Partagez | 
 

 I was born to tell you I love you + SPENCEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
588
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Sam 25 Juin - 22:56

Spencer ∞ Casey




«I was born to tell you I love you
And I am torn to do what I have to, to make you mine
Stay with me tonight »




Le mouvement est régulier, instinctif, le doigt répète encore et encore la même chose, tandis que les images de la télévision grésillent à tout va. Les yeux de la jeune fille fixent l’écran sans aucune expression et un soupir passe la barrière de ses lèvres. Elle s’ennuie, indéniablement elle s’ennuie. Pourtant c’est le week end elle devrait être entrain de faire des trucs cools, genre sortir avec des amis, regarder un bon film, faire la fête avec la bande mais non. Voilà maintenant trois weekend qu’elle esquive ses amis prétextant avoir une tonne de devoirs. Des conneries elle est en étude d’art c’est pas les devoirs qui la submergent mais apparemment c’est assez crédible pour Maxou, il n’est pas du genre à chercher le pourquoi du comment et puis … Ça lui laisse du temps pour faire des mamours à Norah donc ça ne le dérange pas plus que ça. La jeune femme roule sur le côté et pousse un gémissement, une complainte. Elle attrape un carnet et commence à griffonner des trucs inconsciemment; des croquis grossiers. Des yeux, des bouches, des petits bonhommes, rien de bien fou. Un bruit la tire de sa rêverie, un boum boum contre son mur, elle fronce les sourcils et attrape un coussin pour l’écraser contre ses oreilles. Elle avait complètement oublié que Norah venait passer la nuit chez eux et bien qu’elle aime énormément son frère et sa meilleure amie il était connu que leur relation était … Enfin vous voyez, ils étaient pas discret. Elle poussa un petit cri d’énervement et se releva un instant en fixant sa chambre; il valait mieux sortir, c’est ce qu’elle faisait toujours dans ces cas là, elle allait voir Ethan pour un ciné surprise ou Casey. Casey… Voilà quelques semaines que leur relation était bizarre et même si elle avait réussi à un peu l’éviter, elle le croisait quand même souvent. C’était comme ça depuis leur fameuse conversation… Celle où il lui avait dit que le baiser qu’ils avaient échangés tout les deux était … Etait une erreur. Elle était entrée dans une colère noire et lui avait dit de partir, puis avait fini par errer dans les rues d’Hammer Bay toute la nuit avant de s’écrouler à l’institut. La pire nuit de sa vie assurément, mais elle ne concevait pas de continuer ainsi et si Casey ne partageait pas ses sentiments alors elle devrait prendre sur elle. C’est ce qu’elle fit.


La brunette se décida à bouger de son lit et éteignit la télévision. Elle se dirigea alors vers sa penderie pour attraper une petite jupe noire serrée et un haut bien coloré. Elle enfila le tout et se regarda un instant dans le miroir, elle brossa ses cheveux et laissa ses boucles wavy faire le reste. La petite jeune femme mit une touche de mascara et du gloss puis enfila ses petites sandales. Un style simple, pas trop recherché, frais bref quelque chose de parfait pour une sortie entre amis. Elle se dirigea vers sa fenêtre afin de regarder si il y avait de la lumière dans la chambre de Casey. Elle eut du bol et remarqua que sa lampe de chevet était allumé, elle pria juste pour que son ami ne soit pas lui aussi en charmante compagnie. La belle descendit les escaliers quatre à quatre et attrapa son petit sac à dos au passage. La brise du début de soirée vint caresser son visage lorsqu’elle franchit le seuil de la porte qu’elle referma délicatement histoire de ne pas déranger les tourtereaux bien qu’elle était persuadée qu’ils ne l’avaient pas entendu. La belle fit quelques pas et arriva devant la porte de la maison de Casey. Elle leva la main pour toquer à celle-ci mais réfreina son mouvement, non elle n’allait pas déranger les Hennessy si tard. Elle se dirigea donc vers la fenêtre de la chambre de Casey et attrapa quelques cailloux. Elle sourit en repensant à la première fois où elle avait fait ça; le moment où leur si belle amitié avait commencé. D’un geste de la main elle envoya valser les petits cailloux contre la fenêtre de Casey et elle eut l’impression que le moment entre le claquement des cailloux et le moment où Casey sortie sa tête par la fenêtre fut une éternité. Elle posa donc son regard sur Casey et son coeur loupa un battement, elle se mit une claque mentale, elle ne devait plus avoir ce genre de pensée. Elle agita la main et sourit à son meilleur ami “Hey Cas'! ça faisait longtemps…” elle marqua une petite pause se disant qu’elle avait sûrement l’air idiote de revenir ainsi. Elle serra donc ses petits poings afin de se donner du courage “ Mmh y a Norah et Max à la maison et tu sais comment ils sont … J’me disais qu’on pouvait se faire une balade à la plage comme avant… Enfin c'est si tu veux hein, mais ce serait sympa et puis on pourrait en profiter pour manger une glace ou faire un petit feu sur la plage” ajouta-t-elle avec un petit sourire dont elle avait le secret.



couleur =pink

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
765
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Mar 12 Juil - 17:13

I was born to tell you I love you




Depuis les événements de la fête foraine, Casey se sentait bizarre. Il n’arrivait pas à comprendre ce qui avait bien pu se passer. Cas avait beau retourner la scène dans sa tête, il n’y avait absolument rien de logique. Tout était allé si vite. Tout s’était passé comme dans les rêves qui l’empêchaient de dormir toutes les nuits. Le feu sortant de ses paumes, mais qui ne le brûle pas. Le feu qu’il peut toucher et manipuler à sa guise sans ressentir la moindre chaleur parce que tout son corps est brûlant. Max et lui en étaient venus à la conclusion qu’il y avait eu une explosion dans les laboratoires d’Oscorp et qu’un gaz inconnu s’était évaporé dans l’air et avait mis toutes les mêmes hallucinations dans la tête des gens. Ce qui était tout à fait plausible et comme les médias et les autorités n’en avaient pas parlé, c’était la seule explication possible. Puis, les jours avaient passés et la population avait tranquillement oublié. Le phénomène continuait de tournoyer  dans la tête de l’adolescent, mais il n’occupait plus toutes ses pensées comparativement aux journées qui avaient suivies les événements.

Ce soir-là, Casey était seul. Max avait prévu une soirée avec Norah. Tommy était parti pour le week-end. Emily était sortie avec ses amies. Teddy avait d’autres choses à faire que trainer avec son petit frère. Et Spencer, il ne savait pas ce qu’elle faisait. Depuis leur dispute, les choses avaient considérablement changé entre eux. Il lui avait dit des choses qu’il avait immédiatement regrettées. Et il avait été trop orgueilleux pour les rectifiées. Ils s’étaient revus –quatuor oblige- par la suite et ils avaient mis leur différend de côté après l’attentat du centre commercial se disant que toute cette histoire était futile comparée à ce qu’il leur arrivait, mais on ne pouvait pas réellement passer l’éponge sur ce qui avait été dit. Ils étaient toujours loin de la relation de confiance qu’ils avaient réussi à bâtir ensembles. Casey n’osait plus la taquiner, lui faire des commentaires ou la regarder dans les yeux. Il se contentait des formules d’usages. Il ne donnait plus son opinion sur ce qu’elle pouvait raconter au groupe. Il était conscient qu’il l’avait blessé et il ne voulait pas faire ou dire de bêtise qui agrandirait le trou qui s’était formé entre eux. Il aurait pu prendre son courage et aller s’excuser auprès d’elle. Ils auraient pu discuter doucement et se dirent les vraies affaires. Mais il ne se croyait pas prêt à lui confier réellement ce qu’il avait sur le cœur. Ce petit froid entre eux avait fait mal au garçon, plus qu’il ne l’aurait pensé. Cela lui avait aussi ouvert les yeux. Spencer était plus qu’une simple amie. Il ne savait pas quoi exactement, mais ses sentiments n’avaient rien à voir avec ceux qu’il pouvait éprouver pour Norah. Ils étaient beaucoup plus forts. Mais, il ne pouvait pas lui dire et il avait plutôt opté pour l’immaturité. Il avait décidé de laisser les choses aller. Croyant que le  temps allait balayer ses frasques et son manque de confiance.

Il était en train de dégommer du zombie sur sa vieille et petite télévision cathodique lorsqu’il entendit plusieurs petits coups portés à sa fenêtre. Il tourna la tête, mais il n’y avait rien à l’extérieur. Habituellement, l’un des jumeaux se trouvait de l’autre côté de la vitre. Max avec son sourire de con, parfois son visage directement collé sur le verre et Spencer avec son petit sourire timide. Il mit son jeu sur pause et se leva de son lit. Il se dirigea vers la fenêtre et regarda vers le bas. Ses sourcils se relevèrent, surpris. Il ne s’était pas du tout attendu à voir son amie là. Surtout à cette heure plutôt tardive. Il ouvrit la fenêtre et sortit la tête. "Hé." La salua-t-il en retour, toujours un peu stupéfié qu’elle soit sous sa fenêtre. Mais il était aussi très heureux. Même soulagé. Un des deux avait décidé de faire les premiers pas. Ça aurait dû être lui. Il pouffa légèrement lorsqu’elle mentionna Max et Norah qui n’étaient pas très discrets. En effet, lorsque les deux tourtereaux  étaient dans leur bulle, ils ne se souciaient pas de s’ils faisaient trop de bruit. La petite brune lui proposa ensuite d’aller faire une petite balade à la plage et d’aller prendre une glace. À cette mention, le cœur du jeune Hennessy se serra. La dernière fois qu’ils avaient fait une telle activité, ils avaient dérapé.  Mais elle lui adressa ce petit sourire mi-malicileux, mi-timide qui le faisait craquer et qui faisait en sorte qu’il ne pouvait rien lui refuser. "Attends. Je descends. " Il referma la fenêtre et éteignit la télévision. Il attrapa un chandail à capuchon, ses cigarettes et enfila ses converses. Il descendit les marches pour ne pas réveiller ses parents et passa la porte. Il s’avança vers Spencer, légèrement mal à l’aise. Priant mentalement que ce malaise disparaisse. "Hé." Répêta-t-il une fois près d’elle. Il passa son chandail par-dessus sa tête, laissant le capuchon. "Ça va?" Il avait l’impression qu’ils avaient énormément de trucs à rattraper, alors que leur mésentente durait depuis un peu plus de trois semaines et qu’il avait toujours été en contact avec elle pendant ce temps. Mais, que tous deux sans drame ou explosion, c’était la première fois.


made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
588
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Sam 16 Juil - 22:44

Spencer ∞ Casey




«I was born to tell you I love you
And I am torn to do what I have to, to make you mine
Stay with me tonight »




Vide. Elle se sentait complètement vide ces derniers temps. Elle n’avait plus goût à rien, que ce soit à sortir, à faire la fête, à dessiner, à étudier, plus rien arrivait à la faire se sentir vivante. Elle avait perdue cette étincelle qui luisait dans ses yeux, malicieuse, joueuse, elle n’était plus rien de cela. Trop de choses étaient arrivé à Genosha, de telles épreuves qu’elle avait eut du mal à encaisser.  D’ailleurs elle ne savait pas comment les gérer ces épreuves, ces malheurs qui s’étaient abattu sur elle come une pluie incontrôlable. Elle avait se sentiment effroyable de ne rien pouvoir y faire et que les fondations sur lesquels elle avait fondée sa vie entière n’était plus qu’un tas de ruines à présent. Une scène chaotique  qu’elle ne pouvait qu’à présent observer. Un soupir passa la barrière de ses lèvres. Un homme dont elle ne se rappelait plus le nom avait dit un jour «  que des malheurs naissait le bonheur » et  « que des larmes pouvait naitre un sourire » alors la jolie brunette espérait à présent de tout son cœur que ces adages était vrais. Tout avait commencé le soir où elle s’était disputée avec Casey; pour une histoire absurde  mais qui l’avait mit dans une telle rage que son flot de paroles l’avait conduite à parler de ce baiser. De leur baiser bien trop vite oublié et pour cause elle aurait du elle aussi oublier le doux contact des lèvres du jeune homme contre les siennes. Au moins ça lui aurait épargné de courber l’échine en cette douce soirée afin de retrouver un bref contact avec lui. Un contact ; elle en avait retrouvé un lors de l’attaque au centre commerciale, souvenir douloureux dont elle gardait encore de lourdes séquelles et un long séjour à l’hôpital d’Hammer Bay. Elle aurait put s’en sortir indemne en restant dans les bras de Casey mais le destin avait voulu qu’elle souffre encore un peu plus. Elle avait donc était lourdement blessé et avait passé deux jours entier dans le coma du à un éboulement de rochers sur sa tête. Elle devait encore aller à l’hôpital chaque semaine (ce qui lui permettait de sécher les cours de mathématiques dont elle avait horreur) passer des scanners et d’autres examens pour voir si tout était en ordre. Elle avait quand même eut un énorme coup qui avait causé des complications tels que des pertes de mémoires la première semaine, c’était donc à surveiller. Comme si cela ne suffisait pas lorsqu’elle avait décidée de sortir avec le quatuor à la fête foraine il s’était passé des choses étranges et elle avait fini brulée par Casey. Elle regarda sa main durant une seconde afin d’en observer les petites tâches rouges qui parcourait sa paume. Le médecin avait dit que ça partirait avec le temps ; elle l’espérait car pour une artiste c’était la pire chose possible. Alors elle exécutait à la lettre les conseils de son médecin et de Ethan qui passait régulièrement la voir.

Elle laissa tomber sa main le long de son corps et envoya quelques cailloux valser sur la fenêtre de celui qui était son meilleur ami. Les secondes lui avait semblait interminables avant que la bouille de Casey passe la fenêtre. "Hé." Elle détecta chez son ami la surprise de la voir sous sa fenêtre mais aussi du soulagement ce qui lui remit du baume au cœur. Alors ne sachant pas trop comment réagir elle décida de lui parler de Max et Norah et de leur habituelle discrétion ; du fait qu’elle voulait aller se balader et elle espérait que cela suffirait à lui donner envie de la rejoindre. Il pouffa légèrement à la mention de Max et Norah, après tout il savait à quel point ils pouvaient être dans leur monde. Pour mettre toutes les chances de son côté elle lui adressa ce sourire dont elle seule avait le secret et papillonna des yeux. "Attends. Je descends" un sourire élargit d’autant plus ses lèvres rosées et alors qu’il fermait la fenêtre elle sautilla sur place. Quand il passa la barrière de la porte elle s’approcha de lui avec son petit sac à dos multicolore et se plaça devant lui. "Hé." dit-il une fois de plus en arrivant lui aussi à sa hauteur. Elle l’observa passer son chandail par-dessus sa tête, tout en laissant le capuchon. "Ça va?" elle pencha doucement la tête laissant ses cheveux dégringoler comme une cascade ondulée le long de son épaule. Voilà bien longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouver seuls. Vraiment seuls ; comme avant. Normalement elle lui aurait sauté dans les bras et ils auraient tout les deux rient aux éclats mais elle avait peur qu’à présent ses gestes soit déplacés. « Ca va … Du moins ça va mieux, j’aurais bientôt plus besoin d’aller à l’hôpital. Dommage j’aimais bien avoir une excuse pour manquer les cours de Maths » dit elle sur le ton de la plaisanterie. Elle laissa échapper un petit rire cristallin mais se reprit bien vite. « J’ai des bières dans mon sac à dos aussi histoires qu’on passe une bonne soirée… Oh et des marshmallows aussi ! Enfin je pense qu’ils en ont pour un moment les deux tourtereaux et franchement j’ai pas envie d’être là pour tout entendre ! Mmh tu préfères qu’on marche ou qu’on prenne ma voiture ? Okey c’est pas la Maxmobile mais franchement elle est cool et si tu ouvres les fenêtres je te laisserais fumer » dit-elle en relevant son regard doux vers lui. Casey lui manquait, terriblement et elle priait pour que cette soirée soit parfaite pour eux.


couleur =pink

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
765
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Dim 31 Juil - 21:12

I was born to tell you I love you




En entendant Spencer parler de son séjour à l’hôpital, Casey eu un pincement au cœur. Même si on lui répétait sans cesse que ce n’était pas de sa faute, il croyait le contraire. Il aurait dû rester avec elle et la protéger comme il l’avait pendant tout le temps où ils avaient erré dans le noir au travers des débris et des victimes. Pendant tout ce temps, il en avait fait sa priorité. Il avait encaissé les éboulements et les chutes pour elle, puis trop heureux et soulagé d’entendre la voix du chef de la police et d’apercevoir son meilleur ami, il était parti à la course vers la sortie. Pendant une fraction de seconde son regard avec dévié de la jeune fille et c’est à ce moment-là qu’elle avait reçu un violent coup à la tête la laissant dans le coma pendant deux jours. Alors que lui s’en était sorti avec une grosse entorse à la cheville droite, elle, elle ressentait les effets d’une violente commotion cérébrale. Peut-être que s’il était resté près d’elle n’aurait rien changé et même qu’il aurait lui aussi perdu connaissance, mais au moins il ne l’aurait pas laissé tomber. Il avait failli à sa propre mission. Alors, oui il s’en voulait. Chaque jour, il était venu la voir avec Max. Il lui avait apporté des fleurs. Le soulagement qu’il avait ressenti lorsqu’elle avait ouvert les yeux avait été énorme. Encore plus lorsqu’elle avait reconnue toutes les personnes se trouvant dans la pièce. Elle avait eu des petites pertes de mémoire, mais rien de significatif. Puis, alors qu’ils tentaient tant bien que mal de mettre l’attentat du centre commercial derrière eux, les événements de la fête foraine étaient arrivés. Casey avait vu sa sœur ainée, Teddy, à l’article de la mort. L’image avait été trop réelle. Il avait ressenti le froid émanant de la chambre d’hôpital dans laquelle sa sœur vivait ses dernières heures chauve, pâle et faible. Il avait senti l’odeur des antiseptiques chatouiller ses narines. C’était la première fois qu’il faisait un rêve qui semblait s’être déjà déroulé. Pour une obscure raison, son corps avait réagi d’une forte façon. De la chaleur avait émané de tout son corps jusqu’à ce qu’il touche à la cendre de sa cigarette, là il avait pris feu, brûlant Spencer qui s’inquiétait pour lui au passage. Il ne savait pas ce qui s’était passé. Personne ne savait. Personne ne pouvait expliquer les différents pouvoirs dignes d’ouvrage de science-fiction. Les gens préféraient l’ignorer et faire comme si rien ne s’était passé.  Casey évitait toujours de regarder la main de Spence qui avait été touché par ses flammes. Il avait l’impression que la brunette avait vraiment la poisse lorsqu’elle se trouvait près de lui et c’est en parti pour cela que Casey restait distant avec elle. La dispute sur leur baiser résonnant toujours dans sa tête. C’était mieux pour les deux de prendre une pause.

Pourtant ce soir-là, Casey n’avait pas pu refuser de se joindre à elle pour une promenade. Tout simplement parce que Spencer lui manquait.  Il s’ennuyait de son rire, de sa voix, de son sourire, de sa façon de s’exprimer et de s’exclamer ou de jouer avec ses cheveux. Il ‘avait vu pratiquement tous les jours, mais elle agissait toujours différemment lorsqu’ils se retrouvaient seuls. Cette Spencer-là, lui manquait. Sa Spencer. Celle qui lui était réservée. Plus sérieuse, plus timide, plus sensible, plus franche mais toujours aussi expressive et souriante.  Ce sourire qui l’avait fait flancher. Ce sourire qui causerait sa perte.

"Tu sais que tu peux toujours me demander pour les maths. Je me débrouille pas mal. " Il l’avait regardé et lui avait offert un sourire coincé. Il n’aimait pas trop se vanter de ce côté qui aimait les calculs et la logique. Il préférait largement plus qu’on remarque ses aptitudes sportives, mais il aimait bien aider aussi. "Mais, c’est une bonne nouvelle. Il y en a marre des hôpitaux en ce moment. " Max et lui étaient des abonnés des cliniques et des hôpitaux à cause de leurs idées débiles et c’était rendu normal pour eux de s’y rendre. Mais, voir Spencer devoir s’y rendre toutes les semaines avait fait réaliser à Casey que c’était loin d’être un jeu. Mais, c’était fini. Elle était tirée d’affaires. Il pouffa à la mention des bières et des guimauves. "T’as pensé à tout." Ouais, il n’allait pas dire non à une petite bière ce soir-là et connaissant les deux amoureux, ils en avaient pour toute la nuit. Ils étaient pires que des lapins lorsqu’ils savaient qu’ils avaient le champ libre. La pauvre Spencer, ils ne pensaient jamais à elle dans ces moments-là. Casey fouilla dans sa poche et sortit sa boîte de cigarette. Il en prit une qu’il fourra dans sa bouche au même moment où son amie lui demanda s’il voulait y aller à pieds ou prendre sa voiture. Il porta son briquet au bout de la cigarette et hésita quelques secondes, le souvenir de la fête foraine s’infiltrant en lui. Il prit une bonne respiration et l’alluma. Il prit une taffe avant de souffler la fumée. "Merci...Mais ne le prend pas mal, mais tu conduis comme un pied. " Il éclata de rire en se déplaçant légèrement plus loin de la fille sachant qu’elle n’apprécierait pas sa remarque et qu’elle voudrait se venger. "Et puis, il fait beau. On devrait marcher…."


made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
588
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Lun 15 Aoû - 22:31

Spencer ∞ Casey




«I was born to tell you I love you
And I am torn to do what I have to, to make you mine
Stay with me tonight »




Les astres veillent sur elle, l’aiment et la jalousent tout à la fois. Cette femme a dans le cœur la promesse des étoiles. Culte de sa beauté. C’est un hymne, une joie incommensurable en l’honneur de la muse. Mais pas ce soir hélas; alors que le soleil descends lentement vers l'horizon, la douce Spencer a le regard braqué vers tout autre chose. Pourtant dans le ciel de l'île de Genosha règne un magnifique camaïeu de couleurs plus splendide les unes que les autres. Du bleu, du jaune, du rouge, de l'orange ou encore du violet. Une prodige en art tel qu'elle l'est aurait put vous citer avec exactitude chacune des nuances de couleurs qui se trouvaient sur cette peinture que l'horizon lui offre. Mais ce soir c'est son cœur qui balance et qui l'emporte dans une mélodie des plus stimulante. Son regard passe sur le visage du beau Casey tandis qu'un sourire se dessine sur ses lèvres rosées. Ce visage qui lui avait tant manqué, ce visage qu'elle avait tant convoité. Elle en avait vécu des choses pour une jeune fille de son âge et pourtant l'insouciance l'avait toujours porté là où elle devait être; mais voilà que depuis quelques semaines elle avait perdu cette flamme qui traversait son regard. Depuis sa douloureuse discussion avec Casey; depuis l'attentat au centre commerciale de Genosha. Elle ne se souvenait pas de ce qu'il s'était vraiment passé, seul Ethan lui avait raconté une fois qu'il avait put venir lui rendre visite lui aussi ayant subit des dommages. Pourtant il lui arrivait d'avoir des flashbacks, de ressentir cette douleur ardente au sommet de son crane. Elle se réveillait au milieu de la nuit les joues amplient de larmes et le cœur lourd. Le plus douloureux dans tout ça avait été le regard de Casey quand elle s'était réveillée; ce regard si ... coupable qu'elle n'avait pas réussie à comprendre. Mais le principale avait été pour elle qu'il soit là... Malgré leur dispute; malgré leur divergence. Norah n'avait pas compris pourquoi elle et Casey semblaient distants en ce moment mais la jeune fille avait décidé de ne rien dévoiler à sa meilleure amie. C'était entre eux et elle ne voulait pas mêler Max et Norah à ça... Même si eux ne se gênaient pas pour la mêler aux choses qu'elles ne voulaient pas entendre. Si seulement il n'y avait eut que ça... Mais non. Il y avait eut l'histoire de la fête foraine et ce moment où Casey avait prit littéralement feu; là encore Spencer avait été à ses côtés comme si le destin se moquaient d'eux. Elle lâcha un petit rire nerveux et secoua la tête ne voulant plus penser à toutes ces choses affreuses qui leur était arrivés... A présent elle voulait seulement passer un bon moment avec son meilleur ami. Elle se rapprocha donc de Casey afin d'entamer la conversation. "Tu sais que tu peux toujours me demander pour les maths. Je me débrouille pas mal. " Elle sourit en voyant Casey faire référence à ses capacités en mathématiques. C'était même surprenant, il était assurément le stéréotype du footballer; populaire; beau; charismatique... Mais il était en plus extrêmement intelligent et doué avec les chiffres. Avec tout ça elle comprenait qu'il pouvait viser plus haut qu'elle en ce qui concernait les filles. Elle lâcha un petit rire sincère cette fois et planta son doux regard dans celui de Casey. "Mais, c’est une bonne nouvelle. Il y en a marre des hôpitaux en ce moment. "

Pour en avoir marre elle en avait marre; mais elle avait suivit les conseils des médecins à la lettre pour ne pas avoir de séquelles. Il fallait dire que si les événements continuer à s’enchaîner ainsi elle finirait probablement par être aussi connu que Max et Casey aux urgences et ce n'était absolument pas le but. Elle secoua la tête légèrement faisant glisser sa chevelure ondulée sur ses épaules et l'informa du contenu de son sac à dos espérant créer une meilleure ambiance entre eux. "T’as pensé à tout." La jolie rouquine hocha la tête fièrement, laissant ses lèvres arborer un magnifique sourire alors qu'elle proposait à Casey de l’emmener en voiture à la plage.  "Merci...Mais ne le prend pas mal, mais tu conduis comme un pied. " Elle l'observa donc éclater de rire en se déplaçant légèrement plus loin d'elle. Les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte Spencer resta un instant planter au milieu de la ruelle le temps d'encaisser la remarque de Casey "Et puis, il fait beau. On devrait marcher…." Elle hocha la tête et se mit à courir vers lui afin de le frapper sur l'épaule de son petit poing. Elle éclata alors à son tour de rire sachant très bien que cela avait du procurer à son meilleur ami la sensation d'une pique de moustique après tout il était l'un des meilleurs athlètes du lycée. Pourtant elle se laissa aller à ce rire qu'elle n'avait pas entendu depuis si longtemps et cela lui fit le plus grand bien. Le souffle légèrement coupé elle trottina dans la rue menant à la plage. "Tu es vraiment méchant Casey Hennessy; la prochaine fois je te foncerais dessus en utilisant comme prétexte ma mauvaise conduite... buahahahahaha" lança-t-elle avec trop peu de sérieux pour qu'il puisse la croire. La belle entama sa marche vers la grande rue qui bordait l'océan, là bas elle était sûre de trouver des glaciers ouverts jusqu'à pas d'heures et toutes sortes de confiseries qui iraient parfaitement accompagner leurs bières. Laissant le vent glisser dans ses cheveux elle se tourna vers Casey " Hé ça te dirais une glace ? J'te la paie, ça devrait revenir moins cher que quand j'en offre à Max... Lui c'est un vrai morfale ! ... Il peut sûrement rivaliser avec moi, la dernière fois on a prit banana split avec boules vanille-chocolat, chantilly crème chocolat ! Mon ventre s'en souvient encore ! J'aurais bien aimée que tu sois avec nous... Tu sais ça me manque nos sorties... Et pas qu'avec Max et Norah... j'veux dire tout les deux." dit elle en posant son regard doux sur lui.


couleur =pink

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
765
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Sam 17 Sep - 21:38

I was born to tell you I love you




Il était vrai qu’on regrettait quelque chose ou qu’on se rendait de son importance seulement une fois qu’on l’avait perdu. Casey venait de s’en rendre compte. Jamais, il n’aurait pensé que Spencer Ezel prendrait une place aussi importante dans sa vie. Il l’a connaissait depuis aussi longtemps que Max, mais tous les deux n’avaient jamais été réellement proches. Ce n’est que récemment que les choses avaient changé. Il n’aurait pas pensé que cette dispute et ce petit froid entre eux l’aurait tant affecté. Les circonstances faisaient en sorte que malgré leur différend des dernières semaines, ils n’avaient pas cessé de se fréquenter. Ils s’étaient peu parlés, voir même ignorés, mais ils avaient fait en sorte que Max et Norah ne se rendent compte de rien, ce qui avait été relativement facile puisque les tourtereaux étaient constamment dans leur bulle mièvre et remplie de guimauves et d’arc-en-ciel et ils se croyaient toujours seuls au monde. Parfois, Casey était jaloux de cette complicité. D’autres fois, il était écœuré. Quoi qu’il en soit, Spencer et lui avaient réussi à éviter les questions embarrassantes et l’insistance de leurs copains. Ils avaient réussi à se côtoyer, malgré le gouffre qui s’était formé entre eux. Ils avaient laissé tomber leur mésentente le temps de passer au travers des deux événements majeurs qui avaient secoué leur petite île. Mais, une fois la poussière retombée et de retour à leur vie normale, le malaise s’était à nouveau installé. Ces derniers jours, ils s’étaient à peine croisés et c’est là que Casey s’était rendu compte que la rouquine lui manquait. Il avait cru au départ que leur altercation n’était pas si grave et que ce petit rapprochement entre eux était éphémère. Il avait pensé qu’il allait continuer d’avancer et que Spencer n’était qu’une amie parmi tant d’autres. Il savait qu’il allait toujours la côtoyer parce qu’elle était la jumelle de son meilleur pote, mais sans plus. Et c’était correct. Cela ne changeait rien à sa vie. Puis, il s’était aperçu qu’il recherchait toujours son regard. Il voulait toujours avoir son opinion et l’approbation de la jeune fille sur ce qu’il disait. Il ressentait une fierté lorsqu’elle riait à l’une de ses blagues. Il se crispait lorsqu’elle parlait à un autre garçon ou même qu’elle prononçait un prénom masculin. Il voulait qu’elle soit heureuse en tout temps. Il voulait la protéger. Alors, il avait dû se rendre à l’évidence, Spencer était beaucoup plus chère à son cœur qu’il voulait se le faire croire. C’est donc en étant éloigné d’elle que ses yeux s’étaient ouverts. Il ne voulait plus de ce malaise entre eux. Il ne voulait plus la blesser. Surtout, il était temps de mettre cette stupide querelle derrière eux.

Cette petite balade était un excellent moyen de retrouver la confiance de son amie. Casey n’avait pas le droit à l’erreur. Sinon, il risquait de la perdre pour de bon. Les sujets de leur dispute, de l’attentat et des pouvoirs exceptionnels de la fête foraine ne devaient pas s’infiltrer dans leur conversation. Ces sujets étaient sensibles et risqués. Le jeune Hennessy avait envie de passer un bon moment. Il voulait se sentir léger et pas coincé par les questions, l’incompréhension, la peur et la colère. Il sentait que la jeune fille était aussi de cet avis. Ils devaient reprendre leur complicité comme avant. Avant que tout soit chamboulé. Lancer une petite pique sur la façon de conduire de Spence était un bon début. Il avait rigolé en s’imaginant l’adolescente au volant lui fonçant droit dessus. Il leva les mains dans les airs pour se laver de toutes accusations. "Hé! Je ne fais que dire la vérité moi!" Il détestait lorsqu’elle conduisait. Elle roulait trop proche des autres voitures, elle était nerveuse et elle n’avait pas de très bons réflexes. Chaque fois qu’il grimpait dans son automobile, sa main s’emparait de la petite poignée de sécurité au-dessus de la portière et ses pieds étaient collés au plancher. Heureusement qu’elle se portait rarement volontaire pour conduire.

Casey suivit la jaune fille sans poser de question. Elle semblait savoir exactement où elle s’en allait. Ils débarquèrent sur la plage et dès qu’ils posèrent leurs pieds sur le sable, une légère brise chatouilla leur peau et le jeune homme ressenti un frisson, machinalement il replaça son capuchon sur sa tête. La mention de la glace le ramena à un bien mauvais souvenir, mais il ne pouvait pas dire non à une crème glacée et il avait la dalle. "D’accord. Mais, c’est moi qui offre. " Dit-il en tapotant la poche de son jeans pour être certain d’avoir son portefeuille. Son père lui avait toujours dit qu’il était important d’être galant avec les filles et de payer pour elles. Il pouffa en secouant la tête de découragement en imaginant les deux jumeaux se goinfrer comme des porcs dans leur bananasplit. C’était assez surprenant tout ce que pouvait avaler Spencer en nourriture. Elle était menue et pourtant, elle mangeait comme douze comme si son estomac était sans fond. "Ça m’étonne pas de vous. Vous êtes de vrais porcs!" Il sourit en portant sa cigarette à ses lèvres. La rouquine devint sérieuse et Casey ne put s’empêcher de tourner la tête vers elle. "Moi aussi. Merci d’être venue ce soir. Merci d’être la plus mature de nous deux." Un petit sourire en coin s’afficha. "Amis?" Il présenta sa main. Il savait que c’était ridicule parce qu’ils n’avaient jamais cessé de l’être, mais c’était pour la forme. Si elle acceptait sa main, ils effaçaient les dernières semaines. Leur dispute, leur malaise, leur proximité et les brûlures.


made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
588
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Mer 21 Sep - 16:07

Spencer ∞ Casey








Le jour agonisait, titubait, fondait dans une nuit nouvelle en une langue de flamme qui arpentés dignement un reste de chaleur en bronze et en rouge. Le soleil, dans une dernière marche bienfaitrice titilla la cime des arbres et des bâtiments, caressant tuiles et branchages avec une douceur decrescendo. Le bleu ténébreux et l’orangé flamboyant d’une fin de journée s’acoquinaient avec ferveur, changeant la couleur du ciel en un violet aux teintes profondes. Le pas de la jeune femme était léger et rieur, la fatigue se lisait sur son visage comme un livre ouvert ; vestige des dernières semaines et des évènements traumatisants qu’elle avait vécu. Elle poussait ses jambes avec entrain vers la plage dorée de la ville d’Emmann aux côtés du garçon qui lui semblait avoir perdue quelques semaines avant ; depuis ce fameux soir ou ces mots assassins avaient franchis la barrière de ses lèvres pâles. Le regret s’était emparé de son âme la rongeant de l’intérieur ; broyant sa confiance et son bonheur d’être auprès de lui. Pourtant elle avait très bien vécu sans lui pendant de nombreuses années ; sans se soucier vraiment de lui ; appréciant sa personne ; laissant glisser son regard sur ses courbes musclés de temps à autre à l’abri des regards indiscrets. Puis il lui en avait fallu plus le soir où elle était allée le rejoindre pour exprimer sa peine ; le soir où elle avait vidé son sac où les mots étaient sortis tout seuls tel un flot sans fin. La présence du jeune homme l’avait réconfortée, faisant d’elle une nouvelle personne. Elle avait à présent un soutient et même si Casey restait indéniablement le meilleur pote de Max il était devenu ce jour là son ami à elle aussi. Dès ce jour fatidique ils avaient formés un vrai groupe ; un quatuor inséparable envers et contre tous. La bonne humeur et les rires ne cessaient d’éclater lorsqu’ils se retrouvaient tous les quatre. Il riait ; chantait ; dansaient en toute innocence et elle était convaincu que jamais rien ne changerait. Jusqu’à qu’elle gâche tout… Elle avait réellement tout foutu en l’air et s’en mordait les doigts à présent. Elle aurait pu tout arranger beaucoup plus tôt évidement mais … Elle était trop fière ; trop têtue ; trop Spencer. Pourtant ils avaient continués à se voir en compagnie de Max et Norah, ne se parlant pratiquement plus ou du moins feintant que tout allait bien. Seulement malgré la proximité Casey lui semblait à des années lumières d’elle ; si prés et pourtant si loin… Son cœur la suppliait d’y remédier, sachant pertinemment qu’elle ne supporterait pas de le perdre ; que ce qui les avait liés ne devait pas mourir en vain. Et elle avait choisi de s’éloigner encore plus ; évitant Casey ces derniers jours ; prétextant avoir du travail sans en avoir. Disant à son jumeau qu’elle était malade en sachant qu’il n’irait pas chercher plus loin si il n’en voyait pas l’intérêt. Alors ce soir elle avait décidé d’abaisser les barrières ; détruire la muraille qui s’était dressée entre eux à coups de masse et de retrouver l’homme qu’elle avait toujours apprécié.

La jeune fille trottinait alors gaiement sur le rebord de la route ; ses pieds rappant le sol alors qu’un élan de joie s’emparait d’elle.  Sa journée avait était longue, voir trop longue à faire comme si de rien n'était, à sourire, à rigoler, sans pour autant en prendre de quelconque plaisir. Depuis combien de temps n'avait-elle pas fait une nuit entière ? Depuis combien de temps ses soucis, en ramassis de poils poivres et sel, comme meute de loups autour d'une bergerie lui avait fait visiter toute les parcelles de son lit en gesticulations nerveuses ? Trop de fois. Cela avait pourtant été une bonne journée, en rien un temps caniculeux. Claire comme eau de roche, une de ces journées comme l'été vous en offre parfois, en manière d’excuse, dans de rudes régions ou le vent, la chaleur et le soleil se retrouvent au même endroit pour vous tirer la chair de poule. Mais même ça, n'avait pas réussis à recharger ses batteries, depuis trop longtemps a plats. Depuis la dispute et cette nuit à errer dans les rues d’Hammer Bay. Un éclat de rire vint passer la barrière de ses lèvres en un son cristallin ; quand Casey fit une remarque sur sa manière de conduire. Sa bouche se tordit en une petite moue boudeuse avant d’éclater à nouveau de rire. Il leva alors les mains en l’air comme pour clamer l’innocence de ses paroles. "Hé! Je ne fais que dire la vérité moi!" La jeune femme écarquilla les yeux et reprit sa petite moue boudeuse. Il était vrai que Spencer n’était pas une très bonne conductrice mais personne n’avait jamais osé lui dire. Le fait que Max se propose toujours pour conduire ne lui avait d’ailleurs jamais mit la puce à l’oreille ; alors elle ne s’était jamais vraiment posée de question sur le sujet. La jeune femme haussa donc les épaules et continua sa course vers la plage tout en s’amusant à donner des coups de coudes au jeune footballer. C’était la première fois depuis bien longtemps qu’elle se sentait vivante à nouveau en sa présence et ce n’était pas pour lui déplaire. Bientôt leurs pieds vinrent s’enfoncer dans le sable chaud de la plage et une légère brise vint effleurer la peau des deux ingénues. Casey remonta sa capuche sur sa tête comme à son habitude, Spencer ne frissonna pas un instant, elle n’était pas sensible au froid et avait toujours eut horreur des chaleurs étouffantes. La jeune fille proposa  alors à Casey de manger une glace, son ventre criant déjà famine. "D’accord. Mais, c’est moi qui offre. " la rouquine adressa alors un sourire au garçon qui semblait chercher son porte-monnaie. Ses yeux glissèrent sur sa poche et elle sourit devant le soulagement de son ami. Elle lui conta alors la foi où elle est Max était allés manger une énorme glace et où ils s’étaient goinfrés comme il le faisait si souvent. "Ça m’étonne pas de vous. Vous êtes de vrais porcs!" avec un petit sourire coupable la lycéenne haussa les épaules. Il n’avait pas tort après tout mais elle avait été élevée avec deux garçons et même si elle était très féminine physiquement Spencer adorait faire comme ses frères qu’elle admirait plus que tout au monde. Elle les suivait constamment admirative de leur lâché prise et de leur joie constante. Ses frères étaient vraiment tout pour elle à n’en pas douter. La belle détourna alors le visage et posa ses yeux sur Casey qui portait sa cigarette à sa bouche et ne put s’empêcher de lui dire qu’il lui avait manqué. Elle n’avait en rien honte des mots qu’elle venait de prononcer tellement ils étaient vrais. Il détourna son regard vers elle à son tour.  "Moi aussi. Merci d’être venue ce soir. Merci d’être la plus mature de nous deux." Un petit sourire en coin vient étirer ses lèvres pleine ."Amis?" La jeune fille baissa la tête vers la main de Casey et serra les poings quelques secondes. Elle respira à nouveau un grand coup et se saisie de la main de son ami qui semblait 100 fois plus grande que la sienne. Elle profita de la chaleur du contact de leur peau l’une contre l’autre et le rouge vint mordre doucement ses joues.

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
You want her, you need her


«  Amis ; même si je n’ai jamais cessé d’être la tienne ; comment le pourrais-je ? » dit-elle doucement. Sa main se détacha doucement de celle du jeune homme et elle lui sourit à nouveau. En acceptant sa main elle savait qu’elle venait d’effacer toute trace de ces mauvais souvenirs les retournant à la poussière. Elle resta là ; le vent venant ébouriffer ses cheveux en regardant Casey dans les yeux. Pas besoin de mots entre eux ; les regards suffisaient. Le sourire qu’il afficha vint réchauffer son cœur et elle se détourna de lui. « Je vais chercher les glaces ; tiens prend mon sac et trouve nous une place sur le quai » dit-elle en se saisissant du portemonnaie dans la poche de Casey lui faisant un clin d’œil au passage  et s’éloignant en courant vers le glacier où elle acheta deux glaces vanille-fraise supplément chantilly. Elle paya et retourna voir Casey déjà installer sur un banc planté dans le sable. Elle s’assit à ses côtés et lui tendit la glace. Elle effleura de nouveau la main du jeune homme et se détourna vers le coucher de soleil qui plongeait à présent dans l’océan indien. Sa langue vint napper la glace alors qu’elle portait la cuillère à sa bouche. Les rayons solaires dansant sur ses cheveux et sur sa peau. Elle lança un regard timide à Casey laissant ses yeux se poser sur sa peau un instant. « Tu sors les bières ? Histoire de rendre la chose plus sympa ? »  



couleur =pink

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
765
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Ven 30 Sep - 16:18

I was born to tell you I love you




Casey se sentait idiot de présenter sa main comme ça. Pendant un moment, qui lui semblait interminable, il pensait que Spencer ne l’attraperait jamais. Ce qui aurait signifié qu’elle refuserait de mettre derrière eux leur dispute et tout le reste. Comme si leur amitié qu’il croyait forte et profonde ne signifiait finalement rien pour la jeune fille. Comme si elle souhaitait revenir à leur relation du départ dans la laquelle il n’y avait aucune complication, subtilités et confidences. Dans laquelle, ils ne se parlaient que parce qu’ils étaient obligés puisqu’ils avaient Max en commun et dans laquelle ils ne se connaissaient que ce que l’autre voulait bien montrer, que la surface. Casey n’avait pas envie d’y revenir. Il avait goûté à la personnalité rafraîchissante de Spencer. Il avait découvert une jeune femme pleine de surprise, de petites inquiétudes, mais surtout dotée d’un grand cœur et d’un courage infini. Plusieurs drames lui étaient tombés dessus dernièrement et le jeune Hennessy ne l’avait jamais entendu se plaindre, alors que n’importe qu’elle fille de dix-sept ans se serait déjà effondrée. Spencer, elle, continuait d’embrasser la vie et s’y laisser porter. Chaque jour, Casey était impressionné par elle. Chaque jour, il se détestait un peu plus de lui avoir dit que leur baiser ne signifiait rien. Chaque jour, il tombait un peu plus sous le charme de la jolie brune. Sa main était toujours suspendue dans le vide et il avait cessé de respirer. Puis, au bout de quelques secondes, une petite main se joint à la sienne. Un mince sourire imperceptible s’afficha sur les lèvres du garçon alors qu’un frisson de bonheur traversa tout son corps. Ce simple geste signifiait énormément pour lui. C’était le coup d’envoi d’un nouveau départ pour eux. Finis les froids et les tensions. Terminés les regards piteux et tristes. Tenter de cacher leur malaise aux deux tourtereaux était maintenant chose du passé. Un gros poids venait de disparaître. Il s’en serait voulu à jamais de la perdre pour de bon. Il sera un peu plus fort la main douce et délicate de son amie. Une poigne remplie de promesses qu’il aurait voulu prolonger à tout jamais. Il tenta de la retenir lorsque la brunette dégagea sa main. Les joues rouges, il sourit. C’était vrai qu’ils n’avaient jamais cessé de l’être. Ils avaient continué d’être présents pour l’autre dans les mauvais moments, même si ça n’avait pas été évident pour eux de mettre leur rengaine et leur orgueil de côté.

Ce bref moment intense se termina lorsque Spencer s’empara de son porte-feuille se trouvant dans le jeans de Casey. "Hé!" Il porta sa main à sa poche dans laquelle se trouvait le porte-monnaie quelques secondes auparavant, mais les doigts de fée de la jeune Ezel s’y étaient déjà glissés sans qu’il ne s’en rende compte. "C’est çaaaa! Tu amadoues les hommes pour qu’ils tombent sous ton charme et ensuite, tu les voles! Fourbe!" Il éclata de rire sachant très bien qu’elle avait été très sérieuse dans sa démarche de réconciliation. Il ramassa le sac à dos qu’elle avait laissé tomber à ses pieds, tandis qu’elle allait chercher leurs glaces. Un sourire était accroché à son visage tandis qu’il l’observait s’éloigner les cheveux dans le vent, elle aussi soulagée d’un poids. Elle avait retrouvé son aplomb et n’était plus renfrognée. Le regard clair du jeune homme s’attarda plus longtemps que prévu sur le bas du dos de la jeune fille. Comme pris sur le fait, il détourna le regard, les joues en feu. Il se dirigea vers le quai et choisi un banc vide faisant face à la mer. Il s’assit et posa le sac à côté de lui. L’eau était calme et le son des vagues était relaxant. Le soleil se couchait doucement à l’horizon laissant une trainée rose et orangée dans le ciel. La vue avait tout d’une carte postale. La soirée était ni trop chaud, ni trop froide. Si bien que sa capuche était inutile, c’était plus une habitude qu’autre chose, et il l’enleva.  Casey se sentait paisible. Il ne s’était pas retrouvé dans cet état depuis un long moment. Tout le stress des derniers événements s’était évacué et il se sentait à nouveau comme un adolescent insouciant. La peur de faire face à d’autres catastrophes inexplicables dès qu’il franchissait les murs de sa maison ne le dérangeait plus. Il y avait longtemps qu’il ne s’était pas retrouvé à l’extérieur si tard et c’était génial! Lui qui adorait être à dehors, il n’en pouvait plus d’être enfermé dans sa mini chambre. Les choses commençaient à reprendre tranquillement leur place dans sa vie et ça faisait du bien.

Spencer revint quelques minutes plus tard, les mains chargées de deux glaces. Il glissa légèrement sur le banc afin de lui faire de la place et il tendit un bras pour s’emparer de sa crème glacée qu’elle lui tendait. "Merci. Ouuuh bon choix!" Il se rappela qu’il ne lui avait pas dit le parfum qu’il désirait, mais l’adolescente s’était probablement souvenue de son choix de la dernière fois. Il planta sa cuillère dans la glace et la porta à sa bouche. Il ferma les yeux et savoura l’aliment froid qui lui donna un léger frisson probablement plus causé par la main de la brunette frôlant la sienne que par la glace elle-même. "À vos ordres, m'dame! Je suis pas certain du mix par contre. " Il ouvrit le sac et plongea sa main à l’intérieur. Ses doigts trouvèrent les bouteilles. Il en sortit une qu’il ouvrit et qu’il tendit à son amie. Il s’en ouvrit une par la suite. Il prit une gorgée et fit une légère grimace. "Ouais, pas génial!" Mais il continuait de manger son dessert en alternance avec sa bière. Un léger silence s’installa, mais c’était loin d’être lourd ou gênant. Ils dégustaient leur glace et profitaient du moment simplement. Comme avant. Avant leur baiser. "Je me suis trouvé un petit travail comme plongeur au Hell’s kitchen, au fait. " Lui dit-il sans la regarder au bout d’un moment. Il ne l’avait dit à personne, pas même Max. Il ne savait pas pourquoi d’ailleurs. La honte, peut-être? Les Ezel étaient bien nantis et leurs parents pouvaient supporter toutes les dépenses des jumeaux, mais ce n’était pas le cas des Hennessy qui buchaient tous les mois pour y arriver, même s’ils soufflaient beaucoup plus depuis quelques semaines. Casey voulait faire sa part pour aider sa famille.


made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
588
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Mar 4 Oct - 15:42

Spencer ∞ Casey








La petite femme à la chevelure aubrun se sentait fatiguée ce soir, elle n'avait pas mangé, pas dormi et pas bu depuis un moment... Alors cette virée aux côtés de son ami Casey ne pouvait que réchauffer son petit coeur qui affichait depuis voilà des semaines une plaie béante. C'est vrai qu'elle ne se plaignait jamais, en fait elle s'estimait heureuse de contribuer à l'harmonie de ce beau pays avec ses talents d'artiste. Parfois il lui arrivait de penser à ce qu'elle ferait si les choses n'avaient pas été comme ça pour elle. Si un battement d'aile de papillons pouvait provoquer un ouragan de l'autre côté du monde, qu'est ce que ces actes qu’elles n’avaient jamais accompli auraient donné sur sa vie actuelle si finalement elle était allé jusqu'au bout... Et si... et si... évidemment, avec des si on pouvait mettre tout Paris en bouteille, mais tout le monde y pensait un jour. Elle avait du beaucoup travaillé pour faire en sorte de se raccrocher à d'autres idées...mais comme promis, malgré tout les drames qu’elle avait subit au cours de sa petite vie, elle n'avait jamais failli à la promesse qu’elle avait faite à sa mère, à savoir d’être une personne bonne. Quelque part c'était sa faiblesse : cette douceur et cette bonté sans aucune méchanceté qui faisait sa force. Tout pouvait la heurter, il suffisait d'une parole de travers pour qu'elle se remette en cause, il suffisait qu'une seule personne ne la pousse un peu trop et elle se mettait à fuir. Tout pouvait la heurter...mais rien ne pouvait la détruire. La vie lui avait enlevé ce qu'elle avait de plus cher et pourtant elle était là, avec son sourire sur ses lèvres, cet air enfantin et fragile certes, mais sourire quand même et l'espoir que tout pouvait allait pour le mieux si on avait la force de combattre les ombres qui trainaient toujours un peu non loin, prête à sauter sur la première occasion pour noircir l'esprit. Spencer ne se laissait jamais aller à la désillusion, elle était l'optimisme incarné. Malgré les événements récent; malgré sa dispute avec Casey; elle savait; qu'à un moment ou à un autre ils se retrouveraient là; tout les deux.

Son sourire trônant toujours sur ses lèvres brillantes de mille éclats; grâce au léger coup de gloss qu'elle y avait appliqué; la demoiselle se pencha pour se saisir du porte monnaie du beau brun qui lui faisait face. "Hé!"  s'exclama-t-il en touchant la poche arrière de son jean. Le regard malicieux de Spencer vint le caresser doucement tandis qu'il faisait la moue. "C’est çaaaa! Tu amadoues les hommes pour qu’ils tombent sous ton charme et ensuite, tu les voles! Fourbe!" l'entendit-elle crier dans un éclat de rire. La jeune fille mêla son rire au siens tout en s'éloignant à grandes enjambées de lui. Cela l'amusait vraiment et le fait d'entendre la joie de Casey dans ses paroles la conforta dans son choix de se réconcilier avec lui. "C'est possible oui ! Maintenant je vais m'offrir à manger avec ton argent et m'enfuir" dit-elle en lui faisant un signe de la main. Elle se dirigea vers le marchant de glace tout en feintant un rire diabolique. Arrivé devant le glacier elle passa sa commande en se remémorant les goûts de Casey. En même temps comment aurait-elle put oublier ses préférences en matières de parfums ? Non elle ne pouvait pas. La dernière fois qu'ils avaient mangé une glace tous ensembles le jeune Hennessy était en compagnie de cette Marélie. Elle leva les yeux aux ciels en repensant à l'enfer qu'elle avait vécu. Au bout de quelques minutes le glacier lui donna sa commande; elle paya et repartie sur la plage en prenant garde à ne pas faire tomber leur mets. "Merci. Ouuuh bon choix!" dit-il en se saisissant de son dut et en lui faisant une petite place sur le banc. La jeune femme afficha un grand sourire qui dévoila ses dents blanches; puis elle se décida à manger sa glace à son tour. Un frisson la parcouru lorsque les saveurs vinrent fondre sur sa langue. Puis elle proposa à Casey de sortir les bières "À vos ordres, m'dame! Je suis pas certain du mix par contre. " Elle se dandina sur le banc en observant le jeune homme retirer deux bouteilles du sac à dos."Ouais, pas génial!" dit-il en buvant une gorgée de sa bière après lui avoir tendu la sienne. La jeune femme testa à son tour et haussa les épaules. Pour tout dire Max et Ethan l'avaient carrément habituée à pire niveau mélange foireux "Je me suis trouvé un petit travail comme plongeur au Hell’s kitchen, au fait. " avoua-t-il le regard honteux ou presque. La jeune fille reporta son attention vers Casey, cuillère en bouche. Elle hocha la tête. Il était vrai que les jumeaux n'avaient pas la même situation que Casey; qui avait quelques problèmes d'argent. Pourtant elle n'avait jamais vraiment fait attention à ça l'invitant souvent lorsqu'ils sortaient tous ensembles. Le Hennessy était un garçon débrouillard et elle était sans arrêt étonné par sa capacité à encaisser les choses. "Oh mais c'est super ! A ce qu'il parait il y a une très bonne ambiance là bas. Je connais une fille qui travaille là bas. Les patrons sont sympas" dit-elle en reprenant une gorgée de sa bière quasiment vide. "Tu devrais t'y plaire... Puis tu es débrouillard... J'ai confiance en ta capacité à gérer les choses. T'es un chouette garçon Casey" dit-elle les joues légèrement roses avant de reprendre une bière et d'en tendre une à Casey. Elle posa son pot de glace vide à côté d'elle en regardant le soleil se coucher doucement à l'horizon. "Tu sais y a pas mal d'adolescents de notre âge qui ont des petits boulots; c'est admiratifs. J'veux dire; tu peux être fière de toi" dit-elle en posant la main sur la joue du garçon pour l'obligé à la regarder. Son sourire bienveillant toujours planté sur ses lèvres elle caressa doucement la joue du garçon. Elle n'aimait pas voir la honte chez son ami; surtout quand il n'y avait pas à en avoir.



couleur =pink

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
765
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Jeu 20 Oct - 14:33

I was born to tell you I love you




Casey se sentait léger et bien. Pour la première fois depuis plusieurs mois, il pouvait affirmer que tout était parfait dans sa vie. Il était réconcilié avec Spencer, aucun de ses amis ne se trouvait à l’hôpital, aucun événement catastrophique n’avait ébranlé l’île dans les dernières semaines, tout allait bien à l’école, il n’y avait pas eu de dispute entre parents depuis quelques jours et même qu’il avait passé un bon moment avec sa grande sœur dernièrement. Il partageait une glace et de la bière avec une amie précieuse qu’il avait cru avoir perdu parce qu’il était trop idiot. Il se trouvait à l’extérieur, la mer était calme, l’air était doux et le coucher de soleil magnifique. Vraiment, il était en train de vivre l’un de ces moments si parfaits qu’on voudrait qu’il ne finisse jamais. Il ne manquait que les deux tourtereaux pour compléter le tableau et renforcir ce moment qui resterait graver dans sa tête toute sa vie. Mais, il ne regrettait pas le petit couple. Cas avait vraiment envie d’être seul avec la jolie brune. Elle lui avait manqué. Il pouvait tout lui dire sans jugement ou par peur de faire rire de lui. Max restait son meilleure ami besto poto de la vie, mais il était impossible d’avoir une conversation sérieuse avec lui. Le jumeau Ezel était tout simplement incapable de garder son sérieux plus de trois secondes. Avec lui, tout était sujet à la plaisanterie et il évitait avec une belle grâce les sujets qui demandaient plus d’attention et de concentration. Casey avait souvent l’impression que Max se foutait de sa gueule quand venait le temps de discuter de trucs importants. Du coup, le jeune Hennessy avait arrêté depuis longtemps de tenter d’avoir ce type de conversation avec lui. Il n’en voulait pas du tout à son meilleur ami. Leur amitié était très forte, voir indestructible et Max était l’une des personnes les plus importantes et ce pour la vie! Mais parfois, Casey avait des questionnements et des réflexions personnelles dont il avait besoin de parler. Jusqu’à ce que Spencer apparaisse devant sa fenêtre, il gardait tout cela en lui. Mais, il avait trouvé en elle, une confidente en plus d’une amie. Au contraire de son jumeau, elle savait écouter et donner des conseils. Elle savait rire et rigoler, mais quand venait le temps de discuter plus sérieusement, elle répondait présente. C’est pour cela qu’elle avait été la première à savoir qu’il était maintenant employer d’un restaurant. Il savait qu’il ne devait pas avoir honte et que c’était tout à fait normal à leur âge d’avoir des petits boulots. Seulement, il était le premier et le seul du quatuor à travailler et il se doutait que cela changerait leurs habitudes. Il redoutait déjà les phrases typiques qu’il allait devoir sortir à ses amis : « Désolé, je travaille ce soir », « Je peux pas, je dois me lever tôt demain pour le boulot » ainsi que les piques de Max. Casey aurait vraiment voulu continuer d’être insouciant encore plusieurs années et ne pas déjà avoir à se coltiner une vie d’adulte, mais il ne devait pas faire l’autruche non plus. Bientôt, il terminerait le lycée et l’université l’intéressait, mais ses parents n’avaient pas les sous pour payer ses études. C’est à peine s’ils réussissaient à payer les factures de l’institut. Heureusement qu’il avait une belle bourse pour l’aider. D’ailleurs, il allait devoir s’informer pour en obtenir une pour la fac.

Il termina sa glace et s’empara de celui de Spencer. Il les jeta tous les deux dans la poubelle située à côté de leur banc. Il sourit en écoutant les encouragements de Spencer qui tentait de lui faire comprendre qu’il n’y avait absolument aucun mal à avoir un travail. "Merci. " Lui dit-il, sincère. Le restaurant semblait en effet être un bel endroit avec des patrons chaleureux. Il avait eu une bonne impression lors de son entrevue. Cas appréciait vraiment toutes les choses qu’elle lui disait. Ça lui allait directement droit au cœur et l’atmosphère avait changé tout à coup. Sans qu’il ne sache réellement pourquoi, son cœur s’était mis à battre plus rapidement et sa gorge s’était asséchée. Il avait pris la bière que lui avait tendu son amie et il avala plus de la moitié en une seule gorgée. Il y avait longtemps qu’on ne lui avait pas dit de telles choses. C’était banal, mais après les mois de misère qu’il venait de vivre, c’était un petit baume. Il n’aimait pas les compliments, mais ceux-ci lui faisaient un bien fou. Sans qu’il ne s’en attende, Spencer posa une main délicate sur son visage et elle avait planté son regard de miel braisé dans le sien. Une décharge électrique lui traversa tout le corps. Le genre de choc qui aurait pu faire exploser la centrale électrique de l’île au complet. Il ne comprenait pas. Ils s’étaient touchés des centaines de fois et il n’avait jamais ressenti un tel effet. C’était indescriptible et il n’y avait pas mille raisons. Il devait l’admettre. Se l’admettre. Il fallait qu’il arrête de se voiler la face. Ça le tuait par en dedans. Il déglutit et se détacha de l’emprise de Spencer. Il aurait voulu éviter cette discussion. Il s’était promis de ne pas remettre cela sur le tapis, mais il devait lui avouer. "Spence…." Il pris une dose de courage en avalant d’une traite la seconde moitié de sa bouteille. "Je t’ai menti. "Il tourna la tête vers elle. "Quand je t’ai dit que notre baiser ne voulait rien dire. C’était pas vrai. Je pensais vraiment que oui, mais je me mentais à moi aussi. Je ne sais pas pourquoi. Je suis stupide. " Il fit une pause pour mettre de l’ordre dans ses idées. "Et là, il y a eu l’explosion du centre commercial. Tu peux pas savoir comment je m’en suis voulu. Je m’étais promis de te sortir de là saine et sauve et j’ai pas réussi. J’ai eu tellement peur de te perdre, Spence. Et pas seulement parce que tu es mon amie….Je…je pense que je suis amoureux de toi. " Il n’avait pas détourné le regard, même s’il appréhendait la réaction de la brunette. Il n’avait vraiment pas envie d’une autre dispute avec elle.

made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
588
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Mar 25 Oct - 16:13

Spencer ∞ Casey






Il est difficile de parler d'amour. Beaucoup d'auteurs se sont risqués à essayer d'en montrer les facettes. Si pour Shakespeare l'amour rime avec folie, avec passion et violence, pour Aragon il n'est que douceur et tendresse tandis que pour Baudelaire l'amour s'accorde à la convoitise, la possession égarée comme un fantôme que l'on ne peut atteindre. Comment comprendre la complexité d'un tel sentiment puisqu'il diffère des personnes même que cela touche ? C'est bien le seul... Si la tristesse provoque le même sentiment de mélancolie, de désespoir et de peine pour tout le monde, l'amour lui est bien trop délicat pour être jaugée de la même façon. C’était pour cela que la belle n’avait jamais essayé d’en comprendre le sens ; malgré ses grand yeux ambrées qui observait la vie elle n’avait toujours pas saisit à quoi correspondait ce sentiment. Et si ce qu’elle ressentait pour le garçon qui se trouvait à ses côtés avait toujours été spécial elle n’avait jamais osée mettre des mots à ce flot qui l’envahissait à chaque fois que Casey posait son doux regard océan sur elle. Elle se contentait de rester à sa place ; à l’écouter ; le conseiller ; le consoler si il le fallait mais jamais elle n’avait eu de geste envers lui qui aurait laissé penser qu’elle éprouvée plus qu’une simple amitié… jusqu’à ce soir-là. Celui qu’elle avait remis sur le tapis il y avait de cela un bon mois. C’était là que ça l’avait frappée. Casey n’était pas un ami ; pas un simple ami comme pouvait l’être les autres personnes qu’elle avait fréquentée. Casey était Casey. Son Casey. Et jamais ô grand jamais il n’aurait été pour elle une simple personne de passage dans sa vie. Il l’avait marqué au fer rouge ; elle était tombée pour lui et il était trop tard pour qu’elle ignore tout ça. Seulement elle avait fait le choix de faire taire cette voix qui la poussée constamment vers lui; simplement car il ne l’aimait pas. Lui ne l’aimait pas et se fourvoir serait complétement stupide. Elle n’était pas le genre de personne qui se berçait d’illusions. Elle était forte et radieuse. Elle avait toute la vie devant elle et ses délires d’adolescente lui passerait sûrement plus vite qu’elle ne le pensée. Elle l’espérait ; ils n’étaient pas Max et Norah. Ils ne finiraient jamais ensemble ; c’était comme ça et elle n’y pouvait rien. Elle sortit de ses pensées quand Casey vint s’emparer du pot de glace vide qu’elle avait posé entre eux. La vie du jeune homme n’était pas facile ; elle en était consciente plus que quiconque mais elle s’était jurée de toujours le soutenir dans ses décisions ; aussi difficile soit-elle. Elle admirait son courage ; elle admirait ce garçon. Elle lui fit part d’encouragement en lui faisant comprendre qu’il n’était pas le seul et qu’il n’avait aucune honte à avoir. Elle-même ayant décidé de se lancer dans la vie active en ayant demandé un stage dans un grand cabinet d’avocat la veille. Elle était brillante et le savait. "Merci. " elle lui adressa un sourire franc tout en se disant que dès qu’elle aurait des nouvelles de Monsieur Murdock elle irait elle aussi annoncer la bonne nouvelle à Casey. Pour le moment rien était sûre et elle ne voulait pas lui faire de fausses joies ; mais l’avocat avait l’air assez emballé par les arguments de la jeune femme et son désir d’en apprendre plus sur l’aspect juridique qui lié les œuvres d’arts et le patrimoine à la justice génoshienne. Elle se saisit de la bière qu’il venait de lui tendre et sans perdre son sourire en bu une bonne gorgée comme pour se remettre l’esprit en place. Elle remarqua que Casey avait descendu la moitié de sa bouteille en une fois ce qui lui arracha un petit rire. Elle posa alors ses petites mains sur les joues du jeune homme en se laissant porter par son regard océan. Cette teinte qu’elle aimait tant ; ses yeux glissés sur la peau légèrement halée du garçon. Sans qu’elle s’y attende il se détacha subitement d’elle et elle laissa ses bras retomber doucement le long de son corps. Quelque chose l’avait troublé ; elle l’avait vu mais elle n’osa rien lui demander se contentant de l’observer. "Spence…."  Elle plissa les yeux en remarquant qu’il venait de descendre l’autre moitié de sa bouteille. La belle pinça alors les lèvres attendant la suite de sa phrase. "Je t’ai menti. "Il tourna la tête vers elle. "Quand je t’ai dit que notre baiser ne voulait rien dire. C’était pas vrai. Je pensais vraiment que oui, mais je me mentais à moi aussi. Je ne sais pas pourquoi. Je suis stupide. " Son cœur loupa un battement. Elle secoua la tête en essayant de retrouver une respiration plutôt normale mais rien n’y faisait. Un point de chaleur envahissait ses poumons coupant sa respiration quelques secondes. "Et là, il y a eu l’explosion du centre commercial. Tu peux pas savoir comment je m’en suis voulu. Je m’étais promis de te sortir de là saine et sauve et j’ai pas réussi. J’ai eu tellement peur de te perdre, Spence. Et pas seulement parce que tu es mon amie….Je…je pense que je suis amoureux de toi. "

La jeune femme resta statique pendant quelques secondes en regardant Casey. Venait-il vraiment de lui dire ça ? Allait-il prononcé ces mots sous l’effet de l’alcool et la jeter à nouveau ? A bien y réflechir Spencer avait déjà goûtée aux méandres de ce sentiment par le passé, mais aujourd'hui elle voyait à quel point son sentiment de l’époque était erroné et ne relevait plus que d'une simple illusion de la réalité. A vrai dire, le chemin avait été long et jamais la belle jeune femme aux cheveux auburn n'aurait cru qu'il existe quelque chose d'aussi merveilleux à ressentir, quelque chose qui la surpassait, quelque chose qui lui donnait une force inconnu jusqu'alors, quelque chose de beau et de pur. Oui car pour la jeune femme, l'amour rimait pour elle avec pureté et ça elle ne le ressentait qu’en sa présence à lui. Il brillait, les enveloppait Casey et elle d'une aura qui les guidaient à travers les pas qu'ils faisaient la main dans la main. Spencer était heureuse ; elle ne pouvait le nier. Certes la petite femme n'avait jamais vraiment été malheureuse, même lorsque les pires choses lui étaient arrivée mais depuis sa rencontre avec Casey et leur rapprochement ; elle avait comblé ce vide avec lequel elle s'était habitué à vivre. N'était-ce pas Shakespeare qui avait écrit : «L’amour n’est pas l’amour qui varie en trouvant que son objet varie. C’est un phare érigé pour toujours qui voit les ouragans sans jamais en trembler. L’amour ne varie avec ses courtes heures ou semaines mais les emporte au seuil du Jugement dernier. », Casey et elle tenaient debout, et elle savait que dès que les choses seraient dures, et elle savait que parfois la vie n’épargnait personne, elle l'aurait à ses côtés et que cette chose qu’elle ressentait pour lui ; lui donnerait la force de se hisser au-dessus de tous les problèmes. A deux rien n'est insurmontable, car quand on s’aime il n'y a jamais de ténèbres et plus rien ne compte. Elle se serait autorisée à penser comme cela si, et seulement si Casey lui faisait par de sentiments réciproques. Il venait de le faire ; il venait d’ouvrir la boite de Pandore. C’est avec une main tremblante qu’elle reposa à nouveau sa main sur la joue du grand brun. Elle se laissa glisser sur le banc pour se rapprocher de lui ; son cœur battant bien trop irrégulièrement. Elle passa une de ses jambes sous ses fesses pour se donner plus de hauteur ne le lâchant pas du regard un seul instant. Ce genre d'histoire commence comme n'importe laquelle, un homme, une femme. Une rencontre, un coup de foudre. On s'aime, on soupire, on s'abandonne, on s'embrasse, se cherche, s'aime, on s'unit dans des soupirs, on s'aime dans des battements de cœur. Mais en y regardant à la loupe, la leur avait été unique. Leurs mots doux, ceux qui avaient balayé leur corps enlacés n'avaient rien de promesses comme les autres, ces mots avaient été le prolongement de ce qu'ils prévoyaient pour eux. Tels des aimants attirés l’un par l’autre. « Tu penses l’être où tu l’es Casey… Choisit bien cette fois » Spenc’ caressa son visage du bout des doigts. Sa voix se faisait douce, aucune once de haine n’avait entravé ses paroles. « Parce que moi j’en suis sûre ... Je suis sûre que je t’aime Casey et je ne peux plus revenir en arrière… Pas maintenant… Je n’oublierais plus Casey » Alors puisque les actions valent cent fois plus que les mots, elle fit ce qu’elle n’avait pas fait depuis trop longtemps et en un clignement de cils, voilà qu'elle goûta à l'ambroisie des lèvres de Casey. Elle se demanda un instant si elle avait déjà connu un instant aussi délicieux dans sa vie... elle n'en trouva aucun.

Le parfum de l'homme irradia ses narines et s'insinua en elle comme un poison, la contaminant à jamais. Le goût de ses lèvres assomma tous les autres sens de la femme qui se paralysa. Elle ne pouvait plus penser, elle ne voulait plus respirer. Des frissons gambadèrent sur toute sa peau tandis qu'elle se battait pour ne pas perdre le nord. Les yeux fermés, elle décida de totalement s'abandonner à ce moment de délice suprême qui ne fut que trop court pour elle. Ses bras glissèrent autour du cou du jeune homme pour resserrer leur étreinte ; attendant une réaction de sa part.




couleur =pink

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
765
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Jeu 27 Oct - 21:38

I was born to tell you I love you




Voilà. C’était dit. Casey ne pouvait plus se voiler le visage et faire comme s’il ne ressentait rien pour Spencer. Il ne pouvait plus cacher ses sentiments au plus profond de son être sous prétexte qu’il avait peur de gâcher leur amitié. Il ne pouvait plus s’esquiver aux moindres pépins. Il avait dit à voix haute ce qu’il avait tenté de se persuader du contraire depuis trop longtemps. Il devait assumer sa déclaration et, ce peu importe les conséquences. Il avait agi comme un idiot avec la jolie brune et il ne serait pas étonné qu’elle lui tourne le dos. Il l’aurait mérité après lui avoir menti et l’avoir rejeté. Mais, il ne regrettait pas. Il fallait qu’il lui dise. Il fallait qu’il crache le morceau. Il n’aurait pas pu continuer à la côtoyer comme si de rien était alors que tout son être était attiré vers elle. Il n’aurait pas pu continuer à être son ami. Ça aurait été trop dur. Il l’avait vécu quelque mois et c’est d’ailleurs le fait de trainer avec elle alors qu’ils étaient en froid qui l’avait réveillé et lui avait fait voir que c’était plus de l’amitié qu’il ressentait pour elle. Il l’avait sans doute aimé dès la première fois où il l’avait aperçu alors qu’ils étaient encore que des gamins. Le jour où les Hennessy avaient déménagé à côté des Ezel et que les deux jumeaux étaient venus cogner à la petite maison de Casey pour lui demander de venir jouer avec eux. L’adolescent se souvenait encore de la petite robe jaune soleil qu’elle portait et des deux tresses brunes presque rousses qui encadraient son visage. Ses joues étaient roses et elle était restée derrière son frère pendant les présentations. Il se souvenait, par la suite, s’être dit qu’elle était bien trop délicate et mignonne pour jouer avec eux. Il s’était trompé. Déjà, à peine âgée de huit ans, Spencer était la personne la plus déterminée qu’il connaisse. Et elle était aussi bornée que lui.  Max et Casey l’avaient trainé dans des situations dangereuses et amusantes et jamais elle n’avait reculé. Elle les avait toujours suivi et leur avait démontré qu’elle était forte. Elle impressionnait déjà le Hennessy et c’était toujours le cas. Alors si on comptait bien, cela lui avait pris près de dix ans pour comprendre tout ce qu’il ressentait pour elle. Il aurait dû cliquer bien avant. Les filles qu’il avait fréquentées jusque-là, ne lui procuraient même pas le quart de ce que pouvait lui faire ressentir la jolie brune. Il avait tu ses sentiments trop longtemps pour une raison ridicule. Mais à présent, il était prêt à assumer ses émotions. Il en avait le courage. Il était prêt à aimer sa meilleure amie comme elle le méritait.

N’ayant pas quitté le regard miellé de la jeune fille, Casey l’a vit se figer de stupeur. Pendant un instant, il crut qu’elle allait éclater de rire et lui demander si c’était une blague. Il se renfrogna légèrement. Il s’imagina ensuite qu’elle prendrait la fuite puisque ses sentiments n’étaient pas réciproques et qu’il vaudrait mieux cesser tout contact le temps qu’il se calme. Le silence lui semblait éternel. Quelques secondes qui lui semblèrent des heures. Quelques secondes qui lui permirent de s’imaginer des dizaines de situations malaisantes. Mais la plus probable ne lui traversa même pas l’esprit. Et pourtant, c’est elle qui se produisit. C’est une Spencer légèrement hésitante qui rapprocha à nouveau sa main vers lui et qui toucha sa joue. À nouveau ce choc qui le traversa de la tête aux pieds. Il ferma les yeux pour mieux sentir la douceur de cette caresse tant voulu. Il la sentit se glisser vers lui et tandis que le corps de la jeune artiste toucha le sien, son cœur explosa. Il rouvrit les yeux et il sentit une bouffée de chaleur l’envahir. Elle semblait si sereine et même soulagée. Son regard brillait comme si elle attendait ce moment depuis longtemps. Elle lui demanda alors s’il était certain et il ne lui en voulait pas. Il avait joué avec elle par le passé et avait agi comme un crétin. Mais oui, il en était certain. Ce n’était pas l’alcool ingurgité en si peu de temps qui l’avait fait parler. C’était bien lui, Casey Hennessy. Elle lui déclara ensuite sa flamme et il ne put s’empêcher de sourire, lui aussi soulagé que tout soit finalement dans l’ordre. Comme si tous les événements bons et mauvais s’étaient passés dans le seul but que ce moment arrive. Comme si toutes les catastrophes qui avaient secoué l’île ces derniers mois s’étaient produits simplement pour faire réaliser au garçon qu’il était amoureux de la jeune fille et qu’il ne voulait pas la perdre. Qu’il n’y avait qu’elle pour lui. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre et se pencha vers lui pour embrasser les lèvres de son prince charmant. Il ne la repoussa pas. Au contraire, il accueillit ce baiser avec beaucoup de tendresse. Il se rappelait de ses lèvres parfaitement comme si c’était la veille qu’ils échangeaient leur premier baiser. Le souvenir de ce dernier ne l’avait jamais quitté. Mais celui-là était beaucoup mieux. Il était à la fois spontané et désiré. Surtout, il ne ferait pas fuir l’adolescent qui assumait totalement ce contact. Il en voulait plus. Les bras de Spencer encerclèrent sa tête et il en profita pour la prendre par la taille et la fit grimper sur lui afin qu’elle se trouve devant. Ses mains posées au bas du dos de la brune, il l’embrassa plus fougueusement. La gêne de la surprise étant passée, sa langue était prête à s’aventurer et à caresser celle de l’adolescente. Elle goûtait bon. Le mélange bière et crème glacée était délicieux dans sa bouche et il se maudit mentalement d’avoir grillé une cigarette juste avant. Il rompit le contact quelques minutes plus tard, le temps de reprendre son souffle et le contrôle de ses émotions qui faisaient la fiesta du siècle en lui. Il posa son front sur celui de Spencer, ses mains s’étant déplacés au cou de la brune."J’en suis sûr. Je n’ai jamais été sûr de quelque chose en fait." Il pouffa. Il était tellement heureux. Les forts sentiments qui le submergeaient étaient indescriptibles. Il n’avait jamais ressenti cela. À ce moment-là, il se sentait invincible.

made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
588
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Ven 9 Déc - 16:50

Spencer ∞ Casey






Il est difficile de parler d'amour pour beaucoup de personnes. Les ados y étaient encore plus sensibles, les garçons notamment qui était en âge à l'expérimentation et au concours du plus grand record de filles attraper dans leurs filets. Casey avait fait partit de ces gars; il ne cherchait pas la gloire, ni la popularité, il ne pouvait deviner l'attrait des filles envers lui mais il était indéniablement ce genre de garçon qui faisait fondre toutes les nanas de l'institut de part son charisme; son mental; son beau minois et son intelligence fulgurante. Si bien que d’être aussi proche de lui que l'été Spencer pouvait parfois être difficile. Après tout subir les conversations de ses amies à l'égard du garçon qui lui faisait tourner la tête n'était pas chose agréable; surtout quand; comme elle on avait aucune confiance en son potentiel. La première fois où ils s'étaient embrassés elle n'avait pas put se résoudre a y croire. C'est pourquoi; la belle n'avait pas osé en reparler avec lui. De toutes manières il n'avait lui aussi fait aucun pas vers elle n'est ce pas ? Mais aujourd'hui c'était différent. Tout était différent, ils avaient discutés; s'étaient disputés; s'étaient ignorés, tout ça pour mieux se retrouver. Il l'avait dit; cette fois il l'avait dit. Il avait prit sur lui; cette fois il avait fait l'effort de lui avouer ses sentiments envers elle. Il ne s'était pas contenté de l'embrasser quelques instant pour finir par la laisser sans un mot. Cette fois il lui avait clairement déclaré sa flamme sans qu'elle ne s'y attende.

Les mots de celui qui était son amis quelques instant plus tôt résonner encore à ses oreilles. " J’ai eu tellement peur de te perdre, Spence. Et pas seulement parce que tu es mon amie….Je…je pense que je suis amoureux de toi. " ils faisaient battre son coeur à un rythme irrégulier. Ses yeux papillonnais d'émerveillement devant une telle déclaration; puis... Elle se souvint de la première fois qu'elle l'avait vu. De cette fois où Max l'avait ramené à la maison. De ces après midi passé à les suivre sans broncher, à vouloir faire des bêtises aussi grosse que les leurs. De ces soirées à rire à ses côtés en se moquant de Max et Norah qui se susurrer des mots doux. De ces moments rien qu'à eux à parler de tout et de rien allonger dans le jardin ou à promener Roxie et Eggsy. Ces instants où elle avait eut envie de l'embrasser; de se jeter dans ses bras et de lui avouer ce qu'elle ressentait pour lui. Casey, son Casey. Elle l'avait aimé au premier regard et elle savait qu'il serait le seul homme qu'elle aimerait.

D'un geste elle avait rapproché sa main du visage du jeune homme; avec un regard des plus tendre. Au contact de sa peau elle eut un frisson, son cœur loupa un nouveau battement. Elle se laissa glisser sur le banc pour se rapprocher de lui ; son cœur battant bien trop irrégulièrement. Elle passa une de ses jambes sous ses fesses pour se donner plus de hauteur, légèrement plus petite que lui; en ne le lâchant pas du regard un seul instant.  C'est alors qu'elle goutta à l'ambroisie de ses lèvres, ne pouvant plus résister aux yeux céruléens du jeune homme qui la charmait totalement et se laissa aller. Avait-elle goûté des lèvres aussi douces avant ? Non sûrement pas. Il était le seul dont elle se rappelait le baiser à vrai dire; car seul les gestes de son prince comptaient. Elle l'aimait; oui elle l'aimait éperdument, totalement. Il faisait d'elle une personne meilleure et elle le lui rendait. Ses lèvres quittèrent celles du jeune homme le temps d'une seconde. Elle passa ses bras autour du cou du beau brun et déposa son regard de miel sur lui, peinant à croire ce qui était en train de se passer. Les mains de l'Hennessy vinrent l'attirer sur ses genoux et elle se laissa faire. Docile. Ce fut au tour de l'adolescent d'embrasser la belle jeune femme; il se montrait déjà plus entreprenant qu'elle et elle ne pouvait pas le blâmer déjà plus habituer à ce genre de contact que Spencer. Elle ne broncha pas le moins du monde quand sa langue vint caresser la sienne et apprécia d'autant plus cette approche plus prononcée. Les mains de l'artiste vinrent caresser la nuque de Casey alors qu'elle prolonger un peu plus ce baiser.  Ils rompirent le contact, un sourire radieux aux lèvres l'un l'autre. Le garçon déposa son front contre celui de Spence qui rougissait à vu d'oeil. "J’en suis sûr. Je n’ai jamais été sûr de quelque chose en fait." Il pouffa. Elle cessa de respirer un instant; irradiant de bonheur. Son rire se mêla à celui du sportif, doux et cristallin. Il avait indéniablement gagné le coeur du petit bout de femme qu'elle était. Elle se retrouver enfin après trop de temps passé loin de lui. Elle pouvait vivre à nouveau, car elle devait l'avouer elle n’envisageait pas une vie sans le grand brun à ses côtés. C'était tout bonnement impossible et encore moins à l'état actuel  "Je t'aime Casey Hennessy. Je t'aime depuis toujours."




couleur =pink

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
765
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   Ven 13 Jan - 20:26

I was born to tell you I love you




Malgré la perfection de ce doux moment, il n’aurait pas été supposé se produire. Tout simplement parce que les deux adolescents auraient déjà dû être en couple. Depuis le premier baiser qu’ils avaient échangé et que Casey avait tenté d’ignorer pour des raisons stupides. Si le garçon avait écouté son cœur au lieu de sa raison, il serait en train d’embrasser Spencer non pas pour officialiser leur attirance, mais bien pour fêter leur sixième mois de fréquentation. Il se demandait d’ailleurs pourquoi il l’avait repoussé en premier lieu. Il ne savait pas ce qu’il cherchait. Il savait très bien qu’il ne trouverait pas mieux qu’elle. Spencer était belle, intelligente et imaginative. Elle était douce, fougueuse et déterminée. Elle le connaissait parfaitement. Elle connaissait ses secrets et ses doutes. Il s’était toujours bien senti à ses côtés. Il pouvait lui faire confiance. Elle ne l’appréciait pas seulement parce qu’il était mignon et qu’il faisait partie de l’équipe de football, comme c’était le cas de ses anciennes fréquentations sans cervelle. Non, elle l’appréciait pour ce qu’il était. Elle était parfaite pour lui. Il l’avait toujours su. Seulement, il avait été trop idiot pour s’en rendre compte. Il s’était imaginé des raisons qu’il croyait bonnes alors que ce n’était pas du tout le cas. Leur amour n’allait rien changer à la dynamique du petit groupe. Max n’allait pas lui faire la tête et ils resteraient les meilleurs besto de la vie. Sa relation avec la petite brune ne changerait pas ou ne se briserait pas. Au contraire, elle allait se renforcir. Ils allaient toujours être le quatuor soudé qu’ils étaient. Ils allaient encore faire des folleries et dire des conneries. Au moins, les petites crises de jalousie de Casey allaient être justifiées et il n’aurait pu à esquiver les regards ou les commentaires soupçonneux de ses amies.  Il regrettait d’avoir mis tout ce temps à comprendre les sentiments qu’il ressentait vis-à-vis la belle artiste. Il regrettait d’avoir brisé son cœur et de s’être jouée d’elle. Il regrettait de lui avoir menti. Mais, là il était sûr et certain de ses sentiments et il comptait bien le faire comprendre et se faire pardonner.

À commencer par une attaque de doux baisers langoureux. Ses lèvres frétillaient de bonheur. Comme si elles attendaient ce moment depuis une éternité. Casey ne voulait, ou ne pouvait tout simplement plus, se décoller d’elle. Il voulait la toucher. Il voulait commencer à connaître ce corps qui l’appelait. Il sentait la chaleur montée en lui et des gouttes de sueur commencèrent à perler sur son front. Il cessa alors leurs embrassades pour mettre un peu d’ordre dans sa tête et reprendre son souffle. Il avait posé ses mains sur le cou froid de la brunette. Il lui avait dit le plus sérieusement possible qu’il était sûr de lui, d’elle et d’eux. Qu’il n’avait aucune envie de s’enfuir et d’ignorer ce baiser parfait. Spencer lui révéla sa flamme. Une flamme qui s’était allumée dès leur première rencontre et qui n’avait cessé d’augmenter au fil des années. Un sourire franc et radieux avait illuminé le visage de l’adolescent. Cette déclaration lui alla droit au cœur. Il ne s’était jamais imaginé une telle chose. Il avait toujours pensé qu’elle l’appréciait comme ami et que ses sentiments amoureux s’étaient développés plus tard. En fait, les deux étaient idiots. Depuis toujours qu’ils s’aimaient, mais ils avaient eu peur de l’avouer. Heureusement, tout était rentré dans l’ordre désormais. "Je t’aime Spencer Ezel. Je t’aime depuis toujours." Répondit-il en écho à la déclaration de sa belle. Cela lui avait pris du temps à le comprendre, mais il savait bien qu’il l’avait aimé dès qu’il l’avait vu à sa porte. Il avait toujours su qu’elle était plus qu’une simple amie. Il lui sourit malicieusement avant de retrouver ses douces lèvres sucrées et de la serrer encore plus fort contre lui.

SUJET TERMINÉ

made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I was born to tell you I love you + SPENCEY   

Revenir en haut Aller en bas
 
I was born to tell you I love you + SPENCEY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: