RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mar 26 Sep - 14:32

 
❝I'm sorry that I was not there to catch you❞
  Amelia et Elijah
Elijah fixait le dos de son frère qui s’éloignait le pas pressé. Il réalisait à peine la dernière heure qui venait de passer et voilà qu’il venait de dire adieu à son frère, son meilleur ami, pour une période indéterminée. Encore une fois. Seulement, au contraire de l’Alpha House, les visites ne seraient pas permises. Il n’avait aucune idée de quand il allait le revoir. Il ne savait pas où il s’en allait.  Il n’était pas prêt pour cela. Tout s’était passé rapidement. Il ne savait même pas pourquoi Jake devait fuir. Il avait des gros doutes, mais il aurait voulu plus d’explications et plus de temps. Il avait l’impression qu’un trou vide se formait tranquillement dans son ventre. Une autre perte significative. Un autre qui devait le quitter. « Fais gaffe à toi plutôt » avait dit Jake juste avant de tourner les talons. Eli compris le sens de la dernière phrase de son petit frère. Il serra les poings pour se donner la force et le courage de continuer. Même si Jake n’était pas là pour le soutenir, comme il l’avait toujours fait et ce, quand Eli était au plus bas. Il allait devoir rester debout et affronter la réalité sans son coéquipier à ses côtés.

Une fois que la tête blonde de Jake disparue de son champ de vision, Elijah laissa échapper un soupir et il se retourna pour prendre pleinement conscience du merdier qui venait de se dérouler. Il n’arrivait toujours pas à croire ce qui venait de se passer. Ses collègues et amis qui s’en prenaient violement à des innocents étaient des images affreuses à oublier. Comment allait-il pouvoir leur face après cette traitrise? Comment eux allaient-ils réagir face à lui qui s’était opposé à leurs attaques? Il avait eu des centaines de questions à l’arrivée de la garde sur le site, il en avait des centaines d’autres après leur départ. La vue qu’il avait devant lui était indescriptible. C’était un vrai champ de bataille. Partout, il y avait des gens blessés, évanouis et apeurés. Tout avait été renversé. Il y avait encore des éléments en feu que les pompiers tentaient d’éteindre. Des équipes de secours étaient sur place et prenait en charge les blessés. Eli regardait autour de lui sans savoir quoi faire. Devait-il aider à quelque chose? Rentrer chez lui? La fatigue le submergea lorsqu’une jeune femme l’interpella. "Vos blessures, vous voulez que je m’occupe de vous?" Il la fixa quelques secondes avant de comprendre de quoi elle parlait. Il allait lui répondre qu’il allait bien et qu’elle devrait s’occuper des autres, mais elle avait déjà commencé à désinfecter les plaies sur ses bras et ses mains. Il retint son souffle tandis que l’antiseptique faisait son effet, pas seulement sur ses bras, mais dans sa jambe et sur son visage. Ça chauffait et ça piquait, mais il se retenait bien de le démontrer. Il prenait conscience de toutes les blessures qu’il avait subies et il n’avait pas été épargné. L’infirmière enroula ses bras dans des bandages, posa un pansement sur l’entaille à sa jambe et lui fit quelques points au-dessus de l’arcade sourcilière. Elle lui dit d’aller à l’hôpital le plus rapidement possible. Il la remercia d’un grand sourire terne. Il s’était relevé de son banc de fortune se disant qu’il devait faire quelque chose, lorsqu’il senti son téléphone vibrer dans la poche de son pantalon. Le nom inscrit à l’afficheur lui donna une dose d’apaisement. Il n’eut pas le temps de saluer Mai que déjà elle l’accablait de question. Il fronça les sourcils comme si cela allait l’aider à mieux comprendre ce qu’elle lui racontait. "Oui, je sais. J’y suis. Je vais bien, promis. Mais Jak…quoi? Redis ce que tu viens de dire? Amy était là?" Aussitôt, son cœur s’activa rapidement. Amelia était présente au festival. Il se sentait perdre pied. Il n’entendait plus ce que Mai lui racontait. Il capta juste qu’elle n’arrivait pas à rejoindre leur sœur et qu’elle s’inquiétait beaucoup. Lui aussi tout à coup. "Mai…Maichoui. Calme-toi. Je suis sûr qu’elle va bien. Je vais faire le tour et je te rappelle, d’accord? " Il était loin d’être certain que sa princesse de sœur était sans danger. Il avait vu ce dont les gardes étaient capables. Ils n’avaient ménagé personne. Pas même les enfants. Il se mit aussitôt à la recherche de sa plus jeune sœur. Il boitait et il commençait à ressentir la douleur de ses lésions, mais il les ignora. Il observait les visages de toutes les jeunes filles qu’il croisait. Il tentait de la rejoindre sur son cellulaire, mais lui aussi frappait un mur. Il cria son nom à plusieurs reprises, mais son cri se perdait parmi les autres. Au bout d’une demi-heure, il commençait doucement à paniquer, même s’il refusait de penser au pire. Son téléphone vibra à nouveau. Il porta une main à son cœur. Amy. "Amy, t’es où? D’accord reste là, j’arrive tout de suite. Et appelle Mai, elle s’inquiète." Il s’arrêta, reprenant son calme. Elle était chez lui et elle semblait correcte. Il n’avait pas posé de question sur son état, juste entendre sa voix avait été un soulagement. Il se dirigea le plus rapidement possible vers le stationnement qui avait été lui aussi le terrain d’un combat sans merci. Sa voiture avait été endommagée, mais rien de trop grave. C’était bien le dernier de ses soucis.

Il avait roulé vite. Il s’en fichait. Il savait qu’Amelia allait bien, mais il voulait s’en assurer lui-même. Il voulait savoir ce qu’elle avait vécu et si un des gardes avait osé l’a toucher, il allait lui faire regretter. Il avait vu Rachel aux prises avec un rouge violent et jamais il n’avait pensé que sa sœur pourrait être dans la même posture. Il ressentait la colère bourdonner en lui depuis que Mai lui avait dit. En arrivant dans l’entrée du bloc appartement, il l’aperçu devant l’entrée et il souffla de soulagement. Il gara la voiture et sorti aussitôt pour aller prendre Amelia dans ses bras. "Putain! J’avais aucune idée que tu serais au festival. " Il ne savait pas comment il aurait réagi s’il l’avait retrouvé gravement blessée. Il détestait qu’elle ait été témoin de ce chaos. "Tu vas bien? Personne ne t’a frappé? Et t’y étais avec ce type? Wylan?" Ce n’était pas une question très utile aux démarches, mais il voulait vraiment le savoir.



 
(c) Pando
Revenir en haut Aller en bas
Artémia Dimitra
Mutant
Artémia Dimitra


https://houseofm.forumactif.org/t3467-artemia-dimitra https://houseofm.forumactif.org/t3413-artemia-dimitra-invente
More about you : I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Ib9e
Artémia est quelqu'un d'assez renfermée. Battante, elle n'hésite pas à défendre ses convictions et ses opinions, quitte à allez franchement. C'est quelqu'un de sérieux. D'un peu trop parfois. Tysha, sa meilleure amie, aime à dire qu'elle fait plus vieille que son âge parfois. Bien qu'elle essaye de faire des efforts, elle a grand mal à faire confiance aux hommes. Dû à son éducation. Mais derrière son allure de guerrière, froide et digne à chaque circonstance, c'est une jeune femme sensible qui ne demande qu'à connaitre certains horizons qu'elle ne connait pas encore.
Codename : L'amazone
Pouvoirs : Artémia a la capacité de contrôler les arbres et les plantes en générale. Elle peut façonner une arme avec une simple racine. Elle peut également redonner vie à une végétation morte. Par ailleurs, dès lors qu'elle touche le tronc d'un arbre, elle acquit sa force, son énergie, ce qui décuple ses capacités de guerrière. Elle peut communiquer avec eux. Elle peut également ressentir quand l'un de ces derniers appel à l'aide ou est en train de mourir. La végétation est comme une alliée de taille. Une alliée mais aussi, un proche. Elle se sentira toujours à l'aise et parmi les siens dans une forêt.
Emergence :
I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr114 / 54 / 5I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr11
Maitrise :
I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr112 / 52 / 5I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr11
Messages : 802
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Laurenl - Yong-Sun

Ven 29 Sep - 23:25
I'm sorry that I was not there to catch you
Amélia et Elijah
••••

Je me sentais vraiment très mal. Non, vraiment. Là, tout de suite, ça n'allait pas. Pas du tout même. Je n'arrêtais pas de trembler. Mes yeux piquaient et je ne faisais que sangloter, encore et encore, sans pouvoir m'arrêter.

Ce qui venait de se passer au festival... Ce qui était arrivé à Kurt, à Joshua, à Rachel qui m'avait envoyé un message me disant qu'elle devait partir. A...A tout le monde en fait. Maintenant que c'était terminé, mes émotions partaient dans tout les sens et adieu la guerrière pour laisser place à une fontaine. A une fontaine d'eau, incapable de réfléchir posément parce que oui. Là, maintenant, j'étais terrorisée. Toute perdue au point d'avoir quitter le festival, sans savoir comment.

Olalala. Faites que je me réveille. Faites que tout ceci ne soit qu'un vilain cauchemars. J'avais envie d'y croire. Sincèrement J'avais envie de me retrouver dans mon lit, collée à ma peluche pour lui faire un gros câlin. J'avais envie... j'avais envie de retrouver mes bestos, ma besta, mes frères et ma sœur et leur dire à quel point je les aimais. J'avais envie aussi de retrouver mes parents. J'aurais pu le faire d'ailleurs si je n'étais pas autant choquée au point de ne plus faire attention à rien.

Mon portable vibrait dans mon sac mais je ne l'entendais même pas. Je ne l'entendais plus. Les images se bousculaient dans ma tête. Et je voyais encore ces gardes s'en prendre à nous. Je voyais encore ce garçon qui m'avait aidé. Celui qui avait les pouvoirs de super-héros et avec qui, ont avait fait une super équipe. Je ne savais même pas son prénom. Je n'ai pas pensé à le lui demander. Puis, je revoyais Kurt. Blessé. Et Josh.... Josh qui était allongé sur le sol, inconscient. Avec tout ce sang autour de lui...

De nouveau, les larmes me montèrent aux yeux et je chouinais de plus belle. Faites qu'ils s'en sortent. Les ambulanciers les avaient pris en charge mais j'étais bien trop contrariée pour leurs poser milles questions. Venant de moi, c'était bizarre. Mais oui... j'étais resté immobile, là toute seule pendant qu'ils les emmenaient sur un brancard. Je n'ai même pas cherché à joindre Wylan. Ni même ma sœur, Wesley ou mes parents qui devait certainement s'inquiéter. Tout ce dont je me souviens, c'est que j'ai commencé à marcher et me voilà, arrivé à destination en bas de chez Jake et Elijah.

Je n'étais même pas au courant qu'eux aussi, se trouvaient au festival. Toute tremblante, je m'asseyais sur les marches quand soudain, cette fois, je me rappelais de l'existence de mon portable. Ni une, ni deux, je fouillais alors dans mon sac et le trouva enfin collé entre deux carnets. Par la même occasion, je remarquais que j'avais déjà une bonne trentaine d'appel manqués. De Mai, de mes parents mais aussi d'Eli qui, visiblement, avait cherché à me joindre. Zut et flûte. Ils devaient vraiment s'inquiéter. Me redressant quelque peu, je pianotais sur le clavier et colla le téléphone à mon oreille, rassurée tout à coup d'entendre la voix de mon grand frère me répondre à l'autre bout du fil.
- Je... Je suis en bas de chez toi et Jake. Oui oui... d'accord. Je reste là. Oui. Promis. Je...je l'appelle tout de suite.

Ma voix était toute faible, toute tremblotante et je lui avais un peu répondu par automatisme, entre deux sanglots incontrôlés. Une fois raccrochée, je me mouchais le nez d'un revers de manche et m'activais cette fois à appeler Mai, pour la rassurer. Dans un même ton qui à la limite, ne me ressemblais pas. Tellement j'étais choquée, paralysée et peu sur de réaliser tout ce dont auquel j'avais assisté.

Puis, j'avais attendu. Simplement. Les bras enroulés autour de mes genoux. J'avais attendu, les yeux dans le vide avant qu'une voix familière me sortent de mes pensées et me fassent tourner la tête.
- Eli !

Cette fois, j'avais carrément éclater en sanglot. Me redressant, j'accourais vers mon grand frère pour le prendre dans mes bras et j'enfouissais ma tête sur son torse comme je le faisais chaque fois que j'avais un gros chagrin. J'étais contente qu'il soit là. Contente et rassurée et je pleurais sur ses épaules, répondant à ses questions d'une voix étouffée :
- Ils ont essayé mais non... Ils n'ont pas réussi à me toucher. Non... Non, je n'étais pas avec Wylan. Mais...mais Kurt et Josh. Ils ont été blessé. Josh était inconscient et il y avait du sang partout. Puis Rachel est partit. Je ne sais pas pourquoi.... Et puis. Et puis. Et puis il y avait ce garçon qui m'a aidé. Il avait des pouvoirs et sans lui, je ne sais pas si je serais encore vivante. Et...Et...

Et voilà que je partais dans des explications divers et variés. Sans queue ni tête. J'étais tellement déboussolée que les mots sortaient d'eux même. Je marquais un court silence, hoquetant à plusieurs reprise avant de finir dans un sanglot :
- Et j'ai eu très peur !


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 24 Jan - 15:36

 
❝I'm sorry that I was not there to catch you❞
  Amelia et Elijah
Dès qu’Amelia s’était introduite dans ses bras et qu’elle avait enfouit sa tête sur son torse, Elijah s’était senti retourner plusieurs années en arrière. Quand elle était petite et qu’elle trébuchait, c’était toujours dans les bras de son grand frère qu’elle venait se faire consoler. Eli était toujours là pour trouver les mots qui la faisaient rire et qui lui faisaient oublier ses petits bobos. En vieillissant, la jeune fille était devenue forte, elle avait développé son petit caractère et quand elle avait des soucis, c’était plutôt vers Mai qu’elle se tournait. Ce qui était tout à fait normal puisque les problèmes des filles étaient totalement différents de celui des garçons et le grand brun n’aurait pas su quoi répondre si sa sœur était venue lui parler de menstruations ou de problèmes de garçons. La jolie jeune fille était devenue une adulte responsable qui savait très bien se débrouiller seule et qui n’avait plus trop besoin de lui.  Eli était toujours resté disponible pour elle, même si son rôle de grand frère était différent. Elle l’appelait parfois quand ça n’allait pas, mais elle avait une belle gang d’amis et une grande sœur plus aptes à lui donner des conseils. Il continuait tout de même à s’inquiéter pour elle et à jouer le grand frère protecteur. Il l’était avec tous, mais encore plus avec les filles de la fratrie.

Le soulagement était intense alors qu’il réalisait que sa sœur était saine et sauve. Il y avait eu plus de peur que de mal. Il aurait eu du mal à gérer la perte indéterminée de son frère et les blessures de sa cadette. Amy semblait secouée et il se doutait qu’elle avait été témoin de nombreuses injustices, mais elle allait passer au travers. Parce qu’elle était forte, mais aussi parce qu’il ne la laisserait pas dans cet état. "Je vais les massacrer, ces crétins. " Chuchota-t-il pour lui-même. Ces crétins étaient ses propres collègues qui avaient complètement disjoncté. Les images d’abus ne cessaient de revenir à lui. Il ne comprenait pas comment il avait pu être aussi aveugle et ne pas s’être aperçu que des gens qu’il voyait et fréquentait tous les jours manigançaient dans leur dos. Comment avait-il pu ne pas s’en rendre compte? Aucune bribe de conversation sur le sujet n’était parvenue à ses oreilles, ni aucun sous-entendus quand il s’était adressé à eux ou qu’il avait été en leur compagnie. Il devait leur donner ça, ces idiots avaient été très discrets. Il s’en voulait encore plus de ne pas avoir été plus alerte, plus attentif."Je suis tellement désolé, Amy. T’aurais pas dû être témoin de tout ça. Je suis désolé." Il savait que tout ceci n’était aucunement sa faute. Comment aurait-il pu savoir que certains gardes préparaient une révolte? De ce qu’il avait vu, c’était ceux les plus férocement contre les émergés sans exception qui avaient été là et qui s’étaient acharnés sur des innocents. Il se doutait que s’en prendre aux habitants « normaux » n’était pas dans leur plan initial, mais que les choses avaient dégénéré et qu’ils avaient reçu des ordres. De qui? Elijah ne cessait de se le demander. Il ne croyait pas du tout que cela venait de leur lieutenant. Ça venait d’ailleurs, de plus haut. C’était à se demander si Howlett lui-même était au courant de tout ce cirque. Il allait tenter de le découvrir dans les prochains jours, car il était hors de question qu’il garde les bras croisés alors que son frère était en fuite et qu’il était recherché selon l'animateur radio qu'il avait entendu alors qu'il était en route pour retrouver Amelia.

"T’as mis en pratique ce qu’on t’a appris?" En tant qu’ancien policier et ancien soldat de l’armée, Jake et Eli avaient montré quelques mouvements de défense à leur petite sœur. Curieusement, il fût soulagé de savoir qu’elle ne s’y était pas rendue à compagnie du type qui lui plaisait. Oh ce Wylan avait l’air gentil et Eli savait qu’il ne devait pas juger seulement sur l’âge, mais c’était plus fort que lui. Mai lui avait pourtant dit que l’homme était très charmant, poli et respectueux et Amelia lui plaisait vraiment, le brun avait toujours un petit doute. Il savait que c’était injuste pour le prétendant, mais c’était comme ça. Il ferma les yeux lorsqu’elle lui raconta que ses amis avaient été blessés et une nouvelle vague de frustration s’empara de lui. L’un était inconscient, bon sang. Comment avaient-ils pu battre un garçon jusqu’à lui faire perdre conscience? Il serra ses doigts autour du gilet de sa sœur, laissant la vague de colère passer. "Je vais les massacrer." Répéta-t-il. Il remercia mentalement le jeune homme qui avait aidé sa sœur et prit une grande respiration avant de regarder sa princesse dans les yeux. Il sentait que c’était à lui d’annoncer les mauvaises nouvelles. "Amy…Rachel va bien. J’étais avec elle. Elle s’est débrouillée comme une championne face à ces monstres. " Il esquissa un petit sourire en pensant à la toilette qui avait volé sur plusieurs mètres. Il le perdit en repensant à sa manifestation vocale dans sa tête à lui. Il prit les mains d’Amelia dans les siennes. "Mais, elle était en danger et elle a en effet dû partir. Elle est une émergée. " Il laissa un peu de temps avant de poursuivre. "Jake aussi. Il est parti avec elle. Probablement que le garçon est avec eux aussi. Ils sont partis se mettre en sécurité et je ne sais pas quand on pourra les revoir. "


 
(c) Pando
Revenir en haut Aller en bas
Artémia Dimitra
Mutant
Artémia Dimitra


https://houseofm.forumactif.org/t3467-artemia-dimitra https://houseofm.forumactif.org/t3413-artemia-dimitra-invente
More about you : I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Ib9e
Artémia est quelqu'un d'assez renfermée. Battante, elle n'hésite pas à défendre ses convictions et ses opinions, quitte à allez franchement. C'est quelqu'un de sérieux. D'un peu trop parfois. Tysha, sa meilleure amie, aime à dire qu'elle fait plus vieille que son âge parfois. Bien qu'elle essaye de faire des efforts, elle a grand mal à faire confiance aux hommes. Dû à son éducation. Mais derrière son allure de guerrière, froide et digne à chaque circonstance, c'est une jeune femme sensible qui ne demande qu'à connaitre certains horizons qu'elle ne connait pas encore.
Codename : L'amazone
Pouvoirs : Artémia a la capacité de contrôler les arbres et les plantes en générale. Elle peut façonner une arme avec une simple racine. Elle peut également redonner vie à une végétation morte. Par ailleurs, dès lors qu'elle touche le tronc d'un arbre, elle acquit sa force, son énergie, ce qui décuple ses capacités de guerrière. Elle peut communiquer avec eux. Elle peut également ressentir quand l'un de ces derniers appel à l'aide ou est en train de mourir. La végétation est comme une alliée de taille. Une alliée mais aussi, un proche. Elle se sentira toujours à l'aise et parmi les siens dans une forêt.
Emergence :
I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr114 / 54 / 5I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr11
Maitrise :
I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr112 / 52 / 5I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr11
Messages : 802
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Laurenl - Yong-Sun

Jeu 22 Fév - 11:54
I'm sorry that I was not there to catch you
Amélia et Elijah
••••

Toute tremblante, les yeux embués et le nez qui coulait, je me blottissais toujours plus contre Elijah. J'étais tellement, tellement rassuré de le voir. J'avais l'impression que là, tout de suite, dans ses bras protecteurs, j'étais en sécurité même si mes épaules n'arrêtaient pas de tressauter et que je n'arrivais plus à contrôler mes pleurs. Je redevenais la petite fille apeurée qui avait bien besoin de son grand frère. J'avais envie qu'il me console, qu'il me berce comme une enfant. Qu'il me dise tout plein de truc rassurant et olalalala, je pleurais. Je pleurais tellement que mes yeux piquaient et ma gorge s'asséchait. Je hoquetais d'ailleurs à plusieurs reprises et me voilà partie dans un tout plein d'explication, sans queue ni tête.

Parce que je revoyais les images dans ma tête. Je revoyais comment ces gardes, ceux qui pourtant travaillaient avec Eli, nous avait traité. Je les revoyais s'en prendre à nous et rien que d'y penser, mon corps tremblait de plus belle. Je n'arrivais plus à les arrêter. Mon grand frère me serra plus fort dans ses bras et je posais ma tête contre son torse, hochant le menton à plusieurs reprises lorsque ce dernier les traita de crétin parce que quand même, il avait un peu raison.

Et puis. Et puis, je pensais à Joshua, inconscient avec plein de sang autour de lui. Je pensais à Kurt et sa blessure à l'épaule. Je pensais à Rachel et à son message d'adieu. Je repensais à ce jeune homme qui m'avait sauvé et qui devait être un super-héro avec ses supers pouvoirs. C'est alors que Elijah s'excusa et je relevais mon regard mouillé vers lui, la moue toute frémissante.
- Mais, tu n'as pas à l'être, murmurais-je entre deux sanglots.

Parce que moi je savais qu'il n'était pour rien. Enfin, je veux dire. C'était pas lui qui nous avait maltraité. Puis, j'avais confiance en mon frère ! Je savais que lui, il n'aurait jamais accepté d'être aussi méchant et injuste avec les autres. Comme il l'avait si bien dit un peu plus tôt, c'était ses méchants collègues les crétins, pas lui. Dans un revers de manche, je m'essuyais les yeux et hochais de nouveau la tête quand ce dernier me demanda si j'avais appliqué ses conseils de défense ainsi que ceux de Jake.
- Oui. Même que j'ai visé les parties pas cool comme vous m'avez appris !

Puis bon. Entre Jake, Elijah et Marc. J'avais su où frappé en premier. Mon pied avait directement visé les entrejambes et le garde s'était recroquevillé comme une coquille, en me traitant de tout les noms.

Un peu calmé désormais, je m'étais reculé légèrement et je regardais à présent mon grand frère avec mes petits yeux écarquillés. J'étais quand même un peu fière, de lui dire ça. J'espérais qu'il soit content lui aussi mais quand il murmura de plus belle qu'il allait les massacrer, je me blottissais à nouveau contre lui et reniflais, empêchant une goutte de tomber de mon nez.

C'est alors qu'Eli s'éloigna légèrement et me regarda à son tour droit dans les yeux. Il me parla de Rachel. Rachel ma meilleure amie qui s'était débrouillée comme une chef. Un sourire éclaira mon visage mais lorsqu'il rajouta qu'elle était en danger, qu'elle avait du se mettre à l'abri et qu'elle était, elle aussi, une émergée, mes prunelles s'écarquillèrent et je lâchais un :
- De... quoi? Non? C'est vrai?

Avant d'ouvrir la bouche, surprise, lorsque qu'il rajouta que Jake l'était également. Oalalala. Voilà que tout se chamboulait dans ma tête. J'essayais d’assimiler tout ce que mon grand frère me disait. Mon cœur battait avec force contre ma poitrine et je restais bouche-bée, avec tout plein de question qui se bousculaient sans cesse. Je n'étais pas apeurée. Non. Surprise oui mais pas terrifiée. J'étais même fière pour ma meilleure amie et mon autre frère parce que comme je l'avais dis, moi je voyais les pouvoirs comme un truc trop cool. Mais d'un autre côté, je me sentais triste. Triste de ne plus pouvoir les revoir pour une raison que j'ignorais. Je me pris donc à bredouiller, baissant la tête en essuyant à nouveau mes yeux remplis de larme.
- Mais... Mais pourquoi on les hais tellement Eli? Pourquoi ils doivent se cacher? Ils ont rien fais de mal si? Pourquoi on ne les laisse pas tranquille? Je ne comprend pas. C'est génial pourtant d'avoir des pouvoirs ! J'aimerai trop en avoir moi. Ils devraient pas à avoir à se cacher. C'est injuste ! Et puis Jake.. Rachel, comment ils ont su qu'ils en avaient? Qu'es-ce qui s'est passé? Comment s'est possible?

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 14 Mar - 14:08

 
❝I'm sorry that I was not there to catch you❞
  Amelia et Elijah
Elijah détestait voir sa petite sœur dans cet état. Il ne savait pas quoi dire pour la réconforter. Lui-même n’avait pas de mot. Il était tout aussi choqué qu’elle par les événements et il n’arrivait pas à les expliquer. Tout était encore trop frais dans sa tête et il n’arrivait pas à prendre du recul. Il était en colère contre ses collègues et contre l’organisation qui l’employait. Il se sentait sale et juste penser qu’il était relié à eux en ce moment, le rendait fou de rage. Jamais la garde n’avait attaqué en grand devant autant de témoin. Ces idiots les avaient tous mis dans une mauvaise posture. À quoi avaient-ils pensé, bon sang? Sûrement pas à la sécurité de la population en tout cas. Il n’avait vu aucun de ses collègues tenter de protéger qui que ce soit, sauf eux. Ça avait même été le contraire, ils s’étaient acharnés sur des innocents qui n’avaient présenté aucun signe de dons magiques. Au lieu de se concentrer sur ceux-là, parce que oui, il y avait bien eu manifestation de pouvoirs aujourd’hui, ils avaient pris tout le monde en grippe, sans exception. Peu importe leur âge, leur sexe ou leur rang social. Ils avaient tous agit comme des robots répondant à un seul ordre. Ce n’était pas dans leur éthique. Le pire c’était que cette bande de bourrins ne serait pas punie. Eli en était convaincu et ça le frustrait encore plus. Il n’avait pas signé pour ça. Il n’avait pas lâché son poste d’agent de police pour brutaliser les gens sans raison.

Il laissa Amelia sangloter contre lui. Ses bras étaient toujours encerclés autour d’elle et il se contentait de lui frotter le dos. Elle pouvait prendre tout le temps qu’elle souhaitait pour se remettre de ses émotions, il ne la bousculerait pas. Elle avait besoin d’évacuer sa peur, sa tristesse et sa colère. Elle avait vu des injustices et de la violence. Même si Amy avait son petit caractère et qu’elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, elle avait des bonnes raisons d’être traumatisée. Assister à l’attaque féroce contre un ami sans pouvoir y faire quoi que ce soit était dur, en plus de toutes les autres victimes innocentes. Ça n’aurait pas dû se produire. Pas dans un festival de musique pour lequel les gens s’étaient déplacés pour s’amuser, passer du bon temps et oublier le reste des problèmes du pays. Les choses risquaient d’être encore pires et de dégénérer. Cette rafle venait de signer la fin de Génosha comme ils l’avaient toujours connue. Rien ne serait plus pareil désormais, surtout pas avec des gens à pouvoirs qui étaient à présent recherchés par les autorités. La chasse aux sorcières avait commencé. Il serra un peu plus fort sa sœur dans ses bras en fermant les yeux. Il s’en voulait toujours autant, même si la jeune fille lui disait qu’il ne devait pas. C’était difficile. Il se disait qu’il aurait dû voir quelque chose, un signe que tout cela était en train de se préparer. Il côtoyait ces gens tous les jours, il s’entrainait avec eux, allait en mission avec eux. C’était impossible qu’il n’ait pas senti que quelque chose se tramait. Il aurait tant voulu pouvoir découvrir leur plan et y mettre un terme. Il cherchait dans sa mémoire des moments ou des conversations qui auraient pu lui mettre la puce à l’oreille, mais c’était inutile et impossible à se rappeler.

Il réussit à esquisser un sourire en apprenant qu’Amélia avait frappé les parties sensibles d’un garde. Tant mieux pour lui, pensa-t-il.  C’était une mince victoire comparé à tout le reste, mais Eli était heureux et soulagé que sa sœur ait montré de quel bois elle se chauffait. C’était une battante et la digne petite sœur du reste de la fratrie. "C’est bien. Rappelle-moi de te montrer un ou deux autres petits trucs. " Il l’embrassa sur le front et laissa les dernières émotions d’Amy qui avaient besoin de sortir. Puis sentant qu’elle se calmait un peu, il en profita pour lui expliquer ce qui était arrivé à Rachel et Jake. C’était mieux qu’elle l’apprenne par lui que par les médias qui n’hésiteraient pas à les traiter de tous les noms. Il avait le visage fermé tandis qu’il observait les traits de sa sœur. Celle-ci semblait surprise et interloquée, et le voile triste qui passa dans le regard de la jeune fille ne passa pas inaperçu. C’était normal. C’était plutôt inattendu et difficile à comprendre qu’en un après-midi tout avait basculé et qu’on ne savait pas quand on allait pouvoir revoir certaines personnes. Il lui caressa la main, le cœur brisé par de nouvelles larmes qui venaient apparaître dans les yeux bleus de sa princesse de sœur. Il ne savait pas qui répondre à ses questions. Il ne comprenait pas tout non plus. "Je sais pas Amy. Il y a tellement de raison. Il y en a des dangereux qui se servent de leurs facultés pour faire le mal et malheureusement, on les met tous dans le même panier. On ne différencie pas les pouvoirs passifs, des actifs ou des gens biens, des vilains. On aime pas le changement. On n’accepte pas que l’espèce puisse évoluer, malgré les milliers de preuves.  On ne connait encore pas grand-chose sur ces dons surnaturels et les gens ont peur de l’inconnu. " Il y avait souvent réfléchi et c’étaient les conclusions auxquelles il était arrivé. "Je sais que c’est injuste et ce n’est que le début. "Il lui sourit tendrement. Ah, sa petite sœur artiste et rêveuse. Bien sûr qu’elle trouvait ça chouette les pouvoirs. Il ne savait pas si c’était cool d’avoir des pouvoirs, mais dans les circonstances, il ne souhaitait que personne d’autre de ses proches apprenne qu’il en ait. S’il devait les savoir en danger, il ne savait pas comment il réagirait. "Je sais pas comment ça fonctionne. Un trop plein d’émotion leur a fait perdre le contrôle. Ou ils étaient déjà conscients d’en avoir et ils se sont manifestés. Mais peu importe, je suis certain que tout ira bien pour eux. " Il lui sourit avant de se lever en grimaçant légèrement. "Viens, on va prendre un truc à boire. Un chocolat chaud? Je peux te faire des crêpes aussi si t’as faim." Il ne faisait pas très froid, même si on était en hiver, mais il savait que pour Amy, il n’y avait rien de plus réconfortant que ça. Et c’était tout ce qu’il souhaitait, qu’elle se sente mieux.

En pénétrant dans l’appartement, Eli ressentit un vide. Réalisant que Jake ne serait plus là. Il sentit ses épaules s’affaisser, mais il reprit rapidement le dessus. Il ne voulait pas s’effondrer maintenant, pas devant Amelia qui était déjà bien fragilisée par cette journée. Après un grand soupir, il se dirigea vers la petite cuisine et mit l’eau à bouillir. Il fouilla ensuite dans le frigo et s’empara d’une bière, il en avait bien besoin. Il l’a décapsula et en bu la moitié en une seule gorgée. Il prépara le chocolat de sa sœur et lui apporta au salon. Il s’assit à ses côtés et machinalement, il ouvrit la télévision. À chaque chaine qu’il zappait, ça ne parlait que d’une seule chose. Les mêmes images captées par un dénommé Dilwizit tournaient en boucle. Avant de faire une connerie poussée par la colère, le brun ferma la télé d’un geste vif. Ils n’avaient pas besoin de revoir ces images, elles étaient déjà bien assez fraiches dans leurs mémoires. "Lève-toi. " Sans attendre de réponse, il se dirigea vers la troisième chambre de l’appartement que les frères avaient changé en un petit gymnase tout simple qui comprenait seulement un tapis roulant, des poids libres et un punching bag. Il s’empara d’une paire de gangs qu’il tendit à sa sœur. "Allez frappe, ça va te faire du bien. " Du menton il insista en pointant le gros sac noir.  


 
(c) Pando
Revenir en haut Aller en bas
Artémia Dimitra
Mutant
Artémia Dimitra


https://houseofm.forumactif.org/t3467-artemia-dimitra https://houseofm.forumactif.org/t3413-artemia-dimitra-invente
More about you : I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Ib9e
Artémia est quelqu'un d'assez renfermée. Battante, elle n'hésite pas à défendre ses convictions et ses opinions, quitte à allez franchement. C'est quelqu'un de sérieux. D'un peu trop parfois. Tysha, sa meilleure amie, aime à dire qu'elle fait plus vieille que son âge parfois. Bien qu'elle essaye de faire des efforts, elle a grand mal à faire confiance aux hommes. Dû à son éducation. Mais derrière son allure de guerrière, froide et digne à chaque circonstance, c'est une jeune femme sensible qui ne demande qu'à connaitre certains horizons qu'elle ne connait pas encore.
Codename : L'amazone
Pouvoirs : Artémia a la capacité de contrôler les arbres et les plantes en générale. Elle peut façonner une arme avec une simple racine. Elle peut également redonner vie à une végétation morte. Par ailleurs, dès lors qu'elle touche le tronc d'un arbre, elle acquit sa force, son énergie, ce qui décuple ses capacités de guerrière. Elle peut communiquer avec eux. Elle peut également ressentir quand l'un de ces derniers appel à l'aide ou est en train de mourir. La végétation est comme une alliée de taille. Une alliée mais aussi, un proche. Elle se sentira toujours à l'aise et parmi les siens dans une forêt.
Emergence :
I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr114 / 54 / 5I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr11
Maitrise :
I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr112 / 52 / 5I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah Fonddr11
Messages : 802
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Laurenl - Yong-Sun

Mar 15 Mai - 14:27
I'm sorry that I was not there to catch you
Amélia et Elijah
••••

Tellement de chose trottait dans ma tête. Tellement, tellement d'information que j'étais toute perturbée. Mes larmes avaient séché mais mes mains continuaient de trembler et olalalala, je ne savais plus quoi penser de tout ça. J'étais toute perdue, terrorisée. Je me posais tout plein de question et je regardais à présent mon frère droit dans les yeux, les iris écarquillés.

Je lui demandais pourquoi les émergés. Ces supers-héros avec des supers-pouvoirs. Étaient autant recherché, détesté. J'imaginais Jake et Rachel perdus au milieu de nul part, à essayer de se cacher de ces méchants gardes qui voulaient les attraper. Là, d'un coup, j'avais peur pour eux. De nouveau, des larmes scintillèrent dans mes yeux et je reniflais, bruyamment tout en me triturant les doigts d'un air stressé. Je me pinçais les lèvres. Je gigotais dans tout les sens et recherchais toujours plus la présence rassurante d'Eli en me collant limite à lui comme une bernique.

C'est alors que ce dernier m'expliqua calmement la situation. Les prunelles fixées sur lui, je l'écoutais attentivement. Je me pinçais encore plus les lèvres lorsqu'il m'avoua que certains ne faisaient pas la différence entre les pouvoirs passifs et actifs. Que certains mutants étaient dangereux mais que d'autre non. Sauf que beaucoup de personne ne faisait pas la différence entre les deux et les mettait tous dans le même panier.
- Mais c'est injuste ! m'écriais d'une voix aiguë, en me repliant sur moi-même.

Oui. C'était injuste. Profondément injuste. J'imaginais mal Jake, Rachel ou encore ce garçon qui m'avait sauvé être des monstres dangereux qui fallait à tout prix attraper. Je les imaginais mal comme des démons. Moi je les voyais tellement comme des héros avec des pouvoirs trop cool que non. Je ne comprenais vraiment pas ceux qui en avait peur au point de vouloir leur faire du mal. Au point de vouloir les enfermer comme des criminels.

Reniflant légèrement, je repliais un peu plus mes jambes contre ma poitrine. Puis, je posais mon menton sur mes genoux, tremblant de plus belle tandis que mon grand frère répondait franchement et patiemment à mes nombreuses questions. Il m'expliqua désormais comment ces pouvoirs apparaissaient. Comment ça leur arrivait et je me pinçais les lèvres en hochant frénétiquement la tête à plusieurs reprises.
- Oooh je vois, murmurais-je à présent les yeux écarquillés en rajoutant presque aussitôt. Je l'espère... J'aimerai tellement pouvoir faire quelque chose pour eux.

Mais quoi? Même si j'avais eu de la chance au festival. Même si j'avais réussi à me défendre, je n'étais pas une warrior. Je n'étais pas Xena la guerrière et j'angoissais souvent pour un rien alors les aider. Mais en même temps, toute cette histoire me travaillait. Je trouvais ça tellement injuste que je ressentais même une pointe de colère pointer le bout de son nez. Bon, c'était léger. Je n'étais pas du genre à m'énerver contre les gens même quand ces derniers le méritait mais quand même. Oui. J'étais en colère. Et olalalalala. Trop de sentiment me traversait et je me blottissais à nouveau contre Eli parce que je trouvais sa présence vraiment rassurante.

L'idée de boire un chocolat chaud me redonna cependant le sourire. Me redressant, un sourire étira mes lèvres et je hochais cette fois le menton en levant le nez vers mon héro de grand frère :
- Oh oui ! Je veux bien.

Parce que manger et boire du chocolat étaient les meilleures remèdes au monde. Je suivais donc Eli dans l'appartement mais mon coeur se serra bien vite en imaginant que Jake ne reviendra pas ici pendant un long moment. J'avais d'ailleurs du mal à l'imaginer. Je refusais encore d'y croire et les larmes me revinrent vite aux yeux, me faisant me replier à nouveau sur moi-même. Et puis, je sentais que mon grand frère avait aussi de la peine. Il essayait de ne pas le montrer. Il gardait son allure fort et inébranlable mais je savais qu'il ne voulait pas m'inquiéter et je voulais juste lui faire un gros câlin pour le consoler. Mais Eli partit dans la cuisine et me laissa seule quelques instants pour me préparer le chocolat chaud. Je pris alors place sur le canapé et je repliais mes jambes contre ma poitrine, en me laissant aller de nouveau à ma tristesse.
- Merci...

L'odeur du chocolat me chatouilla les narines. Les doigts autour de la tasse, je plongeais mon nez dans ce breuvage magique puis je calais ma tête sur l'épaule d'Eli, tandis que ce dernier allumait la télévision. Bien évidemment, ce qu'il y avait à l'écran était tout sauf réjouissant. Les journalistes ne faisaient que parler du festival. On revoyait les images. J'avais l'impression d'être à nouveau plongé là-bas et nom de nom, voilà que je me remettais à trembler de partout comme une feuille. Heureusement, Eli éteignit aussitôt la télévision mais je le regardais à présent d'un air surpris, ahuris quand il m'invita à me lever avec une expression déterminée digne d'un grand chef :
- Pour...

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase. A peine j'ouvris la bouche qu'il était déjà partit. Clignant des paupières, je restais figé quelques secondes avant de poser vite fait ma tasse sur la table basse pour m'élancer à sa suite.
- Eli?

Un peu curieuse pour le coup, je le suivais donc d'un pas rapide en le questionnant du regard. Je ne comprenais pas trop ce qu'il voulait faire. Mon cœur battant à tout rompre contre ma poitrine, je trottinais derrière lui et écarquillais de plus belle les yeux lorsqu'il me donna une paire de gangs pour...Pour Quoi?! Pour frapper?
- Mais !

Clouée sur place, toute surprise que j'étais, je mis plusieurs minutes à comprendre ce qu'il me demandait. Etait-il sérieux? Voulait-il vraiment que je frappe ce gros sac noir pour me défouler? Lâchant un gémissement, je me pinçais les lèvres et enfilais les gants d'une manière peu sûr et timide. Non parce que j'avais la force d'une mouche moi. Je n'osais pas frapper ce sac et olalalalala, je n'avais pas pour habitude de me trouver là, dans cette pièce aménagée avec plein de truc de sport partout.
- T'es sûr? demandais-je d'un ton bas, tout timide alors que je prenais une grande et profonde inspiration. Bon d'accord...

Il avait peut-être raison après tout. Peut-être que ça me ferait du bien. Un mini sourire étira mes lèvres et je me mettais en position, un peu maladroitement je dois avouer. Parce que je ne savais pas vraiment comment m'y prendre moi. J'essayais d'imaginer Xena mais elle était beaucoup plus robuste que moi et je devais l'air de ressembler plutôt à une brindille tandis que je portais un premier coup. Puis un deuxième. Encore un autre avant de lâcher un cri quand le souvenir de ces méchants gardes me revinrent en mémoire.

Au fur et à mesure que je frappais, mes épaules tressautaient. Mon cœur faisait des bonds immense dans ma poitrine et les larmes me brouillaient la vue au point où je ne savais même plus où il fallait frapper. J'étais toute désordonnée. Mes coups partaient dans tous les sens et je pleurais, je laissais à nouveau toute ma colère, ma peine éclater avant de finir à genoux, frémissante, à sangloter en posant mon front sur le sac.
- Tu... Tu crois qu'on les reverra un jour? Jake... Tu as le droit de pleurer aussi tu sais.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
I'm sorry that I was not there to catch you + Amelijah
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: