RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The world is quiet here. | Wylan&Ann
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Dim 5 Nov - 19:20

   
The world is quiet here. | Wylan&Ann Aesthetic-books-hobby-photography-Favim.com-4643731


The world is quiet here.


Depuis qu’elle est enfant, Ann vit au milieu des livres, chez elle les livres ont depuis bien longtemps débordés des sages étagères pour envahir l’espace, elle a renoncé à toute forme de rangement mais sait pourtant, presque miraculeusement, toujours ou est quel ouvrage. Il y a les livres qu’on lui offre, ceux qu’elle déniche et ceux qu’elle achète, tous indifféremment aimés. Quand ils sont détestés, elle les jette dans l’âtre ronflant de sa cheminée sans sourciller. Ann a son tempérament et l’intransigeance littéraire.  Cela ne l’empêche pas d’apprécier flâner dans les librairie.
Elle adore les libraires, elles sont, à son avis, le cœur et l’âme d’un quartier ou d’une petite ville. Son rangement et ses commandes en disent beaucoup sur une population, sur les libraires qui font vivre l’endroit. Et non pour Ann chacun de ses lieux ne se vaut pas, il y a des librairies sinistres et des propriétaire obséquieux. Et puis il y a black books. Elle aime cet endroit, elle vient y faire des rencontres de temps à autre, elle y vient aussi pour la sélection certaine des arrivages, pour l’amitié du propriétaire.

Bien disposé, elle voit son dernier pamphlet. Les ventes sont bonnes, excellentes même et son éditeur se frotte les mains. La haine a toujours fait plus vendre que l’amour. Elle ne regrette pas son écriture, ni aucun de ses mots mais elle est lasse de l’imbécile battage médiatique à son sujet. Alan Moore a sorti un chef d’œuvre, parlez donc plutôt de ça. Prenez le temps de découvrir le pavé et d’admirer son sens des détails et sa façon de rendre humaine et tangible la ville et sa misère. Et cesses d’étaler votre incompréhension de ce pamphlet, amusante au départ, devenue désormais agaçante. Assez pour qu’elle cesse de se prononcer et ne réponde que par un silence méprisant aux invitations des médias. Chacun s’offusque mais peu comprennent, beaucoup vont l’acheter et l’oublier sur une étagère trop vite et poussiéreuse. Elle n’a jamais écrit pour le profit. C’est un feu de paille, avant la prochaine affaire. Avant qu’un nouveau massacre ne frappe la faussement paisible Genosha.

« Bonjour Wylan »

La porte se referme dans un bruit doux, Ann à ce sourire doux qui étonne souvent les gens qui ne la connaissent que par ses écrits. Elle abandonne son grand parapluie beige dans le portant à cet effet. Dehors la pluie tombe à grosses gouttes, les voitures ont ralenti et les passants accélèrent, mais rien ne semble jamais atteindre Ann, certainement pas le climat. Elle connaît les Helsbury depuis quelques temps déjà, une famille portée sur les arts comme il en reste trop peu.

« Comment vas-tu ? »

Elle est enjouée, malgré tout ce qui pourrait ne pas aller. Dans une librairie, le monde est calme, reposant. Elle ôte ses fins gants qu’elle range dans les poches de sa trop légère veste. Elle n’est pas ici seulement pour flâner, mais son éditeur lui a adressé un long mail pour lui demander de maintenir au moins quelques rencontres. Elle a sélectionné quelques universités et bien entendu  cette librairie-ci.

« Tu as reçu le mail de Clément ? Cette satanée d’éditeur n’a aucune patience. Cette rencontre risque d’être beaucoup moins paisible que les précédentes et je ne t’en voudrais pas que tu veuilles la réaliser en dehors de ta charmante librairie. »

Elle parlait d’une voix calme, sans se départir de sa bienveillance. Elle avait passé sa colère dans la réponse sèche qu’elle avait adressé à Clément et Wylan n’était en rien responsable de la situation.
 
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
The world is quiet here. | Wylan&Ann
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: