Partagez | 
 

 Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Dim 10 Juil - 14:03



Le Pigeon, le Raton-Laveur & la Basse-Cour

Sam, Bucky & ?


Le premier post est réservé à Bucky, mais après c'est open bar !

Cette journée a été passionnante. Les autres peuvent dire ce qu’ils veulent, tu es convaincu de faire un des meilleurs boulots de la Terre. Non mais c’est vrai, t’as pas besoin de soap ou de télénovela toi, t’as tes ados. Tes chers lycéens qui viennent te voir pour te raconter leurs misères. Parfois, c’est un peu sombre, comme l’histoire de ce pauvre Will qui souffre du désamour de ses parents et qui joue de la lame (oh tu ne le plains pas trop non plus, il est un peu chelou sur les bords); il y a aussi Dave qui se fait maltraiter par les autres, et qui est leur tête de turc, mais là t’es sûr qu’il va finir par s’en sortir et faire un truc de sa vie. Et puis à côté, t’as les trucs un peu plus légers. T’as l’histoire d’Anna qui, comble du malheur quand on a seize ans, n’arrive pas à choisir entre rester avec son petit-ami, gentil mais un peu ennuyeux, et le quitter pour sortir avec le beau gosse de service un peu volage. Ironie du sort, ils ont le même prénom, Alexis. Ça te fait bien marrer intérieurement. Oui, parce que tu prends tout ce qu’ils te disent avec le plus grand sérieux, que cela concerne les plans fous d’un John qui cherche à devenir une rockstar, ou la perte de la mère de ce discret mais résolu Ford qui finirait sans doute par surmonter son chagrin.

Ouais, c’est ça St Magnus, et tu adores ça. Pour ponctuer cette magnifique journée, tu décides de prendre une douche, passer ta plus belle chemise et tu vas au Jarvis. Tu manges un bout sur la route, décidant qu’après tout, la bouffe était optionnelle. Tu arrives dans le bar alors qu’il commence à se remplir : la scène est prête mais personne ne chante encore. Tant mieux, ça te laisse le loisir de taper la discute avec les charmantes jeunes femmes présentes. Qui sont au nombre de… deux. Et apparemment déjà accompagnées. Sérieux !?

Tu caches mal ta déception alors que tu vas te poser au bar et que tu commandes ta première bière. À peine a-t-elle le temps d’arriver que tu repères quand même une tête connue. C’est pas mal qu’il soit là, vous pourrez peut-être essayer de chopper : c’est toujours plus facile en groupe. Même si t’as parfois l’impression qu’on lui préfère ses cheveux à ton superbe sourire colgate.

— Hey la diva ! Comment ça va ce soir ?

Tu t’approches de lui avec ta bière, ravi de prendre de ses nouvelles. Hé, t’es de bonne humeur oui ou non !?  


Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
625
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Jeu 14 Juil - 13:24

Le pigeon, le raton-laveur & la basse-courSam Wilson & James B. Barnes & other
La journée avait été plutôt tranquille pour l’espion du SHIELD qu’il était. Il n’avait pas été sur le terrain et avait passer une grosse partie de la journée à remplir des dossiers et des formulaires. Si un jour, il devait faire des propositions pour améliorer la paperasse, Bucky ferait supprimer tous les formulaires de cette organisation. Parce que franchement, tout ces formulaires allaient le tuer. S’il y avait bien un truc qui ne lui avait pas manquer durant son arrêt, c’était les dizaines de formulaires de toutes les couleurs qu’ils devaient remplir constamment. Franchement, il se demandait comme pouvait faire Steve avec tout ça. C’est bien pour cela qu’il n’était qu’un exécutant. Et il était très bien dans son rôle.

Mais le fait qu’il n’ait rien fait de sa journée a part remplir des feuilles avait permis à Bucky de sortir un peu plus tôt du boulot pour aller au rendez vous qu’il s’était fixer depuis plusieurs jours maintenant. Un rendez vous chez le coiffeur. Oui oui, Bucky avait décidé d’arrêter de ressembler à un ours et un ermite et de se couper les cheveux. Alors oui, il fallait bien que cela arrive un jour puisqu’il ne l’avait pas fait depuis qu’il s’était retrouvé à l’hôpital. Et apparemment, la chose était voulue par beaucoup de monde. Et puis, il fallait avouer que ce n’était pas hyper pratique. Mais il fallait aussi que tout le monde se rassure, il n’avait pas TOUT coupé. Il se voyait assez mal retrouver la coupe qu’il avait avant l’accident et c’est donc pourquoi il n’avait coupé que plusieurs centimètres.

Après ce rendez-vous, Bucky avait décidé d’aller boire un verre au JARVIS. Il avait préféré rester sur Hammer Bay pour la soirée, n’ayant pas fait le trajet pour rien et c’était donc au JARVIS qu’il avait posé ses valises. Il connaissait le bar pour y être souvent venu et avoir fait tout un tas de rencontres. Plus charmantes les uns que les autres d’ailleurs. Il avait d’ailleurs discuté avec une charmante demoiselle quelques minutes avant qu’une voix assez reconnaissable ne lui attire l’oreille. Un sourire s’installa sur ses lèvres alors qu’il tournait son regard vers Samuel. Un rire s’échappa même de ses lèvres aux mots prononcés et il secoua la tête.

- Diva carrément ? T’es en forme dis-moi, se moqua-t-il doucement. Mais tu as raison, j'suis carrément une diva, continua-t-il en trempant ses lèvres dans son verre pour appuyer ses dires.  Et pour l’instant ça va, sourit-il avant de reposer sur la jeune femme avec qui il avait discuté quelques minutes auparavant avec un sourire en coin qui voulait tout dire. Et toi, comment ça va ?


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Sam 16 Juil - 5:42



Le Pigeon, le Raton-Laveur & la Basse-Cour

Bucky Buck, Yummy Sammy & ?


Non non non, tu ne peux pas y croire ce n’est pas vrai ce n’est juste pas possible : Bucky Buck avait coupé ses cheveux !? Nonobstant la demoiselle avec qui il parle, tu l’accostes avec un grand sourire, le traitant de diva au passage. C’est un peu gratuit mais tu t’en fous, tu dis ça pour plaisanter et tu sais qu’il le sait. Il te répond en souriant, ne niant pas tes dires, et te demande un peu de tes nouvelles.

— Oh, ça va ouais ! Une bonne journée au lycée, pas de gros dramas et pas de nouvelle explosion en centre-ville alors je suppose que tout va pour le mieux ! Et de ton côté ? T’as eu une déception amoureuse pour changer de coupe de cheveux !?

Tu ponctues ton rire d’une gorgée de bière, content de voir ton pote ce soir. Ça promettait une pure nuit de folie, le connaissant. Des souvenirs te remontent à la tête, et tu te revoies avec lui, en mode ‘les deux beaux gosses de la soirée, c’est nous’. Pas mal comme tableau, et t’aimerais bien que ça soit la même chose pour ce soir. Ce serait cool.

Ton regard se perd un peu dans ses cheveux — parce que tu as toujours du mal à assimiler l’information que, oh mon dieu, il a osé donner sa crinière en pâture à la première paire de ciseaux rencontrée — et tu ne peux t’empêcher d’en arriver à cette conclusion, pour la dix millième fois :

— J’adore tes cheveux.

C’est du bon cheveu de blanc, doux & soyeux, avec plein de reflets. Toi, tes cheveux, t’es obligé de les raser presque à zéro pour que ça ressemble à quelque chose. Oh, tu as bien eu une époque où t’avais abandonné et opté pour la coupe afro, mais il faut dire que ça ne t’allait pas spécialement bien. Là, jouer sur les limites, les dessins et les longueurs capillaires au demi-millimètre près, c’était cool. Qu’on ne te fasse pas dire ce que tu n’as pas dit : tu n’envies pas les cheveux de Bucky, tu les trouve juste magnifiques. Soyons honnêtes, sur toi, ses cheveux seraient tellement ridicules…

— Tu devrais les laisser pousser. Genre, à l’infini. Ou au moins jusqu’au cul. Et puis tu sais, tu fais un tresse ou tu les attache, en mode ‘hey j’suis cool parce que j’ai les cheveux longs mais j’suis un mec carré aussi, soigneux et tout’. Parce que le plus gros gâchis avec des cheveux comme les tiens, c’est de pas les entretenir, mec. Ne laisse jamais ta crinière léonine devenir sale & grasse tu m’entends ?

Tu prends une autre gorgée de bière : ce laïus capillaristique t’as un peu donné soif. Et tu es presque sûr d’avoir perdu Bucky dans l’opération aussi…


Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
625
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Sam 16 Juil - 16:26

Le pigeon, le raton-laveur & la basse-courSam Wilson & James B. Barnes & other
Bucky connaissait le métier de Sam et franchement il ne savait comment il faisait. S’occuper de gamins qui passaient leur temps à se plaindre n’était pas fait pour lui. Franchement, il n’aurait qu’une envie : leur retourner une paire de claques pour remettre les idées en place. Parce que bon, des gamins pleurnichant n’était pas vraiment la chose que préférait Bucky. Il n’était pas assez patient pour tendre un mouchoir à une gamine qui pleurait parce qu’elle venait de se faire larguer. Ouai mais non… Pas vraiment son truc. Du tout.

Un rire s’échappa de ses lèvres alors que Samuel venait de remarquer qu’il était chez le coiffeur. Il secoua la tête alors qu’il plongeait ses lèvres dans son verre et de répondre.

- Pas de déception amoureuse en vue, répondit-il alors qu’un sourire en coin fleurissait sur ses lèvres. Comment tu voudrais que cela soit le cas avec cette tête ? Et cette nouvelle coupe ?

D’accord, il en rajoutait un peu parce que bon, il marchait comme ça avec Sam. Et puis bon, le fait de s’être couper les cheveux avait enlever un sacré poids sur les épaules. C’était comme si cette histoire d’explosion restait derrière lui et ce n’était pas plus mal. Sa vie reprenait le bon chemin et le fait qu’il se trouve là le prouvait aussi d’ailleurs. Il passa aussi une main dans ses cheveux, pas encore tout à fait habitué au fait qu’ils soient plus courts et entendre Samuel dire qu’il adorait ses cheveux raviva son rire alors qu’il reposait son verre sur la table.

Il était vrai que c’est cheveux n’étaient pas trop mal. Sa mère disait toujours qu’il avait hérité de sa tignasse de son grand père qui avait la même. Franchement, il ne savait si cela était une bonne chose parce que son grand frère n’avait plus de cheveux sur le cailloux et il lui manquait des dents. Ouai non… Il ne voulait pas être comparé à son grand père.

- Je sais que tu aimes plus que mes cheveux Wilson, contra-t-il avec un sourire en coin alors qu’il glissait son regard sur son ami à ses cotés. Fait pas genre.

Il retrempa ses lèvres dans son verre après cette phrase, cachant un sourire un peu plus large et étouffant un rire avant de se tourner plus franchement vers Samuel qui venait de se lancer dans une tirade sur ses cheveux. L’image que lui envoya ses mots furent sources de ricanement. Parce que oui, l’image était drôle mais il n’était pas prêt à devenir comme ça. Surtout avec le boulot qu’il faisait. C’était mort. Il ne savait pas comment faisaient les filles…

- Ne t’inquiète pas mon gars, j’ai assez fait la friteuse pour les 10 années à venir, rigola-t-il alors en réponse à la grande tirade qu’il a eut du mal à suivre de bout en bout. Par contre, tes cheveux à toi commence à devenir rares, tu devrais faire attention, ils vont bientôt disparaître…

Un rire accompagna les derniers alors qu’il haussait un sourcil sur son front et que le coin de ses lèvres remontaient sur ses joues. Une petite pique ne faisait jamais de mal.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Sam 16 Juil - 17:10



Le Pigeon, le Raton-Laveur & la Basse-Cour

Bucky Buck, Yummy Sammy & ?


Oui bon ça va, chacun ses passions hein. Tu ne connais pas le métier de Bucky et tu t’en fous un peu. Il parle pas forcément beaucoup de lui mais c’est pas grave. Ça ne vient en aucun cas entraver votre début d’amitié alcoolisée et ça ne gâche pas tes soirées en sa compagnie. Avec une telle chevelure, de toute façon, il pourrait faire le pire métier du monde que tu t’en cognerais les parties avec une boule de bowling. Des cheveux qu’il a d’ailleurs coupé, à ta grande surprise, et pas dans le bon sens du terme. Il rit, et tu ris avec lui, mais tu te demandes quand même s’il s’est pas passé un truc dans sa vie pour qu’il en arrive là. Oui, les cheveux de Bucky, c’est une affaire d’état.

— Avec cette coupe ? Je sais pas si tu vas en avoir des déceptions amoureuses, c’est vrai. Faudrait déjà que les filles s’intéressent à toi, hein. Nan mais sérieusement, tu dois vraiment avoir l’esprit de contradiction dude, on t’as pas dit que les filles aimaient les barbus et les mecs à cheveux longs ? T’es pas obligé de verser dans le look hipster hein, mais là, c’est pire que de jouer les rebelles hein, tu te tires une balle dans le pied mon pote.

T’en rajoutes trois tonnes, c’est ta marque de fabrique. Tu ricanes, tu bois un peu de ta bière, et tu laisses tes mots faire leur magie. Bucky sait pertinemment que tu exagères, et que tu ne penses pas vraiment ce que tu dis. C’est de l’ironie, une forme de sarcasme à but humoristique que tu pousses à son maximum. Tu fais jamais rien à moitié, toi.

Et puis, tu peux pas t’empêcher de lui avouer que capillairement, tu l’adores. Bucky est parfait de ce point de vue, comme au niveau oculaire. Comme œil hein, pas comme cul, même si t’as jamais vraiment regardé. Pas assez pour émettre un jugement en tout cas. Enfin, ton pote de chouille est assez taquin pour sous-entendre qu’il n’y a pas que les cheveux que tu lui surkiffes. T’as du mal à lui donner tort, et comme d’habitude dans ce genre de situation, tu optes pour la stratégie de la soirée mousse : tu le noies sous les conneries.

— Oh mec, tu m’as démasqué, je suis totalement amoureux, d’ailleurs je t’ai pourri ton coup juste parce que je te veux rien qu’à moi !

Ton rire résonne dans le bar alors que tu te retiens au zinc pour ne pas basculer en arrière sous l’effet de tes propres plaisanteries. Qui ne sont pas si drôles, maintenant que tu y penses… mais voilà, c’est le moment qui joue aussi. Une petite soirée au Jarvis avec Bucky, rien de mieux pour célébrer le week-end ! Bon ça, c’est quand il ne t’attaque pas sur tes propres cheveux.

— Oulà, tu sais pas de quoi tu parles là !

Tu prends un faux air outré, tu fais semblant d’être vexé et en colère, mais tu sais pertinemment que Bucky ne tombera pas dans le piège.

— Jamais tu parles des cheveux d’un black, ok ? Nos cheveux sont au-delà de la compréhension humaine, tu vois, c’est presque sacré. Un cornet à la vanille toi peut pas comprendre toute la complexité et la richesse du goût des copeaux de chocolat que j’ai sur le crâne, tiens-le-toi pour dit !

Ok. T’as craqué. Quelqu’un a mis quelque chose dans ta bière ou…?


Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
625
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Mar 19 Juil - 0:06

Le pigeon, le raton-laveur & la basse-courSam Wilson & James B. Barnes & other
Bucky n’avait pas vu Sam depuis un moment maintenant. Avec tout ce qui s’était passé dans sa vie ces derniers temps, l’explosion, le bras, la convalescence, Bucky n’avait pas eut le temps de revenir au JARVIS pour une soirée comme celle là. Et le fait que Samuel ne sache pas ce qui lui était arrivé était carrément agréable. Parce qu’il n’y avait pas à dire. Les personnes qu’il fréquentait constamment savaient ce qui s’était passé et le regardaient différemment. Ce que Bucky voulait arrêter. Parce qu’il essayait de mettre les choses derrières lui maintenant. Et le fait d’être là ce soir était un grand pas en avant pour lui. Et puis bon, passer du temps avec Sam voulait aussi dire rigoler et ça Bucky ne pouvait pas passer à coté de cela. Surtout vu comment était lancé Samuel ce soir.

- J’aime prendre des risques Sam, rigola-t-il alors joyeusement alors qu’il termina son verre d’une seule traite pour en commander un autre d’un geste de la main. Faut savoir vivre dangereusement dans la vie. Prendre des risques. Et puis, ils sont pas hyper courts mes cheveux, exagère pas !

Pour prouver les faits, Bucky tira une mèche de cheveux et la montra à Samuel avec un sourcil lever sur son front. Et c’est vrai, les cheveux n’avaient pas été coupé hyper courts. Juste quelques centimètres. Centimètres qui changent apparemment tout… Et puis il avait gardé la barbe de trois jours qu’il portait tous le temps en ce moment.  Le verre que Bucky avait commandé arriva devant alors qu’il se tournait franchement pour regarder Samuel avec cet éternel sourire en coin qu’il avait souvent en la présence de son ami. Et puis, c’est vrai, il fallait savoir vivre dangereusement… Comme travailler pour une organisation où l’on peut mourir à tout moment…

- Tu sais que avais juste à me le dire hein, on aurait pu s’arranger, reprend l’agent en jouant des sourcils alors que sa main amena son verre à ses lèvres, plaisantant. Et faut franchement revoir tes techniques de dragues, parce qu’elles craignent. Vraiment, je dis ça pour toi…!

Un ricanement s’échappa de ses lèvres alors qu’il reposait son verre sur la surface de la table et que Sam s’engageait dans une défense habille (ou pas) des cheveux qu’il avait sur la tête. Bucky passa du ricanement au rire alors que Samuel déballait ses mots à vitesse grand V. C’est ça qu’il aimait bien chez l’homme qui lui faisait face. Sa manière de présenter les choses, de rigoler et de tourner les sujets à son avantage. C’est agréable de ne pas avoir à se préoccuper des paroles que l’on sort. Franchement agréable. Et puis l’air outré et en colère de Sam fit rire un peu plus fort Bucky qui secoua la tête avant de reprendre la parole.

- D’accord d’accord, Chocolaccino, les cheveux des blacks c’est sacré, j’ai bien compris. Mais franchement, c’est pas dur de vivre avec ça tout les jours ? Se moqua-t-il de nouveau alors qu’un nouveau sourire s’installait sur ses lèvres. C’est comme ça partout ?

Okay, il semblerait que l’agent du SHIELD rejoigne le coté obscurs de la force des blagues nulles. Mais ce n’était pas entièrement de sa faute. Côtoyer Sam pouvait largement faire des ravages. Et ajouter à cela un peu d’alcool et vous avez le combot spécial soirée Sam/Bucky.  



Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Mar 19 Juil - 16:45


Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour

Pure soirée de folie qui donne envie de danser !Le boulot est enfin fini, la séance d'explications de trucs dégueux et gores à la morgue aussi. Bon sang, pourquoi j'ai postulé à la criminelle déjà moi hein ? Franchement, je n'en sais rien, mais j'aurais pas du en fait, c'est un boulot de dingue. En tout cas, je vais tâcher d'oublier totalement ce qui s'est passé aujourd'hui et aller passer du bon temps en buvant quelques verres. Elie est chez ma mère pour la soirée, Francis est parti à un rencard, personne ne viendra m'embêter ou me déranger, je peux aller tranquillement me pintocher la ruche toute la nuit et ne rentrer qu'à l'aube sans sourciller un seul instant. Quel joie d'être célibataire et irresponsable de temps en temps !

Pour passer un peu de bon temps, il y a des tas d'endroits dans cette ville, vraiment tout un tas de bars, boites et bouges glauques où je peux prendre un verre et regarder des paires de fesses. De jolies paires de fesses, de jolies filles. La décision est donc compliquée pour trouver un endroit où se rendre, avec ce choix incroyable et passionnant...Alors j'erre un peu dans les rues du centre-ville, cherchant un bar qui me conviendra pour la nuit. Et en voilà un qui a l'air pas mal. Je n'y suis jamais allé encore, pourtant je suis déjà passé devant plusieurs fois. Le Jarvis a l'air très sympa, le genre de coin que fréquentent les jeunes et les moins jeunes. Et en plus, y'a des groupes de musiques qui se produisent d'après ce que je peux lire là sur un flyer. Cool. Je vais pouvoir danser en plus.

Direction l'intérieur de ce charmant petit bar, je pense que je vais ramasser de la chatte par paquet de douze ! Et c'est marrant, j'ai l'impression d'avoir déjà dit cette phrase un jour mais je me rappelle plus du tout quand...En tout cas, l'endroit est agréable, il y a du monde et c'est animé. J'adore ça, c'est très chouette. Direction la piste de danse où je vais me la donner à fond pour séduire la gente féminine de ces lieux ! Je me déhanche, je me démène comme un diable ! Tout le monde me regarde, je suis un dieu de la danse ! Ils sont tous jaloux de ma manière de danser, ça j'en suis certain, j'ai perfectionné mon style pendant des années et des années ! « Quel dommage que le disco soit mort hein...? Tout le monde te regarde pour se foutre de toi au fait, regarde, ils rigolent... » Je t'en collerais moi de la moquerie...Je suis un dieu de la danse, je t'le dis...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Lun 25 Juil - 14:50



Le Pigeon, le Raton-Laveur & la Basse-Cour

Bucky Buck, Yummy Sammy & Wadey Wade


Toi ? Ne pas exagérer !? Jamais ! Ou du moins, pas en soirée ! Exagérer c’est devenu un peu ton mode de vie en plus d’être ton sens de l’humour alors oui… Tu admets que les cheveux de Bucky ne sont pas si courts que ça et qu’ils ne tarderont pas à repousser, pour ton plus grand plaisir. Tu aimes voir ses mèches brunes onduler autour de son visage, ça lui donne quelque chose de doux quand son regard se fait dur. Merde, tu disais que t’étais amoureux pour déconner, mais si ça se trouve c’est pas faux ! Ah, la bromance, cette chose ambiguë si prisée des scénaristes aux idées tièdes et au courage fuyant ! Bucky est ton pote, et c’est bien normal que tu le trouves juste glorieux. Tu ricanes quand il t’attaque sur tes techniques de drague pourtant parfaites : il est pas spécialement bien placé pour en parler !

— Moi je les trouve plutôt efficaces. T’es toujours là, non ?

Tu ris de bon cœur, avant de reprendre une gorgée de bière. T’es vaguement conscient que ça se déhanche derrière vous, tu jettes un petit coup d’œil à la piste de danse avant de revenir à ce que Bucky te dit. Il n’a pas peur le petit, il n’a pas froid aux yeux, et c’est aussi pour ça que c’est ton pote. Il te demande clairement si t’as des poils comme tes cheveux et ça te fait arquer les sourcils.

— Mais sur quelle planète tu vis, dude ? Bien sûr que c’est comme ça partout, tu veux vérifier par toi-même ?

Tu souris malicieusement, jouant de ton côté sexy comme tu sais si bien le faire. T’allais répondre un truc mais vraiment, il y a un mec qui se dandine comme une volaille sur la piste et ça attire trop ton regard. Tu peux pas t’empêcher de suivre ses mouvements avec un petit rire, sincèrement amusé par sa prestation. Tu résistes pas à l’appel, d’ailleurs. Tu finis ta bière d’un seul trait, et tu poses tes petons sur le sol. C’est l’heure de montrer ce que tu sais faire !

Tu lances un regard à Vanilla Ice comme pour l’encourager à venir te rejoindre et bientôt tu te retrouves avec l’inconnu, en train de faire montre de tout ton talent de danseur. Tu ondules, tu te déhanches, tu coupes, tu décales, tu agites les épaules et tu t’amuses avec ce cul que tu t’amuses à désigner comme gros. T’aimes tes fesses, et tu les échangerais pour rien au monde. C’est que c’est du boulot, ça ! Toujours travailler les jambes, les enfants !


Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
625
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Jeu 28 Juil - 14:55

Le pigeon, le raton-laveur & la basse-courSam Wilson & James B. Barnes & Wade Wilson
Sam est une des raisons pour laquelle il aime bien sortir après le boulot. Alors oui, il n’est pas tout le temps là mais quand il l’est, Bucky est certain que la soirée sera belle. Ou du moins, qu’il rigolera. Et cela ne manque pas. Sam est là depuis quelques minutes maintenant et Bucky a rit plus qu’il ne l’avait fait ses dernières semaines. Il se demande d’ailleurs pourquoi il n’a pas recontacté Sam après son accident. Mais les choses s’étaient passés ainsi et il n’allait pas ressasser les vieux événements. Ce qui était fait, était fait. Alors l’espion du SHIELD se concentra sur les nouvelles paroles de Sam et il secoua la tête de gauche à droite alors qu’il reprenait une nouvelle gorgée de son verre.

- Ouai, j’suis toujours là, sourit le brun en observant son ami avec un sourcil levé.

Un autre rire s’échappa rapidement de ses lèvres alors que Sammy répondit à la question qu’il avait posé plus tôt. Vraiment, l’alcool commençait peut-être à lui monter à la tête. Et franchement, boire de l’alcool fort n’était peut être pas une bonne idée parce qu’il ne l’avait pas fait depuis longtemps. Et que la dernière fois n’avait pas été très glorieuse. Mais bon, il en avait eut besoin et puis une fois de temps en temps ne tuerait personne. Et les médecins n’en saurait rien. Enfin, il l’espérait. Alors, Bucky avala une nouvelle gorgée, terminant ainsi son nouveau verre alors que le deuxième sourcil se levait sur son front et qu’un sourire en coin s’installait sur ses lèvres.

- Ne me dis pas des trucs comme ça, je serais capable d’aller vérifier. Pour la science tout ça. Histoire de voir si tu es fait comme tous les autres, répondit-il avec un ton amusé qui contredisait sérieusement la mine sérieuse qu’il avait prise.

Mine sérieuse qu’il perdit rapidement pour retrouver son sourire en coin avant que Sam ne tourne la tête vers la piste. Bucky passa un regard par dessus son épaule et il observa ce qu’il se passait sur la piste de danse. Son sourire en coin s’agrandit quand il apperçoit Sam terminer sa bière pour rejoindre la piste de danse. Ouai, c’était aussi ce qu’il faisait. Bucky beaucoup moins d’ailleurs mais cela lui arrivait de temps en temps.  

L’espion du SHIELD ricana en voyant le regard de son ami et il se lève à son tour. Parce cela fait longtemps qu’il n’est pas sortit et qu’il n’avait pas fouler une piste de danse. Et puis bon, il n’avait aucune honte à bouger son corps. Même avec sa nouvelle coupe de cheveux. Alors il rejoignit Chocolacinno sur la piste, bougeant son corps au rythme de la musique.  Il y avait un autre mec sur la piste et Bucky posa un regard sur ce dernier. Il ne se débrouillait pas trop mal, un peu comme Sam d’ailleurs et cela le fit rire alors qu’il se met sérieusement à danser sur la piste de danse.



Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Mar 23 Aoû - 11:02


Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour

pure soirée de folie qui donne envie de danser « Mais regarde moi cette belle bande de cons que vous formez avec Chocolacinno et Vanilla Ice là... » D'où tu choppes des surnoms pareils toi hein ? Et puis on est des idoles, toutes les filles nous regardent, elles veulent nos corps ! « T'occupes pour les surnoms...Et non, elles te matent pour se foutre du vieux mec qui danse un truc disparu. Elles connaissent même pas ce que tu danses ! » Rha arrête de parler dans ma tête toi ! Tu n'existes même pas, laisse moi kiffer la vibe avec mon mec...En plus je kiffe grâce, je me déchaîne, c'est génial ! Et les deux autres gars sont pas mauvais non plus en plus. On s'éclate grave, même si je vois bien que le blanc-bec ça le fait un peu marrer. Aller mec détends toi, c'est que de la danse. La pire chose qu'on risque de faire, c'est un four. Mais c'est pas grave, on est des vieux, on assume notre vieillitude en dansant des trucs nazes aller !

Petite technique du lasso pour me rapprocher, ça fait jamais de mal et c'est clairement la classe en plus. J'avoue qu'on doit plus être que trois sur le piste. Comme si on faisait une vraie attraction, ils exagèrent, c'est pas si étonnant que ça. Ou alors c'est parce qu'on st vraiment les Rois de la Night...Ce serait trop cool. " Alors les bro, on se déchaîne aussi ? On est trop des stars, tout le monde nous regarde, c'la classe ! " Rien trouvé de plus passionnant à dire. Mais ça me fait rire. Si ma fille me voyait, elle aurait surement une honte monumentale. Pourquoi les enfants sont jamais là quand il faut hein ? Quoi ? Mauvais père ? Pas du tout. Juste que des fois, elle fait trop blasé de son paternel cette môme alors une petite leçon de temps en temps, ça fait pas de mal...Et puis c'est pas méchant. Juste la honte au lycée quand je la dépose ou ce genre de trucs.

Pensant à tout ça, je ne fais plus vraiment attention à ce que je fais. Et résultat, je m'emmêle les cannes. Les pas de danse ça peut être vicieux et compliqués. Alors quand on est pas assez appliqué à ce que l'on fait, c'est la mort assurée ! Et c'est ce qui arrive. Bon pas la mort parce que ce serait tragique. Et ce serait une mort minable. Mais en tout cas, je trébuche et je tombe. J'ai l'impression que la scène se passe au ralenti. Moi qui chute, lentement avec la bouche qui se déforme. De tout mon poids je m'abats sur mes deux nouveaux amis. Certes, je ne suis pas un gros gabarit, mais quand même je pèse mon poids (que du muscle les filles !). Et en plus c'est ridicule !

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour   Mer 26 Oct - 14:27



Le Pigeon, le Raton-Laveur & la Basse-Cour

Bucky Buck, Yummy Sammy & Wadey Wade


Tu regardes Vanilla Ice comme si son cerveau avait totalement fondu. Attends, il disait bien qu’il aimerait vérifier ta pilosité corporelle dans son intégrité là ? Il ne sait vraiment pas de quoi il parle ! Tu souris malicieusement, arquant très haut un sourcil perplexe mais amusé avant de lui répondre :

— Olà dude, fais gaffe à ce que tu dis ! D’autres auraient tôt fait de te prendre… au mot près.

Allez, un clin d’œil et c’est l’heure d’aller se déhancher sur le dancefloor. Peu importe la musique, tant qu’on a le groove, non ? La danse ne peut pas vieillir, jamais, sauf la tektonik à la limite, encore qu’ils n’ont rien inventé ces mecs-là. Ils connaissent pas le cyberpunk ou quoi ? Bon, c’est pas ta tasse de thé de toute façon, t’es plutôt soul, funk et disco, histoire de bien passer pour un vieux… que tu n’es pas ! Hé, pas besoin d’être né dans les années cinquante pour surkiffer les Trammps.

Du coup, tu suis sans trop te faire prier le mec qui vous rejoint sur la piste. À trois, vous allez forcément emballer ce soir, comment cela pourrait en aller autrement ? Trois beaux gosses en train de rouler des muscles devant les filles, ça allait marcher. Allez, on y croit !

C’est sans compter sur la maladresse de votre pièce rapportée qui ne tarde pas à se casser magistralement la gueule sur vous. Tu le rattrapes comme tu peux, et heureusement que ce n’est pas une femme, sinon tu aurais une main extrêmement bien placée. Tu l’aides à se remettre sur pied avec Bucky, avant de rire en t’excusant.

— Oups. Désolé mec, je voulais pas te peloter le boob.

Mais bon, ce sont des choses qui arrivent, non ? Le peu d’alcool que tu as bu te rend assez joyeux pour rire un peu plus de la situation.

— Dommage que tu sois pas une jolie rousse…

C’est vrai que bon, même si ce mec n’a rien à se reprocher physiquement, ç’aurait été plus sympa que ce soit une nana, hein. Meh. Ou pas. Elle lui aurait sûrement collé une gifle aussi belle et impressionnante que son postérieur avant de le laisser sur place.



Revenir en haut Aller en bas
 
Le pigeon, le raton-laveur & la basse-cour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» raton-laveur
» baby raton laveur
» Raton-laveur
» Ne jamais laissé un raton laveur tout seul dans la cuisine
» Raton laveur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: