Partagez | 
 

 Toxines - Malicia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 0:01



Anna-Marie Darkhölme

Truth be told, I used to be quite a stinker,
but I cleaned up mah act since then


25 ans
Malicia

garde rouge
Garde rouge

hétérosexuelle & célibataire
Mutante


pouvoirs

Absorption - Par un simple contact, Malicia peut absorber les pouvoirs de sa cible et les utiliser à sa guise. Plus le toucher dure longtemps, plus la jeune femme peut voler sa victime : ses aptitudes, son énergie vitale, sa vie et parfois sa conscience et ses pouvoirs de façon définitive, comme ce fut le cas avec miss Marvel. C'est pour elle une véritable malédiction car elle ne peut être en contact avec qui que ce soit sans lui provoquer une douleur.

Vol, agilité & réflexes surhumains, projection d'énergie, protection mentale - Pouvoirs hérités de miss Marvel après le combat qui les opposa toutes les deux, et qui la mena à chercher l'aide de Charles afin que la conscience de son ennemi quitte son esprit. Elle a également hérité de ses compétences de détective.

Projection de plasma - Après avoir abrégé les souffrances de Sunfire, Malicia hérita également de ses pouvoirs.


souhait

Anna n'a toujours souhaité qu'une seule chose : la banalité, la normalité, cette douce insouciance qui lui était refusée et qui la plongeait dans une solitude qu'elle ne savait plus quitter. La distance entre elle et les autres lui était de plus en plus insoutenable. On ne se rend jamais compte de ce qu'il nous manque avant qu'on ne l'expérimente : l'effleurement d'une main, la caresse d'une joue, un souffle sur ses lèvres... Tout cela lui serait interdit à jamais. A moins que...

émergence

La jeune femme a, depuis quelques temps, des impressions de déjà-vu et des sensations étranges lorsqu'elle passe un peu trop de temps en compagnie de certaines personnes. Elle fait également des rêves de plus en plus violent et confus dont elle ne parvient pas à démêler le sens. Peut-être ne devrait-elle pas faire autant d'heures supplémentaires.



want to know more

Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?

Bien sur, cela fait parti de mon travail. Cela m'a étonné au départ mais je me suis rapidement fait à l'idée, comme s'il s'agissait d'une notion implantée quelque part dans ma tête depuis des années. Un vieil ami qui resurgit du passé et que l'on accueille comme si rien n'avait jamais changé.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?

Je n'aime pas trop la tournure des événements et la réaction de plus en plus hostiles des habitants, même si je les comprends ; malheureusement, la violence dont nous faisons parfois preuve est nécessaire afin de les garder en sécurité. Et l'ignorance et le premier gage de leur liberté.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?

Franchement, personne. Oh, je ne dis pas que j'ai parfois rêvé d'une autre vie en voyant certaines célébrité se prélasser sur le petit écran lorsque j'étais plus jeune, mais cela m'a très vite passé. Je n'ai pas la carure pour ce genre de rôle et même si on me l'offrait, je n'en voudrais pas. Je préfère l'anonymat de ma vie : elle m'offre bien plus de frissons que n'importe quel tapis rouge.



pseudo

Quiche

sexe/age

F/23

pays

FR

DC

steve, gamo, norah, théo

personnage marvel, scénario ou inventé

Marvel/scéna

niveau d'émergence

2

niveau de maitrise

2

Désirez-vous un parrain/marraine

Non

vous nous avez connu...

 

un dernier aveu

 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 0:01



Before Genosha

we all have to start somewhere

Sa main encore frêle d'adolescente serrait celle aux formes masculines dans la sienne, ses petits doigts enserrant ceux qui faisaient battre son coeur. La lune descendait à peine dans le ciel à cette heure-ci et ses compagnes étoilées faisaient leur apparition une à une, couvrant le manteau de la nuit de quelques tâches fluorescentes. La brise était fraîche mais légère et soulevait à peine les pans de sa robe. Elle avait revêtu l'une de ces tenues bien plus jolies qu'agréables à porter, mais elle voulait être belle aux yeux du garçon qui l'accompagnait : Cody, son petit ami depuis quelques temps. La jeune Malicia l'observait déjà depuis longtemps avant qu'il n'ait à son tour posé les yeux sur elle. Sa tête et son coeur avait tournés de nombreuses fois avant qu'il ne lui demande de sortir avec elle. Ce n'était rien de plus qu'une amourette d'adolescence ; mais rien de moins, non plus. L'âge où l'on découvrait les sentiments les plus forts et celui où on ne savait pas les gérer, où les aléas de la vie ne nous avaient pas appris à contrôler ce qui nous mettait sans dessus dessous. Anna était folle amoureuse de lui, c'était certain : elle était même prête à défier le couvre-feu de sa tante pour venir le rejoindre au creux de la forêt, celle qui lui faisait tant peur lorsque la nuit se couchait. Mais avec la présence de Cody à ses côtés, la jeune fille ne craignait plus rien.

-Je suis heureux que tu sois venu. Pendant un moment, j'ai cru que t'aurais trop la trouille.
-A cause d'une promenade au clair de lune ?
-A cause de ce que ta tante dirait si elle te voyait trainer avec moi.

La jeune fille avait lâcha un petit rire, ses joues se colorant doucement dans la pénombre. Cody était un garçon adorable que beaucoup convoitaient, mais la jolie Anna l'avait attiré comme une lumière et son papillon de nuit. Il était peut-être la seule personne à qui elle tenait véritablement dans cette ville perdue. Elle n'avait jamais été vraiment désirée par ses parents : mariés beaucoup trop jeunes, sa mère Priscilla avait tenté de réparer les pots cassés en mettant au monde un enfant. Un plan qui aurait pu leur permettre de retrouver leur complicité d'antan si leur culte envers une étrange secte amérindienne ne lui avait pas arraché sa mère. Manipulée par son mari Owen et laissée aux portes de la mort, Priscilla s'était retranché dans l'Autre-Rive, un paradis où les limites physiques n'existaient plus : cet autre monde que les adeptes voulaient tant rejoindre au point de la sacrifier sur l'autel de leurs rites ancestraux. Anna-Marie s'était retrouvée sans mère et confiée aux soins de sa tante, Carrie, qui l'éleva avec rigueur et dureté. La relation avec son père était tout aussi dénuée d'amour, froide et cruelle. Seuls les garçons du village lui tenaient encore lieu d'une compagnie agréable.

-Plutôt agréable, non ?
-Quoi donc ?
-Tu sais. La nuit. La lune. Ce genre de trucs.
-Je ne regardais pas la lune, Anna.
-Non... Moi non plus.

Les deux jeunes gens s'étaient arrêtés au sommet d'une petite colline, levant les yeux vers la lune désormais pleine. La lueur suffisait à peine à éclairer leurs traits et prodiguait à leurs visages une couleur enchanteresse. Anna sourit doucement ; un brin de timidité et une audace dont elle ne se séparait jamais. Leurs yeux se fermèrent et, comme si c'était naturel, leurs lèvres se trouvèrent, se découvrirent et prirent pleinement possession l'une de l'autre. Les mains de la jolie brune s'étaient glissées autour du cou du garçon et elle se blottit contre lui, le coeur déferlant d'émotions. C'était son premier baiser... Et il aurait du être doux, aimant, profond. Mais quelque chose clochait. Le garçon ne lui répondait pas. Lorsqu'Anna rouvrit les yeux, ceux de Cody s'étaient vidés de toute étincelle. Son corps reposait mollement dans ses bras et la jeune fille du rassurer sa prise sur lui pour ne pas qu'il s'effondre. L'excitation se transforma en une peur froide qui dévala ses veines.

-C...Cody ?

Mais elle eut beau le secouer, le gifler, hurler son nom et pleurer jusqu'à ce que sa gorge se brise, Cody n'était déjà plus avec elle.


Il n'y a pas pire douleur que celle du coeur et de la peur

Anna dévala la colline à en perdre haleine, son souffle court la faisant haleter jusqu'à lui crever les tympans. Elle ne s'arrêta pas une seule fois jusqu'à ce qu'elle aperçoive la cheminée de sa maison malgré les pleurs qui trempaient ses joues et la douleur sourde qui défonçait sa poitrine.

-A l'aide ! Venez m'aider, vite ! hurla-t-elle en s'engouffrant dans le hall, cherchant du regard sa tante et son père.

La jeune fille ne savait plus quoi faire. Elle avait laissé Cody derrière elle, trop lourd pour qu'elle puisse le porter seule, mais il respirait encore. Ils pouvaient faire quelque chose pour lui ! Ils pouvaient le sauver ! Si seulement les adultes pouvaient venir l'aider... Mais chez elle, tout était calme... Beaucoup trop calme.

-'Pa? appela-t-elle, incertaine.
-...Anna ?

La voix venait du petit salon, de l'autre côté de la pièce. Malicia allait s'y ruer mais ses pieds se bloquèrent au sol. La porte du salon s'ouvrit, laissant apparaître une dizaine de silhouettes qu'elle ne connaissait que trop bien : les garçons du village qui avaient l'habitude de traîner avec elle. Mais cette fois, la lueur de leur regard était tout autre. Ils puaient la rancoeur et la haine.

-On a vu ce que t'as fait...
-Tu l'as buté ! T'as tué Cody !
siffla l'un d'entre eux en avançant un pas dans sa direction.
-N-non... Je... Je voulais pas... Il est pas mort ! Il respire ! Si vous venez avec moi...

Elle criait sa détresse, pliée en deux, avec le fol espoir qu'ils comprendraient son appel à l'aide. Mais les garçons qui lui faisaient face demeuraient sourds à ses prières ; seule l'envie de la vengeance les animait encore, tordant leurs traits en grimaces déchirantes.

-S'il vous plait...
-Anna, vas-t-en.

C'était la voix de son père. Les yeux embués par les larmes, Anna tenta de l'apercevoir derrière les silhouettes des garçons qui formaient un rempart dans sa propre maison. Alors, lui aussi... Lui aussi l'abandonnait ? Pourquoi ne la croyait-il pas ? Elle était tout de même sa fille ! Même s'il ne l'avait jamais voulu, même s'il la tenait responsable de la mort de sa femme, même si elle s'était toujours rebellé face à lui, elle n'était qu'une adolescente comme les autres... Perdu et effrayée. Ravalant ses sanglots, Anna mordit sa lèvre inférieure jusqu'au sang avant d'être certaine de pouvoir parler sans trembler.

-Pourquoi ? Pourquoi est-ce que tu m'écoutes pas ?! On peut encore l'aider !!
-Personne peut plus l'aider. Tu te rends pas compte de ce que t'as fait ?!
-Il est mort ! MORT ! Et c'est ta faute !
-Sale monstre !


Les mots se répétèrent tel un écho parmi les rangs. Monstre... Monstre... L'insulte sonnait comme la pire de toutes celles qu'elle entendrait jamais. Une moins-que-rien, moins qu'humaine, dégradante et monstrueuse. Ceux avec qui elle avait joué et partagé des fous rires durant des années se liaient désormais contre elle. Les poings levés et serrés autour d'armes de fortune, ils s'avancèrent dans sa direction ; de tous côtés, ils se préparaient à l'encercler et à l'abattre comme un chien défaillant.

-VAS-T-EN !

Malicia fit un pas en arrière, choquée par la dureté de ses mots mais plus encore par le coup de batte qu'Owen asséna sur le crâne de l'un des garçons. Ce dernier s'écroula sur le sol, silencieux. Aussitôt, la rage anima le reste des enfants qui se jetèrent sur elle. La jeune fille détala, obéissant enfin à son père. Ses jambes la portèrent jusqu'au deuxième étage où elle s'enferma dans l'ancienne chambre parentale, bloquant la porte d'une chaise. Derrière, les poings et les hurlements frappaient le bois. Les poils hérissés et la peur au ventre, Malicia se détourna pour fouiller dans la petite commode de son père. Là, au milieu des chaussettes et des t-shirts reposait une arme à feu. Elle en avait toujours été terrifiée et fascinée depuis qu'elle était petite. Ses doigts agrippèrent la crosse du pistolet et s'y refermèrent avec une facilité effarante. Un dernier regard à cette chambre, cette maison, ces souvenirs qu'elle emporterait avec elle... Puis elle sauta par la fenêtre et s'enfuit en direction du marais.


Run, boy, run

Malicia n'avait pas pris le temps de regarder derrière elle. Les hurlements des gamins lui filait la peur au ventre et elle courait à perdre haleine, sans but et sans aucune idée de l'endroit où elle allait. Tout ce qu'elle voulait, c'était mettre le plus de distance possible entre elle et cet endroit ; celui où elle avait tué son petit ami, celui où elle était devenu un monstre. L'orage l'accompagnait sur son chemin et rendait les marais encore plus impraticables : chacun de ses pas était une torture et la boue si haute qu'elle recouvrait désormais ses chevilles. La jeune fille redoublait d'effort pour soulever ses jambes et reprendre sa course. Au bout d'un temps qui lui sembla des heures, le sol redevint enfin plus meuble et l'adolescente repartit de plus belle, poussée par la terreur que lui infligeait la petite foule à sa poursuite. Son père avait-il réussi à en retenir quelques uns ? Est-ce qu'il allait bien ? Anna craignait qu'il n'ait pris des coups à sa place et, malgré la rancoeur qu'ils avaient toujours eu l'un envers l'autre, elle priait pour qu'il soit toujours en vie. Elle ne pourrait jamais tenir avec un deuxième mort sur la conscience... La gorge serrée et ravalant ses sanglots, Malicia s'enfonçait plus encore dans la forêt, là où les arbres se faisaient plus nombreux et plus denses. Elle espérait y semer ses assaillants, et après... Après quoi ? Elle n'en savait rien, mais sa place n'était plus ici.

Des faisceaux de lumière fusèrent soudain à travers les arbres. Le son des pas claquant la terre se rapprochaient et les clameurs des garçons sonnaient comme un chant de guerre à son oreille. Ils n'étaient plus très loin... La jeune fille ne parvenait plus à les distancer. Elle était épuisée. Son souffle rauque lui brûlait la poitrine et l'humidité glaciale des marais paralysait ses membres au milieu de sa course. Encore un petit effort et elle pourrait les semer... La brune serra les dents et tendit ses muscles, tout son corps criant grâce pour qu'elle le libère - une prière qu'elle se savait incapable de réaliser. Elle se battrait jusqu'au bout s'il le fallait mais elle ne se laisserait surement pas attraper comme une biche devant les phares d'une voiture. Ses forces s'amenuisaient pourtant et elle savait que sa dernière chance était à portée de main. Encore un peu... Un peu plus vite... Elle franchit une souche d'arbre, évita le tronc évincé d'un autre et, à travers sa course folle et éperdue à travers les bois, elle ne remarqua pas la silhouette gigantesque qui se dressait devant elle. Elle fonça droit dessus et la force de sa course lui coupa le souffle. Malicia s'effondra, presque inconsciente, ses yeux luttant pour percevoir encore quelques fragments du monde qui l'entourait. Un reflet de métallique... Un bras qui se tendait vers elle, puis... Plus rien.


Can you start over ?

Ahou... Sa tête lui faisait un mal de chien. Sa main se leva jusqu'à son front où son coeur semblait vouloir transpercer ses tympans. Ses paupières se soulevèrent plusieurs fois jusqu'à ce que sa vision se fasse à l'obscurité qui s'était glissée sur elle. Anna se redressa sur ses coudes et jeta un coup d'oeil aux alentours. Elle était seule... pour l'instant. Mais ses agresseurs ne devaient plus être très longtemps. Combien de temps était-elle restée inconsciente ? La jeune femme arracha son corps à la boue détrempée et se redressa, chancelante. Le sous-bois tanguait tout autour d'elle et elle du s'y reprendre à deux fois avant de tenir correctement sur ses jambes. Ces dernières tremblaient encore un peu : elle avait du prendre un sacré coup sur la tête. Une fois certaine de son équilibre, Malicia jeta un coup d'oeil à la ronde : la lumière des torches avaient disparues et, plus étrange encore, le silence s'était fait tout autour d'elle. Même les crissements des insectes s'étaient tus. Un craquement, puis un autre. Ses cheveux bruns giflèrent sa joue lorsqu'elle se retourna brusquement : face à une elle, la silhouette d'une femme inconnu qui la regardait avec douceur et curiosité. Deux émotions qui lui semblaient tout à fait hors de propos après la nuit qu'elle venait de vivre. L'adolescente fit glisser l'arme de son père de son dos à ses mains, serrant fermement la crosse entre ses doigts hésitants. L'inconnu laissa glisser son regard sur elle comme s'il s'agissait d'un drôle d'objet digne de son intérêt. Pas un mot ne franchissait ses lèvres. Malicia ravala sa hargne. Elle en avait assez. Assez de subir les interrogations et les jugements des autres, de tenir lieu de brebis égarée et subir les foudres de ceux qui n'avaient pas de coupable sous la main. Assez de courir depuis des heures pour échapper à ceux qui s'étaient tenus comme ses amis, comme des traîtres. Assez de devoir ravaler sa peine et la panique qui l'étreignait dès que le visage de Cody lui revenait en mémoire : son sourire, ses douces attentions, puis la stupeur figée lorsque ses lèvres avaient rencontrées les siennes. En cet instant, Malicia était emplie d'une noire rancoeur qui grandissait en elle comme une poison. Elle serait forte... Forte mais terrifiée.

-Pas un pas de plus, m'dame... hurla-t-elle en tentant de se donner un air féroce, ...ou je vous expédie six pieds sous terre ! J'déconne pas !!
-On t'appelle "Malicia", c'est bien ça ? demanda la femme sans la moindre crainte.
-C'est le truc le plus gentil que l'on dit à propos de moi... Pourquoi ? Qu'est-ce que ça peut vous faire ?
-Eh bien, Malicia... Je ne crois pas que tu veuilles me blesser. Je ne crois pas que tu veuilles blesser qui que ce soit.

...Bien sur qu'elle avait raison. Mais après ce qui était arrivé à Cody, Anna ne pouvait plus se résoudre à se laisser atteindre par qui que ce soit. L'adolescente abaissa le cran de sécurité.

-J'suis sérieuse... s'il vous plait ?

Alors l'inconnue fit la chose la plus étrange et la plus incroyable à laquelle Malicia aurait pu s'attendre : elle s'agenouilla à ses côtés et lui souffla qu'elle savait ce qu'elle était entrain de vivre.

-Je sais ce que c'est que d'être différente, d'arpenter un chemin que personne d'autre que toi ne pourrait suivre.
-J'voudrais pas avoir l'air blessante, mais vous êtes la plus belle personne que j'ai jamais vu... Comment pourriez-vous savoir ce que c'est d'avoir peur, d'être haïe parce que vous pouvez faire des choses qu'ils n'ont jamais vu ?

La femme lui sourit avec chaleur.

-Tu découvriras bientôt que la plupart des gens ont peur de ce qu'ils ne comprennent pas. Et ce qui nous sépare toutes les deux du reste des Hommes... C'est aussi ce qui m'a amenée jusqu'à toi.

L'inconnue se releva soudain et, par réflexe, Anna releva le canon du fusil dans sa direction. Mais la femme se contenta de lui sourire et devant ses yeux ébahis, elle se mit à changer : sa peau se recouvrit d'écailles et prit une teinte bleutée, ses cheveux se raccourcirent et se colorèrent d'un rouge foudroyant tandis que son long manteau pourpre se changea en une légère robe blanche en flanelle.

-Nous ne faisons pas parti du commun des Hommes.
-Co-comment est-ce que vous avez fait ça ?
-Je suis une enfant mutante, tout comme toi.
-Mou-tante... ? prononça-t-elle avec un drôle d'accent.
-Presque. Je t'expliquerai plus tard. Pour l'instant... Tu n'es encore qu'une petite fille en manque cruel de câlin.

Des bras se refermèrent brusquement autour d'elle et une douce chaleur l'envahit. De surprise, Malicia hoqueta et tenta de se débattre, mais la poigne de la femme était la plus forte.

-Ssh. Laisse-toi aller. Tout ira bien.

La jeune fille se figea dans son étreinte. Elle était tellement fatiguée... Fatiguée de fuir. Ses petits doigts s'accrochèrent aux épaules qui la soutenaient et les larmes se mirent à couler sur ses joues.

-Tu promets ?
-Oui, Malicia... je te le promets.


Chair de poule

Malicia n’avait jamais été une jeune fille ordinaire, et elle ne le devint pas davantage au fil des années. Le reste de son adolescence se passa au sein du cocon familial formé par Raven et Destinée, poussée dans les bras de la Confrérie des mauvais mutants où elle trouva d’autres personnes comme elle : chassés, repoussés, craints, ils n’étaient plus que des monstres aux yeux des humains... Mais entre eux, ils étaient aimés. Les mutants devinrent ses nouveaux amis, sa nouvelle famille, une famille de coeur dont elle n’aurait jamais souhaité se séparer. Mais les fracas de la vie s’abattent toujours lorsque le soleil est au plus haut et la belle Anna, comme toutes ses consoeurs au sang un peu différent, vécu son lot de tragédies et d’épreuves qui la confortèrent davantage dans sa solitude. Après un combat mouvement contre Miss Marvel et l’absorption de sa conscience, Malicia devint si tourmentée qu’elle fut obligée de quitter les siens pour quémander l’aide de leur pire ennemi : Charles Xavier. A sa grande surprise, celui-ci accepta, à la seule condition que la jeune femme s’intègre parmi eux. Une fois encore, elle subit la haine, le rejet et la colère des autres X-men à son égard. Mais si c’était le prix à payer... Elle en supporterait le poids en silence. Rien ne serait plus cruel que cette voix silencieuse qu’elle entendait hurler au fond de sa tête et de cette présence qui souhaitait prendre le dessus sur elle. Ce fut sans doute la période de sa vie où la jeune mutante redouta le plus ses pouvoirs : au-delà de la mort, c’était ce vol d’âme qui la fit se détester un peu plus. Pourtant, cet épisode lui permit au moins de rencontrer celui qui l’apaiserait et le hanterait davantage que tout les autres passagers de sa vie : Remy Lebeau. Ils tombèrent rapidement amoureux l’un de l’autre, malgré la barrière invisible qui se dressait entre eux.

Baladée entre le bien et le mal, la confrérie et les X-men, le désir et la peur, Malicia est faite de contradictions et d'un raz-de-marée d'émotions qui la mènent toujours là où son destin l'attend - et ce peu importe le monde, celui d'avant ou celui de Genosha : le seul souhait dont elle ne pourrait jamais se séparer serait d'être proche, plus proche que jamais de toutes ces silhouettes qui l'entourent.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 0:02



After Genosha

life goes on

Anna se réveilla en sursaut, les poings crispés sur les draps et le dos trempé par la sueur froide de la peur. Son cauchemar avait été plus virulent que les autres fois. Enfin, était-ce réellement un cauchemar ?... Sa main tremblante se posa sur son front où quelques mèches folles retombèrent mollement contre sa paume. Elle était brûlante. Où s'était-elle encore égarée ?... Son esprit lui jouait des tours, ces temps-ci. La jeune femme se rappelait encore des tout premiers flashs qui ne l'avaient pas alarmés : une sensation désagréable de déjà-vu, une démangeaison au creux du ventre et des yeux qu'elle suivait du regard à chaque fois qu'elle suivait la même silhouette. Et toujours cette impression de déjà-vu.
La jeune femme étira sa colonne et tendit les mains au-dessus de sa tête, tendant ses muscles avec une petite grimace de contentement. Puis elle quitta les draps humides de son lit pour rejoindre la salle de bain attenante. La lumière grésillait doucement au-dessus de sa tête et répandait peu à peu une lueur aux accents bleutés. Dans le miroir qui lui faisait face, Anna scruta son visage. Elle était pâle à faire peur. Quelques cernes s'étiraient sous ses yeux qu'elle traça du bout des doigts. Un contact sur une peau trop chaude qui lui rappela un autre toucher, bien plus électrisant que le sien. Cet homme qu'elle avait cru sorti d'un de ses songes avait refait surface dans sa vie. Elle avait été forcée d'avouer qu'il n'était plus qu'une coïncidence et ça, Anna n'appréciait pas du tout : elle s'était sentie désarmée malgré le canon froid plaqué sur sa cuisse et sa disparition furtive dans la nuit. Perdue, piégée dans une situation qui lui échappait complètement. Oh, elle suivrait sa mission : elle le ferait comme toujours, avec la plus grande application, quel que soit le trouble que ce Lebeau pouvait bien provoquer chez elle. Ce n'était pas un trouble, d'ailleurs : tout au plus, une distraction dangereuse qui risquait de l'éloigner de son but. Elle devait se reprendre.
Le robinet claque et laissa l'eau froide se répandre sur ses mains puis s'en aspergea le visage. Le contraste de sa peau humide la fit frissonner. Un cauchemar... Ou un rêve étrange où elle voyait des scènes aux abords flous se mêler l'un à l'autre jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus distinguer le vrai du faux. Elle se revoyait mener ce cours en compagnie du brun, se faire piéger dans ses bras et reprendre le contrôle de son corps avant qu'elle ne se laisse mener par le bout du nez. Elle se revoyait à nouveau dans ses bras mais d'une façon différence, plus intime, plus personnelle... des baisers échangés, d'autres qui se refusaient et toujours ce malaise, cette peur terrifiante qui la réveillait en sursaut lorsque la lune était au plus haut.

Anna essuya les coins de ses lèvres et s'appuya sur le rebord du lavabo. Face à elle, son reflet semblait la défier. Elle soupira. Demain elle reprendrait le travail, comme toujours. Elle ne pourrait pas ignorer plus longtemps cet homme au dépit de sa mission.

Chérie.

La jeune femme sursauta et vira sur elle-même. Rien. Seul le silence troublé par la douce lumière de la salle de bain se reverbait dans le marbre. Elle manquait de sommeil... De sommeil et de sanité.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 0:04

Obligée de changer de compte juste pour dire :

Si tu veux tu peux me toucher et je peux te toucher

/me fuit
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 0:05


t'es pas croyable
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Elros
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Psychokinèse
-Possède des ailes
-Guérison des blessures
-Ralentissement du vieillissement
Loki Odinson - Nicholas S. Frances - Clint F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Nathanaël L. Wilander
833
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 0:18

Re-bienvenue sur le forum **
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quicksilver
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Il court vite !
Casey, Maria, Lydia, Laura, Elijah, Maddie et Clary
549
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 0:55

TES BELLE

___



- BEFORE I FORGET -

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 8:27

Re-Bienvenue :D ! Et tu pourras me toucher ausssi si tu veux
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 8:39

Oooh ça va faire un heureux. (re)bienvenue ! :moustache:
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 9:19

Re Bienvenuuuue :D
Franchement c'est trop trop bien que tu fasses Malicia, je te 'avais déjà dit. Ca va roxxer :D
C'est Remy qui va être content

http://goodcomics.comicbookresources.com/wp-content/uploads/2015/10/gambitrogue7d.jpg
"Keep laughing or she will kill us "
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 9:22

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Revenir en haut Aller en bas
Max EzelMutant
avatar

AYAYAYYAYA
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il fait exploser des trucs et c'est trop cool.
Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
1196
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 9:27

Nan

___


LINE OF FIRE

Convince yourself to be someone else and hold back from the world your lack of confidence. What you choose to believe in dictates your rise or fall.  ©️shinouh

Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2302
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 12:31


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 13:28

Merci tout le monde

Thor > Je suis trop fan
Remy >
Max > T'es vilain
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Bear
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun, si ce n'est que c'est une putain de badass de ouf, ancien agent très spécial du SHIELD siouplé.
Max, Kitty, Leo, Ezra, Arthur et Jake
299
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 13:29

Nan

___


Yeah I want you to be mine
So if you wanna dance, let's start the show cause I want you to be mine. Yeah, I want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
313
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 14:04

tu connais mon avis sur le perso de malicia et en plus l'avatar je ne peux qu'approuver
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 14:09

Teddy >

Hank > Merci t'es un amour
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
313
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 14:11

Je suis toujours un amour moi Razz. Un amour de peluche plein de poil \o/
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Dim 31 Juil - 14:22

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Lun 1 Aoû - 8:42

Elle est lààààààààààààààààà ! Et elle est trop beeeeeeeeeelle !!
Bienvenue et éclate-toi avec Rogue !! Bon courage pour la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Mar 2 Aoû - 4:02

Mais qu'elle est jolie la partenaire de crime de Jax

Rebienvenue parmi nous et courage pour la fiche :cute:

PS : Je suis méga fan du choix de gif xD
Revenir en haut Aller en bas
Shadow G. PerssonExtraterrestre
avatar

(Baby) Groot
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
- Force physique augmentée
- Résistance augmentée
- Régénération / Soin
- Augmentation de la taille
- Contrôle des plantes
Wade, Jo, Khon, Apo, Wylan, Hati
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Mar 2 Aoû - 12:51

Ah bah du coup tu l'as eu ta Malicia L'avatar est juste trop bien choisi quoi, ça va trop Rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Mar 2 Aoû - 15:19

En plus t'as pris Phoebeeeeee

Bref, re et de rien Razz Arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Lun 8 Aoû - 23:45

Ouiii je suis trop contente ! Merci les p'tits chous
J'ai enfin vaincu la fiche, désolé pour celle qui la lira
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1620
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toxines - Malicia   Mar 9 Aoû - 13:02





Félicitations

You are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


T'es bonne. J'veux bien te toucher mais va RP pour que je puisse le faire et écrit le blueen !
(c'est Raven qui l'a écrit jvous jure !)


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!

Revenir en haut Aller en bas
 
Toxines - Malicia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MALICIA (Rogue)
» 02. Malicia (Rogue)
» Galerie de Malicia
» MALICIA (Rogue)
» Galerie de Malicia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: Fiches de présentations-
Sauter vers: