RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'horloge à l'envers # Pepper
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mar 17 Oct - 19:05
Some days I don't exist.I just want the world to be quiet for a bit.Bon, il fallait vraiment qu'il arrête de picoler à tout va. Sérieusement, Aaron avait l'impression de passer son temps à enfiler les verres les uns derrière les autres et, étrangement, depuis sa rencontre avec Ernessa, il commençait à avoir envie d'autre chose. De passer plus de temps en communion avec la nature, et moins avec le bois du comptoir. Non seulement ça serait bon pour sa santé, mais aussi pour son porte-monnaie, sans compter qu'il pourrait utiliser ce temps de gagner pour faire autre chose. A vrai dire, le trentenaire n'arrivait pas à comprendre comment cette simple rencontre, cette affection grandissante pour l'étudiante, pouvait le toucher au point qu'il ait envie de changer. Surtout qu'elle ne lui demandait rien. C'était plutôt comme si être en compagnie de cette jeunesse, violente et innocente tout à la fois, lui donnait envie de faire marche arrière et de prendre une autre route. Tout cela était encore étrange dans son esprit, et Aaron passait du temps à essayer de comprendre. Mais ça semblait trop idiot pour qu'il parvienne à une réponse logique et sensée. N'empêche qu'à cause de ça, il était sorti plus tôt du bar et errait désormais dans les rues, sans trop savoir quoi faire ni où aller. La voir ? Non, il était trop tard pour aller la déranger et trop tard aussi partir en forêt à l'extérieur de la ville, mais il n'avait guère envie d'échouer dans un autre bouge. Peut-être rentré chez lui ? Oui, bonne idée. Maintenant qu'il y pensait, passer du temps avec son jumeau ne pourrait que lui faire du bien. Il en ressentit même soudainement le besoin profond. Guidé par son besoin d'amour fraternel, Aaron prit la direction de son appartement.

C'est alors qu'il entendit des sons provenant de sa droite. Se retournant par automatisme, il aperçut une chevelure blonde se faire menacer par une bande de voyous. Il s'arrêta net, plus parce qu'il lui sembla reconnaitre la personne que par abnégation. Mmm, si c'était bien elle, la femme en question s'appelait Virginia Potts et travaillait à Stark Industries. Elle l'avait aidé un jour que des membres de la Garde Rouge s'en était prit à lui sans aucune raison. Ils avaient fini par partir, et il lui en avait été reconnaissant, même si ce n'était pas dans son tempérament d'éprouver un tel sentiment, et encore moins de l'affirmer. Mais cette miss Potts avait vraiment un côté rassurant, un côté maternel et juste. L'espace d'un instant, il entraperçut même ce qu'aurait pu être sa mère si leur famille avait été normale. En bref, elle lui avait fait forte et bonne impression. Tout naturellement donc, il se dirigea vers eux. « Eh les mignons, vous devriez déjà être au lit à cette heure-là. Déguerpissez maintenant et je dirai rien à vos parents. » déclara-t-il en dévoilant les deux armes qu'il avait sur lui, attachées à une ceinture. « Tu crois que tu nous fais peur ? Te mêle pas de ça enfoiré. » grinça le plus près de lui, qui semblait être un sous-fifre particulièrement instable. Aaron afficha un sourire en coin remplit de désinvolture. « Oh ! Le plus important n'est pas d'avoir peur ou non. Le plus important c'est de savoir que vous êtes cinq et que le temps que vous puissiez rappliquiez, eh bien en fait, vous serez déjà en train de pisser le sang. Dans le meilleur des cas. » leur sourit-il, rendant la menace encore plus inquiétante. Car Aaron était un redoutable tireur, un des meilleurs snipers qu'avait eu HYDRA. Il savait ainsi que, même en manquant d'entrainement, il pouvait les abattre et disparaitre avant même que le dernier touché ne tombe au sol. Son calme apparemment et son assurance eurent finalement raison des jeunes malandrins. Ils sentirent l'hésitation et la peur montée et, se regardant les uns les autres, ils préférèrent battre en retraite. Sans les lâcher du regard, Aaron assista à leur fuite puis attendit d'être sûr qu'ils étaient au loin pour se retourner vers Virginia. Il détestait se faire prendre en traitre. « Bonsoir miss Potts. » lui sourit-il. « Je constate que nous avons chacun nos parasites. » s'amusa-t-il en repensant à son altercation avec la Garde Rouge qui avait finalement permit sa rencontre avec cette agréable citoyenne.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 18 Oct - 22:23

L'horloge à l'envers
ft. Aaron & Virginia



« Be strong Be confident »
Avec ce qui c'était passé à Stark Industries, j'avais même peur d'aller travailler. La garde rouge était partout, il était de plus en plus dangereux et sans coeur. Je pouvais encore me rappeler de cette journée, ou la garde rouge avait pris en otage tout Stark Industries. Mes collègues qui hurlaient de peur, sans oublier la violence des gardes, des personnes qui étaient en larme, ça avait été un véritable cauchemar. Entant qu'assistante personnel de Anthony Stark, j'avais tout fait pour garder mon calme, et tenter de calmer la garde ... Enfin je préférais éviter d'y penser, j'en avais encore des frissons, déjà que Stark Industries avait des soucis, avec ce qui c'était passé, ça avait été encore pire, j'en avais reçu des lettres de démission, j'avais bien peur que les Stark finissent par tomber très bas, mais je serais toujours la pour aider Anthony, je n'allais pas l'abandonner tout comme mes parents m'avaient abandonnés. J'avais bien envie de me changer les idées, seulement j'avais bien envie de changer mes habitudes, alors au lieu de me rendre dans un endroit assez chic, je choisi un endroit bien plus caché, je voulais trouver un bar, pour une fois, j'avais bien envie de faire comme mon patron, me perdre dans l'alcool. Alors que j'étais à la recherche de mon "bonheur", je remarqua bien vite que j'étais suivi, poussant un soupire, je m'engouffrais dans les petites rues de Génosha pour échapper à la personne qui était en train de me suivre, je me fis plus que piégé ... Il y avait des autres hommes devant moi et j'étais dans un cul sac, cette fois-ci j'étais réellement morte de peur, je pouvais déjà voir les hommes sourires alors que je commencé à angoisser. Petit à petit les hommes continuaient d'avancer vers moi, je reculais avant de me retrouver contre un mur ... Cette fois-ci je senti l'angoisse me couper le souffle, lorsque je reconnu une voix familière. Je détournais la tête et j'aperçus Aaron, j'avais déjà aidé cet homme, la garde rouge avait voulut l'embarquer, je mettais de suite interposé, il n'avait rien fait qui mérité qu'on l'enferme. Celui-ci provoqua les hommes et évidemment, les hommes qui avaient voulut m'agresser n'avaient aucune envie de se frotter à lui. Voyant la bande partir, Aaron vint vers moi et je crus que j'allais craquer en larme.

-Merci, vraiment merci ... J'ai eu tellement peur

Malgré tout je laissa échapper une larme, soupirant, encore angoissé.

-Qu'est ce que je peux bien faire pour vous remerciez ?

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 27 Oct - 20:10
Some days I don't exist.I just want the world to be quiet for a bit.Ça devait faire un moment que le faussaire n'avait pas été dans la provoque. Du moins pas de cette façon. Il avait arrêté depuis un bail les rixes de rues pour se préoccuper de ceux qui lui devaient du fric, et parce qu'il préférait se la couler douce chez lui avec Orion et son jumeau que de se prendre la tête avec les débiles mentaux du quartier. Puis ça faisait longtemps qu'il faisait partie du décor maintenant, et on le connaissait suffisamment pour savoir qu'il valait mieux ne pas le chercher. Du coup, c'est vrai qu'en dehors de la Garde Rouge, on le laissait tranquille. La dernière fois, il avait d'ailleurs eu de la chance qu'une jolie blonde vienne lui prêter main forte, car il ignorait comment ça aurait pu tourner. Aaron pouvait être aussi calme que son contraire, comme s'il ne connaissait pas ce qui existait entre le je-m'en-foutisme et la rage pure. Cela dit, ça ne faisait que conforter l'idée qu'il ne fallait pas chatouiller cet assassin sortit de prison il y a moins de deux ans.

Le hasard étant capricieux, il se trouva qu'Aaron tomba sur cette même blonde en rentrant chez lui. Une chance qu'il ne soit pas en train de s'alcooliser dans le bar du coin. Et puis ça lui fit plaisir de pouvoir lui rendre la pareille. S'approchant d'elle comme si la scène qui venait de se dérouler était normale, il s'aperçut vite que la miss était en état de choc. Effectivement, tout le monde n'était pas habité comme lui. « Merci, vraiment merci... J'ai eu tellement peur. » Ah ben c'est sûr que cinq mecs sur une nana, il y avait de quoi paniquer. Il valait d'ailleurs mieux ne pas songer à ce qui aurait pu se passer. Une larme s'échappa le long de sa joue, en dépit de ses efforts pour rester maître d'elle. « Y a pas de quoi, c'était le moins que je puisse faire. » répondit-il simplement, pas très à l'aise dès qu'il s'agissait de se montrer social et de consoler les gens. « Qu'est-ce que je peux bien faire pour vous remerciez ? » Euh... Il n'y avait vraiment aucune raison de vouloir le remercier. Il n'avait fait que lui rendre la pareille et franchement, il se disait même qu'elle devrait rapidement rentrer chez elle et se faire réconforter par ses proches. « Euh, rien. Comme je l'ai dis, c'est normal et puis vous m'aviez bien aidé la dernière fois alors qu'il aurait été plus facile de passer votre chemin. » affirma-t-il en essayant de se montrer aimable. « Venez, je vais vous raccompagner sur l'artère principale et jusqu'à ce que vous soyez en sécurité. » Ne sachant pas trop comment faire, il laissa Virginia venir vers lui puis marcha à ses côtés jusqu'à rejoindre la route la plus fréquentée. Jetant un coup d’œil à la miss, il remarqua qu'elle n'allait pas bien et se sentit obligé de l'aider à passer ce cap. Pour lui c'était le quotidien, il avait été en prison avec les pires dingues que Génosha pouvait compter parmi ses habitants. Mais elle, son monde était bien éloigné de tout ça. « Vous voulez qu'on s'arrête boire un remontant ? Croyez-moi, c'est un excellent remède contre les chocs. » affirma-t-il, tout en se disant que finalement, il allait retourner jouer les piliers de bar. Ce n'était pas faute d'avoir essayer de faire autre chose. Mais bon, c'était pour la cause et puis, comme tout drogué, il se disait qu'il retenterait demain.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 28 Oct - 14:54

L'horloge à l'envers
ft. Aaron & Virginia



« Be strong Be confident »
Après avoir eu des problèmes avec la garde rouge à Stark Industries, voilà que je me faisais attaquer dans la rue. La malchance voulait me poursuivre ? Qu'est ce que j'avais bien pus faire pour que ça me poursuive ainsi ? Heureusement que Aaron était venu à mon aide, finalement peut-être que la vie avait décidé de me foutre la paix. J'étais à la fois effrayé, en colère mais aussi sur le poids de péter un plomb, je ne savais pas si je devais me mettre en colère ou pleurer, tout ses sentiments venaient s'entrechoquer en moi. Alors que mon sauveur était à côté de moi, je le remercia avec des larmes dans les yeux, oui j'avais eu peur et j'en avais assez de cette tension, j'aurais voulut pouvoir me réfugier dans les bras de quelqu'un et pleurer un bon coup, seulement il était hors de question de compter sur mes parents, puis j'étais fille unique, alors je n'avais plus qu'à prendre un "ours en peluche" ... Alors que l'homme venait de reprendre la parole, je secoua la tête.

-Maintenant tout le monde s'en moque ... C'est chacun pour soit


De suite je lui demandais ce que je pouvais faire pour le remercier, c'était bien normal après tout, je connaissais que très peux Aaron, enfin disons que je l'avais sauvé de la garde, mais qu'importe, je voulais le remercier et je savais que cet homme le mérité. Quand il reprit la parole je continué de secouer la tête, voulant lui dire qu'il n'allait pas m'échapper comme ça, puis celui-ci me dit qu'il allait m'accompagner à l'artère principale, jusqu'à ce que je sois en sécurité. Je baissa la tête déglutissant et hocha la tête en soupirant, prête à suivre celui-ci. Je n'osais plus parler de peur de laisser encore échapper un sanglot ou des tremblements dans ma voix, je relevais la tête vers le ciel pour prendre une profonde inspiration. Puis finalement celui-ci s'arrêta et repris la parole, lorsqu'il me proposa de boire quelque chose, j'eu un sourire et hocha la tête.

-Avec plaisir

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 29 Oct - 12:35
Some days I don't exist.I just want the world to be quiet for a bit.Le monde avait bien changé depuis quelques semaines. Les situations étranges passant de l'exceptionnel à la norme, la Garde Rouge et, par définition le gouvernement en place, devenaient de plus en plus paranoïaques. Il n'y avait qu'à voir leurs façons d'agir qui viraient à la violence caractérisée. On leur passait tout, du moment qu'ils écrasaient la révolte et faisaient taire les personnes jugées dangereuses. Aaron se serait sans doute contenter de hausser les épaules s'il n'avait pas vécu lui-même des situations bizarres. Que son frère lui avoue être capable de causer des catastrophes était une chose, mais qu'il tombe sur un gosse - et son père - qui parvienne à lire sa vie rien qu'en le touchant en était une autre. Il se souvenait encore parfaitement de ce jour-là, et ne cessait d'y réfléchir. Ça n'avait en toute logique aucun sens. Et pourtant... Alors oui, il était vrai que la peur montant chez les citoyens, certains préféraient fermer les yeux en se mentant à eux-mêmes et en se persuadant que Génosha allait très bien et que tout ce qui était fait l'était pour le bonheur du plus grand nombre. D'autres se révoltaient. Aaron n'arrivait pas à se situer dans tout ce bordel. Par contre la belle blonde qui lui faisait face semblait déterminée à ne pas se laisser faire. « Maintenant tout le monde s'en moque... C'est chacun pour soi. » affirma-t-elle d'ailleurs après qu'il lui eut certifié qu'elle n'avait pas besoin de le remercier pour l'avoir sauvé des griffes d'une bande mal intentionnée. Des paroles qui montraient bien ce qu'elle pensait de ce nouveau Génosha. Il savait qu'elle avait raison, mais il n'était pas certain que ça l'atteigne vraiment. Après tout, il avait déjà fait ce constat alors qu'il n'était encore qu'un môme, lorsque personne n'avait rien fait pour l'aider lui et son frère à s'en sortir vraiment. Ils avaient été perdu dans le système, comme tant d'autres avant eux, et comme encore beaucoup après. Aaron se contenta pourtant de hocher simplement la tête. S'il devait répondre, il ne ferait que noircir le tableau et il n'avait pas envie de raconter sa vie. Il prit seulement la tête de la marche pour lui faire traverser les ruelles en sécurité et arrivés au plus vite sur le réseau routier principal de ce quartier. Mais voyant le trouble dont était prise Virginia et se rappelant les paroles d'Ernessa qui lui affirmait qu'il méritait d'être connu, il décida de l'inviter à prendre un remontant. « Avec plaisir. » répondit-elle simplement. Aaron devait avouer qu'il était un peu surpris. Ils venaient d'un milieu tellement différent qu'il ne s'imaginait pas qu'elle puisse vouloir être vu avec lui. « OK. » laissa-t-il échapper avec perplexité tout en la conduisant dans un bar correct qui longeait l'avenue principale.

Ils s'installèrent dans un box, attendirent que le serveur vienne à eux et Aaron commanda deux cognacs pour commencer. « La boisson de référence contre les traumatismes. » affirma-t-il pour expliquer son geste de ne pas l'avoir laissé choisir. Sauf que le silence vint s'installer entre eux, ,omme toujours avec lui. Quant on était nul en relationnel, il y avait peu de chance que ça se passe autrement. « Mmm, vous n'êtes pas obligée de me répondre mais... que faisiez-vous perdue là-bas ? » En toute honnêteté, Aaron posait la question plus pour briser la glace que par réel intérêt. Après tout, elle était assez grande pour savoir ce qu'elle avait à faire et son emploi du temps ou les vices qu'elle pouvait avoir ne l'intéressaient pas, en plus de ne pas le concerner. Mais il fallait bien commencer quelque part et, qui sait, peut-être pourrait-il lui indiquer un autre chemin, plus sûr, si elle devait se rendre à une adresse précise dans ce quartier-là.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 29 Oct - 15:14

L'horloge à l'envers
ft. Aaron & Virginia



« Be strong Be confident »

J'acceptais avec plaisir l'invitation de Aaron, de toute façon je n'avais rien d'autre à faire, puis j'étais toujours toute seule. Je ne suis pas une personne qui est vraiment entouré, pas que je ne suis pas sociable, juste que j'aime mes petits moments de solitudes hors du travail. Je suis sans doute vue comme une solitaire, c'est vrai que faire des sorties entre amis, c'était très rare chez moi, puis disons que j'avais très peu d'ami. Je connaissais Natasha qui était du SHIELD, Lilith, je connaissais aussi des hommes comme Loki et Thor, j'avais fait la rencontre par hasard de Aaron, je connaissais Gadreel, évidemment je connaissais Tony Stark mais la c'était différent, il était mon patron, même si il lui arrivé de se comporter comme un gosse. Combien de fois j'ai retrouvé Tony ivre mort dans l'ascenseur ... C'était un fêtard et il ne faisait que suivre les traces de son père en lui offrant de l'aide pour Stark Industrie, il serait sans aucun doute son héritier, mais quand je voyais Tony, je pouvais bien voir qu'il n'avait pas envie de se casser les pieds avec une entreprise. En rien je n'allais blamer Tony, je savais ce que c'était quand les parents voulaient qu'ont suivent leurs traces ... Enfin celui-ci se conduisait aussi comme un gamin, il n'hésité pas à faire l'idiot devant les médias, à rester aux abonnés absents à Stark Industrie, parfois j'avais besoin de ses signatures, alors j'avais des piles de dossier qui commencait à s'accumuler ... Au bout d'un moment je finissais par aller voir Howard Stark, seulement je savais que ça allé poser des problèmes à Tony, mais je devais tout de même faire mon travail. Il est vrai que je suis tout le temps plonger dans mon travail, c'est aussi sans doute pour ça que je reste solitaire, mais quelque part ça m'arrange. Alors je suivi Aaron jusqu'à un bar ou ont s'installa dans un box assez éloigné, en attendant que le serveur arrive. C'est Aaron qui pris la commande, je fis confiance à celui-ci alors que je regardais les alentours. J'eu un léger sourire à ce qu'il me dit, puis je regardais mes mains, encore sur le coup de cette attaque. Puis finalement Aaron reprit la parole et j'eu un temps de réflexion avant de répondre. D'ailleurs j'eu un rire nerveux.

-Je voulais boire ....

Puis je relevais la tête vers Aaron

-Il y a eu une rafle à Stark Industrie, Anthony Stark n'est pratiquement jamais la, je dois tout gérer, je suis fatigué ... J'ai ... J'ai voulus changer d'horizon

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 18 Déc - 17:53
Some days I don't exist.I just want the world to be quiet for a bit.Acceptant de se montrer un poil plus sociable que d'habitude, Aaron montrait indiquait à sa manière qu'il se souciait sincèrement de la jolie blonde, et ce serait aussi l'occasion de la remercier pour la dernière fois. Après s'être fait alpaguer par la Garde Rouge il n'y a pas si longtemps de ça, Aaron avait préféré rejoindre les ombres pour se mettre en sécurité, dès fois qu'elle change d'avis. D'ici qu'il découvre qu'il avait bel et bien des pouvoirs comme le lui avait confirmé le gamin de l'autre jour, il préférait jouer de prudence et ne pas tenter le diable... Mais du coup, il avait juste pu apercevoir la femme qui s'était mis en travers de la Garde pour lui venir en aide. Ne s'étant pas attardé, il avait à peine peu la remercier. Aujourd'hui que la roue avait tourné et qu'ils avaient échangé leur place, il allait pouvoir la faire dans le règle : en lui payant un verre. Et puis Aaron sentait aussi le trouble de la miss, et il préférait s'assurer qu'elle irait bien une fois qu'il la quitterait. Là, il avait l'impression qu'elle allait finir par s'écrouler sur le sol s'il ne la faisait pas s'asseoir rapidement. En même temps c'était compréhensible. L'inconnue n'avait clairement pas le profil des personnes qui fréquentaient les coins malfamés, contrairement à lui. Les bagarres et les coups foireux, il connaissait, ça ne l'étonnait plus. Mais elle, ça avait du lui en mettre un coup. Peut-être que c'était pour ça qu'il se montra curieux, lui qui d'habitude se moquait éperdument de ce que faisait les gens et des raisons qui les poussaient à agir. Pourquoi cette dame élégante venait se perdre dans une ruelle sombre et dangereuse ? « Je voulais boire... » Mmm, une réponse simple, et on ne peut plus compréhensible pour l'alcoolique qu'il était. A ceci près que cette blonde devait connaître des bars huppés dans lesquels lui n'aurait aucune chance de poser un pied. Alors pourquoi venir ici, au risque de se faire agresser ? Aaron se contenta de hausser de sourcil, geste rapide et à peine perceptible. Il n'avait pas besoin d'en savoir plus et ça ne faisait que confirmer qu'il avait eu une bonne intuition en l'invitant à prendre un verre dans le bar ou le café le plus proche. Il ne s'attendait donc pas à ce qu'elle se justifie, ce qu'elle fit pourtant. « Il y a eu une rafle à Stark Industrie. Anthony Stark n'est pratiquement jamais là, je dois tout gérer. Je suis fatiguée... J'ai... J'ai voulu changer d'horizon. » Aaron laissa le silence prendre place entre eux, tout en réfléchissant à ce que ces simples phrases signifiaient en réalité. Il comprenait qu'elle devait être au bord du burn out, et que ce n'était pas sur son patron qu'elle allait pouvoir compter. Comme quoi, qu'on vive chez les riches ou les laissés pour compte, l'amitié et la loyauté restaient des valeurs terriblement rares. « Je vois. » finit-il par dire. « Stark m'a toujours fait l'impression d'un sale type arrogant, mais je pensais que c'était son côté génie. J'ignorais qu'il était du genre à laisser le boulot aux autres pour simplement ramasser le fric et obtenir la gloire. » En tout cas, pour autant qu'il sache, l'entreprise avait toujours bien tourné même si ça commençait à devenir compliquer avec les récents évènements. Stark avait donc su parfaitement bien choisir celle à qui refiler les rênes. « En tout cas, il ne sait pas la chance qu'il a d'avoir un bras droit aussi fidèle et compétent. » Une déduction logique de ce que devait être la miss, en plus de cette bonne impression qu'elle lui faisait. « Je vais vous emmener dans le meilleur bar de ce côté de la ville. » décida-t-il alors. Si elle voulait du dépaysement, il allait lui en donner, et en toute sécurité. Enfin, pour autant qu'un endroit puisse l'être dans les bas quartiers.

Aaron l'emmena à un quart d'heure de là, dans un bar à la façade plutôt discrète. Le Silver Moon, sorte de paradis pour le haut du panier en terme de malfrats et de gangs, accueillait principalement des habitués qui avaient fait leurs preuves. C'était aussi endroit ou des ennemis pouvaient se retrouver en terrain neutre. Bref, un endroit dangereux car les âmes plus noires arpentaient ce lieu, mais paradoxalement, l'endroit le plus sûr. En tant qu'ex-assassin d'Hydra, ancien taulard pour la bonne cause, et actuellement faussaires de papiers d'identité de toute sorte, Aaron avait son carton d'entrée. Bien sûr, vu son poste élevé dans la société, il préféra ne rien lui cacher de tout cela. Ici, il valait mieux ne pas se fier aux apparences. « Je vous présente le Silver Moon, repaire et terrain neutre des plus grands criminels. Pas de bagarre, pas de coups de feu, pas d'assassinat en douce, rien. Mais en entrant ici, il se peut qu'un jour ça se retourne contre vous si jamais on vous reconnait... Et bien sûr, il faudra faire semblant de ne jamais connaître cet endroit une fois sortie. » Ils prendraient juste un verre dans ce sublime décor tamisé et dernier cri, puis chacun rentrerait chez lui, mais sa nouvelle amie du moment avait le droit de savoir dans quoi elle s'engageait. Mmm, ce n'était peut-être pas sa meilleure idée finalement...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 6 Fév - 22:09

L'horloge à l'envers
ft. Aaron & Virginia



« Be strong Be confident »

Je connaissais Aaron, je savais que c'était assez difficile pour lui de se montrer sociable. Malgré tout il faisait des efforts pour venir me parler, pour ne pas me laisser seule ... Bon disons que je n'avais pas choisi un endroit très fréquentable ... J'étais parti de mon travail sur un coup de tête et ... Bon j'avais fini mon escapade dans une ruelle bien laide, heureusement que Aaron avait été la. Le pourquoi du comment, je me retrouvais dans ce genre d'endroit était bête ... Une mauvaise journée au boulot, une mauvaise ambiance à Génosha, les regards, la peur ... Je voulais oublier tout ça, alors j'étais parti en quête d'un bar. Soupirant je regardais Aaron pour lui répondre, je crus que j'allais en rougir de honte, mais je devais assumer mes erreurs ... Enfin vouloir boire n'était pas forcément une erreur, beaucoup le font, alors pourquoi pas moi ? Parce que je fais fille trop sage ? J'en roulais des yeux rien qu'à cette pensée. Je pus voir Aaron hausser d'un sourcil, et cette fois-ci je lui fini par lui donner les raisons, puis il repris à nouveau la parole, je baissais la tête comme ci il était en train de me gronder. J'eu un léger soupire, c'était tellement compliqué ...

-Je ne sais pas exactement ce qu'il se passe ... Je sais qu'il travail mais ... C'est comme ci il caché quelque chose ou qu'il cherché à éviter les autres


Cette fois-ci je relevais la tête vers Aaron, alors que celui-ci venait de me complimenter, puis j'haussais les épaules.

-Compétent j'ai des doutes ...


Après tout la garde rouge avait réussir à franchir les portes de Stark industrie, sans oublier que l'un de nos employé avait été emmené par la garde. Alors que j'étais en train de me passer une main dans les cheveux, Aaron me proposa de m'emmener dans un bar, et cette fois-ci je penchais la tête sur le côté. Je ne dis rien et je me contentais de suivre celui-ci, après tout il accepté de m'emmener boire un verre (voir plus) ... Je suivi l'homme dans les rues cachées de Génosha, des rues ou il était préférable d'être accompagné ... Finalement il me présenta un bar, j'hochais la tête aux paroles de Aaron et suivi celui-ci à l'intérieur tout en me faisant discrète.

-Je prendrais un double whisky

Je pouvais voir les regards autour de moi ... Ce n'était pas des regards ou l'on pouvait lire de la sympathie, alors je pris mon regard d'adolescente, mon regard noir, celui ou il valait mieux savoir rester à sa place, avant de me détourner à nouveau vers Aaron.

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 24 Mai - 18:37
Some days I don't exist.I just want the world to be quiet for a bit.« Derrière tout grand homme, il y a une grande femme. » Cette adage n'avait jamais été aussi vrai que pour Antony Stark et Virginia Potts. Malgré son génie et ses fanfaronnades, c'était la jolie blonde qui tenait la barre de l'entreprise pour que cette dernière tienne debout et ne se casse pas la tronche devant le premier iceberg médiatique. Hélas, l'assistante personnel du génie n'avait presque aucune reconnaissance pour tout le dur labeur qu'elle effectuait. En tout cas, pas venant de lui. Mais était-ce vraiment si surprenant quant on savait que c'était un coureur de jupons ? Qu'il utilise et jette les femmes comme des mouchoirs en disait long sur sa manière de les considérer. Même Aaron qui avait grandi dans la rue et ne cherchait pas de situation stable était plus respectueux de la gente féminine. Pour le coup, il la plaignait vraiment, même si sa compassion s'arrêtait à son incompréhension. Étant à l'opposé même de faire semblant, si quelque chose n'allait pas, Aaron réglait le problème vite et bien. Il cherchait d'abord un moyen relativement pacifique, du moins dans ses bons jours, avant de faire parler ses poings. Et comme la police s'occupait davantage d'aider la Garde ou de venir en aide aux citoyens qui le méritaient vraiment, les rixes qu'il provoquait pour s'occuper de ses affaires se faisaient généralement en toute tranquillité, loin, très loin du cadre légal. Appartenir à Hydra aidait aussi à se débarrasser de menus problèmes. Bref, selon sa logique, Aaron pensait sérieusement qu'elle devrait changer de boulot, et le plus tôt serait le mieux. « Je ne sais pas exactement ce qu'il se passe... Je sais qu'il travaille mais... C'est comme s'il cachait quelque chose ou qu'il cherchait à éviter les autres. » Ah oui ? Aaron fronça les sourcils, curieux. Il ne doutait pas de la véracité de ses paroles, mais sur quoi pouvait bien bosser ce type ? Quant à éviter les autres, ça pouvait facilement se comprendre. Vu la taille de son égo, il n'y avait plus de place pour qui que ce soit d'autre. « Je ne pense pas que ce soit votre problème. C'est votre patron, pas votre ami. » déclara Aaron avec pragmatisme, puisqu'il ignorait les sentiments de la jolie blonde à l'égard du génie. « Je comprends la loyauté, mais ça doit aller dans les deux sens. Et monsieur Stark ne me fait pas vraiment l'effet d'un type de confiance... Enfin je dis ça, mais quand on me regarde, on se dit la même chose. » s'esclaffa-t-il. Puis Aaron fit remarquer qu'elle avait des qualités non-négligeables, qualités que son patron ne semblaient pas apercevoir ou apprécier à leur juste valeur. Miss Potts était non seulement loyale, mais elle était aussi compétente, ce dont elle semblait pourtant douter fortement. Étrange de constater que c'était les personnes biens qui se remettaient toujours en question, alors que celles qui devraient le faire ne le faisaient jamais. « Compétent, j'ai des doutes... » laissa-t-elle échapper, désabusée. Aaron ne travaillait certes pas avec elle, il n'empêche que ce n'était pas vraiment un secret sur qui dirigeait vraiment l'entreprise Stark. Et vu le peu de coopération qu'elle avait, il fallait vraiment que la jolie blonde soit compétente pour gérer tout ça. « Vous ne devriez pas. Et puis j'ai dis compétente, pas surhumaine. Quoique à votre niveau, je pense qu'on peut le dire sans se tromper. » fit-il avec un sourire complice. Parce que pour supporter un type insupportable, fallait bien être une super-héroïne, non ?

Aaron l'emmena finalement au Silver Moon, le bar qui était, selon lui, le moins dangereux du quartier, et lui expliqua quel genre d'établissement c'était ainsi que les règles à suivre. Virginia accepta le challenge et ils entrèrent. Ils s'installèrent ensuite dans un coin où la lumière tamisée rendait particulièrement difficile la reconnaissance des visages. « Je prendrais un double whisky. » déclara-t-elle en jetant un œil alentour. Comprenant peut-être enfin à quel point les clients n'étaient pas des enfants de cœur, Aaron vit le visage et le regard de la femme se transformer. De toute évidence, elle voulait montrer qu'elle n'était pas une victime, et son attitude plut au faussaire qui esquissa un sourire à peine visible. « Pareil pour moi. » commanda-t-il à son tour. « Bon, et vous allez faire quoi ensuite ? Après que vous vous serez bien alcoolisée ? » s'enquit-il, appréciant la compagnie de la belle blonde au point de se sentir l'envie d'aller un peu plus loin qu'une simple conversation.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
L'horloge à l'envers # Pepper
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: