RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ain't no rest for the wicked
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Lun 10 Juil - 17:23
Ses collègues l’avaient trouvé là, sur le bitume, se tenant la jambe en tentant d’arrêter l’hémorragie qui nourrissait la flaque de sang qui colorait le sol. Comme prévu, il les avait dirigés dans la mauvaise direction, offrant ainsi à Romy une chance de plus de se sortir de ce sale pétrin dans lequel elle était fourrée jusqu’au cou. Il n’avait rien pu faire de plus pour elle, ressortant de cette histoire avec une commotion cérébrale, une jambe en moins et peut-être bien pire, parce qu’il y avait bien des indices qui pouvaient le trahir. Aider quelqu’un d’Hydra peut avoir de lourdes conséquences, comme celles de finir en prison. Ce qu’il ne fallait pas faire pour la fille qu’on aime franchement…

Ses collègues étaient partis au quart de tour, tous sauf un, chargé de le ramener au niveau du convoi qui les avait amené ici pour commencer. Là-bas, on lui prodigua les premiers secours, ce qui soulagea déjà bien la douleur même si elle était encore lancinante, et ce n’est que plus tard, quand l’opération fut officiellement finie que les ambulances furent autorisées à rejoindre le lieu où ils se trouvaient. Ils n’avaient pas attrapé Romy mais Jake ne le sut que plus tard. Les ambulanciers l’amenèrent à l’hôpital. S’en suivit l’habituelle routine. Famille prévenue en urgence. Opération pour extraire la balle. Quelques heures d’observation. Il ne laissa ensuite le choix à personne et encore moins aux médecins qui voulez le garder une journée entière : il se casse de là. Il a encore mal mais les médocs qu’on lui a filé sont fort et le shootent très bien, au point de lui faire avoir les idées plus troubles qu’à l’accoutumée. Ce n’est pas pour l’aider, pas à cet instant tout du moins. Il n’arrive pas à s’empêcher de penser à elle. Romy. Ses longs cheveux blonds et ses yeux bleus plein de fierté et de conviction. Ses lèvres contre les siennes et la sensation de se sentir enfin entier, chose qu’il n’a pas ressentie depuis leur rupture. Ca le perturbe complétement pour dire vrai. Autant dire qu’il n’a pas envie de se retrouver avec sa famille sur le dos, ni à l’hôpital, ni même chez lui. Jake adore Elijah mais il reste son grand frère et il sait que le grand brun ne pourra pas s’empêcher de s’inquiéter pour lui en le voyant comme ça. Non, là tout de suite, il a besoin d’une amie.

C’est chez Maria qu’il décide d’aller, parce que Raven est de garde mais aussi parce que la blonde se moquerait surement de lui tandis que la brune sait user de beaucoup plus de tact. Il faut dire que Maria et lui ont un passé bien particulier qui fait qu’ils ont une relation bien particulière. Ils sont le premiers amour l’un de l’autre et sont restés longtemps ensemble. Avec Maria tout était évident, simple et facile. Tout le contraire de l’amour qu’il a envers Romy qui est tortueux, tumultueux et qui les écorche tous deux. Ces deux femmes fortes et indépendantes reflètent toutes deux une version de lui-même à deux époques différentes : Maria est ce qu’il était et Romy est ce qu’il est maintenant. Pourtant Maria fait encore partie de sa vie et ce sera surement toujours le cas. Depuis que Romy et lui ont rompu, les deux exs retombent régulièrement dans les bras l’un de l’autre. C’est par pur amusement, parce que malgré le fait qu’ils ne sont plus ensemble, ils ont toujours eu une certaine alchimie des corps, mais au-delà de ça, Maria est l’une de ses meilleurs amis.

Jake finit devant la porte de l’appartement de la commandante du SHIELD et il se rend subitement compte qu’elle pourrait très bien ne pas se trouver chez elle. Il a les idées embrumées et est un peu fatigué de cette journée faite d’action, de douleurs mais aussi des baisers de Romy. Il aurait voulu que tout se passe autrement. Peut-être qu’il n’aurait pas dû rester à la Garde dès le début. Peut-être qu’il aurait dû partir dès qu’il avait su ce qu’ils faisaient réellement. Ca avait été son premier réflexe d’ailleurs mais Logan avait su trouver les mots pour le faire rester et aider secrètement les émergés à échapper à ses collègues. C’est une cause qui lui tient à cœur, au point qu’il se sentait prêt à sacrifier son propre bonheur. A la sacrifier elle. Mais maintenant qu’il l’a revue, Jake doute. Pourtant il le sait bien : ça n’aurait rien changé. Romy fait partie d’Hydra et il ne peut pas lui pardonner ça. Jamais. Il serre les dents à cette idée. Au final les peut-être qui lui traversent l’esprit sont futiles et illusoires. Romy et lui peuvent s’aimer plus que tout, ils peuvent avoir un besoin vital l’un de l’autre mais ils sont maintenant face à face dans un combat où ils n’ont pas choisi les mêmes camps. Ils ne sont que deux personnes têtues dont les convictions dirigent leurs vies. Ça lui laisse un gout amer et une sensation de rage immense. Ses poings se serrent à leurs tours et il relève la tête vers la porte qui lui fait face. Il y frappe deux coups secs, fort de l’idée qu’il a vraiment besoin de se changer les idées.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Ain't no rest for the wicked 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Ain't no rest for the wicked Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Ain't no rest for the wicked Fonddr115 / 55 / 5Ain't no rest for the wicked Fonddr11
Maitrise :
Ain't no rest for the wicked Fonddr110 / 50 / 5Ain't no rest for the wicked Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Lun 11 Sep - 15:03

 
❝Ain't no rest for the wicked❞
  Jake et Maria
Depuis la veille Maria était dans tous ses états. Cette nuit passée avec Francis l’avait chamboulé plus que de raison. Elle n’arrivait pas à dire ce que cela signifiait. Probablement rien, mais quelque part en elle, il y avait ce petit, mini espoir qui ne voulait pas la quitter et occupait toutes ses pensées. Hier, alors qu’elle devait seulement assister à une conférence avec son ancien copain, elle avait glissé. Elle s’était perdue dans le regard froid, mais pétillant de celui qu’elle continuait de qualifier d’homme de sa vie, alors que huit années s’étaient déjà écoulées depuis leur rupture qui avait été douloureuse, mais qui s’était fait dans un commun accord. Depuis, elle l’avait vu à plusieurs reprises et elle n’avait jamais céder à son attirance pour lui, même s’il était toujours aussi intense. Elle avait toujours agit comme une amie par la suite avec lui, alors pourquoi hier, tout avait dérapé? Pourquoi s’étaient-ils enfilé une bouteille de rouge et avaient-ils abordé des sujets sur leur relation passée? Ils n’avaient jamais osé en parler sachant très bien que ce n’était pas une bonne idée et que ça leur ferait du mal pour rien. Ils avaient réussi à construire une belle et sincère amitié. Chacun avait l’autre en grande estime et ils étaient toujours là l’un pour l’autre. Elle avait peur que tout cela ait été anéanti à présent. Pour une simple erreur de sa part. Maria ne savait pas où elle en était. Cette dernière nuit avait été fabuleuse, irréelle, évidente. Son corps s’était immédiatement rappelé de celui de son ancien amant et il avait réagi à tous ses gestes avec excitation. Ils se connaissaient bien, mais ils avaient pris de l’expérience depuis et cela avait paru dans leurs ébats. Mais voilà que les regrets s’insinuaient en elle. Ils s’étaient quittés ce matin comme si de rien était. Tous les deux savaient très bien que cela ne se produirait plus. Ils avaient passé une ultime nuit ensemble, aussi bonne avait-elle été, c’était la dernière. Mais Maria ne pouvait s’enlever le visage de Francis penché sur elle. Pourquoi ce devait être la dernière fois alors que tous les deux se trouvaient à la position qu’ils voulaient. Maria avait enfin atteint son objectif, Francis était un inspecteur de police chevronné. Ils étaient stables financièrement, matures, indépendants. Pourquoi ne pouvaient-ils pas retenter le coup? Ils avaient bien eu la preuve que ça fonctionnait entre eux!

"AAAAAAAAAAAAAAAAAARGH" Maria rageait dans son oreiller. Cela faisait bien deux heures qu’elle fixait le plafond de sa chambre cherchant le sommeil, mais elle n’arrivait pas à fermer l’œil. Toute la journée, elle y avait pensé. Elle aurait pensé que se pencher et se concentrer sur la pile de dossier qui traînait sur son bureau lui changerait les idées, mais ça n’avait pas été le cas. Elle avait à peine avancé sa besogne qui pourtant ne cessait d’augmenter. Une fois chez elle, Maria s’était jetée sur le ménage de son condo. Elle devait s’occuper l’esprit, sinon elle allait se jeter sur son téléphone et composerait le numéro de Francis. Elle était pathétique. "Remues-toi Maria. T’es plus forte que ça. C’est qu’un homme. T’as pas besoin d’un homme dans ta vie." Se disait-elle pour se convaincre sans grand enthousiasme. Elle n’avait pas besoin et n’avait sans doute pas le temps, mais elle avait bien le droit de rêver. Elle gratta Manning qui s’était lové contre elle et qui n’avait pas le même problème que sa maitresse pour s’endormir.

On cogna lourdement à la porte. Manning se leva d’un bond et alla se cacher sous le lit. Maria tourna la tête vers le cadran numérique de sa table de chevet. Il affichait 3h34. Elle fronça les sourcils. Qui cela pouvait bien être à cette heure. L’idée que ce soit Francis qui venait la retrouver fit battre son cœur à tout rompre. Sa première réaction avait été de se regarder dans le miroir, alors qu’elle savait très bien ce que le reflet allait lui renvoyer. Elle était supposée dormir après tout. Elle haussa les épaules, il l’avait déjà vu en plus mauvais état. Elle passa tout de même un coup de brosse rapide dans ses cheveux bruns. Elle enfila une robe de chambre en soie qu’elle passa sur son pyjama composé d’un petit short court et d’un chandail à l’effigie de The Doors. Elle passa ses pieds dans des pantoufles et se dirigea vers la porte, lorsqu’elle s’arrêta subitement. Il fallait qu’elle se calme. Ce ne pouvait pas être lui. Ce n’était pas du tout son genre de se pointer à l’improviste, elle le savait bien. Si cela la calma un peu, elle ne pouvait s’empêcher d’être décue. Elle soupira et regarda qui se pointait chez elle à cette heure ridicule dans le judas de la porte. Ses yeux s’agrandirent et elle tourna immédiatement la poignée. "Jake?" Elle remarqua alors les balafres et les blessures. Il semblait avoir été pris en charge, mais il n’était pas en très bon état pour autant. "Bon sang. Tu vas bien? Qu’est-ce qui t’es arrivé?" Elle posa une main bienveillante sur l’épaule du garde rouge et l’invita à entrer. "Tu veux un café?"


 
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 24 Sep - 18:55

 
❝Ain't no rest for the wicked❞
  Jake et Maria
Il n'attend pas longtemps avant que Maria ouvre la porte de son appartement. C'en ai presqu'étonnant d'ailleurs. Il ne s'y attendait pas trop mais peu importe. C'est tant mieux. Il a déjà un peu galéré à se traîner ici sans avoir, en plus, à devoir repartir direct sans même avoir pu prendre un verre ou deux. Il aurait fait quoi d'ailleurs ? Tenter sa chance du côté de chez Raven ? Pas franchement une bonne idée quand on veut juste pouvoir se poser tranquille avec un pote. Non pas qu'on ne puisse pas faire ça avec Raven, mais chez elle c'était plus compliqué. Quelle idée aussi de venir en aide à tellement de petits jeunes, un peu plus et sa blonde de meilleure amie pourrait ouvrir un orphelinat. Bon ok, Kurt et TJ sont top, mais quand même. Fallait le vouloir quoi. Lui est surement trop égoïste pour comprendre le pourquoi du comment alors même qu'il était bien placé pour compatir étant lui-même adopté. Il ne fallait pas chercher, l’empathie et la notion de famille c’est juste pas son gros point fort dans la vie.

Quoiqu'il en soit, Jake est bien content que Maria soit chez elle et encore plus qu'elle ne soit pas déjà en train de dormir. Sans surprise, elle a l'air étonnée de le voir là. Faut dire que, généralement, quand il se ramène à l'improviste comme ça, c'est pas avec une gueule de déterré. Pourtant, franchement, il ne se sent pas si mal que ça. Merci les antidouleurs pour exister. « Jake? » Elle le détaille rapidement et il comprend qu'elle comprend qu'il a eu une dure journée. Lui-même ne s'est pas regardé dans un miroir mais vu qu'une bombe, qu'il a lui-même lancée mais ce n'est qu'un détail, a explosé pas loin de lui, c'est clair qu'il doit pas avoir une tronche très normale là. « Bon sang. Tu vas bien? Qu’est-ce qui t’es arrivé? » Elle l'incite à entrer dans son chez elle en disant cela et Jake ne se fait pas prier. Il comprend qu'elle s'inquiète et, s’il meurt d'envie de répondre avec une blague, son cerveau au ralenti n'en trouve pourtant pas. Jake doit donc se contenter d'une réponse un peu plus sérieuse mais aussi plus rassurante. « Ça va, c'est juste une descente qui a mal tourné, t'inquiète. » En disant cela, il minimise complètement les faits. Déjà parce que c'est une descente qui s'est retrouvée devenir la mission sauvetage de l'ennemi et aussi parce que l'ennemie en question était son ex. Celle qui a le don en quinze pauvre minutes de sauvetage animé à le mettre dans cet état-là. En plein doute, en rage et totalement paumé. Maudite Romy Adler.

Il fait quelques pas dans l'appartement et Maria, attentionnée lui demande. « Tu veux un café? » Jake se dirige vers le canapé en boitillant, il n'est pas mécontent à l'idée de s'asseoir et se poser un peu. Il a mal à la tête mais aussi à la jambe. Peut-être que les médecins n'avaient pas totalement eu tort d'avoir voulu le garder encore quelques heures à l'hôpital au final. Enfin, le canapé de Maria fera tout aussi bien quant au café... c'est une toute autre histoire. « Arf, t'as pas un truc plus fort ? J'ai plus besoin d'un whisky que d'un café là. » Il s'étale comme du caca sur les coussins et est bien content de trouver un semblant de confort après sa journée de merde. Il soupire presque d'aise. Manquer plus de que de l'alcool fort et il sera définitivement aux anges. Bon, à dire vrai, c'était surement pas conseillé vu les doses d'antidouleur qu'on lui avait injecté quelques heures plus tôt mais Jake n'est pas allé réfléchir aussi loin que cela. De toutes manières, en bon irlandais, il est persuadé que l'alcool ne peut jamais vraiment faire de mal.

Il pose son regard sur Maria se rendant compte qu'il s'est vraiment imposé sans lui demander son avis. Ils ont jamais vraiment fait de manières dans le genre. Raven, Maria et lui se connaissent depuis si longtemps qu'ils se passent souvent de politesse. Mais tout de même, l'irlandais finit par demander. « Je te dérange pas ? » Enfin, même si il la dérange, il peut plus bouger là. La faute au canapé bien trop moelleux. « J'avais pas trop envie d’aller chez moi, Eli va être trop chiant genre « t'es sûr que ça va ? T'as besoin de quelque chose ? » Bla bla blaaa. » Et alors qu'il dit ça, il fait une superbe imitation de son frère ainé. Il tient bien la voix, si bien qu'on dirait presque que le grand brun se trouve dans la pièce. Jake a passé des années à peaufiner cette imitation. Plus jeune il s'amusait à le faire à Wesley et Amelia, juste pour le plaisir de se moquer de leur grand frère. C'est pas très sympa, mais ils ont vraiment ri aux dépends d'Elijah qui est pourtant un gros nounours carrément adorable. Meh, que voulez-vous ? C'est ingrat la famille. Surtout Jake qui arrive à se plaindre alors que son frère serait assurément au petit soin avec lui. Des fois, fallait pas chercher.


 
©️ Pando


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Ain't no rest for the wicked 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Ain't no rest for the wicked Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Ain't no rest for the wicked Fonddr115 / 55 / 5Ain't no rest for the wicked Fonddr11
Maitrise :
Ain't no rest for the wicked Fonddr110 / 50 / 5Ain't no rest for the wicked Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Mar 14 Nov - 14:03

 
❝Ain't no rest for the wicked❞
  Jake et Maria
Dès qu’elle avait vu le visage tuméfié et les nombreuses blessures que portait Jake sur son corps, Maria avait immédiatement oublié ses petits soucis amoureux pour s’occuper de son ami mal en point. Il avait vraiment une sale tête. Son petit doigt lui disait qu’il n’avait pas vraiment écouté l’avis des médecins et ne s’était pas reposé comme ils le lui avaient sans doute prescrit. Elle connaissait que trop bien le Fraser qui avait tendance à en faire qu’à sa tête. Elle avait un tas de commentaires à faire sur l’insouciance du garçon, mais elle ne dit rien. Avec le temps, la jeune femme avait arrêté de lui faire la morale parce qu’elle savait qu’il s’en fichait. Trop souvent, elle s’était pris un mur et ils finissaient toujours par se prendre la tête quand elle insistait. Elle l’avait donc invité à entrer dans son appartement pour qu’il puisse s’asseoir un peu. Venir jusqu’ici semblait avoir été pénible pour le blond et il semblait à bout de force. Elle passa son bras sous les épaules du garde et l’aida à se rendre jusqu’au canapé. Elle lui demanda ce qui s’était passé et elle soupira en passant une main sur son front. Maria savait qu’elle ne devait pas s’inquiéter. Elle connaissait les fonctions des agents de la garde rouge et elle savait que c’était dangereux de tenter de maîtriser les émergés. Il y avait toujours des affrontements intenses, les gens à pouvoir ne voulant pas se laisser faire et certains ayant des dons destructeurs. Ce n’était jamais une mince affaire, surtout que parfois Hydra se mêlait à tout cela. Il était donc très rare que les émergés soient embarqués sans qu’il n’y ait de casse, rendant le boulot des gardes difficile. Elle avait confiance aux gardes en place. Ils n’étaient pas là par chance, mais parce qu’ils étaient expérimentés et qu’ils avaient réussi les concours d’admission. Elle savait que Jake était un garde redoutable et qu’il savait bien se défendre, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter quand elle le savait en mission. Tout comme pour Raven. L’amie prenait toujours le dessus sur la patronne quand ça les concernait. Elle l’observa se mettre à l’aise en se mordant la lèvre inférieure. Elle releva un sourcil lorsqu’il demanda un whisky à la place du café. Non pas qu’elle n’avait pas de cette boisson forte, mais elle se doutait que ça soit conseillé vu son état. C’était plus fort qu’elle, elle devait en faire mention, même si elle savait que c’était inutile. "Un whisky? Je doute que ce soit b…Okay okayyyy, je t’apporte un verre. " Elle roula des yeux. Le regard qu’il lui avait lancé  ne l’incita pas à continuer dans cette voie et valait mieux lui donner ce qu’il souhaitait. Elle n’avait vraiment pas envie qu’il se mette en colère. Le connaissant, il partirait aussitôt et il était hors de question qu’il quitte son appartement avant d’avoir bien dormi et repris quelque force.

Elle se dirigea vers la cuisine et ouvrit l’armoire où se trouvait une belle petite collection de bouteille de toutes sortes. Elle prit deux verres à whisky, déposa une glace dans chacun et y versa un peu du liquide brunâtre, tant qu’à y être aussi bien prendre un verre elle aussi. Avant de retourner au salon, elle fouilla dans son frigo et sorti pain, mayonnaise et jambon et elle prépara un sandwich à son ami supposant qu’il devait avoir un petit creux. Elle déposa les verres et la bouteille, se doutant que Jake ne s’arrêterait pas qu’à un seul verre,  sur un petit cabaret en bois. Elle ramassa les aspirines au passage et rejoignit le garçon. Elle déposa le tout sur la table basse devant lui. "Tiens. Désolée, c’est tout ce que j’avais." Lui dit-elle en désignant le sandwich. Elle prit son verre et s’assit à côté du blond, une jambe repliée sous elle. Elle prit une gorgée de son alcool en le fixant. Elle n’aimait pas du tout apercevoir toutes ces blessures sur lui, même si elle savait que c’était le boulot. "Oh. Non non, tu ne me déranges pas du tout. J’arrivais pas à dormir de toute façon." Elle lui sourit. Jake était ici comme chez lui et il pouvait venir n’importe quand. Elle pouffa légèrement lorsqu’il imita avec une belle précision la voix de son frère ainé. "Roh, mais c’est parce qu’il s’inquiète pour toi! Et tu sauras que je me retiens pour ne pas faire les mêmes commentaires!" Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille sans détacher ses yeux de l’homme. Elle haussa les sourcils comme pour l’inviter à parler.  Elle aurait voulu qu’il lui parle et lui explique plus en détail ce qui s’était passé. Elle le lira probablement dans un rapport le lendemain, mais Jake semblait secoué et encore plus mystérieux que d’habitude, mais il n’avait jamais été un grand parleur. Il n’aimait pas parler de lui et elle avait beau le connaître depuis de nombreuses années et avoir partagé son intimité à plusieurs reprises, au final, elle ne le connaissait pas beaucoup. "Bon aller! Je te laisse mon lit moelleux, chaud et confortable pour que tu dormes bien, à condition que tu me racontes pourquoi tu as l’air d’avoir été à la guerre. " Elle était très sérieuse. Elle allait le laisser tranquille pour le côté amie-poule, mais pas pour le pourquoi du comment il était dans cet état.


 
(c) Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 20 Jan - 18:19

 
❝Ain't no rest for the wicked❞
  Jake et Maria
Il lui demande un whisky et est bien content qu’elle ne cherche pas plus que ça à le mettre à l’eau. C’est vrai qu’il a un sale caractère. Il n’est pas du genre à aimer les compromis, ni à écouter les autres et fait, par conséquence, toujours comme bon lui semble. Pour sa défense, si il fait ça, c’est parce qu’il pense avoir raison (oui on est d’accord, c’est trop pas une défense ça !) mais tout de même, il avoue quand il se plante, après coup bien sûr. Le fait est que, à cet instant, il est persuadé que le mélange de whisky et de médoc n’est pas non plus si grave que ça et que, vu qu’il lui faut bien plus qu’un verre ou deux pour avoir la gueule de bois, ça ne pourra pas empirer son mal de tête. Oui, c’est juste de la logique... façon Jake. C’est tout aussi logique selon lui qu’il évite son propre appartement, ou vit aussi son grand frère bien trop attentionné dans ce genre de cas. Il en parle en râlant parce que c’est un fait, il adore Eli mais il se passera bien volontiers de lui faire pitié au point que le grand brun soit au petit soin avec lui. « Roh, mais c’est parce qu’il s’inquiète pour toi! Et tu sauras que je me retiens pour ne pas faire les mêmes commentaires! » Il aurait pu se douter qu’elle prendrait la défense de son frère (parce que tu joues les deux han !), et c’est vrai qu’en y pensant, ça aurait été totalement le genre de Maria d’être comme ça. C’était le cas avant, avant qu’elle comprenne que le caractère de cochon du grand blond est trop intransigeant pour qu’on puisse lui dire quoique ce soit. Oui, bon...Il a rien pour sa défense en fait, il est juste comme ça. Il boit quelques gorgées du whisky, boude le sandwich, n’ayant pas faim du tout, et esquisse un sourire. « Je sais. » Il apprécie les efforts de Maria dans le genre et oui, en effet, il sait qu’elle doit un peu prendre sur elle, mais hé, elle est une bien meilleure amie que lui, c’est pas un secret.

Maria s’est installée à ses côtés et, si elle a abandonné l’idée de jouer les mères poules, elle semble tout de même vouloir savoir ce qu’il a bien pu lui arriver. On peut la comprendre, c’est vrai qu’il a pris cher, et puis elle est tout de même Commandante du SHIELD, si bien qu’il ne sait pas trop qui de l’amie ou de la chef, parle vraiment. C’est sûrement un peu des deux, parce qu’une supérieur commencerait pas comme ça. « Bon aller! Je te laisse mon lit moelleux, chaud et confortable pour que tu dormes bien, à condition que tu me racontes pourquoi tu as l’air d’avoir été à la guerre. » C’est vrai que le lit de Maria est douillet, et il sait de quoi il parle, et c’est vrai que ça lui fait de l’œil. A bien y réfléchir, il est fatigué, mais le fait est qu’il est trop déboussolé pour pouvoir trouver le sommeil. Puis, il ne peut pas la priver de son lit quand même, il est têtu comme pas deux mais il n’est pas un monstre pour autant ! « Le canapé me suffira, t’inquiète. » Oui, c’est un peu bizarre de dire ça alors que, régulièrement, ils partagent les nuits l’un de l’autre. Pourtant, dormir ensemble ne semble pas être une option cette fois. Fuck la logique, ils se comprennent, c’est l’important après tout.

Y’a des jours comme ça, où il aura mieux fallu ne pas se lever. C’est l’un de ces jours-là pour Jake. Il aurait passé la journée en mode larve dans son canapé, il aurait un mal de crâne et un trou dans la jambe en moins. Pourtant ce n’est pas la première fois qu’il est blessé au combat et il a mené des missions bien plus dangereuses que celle-ci. Il est sûr que d’avoir à faire à des émergés est toujours risqué car leurs pouvoirs sont variés et peuvent être aussi inoffensif que létal, mais en soit, prendre un squat de ce genre d’assaut, c’est tactiquement assez facile. Alors franchement, quand est ce que sa journée a définitivement basculé ? Au moment où il a vu cette fameuse blondinette, celle qui lui retourne la tête, encore plus à cet instant où les médicaments et l’alcool font bon mélange. Maria veut savoir ce qu’il s’est passé pour qu’il soit dans cet état. La réponse n’est rien d’autre qu’Adler, mais ça, il ne croit pas pouvoir lui dire tel quel. Commencer par le commencement, finir son verre d’une traite, grimacer parce que quand même, c’est fort en pomme le whisky et se lancer. « Et j’ai l’air d’avoir été à la guerre parce qu’on est tombé sur des mecs d’Hydra. » Il pose le verre sur la table basse devant lui et se redresse en grimaçant, de douleur cette fois. Il va tellement avoir des courbatures partout le lendemain matin. « Ils étaient dans un squat d’émergés. » Des émergés dont ils n’ont même pas pu voir le bout du nez d’ailleurs, et c’est tant mieux. Enfin ça il se gardera bien de le dire, tout comme il ne dira jamais que son ex était permis les agents d’Hydra. Manquerait plus que Maria la fiche et Romy serait bien dans la merde. Rien qu’à y penser, ça l’énerve, Romy fait vraiment n’importe quoi. Jake pose les coudes sur ses genoux et il prend son visage dans ses mains pour le masser. Ouais, les aspirines de Maria seront sûrement plus efficaces contre le mal de tête et il finit par attraper la plaquette. Pourtant, ça ne risque pas de faire effet sur ce qui le perturbe vraiment ce jour-là. Revoir Romy remet tellement de choses en perspective qu’il en est perdu. La vérité est qu’elle lui manque cruellement. Il s’en rend compte à présent. Il se tait quelques secondes, le regard un peu perdu devant lui. Puis il ajoute, sans même s’en rendre compte mais juste parce que, au fond, il a peut-être besoin de parler de tout ça. « Y’avait mon ex là-bas. » Maudite Adler, elle a vraiment le don pour le drama.


 
(c) Pando
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Ain't no rest for the wicked 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Ain't no rest for the wicked Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Ain't no rest for the wicked Fonddr115 / 55 / 5Ain't no rest for the wicked Fonddr11
Maitrise :
Ain't no rest for the wicked Fonddr110 / 50 / 5Ain't no rest for the wicked Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Jeu 17 Mai - 14:25

 
❝Ain't no rest for the wicked❞
  Jake et Maria
Il avait beau jouer les indépendants et les têtus, Maria savait qu’il appréciait qu’on s’inquiète pour lui, même s’il ne l’avouerait jamais. L’orgueil de Jake était grand et il montrait très rarement ses faiblesses ou ses maux. Il aimait paraître fort et inébranlable. Elle l’avait à peine vu grimacer de douleur, alors que clairement ses blessures semblaient graves. La brune le connaissait depuis près de quinze ans. Il avait été son premier petit-ami sérieux et ils en avaient passé du temps ensemble, autant dans leur jeunesse que leur vie adulte. Elle connaissait toutes ses petites facettes et savait qu’à cet instant précis, il n’était pas du tout à l’aise, mais qu’il avait préféré se rendre chez elle, au lieu de son propre appartement où l’attendait son grand frère un peu beaucoup protecteur, pour être tranquille et pouvoir souffler. Maria connaissait plutôt bien Eli et le grand brun insisterait jusqu’à ce qu’on son cadet parle et explique ce qui s’était passé sans négliger les recommandations de toutes sortes. Au contraire de Maria qui avait appris avec le temps qu’obliger Jake à parler ne servait à rien. Il avait la tête aussi dure que du diamant et quand quelque chose le tourmentait, valait mieux attendre qu’il parle de lui-même. Ça évitait bien des débats et des prises de tête. C’était sans doute pour cela qu’il avait cogné à sa porte, parce qu’il savait que Maria serait là, qu’elle n’insisterait pas trop et qu’elle ferait tout pour détendre l’atmosphère.

Mais elle devait faire chaque fois des efforts surhumains pour ne pas le bombarder de questions. Parce qu’elle en avait des tas qui lui passaient par la tête. Curieuse de nature, la jolie brune voulait tout savoir surtout parce que ça concernait le boulot, mais elle se contenait de lui donner à boire, des aspirines et un sandwich qu’il ignora. Elle espérait tout de même qu’il parle parce qu’elle n’allait pas pouvoir dormir si elle ne savait toujours rien. Elle n’insistait pas verbalement, mais son regard perçant et fixé droit sur lui voulait tout dire. Elle buvait son verre, le remplit de nouveau et celui du blond sans le quitter des yeux, mais il se mutait dans un silence. Au bout de quelques minutes, n’en pouvant plus, elle lui offrit son lit en échange de quelques explications. Elle roula des yeux à la réponse de l’homme. Il était sérieux là? Il refusait un grand lit ultra moelleux et douillet, et surtout fermé et paisible pour un canapé, certes plutôt confortable, mais étroit et en plein centre de l’appartement où il risquait de se faire déranger par Manning. Elle haussa les épaules. "Comme tu veux! Mais il est à toi, si tu changes d’avis. Je prendrai le canapé." Elle lui sourit en s’emparant du sandwich. Il n’avait peut-être pas faim, mais elle oui. Elle croqua dedans se doutant qu’ils allaient s’en doute en rester là. Elle était curieuse, mais elle comprenait aussi que Jake avait besoin de se reposer et de se remettre les idées en place. Il savait qu’elle serait là pour l’écouter quand il en aurait envie.

À sa grande surprise,  Jake lui raconta les événements de la soirée. Elle ragea intérieurement en entendant qu’Hydra s’était mêlé à la partie. Fallait tout le temps qu’ils se pointent quand il ne fallait pas ceux-là. Elle souffla de mécontentement se retenant pour ne pas jurer contre eux. Non seulement, ils se mêlaient de ce qui ne les regardaient pas, mais ils mettaient tout le monde en danger. Elle ne savait pas pourquoi ils voulaient saboter les missions des gardes, mais ça la mettait hors d’elle. Comme elle les détestait ces poulpes gluants. Ils avaient souvent un pas en avant du Shield et savaient où se produiraient les missions, alors que le Shield avait très peu d’information sur la tête de pieuvre. C’était très frustrant. Elle avala sa frustration en buvant son verre et en croquant sèchement dans son sandwich. Hydra avait le don de la rendre de mauvaise humeur. Elle prit une bonne respiration pour se calmer, ce n’était pas du tout le sujet. Jake s’empara finalement des aspirines et elle ne put s’empêcher de sourire. Il était à peu près temps qu’il les prenne, même si elle avait oublié le verre d’eau.

La mention de l’ex sur les lieux eu un drôle d’effet sur Maria. C’était bizarre. Elle savait qu’il avait eu des petites amies et des conquêtes, mais le blond n’était pas du genre à en parler. Pas à elle du moins. Il était toujours resté discret sur le sujet. Jamais, il ne les mentionnait ou parlait d’elles. Elle ne les avait jamais rencontrées. Elle s’était souvent demandé pourquoi, mais n’avait jamais osé poser la question. C’était bien l’un des seuls sujets dont elle n’était pas siiii curieuse, sans savoir pourquoi. Ceci dit, cela expliquait mieux pourquoi il semblait plus mystérieux et troublé que d’habitude. "La blonde?" C’était sorti tout seul. Elle était tombée une fois sur des photos d’une belle blonde et de Jake prises dans un photomaton. Elle avait été surprise de le voir sourire et à quel point il semblait heureux. Elle l’avait rarement vu comme ça. Et que dire de cette bombe! Elle était tout simplement magnifique. Sachant qu’elle avait peut-être fait une bourde, elle se racla la gorge et se repositionna sur le canapé. "Je veux dire…Elle était avec les émergés?" Valait mieux retourner vers le sujet de départ. Elle afficha une moue innocente en croquant dans son repas. De toute façon, si ce n’était pas Maria qui changeait de sujet, c’est Jake qui allait l’ignorer volontairement.



 
(c) Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Ain't no rest for the wicked
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: