RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Military Past [Pv Gavin et Connor]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Lun 22 Mai - 11:23
Military Past
Gavin & Connor
••••

La journée avait été plutôt longue et assez difficile. D'autant plus que le jeune militaire n'avait pas beaucoup dormi cette nuit là. En ce moment, il ne faisait que cauchemarder. Des rêves sombres et sanglants. Il se revoyait sur les champs de bataille, en Irak. Aux côtés de ses frères d'armes. De ses frères de coeur dont la plupart étaient déjà mort au combat. Dès qu'il fermait les yeux, il assistait de nouveau, impuissant, à l'horreur. Il subissait des flashs, des images dont il se serait bien passé. Et à chaque fois, il se réveillait en sursaut. Dans l'incapacité après de se rendormir.

Connor détestait ça. Il détestait ce qu'il lui arrivait. Il avait choisi cette vie, il ne regrettait pas son passé. Alors pourquoi tout semblait se réveiller maintenant? Pourquoi ses mains tremblaient? Et surtout, pourquoi il commençait à regarder cette bouteille, ce whisky avec un regard qu'il n'avait jamais eu auparavant?

Bien évidemment, il n'en avait parlé à personne. Ni à Carter, qui pourtant aurait été la plus apte à le comprendre. Ni à Ororo, ni à Jessica, ni à Carol, ni à Gavin, encore moins à Poppy. Tant il voulait la protéger. A la place, il faisait comme si tout allait bien. Même si son côté protecteur avait un peu prit le pas sur la raison.

Depuis que sa petite soeur adorée lui avait fais plus ou moins comprendre qu'il stressait beaucoup trop ces temps-ci, le jeune garde essayait au mieux de faire des efforts. Il était même allé voir Colleen, la senseï du Dojo : le Dragon d'or afin de s'inscrire à ses cours. Il tentait de faire abstraction de tout ce qui le pourissait de l'intérieur. Mais voilà que ses cauchemars le ramenaient toujours à la dure réalité. Son ventre se nouait, et il passait le plus clair de sa nuit à ressasser, dans le noir, en attendant que les premières lueurs du jour le sortent enfin de ses réflexions.

Poussant un soupir, Connor se dirigea vers les vestiaires. Il était exténué. Il lui suffisait de regarder les cernes sombres sous ses yeux pour le comprendre assez vite. Il n'avait même pas eu envie de faire un tour au terrain d'entrainement, tant il se sentait fatigué avec très peu de motivation. Pourtant, il allait devoir faire des efforts. Gavin était venu le trouver quelques heures plus tôt, pour lui proposer de sortir un peu. Après le boulot, ils étaient censé se rejoindre au centre-ville, histoire de bouffer quelque chose et de boire ensuite un verre dans un bar pour décompresser.

Il n'avait pas refusé. Il ne savait pas pourquoi mais il avait la très nette impression que son ami voulait lui toucher deux mots. Peut-être avait-il remarqué qu'en ce moment, il traversait une mauvaise passe? Le jeune militaire ne saurait vraiment le dire. Il quitta son uniforme, prit une douche et ressortit ses vêtements civils, direction cette fois Hammer Bay.

Tout en marchant dans les rues, Connor regarda autour de lui. Les gens marchaient et bavassaient tranquillement, suivant pour la plupart une même routine. Ils avaient leur propre problèmes à gérer, leur propre histoire à encaisser mais à aucun moment, ils ne semblaient eux aussi les laisser transparaitre. Un sourire étira ses lèvres quand ses yeux croisèrent ceux d'une jeune femme, du même âge que Poppy. Elle avait le même dynamisme, la même innocence qui brillait dans ses iris. Elle courrait après une bande d'ami en leur disant de l'attendre pour prendre le bus.

Le jeune garde baissa la tête, se mettant à penser à sa petite soeur. Heureusement qu'elle était là. Car sans elle, il aurait sombré depuis longtemps. Il aurait succombé au désir de l'alcool pour noyer toutes ces image qui trottaient dans sa tête, comme une musique incessante.

Enfin, son regard se posa sur Gavin qui se trouvait un peu plus loin. Connor se redressa et remit son masque d'homme fort et fier afin d'aller le saluer.
- Salut. J'espère que tu ne m'attends pas depuis longtemps. Ça été ta journée?



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 18 Juin - 17:52
Cela faisait un moment que Gavin déprimait à cause de son histoire d'amour. Un drama grec presque parfait. Il avait beaucoup pleuré et avait manqué de courage pour avouer à Gillian ce qu'il voyait. A quoi bon puisqu'ils n'étaient plus ensemble, de toute façon. Pendant des jours et des jours, il avait tout fait pour avoir des missions solo ou s'entraîner, loin des regards, des questions et tout simplement des gens. Dans un de ses rares moments de lucidité, il avait vu ses amis poursuivre leur vie. Certains étaient assez sympa pour ne pas lui parler de sa relation que les médias people s'étaient fait un plaisir de relayer. Et puis, au delà de ça, il avait vu un de ses amis changer d'attitude en fonction des présences à ses côtés. Si lui était en détresse, le gallois refusait que ses partenaires n'ait pas l'attention qu'ils méritaient. Ils avaient au moins une chance de s'en sortir.

C'est en pensant à cela que le géant proposa à Connor une sortie, dans un bar, pour discuter. Un after work en quelques sortes. Le soldat avait soigneusement remplit chacune de ses tâches au QG et en dehors, menant à bien les quelques missions qu'on lui confiait et avait même pu dégager ses horaires pour finir une demi-heure plus tôt que prévu. Il était donc rentré dans sa garçonnière d'Hammer Bay et s'était préparer tranquillement pour ensuite attendre au point de rendez-vous. Le temps d'attente n'avait pas été long, surtout si l'on prenait en compte qu'il avait surtout laissé les minutes s'écouler en gardant les yeux rivés sur son téléphone, à jouer. Un truc de super héros devant sauver le monde. Suffisait de taper sur les bons boutons et ça tapait tout seul sur les méchants. Il kiffait ça, lui. Ce fut la voit de l'autre blond qui éveilla Gavin, le faisant lever les yeux vers son collègue. Un sourire et une accolade plus tard, le gaillard tapota l'épaule du garde.

- Salut mon pote ! T'en fais pas, j'aurais même pu attendre deux heures que ça n'aurait pas été long. Journée banale, et toi ?

Une nouvelle petite tape amicale dans le dos et le militaire poussa son coéquipier légèrement devant lui, façon de lui faire comprendre qu'il devait avancer dans cette direction. Mettant ses mains dans les poches, le mastodonte marchait à l'allure de son camarade, étrangement détendu contrairement aux autres jours. La fatigue était visible sur leur deux visages, la démarche lente démontrait qu'ils étaient vidés de toute énergie mais malgré tout, prendre l'air faisait toujours du bien. Comme quoi, c'était pas forcément des conneries quand on disait que changer d'air était bon pour le moral, même si, dans le cas présent, ce n'était pas un gros changement. Néanmoins, la présence de son comparse rendait un petit sourire au gallois qui venait à présent tirer Connor dans une petite ruelle. Là, ils s'enfoncèrent et à l'angle de la rue suivante, un tableau annonçait "Le Protecteur", un bar tenu par un ancien Marine et fréquenter par énormément de gens en permissions ou civils. C'était un des rares pub que fréquentait Gavin, un des rares qu'il connaissait si bien qu'il pouvait nommer tous les employés et tutoyer le patron.

Passant la porte, le mastodonte attira son ami vers une table vide. Il y posa son téléphone et ses clés, salua quelque personne d'un signe de tête ou d'une main levée puis reposa son regard océan sur le blond qui lui faisait face.

- Choisis ce que tu veux, j't'invite !

Enjoué ? Ce n'était pas vraiment le mot. Il essayait d'être amical malgré toutes les épreuves qu'il passait aussi. Son regard glissa le long de la carte. Que n'avait-il pas déjà bu, jusque là ? Il connaissait déjà un peu tout et avait ses préférences alors... Eh bien il ferait un changement pour une fois. Posant sa carte, il attendit que Nency, une des serveurs, arrive. Elle salua le soldat d'une bise et attendit les commandes. Pour sa part, Gavin avait choisit cognac pour changer du whisky habituel. Lorsque Connor fit sa demande et que la brunette s'en alla, le barbu revint détailler son camarade, posant son menton dans la paume de sa main, le coude prenant appui sur la table.

- T'es sûr que ça va ? En ce moment, ça n'a pas l'air d'être le top pour toi. Tu veux en parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 17 Sep - 15:50
Military Past
Gavin & Connor
••••

Difficile de faire comme si tout allait bien alors que non, pas du tout. Pourtant, quand il arriva à niveau de Gavin, Connor se fit violence pour paraitre le plus normal possible. Un sourire même étira ses lèvres et il rendit l'accolade à son ami, avec la chaleur de convenance.

Au moins, ça lui faisait plaisir de le voir. Il savait que son collègue traversait aussi une mauvaise passe et cette invitation de boire un verre ensemble n'était peut-être pas une si mauvaise idée en fin de compte. Enfin, il l'espérait. Il essaya de chasser toutes ses mauvaises pensées pour se focaliser uniquement sur l'instant présent.

Tandis que Gavin lui donnait maintenant une tape amicale dans le dos, en le rassurant et en lui retournant la question, le garde rouge hocha lentement la tête. Et répondit simplement d'une voix rauque, prenant cet air imperturbable pour n'émettre aucun soupçon :
- Longue et fatigante mais dans l'ensemble, ça a été.

Ou pas. Il se garda bien de lui dire toute la vérité et se contenta donc de le suivre lorsque celui-ci le poussa gentiment à prendre la marche.

Par ailleurs, son ami semblait lui aussi tout autant fatigué. Lassé. Ils marchèrent en silence, sans qu'aucun des deux ne prennent la parole. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'était pas vraiment un silence pesant. Non. Au contraire. Chacun profitaient de ce moment pour s'aérer l'esprit et même si ce n'était qu'une sensation éphémère, Connor sentit son corps se détendre un peu. Juste assez pour calmer les battements affolés de son cœur. Et toutes ces images horribles, sanglantes et soudaines qui se bousculaient dans sa tête, inlassablement. Pour le faire basculer dans une dépression latente et dangereuse.

Au bout de quelques minutes, son ami le mena dans une ruelle et ils se retrouvèrent bientôt dans un bar assez bien fréquenté. Ils s'installèrent un peu plus loin, à une table vide situé au fond de la pièce. Puis Gavin rompit le silence en premier en lui faisant savoir que c'était lui qui l'invitait.
- T'es sûr? demanda le jeune garde, haussant les sourcils.

Car il se sentait toujours un peu mal à l'aise quand on lui proposait de payer à sa place. La fierté, sans doute. Il le remercia néanmoins par un hochement de menton et posa un œil sur la carte, faisant son choix en prenant soin de ne pas prendre d'alcool. Au risque de se noyer dedans et de ne plus pouvoir s'en sortir. Déjà que la tentation se faisait de plus en plus oppressante.

Après avoir passé commande, auprès de la serveuse qui semblait connaitre Gavin plutôt bien, ce dernier se tourna vers lui et lui demanda si ça allait.  Et merde. C'était bien ce qu'il pensait. Son ami n'était pas dupe et cette invitation n'était pas vraiment le fruit du hasard. Il ne répondit pas tout de suite, se raidissant sur sa chaise. Mais alors qu'il aurait très bien pu lui mentir. Sourire et faire semblant encore une fois. Il poussa un soupir et colla son dos contre le dossier, murmurant de sa voix rauque et fatiguée :
- T'inquiète. C'est juste que... je dors pas très bien en ce moment alors forcément, ça devient un peu dur à gérer.

Même s'il sentait que cette fois c'était différent. Jamais encore, il ne s'était senti comme ça. Aussi faible, aussi mal et aussi impuissant face à tout ces souvenirs qui remontaient sournoisement à la surface. Il aurait pu aller voir un psy, en parler à quelqu'un, se faire aider pour ses problèmes d'insomnies et de traumatismes profond or, le jeune militaire avait toujours grand mal à se confier. A mettre des mots sur ses émotions, sur ses ressentis. Il préférait les planquer, trouver une solution par lui-même plutôt que d'inclure un proche ou un inconnu à ses déboires.

Il marqua une courte pause, passant ses doigts sur sa nuque. Puis, il se pencha légèrement et posa ses deux coudes sur la table,  frottant ses mains l'une contre l'autre dans un geste automatique.
- Ça va finir par passer. Et toi? Comment tu te sens?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 15 Avr - 14:31
- Affreusement mal. Ouais, on peut dire que je me sens affreusement mal...

La vérité sortait sans filtre de la bouche du blond. L'homme s'accouda à la table et avala longuement le contenu de son verre tout en laissant son regard parcourir les différents visages. Que c'était déprimant d'être déprimé... Lentement, le garde fit tourner le liquide dans son récipient pour mélanger les arômes et les reporta à ses lèvres pour une nouvelle gorgée. A la fin de cette sortie, il faudrait appeler un taxi. Et il aurait certainement droit à l'éternelle question style "Vous êtes avec une célébrité, non ?" à quoi il répondrait par un grognement. Pour une fois, peut-être qu'il s'en ficherait puisqu'il serait trop bourré pour dire des choses sensées. De toute façon, comme lui avait dit son ex, c'était toujours l'euphorie quelques jours à l'annonce d'un nouveau scoop et ça passait.

- C'est pas important. T'as essayé les tisanes relaxantes ?

Ce n'était pas important... Gavin tentait de s'en convaincre tous les jours pour ne pas avoir à souffrir d'y repenser. Peut-être que c'était pour ça qu'il tombait dans le cercle vicieux de l'alcool et du laissé aller. Peut-être que c'était pour ça qu'il commençait à négliger de plus en plus son travail et ne cherchait pas à aider les rares émergés, trop occupé à être malheureux. Alors oui, on lui avait dit de ne pas trop l'être, que ce n'était pas de sa faute et tout le tralala mais franchement, est-ce qu'on pouvait juste le laisser se morfondre quelques jours, le temps de se sentir bien quand il voudra. Donc non, pour l'instant, il n'était pas chez lui, dans son canapé à se détester alors ce n'était pas important. Connor, lui, ça l'était. Son ami avait l'air plus mal que lui alors il serait un bon copain et s'occuperait de ses états d'âmes. Voilà.

- T'es certain que c'est que le sommeil. J'ai l'impression qu'il y a plus que ça.

Les prunelles azurées du gallois fixèrent intensément son collègue en se frottant le menton. S'il ne voulait pas se confier, c'était son droit, il ne le forcerait pas, il n'était pas de ce genre. Malgré tout, il ne pouvait pas cacher que ça le travaillait. Il n'aimait absolument pas voir son camarade si mal. Qu'importait le collègue en fait. Ils étaient sa seconde famille et il était de son devoir de les aider avec leurs maux, quitte à oublier les siens. Enfin, là, le plus important était de lui donner le sourire. C'était la mission principale de la soirée. Comment faire alors ? Le colosse avait beau réfléchir il ne voyait pas quoi dire à son pote. Un sujet, un sujet... Allez Gavin, tu sais encore te servir de ton cerveau...

- C'est quand qu'on te voit au paintball ou à l'airsoft avec Xander ?

Voilà, trouvé. C'était inutile, banal mais au moins, c'était un sujet qui leur ferait oublier les mauvais moments de l'instant. Honnêtement, ce n'était pas fou et même lui, Carter, se disait que c'était complètement con d'avoir mis ça sur la table mais généralement, leur partenaire et ami arrivait toujours à dérider les gens, même quand il n'était pas présent, alors pourquoi ne pas tenter ? Et puis ce n'était pas comme si y avait quelque chose à perdre, de proposer ce genre de choses. Bah ouais, c'était toujours l'éclate entre eux, surtout quand ils étaient réunis. ET puis en plus, ces sports étaient quand même ultra cool ! Surtout quand ils se lançaient des défis, du gendre à qui touchera le plus de canettes sans viser ou qui parviendrait à faire le plus de points en touchant l'autre avec uniquement un seul chargeur. C'était idiot mais ça avait le mérite de rendre les choses tellement plus cools.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Military Past [Pv Gavin et Connor]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: