Partagez | 
 

 Stephen Strange — Reality is almost always wrong.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 10:11



Stephen Vincent Strange

Never Trust Doctors

86 ans - 4X ans en apparence
Dr Strange

Médecin
Civils

Célibataire
Humain +


pouvoirs

Je suis un Maître des Arts Mystiques, Le Sorcier Suprême de la Terre, et à ce titre, je peux faire nombre de choses que vous auriez tôt fait de juger incroyables, ou impossibles. Mais la vérité c’est que pour moi, ce mot n’existe pas.

Comme je le disais, je suis un sorcier. À ce titre, je peux lancer des sorts divers, allant de la boule de feu au bouclier en passant par les éclairs. Il n’y a pas un grimoire que je n’ai pas étudié, et je connais un nombre incalculable de sortilèges, de quoi me sortir de situations jugées, un peu trop hâtivement, inextricables.

Il m’est également possible de lire dans vos pensées, de séparer le vrai du faux dans vos paroles, de passer au crible vos intentions. C’est une capacité dont je n’use jamais avec mes amis, pas sans leur permission ou alors en cas de force majeure. Pour les autres, je ne gêne pas vraiment.

Ma cape me permet de léviter, sans compter que je connais des sorts de téléportation. L’espace est très différent pour moi, tout comme l’est le temps : je ne vieillis pas et les maladies humaines n’ont aucune prise sur mon corps. C’est pourquoi j’ai l’air toujours aussi fringant alors que j’approche des 90 ans. Il m’est également arrivé de voyager dans le temps.

Je voyage d’une autre manière encore : je maîtrise la projection astrale. Mon esprit peut se séparer de mon corps — qui reste inerte et désespérément vulnérable — et voyager en faisant fi des lois de la physique. Cependant, cette projection ne peut excéder 24 heures, sans quoi mon corps dépérirait, me condamnant à errer sous forme spectrale à jamais.

Ainsi, je ne suis pas sans faiblesses : bien que je sois un expert en occultisme et en arts martiaux, mon corps reste celui d’un humain. Je dois dormir, manger, boire comme tout le monde, et mes sorts sont dépendants de gestes et de paroles. Ligoté et bâillonné… Je deviens un poids mort. Bien malheureusement.


souhait

C’est un souhait que je n’aurais jamais pensé pouvoir formuler. Je ne rêve pas de récupérer l’usage complet de mes mains, ou d’effacer ce tragique accident de voiture de ma mémoire. Quelque chose en moi ne veut pas redevenir ce médecin arrogant et égocentrique que j’étais avant ce jour-là. Mais j’aurais aimé pouvoir apprendre plus vite. Ne pas dédaigner l’offre que l’on m’a faite lors de l’annonce de mon invisible infirmité. J’aurais voulu pouvoir mettre mon ego de côté, avaler ma fierté et dire ‘oui, je veux bien devenir assistant’. Continuer à exercer la médecine, quand bien même je pouvais plus opérer.

émergence

Quelque chose ne va pas. Je n’arrive pas à mettre le doigt dessus, mais parfois je n’ai pas l’impression que ma vie est réelle. J’ai croisé des visages d’inconnus qui m’ont paru familiers, et parfois je me prends à culpabiliser de ne pas faire plus de sport… Alors que je n’en ai jamais vraiment fait. Étrange.



want to know more

Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?

Ça m'étonnerait pas, on n'est plus à ça près. Après, j'en pense pas grand-chose, pourquoi pas, après tout... Moi, du moment qu'on m'emmerde pas, je demande rien d'autre.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?

J'ai jamais rien vu de tel, sinon je m'en souviendrais ! Enfin, ça m'étonnerait pas non plus. Les gouvernements réagissent toujours bêtement à ce genre de situations, et c'est les hôpitaux qui se remplissent de blessés par balle. Bravo. Je veux bien qu'on gère la population, mais je sais pas moi... Soyez plus discret ! Manipulez-nous mieux ! Bande de nazes.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?

Une star. Riche, talentueuse & adorée de tous. Vivre la belle vie et se la couler douce dans une immense villa sur le bord de la mer... Oh mais attendez, c'est exactement ce que je suis ! Bon, je suis pas si riche que je veux bien le faire croire mais mon nom reste connu ! Ahaha !



pseudo

Magneion

sexe/age

M27

pays

France

DC

Alex Summers & Sam Wilson

personnage marvel, scénario ou inventé

Personnage Marvel

niveau d'émergence

1

niveau de maitrise

1

Désirez-vous un parrain/marraine

Nope merci :3

vous nous avez connu...

 J’y étais déjà !

un dernier aveu

BALANÇOIRE

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 10:12



Before Genosha

You want to make things right? Too bad. Nothing's ever right.

Je n’ai pas fait médecine par vocation. Je l’ai fait parce que j’en étais capable et parce que c’était ce qui payait le mieux. Je suis né en 1930, j’ai connu la guerre, bien qu’elle n’ait pas eu pour décor mon propre pays, et lorsqu’elle prit fin je me suis décidé à mettre toutes les chances de mon côté. Je voulais m’élever au-dessus de la fange, et je cultivai ce talent que j’avais pour la médecine. Je soumis mon intelligence aux rigueurs de l’apprentissage de cet art délicat, mes mains devenant, sans que je le réalise vraiment, mes meilleures alliées. Ces mains faisaient des miracles ! On m’a dit un jour ‘Si tu sais faire quelque chose, ne le fais jamais gratuitement’, alors c’est ce que j’ai fait.

Je fus diplômé rapidement, et à trente ans à peine, j’étais déjà reconnu comme un des meilleurs neuro-chirurgiens du monde. J’avais tout : la gloire, l’argent et les femmes. Je ne vivais que pour moi, mon ego ne laissant pas la place pour quelqu’un d’autre dans ma vie. Je ne me suis jamais vraiment soucié des autres, de toute façon. Les deux seules questions qui m’importaient étaient très simples : est-ce que cette personne a besoin de moi, et surtout combien elle a sur son compte en banque.

Mais le karma étant ce qu’il est, cela ne dura pas. Je fus victime d’un terrible accident de voiture — de ma propre stupidité, pourrait-on dire — dont je sortis grièvement blessé. Le verdict ne tarda pas à tomber : bien que je puisse toujours me servir de mes mains dans la vie quotidienne, la chirurgie était désormais hors de ma portée. Le monde s’effondrait autour de moi. Je ne pouvais plus exercer mon métier, et quand on me proposa un poste d’assistant, je refusais tout net. Pour moi, la médecine c’était la neuro-chirurgie ou rien ! Et il était tout bonnement hors de question que je m’abaisse à suivre les ordres d’un autre médecin que je savais moins doué que moi. Je ne voulais pas être un second couteau, je voulais tout, ou rien.

J’optai pour le rien. Mes économies s’épuisèrent plus rapidement que prévu, me forçant à pratiquer la médecine au noir. J’errai dans la ville et dans ma vie, ne tenant plus que grâce à l’alcool. Le jour où j’entendis parler de l’Ancien, un occultiste qui vivait reclus au Tibet, et qui pouvait soigner n’importe quoi. J’étais si désespéré que je ne réfléchis pas davantage. Je dépensai mes dernières économies pour ce voyage, bien décidé à trouver cet Ancien et à récupérer le complet usage de mes mains.

Mais là aussi, je fis preuve d’une arrogance sans bornes, qui me valut de me voir refuser l’aide de l’Ancien. Je ne démordis pas, je persistai, et surpris l’un de ses disciples fomenter contre lui. Peut-être était-ce pour prouver ma valeur, ou juste parce que je n’avais plus rien à perdre, mais j’aidais l’Ancien et dénonçai le traître. Oh, l’Ancien était trop perspicace pour ne pas l’avoir su mais mon attitude le fit changer d’avis, et il décida de m’entraîner.

Sous sa houlette, je devins un sorcier, un érudit, un expert en arts martiaux. Ces jours ne furent pas de tout repos, mais ils firent de moi un occultiste reconnu, parfois consulté par les autorités pour les aider dans certaines affaires particulièrement épineuses. Moi, Sorcier Suprême terrestre, je m’installai à New-York, dans le quartier de Greenwich Village et y aménagea mon Sanctum Sanctorum. À partir de ce moment-là, je commençai à travailler avec les superhéros de tout poil, m’alliant avec eux contre les forces du mal, leur apportant une aide quand selon toutes les apparences, tout était perdu.

Pourtant, quand le seul combat qui valait la peine d’être gagné éclata, j’échouai lamentablement. Moi, le maître des illusions, je n’eus d’autre choix que de succomber, comme tous les autres.

Rédaction, mise en situation de rp, monologue, à vous de choisir ! Notre seule exigence sera un minimum de 500 mots.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 10:13



After Genosha

Arrogance has to be earned.

La réalité n’est pas aussi figée qu’on le pense. Elle peut se plier sur elle-même, se remodeler… Ou juste éclater en mille morceaux.

Putain, je devrais arrêter d’avoir des pensées trop philosophiques dès le matin. C’est incompatible avec ma gueule de bois. Allez, j’ouvre le deuxième œil, je me sors du pieu et je vais direct m’enfiler un café cognac histoire de me sortir la tête du cul.

Ouais j’habite sur Genosha, je crèche à Hammer Bay dans une maison qui déchire tout sur le bord de mer, parce que pourquoi pas ? Je suis médecin, mais voilà, j’ai eu un accident et je peux plus me servir de mes mains. J’ai pas eu le courage de renoncer à la médecine, cela dit. J’avais que ça. J’ai avalé ma fierté et j’ai décidé de continuer à exercer en tant qu’assistant. Franchement, au début ça allait, mais c’est vite devenu un enfer. Les paies qui diminuent, le boulot qui devient de plus en plus monotone, la frustration de voir quelqu’un de moins bon que moi en train de faire de la merde alors que j’aurais pu tellement mieux si seulement j’avais des mains en état de marche…! J’ai fini par péter un câble. J’ai envoyé tout le monde péter et j’ai quitté la chirurgie pour de bon.

Je suis un handicapé, non ? Hand-icapé, ah ah ah c’est ça, marrez-vous ! J’ai toujours un boulot à l’hôpital d’Hammer Bay, mais j’approche plus du bloc. Je bois trop pour ça de toute façon, et j’en ai plus envie. Rien que de penser à une opération, j’en ai envie de vomir, et c’est pas parce que c’est sanglant. À la place, j’ai mon bureau rien que pour moi. Je bosse en solo, même si techniquement j’assiste tout le monde dans ce foutu hôpital puisque personne n’est capable de poser un diagnostic digne de ce nom. Ouais, je sers de consultant, cette béquille dont on ne veut que quand on en a vraiment besoin. Je suis jetable et réutilisable, et je me promène de service en service pour résoudre les énigmes trop compliquées pour mes chers confrères. Je fais aussi des consultations classiques, même si ça me saoule presque autant que le reste.

Voilà ma vie. J’ai personne, j’ai juste ce boulot et mes regrets. Et l’alcool. Et les filles que je paie de temps en temps pour me tenir compagnie. Je sais pas vraiment où je vais, si ce n’est dans le mur. Je suis tellement chiant avec tout le monde que je peux compter mes amis sur les doigts d’une main — et encore, on aurait pu me couper des doigts. C’est vrai, je suis plus à ça près, je fais de la médecine avec mon cerveau et ma langue, je sers plus à rien si ce n’est à souffler le bon sens à ceux qui l’ont perdu, ou qui ne l’ont jamais eu.

Ça veut pas dire que je suis pas votre meilleure option pour un samedi soir animé. Je fais la fête comme jamais, comme si j’allais mourir le lendemain. Je bois, je fume et je sniffe tout ce qui passe, et je m’en fous. C’est drôle non ? Malgré tout ce que je m’envoie dans les neurones, je suis toujours meilleur que le meilleur de tes chirurgiens. Putain. Vous devriez avoir honte. Le monde devrait avoir honte. Je suis qu’un immense gâchis, du potentiel parti en fumée. Quelque chose manque. Quelque chose cloche, mais je sais pas quoi. Peut-être que je trouverai la réponse dans mon verre de whisky, non ? Après tout, j’ai pas plus de chances de le trouver dans un verre de lait, hein.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 10:20

Re-bienvenue
Mais où est le ppt ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 10:28



Te revoilà

Re-bievenu mon chou
& courage pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 10:31

Rebienvenue avec un super perso encore une fois!!!
Oooouh! Je sens que ça va roxxer tout ca!
Bon courage pour la fiche!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 11:02

*sort le popcorn et s'installe confortablement*

:cute: :cute: :cute: :cute: :cute: :cute: :cute:

Strange dans tes mains, ça va être du grand spectacle !

Re-bienvenue, bon courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 11:53

Hanlalalalalalalalala ! Docteur Strange, la classe internationale ! Et Benedict, en plus...

Rebienvenue ! Encore un perso qui déchire, ça va être top !
Revenir en haut Aller en bas
Loki OdinsonAsgardien
avatar



God of mischief
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
# Métabolisme supérieur à celui des humains
# Métamorphose, vol, projection astrale, réarrangement moléculaire, décharge d'énergie, projections d'illusions, télépathie, hypnose, téléportation
# Résistant à la glace
# Ralentissement du vieillissement
# Sorcier
# Vision accrue
Nicholas S. Frances - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1870
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Ven 29 Juil - 20:32

Re-bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1651
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Sam 30 Juil - 13:42





Félicitations

You are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Ton Docteur Strange promet. xD J'espère qu'il se fera quand même quelques amis parce qu'on veut pas lui couper des doigts nous !


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Sam 30 Juil - 19:00

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quicksilver
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Il court vite !
Casey, Maria, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary, Paige
697
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   Sam 30 Juil - 23:37

Je t'aime ! Et je suis contente que tu sois tombé sur nous amuses toi bien avec lui!!

___



- BEFORE I FORGET -

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Stephen Strange — Reality is almost always wrong.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen Strange — Reality is almost always wrong.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parlons Un peu de ... Stephen King
» Calendrier Dr Strange Marvel Comics 1980
» Stephen Clarke (A year in the merde...)
» Susanna Clarke: Jonathan Strange & Mr Norrell + adaptation BBC 2015
» Cujo - Stephen King (1981)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: Fiches de présentations-
Sauter vers: