'occupe aussi bien de sa petite fille est tout à son honneur.

« Quant à Maria, oui, elle a toujours été de bons conseils, elle a toujours été mon ange gardien et je … » Il s'arrête soudainement le regard réfléchit puis fronce les sourcils tout en plissant les yeux vers la musicienne. Ses yeux s'illuminent alors tandis qu'il reporte son attention vers la blonde qui le regarde avec une pointe d'incompréhension. « Mais … Je me rends compte que tout ce que j'ai dit peut grandement porter à confusion je … A vrai dire, je n'arriverais pas vraiment à expliquer notre relation, mais il n'y a aucune ambiguïté dans cela, nous sommes juste … Très proches, comme … Comment dire ? Un frère et une sœur peut-être ? Inséparables, contre vents et marais, voilà tout. Non, j'ai déjà quelqu'un pour occuper mes pensées, il n'y a malheureusement pas de place pour Maria dans cette partie de mon esprit, si belle soit-elle. » Félicia reste un petit moment statique tandis que sa bouche reste quelques minutes ouverte. Alors quelqu'un occupé donc vraiment les pensées de l'homme.

Détachant son regard des ses yeux d'un bleu profond, Jackson se concentre sur sa bouteille de bière presque vide, elle cherche son regard en vain. Il se tourne soudain vers elle l'air anxieux « Cette personne est … Sans doutes la plus belle femme qu'il m'ait été donné de rencontrer. Elle a un regard capable d'hypnotiser le plus pieux des hommes et, un sourire capable de réchauffer le plus meurtri des cœurs. Elle … Ah. A vrai dire, quand je l'ai vue, je me demandais si elle était n'était-ce qu'humaine. Un ange peut-être, une déesse venue égayer les vies des pauvres humains que nous sommes. Je me pose encore et encore la question. Elle est … Chaleureuse, agréable, gentille, amusante et malicieuse. Nous partageons en plus des passions communes, comment ne pas aimer ? Oh, elle est un peu plus jeune que moi mais, cela importe peu, je dirais. C'est une belle blonde, musicienne dans un groupe sympathique. Comment s'appelle-t-il déjà ? Oh, oui, cela me revient, les Avengers. » La jeune femme regarde Jackson quelques instant ne s'étant pas du tout préparée à cela. Elle n'est pas une femme bien; elle ne se voit pas tel que ce que Jackson vient de décrire... Ou alors il parle de Teddy. Mais Teddy est aussi mauvaise qu'elle; voir plus après tout elles ne sont pas toujours ensembles lors de leurs missions. Mais ... Mais Jackson ne le sait pas ça. Peut etre n'a t-il pas besoin de savoir... Elle secoue la tête afin de se remettre les idées en place. "Jackson..." commence-t-elle le souffle court "Je ne suis sûrement pas aussi parfaite que ce que tu viens de me décrire... Ou alors il y a une autre blonde que je ne connais pas au sein de notre groupe" elle rigole un instant "J'aimerais bien être la jeune femme que tu vois ainsi... Vraiment je ... Si je te fais déjà cette impression lors de notre première rencontre j'en suis touchée... On ne m'a jamais dit d'aussi belles choses" Sa main se pose sur celle de l'homme; alors que derrière elle ses amis commence à mettre l'ambiance. Elle entend la voix de Teddy s'élever en mentionnant son prénom et se met à rougir "Invite moi à diner un de ces soirs; ce sera plus calme et... Je me ferais belle." Sa main quitte celle de Jackson; alors que ses yeux céruléens ne le lâche pas " J'aimerais beaucoup apprendre à te connaitre Jax" dit elle en griffonant son numéro sur une serviette avant de la lui remettre.
AVENGEDINCHAINS

___

Sweet dreams are made of this
Some of them want to abuse you. Some of them want to be abuse. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Mer 7 Sep - 22:38




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








Félicia semblait surprise par ses mots. Elle en avait même le souffle court comme si … Comme si elle ne s'attendait pas à de tels mots. Pourtant, elle était une belle femme. Magnifique. Subjuguante même. Ce qu'il avait dit plus tôt, il le pensait vraiment, elle était assurément la plus belle femme qu'il avait jamais rencontré, bien qu'il ne fallait pas le dire à Maria afin d'éviter tout problèmes, tout au long de sa vie. Sa vie était pourtant particulièrement longue et jonchée de voyages à travers le globe, encore et encore, sans jamais s'arrêter. Était-elle la plus belle femme qu'il avait croisé au cours de ses deux millénaires et quelques d'existence ? Sans aucun doutes. Il était particulièrement difficile de se rappeler d'autant de visages différents, mais, une chose était certain, la blonde qui se tenait face à lui allait marquer à jamais son esprit, ainsi, une femme qui l'aurait ne serait-ce qu'égalée l'aurait sans doutes tout autant marqué et … Non, rien, aucun souvenir de tout ceci. Alors, comment pouvait-elle être surprise de tout cela ? Comment est-ce qu'aucun autre homme n'avait pu lui dire des choses si simples ? Comment pouvait-elle n'être qu'imaginable ? L'homme, surpris, écoutait attentivement la belle parler, se disant touchée, tandis que leur mains se croisaient, ce qui le fit rougir légèrement, désormais bien plus à l'aise en sa présence. Non, décidément, il ne comprenait pas. Se voulant rassurer cette jeune femme du mieux qu'il pouvait, l'écossais posa doucement une main sur la sienne en la caressant avec grande tendresse, tout en affichant son plus beau sourire. « Peut-être n'as-tu jamais croisé les bonnes personnes. Malheureusement, beaucoup de gens ne s'arrêtent qu'au physique et … Tu es exceptionnellement belle, comme je l'ai dit plus tôt. » Il rit un bref instant. « Enfin, ce n'était pas une formule, j'veux dire, j'ai énormément voyagé, j'ai énormément croisés de gens dans ma vie et … Je me souviens pas d'un seul visage qui puisse autant marquer un esprit. Beaucoup pensent que c'est une bénédiction pourtant, dans certains cas, cela peu être un lourd fardeau c'est … » Regardant le plafond d'un air pensif, essayant tant bien que mal de trouver les mots corrects, sa main libre vint gratter sa barbe avant d'avoir l'illumination « J'sais pas, les gens essaient pas forcément d'aller plus loin. J'suis sûr que y'a plein de p'tits cons qui ont essayés de t'draguer sans forcément à savoir qui tu étais. Le plus important c'est ça et ça. » Sur ses mots, son index frappa tour à tour sa tempe et son cœur pour reprendre. « Ce sont les seules choses qui perdurent et qui s'améliorent avec le temps. La beauté est éphémère mais, les yeux et le sourire eux aussi restent, c'est ça le plus important. Alors oui, j'ai peut être essayé de rendre le tout plus joli, je le cache pas. » A nouveau, un petit rire pour ponctuer sa phrase. « Pourtant, tu es agréable, pleine de vie, souriante et ouverte à toutes sortes de discussions. Pourquoi ne pourrais-tu pas être celle que je dépeins ? Honnêtement, je pense pas que quelqu'un avec un tel sourire et un tel regard puisse être foncièrement mauvaise. En tout cas, j'espère pouvoir te couper à nouveau le souffle par de simples mots, c'est encourageant. »

Jackson était heureux, souriant, riant pour pas grand chose, rougissant pour pas grand chose. Depuis combien de temps ne s'était-il pas senti si heureux en dehors de sa famille ? Il ne s'en souvenait guère. Depuis combien de temps n'avait-il pas tenté quoi que ce soit ? Depuis combien de temps n'avait-il pas eu l'impression d'avoir une quelconque chance avec une femme ? Cela aussi il ne s'en souvenait pas vraiment. Était-ce vraiment important ? Pas vraiment. Un cri vint sortir l'écossais de cette courte période d'euphorie, l'autre membre féminin du groupe qui appelait Félicia, ce qui la fit quelques peu rougir. Ils savaient mettre l'ambiance, ça c'était certain, cela le fit doucement rire, une fois de plus, joyeux comme jamais. Puis, comme pour lui faire ses adieux, la belle blonde proposa à son interlocuteur de l'inviter au restaurant, précisant qu'elle voulait apprendre à le connaître, pour enfin lui griffonner son numéro sur une serviette, ce qui lui fit afficher un sourire complètement béat et vraiment idiot. A vrai dire il n'en revenait pas vraiment et resta stupéfait une poignée de secondes avant de prendre le fameux numéro et le plier soigneusement pour le mettre dans sa poche. « C'est mon vœu le plus cher pour le moment. J'essaierai de trouver un resto sympa alors mais … Quelque chose m'intrigue. Te faire belle ? Tu veux dire … Encore plus belle ? Est-ce seulement réalisable ? » Riant un bon coup il se releva, tendant sa main pour l'aider à descendre plus facilement de son haut tabouret avant de lui offrir un doux baiser sur la joue, seule marque d'affection qu'il se permettrait pour le moment. « Cela a été un grand plaisir de te rencontrer mais, tes amis semblent avoir besoin de toi, c'est ta soirée, profite bien et … Je t'appelle bientôt, je ne raterai cette chance pour rien au monde. » Tapotant la main qui était toujours prisonnière dans la sienne en souriant toujours de façon idiote.

La relâchant doucement il la salua d'un geste idiot de la main avant de se retirer à grand regret. Malgré tout, son sourire béat continuait d'orner son visage qui d'habitude pouvait sembler sévère, pour tout homme qui ne le connaissait pas. Du regard notre ami se mit à chercher Maria et il finit par la retrouver au bar, seule, ce qui le fit soupirer. D'un côté, il était heureux qu'aucun homme ne lui mette le grappin dessus, mais d'un autre, il était assez déçu que ses tentatives n'aient guère marchés. Se rapprochant il lui offrit un baiser sur la joue, avant de lui souffler un « Merci » en s'asseyant à ses côtés. « T'es une magicienne, je … Ah … En fait j'ai pas vraiment compris ce qu'il s'est passé, ni comment on a pu en arriver là, mais j'ai eu son numéro et … J'sais pas, j'crois que notre conversation lui a vraiment plu, merci. » Ressortant victorieux la serviette, il s'empressa de noter le numéro dans son portable afin d'éviter tout problème, avant que son attention ne se reporter vers sa précieuse amie. « Par contre, va falloir qu'tu m'donnes un p'tit coup d'main. Elle m'a proposé de l'inviter dans un resto mais … Ah … Tain j'suis nul pour ça quoi. J'sais pas, t'as une suggestion p'tet ? » Se grattant nerveusement le menton, notre homme finit par rajouter, d'un ton plus moqueur. « Et sinon, les beaux yeux avec les mecs au billard, ça a donné quoi ? Pas assez futés pour remarquer qu'ils avaient face à eux une perle c'est ça ? »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Hill
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Aucun pouvoir, mais elle est une excellente combattante à mains nues. C'est une experte dans le maniement des armes à feu et des armes blanches. Elle se débrouille aussi très bien dans le piratage des ordinateurs.
Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
773
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Ven 23 Sep - 14:46

Charmante musique




Avant d’aller rejoindre les tables de billard, Maria s’était assurée que son meilleur ami aille réellement parlé à la jolie guitariste des Avengers. Jackson avait pleines de bonnes intentions et pour la première fois depuis un long moment, il avait vraiment semblé sérieux et vouloir prendre son courage à deux mains pour aller parler à une fille qu’il trouvait jolie. Il était arrivé à plusieurs reprises qu’il s’était dégonflé et qu’il était revenu bredouille et déçu. Chaque fois, il avait reçu un regard réprobateur de la part de la commandante, mais aussi son soutien. Même si elle le taquinait souvent, elle n’insistait jamais. Elle n’était pas très bien placée pour pousser qui que ce soit à se caser, elle-même n’avait pas envie de se mettre en couple. Non seulement, elle était très bien seule et avec Manning, son chat, mais il n’était pas évident de trouver un homme pour elle. Maria était indépendante, forte et pouvait se montrer intimidante, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds et savait se faire obéir. Ça n’en prenait pas plus pour faire peur et faire fuir les hommes. Elle avait aussi un travail qui lui prenait beaucoup de temps et d’énergie et qu’elle faisait passer avant tout. Il y avait donc très peu de place pour un amoureux pour le moment. Elle observa Jackson s’avancer doucement et avec une légère hésitation vers la blonde. Elle était restée là quelques minutes pour vérifier si la jeune femme n’allait pas s’enfuir en courant ou rire de la gueule de son ami. Le garde était séduisant, mais il pouvait se montrer très maladroit quand venait le temps de flirter. Tout semblait bien se dérouler. La guitariste souriait et elle discutait avec Jax. Un sourire satisfait et serein se dessina sur les lèvres de la brune. Elle croisait mentalement les doigts que tout se déroule bien. Jackson le méritait.

Maria gambada jusqu’aux tables et s’empara d’une queue de billard et elle se joint à un groupe qu’elle connaissait bien. Sans surprise, elle leur mit tous la pâté sans faire d’effort. Comme chaque fois, ils râlèrent et l’accusèrent de tricher. Toujours gentiment, bien sûr. Ils la connaissaient tous bien et savaient qu’elle était douée, mais ils adoraient la taquiner et c’était réciproque. Elle adorait les battre haut la main et elle se moquait lorsqu’ils se trouvaient des excuses stupides et banales. Comme si une femme ne pouvait pas être meilleure qu’eux. Mais, ils n’étaient pas méchants et ils payaient la bière. Pendant qu’elle attendait son tour, son regard bleuté se dirigeait toujours machinalement vers le mignon duo. Ils étaient toujours là en train de discuter tranquillement. Ils ne quittaient pas des yeux et la commandante ne voyait aucun agacement du côté de la blondinette. C’était bon signe. Son ami semblait timide, mais il tenait le coup. Ses yeux étaient devenus ronds et ses sourcils s’étaient relevés lorsqu’il avait pris la main de la musicienne. Elle s’était demandée ce qu’il foutait là et que la fille allait prendre peur ou se sentir agacée. Elle se voyait déjà lui dire que c’était risqué de toucher une fille comme ça alors que ça ne faisait que quelques minutes qu’il lui parlait, tout en le consolant. Mais la jeune fille ne semblait pas s’en soucier et elle était restée avec lui. La brune était surprise. Si on type lui avait pris la main comme ça, c’est une gifle qu’il aurait reçu, pas un sourire! À la fin de sa partie, elle demanda si quelqu’un voulait continuer, mais ils refusèrent tous poliment. Les mecs n’aimaient pas être vaincus par une fille. Dès qu’elle était partie vers le bar, elle les avait vus jouer, ce qui l’avait fait éclater de rire.

Assise au bar, elle discutait avec Lewis, le barman, lorsque Jackson se laissa tomber à côté d’elle. Un large sourire mi-curieux, mi-malicieux l’accueillit. "Alors?" Elle s’était redressée, les oreilles grandes ouvertes prête à écouter son ami et sa rencontre céleste. "Haaaaan! Mais, c’est trop bien! Je suis trop heureuse pour toi!" Elle le prit dans ses bras. C’était tellement un grand pas en avant pour lui. Déjà qu’il soit allé lui parler sans se dégonfler était un petit exploit, alors qu’il aille réussi à obtenir un second rendez-vous était parfait! Elle était vraiment heureuse pour lui. Quand tu lui as pris la main, j’ai cru qu’elle allait s’enfuir! Je me suis frappée le front, tu sais! Elle éclata de rire. "Je me préparais déjà à prendre ta défense auprès d’elle. " Elle lui sourit sachant bien qu’il avait eu les choses en mains et qu’il n’avait pas besoin de son aide. "Et ne me remercie pas! C’est toi qui a fait opérer ton charme et qui a tout fait. J’ai juste insisté. Un peu. " Elle le poussa légèrement, taquine. Ils devaient avoir l’air de deux adolescents qui commencent à s’intéresser au sexe opposé et qui viennent d’obtenir un premier rendez-vous. "Huuum. Il y a le Hell’s Kitchen, mais c’est peut-être trop familiale pour un rendez-vous romantique! Oh! Il y a le Firefly. Il y a une bonne ambiance et la nourriture est délicieuse, c’est à Emman. " Elle prit la paille dans son verre de cuba libre et prit une gorgée. "Tu as un costume? Je ne t’ai jamais vu en costume." Elle tentait de réfléchir, mais trouva rien dans sa mémoire. Si elle l’avait vu dans un costume, ça remontait à longtemps. Elle pouffa de rire au dernier commentaire de son ami. "Nooop! Je leur ai montré qui était la meilleure. Ils ont pas aimé ça!" Elle lui fit un clin d’œil. "Il faudrait peut-être que je joue la nunuche qui ne sait pas jouer." Elle rit à nouveau. Elle n’avait jamais pu supporter ce  genre de fille. Elle n’avait jamais pu croire qu’il y avait vraiment des filles aussi stupides. "Alors, vous avez parlez de quoi?" Elle prit à nouveau une gorgée de son cocktail très intéressée par les succès de son Jax.


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Dim 9 Oct - 1:59




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson









C'est avec grande attention, grande curiosité et sûrement une grande dose d'amour que Maria accueillit Jackson, qui, pour une fois était sorti victorieux de son affrontement. Tel un gladiateur que l'on avait envoyé dans l'arène, sans qu'il puisse donner son avis, notre ami avait du affronter un ennemi bien pire qu'un lion, un ours, ou n'importe quel autre guerrier : soi-même. Se retrouver en tête à tête avec son fort intérieur qui tentait tant bien que mal de le dissuader d'une quelconque réussite. La directrice du SHIELD, elle, avait toujours cru en lui, quelle que soit la raison, quel que soit le prétexte, quelle que soit la discipline, elle avait toujours été là, derrière lui à l'encourager et à croire comme personne d'autre ne l'avait fait, si ce n'était Octavia et dont, très peu de personnes le feront sûrement à l'avenir. Une chose était sûre, sans cette femme, le garde rouge n'aurait sûrement pas bien fini. Sa vie n'aurait été qu'un simulacre d'existence, sans réel but si ce n'était que de s'occuper de sa chère fille. Sans elle, il n'aurait reprit goût à la vie, tout simplement. D'ailleurs, après avoir exprimé sa joie verbalement, elle ne se gêna pas pour prendre son ami dans ses bras avec une grande affection. Geste qui fut craint par notre immortel. Pourquoi craindrait-il ce genre de choses ? Tout simplement parce que sa belle et tendre Felicia pouvait apercevoir cet échange et penser encore des choses bien étrange au sujet de ces deux jeunes gens, ce qui serait relativement compréhensible. Cela pourrait sans doutes réduire à néant ses chances avec la jeune blonde mais … Comment ne pas accepter une étreinte de Maria ? Personne ne pourrait se mettre entre eux deux jamais. Si belle pouvaient être ses prétendantes, Jackson ne pourrait jamais s'éloigner de son amie, ne serait-ce qu'un pour, pour leur faire plaisir, jamais.

Rapidement, la brune se moqua presque de son ami héroïque, riant sans la moindre gêne au geste, qu'elle trouvait peu approprié qu'il eut quelques instants plus tôt, lorsqu'il lui attrapa la main, en allant même jusqu'à dire qu'elle était prête à prendre sa défense, ce qui le fit rire doucement, tout en le laissant quelques peu songeur. « J'ai fait ça moi ? Y'a un moment où elle m'a pris la main pour aller jusqu'au bar, mais après j'sais pas. Fin j'sais pas, ça a semblé assez naturel tout ce qu'il s'est passé là-bas, presque instinctif, alors p'tet' qu'à un moment j'ai le cerveau qu'est passé en automatique. Fin voilà. » Rapidement, la belle, en essayant de le pousser de son avant bras et de son épaule, le taquina à nouveau, précisant qu'il ne lui devait rien, elle, n'avait fait qu'insister, ce qui le fit rire. « Ah ! Mon charme ? Quel charme ? J't'ai dit, j'ai pas compris ce qu'il s'est passé là-bas. J'sais même pas comment j'ai vraiment capté son attention. On a parlé, elle est resté, ça lui a plu. J'sais pas. J'comprends rien t'façons. Moi j't'écoute et en général ça s'passe bien. Donc. Jamais. Jamais tu te remets en cause hein. J'veux dire, tu t'rends même pas compte j'crois, le bordel que ça aurait été ma vie si t'avais pas été là pour tout remettre en ordre. Bah v'la, une fois d'plus, tu prouves que sans toi, bah j'foutrais rien d'ma vie quoi. » Un rire léger s'échappa de ses lèvres. Si Félicia avait fini par dire oui, lui proposer le rendez-vous, c'était entièrement grâce à Maria, aucune contestation n'était envisageable.

Suite à la question de l'écossais, la demoiselle réfléchit un petit moment avant de proposer deux. Le Hell's Kitchen, qui était plus familial que romantique, avant de proposer le Firefly, qu'elle considérait comme plus adapté. Puis, songeuse à quelque chose, elle finit par lui demander s'il avait un costume, n'ayant pas le souvenir de l'avoir déjà vu dedans, ce qui le fit ricaner. « Ouais, j'en ai un. De tête, tu as du me voir trois fois dans un costume. La première fois, ça remonte à quand s'est connu, quand on a ... » Jackson prit une profonde inspiration, tandis que son regard s'assombrit, un bref instant. « Quand on a enterré ma femme et mes parents. Ou du moins, ce qu'il en reste, tu étais là, j'en suis presque certain. Fin, j'étais pas en bon état, mais voilà. » Se grattant nerveusement la barbe, essayant de remettre ses idées en place, tout en récupérant progressivement un petit sourire, le grand vainqueur de cette soirée reprit bien plus joyeusement. « La seconde, c'est quand on s'est pointé à un rendez-vous parents-élèves, quand Octavia est entrée au lycée. Je savais tellement pas quoi foutre et j'avais tellement l'apréhension d'en coller une à un prof qui dirait de la merde sur elle que je t'avais demandé de venir. Ah putain, que c'était l'horreur. Et la dernière, quand j'ai été admis dans la Garde. On a eu un p'tit truc à la con pour rendre tout l'bordel officiel. Ils m'avaient fait mettre un costume ces cons. » Qu'il finit en riant sans la moindre gêne. Oui, une chose était certaine, l'immortel n'appréciait pas particulièrement porter ce genre d'accoutrement. Alors oui, pour de rares occasions cela pouvait être bien, cela présentait bien, c'était certain. Mais il était impossible de bouger dans ce genre de trucs et ça, il supportait pas. « Mais j'sais pas, ça fait pas trop le costard pour un premier rendez-vous ? Comme j'sais pas, le Firefly, c'est super ambiance pour demande de mariage et tout non ? J'me dis que c'est peut-être mieux quelque chose d'un peu plus décontracté non ? On a parlé qu'une fois, un p'tit truc sympa et simple, ça me paraît un peu mieux non ? Les trucs comme dans les films, j'voyais ça plus tard quand même. Après, j'suis rouillé, j'te fais confiance moi. »

La suite de la conversation tourna autour du succès de la belle aux tables de billard. Malheureusement, ce n'était pas le succès escompté, même si, au final, Jax était bien heureux de ne pas la voir partir avec n'importe qui. La seule chose qu'il voulait pour elle, c'était le prince charmant et personne d'autre. De fait, une fois de plus, la jeune femme avait ridiculisé quelques hommes dans cette discipline qui semblait les rendre si fier. Elle suggéra même que, pour les prochaines fois, jouer l'imbécile l'aiderait sûrement, ce qui déplut relativement à son interlocuteur. « J'suis pas sûr que ce soit une bonne idée. J'sais pas, ces mecs sont tarés, s'ils se rendent compte que tu jouais l'jeu, ils vont essayer de te cogner. Fin, j'dis pas qu'tu risques quelque chose hein, j'sais que t'es capable de tous les défoncer, même s'ils arrivent à dix. » L'homme rit une fois de plus sans la moindre gêne. Oh, ça, c'était certain, Maria était dangereuse, il s'était même demandé quelques fois s'il était capable de la battre en combat singulier. Ou alors, s'il venait à la battre, ce serait peut-être uniquement dû à son gabarit. Dans tous les cas, il voulait pas le savoir et, en vérité, il ne pourrait jamais le savoir. Même en supposant qu'ils s'entraîneraient, il lui serait tout simplement incapable de se donner à fond avec elle, pétrifié par la peur de lui faire mal, ne serait-ce qu'un peu. « S'juste que, si j'vois un mec essayer de t'cogner, j'me dis que … J'sais pas mais j'pense que j'deviendrait incontrôlable et, j'suis pas sûr qu'ils s'en sortiraient vraiment vivant les p'tits cons. Alors, si on peut éviter hein. » A nouveau, un petit rire. Bien plus gêné cette fois, accompagné d'un regard fuyant et d'un nez qui semblait le démanger. Oui, s'il y avait bien une chose à laquelle on ne devait absolument pas toucher, hormis Octavia, c'était bien sa chère Maria. Chère Maria qui se montra d'ailleurs rapidement encore plus curieuse sur les sujets de conversation qu'ils avaient abordés. « Heu … Les trucs standards je dirais. Nos passions respectives, nos voyages, un peu de son groupe, un peu d'Octavia, un peu de l’Écosse, un peu de la bière. Me tape pas, mais on a un peu parlé de toi. A un moment, j'sais pas, elle pensait que toi et moi, bah … Voilà, j'ai tout bien expliqué. Alors oui, je sais, c'est débile, mais ! Mais t'façons, à u moment ou un autre, faut bien en parler. Puis j'sais pas, à un moment j'me suis laissé emporter, j'crois j'suis parti un peu loin dans les compliments et tout. J'arrivais même pas à la regarder dans les yeux, j'me sentais comme un p'tit con. Et pourtant bah … Voilà, j'ai son numéro avec une promesse de restau. J'vais t'dire, si j'devais l'refaire j'en serais incapable. J'ai absolument rien compris de comment tout ça s'est enchaîné. Reste à espérer qu'elle soit la bonne, pas sûr d'arriver à faire ça avec une autre. » Qu'il ponctua avec un petit rire, tentant tant bien que mal de cacher sa gêne avant de commander un verre de whisky pour lui et la même chose pour son amie. Sacrée soirée quand même.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Hill
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Aucun pouvoir, mais elle est une excellente combattante à mains nues. C'est une experte dans le maniement des armes à feu et des armes blanches. Elle se débrouille aussi très bien dans le piratage des ordinateurs.
Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
773
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Jeu 3 Nov - 21:52

Charmante musique




Maria ne pouvait s’empêcher de sourire et d’être heureuse pour son ami. Jackson avait l’air d’un jeune adolescent qui venait tout juste d’inviter une fille pour la première fois. C’était pratiquement le cas, en fait. Depuis que Maria le connaissait, il n’avait été avec personne. Pas même une amourette. Il avait eu des aventures, mais sans plus. Pourtant, le garde était l’homme idéal. Il avait une belle apparence, il prenait soin de lui, il était attentionné et loyal. C’était un vrai gentleman, un peu maladroit, mais très charmant. Il en avait pas conscience et cela rendait triste la brune qu’il se dénigre de la sorte. S’ils n’avaient pas été aussi proches, il y aurait longtemps que la directrice du Shield aurait succombé au charme de son imposant ami. Ils avaient même fait un pacte, lors d’une bonne soirée arrosée, mais ils avaient été très sérieux. Si les deux étaient encore célibataires dans dix ans, ils se marieraient ensembles. Quand on y pensait, c’était logique. Déjà, il arrivait qu’on les prenne pour un couple tellement ils étaient proches et avaient une belle complicité. Il faut dire que Maria servait de mère pour Octavia depuis l’âge de dix ans. Il n’était pas rare que ce soit elle qui se déplaçait pour les réunions parents/élèves, pour amener la petite à la clinique quand elle était malade et servir de bénévole dans les différentes activités scolaires lorsque Jax était trop occupé. Il était donc facile de faire l’erreur de les croire mariés. Cela amusait la jeune femme, mais c’était vrai que cela pouvait effrayer des possibles conquêtes d’un côté comme de l’autre. La jolie brune en vint à se demander si ce n’était pas un peu à cause d’elle que son meilleur ami était toujours seul. Maria était très tactile et expressive avec lui. Elle le connaissait par cœur et cela pouvait être mal interprété par les autres femmes. Sans s’en rendre compte, peut-être qu’elle mettait un frein aux intérêts des filles parce qu’elle était toujours avec lui. Les épaules de Maria s’affaissèrent légèrement face à cette constatation, mais elle ne le laissa pas voir.  Sans le vouloir, elle avait peut-être empêché Jax de connaître d’autres femmes. Elle s’en voulait et elle se promit mentalement de se montrer moins câline avec lui en public et surtout, s’il devait un jour lui présenter la jolie blonde musicienne. Ça n’allait pas être facile puisque c’était rendu machinal pour Maria de faire des accolades ou de toucher le bras de son ami, mais elle allait faire des efforts. Elle sentait que cette fois-ci, Jackson était confiant qu’il pourrait y avoir une suite avec cette belle fille et que ce ne serait pas qu’une simple aventure.  

Elle accueillit, néanmoins, le gros câlin de son gros nounours avec un éclat de rire. "Jackson O’Connell, tu vas arrêter d’être de mauvaise foi et avouer que tu es quelqu’un de très charmant. "Elle avait levé un doigt accusateur vers lui. "Sinon, je te frappe!" Elle lui sourit et rougit aux compliments qu’il lui fit. C’était vrai qu’elle l’avait beaucoup aidé et elle était très heureuse d’avoir pu le faire. L’arrivée de Jax sur Génosha avait été pénible pour lui. Il venait de perdre sa famille de façon épouvantable, mais il devait rester fort pour sa fille. Maria avait été là dans les moments difficiles et elle ne l’avait jamais abandonné, mais elle ne l’avait pas fait pour recevoir de la gratitude et une redevance infinie de la part du soldat. Elle l’avait fait parce que c’était son devoir et parce qu’elle voulait que Jackson s’en sorte. Ce n’était pas elle qui avait le plus gros du boulot, c’était lui. Il était revenu de loin. Elle l’avait seulement épaulé. Allant contre sa promesse d’il y avait à peine quelques minutes, elle prit la main de son ami dans la sienne et la serra très fort avant de la relâcher aussitôt et de revenir à leur sujet de discussion. "Ah oui. Il t’allait super bien même!" Elle esquiva volontairement d’ajouter quoique ce soit sur les raisons pour lesquelles elle l’avait déjà vu en habit. En effet, elle avait été là à l’enterrement de sa femme, discrète et elle voulait effacer ce souvenir de sa mémoire. Elle ne connaissait pas Jax à ce moment-là, mais elle avait détesté le voir dans cet état. "J’avouuuue oui. Un truc plus décontracté, ça irait mieux. Je ne suis d’aucune aide, en fait!" Elle éclata de rire. Elle se sentait bien nulle, mais elle ne réfléchissait pas convenablement pour le moment. Au moins, Jax semblait avoir déjà une bonne idée de son rendez-vous et il n’avait pas vraiment besoin de l’aide de la brunette en fait. Il manquait un peu de confiance pour ces trucs, alors que Maria était bien loin d’être une experte. "L’important, c’est que tu l’emmènes dans un endroit que tu aimes et qui te ressemble. Et que tu restes toi-même." Oui, c’était le meilleur conseil qu’elle pouvait lui donner.

Comme chaque fois qu’ils discutaient, ils sautaient d’un sujet à l’autre. Ils avaient toujours quelque chose à se dire et ce, même s’ils se parlaient tous les jours. "Ne t’inquiète pas pour moi! J’ai d’autres tour dans mon sac!" Dit-elle en riant tout en posant ses lèvres sur son verre. Elle savait se battre s’était indéniable, mais elle avait aussi d’autres atouts pour amadouer les hommes. "Et puis, un chevalier serait venu à ma rescousse, non?" Elle lui fit un clin d’œil, touchée par ses paroles. Jax lui était complètement dévouée et s’était rassurant de savoir qu’il serait toujours là pour elle, malgré tout. Elle savait qu’elle ne serait jamais seule, même s’il devait être avec quelqu’un. "Oh Jaaaaaax, faut pas parler d’une autre femme quand t’en rencontres une pour la première fois !" Elle avait envoyé sa tête vers l’arrière d’exaspération, mais elle riait en imaginant la tête de la blonde qui avait dû être ennuyée. "Si elle n’est pas partie après ça, c’est qu’elle est vraiment bien! Je suis vraiment contente pour toi, Jackson. Il y a longtemps que je ne t’ai pas vu comme ça. " Elle posa une main douce sur l’épaule de son ami avant de se rappeler de sa promesse. Elle se leva d’un bond de son tabouret et cala les dernières gorgées de son verre. "J’ai trop faim! On va manger un truc?"

Spoiler:
 


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Charmante musique - Maria & Felicia   Dim 20 Nov - 4:15




"Charmante musique"


Maria & Félicia & Jackson








[justify]Qu'est-ce qu'il aurait bien foutu de sa vie s'il n'avait pas rencontré Maria. Voilà une question que notre cher ami écossais se posait régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement. A chaque fois qu'il voyait, ou revoyait quelque chose de sa vie qu'il avait battit, il se demandait s'il aurait pu le faire sans elle. A chaque fois qu'il croisait le regard de sa chère fille, il ne pouvait s'empêcher de se dire à quel point il aurait été un père misérable sans sa présence. Sans son soutien, sans son amour, sans sa patience ni même sa gentillesse, Jax n'aurait été qu'une épave. Qui d'autre aurait pu prendre soin de lui ? Qui d'autre aurait pu l'aider à se relever afin de devenir l'homme qu'il était ? Le père qu'il était, le soldat qu'il était. Il n'avait pas que des qualités, il en était conscient, mais celles-ci, il les devait en grande partie à sa grande amie de toujours, qui, potentiellement, pourrait devenir son épouse, si la chance continuait à lui tourner le dos, encore et encore. Celle-ci s'était toujours montré particulièrement tactile et câline avec son ami, ce qui avait fait pas mal parlé par le passé. Nombreux étaient ceux à les croire en couple, mais notre ami n'y avait jamais vraiment fait attention. Peut-être aussi était-ce aussi une des raisons pour laquelle il n'avait jamais trouvé grand monde avec qui se mettre, mais, existait-il plus important que Maria ? A part Octavia j'entends. A ses yeux, non. Rien d'autre ne pouvait l'être. Ainsi, tout naturellement, il fut des plus heureux lorsque sa charmante amie l'accueillit avec un grand câlin, qu'il apprécia grandement avant de s'asseoir face à elle, pour enfin se faire sermonner sur sa prétendue mauvaise foie, tout en le menaçant de coups, ce qui le fit doucement rire taquin. « Vu que j'ai pas trop envie de te voir te briser une phalange, je vais rien trop dire, mais … J'sais pas, si y'a que toi qui m'le dit, c'est qu'y'a un truc non ? Mais bon, j'dirais rien, j'me tais, promis. » Qu'il finit en riant, toujours moqueur. Oh, il ne doutait pas de ses talents pour cogner, il l'avait déjà vu à l'action et, comme dit avec Félicia, il n'était pas vraiment sûr de remporter un duel, alors oui, si elle venait à lui en coller une, il la sentirait sûrement passer, mais, ils n'auraient sans doutes pas la moindre raison de se battre un jour.

Par la suite, les conversations s'enchaînèrent rapidement, passant du coq à l'âne sans le moindre problème, un peu trop habitué de discuter de tout et de rien ensemble, sans nul doutes que si un néophyte venait à écouter leur conversation, ce dernier aurait l'esprit qui s'embrouillerait de bien des façons, encore plus si le verre que ce dernier aurait tenu n'était pas son premier. Pendant qu'ils parlaient de restaurant, d'habits et autre, Maria eut une phrase qui ne plut pas vraiment à Jax, malgré le rire qui suivit celle-ci. Il était question de son utilité, inexistante selon elle. C'est ainsi que notre homme attrapa son poignet pour le serrer, sans pour autant lui faire mal. « Ne redis jamais ce genre de chose, s'il te plaît. Mon petit cœur va pas supporter, ou quelque chose comme ça. » Finissant avec un sourire doux, son cœur s'était tout de même un peu emballé. Il avait beaucoup de mal à supporter le fait que quiconque puisse dire du mal de Maria, même si c'était Maria qui en disait du mal. Son conseil suivant fut plein de bon sens et, selon elle, il fallait simplement l'amener dans un endroit qui lui plaisait et de, tout simplement être soi-même, ce que notre ami valida d'un sourire et d'un signe de la tête. La suite de la conversation le fit bien rire, les tours présent dans son sac, il les connaissait, il les avait déjà vu et préférait ne pas trop les voir de trop près. Elle était une excellente combattante et, penser à ce pauvre mec qui essaierait un jour de vouloir la forcer à faire quoi que ce soit, ne pouvait que faire rire l'écossais. La suite, le fit encore plus rire. Lui ? Un chevalier ? Absolument pas. Oh, il l'avait été, dans de nombreuses vies par le passé, mais il n'en savait rien. « Moi ? Un chevalier ? Ahaha … T'sais moi, les codes, l'honneur tout ça hein … Pas grand chose à foutre. Non, plus un vikings ouais, non … Un picte ouais, un picte, ça a l'air pas trop mal. Pas de réflexion, toute dans l'instinct et la violence. Ça m'ressemble plus déjà. Mais ouais, si quelqu'un te touche … J'sais pas trop dans quel état il sera le mec, fin, s'il y a toujours un truc qui ressemble à un mec à la fin. » Il eut même un petit rire, tout heureux de ce qu'il venait de trouver. Oui, personne ne touchait à Maria, Jax n'était pas une personne particulièrement calme et patiente, mais là, il aurait pu devenir particulièrement violent, passer en mode automatique et les dégâts auraient été importants.

Bientôt, une autre remontrance arriva, bien plus exaspérée que précédemment. Il était question du fait qu'il avait parlé d'elle à la belle blonde, qu'il ne fallait pas faire ça, jamais. Ceci dit, de son point de vue, si Félicia n'était pas parti, au final, c'est qu'elle était vraiment bien, elle se dit même heureuse de le voir dans cet état, ce qui lui fit sourire. Se rapprochant doucement, il lui glissa une main sur la joue avec tendresse en la regardant dans les yeux. « Comprends bien une chose. Peu importe la femme sur qui je peux tomber. A quel point elle peut être belle, enfin, si elle arrive à être plus belle que toi j'entends hein. » Un petit rire amusé vint ponctuer sa phrase, sans la moindre gêne. C'était une très belle femme, elle le savait, il lui avait déjà dit plusieurs fois d'ailleurs. « A quel point elle pourrait être parfaite, intelligente, riche, bien pour Octavia ou pour moi, ou je sais pas quoi encore. Si elle accepte pas que tu sois dans ma vie, j'essaierai même pas. Maintenant que t'es là, je peux pas vivre sans que tu sois à mes côtés. Alors, autant que ce soit clair dès le début non ? Puis bon, j'sais pas, si un jour j'me marie. Fin, dans moins de dix ans du coup hein, bah, si j'me marie, tu crois que ça sera qui mon témoin ? » Il n'y avait aucune négociation possible à ce sujet, Maria était la personne avec qui il était le plus proche, tout simplement. S'il l'avait connue avant, elle aurait été la marraine d'Octavia, malheureusement ce ne fut pas le cas, restait alors le témoin de mariage, il n'accepterait personne d'autre. Une fois leurs derniers mots échangés, la commandante du SHIELD se leva d'un bond, termina son verre avant de proposer à son grand ami d'aller manger un truc. Souriant, l'écossais se releva doucement en acquiesçant d'un mouvement de tête. « Moi ça m'va, j'ai toujours plus ou moins faim t'façons. J't'invite, on va où tu veux. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
 
Charmante musique - Maria & Felicia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le marchombre et la musique
» Musique seule
» La musique qui a marquer votre jeunesse
» [Musique]La musique qui met de bonne humeur =)
» [SOFT] BTUNES : Lecteur musique clone de l'iTouch [Gratuit/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: