RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Art is food for the soul | ft. Jay
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Invité
Invité
avatar



Mer 7 Juin 2017 - 14:24
Art is food for the soul
ft Jay Helsbury
Esther sortit de sa douche, avant de s'essuyer rapidement avec la serviette posée à côté du lavabo. Quittant sa salle de bain sans même prendre la peine de se couvrir, la jeune femme se dirigea vers sa chambre, avant d'ouvrir sa penderie en grand. Elle avait décidé de sortir ce soir, pour la plus grande surprise de ses employés qui avaient finit par prendre l'habitude de voir leur patronne vivre de manière quasi-exclusive pour son boulot et ne s'accorder presque aucun moments pour elle. À tel point que ça ne les surprenait plus quand elle s'effondrait sur le canapé qui se trouvait dans le bureau du restaurant ou elle se trouvait plutôt que de rentrer chez elle. Alors la voir délaisser ses restaurants le temps d'une soirée les avait quelque-peu surpris. Et Drew ne s'était pas privée pour chambrer sa patronne et amie, puisqu'elle était bien souvent celle qui réveillait Esther à coup de tasse à café fumante quand elle couchait au Borealis. Mais la blonde faisait confiance à ses brigades, et ils pouvaient très bien s'en sortir sans être maternés en permanence. Il fallait qu'Esther apprenne à lâcher un peu du lest, à ne pas passer chaque minutes de ses journées à penser à la cuisine. Oh, ses fréquents passages au salon de tatouage et au Jarvis lui permettaient bien de souffler, mais à part ça... sa vie sociale était aussi calme qu'une casserole hors du feu. Et encore, elle ne savait pas trop ou placer le Jarvis, puisque la propriétaire des lieux était aussi sa patronne à certaines occasions en plus d'être sa barmaid préférée. Cuisiner là-bas là changeait certes des cuisines de ses restaurants, mais cela n'en restait pas moins des cuisines.
Alors elle avait décidé de faire un break, de se prendre une soirée uniquement pour elle, sans penser au boulot ni à quoi que ce soit qui puisse s'y rattacher. Elle allait profiter, tout simplement, et voir ce qui pourrait bien se passer. Simplement se laisser porter par ses envies, sans avoir à supporter la pression d'un service, sans être la patronne qui dirigeait sa brigade d'une main de maitre tel un chef dirigeait son orchestre. Pas de tablier, d'ustensiles de cuisine, de recette à suivre et d'assiettes à préparer. Ce soir, elle était juste Esther, et pas la chef trois étoiles dont la réputation n'était plus à faire et qui faisait saliver les riches et les puissants de Genosha. Non, elle était juste une jeune trentenaire qui allait sortir et voir ce qui allait se passer ensuite. On lui avait parlé d'une exposition à Hammer Bay d'un artiste réputé, et Esther comptait bien y faire un tour. Elle avait toujours été amatrice d'art, il n'y avait qu'à regarder son corps pour le voir, et la décoration de son appartement avait besoin d'un sérieux coup de... on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait besoin d'être rafraichie puisqu'elle était un peu inexistante. Comme elle s'était presque totalement investie dans sa carrière au détriment du reste, et la décoration de son nid douillet en était le flagrant exemple. Alors peut-être pouvait-être profiter de cette soirée pour joindre l'utile à l'agréable et en profiter pour faire l'acquisition d'une ou deux toiles pour embellir un peu son intérieur. Mais avant de pouvoir se rendre à cette fameuse exposition, encore fallait-il qu'elle arrive à se décider sur la tenue qu'elle allait bien pouvoir mettre. Ce qui expliquait pourquoi elle était plantée comme un piquet devant sa penderie, à se demander ce qu'elle pourrait bien porter pour s'y rendre. Au bout de ce qui lui sembla être une éternité, elle finit par opter pour un haut blanc sans manches au dos particulièrement échancré, qui lui permettait d'afficher fièrement les nombreux tatouages qu'elle portait. Un pantalon noir et un gilet de la même couleur vinrent compléter le tout, et elle s'habilla rapidement, avant d'enfiler une paire de talons plats. Elle prit quelques minutes pour retoucher légèrement son maquillage, avant d'attraper ses clés de voiture et de sortir de son appartement.
Le trajet jusqu'à l'adresse ou se situait l'exposition ne lui prit pas longtemps, et contrairement à ce qu'elle pouvait craindre, elle n'eut pas à batailler pour trouver une place. sortant de sa voiture, elle jeta son gilet sur le siège passager puisque le temps était assez clément à son goût pour qu'elle puisse s'en priver, et elle se dirigea d'un pas tranquille vers l'entrée du lieu. Alors qu'elle pénétrait dans la galerie, elle laissa son regard vagabonder dans la pièce, se demandant si elle risquait de croiser des têtes connues. Même si elle n'était pas friande de ce genre d'évènements, ils étaient du genre à attirer le gratin de l'île, et c'était ce même gratin qui constituait une bonne partie de sa clientèle. Pénétrant un peu plus en avant, elle commença à admirer les œuvres devant lesquelles elle passait, ne pouvant que s'incliner devant le talent de l'artiste. Elle appréciait son travail, et même si elle était loin d'avoir tout vu, il était fort probable qu'elle se laisse tenter par l'acquisition de quelques-unes de ses pièces si l'envie s'y prêtait vraiment. Mais il n'était pas encore l'heure de parler argent, et elle comptait bien profiter au mieux de cette soirée qui s'annonçait plaisante en perspective.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Art is food for the soul | ft. Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr114 / 54 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Maitrise :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr110 / 50 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Messages : 646
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Lun 12 Juin 2017 - 10:19
Art is food for the soul
Esther & Jay
••••

Aujourd'hui se tient enfin ton exposition. Tu en as chier putain. Au bout de plusieurs nuits blanches, tu en es quand même arrivé à bout. Tu es plutôt fier de toi. Tu n'es pas du genre à laisser l'inquiétude te prendre et t'angoisser comme ça. Mais là, tu as cru pendant une mini seconde que tu n'arriveras jamais.

Entre tes peintures, tes photos, sans parler de ta flemme légendaire, ça t'a pris un sacré bout de temps. Mais te voilà. Ici. Dans cette galerie d'art, à regarder tout ces gens qui sont venu voir tes œuvres. Un sourire satisfait éclaire ton visage. Tu les observes, dans un coin, les saluant de temps à autre histoire de te faire connaitre.

Alors oui. Ce genre de truc, ça te fait bien chier. Tu n'aimes pas ce genre d'évènement lèche cul et tu préfères largement flâner dehors, à fumer ton joint ou tes cigarettes. Or là, c'est un peu ton avenir qui se joue. Tu dois faire bonne figure et tu comptes bien vendre ton travail auprès de tout ces fortunés qui peuvent vite devenir, de très bon clients. Tu es déjà pété de tune. Toutefois, tout boulot mérite salaire. Un sourire galant par ci, un petit hochement de tête par là. Et c'est partit pour une longue journée de labeur.

Tu as fait les choses en grand. Avec l'aide de ta besta, Alexia, tu t'es bien organisé. Tu as même fait appel à un traiteur pour qu'il te prépare des petits fours. Puis, tu as engagé quelqu'un pour servir le champagne. Les gens sont toujours plus apte à acheter, quand ils ont un petit coup dans le nez. Tu t'es bien habillé. Tu as troqué ton sweat et ton jean habituel pour un costume noir avec chemise blanche et cravate. La pure classe. Tu t'es d'ailleurs empressé de prendre une photo pour l'envoyer à Lena. Juste pour la faire baver sur ta fashion attitude. Par contre, tu t'es abstenu de l'envoyer à Arthur car ce dernier ce serait bien foutu de ta gueule.

Tu ris à cette pensée puis tu continues ton petit train train. Le temps passe et les gens partent et viennent. Soudain, ton attention se porte sur une femme qui vient tout juste d'arriver. Tu l'as trouve belle putain. Tu la suit des yeux alors qu'elle capte carrément ton regard. Un sourire carnassier étire tes lèvres tandis que tes yeux parcourent son corps ultra parfait. Tu en as rien à foutre si ce n'est pas vraiment discret. Tu te mords légèrement la lèvres, louchant sur ses fesses puis sur son dos, couvert de tatouages en tout genre. Tu ne vois pas son visage mais ça ne te déranges pas. De toute façon, maintenant qu'elle a attiré toute ton attention, tu ne comptes pas la laisser partir sans t'être présenté avant.

Une idée te vient. Tu sors de la poche de ta veste, ton téléphone portable. Et tu la prends en photo, de loin, prenant soin de prendre ses meilleures formes. Puis, tu l’envoie à Lena. Non sans rajouter une remarque du style :
"Putain ma grognasse, matte moi ce cul ! Ça me donne envie de les palper."

A peine envoyé que ta belle te réponds. Tu sens ton portable vibrer dans ta main et tu regardes son message, le sourire aux lèvres. Elle t'envoie de son côté la photo d'un chat avec comme commentaire :
"Putain la chance. Profite couillon. Nous on doit se taper le chat."

Ce qui te fais éclater de rire. Enfin, discrètement parce que sinon, bonjour l'affiche. Même si dans le fond, ça te passes au dessus. Tu fais ce tu veux. L'opinion des autres, tu les emmerde.

Avec la ferme intention de rencontrer la fameuse demoiselle, tu remets ton téléphone à sa place. Tu te redresses légèrement et tu mets ton col de manière à ce que tu sois le plus présentable. Au passage, tu prends sur un plateau deux coupes de champagne. Puis, une fois arrivé à sa hauteur, tu racles doucement la gorge, lui offrant ton plus beau sourire quand elle se tourne, te montrant enfin son visage.
- Bonjour. Peut-être puis-je vous renseigner?

Tu as l'air un peu con à parler d'une façon aussi bourgeoise. Tu lui tends la coupe, jouant le jeu du parfait gentleman alors que clairement, tu as bien envie de lui mettre la main dessus.
- Je m'appelle Jay. Ou l'artiste en question. J'espère que vous passez un moment agréable.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 17 Juin 2017 - 13:12
Art is food for the soul
ft Jay Helsbury
Continuant d'évoluer tranquillement dans la galerie, Esther admirait les tableaux qui se présentaient devant elle. Et comme à chaque fois depuis qu'elle était arrivée, elle ne pouvait que louer les talents de l'artiste, qui avait vraiment réussit à faire ressortir à travers ses toiles ce qu'elles devaient exprimer. La jeune femme ne fut guère surprise lorsqu'un couple la reconnut et vint discuter avec elle, la forçant à se désintéresser des peintures pour un temps.  Elle n'avait pas vraiment envie de parler boulot alors qu'elle était ici pour se détendre et justement penser à tout sauf ça, mais elle ne pouvait se contenter d'envoyer bouler deux clients réguliers qui lui avaient apportés un paquet d'autres clients grâce au bouche à oreilles. Alors elle restait là à les écouter parler, s'efforçant de se montrer aimable, jusqu'à ce qu'ils se décident enfin à aller voir ailleurs, non sans lui promettre de venir dîner à l'Hexagone dans les prochains jours.
Souriant, alors qu'elle les regardait retourner profiter de l'exposition, Esther attrapa au vol un petit-four sur le plateau qu'un des serveurs tenait, avant de l'avaler d'une traite. Ça tombait bien, elle n'avait pas pensé à manger avant de partir, et elle commençait à avoir un peu les crocs, il fallait bien l'avouer. Bien malgré elle, la cuisinière qu'elle était se réveilla, passant au crible le petit-four qu'elle venait de manger. Bon, ça aurait franchement pu être mieux, mais elle ne pouvait pas non plus jeter la pierre au traiteur, qui avait quand même fait un boulot plus que correct. Elle avait toujours été perfectionniste dès lors qu'il s'agissait de cuisine, et ses critères en la matière étaient... difficilement atteignables pour le cuisinier moyen. Elle le savait, mais elle ne pouvait s'en empêcher. Ce qui ne l'empêcha pas non plus d'en reprendre un autre lorsque le serveur repassa à portée de main, dégustant tranquillement le petit-four tout en continuant à faire le tour de l'exposition.
Alors qu'elle s'était arrêtée pour admirer un nouveau tableau, elle fut surprise par un raclement de gorge dans son dos. Elle se retourna pour faire face à un homme avenant, qui devait avoir à peu près son âge, qui lui présentait son plus beau sourire de tombeur. Acceptant la coupe qu'il lui tendait, Esther sourit lorsque l'homme se présenta comme étant l'artiste à l'origine de l'exposition, et qu'il lui demanda si le tout était à son goût « Oh, alors tout ça est à vous? Hé bien pour le moment, je passe une soirée particulièrement plaisante. » Puis elle trinqua avec lui, avant d'ajouter avec un nouveau sourire « Ravie de vous rencontrer Jay. Je m'appelle Esther. » La blonde porta sa coupe à ses lèvres, avant d'en boire une gorgée. Laissant le liquide alcoolisé couler dans sa gorge, elle porta son regard vers le tableau devant lequel ils se trouvaient, et recommença à le contempler. Ce Jay avait vraiment un talent immense, et elle ne doutait pas qu'il ne devait pas avoir beaucoup de difficultés à vivre de sa passion. Dans le fond, ils se ressemblaient. Son art à elle était peut-être bien plus éphémère que celui du beau blond, mais tout deux travaillaient avec leur âme et livraient une part d'eux-même à chaque fois qu'ils produisaient quelque-chose. Réussissant à détacher détacher son regard de la toile, elle repassa une mèche de cheveux derrière son oreille dans un geste machinal avant de reporter son regard vers le jeune homme à côté d'elle « Sincèrement, permettez-moi de vous tirer mon chapeau. Ce que vous faites est tout simplement... remarquable. C'est tellement riche et vivant qu'on se sent comme transporté. » Elle porta à nouveau sa coupe à ses lèvres, continuant de regarder son interlocuteur. Il fallait bien avouer qu'il était tout aussi plaisant à regarder que ses œuvres et... Drew lui vivement ordonné de s'éclater ce soir. Esther ne voulait pas non plus mettre la charrue avant les bœufs, mais un peu de mouvement dans sa vie sentimentale lui ferait un peu de bien, puisqu'elle était désespérément seule ces derniers temps.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Art is food for the soul | ft. Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr114 / 54 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Maitrise :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr110 / 50 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Messages : 646
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Sam 29 Juil 2017 - 6:27
Art is food for the soul
Esther & Jay
••••

Tu gardes ton plus beau sourire. Un sourire un peu angélique alors que dans le fond, tu as clairement envie de lui mettre la main dessus. De la draguer, de faire ton charmeur comme tu sais si bien le faire. Parce que bordel, tu l'as trouve belle. Maintenant qu'elle est tourné vers toi, tu peux d'avantage la détailler et tu te prends à te mordre légèrement la lèvre. Pas trop tout de même histoire de ne pas passer pour un pervers.

Tandis que tu lui tends la coupe de champagne, tes yeux dérivent sur les traits de son visage et sur sa bouche bien dessinée. Tu aimerais bien, un jour, les embrasser. Cela devient même ton prochain défi et tu lui tends la coupe de champagne, qu'elle accepte avec plaisir.

A ses dires, tu inclines légèrement la tête. Tu ne te départis pas de ton sourire et tu trinques avec elle, en répondant d'une voix grave. Quoi que légèrement mielleuse et séductrice.
- Il parait.

Un rire s'échappe de tes lèvres. Tu portes le champagne à ta bouche sans la quitter des yeux alors qu'elle se présente à toi sous le nom d'Esther. Esther. Voilà un prénom peu commun mais qui sonne bien à tes oreilles. Ça lui va plutôt bien. L'alcool coule doucement dans ta gorge et tu apprécie la sensation que cette dernière t'offre. Tu laisses passer un silence, juste le temps pour toi de déglutir. Puis, tu rajoutes en levant cette fois légèrement ton verre en sa direction.
- Me voilà rassuré alors. Enchanté également de vous connaitre. Esther.

Tu accentues un peu le dernier mot. Tes yeux s'ancrent au sien de telle sorte à capturer son regard. Une manière bien à toi de commencer ton jeu de séduction. Elle reporte son attention sur l'un de tes tableaux et tu profites de ce moment pour glisser tes iris sur sa silhouette. Et sur ce cul qui t'avais déjà bien plu un peu plus tôt.

Tu repenses à Lena. Et à ses derniers sms qui te font encore bien marrer. Tu sais qu'elle te posera tout un tas de question quand vous vous retrouverez demain. Tu reportes ta coupe à tes lèvres et tu ne manques pas ce petit geste qu'elle fait pour remettre l'une de ses mèches derrière son oreille. Tu te pince la lèvre. Puis, tu te redresses et tu te postes à ses côtés alors qu'elle te fait de beaux compliments sur tes œuvres. Ça te fais plaisir. Un nouveau sourire illumine ton visage et tu te sens flatté dans ton égo.
- Et bien. Je dois dire que ça fais plaisir d'entendre ça. C'est toujours flatteur et agréable d'avoir de bons avis. Merci beaucoup.

Même si tu n'es pas du genre à douter de toi. Bien au contraire. Tu as confiance en tes capacités et tu ne les remets jamais en doute. Mais tu n'as pas non plus envie de te montrer trop confiant. Trop sûr de toi. Pas devant elle. Alors, tu te passes une main derrière ta nuque et tu rajoutes, mine de rien.
- J'ai encore quelques progrès à faire mais j'y travaille. En tout cas, ça me motive encore plus à me dépasser.

Tu mens un peu mais tu t'en fous. Tu portes à nouveau un regard sur elle, en laissant un bref silence s'installer. Tu te demandes quelle va être la démarche à suivre maintenant. Tu réfléchis à ton plan d'action et justement, un te vient à l'esprit. T’espère que ça va marcher parce que bon, tu te retrouverais bien con si elle te laisse repartir, te laissant sur ta faim. Mais tu es prêt à prendre le risque et tu rajoutes donc, en laissant un même sourire s'installer.
- Mais peut-être voulez-vous que je vous laisse tranquille pour poursuivre votre visite? Ou sinon, vu que je n'ai rien d'autre à faire. Je peux aussi vous faire visiter les lieux. Comme vous le souhaitez bien évidemment.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 27 Aoû 2017 - 12:55
Art is food for the soul
ft Jay Helsbury
Esther continuait de sourire doucement, alors que le peintre la remerciait pour ses compliments. Qui étaient amplement mérités, inutile de se le cacher. Ce Jay avait vraiment du talent, et ça se voyait bien qu'il n'en était pas à sa première exposition. Elle s'y connaissait un peu dans l'art de lire le langage du corps, et c'était très clair qu'il était habitué à ce genre d'exercices. Se pavaner devant les gens, les mettre en confiance, les séduire et tout ce qui allait avec. Même si le jeune homme acceptait de bonne grâce les compliments qu'Esther lui faisait, il n'avait pas besoin qu'on lui rappelle qu'il avait du talent. Et si on en voulait la preuve, il n'y avait qu'à voir toutes les personnes qui étaient venues pour admirer les tableaux de sa collection. Voir des têtes défiler sans cesse était la meilleure des récompenses pour les gens comme eux, dont la réputation et le succès se faisaient principalement par leur public. Et c'était d'autant plus vrai dans son monde à elle, ou le bouche à oreilles était à la fois leur meilleur ami et leur pire adversaire. Une bonne critique et c'était l'envolée, une mauvaise et c'était la dégringolade. Et avec tous les sites internets qui grouillaient à présent et ou tout le monde pouvait s'improviser critique, c'était d'autant plus vrai. Le premier gland venu pouvait balancer une critique incendiaire qui pouvait finir une carrière. Voila pourquoi eux, les artistes, devaient continuellement mettre toutes leurs tripes dans ce qu'ils faisaient, pour ne pas retomber encore plus vite qu'ils avaient pu grimper.
Laissant échapper un bref rire devant la remarque du peintre sur son prétendu manque de talent, Esther porta sa coupe à ses lèvres, avant de sourire doucement « Allons, inutile de faire semblant, vous êtes doué et vous le savez très bien. Mais on arrête jamais vraiment d'apprendre ou de progresser. » Elle en savait quelque-chose sur le progrès. Même maintenant, alors qu'elle était une chef reconnue et respectée, elle continuait toujours de découvrir de nouvelles façons d'exercer sa passion et d'éviter de tomber dans une routine particulièrement barbante, en se reposant uniquement sur ses acquis et sur ce qu'elle savait déjà faire à la perfection. Qu'était la vie sans prendre quelques risques après tout? Rien de plus qu'un éternel train train quotidien sans grand intérêt. C'était bien pour ça qu'elle avait plaqué la fac pour se lancer dans la cuisine, et pour ça qu'elle avait finit par écouter les conseils de Drew. Elle voulait vivre et s'amuser, pas se contenter d'un métro boulot dodo chiant à en crever. Et la cuisinière sourit un peu plus lorsque Jay lui proposa de lui faire une visite privée de l'exposition. Elle voyait bien ou il voulait en venir. Ça n'était pas parce qu'elle avait une vie sociale particulièrement limitée qu'elle était totalement idiote. Elle avait bien vu les regards que le blond lui lançait de temps à autres, comment ses yeux glissaient sur ses formes. Esther savait bien qu'elle était particulièrement séduisante, et qu'elle ne laissait pas les hommes ou les femmes indifférents. Même si c'était il y a longtemps, elle se souvenait très bien qu'il n'avait fallu que quelques regards à Alexia pour tomber sous son charme, et inversement. Alors pas très étonnant que Jay éprouve un certain intérêt à l'admirer elle plutôt que ses propres tableaux. Elle n'allait pas non plus nier que le peintre était tout à fait à son goût et qu'elle se serait bien laissée tenter par l'idée d'aller un peu plus loin avec lui que simplement siroter une coupe de champagne « Je m'en voudrais de vous arracher à vos autres invités, mais... vous êtes d'une si charmante compagnie que j'aurais tort de m'en priver. » Elle ponctua sa réponse d'un sourire charmeur et d'un clin d’œil. Elle avait envie de voir jusqu'où ça allait les mener, jusqu'à quel point Jay allait aller pour essayer de la faire terminer dans ses draps. Inutile de faire semblant, ils étaient des adultes tout à fait consentants, et ça n'était pas Esther qui allait dire non à la possibilité de prendre du bon temps avec un homme. Mais elle n'allait pas pour autant trop lui faciliter la tâche en lui montrant clairement qu'elle savait ou il voulait en venir. Non, autant s'amuser un peu avant et faire comme si elle voulait simplement profiter d'une petite visite guidée.
Alors qu'ils commençaient à bouger, Esther attrapa un petit-four à la volée, avant de mordre dedans. Elle ne quittait pas Jay des yeux, et désigna d'un geste les nombreuses toiles exposées « Et ça fait longtemps que vous faites de la peinture? J'aime bien, mais je n'ai jamais été très douée avec un pinceau. Je me débrouille bien mieux avec une assiette. » Elle s'était essayée à la peinture quand elle était gamine, mais les résultats n'avaient pas été très brillants. Disons qu'elle s'en sortait assez bien pour avoir des notes correctes à l'école, mais ça n'allait pas plus loin que ça. Et elle n'avait pas vraiment cherché à retenter l'expérience après avoir découvert son amour pour la cuisine « D'ailleurs, votre traiteur est correct. Pas mauvais, mais on peut clairement trouver mieux. » Lança-t-elle avec amusement, avant d'avaler le reste de son petit-four.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Art is food for the soul | ft. Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr114 / 54 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Maitrise :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr110 / 50 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Messages : 646
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Dim 17 Sep 2017 - 9:45
Art is food for the soul
Esther & Jay
••••

« Allons, inutile de faire semblant, vous êtes doué et vous le savez très bien. Mais on arrête jamais vraiment d'apprendre ou de progresser. » A ses dires, tu affiches un sourire au coin. Elle t'as grillée. Proprement en plus. Tu aurais pu te sentir gêné. Tu aurais pu bafouiller, t'excuser ou n'importe quoi d'autre mais non. Tu ne fais rien de tout ça. Ça t'amuses d'autant plus. Tes yeux la dévorent du regard et un ricanement s'échappe même de tes lèvres.

Au moins, elle est perspicace. T'aimes. T'approuves. Ton désir d'en apprendre plus sur elle s'agrandit et clairement, tu as de plus en plus envie de la rajouter à ton tableau de chasse. Tes doigts jouent avec ton verre et tu te contentes donc d'approuver, en hochant légèrement la tête.
- C'est pas faux. Vous avez entièrement raison.

Que ce soit sur sa première remarque ou la dernière. Bon, tu ne te prends jamais la tête sur ce qui est d'apprendre. Tu fais ce que tu as envie de faire et basta. Quand tu peints ou quand tu prends une photo, ton objectif n'est pas de progresser mais de te laisser simplement porter. Tu connais tes difficultés. Tu connais également tes points fort et tu joues avec, en les mettant à leurs avantages. Tu as toujours appris sur le tas et tu n'as pas eu besoin de longues et interminables études pour en arriver là. Faut dire que les études et toi, ça fais deux. Tu n'as jamais été l'élève le plus attentif ni le plus sérieux. Tu préférais largement sécher les cours et fumer un bon joint avec tes amis. Et les seuls fois où tu faisais acte de présence dans une classe, c'était pour draguer soit un ou une camarade. Voir carrément la prof. Car il t'est arrivé d'avoir quelques aventures secrètes avec l'une d'entre elles durant tes plus jeunes années. Bref, Tu pourrais te la péter mais tu te contentes cette fois de porter ton verre à tes lèvres sans quitter ton interlocutrice du regard.

D'ailleurs, celui-ci est profond, titilleur et séducteur. Tu lui proposes de lui faire visiter les lieux et elle ne semble pas contre cette idée. Cela t'enchantes. Tu hausses les sourcils lorsqu'elle t'avoue néanmoins ne pas vouloir se priver d'une si charmante compagnie. Ton égo en est flatté. De nouveau, tu lèves ton verre vers elle et tu le portes à ta bouche, non sans ajouter d'une voix franchement enjôleuse :
- Je vous retourne le compliment. Vu que vous avez l'air d'aimer la franchise, je dois dire que je m'en contrefiche des autres. La seule invitée qui m'intéresse à l'heure actuelle, c'est vous.

Adieu les tabous. Tu sens qu'avec cette jeune demoiselle, rien ne sert de jouer les princes charmants qui tournent autour du pot. Elle semble avoir compris ton petit manège. Alors autant être direct désormais. Elle t'adresse un sourire charmeur suivi d'un clin d'oeil et tu ne peux t'empêcher de te mordiller la lèvre.

Quelle beauté. Vraiment. Tu as hâte aussi de voir où ça va vous mener. Vous commencez à marcher et la conversation dérive une fois de plus sur tes peintures. Après avoir vidé ta première coupe de champagne, tu en attrapes deux autres et tu en tends une à Esther, tout en répondant à ses questions. Non sans lâcher ce petit air charmeur que te quitte rarement quand tu es en chasse.
- Je pourrai vous apprendre. Il parait que je suis plutôt bon professeur dans ce domaine. Mais pour répondre à votre question, ça fait déjà environ...

Tu marques une courte pause, histoire de réfléchir posément. Puis, tu reprends, tes yeux pénétrants glissant sur la jeune femme pour se fondre dans les siens.
- Vingt-trois ans à peu près.

A tout casser. Tu n'as pas vraiment compté. Elle t'avoue alors être bien meilleure avec une assiette et fit une petite remarque sur le traiteur qui te fit à nouveau, hausser les sourcils. Tient tient. As-tu as faire à une cuisinière? A vrai dire, comparé à Ryan, ton grand frère, tu ne l'as jamais vu avant à la télé. Tout en continuant de marcher, tu te rapproches innocemment vers elle jusqu'à la toucher à niveau de la taille. Pas de manière brusque bien sûr. Ni d'une manière trop directe. Autant faire durer le plaisir. Juste assez pour la frôler avec tes doigts et te rapprocher un peu plus de son corps parfait.
- Dans ce cas, je ferais en sorte de mieux choisir la prochaine fois. Mais dîtes-moi. Spécialiste de métier? Ou simple passionnée de cuisine? Sinon, vous pourrez toujours me donner votre numéro pour qu'on puisse... disons. Faire "affaire" ensemble.




••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 19 Oct 2017 - 14:24
Art is food for the soul
ft Jay Helsbury
Portant sa coupe à ses lèvres, Esther la finit d'une traite histoire de faire descendre plus facilement le petit-four qu'elle venait d'avaler, son regard rivé sur le peintre à côté d'elle. Dire qu'elle s'amusait en sa compagnie était un doux euphémisme, et elle ne regrettait clairement pas d'être venue ici ce soir. Elle allait bien se garder de le lui dire en face, mais pour le coup, Drew avait eu sacrément raison de la pousser à sortir un peu, de se détendre et de penser à autre-chose que le boulot. Peu importe à quel point elle pouvait apprécier sa collègue et amie, si elle admettait que la rousse avait eu raison, elle allait se mettre en tête de régir totalement sa vie privée, histoire qu'elle puisse enfin se trouver un petit-copain. Ou une petite copine, vu que Drew savait depuis longtemps que sa patronne ne se préoccupait pas vraiment du sexe de la personne qu'elle pouvait fréquenter, tant que l'envie et les sentiments y étaient. Et on pouvait dire qu'avec Jay, l'envie était bien présente.
La jeune femme afficha un petit sourire et remercia son hôte d'un hochement de tête alors qu'il la débarrassait de sa coupe vide et lui tendait une pleine. Et son sourire s'élargit lorsque l'artiste lui proposa de lui apprendre les rudiments de son art. Esther en aurait mit sa main à couper que c'était loin d'être la seule chose que le blond comptait lui apprendre, mais autant de continuer de jouer le jeu tant qu'il y avait des oreilles baladeuses dans les environs. Peut-être qu'une fois qu'ils seraient dans un endroit un peu moins bondé, ils pourraient passer à des propositions un peu plus osées. Alors qu'elle portait sa nouvelle coupe à ses lèvres, la blonde sentit les doigts de Jay glisser le long de sa taille, ne perdant pas une miettes de sa peau mise à nu par son haut échancré. Bien qu'elle n'en attendait pas moins de sa part vu comment il s'employait à la séduire, elle lui jeta un regard faussement étonné, avant de sourire une fois de plus « Une spécialiste n'est-elle pas forcément passionnée par ce qu'elle fait? Les gens se bousculent pour voir vos œuvres, et ils font la queue pour déguster les miennes. » Même maintenant, alors que ses restaurants avaient ouverts depuis longtemps déjà, il y avait toujours un afflux plus que conséquent de clients, et les réservations ne manquaient pas. Sans pour autant afficher complet tous les soirs comme durant les premiers mois, elle n'avait cependant pas le moindre mal à rentrer dans ses frais et à garder la tête hors de l'eau. La jolie blonde avait de la chance, elle le savait, parce qu'elle était bien consciente que le milieu de la restauration était impitoyable, et que les réputations pouvaient se défaire presque plus vite qu'elles ne se faisaient « Pour être honnête, je dois cuisiner depuis aussi longtemps que vous peignez. J'ai toujours été chez moi dans une cuisine, depuis aussi loin que je m'en souvienne. Sûrement pour ça que j'ai fini par chasser ma mère des fourneaux à l'âge de seize ans. » Elle ponctua sa dernière remarque d'un bref rire, avant de porter sa coupe à ses lèvres.
Continuant de marcher, Esther feignait d'admirer les toiles exposées, toute son attention étant en réalité absorbée par un autre sujet au moins aussi plaisant à regarder, si ce n'était plus « Mais si vous insistez, je peux tout à fait vous donner mon numéro, histoire de parler affaires comme vous dites. Je connais justement quelqu'un, une jeune chef particulièrement douée, et qui se donne à fond dans tout ce qu'elle fait. Et elle est plutôt sympathique à regarder par-dessus le marché. Il faut juste aimer les filles accros aux tatouages. » Elle ponctua sa remarque d'un nouveau clin d’œil, avant de porter sa main libre jusqu'à celle que Jay avait placé dans son dos. Sans le lâcher du regard, elle posa sa main sur la sienne, la pression des doigts sur son dos se faisant plus forte. Un sourire taquin plaqué sur le visage, elle se rapprocha de lui, avant de souffler de façon à ce qu'il soit le seul à entendre « Mais je sais très bien que je suis tout à fait à vôtre goût. Au moins autant que vous êtes au mien. » Se penchant en avant, elle effleura les lèvres de Jay avec les siennes, se délectant de ce contact sûrement bien trop fugace aux yeux du jeune homme. Retenant un éclat de rire, elle reprit une position un peu plus décente, faisant comme si rien ne s'était passé et qu'elle était juste une jeune femme qui admirait des toiles. Oh ça non, elle n'allait définitivement pas dire à Drew à quel point elle pouvait s'amuser ce soir.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Art is food for the soul | ft. Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr114 / 54 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Maitrise :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr110 / 50 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Messages : 646
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Jeu 30 Nov 2017 - 4:02
Art is food for the soul
Esther & Jay
••••

Finalement, ton exposition est encore plus intéressante que tu ne le pensais. Mais pas pour les mêmes raisons. Ton attention n'est plus portée sur tes tableaux ni même sur tes autres  invités mais sur elle. Uniquement sur elle. Maintenant que la barrière est plus ou moins ouverte, tu n'affiches plus un air courtois, poli mais bien charmeur. Car tu comptes la séduire et tu ne tiens plus à faire semblant. De toute façon, elle non plus. Elle sait que tu lui plais et l'attirance semble réciproque. Vous êtes des adultes consentants et oui, vous commencez clairement à vous tourner autour.

Coupe de champagne en main, tu la regarde intensément. Tu continue tout de même la conversation et tu lui demande si elle est spécialiste de métier ou simple passionnée de cuisine. Sa réponse te fais hausser les sourcils. Ton sourire s'étire et tu hoche lentement de la tête, amusé.
- Vous avez raison. Les deux vont de paire en général. En tout cas, je serai ravi de goûter à votre cuisine. J'espère que vous m'en donnerez l'occasion. Un jour.

Bon, tu laisses un bon gros sous-entendus là-dedans. De nouveau, tes lèvres plongent dans le champagne et tu apprécie toujours plus son goût pétillant. Tu laisses l'alcool couler dans ta gorge, piquer ton palet. Tout en même temps, tu ne la quitte pas des yeux. Tu la dévore de ton regard pénétrant et ton sourire, un peu plus devient séducteur.

Elle t'avoue qu'elle cuisine aussi longtemps que tu peins. Tu échappes un léger rire lorsqu'elle te dit avoir chasser sa mère des fourneaux à l'âge de seize ans. Ça te permet aussi de cerner sa personnalité. Du moins, en partie. Vous continuez ainsi à marcher dans la salle d'exposition mais très franchement, tu t'en fous de ce qui se passe autour de vous. Tu te contentes juste parfois de sourire à quelques passants, histoire tout de même de faire bonne figure.

Quand Esther murmure enfin qu'elle peut tout à fait te donner son numéro de téléphone, tu sens la morsure de la victoire te titiller. Tout en te pinçant les lèvres, tu hausses toujours plus les sourcils et tu affiches un air satisfait, ne pouvant t'empêcher de susurrer tandis que tu t'étais déjà rapproché d'elle, en posant une main innocente sur sa taille :
- Ça tombe bien. Je trouve les tatouages particulièrement séduisant. Surtout sur la jeune chef en question. Il me tarde de les voir. Plus en profondeur, je veux dire. Cela pourrait peut-être me donner de l'inspiration pour mes futurs œuvres. Qui sait.

Plus de doute possible, votre rencontre prend vraiment la tournure que tu espérais. Tu la sens ouverte. Ça titille ton égo, ça te flatte. Un frisson délicieux te parcoure l'échine quand elle pose sa main sur la tienne et tes yeux brillent désormais d'un certain désir non dissimulé. Tu quittes le masque courtois pour mettre celui plus ensorceleur, plus aguicheur mais avec une certaine classe.

Vous vous immobilisez et elle finit par rapprocher son visage du tien pour effleurer tes lèvres, ce qui titille un peu plus ton envie. Non, clairement. Ton exposition n'est plus le centre de ton attention. Tu as même bien envie de te barrer. Là, tout de suite, le plus discrètement possible.
- Je pourrai vous proposer qu'on aille ailleurs. Histoire de faire plus humble connaissance. Dans un lieu plus intime, bien entendu.

Tu marques un silence. Tu ancres plus profondément ton regard au sien et tu te rapproches, faisant mine de lui rendre un baiser avant de décaler légèrement ton visage, de telle sorte que seul ton souffle caresse sa joue. Tout en même temps, tes doigts effleurent sa taille. Tu prends une voix rauque, légère, séductrice et tu chuchotes à son oreille :
- Quand dîtes-vous?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 9 Déc 2017 - 8:04
Art is food for the soul
ft Jay Helsbury
Consciente des gens qui se trouvaient autour d'eux, Esther se retenait de combler la distance qui la séparait du beau blond à côté d'elle et de plaquer ses lèvres sur celles de Jay pour l'embrasser avec tout le désir qu'elle pouvait éprouver en cet instant. Elle avait peut-être fait le premier pas en l'embrassant à moitié quelques instants plus tôt, elle n'aimait pas non plus se donner en spectacle et aller à des démonstrations de ce genre en public. La blonde avait juste voulu lui donner un bref aperçu de ce qui l'attendait, et se convaincre autant que lui qu'elle avait envie de tout ça. Qu'elle avait envie de lui. Elle ne pensait même plus à l'exposition, aux tableaux qu'elle était venue admirer à l'origine. Il n'y avait plus que le peintre, et la perspective d'un bon moment qui se profilait à toute vitesse. Esther aurait pu penser aux autres invités, à qui elle comptait bien ravir le blond à côté d'elle pour en profiter sans retenue. Elle aurait même du le faire. Mais la cuisinière voulait être égoïste, ne penser qu'à elle et à ce qui pouvait bien l'intéresser à l'heure actuelle. Et ce qui l'intéressait, c'était la perspective d'un très bon moment passé dans la plus stricte intimité avec un séduisant peintre qui était aussi intéressé qu'elle par ce qui se profilait entre eux.
Esther sourit en voyant la réaction de Jay à son petit manège, et elle ne fut guère surprise lorsque le jeune homme lui proposa de se trouver un coin un peu plus tranquille histoire de mieux faire connaissance. Elle n'était pas dupe, elle savait très bien ou il voulait en venir. Il avait probablement au moins aussi envie d'elle qu'elle pouvait avoir envie de lui. Après tout, il n'avait cessé d'essayer de la séduire depuis qu'il avait posé les yeux sur elle. Ce qu'il avait réussi à faire sans trop de mal d'ailleurs, puisqu'Esther s'était prêtée au même exercice. Elle ne s'était pas faite prier pour répondre favorablement à ses avances, et l'inverse était aussi vraie. Alors qu'elle allait répondre, l'artiste s'approcha d'elle, feignant de l'embrasser, avant de porter sa bouche jusqu'à son oreille. La question du jeune homme et sa main sur sa taille en partie dénudée lui arracha un léger soupir de plaisir que la blonde ne chercha guère à réprimer. Oh, il n'avait guère besoin qu'elle réponde, son corps parlait déjà très bien pour elle. Profitant que sa bouche soit à quelques centimètres de son oreille, Esther lui susurra malgré tout une réponse « J'en dit que vos invités vont devoir apprendre à se passer de vous et que l'idée de faire plus ample connaissance me parait particulièrement alléchante. » Et pour ponctuer la réponse, la cuisinière se permit de déposer un baiser sur la joue du jeune homme, à l'extrême limite de la commissure de ses lèvres. Histoire de le chauffer encore un peu plus à la perspective de ce qui allait se passer entre eux.
Se saisissant à la volée d'une bouteille de champagne, la jeune femme suivi Jay, et ils s’éclipsèrent de la réception sans que personne ne les remarque. Ils finirent par trouver une pièce ou ils ne risquaient pas d'être dérangés, et après avoir suivit l'artiste, la trentenaire ferma la porte avant de tourner le loquet dans un claquement parfaitement audible. Maintenant il n'y avait plus qu'eux. Les yeux rivés sur Jay, Esther se mordilla la lèvre inférieure, avant de se diriger vers lui. N'y tenant plus, elle posa la bouteille sur une table, posa ses mains de chaque côté du visage de l'artiste avant de l'embrasser à pleine bouche. Peu à peu, ses mains descendirent sur le corps de l'artiste, devinant sans mal ses muscles à travers la chemise qu'il portait. Finalement, ils se séparèrent à cause du manque d'oxygène, et Esther laissa échapper un bref rire « Wouah, ça faisait un bal que j'avais pas embrassé quelqu'un comme ça. Ça m'avait... manqué. » Ancrant son regard dans celui de Jay, elle resta comme ça un instant, occupée à se perdre dans ses yeux. Franchement, si ce petit moment avec Jay se passait bien, ce dont elle était presque certaine, elle allait s'arranger pour se dégager un peu plus souvent de ses responsabilités et s'accorder un peu plus de breaks. Elle aimait bien l'artiste et il ne la laissait clairement pas indifférente, alors peut-être que si il voulait... mais pour le moment, ils n'en étaient pas encore là. Laissant ses doigts courir sur les boutons de la chemise, elle mordilla la lèvre inférieure de Jay, avant de souffler « Alors beau blond, c'est pas toi qui voulais qu'on fasse un peu mieux connaissance? » Esther avait beau avoir démarré les hostilités, elle n'allait pas laisser Jay se contenter de profiter du spectacle. Après tout, c'était lui qui avait voulu qu'ils en arrivent à ce moment, dans cet endroit.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Art is food for the soul | ft. Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr114 / 54 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Maitrise :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr110 / 50 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Messages : 646
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Lun 29 Jan 2018 - 8:31
Art is food for the soul
Esther & Jay
••••

Tu ne fais clairement plus attention à ce qui se passe autour de vous. Ton exposition te passe au dessus et ton attention est désormais toute focalisée sur Esther qui semble plutôt ouverte à tes avances. Tu t'en réjoui. Un sourire de plus en plus charmeur étire tes lèvres et tu te rapproche d'elle, délicatement, posant même une main sur sa taille.

Tu apprécie ce moment. Tu en joue. Tu arbore ton côté le plus séducteur, enjôleur et tu lui propose alors que vous allez ailleurs, dans un coin beaucoup plus tranquille. Tu lui fais comprendre tes désirs, ton envie, tes intentions. Tu sais qu'elle n'est pas indifférente à ton charme et c'est pourquoi, tu souris, lui susurrant à l'oreille. Puis, tu attends sa réponse. Patiemment.Tu observes ses réactions. A aucun moment, tu ne cesse de sourire et tu ancres de nouveau ton regard aux siens, laissant transparaitre une lueur sauvage, brillante au fond de tes iris.

Ses dires te font échapper un rire. Un rire suave, joueur. Conquis aussi. Tout en glissant tes yeux sur son décolleté, tu te pinces les lèvres et tu hausses les sourcils, lorsqu'elle finit par déposer un baiser à quelques centimètres seulement de ta bouche. Plus de doute possible. L'heure n'est plus à la discussion. Le charme opère. La séduction vous englobe complètement et l'un comme l'autre, êtes bien décidé à passer du bon temps ensemble.
- M'en voilà ravi alors, susurres-tu d'une voix rauque, en te rapprochant plus encore de son corps parfait.

Tes doigts titillent sa taille, ses hanches. Ton torse touche presque sa poitrine et tes yeux sont de nouveau ancrés dans les siens. Tes invités peuvent bien t'attendre. Tu t'en fous royalement. Ils auront même pas capter que tu t'es éclipsé. Ou si. Mais tu t'en fiche. Tu fais ce que tu veux. Tu n'as pas d'ordre à recevoir de personne et si tu veux te barrer avec une splendide demoiselle, tu le fais. Sans culpabilité ni te poser de questions. Au pire, si Alexia te le demande. Tu lui diras la vérité. Tu n'es pas non plus du genre à cacher tes conquêtes. La preuve, tu as envoyé la photo de son dos à Lena et bref. Tu n'as jamais eu honte d'être un parfait coureur de jupon. Au contraire.
- Si vous voulez bien me suivre, ajoutes-tu en inclinant légèrement la tête, tel un gentleman.

Un petit clin d'oeil lancé à la volée. Un rire amusé qui s'échappe doucement de ta gorge. En vrai, ça te fais bien marrer de jouer le parfait dandy et tu entraines donc la belle blonde dans une des pièces où tu es sûr d'y être tranquille. Personne ne vient là de toute façon. C'est une arrière salle et seul quelques tables et chaises font office de décoration. La belle ferme d'ailleurs la porte derrière elle et tu te tournes en sa direction, lui offrant un autre sourire enjôleur.

Au moins, là c'est clair. Vous ne serez pas dérangé. Très vite, l'ambiance s'échauffe et vous voilà déjà, lèvres contre lèvres, à vous embrasser avec passion. Tu te délecte de l'instant présent. L'une de tes mains vint se glisser derrière son dos puis dans ses cheveux alors que tu réponds bien volontiers à son baiser fougueux. Tes muscles se crispent. Ta respiration s'emballe. Ton cœur bat plus vite contre ta poitrine et tu la colle un peu plus contre toi, laissant ta langue jouer langoureusement avec la sienne. C'est intense. Vraiment intense. Un gémissement rauque s'échappe même de ta bouche et tu grogne de plaisir, accentuant tes caresses tandis qu'elle met déjà ta patience à mal.

Au bout d'un moment cependant, vous êtes obligé de rompre ce baiser par manque évident d’oxygène. Tout en te détachant légèrement, tu laisses échapper un :
- Whaou. C'est ce qui s'appelle un baiser. J'en redemanderai.

Avant d'ancrer de plus belle tes prunelles aux siennes. A ses dires, un nouveau rire s'échappe et tu te redresses, fier en glissant tes doigts par dessous son haut. De telle manière à glisser tes mains sur sa peau.
- Si et j'en suis pas déçu. Maintenant...

Tu marques un temps d'arrêt, une courte pause. Tu fais exprès de lever les yeux au ciel en faisant mine de réfléchir puis tu la fais reculer, lentement, légèrement jusqu'à coller ses fesses à l'une de ces tables, seules témoins de ce moment de plaisir.
- Je ne serai pas contre qu'on continue sur notre lancée. J'ai toujours très envie de voir tes tatouages. Plus en détail, je veux dire.

Tu laisses planer le sous-entendus. Tu joue toujours plus avec tes yeux, tes gestes, tes mains qui se mettent doucement à la caresser, à parcourir chaque parcelle de sa peau, de ses vêtements. Puis, tu rapproches ton visage. Tu prends ton temps. Tu laisses ton souffle caresser ses joues, ses lèvres, son menton avant de venir finalement agripper sa lèvre inférieure pour la mordiller avec douceur.
- A moins que l'idée que je m'en inspire, ne te tente pas plus que ça.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 27 Fév 2018 - 8:01
Art is food for the soul
ft Jay Helsbury
Sentant les mains de Jay glisser sur son corps, Esther poussa un soupir de contentement, se sentant revigorée par ce simple contact. Et elle ne put retenir un frisson de plaisir lorsqu'elle sentit les mains du blond glisser sous son haut, peau contre peau. Et franchement, tout ça lui plaît de plus en plus à Esther. Parce que l'artiste parvient à réveiller en elle quelque-chose d'endormi depuis longtemps : le désir. Oh oui, elle désire cet homme, là, tout de suite. Et c'était un sentiment qu'elle avait presque oublié. Elle avait mit sa vie sentimentale en suspens depuis beaucoup trop longtemps, préférant de loin se concentrer sur sa vie professionnelle et sur sa carrière. Elle avait laissé tombé la première pour la seconde plus par nécessité que par choix, mais à présent la jeune femme avait tout ce qu'elle avait pu désirer dans son travail. La reconnaissance, le succès, la réussite qu'elle avait toujours voulue. Oh, la cuisine était certes sa passion, mais elle avait toujours été ambitieuse, et même maintenant, elle n'avait pas l'intention de s'arrêter là. Mais elle pouvait bien lever un peu le pied, s'intéresser à nouveau à des aspects de sa vie qu'elle avait laissés tomber. Et Jay... il réveillait tout ça en elle. Esther n'avait pas non plus envie de s'imaginer de grands projets avec cet homme qu'elle connaissait à peine, mais elle ne voulait pas s'arrêter là avec lui. Après tout, c'était le beau jeune homme qui avait commencé à la charmer, petit jeu auquel la cuisinière ne s'était pas faite prier pour jouer et auquel elle prenait un plaisir immense. Oh oui, tout ça lui avait manqué.
Toujours collée à Jay, ce dernier la fit reculer jusqu'à ce que ses fesses se retrouvent collées à une des tables, et la jeune trentenaire ne se fit pas prier pour s'asseoir dessus, laissant ses mains courir sur les épaules de l'artiste. Ce dernier laisse planer des paroles riches en sous-entendus, et elle ne put s'empêcher de se mordre la lèvre, plus que désireuse de voir jusqu'à quel point leur petit échange allait se poursuivre avant qu'ils ne se décident à céder à leurs désirs. Sûrement pas très longtemps, si elle se fiait à ce qu'elle ressentait. Jay continua encore quelques instants leur petit jeu, se permettant même de douter de son envie d'aller plus loin. Sans même un mot, Esther s'empara des pans de son haut, le retira d'un geste vif, avant de le jeter sur le côté « Et là, selon toi, est-ce que ça me tente que tu voit le moindre de mes tatouages? Parce que tu sais, j'en ais aussi sur les jambes. » Son visage s'orna d'un sourire particulièrement aguicheur, qui en disait long sur ce qu'elle voulait. Approchant son visage de celui de Jay, elle l'embrassa à pleine bouche, dans un baiser fiévreux et intense. Dans le même temps, ses mains étaient occupées à défaire les boutons de la chemise du blond, et elle se retenait d'en écarter les pans avec force, quitte à en faire sauter les boutons. Mais bon, autant éviter qu'il sorte de cette pièce tout débraillé, sans quoi les gens allaient se poser des questions sur ce qu'il avait bien pu faire pendant le moment ou il s'était éclipsé de la petite réception. Ses mains finirent par glisser sur le torse du blond avant de finir dans son dos, attirant un peu plus Jay contre elle. Et elle afficha un sourire ravi quand elle sentit à quel point Jay avait l'air d'être impatient à l'idée de pousser un peu plus loin ce qui se déroulait entre eux.

•••

Attrapant son soutien-gorge, Esther remit son sous-vêtement, avant de l'attacher d'un geste. Tournant la tête, la cuisinière regarda dans son dos, pour voir que Jay était lui aussi occupé à se rhabiller, et la jeune femme ne perdit pas une miette du spectacle qu'elle avait sous les yeux. Son cœur retrouvait peu à peu son rythme normal alors qu'elle redescendait du petit nuage sur lequel Jay l'avait envoyée. C'était un énorme euphémisme de dire qu'il savait y faire en matière de galipettes, et étant donné que ça faisait quand même un certain temps qu'Esther n'avait pas pas été avec quelqu'un... elle avait carrément prit son pied avec ce mec « Franchement Jay, je sais pas pour toi, mais je serais pas contre l'idée de remettre ça avec toi. » La cuisinière récupéra son pantalon, qui avait échoué sur une chaise, avant de commencer à l'enfiler « Tu sais, dès fois que tu manque d'inspiration pour tes tableaux. Et puis on sait jamais, je pourrais tout à fait avoir de nouveaux tatouages à te faire découvrir. » Elle ponctua sa remarque d'un clin d’œil qui en disait long sur ses intentions, avant de laisser échapper un bref rire. Ouh, ça ne faisait aucun doutes que Jay ne dirait pas non à l'idée de la revoir dans un cadre aussi intime, vu qu'après tout c'était lui qui avait lancé les choses entre eux.  Esther en tout cas ne dirait pas non. Après tout, il avait tout ce qu'il fallait pour plaire aux femmes, et son petit côté artiste avait quelque-chose d'incroyablement attirant. Oh oui, Jay devait clairement faire tomber les filles par paquets de douze autour de lui, et elles devaient presque se battre pour passer un moment avec lui « Va pas croire que je te demande de sortir avec moi ou un truc du genre hein. C'est juste que... ça fait trop longtemps que je vis que pour le boulot, et j'aurais bien besoin de m'envoyer en l'air de temps en temps. » Non, elle appréciait Jay, mais c'était une attirance purement physique qu'elle éprouvait pour lui. Entre eux, c'était du sexe et rien d'autre. Pas de sentiments, pas de chichis, juste deux personnes qui partageaient un même désir pour l'autre. Ce qui allait très bien à Esther.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Art is food for the soul | ft. Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr114 / 54 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Maitrise :
Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr110 / 50 / 5Art is food for the soul | ft. Jay Fonddr11
Messages : 646
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Ven 30 Mar 2018 - 8:04
Art is food for the soul
Esther & Jay
••••

Tu aimes ce genre de rencontre. Tu aimes cette liberté et tu goûtes sans culpabilité, aucune, à chaque plaisir que peut t'offrir la vie. Là tout de suite, ton attention est tourné sur Esther. Et seulement sur elle. Tes doigts parcourent avec aisance ses hanches. Tes yeux séducteurs, enjôleurs, cherchent à percer les siennes et tu commence même à lui montrer ton air le plus joueur. Tu fais allusion à ses tatouages, à ton envie, ton désir de t'en inspirer pour tes œuvres. Bien évidemment, un tout autre désir te titille mais tes gestes, tes regards, tes baisers et tes allusions suffisent amplement à lui montrer ce que tu as à l'esprit.

Elle se débarrasse alors de ton haut et un sourire étire tes lèvres tandis que tu approfondit ton approche, toujours plus, passant tes mains sous le sien pour le retirer aussi promptement.
- Mmm. Intéressant. Effectivement, je ne serais pas contre de les voir aussi. Par pure curiosité, bien sûr.

Un rire rauque, suave, s'échappe de tes lèvres. Ta bouche cherche la sienne pour la mordiller avec lenteur, douceur. Ton torse collé contre sa poitrine, tu pars à la conquête de chacune de ses formes et vous voilà, transporté par l'instant alors que vos baisers se font plus sauvage, plus passionné au fur et à mesure de l'échange. Vos corps enflammés se cherchent, se trouvent, se collent, apprennent à se connaitre pour se fondre totalement l'un et l'autre.

Les secondes passent. Le temps s'écoule, lentement. Votre débat enfiévré prend fin et vous voilà, à vous rhabillez maintenant le sourire aux lèvres. Le moment était délicieux, exquis. Tandis que tes doigts agrippent ton haut pour le remettre sur toi, tes iris se posent sur Esther qui vient tout juste de remettre son sous-vêtement. Ses dires te font sourire. Tout en haussant les sourcils, tu reboutonne les boutons de ta chemise sans la quitter de ton regard brûlant et tu réponds, faisant doucement claquer ta langue contre ton palais.
- Quand tu veux ma belle. Je dois avouer que j'ai passer aussi...

Tu laisse un léger silence s'installer entre vous. Tu marque une pause et tu te mordille la lèvre, en laissant lentement tes prunelles parcourir ce corps tatoué qui ne te laisse pas indifférent.
- Un excellent moment. Ça serait dommage de s'arrêter en si bon chemin n'es-ce pas? Et puis. Oui. C'est fort possible que j'aurai besoin d'un aussi beau modèle pour mes prochaines peintures. Histoire au moins de graver sur la toile, ces sublimes tatouages.

Tout en enfilant ton pantalon cette fois, un nouveau rire s'échappe de tes lèvres et dans un geste vif, précis, tu remets bien en place le col de ta chemise avant de retrousser les manches soigneuses de ta veste. Tu te demande s'il y a encore du monde dans la salle d'exposition. En vérité, tu t'en fiche royalement et tu t'amuse même à imaginer ta besta te chercher en se demandant bien où tu es. Tu imagine déjà sa tête quand tu lui diras la vérité. Tu as d'ailleurs hâte de lui en parler et tu te promets aussi d'envoyer un nouveau message à Lena pour lui raconter plus en détail cette rencontre.

Alors que ta partenaire du jour t'avoue vouloir s'envoyer en l'air plus souvent et prendre du bon temps, tu ris de plus belle. Pour ça, elle peut te trouver, quand elle veux. Tu peux même l'entrainer dans des plaisirs plus originaux, plus joueurs, plus excitants histoire d'abandonner cette routine qui pour ta part, n'a jamais fais partie de ton quotidien. Bien au contraire. Et, puis, tu n'es pas genre à vouloir une relation exclusive de toute façon et tu te complets dans les aventures, sans te lier à personne. Excepté Lena qui partage la même vision que toi à ce sujet. Vous êtes complémentaires et c'est pour cette raison, que votre relation est si forte et si intense.
- Là dessus, on es d'accord. Pas de sortie, pas de relation amoureuse, juste du plaisir et seulement du plaisir.

Un clin d'oeil. Une œillade entendu et particulièrement pénétrant. Tandis que tu laisse un nouveau silence s'installer, tu te mouve jusqu'à elle. Ta main vient se poser sur sa hanche puis sur ses fesses et tu approche ton visage. Lentement, consciencieusement, susurrant à présent à son oreille :
- Je peux même te faire connaitre, disons.... d'autres horizons. Histoire de te sortir un peu de la routine tu vois? Il parait que je suis plutôt doué pour ça.

Bon. Là, tu avoue, tu te jette un peu des fleurs. Ça te fais marrer cela dit et un nouveau rire s'échappe de ta gorge alors que tu recule, sortant cette fois de ta veste, une carte de visite où était inscrit ton activité et ton numéro de portable.
- Tient, je te laisse mon numéro. Tu pourras m'appeler quand tu veux comme ça. Je resterai disponible pour toi beauté alors n'hésite pas.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Art is food for the soul | ft. Jay
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Soul To Take [DVDRiP]

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: