RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Taïs Wheeler
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 19:32

Taïs Wheeler

citation
26 ansTaï
Professeur de yogaThe Civilians
Pansexuel & En coupleHumain modifié

Pouvoirs -

Communication avec les oiseaux. Depuis qu'elle s'est plus ou moins "vendue" à la science, Taï arrive à communiquer avec les oiseaux. Elle les comprends, peu parler avec eux et se lient facilement avec. Ce sont ses amis, ses confidents. Et ils sont également de formidables alliés ou messager. D'ailleurs, son plus grand ami est un faucon. Il lui arrive de ne pas le voir pendant plusieurs mois mais quand ce dernier est là, ils sont presque inséparable.


Souhait

Taïs n'as pas de souhait particulier. Elle est bien comme elle est, connait ses faiblesses et ses forces et ne veux en aucun cas changer sa vie. Grâce au yoga, elle est d'ailleurs en paix avec elle-même et accepte enfin ses erreurs passées.

Emergence

 Etant donné que Taïs n'a pas fait de souhait, sa vie d'avant reste inchangée. A part, la partie de sa vie où elle s'est vendue à la science, la partie où sa soeur a été dans un hôpital psychiatrique et au moment où ses pouvoirs sont apparus, elle est restée telle quelle. La seule chose dont elle ne se souvient pas, c'est qu'elle peut communiquer avec les oiseaux. Tant qu'à son meilleur ami le faucon, elle ne se souvient pas non plus de son existence. Après Genosha, il n'est tout simplement pas revenu vers elle.



Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?
Oui, j'en ai entendu parlé. Je ne sais pas si c'est une bonne chose ou non. Et je ne sais pas si je dois vraiment y croire. Après tout, l'être humain réserve tellement de surprise. On n'exploite pas assez notre potentiel. Le fait que certaines personnes soient doté d'un pouvoir est alors fort possible. Mais en attendant, tant que cela n'a pas été vérifié, je préfère garde une opinion neutre à ce sujet.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?
Non, je n'ai jamais été témoin d'une rafle et heureusement. Je n'aime pas trop la garde. Elle suit les ordres sans penser aux conséquences de leurs actes. Pour moi, chacun devrait pouvoir être libre d'être ce qu'il est. Qu'importe s'ils ont des pouvoirs ou non, qu'importe si c'est réel ou pas, on devrait tous pouvoir vivre librement, sans contrainte, ni peur, ni haine. Cette rafle, me fait bien trop penser à ce que Hitler a fait subir aux juifs durant la seconde guerre mondiale.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?
Pendant un temps, j'ai regretté ma crise d'ado. J'ai regretté toutes mes erreurs passées. J'aurai aimé être quelqu'un d'autre mais depuis ma rencontre avec Dakshi, tout a changé. J'accepte ce que je suis désormais, avec mes bons et les mauvais côtés. Je ne veux plus être une autre personne. Je m'accepte, tout simplement.


pseudo

Awen Taïs Wheeler 1033788476

sexe/age

J'ai toujours pas changé de sexe depuis, femme Taïs Wheeler 2526280923

pays

France

DC

Keith Ferell/Malik Caglar/Amélia Fraser/Connor Coleman

personnage marvel, scénario ou inventé

Inventé !

niveau d'émergence

1

niveau de maitrise

0

Désirez-vous un parrain/marraine

Non

vous nous avez connu...

Taïs Wheeler 1033788476 je ne dirai rien sans la présence de Keith, mon avocat Taïs Wheeler 2526280923

un dernier aveu

je vous aime Taïs Wheeler 16650110 :cute:
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 19:33

Before Genosha

we all have to start somewhere
Ma vie n'a pas toujours été paisible. Faut dire que mes parents n'étaient pas vraiment des parents idéals. Catholiques extrémistes à fond, ils ne supportaient pas tout ce qui nous pouvait, ma sœur et moi, nous éloigner du chemin de "dieu". Punitions successives, messes tout les Dimanches. Autant quand j'étais plus jeune, ça passait. Autant quand je suis arrivé à l'adolescence, ce n'était plus vraiment ça. J'avais besoin de vivre, de ne plus être confiné dans ses règles strictes qu'ils nous imposaient. J'avais besoin d'expérimenter plusieurs choses. De comprendre qui j'étais vraiment, et de goûter enfin à tout ces interdits que nos parents avaient de cesse de nous rabâcher.

A quatorze ans, j'ai commencé tout d'abord à faire le mur. Je rejoignais quelques amis à la plage pour rire et se baigner dans la fraicheur nocturne. A quinze, c'était plus pour picoler, fumer aussi quelques joints en dormant à la belle étoile. J'aimais bien ces moments là. De pouvoir glander, m'habiller comme je le désirais sans avoir à subir les sermons interminable de ma mère ou de mon père, qui me disaient bien trop souvent que si je faisais des bêtises, dieu, dans sa "grande bonté" me punira. Au début, j'en avais peur. Ils avaient fini par me convaincre que j'allais griller en enfer. Mais avec l'âge, j'en avais plus rien à foutre. Au contraire. Je me suis même mise à côtoyer quelques racailles du quartier, qui me donnait enfin ce que je cherchais : la liberté. Le libre arbitre. On volait dans les magasins, on picolait presque toute la journée, on taguait les murs, faisait les poches des passants, insultait ceux qui avaient le malheur de nous approcher. On jouait au jeu du chat et de la souris avec la police. On se montrait irrespectueux, vulgaire, bagarreur mais au moins, on vivait. On profitait de notre existence sans se prendre la tête.

Et puis, à la maison, ce n'était pas trop la joie. Alexia, ma sœur, avait comme le dirait mes parents : le démon au corps. Elle s'était repliée sur elle-même. On avait beau essayé de l'approcher, elle reculait, terrifiée, en vociférant de nous éloigner d'elle. Je ne pouvais pas supporter ça. Je ne pouvais plus supporter de la voir dans cet état. Au lieu de l'aider et de la soutenir auprès de nos géniteurs qui voulait l'enfermer dans un hôpital psychiatrique, j'ai pris le large. J'ai décidé de me barrer de cette baraque qui ne me donnait que stress et angoisse. J'ai abandonné Alexia, à un sort que je regrette encore aujourd'hui.

D'ailleurs, je me souviens de ce jour. De cette fin d'après-midi où mon ras le bol était à son paroxysme. J'avais rassemblé quelques affaires, les avait fourré dans un sac et je m'étais dirigé vers la porte en lançant simplement à la volée:
"C'est bon, je me casse."

Ma mère avait essayé de m'en empêcher. Elle m'avait sorti tout un tas d'insultes et de sermons que je n'ai pas spécialement envie de mentionner. J'ai crié plus fort qu'elle. Je l'ai giflée aussi. J'ai balancé mes affaires sur le sol puis, je suis partis en courant. Avec la ferme intention, de ne plus jamais y remettre les pieds. Pendant plusieurs jours, j'ai erré dans la rue. Je picolais de plus en plus, au point que je ne me reconnaissais plus. C'est là que j'ai rencontré une femme. Elle marchait dans les rues malfamées, en jetant des regards de droite à gauche. Comme si elle cherchait quelqu'un ou quelque chose susceptible de l’intéresser. Elle m'avait tout de suite tapée dans l’œil. Faut dire qu'elle était sacrément canon. Je me souviens encore de son visage, de ses cheveux corbeaux qui lui descendaient jusqu'au milieu du dos. Nos regards se sont croisé, et elle est venu me parler.

J'ai su qu'elle était embauchée pour un sorte de projet, où des scientifiques faisaient quelques expériences sur des êtres humains. Elle m'avait expliqué que c'était une chance, pour ceux qui acceptaient de donner son corps à la science, de faire partie de ce programme. Je l'ai écoutée attentivement, me mettant à idéaliser ce qu'elle était en train de m'expliquer. Au bout de quelques heures, j'avais pris ma décision. J'allais, moi aussi, vendre mon corps et mon âme à la science. J'avais rien d'autre à faire de toute façon. Deux jours plus tard, je m'étais retrouvée dans ce laboratoire, subissant épreuves sur épreuves sans rechigner. Petit à petit, un don m'est apparu. Si, on pouvait appeler ça un don. J'ai réalisé que quand je sortais dans ce petit jardin prévu pour les rats de laboratoire, j'arrivais à comprendre les oiseaux qui venaient y faire leur nid. Je parvenais à leur parler, à les écouter. J'étais devenu un peu comme blanche neige entourée de ses innombrables amis à quatre pattes. Sauf que moi, ils avaient des ailes.

Je me sentais bien avec eux. Ils m'écoutaient quand j'allais pas bien. Ils m'accompagnaient, quand je me sentais seule ou triste. Quand je pleurais, ils étaient là, toujours, même quand j'avais quitté enfin ce laboratoire pour revenir à la civilisation.

Ce retour à la réalité fut d'ailleurs bien difficile. Je ne trouvais plus ma place nul part. J'avais beau essayé de toute mes forces de retrouver mes repaires, je ne parvenais plus à savoir qui j'étais, ni ce que je faisais vraiment ici. Je me mettais à penser à ma sœur, en regrettant plus que tout de l'avoir abandonné. Mais je n'arrivais pas me décider à aller la voir. A lui demander pardon, encore moins, de me retrouver de nouveau face à mes parents. Ceux que je haïssais tant. Alors j'ai continuer à errer, encore et toujours, jusqu'à qu'un homme, attire mon attention.

Ce n'était pas un homme comme les autres. Il s'appelait Dakshi. Quand je l'ai connu, il méditait. Là, sous un pont près d'un fleuve. Il avait l'air si calme, si paisible. Quand nos regards se sont croisé, il m'a sourit, me demandant d'approcher. Nous avons longtemps discuté, de tout et de rien. De ma vie, et de ce que j'attendais d'elle. Jamais encore je ne m'étais sentis aussi bien. Prêt de lui, je me sentais sereine, en sécurité. Il m'a proposé de me prendre sous son aile, me donnant quelques petites astuces toute simple pour respirer, ou encore lâcher prise.

Tout les jours, il m'apprenait de nouvelles choses. D'une simple technique de respiration, à des postures comme Bālāsana : la posture de l'enfant, à Sarvangâsana : la chandelle. Il m'expliqua que chacune d'elles avait un but. Elles pouvaient autant guérir le corps que l'âme. Car pour lui, tout était lié. Si ton esprit se trouvait enchainé, perdu, il te le fera savoir par des douleurs divers et varié. En prenant soin de notre âme, on prenait soin de notre corps. Et je l'appris par moi-même en expérimentant chaque jour ce qu'il m'apprenait. A ses côtés, telle une élève studieuse devant son maître.

Un soir, alors que nous méditions durant une nuit de pleine lune, je le mis sous la confidence. Je lui parla de mon pouvoir, de mon expérimentation et de ma faculté nouvelle à comprendre et être compris par les oiseaux. Dakshi m'écouta avec attention, souriant à chaque fois que je lui parlais de ce que je ressentais au plus profond de mon cœur. Je lui parla aussi de Falco, ce faucon venu de nul part avec qui je mettais liée d'amitié. A aucun moment, il ne me jugea. Il se contenta de hocher la tête, me disant simplement que c'était une grande force mentale de pouvoir communiquer avec des animaux, aussi libre et sage que ceux qui prenaient leurs envols. Ma sœur vint aussi dans la discussion. Je lui fis part de mes regrets, de mes peines, de mon incapacité à pouvoir l'aider. Dakshi resta silencieux un moment, pensif avant de me confier que tant que je ne pourrai pas m'aider moi-même, je ne pourrai pas aider ceux qui m'étais cher. Il me proposa alors de devenir son disciple, de l'accompagner en Inde pendant trois ans, juste le temps pour moi, de parfaire ma pratique.

Et je l'ai suivis. Sans aucun regret. Durant ces trois années, j'ai appris toujours plus à ses côtés, tombant même amoureuse de l'Inde dès l'instant où j'y avais posé les pieds. Une fois certain qu'il n'avait plus rien à m'apprendre, Dakshi m'invita à retourner chez moi, me faisant promettre que quoi qu'il arrivait, je ne devais en aucun cas oublié mon être tout entier. Que l'équilibre intérieur pouvait à tout moment être rompu. Et que tant que je rééquilibrais quotidiennement mes chakras, ma force toujours m'accompagnerait.
- Namasté.

Nous avions pratiqué une dernière fois ensemble puis j'avais pris l'avion, retournant à Genosha. La première chose que j'ai fais en arrivant, c'était d'aller retrouver Alexia mais celle-ci avait été mise dans un hôpital psychiatrique.

Je lui rendis visite, impuissante devant la détresse qui l'accaparait. Elle semblait si fragile, détruite par ce qu'elle éprouvait. Au lieu de l'aider, nos parents avaient accéléré sa chute. Je la voyais, me suppliant de ne pas l'approcher, recroquevillée dans un coin de sa chambre tel un animal apeuré. Cette vision était si horrible que j'en avais les larmes aux yeux. Elle me supplia même d'abréger ses souffrances, de lui permettre de s'enfuir définitivement de cette vie. De réduire son existence à néant. J'avais envie de la prendre dans mes bras, lui dire à quel point je l'aimais et que je ne pouvais pas la laisser plus longtemps dans cet état mais une fois encore, mes vieux démons me fit sortir du bâtiment. Au lieu de m'enfuir cependant, je restais un moment dehors, à reprendre mon souffle. Ce fut seulement quand je levais la tête vers le ciel, voyant Falco survoler au dessus de moi que je repris enfin confiance. J'allais sortir ma sœur de là, quitte à mener mes parents en justice.

Désormais, Alexia pourrait compter sur moi. Je serai son pilier, sa bouteille d’oxygène. Je lui apprendrai à reprendre goût à la vie, à l'accepter, à m'occuper d'elle comme je n'avais pas pu le faire il y a cela plusieurs années. J'étais retournée la voir, dans sa chambre, lui promettant cette fois que je reviendrai la chercher. Définitivement. Et j'avais honoré ma promesse. Quelques mois plus tard, je revins la voir, pour l'emmener cette fois dans mon appartement. Un petit appartement que j'avais trouvé, avec vu sur le centre ville. Prenant son sac dans ma main, je lui fis une petite visite, me tournant vers elle, un sourire au coin des lèvres.
- Tu verras. Ici, tu te sentiras bien. Qu'es-ce qui te ferait plaisir là tout de suite? Manger sushis, ou mcdo peut-être? J'ai même quelques films si tu veux qu'on pourrait regarder.

Tout en disant ça, je ne l'avais pas approché. Je n'avais pas piétiné sur son espace vitale mais je voulais lui faire comprendre qu'elle avait le choix désormais. Je posais ma veste sur le canapé, lui tendant cette fois une amulette que je lui offris en murmurant :
- Tient c'est pour toi. En Inde, le yantra de la lune permet d'harmoniser ton être intérieur. Elle donne un bien être émotionnel et apporte le confort et la sécurité à celui qui le porte.  

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 19:33

After Genosha

Life goes on
Aujourd'hui, était un grand jour. Mon tout premier cours allait se tenir ici, dans cette petite salle que j'avais acheté et emménagé exprès, il y a cela quelques semaines. Je me sentais un peu stressé. Je n'avais aucune idée de combien de personne allait venir. Ni, si ça allait vraiment leur plaire. En général, ceux qui s'inscrivaient au yoga, cherchaient avant tout un moyen de se relaxer. A ne plus penser à leur vie quotidienne ni à leurs soucis de santé. J'étais là pour leur faire oublier, l'espace d'une heure et demi, tout ce qui les angoissaient. Je me devais de leur offrir paix et sérénité, en leur faisant partager mon savoir.

J'inspirais donc lentement, doucement, avant d'expirer profondément. Assise sur mon tapis de yoga, les jambes croisées, je mis mes mains en prière devant mon cœur, fermant les yeux pour m'ouvrir plus facilement à la spiritualité. Dakshi m'avait dis un jour que quand je me sentirais enfin prête à enseigner, je ne devrais pas me laisser envahir par la peur. Car tant que je croyais fermement à ce que je faisais et que j'aimais mon métier, ça passera tout seul. Je me mis alors à méditer, m'accordant un vide mentale avant que la porte ne s'ouvre sur mon premier élève.

Je levais mon nez, un large sourire aux lèvres alors que je reconnus ma sœur, Alexia, avec son tapis violet que je lui avais offert lors de son dernier anniversaire. Apparemment, elle était venue me soutenir. Je la remerciais d'un regard, lui lançant au passage un petit clin d'oeil complice. Puis, vint le tour d'un autre élève, suivit de près par trois autres personnes.

Bientôt, j'étais entouré de sept inconnus. Sept pratiquants qui m'avaient accordé leur confiance. Je les saluais à la manière d'un yogi, pouce sur troisième œil avant de les inviter d'un geste à se mettre dans de bonnes conditions. Ici, pas de compétition. Pas d'apriori. Pas d'oeil critique, encore moins d'hostilité. Seulement nous et notre propre corps. Après quelques minutes dans un profond silence, je me levais, murmurant d'une voix douce et calme.
- On va commencer doucement. Ce que je vous propose, c'est de commencer par une petite salutation au soleil. Pas de panique, je serai là pour vous guider. Et n'oubliez pas, n'allez jamais plus loin que ce votre corps vous dis.

La séance se passa plutôt bien. Je terminais mon cours par une relaxation guidée, allumant une petite bougie aux senteurs de rose pour imprégner la salle d'une odeur délicate. Tandis que mes élèves, écoutaient seulement le son de ma voix, je leur demandais d'imaginer une boule lumineuse qui traversait leurs pieds pour venir s'élever au plus haut de leurs êtres. Un silence apaisant nous accompagnait. Une fois terminée, je les invitais de nouveau à se mettre en tailleur, pouce contre le cœur.
- On va terminer par trois Ohm. Prenez une grande inspiration. OOOOHHHHHMMMMM. Inspire. OOOOOHHMMMM. Une dernière fois. OOOOHHHHHMMMM. Ecoutez ce son qui fait écho dans votre corps. Accueillez les vibrations avec bienveillance.

Je laissais le temps à mes élèves de se remettre à la réalité, poursuivant dans un sourire.
- Bien. La séance est terminé pour aujourd'hui. Si le cœur vous en dis, je propose trois séances par semaine. Le lundi à 10h. Le mercredi à 18h et le Vendredi à 19. Tout le monde est le bienvenue. Encore merci à vous. N'oubliez pas de remplir votre papier d'inscription. J'aurai besoin aussi d'un certificat médicale. Passez à tous une très bonne journée. Namasté.

Puis, tandis que mes élèves enroulaient leurs tapis, partant les uns après les autres, je me dirigeais vers Alexia, la prenant délicatement dans mes bras.
- Ça été? Quelles sont tes premières impressions? Je me disais. Ça te dirai qu'on mange ensemble ce soir. Resto chinois? C'est moi qui invite !

D'autant plus qu'on vivait ensemble. Bien que chacune avait sa propre vie, on faisait régulièrement des soirées. Tout en rangeant mes affaires, je regardais la dernière fois la vue qui s'offrait à moi avant de rejoindre ma sœur, fermant la porte à clefs.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Taïs Wheeler Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Taïs Wheeler Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Taïs Wheeler Fonddr115 / 55 / 5Taïs Wheeler Fonddr11
Maitrise :
Taïs Wheeler Fonddr115 / 55 / 5Taïs Wheeler Fonddr11
Messages : 418
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Lun 24 Avr - 19:42
Eh ben alors, on a craqué à nouveau ? Taïs Wheeler 3542309723

Re-bienvenue parmi nous ! J'espère que tu vas bien t'amuser avec ce nouveau perso Taïs Wheeler 3827039187
Bon courage pour la fiche Taïs Wheeler 16650110

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 19:46
Rebienvenue Taïs Wheeler 3542309723 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 19:47
Taïs Wheeler 1033788476 Taïs Wheeler 1033788476 Taïs Wheeler 1033788476 J'aime te voir craquer Taïs Wheeler 1499035354

Un autre personnage qui sera trop cool, je le sens Taïs Wheeler 2941363044

Amuses-toi bien avec elle :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 19:50
La futur moi te dit : Taïs Wheeler 3827039187 Taïs Wheeler 2679766234 Taïs Wheeler 680588936 Taïs Wheeler 4285792215 Taïs Wheeler 1798791559


Rebienvenue parmi nous :cute: Hate de voir ta Taïs Taïs Wheeler 16650110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 20:06
Merci à tous Taïs Wheeler 3827039187 comment ne pas craquer sur ce forum Taïs Wheeler 1033788476 Taïs Wheeler 16650110 C'est impossible Taïs Wheeler 2526280923 Arrow

ouhhh Jenni, dis à ma promise que je l'attends avec impatience Taïs Wheeler 2089296626 Taïs Wheeler 2679766234 Taïs Wheeler 2679766234 Taïs Wheeler 2679766234 Taïs Wheeler 1798791559 Taïs Wheeler 2941363044

Je m'attèle de suite à sa fiche Taïs Wheeler 1033788476 Encore merci Taïs Wheeler 680588936 Taïs Wheeler 3827039187
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 21:23
Re-bienvenue belle gosse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 22:04
Re-bienvenue parmi nous ! Taïs Wheeler 706659135 Je te dis bon courage pour ta fiche et tu sembles connaître la maison. Taïs Wheeler 567811263
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 22:21
Rebienvenuuuuuuue Taïs Wheeler 1061801632
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 22:27
Re bienvenueeee Taïs Wheeler 2089296626
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 23:17
Merci à tous Taïs Wheeler 1061801632 Taïs Wheeler 680588936
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 24 Avr - 23:52
Future grande soeurrrrr *Envoie Alexia sur Taïs* bon courage pour ta fiche Taïs Wheeler 1033788476
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 25 Avr - 9:20
Rebienvenuuuuue Taïs Wheeler 1033788476

C'est la folie des comptes par ici Taïs Wheeler 4160370317
J'ai hâte de voir ce que tu vas nous préparer avec ce personnage, elle a l'air très intéressante Taïs Wheeler 2397947188
Courage pour ta fiche en tout cas, tu connais la chanson Taïs Wheeler 16650110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 25 Avr - 11:09
Taïs Wheeler 2526280923 Taïs Wheeler 2526280923 Taïs Wheeler 2526280923
Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577 Taïs Wheeler 106055577


Re-bienvenuuuuuuuuuuuuuue Taïs Wheeler 16650110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 25 Avr - 17:52
Encore merci, j'espère qu'elle vous plaira Taïs Wheeler 16650110 Taïs Wheeler 2397947188 Je m'en vais de ce pas, dire que ma fiche est désormais terminée Taïs Wheeler 1033788476

Encore merci à tous Taïs Wheeler 3827039187 Taïs Wheeler 16650110 Taïs Wheeler 1045696558 Taïs Wheeler 3827039187
Revenir en haut Aller en bas
Entropy
Modo
Entropy


More about you : « Entropy. The things that fall apart. The center that cannot hold. [...] It is a universal constant, and from it flows all the fundamental chaos and disorder that you find so appealing. »
Codename : Entropy.
Emergence :
Taïs Wheeler Fonddr115 / 55 / 5Taïs Wheeler Fonddr11
Maitrise :
Taïs Wheeler Fonddr115 / 55 / 5Taïs Wheeler Fonddr11
Messages : 245

Mar 25 Avr - 18:24

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!



Je suis tellement zen en lisant cette fiche, c'est merveilleux :cute: La dissonance entre Taïs et Alexia est à couper le souffle, tout comme ta plume Taïs Wheeler 2397947188 En tout cas je me suis beaucoup attachée aux Wheeler! Hâte de voir ce que vous allez nous réserver ici Taïs Wheeler 1033788476 Namasté Taïs Wheeler 16650110


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 25 Avr - 18:29
Merci Taïs Wheeler 3827039187Taïs Wheeler 3827039187 contente si la fiche ta plu et si elle t'a détendue en même temps Taïs Wheeler 2397947188 Taïs Wheeler 16650110

Je vais de ce pas, m'occuper de tout ça Taïs Wheeler 3827039187 Taïs Wheeler 1045696558
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Taïs Wheeler
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: Fiches de présentations-
Sauter vers: