RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Research projet. ft Amelia Fraser
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Ven 24 Nov - 7:03

Research projet
Amélia Fraser & William Kaplan


Installé devant ma fenêtre, je contemplais les éclairs qui fendaient le ciel couplés à une pluie diluvienne incessante, s’abattant sur la ville depuis que je m’étais réveillé, deux heures auparavant. Le brouhaha emplissait mes oreilles, me plongeant dans mes pensées alors que je griffonnais quelques dessins sur mon carnet. Je m’étais levé depuis quelques heures, n’ayant pas réussi à refermer les yeux pour me rendormir en sachant qu’il me faudrait me relever peu de temps après. Alors lentement, me décidant qu’il était temps de me préparer, je quittais ma chaise, pour me diriger vers la salle de bain où j’entrais rapidement sous la douche, me lavant entièrement puis la quittant pour enfiler mes habits ; un pantalon noir remontant légèrement au-dessus de mes chevilles et un pull gris. Je séchais ensuite mes cheveux, puis passais simplement ma main dedans pour les mettre en place tandis que la voix de ma mère résonnait dans la maison. « Le petit déjeuner est prêt ! » Je quittais la salle pour descendre rapidement les escaliers, à grandes enjambées pour ensuite me poser sur ma chaise. « Pancakes ? » Ma mère portait son regard sur moi, m’offrant un regard et un sourire bienveillant. « Oui s’il te plaît. » Je lui rendis un sourire, puis une fois servis, je commençais à déguster mon repas. Je remarquais le regard de ma mère, qui se posait successivement sur mes frères et sur moi, ainsi que l’éclat qui s’y trouvait, resplendissant. « Je t’ai entendu te lever cette nuit, tu t’es rendormis ? » J’avalais ma bouchée, portant mon regard sur elle pendant qu’elle s’attablait à nos côtés. « Non, je n’ai pas réussi... » J’avais assez dormi et le temps se prêtait au dessin, la pluie au-dehors était parfaite pour se concentrer sur une telle tâche. « J’en ai profité pour continuer quelques croquis, pour l’école. » De nombreux projets d’arts, qui demandaient de l’investissement en dehors des cours. C’était justement ce que j’avais à faire cette après-midi, où j’avais rendez-vous chez une coéquipière pour un projet. À côté, mes deux petits frères chahutaient, jouant avec tout ce qui leur passait sous la main ce qui leur valait les remontrances de notre mère. « Arrêtez de jouer avec la nourriture et allez vous préparer, vous allez être en retard ! » C’était ainsi presque tous les matins, ça ne changeait pas. Ils quittaient la table, laissant la moitié de leurs assiettes et j’en fis de même, me rendant dans le petit couloir où j’avais disposé mon sac en descendant de ma chambre. J’enfilais mes chaussures, puis mon manteau et après avoir pris le reste de mes affaires, je saluais mes parents pour quitter la maison.

J’avançais rapidement dans les rues, ayant mis ma capuche sur la tête à cause de la pluie qui continuait de s’abattre dans les rues de la ville. Le bus que j’allais prendre arrivait déjà, alors même que je n’étais pas encore à l’arrêt. Je me dépêchais, j’accélérais le pas pour monter dans le transport et m’asseyais ensuite sur un siège au fond, après avoir salué le chauffeur d’un bref signe de la tête. Je mis mon casque sur les oreilles, activant aussitôt la musique. Le trajet allait durer une vingtaine de minutes, pour me rendre au centre-ville. Pendant ce temps, j’observais les paysages qui défilaient, les nombreuses maisons toutes plus grandes les unes que les autres, les immeubles et les parcs. L’île était doté d’une grande diversité de décors, parfaits pour y trouver de l’inspiration. Les minutes s’écoulèrent vite et une fois arrivé, je descendais du bus pour reprendre ma marche. Si la pluie s’était légèrement calmée, elle restait bien présente. Hammer Bay était bien différente d’où j’habitais, il y avait bien plus d’activité, beaucoup plus de monde qui avançait dans les rues. Tournant dans une des avenues, je regardais attentivement les maisons à la recherche du numéro de celle que je devais rejoindre. Une fois trouvée, j’allais jusqu’à la porte et je sonnais. Je remettais légèrement mon pull en place, puis passais un coup dans mes cheveux avant de voir la jeune femme ouvrir la porte. « Salut. » Mes lèvres s’étirèrent en un agréable sourire. « J’espère que je ne suis pas en retard. » J’ôtais ma capuche et ouvrais mon manteau, sans détacher mon regarde de la jeune femme.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Artémia Dimitra
Mutant
Artémia Dimitra


https://houseofm.forumactif.org/t3467-artemia-dimitra https://houseofm.forumactif.org/t3413-artemia-dimitra-invente
More about you : Research projet. ft Amelia Fraser Ib9e
Artémia est quelqu'un d'assez renfermée. Battante, elle n'hésite pas à défendre ses convictions et ses opinions, quitte à allez franchement. C'est quelqu'un de sérieux. D'un peu trop parfois. Tysha, sa meilleure amie, aime à dire qu'elle fait plus vieille que son âge parfois. Bien qu'elle essaye de faire des efforts, elle a grand mal à faire confiance aux hommes. Dû à son éducation. Mais derrière son allure de guerrière, froide et digne à chaque circonstance, c'est une jeune femme sensible qui ne demande qu'à connaitre certains horizons qu'elle ne connait pas encore.
Codename : L'amazone
Pouvoirs : Artémia a la capacité de contrôler les arbres et les plantes en générale. Elle peut façonner une arme avec une simple racine. Elle peut également redonner vie à une végétation morte. Par ailleurs, dès lors qu'elle touche le tronc d'un arbre, elle acquit sa force, son énergie, ce qui décuple ses capacités de guerrière. Elle peut communiquer avec eux. Elle peut également ressentir quand l'un de ces derniers appel à l'aide ou est en train de mourir. La végétation est comme une alliée de taille. Une alliée mais aussi, un proche. Elle se sentira toujours à l'aise et parmi les siens dans une forêt.
Emergence :
Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr114 / 54 / 5Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr11
Maitrise :
Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr112 / 52 / 5Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr11
Messages : 803
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Laurenl - Yong-Sun

Dim 26 Nov - 16:22
 

 Research projet

FT. William
   

   
Tellement de chose était passé depuis ce fameux festival. Entre Josh, l'un de mes meilleurs amis et Wylan, mon beau libraire qui étaient parti de Génosha. Jake, l'un de mes grands frères et Rachel, ma meilleure amie qui étaient recherché par le gouvernement et puis Mai... Mai ma grande sœur qui était dans un hôpital psychiatrique. Oui. Trop de chose s'était produit depuis ce jour là.

Alors oui, j'essayais vraiment de garder la pêche. J'essayais vraiment de sourire et de préserver ma bonne humeur en toute circonstance mais bon. Le moral n'était pas terrible quand même. J'avais l'impression que ma petite bulle avait éclaté en une seconde. Et oui, j'étais toute attristée, toute pensive et apeurée de voir que tout s’effondrait autour de moi.

Postée debout, devant la grande armoire de ma grande sœur, je regardais ses fringues, l'air pensif. Comme  d'habitude, je comptais lui piquer quelques affaires mais la savoir là-bas, toute seule, me faisait l'effet d'une aiguille qu'on me plantait dans le cœur. Je n'avais aucune idée de comment l'aider. Parce que pour moi, elle n'était pas folle. Non. Elle était toujours Mai. Mai, ma grande sœur adorée qui me donnait tout un tas de conseil en plus d'être ultra super méga chouette comme frangine. C'était toujours mon modèle et franchement. Franchement....

Je soupirais, m'asseyant sur son lit. Franchement, tout partait de travers. Silencieuse, je me pinçais les lèvres, à deux doigts de pleurer. Heureusement, il restait mes parents, Elijah, Wesley, Kurt, Talia, Lorna.. Mais je ne pouvais m'empêcher de me sentir un peu triste. Toute perdue face à tout ça. Sanglotant à moitié, je restais là quelques minutes, ramenant mes genoux contre ma poitrine. Je me prenais même à vouloir remonter dans le temps, histoire de revenir quelques mois plus tôt quand tout allait encore pour les meilleures des mondes. Quand j'étais encore toute obnubilée et toute émoustillée face à Wylan. Quand je me souciais de rien. Quand... Oui. Quand tout allait bien quoi. J'avais tellement envie de revenir à ce jour où mes grands frères, mon frère de cœur, même si lui squattait déjà là-bas, et moi, on avait tous débarqué chez Mai en s'extasiant sur sa cuisine.
- Bon allez Amé, ce n'est pas le moment de déprimer ! dis-soudain en frottant mes yeux tout imbibés.

Non. Il fallait que je me reprenne. En plus, William devait venir aujourd'hui. C'était mon binôme pour un projet de cours qu'on devait présenter et ouai, je n'allais tout de même pas le recevoir les yeux gros et rouge comme un poisson. Il allait surement se poser des questions. Puis bon, j'étais la plus âgée. Le projet nous avait été donné il y a quelques semaines. Un projet assez intéressant d'ailleurs. Notre prof d'art-plastique avait décidé de réunir un élève de classe supérieur à un autre d'une classe inférieure, histoire d'associer nos compétences pour créer quelque chose d'assez unique. C'était vraiment une excellente idée et Billy était vraiment sympathique. J'avais eu de la chance de tomber sur lui. On s'entendait plutôt bien et bref, on avait tout plein d'idée. Alors, non. C'était pas le moment de flancher. Je devais me montrer forte !

Au moment où je m'apprêtais à prendre un jean dans l'armoire de ma grand sœur, la sonnette en bas retentit suivit de près par la voix de ma mère qui s'écria pour que je l'entende :
"Amélia ! Ça doit être pour toi."

- Oui ! J'arrive, hurlais-je en retour, m'empressant de finir de m'habiller avant de dévaler rapidement les escaliers.

Au moment où j'ouvrais la porte, William me salua d'un sourire que je rendis tant bien que mal. Parce que bon, j'avais encore tout plein de truc à l'esprit et c'était dur de ne plus y penser.
- Salut ! Oh non, ne t'inquiète pas, tu es pile à l'heure. Rentre, je t'en pris ! Tu vas bien? Tu veux quelque chose à boire peut-être?

   
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 21 Déc - 14:23

Research projet
Amélia Fraser & William Kaplan


J'observais plusieurs instants la jeune femme, contemplant son visage que je détaillais. Si je n'étais pas attiré par les femmes, cela ne m'empêchait pas de voir et de remarquer la beauté féminine, qui, en l’occurrence, était extrêmement présente chez elle. Elle était un modèle, littéralement ; il m'arrivait souvent de prendre exemple sur des personnes que je connaissais afin de dessiner des personnages et même si certains sortaient souvent de mon imagination, j'avais déjà tenté de créer quelques héroïnes en me basant sur le physique de celle qui était désormais ma collègue de projet. Bien-sûr, personne ne voyait ce que je dessinais et c'était tant mieux, je gardais toujours mes dessins personnels cachés car je savais très bien que cela ne plairait pas forcément qu'il y ait des inspirations assez fortes de certains personnes. Comme de Teddy, qui était sûrement mon modèle que j'avais le plus dessiné depuis des années, sous différente coutures, avec des costumes et autres. J'avais fait la même chose avec mes parents, les sortant de leur train-train quotidien en les affublant d'une cape de super-héros et en les imaginant autre chose que simplement psychologue et cardiologue. Je l'avais beaucoup fait avec mes petits frères, bien que cela ait toujours eu une teneur bien plus moqueuse que pour les autres personnes puisqu'ils avaient une forte tendance à m'agacer avec toutes leurs inepties. Ils étaient plus jeunes, même si je comprenais bien cela, le dessin demeurait un bon moyen pour moi de me détendre. Alors j'observais, toujours, que ce soit ceux que je côtoyais mais aussi ce que je voyais, comme les paysages de l'île qui pouvaient se montrer très variées. C'était un bon moyen pour diversifier mes idées, penser à d'autres choses et ne pas gribouiller toujours les mêmes choses, même si je reprenais souvent les bases pour les modifier ensuite.

Amélia me rendit un sourire, avant de me répondre simplement et me demander comment ça allait. J'allais plutôt bien, comme toujours. Tout était si semblable, chaque jour se ressemblait. J'allais en cours, je voyais les mêmes personnes, portait toujours ce sourire sur mon visage même quand mes pensées disaient le contraire. « Oui, je vais plutôt bien et toi ? » Plutôt, c'était le mot le plus important. Je n'avais aucune raison d'aller mal après tout. Et je n'avais, par contre, aucune raison d'aller particulièrement bien. Comme tout adolescent, il y avait des tas de choses que je voulais, mais mais j'attendais que la chance tourne de mon côté pour voir mes envies se réaliser. Elles étaient nombreuses, beaucoup trop. J'entrais à la suite de Amélia dans la maison, sans m'avancer de trop, pour ne pas me montrer envahissant. « Oui, je veux bien de l'eau, s'il te plaît. » Le maigre sourire revenait sur mes lèvres, tandis que je la suivais. De près. « Tu as déjà des idées pour le projet ? » Quant à moi, j'en avais quelques unes déjà. Enfin, des trucs très basiques. Mais vu qu'elle avait plus d'expérience que moi dans ces études, elle était plus à-même de nous donner un thème sur lequel travailler, quelque chose qui serait forcément bon par rapport aux professeurs. Certains thèmes étaient trop souvent vus, cela lassait les enseignants. Bien-sûr, j'aurai pu proposer un dossier sur les comics ; je m'y connaissais beaucoup et je dessinais souvent cela. Mais cela ne me semblait pas forcément judicieux et si ma coéquipière n'avait pas de bases là-dedans, ça serait compliqué. Je lui offrais un nouveau sourire quand elle me tendit le verre, le prenant en main et avalant rapidement une gorgée. « Il y a pas mal de thèmes potentiellement intéressants, mais il faut que l'on s'y connaisse dedans tous les deux... » C'était le minimum, même si après, quoiqu'il advenait et qu'importe ce qu'on choisissait, il nous faudrait faire de nombreuses recherches, pour offrir quelque chose d'original et d'intéressant ; tenter de surprendre le professeur qui avait mis en place ce projet, montrer que l'on pouvait sortir des sentiers battus. « Mais ce serait bien de prendre un thème peu vu, non ? » Je marquais une légère pause. « Enfin… Je ne sais pas ce que tu en penses. » Je ne voulais pas la forcer.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Artémia Dimitra
Mutant
Artémia Dimitra


https://houseofm.forumactif.org/t3467-artemia-dimitra https://houseofm.forumactif.org/t3413-artemia-dimitra-invente
More about you : Research projet. ft Amelia Fraser Ib9e
Artémia est quelqu'un d'assez renfermée. Battante, elle n'hésite pas à défendre ses convictions et ses opinions, quitte à allez franchement. C'est quelqu'un de sérieux. D'un peu trop parfois. Tysha, sa meilleure amie, aime à dire qu'elle fait plus vieille que son âge parfois. Bien qu'elle essaye de faire des efforts, elle a grand mal à faire confiance aux hommes. Dû à son éducation. Mais derrière son allure de guerrière, froide et digne à chaque circonstance, c'est une jeune femme sensible qui ne demande qu'à connaitre certains horizons qu'elle ne connait pas encore.
Codename : L'amazone
Pouvoirs : Artémia a la capacité de contrôler les arbres et les plantes en générale. Elle peut façonner une arme avec une simple racine. Elle peut également redonner vie à une végétation morte. Par ailleurs, dès lors qu'elle touche le tronc d'un arbre, elle acquit sa force, son énergie, ce qui décuple ses capacités de guerrière. Elle peut communiquer avec eux. Elle peut également ressentir quand l'un de ces derniers appel à l'aide ou est en train de mourir. La végétation est comme une alliée de taille. Une alliée mais aussi, un proche. Elle se sentira toujours à l'aise et parmi les siens dans une forêt.
Emergence :
Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr114 / 54 / 5Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr11
Maitrise :
Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr112 / 52 / 5Research projet. ft Amelia Fraser Fonddr11
Messages : 803
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Laurenl - Yong-Sun

Ven 23 Fév - 20:39

Research projet

FT. William

"Bon. Allez Amé! Respire, sourit et ne pense plus à rien !" Tandis que j'invitais Willy à entrer, je prenais une grande inspiration. Oui. Il ne fallait plus que je pense à tout ça. Il fallait que je retrouve mon optimisme et ma bonne humeur car être toute triste et toute pensive ne me ressemblait pas. Pas du tout même.

C'est vrai ça ! Depuis quand je me laissais abattre? Depuis quand je perdais espoir alors que j'en avais tout plein à revendre d'habitude? Puis, ça allait finir par s'arranger non? Oui, il fallait que j'y croit, très fort. Pour ma famille, pour Mai, Jake, Eli, Wes, mes parents mais aussi Kurt parce que pour lui non plus ce n'était pas facile en ce moment. Alors quand mon coéquipier me retourna la question, je gonflais et dégonflais mon ventre tout en essayant de retrouver mon enthousiasme :
- Ça va !

Puis je l'invitais à me suivre dans la cuisine. Ma maman le salua aussi d'un sourire et nous laissa tranquille, murmurant que si on avait besoin d'aide ou autre, elle serait dans le salon. Par habitude, je roulais alors mes bras autour de son cou et la remerciais chaleureusement en lui collant un bon gros bisous sur la joue. Avant de m'atteler cette fois à servir mon invité.
- Tient, murmurais-je à son intention, verre d'eau en main tandis que moi j'optais plutôt pour du soda.

La conversation dériva bien vite sur notre projet respectif et je m'adossais près de l'évier, jambe croisées, le nez légèrement en l'air lorsqu'il me demanda si j'avais des idées. Parce que j'avouais honteusement que non. Je n'avais pas beaucoup réfléchi à la question. En vérité, avec tout ce qui s'était passé, mon esprit partait complètement ailleurs et olalala. Maintenant que j'y pensais, non, je n'avais aucune idée à lui proposer.

Mes joues prirent soudain une teinte rouge vif et je baissais la tête, penaude, l'air tout gêné en bafouillant légèrement :
- Euh... Et bien, je t'avoue que non. Je suis désolé, j'ai eu plein de chose à penser et pouf, mon cerveau a du se mettre sur stop. Je suis vraiment, vraiment désolé. J'espère que tu ne m'en veux pas trop? Et toi? Tu as des idées? Dis moi tout !

En vrai, c'était trop pas cool de ma part. Il fallait vraiment que je me reprenne. Je n'aimais pas être autant déprimé. Et puis. Et puis, ça m'intéressais ce projet. J'avais toujours aimé mes cours et bref. Voilà que je partais dans tous les sens, à me sentir extrêmement coupable et idiote. Tout en prenant une nouvelle inspiration, histoire de me calmer, je l'invitais à s’asseoir sur une chaise, prenant place quant à moi juste en face de lui.
- Oui, ça serait super. Oh ! Peut-être quelque chose qui se rapprocherai des supers-héros. Qu'es-ce que tu en penses?

Oui bon. J'avais encore le festival en tête et je n'arrêtais pas de tourner en boucle ce qui s'était passé là-bas. Avec les gardes, les émergés tout ça tout ça et olalala, ça me prenais un peu la tête quand même. J'en rêvais même la nuit c'est pour dire. Je n'arrêtais pas de repenser à notre conversation avec mon grand frère Eli et oui, pour moi ceux qui avaient des pouvoirs. Ceux que ces méchants gardes raflaient. Bah, je les considérais un peu comme des supers-héros. Jake, Rachel, Albert, le garçon qui m'avait sauvé et avec qui j'avais fais une bonne équipe ce jour là. Oui, c'était des supers-héros et je ne comprenais toujours pas pourquoi ils devaient se cacher pour des pouvoirs juste trop cool tout ça parce qu'ils étaient différent.

Plongeant mes lèvres dans mon soda, je me reprenais cependant et ajoutais aussi vite, mes mains partant désormais de tout côté comme lorsque j'étais un peu trop stressé ou passionné :
- Enfin, si ça te dis aussi hein. C'est pas obligé. Tu pensais à quelque chose en particulier toi?
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Research projet. ft Amelia Fraser
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: