Partagez | 
 

 Stuck together - Jean.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Stuck together - Jean.   Mar 9 Aoû - 20:02

« Nop, pas par là, fit-elle doucement en revenant sur ses pas, un dossier dans les mains, avant de se retourner tout bonnement. »

Rien de nouveau depuis trois jours, Jaime était perdue. Encore. Ça faisait bien une semaine qu'elle travaillait maintenant pour le SHIELD, une semaine qu'elle passait plus de temps à trouver les bonnes salles qu'à vraiment travailler. Quand il s'agissait d'aller à son poste, ça allait encore. Jaime avait fini par se repérer. Mais dès qu'il fallait se lever et aller quelque part pour demander dossiers ou informations, c'était le bout du monde pour elle. La moitié du temps, elle s'arrangeait pour demander à un collègue de lui ramener ce dont elle avait besoin, mais quand elle n'y parvenait pas... C'était l'angoisse.

Et là, c'était l'angoisse.
Il n'y avait pas d'autres mots. Jaime venait tout juste de reprendre le travail d'un ancien agent juriste, muté dans un autre pays pour quelques mois. Elle était sur une mission, rassemblant à la fois les informations et les dossiers sur les protagonistes de son boulot, que les clauses juridiques qui seraient importantes pour les actions à menées sur le terrain. Ce qui était bien dans tout ça, c'est qu'elle ne se limitait pas seulement à un champ d'action : en plus du droit, Jaime se formait progressivement à la stratégie et à la psychologie, mettant à profil ce qu'elle savait des accords diplomatiques ou des enjeux politiques de chaque régions. Retenir des noms de codes, des noms de gens, des accords importants, ça allait. Mais le chemin jusqu'à la photocopieuse, le bureau cinquante trois, ou la route des archives, c'était une autre affaire !

Un long et profond soupir lui échappa. Pourquoi est-ce que le règlement de l'organisation n'était pas fourni avec un plan des lieux ? Voilà une suggestion qui irait bien dans la boite à suggestion, si cette dernière existait quelque part.

Par miracle, elle réussit à gagner l'endroit qu'elle visait. Après un échange courtois, la petite brune se retrouva avec une clef USB en main, contenant des documents indispensables à sa survie. Elle glissa l'objet dans sa poche, et fit volte-face pour retourner à son bureau. Maintenant, elle allait pouvoir avancer. D'un pas rapide (elle remercia par la pensée Clint, qui lui avait dit que les talons n'étaient pas une obligation ici, et elle s'enthousiasma du confort de ses bottines plates qu'elle avait déniché dans un magasin en centre-ville), elle gagna le bout du couloir en allant jusqu'à l'ascenseur.

Elle l'appela, un ting sonore se fit entendre. Les portes s'ouvrirent, Jaime pénétra dans la cabine avant d'appuyer machinalement sur le bouton du deuxième où l'attendait son espace. L'appareil descendit deux étages avant de teinter à nouveau. Là, à l'ouverture, elle vit une grande rouquine pénétrant à son tour. Une rouquine qu'elle ne lâcha pas des yeux, comme si, sur l'instant, elle était persuadée de la connaître. Une collègue de Tyler ? Ou alors une femme qui bossait avec elle du côté juridique ? Ce n'était pas ça. Si elle n'avait aucun sens de l'orientation, elle avait au moins la mémoire des noms et des visages...

Enfin, tant pis. Ça n'importait que peu...

« Quel étage ? Demanda-t-elle poliment en regardant sa voisine avec un sourire aimable. »
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Mer 10 Aoû - 22:58




Stuck together

Jaime & Jean

Passer la matinée au SHIELD. Mais oui, tu n’avais que ça à faire ! Logan profitait de ton récent accident pour t'obliger à t’occuper de la paperasse. Manque de bol pour toi ce matin tu avais été envoyé à Emman dans les quartiers généraux de cette grande organisation. Tu y allais de temps en temps mais ça restait rare. Il t'arrive de faire des sessions d'entraînements avec certains agents de terrain ainsi que des mises à jour dans le protocole des armes à feu. Malgré tout, tu ne t'occupes jamais de faire la liaison avec le SHIELD quand les affaires étaient liées. Ce n’est pas ton job. Tu te poses de plus en plus de question te demandant si Logan ne cherche pas à t’éloigner du terrain. Certes, ce qui s’est passé au cours de ta dernière mission t’a marqué… mais c’est le boulot, tu as signé pour ça. Tu avais fait tes jours d’arrêt sagement, tu étais revenue : jugée apte à reprendre. Tu as l’impression de courir à droite puis à gauche à la recherche des agents liés à tes documents. Heureusement l’endroit est calme et tu ne croises presque personne sur ton chemin.

Au bout du couloir tu appelles l'ascenseur en appuyant plusieurs fois sur le bouton, tes dossiers à la main. Tu prends certaines notes, commence à compléter ton rapport pour ne pas perdre de temps. Un petit bruit sonore t’annonce son arrivée et quand les portes s’ouvrent tu t’engouffres à l’intérieur, le nez toujours plongé dans tes papiers. Enfin, jusqu’à ce que tu remarques qu’il n’est pas vide et qu’une petite voix s’élève. C’est celle d’une jeune femme brune qui te demande poliment l’étage où tu vas. « Premier étage, merci. » Tu poses tes yeux sur la jeune femme, intrigué d’un détail. Il ne te semble pas l’avoir déjà croisé mais elle a quelque chose de familier. Une ressemblance avec quelqu’un mais pour l’instant ça t’échappe. Le silence règne dans la cabine et tu retournes distraitement à tes documents jusqu’à ce que celle-ci s’immobilise dans un léger accoup .Tu lèves les yeux, observant les murs de métal qui te retienne enfermé ici. Les lumières grésillent légèrement. Pas ça, pas maintenant !

C’est plus fort que toi, tu lâches un petit juron entre tes dents. Tu t’avances vers les boutons de l’ascenseur et commences à appuyer un peu partout : aucun ne réagit. « Ah non. Non non non! » Cette journée était vraiment… super. Tu aurais mille fois préféré rester au QG de la garde plutôt que devoir faire toute cette route jusqu’ici pour te retrouver coincé dans un ascenseur. Heureusement, tu n’étais pas claustrophobe, même si tu n’avais pas vraiment envie de rester coincé ici encore longtemps. Tu espérais juste que ça ne durerait pas longtemps, avec de la chance celui-ci redémarrera d’ici quelques secondes, minutes peut être ? Tu pousses le bouton d’alarme et écoutes attentivement les bips qu’il émet. Tu attends quelques secondes avant de réaliser qu’il n’y aura pas de réponse. De mieux en mieux. « Super. Je pense qu’on est coincé ici toutes les deux. » Tu souris et t’adresses à la jeune femme qui est avec toi. « J’espère que vous n’avez pas trop peur des endroits confinés… on va sûrement rester là un bon moment. »



Jean : #F19E34


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Mer 10 Aoû - 23:51


« C'est pas vrai, soupira-t-elle. »

Une blague, c'était forcément ça. La porte allait se rouvrir, et dès que ça serait fait, son frère serait derrière avec un bol de confettis qu'il lui balancerait à la figure. Le tout en chantant une mélodie débile et en sautillant sur place. Jaime eut un petit sourire, mi-amusé, mi-ironique. A dire vrai, maintenant que les lumières grésillaient et que sa partenaire de poisse se rendait compte, elle aussi, qu'elles étaient coincées dans un ascenseur en panne, la cadette des Moore était surtout désespérée...

« Vous croyez au karma ? Demanda la petite brune avec un sourire en coin, en regardant le plafond de la cabine où les lumières grésillaient encore. Désespérément à l'arrêt... Parce que moi, je commence à y croire très fort. »

Jaime eut un petit rire, avant de pousser un autre soupir. Entre son premier jour désastreux suivi de la nuit atroce où elle avait souffert des chevilles, aujourd'hui qui ne s'annonçait pas mieux, elle pouvait affirmer sans trop se tromper que le hasard, le karma, dieu, ou quoique ce soit, avait un drôle de sens de l'humour à ce propos. Elle faisait des efforts terribles pour rester philosophe et optimiste, ce n'était que son troisième jour après tout, et elle s'amusait comme une petite folle à dire vrai... Mais ça commençait à être doucement pénible.

« C'est mon troisième jour, et depuis que je suis arrivée au SHIELD, il ne m'arrive que des tuiles comme ça, raconta-t-elle à sa voisine en venant se mettre contre le mur. Les boutons ne servaient à rien, personne au bout du combiné, l'alarme ne marchait pas. Evidemment qu'on finirait pas les trouver et par les sortir d'ici, mais pas tout de suite... Vu où on en est, c'est même possible que ça soit moi qui vous porte la poisse actuellement. »

Comme pour prouver ses dires, la petite brune sortit son portable de sa poche, allumant l'écran. Elle put admirer l'absence de signal en secouant la tête, annonçant à sa voisine d'une voix morne : « Pas de réseau non plus, évidemment... » Non, elle n'était pas claustrophobe, ni rien de tout ça. Elle avait même une patience d'ange, entraînée par ses fréquentations (Stephen et Tyler en tête de pelotons qui l'avaient tant aidé à supporter les abrutis, au point de rendre tolérable un petit accident de parcours ou une bêtise anodine) et par les aléas de la vie...
Se tournant vers la rouquine, Jaime n'hésita pas longtemps avant de lui tendre la main officiellement pour se présenter à elle :

« Agent Moore, enchantée, fit-elle avec une certaine assurance, avant de se reprendre : Jaime, vu qu'on va y passer du temps, autant que ça soit sympathique. »

Plissant les yeux, Jaime était à peu près sûre d'une chose : elle n'avait jamais rencontré cette femme. Avec une tignasse pareille, difficile de se faire oublier. Elle eut une pensée pour Tyler, qui lui avait bien parlé d'une rouquine dans ce genre, Jean Grey, sans être sûre qu'il s'agissait d'elle. Ç'aurait été un hasard fortuit assez amusant... Mais bon, autant en être sûre :

« Vous êtes dans quel secteur ? Il me semble ne pas encore vous avoir croisé ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Jeu 11 Aoû - 14:21




Stuck together

Jaime & Jean

Tu n’arrivai pas à croire que tu te retrouvais coincé dans un ascenseur. Ce n’était pas possible. Pourquoi fallait-il que ça te tombes dessus. Encore. Tu te tournes vers la brunette quand elle te pose une question sur le karma. Tu souris. Est-ce que tu y crois ? Peut-être que oui et tout ça en était la preuve. Après tout, toutes les mauvaises actions que tu faisais au sein de la Garde rouge devaient bien être vengé d’une quelconque façon, non? « J’essaye de pas trop y croire. » Elle poursuit, puis rigole et finalement soupire. Elle te semble aussi désespérée par cette situation que toi. Tu ne sais pas ce qui la met dans un tel état mais étrangement ça te détend de voir quelqu’un réagir comme ça juste pour une histoire d'ascenseur en panne : Tu n’es pas la seule à t'agacer pour rien.

Ce fut ton tour de poussée un long soupire quand tu compris que les boutons ne vous seront d’aucun secours. Et merde ! La jeune femme se met contre le mur, résigner à son sort. Tu ne sais pas trop quoi faire, tu devrais peut être regarder ton téléphone pour essayer de prévenir quelqu’un. Mais qui ? Qui pouvais-tu appeler qui serait au SHIELD et en mesure de vous aider. Il y avait bien d’anciens collègues mais ces derniers temps tu ne donnais pas de nouvelle. Tu te demandais d’ailleurs si Clint t’en voudrais de ne pas lui avoir fait signe depuis des semaines maintenant. Elle poursuit sa tirade et tu l’écoutes, un sourire aux lèvres. « Votre troisième jours seulement ? Bon courage alors. » Tu te replonges dans tes propres souvenirs quand tu étais arrivée ici. Heureusement pour toi tu avais Gamora qui avait franchi cette étape avec toi. Même si tu avais eu l’impression d’avoir trouvé tes marques rapidement, les premiers jours quelque part sont toujours les pires. Enfin sauf à la Garde. Tu t’étais rapidement intégré et t’étais immédiatement senti comme chez toi.

Cette fois tu lâches un rire franc. « Ne vous blâmez pas comme ça. J’ai aussi l’univers contre moi ces temps-ci. Je suis peut être plutôt celle qui vous porte la poisse. » Avec la chance que tu avais en ce moment les câbles de l’engin lâcheront bientôt, vous faisant frôler la mort.. encore. Enfin, encore pour toi. Tu espérais que cette pauvre fille ne subisse pas les caprices du sort au point que sa vie soit en danger. Elle sortit son téléphone avant de vérifier l’écran et de t’annonce qu’elle n’avait pas de réseau. Tu secoues la tête, de plus en plus amusé par la situation. Tu ne pris pas la peine de vérifier ton téléphone, sachant très bien que le réseau ne passerait pas non plus pour toi. Elle te tendit sa main que tu serres immédiatement. Quand elle te révèle son nom tu te figes une seconde. Agent Moore ? La dernière fois que tu avais vu un agent Moore il n’était pas du tout comme ça.

C’est là que ça tilte. Tu retrouves finalement les traits de son visage qui t’ont paru familiers en arrivant ici. Jaime Moore. La soeur de Tyler Moore. Un sourire éclaire ton visage tandis que tu gardes le silence. Elle poursuit et te demande dans quel secteur tu travailles. C’est là que tu reprends vie. « Enchantée Jaime. Jean. Jean Grey. » Tu te présentes à ton tour avant de poursuivre : « Vous êtes de la même famille que l’agent Tyler Moore, c'est ça ? Vous lui ressemblez beaucoup. » Tu te rends compte que ce n’était pas vraiment une question, tu venais de l’affirmer. « C’est normal. Je ne travaille plus vraiment pour le SHIELD. J’ai fait mes débuts ici puis j’ai été muté à Hammer Bay. Je suis au service de la Garde Rouge. » Tu sais bien que la garde n’a pas toujours une bonne réputation et d’habitude tu es réticente à divulguer ton métier. Cependant tu sais très bien qu’un agent du SHIELD ne te jugera jamais, même si elle n’est là que depuis 3 jours.

Tu viens te mettre contre le mur à ton tour, te demandant même si tu n’allais pas t'asseoir. Tu as toujours tes documents en main et même si l’envie de prendre de l’avance est grande, tu préfères passer ton temps bloqué ici à faire connaissance avec la jeune Jaime. Enfin jeune. Elle devait à peu près avoir ton âge. « C’est votre frère qui vous a donné l’envie de rejoindre le SHIELD ? » Tu ne peux t’empêcher de sourire en repensant à Tyler. C’était un collègue avec qui tu t’entendais bien, jusqu’à ton départ. Quelque chose avait changé et vous ne faisiez que vous croisez à présent. « Malgré ces moments de poisses, ça vous plaît pour l’instant ? » Tu n’en doutais pas. Surtout si elle avait le même tempérament que son frère. « J’peux vous donner quelques tuyaux si vous voulez. Vous travaillez avec quels agents en ce moment ? Qui est votre responsable ? » Tu pouvais bien lui dire qui il fallait éviter ou non… Après tout tu avais été à sa place un jour.



Jean : #F19E34


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Jeu 11 Aoû - 14:48

Au moins, elle n'était pas coincée en mauvaise compagnie. Sa voisine aussi poisseuse avait au moins de la répartie et pas mal de philosophie à partager. Quand elle lui mentionna le fait qu'elle n'était pas à blâmer, du moins pas seulement, Jaime ne put s'empêcher de pouffer. La rouquine avait l'univers contre elle, rien que ça. « Deux poissardes dans un ascenseur, on dirait le début d'une blague ». Et voilà comment ça finissait. Si elles étaient aussi poissardes que prévues, soit les cordes allaient lâcher, soit la gravité de la planète allait soudainement s'inverser et elles finiraient par dégringoler vers le plafond. Jamais dans l'excès...

Enfin, les présentations se firent, le plus sereinement du monde. Car de la sérénité, il en fallait dans ce genre de situation. Mieux valait prendre tout ça avec le sourire, se dit la jeune Moore en croisant les bras sur sa poitrine, là où elle coinça son dossier. Quand la rouquine se présenta à son tour, la petite brune se figea. Jean Grey ? La Jean Grey ? Elle se souvint du tintement des verres contre le bar et des mots de son frangin à propos de cette femme. Jaime s'en était fait une certaine image, celle d'une personne femme et impitoyable, qui n'avait fait que remballer son frère. Bien loin de la démarche détendue et des airs sympathiques qu'elle avait en face d'elle. Aussi  ne fut-elle pas la seule à tilter sur l'instant :

« C'est mon frère, fit-elle avec un sourire. Je vois que vous le connaisez... C'est pour ça que votre nom me disait quelque chose. Vous êtes cette Jean Grey ! Oh, avec ce genre de phrases, elle allait essayer d'en savoir plus. Aussi ajouta-t-elle très vite pour justifier de ses connaissances : Tyler m'a parlé de vous. »

« Elle a changé, elle est plus pareille » qu'elle entendait encore. Ceci étant dit, Jaime ne la connaissait pas d'avant, et ne savait pas ce que « changer » voulait dire en l'état. Elle préféra ne pas trop s'y attarder, songeant juste à quel garçon sensible pouvait être Tyler. Inconsciemment, elle se méfiait un peu de la rouquine, elle si prompte désormais à lui proposer ses services pour savoir qui était qui et qui faisait quoi, et pour lui donner quelques astuces pour survivre au SHIELD. Les questions fusèrent, la brune y répondit dans l'ordre :

« Il m'a juste dit qu'un poste se libérait... Et pistonner un peu, mais passons. Elle n'allait pas se rabaisser encore : si elle était ici, c'était grâce à ses capacités, surtout. Je suis au service juridique, en tant qu'analyste, je reprends le travail d'un agent muté ailleurs pour le finir puis j'aurais de nouveaux dossiers, c'est laborieux parce que je me perds tout le temps mais sinon, ça va. Il suffisait juste d'apprendre les lieux par cœur, se fit-elle doucement en levant les yeux au plafond. « Juste » ça. Bon, passons ! Je suis toute seule pour l'instant, j'aurais apparemment l'occasion de travailler avec l'agent Barton, et l'agent McCoy... Et des tas d'autres, plaisanta-t-elle finalement, incapable de retenir plus de noms pour l'instant, trop occupée à apprendre ceux de son dossier. Vous avez travaillé avec eux ? Y'a des noms qu'il faut que je retienne impérativement ? »

La bouille curieuse, elle invita Jean à s'éloigner de ces affreux boutons qui leurs faisaient de l'oeil. Ils ne marcheraient pas. Pas plus avant que maintenant. Il fallait attendre désormais, prendre son mal en patience, en espérant que rien de pire n'arrive. Et passer le temps...

« La garde rouge, hm ? C'est... bien ? Ça vous plait plus qu'ici alors ? Je n'ai que des échos de ce qu'ils font là-bas, donc... »
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Jeu 11 Aoû - 16:42




Stuck together

Jaime & Jean

Elle semblait avoir de l’humour, ce qui serait une bonne chose si vous restez coincé un long moment. Tu préférais être enfermé avec quelqu’un d’amical et de marrant plutôt que quelqu’un de froid et de distant. Peut être avait-elle raison pour le karma. Mais dans ce cas tu te demandes ce qu’elle aurait bien pu faire pour mériter ça. Surtout si elle enchaînait les tuiles comme elle venait de le dire. À l’annonce de ton nom tu sentis qu’elle se figea. C’était à peine perceptible mais tes yeux d’agents étaient habitués à remarquer le moindre changement d'humeur ou de comportement. Comment pouvait-elle connaître ton nom ? Ou alors tu avais une réputation qui circulait entre les murs du SHIELD. Tu te doutais que si c’était le cas ça ne serait pas dans le bon sens. Pourtant tu n’as jamais été du genre de ta meilleure amie. Elle était beaucoup plus froide et crainte que toi. Comment ça “cette Jean Grey” ? Qu’est-ce qu’elle voulait insinuer par là ? Tu te sentis immédiatement un peu vexée de sa remarque et te demandais ce qu’elle avait bien pu entendre sur toi. « On avait travaillé ensemble quand j’étais encore ici… » Une autre question te brûle les lèvres mais elle y répondit toute seule. C’était sûrement par lui qu’elle avait entendu parler de toi. Tu ne savais pas trop quoi en penser et surtout ce qu’il avait bien pu raconter dans ton dos. Tu avais perdu le contact avec lui mais tu voulais tout de même savoir ce qu’il racontait sur toi. « Ah, donc c’est par lui que vous connaissez mon nom ? Hum. Je me demande bien ce qu’il pense de moi à présent. » Tu avais cependant compris que ce n’était pas des éloges qu’il faisait de toi.

Tu l’écoutes avec attention. Elle t’informe se trouver au service juridique : un service très dur, seuls les meilleurs y sont acceptés. Tu deviens admirative devant elle. C’est une jeune femme brillante qui semble avoir toute sa place ici. « Waou, service juridique… Vous ne faites pas les choses à moitié. Reprendre des affaires en cours n’est jamais simple. Accrochez-vous, ça sera vite réglé. Puis je vous rassure, je me perdais aussi la première semaine. Vous allez vite connaître les lieux importants. » Comme les archives et les salles de réunion. Elle t’énumère seulement deux noms et tu rigoles quand tu réalises qu’elle n’a pas retenu les autres. « Clint Barton est un très bon agent. Vous pouvez vous fier à lui. McCoy… ça ne me dit rien par contre. » tu fronces les sourcils cherchant à te rappeler ce nom mais rien ne vient. Il n’était peut être même pas encore là avant ton départ. D’autres noms à lui donner ? « Bon je ne sais plus s’ils sont tous encore là… mais l’agent Hill, Maria Hill. Faites-vous en une amie. Elle est très influente ici. Rogers aussi. » Tu réfléchis cherchant à lui parler des personnes vraiment importantes ou ceux à éviter à tout prix. « Éloignez vous de l’agent Wilson. Il est lunatique, mais j’avais entendu dire qu’il avait quitté le SHIELD… »

Tu poses tes dossiers au sol et finis même par t’y asseoir. Tu restais persuadée que si l’ascenseur aurait dû redémarrer rapidement il l’aurait déjà fait. Tu ramènes tes genoux vers toi et te serre d’eux comme appuies pour tes coudes. Elle semble hésiter sur la garde rouge. Tu ne sais pas finalement si c’était une bonne idée de lui en parler. Remy t’avait encore fait part de sa répugnance pour l’organisme il y a moins d’une semaine, tu n’avais pas envie que cela se reproduise avec une quasi-inconnue. « C’est différent. J’aimais beaucoup ce que je faisais ici. La garde c’est totalement autre chose. C’est plus intense, plus compliqué et d’un côté c’est plus stimulant. » Tu étais toujours en action. Tu n’arrivais pas toujours à souffler et cela était parfois étouffant mais en règle générale tu adorais ça. Ces temps-ci par contre tu te posais beaucoup de questions et ne savais plus vraiment ce qui était bien ou non. Que ce serait-il passé si tu n’avais pas accepté cette promotion ? « La garde est bien plus dure mentalement. » Tu passes ta main dans tes cheveux, l’air songeuse, pensant à ton récent accident. « Elle vous prend votre temps et votre énergie. » Tu commences à tripoter tes doigts nerveusement. « On est souvent mal compris. On fait des choses horribles. Et de devoir l’encaisser ça laisse des marques. » Tu étais sur la défensive. Tu ne voulais pas qu’elle te juge comme certains le faisaient. Tu n’étais pas un monstre sans états d’âme. Tu faisais régulièrement des cauchemars mais bien sûre, tout ça tu ne pouvais pas lui en parler : tu ne la connaissais pas. Un petit rire ironique sortit de ta bouche. « Excusez moi, c’est pas très joyeux ce que je dis. En tout cas, oui ça me plaît vraiment. »

Tu avais peur d’avoir un peu gâché l’ambiance avec tes réponses à la con. Tu lui adresses un petit sourire, cherchant à savoir si tu as vraiment pourri l'atmosphère ou pas. Elle te renvoie le même et ça te rassure un peu. « Et comment vas l’agent Tyler Moore ? J’avoue ne pas avoir beaucoup de nouvelle de lui. » Vous vous êtes perdu de vu ce qui est assez curieux car vous vous entendiez plutôt bien à l’époque. Tu plaides coupable pour ne pas avoir fait beaucoup d’efforts pour prendre de ses nouvelles ou pour le voir, mais lui n’en avait pas fait davantage. « Ça vous fait pas drôle de devoir bosser avec votre famille ? » Tu dis ça mais tu ne sais pas vraiment si elle le fera un jour. Tu ne sais pas si le service juridique traite directement avec les agents de terrains où s’ils reçoivent juste des directives. À ton époque les deux se faisaient. Les lumières recommencent à grésiller et tu les fixe d’un oeil mauvais. « J’espère quand même que quelqu’un sait qu’on est là. » Tu es presque sûre qu’il y a des caméras de surveillance… même si tu ne les voient pas.



Jean : #F19E34


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Jeu 11 Aoû - 17:16

« Tyler était un grand fan, il vous estimait beaucoup la dernière fois qu'il m'a parlé de vous, lui raconta-t-elle pour la rassurer sur l'avis de son grand frère. Elle fit l'impasse sur le fait qu'il lui avait dit la trouver vraiment canon selon ses mots et qu'elle pouvait vérifier aujourd'hui. »

Ça faisait un moment que Jean Grey n'était pas revenue dans leur discussion, même si la dernière fois, le sujet était un peu moins porteur que celle d'avant. Tyler s'était montré déçu, mitigé à propos de la rouquine. La distance faisait sans doute les choses, le fait de ne pas pouvoir lui parler autant qu'avant aussi. Le fait qu'il avait probablement l'impression de se faire abandonner. Son frère était vraiment un grand sensible, ça n'aurait pas été plus étonnant que ça finalement... Mais elle s'abstint de le dire à sa voisine, se contentant de rajouter :

« Il regrette que vous ne donniez pas plus de nouvelles, vous devez lui manquer, fit-elle en lui adressant un petit sourire amusé avant de se reprendre, histoire qu'elle ne se fasse pas d'illusions et que ses paroles ne remontent pas aux oreilles de son frère pour lui donner une raison de lui tirer les cheveux : Même si ça, il ne me l'a pas dit. Je le suppose. »

La suite, la petite brune l'écouta avec attention. Pas peu fière d'être au service juridique, pas peu fière d'être au SHIELD plus largement et d'avoir l'impression d'être utile. Elle prit note des conseils de Jean à propos des quelques autres membres présents dans l'établissement. Maria Hill, une personne influente, comme Rogers qu'elle connaissait de nom. Les approcher serait sans doute la partie la plus compliquée de l'histoire, et Jaime ne manqua pas d'enchaîner de plus belle :

« Maria Hill, Steve Rogers... Ok ! Je les aborde comment ? Plutôt une bière ou une affaire bouclée pour les satisfaire ? »

Les informations étaient toujours bonnes à prendre. Si elle arrivait à mettre ces deux là dans sa poche, elle pourrait probablement faire de grandes choses ensuite. Même si sur le coup, l'ambiance se refroidit. Jaime ne pensait pas envoyer la rouquine dans ses pensées, à des kilomètres de là. Elle fronça les sourcils, un peu étonnée de voir cette jeune femme à la fois adorer son travail et reconnaître la noirceur de celui-ci. Un paradoxe bien étrange, que la Moore choisit de ne pas relever, préférant cent fois alléger l'ambiance quand Jean s'excusa :

« Des choses horribles ? C'est donc vrai ce qu'on dit sur la garde rouge ? Demanda-t-elle avec les yeux écarquillés simulant un semblant de peur avant de sortir sa connerie : Vous kidnappez des gens pour les pendre la tête en bas dans vos sous-sol et mener des expériences sur eux en tenues de latex ? Ouille. L'humour des Moore était donc contagieux. Elle s'en voulait presque de faire des blagues du niveau de Tyler... Heureusement qu'elle n'avait jamais sorti un truc comme ça devant Stephen, sinon le médecin aurait probablement fait une syncope ou aurait pris ça pour une proposition. Tant que vous êtes heureuse dans ce que vous faites, c'est l'essentiel non ? Tyler disait que vous étiez une très bonne agent ici, très réactive et dynamique. Si vous êtes toujours comme il le dit, alors vous vous sortez probablement, faites pas la modeste. »

Son sourire mutin faisait le reste désormais pour détendre sa collègue de galère. Il n'avait pas à rougir d'aimer ce qu'elle faisait. Jaime, elle-même, adorait le droit ! Plus que n'importe qui. Elle avait plusieurs fois déchanter vis à vis de ses clients, mais jamais elle n'avait vu des textes plus justes, logiques et implacables. C'était fascinant. Devait-elle avoir honte de trouver tout ça incroyable ? Non.

« Vous avez du la taille de ce bâtiment ? fit-elle en levant le doigt, désignant tout autour d'elles. Je ne le croise jamais, déjà parce qu'ici c'est trop grand, et ensuite parce qu'il est toujours en vadrouille. Quand à savoir s'ils faisaient quelque chose dehors pour les sortir de là et répondre aux doutes de la rouquine à ses côtés  : On a qu'à voir ça, lança-t-elle en s'éclaircissant la voix, s'approchant d'un pas lent. Puis... EHOH ! VOUS M'ENTENDEZ ?! Y'A QUELQU'UN ?!! Hurla-t-elle à s'en percer les tympans au passage en mitraillant la porte à grands coups de poing. Il y eut forcément un barouf extraordinaire dans la cabine, assez pour attirer des gens, trop pour entendre l'extérieur. Jaime se stoppa, plaquant son oreille contre le métal froid pour entendre quelques murmures étouffés. Ah ! On est coincées ! »

Bon. Pas super concluant. Y'avait mieux.
Mais y'avait pire !

« Hmhm... Ils sont au courant. Reste à savoir s'ils y font quelque chose... Au fait, vous faites quoi ici aujourd'hui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Dim 14 Aoû - 13:04




Stuck together

Jaime & Jean

Un grand fan ? Tu hausses un sourcil, surprise de sa révélation. Tu ne t’attends pas vraiment à ça. Tu connaissais le bonhomme - ou du moins tu le connaissais à l’époque et tu travaillais encore entre ces murs - et jamais tu ne l’avais entendu te faire le moindre compliment. Tu souris tout de même un brin gênée quand elle continue sur sa lancée. Elle en vient même à dire que tu lui manques. Ton sourire retombe légèrement et tu ressens un pincement au coeur. Tu ne peux toi même pas trop expliquer ce qui s’était passé. La distance, la surcharge de travail… en tout cas tu t’étais laissé embarquer par la garde et n’avais pas pris la peine de repêcher ceux que tu délaissais sur ta route. Tu t’en rends compte aujourd’hui et tu t’en voulais de ne pas avoir fait plus d’effort pour maintenir un minimum de contact avec tes anciens collègues, Tyler compris. Elle en fait que des suppositions apparemment mais tout de même, pour qu’elle en vienne à cette conclusion c’est qu’il a dû parler de toi. Peut-être plus d’une fois.

Elle t’écoute avec soin, prenant certainement note mentalement des noms que tu lui donnes. Tu souris encore quand elle te dépeint ses stratégies d’attaque envers ces personnes importantes. Tu ne réfléchis pas beaucoup pour lui répondre et lui précise : « Une bière pour Rogers. Et pour Maria Hill une bonne affaire bouclée serait l’idéale. » C’est le premier truc que tu avais appris à faire ici. Cerner les agents supérieurs et discerner la meilleure approche à faire avec eux. Même si Roger serait satisfait d’une affaire bien gérée, une bonne bière saurait l’amadouer tout autant, voire plus. Tu t’égares sur le garde et tu étais à présent sur d’avoir jeté un froid. Tu ne voulais pas te perdre dans tes souvenirs - pas très joyeux - mais certains événements étaient encore bien trop frais. Elle te pose une question et tu restes interdite. Tu n’ajoutes rien, pas certaine de devoir le faire quand elle finit par faire de l’humour. Tu éclates de rire. Tu aimes bien ce genre d’humour. Elle ressemble vraiment à son frère.

Face aux compliments qu’elle te fait tu te sens légèrement rougir. Tu n’es pas habitué à ça, surtout pas au sein de la garde. Tu balbuties quelques mots de remerciement. Tu te sens forcément mieux après ses mots et ta morosité s’envole. Tu te détends à nouveau et tu soupires. Tu écoutes la suite de ses réponses à tes questions. Evidemment que c’était trop grand, puis ils n’étaient pas dans le même service. C’était logique. Toi même tu n'arrives pas à croiser certains de tes collègues pendant plusieurs jours malgré les missions et vos patrouilles… Alors ici, avec beaucoup plus d’agents, ça devait être bien pire. Tu es surprise par sa réaction, elle se lève et se met carrément à hurler dans la cabine. C’est plus fort que toi, un autre éclat de voix s’échappe de tes lèvres. Cette fille à l’air complètement démente - dans le bon sens du terme. Elle se met même à donner des coups de bien dans les portes de métals qui nous tiennent pour prisonnière. « Alors là, si on ne nous a pas repéré c’est qu’il y a un problème ! »

Elle stoppe instantanément son remu ménage et plaque son oreille contre les portes, certainement pour essayer de distinguer un son de l’autre côté. Tu te figes et essayes de faire le moins de bruit possible, comme ci ça allait avoir une incidence sur ce qu’elle allait entendre ou non. « Alors ? Ca a marché ? » Tu souris. Elle se remet à hurler. Apparemment oui, quelqu’un a dû entendre. « Bon, au moins on ne moisira pas ici pendant des jours. ». Tu espérais que ça ne serait pas pour des heures tout de même. La compagnie était bonne mais tu ne voulais pas perdre trop de temps. Tu lui désignes rapidement les dossiers que tu as posé sur le sol auparavant. « Des affaires qui se croisent. Besoin de renseignements et de la paperasse. On s’amuse à me filer les tâches ingrates et sans danger» Tu hausses les épaules avant de te rendre compte que ta phrase pouvait avoir une connotation très mauvaise. « Non pas que j’aime pas venir ici, ou que ce soit une corvée.  » Bon après tout c’était un peu le cas, mais pas car tu n’aimais pas venir au SHIELD. « Ce n’est juste pas ce que je préfère. Et vous, alors ? Une tâche urgente vous a fait sortir de votre bureau ? »



Jean : #F19E34


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Lun 15 Aoû - 1:25

« Ça aide d'avoir des relations en fait, fit Jaime avec un clin d'oeil complice à sa voisine. »

Non pas qu'il s'agissait là d'une révélation, mais d'une constatation qu'elle aimait répéter souvent. Avoir des relations, c'était avoir des opportunités. Chaque rencontre était une manière de modifier les choses, d'engendrer un futur différent. Un moyen d'obtenir des informations, du savoir. Et le savoir, c'était le pouvoir, ça, Jaime était tout à fait au courant de cet état de fait. Mais bon, bière et bon dossier, elle savait maintenant comment tenter de s'en mettre deux de plus dans la poche. Ça aiderait probablement à élargir son champ d'action tout comme ses possibilités.

La petite brune écouta la rouquine à ses côtés, et si la conversation avait bon train, tout comme l'agitation une fois qu'elle termina de marteler la porte de l'ascenseur, Jaime ne put s'empêcher de noter la remarque de la jeune femme à propos de sa venue ici. « On s'amuse à me filer les tâches ingrates et sans danger ». équivoque ? Elle ne sut le dire sur le moment, en se tournant vers Jean. La garde rouge était forcément un emploi dangereux, comme le SHIELD l'était à sa manière. Quand on mettait les mains dans le cambouis, il fallait s'attendre à être tâché. Et surtout, ne pas avoir froid aux yeux visiblement.

« On s'amuse ? Pourquoi, vous êtes en sucre, vous allez fondre si vous recevez la pluie ou quoi ? Questionna-t-elle avec une pointe d'humour dans la voix comme pour ironiser sur le comportement de ses supérieurs. Ils ont peur de vous perdre, vous voilà à vous coltiner à la paperasse alors ! »

Elle poussa un long soupir, prête à monter sur ses grands cheveux féministes pour défendre les droits de Jean s'il le fallait, elle qu'on prenait pour une petite secrétaire à mettre à l'abri. A la place, pour prendre son mal à patience, elle répondit simplement :

« Oui, une tâche très urgente : l'imprimante. Si exigeante avec moi, qui ne me laisse aucun répi- Elle s'interrompit brusquement en entendant une voix à l'extérieur de la cabine. La brune se plaqua contre la porte, et prêta plus attentivement l'oreille. On tapa contre, la faisant sursauter, avant que plus clairement, le ténor d'un homme ne se fasse plus clair :
Vous m'entendez ?
Oui !
Le réparateur est en route, nous allons tacher de vous sortir d'ici au plus vite ! »

Jaime ne manqua pas de se tourner vers Jean, un petit pouce en l'air et un grand sourire comme pour lui dire que c'était dans la poche, et que ses vocalises de plus tôt n'avaient pas été pour du flan. Sauf que très vite, la petite brune déchanta :

« Il faudra sûrement attendre un peu par contre...
Super, j'adore attendre ! fit-elle avec un peu trop d'enthousiasme sur l'instant, emportée par l'euphorie de pouvoir sortir vite avant de se rendre compte qu'elle se faisait avoir. »

Quelle idiote... Elle poussa un petit soupir en se pinçant l'arête du nez.

« Pourquoi j'ai dit ça ? demanda-t-elle avec une grimace. A chaque fois, je me mets la pression pour ce genre de petites conversations, je ne sais pas pourquoi. Retournant à sa place, Jaime glissa sur le sol. Vous avez entendu le chef, on en a pour un moment... »
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Mar 16 Aoû - 22:59




Stuck together

Jaime & Jean

Les relations c’était toujours nécessaire. Surtout dans le boulot. Tu l’avais compris assez vite. Et tu en voyais les avantages que ça pouvait procurer à certain. Tu savais bien que la seule raison pour laquelle Raven pouvait se permettre quelques réflexions était car elle se faufilait dans le lit du patron. M’enfin bon, tout ça était une autre histoire. Quand elle te compare à du sucre ça te fait rire. D’un rire un peu amer. Car si l’on t’avait recruté, c’était bien car on avait jugé que tu étais assez forte physiquement et mentalement pour les tâches qu'on allait te confier. « Ah, si vous pouviez leur dire ça… Ils auraient l’air bien c… » Tu retiens le mot que tu avais en bouche, bien trop vulgaire pour le moment. Après tout, ce n’est quand même qu’une jeune femme que tu venais de rencontrer. Même si tu connaissais bien l’un des membres de sa famille. « Ah ! Si c’était ça, je serais flattée. » Des agents susceptibles d’intégrer la garde rouge ils y en avaient. Surtout ici, au SHIELD. Et même si la perte de quelqu’un faisait toujours tâche, ce n’était certainement pas ça l’intérêt premier. Tu hésites une seconde, puis finalement tu lui confis : « En réalité, je suis revenue il y a quelques jours. J’ai été mise en arrêt suite à un accident sur le terrain. Je pense qu’ils cherchent surtout à s’assurer que je ne ferais pas une énorme connerie en mission. »

Tu t’amuses de la répartie qu’elle avait afin de te défendre ou de te faire un compliment. Cette petite brunette était vraiment quelqu’un d’agréable. Tu éclates de rire quand elle t’informe que l’imprimante était sa tâche urgente. « Alors là… c’est vraiment mais alors vraiment pas de bol. Vous vous retrouvez bloquée ici avec moi pour si peu. » Elle s’interrompit en plein milieu de sa phrase et tu te figes, en alerte. Une voix grave vient de s’élever de l’extérieur de l’ascenseur. Quand elle s’approche de la porte tu en fait autant et dépose ton oreille sur le métal froid. « Le réparateur est en route, nous allons tacher de vous sortir d'ici au plus vite ! » Elle se tourne vers toi, la mine réjouie et le pouce victorieux. Tu l’imites, sentant la liberté approcher. Mais la mauvaise nouvelle ne tarde pas à arriver et ton sourire se fige immédiatement. Zut. Elle soupira longuement. Vous vous étiez toutes les deux faites avoir, pensant pouvoir respirer très vite à l’air libre. Mais non. Tu te décales et retournes t'asseoir sur le sol de la cabine, reprenant ta place à côté de tes dossiers. Tu lui adresses un sourire compatissant. « Vous en fait pas. Il s’en remettra, quel qu’il soit. ».

Elle grimace et semble tout d’un coup moins sûre d’elle. Elle s’écarte de la porte et vient se mettre sur le sol, tout comme toi. « Boh. Ce n’est pas grave. Une pause de quelques heures ça fait pas de mal après tout. » Tu plaisantes mais au fond tu te rends compte que tout ceci peut réellemment durer des heures. « J’vous aime bien, mais là, je vous avoue que rester des heures coincées dans 4m² ça m’enchante pas du tout. » Une demi-heure, ouais. Aller peut-être une heure car elle était marrante. Mais au delà ça commencerait à franchement te déranger. Tu n’étais pas claustrophobe, mais l’espace était vraiment réduit et la température estivale n’aidait pas à se détendre. Heureusement il faisait encore assez frais pour le moment. Mais pour combien de temps ? « On a de la chance qu'il fasse bon. Vous imaginez le cauchemar si ça se transforme en four ici ? » Un rire jaune sort de tes lèvres. En vrai, ça te fait pas rire du tout, mais pas du tout. Tu lâches un soupir. « J’aurais dû prendre les escaliers. » Tu touches la parois avec ta tête. Tu réalises encore une fois ce que tes mots peuvent impliquer. « Oh. J’ai l’impression de dire que des conneries aujourd’hui.» Tu te plaques le front de la paume de la main comme pour te punir de ce que tu as dit. « Très franchement, je suis ravie de vous avoir rencontré. i» Tu lui souris avant d’ajouter : « Dans d’autres conditions ça aurait été parfait ! »



Jean : #F19E34


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Mer 17 Aoû - 1:11

« Wow, un accident ? Rien de... Définitivement handicapant, j'espère ? Demanda-t-elle avec une petite moue sur le visage, les sourcils froncés et la mine inquiète. La garde rouge n'était apparemment pas un monde de rigolos. Sur le moment, Jaime s'interrogea : Est-ce que Tyler avait envie de rejoindre la garde ? Etait-il intéressé ? Elle savait qu'on venait souvent recruter dans les rangs du SHIELD, et elle se demanda sur l'instant si son frère avait été approché, de près ou loin. S'ils s'étaient intéressés à son profil ? S'il allait un jour quitter ses rangs pour ceux d'autres personnes qui pourraient être intéressées ? Sans oser le demander, elle se contenta de lui dire d'un air assuré : Si c'était un accident, ils ne peuvent pas vous mettre à l'écart trop longtemps. Si vous l'aviez fait exprès, là, je comprendrais. Il faut juste vous laisser le temps de récupérer aussi. »

Maintenant que les deux jeunes femmes étaient assises par terre, à regarder devant elles cette porte irrémédiablement fermée, les choses prirent un tournant un peu différent. Tout du moins, Jaime le ressentit ainsi. Elle se permit donc de se tourner vers Jean :

« On devrait se tutoyer, fit-elle d'une voix douce. [/color]On va quand même être coincées ici encore un moment, ça serait dommage d'en rester là.[/color] Et pour lancer le pas, elle écouta sa voisine avant de rire un bon coup. La frustration d'être coincées ici jouait beaucoup, surtout dans un espace aussi étroit et fermé. Mais Jaime ne se démonta pas pour auant :Si j'étais un superbe brun aux yeux bleus avec des tablettes de chocolat, tu dirais pas ça je suis sûre. »

Sans pouvoir s'empêcher de rire, elle s'imagina coincée dans l'ascenseur avec Hank McCoy, et un petit sourire vint prendre place sur ses lèvres. Une risette un peu niaise, il fallait l'admettre. Mais qu'elle chassa vite. Non, clairement, elle, ne s'en serait pas plaint. Elle aurait fait comme si tout ça était frustrant, certes, avant de tout faire pour détendre l'atmosphère. Et pour le coup, Jaime était persuadée qu'il y avait dehors une personne avec qui Jean aimerait se retrouver coincé. Aussi poursuivit-elle rapidement :

« On dit toutes ça. Je devrais prendre les escaliers. Je devrais manger plus sainement. Je devrais arrêter d'écouter ma mère. Je devrais prendre en main ma vie. Me trouver un mari pour le présenter à mes parents.. Je devrais pas regarder cette fabuleuse paire de chaussures faite pour moi dans la vitrine de ce magasin hors de prix. La liste ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin, il y en avait des tonnes, des résolutions à prendre, la concernant. Mais Jaime ne pouvait que se dire une chose présentement : elle aimait cette vie, sa vie, comme elle était pour l'instant. Un jour, elle aurait besoin de changement. Mais le rythme des sorties avec Nebula et Stephen, les disputes avec ce dernier, les soirées films avec Tyler, et le travail qui comblait le reste... Le vide n'existait pas chez elle. Pas encore. Et c'était parfois... trop parfait, peut-être ? »

La petite brune se racla la gorge, et reprit, un peu sur un coup de tête :

« On aura qu'à se revoir ailleurs, la prochaine fois. Et éviter les ascenseurs jusqu'à la fin de nos existences. Riant un peu, elle enchaîna : Tu sais, ça pourrait être l'occasion de revoir Tyler, ça lui ferait sans doute plaisir de pouvoir te parler autour d'un verre ou d'un bon repas ! Enfin, si ça te branche, je connais quelques coins sympas où on fait bien la fête ! »
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Mer 17 Aoû - 17:27




Stuck together

Jaime & Jean

Tu souris en répondant par la négative d’un signe de tête. « Non. Rien d’handicapant. Vous pouvez le voir vous-même, je marche sur mes deux jambes.  » Les accidents, mineures et même majeures n’étaient pas vraiment une nouveauté pour toi. Tu avais vu des collègues finir dans des états pires que toi, certains les membres brisés. D’autres avaient eu moins de chance et finissaient complètement incompétents, aussi bien physiquement que mentalement. Un petit frisson te parcourt en pensant à ça et tu frémis. « C’était même pas ma bavure ! » Tu plaisantes mais au fond tu ne veux pas vraiment blâmer ta meilleure amie. Ce n’était pas sa faute non plus. Enfin, elle t’avait quand même tiré dessus, mais pas de façon délibérée. « Oh tout est bien organisé pour ça. J’ai eu droit à une visite médicale et même celle d’un psychologue. Les deux ont validé mon retour. » Normalement ils s’étaient assurés que tu ne pètes pas un plomb en pleine crise. Ce que tu étais sûre de ne pas faire d’ailleurs.

« Va pour le tutoiement. C’est plus simple. En plus on doit avoir le même âge, non ? » Ce n’était pas vraiment une question, mais tu étais presque sûre que vous vous suiviez, à quelques années près. Tyler était plus âgée donc, forcément elle devait être la cadette. Enfin tout ça restait des suppositions. Un brun aux yeux bleus ? Avec une tablette de chocolat. Tes pensées se dirigent immédiatement vers l’un de tes collègues mais tu te forces à les ignorer. À la place ton rire vient encore une fois remplir l’espace confiné. « Vous savez où il y a beaucoup d’hommes aux tablettes de chocolat ? » Tu la fixes un air malicieux sur le visage, le sourire aux lèvres. « À la garde ! » Tu rigoles un peu plus fort, prise d’un fou rire. « Il faut bien qu’on est des bons côtés aussi. » Tu n’étais pas du genre à reluquer tes collègues, mais tu ne pouvais pas cacher le fait que quand l’occasion se présentait à toi tu ne perdais pas une miette de ce que tu pouvais apercevoir. Tu penses principalement à Jax, aux Summers et bien entendu Logan. Même si c’est ton chef, tu ne peux que constater qu’il a tout de même une sacrée carrure.

Ah! Les résolutions qu’on se dit toujours et qu’on ne tient jamais. Ce sont les meilleures ! « Personnellement, ça va. La liste est moins longue. Je fais du sport donc je peux manger tout ce que je veux » Tu lui tires la langue. Cela ne veut pas dire qu’elle moins mince que toi, bien au contraire. Elle semble avoir une ligne aussi fine que la tienne. La sienne est certainement plus naturelle et certainement pas dû à toute la pratique du sport que toi tu dois faire. « Et un mari ? Franchement ? Qui a besoin d’un mari pour être épanoui dans sa vie ?» C’était un cliché. Et puis de toute façon pour toi ça ne collait pas avec ton rythme de vie. Les seuls hommes qui s’étaient approchés s’étaient vite enfui constatant que tu étais bien trop surchargé par ton travail. « Et les chaussures… Non. Les chaussures c’est trop essentiel ! » Ton sourire s'élargit encore un peu.

La conversation change carrément de bord et la proposition qu’elle te fait est plutôt tentante. « Ça serait avec plaisir. Le plus loin possible des ascenseurs oui. » Tu ris avec elle tandis qu’elle poursuit. Revoir son frère ? Pourquoi pas… mais d’un coup tu te sens un peu hésitante. Tu ne sais pas vraiment quels sentiments il a garder envers toi malgré ce qu’elle t’a raconté plus tôt. Ça fait très longtemps maintenant que tu n’as plus eu de contact ou de nouvelles de sa part et ça doit laisser des traces. Après si sa soeur est là, c’est toujours mieux que de devoir lui faire face toute seule. Bravo. Quel bel exemple de courage tu fais là. « Bah… S’il est d’accord je ne vois pas pourquoi je dirais non. Puis sinon, on peut se revoir nous deux. Ça ne peut pas être pire qu’ici. »

Tu sursautes quand la porte de l’ascenseur émet un grincement et s’ouvre sur une dizaine de centimètres. Tu bondis sur tes pieds, t’approchant de l’ouverture. Aïe. Tu constates rapidement que vous êtes coincés entre deux étages… Tu aperçois l’étage du dessus sur une hauteur de 40 cm. A peu près la même chose pour celui du bas.  Ça ne va pas être facile de pouvoir sortir de là. Un homme est penché sur l’espace et tu peux enfin le voir et l'entendre clairement. « La coupure de courant est assez importante. Faut vraiment que vous soyez patiente. ». Tu fais la moue. Tu n’as plus trop envie de rester encore là. « Y’a pas un autre moyen ? » Tu lèves les yeux dans la pièce à la recherche d’un élément qui pourrait changer la donne. Tu montres la trappe au-dessus de vos tête à l’aide de ton bras à l’inconnu. « On ne peut pas sortir par là ? » Il se penche un peu avant de finalement trouver des yeux ce que tu lui désignes. Il se relève et tu l’entends échanger quelques mots avec les gens derrière lui. Il se repenche finalement, l’air un peu hésitant. « C’est un peu risqué… ». Tu lèves les yeux aux ciels carrément agacés. Tu ne prends même pas la peine de le cacher. Tu te diriges vers la trappe et l’examine quelques secondes. Il suffit juste de dévisser 4 petites visses et d’actionner une poignée. Rien de trop compliqué pour toi.

« Je fais partie des agents de la garde rouge. Ça ne me posera aucun problème. On pourrait avoir un tournevis s’il vous plaît. On ne va pas y passer la journée. » L’homme reste silencieux quelques secondes et repart. Tu te tournes vers Jaime et lui glisse un petit : « J’espère que t’es d’accord avec ça. Je serais là pour t’aider, ce n’est vraiment pas compliqué. » Tu la rassures d’un sourire. La pauvre aura vraiment eu droit à un bizutage involontaire. Quelques minutes plus tard te voilà munis d’un tournevis entrain de t’occuper de cette maudite trappe. Tu n’es pas très grande et la tâche se révèle un peu plus complexe que prévu. Tu perds beaucoup de temps car tu es obligée de te mettre sur la pointe des pieds. Quand tu arrives au bout de ta tâche, tu tends les 4 visses à ta compère de galère et lui demande de les garder précieusement. Tu tires sur la poignée après avoir sauté pour l’agripper. Un claquement se fait entendre et la trappe s’ouvre. Un air frais s’en échappe, te voilà proche de la sortie. Tu attrapes tes dossiers, après tout tu étais venue pour les chercher, pas pour les abandonner à la vue de tous ici. Tu les déposes en haut avant de t’accrocher au bord et de te hisser à la force des bras. Tu sors finalement de cet ascenseur et constates les quelques agents qui vous attendent à la hauteur de l’étage. Tu te positionnes à plat ventre sur le dessus de la cabine et tends tes mains dans le vide. « Agrippe-moi, j’vais t’aider à sortir. »



Jean : #F19E34


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Mer 17 Aoû - 22:40

« Je sais où je vais postuler alors ! »

Des garçons torses-nus aux tablettes de chocolats finement dessinés ? C'était exactement l'endroit où Jaime voulait aller. Loin de cet ascenseur, très loin de cette pièce fermée qui n'était pas encore assez étouffante pour remuer ciel et terre, mais pas non plus le lieu où elle voulait passer le reste de sa journée. Alors s'imaginer au milieu des locaux de la garde rouge où il y avait, selon les dires de sa voisine, des tas de mecs super musclés et beaux comme des dieux, c'était au moins synonyme de paradis, un rêve incontournable qui devait se réaliser.

La petite brune ne put s'empêcher d'éclater de rire à la remarque de la rouquine. Qui avait besoin d'un mari ? Pas elle. Pas elleS même. Elles étaient fortes et indépendantes, sauvages, indomptables, voilà le genre de fantasme dans lequel elles se lovaient pour justifier qu'elles n'avaient pas besoin qu'on prenne soin d'elle. En songeant à ça, la petite brune eut comme une sensation de déjà vu. Un sentiment de surprotection étouffant, auquel elle avait péniblement réussi à mettre de la distance... Mais cette sensation s'évada, et elle revint vers Jean naturellement :

« Ma mère a besoin que j'ai un mari, un peu vieux jeu j'admets mais que veux-tu ? Demanda-t-elle en haussant les épaules avec résignation. C'est sa plus grande angoisse : que je termine seule. Par contre, la réciproque ne marche pas avec Tyler, par je ne sais quel miracle ! »

Un sexisme ordinaire dont sa maman n'avait pas conscience. Rien n'était trop, ou pas assez, pour sa fille. Et plus largement, pour ses enfants. Alors Tyler pouvait bien faire défiler toutes les conquêtes du monde à la maison, tant qu'il n'était pas seul et qu'il mangeait bien. Et Jaime, elle devait bien se tenir, et trouver un homme pour l'aimer jusqu'à la fin des temps. Joie.

L'activité reprit avant que les deux femmes ne commencent à se momifier d'ennuis. Et la rouquine, pour sa part, reprit tout simplement les choses en main. Quand la porte réussit péniblement à s'ouvrir, dévoilant qu'elles étaient coincées entre deux étages, et que rien de tout ça ne s'annonce facile. Jaime aurait presque pu se résigner si Jean ne s'était pas mise à jouer des coudes et d'autorité pour obtenir péniblement un tournevis. La Moore remonta sur ses jambes, pour observer l'autre jeune femme s'échiner à ouvrir la trappe de secours au-dessus d'elles. Croisant les bras sur sa poitrine, elle attendit avec patience, avant de fourrer les quatre visses qu'on lui avait confié dans sa poche de pantalon.

Et Jaime eut toute l'occasion d'admirer l'entraînement et la souplesse de Jean. A côté, elle avait l'air d'une patate avec des cheveux en fait. Mais elle ne dit rien, se contenta d'hocher la tête quand la tête rousse réapparut dans l'ouverture. « Attend, ça d'abord ! » Elle leva les bras pour lui confier ses propres dossiers, qui lui avaient valu d'être coincé un long moment aussi dans cet ascenseur minuscule en bonne compagnie. Elles en voyaient le bout. Une fois cela fait, elle tendit les bras pour attraper les mains de Jean, et lui souffla d'une voix presque convaincue : « Bien... Tu me tiens, hein ? »

Esquissant un sourire complice mais pas tout à fait rassuré, la petite brune prit une petite impulsion pour permettre à Jean de la tirer plus facilement. Lorsque ses coudes dépassèrent l'ouverture, elle les posa contre, pour pouvoir se hisser par ses propres moyens. « C'est bon ! » Articula-t-elle en enjambant le bord avec facilité.

Elles se trouvaient désormais sur le toit de l'ascenseur, et les portes de l'étage du dessus avaient été ouvertes par les autres employés du SHIELD. Jaime put voir que les réparateurs s'escrimaient à faire leur travail, s'étant néanmoins écarté le temps de les laisser sortir de là. La petite brune attrapa son dossier, et sortit de l'espace qui n'avait plus de fin à ses yeux, se tournant vers Jean :

« On va pouvoir retourner travailler, quelle joie ! »

Et elle termina sa déclaration par un clin d'oeil complice.
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Ven 19 Aoû - 19:53




Stuck together

Jaime & Jean

La perspective de voir Jaime postuler pour la garde t’amusait. Pas car tu ne la croyais pas capable de percer là-bas… mais à cause de sa source de motivation : les abdos en béton. Si c’est ce qu’elle recherchait elle pouvait se rassurer : il y en avait partout au QG. « C’est une excellente idée ! D’ailleurs on aurait bien besoin d’une personne supplémentaire au service juridique… Un collègue a fait des siennes et à voler une voiture ! Super réputation pour nous. » Tu plaisantes. Voir Jackson s’approprier la première voiture venue t’avait éclaté. Il avait cassé une vitre et cabossé un peu la carrosserie. Ça n’aurait pas été bien grave dans l’ensemble, mais tu avais foutu du sang partout et les sièges étaient plus durs à récupérer. C’était l’intégralité de la voiture qu’il fallait rembourser et Logan ne semblait pas avoir autant apprécié que toi.

Tu souris quand elle parle de sa mère. Après tout, elles sont là pour s’inquiéter non? Être sûre que leur progéniture s’en sort bien et soit heureux dans sa vie. Pour certaines personnes le bonheur rimait avec vie de couple épanouie. « Ah les mères. » Tu lui adresses un sourire compatissant. Tu ne sais pas quoi ajouter. ‘Elles sont toutes pareilles’ ? Qu’en sais-tu ? « Avec les garçons ce n’est jamais pareil. Comme si finir seule pour une fille était un échec. Je ne sais pas d’où cette idée vient… » Ce n’était pas très équitable. Ta vie n’était pas moins une réussite car tu n’étais pas marié, deux marmots dans les bras. Bien entendu tu ne caches pas ton envie de former une famille. Seulement, à l’heure actuelle, avec ton métier c’était carrément impensable. Les deux n’étaient pas compatibles à tes yeux.

Après une brève intervention d’un technicien, tu jugeas qu’il était temps de prendre les choses en main. Finalement à plat ventre contre la surface froide du toit de la cabine, c’est des dossiers qu’elle te refile en premier. Tu les prends et les pose soigneusement à côté des tien. Ce serait con de les faire tomber Tu replonges tes bras dans la cabine, trouvant enfin ses mains. Même si son visage arbore un sourire tu réalises vite qu’elle ne semble pas très à l’aise. «Fait moi confiance. Je te tiens. » Tu l’encourages de ton plus beau sourire et quand elle saute tu la tires à travers l’ouverture. Elle n’est pas très lourde et tu la montes facilement. S'agrippant aux bords à l’aide de ses coudes elle finit par hisser le reste de son corps à travers la trappe. Eh voilà, une bonne chose de faite.

Récupérant chacune son propre dossier, c’est l’écartement de la porte de l’étage qui fut votre prochaine direction. Bon, c’était pas comme si vous aviez vraiment le choix aussi. Quelques personnes du SHIELD étaient là ainsi que des techniciens. Une fois à nouveau saine et sauve dans le couloir, Jaime s’adresse à toi. Tu te figes et prends un air à mi-chemin entre le choc et la surprise. « Retourner travailler ? Merde ! Pourquoi on est sortit de cet ascenseur ? » Un rire finit par franchir tes lèvres avant que tu ne continu. « Je suis ravie de te permettre de retourner bosser. Tu devrais m’en vouloir. » C’est à ton tour de lui adresser un clin d’oeil. «Oh! Avant que je n’oublie. On échange nos numéros, comme ça on pourra se faire cette soirée dont on a parlé ? »



Jean : #F19E34


___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Stuck together - Jean.   Ven 19 Aoû - 23:57

Jaime éclata de rire en ressortant de l'ascenseur. Le reste de la discussion encore en tête. Jean n'était pas aussi pire que Tyler lui avait décrit. Un tableau bien terne à côté de ce qu'elle était vraiment. Une rouquine rafraîchissante, intéressante, unique en son genre. Sensible aussi, songea la jeune femme en la regardant du coin de l'oeil en se redressant et en récupérant ses dossiers. Une femme pleine d'humour et de second degré, qui n'avait pas trop eu peur d'elle ou de ses blagues douteuses qu'elle tenait de son frère.

La promesse d'une autre entrevue dans des circonstances moins pénibles fit d'autant plus sourire la jeune femme. Elles avaient beaucoup à se dire, à partager, à apprendre l'une de l'autre. Comme dans toutes les rencontres que l'on peut faire dans sa vie, sans rien attendre d'elles pour autant, mais qui débouchent quand même sur un changement de direction à un croisement, ou simplement un boost pour continuer la route...

Alors oui, il était temps de retourner travailler. Et même si Jaime sentait qu'elle avait bien besoin d'une pause avant de reprendre le classement des dossiers, de même que respirer un air qui n'était pas issue d'une ventilation immense, mais du vrai air du dehors, bien frais, bien revigorant, elle était plutôt contente de ne plus être coincé à l'intérieur de cette cabine. Pas que la compagnie de Jean était désagréable, au contraire, elle avait réussi à faire passer le temps plus vite...

Mais être libre, c'était tout de même plus plaisant. Pouvoir évoluer dans une pièce qui n'était pas de deux mètres sur trois, aussi. De pouvoir marcher plus de trois pas sans rencontrer un mur... Alors avant de partir, Jaime fouilla dans ses poches pour retrouver une de ses cartes de visite. Évidemment qu'elle avait toujours sur elle, vu qu'elle avait à faire à d'autres gens qui devaient la recontacter vite. La fourrant dans la main de la rouquine, cette dernière avait droit à tout, son nom, son adresse, son mail, mais surtout son numéro de téléphone portable qui lui serait plus utile que le reste :

« Tiens. N'hésite pas à m'appeler quand tu es libre ! »

Et en lui adressant un dernier sourire, la petite brune retourna à ses affaires.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
 
Stuck together - Jean.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Racine, Jean] Phèdre
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
» Jean d'Ormesson
» [Diwo, Jean] La Fontainière du Roy
» Jean Teulé : Le magasin des suicides, Charly 9 et autres romans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: