Partagez | 
 

 First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Jeu 22 Sep - 20:16

Depuis l'altercation légèrement violente qu'il avait eu avec Neena, Aaron ne l'avait pas revu, avait évité chaque endroit où elle pourrait être. Au final, il préférait rester loin d'elle, ne pas attiser plus de colère qu'il ne l'avait fait bien avant. Certains de ses collègues avaient remarqués son changement d'attitude et la façon dont il disparaissait quand la mercenaire franchissait la porte. Et, seulement quand elle franchissait la porte car elle n'entrait même pas lorsqu'elle le voyait dans la pièce. Aaron avait toujours fait comme s'il ne le remarquait pas c'était un pur mensonge.

Aujourd'hui, il n'avait pas du tout eu l'intention de changer d'avis mais ça, c'était avant de découvrir l'une des missions à effectuer. Mission qu'il avait découverte quelques jours plus tôt.. Cette fois-ci, il n'était pas tout seul. Non, sans réellement savoir pourquoi, Neena devait faire parti de cette mission. Pourquoi ? Pourquoi lui coller une partenaire lorsqu'il n'en avait pas le besoin ? Et pourquoi elle ? Mission en main, Aaron grognait de mécontentement. Non seulement, il allait devoir faire attention au type à refroidir mais aussi à Neena qui ne le laissera sûrement pas partir sans une balle dans un membre ou avec deux ou trois marques en plus.
C'était le jour J. Le jour où il allait devoir surveiller ses avants et ses arrières. L'assassin était déjà au QG d'Hydra, attendant patiemment, ou non, l'arrivée de sa partenaire. Installé sur l'un des fauteuils de la salle commune. Si l'on pouvait l'appeler ainsi, il relisait depuis une bonne dizaine de minute le papier qu'il tenait entre les doigts.

Ce n'était pas une mission si compliqué que ça, en soit. Aaron aurait très bien pu s'en charger seul. Un homme assez puissant, confiné dans sa tour d'ivoire et dont les protections étaient tout de même bien faite. C'était sûrement la raison pour laquelle tout deux devait être mis en équipe. L'assassin laissa tomber sa tête, soupirant profondément alors que certains de ses collègues étaient rassembler et papotait comme si aucun problème n'était présent dans leurs vies. Du coté d'Aaron, le plus gros soucis se résumait à sa coéquipière. Autre que ça, il n'avait réellement pas à se plaindre. Il avait un boulot, un appartement et une vie plutôt mouvementée, suffisamment pour ne pas qu'il s'ennuie et passe ses journées devant un écran de télévision.
Finalement, Aaron abandonna et décida de se concentrer sur les documents qu'il possédait. Quitte à attendre, autant travailler sur ce qu'il avait à faire.
Dans le document qu'il avait en main, plusieurs clichés, informations détaillés des journées du millionnaire, nombre de garde du corps, déplacement. Tout y était. L'assassin attrapait un stylo délaissé sur l'une des tables et entourait ce qui lui paraissait le plus important. Quatre gardes à chaque étages du bureau, deux toujours avec lui et deux autres qui faisaient une ronde. Toujours à la même heure. Les habitudes du millionnaire était aussi toujours suivait à l'heure prêt. Une pause à dix heures du matin, quinze heures trente. Bureau fermé à clé à partir de midi et les deux gardes postés devant la porte.

- L'immeuble en face.. La baie vitré.

Murmurais Aaron, occupé et perdu dans son propre cerveau. Il voulait régler la mission le plus rapidement possible et ne pas trop rester en compagnie de Neena. Bien sûr, il pouvait se défendre plutôt bien face à elle, il l'avait prouvé lors de leurs dernières confrontations mais cette fois-ci, sans personne autour et armé jusqu'aux dents..
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Jeu 22 Sep - 21:15

« C'EST QUOI CES CONNERIES ?! »

Elle était rentrée comme une furie dans le bureau de son patron, en hurlant si fort qu'elle aurait pu s'en arracher la gorge au passage. Quand elle avait reçu le dossier de sa prochaine mission, Neena avait cru mourir sur place. Son cœur avait fait un bon énorme dans sa poitrine, et elle avala même de travers le café qu'elle avait pris ce matin-là. Devant son petit frère qui lui demanda ce qu'il lui arrivait, la jeune femme avait fait mine de rien, alors qu'elle tourna au rouge cramoisie par la colère. Et elle avait fait au plus vite, ensuite, pour venir comprendre c'était quoi que ce bordel :

« Hn ?
Avec Aaron ?! »

Son patron avait relevé ses yeux sombres vers elle, alors qu'elle tapait sur son bureau avec véhémence, incapable de contenir sa colère :

« Besoin d'être deux pour la mission, fit-il simplement en replongeant dans son journal.
Alors colle moi avec Frank ! Pas avec l'autre abruti fini à la pisse !
Quoi ? T'es plus copain avec lui maintenant ?
TA MERE. Rétorqua-t-elle comme toute réponse.
C'est quoi le problème ?
Je la fais ta mission, mais pas avec ce connard ! Frank est pas libre, ça peut pas attendre ?
Je te mets plus avec Frank, à chaque fois que vous êtes ensemble, faut nettoyer vos saloperies...
QUOI ?
Quoi quoi ? Déjà vous avez pas rattrapé vos conneries avec l'autre là où vous vous êtes rencontrés, le type court toujours, et puis la dernière fois la cible, c'était quoi ce bordel ? On avait dit discret, il a massacré la moitié de la boite et couvert de sang l'autre moitié ! T'étais ou toi, hein, pendant qu'il merdait ? »

En train de planer totalement. Mais ça, Neena s'abstint bien de le dire. Elle foudroya l'homme des yeux et minauda légèrement :

« Oui bah, c'était les circonstances, on y pouvait rien.
Non, merde Neena. Tu prends ce qu'on te donne et tu casses pas les couilles, tu bosseras bien avec Aaron, tu l'as déjà prouvé par le passé. Puis bon, ça le tracassait quand même de savoir pourquoi tout d'un coup, ça n'allait plus : Il t'a regardé de travers ? Demanda-t-il simplement en posant son journal.
Pas du tout. C'est juste un connard. Donc si on la fait à deux, je laisse son cadavre là-bas.
Tu ne le tueras pas Neena.
Si.
Non.
Ah bon ?
Tu ne le tueras pas.
Et en quel honneur ?
Bah, déjà, j'ai pas envie. Ensuite, m'étonnerait qu'il se laisse faire. Et finalement, on a encore besoin de lui. Mais t'inquiète que si un jour faut s'en débarrasser, on pensera à toi tout de suite, hein.
Ouais, trop sympa, railla-t-elle froidement.
Je déconne pas, tu le tueras pas. S'il revient avec un cheveu en moins, je te descends, c'est clair ? Fit-il en la regardant quitter son bureau.
VA CREVER. Lança-t-elle à l'autre bout du couloir. »

___________________


Il lui avait fallu beaucoup de courage et de self-control avant de venir poser son cul en face du fauteuil ou était déjà assis Aaron. Plusieurs grandes et profondes inspirations motivées, les poings serrés et une volonté de faire. N'empêche qu'elle réussit passablement l'exercice, lorsqu'elle tomba sur le coussin et fixa l'homme froidement. Il murmurait dans sa barbe, elle n'en avait cure, se contentant de le foudroyer des yeux. Fallait-il mettre les choses au clair tout de suite ? Non. La brune se refusait à lui adresser plus de mot que nécessaire, au risque de voir sa langue tomber à cause d'une nécrose aussi soudaine que fulgurante.

Tout son être vibrait d'une froideur fulgurante, au point où Aaron devait avoir l'impression qu'on avait discrètement glissé un iceberg dans sa chemise. Elle n'en fit pas cas, plus vite ils réglaient l'histoire, mieux c'était. Et le dossier, elle le connaissait déjà par cœur, même si le nom d'Aaron apparaissait à plusieurs reprises dans celui-ci comme étant son coéquipier, et qu'à chaque fois elle avait eu l'impression qu'on lui brûlait la pupille à l'acide en le lisant. En temps normal, elle lui aurait demandé comment il voulait s'y prendre mais là, elle s'en cognait de savoir comment Aaron voulait faire.

« Le souci, c'est la porte fermée à partir de midi. On récupère la clé sur le chef des garde du corps qui vient ouvrir toutes les deux heures pour la pause de son patron, et on élimine les autres pour venir le cueillir dans son bureau. On s'arrangera pour pas être submerger par le nombre, si tu merdes pas, fit-elle sans un sourire ni une trace d'ironie. Elle était même très sérieuse, parce qu'elle n'allait pas merder, c'était absolument pas son genre. »

Sauf peut-être quand elle se laissait emporter par ses émotions. Ça arrivait rarement, mais allez savoir pourquoi, Aaron avait tendance à lui inspirer tout un tas de sentiments : de la haine, du dégoût, un zeste de rage, pas mal de rancune, ainsi qu'une envie folle de lui cracher au visage après l'avoir étrangler.

Etrange.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Ven 23 Sep - 9:44

Aaron n'avait même pas levé les yeux vers sa partenaire lorsqu'elle s'était installé en face de lui. Dans la pièce, la tension était palpable et même les autres agents présents pouvaient le sentir. L'assassin avait décidé de ne pas trop ouvrir la bouche. Pas par peur ou autre mais plutôt parce qu'une mission, c'était sacré. En quelques sortes. Il ne voulait pas tout foutre en l'air pour un problème personnel. Reste à savoir si Neena était aussi de cette avis.

« Le souci, c'est la porte fermée à partir de midi. On récupère la clé sur le chef des garde du corps qui vient ouvrir toutes les deux heures pour la pause de son patron, et on élimine les autres pour venir le cueillir dans son bureau. On s'arrangera pour pas être submerger par le nombre, si tu merdes pas. »

Neena fut la première à prendre la parole, ôter le silence pesant qui s'était installé. Aaron levait les yeux vers elle, sans la moindre once d'émotion négative, contrairement à elle. S'il ne merdait pas. Il ne merdait jamais. Il faisait le plus de chose possible pour éviter les victimes non prévus et faisait toujours un travail propre. Pas toujours le cas de mademoiselle étant donné les informations qui circulait. Frank. Tout les deux avaient fait un beau bordel et ce n'était même plus étonnant que les plus hauts placés ne la mette avec lui. Il ne faisait pas un massacre, lui. Aussi. Pouvait-elle se permettre ce genre de commentaire ? Absolument pas. Allait-il le lui dire ouvertement ? Non, plus.
Aaron avait écouté ses mots, concernant la mission, bien entendu. Toutefois, il n'était pas d'accord. Récupérer les clés sur le garde, ça allait. En revanche, éliminer les autres ? Non. Chez lui, pas de victime inutile. Si les gardes ne les remarquait pas, inutile de les éliminer.

- Je suis d'accord pour récupérer la clé mais on ne touche pas aux autres gardes. Il serait simple de les endormir. Un simple tranquillisant dans un endroit tranquille. Inutile de les tuer. Ce n'est pas eux que l'on veut. Et tu m'as déjà vu merder une fois ? Avec ou sans toi, je fais du travail propre.

Il avait d'ailleurs eu envie de lui lancer à la figure que ça n'avait pas été son cas, il y a quelques temps. Mais, encore une fois, attiser la haine de la jeune femme n'allait pas l'aider. Aaron déposait les photos sur la table, tourné vers Neena et pointait l'un des étages.

- C'est l'étage le moins gardé. Il sera simple d'entrer par là. Le chef des gardes y passe à deux heures trente. En attendant son passage, on peut déjà s'occuper de plusieurs gardes, histoire de ne pas attirer l'attention. L'étage où se trouve le bureau n'a que quatre garde du corps mais des caméras partout. Il faudra aussi s'occuper du personnel de surveillance.

Inutile de tenter quoi que ce soit si les caméras sont partout. Il faudra donc commencer par là. Aaron regardait Neena, attendant qu'elle ouvre la bouche, lui donne son avis. C'est un travail à réaliser à deux alors il fallait tout mettre derrière le temps de réaliser ça. Sinon, ni l'un ni l'autre n'allait surveiller les arrières. Il était d'ailleurs persuadé que s'il était menacé d'un fusil sur la tempe, elle ne bougerait pas le petit doigt et demanderait même à ce que la mort soit assez lente.

- Ecoute, je sais que ça te fait pas plaisir de m'avoir des les basques mais essaye au moins de faire abstraction. Plus vite ça sera fini, plus vite on sera plus dans les pattes l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Ven 23 Sep - 10:47

Eliminer, endormir, assommer, pendre par les pieds... Peu lui importait en fin de compte, hein. Neena le regarda avec des yeux fatigués, l'air de lui dire que ça lui en touchait une sans faire bouger l'autre. Elle n'avait jamais tué à tour de bras, mais utiliser « éliminer » était quand même plus rapide que « bah en fait on va les endormir avec un bon petit tranquillisant des familles si ça te va ».Est-ce qu'elle était là pour débattre du sujet avec lui ? Non. Est-ce qu'elle en avait envie ? Non plus. Mais par contre, si elle pouvait lui faire ravaler son petit air suffisant de m'as-tu-vu-comme-j'suis-pro, elle sonnait présente et en tête de file.

« Comme tu veux, grogna-t-elle en roulant des yeux. »

Aaron souhaitait rester tout à fait professionnel, alors elle allait l'être aussi. Même si elle ne pouvait le cacher, tout ça lui brûlait sévèrement la gorge. Comme si elle avait gobé en entier un morceau de charbon ardant et qu'on l'avait contraint à l'avaler. Ça faisait mal. Mais encore, elle en était capable. Le plus frustrant, c'était de ne pas pouvoir le malmener comme elle l'aurait voulu sur place. Lui coller deux trois balles dans les genoux, histoire qu'il se traîne jusqu'à la sortie et ne s'en sorte pas si facilement ? Ç'aurait été un plaisir. L'avantage, si elle avait fait équipe avec Frank, c'est que ce dernier, elle n'aurait pas tenté de le tuer. Du moins, pas volontairement.

Bref, l'homme continua son exposé sans attendre après elle. L'étage, la surveillance. Vint le problème des caméras qui se posa à eux, et Neena poussa un long soupir en réfléchissant. Toute seule, elle savait déjà comment elle aurait agit. Localiser les dispositifs de surveillance, les contourner, s'occuper des gardes uns à uns, puis faire griller le système de sécurité de l'immeuble pour recentrer ses efforts sur la cible. Ç'aurait pas été le plus simple, mais elle se savait chanceuse, en quelques minutes, l'histoire aurait été quand même réglé, et elle aurait pris la poudre d'escampette. Ceci étant dit, une partie de son plan n'était pas forcément à jeter à la poubelle.

« Ou on fait sauter les plombs. » Déclara-t-elle simplement sans lever les yeux vers Aaron. Elle regarda les photos, se concentrant sur celles-ci, pinçant les lèvres en se concentrant. C'était agréable d'avoir toutes les informations, mais elle les connaissait déjà, ce n'était que des feuilles volantes pour elle qui ne lui inspiraient pas grand chose. Au moins, ça lui évitait de regarder Aaron, un sacré bonus en soi. « Faudra être rapide mais si on se sépare, y'aura moyen de gérer l'étage, la cible et ressortir. »

Oh, et si lui pouvait se concentrer sur la mission, ça serait sans doute mieux ! Neena grogna une fois de plus, laissant échapper un autre soupir long et désapprobateur. Il lui fallait quoi ? Un sourire avec ça ? Et son poing enfoncé au fond de la gorge, ça lui convenait pas plus ? Elle secoua la tête avant de plisser les yeux :

« Passe moi ton mélo s'il te plait, je suis assez grande pour me contenter d'écraser mentalement ta tête entre deux parpaings a défaut de le faire vraiment, » railla-t-elle froidement avant de rouler des yeux. Elle lui en foutrait des ça te fait pas plaisir mais fais abstraction. Le jour où elle aurait besoin d'un conseil sur comment gérer les choses psychologiquement, elle hésiterait pas à venir le sonner. En attendant, elle n'avait pas besoin d'une cloche pour lui expliquer comment bosser. « Et rassure-toi, on m'a formellement interdit de te tuer là-bas. » Ce qui n'était pas pour lui plaire, évidemment. « En attendant, celui qui ne fait pas abstraction, c'est toi. Donc concentre-toi et tout ira bien. »

Manquerait plus qu'elle soit obligée de lui adresser plus de mots que nécessaire, et là elle se sentirait mourir de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Lun 3 Oct - 10:16

Aaron détestait l'ambiance qui s'était créé entre eux mais devait-il en vouloir à Neena de réagir tout à fait normalement ? Non. Au départ, Neena n'était pas très active. Du moins, elle l'était peut-être intérieurement mais ne se manifestait pas énormément. Quoi qu'il en soit, elle se mit tout de même à répondre et même proposer de couper les plombs. C'est vrai que c'était simple et qu'Aaron s'était compliqué la tache pour ce coup-là.

« Faudra être rapide mais si on se sépare, y'aura moyen de gérer l'étage, la cible et ressortir. »

Aaron hochait alors la tête. C'était plus simple de faire sauter les plombs. Le temps que les personnes se rendent compte que les plombs n'ont pas sauté par hasard, la mission sera terminé. Les yeux levés vers elle, Aaron écoutait avec attention sa remise en place par la jeune femme. Elle faisait abstraction alors qu'elle ne le regardait même pas et lui parlait comme à un ennemi imaginaire ? Tout le monde avait un moyen différent de faire abstraction visiblement.

« Et rassure-toi, on m'a formellement interdit de te tuer là-bas. En attendant, celui qui ne fait pas abstraction, c'est toi. Donc concentre-toi et tout ira bien. »

On lui avait carrément interdit de le tuer ? C'était rassurant sans l'être. Déjà parce que ça voulait dire qu'il était plutôt utile chez Hydra mais d'un autre coté, c'était aussi une mauvaise chose. Puisque ça confirmait très bien ses craintes. Elle voulait réellement le refroidir. Aussi lentement possible.
Aaron glissait sa paume sous son menton, soutenant quelques peu sa tête. Il était sûr que si Hydra venait à se débarrasser de lui, Neena serait la première à le vouloir. De son coté, Aaron n'avait pas changé de comportement à proprement parler. Disons qu'il avait délaissé les blagues et autres choses pour détendre Neena au profit d'un silence assez perturbant de son coté.

« Faire sauter les plombs me paraît être une bonne idée. Mais ça risque d'attirer l'attention ? Je pense que les gardes redoubles de vigilance lorsque ce genre de chose arrive ? »

Disons que ce n'est pas la première fois que quelqu'un attente à la vie d'un mec de ce genre. De ce fait, Aaron voulait être sûr que ni sa vie ni celle de Neena n'était mis en danger inutilement. Il avait déjà rendu sa vie impossible autant ne pas faire parti des gens qui l'aide à la finir prématurément. L'assassin lève finalement les yeux vers elle sans pour autant savoir quoi ajouter à tout ça. Il rassemble les feuilles qu'il n'utilise pas puis frotte légèrement sa barbe.

« Mais se partager le travail est mieux. Tu préfères la cible ou les gardes ? »

De son coté, Aaron pouvait faire les deux. Il était même persuadé qu'il aurait pu s'occuper de cette mission seul mais aller savoir pourquoi les supérieurs l'avaient affublés d'un partenaire quelconque. Bon, il aurait pu avoir que Neena puisque même si elle voulait le tuer, elle était quelqu'un de compétente. Et il était persuadé que tout allait bien se passer. Aaron levait les yeux vers les quelques personnes qui étaient dans la pièce. Les conversations avait finit par s'estomper pour augmenter d'autant plus le malaise dans la pièce. Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Lun 3 Oct - 16:32

Bon, l'ambiance était pas tout à fait au beau fixe, effectivement. Neena faisait son possible pour l'éviter, sinon quoi elle n'était pas tout à fait sûre de se contrôler. C'était mieux ainsi, n'est-ce pas ? Faire l'impasse sur des envies violentes pour se permettre de continuer. Ne pas penser au fait que c'était l'assassin de son mari qui était en face d'elle, et qu'elle avait pourtant très envie de lui sauter au visage pour le lui arracher avec les ongles. Neena prit une profonde inspiration pour retrouver, et garder son calme. Aaron ne souffla rien à son invective de se concentrer, c'était mieux ainsi.

Fallait dire qu'elle faisait déjà suffisamment d'efforts monstrueux, à son tour maintenant. Elle se passait volontiers de ses leçons de morale, parce qu'au fond, de la morale, Aaron n'en avait pas tant que ça songea-t-elle froidement. On lui demandait pour l'instant de faire ce qu'elle savait faire de mieux, elle déployait des tonnes de bonnes volontés pour y arriver, pas question qu'il sabote ses efforts aussi facilement avec des commentaires qu'elle trouvait affreusement déplacé venant de lui. De toute façon au point où elle en était, autant l'admettre : Peu importe ce qui sortait de sa bouche, c'était déplacé.

Alors bon, chouette, il trouvait que son idée n'était pas mauvaise, et c'était tant mieux. Tout ce qui comptait, c'était la rapidité désormais. Tous les deux l'étaient. Pour Aaron, ça impliquait même qu'elle ne réussisse pas à le tuer, quand bien même elle était chanceuse. Elle l'aurait d'une autre manière, qu'importait laquelle. « J'm'occupe des plombs, ça te laisse le temps de t'occuper des premiers gardes et de récupérer la clef. » Haussant les épaules en relevant le regard vers lui, pour croiser ses yeux, Neena retint une grimace qui figea néanmoins son visage dans un masque d'impassibilité trop propre pour être vrai : « Pendant que tu te chargeras des autres gardes, moi j'irai vers la cible. »

Ou l'inverse, ça pouvait convenir, songea-t-elle. De toute façon, à partir du moment où le travail était réparti, hein. Elle pourrait sans doute l'aider avec deux trois gardes pour lui soulager le travail, encore fallait-il qu'elle en ait envie. Le laisser se démerder, c'était aussi une solution qui lui semblait enviable. Faudrait pas non plus en faire plus que nécessaire, n'est-ce pas ? En tout cas, Neena ne l'entendait pas comme ça. Aaron ne méritait visiblement pas qu'elle se plie en quatre pour ses beaux yeux, même s'il pouvait se vanter d'avoir une sacrée belle gueule. C'était ça qui faisait qu'on se laissait charmer, aussi, visiblement.

« Ca te convient ? » Demanda-t-elle par politesse, avant de le regretter. Pourquoi être courtoise avec lui, hein ? Est-ce qu'il le méritait seulement. Non, alors elle ravala ses paroles, l'air de dire qu'elle s'en moquait, et se releva en lui disant « à la prochaine ». Elle n'avait pas l'intention d'être disponible pour lui un autre soir que celui où ils se mettraient après la cible.

___________________________

Et le soir en question arriva plus vite que prévu. La brune s'était préparée au maximum pour être en forme ce jour là. Remise de toutes les folies qu'elle avait pu faire, elle avait appliqué un entraînement drastique sous le regard admirateur de son petit frère qui n'avait fait que l'encourager. Vingt heure venues, elle avait laissé Lazarus chez elle, le bordant pour lui souhaiter une bonne nuit. Et elle avait attendu vaguement qu'il s'endorme pour récupérer son sac préparé depuis un moment, et enfiler sa tenue.

Toute de noir vêtue, la jeune femme avait gagné l'endroit où vivait la cible, à bord de sa voiture qu'elle gara quelques rues plus loin. Là, elle en sortit, toujours son matériel sur l'épaule, pour gagner les abords de la bâtisse, à l'abri des caméras, cherchant du regard son coéquipier. Pas une trace de lui. Alors, elle appela, sans se gêner : « Anderson ? » Sa voix ne porta pas bien loin, mais s'il était dans le coin, il l'entendrait forcément.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Sam 15 Oct - 10:08

Aaron voyait déjà la mission être comprise. Pas à cause d'un plan foireux, pas à cause d'une chose qu'ils auraient oubliés mais plutôt parce leurs relations étaient définitivement détruites, six pieds sous terre et même plus. Bien sûr, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Mais même s'en vouloir se chercher d'excuse, pourquoi aurait-il choisit mourir pour ne pas avoir à tuer son mari ? Ça aurait été totalement insensé. Autant pour lui que pour toute personne extérieure. « J'm'occupe des plombs, ça te laisse le temps de t'occuper des premiers gardes et de récupérer la clef. Pendant que tu te chargeras des autres gardes, moi j'irai vers la cible.» Aaron levait la tête en même temps que Neena et le simple fait de croiser son regard lui donnait l'envie de partir pour ne pas s'en prendre une. Mais il était d'accord malgré tout avec elle. Partager le travail dans ce sens serait le plus simple et il pouvait être sûr que les gardes n'allaient pas mourir inutilement. Aaron hochait alors la tête et laissait la jeune femme partir sans rien ajouter de plus. Se redressant quelques peu jusqu'à ce que son dos atteigne le dossier de la chaise, il poussa un profond soupire, il rassembla les papiers étalés sur la table puis se levait pour sortir.
Dans le couloir, il retrouva l'un des agents. Aaron était peu proche des agents Hydra mais certains avaient plus d'affinité que d'autres.

« Pas de commentaire, je sais que tout le monde à remarqué le froid.
Le froid ? Tu te fiches de moi, c'est pas un froid, c'est la période glaciaire chez toi.
Merci de ta compassion, j'ai toujours su que tu étais un ami en or. Répliqua Aaron en levant les yeux au ciel.
Je ne serais pas un ami si je te faisais pas chier, tu sais. C'est la définition d'un vrai ami, ça. Fais attention à ton cul, ça me ferait chier de plus voir ta sale tête.
Je viendrais te hanter la nuit, espèce d'idiot sans coeur. Je dois y aller. »

___________________________

Ce soir-là, Aaron n'avait pas changé plus de chose qu'en temps normal. Il n'avait pas eu plus d'entraînement puisqu'il était déjà constamment entraîné à longueur de journée, faute d'avoir plus de chose intéressante à faire. Affalé sur le canapé, il avait l'intention de prendre tout son temps. Il n'était pas pressé d'y aller, pas pressé de subir un silence morbide, de devoir surveiller ses arrières plus qu'au départ. Aussi, à huit heures, il était encore dans la rue. Les mains réfugiés dans les poches, il avançait à pas relativement normal. Il savait que Neena allait sûrement être déjà là mais il ne voulait pas faire plus d'effort que ça, aussi professionnel soit-il. Au coin de rue, il entendit son nom de famille. Bien, si elle voulait qu'il se fasse repérer, elle allait réussir.
Aaron se montra finalement et s'arrêta devant la jeune femme.

« J'arrive, j'arrive. Excuse moi de ne pas vouloir finir ma vie trop rapidement. »

Aaron levait les yeux vers les caméras, pour le moment, ni l'un ni l'autre n'était dans le viseur. L'assassin frotta sa tignasse. Il n'avait pas été aussi loin que Neena question vêtement. Un jean noir et un t-shirt noire, rien de plus poussé que ça. Il n'avait jamais eu besoin de cacher plus qu'il ne fallait.

« Je te laisse t'occuper des caméras, je rentrerais après. »

Aaron pointe la caméra. Au moment où elle serait inactive, il le repérera facilement mais jusqu'à présent, il ne pourrait pas faire grand chose. Elle devait faire son boulot en premier.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Sam 15 Oct - 13:18

« Je t'ai pas dit déjà qu'on m'avait interdit de te tuer ? » Souffla-t-elle entre ses dents serrées, visiblement désolée que cet ordre ait un jour était prononcé à haute voix et parfaitement bien assimilé par elle. Neena fronça un sourcil, un peu amère finalement de le voir pour de vrai. Encore. Non, en fait, elle aurait très bien pu gérer cette mission en solitaire. Ça aurait été une boucherie, mais ça lui évitait d'avoir à le croiser, alors franchement... Quinze vies pour pas voir sa gueule, ça semblait équitable dans sa tête.

Elle se contenta de tapoter sa montre, comme pour lui dire que la ponctualité c'était apparemment pas son fort. Contrairement à elle, qui s'était montrée en avance, et qui avait décidé de s'agiter quand l'heure avait sonné. Roulant des yeux, elle poussa simplement un long soupir fâché. Ça l'emmerdait d'être là, et elle avait beaucoup de mal à le cacher. Elle s'était vantée quelques jours de pouvoir faire abstraction, mais elle n'en était plus très sûre. Parce qu'autant se le dire : ça la crispait énormément de devoir se retrouver pour de vrai avec lui.

Pour tout dire, elle avait cru que ça passerait. Qu'il suffisait d'un grand contrôle mental, de compartimenter ses sentiments au mieux, de ne pas les laisser déborder, comme elle avait toujours su faire. Tout ça était dans sa tête : La douleur était obligatoire, mais souffrir était un choix. Et elle avait choisi qu'elle ne se ferait pas souffrir inutilement. Elle pouvait être en colère, elle avait décidé qu'elle ne le serait qu'à certain moment, et elle s'était suffisamment laissée submerger par la rage quand elle avait appris cette révélation.

Mais là, devoir le côtoyer, c'était aussi compliqué finalement. Elle s'était surestimée sur ce point. Si sa mine était fermée à toute discussion, une personne qui la connaissait bien, comme Aaron, pouvait voir à quel point elle semblait troublée. Elle trépignait sur ses appuis, avant d'aller chercher mécaniquement le dispositif qu'Amara lui avait préparé pour l'occasion. Elle capta le poteau électrique du regard, avant de s'y rendre. Elle devait y accrocher l'appareil selon les bons commandements d'Amara, puis rejoindre le panneau électrique de la maison pour le faire sauter aussi.

Elle se mit en branle, au pied du poteau, elle fit preuve d'une souplesse sans pareille pour se hisser le long de celui-ci. Ce ne fut qu'une affaire de minutes, tout au plus, avant que Neena n'arrive au sommet. Les jambes croisées autour, tenus à un bras, de son autre, elle fixa la petite bombe créée par la blonde, et l'actionna pour être sensible à sa commande. Retombant agilement à terre, elle revint vers Aaron pour attraper le second dispositif, et plaça son arme à sa ceinture, avec lui. Jetant un regard vers lui, elle lui souffla froidement :

« Je dois accéder à l'intérieur pour faire sauter les plombs. Il va falloir faire vite. Commence à te débarrasser des gardes extérieurs. » Sa déclaration ne souffrait d'aucun refus. Ils étaient assez habiles, l'un comme l'autre, pour se passer sous la surveillance de trois caméras à l'extérieur du bâtiment qu'ils visaient. A faire le tour, il devait bien y avoir cinq gardes en tout et pour tout, le double à l'intérieur de la maison. Et l'affaire de cinq minutes pour Neena de fixer la petite bombe au panneau électrique. « On reste en contact. »

Tout en disant ça, elle lui tendit une oreillette, glissant sa jumelle dans sa propre oreille. Avoir la voix d'Aaron dans sa tête, c'était peut-être moins crispant que d'avoir sa tête devant elle. Elle n'en était même pas persuadée pour tout dire, mais fit mine que ça allait avant de se détourner de l'homme et de se hisser contre le muré. Elle l'escalada sans peine, et passa comme un chat par-dessus avant de se fondre dans le jardin et dans la pénombre. La mission pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Sam 5 Nov - 17:25

Oh si, Aaron était bien conscient qu'il risquait sa peau à chaque fois qu'il était proche de Neena. Et ça lui plaisait pas tant que ça d'être collé à elle alors qu'elle pouvait lui coller une balle entre les deux yeux en moins de temps qu'ils n'en faut pour le dire. Mais il fallait faire avec. Il n'avait pas le choix. La mission devait être effectué et c'était le plus important.
Aaron n'ajouta pas un mot mais n'en pensait pas moins. Il voulait faire ça vite et rentrer chez lui. Aussi, il la regarda tout de même faire, grimper le poteau électrique et fixer un engin là-bas. Aaron, bras croisés sur le torse, resta silencieux jusqu'à ce qu'elle ne descend de son perchoir pour revenir à coté de lui. « Je dois accéder à l'intérieur pour faire sauter les plombs. Il va falloir faire vite. Commence à te débarrasser des gardes extérieurs. » S'il te plait, ça irait plus vite. Aaron ne fit aucun commentaire mais attrapa l'oreillette et l'installa sur sa propre oreille avant de voir Neena disparaître. Bon, il devait s'occuper des cinq gardes, maintenant.
Aaron se hissa sur le mur et passe à son tour de l'autre coté pour y atterrir à pieds-joint. Le jardin est plutôt large et savoir qu'uniquement cinq gardes s'occupaient d'une telle parcelle était... étonnant. Mais les caméras devaient couvrir les endroits non surveillés. Aaron se fondait dans l'ombre et avait choisi de faire le moins de victime possible. Simplement parce que les gardes n'avaient pas le choix. Ils protégeaient puisqu'ils étaient payés pour le faire. Aussi simple que ça. Aaron s'arrêta, accroupit dans l'obscurité alors que deux gardes étaient postés derrière la grille fermés. La caméra était tourné vers la rue, le but étant de voir la personne qui demandait à entrer. A l'origine, du moins.

Les deux gardes n'avaient pas l'air bien intéressé. L'un d'eux somnolait alors que l'autre baillait bruyamment. Encore des personnes compétentes. Aaron leva les yeux au ciel et déjà, se redressa pour s'approcher du garde endormis. L'autre étant de dos, ça ne devrait pas être trop difficile. Aaron attrapa le garde par le cou et l'attira à lui avec force. Si bien que le garde voltigea dans les broussailles. L'immobilisant avant qu'il ne cri ou n'alerte quelqu'un, Aaron glisse son bras au niveau du coup pour couper la respiration mais aussi la circulation sanguine. Il ne faut pas plus de quelques secondes avant qu'il ne tombe dans les pommes mais le peu de remue ménage que les deux hommes font ont suffit à ameuter l'autre. Grognant de mécontentement, Aaron se jette sur l'autre. Un de moins qui ne dormira pas bien gentiment. Les gestes de l'assassin sont rapides, les coups pleuvent et même si Aaron s'est prit un bon coup de poing dans le nez, le garde finit à terre avec son voisin. « Enfoiré. Les deux gardes près des portes sont à terre. » Avait-il simplement ajouté pour donner plus de détails à Neena. Il ne fallait pas travailler seul, après tout. Aaron glissa les doigts au niveau de son nez, frottant celui-ci alors que le sang affluait déjà. Frottant celui-ci de sa manche, il évita plusieurs caméras par le biais de plusieurs acrobaties et avançait déjà vers la maison. Les deux gardes gardaient la porte d'entrée de la maison mais Aaron n'arrivait pas à mettre le doigt sur le cinquième. « Neena, les deux autres sont prés des portes d'entrées, est-ce que tu vois le cinquième de ton coté ? »
Le but était quand même de tous les mettre à terre alors s'il en manquait un, c'était un risque qu'il alerte tout le monde. De ce fait Aaron, même sans vouloir avoir trop de parole envers Neena, il préférait lui demander des informations.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Sam 5 Nov - 23:07

Un soupir lui échappa. Neena resta planquée un moment avant de se mettre en mouvement. Quand elle entendit les premiers bruits étouffés qui signifiaient que Aaron faisait sa part du travail, elle resta calme, apaisant sa respiration pour ne pas se faire repérer. Son entraînement lui avait appris à maîtriser ses mouvements, à aller jusqu'à une conscience d'elle et de son corps poussés à l'extrême. Son esprit aiguisé par l'expérience déroulait les actions sans peine, croisant à la fois ses souvenirs avec les études fines sur la psychologie qu'elle avait pu faire. La déduction sur ce que pouvait prévoir une personne, les réflexes, toutes ces choses, primait sur tout le reste. De ce fait, la mercenaire était un instinct affûté parmi d'autres plus primaires.

Il y eut un grésillement à son oreillette, suivi de la voix d'Aaron. L'homme lui signifia qu'il voyait les deux autres gardes de son côté, mais lui demanda si elle savait où se trouvait le dernier. Un rictus agacé, passablement frustrée de devoir faire le boulot qu'il avait pourtant assuré vouloir faire, Neena regarda autour d'elle pour voir la silhouette de l'homme se pointer à la lumière des projecteurs cernant la maison, la brune le fixa comme un félin en chasse. « Je m'en occupe. » souffla-t-elle simplement alors que le garde frôlait sa cachette et qu'elle l'attira brusquement à elle.

Effet de surprise aidant, elle n'eut aucun mal à immobiliser l'homme en un petit paquet avant de l'assommer avec la crosse de son arme. Arme, dont elle avait retiré la sécurité, sans pour autant l'utiliser. Elle n'aurait pourtant eu aucun scrupule à tirer et l'abattre froidement. C'était moins sujet à caution que de le laisser inconscient dans une cachette arbitraire. Elle n'eut aucun mal pour la suite à s'extirper de sa cachette et s'avancer jusqu'à l'entrée laissée ouverte par sa proie. Là, elle s'y glissa, bondit jusqu'aux escaliers menant aux sous-sol pour se rendre jusqu'au panneau d’électricité, et faire sa tâche.

Car bon, c'était bien de pouvoir être à deux sur une mission, mais c'était mieux encore quand les deux faisaient correctement leur part du travail. Pour l'instant, elle était la seule à assurer, songea-t-elle. Elle n'eut aucun mal à trouver les plombs, et coinçant sa petite lampe entre ses dents, elle sortit le dispositif confié par Amara qu'elle plaqua contre la paroi. Soupir. Recule. Elle se mit à couvert pour regarder dans les escaliers, voir si elle était toujours discrète. Oui, ça allait. Appuyant sur son oreillette (qu'elle trouvait gênante en fin de compte), elle souffla : « Je coupe les plombs dans 3, 2,... » Et 1.

Elle appuya sur le détonateur, et en une microseconde, tout coupa. Il n'y eut aucune lumière, sauf peut-être de sa propre lampe qu'elle éteint la seconde suivante. Maintenant, Aaron et elle avaient toute l'obscurité pour évoluer, ils s'en sortiraient probablement mieux avec cet effet de surprise que les gardes pris au dépourvu. « On a trois minutes. » Rajouta-t-elle en remontant les escaliers comme prévu. « On se retrouve en haut. » Devant la porte de la cible.

Mais à l'étage, il y avait déjà de l'agitation, et Neena ne douta pas que ça allait pas tarder à débouler dans sa direction. Serrant sa main autour de son arme, elle vissa son silencieux avec une lenteur calculée. Elle se cacha derrière un mur d'un pas souple et silencieux. Aaron ne voulait pas de victime, mais elle n'était pas là pour obéir à Aaron. Et puis... Un ou deux genoux explosés, c'était peut-être pas si grave, si ? Non. Et comme elle était d'accord avec elle-même, elle commencerait sans doute par ça. La violence monterait probablement crescendo ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Mer 23 Nov - 21:57

Aaron fut soulagé d'apprendre que Neena l'avait dans son champ de vision. Tout simplement parce qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter sur l'endroit précis où l'idiot pouvait se trouver. Pendant qu'elle s'occupait du cinquième, l'assassin se glissa un peu plus près des deux portes d'entrées et des deux molosses qui gardaient celles-ci. Ce n'était pas la première fois qu'Aaron se battait contre plus nombreux que lui. Aussi, il ne lui fallut pas plus de quelques minutes pour nettoyer l'entrée et envoyer ses adversaires dans un coin plus reculé. Toutefois, il n'entra pas tout de suite. Simplement parce que ce serait du suicide d'y entrer alors que l'électricité était encore présent. Par les fenêtres, Aaron pouvait voir la ronde des gardes et dans l'obscurité, ils auront bien plus de chance de finir en un seul morceau. « Je coupe les plombs dans 3, 2,... » Quand on parle du loup. Tout s'éteint et déjà, Aaron se sent bien plus à l'aise qu'au départ. Il poussa la porte d'entrée et se faufila déjà à l'étage, évitant soigneusement plusieurs gardes. Inutile de les réduire à néant pour le moment. Trois minutes, c'était bien assez pour rejoindre la cible.
Se glissant dans un couloir, juste à coté d'un coin, Aaron attrapa finalement son arme. Il avait dit qu'il ne voulait pas de victime mais il se rendait compte que beaucoup de garde avait déjà fait de même. Sorti leurs armes et étaient près à viser quiconque approcherait. Fixant le silencieux, Aaron passa la tête sur le coté et repéra déjà trois gardes qui s'approchaient de lui. Il retirait ce qu'il avait dit. Les victimes collatérales allaient être nécessaires. L'assassin attrapa le poignet du premier garde tournant dans l'angle et donna un coup de crosse en plein dans son nez avant de viser l'un deux. Un premier coup part et la balle se loge dans le front de son adversaire. Les deux autres ne tardent pas à finir de la même manière, perforés. « Le deuxième étage est dégagé. » Aaron fouilla les gardes mais aucun ne portait les clés qu'il cherchait. Il aurait dû s'en douter mais il eu une once d'espoir.
L'assassin grimpa l'étage suivant, là où la cible avait son bureau. Les gardes présents sur cet étage devait avoir la clé mais ce qui était le plus surprenant, c'état que la cible ne semblait même pas être sorti de son bureau. De son coté, s'il était victime d'une panne d'électricité, il ne resterait pas cloîtré dans son bureau. « Neena, soit la cible n'est pas dans le bureau soit il est stupide. Il n'est pas sorti et les deux gardes n'ont pas bougés non plus.»
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Mer 23 Nov - 22:56

« Prions pour qu'il soit idiot alors. » Répondit la brune en soupirant. Elle enjamba les cadavres qu'elle venait de refroidir, en montant à l'étage. Aaron avait fait son travail, ou en tout cas sa part, et elle rencontra la silhouette de l'homme planquée, regardant vers les deux derniers gardes sur le qui-vive. Elle posa simplement sa main sur l'épaule de l'assassin pour le prévenir de sa présence. Les deux gorilles avaient leurs flingues à la main, et attendaient apparemment des informations et de la part des autres. Sauf que sans réponses, ils savaient ce que ça voulait dire.

Lui et Neena devaient donc faire très vite pour s'en défaire. Et la brune ne se fit pas prier en rechargeant son flingue pour se présenter au bout du couloir. Deux détonations plus tard, et ils furent débarrasser de ce rempart là. La mercenaire n'attendit pas vraiment l'approbation de son coéquipier pour s'avancer vers la porte que les deux gardaient juste avant. Elle défit méthodiquement les cols de deux chemises pour retirer la clé autour du cou de l'un d'eux, et rentra avec son canon déjà levé pour faire le travail.

Une certaine froideur ressortait de ses traits, elle était comme une machine, programmée pour exécuter la basse besogne. Néanmoins, son visage trahit sa surprise lorsqu'elle se rendit compte que le bureau était... vide. La cible, qu'elle s'attendait à voir sur son siège, apeurée, n'y était absolument pas. Papillonnant des cils un long moment, elle gonfla ses joues de frustration quand Aaron vint la rejoindre quelques secondes après en s'étonnant probablement de ne pas avoir entendu la détonation de son silencieux.

« Il ne l'est pas. » Idiot. Elle n'eut pas besoin de le dire, Aaron devait probablement avoir compris ce qu'elle voulait dire. Un soupir lui échappa, alors qu'elle fit un tour de la pièce du regard pour essayer de comprendre. L'homme n'avait pas quitté la maison, elle en était sûre. Ils l'auraient forcément remarqué. Un mouvement des gardes, par exemple. Ou s'ils en avaient abattu moins que prévu pour ça... Ils avaient vu les plans aussi, alors peut-être... « Il doit y avoir une pièce secrète, ou une trappe, je sais pas, quelque chose... »

Et sur ses mots, elle s'approcha de la bibliothèque en tentant de trouver un mécanisme qui pourrait, peut-être, cacher une porte. « Aide moi à trouver. » Demanda-t-elle vivement à Aaron, persuadée de sa proposition. Ça ne pouvait être que la seule solution de toute façon. Ou sinon, la cible avait des super pouvoirs d'invisibilité, et ils n'étaient pas au courant de ce point. Sauf que du coup, si c'était vraiment le cas, rien ne pourrait l'empêcher de leur planter un coupe papier dans le dos le cas échéant.

Au bout de deux minutes, Neena entendit un petit cliquetis. Aaron venait de bouger quelque chose, et immédiatement, la bibliothèque pivota du mur. Elle s'écarta vivement, pour ne pas se faire bousculer, se tenant près de l'assassin en contempla ce qu'il y avait devant elle. Un mur, oui. Mais les rainures laissaient entendre qu'il y avait aussi un accès, là. « Ha. » Fit-elle en venant finalement taper contre le plâtre. La raisonnance, elle, annonça autre chose. Neena éclata de rire : « Il a une chambre forte dans son bureau, et il est probablement dedans. » Elle se tourna vers son coéquipier : « Et tu sais forcer les portes de coffre, évidemment... » Lui fit-elle avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Jeu 24 Nov - 14:13

Neena ne tarda pas à le rejoindre et déjà, il se redressa et s'avança avec elle. Deux coups de feu camoufler par le silencieux et les deux gardes présents devant le bureau furent aussi refroidit. Il ne broncha pas, laissant Neena s'aventurer d'abord dans le bureau et alors qu'il s'attendait à entendre une détonation supplémentaire, rien ne vient. Fronçant les sourcils, il finit par entrer dans le bureau, fermant la porte derrière lui. Mais il faut aussi étonner qu'elle en découvrant que la pièce était totalement vide. Où avait-il bien pu passer ? Aaron ne l'avait pas vu sortir, il en était persuadé. « Il doit y avoir une pièce secrète, ou une trappe, je sais pas, quelque chose... » Et Neena et lui en vinrent à comprendre rapidement. Il était caché dans la pièce mais où.. Aaron hocha la tête à la demande de Neena et se dirigea déjà vers un coté de la pièce, tripotant chacun des objets de ses gants pour pouvoir essayer d'ouvrir une quelconque pièce caché dans le bureau. L'assassin s'approcha de trois bibelot parallèle. En forme de chien, les trois avaient des tailles différentes. Et c'était moche. De son point de vue. Il bougea l'un des trois et remarqua tout de suite qu'il était bien attaché sur le meuble. Un bruit le fit sursauter et la bibliothèque dans son dos s'ouvrit déjà sur un mur. « Il a une chambre forte dans son bureau, et il est probablement dedans. Et tu sais forcer les portes de coffre, évidemment... » Le sourire qu'affichait Neena fit lever les yeux au ciel du plus vieux des deux. Il n'y avait pas de manivelle, pas de code, pas de scans ce qui voulait donc dire qu'un interrupteur se cachait dans la pièce. Un à l'intérieur et un à l'extérieur par logique. « Forcer un coffre sans serrure ? Waw. Il doit y avoir un second interrupteur puisqu'il n'y a rien sur le mur. Logiquement, ils sont proches du premier pour éviter de faire des kilomètres quand il est en danger. » Et le premier interrupteur était sur un meuble, l'un des trois chiens. Mais le meuble en lui-même était imposant et comportait pas mal de chose. Des bibelots, quelques bouquins, des cadres.. L'assassin leva les yeux vers l'étagère la plus haute, glissant sa paume dans sa tignasse courte. « Le premier était près du deuxième chien, aide moi à chercher de ce coté. » A deux, ça allait bien plus vite, après tout. Aaron glissa les doigts près d'un cadre. La cible et une femme visiblement bien plus âgé que lui. Sa mère, sûrement ou un parenté. Qui mettrait une photo comme celle-ci dans un bureau s'il n'y avait aucun lien de parenté avec eux ? L'assassin déplaça le cadre et repéra une trappe. « Trouvé. Je te laisse le plaisir de le finir ? » Il se tourna vers Neena, poussa la trappe et glissa le doigt sur le bouton. A peine appuyé qu'un bruit métallique se fait entendre. L'assassin retire sa paume bien avant que la trappe avant que ses doigts ne se retrouvent pincés à l'intérieur et laissa à Neena l'honneur de refroidir la cible. Pour se cacher là dedans, il ne devait pas être armé. Hein ? Il n'était pas sûr du tout.
Aaron leva tout de même son arme pendant que le mur s'ouvrait au cas où. On était jamais assez prudent.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Jeu 24 Nov - 16:53

« Youpi. » Lança Neena avec un sourire un peu forcé, sans regarder Aaron. Ils venaient à bout de cette mission, et pressée d'en finir, la brune préparait déjà son arme pour vider son chargeur sur la cible. Elle contourna la porte ouverte, et eut la surprise d'entendre un grognement furieux, suivi d'une détonation qui la laissa sur le cul. Littéralement. Le choc de l'impact qu'elle venait de se prendre en plein dans l'épaule, qui était passé à quelques centimètres d'un endroit bien plus dangereux.

Neena fut brièvement sur le choc, avant de sentir une vive douleur lui dévorer l'épaule. Une épaule qui avait déjà été endommagé lorsqu'elle avait fait un tour au centre commercial pour aller chercher un émergé, et qu'elle était tombée avec Frank et Johanna, sur un comité d'accueil bien plus conséquent que prévu. Le douleur eut le mérite de la faire revenir rapidement sur terre, et de passer l'état de béatitude qui la tenait. Lorsque ses yeux noisettes quittèrent la plaie sanguinolente à son épaule, elle croisa le canon de l'arme braquée sur elle.

Et il y eut une seconde détonation. La brune tourna sur elle-même, faisant morfler un peu plus sa blessure, mais envoya juste après ses pieds se prendre dans les jambes de l'homme. Celui-ci tomba, et tout en tombant, fit résonner un troisième coup de feu qui vint se ficher dans le plafond de sa chambre forte. Neena se traîna vers l'extérieur de la pièce, pour venir se mettre à couvert. Elle en eut tout juste le temps d'ailleurs, pour voir la tête d'Aaron ne pas trop comprendre, comme elle, ce qui venait de se passer.

La brune vint presser sa main contre sa blessure, grimaçant de douleur. Elle ne l'avait pas vu venir ! Elle s'était attendue à de la résistance au niveau des gardes, ça lui allait même. Mais de la cible ! Ne devait-il pas être un type en costard qui s'effrayait pour un rien et qui se contentait de rester caché ? Apparemment pas, ses gardes avaient pris la peine de le former à l'auto-défense, ce qui n'était pas plus mal pour lui, mais qui n'arrangeait pas du tout la mercenaire pour le coup. Elle collectionnait les cicatrices ces derniers temps, à croire qu'elle se préparait à un concours.

« Putain de putain... de putain ! » Grogna-t-elle en se planquant du mieux qu'elle le put, alors qu'un autre coup de feu fut tiré derrière elle. « DEGAGE D'ICI ! » Hurla la cible, s'époumonant à moitié pour se faire particulièrement ferme. Ça n'était pas ça qui allait faire fuir Neena pour sa part, ayant très envie de lui faire avaler son calibre en lui enfonçant profondément dans la gorge. Même quand l'homme rajouta de plus belle : « L'ALARME A ETE DECLENCHE ! LES FLICS SONT EN ROUTE ! »

Ça, par contre, c'était un autre point particulièrement intéressant. Les deux mercenaires ne pouvaient donc pas s'attarder plus longtemps ici, vu comment s'aggravait les choses. Neena serra les dents, pressant toujours sa plaie. Elle pouvait sentir son bras s'engourdir néanmoins, et ça n'était pas du tout pour lui plaire malheureusement. Elle jeta un regard vers Aaron, l'air de lui demander ce qu'ils devaient faire maintenant. Puisqu'ils en étaient rendus là, et qu'elle se retrouvait blessée pour rien... L'état de choc l'empêchait de réfléchir. Parce que se prendre une balle, c'était comme se faire mordre par un serpent. Ça pouvait être la quinzième fois, c'était toujours douloureux et impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Dim 18 Déc - 14:34

Aaron avait eu raison de douter. Un coup de feu le força à se mettre à couvert. Tout se passa bien trop vite et son rythme cardiaque grimpa en flèche. Plusieurs détonations alors qu'Aaron sortit de derrière le bureau pour attraper la main libre de Neena et la tirer le plus loin possible de la chambre forte. Certes, elle était ignoble avec lui mais la laisser crever comme un chien, pas question. Aaron ne comprenait plus rien. Ils avaient fait tant de recherche mais aucune d'elle n'avait montré un quelconque entraînement de la cible. C'était l'erreur qui pouvait leurs êtres fatales. Réfléchir et vite, il le fallait. « Presse ton épaule. J'ai une idée. » De toute façon, il n'y avait qu'une chance sur deux pour que ça fonctionne réellement. Simplement parce qu'il pouvait aussi bien se prendre une balle dans le front en cas de dérapage. Aaron devait réfléchir très vite puisque Neena, choqué par ce qui venait de se passer n'avait pas la possibilité de le faire. Il ne lui en voulait pas. Se prendre plusieurs balles n'aident en rien le cerveau à se concentrer sur autre chose que la douleur. L'assassin fouilla dans le sac à dos qu'il possédait et tira un pétard dont l'apparence avait été modifié. Un simple pétard dont la transformation physique était bien plus effrayante et à l'image d'une bombe qui pourrait faire plus de dégâts que quiconque ne pourrait le penser. Le but ? Créer une simple diversion pour le faire sortir de son trou. Il fallait faire vide puisque la police n'allait pas tarder à arriver. L'endroit était plutôt reculé et leurs donnait pas mal de temps d'avance. Attrapant son briquet, Aaron alluma la mèche et se redressa un peu pour lancer l'objet en plein dans la chambre forte. La cible hurla de peur et au moment où le pétard éclate, il accourra hors de la chambre forte. « Hey ! » Aaron se redressa et pointa son arme sur la cible qui n'eut que le temps de se retourner. Trois détonations. Deux dans le torse et la troisième logé dans la tête. « Il faut qu'on dégage ! » Aaron se pencha vers Neena et qu'elle le veuille ou pas, attrapa son bras libre pour la lever. Il savait qu'elle n'avait pas le choix et que s'ils voulaient sortir vivant et vite, elle devait se laisser faire malgré leurs différents. Aussi important soient-ils. L'assassin ouvrit la fenêtre. Troisième étage. C'était un peu haut mais passer par les escaliers seraient du vrai suicide. « La voiture en dessous servira d'amortisseur. Les flics seront bientôt là. Il faut se manier. »
Aaron passa par la fenêtre et sauta à pied joint sur le toit avant de lever la tête vers Neena. Il lui fit signe de descendre, restant sur le capot pour la rattraper dans le cas où elle louperait son coup. Ce qui est plus que probable avec son état. Lorsqu'elle sauta à son tour, les sirènes se firent entendre et Aaron pouvait dire adieu au fait de rentrer à pied. « T'aimes les courses poursuites ? » Sautant du toit pour atterrir sur le sol, l'assassin fouilla autour de la voiture pour dénicher un double sous la carrosserie, au dessus du pneu. Il ouvrit la voiture et s'y engouffra avant de démarrer dès que Neena était à l'intérieur. Eux qui voulait une mission calme, sans encombre. Ils étaient dans le contraire total. Aaron dérapa et passa rapidement devant les voitures de police juste avant que celle-ci ne bloque l'entrée.
« Comment tu te sens ? » Malgré le fait qu'il soit concentré sur la route et sur les voitures à leurs poursuites, Aaron ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour Neena. La blessure n'était pas grave en soit mais elle pouvait très bien le devenir et même s'il risquait une remarque désobligeante. La voiture arriva sur une double voie et Aaron dérapa violemment, tournant la voiture dans le sens inverse pour pouvoir partir aussi loin qu'ils le pouvaient. Suivant les voitures sur la voie inverse, Aaron accéléra, slalomant entre les autres véhicules en essayant de les éviter au maximum. Ses yeux se baladaient partout, essayant de ne louper aucune chose pour ne pas finir dans un accident de voiture. Lors d'un croisement, il dérapa à nouveau et pris une route à gauche avant de disparaître dans le tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Dim 18 Déc - 16:02

Bon, elle devait bien l'admettre : toutes les idées d'Aaron n'étaient pas à chier. Sinon, elle ne se serait pas retrouvée finalement sur le siège passager de la voiture, à fuir les lieux, la police au cul. Mais entre la pseudo explosion, l'élimination de la cible, sa blessure, et le saut par la fenêtre, Neena devait admettre qu'elle avait eu un peu de mal à tout suivre. Il fallait dire aussi que sa plaie occupait la majorité de ses pensées présentement, et qu'elle avait un peu de mal à faire sans. Entre la douleur et le sang de toute façon, plus le choc qui commençait à peine à passer, c'était un peu trop compliqué.

Elle essayait pourtant. De se concentrer. La question d'Aaron, par exemple ! Elle l'entendit parfaitement, mais elle mit un temps fou à y répondre. Déjà parce que la douleur lui mangeait l'épaule, une partie du cou, l'oreille, et que ça l'empêchait de réfléchir correctement. Comment elle se sentait. « Mal. » Lâcha-t-elle le plus sincèrement du monde, une mine ferme sur le visage. Mais Neena n'était pas en état de plaisanter. Elle n'arrivait plus à faire preuve de cynisme ou de second degré. Pour l'instant, elle avait juste très mal. Et ça l'irritait.

Ils s'engagèrent tous deux dans un tunnel. Aaron en profita pour couper ses phares, se servant de la lumière que faisait les autres voitures pour se glisser furtivement. Il réussit de ce fait à mettre un peu plus de distance avec leurs poursuivants. Neena de son côté, tenta d'une part de bien attacher sa ceinture, d'autre part de le faire sans avoir envie de s'arracher le bras pour faire taire la douleur à son épaule. Quelques mois plus tôt, c'était l'autre bras qu'elle avait mis en difficultés, en se prenant trois balles dedans. Rien que ça ! Ce soir, ça.

Autant elle encaissait la douleur en serrant les dents, autant l'engourdissement qu'elle commençait à ressentir dans sa main la dérangeait beaucoup plus. Ça voulait dire qu'elle perdait du sang. Beaucoup. Sur le siège passager. Et qu'elle n'arrivait pas à presser sa plaie assez fort pour calmer l'hémorragie. Il fallait dire aussi que sa position n'était pas vraiment idéale pour ça. Qu'il y avait mieux. Coucher au sol, quelqu'un pressant de tout son poids pour stopper le flux. Là par exemple, c'était efficace. Mais plus elle appuyait, plus elle se fatiguait, et plus elle se fatiguait, plus elle saignait.

Un cercle vicieux, en fait. Elle s'en voulait de s'être fait surprendre si facilement. Elle s'en voulait vraiment beaucoup. Mais elle ne pouvait plus rien y changer maintenant, et tout ce qu'elle pouvait faire, c'était laisser Aaron les tirer de là. En sortant du tunnel, il bifurqua à droite, appuyant toujours sur l'accélérateur tous phares éteints. A sa place, elle se serait probablement pris quelques voitures, mais pour l'occasion, elle devait admettre que s'il faisait partie de la Team Hydra, ça n'était pas pour rien.

En fait, même si elle n'avait plus beaucoup d'estime pour ce type, elle devait quand même admettre que c'était pas le dernier des incompétents. En tout cas, elle devait l'admettre en elle-même, rien ne l'obligeait à le dire à haute voix. Et donc à laisser croire que ça allait mieux entre eux. Non. Ça, c'était pas possible. Pour la bonne et simple raison qu'il avait fait tuer son mari, et que si aujourd'hui la vie de Neena n'était en soi ni pire, ni mieux, c'était quand même pas franchement sympa. La voiture ralentit, et Aaron se glissa dans une ruelle étroite pour tout éteindre.

Neena le fixa un temps pour voir ce qu'il se passait, pour comprendre. Elle n'osa rien dire, rien faire, à peine respirer pour l'occasion. Au bout de trois longues minutes d'un silence pesant, les voitures de police passèrent derrière eux toutes sirènes hurlantes pour disparaître au bout d'à peine trente secondes. Ils poursuivaient un fantôme. Ils les avaient perdu. Une aubaine pour eux ! Neena n'en attendait pas tant, mais elle était satisfaite. Au moins maintenant... Il n'y avait plus qu'à... Faire un truc pour sa blessure. Elle ouvrit la boite à gants pour voir ce qu'il y avait dedans, dénichant un chiffon et une petite flasque d'alcool. Au moins avec ça, c'était un début.

« Si ça marche pas, il faudra cautériser. » Et en disant ça, elle appuya froidement sur l'allume cigare.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Sam 14 Jan - 13:23

Tout se passe bien vite. Dès que les phares sont éteints, Aaron vagabonde dans les rues, le moindre détails autour de lui étant important. Sans aucun phare, avec les autres voitures, il est plus que simple pour lui de finir dans un accident de voiture. Ironie de la chose étant donné que le mari de Neena est mort de cette façon. Autant ne pas répéter le schéma. Aaron est bien plus entraîné qu'il ne le laisse paraître. Ses réflexes sont bien plus poussés et c'est une bonne chose dans ce genre d’événement. Aaron s'arrête dans une ruelle et ne dit rien pendant de longues minutes et ça, jusqu'à ce que les voitures de police ne passent derrière eux deux à grande vitesse. Aaron pousse un profond soupire, soulagé qu'une chose soit réglé.

Mais maintenant, le bras de Neena était la chose à se préoccuper. Et il fallait faire plutôt vite pour ne pas que le sang perdu ne deviennent quelque chose de critique. Aaron leva la paume pour allumer la lumière présente au dessus de nous. Un faible faisceaux nous éclaire finalement et Aaron remarque un peu plus l'état du bras de Neena. Beaucoup de sang. Trois balles, forcément. Il va falloir les retirer. « Si ça marche pas, il faudra cautériser. » Aaron réfléchit rapidement. Il fallait déloger les balles et dans la voiture, ce n'était pas forcément une bonne chose. Disons que ce ne sera pas facile. « Les balles sont encore dans ton bras, il faut les retirer.. » Aaron bouge, fouille autour de lui et déniche une pince à épiler. Ok.

Quel genre d'homme garde un pince à épiler dans sa voiture ? Aaron attrape le flacon d'alcool dès que Neena a finit d'en imbiber le chiffon puis trempe le bout de la pince dans la bouteille. Il fallait stériliser comme il pouvait. « On va nettoyer la plaie et je te les retirerais après. Tu te sens pas sur le point de t'évanouir ou un truc du genre ? » Il récupère sa ceinture pour faire un garrot et le noue à quelques centimètres au dessus de la plaie après avoir relever la manche couvrant son bras. Il serre suffisamment pour arrêter l'afflue de sang puis lève les yeux vers son visage. En temps normal, ils se bouffent le nez mais pour le coup, là ce n'est pas le moment alors Aaron se sent un peu plus libéré pour quelques temps. Du moins, quelques minutes pour le coup. Il attrape le chiffon et se met déjà à nettoyer la plaie. « Dit moi quand je te fais mal. »

Bon, il était clair qu'elle allait avoir mal étant donné qu'Aaron devait retirer trois balles de sa peau. Autant dire que ce n'est pas réellement une partie de plaisir. L'assassin finit par se pencher vers la plaie, elle n'était pas belle à voir. C'était le moins que l'on puisse dire. « Prête ? » Bon, il n'attendait pas de réponse et déjà, il s'occupa de la première balle. Aaron y allait avec une certaine lenteur, essayant de ne pas faire souffrir inutilement sa partenaire. Après une dizaine de minute, Aaron retire la première balle et la pose sur le tableau de bord. Il presse légèrement le chiffon alcoolisé pour nettoyer la première balle.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Jeu 19 Jan - 12:10

Rien que de penser qu'elle était encore bien farcie de plomb, Neena avait envie de casser quelque chose. Sauf qu'elle se rendit compte très, très vite, que si elle bougeait, elle allait avoir mal. Et la douleur entraînait l'énervement, et ainsi de suite. Du coup, c'était tout simplement une mauvaise idée. Elle devait garder son calme, baisser le rythme de son palpitant qui cognait dans sa poitrine. Ça éviterait à son hémoglobine de sortir par toutes les plaies bien fraiches qu'elle avait sur le corps, et de mourir bêtement sur le siège passager de la voiture d'Aaron.

Rien que pour l'image, elle se refusait simplement à se laisser mourir ici. Non, hors de question ! On pourrait croire que c'était de son fait ! Qu'Aaron aurait pu réussir à l'achever alors que... C'était tout simplement improbable. Si l'un d'eux devait mourir, c'était lui, et personne d'autre. Résolue par cette idée bien ancrée dans son esprit, la brune prit une profonde inspiration quand l'homme lui demanda si elle était prête, et sentit dans la seconde absolument tout son air se faire la mal. Elle n'eut pas le temps de crier, par ailleurs...

Parce que la douleur lui coupa brutalement le souffle, comme si quelqu'un venait de lui donner un grand coup de poing dans le thorax. Ses côtes donnaient l'impression de s'enfoncer, se recroqueviller, son cœur se fit fébrile, ses poumons se cresèrent, et l'espace de très longues secondes, la brune crut bien qu'elle allait s'évanouir pour de vrai. Ses ongles se plantèrent dans le siège, elle aurait pu l'arracher.

Ce fut long. Incroyablement long. A ses yeux, la torture dura des heures, même si Aaron n'avait mis que quelques minutes, à peine pour retirer la première balle. Et dire qu'elle en avait encore trois. « T'en profites pour me faire mal ou quoi ? » Demanda-t-elle d'une voix faible sans pouvoir jeter un coup d'oeil à Aaron. De toute façon, il n'y aurait vu qu'un regard vitreux, un teint pale, sur le point de tourner de l'oeil. Elle luttait de toutes ses forces pour ne pas hurler, ou lui donner la satisfaction de s'évanouir.

Neena n'était résolument pas faible. Elle s'y refusait encore. Elle avait surmonté suffisamment d'épreuves dans sa vie pour le savoir en son fort intérieur. Alors, non... Il n'était pas question qu'elle ne souffre pas silencieusement, ou qu'elle se laisse aller trop facilement à un soulagement de courte durée. Elle avait envie de vomir, là, mais elle se retiendrait. Elle avait envie de crier, mais il n'en était pas question non plus. Alors quand Aaron se chargea des deux autres dans sa chair, elle fit comme la première...

Jusqu'à perdre son souffle, haleter tant c'était douloureux. Jusqu'à avoir envie de se cogner la tête contre la vitre et s'assommer brutalement. Mais non, encore. Puis, il n'y eut plus rien. Le champ de vision restreint par l'émotion et la brulure que représentait l'opération, elle réussit à se redresser en sentant son bras irradier, comme s'il était sur le point d'exploser. « Dis moi qu'c'est fini... » Supplia-t-elle Aaron sur le moment, n'ayant aucune envie de répéter encore une fois cette horreur.

D'ordinaire, elle avait au moins la chance d'être K.O. Quand ça arrivait. Ou ça n'était jamais aussi grave en tout cas... Jamais. C'était sans doute de sa faute. « Je crois que tu me portes la poisse. » Souffla Neena à l'égard de son coéquipier d'infortune, tout à fait sérieusement. Il devait annuler sa chance naturelle. Ou alors était-ce le karma qui se vengeait d'elle, d'une certaine manière... Pas improbable, ça non plus.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Dim 23 Avr - 11:14

Aaron fit son possible pour ôter chacune des balles qui s'étaient infiltré dans le bras de sa collègue. Le but était tout de même de la soigner au plus vite. Qu'elle ne souffre pas d'avantage. Ce qui n'était pas le but précis de leurs missions. La souffrance. « Dis moi qu'c'est fini... » Pour la première fois depuis leurs altercations, Aaron adressa un sourire compatissant à la jeune femme. Il récupéra le reste du chiffons et fit un bandage de fortune. Au moins jusqu'à ce qu'elle puisse bien rentrer chez elle et le changer par la suite.
Au moins, le temps de la ramener chez elle.  « Je crois que tu me portes la poisse. »
C'est fort probable. Aaron n'avait jamais été bien chanceux dans sa vie. Bien sûr, sans aller dans la poisse, il n'avait jamais eu de chance ni de réelle malheur. Mais pour le coup, Neena avait eu de la chance qu'il soit là, qu'il sache conduire et qu'il soit assez intelligent pour savoir comment s'enfuir sans finir en prison, tiens. Mais ça, jamais elle ne l'avouera et lui même le sait très bien.

- Si tu considères que nous sortir de ce merdier relève de la poisse, oui. Je te porte la poisse. Dit moi où tu habites que je te dépose.

Aaron ne lui laisse pas du tout le choix et finit par démarrer. Il sort alors de la ruelle et reprend la route. Au moins, la déposer au plus près si vraiment elle refuse de lui dire où elle habite. Après tout, elle est bien en droit de garder cette partie secrète même si l'utilité n'y était pas.

- Comment tu te sens ?

La mission a été effectué et, de ce fait, ni l'un ni l'autre ne se feront taper sur les doigts. Aaron n'avait pas perdu la vie sous une balle de la jeune femme et elle non plus. Ils ne s'étaient pas chamaillé, pas attardé sur leurs différents malgré plusieurs façon de se rentrer verbalement dedans.
Les yeux rivés sur la route, le rythme cardiaque d'Aaron finit enfin par commencer à retrouver une normalité en total contradiction avec l'activité qu'ils venaient, tout deux, de réaliser.

- Dit moi de m'arrêter quand tu le souhaites.




Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]   Dim 23 Avr - 12:15

« Bah voyons. » Soupira Neena en cachant une grimace de douleur.

Voilà qu'il tirait la couverture à lui, presque en disant qu'il était un parfait coéquipier. Sur le moment, la brune eut du mal à nier. Il lui avait retiré les balles dans le bras, lui évitant un passage à l'hosto en urgence et des emmerdes. Mais bon, elle n'avait clairement pas eu sa chance habituelle, et il y était forcément pour quelque chose. Parce qu'avec Aaron, jamais rien ne se passait comme prévu initialement. Plus depuis qu'elle avait découvert ce qu'il lui avait fait, et le pourquoi elle se retrouvait dans toute cette merde.

L'idée de lui remettre sur le dos, encore, le fait que toute sa vie et ses ennuis étaient de sa faute lui traversa l'esprit, en même temps qu'une nausée incroyable à cause de la douleur. Alors qu'elle s'adossa au mieux à son siège passager, Neena eut le tournis et eut tout le mal du monde à simplement hocher la tête pour répondre à Aaron. Elle n'avait aucune envie de lui vomir sur ses tapis, elle se retiendrait au mieux, même si le choc de se prendre une balle était toujours le même pour tout le monde.

Le temps à regarder dehors, la route défilant sous ses yeux, sembla durer des heures. Si bien que lorsqu'Aaron arriva à l'adresse qu'elle lui avait donné entre deux moments de somnolence, elle ne le réalisa pas tout de suite. Le ronronnement régulier du moteur, la douleur lancinante à son bras et son épaule, le bandage trop serré qui lui coupait la circulation dans le bras,... Le fait qu'elle ne se sentait pas non plus en sécurité... Neena avait eu autre chose à penser que la destination sur l'instant.

Si bien que lorsque la voiture ralentit, elle contempla les lieux un long moment avant de reconnaître l'entrée de sa maison. Un soupir lui échappa, tandis qu'elle attrapa la poignée pour ouvrir la portière passager. Neena manqua de se casser la figure par terre, droit sur le bitume, mais réussit à se rattraper comme elle le put au dernier moment : « Rentre bien. » Lança-t-elle comme si de rien n'était, alors qu'elle se redressait en sentant un vertige la prendre.

Les jours à venir allaient être long jusqu'à la guérison...
Très, très longs.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
 
First mission: Kill him. Second one ? Don't kill each other! [Ft Neena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collection de Silver Samourai
» Kill Bill Volume 1 et 2
» [JEU : Flash] KILL KENNY : sauvez le pauvre kenny [Gratuit]
» Plaisir meurtrier avec Shiri Appleby (Thrill of the Kill)
» COMICS PLACE : la petite émission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: