Partagez | 
 

 Glow in the dark - (ft. Daisy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Quake
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
INHUMAINE
- Capable de générer des ondes sismiques/vibratoires
SHIELD
- Combattante surentraînée
- Tireuse d'élite
- Hackeuse
Aelys Cantela & Nikki Ren & Erica Shaw & Alice Warren & Santana Carpenter
398
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Glow in the dark - (ft. Daisy)   Lun 27 Mar - 22:12






Glow in the dark

Quake & Mrs Marvel



I don't wanna go



Qu’avait-elle fait pour la mériter ?  Pour mériter ce moment ? C’était là le seul songe qui défilait dans les pensées de la brune, ses iris complètement hypnotisées par la scène qui se déroulait devant elle. Carol Danvers, somptueuse et impressionnant petit bout de femme, juste là, avec elle, en train de déguster sa glace, comme si de rien n’était. Elle aurait pu y croire elle aussi, prétendre que tout était normal. Mais comment diable était-elle supposée faire ça alors même que son ventre se tordait rien qu’à sa vision, que sa gorge se nouait quand elle devait lui parler et qu’elle craignait de se ridiculiser en sortant une de ses très nombreuses farces ? Pourquoi vouloir prétendre que la normalité était leur quotidien quand ses mains étaient recouvertes de cette glace invisible, assaillies par ce froid glacial dès qu’elles n’étaient plus couvées par les douces et chaudes paumes de la blonde ? Il y avait bien des choses qu’avait désiré la brune par le passé, mais rien n’égalait son désir que de se glisser sur la banquette où se tenait la blonde, se manifester à ses côtés et laisser son bras recouvrir ses épaules. Rien n’égalait son vœu secret que de déposer sa tête dans le creux de son cou, que de couver ce dernier de tendres baisers. Sa main libre aurait enserré une des mains de Carol et l’aurait chérit avec force et délicatesse, la caressant affectueusement avant de venir chercher sa joue pour lui faire tourner la tête vers elle et la détailler encore et encore. Elle aurait certainement craqué et posé ses lèvres contre les siennes en un baiser qui se serait voulu délicieux, autant que le goût de Carol. Ou peut-être qu’elle se serait tout simplement laissée enivrer par les parfums qui se dégageaient de sa belle, qu’elle l’aurait accompagné dans la dégustation de ce dessert aux saveurs de fraises et de violettes. Oui il y avait bien des choses qu’elle avait envie de faire avec cette femme qui n’échappait pas à son regard adorateur mais surtout amoureux. Skye ne pourrait dire comment elle en était arrivée là, à aimer cette personne en face d’elle, à s’accrocher férocement à la table en priant pour qu’elle remarque à quel point elle était quémandeuse d’un contact avec elle. Mais elle était juste là, juste avec elle. En train de l’observer, de l’admirer, de la contempler telle une enfant émerveillée. Quoi de plus normal, quand on était avec une femme merveilleuse.

Un soupir, et voici que ses gestes automatiques lui permettent à son tour de choper un peu de ce dessert qu’elle avait elle-même proposé à la blonde. Dommage que la glace vanille-chocolat paraisse aussi invisible, aussi peu désirée. Mais il fallait dire qu’il était difficile de rivaliser avec l’aura que dégageait la blonde, et c’était certainement le seul dessert dont elle aurait vraiment aimé se délecter. On dit que celui dont le cœur est ressuscité par l’amour ne mourra jamais. Et en cet instant, pourtant si innocent, Skye sut que c’était vrai. Elle s’était sentie sombrer à une époque. Plus bas que terre, trahie et brisée en milles morceaux. Elle avait du se ramasser à la petite cuillère, seule, incapable de faire confiance à qui que ce soit. Elle aurait pu jurer que son cœur s’était arrêté de battre, et qu’une partie d’elle était morte ce jour-là. Et pourtant, aujourd’hui, elle revivait. Son cœur battait pleinement pour cette femme aux yeux brillants, au sourire éclatant, à la voix divine et jamais auparavant elle ne s’était sentie aussi à sa place que ce soir-là. Peu importait ce qui avait pu assombrir son passé, la geek voyait son futur radieux, éclairé par la présence d’une jolie blonde à ses côtés, avec qui elle se réveillerait chaque matin, pour qui elle irait travailler tous les jours. C’était purement idéaliste, purement enfantin et idiot peut-être, que de s’enfermer dans cette bulle d’extase et de bonheur sans nom, mais c’était ainsi. Elle était ainsi, et pour rien au monde elle ne voulait échapper à celle qui avait volé la clé de son cœur, à celle qui avait kidnappé toutes traces de raison en Skye. Elle se sentait invincible, Skye, et elle profitait de cet instant dans toute son entièreté.

A nouveau, elle sentit un frisson électrisant la parcourir alors que Carol joignait sa main à la sienne. Skye laissa échapper un sourire, flottant sur ses lèvres telle une gamine en adoration devant le chiot qu’on venait de lui offrir, et elle demeurait ainsi, dans cet état de transe bienvenue. Les caresses de Carol déclenchaient un sentiment de bien-être, comme il n’en existait nullement autre-part, en la brune, qui se mordait la lèvre de contentement. Elle aurait voulu recouvrir sa main et ne plus la lâcher, mais elle tentait de garder une certaine contenance, grattant sa coupe avec lenteur, plus concernée par la belle blonde en face d’elle que par l’aliment qui fondait à mesure que les secondes défilaient. Pourquoi est-ce qu’elle se sentait aussi naturelle, aussi bien aux côtés de la jeune femme ? Elle n’arrivait pas à le savoir. Mais son corps tout entier vibrait en réponse à la présence de la blonde, et elle ne trouvait pas ça dérangeant le moins du monde. Tout semblait si facile aux côtés de Carol, c’en était surréaliste, inhumain peut-être. Mais peut-être bien que Skye était fait pour vivre dans un monde avec cet aspect inhumain dans sa vie.

Skye ria tout doucement à l’aveu de Carol, et laissa finalement sa coupe de côté pour recouvrir quelques instant la main qui caressait la sienne en un geste exquis. « Je suis juste contente que tu m’aies invité. , avoua t-elle en soufflant ces mots, craignant de trop se confesser. Et pourtant, Carol devait certainement ressentir la même chose qu’elle, tant toutes les deux se cherchaient, s’attachant à l’autre, s’appliquant à maintenir ce contact, ce toucher si bienvenue entre elles. « Cette soirée… a été magnifique. En tout point. Pour une fois je suis bien contente de ne pas avoir suivi un film, conclut-elle en riant, laissant déployer sa gorge en arrière, se laissant envahir par cette vague de joie qui la submergeait.

Oui, elle avait passé une bonne soirée, que dire, une excellente soirée, d’ores et déjà inoubliable. Et la brune pouvait se contenter de rester ainsi, à rire et à observer la blonde, à frémir sous les allers et venues de son pouce sur sa main. Mais elle n’était pas au bout de ses surprises. Et quand Carol lui demanda de fermer les yeux en s’appropriant un peu plus sa main, Skye ne rechigna pas. Aveuglément confiante en elle, elle semblait s’offrir à la jeune femme, baissant ses défenses alors qu’avec qui que ce soit d’autres elle aurait regardé la personne d’un air méfiant en balaçant une pique bien placée. Mais pas avec Carol. Il n’y avait pas besoin de ça. Elle attendait patiemment, quoi qu’un peu surexcitée alors qu’elle sentait sa partenaire déposer quelque chose dans le creux de sa main. Elle replia ses doigts sur le mystérieux objet et Skye sentit un frisson la parcourir alors qu’elle était autorisée à rouvrir les yeux. Intriguée, son premier réflexe fut de pencher la tête en avant et d’observer le paquet qui reposait dans ses mains. Sous la surprise, elle écarquilla les yeux et bafouilla quelques mots, incapable d’une autre réaction plus travaillée. « Mais que… Pourq…. Encore un peu étonnée, Skye releva les yeux vers Carol et pencha très légèrement la tête sur le côté, comme en pleine confusion tandis qu’elle essayait de déchiffrer ce qui se passait dans les pensées de sa belle. « Je… Il fallait pas Carol. Je… je me sens ridicule, je n’ai rien amené pour toi… Bégayant, un peu peinée de ne pas pouvoir lui offrir quelque chose en retour, elle fit tourner le paquet dans ses mains quelques instants avant de sourire. Carol Danvers était décidément parfaite. Elle pensait à tout, lui offrait des cadeaux quand bien même il n’y en avait pas besoin. Et Daisy ne s’en trouvait que plus amoureuse alors que, rougissant, elle mit le cadeau dans son sac en en prenant grand soin. Elle ramena ses mains vers celles de Carol, les enlaçant tendrement, se retenant de les embrasser sous le coup de l’émotion. « Merci Carol. Je… wow je ne pensais pas finir avec un petit cadeau, je sais pas quoi te dire d’autre. Cette soirée se finie de la plus sublime des façons ! Elle en disait peut-être trop, Daisy, mais elle ne pouvait s’en empêcher. Carol avait cet effet sur elle, ses actes aussi.

Finalement, la soirée se termina ainsi. Carol et Skye échangeant encore quelques mots, se tenant mutuellement les mains. Vint le moment où elles durent éventuellement quitter la boutique, puis marcher, main dans la main, épaule contre épaule, sourire aux lèvres et yeux brillants, alors qu’il fallait mettre un terme à ce rendez-vous. Ce premier rendez-vous-même, comme Skye se corrigea mentalement. Parce qu’il ne semblait tout bonnement pas possible qu’elles ne se revoient pas après ça. Son sac en bandoulière bien calé sur son épaule et sa main libre s’y accrochant, la geek ne songeait qu’à ce petit cadeau que Carol lui avait fait, sans aucune raison apparente. Sa curiosité poussée à l’extrême, en temps normal elle aurait déchiré l’emballage avec cette excitation propre à toute personne, tout gamin peut-être quand il découvre des cadeaux laissés aux pieds d’un sapin. Mais pour Carol, elle patientait. Elle l’écoutait, voulait lui faire plaisir et à défaut de lui offrir quelque chose en retour, elle suivait cette unique directive. Et c’est une promesse secrète qu’elle lui faisait, alors qu’elle se tournait pour lui faire face, une promesse de lui rendre la pareille, de la combler comme elle venait de le faire ce soir.

« Bon… Il se fait tard. Je crois que cette soirée touche à sa fin. Elle était gauche, Daisy, presque tremblante alors qu’elle n’avait pas envie de quitter la chaleur réconfortante de Carol. Mais pourtant c’était l’heure, et il était peut-être préférable de procéder ainsi, en douceur, à prendre son temps pour se découvrir l’une et l’autre. Pour ne pas douter peut-être aussi. « C’était une soirée magnifique, Carol. J’ai aimé passer du temps avec toi, enfin, je … Pardon, c’est pas mon truc les au-revoirs aha. Finalement à défaut de pouvoir s’en sortir avec des mots, elle se rapprocha de Carol. Déposant une douce bise sur sa joue, elle fit durer le contact en la serrant délicatement dans ses bras, avant de s’écarter à contre-cœur d’elle. « J’espère qu’on aura l’occasion de renouveler cette soirée, chuchota t-elle doucement, un peu gênée. Au bout d’un temps, Skye se retourna et commença à s’éloigner lentement, désireuse de se retourner pour lui adresser un dernier au-revoir, mais avec des étoiles dans les yeux, rêvant déjà de futurs moments qu’elle passerait avec Carol. Carol Danvers, qu’elle chérirait plus que tout, qu’elle aimerait plus que tout. Parce qu’elle était amoureuse, et son cœur était scellé, à n’en plus douter, dévoué à une seule personne.

*****

Posée sur son lit, Daisy avait étonnamment tenue sa promesse à Carol, allant même jusqu’à prendre une douche et fondre sous l’eau chaude, aussi bien pour se remettre de ses émotions que pour se préparer à découvrir le petit présent laissé par sa belle. Et voici le moment venu, le paquet entre ses mains, triturant l’emballage avec une certaine tension nouant son ventre. C’était ridicule, de se sentir ainsi, comme une collégienne, surexcitée. Enfin elle osa, fiévreusement, déchirer cet emballage et en sortir le petit objet qui y trônait en son centre. Avec précaution elle le fit tourner dans ses mains, d’abord dans ce plastique dur qui le protégeait avant finalement de le découper fébrilement. Heureusement qu’il n’y avait pas de colocataire à l’heure actuelle, alors que Skye hurla de joie, purement et simplement, et se laissa tomber dans le lit en tenant fermement la petit clé usb en forme de Stormtrooper dans ses mains repliées contre sa poitrine. Positionnée ainsi, alors que son téléphone vibrait une dernière fois, Skye était tout simplement heureuse. Heureuse et amoureuse.


Revenir en haut Aller en bas
Carol DanversHumain modifié
avatar

-


Mrs Marvel.
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Force, vitesse, agilité, durabilité surhumaines.
Absorbe et projette de l'énergie.
Vol.
Tony, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
231
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Glow in the dark - (ft. Daisy)   Ven 31 Mar - 15:48


Glow in the dark  

Don't say goodbye, just say hello

L'instant se figeait lentement dans le temps, à mesure que la paume de la blonde caressait tendrement la peau de Skye. Son regard azuré plongeant aveuglément dans ses iris, cachées par des battements de cils. Ses prunelles brillantes ne cessaient de magnétiser Carol, l'hypnotisant doucereusement, attirant son âme à elle. Une sensation agréable parcourait son corps, faisant picoter ses doigts contre la peau de la brune. Son cœur battait paisiblement au sein de sa cage thoracique, sa poitrine se soulevant délicatement. Le tableau était parfait, merveilleux, et rien n'aurait pu briser l'instant. Cette bulle qui les entourait empoignait l'être tout entier de la blonde, ses sentiments la transcendant. Une myriade d'émotions parcourait son esprit, se déversant telle une cascade en elle, engloutissant les craintes et les à priori, tout en laissant derrière elle un baume apaisant. Un havre de paix au sein de la tourmente émotionnelle. Carol se sentait happée par ce tourbillon insatiable de sensations. Dès lors qu'elle posait son regard azuré sur les courbes de la jeune femme, elle se sentait éprise, complètement à la dérive dans l'océan de ses émotions. Et ce magnétisme, ce charme et cette douceur émanant de la brune ne cessaient de la faire fondre. La jolie Skye avait dérobé son cœur, et quand bien même, la blonde ne cesserait jamais de le lui redonner, encore et encore, à chaque seconde. A ses côtés, elle se sentait à l'aise, elle-même et heureuse. Chaque moment où la blonde se retrouvait loin d'elle, son corps se tordait, appelant à lui cette chaleur dégagée par la brune. La belle ne se sentait plus complète, elle quémandait ces douces mains enlacées avec les siennes, ce corps pressé contre le sien, épousant ses formes pulpeuses. Carol entrouvrit la bouche, son souffle se perdant en s'envolant dans les airs. Sa langue passa distraitement sur ses lèvres, tandis qu'elle s'imaginait déjà vivre de tels événements avec la brune. S'endormir en enroulant ses bras autour de sa taille, plongeant son nez dans sa nuque, dans son cou pour y déceler cette fragrance si exquise. Se réveiller près d'elle, les cheveux en bataille et le regard embrumé, mais toujours aussi admiratif devant sa beauté. Oui, Carol Danvers était tombée bien plus qu'amoureuse en cet instant, alors que Skye encerclait sa main doucement. Sa paume refroidie était malgré tout chaude et brûlante contre sa peau, arrachant un frisson à la belle. Un tendre sourire étira ses lèvres fines, lorsque la voix de Skye résonna délicieusement à ses oreilles, caressant ses tympans. Elle se joignit à son rire, si merveilleux, si envoûtant, et l'écho éclatant de leurs voix percuta l'atmosphère épaisse et chaleureuse autour d'elles, s'infiltrant dans chaque recoin de son corps, son cœur bondissant joyeusement au creux de sa poitrine.

Lorsque la blonde lui intima de fermer les yeux, elle-même regrettait déjà un peu ses propres paroles. Pourquoi devait-elle déjà quitter cette douce chaleur, alors qu'elle n'avait recherché que cela toute l'après-midi ? Une déchirure empoignait son cœur alors qu'elle quittait les mains de sa belle, pour fouiller dans son propre sac. Ses doigts froids quémandaient encore ce contact brûlant, ces paumes réconfortantes et douces, et alors qu'elle déposait ce petit cadeaux au creux de ses mains, la belle prolongea l'instant. Sa peau frôlant délicieusement la sienne, alors même que la brune se retrouvait étonnée de recevoir un présent. La façon dont elle penchait sa tête, cela fit tourner celle de la blonde, qui ne cessait de penser à quel point Skye était magnifique. Ses cheveux tombant en cascade sur ses épaules et le haut de son dos, ses yeux brillants et plissés tournés vers elle, ses lèvres rosées entrouvertes... Elle est parfaite. Les petits gazouillements et balbutiements qui s'échappaient de sa bouche faisaient de plus en plus fondre le cœur de la blonde, pourtant rafraîchie par la glace qu'elles venaient de partager. Secouant doucement la tête lorsque Skye lui avoua se sentir ridicule de n'avoir rien ramené pour elle, Carol la rassura tendrement, d'un geste de la main évasif, lui signifiant que ce n'était rien. Son plus beau cadeau, elle l'avait déjà en face d'elle. Leurs mains toutes proches, et son regard ancré dans le sien. Skye finit par ranger son cadeau dans son sac et la blonde contempla les douces rougeurs sur ses joues d'ordinaires pâles. Son regard rêveur s'attarda sur son visage si merveilleux, scrutant et mémorisant les moindres parcelles de peau à découvert. Skye lui offrait un tel spectacle que la blonde se sentait complètement transportée par cette vague de chaleur, cette vague de sentiments si réconfortants et destructeurs à la fois. Carol fut tirée de sa rêverie par les douces mains de la brune qui enlaçaient les siennes. Cette douce chaleur embrasa les paumes de la blonde et elle frissonna de plaisir en reprenant place dans cette réalité délicieuse.

« Merci Carol. Je… wow je ne pensais pas finir avec un petit cadeau, je sais pas quoi te dire d’autre. Cette soirée se finie de la plus sublime des façons !
_ Je t'en prie ma jolie, sourait-elle, rayonnante. Oui, elle se finit parfaitement. »

Si seulement elle pouvait ne jamais se terminer. C'était certainement là le souhait le plus cher de Carol. Celui de pouvoir passer encore un peu plus de temps avec sa belle, de pouvoir s'épancher à ses côtés, la frôler, lui tenir la main, encore une fois, pouvoir caresser son visage, toucher ses cheveux brillants, plonger dans son regard envoûtant. Ce magnétisme ne quittait jamais un seul instant l'aura de la brune, et cela peinait la blonde de devoir la laisser pour cette soirée, alors que tout son être était attiré vers elle. Pourtant, quelques mots furent encore échangés, concernant la soirée, leurs mains toujours liées. Une boule de nerf se forma dans la gorge de Carol alors que l'heure défilait, que les aiguilles tournaient. Elle avait peur qu'en terminant leur soirée, tout redeviendrait comme avant, que ce qu'elles avaient vécus ne compterait pas pour la brune. Malgré les signes que Skye lui lançaient, Carol se sentait toujours aussi dépourvue face aux sentiments. Pourtant, elle lâcha un petit soupir, décidant de profiter de sa présence encore un peu, plutôt que de se morfondre. C'était là, déjà, un grand pas pour elle, alors que son cœur tambourinait dans sa poitrine, cognant contre ses côtes. Quittant enfin les lieux, la blonde enlaçait tendrement la main de sa belle, son regard amoureux pourtant teinté d'une pointe de nostalgie. Un doux sourire étirait ses lèvres et ses yeux brillaient en se posant sur la brunette si merveilleuse. Leurs épaules se frôlaient et cela envoyait des décharges électriques le long de son échine. Ses pas claquaient contre les pavés alors que Skye se tournait vers elle, à la fin de leur voyage. Le cœur de la blonde se serra, mais elle ne se départissait pas de son sourire tendre, ses yeux brillants toujours autant. L'étincelle de l'amour scintillant doucement au fond de ses pupilles.

«  Bon... Il se fait tard. Je crois que cette soirée touche à sa fin.
_ Malheureusement, oui...
_ C'était une soirée magnifique, Carol. J'ai aimé passer du temps avec toi, enfin, je... Pardon, c'est pas mon truc les au-revoirs aha. »

La blonde ricana doucement, éprise par la sympathie et l'affection alors que la brune se penchait lentement vers elle. Le temps sembla se figer lorsqu'elle déposa ses lèvres contre sa joue. Carol resta figée sur place, son cœur ratant un battement au fond d'elle. Ses bras encerclant sa taille lui fit monter le rouge aux joues, et elle se sentait brûler à l'intérieur. Un brasier s'épancha dans son ventre, embrasant son cœur et ses poumons. Ses yeux papillonnaient un peu tardivement, alors que Skye se retirait et elle secoua la tête pour se raccrocher à cette réalité, alors que sa main tenait toujours celle de sa belle.

« J’espère qu’on aura l’occasion de renouveler cette soirée.
_ Je l'espère aussi, susurra-t-elle doucement. Au revoir, Skye. Rentre bien. »

La blonde fourra ses mains dans les poches de son jean, son sac pendouillant mollement sur ses flancs. Elle ne quittait pas une seule seconde la brunette des yeux, l'observant se fondre dans la foule, dans l'obscurité. Son cœur se déchirait à petit feu, mais elle pouvait toujours le sentir battre, de plus en plus fort au creux de sa poitrine. Un soupire d'aise s'échappa d'entre ses lèvres, alors qu'elle souriait, ressassant ces instants passés à ses côtés. Hawn, Daisy Johnson, que vous êtes parfaite... Carol laissa échapper un petit ricanement ravi avant de faire demi-tour, en direction d'un arrêt de bus qui la mènerait à Hammer Bay. Le trajet se fit quelque peu en douceur, malgré la musique stridente qui résonnait à ses oreilles. Carol rêvassait, tendrement, de Skye, de ce qu'elles venaient de vivre pendant quelques heures. Elle était totalement éprise, et son corps répondait par automatisme, descendant du bus pour en prendre un autre, et ainsi finir à pied pour retrouver sa piaule à la Garde. Elle ne pouvait plus voir ses collègues sur le chemin, les ignorant complètement. Son sourire béat s'étendait sur ses lèvres et elle continuait jusqu'à se retrouver sur son lit, s'affalant sans gêne, les bras écartés. Un rire s'échappa d'entre ses lèvres et elle passa l'une de ses mains dans ses cheveux, rêveuse. Son autre main attrapa rapidement son téléphone, le déverrouillant avant de cliquer sur la messagerie. Les quelques mots de Skye encore inscrits sur son portable faisaient battre son cœur et attisait sa bonne humeur. Ses doigts tapotaient doucement sur l'écran, inscrivant une ultime réponse. Son pouce appuya sur la touche « envoyer », alors que son sourire s'agrandissait. La blonde ferma les yeux, savourant encore ce contact, comme s'il provenait de la brune. Comme si elle était encore là, avec elle. Et cela l'empoigna, l'attirant dans cette abîme délicieuse qu'était l'amour, sans se débattre, se laissant ainsi plonger dans l'abysse de ses sentiments et de ses émotions transcendantes. Carol Danvers était amoureuse. Et le sera pour toujours.


Spoiler:
 



___

This antigravity taking over me.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Glow in the dark - (ft. Daisy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tunning
» revell night color
» LES CUSTOMS DE GRISOUR
» The dark knight
» Fear Itself : Dark Memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: