RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

No more destination, no more pain | Wesley
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mer 16 Aoû - 10:49

Wesley FRASER

I'll climb a mountain,
there's none too steep
25 ansWizzky
Youtubeur de l’extrêmeLeaders
Bisexuel & libreMutant

Pouvoirs -


Dédoublement / Clonage.

Wesley a la capacité d’utiliser son ombre pour créer une personne à son image. Son clone, son jumeau. Tant qu’une source de lumière l’éclaire et qu’une ombre se dessine, il peut lui insuffler une vie, une conscience. Elle prend son apparence, ses formes, son visage, sa voix. Elle est exactement comme lui, et Wesley peut se lier psychiquement avec elle, voir au travers de ses yeux. Tant que l’ombre est éclairée, son jumeau peut vivre indéfiniment comme bon lui semble. En revanche, elle s’évapore dès la moindre éclipse ou lorsque la lumière s’éteint abruptement, comme lors d’une coupure de courant par exemple.


Souhait

Ce que Wesley souhaiterait certainement le plus au monde, serait que son clone ait pu vivre sans être dépendant de lui. Que son ombre devienne un être vivant à part entière et que l’être soit alors son jumeau en chair et en os. Qu’il ne s’efface plus dans l’obscurité et qu’il reste son frère pour toute la vie.

Emergence

Wesley fait des rêves assez dérangeants dernièrement. Ce n’est pas tous les soirs que cela arrive, mais c’est tout de même perturbant. Du moins, quand il y prête attention. Parce que oui, penser reconnaître des visages inconnus dans la rue, entendre des voix familières ou rêver de ces personnes n’est pas du tout normal. Cela dit, avec son train de vie quotidien il croit fortement que tout soit lié et expliquerait ses problèmes de sommeil.



Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?
Ouais j’en ai entendu causé. Bah je sais pas trop ce qu’on peut en penser, ça dépend quoi. Fin, j’veux dire, l’idée en soit est trop ouf, et effrayante en même temps. J’y crois pas trop, j’ai jamais vu quoique ce soit d’anormal alors bon. Après c’est peut-être juste un fou qui s’est échappé de l’asile et qui a trop badé quoi. Franchement vaudrait mieux penser à d’autres choses qu’à des spéculations.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?
Nope mais je connais certains membres de l’organisation. Ils ne disent jamais rien et heureusement, parce que j’ai pas très envie de savoir à quoi ils occupent leur journée. Je sais pas ce qu’ils foutent et c’est sûrement pour le mieux, pour tout le monde d’être tenu à l’écart de ce genre de chose.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?
Euuuuuuuuuuh… .


pseudo

Zougouloulou.

sexe/age

Peu fréquent / je les préfère jeunes.

pays

On m’a dit que Jean Reno habite ici.

DC

Trop pour les citer.

personnage marvel, scénario ou inventé

Mi-scénar, mi-inventé et re mi-scénar derrière.

niveau d'émergence

2

niveau de maitrise

2

Désirez-vous un parrain/marraine

Je veux un marin.

vous nous avez connu...

A l’hôpital psychiatrique je crois.

un dernier aveu

C’est tout, pour le moment.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 16 Aoû - 10:50

Before Genosha

we all have to start somewhere



La nuit règne sur la ville et dépose son voile obscur et opaque aux moindres recoins sombres. Les ténèbres assaillent l’extérieur du bâtiment qui brille à l’instar d’un phare en pleine mer déchaînée. Quelques astres pétillent de leur lueur blafarde dans le ciel, ornant le firmament de perles à l’éclat brillant. Il pleut au dehors, et les gouttes sont telles les larmes des défunts qui s’écrasent sur les vitres. Un cri résonne dans la chambre d’hôpital, et un souffle hachuré se répercute sur les murs. En rythme avec les appareils qui crachent les statistiques de la jeune femme, l’écho s’affole et tout le personnel se rue vers elle. Elle est sur le point d’accoucher. Les médecins l’emmènent dans la salle d’accouchement et s’occupent très rapidement d’elle en évitant les complications pour son bébé. Elle est à terme et saigne beaucoup trop pour pouvoir s’en tirer sans y rester. Les infirmières font leur possible pour limiter les dégâts en aidant le médecin. Mais lorsque le bébé pousse son premier cri et se retrouve dans les bras de l’obstétricien, il est déjà trop tard pour sa mère. Ses signes vitaux sont au plus bas, sa respiration cesse et les battements de son cœur ne sont à présent plus que des échos lointains. Elle a rendu son dernier souffle et n’est plus de ce monde. Une étoile dans le ciel se met à briller de plus belle et la pluie tombe maintenant plus fortement sur les vitres de l’hôpital, tandis qu’une unique larme dévale la joue pâle de son corps à présent dénué de vie.



Wesley a grandi aux côtés de plusieurs autres orphelins avant d’être recueilli par une ancienne infirmière à la retraite. Elle proclame qu’elle s’est occupée de sa mère au moment où le garçon est arrivé au monde, mais le châtain a du mal à la croire. Il n’a que quatre ans de toute façon, comment peut-il comprendre. L’infirmière le ramène dans son appartement et s’occupe de lui pendant quelques années. Il y a parfois des complications, Wesley est en pleine croissance et s’épanche un peu trop. Il veut croire en cette infirmière, croire qu’elle peut être une mère à ses yeux. Mais au fond de lui, il sait qu’elle ne le sera jamais. Il sait pertinemment qu’elle ne peut remplacer sa défunte mère et qu’il n’aura jamais ces attentions précieuses maintenant qu’elle est au ciel. Elle est là pour lui mais pas comme il le souhaite, et cela le peine. Elle est attentionnée, gentille, douce et ne lui crie jamais dessus pour le reprendre. Et plus le temps passe, plus elle s’éloigne et vieillit, se rapprochant du point de non retour. Il n’a que neuf ans à présent et il sent que quelque chose va se produire ce soir, quand il part se coucher. En pleine nuit, il n’arrive pas à s’endormir. Alors il allume la lumière et se poste à la fenêtre, pour regarder les étoiles, des larmes plein les yeux. A cet instant son souhait le plus cher est de ne plus être seul au monde, et que sa mère revienne pour le chercher. Elle lui manque terriblement, mais il est trop tard pour les regrets. Wesley est un petit garçon qui met un peu de temps à comprendre. Mais cette nuit, il apprend qu’il ne sera pas seul et qu’il y a toujours de l’espoir. Il suffit d’y croire.


La lumière clignote étrangement et tire le petit garçon de sa rêverie. Il se redresse pour s’avancer vers sa lampe de chevet en fronçant les sourcils. Levant la main vers l’objet, il appose sa paume contre le pied de la lampe et la lumière cesse de clignoter. Secouant la tête, Wesley fait un pas en arrière et remarque quelque chose d’encore plus étrange. Son ombre semble avoir disparu, et au moment où il le constate, un bruit étouffé le fait sursauter. Paniqué, il se retourne et fait face à quelque chose de stupéfiant. Lui-même. Aucun miroir en face de lui et pourtant, il se voit parfaitement. Par réflexe, il recule et son cri se bloque à même sa gorge. Complètement figé, il scrute le nouveau venu sans comprendre d’où il est arrivé et n’ose prononcer un seul mot. Finalement, presque instinctivement, il avance d’un pas en sa direction. L’autre avance aussi et cela fige à nouveau Wesley. Ils sont tous les deux dans la lumière et aucune ombre ne se projette sur le tableau incertain qui se peint entre eux. L’individu souffle assez bruyamment pour que le petit garçon l’entende et se met alors à sourire de toutes ses dents. Wesley le regarde étrangement, penchant la tête sur le côté. Il comprend que ce n’est pas sa réflexion et qu’il s’agit alors de quelque chose d’autre. Ou de quelqu’un d’autre, carrément. Son reflet qui n’en est pas un s’assoit sur le lit et tapote de sa paume le drap pour inviter le châtain à le rejoindre. Surpris et craintif, Wesley n’avance pas avant quelques bonnes secondes, et garde toujours ses iris ancrés sur l’autre individu. Il s’assoit sous le regard brillant de l’inconnu qui lui sourit toujours. C’est vraiment étrange, parce que plus le châtain est proche de lui, plus il se sent en sécurité. Cette sensation lui brûle le ventre et sans vraiment y réfléchir, il lui sourit également. Un rire s’échappe des lèvres de l’autre garçon et le sourire de Wesley s’étire de plus belle. Son regard s’adoucit et ses iris brillent tellement que quelques étoiles se reflètent au coin de ses yeux. La voix de son nouvel ami résonne à ses oreilles et chatouille son visage, tandis que sa bonne humeur imprègne le jeune garçon assis sur son lit. “Salut. Je suis ton ombre, et toi et moi, on va vivre de grandes choses.



La boîte repose fièrement sur l’étagère, tel un trophée de guerre. Elle le défie, et n’est aucunement sa récompense pour une quelconque faculté ou habileté. Plutôt le fardeau de ses échecs. Le châtain se pince les lèvres en plissant les paupières, scrutant dédaigneusement le carton en hauteur. De sa position, la boîte le nargue presque, et le garçon fulmine. Toute sa vie se trouve dans ce carton, de sa naissance à aujourd’hui, et il hait ce qui repose à l’intérieur. Il hait son passé tumultueux, sa mère morte en couche, son père inconnu au bataillon, l’infirmière décédée il y a peu, son clone imaginaire qui n’est jamais réapparu, les psys qui le poursuivent, le système incompétent, les familles qui le dénigrent. Et également lui-même. Il se hait pour être né, pour avoir foulé de ses pas cette terre qui ne l’a jamais invitée à poser le pied sur elle. Il hait ce monde qui ne se soucie pas de lui et qui ne souhaite que sa perte. Wesley le déteste, mais lui encore plus pour avoir un jour espéré. Avoir un jour cru que quelqu’un veuille réellement de sa présence. Qu’il avait quelqu’un pour qui il puisse compter. Il serre les poings et la mâchoire pour ne pas hurler. Ce soir là, du haut de ses treize ans, il compte en finir. Rapidement, sans débordements. Sans sentiments, sans émotions. Rien. Pour rejoindre le néant. Le soir-même, alors qu’il ouvre la fenêtre et regarde l’astre laiteux brillant dans le ciel, le reflet des étoiles imprègne ses iris à la teinte atténuée. Des perles salées dévalent le long de ses joues et il se retient de geindre, ses plaintes coincées à même sa gorge brûlante. Il ferme les yeux, et serre les dents, ses oreilles bourdonnent et oppresse son esprit. A peine se penche-t-il en avant, résigné, qu’il sent une paume s’apposer sur sa peau. Il sursaute et une main agrippe son poignet pour le tirer en arrière. Wesley grimace sous le contact et lâche un petit grognement en se retournant. Lorsqu’il voit son ombre se tenir droit devant lui, son clone qui le regarde avec empathie et inquiétude, il retire brusquement son poignet de sa paume et lui jette un regard noir. “Laisse-moi!” Comment ose-t-il revenir, après tant d’années sans nouvelles pour le secourir. Les larmes embrument son regard et ses lèvres tremblent sous sa colère. Il s’avance vers lui d’un air menaçant, le pointant de son index inquisiteur. Le venin dans sa gorge glisse sur sa langue avant de franchir la barrière de ses lèvres. “Qu’est-ce que tu fous là, hein? Pourquoi tu es venu? Pourquoi maintenant? Et pas quand j’avais besoin de toi?” Il passe une main sur son visage, la manche de son pull essuyant ses larmes. “Qu’est-ce qui t’a pris aussi longtemps pour revenir….? On ne m’a jamais cru quand…” Il renifle bruyamment, ses paroles sont hachurées parce qu’il bégaie entre deux sanglots. “J’avais besoin de toi… Et tu n’étais pas là…” Il ferme les paupières, et libère son chagrin et son tourment en lâchant quelques plaintes sonore, se recroquevillant dans un coin de la chambre. Éclairé par les rayons lunaires, son double s’avance doucement vers lui avant de l’enlacer, lui murmurant quelques paroles réconfortantes. Wesley ne le repousse pas, ses émotions empoignant sa gorge et sa poitrine déjà douloureuse. A la place, il s’accroche au tissu de son haut entre ses doigts fins, désespérément ancré à son repère. Il est tout ce dont il a besoin. Il pleure contre lui, déversant sa colère, son chagrin mais aussi sa peur. Il a failli en terminer avec sa vie ce soir, et cela le bouleverse complètement. Son ombre est venu à temps pour le sauver d’un destin tragique, alors il se raccroche encore plus à elle, pour ne plus qu’elle s’en aille. Pour qu’il ne soit plus jamais seul dans ce monde. Un nuage noir passe juste devant la lune quelques secondes plus tard et son ombre s’efface dans les ténèbres. Ne le laissant que plus en proie face à l’obscurité, tentant fébrilement d’attraper de la fumée entre ses doigts.



Wesley regarde au travers de la fenêtre la pluie s’abattre sur les vitres du centre d’accueil qui l’héberge depuis quelques semaines. Les autres enfants sont aussi silencieux, mais certains jouent ensemble un peu plus loin et les éclats de voix ne parviennent pas au jeune garçon. Perdu dans ses pensées, il ne fait pas attention au monde extérieur et aux alentours, si bien qu’il sursaute lorsqu’une assistante sociale vient se poster à ses côtés. Elle le prévient qu’une famille a étudié son dossier et qu’elle viendra le rencontrer d’ici quelques heures. Wesley n’assimile pas vraiment la chose, l’esprit encore un peu embrumé par sa rêverie. Il hoche simplement la tête, ne ressentant rien, et continue d’observer le paysage gris et immuable au dehors. Un soupir glisse sur ses lèvres entrouvertes et il se perd une fois de plus dans la contemplation de la nature. Des jours plus tard, la vue a totalement changé et il se retrouve alors dans une immense maison, entouré de plusieurs adolescents. Ils sont tous hauts en couleur dans leur façon d’être, et cela intrigue Wesley qui vient tout juste d’arriver. Il se sent un peu à part, mais Sophie et James Fraser lui donnent tout ce dont il a besoin. Le châtain vit désormais avec eux et commence tout juste à s’ouvrir à ces individus au bout de plusieurs mois. Pour la première fois depuis longtemps, il retrouve espoir, il a la foi d’avoir trouvé une vraie famille, et que celle-ci ne va pas le lâcher à la première bévue. Un sourire se peint doucement sur son visage, à mesure que les jours passent. Il se sent réellement bien auprès d’eux, en sécurité et aimé. Au bout de quelques années, lorsqu’il a déjà passé la barre des vingt ans depuis un moment, il a l’impression d’avoir toujours vécu ici, d’avoir été un Fraser toute sa vie. Et que son passé n’est plus qu’une ombre fugace qui a cessé de le suivre de près. La seule ombre dont il a besoin vient à sa rencontre à la nuit tombée, dès lors qu’il allume la lumière pour chasser les ténèbres. Elle est toujours là pour lui maintenant et Wesley comprend un peu comment tout cela fonctionne entre eux. Il est un mutant et il a des pouvoirs. Il peut la faire revenir à lui par sa simple volonté. Alors quand son ombre s’efface dans l’obscurité par mégarde, il rallume la lumière et la tire des sombres ténèbres voilant la nuit. Tant qu’une lueur brille, tant qu’il y a un éclat lumineux, elle revient toujours à lui. Et le suit, comme son ombre.

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 16 Aoû - 10:52

After Genosha

Life goes on


L’orage gronde au dehors et les éclairs déchirent le ciel. La tension éclate bruyamment et l’obscurité entoure l’hôpital. Les lumières grésillent et donnent une aura sombre aux lieux. Il fait froid dans les salles, et tout le monde s’empresse de rejoindre la première source de chaleur. Les radiateurs sont quasiment tous en panne, si bien que la dame venant tout juste d’accoucher ne se sent pas très bien. Ses petits bébés sont encore en train d’être nettoyés et elle a peur, soudainement. De tout. De les perdre, de tout lâcher à cause de ses nerfs qui craquent. Elle hurle sa peine quand les infirmiers viennent essayer de la calmer, sans succès. La maladie la ronge depuis bien trop longtemps maintenant et il est sûrement trop tard pour les jumeaux qu’elle a mis au monde. Ils sont condamnés. Pourtant, des petits cris résonnent faiblement dans la pièce d’à côté. Des voix timides, incertaines, nouvelles. Elles s’expriment doucement, et les bébés gesticulent sans savoir où ils sont. Une infirmière vient les bercer pour les calmer, le temps que leur mère soit prise en charge par l’équipe. Une moue attristée peint ses traits tandis qu’elle les regarde d’un air bienveillant. Elle chuchote silencieusement, entamant une petite berceuse en posant sa main sur le verre qui les sépare. Les jumeaux bâillent et leurs cris finissent par s’étouffer au profit de souffles légers s’écrasant sur la vitre. Ils se sont endormis, en paix alors qu’autour d’eux, leur monde s’écroule. Les jumeaux sont apaisés et reposent paisiblement, accueillis dans l’espace onirique, bercés par les bras de Morphée. L’infirmière verse une petite larme lorsqu’un écho imperturbable et immuable résonne de la pièce d’à côté. Elle accorde un dernier regard aux jumeaux, peinée pour leur futur dans le système, avant de rejoindre leur défunte mère. Les bébés, encore endormis ne comprennent pas que l’instant pèse lourd sur les fragiles êtres vivants, et que la mort rôde toujours, alentours.



Séparé de son jumeau à la naissance, dues aux règles strictes du système, Wesley se retrouve complètement démuni et seul dès sa plus tendre enfance. Malgré les foyers dans lesquels il se laisse ballotter, il n’y a pas un seul endroit où il se sent chez lui. Aucun bâtiment qu’il peut appeler maison. Aucun lit dans lequel passer une nuit décente. Il n’arrive pas à dormir. Il grandit sans vraiment le vouloir, le temps le rattrape inlassablement alors qu’il veut lui échapper. Il redoute toujours son anniversaire, tremblant dès que la date approche. A chacun d’eux, il se retrouve à broyer du noir et parfois il se laisse aller à pleurer. Et les perles salées sont les seules qui lui réchauffent un tant soit peu le cœur. Il ne veut plus de ce système qui ne veut plus de lui non plus. Il espère toujours pouvoir trouver un semblant de stabilité, quelque chose à quoi s’accrocher. Une maison et une famille à laquelle s’ancrer. Mais tous ses rêves sont réduits en poussière, et il tombe de haut à chaque déception. Il finit par ne plus trop y croire, laissant la vie défiler sous ses yeux. Son regard a perdu l’éclat de vie depuis bien longtemps maintenant, et il ne fait plus d’effort envers le monde qui n’en fait pas pour lui.



Installé sur un lit de fortune dans l’un des lieux d’accueils pour orphelins, Wesley feuillette un livre qui ne l’intéresse même pas. Ses iris fades scrutent les murs carrelés sans les voir et il rêve de pouvoir s’en aller définitivement. Une larme roule sur sa joue et s’écrase sur la page ouverte, faisant baver l’encre sur le papier. Quelqu’un toque à sa porte et il sursaute alors, essuyant son visage avec le bout de sa manche, tenue fébrilement au creux de sa paume. “Oui?” La porte s’ouvre sur une des assistantes sociales et Wesley ne lui témoigne aucune émotion. Ce n’est que lorsqu’elle se décale pour laisser passer deux autres individus, qu’il commence à reprendre un semblant de vie. Ils se présentent comme James et Sophie Fraser, un couple aimant à la famille en pleine expansion. Wesley fronce les sourcils, peu sûr de comprendre l’implication. Sophie s’approche doucement de lui et il se laisse faire, après tout, il ne risque pas plus qu’à l’extérieur. Elle demande la permission pour s’asseoir sur son lit et il hoche la tête sans prononcer un mot. La belle femme lui sourit alors et se met à lui parler de sa famille, les yeux imprégnés de bonheur. Wesley en a presque de la peine. Lui aussi veut connaître cette sensation envahissante, cet éclat dans le regard, sa famille. Alors qu’il se met à sombrer lentement, Sophie redresse son visage, ses doigts relevant son menton, et ancre ses yeux dans ceux embués du jeune garçon de treize ans. “Si tu le souhaites, tu peux rejoindre notre famille. Nous sommes prêts à t’adopter et nous serions très heureux que tu sois notre fils.” Les mots résonnent encore à son esprit alors qu’il les suit quelques heures plus tard, sacs prêts et blindés jusque dans leur immense maison. Ces mots sont ancrés dans ses rêves et ses souvenirs, alors qu’il grandit toujours, entouré de sa famille. Sa vraie famille. Et depuis ce jour, et à chaque fois, Wesley est impatient d’être à son anniversaire.



Il souffle bruyamment, ses doigts agrippant la paroi rocheuse tandis que de la poussière tombe sur son visage. Il secoue la tête pour chasser les débris et cligne plusieurs fois des yeux avant de reprendre son ascension. La chaleur l’oppresse et la proximité avec le flanc rocheux lui compresse les poumons à mesure qu’il grimpe. Allez. Il continue d’arpenter les crevasses pour s’accrocher et plusieurs râles s’échappent d’entre ses lèvres au moindre effort. Il regarde plus en hauteur, alors qu’un sourire s’étire sur son visage. Passant doucement sa langue sur ses lèvres craquelées, il s’élance encore, se rapprochant du sommet. Une dernière impulsion et le voilà arrivé, tout essoufflé. Wesley écarte les bras en hurlant, empreint d’une joie intense, la satisfaction irradiant de tout son être. Le jeune homme attrape la gourde qui pend à ses hanches et recueille le liquide transparent goulûment, avant de lâcher un soupir d’aise. Le soleil caresse doucement sa peau et il ferme les paupières pour apprécier le contact. Quelques secondes plus tard, il raccroche sa gourde au mousquet présent à ses hanches et retire son sac de son dos. En fouillant à l’intérieur, il récupère sa caméra 4K et commence à prendre des plans de l’horizon. Le spectacle est à couper le souffle tant la vue est splendide. La plaine asséchée en contrebas, la pente rocheuse qu’il vient d’escalader et la colline sont toutes gorgées de la même couleur orangée, sablée. Le désert semble lui sied et Wesley respire bruyamment en entrouvrant les lèvres, concentré dans sa tâche. Lorsqu’il finit de capturer les plus beaux plans, le jeune homme tourne la caméra vers lui et appuie sur le bouton pour relancer une vidéo. Avec un sourire, il accueille les futurs spectateurs, suivit d’un petit rire et d’un salut de la main. “Salut les cools accroliques! Ici Wizzky pour une nouvelle vidéo en direct du désert arizonien.” Sa voix un peu hachurée mais pourtant remplie de bonne humeur, résonne à ses oreilles avant de se laisser emporter par les quelques bourrasques de vents. Imprégné par son succès, Wesley continue son petit podcast avant de terminer sur une réplique bourrée de bon sens et de positivisme. Cliquant sur le bouton pour terminer de filmer, il regarde quelques secondes du film, puis range sa caméra dans son sac à dos. Après avoir fermé son sac, il lâche une expiration bruyante en se relevant, posant les mains sur ses hanches. Il sourit une fois de plus, lorsque son regard pétillant contemple l’horizon coloré qui s’épanche sous ses iris brillants.



Il passe le dos de sa main sur son front, retirant la pellicule de sueur qui se forme doucement. Le souffle qu’il expire se perd dans l’atmosphère, étouffé par la chaleur présente qui l’assaille. Wesley n’en peut plus, et agrippe son débardeur du bout des doigts. Il étire son poignet qu’il entend craquer, avant de relâcher légèrement la pression, pour se faire un peu de vent. Ses pas le mènent jusqu’à la fenêtre qu’il ouvre d’un geste précis. L’air extérieur s’engouffre alors et caresse doucement son visage. Fermant les paupières, il inspire un bon coup, savourant l’instant, malgré sa fatigue qui engourdit ses muscles. Son dos rencontre le mur et il s’accole en rouvrant les yeux, laissant son regard parcourir l’horizon. Le coucher de soleil rend la scène encore plus magnifique, et le châtain soupire d’aise, ses lèvres s’étirant sur son visage. Empreint de joie et de bonne humeur, Wesley scrute toujours le paysage de ses iris pétillants, un sourire ému peint sur ses traits. Il a enfin trouvé son chez lui. L’endroit qu’il appelle sa maison. Son petit appartement bien situé, pas loin du centre-ville, et assez proche des routes plus campagnardes. Tout ce dont il a besoin est présent ici, dans ses cartons pleins à craquer. Il a enfin décidé à franchir le pas, à quitter le nid familial et à habiter seul. L’étape ultime après avoir vécu autant d’années entouré de ses frères et sœurs. Un pincement au cœur et l’amertume au creux de sa gorge lui rappellent les instants parfaits qu’il a partagé avec eux, et il baisse alors la tête. Il ne regrette pas d’être parti, mais sa famille lui manque toujours. Soupirant à nouveau, il entend des cliquetis résonner sur le parquet de la pièce et détourne le regard. Ses iris brillants se posent sur son chien qu’il a récemment adopté et il lui sourit franchement avant de se décoller du mur pour aller à sa rencontre. Caressant son cou et ses joues, il lui papouille doucement le front avant de se redresser pour aller chercher la laisse. “Oui, on y va mon tout beau”. Wesley rit devant l’empressement de son chien et l’attache avant de claquer la porte de son appartement. Le silence résonne dans la pièce tandis qu’il file au dehors, et touche du bout des doigts cette liberté qui lui plaît tant. Laissant derrière lui les chaînes du passé qui l’ont entravées, il prend enfin son envol et bat de ses propres ailes.

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Artémia Dimitra
Mutant
Artémia Dimitra


https://houseofm.forumactif.org/t3467-artemia-dimitra https://houseofm.forumactif.org/t3413-artemia-dimitra-invente
More about you : No more destination, no more pain | Wesley Ib9e
Artémia est quelqu'un d'assez renfermée. Battante, elle n'hésite pas à défendre ses convictions et ses opinions, quitte à allez franchement. C'est quelqu'un de sérieux. D'un peu trop parfois. Tysha, sa meilleure amie, aime à dire qu'elle fait plus vieille que son âge parfois. Bien qu'elle essaye de faire des efforts, elle a grand mal à faire confiance aux hommes. Dû à son éducation. Mais derrière son allure de guerrière, froide et digne à chaque circonstance, c'est une jeune femme sensible qui ne demande qu'à connaitre certains horizons qu'elle ne connait pas encore.
Codename : L'amazone
Pouvoirs : Artémia a la capacité de contrôler les arbres et les plantes en générale. Elle peut façonner une arme avec une simple racine. Elle peut également redonner vie à une végétation morte. Par ailleurs, dès lors qu'elle touche le tronc d'un arbre, elle acquit sa force, son énergie, ce qui décuple ses capacités de guerrière. Elle peut communiquer avec eux. Elle peut également ressentir quand l'un de ces derniers appel à l'aide ou est en train de mourir. La végétation est comme une alliée de taille. Une alliée mais aussi, un proche. Elle se sentira toujours à l'aise et parmi les siens dans une forêt.
Emergence :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr114 / 54 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Maitrise :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr112 / 52 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Messages : 803
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Laurenl - Yong-Sun

Mer 16 Aoû - 11:07
Grand frère No more destination, no more pain | Wesley 1145199752 No more destination, no more pain | Wesley 1145199752 Re-bienvenue No more destination, no more pain | Wesley 1033788476 Tu verras, on es bien chez les Fraser No more destination, no more pain | Wesley 3603413558 No more destination, no more pain | Wesley 1061801632

Je te l'ai déjà dis mais superbe fiche et j'ai hâte de le voir en jeu No more destination, no more pain | Wesley 1061801632 No more destination, no more pain | Wesley 3827039187
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 16 Aoû - 11:27
Petite soeur :cute: No more destination, no more pain | Wesley 3827039187

Merci No more destination, no more pain | Wesley 2397947188 Oh je n'en doute pas un seul instant No more destination, no more pain | Wesley 1033788476
C'est chou! J'ai hâte de le mettre en jeu également No more destination, no more pain | Wesley 2878492219 No more destination, no more pain | Wesley 16650110
Revenir en haut Aller en bas
Sean Caglar
Humain
Sean Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3474-sean-if-i-m-waitin-it-s-on-my-throne https://houseofm.forumactif.org/t3417-fck-this-shit-i-m-out-sean
More about you :
Acting on your best behaviour
Turn your back on mother nature
Everybody wants to rule the world

No more destination, no more pain | Wesley Tumblr_pd07rbqh2D1w8fkhpo2_500

Codename : Black Flag
Pouvoirs : A part celui d'être une épine dans le pied de tout le monde, Sean n'a aucun pouvoir. C'est simplement quelqu'un qui sait manier les mots, qui s'en sert pour parvenir à ses fins.
Emergence :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr111 / 51 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Maitrise :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr110 / 50 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Messages : 487
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Lucy, Ben & Jess Jones

Mer 16 Aoû - 13:19
Encore un Fraser No more destination, no more pain | Wesley 902305784 No more destination, no more pain | Wesley 902305784
Re-bienvenue No more destination, no more pain | Wesley 1033788476

___


You should see me in a crown

Count my cards, watch them fall. Blood on a marble wall. I like the way they all scream. Tell me which one is worse : Living or dying first. Sleeping inside a hearse, I don't dream  ▬ I'm gonna run this nothing town

Revenir en haut Aller en bas
Alexia H. Wheeler
Mutant
Alexia H. Wheeler


More about you :
Codename : aucun
Emergence :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr115 / 55 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Maitrise :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr114 / 54 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Messages : 336
DCs : Ororo/Cameron/Rachel/Xander Harrison/Keagan/Anna Marie

Mer 16 Aoû - 13:28
Amis youtubeurr.

Amuse toi bien avec ton petit Wesley. Faudra un lien entre Alexia et Wesley No more destination, no more pain | Wesley 1033788476
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 16 Aoû - 13:31
Yay! Un p'tit frère No more destination, no more pain | Wesley 1145199752 Il est troooop beau No more destination, no more pain | Wesley 16650110

Amuses-toi bien avec lui!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 16 Aoû - 16:48
MON PETIT BEBE DE FRANGIN :cute:

Tu sais déjà ce que j'en pense : tu es parfait frangin No more destination, no more pain | Wesley 1145199752 Puis t'es un Fraser, tout est dit No more destination, no more pain | Wesley 3603413558 *sort*
J'ai hâaaaaate de voir ce que ça donnera en rp et tout et tout No more destination, no more pain | Wesley 2941363044



(Ps : Lily dit que si elle pouvait, elle te draguerait No more destination, no more pain | Wesley 965050866 )
Revenir en haut Aller en bas
Aelys Cantela
Humain modifié
Aelys Cantela


https://houseofm.forumactif.org/t2221-aelys-once-upon-a-time https://houseofm.forumactif.org/t2187-aelys-i-thought-i-knew-ever
More about you : No more destination, no more pain | Wesley Yy46gbkv

A savoir :
- des cicatrices, tracées sinueux et en forme de demi-lunes, sont apposées sur tout le corps d'Aelys. Deux sont plus luisantes que les autres, une au niveau du cou et au niveau du poignet. Les autres sont entièrement réparties sur son corps.
- Les cicatrices de morsures et griffures des loups et d'Alaric, avant-génosha, ont poussé Aelys à adopter un style pour le moins original. Son bras droit entièrement couvert, à l'inverse du gauche, et son cou toujours orné d'un foulard, par tous temps et toutes saisons.
Codename : Moodybloon
Pouvoirs : Chamane : connaissance des plantes, qui lui permet de préparer des potions aux aspects guérisseurs.
Communication et lien sacré avec l'au-delà et l'esprits des morts.
No more destination, no more pain | Wesley Y4geasls
Vampire : force surhumaine - Guérison accélération, régénération - jeunesse apparente éternelle -
Pouvoirs surnaturels : hypnose sur les humains - forme d'une louve ou chauve souris - peut demeurer au soleil grâce à ses connaissances en tant que chaman.
Faiblesse : ne peut entrer chez quelqu'un sans y être invité - aversion envers ail et signes religieux - soif de sang incommensurable - peut être tuée par un pieu en bois ou en argent s'il lui transperce le coeur.

Emergence :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr114 / 54 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Maitrise :
No more destination, no more pain | Wesley Fonddr112 / 52 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
Messages : 366
DCs : Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Kaine Reilly / Aidan Bowman / Gwen Stacy / Avery Burnham / Klaus Caglar / Matthew Denvers / Heather Scarpetta / Isaac Torres / Luke Cage-Jones

Mer 16 Aoû - 23:27
Ooooh un bébé Fraser No more destination, no more pain | Wesley 3542309723

Re-bienvenue avec ce nouveau perso, et éclate toi bien avec :cute:
Je crois que y a des gens heureux au-dessus de moi là... No more destination, no more pain | Wesley 1033788476

Superbe fiche à nouveau en tout cas No more destination, no more pain | Wesley 3827039187

___

    A World full of Monsters and Lies
    HIDDEN TRUTH MUST FIND A WAY IN. SEE HOW FRIENDS ARE FOES, HOW DARKNESS REIGNS INSIDE YOUR HEART. roller coaster
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    avatar



    Jeu 17 Aoû - 12:35
    UN NOUVEAU COUSIN/TONTON No more destination, no more pain | Wesley 2941363044 No more destination, no more pain | Wesley 2941363044 No more destination, no more pain | Wesley 2941363044
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    avatar



    Jeu 17 Aoû - 13:28
    Encore un Fraser? No more destination, no more pain | Wesley 2526280923 L'INVASION COMMENCE! No more destination, no more pain | Wesley 2759630034 No more destination, no more pain | Wesley 3805339103 No more destination, no more pain | Wesley 2526280923

    Re-bienvenue à toi et amuse-toi bien avec ce perso. No more destination, no more pain | Wesley 1033788476
    Revenir en haut Aller en bas
    Eternity
    Force de l'Univers
    Eternity


    https://houseofm.forumactif.org https://houseofm.forumactif.org
    More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
    Codename : Eternity.
    Emergence :
    No more destination, no more pain | Wesley Fonddr115 / 55 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
    Maitrise :
    No more destination, no more pain | Wesley Fonddr115 / 55 / 5No more destination, no more pain | Wesley Fonddr11
    Messages : 2611

    Jeu 17 Aoû - 14:28

    FÉLICITATIONS

    you are one of us now

    Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


    Weeeeeees! Le petit dernier à rejoindre la parfaite famille des Fraser No more destination, no more pain | Wesley 1033788476 J'ai beaucoup aimé ton histoire comme tu le sais! Cette histoire d'ombre et de jumeaux est très originale et intéressante! Très hâte de le voir en jeu! Amuses-toi bien avec lui, ma bellaaa No more destination, no more pain | Wesley 16650110


    Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario. Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

    J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

    Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
    house of memories

    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    avatar



    Ven 18 Aoû - 22:35
    Re-bienvenue avec ce nouveau perso ;)
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé



    Revenir en haut Aller en bas
    No more destination, no more pain | Wesley
    ◄ The real crime would be not to finish what we started ►
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » [FREE] Destination finale 4 [DVDRiP]

    House of M :: VOL. N°I :: Fiches de présentations-
    Sauter vers: