Partagez | 
 

 Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
InvitéInvité

MessageSujet: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 2:14

Jaimie & Nicholas



C'était la course, comme d'habitude. Quoiqu'un peu plus aujourd'hui.
Ayant depuis déjà des heures revêtu sa blouse blanche, uniforme réglementaire dans le genre d'établissement où elle travaillait, Jaimie consultait les fiches qui lui avaient été remises.
Elle avait déjà coché nombre de cases à propos de l'état des patients et des soins prodigués, mais il lui en restaient encore un certain nombre...Sans compter les urgences qui pouvaient survenir n'importe quand et ainsi bouleverser son planning.
Soulevant quelques feuilles sur son écritoire, elle vérifia où se trouvait le prochain patient, qui il était, et quels soins étaient nécessaires selon les médecins.

Chambre 33.
Cela n'était pas loin. Fort heureusement pour la jeune femme qui était fatiguée d'effectuer autant d'aller-retours entre les diverses chambres de ce vaste complexe qu'était l'hôpital d'Hammer Bay.
Enfin. Cela était pour la bonne cause, et penser à sa mission lui redonnait des forces. A quoi d'autre pouvait-elle les utiliser de toute manière?
Enfin, l'infirmière arrive devant la porte en question La numéro 33.
Elle actionna la poignée, puis entra en prenant bien soin de faire le moins de bruit possible. Ici, les gens avaient surtout besoin de repos.

Plus loin dans la pièce se trouvait le lit. Et à l'intérieur de celui-ci se trouvait le patient auquel elle venait rendre visite.
Nicholas Frances, d'après sa fiche. Jaimie y jeta un nouveau coup d’œil histoire de bien savoir ce qu'elle avait à faire.
Cela serait du basique. Changement de perfusion, verre d'eau avec paracétamol, et vérification des relevés: température, tension et rythme cardiaque.

Pour l'instant, l'homme dormait encore. D'après la fiche, il avait été pris d'un malaise subit ainsi que de saignements de nez.
D'après les notes du doc, tout semblait normal au niveau du cerveau. Un scanner n'avait rien donné, et le médecin en avait  conclu un état d'épuisement intense.
Ce qui l'avait mené à la décision de le garder quelques temps en observation. Ils devaient le retaper, et correctement.

S'approchant de la potence à perfusion, Jaimie commença à dévisser cette dernière afin de la changer.
Et pendant qu'elle faisait cela, un bruit dans la pièce attira soudain son attention. Juste dans son dos.
Le patient de la chambre 33 venait tout juste de se réveiller.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 15:04


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



"C'est un lieux ou l'on ne te soigne pas malgré les nombreux objets "médicaux" que tu peux voir, c'est un endroit ou tu ressens toujours la même chose ... De la souffrance, de l'horreur, de la peur, de la colère, de la tristesse, tu veux fuir, tu veux t'enfuir ..."
Une odeur de désinfectant vint me réveiller, je me sentais confus, j'avais une migraine atroce et c'est à peine si j'arrivais à penser correctement.
J'étais avec Skuld lorsque j'avais eu une migraine, je voulais partir mais je ne pouvais pas partir, pas parce que on m'en empêché, mais parce que mon corps m'en empêché ... Puis ce fut les ténèbres ...
Je pouvais maintenant entendre des pas se rapprocher de l'endroit ou j'étais ... Skuld ? Un endroit qui sent le désinfectant, cette confusion, j'étais retourné dans mon pire cauchemar! cela ne fit qu'un tour dans ma tête, j'attrapais le bras de la personne qui venait de s'approcher de moi, l'adrénaline ayant repris le dessus sur mes forces, mes yeux dardant celle-ci de colère mais aussi .... De peur. Certes cet endroit était lumineux mais qu'elle ne m'approche pas! d'ailleurs je retirais de suite la drogue qu'on avait mis à mon bras, me relevant tout en titubant ne tenant même pas debout, heureusement un mur derrière moi fit en sorte que je pus m'appuyer sur celui-ci. J'étais à bout de souffle, le regard noir, confus, regardant partout autour de moi malgré mon malaise, j'avais une atroce migraine, j'avais l'impression que le monde tourné autour de moi ... Je secouais la tête avant de foudroyer la jeune femme du regard ".... Une medecin dans les ténèbres ....", je fermais les yeux avant de les rouvrir à nouveau, reprenant la parole d'une voix que se voulait dur, mais qui semblait davantage rauque et pitoyable.

-Qui êtes vous ? Que me voulez vous et ou suis je ?!

Je cherchais mes vêtements du regard, seulement j'étais uniquement revêtu d'une sorte de ... Pyjama neutre. J'avais toujours cette sensation de malaise.

-QUE M'AVEZ VOUS FAIT ?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 17:20

Jaimie & Nicholas




Une main qui lui aggripait le bras brusquement, la faisant sursauter, avant de la lâcher.
Elle n'eut pas le temps de bouger mais quand Jaimie se retourna finalement ce fut pour trouver le tuyeau de la perfusion pendant mollement dans le vide, l'aiguille laissant échapper des gouttes du liquide contenu dans la poche.
Et les draps du lit négligemment éparpillé, sans aucun occupant.
Laissant son regard aller plus loin, l'infirmière vit que le patient se trouvait toujours là, mais hors de son lit, toujours faible, et une expression dure sur le visage.

-Qui êtes-vous? Grogna-t-il. Que me voulez-vous et où suis-je?

-Calmez-vous, réussit à articuler la jeune femme, ne sachant pas trop quoi faire, les mains simplement tendues devant elle.  Vous êtes encore faible, il ne faut pas vous exhalter.

-Que m'avez-vous fait? Insista-t-il.

-J'ai changé votre perfusion, mais revenez, s'il vous plaît, sinon elle n'agira jamais...Et il faut que vous repreniez des forces ou alors vous vous évanouirez de nouveau. Et ce n'est pas ce que vous voulez, non?

Une telle réaction était rare...mais pas inédite en cet hôpital. Tout ce que Jaimie espérait, c'était de ne pas avoir affaire à un dingue. Quelle était la procédure déjà en cas de fou à lier?

-Ecoutez, tenta-t-elle tout de même. Je sais qu'être ici à votre place n'a rien de drôle mais plus vite vous vous laisserez soigner, et plus vite vous sortirez d'ici.

S'approchant de la table, elle sortit un comprimé de paracétamol et le jeta sans égard dans le verre d'eau posé dessus avant de le tendre en direction du patient qui se trouvait plus loin.

-Il faut vous soigner, insista-t-elle. Mais je ne peux pas prendre cette décision à votre place.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 18:36


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



Je fronçais des sourcils penchant légèrement la tête sur le côté, je ne m'attendais pas à cette réaction, la femme avait mis les mains en évidences, me disant de me calmer que j'étais encore ... Faible ...
Etais-ce un piège ? Je regardais autour de moi les murs blanc, une fenêtre, un lit, une table de chevet, une petite table ... J'étais plus que confus, qu'est-ce que ce genre d'endroit ? Oui j'ai une petite idée, mais je n'en suis pas sur.
La perfusion pour reprendre des forces ... Puis lorsque la jeune femme me dit "vous ne voulez pas vous évanouir à nouveau" je regardais celle-ci prudemment.
Je secouais négativement la tête pour le confirmer que non, en aucun cas je n'avais envie retomber dans les vapes, seulement je ne connais pas cet endroit, je ne connais pas cette femme, j'ai peur que la garde rouge m'attende derrière la porte, j'ai peur que se soit un piège, alors non, je n'accorde pas facilement ma confiance.
Cette fois-ci je me mordis légèrement la lèvre, regardant de plus près la jeune femme pour voir qu'elle avait un badge d'infirmière, je tanguais légèrement vers le lit, mais pas encore décider à me rapprocher davantage ayant besoin de plus d'information.

-Vous savez ? Mais ou on est ici ?

Je regardais davantage le badge de l'infirmière y lisant "Jaimie", relevant la tête vers la jeune femme, son regard me disait quelque chose ... Mais pas en mal ... Je sais seulement, enfin je crois savoir que je l'ai déjà connus dans une situation ou elle était déjà infirmière ... Mais quand ? J'eu de nouveau la migraine et cette fois-ci je du me résoudre à m'asseoir sur le lit, me tenant la tête entre les mains, mais tout en restant aux aguets.
Je réagis au mot "sortir", je fus plus qu'étonné cette fois-ci, si c'était de la manipulation je devais admettre que cette Jaimie était plus que douée.

-Qu'est-ce que j'ai ? Qu'est ce qui c'est passé ?

Même si je restais toujours sur mes gardes, j'avais cessé de lui lancer des regards noirs, après, cela allait dépendre de ses réponses.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 19:41

Jaimie & Nicholas




L'homme se trouvait visiblement dans un état de confusion important...Mais Jaimie constata que malgré sa première impression, il n'avait rien d'agressif. Il était simplement...Troublé. Perdu.
Au vu des circonstances, elle comprenait pourquoi. S'évanouir et se réveiller dans une chambre d'hôpital n'avait rien de normal. Si elle même se retrouvait dnas ce genre de cas, elle pourrait paniquer.

Par chance, il semblait se calmer. Et c'est alors qu'il lui posa de nouvelles questions, plus rationnelles, cette fois.

-Vous savez ? Mais ou on est ici ?

-Le Hammer Bay Hospital, lui répondit Jaimie.  A Hammer Bay, sur l'île de Genosha.

Elle n'en dit pas plus. Que pouvait-elle bien répondre à cela de toute façon?
Si le regard de l'homme s'était quelque peu détendu, quelque chose dans son regard trahissait une douleur interne. Pas besoin d'être infirmière pour le savoir. Ses propres migraines lui donnaient toujours ce regard et ces clignement. Quelque chose de très désagréable.

Quand il se décida enfin à retourner au lit, Jaimie lui tendit le verre.

-Tenez, lui dit-elle avec un léger mouvent du menton pour désigner le verre. Contre les douleurs, il n'y a rien de tel.

Jaimie le sentait, avec ce patient, rien ne serait facile. Mais bon, elle en avait vu d'autres. Comme cette fois où l'un d'entre eux avait tenté de la mordre. Quelle horreur. Rien que d'y repenser, elle en avait des frissons. Enfin, les cinglés n'était pas si courants ici. Le Hammer Bay Hospital n'était pas un asile psychiatrique après tout...Mais il pouvait parfois servir à détecter certains cas.
Ce que l'homme n'était peut-être pas. Mais enfin, mieux valait se montrer prudent.

-Qu'est-ce que j'ai ? Lui demanda encore l'homme. Qu'est ce qui s'est passé ?

-En principe, rien de grave, répondit Jaimie en attrapant le thermomètre infrarouge posé sur la table avec un tensiomètre. Mais les médecins qui se sont occupés de vous ont préféré vous garder quelques temps en observation. Histoire de vérifier si tout va bien et d'être sûr que ce qui vous est arrivé ne risque pas de se reproduire. Vous permettez?

Discuter, c'était bien joli, mais elle avait une mission à remplir. Des relevées à noter et à amener aux médecins ensuite...Et d'autres patients attendaient sa visite ensuite. Il y avait la température à noter, la tension, ainsi que le rythme cardiaque.

Approchant prudemment sa main gauche du front du patient, elle entreprit de lui dégager quelques mèches afin que le rayon infrarouge du thermomètre ne soit pas faussé.
Elle appuya sur le déclencheur, et le chiffre s'afficha. Une valeur normale. Rien à signaler.
Elle nota le chiffre sur la fiche et en profita pour relire les notes des urgentistes.

-Je n'ai que quelques infos concernant ce qui vous est arrivé, fit-elle, mais apparemment, vous vous seriez évanoui alors que vous vous trouviez dans une rue d'Emman avec une connaissance. Mademoiselle Skuld Gapdottir. Elle a fait appeler les secours via le Cabaret d'Idunn, et quand ils sont arrivés elle leur a transmis votre nom...La seule information qu'elle a été en mesure de donner, apparemment, avec une très brève description de ce qui venait d'arriver, un évanouissement subit et inexplicable à ses yeux.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 20:30


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



L'hôpital ... Skuld avait sans doute du appeler une ambulance suite à mon malaise, en même temps je ne vois pas trop ce qu'elle aurait pus faire d'autre, quand je serais sorti d'ici (du moins je l'espère méfiance oblige), il faudrait que je retourne au cabaret d'Idunn, visiblement elle y était connu et je me devais de la remercier, sans oublier que je devais aussi lui fournir des explications.
Jaimie était donc une infirmière dans l'hôpital de Hammer Bay, un hôpital, un simple hôpital, je pus sentir l'adrénaline de la peur me quitter, et cette fois-ci je perdis pieds et je du m'allonger à nouveau sur le lit sous peine de tourner de l'oeil. C'est maintenant que je me rendais compte que ma réaction m'avait fait perdre le peu de repos que j'avais gagné, sans oublier cette migraine qui n'arrivait pas à me lâcher.
L'infirmière me donna un verre d'eau, je fronçais les sourcils mais celle-ci avait le regard sincère, me disant que ça m'aiderait contre la douleur ... Après tout ... Vue ou j'en étais autant prendre le verre.
Toujours aussi perdu, je quémandais des réponses ce que fit l'infirmière.
Les médecins qui m'avaient auscultés, je comprenais mieux le pyjamas pensais-je en fronçant des sourcils, surtout si les médecins en question avaient voulut me garder quelque jour.
Je ne suis pas habitué à ce que l'on me vienne en aide, à dormir dans un lit, non, d'habitude je suis seul! sans aucune aide ...
Alors que j'étais parti dans mes pensées, je relevais la tête lorsque l'infirmière me montra l'appareil à tension ainsi que le thermomètre, j'eu un léger recul.

-Je vais bien

Non ça n'allait pas bien, j'avais la tête qui tournée, j'avais mal au coeur, j'étais épuisé, des palpitations seulement je ne voulais rien montrer, je ne suis pas faible!
Puis lorsque je vis le regard de l'infirmière je laissais tout de même celle-ci s'approcher avec un léger ronchonnement.
Puis celle-ci repris la parole et je me perdis lentement dans ses gestes. Puis je hochais la tête.
Un évanouissement inexplicable ... Je haussais les épaules sachant que ce n'était pas la première fois, que ce ne serait sans doute pas la dernière, alors je tentais de détourner la conversation.

-Ou sont mon fringues ?

Pas que j'y tenais, mes vêtements sont tellement dans un sale état, c'était juste pour changer de sujet.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 20:53

Jaimie & Nicholas




Difficile était bien le mot, mais Jaimie savait ce qu'elle faisait.
Le patient avait beau affirmer qu'il allait bien, elle parvenait à déceler quelques détails affirmant le contraire.
Il allait à peu près bien. C'était tout. Mais la brillance de ses yeux bleus était un bon signe pour déceler la fatigue.
Le doc avait raison, pensait Jaimie en reposant fiche et stylo sur la table. L'épuisement était sans doute la cause de son malaise soudain.
Mais il n'avait pu le voir qu'encore dans les vape. La jeune femme était la première à lui parler depuis son admission. Autant faire avancer les choses et demander un maximum d'informations à propos de cet évanouissement. Sans se montrer trop pressante bien sûr. Les gens avaient toujours du mal à parler de ces choses là.

-Où sont mes fringues? Demanda-t-il alors qu'elle attrapait le tensiomètre.

-Pas très loin, répondit la jeune femme avec un sourire en pointant un placard proche du doigt. Comme pour toute personne nous arrivant en urgence, le personnel de la blanchisserie s'en est chargé. Et vous avez eu de la chance...Dans le cas d'accidents du genre fractures ouvertes il est parfois nécessaire de découper les vêtements. Pour les simples évanouissements ils ressortent en meilleur état qu'ils ne sont entrés.

Déroulant le fil du tensiomètre, elle hésita un instant avant de prendre le brassard et de le présenter au patient.

-Je dois prendre votre tension, lui annonça-t-elle. Vous permettez?

La méfiance de l'homme la surprenait un peu, mais finalement, de mauvaise grâce, il se laissait faire. Il n'était pas si difficile que cela. Elle avait connu pire que cela. De véritables scènes qui nécessitaient parfois l'intervention d'autres membres du personnel.

-Vous souvenez-vous de ce qui s'est passé? Lui demanda-t-elle en passant le brassard gonflable autour de son bras. Je veux dire, avant votre réveil. Est-ce que vous sauriez me dire éventuellement ce qui aurait pu provoquer votre évanouissement? Est-ce quelque chose de fréquent?

Tout en posant ces questions, elle actionna l'appareil qui envoya alors de l'air dans le brassard qui se gonfla avant de se dégonfler progressivement, faisant apparaître un nouveau chiffre qu'elle s’empressa de noter sur la fiche avant de lui ôter le matériel du bras.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 21:59


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho


Je regardais en direction du placard, bien, au moins j'avais la réponse que je voulais même si il est vrai que je m'en moqué parfaitement.
Par contre je n'aimais pas avoir à l'idée le fait que l'on m'avait mis un pyjama ... Il y a toujours quelque chose que l'on cherche à caché, et je ne voulais pas que les médecins viennent me poser des questions ou se mêlent de mes affaires, c'était du passé ... Enfin ... Je l'espère ....
Finalement j'haussais à nouveau les épaules aux paroles de l'infirmière, j'avais fait en sorte de m'intéressais à mes vêtements, j'étais récompensé.

-C'est surtout que je n'aime pas savoir qu'on vient me déshabiller pour me foutre en pyjama, je n'ai pas cinq ans

Et encore, même à cinq ans voir plus jeune je doutais que ma mère ne vienne me mettre en pyjama, encore moins mon père.
On aurait pus limite croire que je devenais un enfant boudeur dans cet hôpital ... Je m'étonnais moi-même, fallait que je cesse de tomber dans mes propres pièges.
Je commence par sortir hors du lit sur le coup de l'adrénaline, le regrettant amèrement vue dans quel état j'étais à nouveau, et maintenant j'agissais comme un gosse, je soupirais moi-même devant ma stupidité.
Lorsque Jaimie déroula son appareil attention je fronçais des sourcils me reculant à nouveau, jetant un regard noir à l'appareil, enfin je laissais tout de même celle-ci faire, j'allais trop attirer l'attention sur moi.

-C'est compliqué ... Une grosse migraine ... J'avais besoin de prendre l'air, de sentir l'air, j'avais mal au coeur, des vertiges et toujours cette migraine, j'ai ... Senti un liquide chaud couler de mon nez, j'étais fatigué ... Je sais que je n'arrivais plus à bouger, comme une sorte de paralysie .... J'étais prisonnier

Finis-je tout en fronçant des sourcils, baissant la tête devant cette faiblesse des plus pitoyable et lamentable.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Dim 21 Aoû - 22:58

Jaimie & Nicholas




La tension était un peu haute...Normal, songea Jaimie, après un si soudain sursaut. Et ce, juste au réveil après un évanouissement...
Quand elle lui avait indiqué où se trouvaient ses vêtements à-présent, il lui répondit que ce qui le dérangeait à ce propos était l'idée que quelqu'un ait pu venir le déshabiller comme un gosse de 5 ans.

-Je comprend, lui avait alors répondu l'infirmière, mais il fallait bien que quelqu'un vous examine. Ausculter quelqu'un à travers des vêtements épais, c'est quasiment mission impossible.  Et un pyjama, c'est bien plus confortable pour dormir.

Il semblait avoir eu un mouvement de recul pour chaque appareil qu'elle avait employé pour vérifier que tout aller bien. Fort heureusement, pour le dernier, elle n'aurait besoin de rien. Rien, mis à part peut-être la montre qu'elle portait au poignet.
Et tandis qu'elle reposait le tensiomètre sur la table, elle écoutait ce que l'homme avait à lui répondre quant aux événements ayant mené à son évanouissement.

-C'est compliqué..., déclara-t-il. Une grosse migraine...J'avais besoin de prendre l'air, de sentir l'air, j'avais mal au cœur, des vertiges et toujours cette migraine, j'ai...Senti un liquide chaud couler de mon nez, j'étais fatigué...Je sais que je n'arrivais plus à bouger, comme une sorte de paralysie...J'étais prisonnier.

Jaimie se mordilla la lèvre inférieure avant de noter deux-trois détails sur la fiche. Vertiges. Migraine. Saignements de nez et paralysie. Certaines choses étaient évidentes, mais d'autres moins.

-Le scanner cérébral n'a montré aucune anomalie, répondit l'infirmière. Et votre tension est à peu près normale au vu des circonstances...Tout comme votre température. Aucune fièvre pourrait avoir causé cela...Enfin, quand le médecin viendra vous rendre visite, il vous en dira peut-être plus à ce sujet. Je l'espère.

Rangeant son stylo dans sa blouse, son regard croisa de nouveau celui du patient de la chambre 33. Ce n'était plus le même que celui qui lui avaient lancé des éclairs quelques minutes plus tôt. Il semblait légèrement plus détendu...Légèrement.

-J'aurais une dernière vérification à effectuer, lui déclara-t-elle ensuite. Vous voulez bien me prêter votre poignet?

Difficile, toujours, mais il finit par obtempérer.

Attrapant doucement sa main, Jaimie la retourna afin d'exposer son poignet. Puis elle plaça son pouce droit dans le creux du poignet tout en maintenant sa main avec les autres doigts. Puis elle demeura silencieuse durant quelques secondes, les yeux rivés sur sa montre.
La pièce était alors silencieuse. Plus rien n'était audible. Pas même une respiration.

Puis Jaimie reposa le bras du patient sur le matelas avant de noter une dernière chose sur la fiche.

-Bien, conclut-elle, rythme cardiaque normal. Tout va bien de ce côté.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 13:57


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



Je n'avais plus aucune excuse, c'était dans la logique que les médecins préfèrent que le patient soit en pyjama, un vêtement propre, stérilisé comparé à ce que l'on porte lors de notre arrivé. Quand les médecins avaient du voir mes vêtements, je suis sur que ceux-ci avaient pensées qu'il me rendait service en me débarassant de ses loques, heureusement on a pas jeté mes vêtements, la je n'aurais plus qu'à sortir nue de l'hôpital idée complètement stupide, non mes vêtements avaient eu le droit à un petit rafraichissement, pourquoi pas après tout.
L'infirmière me demanda les symptômes que j'avais eu avant je ne m'évanouisse, je pouvais voir qu'elle avait voulut me distraire en posant cette question, puisqu'elle me pris le poignet sans doute pour compter mes pulsasions cardiaque, ma confirmation fut lorsqu'elle eu les yeux rivés sur sa montre pendant une minute. Je lui racontais ce que j'avais ressenti même si tout était très confus, j'avais cette impression que tout était arrivé très vite mais aussi très lentement, c'était vraiment incompréhensible. M'allongeant davantage dans le lit je voyais que je commençais à baisser ma garde alors je me forcais à garder les yeux ouvert, gardant ceux-ci en direction de l'infirmière.
Les médecins n'avaient rien vue d'anormal, je n'avais pas de fièvre, mais visiblement j'étais bon pour des examens supplémentaires, ça voulait dire que j'allais revoir des médecins ... Super ... La sociabilité c'était tellement mon fort. J'étais complètement épuisé mais je continuais de regarder Jaimie "ses yeux, son sourire, sa gentillesse dans ce monde si froid" ... A nouveau des flashs, mais ceux-ci étaient moins violents, je continuais de regarder l'infirmière et j'avais l'impression, non j'étais en sécurité avec elle ... Avait-elle gagné ma confiance ? Non pas aussi rapidement, il y avait quelque chose d'autre.

-Est-ce que ... Est-ce qu'on se connait ?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 16:31

Jaimie & Nicholas




Température normale, tension correcte et rythme cardiaque ordinaire. Rien de spécial à première vue et le scanner n'avait rien donné.
Qu'est-ce qui pouvait alors avoir causé ce malaise?
Fatigue et déshydratation pouvaient en être un facteur, mais cela n'expliquait en rien les saignements de nez. La tension étant bonne, elle ne pouvait en être la source...
De quoi pouvait-il s'agir alors?

Elle tenta de réfléchir à la question quelques instants, mais sans succès. Si elle travaillait ici et avait déjà lu de nombreux ouvrages de médecine, elle n'était pas médecin pour autant. Ses talents en la matière étaient plutôt limités tout comme ses possibilités d'action.

Le fil de sa réflexion fut interrompu par l'homme qui lui posa une question pour le moins inattendue:

-Est-ce que ... Est-ce qu'on se connait ?

Le regard de Jaimie croisa de nouveau celui de son patient. Interloquée, elle haussa un sourcil.
Puis elle secoua la tête négativement, sans répondre par la parole.

Puis elle se leva et attrapa un garrot dans la poche de sa blouse avant de reprendre le bras de l'homme alité.

-Ne vous en faites pas, lui dit-elle en voyant une nouvelle fois l'ombre de la peur en son regard. Je vous remet juste la perfusion en place. Elle vous sera encore utile.

Attrapant un coton qu'elle venait d'imbiber de produit désinfectant, elle nettoya l'endroit où l'aiguille se trouvait plantée avant de remplacer cette dernière.

Une fois le garrot retiré, Jaimie attrapa le tuyau pendant dans le vide, dévissa l'ancienne aiguille et vérifia qu'aucune bulle ne s'était glissée à l'intérieur du tuyau.
Puis elle relia ce dernier à l'aiguille plantée à l'intérieur du bras du patient.

-Voilà, fit-elle en récupérant l'ancien matériel ainsi que l'équipement d'auscultation. Laissez-là bien en place et vous sentirez vos forces vous revenir. Ce n'est qu'une question de temps, mais tout va bien se passer.

Elle récupéra ses fiches, puis se leva afin de gagner la sortie.

-Bien, monsieur...Frances. Je vous souhaite une bonne soirée, le médecin ne devrait pas tarder à venir s'occuper de vous.

Après ces mots et un petit sourire aimable, elle ouvrit la porte et disparut dans le couloir.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 17:02


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



Je fermais les yeux au fait qu'elle secoue négativement, j'étais sur de l'avoir vue quelque part mais ... En faite je n'étais sur de rien ... Sans doute cette migraine, la fatigue, puis disons que ce n'était pas la première fois que j'avais du "déjà vue".
Lorsque l'infirmière me prit le bras, je rouvris les yeux et fronça des sourcils à la vue du garrot, un faux mouvement de sa part et je savais que ça pouvait mal tourner, ce n'était pas parce que j'avais réussi à m'allonger, que je lui avais donné toute ma confiance, puis celle-ci reprit la parole.
J'arquais un sourcil avant de soupirer et d'ajouter d'une voix las.

-Je vais bien

Je suis capable de retrouver mes forces sans l'aide d'une perfusion, enfin, sans doute suivait-elle les ordres des médecins et c'était bien loin de m'enchanter.
Je laissais Jaimie s'occuper de la perfusion, de mon côté, je suivais chacun de ses gestes. Son visage m'était familier ... Trop familier ... Pourtant elle m'affirmait le contraire, j'eu de nouveau un soupire.
Une fois que la perfusion fut mise en place, elle m'assura que j'irais mieux après, ce qui me fit rouler des yeux.

-Je peux aller mieux tout seul

Mais j'étais bien trop fatigué pour argumenter avec elle.
Voyant Jaimie reprendre ses fiches, je compris qu'elle allait maintenant partir, m'affirmant que je reverrais les médecins ce qui me fit rouler des yeux, puis elle me souhaita une bonne soirée avant de sortir. Je n'avais pas lâché celle-ci du regard jusqu'à ce qu'elle ne ferme la porte.
Demain serait un autre jour ...

....

Quand le matin arriva je du me réveiller juste avec le lever du soleil, l'habitude surement, dès que je croisais une infirmière ou un médecin je ne pouvais m'empêcher de lui jeter des regards noirs, signe qu'il ne valait pas m'approcher.
Je fus juste étonné devant la réaction de la femme qui m'apporta un plateau petit déjeuner, me parlant comme ci j'étais un gosse.

-Allez remplume toi maigrichon

La j'avais arqué un sourcil.
En tout cas je ne mettais pas fait prier pour manger des toasts avec du beurre, un fromage blanc, du jus de fruit et un café au lait, c'était bien la première fois que je me régalais autant.
Même si ma porte de chambre était toujours fermée, je restais toujours aux aguets du moindre bruit de pas, mon instinct de "méfiance" avait bel et bien repris le dessus.
Lorsque que les médecins finirent par arriver je me contentais de leur jeter un regard noir, ne répondant à une question.

"Ou je vivais ? Mon métier ? Si j'avais de la famille ? etc ..." j'étais resté muet, je pus en voir un marmonner quelque chose avant que celui-ci ne hocha la tête. De suite j'eu peur qu'ils n'appellent la police ... ça pouvait être possible ... Il fallait que je sorte d'ici sinon je retournerais ... Non je ne voulais pas y penser.
Alors que j'allais retiré à nouveau la perfusion, je fus pris d'un saignement de nez et l'on frappa à la porte, je me figeais près à me sauver.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 18:03

Jaimie & Nicholas




La journée de Jaimie avait déjà bien commencé aujourd'hui, et une partie de sa liste avait été cochée d'un petit v. Passant à la page suivante, elle vit que sa prochaine étape serait la chambre numéro 33.
La 33...Elle eut un petit sourire en y pensant. En sortant de la laverie où elle était allée chercher sa blouse, elle avait entendu des collègues médecins et infirmières s'en plaindre. Comme quoi il avait un regard d'une rare agressivité et un mutisme déplaisant devant leurs questions.
Certes, la jeune femme avait remarqué qu'il n'était pas un patient facile...Mais avec un peu de patience et des phrases adaptées, on pouvait faire des miracles.
Elle y parvenait, en tout cas.

Mais elle ignorait si son sens de la diplomatie lui servirait quant à la tache qui lui avait été assignées en plus des vérifications habituelles.

Après avoir actionné la poignée de la porte de la chambre 33, Jaimie entra dans la pièce avec son habituel sourire aimable.

-Bonjour monsieur Frances.

Mais quand elle vit celui-ci les mains sous le nez et celles-ci tâchées de sang, elle se dépêcha de poser ses fiches sur la surface plane la plus proche avant d'attraper des mouchoirs en papier.

-Tenez, soufflez dedans, lui dit-elle en lui en passant quelques uns. Et penchez bien la tête en avant. Il faut évacuer le sang. Après seulement cela pourra s'arrêter.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 18:23


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



Pourquoi est-ce que les saignements de nez revenaient ? Je n'avais ressenti aucune migraine comparé à d'habitude. Peut-être avais-je trop réfléchi sur d'éventuel souvenir ... A force d'avoir des flashs, je creusais dans ma mémoire ce qui avait le don de me bouffer de l'énergie, seulement j'en avais assez d'avoir des malaises. Alors que j'avais entendu frapper à la porte, je fus soulagé de voir que c'était Jaimie qui revenait, de suite elle se précipita pour venir m'aider à arrêter le saignement de nez.
J'écoutais ce qu'elle me disait avant de fermer les yeux pour me concentrer sur l'arrêt de ce saignement de nez, puis j'eu un sursaut, ouvrant les yeux, je pus voir que mon verre sur la table de chevet avait explosé.
"Tu ne contrôle plus rien, l'énergie, le feu, l'eau, la terre, l'air ... Il y a de la glace, tout brûle autour de toi, les vitres explosent ..."je rouvris soudainement les yeux en pleine crise de panique.

-Jaimie! tu étais avec eux!

Pourtant tout était différent, ce n'était pas la même prison, la garde rouge avait des murs couleurs ocre, dans cette autre prison, il faisait froid, les murs étaient en pierres grises ... Je fermais les yeux tentant de calmer ma respiration ... Pourquoi maintenant ? Skuld, après Jaimie ... Puis je regardais l'infirmière avec crainte.

-Les médecins ... J'ai vue les médecins et ils ont chuchotaient entre eux ... Que me veut-il ?

Encore une fois je me demandais si je n'étais pas tombé dans un piège, voir un cauchemar sans fin.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 19:07

Jaimie & Nicholas




Il se laissait faire. Tant mieux. Il sentait pour une fois qu'elle n'agissait que dans son intérêt, cela li facilitait grandement les choses.

-Pressez votre nez juste sous la partie osseuse, lui conseilla-t-elle. Et restez comme ça pendant dix bonnes minutes. La coagulation prend bien 7 minutes, mais mieux vaut être prudent...

La situation semblait se régler assez rapidement, par chance. Enfin, des saignements de nez n'étaient pas les blessures les plus difficiles à soigner. Elle avait des camarades de classes qui se prenaient souvent ce genre de saignements lors qu'elle était encore à l'école. Et ils ne le vivaient pas trop mal d'après ses souvenirs.

Mais à peine eut-elle le temps de donner de nouveaux mouchoirs au patient que dans son dos, un bruit de verre en train d'éclater la fit sursauter.

Et effectivement, le verre posé sur la table à-côté du lit était brisé en plusieurs morceaux.
Les fenêtres étaient fermées...Et hormis elle et lui, il n'y avait personne dans la pièce.
Encore elle aurait pu faire un faux mouvement sans s'en rendre compte, mais le fait que le fond du verre se trouvait encore sr la table lui prouvait qu'elle n'était responsable de rien. Et l'éparpillement des bouts de verre tout autour indiquaient...Une explosion?
Jaimie pensa un instant durant que l'hôpital était hanté.
Et tandis qu'elle se penchait pour ramasser les morceaux de verre, la voix de l'homme le nez encore pris dans les mouchoirs, lança avec force:

-Jaimie! Tu étais avec eux!

-E...Excusez-moi? Répondit la jeune femme en se relevant doucement, essayant de ne pas se couper avec les tessons de verre. De...De quoi?

-Les médecins, continua-t-il. J'ai vu les médecins et ils ont chuchoté entre eux...Que me veulent-ils?

Si la veille Jaimie s'était rassérénée quant à son état mental, elle n'était plus aussi sûre de rien aujourd'hui.

-Ils...Ils essayent de comprendre. Fit la jeune femme en reculant d'un pas. Ce qui peut bien provoquer ces saignements et vos maux de tête...

Et qui vous êtes par la même occasion, car nous ne savons rien de vous. Pouvait-elle lui dire ça? Non, ce n'était pas le moment.
Elle y viendrait, mais là, maintenant, non.

Pour l'instant, elle ramasserait ces bouts de verre sans se couper et les mettrait dans des mouchoirs qu'elle irait jeter plus tard.

Qu'est-ce qui n'allait pas, concrètement? Comment résoudre ce problème?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 20:57


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



Ce n'était pas un saignement de nez ordinaire, la migraine que j'avais eu la veille, ma fatigue, les malaises, je sais que la dernière fois que j'avais eu une crise aussi forte j'avais fini en cellule d'isolement.
J'avais été séparé de mon frère, j'étais seul en isolement mais ça resté une prison ordinaire jusqu'à ce que la garde rouge ne m'emmène.
Je n'avais reçus aucune explication, j'avais été traité comme un monstre, un déchet et j'avais fini dans les cachots de la garde rouge.
Rien qu'en entrant dans les lieux je fus pris d'une immense crise de panique, je pouvais voir qu'autour de moi les cellules étaient sans aucune fenêtres, d'ailleurs on devait être sous terre car je voyais uniquement de la lumière artificielle, il y avait des chaînes dans les cellules, comprenant qu'on allait pas m'aider, que je ne reverrais sans doute plus jamais le jour, j'ai hurlé de colère et de rage.
Toutes les ampoules avaient explosées, un feu avait commencé à se déclarer, j'avais réussi à me libérer et de suite j'ai cherché la sortie.
Alors que je courrais la panique ayant aussi pris place, je pus sentir la terre trembler, mais qu'est ce qui se passé ? Est-ce que les éléments étaient la pour moi ? Pas le temps de se poser des questions, je devais fuir!
J'ai réussi à m'enfuir, j'ai appris qu'on nommé ce genre des personnes des membres de la garde rouge, ensuite j'ai appris que des personnes étaient enfermés parce qu'elles étaient différentes ... Sur le moment je n'avais pas compris, mais l'explosion de ce verre, je commençais à comprendre à paniquer.
Alors que Jaimie était complètement hébété devant l'explosion de ce verre, je tentais de capter son attention, mais qu'allait-elle faire ? Appeler la sécurité ? Me prendre pour un fou ?

-Jamais ont va pouvoir m'aider, c'est impossible, je dois partir d'ici ... Je dois sortir d'ici

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 21:40

Jaimie & Nicholas




-Jamais on va pouvoir m'aider, c'est impossible, je dois partir d'ici...Je dois sortir d'ici.

Jaimie se releva si brusquement à ces mots qu'elle s'entailla le doigt avec un morceau de verre. Mais qu'importait. Elle laissa les morceaux de verre sur la table avant de se passer du désinfectant sur sa blessure. Cela piqua un peu, mais elle n'y laissait rien paraître.

-Vous n'êtes pas en état de partir, lui dit-elle en attrapant un nouveau mouchoir en papier. Nous n'avons pas encore trouvé les causes de votre évanouissement, et les saignements ont repris...Non, ce ne serait pas prudent. Et si cela recommençait une fois dehors sans que personne ne soit là pour appeler les secours?


Pressant le mouchoir contre son doigt blessé, Jaimie se rapprocha du lit où le patient se trouvait toujours étendu et ce, malgré son désir intense de quitter les lieux.

-Il faut que vous vous reposiez, lui répéta-t-elle. Ici, vous vous trouvez dans un endroit sûr. Dehors, tout peut arriver...Et en particulier dans votre état.

Elle vint s’asseoir sur le lit avant de poursuivre.

-Vous ne voulez pas me faire confiance?

Décidément, un homme bien étrange. Les autres disaient vrai, un patient comme celui-là, cela n'était pas fréquent et tant mieux. Toutes les infirmières se trouveraient épuisées sinon à tripler d'efforts pour qu'un patient accepte de se plier aux soins même basiques.

Enfin, elle essayait de se mettre à sa place, atterrir à l'hôpital brusquement ne devait pas être chose facile à accepter.
Elle tendit alors sa main droite indemne à son patient tout en se présentant comme une personne normale l'aurait fait en d'autres circonstances.

-Jaimie Quinn. Votre infirmière.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Lun 22 Aoû - 22:00


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



J'eu de nouveau un soupire regardant le plafond ayant envie de me prendre la tête entre les mains.
Je ne suis pas en état de sortir, mais je ne suis pas non plus en état de rencontrer à nouveau la garde rouge!
L'infirmière s'entailla le doigt avec un bout de verre et je pouvais voir en elle un fort caractère ... Je crispais la mâchoire alors qu'elle était en train de se désinfecter le doigt tout en me lançant un discours sur mon état.
Cette fois-ci se fut bien plus fort que moi et j'arrachais la perfusion avec violence, lançant un regard noir à Jaimie.

-Je ne suis pas une personne faible! et ce que j'ai .... Ce que j'ai ça ne SOIGNE PAS!

Alors que j'avais crié j'entendis un léger craquement et je pus voir que la vitre avait commencée à se fêler.
Je fermais les yeux me disant que c'était sans doute pour ça qu'on avait voulut m'enfermer, sans doute étais-je dangereux pour les autres ...

-J'aimerais tellement me reposer ... Trouver un lieu sur ... Mais ce n'est pas ici


J'arquais légèrement un sourcil lorsque je pus voir l'infirmière s'installer à côté de moi.
Puis penchant la tête sur le côté à ses paroles.

-Je veux vous faire confiance ... Mais ... Vous ne pourriez pas comprendre enfin ...


Elle fini par me tendre la main tout en se présentant, cette fois-ci j'arquais de nouveau un sourcil penchant la tête sur le côté avant de lui serrer la main.

-Vous êtes têtu n'est-ce pas ? Promettez moi juste une chose, je ne vous demande que ça ... Que les médecins n'appellent pas la police

Et je regardais celle-ci plus que sérieux, si elle voulait apprendre à me connaître, elle devrait tenir cette promesse.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Mar 23 Aoû - 0:15

Jaimie & Nicholas




Il avait de nouveau ôté la perfusion, ce à quoi Jaimie répondit en levant les yeux au ciel.
Bon sang, qu'il était difficile. Un véritable gamin!
Enfin, comme elle se le répétait mentalement, elle avait déjà dû gérer bien pire que cela. De véritables cinglés. Mais si son patient était difficilement gérable, il n'était pas fou.
Les fou avaient cette chose emplie de vide dans le regard, cette chose qu'elle ne décelait pas chez l'homme dont elle devait s'occuper en cet instant.
Non, il n'était pas cinglé...Malgré le fait qu'il affirmait que rien ne pouvait soigner ce qu'il avait.

Savait-il alors ce qu'il avait?
Si c'était le cas, Jaimie se devait de le lui demander. Peut-être cela fierait-il avancer les choses.

Alors qu'elle le voyait fermer les yeux, elle entendit un léger craquement dans son dos et vit alors la fenêtre se fissurer légèrement.
Un séisme?
De faible magnitude alors. Rien de grave. De toute façons Jaimie connaissait les procédures en cas de catastrophe naturelle, d'attentat ou de déclaration de guerre. En plus cela était affiché de partout.
Mais cela ne serait pas nécessaire.
Elle verrait plus tard ce qu'il en était depuis la chaîne d'infos mise sur la TV de la salle commune.

Quand elle lui avait demandé s'il ne voulait pas de son aide, le patient lui avait simplement répondu:

-Je veux vous faire confiance... Mais...Vous ne pourriez pas comprendre enfin...

Jaimie eut une moue quelque peu boudeuse.

-Je pourrais essayer, lui répondit-elle, si vous me donnez cette chance, bien sûr.

Puis elle lui avait donné son nom ainsi que sa main à serrer.
Il hésita, mais finit tout de même par accepter.

-Vous êtes têtue n'est-ce pas ? Promettez moi juste une chose, je ne vous demande que ça...Que les médecins n'appellent pas la police.

-La police? Répondit l'infirmière, interloquée, sa main toujours dans celle de l'homme. Pourquoi feraient-ils cela? Vous avez fait quelque chose de mal?

Elle retira sa main avant de presser ses doigts contre le mouchoir qui protégeait sa blessure.

-De toute façons, peu importe, ajouta-t-elle. Nous sommes tous tenus au secret professionnel, rien que vous ne pourrez nous dire ne sortira de cet hôpital. Deux ou trois exceptions nous forcent parfois à le transgresser, mais pas dans votre cas. Ni même dans votre cas éventuel.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Mar 23 Aoû - 0:58


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



Rien qu'à l'entendre dire "je peux essayer" j'eu un rire sans joie.
Comment croire une personne qui avait des visions ? Qui semblait posséder des pouvoirs ? J'allais passer pour un fou plutôt qu'autre chose.
Elle voulait vraiment que j'essaye ? Très bien, mais si jamais elle venait à appeler la police je sais que ça finirait dramatiquement, rien qu'en étant en colère une sorte d'énergie s'empare de moi, alors dans un hôpital et avec la police ... Je préférais éviter d'y penser.

-Je n'ai pas grandi dans un endroit très chaleureux ... D'ailleurs j'ai un frère jumeau

Dis-je avec un sourire vague en pensant à mon frère, il me manqué tellement.

-Le fait de ne pas grandir dans un endroit chaleureux, disons qu'en grandissant ont n'a pas fréquentaient des personnes honnêtes, enfin mon frère est reparti dans le bon chemin on va dire et moi j'ai choisi le mauvais

Dis-je en haussant les épaules et baissant la tête.
J'étais rentré chez HYDRA, j'étais devenu un homme de main, un assassin, un voleur ... J'avais honte de ce que j'avais fait pour me faire de l'argent ... Sans âme, sans pitié, ne connaissant que la solitude.
Puis j'en vins au moment que je redoutais le plus, alors je relevais la tête vers Jaimie, j'avais besoin de voir son comportement ainsi que son regard.
Je pouvais lire sur les visages, je pouvais voir si elle serait effrayée, dégoûtée ou je ne sais autre ...

-J'ai fini en prison, une prison tout ce qu'il y a de plus banal et la j'ai commencé à avoir des migraines, maintenant vous pouvez me prendre pour un fou mais ce que je vais vous dire est vrai, ce que je vais vous dire ... En aucun cas vous ne devriez le répéter, je vous donne ma confiance, soyez au moins honnête avec moi si vous voulez vraiment m'aider

Je fixais celle-ci du regard voulant bien lui faire comprendre que c'était important, que j'étais sérieux.

-J'ai commencé à avoir des migraines, je ressentais la douleur, la peur et la rage des autres prisonniers, j'ai fini par avoir un malaise assez violent qui m'a conduit à l'infirmerie, j'ai même passé des examens et comme je n'avais rien, je suis retournais en cellule, puis j'ai refais un malaise encore bien plus violent, les vitres ont explosaient, j'ai saigné du nez et cette fois-ci je me suis réveillais en isolement

La je devais admettre que j'avais du mal à regarder Jaimie, j'inspirais profondément et repris d'une voix légèrement tremblante.

-J'ai été emmené par la garde rouge ... On ... On voulait me mettre dans une prison souterraine mais j'ai réussi à m'enfuir, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait c'était le chaos autour de moi

Plus je parlais plus mon coeur s'accélérer, je ne ressentis même pas les engelures qui commençaient à se former le long de mes doigts.

-Je fuis ... Je dors peu, je dois toujours être en mouvement, je ne suis en sécurité nulle part c'est pour ça! que si vous appelez la police je suis foutus, je n'ai pas de domicile, pas de travail, je n'ai rien, prenez moi pour un fou maintenant maintenant si vous voulez mais je viens de vous dire la vérité, c'est à vous maintenant de faire votre choix
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Mar 23 Aoû - 1:57

Jaimie & Nicholas




Il avait eu un petit rire lorsqu'elle avait évoqué son éventuelle compréhension s'il lui laissait une chance.
Puis il commença le récit de sa vie.

Si au début Jamie suivait son histoire les yeux rivés sur son visage, plus il avançait et plus ses yeux se détournaient.
Il était né dans un milieu défavorisé voire même défavorable avec son frère...

Oui, il lui avoua avoir fait des choses de mal, et il avait payé pour cela. Il avait été incarcéré et avait poursuivi en ces mots à ce propos:


-J'ai fini en prison, une prison tout ce qu'il y a de plus banale et la j'ai commencé à avoir des migraines, maintenant vous pouvez me prendre pour un fou mais ce que je vais vous dire est vrai, ce que je vais vous dire... En aucun cas vous ne devriez le répéter, je vous donne ma confiance, soyez au moins honnête avec moi si vous voulez vraiment m'aider.

La jeune femme recentra son regard sur l'homme qui lui avait raconté toutes ses choses. Son propre regard tait intense...Difficile à soutenir, mais elle y parvint toutefois au prix d'un effort immense. Elle ne savait pas quoi en penser, son cœur battait la chamade, mais elle lui fit une promesse.

-Vous avez ma parole. Personne ne saura rien de ce que vous venez de me raconter.

Cette réponse sembla le satisfaire puisqu'il poursuivit son récit.

-J'ai commencé à avoir des migraines, je ressentais la douleur, la peur et la rage des autres prisonniers, j'ai fini par avoir un malaise assez violent qui m'a conduit à l'infirmerie, j'ai même passé des examens et comme je n'avais rien, je suis retourné en cellule, puis j'ai refait un malaise encore bien plus violent, les vitres ont explosaient, j'ai saigné du nez et cette fois-ci je me suis réveillé en isolement.

-Comme ici...Murmura la jeune femme, presque inaudible.

Des examens qui ne donnaient rien suite à des malaises avec des saignements de nez...Ici même cela ne donnait rien. Les résultats étaient parfaitement normaux...Et ces histoires de vitres?
Le verre ayant éclaté plu tôt et la vitre ayant commencé à se fissurer...
Elle jeta un regard en sa direction. Ce pouvait-il que la fissure ait été causée...Par le patient lui-même? Et à distance?

Lui-même avait du mal à la regarder. Il ressentait une certaine gène que l'infirmière percevait sans même le regarder tant elle était palpable. Malgré tout, il poursuivit.

-J'ai été emmené par la garde rouge...On...On voulait me mettre dans une prison souterraine mais j'ai réussi à m'enfuir, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait c'était le chaos autour de moi. Je fuis...Je dors peu, je dois toujours être en mouvement, je ne suis en sécurité nulle part c'est pour ça! que si vous appelez la police je suis foutus, je n'ai pas de domicile, pas de travail, je n'ai rien, prenez moi pour un fou maintenant maintenant si vous voulez mais je viens de vous dire la vérité, c'est à vous maintenant de faire votre choix.

Et il s'arrêta là.

Jaimie baissa la tête, confuse, et un silence s'installa avant qu'elle ne décide de prendre la parole.

-Cette...Garde rouge...Soit vous êtes effectivement fou, soit les rumeurs circulant un peu partout dans les couloirs de l'hôpital ne sont pas que des rumeurs. Au début je ne voulais pas y croire, je ne suis pas très fan des théories du complot...Mais à présent...J'admet que cela fait beaucoup pour n'être que de simples coïncidences.

Elle releva une mèche brune histoire de se donner une contenance alors qu'elle se sentait elle-même perdue.

-Vous avez fait...Des choses, soit. Mais vous avez payé pour cela. Et si la Garde rouge est telle qu'on me l'a décrite alors je n'ai aucune sympathie pour elle.

Elle se leva du lit et tapota les pans de sa blouse blanche.

-Et si tout cela fait vraiment partie de votre passé, lui dit-elle, alors je vous promets de faire le maximum pour que vous soyez en sécurité. Je ne sais pas de quoi je suis capable à ce niveau, mais j'essayerai. Le fait que vous n'ayez pas de travail ni de logement facilite les choses, d'ailleurs, vous n'êtes pas traçable de ce côté. Ne vous inquiétez pas, je connais mes collègues, vous êtes ici en sécurité.

Elle se mordilla la lèvre inférieure, réfléchit un petit instant et une pensée lui vint à l'esprit.

-D'après ce que vous m'avez dit, vos migraines semblent liées à ces...Verres brisés. C'est vous qui faites cela?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Mar 23 Aoû - 2:52


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



Jamais je n'avais autant parlé de moi une personne, je suis le genre méfiant, solitaire, qui n'est pas du genre à se plaindre et préfère garder ses secrets. Les cicatrices de mon passé sont bien lourdes à porter mais je n'ai pas le choix que de vivre avec. Je n'ai jamais reçus d'aide ou alors c'était bien rare, les personnes qui m'avait aidé devaient ce compter sur les doigts d'une main.
La solitude est mon fardeau si je veux continuer de vivre en liberté ... Enfin liberté est un grand mot, c'était plutôt devenu de l'esclavage, mais je préférais dormir dehors, dans les rues, que dans une prison avec une lumière artificielle.
Alors que je parlais à Jaimie de mes malaises en prison, sans oublier le fait que j'avais passé des examens qui n'avaient donnés aucun résultats, je pus entendre celle-ci chuchoter "comme ici".
Oui au lieu de tourner autour du pot et de faire des tonnes d'examens, autant que je rentre directement dans le vif du sujet, attendre n'allait rien donner, juste me torturer psychologiquement.
Alors que je parlais à l'infirmière, je ne pouvais remarquer le froid qui envahissait petit à petit mon corps du à la tristesse, c'était à peine si je pouvais me rendre compte que je frissonnais de froid.
Je jetais un regard vers Jaimie qui avait baissé la tête semblant réfléchir, puis reprenant la parole concernant la garde rouge.

-Vous avez déjà eu des cas ou une personne pouvaient présenter des dons ?

Demandais-je, après tout au point ou j'en étais, vue mes révélations, celle-ci pouvait aussi bien me parler, pour moi se serait tout de même correct ... Après qu'elle ne veuille pas, je pourrais comprendre, comme elle disait "secret professionnel", mais quelque part ça me rassuré de savoir que je ne suis pas seul.
J'écoutais alors Jaimie reprendre la parole, ayant enfin la force de la regarder à nouveau.
Je fermais les yeux soupirant de soulagement. En ce qui concerné les verres ... Je regardais celui qui avait explosé un peu plus tôt.

-Je pense, ce n'est pas la première fois que ça arrive ... Quand je suis en colère des vitres, des verres voir des ampoules explosent ... C'est arrivé en prison et c'est pour ça que j'ai de suite était mis en isolement
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Mar 23 Aoû - 3:32

Jaimie & Nicholas




Jaimie se sentait perdue au milieu de tout ce que son patient lui avait raconté, mais elle ne perdait pas de vue son but premier: aider ceux qui avaient besoin d'elle.
Et à l'évidence, l'un d'entre eux avait besoin de son aide plus que jamais.

Lui jetant un nouveau regard compatissant, l'infirmière remarqua un début d'engelures au niveau de ses doigts. Sans attendre une seconde, elle alla ouvrir la porte de la salle de bain afin d'y attraper une serviette. Ayant ouvert le robinet, elle y fit couler de l'eau chaude dont elle imbiba le tissu-éponge avant de revenir s’asseoir sur le lit. Là, elle enroula les mains de l'homme bien au chaud afin de diminuer l'effet de froid aussi soudain qu’inexpliqué. Cela était-il de son fait également?

-Vous avez déjà eu des cas ou une personne pouvaient présenter des dons ?Lui demanda-t-il alors qu'elle s'occupait de réchauffer ses mains.

-Pas que je sache, répondit-elle en hochant la tête. Il y en a d'autre, vous pensez?

Quand elle lui demanda si l'éclatement du verre était le résultat de l'activation de quelque chose venant de lui, il lui répondit:

-Je pense, ce n'est pas la première fois que ça arrive...Quand je suis en colère des vitres, des verres voir des ampoules explosent ...C'est arrivé en prison et c'est pour ça que j'ai de suite été mis en isolement.

-Et cette Garde rouge est venu vous chercher après cet incident? Lui demanda-t-elle en retour après avoir vérifié que les serviettes imbibées d'eau chaude faisaient effets sur ses doigts gelés. Afin de vous mettre dans des souterrains...Mais pour quelle raison voulaient-ils faire cela?

Après un moment à écouter ce que l'homme avait à lui répondre, elle retira la serviette et vit qu'elles avaient fait leur office. Jaimie repartit chercher une serviette sèche et lui enroula de nouveau les mains dedans.

-Quand le verre s'est cassé...lui demanda-t-elle, hésitante, et quand la vitre a commencé à se fendre...Vous étiez...En colère? Y était-je pour quelque chose?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Mar 23 Aoû - 14:27


Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Jaimie et Nicho



J'étais rassuré de voir que Jaimie continue de me parler sans me prendre pour un fou, celle-ci cherché vraiment à comprendre et je lui en étais vraiment reconnaissant.
Avais-je enfin trouvé quelqu'un qui pourrait m'aider ? En tout cas elle n'avait pas fuit, elle n'était parti pour prévenir les autres médecins, cela pouvait toujours être un piège ... Allez je devais respirer et cesser de trop me rendre malade, ça aggravé la situation plutôt qu'autre chose.
Alors qu'elle venait à me donner son avis sur la garde rouge, je lui demandais si elle avait déjà vue des cas comme moi et je fus légèrement déçus qu'elle réponde négativement, je me mordis légèrement la lèvre fermant les yeux.
Jaimie se releva pour aller chercher une serviette imbibé d'eau chaude, je pus alors remarquer que j'avais des engelures aux doigts, pourquoi n'étais-je même pas étonné ? Je secouais la tête négativement, c'était vraiment incompréhensible ce don que je possédais, entre l'énergie et maintenant le froid.

-Je ne sais pas si il y en a d'autre ... Mais dans ce cas, pourquoi une prison souterraine ? Celle-ci semblait prête à accueillir du monde d'ailleurs

Puis la question que je redoutais fini par arriver.

-Peut-être suis-je ... Dangereux ? Après tout moi-même je ne comprends pas ce qui m'arrive

Alors qu'elle enveloppé mes mains dans une serviette chaude, je réfléchi à ses paroles me mordant la lèvre inférieur et finissant par hocher la tête.

-Quand je ressens de la colère ... Que je souffre vraiment d'une migraine visiblement des choses explosent autour de moi ... En rien je ne crois que se soit soignable

Dis-je avec un sourire mi-amusé.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)   Mar 23 Aoû - 21:19

Jaimie & Nicholas




Rien ne semblait facile pour le patient de la chambre 33. La vie ne lui avait pas fait de cadeau, il ne s'en était pas fait non plus...Et à présent, de nouveaux ennuis, indépendants de sa volonté, se présentaient.

Y avait-il d'autres personnes tout comme lui dotées de capacités étranges?

-Je ne sais pas si il y en a d'autre...lui avait-il répondu. Mais dans ce cas, pourquoi une prison souterraine ? Celle-ci semblait prête à accueillir du monde d'ailleurs.

-Alors il y en a d'autres, en déduisit la jeune femme. Et cette Garde rouge semble avoir pour but de les rassembler en un endroit secret...

Quand elle avait demandé la raison de ce transfert incongru, il n'avait pas pu lui donner de réponse précise.

-Peut-être suis-je...Dangereux ? Après tout moi-même je ne comprends pas ce qui m'arrive.

-Peut-être, fit alors Jaimie en haussant les épaules tout en frottant ses mains à travers la serviette. Peut-être pas. Et s'il y a d'autres personnes dotées de capacités exceptionnelles, je doute qu'elles aient toutes fait un tour par la case prison...Il se pourrait même qu'il y ait des enfants dans ce même cas...Ce n'est pas parce que quelqu'un montre des aptitudes supérieures qu'elle est dangereuse.

Quand elle osa lui demander si le verre brisé avait un quelconque lien avec elle, il lui répondit en ces mots:

-Quand je ressens de la colère...Que je souffre vraiment d'une migraine visiblement des choses explosent autour de moi...En rien je ne crois que se soit soignable.

-On peut essayer, rétorqua alors immédiatement l'infirmière. A l'évidence, les migraines ainsi que le verre brisé...Plus le froid subit, montrent que quelque chose a été contenu trop longtemps et cherche à sortir. Comme des sortes d'ondes...Je n'en sais rien, je ne fais que des suppositions, mais il se pourrait bien que cela soit cela. Le ressentez-vous comme cela?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
Your eyes and mine, why so familiar? (feat. Nicholas S. Frances)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» I want so much to open your eyes, 'cause I need you to look into mine || Ayame Takahashi
» [Maquette] Entrée d'une mine, d'une cabane et d'une boutique (MAJ: 22/06/12 )
» Demande d'info sur Stryker 1132 ESV mine roller
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Les yeux bleus (A pair of blue eyes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: