Partagez | 
 

 Séance de raisonnement [Sam Wilson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Séance de raisonnement [Sam Wilson]   Dim 18 Sep - 9:11

Je fulminais tandis que je marchais dans les couloirs à un rythme soutenu. Ce qu’il venait de se passer m’avait mis hors de moi. En mathématique, notre professeur avait eu un accident et donc après une courte période de flottement, un remplaçant était arrivé. Aujourd’hui c’était la première fois que nous l’avions car on avait mathématique que le mercredi mais cela faisait depuis le début de la semaine qu’il était présent. Enfin bon. On avait tous espéré que le remplacement se déroulerais sans heurts, mais apparemment non. Dès qu’il était arrivé, il avait chamboulé totalement le plan de classe sous prétexte que cela ne lui convenais pas et ne créais pas une émulation. Allons bon, s’il le voulait. Sauf que le hic était que j’étais passé du premier rang, au dernier rang, ce qui allait être très difficile dans la communication future. Certains camarades tentèrent de me ramener sur le devant de la salle, mais ce stupide remplaçant n’avait voulu rien entendre, arguant que je suivrais tout aussi bien du fond. En effet j’allais suivre, mais il ne fallait pas qu’il me pose de questions sinon ça risquait de coincer, assurément. Enfin bon, je laissais couler face à la menace d’une sanction pour le prochain qui moufterait, dictateur de remplaçant. En tout cas cela ne serais pas moi qui serait sanctionner vu que je ne parlais pas.
Ainsi le cours débuta dans la joie et la bonne humeur, du moins en apparence et on se mit tous au travail. Les questions et les réponses fusaient jusqu’au moment fatidique où le remplaçant m’interrogea à mon tour. Sachant qu’à cette distance il ne verrait pas ce que j’ai écris, je me levais et lui répondit en langue des signes. Monsieur commença à s’énerver, me sommant de lui répondre et d’arrêter de gesticuler. Je me stoppais, cherchant un moyen de lui faire comprendre que je ne parlais pas, ce qui l’énerva encore plus. En désespoir de cause, un de mes camarades tenta de lui expliquer mais notre bourreau de l’heure se mit à crier que j’étais assez grande pour parler, que je n’avais pas besoin d’intermédiaire pour m’exprimer. Euh bah si justement. Quelque chose me disait qu’il n’avait pas lu mon dossier scolaire. Et qu’il était complétement un idiot finis.
Tentant une dernière fois de lui expliquer à nouveau en langue des signes, cela le fis sortir de ses gonds et il m’envoya chez le directeur avec un mot. Furieuse, je rangeais mes affaires, pris le mot et claqua la porte après moi et mon camarade qui devait m’accompagner. Je lui écrivis qu’il pouvait aller au toilette s’il le voulait, moi je n’allais pas chez le directeur mais chez le psychologue.
C’est ainsi que je me retrouvais à traverser les couloirs de l’établissement au pas de course, passablement énervé. Arrivant devant la porte estampillé « Conseiller d’orientation-psychologue », je tambourinais avant d’entrer quand on m’en donna la permission, de m’installer à ma place habituelle et de commencer à écrire mon petit laïus pour expliquer la situation. Une fois cela fait, je le tendis à Mr Summer et attendis son opinion.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Séance de raisonnement [Sam Wilson]   Mer 12 Oct - 22:16




Séance de raisonnement


Tous les jours n’étaient pas faciles pour toi. Tu aimais ton métier, certes, mais il y a quand même des moments où tu traînes pour aller bosser. Tu restes humain, et comme la plupart de tes compatriotes, tu trouves que tu te lèves un peu trop tôt un peu trop souvent. Aujourd’hui ne fait pas exception, sauf que t’as pas un rendez-vous de prévu. Tu vas pouvoir glander sur ton téléphone — pas un de ceux qui vous pètent à la tronche, heureusement, t’as pas les moyens de toute façon — vu que personne ne vient jamais te voir spontanément.

Sauf que t’es mauvaise langue, parce qu’on tambourine à ta porte. Ça n’arrive quasi jamais, alors tu sursautes avant de ranger ton téléphone en criant à la personne d’entrer.

— Oh, Lina !

Tu la connais, c’est une élève un peu à part, qui ne parle pas. Contre toute attente, son mutisme ne te dérange pas. En tant que psychologue, tu serais bien mal placé pour lui faire une réflexion sur quelque chose qu’elle ne contrôle pas et qui lui pourrit sûrement la vie. Tu lui souris et lui indique de s’asseoir.

— Qu’est-ce qu’il se passe…?

Elle sort son carnet et commence à écrire. Vos échanges en différé t’avaient un peu gêné au début, parce que tu ne savais pas quoi faire en attendant qu’elle termine son texte. Maintenant tu la regardes écrire avec un visage neutre, attendant qu’elle te tende enfin ce qu’elle venait de rédiger. Quand tu peux enfin prendre connaissance de ce qui ne va pas, tu fronces les sourcils.

— Je comprends bien qu’on ne puisse pas prévenir chaque remplaçant des spécificités telles que la tienne mais quand même… Ça va ?

Tu la regardes droit dans les yeux, l’air sincèrement inquiet.

— Ça n’a pas dû être agréable de ne pas avoir l’occasion de t’exprimer, justement… Tu veux que je lui en parle ? Ou qu’on y aille à deux, que tu puisses avoir la chance de lui expliquer toi-même ?

Tu lui rends sa feuille, au cas où elle veut t’écrire une réponse plus développée que son langage non-verbal habituel. Tu ne parles malheureusement pas la langue des signes, pas encore du moins, alors tu attends sagement qu’elle veuille bien te parler… Peu importe la manière qu’elle emploie pour cela.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Séance de raisonnement [Sam Wilson]   Sam 10 Déc - 22:18

Je regardais Monsieur Wilson tandis qu’il lisait ce que je lui avais marqué. Cela devait être brouillon vu comment j’avais écrit à toute vitesse, déversant ma rancœur sur le bout de papier. Son visage passa par diverses émotions, toutes plus différentes les unes que les autres et je me plaisais à les observer. Il semblait qu’il arrivait à me comprendre ce qui était un bon point. Je n’aurais pas besoin de relater à nouveau les faits, les ruminant déjà bien assez comme ça. Finalement il finit de lire et relève la tête vers moi, me demandant si cela allait, déplorant le manque d’informations. Je ne peux pas lui donner tort, le pensant également. Et quand au fait si cela va, bah j’ai connu beaucoup mieux, surtout que ma colère n’est toujours pas redescendue. Je devrais avoir l’habitude d’être incomprise, mais là qu’il me prive de tout moyen de communication, c’était très fort, on ne m’avais jamais fait cela. Je récupère ma feuille et écris une réponse, laissant quelques larmes couler le long de mes joues

« Je veux bien que vous m’accompagnez pour lui expliquer la situation. Pourquoi je ne parle pas, cela serait très simple si c’était le cas. »


Je me stoppais un instant avant de réécrire.

« Je sais que je peux parler, j’entends parfois des rires d’une petite fille. J’ai su parler. Mais pourquoi maintenant je n’y arrive plus, c’est injuste. Ce n’est pas que je ne veux pas, mais je ne peux pas, je n’y arrive pas. »

Tout en lui tendant la feuille, je contournais le bureau pour enfouir mon visage contre lui, voulant cacher les larmes qui coulait le long de mes joues et que je n’arrivais pas à stopper. Je restais ainsi un moment, le temps de retrouver mes esprits avant de m’excuser machinalement en langue des signes, oubliant qu’il ne la comprenait pas. Mais c’était instinctif, bien malgré moi. Observant l’heure à ma montre, je vis que le cours n’allait pas tarder à s’achever et que donc nous devions nous dépêcher si on voulait trouver le bourreau de remplaçant avant qu’il aille en salle des profs. Me redressant tout en essuyant les quelques larmes qui restaient, j’attendis que mon interlocuteur décide de la marche à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Séance de raisonnement [Sam Wilson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wilson F.P. - La tombe
» [Rawls, Wilson] L'enfant Qui Chassait La Nuit
» [chronique] Wilson de Daniel Clowes
» KISS de Jacqueline Wilson
» Peter K. Wilson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: