Partagez | 
 

 Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 19:32



Francis Castiglione

Si vis pacem, para bellum

30 ans.
The Punisher.

Agent de police.
Civil ?

Hétérosexuel et marié.
Humain.


pouvoirs


Frank n'a pas de pouvoirs, il est juste un très bon combattant et maitrise de nombreuses techniques de combat au corps-à-corps. Mais ses capacités ne s'arrêtent pas là, son habilité une arme à feu à la main fait de lui l'un des tueurs les plus dangereux qui vivent sur cette Terre. Peu importe que ses cibles possèdent les capacités d'un Dieu, ils finissent toujours par succomber quand le Punisher les prend en chasse.


souhait

Le souhait de Frank était de pouvoir revoir sa famille pour vivre de nouveaux moments avec eux,ainsi que d'avoir la chance de saisir sa femme entre ses bras. Le résultat fut la résurrection de ses enfants et de son épouse : ce qui ne le mena pas sur le chemin de la vengeance.

Au lieu de devenir un tueur assoiffé de sang, mue par la justice et le sentiment de faire le bien, l'ancien soldat est juste devenu un policier lambda pour aider les gens du mieux qu'il le peut avec ses capacités.

émergence

L'esprit de Frank s'embrouille, des flashs lui reviennent en pleine face aux moments où il ne s'attend pas à ça. Pour l'instant, toutes les images qui ressurgissent de ses souvenirs montrent des cadavres et des meurtres atroces.

Pour boucler le tout, il est maintenant incapable de regarder sa famille dans les yeux. A la place de voir les visages de ceux qu'ils aiment, s'il a de la chance, il ne voit qu'un grand vide au milieu, une peau lisse et inhumaine. Quand il manque de pot, ce sont des morts vivants qui lui apparaissent, des monstres criblés de balles. Bien entendu, ces événements jouent sur sa psyché, difficile de rester saint d'esprit quand des chimères de ce style se pavanent sans arrêt devant les pauvres yeux de notre agent de police.



want to know more

Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?


J’ai entendu parler de ces rumeurs en discutant avec des collègues, mais ce n’est pas de notre ressort donc on ne sait pas vraiment ce qu’il se passe. C’est la garde rouge qui s’occupe de ça, nous on juste là pour arrêter les petits criminels. Mais voilà, s’il y a vraiment des gens qui se découvrent des dons, je pense qu’il faut s’occuper d’eux. Pas de façon aussi extrême que la mort, je parle de trouver une solution pour que les citoyens puissent vivre avec eux s’en craindre de finir exploser à cause d’un vilain pas content.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?


Comme dit plus haut, j’ai entendu des rumeurs à propos de ces personnes-là, même si je n’ai jamais assisté à une rafle de la garde rouge. S’ils existent, les enfermer, ou au moins les contrôler, est la solution la plus adéquate.

On n'est pas dans des films, alors voir des gens lambda se prendre pour des super-héros, ou le contraire, hors de questions. Je veux dire que même avec des dons particuliers, ce n’est pas pour autant que ces créatures peuvent se permettre de les utiliser, ils le veulent. Ça fait un peu con dit comme ça, mais on se bat pour l’égalité depuis des siècles, que des connards se démarquent de cette manière, c’est carrément faire une différence entre les gens.

Qui peut empêcher un gars qui balance des flammes de se croire supérieur à son voisin qui ne sait faire que des frites ?

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?


Dans une autre vie, je pense que j’aurai pu être un super-héros. Quelqu’un qui défend la veuve et l’orphelin, toujours là pour rendre la justice tout en aidant les criminelles à revenir sur le droit chemin. Peut-être même que j’aurai été un milliardaire, avec un costume qui ressemble un animal de nuit. Je me vois bien avec une voiture spéciale, conçu exprès pour la chasse aux méchants et dont l’apparence peut faire penser à mon totem fétiche.

Je m’imagine bien dans la nuit noire, avec des outils technologiques de malade, capable d’entendre le pet d’une souris à deux villes de distance, planant sur le monde et descendant sur les pécheurs avec la force de mes poings. P’têt même que j’aurai des acolytes pour m’aider dans la guerre contre le mal. Ouais, je pense que je serai quelqu’un de super cool dans une autre vie, en plus de respecter la justice et de me montrer miséricordieux avec les mécréants des rues.

J'ai pas de raison particulière sinon, mon boulot est de secourir les gens. Et, le faire sous un masque autorise bien plus de choses qu'un simple insigne. Ça permet d'en faire baver à ceux qui le méritent, d'alléger la peine de ceux qui ne le méritent pas, d'être l'épée et le bouclier de la liberté. Ça gère n'empêche.



pseudo

Peluche.

sexe/age

Homme, 18 ans.

pays

France.

DC

//

vous nous avez connu...

Grâce à PRD.

un dernier aveu

ici

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 19:33



Before Genosha

we all have to start somewhere

Une balle traverse la longue distance qui la sépare de sa cible, explosant dans un petit bruit et volant à sa rencontre. L’arme dont elle vient change toujours d’apparence : Une fois, c’est un fusil d'assaut qui l’envoie, une autre, un revolver ou encore un fusil sniper. Sur son chemin, le projectile ne cesse de se transformer lui aussi : flèche, obus, grenade et même caillou.

Tout ça pour dire que même si ça forme est différente, c’est toujours la même arme meurtrière qui frappe les victimes du Punisher. Parce que l’arme, c’est lui, tout simplement. Et ce soir, comme toutes les soirées depuis des années, la lance est encore pointé vers des vilains, prête à les décapiter et à se planter dans leurs restes fumants.

En observant attentivement le regard du tireur, on peut comprendre que ce n’est pas seulement une envie de tuer qui l’anime, c’est avant tout la vengeance et son envie de faire la justice qui fait pression sur la détente. Le canon ne fait que puiser dans sa réserve de haine pour faire valdinguer ses enfants dans les crânes de ses ennemis.

Sa précision est mortelle, ses coups le sont aussi. L’homme qui se tient sur le toit est une vraie machine de guerre a lui tout seul. Et il l’a prouvé un nombre incalculable de fois aux camarades de son unité. Castle s’était un gars sur lequel on pouvait compter. Un homme toujours droit, fier et avec un sens de l’honneur impressionnant. Même au pied du mur, ce soldat là arrivait toujours à trouver une solution pour sauver ses collègues et foutre une raclée aux méchants, c’était ce genre de personne.

Maintenant, quand il choisit d'ôter une vie, Frank ne peut s’empêcher de repenser à sa famille morte. Ce n’est plus la survie qui motive ses actes, ni le patriotisme ou sa foi dans l’espèce humaine. Non, ce n’est plus du tout ça. La haine a pris le pas, c’est elle qui le contrôle et qui a créé ce monstre. Son sens de la justice à évolué, devenu plus flexible. Il se considère maintenant comme le bras armé de l’humanité, le glaive qui se doit de protéger les innocents des véritables méchants, en leurs coupant les boules.

Certains pensent que le Punisher est fou, que ses raisons sont bidons et qu’il ne cherche qu’à justifier ses crimes ignobles. Mais, dans la rue, la voix des admirateurs du guerrier nocturne s’élève : Eux, croient en ses actions. Le monde est bien assez dur comme ça, alors, éliminer quelques connards définitivement, c’est rendre service à la communauté. D’une façon plus radicale que tous les autres super-héros réunis. Alors, tant que Frank sent que ce qu’il fait aide les gens, que les cadavres qu’il empile ne méritaient rien de plus que la mort, il continuera de se battre dans sa guerre personnelle.

À croire que le bonhomme n’était jamais sorti du front, que bien que son corps parcourt le monde, lui, le vrai Castle, était encore là-bas, constatant la mort de ses amis et butant ses adversaires à la pelle. Grosso merdo, le soldat avait échangé un conflit contre un autre, mais celui-là résonnait plus dans sa tête que tous les autres, parce que lui en était convaincu, le héros de l’histoire, ça ne pouvait être que lui.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 19:33



After Genosha

life goes on

Les souvenirs constituent un être unique, particulier, imaginez alors ce qu’il se passe quand deux esprits cohabitent, et que les souvenirs s'entremêlent ? :

Le premier, c’était Frank Castle, le tueur et l’exterminateur du mal. Une personne rongée par la vengeance, par la haine. Son passage dans le monde était semé de cadavres. Le sang a tellement coulé sur ses habits que l’odeur y reste éternellement imprégnée. Même quand il avait tout le contrôle de son cerveau, le Punisher n’arrivait pas à voir plus loin que les images morbides qui traînaient dans son crâne. Plus qu’un homme, il était devenu un monstre, la mort elle-même.

Le second, c’était Frank Castle, l’agent de police et le père aimant. Depuis tout jeune, il n’avait vécu que pour aider les gens. C’est d’ailleurs ce qu’il le motiva à entrer dans l’armée, puis dans la protection publique. Il compensa sa peur de l'hémoglobine pour devenir encore plus fort, pour pouvoir affronter la réalité du monde. Malgré son aspect assez dur, il n’était pas une brute épaisse. C’était tout le contraire même, il avait un cœur gigantesque, peut-être même trop, et, notre bonhomme s’interdisait de décider de la vie ou de la mort d’un criminel. Lui, contrairement à son homonyme, pensait que tous les gens avaient le droit à une seconde chance.

Ce comportement plut à sa future femme, Maria, avec qui le policier eu de beaux-enfants : Lisa Barbara ainsi que Frank Jr. Sa vie était vraiment parfaite, son boulot était violent, mais au contact de son épouse, tous les maux de l’univers disparaissaient pour laisser place à ses bras réconfortants.

Mais voilà, alors que tout allait bien dans le meilleur des mondes, un cauchemar vient faire son apparition : Des balles qui fusent sans arrêt, des visages qui explosent au contact des projectiles, traversant la tête en laissant des trous grossiers. Des yeux qui pendouillent dans des amoncellements de tripes, l’odeur de la chaire putride qui enivre les narines de l'assassin. C’est sa mémoire qui joue des tours, ce sont ses souvenirs qui reviennent à la charge. Sauf que ce Frank n’avait jamais fait ça, il n’aurait jamais pu le faire d’ailleurs.

Depuis cette sombre nuit, ses hallucinations deviennent de plus en nombreuses, il est maintenant incapable de regarder sa famille sans voir des créatures monstrueuses. Ses yeux lui renvoient des cadavres, comme s’il avait toujours vécu avec des morts, des parodies humaines. Maria se doute que quelque chose ne va pas, mais elle n’y peut rien et elle met tout ça sur le compte de son passé militaire, ça ne pouvait être que cela. Pourtant, ça n’a rien à voir, les visions sont tellement réelles qu’il devient de plus en plus fou à cause d’elles.

Heureusement, il a son chien, Max, qui le réconforte quand tout va mal. C’est le seul à ne pas se transformer devant ses yeux. Alors, l’homme s’assoit sur les escaliers de sa maison et le caresse, tentant d’oublier ces spectacles affreux. Par moment, il se surprend à vouloir mourir, quand ce n’est pas la mort des autres qu’il souhaite. Mais, son animal est toujours là pour le calmer, pour le recadrer dans ce qui est juste et sur le bon chemin. Ses enfants l’observent parfois à travers la vitre, eux aussi souffrent indirectement des rêves de leur père, et ils se sentent encore plus mal en le voyant assis, l’air de rien, perdu dans ses pensées.

Frank ne rentre plus tous les soirs, préférant se saouler jusqu’à la mort avant de tomber de fatigue sur son lit, n’ayant que très peu de considération pour sa vie de famille. Durant les weekend, le bonhomme n’arrive pas à rester en place et profite pour passer du temps avec “Max”, c’est le seul qui le comprend après tout.

Maria entend parler tout le temps de son chien, le problème, c’est qu’elle n’en n’a pas. Elle se tait pour faire plaisir à son mari, mais le voir pouponner du vent l’inquiète et, elle aussi, se noie dans l’alcool pour tout oublier. Tout part en couilles, sa vie si parfaite se transforme en cauchemar. Le sang est la seule solution : Frank se dit qu’en tuant, juste une fois, il serait libéré de ces pulsions obscènes qui l'assaillent jour et nuit. Mais voilà, quand on commence, on ne s’arrête pas …


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Hill
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
2 / 52 / 5
Aucun pouvoir, mais elle est une excellente combattante à mains nues. C'est une experte dans le maniement des armes à feu et des armes blanches. Elle se débrouille aussi très bien dans le piratage des ordinateurs.
Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
723
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 19:39

BIENVENUUUUUUUUE! Le premier vrai inscrit! Je suis trop émue! J'espère que tu vas te plaire parmi nous et que tu vas t'amuser comme un fouuuu!

N'oublies pas d'aller réserver ton avatar pour que personne ne puisse te le prendre!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 19:48

Merci très chère
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Mystique
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Métamorphe capable de prendre les traits de n'importe quelle personne, facteur guérisseur, immunisée contre toutes formes de poisons, et vieillissement naturel ralenti.
Isaak; Spencer; Dylan; Jessica & Romy
1240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 19:49

Bienvenuuuuuuuue parmi nous Peluche !

Vraiment contente de te retrouver là Smile Eclate toi bien avec Franky et puis courage pour ta fiche surtout

___



Daydream
The darkness I once knew; What could go wrong?; My heart is safe with you; I'm living in a daydream ▬ TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
Max EzelMutant
avatar

AYAYAYYAYA
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Il fait exploser des trucs et c'est trop cool.
Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
1112
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 20:25

Ce vava va juste trop bien à ce perso.

Puis t'es le premier inscrit ca claque trop sa mère ça !
Bon courage pour ta fichette en tout cas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 20:48

Peluuuuuche comme j'étais trop contente de te voir en premier inscrit

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 20:50

Héhé, merci à vous les n'enfants !    

Nonmaisj'aidisquej'allaisspamF5,a18h45j'étaisdéjàsuperchaudmoi
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 21:25

on avait intéret a tenir les délais dis donc
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 21:41

Oui enfin, je note qu'y avait quand même 5 minutes de retard hein
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Mystique
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Métamorphe capable de prendre les traits de n'importe quelle personne, facteur guérisseur, immunisée contre toutes formes de poisons, et vieillissement naturel ralenti.
Isaak; Spencer; Dylan; Jessica & Romy
1240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 21:52

Le retard c'est parce que on attendait Steve et qu'elle venait pas alors j'ai ouvert sans elle -fuit-

PUNISH HIM !!!

___



Daydream
The darkness I once knew; What could go wrong?; My heart is safe with you; I'm living in a daydream ▬ TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 22:02

..... je me fais violenter ici
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Sam 9 Avr - 22:12

*prépare le fouet*
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
0 / 50 / 5
1434
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle    Dim 10 Avr - 15:22





Félicitations

You are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Même si ta fiche ne fait pas trois pages, tu as très bien cerné ton personnage. Tu sais que j'aime ce que tu veux faire du punisher et les petites touches que tu as rajouté sur le chien ou sur sa perception de la famille sont superbes ! En tout cas bienvenue parmi nous  


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler ! Tu peux aussi créer un scénario ou te lier à un personnage de Marvel. Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur HOUSE OF M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!

Revenir en haut Aller en bas
 
Un flingue, une pression, une balle, un mort. - Frank Castle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fannie Flagg : Les Beignets de tomate verte
» Frank Castle est mort. Appelez moi Le Punisher.
» Undertaker serait mort !!!!
» Dieu de la mort : 03/2008
» ou est la faux de La mort DOS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: Fiches de présentations-
Sauter vers: