Partagez | 
 

 Domino Effect - Neena.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:06



Neena Thurman

Je crois que la véritable force se trouve dans la quantité de malheurs que vous êtes capable d'endurer, de brutalité que vous êtes capable d'encaisser sans jamais perdre votre humanité.

30 yo
Domino

Mercenaire
Hydra

Hétérosexuelle & Veuve
Mutante


pouvoirs


Neena a le pouvoir d'influencer les probabilités. Elle génère un champ invisible autour d'elle capable d'altérer les possibilités d'actions en son sein. De ce fait, des choses improbables, mais pas impossibles, peuvent advenir lorsqu'elle est présente. Ces altérations provoquent de la chance pour elle et de la malchance pour ses ennemis, que ça soit une mal-fonction dans l'équipement ou l'arme d'un adversaire, ou des tirs malencontreusement déviés,...
Néanmoins, les pouvoirs de Domino ne se déclenchent que dans une situation de stress, elle n'est pas capable de les contrôler autrement, et la chance que lui amène ses pouvoirs est aléatoire. La seule façon de bénéficier de son don est donc de se mettre dans une situation pouvant lui nuire, ce qui donne souvent l'impression qu'elle cherche les ennuis ou qu'elle est une véritable tête brûlée.

Mais cette obligation de mise en danger a permis à Domino de développer d'autres capacités : la jeune femme possède des aptitudes physiques hors du commun, une agilité et une dextérité extraordinaire. Elle maîtrise plusieurs arts martiaux et plusieurs types d'armes également, allant de l'arme à feu, au couteau, en passant par les explosifs.


souhait

Neena souhaitait une enfance normale, avec sa mère. Ne pas avoir à grandir dans un laboratoire où on mènerait des expériences sur elle, pouvoir obtenir un peu d'amour et d'affection de la part de celle qui l'a mise au monde. Elle a souvent pu entendre l'histoire de ces gens affreusement normaux qui ont pu grandir dans une maison, avec une chambre de gamins et des jouets. Neena voulait cette vie aussi.

émergence

Des rêves, des impressions de déjà-vu, rien de fou. Quand Neena arrive à dormir sur ses deux oreilles, elle revoit souvent des scenettes de sa vie d'avant et des instants passer dans des salles d'examen. Des images floues. Tout ça lui semble abstrait, étrange, parfois trop réaliste pour être vrai. La violence de certains rêves l'empêche de dormir, mais vu le train de vie qu'elle mène et ce qu'elle a déjà pu voir de ses  yeux, elle ne s'étonne pas que son cerveau lui rappelle par instant le pire. Son psychologue parle de choc post-traumatique en consultation, pour Neena, c'est sûrement ça... Ou pas.



want to know more


Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?

Des émergés, avec des pouvoirs hors du commun, que les membres de la garde rouge traquent sans relâche ? Bien sûr que j'en ai entendu parler. Quand on est demandé assez régulièrement par le réseau Hydra pour nos capacités, ne pas être au courant de ce point précis, c'est du suicide social. Ce que j'en pense ? C'est assez cool. Des gens utiles, qui méritent pas d'être enfermé quand on a autant de capacité à exploiter. Va comprendre ce qu'il se trame dans la tête des gens de la Garde Rouge... Enfin, ceci étant dit... Je vais pas en faire tout une plaidoirie non plus.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?

Non, je n'en ai jamais eu l'occasion, et il vaut mieux pas que j'assiste à ça en fait. Je me connais, je sais que ça aurait fait un esclandre pour rien, j'aurais sans doute fini avec les menottes. Pas que ça me gêne, mais les menottes je préfère quand c'est sur l'autre et dans une certaine position. Puis, si c'est pour rejoindre les cages dans les sous-sol de la Garde, pas sûre d'apprécier le rendez-vous.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?

Euh, personne ? C'est quoi ces questions, sérieusement ? Je passe un interrogatoire ou quoi ? Non puis, tes questions sorties du magazine Marie-Claire, t'as pas autre chose un peu... J'aurais voulu être une des princesses Lehnsherr, pour avoir le plaisir de voir tout le monde me lécher les bottes et s'affoler à chaque fois que j'ai un pet de travers, ça t'va comme réponse ?



pseudo

Loutre

sexe/age

F23

pays

France

DC

Jaime

personnage marvel, scénario ou inventé

Marvel

niveau d'émergence

1

niveau de maitrise

2

Désirez-vous un parrain/marraine

Nop merci !

vous nous avez connu...

Par Tyty.

un dernier aveu

J'aime toujours les Loutres.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:06



Before Genosha

we all have to start somewhere

Une grande pièce blanche, et du vide. C'est surtout ça dont je me souviens, de cette enfance décousue, si froide. Des moments passés dans un endroit où les sentiments n'avaient pas leurs places. J'étais un sujet d'étude, qu'on observait au microscope, l'objet dans une éprouvette, une création d'une mère qui ne se sentait pas concernée par son enfant, du moins, pas tant qu'il n'était pas l'arme qu'il pouvait devenir. Je suis l'enfant d'un projet de la société Armageddon, venue au monde avec des tas d'autres, qui n'ont pas survécu. La chance dirons-nous. Je ne suis finalement qu'une expérience qui n'existe parce qu'on cherchait à faire de moi une arme génétique, une descendante mutante capable, puissante. Alors la chance, elle a ses reliefs quand on regarde ça de plus près. Comme l'horreur. Il y en a des pires, des moins pires, c'est toujours bizarre de devoir mettre un degré à ce qui ne devrait pas en avoir. A quel moment ça a du sens de se dire que telle torture est pire qu'une autre ? Ça n'en a pas.

Là-dedans, c'est difficile de s'épanouir, difficile de devenir quelqu'un. Alors dire que j'étais catatonique, c'est sans doute un euphémisme. Ma mère, ou ma génitrice plutôt, a eu du mal à supporter de voir sa descendance n'être qu'une coquille vide. Elle est devenue folle, il paraît. Je pense qu'elle l'était déjà à la base. Je ne l'ai appris que plus tard tout ce que je sais, du fait qu'elle ait réussi à s'échapper, et que des années à continuer ainsi, elle n'a mis en terme à mon supplice qu'en envoyant des gens pour m'emmener loin de cette pièce toute blanche. Il m'en reste des images, des souvenirs, des impressions, mais surtout de la douleur. Un mutisme nécessaire, parce qu'on ne peut pas décrire ce qu'il se passe là-dedans, les mots n'existent pas pour ça.
Les gens venus me sauver me confièrent à Rudolpho Boschelli, qui se chargea de m'éduquer. Mes premiers vrais souvenirs remontent à lui. Il était prêtre, bien pensant, aimant. Une figure paternelle inespérée après tant de temps passer dans un monde vide de tous sentiments. Mais tout ça ne suffit pas à me sortir de cette coquille qui m'avait protégé jusqu'ici, permis de survivre. Et quand mes pouvoirs de mutants se manifestèrent, je préférai m'enfuir plutôt qu'infliger ça à la seule personne ayant eu à cœur de m'aider. J'étais un monstre, après tout. L'expérience d'un projet dingue.

Et beaucoup mieux seule. Je me suis construite ainsi, un peu au hasard, au petit bonheur la chance, en essayant de mettre à profil ce que je savais, ce que je pouvais apprendre. Progressivement, je devins « quelqu'un », peut-être. Mercenaire, j'avais un nom, Béatrice, ironiquement celui de ma mère, mais ma véritable identité est restée derrière moi, dans cette pièce blanche que je ne tiens pas à revoir. J'ai travaillé beaucoup pour plusieurs agences, même pour la NSA. J'étais douée, pas trop avec les sentiments mais ça n'avait pas d'importance. Ça ne voulait pas dire que je n'en éprouvais pas, Milo Thurman me l'a fait comprendre. Ça voulait juste dire que je n'y connaissais rien. En rencontrant Milo, et en étant chargée de sa protection, c'est là que j'ai compris que j'avais encore beaucoup de chemin à faire pour m'en sortir vraiment. Mais il m'aida. Milo était quelqu'un de bien, un savant, un génie, dont les compétences le rendaient trop dangereux pour que le gouvernement le laisse aller et venir comme bon lui semblait. On s'aima, on se maria, jusqu'au jour ou les choses dégénérèrent.

Jusqu'à ce que l'AIM l'attaque et me mette assez mal pour nous séparer. Je survécus avec peine. Pour continuer, je rejoignis un groupe de mercenaires, le Six Pack, où je fis la rencontre de Cable, aka Nathan Summers. Là, je n'étais plus Béatrice, j'étais Neena. Ou plutôt, Domino. Mais des identités, j'en ai eu plein. Le seul nom qui compte, c'est Domino. Seulement voilà, cette tournée en groupe et au bras de Cable fut de courte durée, puisqu'après l'échec d'une mission au Yucatan, je me retrouvais à nouveau seule. Et en cage, durant un an. Une putain année entière, ou cette grognasse de Copycat usurpa mon identité pour mener la belle vie dans l'équipe X-force. Il n'y eut que Cable pour se rendre compte du problème et du fait que fiston était en train de me retenir. Les histoires de famille, ça me dépasse un peu. N'empêche qu'il vint me libérer, et s'occuper de sa progéniture, me demandant de m'occuper de l'X-Force en attendant son retour.
De là, il y eut beaucoup de problèmes, à base d'assassinat sur des vieux télépathes à roulettes, de clones, de voyage temporel, m'obligeant à reformer la vieille équipe des Six Pack pour casser les miches de l'autre grognasse de Copycat. Quelques emmerdes plus tard et un sauvetage limite, elle se décida à me dire la vérité sur tout ce qu'il se passait. Spoilers, la fin est à base de retrouvailles fortes en émotions.

La suite de ma vie fut partagée entre tous ces gens qui faisaient partis de mon existence, Nathan en premier. Sa vie à lui était assez longue et difficile pour que les conséquences de ses choix soient importantes. Plusieurs fois, j'eus à faire à son fils, Tyler, pour l'empêcher de faire des bêtises. Les complications arrivèrent, les unes après les autres, et de la même manière, elles se réglèrent. Nos alliés et amis nous vinrent cent fois en aide, et nous en fîmes autant quand l'occasion se présentait. Je n'étais plus, à ce moment-là de ma vie, cette mercenaire paumée qui avait perdu son mari, j'étais quelqu'un qui faisait des choses importantes pour le monde. Je découvris que nos ennemis pouvaient être aussi puissants sinon plus que nous, qu'il fallait souvent se montrer fort et obstiné pour y arriver. Ça ne suffisait pas à chaque fois. Mais abandonner était là la véritable défaite. Pas mon genre.
Et que la vie n'était jamais tendre. Dans ces conditions, je revis Milo avait de mettre fin à ses jours pour de bon cette fois. Donald Pierce et Lady Deathstrike lui ayant mis le grappin dessus, désirant obtenir ses connaissances et son génie en téléchargeant ses connaissances. Après les avoir défait, je dus faire le choix de stopper le transfert, ce qui coûta la vie à Milo.

Au fond, ce n'est qu'un coup dur parmi beaucoup d'autres. Nous ne sommes que dans une réalité sur une centaine qui existe. Il y a peut être un monde où Milo est vivant, et heureux, et moi aussi. Pas celui-ci, visiblement... Et les coups, j'ai appris à compter sur la chance pour les encaisser à ma place.
Comme la fois où Ekaterina Gryazonova me captura pour me raser la tête, m'abandonner au bord d'une route, avec un dispositif dans la nuque censée me priver de mes réflexes. Une chic personne, vous dites ? Oui, probablement, j'en ai pas un bon souvenir personnellement... Impossible de reprendre une vie normale avec cette épée de Damocles au-dessus de la tête, malgré les attentes de Cable sur mon retour au sein des X-Force, je fis cavalier seul un temps pour me retrouver. J'avais besoin de comprendre ce qu'on m'avait fait, de savoir les détails, d'en guérir. Je restais dangereuse évidemment, et durant mes recherches, je fus amener à travailler avec Interpol, à donner mon aide en échange d'un service. Je découvris grâce à Jesse Bedlam ce que m'avait fait Gryaznova, et avec son aide, on put court-circuiter l'implant... Je pus retrouver ma place dans X-Force avec Jesse.
Ou comme l'arrivée de Pete Wisdom au sein de l'équipe, en tant que leader. Un type qui se proposa pour nous aider à maîtriser nos pouvoirs, mais dont je n'appréciais pas les méthodes. Je décidai de partir, convaincue de ne plus avoir ma place dans l'équipe après son passage, et ne retrouvai conscience que bien plus tard de ce qu'il s'était passé entre. Possédée par un alien, dit le rapport derrière les lignes noircies par le feutre. J'ai fini en prison, réussi à m'échapper et à reprendre ma bonne vieille vie de mercenaire mais... Mais là encore, le destin avait encore son mot à dire. Prise pour cible par un psychopathe du nom de Tsung, je ne dus ma survie qu'à l'X-Force pour lui échapper. Y'a l'histoire du symbiote dégoutant dans mon dos qu'on dut m'extraire, et la traîtrise de Romany qui fit exploser la base de l'équipe où j'en réchappai par chance...
En fait, je pourrais en parler pendant des heures. Du temps où je travaillais pour Charles Xavier et où je me suis mise à dos l'industrie pharmaceutique de John Sublime, où je perdis ma coéquipière, Risque. Ou du reste des aventures avec l'équipe X-Force, de nos défaites comme de nos victoires, des conneries de Cable qui m'ont contrainte à travailler avec l'autre tête de con de Deadpool, des assassinats de dictateurs,...

Tout cette vie sans vraiment savoir où j'allais, ni quand je serais arrivée. Parce qu'au fond, tout ce qui comptait vraiment à ce moment-là, c'était d'où je partais surtout. La nécessité de connaître mes origines et de comprendre ce qui avait pu m'arriver pour que je sois ainsi. Le projet Armageddon, ma mère Béatrice, sa folie furieuse, son envie de créer une arme capable de n'importe quoi, l'existence de mon frère Lazarus. Fallait faire cesser cette folie furieuse qui avait détruit ma vie et qui pourtant était la cause de mon existence. J'y parvins, envoyant ma mère là où était sa place, récupérant mon jeune frère sans savoir comment m'en occuper. Une seule personne saurait comment s'en faire, comme elle avait réussi avec moi : Rudolpho Boschelli.

On pourrait presque croire que la boucle est bouclée.
C'est la dernière aventure qui compte. Celle qui fait reprendre le récit au tout début. C'est l'accumulation des égos meurtries des uns et des folies blessés des autres. Wanda Lehnsherr perd pied, et ses pouvoirs font peur. Décision est prise, on ne peut plus la laisser agir. C'est comme ça qu'on se retrouve avec des tas de types à Genosha, et tout ça...

La suite,...
Ouais, la suite.

J'ai besoin d'une pause.
Laisse-moi fermer les yeux quelques secondes.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:07



After Genosha

life goes on

J'ouvre les yeux...

Ça doit bien faire une heure que je fixe le plafond de ma chambre sans réussir à trouver le sommeil. J'aimerais remettre la faute sur Wade, qui prend toute la place dans le lit et qui dort comme un bienheureux. Et bordel, ce qu'il peut me tenir chaud... Mais j'en ai même pas le courage en le voyant sourire bêtement alors qu'il rêve de dieu sait quoi, sans doute de choses qui ne l'empêchent pas de fermer l'oeil. Parfois, j'aimerais être dans sa tête pour comprendre comment il fait, et pour pouvoir en faire de même. J'aimerais que mes pensées soient aussi simples que les siennes quand il arrive à dormir aussi profondément. Merde ! Je me surprends à avoir un sourire stupide en le regardant ! Reprend toi Neena, n'oublie pas que tu le trouves mignon quand il dort mais stupide quand il parle !

Mes yeux se détournent et se reposent sur le plafond, j'essaie de les fermer. Mais c'est bête. Si aucune image ne me vient, j'ai l'impression de sentir l'alliance à ma chaîne comme si elle me brûlait la poitrine. Comme si elle était faite de plomb. Je ne sais pas pourquoi je la garde. Sûrement en souvenir d'une période de ma vie où tout avait l'air simple. Faut dire que Milo avait le chic pour faire en sorte que les choses soient simples. Il trempait dans des affaires louches, et je le savais, mais entre nous, tout était parfaitement simple. Quand on est tombés amoureux, c'était évident, et on ne discutait pas l'évidence.
Ma main se porte à elle, mon doigt s'y glisse doucement, mécaniquement, sans que je la regarde. Milo me manque. Et le poids de son absence me bouffe. J'ai l'impression que s'il avait été là, tout le reste aurait pu être parfaitement différent. J'aurais pu être heureuse, j'aurais pu être une femme rangée, j'aurais pu avoir des enfants que j'aurais aimé plus fort que lui. A la place, je me retrouve avec Wade dans une relation décousue et chaotique. A essayer de me convaincre que tout ça aurait pu être pire. Ouais, par exemple, avec Nathan Summers, avant Wade, c'était largement pire, ça aide à relativiser. Dans le genre relation chaotique avec un type qui préfère finalement se marier dans ton dos avec une autre que toi... Hun.
Passons, ça m'agace.

Je partais pas gagnante pourtant, avant Milo. Ni perdante en fait. Tout était normal. Une enfance normale dans une maison normale, avec une maman un peu stricte il fallait bien l'admettre mais qui m'aimait à sa manière, et un papa qui travaillait beaucoup. Une adolescence un peu turbulente, parce que c'était dans mon caractère de m'attirer des ennuis, de me bagarrer... Mais c'était pas si pire. C'est après mon départ que tout a commencé à partir en couille. Sérieusement. Quand j'ai réussi à trouver mon premier emploi en temps que garde du corps alors qu'on aurait pas parié sur moi, mais qu'en tant que boxeuse je me défendais suffisamment pour qu'on me fasse confiance. Après quelques jobs rondement menés, un flair exemplaire pour repérer les types louches dans une foule et une chance à en faire pâlir un mort, je me suis retrouvée face à Milo.
Il avait du charisme, et un charme ravageur. Il m'a regardé de haut en bas la première fois, en se demandant ce que je pouvais bien faire là. On avait rien en commun. Lui, l'intelligence, le talent, la richesse, tout. Et moi... Moi, pas grand chose. Juste de la chance. Mais il m'a regardé, et il a trouvé chez moi quelque chose qui lui a tapé dans le cœur. J'ai trouvé chez lui la définition de l'amour, le vrai, celui qu'on ne vit qu'une fois si on a de la chance. Après quelques temps confus, Milo m'a fait sa déclaration, et de ma position de garde du corps, je suis passée à celle d'amante, puis de femme. Enfin à celle de veuve. Un accident de voiture qui a tout fait basculé. Si je m'en suis tirée de justesse, mais pas Milo. La famille Thurman a eu beaucoup de mal à encaisser le choc, et déjà qu'ils ne m'appréciaient que modérément, m'ont tenu responsable de sa mort. Je n'étais qu'une pièce rapportée, pas la meilleure il fallait croire, tout était donc de ma faute et je ne pouvais pas profiter de l'héritage que laissait Milo derrière lui. J'aurais tout donné si ça avait pu me ramener mon époux, mais ça, qui pour l'entendre ?

J'étais encore jeune, je suis retournée chez mes parents en essayant de retomber sur mes pattes. Étrangement, mes employeurs m'ont recontacté. Ça faisait un moment que je ne travaillais plus parce que Milo était bien capable de couvrir nos trains de vie à tous les deux, et qu'on passait tout notre temps l'un avec l'autre. Mais en apprenant le décès de mon époux, et ma descente aux enfers, mon ex-boss s'est dit qu'il ne pouvait pas me laisser toucher le fond trop longtemps, qu'il pouvait faire quelque chose pour moi. C'est en acceptant que j'ai mis le doigt dans un engrenage qui, s'il m'a mené sur une route qui ne me déplaît pas, ne me permet plus d'en retirer la main désormais. Je ne saurais dire si j'en ai envie de toute façon. Je sais que, qu'importe les choix que je ferais, j'y reviendrais toujours d'une manière ou d'une autre. Que je pourrais avoir des scrupules parfois mais... A quoi ça sert ?

Tout a été fait pour me prouver que des scrupules, moins on en avait, mieux on se portait. Surtout quand de garde du corps, on s'est laissé porter vers le mercenariat. Les jobs de mon employeur étaient de plus en plus louches, mais je ne me suis jamais laissée troubler par ce détail précisément. Je n'ai jamais été conditionné à poser des questions de toute façon, et ça tombe bien puisque dans mon métier, il vaut mieux ne pas en avoir. On se souviendra longtemps de notre plus longue conversation avec mon boss :

Tu vas travailler pour Hydra.
Ok.
Tu n'as pas de question ?
Non.

J'en ai appris bien plus sur les tenants et les aboutissants de l'organisation, sur ce que ça pouvait m'offrir et sur ce que moi j'avais à leur offrir. Très bien. C'était satisfaisant comme ça fallait dire, est-ce que y'avait besoin de chipoter du coup ? Puis paradoxalement, ça me donne l'impression d'être utile aussi, que si y'a rien de personnel, les convictions ne sont pas de trop non plus. C'est pas toujours beau, mais si je travaillais pour la beauté du geste, ça se saurait.
Hun. Merde. J'hésite à m'allumer une cigarette. Mais je sais que ça va réveiller Wade, et qu'il serait foutu de me faire un commentaire. Et si je bouge, pour aller dans le salon, c'est Lazarus qui viendra faire son curieux. Je ne sais pas ce qu'il vaut mieux du coup...

Le gamin doit se lever tôt, pour l'école, alors autant le laisser en paix. Et Wade... Déjà 4:00 a.m. Je peux tenir une heure encore, quand il se lèvera pour aller bosser en passer chez lui avant, ça sera l'occasion d'être tranquille. Et de profiter un peu plus de ma cigarette j'imagine. Je retiens avec peine un petit soupir, Wade, lui, ne retient pas une insulte dans son sommeil. J'espère qu'il ne rêve pas de moi, ou ça va saigner à son réveil. Et voilà qu'il ronfle ! Non mais c'est pas possible...

S'il réveille le môme, je jure que je l'étrangle !
Non, ça va ; il a suffit que je le pousse un peu pour qu'il se tourne et qu'il arrête. Je prête l'oreille pour voir si Lazarus dort encore, et le silence finit par me rassurer. Mon petit frère a le sommeil lourd. Il vit avec moi depuis quelques temps. C'est pas toujours la fête, mais c'est toujours moins pire que chez les parents. En partant avec Milo, j'ai mis de la distance avec eux. A sa mort, j'ai pu constaté que quelque chose ne tournait pas tout à fait rond à la maison. Déjà, Beatrice, ma mère, était trop... trop, avec moi. A l'écoute, douce, chaleureuse, et vraiment tournée vers Dieu. Et mon père, absent, pareil à lui-même. Mais j'ai repris le boulot, j'ai essayé de passer à autre chose...
Pour que six ans plus tard, mon père m'appelle pour m'expliquer que rien n'allait plus à la maison. Pour découvrir déjà que Béatrice avait eu un enfant, mais pas de lui et qu'elle comptait s'en aller parce qu'elle avait été démarché par une secte bizarre et qu'elle ne pouvait pas vivre avec un impie et laisser son enfant à son contact. Fallait encaisser la nouvelle. Je m'en souviens encore, la tronche que j'ai pu tirer au téléphone alors que Wade était là en train de remettre son froc. Il m'a vu devenir blanche. Il a eu peur que je tourne de l'oeil je crois, surtout parce qu'il aurait pas su quoi faire si j'étais vraiment tombée dans les pommes.
Après la nouvelle, j'ai mis du temps avant de revoir Wade. Trois mois. C'était le temps de régler cette histoire, j'ai fait au mieux et au plus vite. Mon père n'avait pas pu retenir Beatrice, elle s'était tirée avec le gamin. Alors j'ai fait mes recherches, mon travail, et j'ai compris qu'elle avait mis la tête dans un guêpier, qu'elle s'était faite retourner le cerveau, et surtout, que je ne la sauverais pas de là... J'ai essayé pourtant, de l'enlever, de la ramener à la raison, elle et puis le gamin aussi. Avant de saisir que le problème était plus profond que ça : elle était folle. Que y'avait plus rien à faire pour elle. Et de la laisser sur le bord d'une route avant de repartir avec Lazarus.

Oui bon... J'ai pas réussi à me résoudre à l'y abandonner aussi. Et puis faut dire que c'est un chouette gamin. Mon père veut pas le voir en peinture, hors de question que ma mère repose ses pattes sur lui, mais il est cool. Discret, patient, attentif. Il a un petit quelque chose qui fait que j'accroche avec lui. Et avec moi, il dit se sentir en sécurité. C'est tout ce qui compte.
Hun. Encore un sourire con. Arrête de penser Neena, ça te réussit pas. Je tourne la tête, 4:48 am. J'ai vraiment envie de ma clope. Ça n'attendra pas dix minutes de plus. Je me redresse, secoue légèrement l'homme dans mon lit, et souffle doucement :

« Tu devrais y aller, Wade. »

Il ouvre un œil, puis un autre. S'étire. La tête dans le cul, ça se sent. Il profiterait bien de dix minutes en plus, mais il a une motivation pour se lever quand même. J'ai droit à un sourire, je lui propose un café avant de partir. Il accepte, agréablement surpris sans doute. Douche, un noir bien corsé dans son mug préféré, un petit mot complice pour lui souhaiter une bonne journée et en deux minutes, Wade a pris le large.

Et moi, j'ai enfin le droit de m'allumer ma clope.


Revenir en haut Aller en bas
Loki OdinsonAsgardien
avatar

Past



Present


God of mischief
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
# Métabolisme supérieur à celui des humains
# Métamorphose, vol, projection astrale, réarrangement moléculaire, décharge d'énergie, projections d'illusions, télépathie, hypnose, téléportation
# Résistant à la glace
# Ralentissement du vieillissement
# Sorcier
# Vision accrue
Nicholas S. Frances - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Nathanaël L. Wilander
1758
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:08

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
717
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:10






Je t'aime Neena !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:11

Elle a osé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Icey
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Elle maitrise la glace, étrange car le garçon qui la fait craquée maitrise le feu. Coïncidence ?
Raven; Isaak;Jessica; Dylan; Romy; Leigh & Clay
570
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:13

Re bienvenue ma jolie

Je m'inquiète pas pour ta fiche t'es aussi rapide que sonic le hérisson alors courage et à très vite

___

Sweet Dreams are made of this.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mar 23 Aoû - 23:57

Merci merci merci ♥ !

Just for you Wade !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Storm
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
-Atmokinesis
- Maitrise de la météo
- Potentiel magique
-connections à la terre
-résistance télépathique
- Peut changer sa vision pour voir les courant électrique
- Elle est capable de voler
Ororo/ Rachel Grey/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
428
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 9:54

Keiraaaaa

amuse toi bien avec domino
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2275
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 13:22



___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Hill
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
2 / 52 / 5
Aucun pouvoir, mais elle est une excellente combattante à mains nues. C'est une experte dans le maniement des armes à feu et des armes blanches. Elle se débrouille aussi très bien dans le piratage des ordinateurs.
Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
723
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 13:33

AYÉÉÉÉ TU AS CRAQUÉ Trop contente de te voir te dédoubler!

Rebienvenue Amuses-toi bien avec Domino!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 13:39

Rebienvenue petite Neena
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Agent 13 mais Peggy ou Agent Carter suffiront
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Peggy n'a pas de pouvoir à proprement parlé mais elle maîtrise les arts martiaux, sait tirer avec une arme, parle français et anglais, sait manipuler les mots à son avantage et est une experte en stratégie.
628
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 15:42

Une jolie Keira

Rebienvenue et bon courage avec cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quake
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
INHUMAINE
- Capable de générer des ondes sismiques/vibratoires
SHIELD
- Combattante surentraînée
- Tireuse d'élite
- Hackeuse
Aelys Cantela & Nikki Ren & Erica Shaw & Alice Warren & Santana Carpenter
394
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 16:32

Haaaaaaaan mon dieu ce choix de personnage

Re-bienvenue parmi nous, bon courage pour la rédaction de ta fichette ! :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seth
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
* Contrôle du corps, je peux faire battre votre cœur plus vite ou plus lentement, briser vos os, affaiblir vos muscles...le soigner ?

* Chance de zouf
475
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 16:44

Bon courage pour ta fiche, tu gères trop !!!!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 17:20

Domino et Keiraaaaaa (re)bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 18:03

Bienvenue Bon courage pour ta fiche pour ce super perso :moustache:
Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
625
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 18:39

Re bienvenue par ici !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Mer 24 Aoû - 23:27

Meeerci ♥ J'essaierais d'pas vous décevoir :cute:
J'boucle la présa vendredi, nah !
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
0 / 50 / 5
1435
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Domino Effect - Neena.    Jeu 25 Aoû - 22:57





Félicitations

You are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Tu voulais pas faire ton perso la semaine prochaine toi ? xD En tout cas superbe fiche j'aime beaucoup ta façon d’interpréter Neena. Re-Bienvenue ma jolie !


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario. Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!

Revenir en haut Aller en bas
 
Domino Effect - Neena.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» effect bois nova 4 voiture de collection
» [PC - XBOX] Mass Effect
» Domino Festival | 6-12.04.2011 | Bruxelles
» the WINSTON EFFECT
» Problème de sources [After Effect]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: Fiches de présentations-
Sauter vers: