Partagez | 
 

 heal me (jax)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: heal me (jax)   Mer 17 Aoû - 17:40


Heal me
anna & jackson

Ses paupières se soulevèrent mollement avant de retomber sur ses yeux. Une nouvelle fois, elle essaya : une fois, deux fois... Il lui fallut encore quelques essais avant de parvenir à rouvrir les fenêtres sur son monde. Un monde qui lui paraissait encore bien flou, et très aveuglant... Un grognement sorti de ses lèvres. Où était-elle ? Avec un effort qui lui paru démesuré, Anna se redressa, faisant glisser les draps blancs sur ses hanches. Ouh... La tête lui tournait. La jeune femme posa sa main sur son front tout en jetant un regard autour d'elle. Le brouillard cédait peu à peu la place au décors de l'infirmerie de la garde. Bon sang, comment s'était-elle débrouillée pour atterir de nouveau ici... Elle détestait cet endroit. Le blanc immaculé des lits, des murs, des gens, tout était trop aseptisé et lui fichait la trouille... Et les infirmières étaient toujours beaucoup trop strictes avec elle. Elles tenaient toujours à la faire rester plus longtemps et leur inquiétude lui donnait l'impression de redevenir une enfance, ce qu'elle n'appréciait pas du tout. La brune était bien assez grande pour prendre soin d'elle-même... L'armée de nounous, voyant qu'elle était réveillée, s'était d'ailleurs dirigée vers elle pour prendre différentes mesures : pouls, réaction des pupilles et compréhension orale, Anna se sentait comme un cobaye dans une cage de laboratoire. Lorsqu'elles eut enfin finies, la jeune fille respira un peu mieux et tenta de retrouver les souvenirs de sa mission.

Tout avait commencé de façon plutôt classique ; ils s'étaient séparés en deux groupes pour quadriller le terrain rapidement. La cible n'avait rien de spécial à ses yeux si ce n'était un niveau de danger dont ils devraient se méfier. Une simple mission de cache-cache qui avait très mal tournée. Tout était allé si vite... La jeune femme avait soudain senti un poids lui manquer contre sa cuisse, puis un coup de feu avait retenti au milieu de la foule. A cet instant, elle avait cru sentir son coeur le lâcher. Elle n'aurait pu se le pardonner si ce gosse avait tué quelqu'un par sa faute. Mais ce n'avait été qu'une vilaine blessure... Suffisante pour mettre la foule en colère et les retourner contre eu. Anna savait que la garde n'avait pas une très bonne réputation, mais cela la mettait toujours hors d'elle qu'ils s'en prennent ainsi à eux. C'était pourtant pour assurer leur protection qu'ils agissaient ainsi ! Seraient-ils capable de faire le sale boulot à leur place ? Serrant les poings sur ses draps, la brunette tenta de calmer son souffle. Elle se sentait encore un peu faible. D'après les dires des infirmières, elle avait perdu connaissance pendant la mission. Génial... Les bruits de couloir devaient déjà fuser sur son compte.

Déjà, la jeune femme sentit le besoin irrépressible de sortir d'ici. Elle profita de l'absence de ses gardiennes pour arracher les fils reliés à ses bras avec une légère grimace et quitta son lit. Deux petites minutes lui suffirent pour retrouver son équilibre. Vous voyez, elle était déjà prête à sortir. Pas besoin de toutes ces simagrées et ces paperasses pour ça. Un coup d'oeil à sa droite la dissuada de choisir cette sortie : des voix provenaient de la porte fermée, sans doute une salle de pause. Elle choisit plutôt de tirer le rideau à sa gauche en espérant y découvrir le reste du couloir qui mènerait à sa libération, mais il n'en fut rien : à la place, elle tomba sur un visage parfaitement connu. "Jax !" s'écria-t-elle soudain, ravie. "Qu'est-ce que tu fais là ?" demanda-t-elle en se rendant soudain compte qu'elle n'avait aucune idée de l'issue de leur mission. Elle se pencha vers l'homme qu'elle ne connaissait que trop bien pour vérifier si des bandages ne couvraient pas son torse ou sa tête. "Où est-ce que tu es blessé ?"

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: heal me (jax)   Jeu 18 Aoû - 19:42




"Heal Me"


Anna & Jackson








La mission avait été un succès, la cible avait été appréhendée, la menacé éliminée et, malgré la foule en colère et la gamine aux pouvoirs effrayant il n'y eut que peu de blessés. Jean fut malheureusement plus touchée que les autres mais, sa vie n'était pas en danger, tout comme sa vie, ce qui était une bonne chose. Dans le feu de l'action, Jax en était arrivé à piquer une voiture, défoncer le portail du parc où le reste de l'équipe se trouvait pour enfin trimballer les blessés jusqu'au QG où ils purent enfin être soignés. Oh, ce n'était certainement pas la meilleure des choses à faire, mais, cela avait marché, n'était-ce pas le principal ? L'écossais n'avait jamais vraiment été reconnu pour ses talents pour la discrétion, la patience où les missions qui se déroulaient sans accroc. Tous s'accordaient à dire qu'il était de ceux à foncer dans le tas, sans la moindre peur, sans tout le temps réfléchir aux conséquences. Pour ne dire jamais. Pourtant, il demeurait quelqu'un de relativement réfléchi lorsqu'il s'agissait de stratégies et autres plans d'attaques. Nombreux étaient ceux qui étaient plutôt farfelus mais, force était de constater qu'en général, la chose fonctionnait plutôt bien.

Pendant cette mission, l'homme de front fut quelques peu blessé. Il n'eut pas la chance d'affronter des ennemis, ce qui le laissa en plutôt bonne santé, mais, face à la vitre de la fameuse caisse qu'il emprunta. Il fallait bien briser la vitre pour entrer dans celle-ci après tout et, sur le coup, sa main lui avait semblé être une bonne idée. Une fois de plus, sa stratégie fonctionna, malgré quelques éclats de verres un peu de partout sur son poing, mais cela ne relevait que du détail. Raven s'occupa bien rapidement de recoudre son ami qui avait pris l'habitude d'aller la voir pour la majorité des coups qu'il prenait et, vous l'aurez sans doutes deviné de part sa façon de faire, les blessures étaient communes avec cet homme. Cela ne le dérangeait pas vraiment, il appréciait grandement son infirmière attitré et, ça leur permettait de passer un peu de temps ensemble à chaque fois, pour parler de tout et de rien, mine de rien, ça faisait un bien fou au soldat.

Malgré les indications de sa charmante amie de se tenir tranquille le temps que la cicatrice ne se referme, notre ami n'arriva guère à tenir en place bien longtemps. Pas même une journée entière. Alors, plutôt que de retourner voir la petite blonde et se faire passer un savon, il se rendit, mine de rien, à la clinique du QG, où il ne mettait pas souvent les pieds pour refaire les points qui avaient sautés. Ainsi, il voulait en profiter pour rendre visite à Anna, voir comment elle allait, s'il y avait eu des complications ou, au contraire, des améliorations. Un si gros coup à la tête peut être assez mauvais, il en était certain. Il aurait bien voulu apporter quelque chose à la jeune femme, mais il ne savait pas quoi. Les fleurs, il était certain de passer pour un con avec ce genre de choses. Les ballons, il n'en avait jamais vraiment compris l'utilité. Alors, il se contenta de prendre la chose la plus importante ; la bouffe. Pour faire simple, il se contenta d'une boîte de chocolat un peu prit au pif dans un magasin, regardant juste que le prix soit correct, ne voulant surtout pas lui offrir un truc bas de gamme.

Ainsi, alors qu'il arpentait tout tranquillement les couloirs, après avoir demandé la chambre de la jeune fille, il finit par tomber nez à nez avec elle, dans cette grotesque tenue qu'on vous refilait dans tous les hosto, laissant le monde apercevoir votre raie, sans que vous puissiez y faire quoi que ce soit. Encore un détraqué celui qui avait inventé ça. La gamine semblait à la fois surprise et ravie de voir cet homme qui l'avait si souvent tirée d'affaire. Puis, elle sembla s'inquiéter sur la raison de sa présence ici, cherchant même à savoir s'il était blessé ou non. Cela le fit rire, sans gêne. Alors, en guise de salutation il lui embrassa doucement le front pour enfin répondre avec un léger sourire, tout en montrant sa main avec les nombreux fils qui faisaient leur vie. « T'en fais pas va. Ta mère m'a recousue tout à l'heure mais … Fin voilà, du coup rien faire ça m'a vite fait chier, y'a tout qu'a sauté. J'ai pas voulu l'embêter alors j'suis v'nu ici puis, 'fin, j'voulais voir comment ça allait pour toi du coup. J't'ai même apporté ça » Il lui tendit alors la fameuse boîte de chocolat, toujours emballée, montrant bien qu'il avait pas eu une p'tite faim en route, ce qui était une bonne chose. Puis, un air sérieux revint sur son visage, inquiet presque. «  Par contre, je t'empêche surtout de faire une connerie. Tu vas aller te recoucher et tu vas attendre qu'on te dise que tu puisses sortir. Un gros coup à la tête comme t'as pris, c'est pas bon, je suis sérieux. T'as bien le droit à quelques jours pour te reposer et revenir au mieux de ta forme. D'accord. » Souriant, il lui caressa tendrement la joue avec amour, de la même façon que ce qu'un père pouvait avoir pour son enfant et de nulle autre façon. Puis, ce sourire se transforma petit à petit en rire franc et moqueur. « Puis bon, tu comptais aller où comme ça le cul à l'air hein ? Tout ce que tu vas faire c'est provoquer des accidents de cons qui se seraient tournés pour tout voir. Allez, arrête tes bêtises et on retourne à ta chambre. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: heal me (jax)   Ven 19 Aoû - 23:09


Heal me
anna & jackson

Anna scrutait avec une grande attention chaque parcelle du corps qui lui faisait face : cou, épaules, thorax, hanches, jambes, tout semblait en bon état... Que pouvait-il bien faire à l'infirmerie dans ce cas ? Venir tenir causette aux infirmières ? Ca ne l'aurait guère étonné du gaillard mais il n'avait pas l'air d'être venu pour ça. Son attention était, au contraire, amplement dirigée vers elle, ce qui lui valut un haussement de sourcil intrigué. Puis il se mit à rire et la jeune femme gonfla les joues, vexée. « Tu te paies ma tête ? » Son ton n'était pas agressif, juste curieux et un peu perdu. Le baiser que Jackson déposa doucement sur son front suffit pour lui ramener sa tranquillité et elle laissa échapper un léger soupir, comme un enfant sortant tout juste de sa torpeur. La main de l'homme s'agita soudain et elle y abaissa les yeux : une plaie encore récente recouvrait sa peau d'où sortaient de nombreux fils laissés à l'abandon. Anna ne pouvait croire qu'une infirmière lui ai fait des points de cette façon. Jax avait du y mettre son grain de sel... La jeune femme secoua la tête d'un air lasse mais discrètement amusée. « Tu ne pouvais pas te tenir tranquille ne serait-ce qu'un jour ou deux  ? Qu'est-ce que t'as bien pu faire pour les faire sauter de cette manière ? Regarde-moi ça, quel carnage... » murmura-t-elle plus pour elle-même en prenant la main de l'homme dans la sienne pour l'examiner. Sa peau était bien plus rude et couverte de cicatrices que n'importe quel homme, et Anna se doutait que les siennes ne devaient pas être en meilleur état : leur métier ne leur laissait guère le choix. La brunette n'eut pourtant peu de temps pour le couvert du regard que l'homme retirait ses mains pour lui tendre quelque chose. Une boite de chocolat ! Encore emballée, en plus. Alors c'était pour elle qu'il était venu ? La jeune femme sentit une douce chaleur au creux du ventre. Elle était heureuse. Jackson... Ils se connaissaient depuis si longtemps tous les deux qu'elle ne saurait dire depuis quand il avait fait irruption dans sa vie. Il était comme le père qu'elle avait jamais eut. Il veillait sur elle et, de son côté, la jeune fille lui en faisait voir de toutes les couleurs. Elle devait bien tenir son rôle après tout, pensa-t-elle avec un petit sourire tandis qu'elle acceptait son cadeau.

« Aw, merci, » souffla-t-elle.  « C'est pour moi que tu étais venu alors ? J'ai l'air en si mauvais état que ça ? » Tandis qu'elle parlait, ses petits doigts fins avaient déchirés l'emballage et l'un des pavés de chocolat noir glissa sur sa langue. Mmmmh. Depuis combien de temps n'avait-elle pas mangé ? Non, plus important...  « Depuis combien de temps je suis ici ? » Face à son air soudain plus sérieux, Anna lui proposa un chocolat - une diversion qui ne se montra pas suffisamment efficace pour le détourner du sermon qu'elle sentait venir. Insolente, la jolie brune leva les yeux au ciel.  « De la part de celui qui ne tient même pas une journée avec des points sur sa main, c'est plutôt mal venu. Et puis je vais bien. Regarde ! » La jeune femme se mit à virevolter sur elle-même, les bras en l'air, ne titubant presque pas lorsqu'elle termina son tour sur la pointe des pieds. La main de Jackson vint caresser sa joue et elle se laissa faire pour lui prouver que tout allait bien. Plus besoin de s'inquiéter pour elle. Pourtant, son rire franc revint et, cette fois-ci, ce fut Anna qui se mit à rougir de gêne. Merde... Elle avait oublié ces tenues ridicules qu'ils les obligeaient à porter. Un regard sur son torse lui confirma que oui, elle portait bien l'une de ces horreurs et que sa dignité n'en ressortirait pas indemne si elle sortait de là. Enfin... Que valait bien la fierté face à la liberté ?  « Tu n'as qu'à me protéger de ta veste, alors, » proposa-t-elle en lui serrant brièvement le bras d'un geste amical avant de prendre la direction de la sortie en trottinant, un grand sourire sur les lèvres. Elle ne doutait pas que Jackson la suivrait - après tout, elle était bien venu pour elle - et qu'il tenterait au mieux de la couvrir, au pire de la faire revenir. « Et puis si tu m'aides, je ne dirais pas à Raven que tu as saccagé son travail, » ajouta-t-elle d'un clin d'oeil.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: heal me (jax)   Mer 24 Aoû - 3:53




"Heal Me"


Anna & Jackson








Il y avait toujours eu une relation assez étrange entre les deux Gardes. Cela faisait des années qu'ils se connaissaient et, l'écossais n'avait jamais vraiment su décrire ce lien qui les unissait. Au début, il était surtout ami avec Raven, qui faisait office de mère pour Anna. A ce sujet, une autre chose que l'homme n'avait jamais compris, comment elle avait pu officiellement adopter une gamine qui n'avait que quatre ou cinq ans de moins qu'elle ? N'y avait-il pas des lois ou des règles quelconques à ce sujet ? Autant, pour l'autre gamin, Kurt, cela était compréhensible, il devait y avoir une dizaine d'années d'écart mais là … Il restait béat devant ce genre de choses. Mais, pour en revenir à leur relation, il ne savait pas vraiment où se positionner. Peut-être une sorte de père, ou une figure paternelle quelconque. Il est vrai que la jeune fille avait souvent eu recours à son aide, à son soutien, mais aussi à son silence. A ce sujet, cette dernière faculté était bien souvent la plus sollicitée de toutes. En effet, la belle jeune fille était du genre à se mettre dans la merde, ou à faire des bêtises et, c'est Jackson qui l'y en sortait régulièrement, en faisant bien attention de ne rien dire à sa chère mère, faisant de lui son complice. Un peu comme … Oui, un peu comme un père qui, complice avec sa fille, cachait des choses à la mère. En y réfléchissant, cela faisait beaucoup d'enfants à s'occuper pour le soldat. Comme si, tous les gamins de l'île qui n'avaient pas eu de père venaient le chercher à lui. Mais … Le fait qu'elle soit surprise qu'il vienne pour elle le blessa un peu. Il pensait que la chose serait normale et, sa voix fut presque tremblotante quand il appris la nouvelle, tout comme ses yeux. « Ah … On dirait que ça te surprend c'est … J'en suis presque déçu. C'est … Si surprenant que ça ? » Cependant, malgré ses sourcils haussés et ses joues gonflées, le baiser sur le front sembla quelques peu la rassurer.

Bientôt, comme pour essayer de se sortir de cette situation gênante, Anna tenta de reporter l'attention sur son ami, l'accusant de bêtise quant à l'utilisation et l'état de sa main, le sermonnant presque pour ce qu'il avait fait, ce qui le fit plus rire qu'autre chose. « Bwarf, j'me f'sais chier, j'ai voulu m'entraîner et, putain, j'ai même pas cogné avec ma main. J'me suis entraîné avec la matraque, j'sais pas, j'ai dû genre tenir trop fort ou j'sais pas quoi. Fin c'est rien, j'ai connu pire puis, s'tait pour la bonne cause que j'me suis charcuté la main. Y'avais p't'et des méthodes moins connes en y réfléchissant mais bon, j'pense que j'ai bien fait dans tous les cas. » Alors oui, certes, péter à mains nues une vitre n'était peut-être pas l'idée du siècle, mais il avait réussi à l'ouvrir et avait réussi à embarquer Jean suffisamment vite pour lui sauver la vie, ce qui n'était pas une mauvaise chose. Est-ce qu'il recommencerait ? Assurément.

Lorsqu'il fut question de chocolats, la belle sembla prendre réellement conscience de la raison de la présence de son ami. Comme si, son ventre avait eu raison d'elle. Elle le questionna d'ailleurs rapidement sur l'état qu'elle reflétait, mais surtout depuis combien de temps elle était présente ici, avant de lui glisser un chocolat qu'il avala bien rapidement. « Boh, s'pas que t'as l'air en mauvais état, j'sais qu't'es solide hein. Mais bon, un putain de coup à la tronche, ça dérègle pas mal de gens alors j'suis v'nu voir. Après tout, j'ai toujours plus ou moins pris soin d'toi non ? Ç'aurait été con de pas v'nir te voir à l'hosto nan ? Puis j'sais pas, deux jours, fin par là, la mission s'tait avant-hier quoi. T'ont fait faire une belle sieste hein. » Rapidement, comme pour espérer pouvoir s'enfuir, la jeune femme tenta de prouver qu'elle allait très bien, faisant des tours sur elle-même, en risquant même de tomber à une ou deux reprises, ce qui le fit bien rire. Malgré tout, ses mains se tenaient en alerte au cas où son équilibre lui faisait défaut d'un coup. « Ouais, tu tiens pas droit, merci de me le montrer, héhé. » Certaine de son état et, certaine du fait qu'elle pouvait sortir, elle se montrait insolente avec son faux-paternel qu'elle s'occupa même de tirer vers la sortie, prétextant qu'il n'avait qu'à lui prêter sa veste pour éviter qu'on lui voit tout son petit postérieur, malgré le rouge sur ses joues, ce qui l'amusa grandement. Vint alors la menace, menace qui le fit rire, sans la moindre retenue. « Jolie menace gamine. Et elle va dire quoi si elle apprend que tu t'es taillée en douce de l'hosto ? Tu crois vraiment qu'elle va s'occuper de moi ou s'occuper de ton cas ? » Un ricanement hautain et victorieux s'échappa de ses lèvres avant de retenir la jeune femme par le poignet pour pas qu'elle sorte du bâtiment, avant qu'elle n'expose ses petites fesses à la vue de tous et de toutes. Oh, cela aurait pu faire quelques heureux mais, malheureusement, même si ça n'aurait pas été leur fautes, l'immortel se serait senti obligé d'aller leur démonter la tronche ce qui, en soit, n'était pas vraiment une bonne idée. Alors, se rapprochant doucement d'elle, il posa une main chaleureuse sur son épaule pour lui proposer un marché. « Écoute, je te propose un truc. Tu retournes te coucher, tu restes tranquille le temps qu'il faut pour te remettre sur pieds et je reste avec toi les quelques jours qu'il te faudra. Je te tiens compagnie, j'évite que tu t'enfuies et toi, tu t'occupes à ce que je fasse pas de conneries avec mes points, ça te semble correct ? » A nouveau, notre homme tenta d'avoir un sourire chaleureux pour reprendre avec plus de délicatesse. « Allez, s'il te plaît, retourne t'allonger. Pour me faire plaisir. Je t'ai pas souvent demandé un service alors, fais ça pour moi, d'accord ? »


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: heal me (jax)   Sam 3 Sep - 18:04


Heal me
anna & jackson

Anna-Marie, d'abord trop occupée par la boite de friandises qu'elle dévorait des yeux - et des lèvres, en particulier ceux fourrés à la liqueur de cerise - n'avait pas remarqué le trouble qu'elle avait provoqué chez Jackson. Ce n'est que lorsqu'elle releva le visage dans sa direction qu'elle remarque son air confus, voir presque peiné, et qu'elle prit conscience des tremblotements de sa voix. La belle fronça les sourcils, soucieuse. L'avait-elle blessé ? Qu'avait-elle bien pu dire pour le voir arborer une telle expression ? "Surprenant ?..." répéta-t-elle d'une voix douce sans sembler comprendre. "M'oui, plutôt. Je ne pensais pas m'être blessée aussi gravement. Tout ce dont je me rappelle, c'est d'un petit coup sur la tête... Rien de bien méchant. De te voir ici, ca m'a donné l'impression que tu venais visiter une grande malade au lit depuis des jours," expliqua-t-elle cette fois avec un petit rire. Puis son nez se fronça d'incompréhension tandis qu'une idée faisait son petit bout de chemin dans sa tête. "... Jax ... Tu as cru que c'était ta venue qui m'avait surpris ?" La petite brune s'apprêtait à continuer sur sa lancée et à le sermonner gentiment, mais un baiser sur son front la stoppa nette et sa conviction fut balayée en un coup de vent. "Comment tu pourrais croire un truc pareil..." ajouta-t-elle d'un léger soupir avant de changer de sujet.

L'état de la main de Jackson, par exemple. Ou plutôt les péripéties qu'il avait menées pour en arriver là. "T'aurais pu faire gaffe. T’entraîner juste après, normal que les points aient sautés ! Tu peux pas tenir en place deux minutes ?" Non, il ne pouvait pas bien sur. Tout comme elle ou sa mère. C'était un peu différent avec son petit frère mais, de façon générale, c'était un point commun dans toute la famille. La famille... En fait, elle y incluait directement Jax. Il avait sa place bien à lui, mais il faisait étrangement parti de son territoire familial. "T'es pas censé me montrer le bon exemple ?" le taquina-t-elle avec un fin sourire. Un sourire qui s'empreint un peu plus de mélancolie lorsque l'homme continua, remuant en elle de vieux souvenirs qu'elle affectionnait avec bonheur. "C'est vrai, tu as toujours pris soin de moi. En particulier de mon estomac," fit-elle en levant un chocolat à sa hauteur. La jeune femme attendit que la friandise disparaisse avant de reprendre. "...Deux jours ? Trop de temps... J'aurais même pas du me faire avoir comme ça. Par la foule déjà, et puis par ce gosse... Où est-ce qu'il est, d'ailleurs ? Il n'a pas fait de dommages ?" s'inquiéta-t-elle soudain, tournant son regard apeuré sur le garde. Un enfant avec une arme dans les mains, c'était le pire des scénarios possibles aux yeux de la jeune femme. Enfin, elle finirait bien par tout savoir si elle quittait ces lieux. Elle était certaine de pouvoir trouver un rapport de mission quelque part, avec tous les détails que même ses collègues ne devaient pas connaitre. Son petit air malicieux l'avait repris lorsqu'elle avait quitté son lit, tanguant un peu sur elle-même avant de reprendre l'avantage sur son corps. "Mais nan, c'est niquel, regarde." Elle refit quelques pas, plus assurée. Puis gambada en direction de la sortie. C'était tout un exercice mental pour ne pas se concentrer sur ses fesses à l'air et plutôt sur le but de sa manoeuvre : la liberté. Au bout du couloir. Le rire de Jax dans son dos lui donna quelque peu d'avance et la belle en profita pour voler un peu plus loin, mais pas assez pour échapper à la vigilance de son nommé paternel. Une main sur son poignet l'arrêta en plein entrain et elle poussa un grognement de mécontentement. "Jax ! J'suis plus une gamine, arrête." Elle n'essaya pas de retirer son bras, pourtant. De un, elle n'en aurait certainement pas la force face à un colosse comme lui. Et de deux, la confiance avait toujours régné entre deux, et Anna voulait qu'il la soutienne suffisamment pour la laisser prendre ses propres décisions. Comme il l'avait lui-même fait avec sa main. "J'suis sure qu'elle te passerait un savon. Et elle se douterait bien que je resterais pas tranquille, de toute façon," expliqua-t-elle d'un haussement des épaules. Mauvaise fille... Bien élevée, pourtant. Tous les artifices de sa mère. Ses grands yeux chocolat se mirent à battre des cils et elle afficha sa mine la plus douce, innocente et adorable qu'elle puisse trouver au fond de son tiroir à facettes. "D'accord," répondit-elle simplement après avoir fait mine de réfléchir. "Si tu me promets de rester avec moi..." Une petite moue, un petit sourire bien placé et... Dès que l'homme eut relâché sa poigne sur elle, la jeune fille s'éclipsa à nouveau, marchant à reculons les mains derrière sa taille. "Alllleeez, viens ! Elles sont toutes occupées," dit-elle d'un coup de menton en direction du bureau des infirmières, "et puis je suis en pleine forme. Je vais m'ennuyer ici et j'vais faire des conneries, tu le sais. Alors autant que tu me suives pour me surveiller, non ?" Elle dégaina un clin d'oeil puis s'éclipsa dans la pièce à côté avant qu'il ne puisse la retenir. Là, des cases en plastique s'alignaient avec des sacs fermés à la va-vite. Elle en fouilla deux ou trois avant de récupérer le sien. Accroché dessus, une étiquette avec son nom et un numéro de dossier. "Regarde !" Agitant le bout de papier sous le nez de Jackson, elle afficha un sourire ravi. "Ca, ca signifie secrets et investigation. Où est-ce qu'ils rangent les dossiers, à ton avis ?"
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: heal me (jax)   Ven 9 Sep - 22:18




"Heal Me"


Anna & Jackson








Une chose était sûre, la jeune Anna semblait fortement apprécier les chocolats qui lui avaient été offerts par son pseudo-paternel, ce qui l'amusa beaucoup. Offrir un cadeau à quelqu'un avait toujours été une tâche assez compliquée pour notre ami, qui n'arrivait guère à entrer dans la tête de quiconque, ne sachant jamais ce qu'ils pouvaient bien penser, ou aimer. La seule exception à la règle était sa fille. Sa fille biologique j'entends, mais, il avait passé tellement de temps en sa compagnie que cela en était presque normal et naturel. Ainsi, malgré l'amusement de voir la gloutonnerie prendre le pas sur la jeune garde, l'écossais était particulièrement heureux d'avoir fait le bon choix. Lorsqu'il s'avoua surpris, la belle leva les yeux vers l'homme, fronçant les sourcils lorsqu'il parla de surprise. Elle, le semblait tout autant, surprise, ne comprenant guère de quoi il pouvait parler. Pour la fille de Raven, sa blessure n'avait sûrement pas été suffisamment importante pour provoquer son inquiétude, tout simplement. Cela l'amusa doucement, le rendant presque nerveux, n'osant presque pas la regarder dans les yeux en se grattant le nez instinctivement « C'est juste que … Bah, t'es … T'es comme une seconde gamine pour moi au final alors … Fin voilà, j'veux dire, tu pourrais t'écorcher le p'tit doigt qu'au final j'serais quand même inquiet quoi. Ouais j'sais, j'm'inquiète pour rien, mais vaut mieux ça que l'contraire hein ? » Un ricanement grave s'échappa de ses poumons, tandis que son visage devint un peu plus naturel. Le destin lui avait arraché une grande partie de sa famille, ne lui laissant que son unique fille mais, même si le sang n'y était pas, l'homme avait finit par se reconstituer une famille qui le rendait heureux. Inquiet bien souvent, mais heureux malgré tout. Seul manquait une mère pour ses fameux enfants. Oh, certes, Anna et Kurt avaient leur propres mères mais, ce n'était pas la même chose.

Peu de temps après, la convalescente finit par comprendre ce dont son interlocuteur avait parlé un peu plus tôt. Ce qui sembla d'ailleurs totalement lui échapper. Elle ne comprenait sans doutes pas comment son visiteur pouvait penser ce genre de choses et lui en fit part rapidement, ce qui le mit quelques peu mal à l'aise. « Boh … Juste que … J'suis nul avec les gens. Puis, t'sais, la façon comme ma venue t'a presque choqué bah … Voilà, dans ma tête ça a donné ça quoi. Mais bon, j'vois que j'aurais mieux fait d'arrêter de réfléchir autant quoi. T'façons, s'pas pour ça que j'suis réputé hein, la réflexion. » Un baiser sur le front sembla dissiper tous les problèmes et, notre amie tenta de s'échapper en reportant l'attention sur la blessure du presque quarantenaire, le sermonnant par la même occasion ce qui le fit rire. Elle en profita même pour lui lancer une petite pique, sur le fait qu'il devait lui montrer l'exemple. Amusé, l'homme entra dans le jeu. « Je n'ai pas besoin de te montrer quoi que ce soit, t'en fais qu'à ta tête. Et puis, m'prends pas pour un con hein, t'aurais eu ça, t'aurais pas tenu plus longtemps que moi. Regardes, tu veux t'tirer de l'hosto alors qu'tu devrais pas hein. » Tentant de garder un air sérieux, Jax ne put demeurer ainsi qu'une poignée de secondes, simplement un peu trop attendri par sa seconde fille qui dévorait avec amour ses petits chocolats. Rapidement, la mission lui revint en tête, en particulier ce petit garçon qui avait fini par la blesser. Cet enfant, pour ne rien vous cacher, l'homme l'avait complètement oublié. « Heu … Aucune idée et, pas grand chose à carrer. C'était la merde sur le coup, une gamine incontrôlable avec des pouvoirs, Jean a été pas mal blessée, Gamo était vraiment pas bien et … Ouais attends, j'crois ta mère s'en est occupé du p'tit con. A ce que j'ai compris il a fait dans son froc et il s'est barré. Fin, j'crois. Après, honnêtement, j'me suis juste occupé de trimballer tout le monde jusqu'à l'hosto, le reste hein … S'pas moi qu'ça concerne au final. » Voiture qu'il avait volé avant de fracasser le portail du parc dans lequel Jean était allongée et blessée, dans le respect le plus total des normes et des règles de la garde. Il y avait une situation d'urgence et, tout ce qui importait à l'homme était de sauver tout le monde. Défoncer une voiture qui n'était pas à lui et le bien public, ça lui passait bien au dessus de lui.

Essayant de prouver à son faux-père qu'elle allait bien, malgré le fait qu'elle titubait, elle tenta de faire quelques pas en légèreté, virevoltant jusqu'à la sortie jusqu'à ce qu'une poigne ferme ne vienne l'arrêter. Suite à un mensonge de sa part, notre ami finit par la relâcher et, évidement, la demoiselle ne respecta que peu ce qu'elle racontai précédemment, prétextant que les infirmières étaient occupées, ce qui le fit longuement soupirer. Oh, il s'en doutait, bien évidement, il ne la connaissait que trop bien sa petite Anna. Alors, vaincu, il la suivit. « Ouais, j'vais t'surveiller. T'façons, ici ou ailleurs, les conneries t'es plutôt douée hein. » Qu'il ponctua par un grand rire. Oh, il ne comptait plus le nombre de fois où il avait du la sortir de la merde sans que sa chère mère ne le sache. Peut-être était-il trop gentil, peut-être était-il trop coulant, mais, sermonner trop sévèrement n'était pas son truc. La jeune femme n'en faisait qu'à sa tête, c'était certain mais, au final, elle avait tout de même une certaine tendance à écouter ce qu'il lui disait. Après tout, elle lui devait bien ça, pour son silence et sa bonté, c'était le minimum. Se faisant entraîner dans une salle avec différents casiers où la jeune femme finit par récupérer ses affaires avant de montrer un code à Jax, de très très près, supposant qu'il y avait des investigations à faire, demandant même son avis sur le lieu où étaient rangés les dossiers, ce qui le fit soupirer. « J'sais pas, au pif, secrétariat, genre le coin rempli d'infirmières quoi. C'est vraiment important de trouver des foutus dossiers ? Tu veux pas genre on rentre à la maison ? On bouffe un bon truc, on regarde un bon film, tu t'reposes, tu m'recouds la main et on passe une soirée peinarde. Ça fait longtemps en plus non. Et puis … P'tain ... » Soupirant à nouveau, l'homme montra du doigt le sac rempli de ses affaires. « Habilles toi quoi. J'te promets, si j'en vois un te mater le cul quand tu marches dans le couloir, j'suis pas sûr de résister à la pulsion de le dégommer. Penses à ma pauvre petite main blessée. »


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
 
heal me (jax)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste des Pseudos PS3 et XBox 360 des membres
» [AMV-The Dark-AngelX10] Heal My Bloody Heart
» [News] Heroclix Yu-Gi-Oh! Série 2
» Photo d'Astéracée : Grande aunée - Inule aulnée - Œil-de-cheval - Inula helenium - Elecampane - Horse-heal - Marchalan - Fleur jaune - Yellow flower
» Photo de fleur : Brunelle à grandes fleurs - Prunella grandiflora - Large Self-heal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: