RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dépression masquée [Pv Malik et Marc]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Malik Caglar
Humain modifié
Malik Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar https://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Dépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-EMMERDEURDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-DERANGEDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr114 / 54 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 692
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 28 Nov - 13:37
 

Dépression masquée

FT. Marc
   

   
La grande maison était plongé dans un lourd silence. Pas un pet de bruit ne laissait croire qu'il y avait quelqu'un et pourtant. Assis sur le canap, une bouteille de whisky en main, Malik fixait le fauteuil qui se trouvait en face de lui. Là où, une semaine plus tôt, Altaïr avait posé son cul dessus en le regardant se tordre de douleur.

Quel enculé. Quel gros enculé de merde celui là. A cause de lui, voilà qu'il se trouvait confronté à la peur. A une putain de peur qui le clouait sur place comme un pauvre con sans défense. Ce qui s'était passé ce jour-là l'avait vraiment changé. Du moins, pour l'instant. Il n'était plus le même. Il n'avait même pas eu le courage de rester au QG, à part pour voir l'infirmière qui lui prodiguait des soins. Il avait même baissé la tête devant le regard de ses collègues, au lieu de les insulter comme il le faisait habituellement. Personne n'était au courant, à part ses supérieurs et le personnel médical. Il avait fait gaffe de cacher ses mains dans des gants, histoire de ne pas se mettre encore un putain de coup de pied dans les burnes, devant les moqueries de ses congénères. Il ne le supporterait pas. Déjà qu'il ne supportait pas grand chose.

Il se sentait vide, désemparé. Cela faisait plusieurs jours qu'il restait là, cloitré chez lui avec la désagréable impression de ne plus y être en sécurité. Un comble pour un assassin d'Hydra qui s'en contrefichait royalement du danger et de ce qu'on pouvait penser de lui.

Le regard vitreux, le corps tremblant, Malik grogna et serra la mâchoire. Il n'avait même plus la force de jurer. C'était pour dire. Malgré les calmants, ses mains lui faisaient atrocement mal et très franchement, il avait l'impression que ces derniers ne lui faisaient aucun effet. Cela dit, ce n'était pas très conseillé d'allier médocs et alcool ensemble mais il s'en carrait le gland, complètement. Boire lui permettait d'oublier et de toute façon, il n'avait plus que ça à foutre. Picoler était devenu son seul passe-temps et même tuer ou torturer quelqu'un n'avait plus d'intérêt pour lui.

Ouai, il déprimait. Et pas qu'un peu. Sa dignité était parti dans la cuvette des chiottes et il se prenait même parfois à regarder son flingue, soigneusement posé sur la table basse, en espérant de se chier dessus en jouant avec et de crever telle une merde sur son tapis, déjà imbibé de son propre sang. Parce que ouai, il ne l'avait pas encore changé. Il devrait peut-être s'y résoudre d'ailleurs. Le fait de voir ces marques rouges incrustées dessus le dérangeait et le ramenait à ses quatre doigts perdus à tout jamais par cet espèce de gros timbré qui avait eu tout de même la decence de lui laisser son majeur droit en plus de ses cinq autres.

Bourré comme pas deux, à force de goulotter son whisky comme du petit lait, l'assassin se mit soudain à rire, nerveusement. Il but la dernière gorgée d'une traitre et se leva péniblement, pour en chercher une autre dans la cuisine. Manque de bol, ce fut à cet instant que la sonnette retentit, lui arrachant un grognement rageur.
- Foutez-moi la paix ! gueula-t-il d'une voix pâteuse avant d’engueuler sa table basse qui avait eu le malheur de rencontrer son doigt de pied durant son dur périple.

Un autre coup de sonnette. Un juron lâché du bout de ses lèvres. Titubant dans les couloirs, Malik dû mettre dix bonnes minutes à rejoindre la porte. Et quand il y parvint enfin, après s'être ramassé un nombre incalculable de fois, il se stoppa net, son regard vitreux s'ancrant dans celui de Marc qui se trouvait juste derrière.
- Qu'es-ce que tu fous là? marmonna-t-il avec du mal, en cherchant désormais à cacher ses mains derrière son dos, faisant tomber au passage la bouteille vide sur le sol. T'as pas autre chose à foutre que de venir m'emmerder? Je suis pas d'humeur là.
   
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] 768758e9458e61a35b78a8a64fb4f8e83f81839d
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 631
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Mar 28 Nov - 18:31


DÉPRESSION MASQUÉE

A Hydra, ça pouvait vite jaser. Très vite. Et ça le soulait. Mettez vous à sa place. Vous rentrez couvert du sang d’un type qu’il a fallu tabasser pour qu’il crache le morceau, la clope au bec et là, vous entendez des murmures à mi-voix. Au départ, vous vous en beurrez la raie parce honnêtement, vous avez autre chose à faire. Puis là, y’a un nom qui sort. Le nom d’un de vos potes et collègue. C’était grosso modo ce qu’il s’était passé quelques heures auparavant. Et Marc qui mettait un point d’honneur à ne pas accorder le moindre intérêt aux bruits de couloirs qui pouvaient circuler - parce que, autre chose à faire - avait dû, cette fois-ci, y prêter une oreille attentive. Les deux collègues en question avait parlé de Malik. Il n’était pas dans son état normal, soi-disant. Marc avait rigolé en demandant que s’il y en avait bien un qui n’était pas normal, c’était celui-là. C’était vrai, après tout.
Mais en creusant un peu, il devait reconnaître que ça faisait une semaine qu’ils n’avaient pas entendu Malik insulter tout ce qui bougeait. Quelqu’un demanda s’il fallait aller voir comment il allait, l’autre avait répondu non et Marc avait fermé sa gueule parce qu’il savait ce qui allait suivre. Il le savait et l’avait senti venir aussi gros que le Titanic qui fonçait vers son putain d’iceberg. « Marc ? Tu pourrais aller voir ?» Il avait une tronche de Mère Thérésa, sérieusement ?

Et pourtant, le voilà, devant cette porte, clope au bec et en se demandant encore pourquoi il avait dit oui. Depuis quand il se préoccupait de ses collègues, lui ? Il avait autre chose à faire, là. Genre s’occuper de sa gamine puisque Mai avait eu la fantastique idée de se faire interner. Rancunier, Marc ? Si peu, si peu. Mercy pouvait se gérer seule pour une soirée. Marc le savait. Il avait juste besoin d’une excuse pour dire non et pour râler sur ses abrutis de collègues qui avaient pas les couilles d’aller vérifier eux-même. Ou alors c’était parce que Marc était l’une des rares personnes qui pouvait rester en présence de Malik plus d’une heure sans avoir envie de lui en mettre une. On ne pouvait pas dire que Malik avait un caractère facile. Lui, ça le faisait rire. Il sonna une fois, se reçut une volée d’insulte inaudible et répéta l’opération. Il laissa son doigt sur le bouton, décidant d’avoir Malik à l’usure. Si cet abruti voulait que la sonnerie s’arrête, il n’avait qu’à venir ouvrir. Ça dura dix minutes. Malik faisait le mort mais Marc était doué dans le sport «Casser les couilles.» Et bingo, Marc entendit la volée de juron se rapprocher. Il se recula de la porte et en entendant la poignée s’abaisser, il lâcha enfin le bouton. Et manqua de laisser sa cigarette sous la surprise.

Il comprenait mieux l’inquiétude des autres. D’aussi loin qu’il se souvienne, il n’avait jamais vu Malik dans cet état. Il sentait l’alcool à plein nez. Malik lui aboya dessus, pour ne pas changer mais il y avait quelque chose de différent. Il était… Ouais, il y avait définitivement quelque chose qui clochait. Marc arqua un sourcil en le voyant dissimuler ses mains derrière son dos, lâchant une bouteille. « J’espère que tu fais mieux que ça quand tu planques un cadavre parce que là, j’ai vu mieux.» Qu'est-ce qui clochait avec ses mains ? Et pourquoi il n'était pas en train de lui adresser un magnifique signe du majeur, comme à son habitude ? Sans laisser le temps à Malik de l’insulter, il le poussa un peu pour rentrer. « Les collègues s’inquiètent pour ta tronche. » lança-t-il en prenant la direction du salon. Moi aussi se garda-t-il d’ajouter. Il prenait un air nonchalant et serein mais ses yeux scrutait le décor. Il y avait quelque chose dans l’air. Un truc qui l’avait frappé en pleine gueule dès qu’il avait mis un pied dans cette maison. Il se retourna, enregistrant des détails dans sa mémoire. « Ils ont raison, non ? » dit Marc avec un petit sourire, désignant légèrement le sang qui souillait le tapis du salon.  Il croisa les bras, planté face à Malik. Il pencha la tête sur le côté pour lui faire comprendre qu'il ne comptait pas se barrer avant d'en savoir plus. Maintenant qu'il avait vu, il y avait eu quelque chose. Et quelque chose de gros. « Une fête qui a mal tourné ? »
AVENGEDINCHAINS

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Malik Caglar
Humain modifié
Malik Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar https://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Dépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-EMMERDEURDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-DERANGEDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr114 / 54 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 692
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Sam 16 Déc - 12:59
 

Dépression masquée

FT. Marc
 

 
En vérité, Malik ne s'attendait absolument pas à le trouver sur le palier de sa porte. Etait-il content, soulagé? Carrément pas. Il voulait juste qu'on lui foute la paix et très franchement, non. Il n'était pas d'humeur à ce qu'on vienne l'emmerder. Pote ou pas. Il s'en carrait le cul mais bien profond. Tout ce qu'il voulait, c'était être pénard chez lui. Picoler comme un gros bof et dormir comme une merde sur le tapis pour oublier ce... ce putain de gros connard de mafieux de merde qui avait fait de sa gueule, de ses doigts, un enfer sur terre.

C'est pourquoi, direct, il l'envoya chier, en faisant tomber au passage cette connasse de bouteille qui ne tenait même plus dans ses mains. Marc le remarqua, bien évidemment et ses dires lui soutira un grognement rageur.
- Va te faire foutre Bowman, lâcha-t-il d'un ton pâteux avant de se retenir au mur quand son camarade le poussa légèrement pour entrer.

Il n'avait même plus la force d'être original dans ses jurons. C'est pour dire. Non, vraiment, là, il était au bord du rouleau. Comme le dernier papier cul accroché à son navire. Tandis que son connard de pote se dirigeait vers le salon, lui préféra la cuisine et tituba tant bien que mal vers le buffet pour y sortir une nouvelle bouteille de whisky.

« Les collègues s’inquiètent pour ta tronche. » La bonne blague. Tous savait que rare était les personnes qui le supportait plus de deux secondes. S'inquiéter? Eux? Tout en s'acharnant sur le bouchon qui ne voulait pas sauter, le con, l'assassin laissa échapper un rire jaune et rétorqua :
- Et c'est pour ça qu'ils t'ont envoyé, toi. Pape Marc pour savoir si mon cul va bien. Quel générosité. Bah comme tu peux le voir, ça farte. J'encule même toutes les bouteilles à ma disposition.

Comme pour appuyer ses propos, Malik leva la bouteille et lança un:
- Santé !

Avant de porter le goulot à ses lèvres. Le liquide coula dans sa gorge, le brûlant délicieusement. Sa tête tournait de plus en plus mais il n'en avait rien à foutre. Au contraire. Plus il était bourré comme un coin, plus il oubliait le reste. Marchant, ou plutôt, chancelant vers le salon, Malik agrippa au vol ses médocs et en goba un, vite fait, histoire de faire passer cette putain de douleur qui le lançait dans tout son corps.

A force, peut-être crèvera-t-il d'une overdose. Qui sait. Toujours est-il que Marc, visiblement, ne comptait pas se barrer et se prenait même pour Hercule Poivrot. Non.... Hercule poirot, en remarquant la tache de sang sur le tapis. Une fête qui a mal tourné...
- Si seulement c'était que ça, souffla-t-il tout en haut alors qu'il le pensait tout bas.

Et merde. Super, voilà que l'alcool lui faisait dire des trucs qu'il ne voulait pas. Énervé contre lui-même, l'assassin poussa un juron mais alors qu'il comptait se rattraper, il trébucha et fit de plus belle tomber la bouteille qui, contrairement à l'autre, éclata en milles morceaux, répandant son liquide ambré sur le sol.
- Putain de sa mère ! grogna-t-il en tentant cette fois de ramasser les dégâts.

Mauvaise idée. A peine avait-il avancé ses mains qu'il comprit son erreur. Il serra la mâchoire et fixa ses bandages qui recouvraient la totalité de ses doigts, dont les quatre manquants que même les infirmiers d'Hydra n'avaient su recoller.
- Ta intérêt à fermer ta gueule... t'as rien vu ok?

Sa voix n'était plus qu'un son rauque à peine audible. Ne pouvant relever les yeux vers Marc, qui allait sûrement se poser des questions, Malik garda le regard rivé par terre. Puis, il se redressa, péniblement, avec la ferme intention cette fois d'aller chercher un autre médoc pour oublier une bonne fois pour toute à quel point, il tremblait encore à cet instant précis. Chose qui le faisait chier mais royalement.
- Ou alors vas-y, donnes-toi à cœur joie. Je m'en branle en fait.

 
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] 768758e9458e61a35b78a8a64fb4f8e83f81839d
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 631
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Jeu 11 Jan - 20:07


DÉPRESSION MASQUÉE

Si d’habitude, Marc se montre plutôt patient avec Malik, là, c’est pas l’envie de lui en coller une qui manque. D’ordinaire, les insultes sont le jeu et Marc accepte de jouer. Mais quand Bowman commence à s’inquiéter, ça sent jamais bon. Il foudroie plus d’une fois Malik du regard. C’est ça. Continue de jouer les abrutis pour faire bonne figure. C’est trop tard. Il y a quelque chose qui fait bouillir le sang de Marc sans qu’il ne comprenne d’où ça vienne. La sale impression d’avoir plongé dans quelque chose de poisseux. L’atmosphère est trop pesante et c’est bien la première fois qu’il sent ça chez Malik. Dans la maison où - rappelons-le - il a tué sa femme sans le moindre remord parce que d’après lui, « elle cassait les couilles ». Il est déjà venu ici par le passé et jamais il n’a ressenti cette sensation désagréable que quelque chose s’est passé. Et les réactions de Malik n’aident en rien, si ce n’est qu’à lui taper sur les nerfs et lui donner envie de lui coller son poing dans la face pour qu’il ferme sa gueule trente secondes et qu’il puisse réfléchir. Et il est sur le point de le faire. Il se retourne vivement vers Malik et lui assène d’une voix glaciale « Ferme ta grande gueule cinq secondes, tu veux ? ». Il lui en foutrait des «Pape Marc» à celui-là, tiens. Putain d’ingrat.  

Le regard de Marc continue de balayer les lieux, à la recherche du moindre indice. Le sang sur le tapis le met sur la voie et quand il en fait part à Malik, il n’obtient qu’une semi-réponse. On peut compter sur lui, dis donc. Bowman entend un fracas derrière lui et tourne la tête pour découvrir la bouteille de Malik en morceau sur le sol. Le reste se déroule sous son regard médusé. Malik jure, se penche et avance les mains. Et c’est là que Marc manque d’avaler sa clope. Quatre doigts manquant ? Mais qu’est-ce que… Qu’est-ce que cet abruti a fabriqué ? Avec des yeux ronds, Marc fixe les moignons au bout des mains de Malik qui s’empresse de lui demander de la fermer sur le sujet. Il comprend mieux, maintenant. La tache de sang, l’état de Malik, ses blessures. Une semaine qu’il n’est pas dans son état normal. Ça colle. Il ne dit rien, parce qu’il ne sait pas quoi dire. Il pourrait, pourtant, mais c’est tellement incroyable. Il en a vu d’autres, au cours de son existence. Des trucs bien plus trashs. Mais là, ça touche quelqu’un qui connaît et il ressent cette colère sourde qui commence à monter. Le genre de colère qui peut tout détruire sur son passage s’il n’y met pas un frein. Malik poursuit en disant qu’il s’en branle, fuyant le regard de Marc. Marc qui se met à ricaner d’un air mauvais. « T’as vachement l’air de quelqu’un qui s’en branle. » Il le désigne. « Regarde-toi. T’es en train de trembler. »

Il se détourne. Lui aussi, il a besoin de se calmer et de digérer. Il paierait cher pour savoir qui a fait ça à Malik. Il avance vers le meuble contre le mur contenant les bouteilles d’alcool. Son pote est peut-être un connard, mais il a bon goût en ce qui concerne le whisky. Et dans le cas présent, Marc a bien besoin d’un remontant avant de parler du sujet qui fâche. Il en sert deux verres, un pour lui, un pour Malik. « Fais voir, ton truc.» Il dit ça d’un air nonchalant et sur le coup, il est doué pour cacher que ça l’énerve. Il lui tend son verre. « Raconte. C’est qui, l’enculé qui t’as fait ça ? » Il n’a jamais maché ses mots et ce n’est pas aujourd’hui qu’il va commencer. Connaissant Malik, il a du se mettre les mauvaises personnes à dos. Et n’a pas arrangé son cas en ouvrant son clapet. Schéma classique.
AVENGEDINCHAINS

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Malik Caglar
Humain modifié
Malik Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar https://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Dépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-EMMERDEURDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-DERANGEDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr114 / 54 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 692
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mer 31 Jan - 11:24
 

Dépression masquée

FT. Marc
 

 
"T’as vachement l’air de quelqu’un qui s’en branle. Regarde-toi. T’es en train de trembler." A ses dires, Malik se retourna, sourcils froncés, l'air embué par l'alcool, la colère et un mélange de peur et d'impatience. Il avait clairement pas envie d'entendre ce genre de chose. Même si c'était vrai. Même si oui putain, il tremblait. De la tête au pied. Il avait clairement pas envie que Marc vienne le faire chier. Ni lui dire les quatre vérités en face.
- Va te faire mettre Bowman, grommela-t-il, les dents serrés.  Et fous le toi bien dans le cul.

Tout en disant ça, il tenta de faire un doigt mais manque de bol, il leva la mauvaise main et se retrouva avec un bras levé, bandé du poignet jusqu'aux extrémités, avec un majeur manquant au milieu. Il jura de plus belle. Puis, il alla dans sa cuisine. Tout en pestant comme un vrai diable, il sortit un cacheton de sa boite et l'avala cul sec, avec un bon petit verre de whisky qui trainait par là.

La flemme de nettoyer les dégâts. Il fera appel à une bonniche tient. Quand ses idées seront plus claires. S'il ne succombait pas comme un con d'un coma éthylique ou pire, par overdose. Il s'en foutait en fait. Là, il voulait juste oublier et ne plus entendre ce connard là-bas qui commençait à le faire chier mais violent. Non parce qu'il avait rien demandé lui. Il ne lui avait pas demandé de venir hein. Il ne lui avait pas demandé de ramener son boule ici et de foutre son nez où il fallait pas.

Il n'avait pas envie qu'il le sache. Qu'il sache ce qui s'était passé. Mais voilà, Marc avait rappliqué et maintenant il savait, il allait devoir lui rendre des comptes et putain, ça le foutait sacrément de mauvais poil. Même si bon. Une part de lui n'était pas si mécontent que ça d'avoir de la compagnie.

C'est alors que son poto lui demanda de lui montrer ses mains. Le jeune assassin tituba jusqu'au salon et prit le verre qu'il lui tendait en le buvant d'une traitre. Un de plus, un de moins hein. Au point où il en était, quelle différence ça ferait. Puis, il tendit ses bras, dévoilant ainsi l'ampleur des dégats.
- Ces face de raie n'ont même pas réussi à me les remettre, ronchonna-t-il dans sa barbe en faisant mention des infirmiers d'Hydra. T'y crois toi? Bande de bouse. Payé à rien foutre ouai.

Maintenant, il se retrouvait avec la main droite sectionné du petit doigt et de l’annuaire. Tant qu'à l'autre... il manquait le majeur et l'index. Heureusement que l'autre enculé lui avait épargné les pouces sinon. Il aurait été bon à foutre à la poubelle, incapable de tenir ne serais-ce, qu'un objet. Ironie. Foutu ironie. Foutu vie tient. Ouai. Vie de merde. Il n'avait plus qu'une seule envie là : pioncer. Pioncer et tenter d'oublier son existence de chiotte. Faut dire que l'alcool n'aidait pas. A chaque verre torché, il n'était plus très net. Sa tête lui tournait de plus en plus et il commençait à blablablater sans s'en rendre compte.
- Qu'es-ce que tu veux que je te ponde? poursuivit-il d'un ton rageur quand Marc lui demanda cette fois ce qui s'était passé. Qu'un putain de mafieux est venu se pointé ici? Que j'avais un contrat sur sa tête et que je l'ai foiré? Comme un connard? Qu'il est venu me rendre le revers de la médaille en faisant yoloooooo avec mes doigts?

Malgré lui, un rire sarcastique s'échappa de sa gorge. Complètement bourré, au bord du malaise, Malik tenta de rejoindre le canapé en face mais il se vautra par terre, lui arrachant un nouveau juron.
- Le pire, continua-t-il cependant sur sa lancée, en se hissant difficilement sur le dit canapé. C'est que je dois buter le client maintenant. Altaïr m'a dit. Il m'a dit avant de partir que j'avais intérêts à le faire. Il est marrant lui... Je fais comment sans ces putains de doigts hein? Je le bute avec mes pieds?  
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] 768758e9458e61a35b78a8a64fb4f8e83f81839d
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 631
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Mer 31 Jan - 15:42


DÉPRESSION MASQUÉE

Malik peut bien se planquer derrière les insultes. Ça n’a jamais marché avec lui. Jamais. Pas de pot pour lui, il a fallu que ce soit le seul type d’Hydra qui s’en batte les steaks complet de ses petits sarcasmes. Marc reste de marbre en haussant les épaules quand Caglar lui suggère d’aller se faire mettre. Avec le petit rictus qui va bien au coin de la lèvre. Raté. Essaie encore, pour voir ? L’attention de Bowman est focalisée sur le liquide ambré qui se trouve dans son verre et qui va lui permettre de digérer ce qu’il vient de voir. Et comme c’est un super pote, il en sert également un verre à Malik, parce que même s’il est déjà bien entamé, ça se voit qu’il a besoin de ça. Marc garde le silence quelques instants avant de demander à voir les dégâts. Il en a eu un aperçu quand son pote lui a adressé un geste de son majeur manquant. Il attend patiemment que Malik s’envoie son verre pour se donner du courage. Il va quand même devoir mettre les holà, un moment donné. L’alcool et les médocs, ça fait pas bon ménage. Il lui retire donc son verre des mains quand il l’a terminé et le pose à côté de lui, sur le meuble. Fini le bourrage de gueule. Marc croise les bras, sa veste en cuir crissant sous le mouvement et darde Malik de son regard inquisiteur. Il baisse les yeux vers les mains qu’il lui présente et dissimule habilement la grimace qui se dessine sur ses traits. Une vraie boucherie. Enfin, non. Ça reste quand même assez symétrique. Une boucherie, ça aurait été de couper ce qui dépasse sans chercher de sens artistique. Le fait qu’il manque l’index et le majeur à une main, puis l’annulaire et l’auriculaire dans une autre montre un certain sens de l’humour.

Alors que Malik peste sur les infirmiers d’Hydra - Lena va pas aimer ce qui sort de la bouche de Caglar et ça pourrait être très drôle d’imaginer sa réaction s’il n’était pas en train de réfléchir à la situation - Marc a l’impression de connaitre le coupable avant même qu’il soit mentionné. C’est violent, mais ça reste propre et assez distingué. Aussi distingué que ça peut l’être, quand il s’agit de sectionner des doigts. Il garde ses théories pour lui et prête une oreille attentive à Malik. Toujours d’une voix sérieuse, Marc demande alors qui lui a fait ça. Il porte son verre à ses lèvres et manque de s’étouffer avec en entendant la réponse. Y’a plus de masque à porter, là. Avec des yeux ronds, Marc baisse le verre qui se trouve devant lui et le repose aussi sec en se redressant. « Attends, attends… Un mafieux ? » Oh…Oh merde. Malik lui tourne le dos pour tenter de s’affaler sur le canapé mais se vautre sur le sol à la place. Il ne peut pas voir l’expression affolée de Marc qui commence à regretter d’avoir posé la question. Ça ne peut pas être lui, si ? Pourtant, Malik, en ignorant la phrase de Marc, continue d’expliquer et ça confirme ses soupçons. Bowman se dit qu’il aurait mieux fait de pas demander parce qu’à présent, le voilà impliqué dans un merdier qui le dépasse.

Il se décolle du meuble contre lequel il est adossé et attrape une chaise pour la tirer vers le canapé. Il se positionne dessus, mains contre le dossier, face à Malik. « Mec, sérieux ? Altaïr Aquilae ? Ça a pas fait tilt dans ta putain de tête ? » La raison pour laquelle Marc est littéralement en train de flipper, c’est parce qu’il connait bien le cher Monsieur Aquilae. Parfois, Bowman est embauché par Altaïr et ce n’est jamais vraiment pour des trucs approuvés par la justice. Mais il pensait à tort que Malik n’aurait jamais été assez stupide pour tenter de remplir le contrat. Ouais, Marc n’a pas peur de grand monde mais Altaïr en tient une sacrée couche. Il est juste derrière Morgan dans le genre. Et tout le monde sait que Morgan doit être l’une des seules personnes sur terre capable de tenir Marc en laisse pour qu’il se tienne à carreau. Altaïr est la deuxième. Malik a eu de la chance. Beaucoup de chance. Marc a déjà vu ce qu’il se passe quand quelqu’un se met la famille Aquilae à dos et ce n’est pas joli-joli.

Malik est bien la première personne d’Hydra qui pourra se vanter d’avoir vu le visage de Marc se décomposer et afficher un semblant de peur. Une réaction indépendante de sa volonté qui parle d’elle-même. Il porte ses deux mains sur son visage comme pour se réveiller après une longue sieste. Bordel. Dans quel nid à vipère, il vient de mettre les pieds, lui ? Il pousse un râle de desespoir en regardant à nouveau Malik. « Ecoute, j’ai pas peur de grand monde et ça, tu le sais. Mais Aquilae ? Il est… Mec, t'es tellement dans la merde ! »  Bordel de chiotte. Comment faire pour aider l'autre crétin, là ? Parce que ouais, Marc veut l'aider. C'est pas le meilleur des potes et il a franchement pas inventé l'eau chaude, mais c'est son pote. Et depuis quelques temps, Marc a tendance à arrêter de ne se préoccuper que de son cul. Il soupire et se redresse. Il n’y a qu’un seul moyen de sortir Malik de là. Il lui attrape le bras pour le remettre debout, ignorant ses protestations. « Va te changer, on sort. » Il n’y a pas une seconde à perdre. Plus Malik fait durer l’attente et moins il a de chance de s’en sortir vivant. Bien entendu, Malik râle, parce que sinon, ce ne serait pas Malik et Marc le lâche, lui assénant sans passer par quatre chemins. « On va buter ta cible.»
AVENGEDINCHAINS

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Malik Caglar
Humain modifié
Malik Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar https://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Dépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-EMMERDEURDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-DERANGEDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr114 / 54 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 692
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Ven 9 Mar - 10:20

Dépression masquée

FT. Marc

C'est fou de voir à quel point l'alcool et les effets médicamenteux brisaient toutes les barrières du mensonge. Alors qu'il avait mit un point d'honneur à ne rien révéler à personne. Alors qu'il s'était juré de garder ça pour lui, voilà qu'il déballait toute la vérité à son poto sans mettre de filtre dans ses paroles.

Putain de merde. Maudit soit Bowman. Maudit soit ce mafieux de ses couilles qui l'avait rendu dans cet état lamentable. Après un ultime effort, Malik s'étala comme une grosse merde sur le canapé en poussant un grognement plaintif. Sa vision était flou. Sa tête lui tournait et fais chier, voilà qu'il se retrouvait avec un putain de mal de crâne qui lui vrillait les tympans sans répit.
- Non, un moine, rétorqua l'assassin tandis que Marc s'était redressé, sur ses gardes. Gneh. Les oreilles c'est comme le cul, ça se lave. Bah oui, un mafieux dugland. Tu comprends là pourquoi je suis dans la merde?

Et pas qu'un peu. Parce qu'en plus, le client n'était pas le pecnaud du coin. Ce n'était pas le glandu de Genosha qui avait payé une misère pour buter l'autre trou du cul. Non... C'était son rivale. Son principale concurrent en trafic d'arme. Il lui avait donné une somme assez généreuse et bordel de tête à cul, le tuer n'allait pas être une mince affaire.

Il était dans la merde. Jusqu'au cou. Allongé comme une loque, Malik poussa un juron et laissa tomber son bras sur son visage. Là, tout de suite, il avait envie de pioncer. Clairement. Il avait envie de se perdre dans un trou noir et de ne jamais plus se réveiller. Son cœur battait fortement contre sa poitrine. Bourré, shooté, un rire nerveux s'échappa néanmoins de ses lèvres lorsque son poto, dans sa grande générosité, lui rappela à quel point sa vie ne tenait qu'à un putain de fil.
- Merci Captain obvious. Tu crois que je ne le sais pas peut-être? Mes doigts s'en souviennent encore je te rappel garage à bite.

Ses insultes fusaient mais sa voix était pâteuse, tremblante, basse, incertaine. En fermant les yeux, il revoyait le visage de ce Aquilae. Il entendait ses ordres, ses menaces résonner encore à ses oreilles. Rien que d'y penser, son corps trembla de plus belle et il lâcha un juron, en laissant mollement retomber son bras le long du canapé.

Ouai. Sa vie ne tenait plus qu'à un fil. Il le savait. Il était incapable de bouger de là pour honorer sa promesse à Altaïr et putain. Il n'y arriverait pas en fait. Il jouait le malin. Il continuait d'insulter à tout va, de se foutre de la gueule de Marc qui, contrairement à lui, avait assez de jugeote pour deux. De nouveau, un rire s'échappa de sa gorge suivi d'un grognement plaintif quand Bowman lui attrapa soudain le bras pour le forcer à se lever.
- Non, laisse moi crever fils de pute. Sérieux, j'ai envie de pioncer là. Je veux pas de ton aide merde !

Même si, inconsciemment, il voulait bien de son aide justement. Il était même content que son pote soit là, à supporter son humeur de chien et à le pousser au cul.

« On va buter ta cible.» Tout en se laissant entrainer dans les couloirs, le jeune assassin grommela de plus belle. On va buter ta cible... On va buter ta cible. Ces dires résonnaient dans sa tête comme la cloche d'une vache au milieu d'un pré. Titubant comme une merde jusque dans la salle de bain, Malik s'accrocha au cou de Marc pour ne pas s'étaler par terre. Il était vraiment en piteux état là, à rire, s'esclaffer bruyamment puis à jurer comme un damné en maudissant sa vie sur toute ses coutures.

L'eau glacé qui lui aspergea la gueule en moins de deux le ramena brutalement à la réalité et il s'écria, levant son bras pour faire un fuck valide à Bowman qui venait de le foutre dans la douche sans le moindre remord.
- Con comme une valise sans poignée ! Guide de merde ! Brise-burnes ! Putain de sa race, t'es malade ou quoi?!

Ce manège dura quoi? Une bonne vingtaine de minute. De nouveau sur pied, habillé d'une chemise, d'un pantalon propre et d'une veste en cuir, le jeune assassin retrouva son poto dans le salon. Sa gueule en disait long sur la migraine qu'il se tapait en ce moment même mais au moins, les effets de l'alcool s'était dissipé. Il avait de nouveau les idées claires. Trop claires peut-être. Poussant un juron, Malik regarda ses bandages qui lui rappelèrent une fois de plus à quel point son existence était merdique désormais.
- Et on s'y prend comment pour le buter hein? T'as une fucking idée espèce d'emmerdeur? Pourquoi tu m'aides d'abord? Sérieux... Tu me fais chier Bowman. Voilà.

Une manière de lui dire merci, dans son langage. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres et, jurant de plus belle, il attrapa son sac d'arme posé à l'entrée, balançant au passage.
- Je m'en fous, c'est toi qui conduis.
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] 768758e9458e61a35b78a8a64fb4f8e83f81839d
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 631
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Mer 28 Mar - 21:48


DÉPRESSION MASQUÉE

« Ouais, ouais, ta gueule. » Malik peut bien s’égosiller et l’insulter tant qu’il veut, Marc ne lâchera pas l’affaire. Par contre, il ne peut pas s’empêcher de se demander qui a bien pu lui coller un boulet pareil. Parce que là, il n’est pas face au redoutable assassin d’Hydra. Il est face à une loque humaine pas fichue de tenir debout. Et qui empeste l’alcool à plein nez. Bowman n’est pas certain de pouvoir compter sur ses capacités, en fait. Il le voit tituber et marcher aussi droit qu’un étudiant qui fête la fin de ses partiels. Un grognement s’échappe de sa gorge alors qu’il lève les yeux au plafond et qu’il doit aider Malik à prendre la direction de la salle de bains. Merde, quoi. Il n’est pas sa putain de nounou et voilà qu’il se comporte avec lui comme s’il s’appelait Mary Poppins. Ce n’est pas gagné. Et comme ils sont déjà en train de perdre du temps parce que Malik ne sait pas marcher droit… Marc décide de ne pas lui laisser le choix. Il va le forcer à dessouler. Avec ce glandu qui s’accroche maintenant à son cou, il peine à entrer dans la pièce et hésite vraiment à le laisser tomber sur le sol. La seule chose qui l’en empêche, c’est que cette andouille serait capable de s’étouffer dans son vomi. Il prend donc son mal en patience et s’apprête à la suite, se préparant d’avance à essuyer une volée d’insultes en pleine tête. Il le lâche juste le temps de retirer sa propre veste qu’il ne tient pas à voir abimée dans l’opération. Tournant le dos à Malik qui s’échoue contre le lavabo, il retrousse ses manches. Oh que non, ça ne va pas lui plaire. Mais ils n’ont pas le temps pour la subtilité imaginaire de Marc. C’est pourquoi, sans laisser le temps à Malik de comprendre ce qui lui arrive, il l’attrape par la nuque et le pousse directement sous la cabine de douche alors qu’il est encore habillé, en attrapant habilement le jet. Caglar est au bord du coma, là. Il est temps qu’il fasse quelque chose.  « Hey, Malik ? » Il attend que son collègue tourne ses yeux vitreux vers lui pour sourire, une main sur le robinet d’eau froide. « On se réveille. » Et il actionne le tout, sans crier gare.

Il s’esclaffe quand les insultes fusent. Il est tel un gosse, fier de sa connerie et amusé par la situation. Puis il doit reconnaitre aussi que Malik a un talent pour aligner autant de grossièreté en une seule phrase. Sauf que le bougre se défend quand même davantage que Marc ne l’aurait imaginé, au point qu’à certains moments, il doit carrément le maintenir sous la flotte. « Mais oui, allez reste tranquille. » Le mec le moins doué pour te caresser dans le sens du poil quand tu es au fond du trou, tu l’as devant toi. Il finit par le laisser tranquille au bout d’une vingtaine de minute. Il se retrouve face à un Malik dégoulinant d’eau froide, lui jetant des regards furieux. Il laisse retomber le jet et perd son sourire quand il voit que Caglar a l’air bien plus sobre. « Ça va mieux ? Bouge-toi, maintenant. » Il conclut en lui jetant une serviette à la tête. « Je t’attends dans le salon. » Et il se barre en refermant la main sur sa veste, comme ça. Il le laisse pester après lui pendant qu’il va se resservir un verre de son côté. L’air détendu qu’il affichait devant Malik disparait quand il se retrouve seul. Il s’appuie sur le meuble qui contient les meilleures bouteilles de son pote et inspire longuement en baissant la tête. Dans quoi est-il en train de s’embarquer, là ? C’est quelque chose qui est en train de le dépasser. Il n’est pas un assassin, lui. Il ne sait même pas ce qu’il est vraiment à Hydra. Il prend les jobs qu’on lui propose sans poser de question et puis c’est tout. Mais il n’est pas dans le même domaine que Malik. Ça, c’est hors de sa zone de compétences. Et puis merde, quoi. Si Malik s’était renseigné un minimum sur la cible, ils n’en seraient pas là. Il grogne dans sa barbe, se redresse et décide qu’il ne va pas se resservir un verre, même si c’est pas l’envie qui manque. Il va devoir être sobre pour tout ça. A la place, il aligne les clopes en tournant presque en rond. Si on ne le connaissait pas, on pourrait presque croire qu’il est nerveux.

Il s’arrête de marcher et tourne la tête en direction de Malik qui vient de se pointer avec une bien meilleure mine qu’avant. Marc reste impassible devant les mots qui sortent de sa bouche. Qu’il soit sobre ou non, le cinéma est toujours le même. Il croise les bras et sourit légèrement en prenant volontairement une voix infantilisante pour emmerder Malik « J’en sais rien, mon bonhomme, fallait peut-être réfléchir avant d’accepter un contrat sur les Aquilae. » Bon, ça, c’était gratuit. C’est un peu comme ça qu’il réagit depuis quelque temps. Il est tellement sur les nerfs qu’il est le plus désagréable possible, même avec ses potes. Il reprend un air sérieux. « Je t’aide pas vraiment, en fait. Je t’accompagne mais tu vas faire le boulot. C’est pas parce qu’il te manque des doigts que t’es franchement incompétent, si ? » Marc s’allume une nouvelle cigarette et balance sa veste sur son dos en avançant vers l’entrée. Il dépasse Malik qui lui balance que c’est lui qui va conduire. Pas de problème. Il ne comptait pas le laisser s’approcher d’un volant de toute manière. « Ouais, ouais. Amène ton cul au lieu de jacasser, là. »  Marc possède une façon bien à lui de montrer qu’il se soucie de ses proches. A le voir avec Malik, on peut se poser la question. Il prend naturellement la direction de sa voiture avec une démarche nonchalante. Il tente de conserver son flegme naturel, alors que des émotions le traversent de toutes parts. L’angoisse, l’appréhension et un soupçon de colère.  Il s’installe derrière le volant en serrant les dents et en attendant Malik qui range son matos.
AVENGEDINCHAINS

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Malik Caglar
Humain modifié
Malik Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar https://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Dépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-EMMERDEURDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-DERANGEDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr114 / 54 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 692
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Ven 4 Mai - 10:33
 

Dépression masquée

FT. Marc

Putain de sa mère. Qu'es-ce qu'il avait mal au crâne maintenant que l'autre trou du cul l'avait foutu sous la flotte comme un gros connard. Sérieusement? Baltringue. Anus de poulpe. Tu parle d'un pote tient.

Tandis qu'il continuait de râler, de pester à tout va, Malik balança son sac d'arme sur les épaules, jurant de plus belle aux dires de son poto sur son choix non judicieux d'avoir accepter un contrat sur les Aquilae.
- Et ta merde? Mêle toi de ton joli boule Bowman et lâche-moi la raie. Tu crois quoi? Que j'ai kiffé ma vie d'être pris pour Justin Bridou? Putain.

De mauvais poil. Plus bas que jamais, le jeune assassin se renfrogna, fronçant les sourcils lorsque l'autre, dans sa grande bonté, lui informa que c'était lui qui allait se taper tout le boulot et qu'il était juste là pour l'accompagner.
- Quel honneur, vraiment. Don Juan de Pissotière.

Bon ok. Dans un sens, il n'avait pas tord. Il avait merdé, sur toute la ligne. Il en avait payé le prix fort et putain. Même s'il gardait son caractère à deux balles. Même s'il jurait encore comme un chartrier, au fond, il n'était pas bien. Il n'était pas bien du tout. Il n'arrêtait pas de revoir le visage de l'autre connard et bordel. Rien que d'y penser. Rien que d'y songer, son corps tremblait. Son cœur s'accélérait et il sentait la morsure de la peur le tirailler. Il avait même envie de lâcher son sac, de dire à Marc d'aller se faire mettre et de replonger tête baissée dans l'alcool, en attendant son sort funeste.

Parce que ouai. Bowman n'en savait rien mais tuer le type en question n'allait pas être une mince affaire. Ce n'était pas le petit pèquenaud du coin qui l'avait grassement payé pour buter l'une des plus grosses têtes de la Mafia. Non. Ce n'était pas un petit dealer de décamerde qui voulait se la jouer caïd en tentant sa chance comme à la loterie. C'était plus grave que ça. Bien plus indémerdable que Marc pouvait le penser. Mais comme son couillu de poto ne lui posait pas la question, bah il ne prenait pas la peine de le lui informer. Il se contenta de râler, de pester, lui adressant son unique majeur tandis que l'autre lui disait à présent de ramener son cul au lieu de jacasser pour un rien.
- Calme ta joie face de pet. C'est bon, je te suis.

Les yeux plissés par la migraine, les cheveux encore tout débraillé par la douche improvisée, Malik grogna avant de le suivre jusqu'à la voiture. Dans sa poitrine, son cœur continuait de le marteler avec force. Il se demandait bien pourquoi Bowman se donnait tout ce mal pour le sortir de la merde. Il se demandait bien pourquoi il voulait tant l'accompagner alors que ce n'était même pas son problème.

Par logique, le jeune assassin aurait pu refuser son aide, refuser de l'impliquer là-dedans mais de l'autre... Marc comme Morgan étaient peut-être ses deux meilleurs potes, capable de le supporter assez longtemps sans avoir envie de le flinguer à tout bout de champ. Avec eux, tout paraissait simple. Il pouvait être ce qu'il était sans tabou ni chichi et ça. Putain. Ça n'avait pas de prix. Mais comme Malik était incapable de dire un simple merci, de montrer ses sentiments en mode grosse niaiserie et accolade à deux balles qui lui donnait plutôt l'envie de gerber, il se contentait de lui balancer des insultes à la gueule, pestant à la moindre occasion parce que ouai. Il préférait largement se montrer comme le dernier des trous du cul plutôt que de dire à Bowman qu'il était reconnaissant d'avoir son aide.

Une fois calé dans la bagnole, sur le chemin d'une mort certaine, le brun regarda par la fenêtre et foutu ses pieds sur le tableau de bord, se mettant à l'aise. Durant tout le trajet, il ne pipa mot. Ce qui, pour le coup, n'était clairement pas dans ses habitudes. Les iris rivés sur le paysage, il se perdait dans ses pensées, dans ses souvenirs et sa mâchoire se crispa à la sensation invisible du couteau sur chacun de ses doigts. Ouai. Ce connard l'avait quand même sacrément traumatisé. Il en garderait une trace toute sa vie. Toute sa foutu vie qui pour le coup, n'avait presque plus de sens à ses yeux. A cette pensée, une boule se forma dans sa gorge. Ses muscles se crispèrent et il se donna une baffe intérieure tandis qu'ils tournaient maintenant à un coin de rue, le sortant quelque peu de sa léthargie dépressive.
- A la prochaine intersection, ça sera sur ta gauche.

Une minutes. Quelques instants de silence. Une fois arrivé dans un quartier chic, pété de thune à souhait, Malik se redressa et porta son regard sur une grosse maison, barricadé par de hautes barrières.
- C'est là. La putain de grosse baraque de Jonathan Moore. Cette fesse de moule est aussi protégé que le dernier des ministres. T'es toujours chaud de m'aider là? Non parce que j'ai oublié de te prévenir qu'entrer en effraction chez lui équivaut à tenter de baiser avec Magnus.
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] 768758e9458e61a35b78a8a64fb4f8e83f81839d
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 631
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Mar 8 Mai - 2:13


DÉPRESSION MASQUÉE

Il retient le petit sourire sarcastique qui lui vient en tête quand Malik lui balance une nouvelle floppée d’insulte à la tête. Il commence à retrouver la forme, ça se voit. Soyons honnêtes, Malik qui ne l’insulte pas, c’est pas Malik. C’est leur dynamique. Elle fonctionne ainsi. Certains jours, Marc répond, d’autres non. Aujourd’hui, c’est les deux. Il lève les yeux au ciel, secoue la tête en retenant une féroce envie de l’ensevelir sous les insultes et se contente d’ouvrir la marche en direction de la voiture. Il s’octroie quand même le plaisir de lui adresser un doigt d’honneur en se retournant et en faisant quelques pas en arrière. C’est juste lui qui n’a pas la moindre patience ou Malik est-il incroyablement relou quand il a des doigts en moins ? Sa compassion est au plus bas niveau devant l’étendu de la tâche qui les attend. En réalité, Marc est rongé par l’angoisse. Au fond de lui-même, il sait qu’il ne doit pas interférer dans les affaires d’Aquilae. Le plus sage serait de laisser Malik se démerder seul et d’assumer sa connerie. Mais… Malik est son ami. Et comme c’est assez rare dans la vie de Marc, et bien… Il est prêt à l’aider jusqu’au bout. Même quand il devra en payer les conséquences, car aucun doute que Aquilae va lui faire regretter d’avoir choisi d’aider son crétin de pote.

Tant pis. C’est ce qu’il fait. Ce genre de chose. Foncer, ne pas réfléchir. Il se cale derrière le volant, attendant que Caglar ramène son royal fessier sur le siège passager. Il a besoin de ses instructions pour aller chez la cible. Il serre les mâchoires quand il le voit poser les pieds sur le tableau de bord de sa voiture, levant doucement les yeux au ciel encore une fois. Il a été élevé où, celui-là ? Chez les loups ? Marc se mord la langue. Se retenir en présence de Malik, ce n’est pas dans ses habitudes. La situation dans l’habitacle est cependant assez tendue comme ça et il prend énormément sur lui. Toujours en serrant les mâchoires, il démarre la voiture. C’est lui qui a insisté pour l’aider mais voilà qu’il commence déjà à regretter et qu’il est en train de se demander s’il ne devrait pas le laisser se démerder tout seul. Mais non. Parce que Bowman serait incapable de faire ça. Il fait partir la voiture, garde le silence en roulant. Parcourant la distance. Paniquant intérieurement. Se demandant encore une fois s’il avait pris la bonne décision.  Il serre les mains sur le volant et écoute les indications de Malik.

Ils finissent par s’arrêter dans le genre de quartier que Marc déteste. Des maisons bien rangées, des pelouses trop vertes. On se croirait dans un putain d’épisode Desperate Housewives. Il grince des dents en penchant la tête. Malik pouvait pas trouver plus craignos comme coin. Il arrête la voiture un peu plus loin et fixe la maison que son collègue lui montre. Super coin. Ça lui donne envie d’y aller, tiens. Au moment où il s’apprête à balancer une remarque de son cru, voilà que Malik lui balance le nom de sa cible. Un ange passe et Marc tourne lentement la tête vers Malik, inexpressif. Il se fout de sa gueule ? Il se fout vraiment de sa gueule ? Sa putain de cible est juste le rival des Aquilae ? Il va l’étrangler. Oh que oui. Il marque un silence, inspire et foudroie son collègue du regard en gardant les mains serrées sur le volant. « J’vais te défoncer, Malik… » murmure Marc en portant un regard glacial sur lui. « Je te jure que… » Il serre les dents en détournant la tête, poussant un soupir énervé. Ce n'est pas croyable. Et il prend même pas la peine de le prévenir, c'est sans doute ça, le pire. Marc le découvre devant le fait accompli, comme si c'était juste un détail sans importance. « Tu comptais me le dire quand au juste, PUTAIN DE CONNARD DE MERDE ?! » Marc explose, pointant la baraque du doigt. Il s’en fout qu’on puisse les entendre. « T’ES VRAIMENT DEBILE OU TU LE FAIS EXPRES, PUTAIN ?! » Ce n’est pas l’envie de lui écraser la face sur le tableau de bord qui manque à Marc. Vraiment pas. « Laisse-moi résumer la situation…T’as accepté un contrat de ce mec, sans te renseigner… alors que c’est le rival d’un de nos alliés, que tu as tenté d’assassiner. Créant donc, au passage, un incident diplomatique conséquent avec la mafia qui nous fournit nos armes… » Son ton est sans appel. Il est tellement furieux.

Furieux parce que Malik n’a pas réfléchi aux conséquences. Parce qu’il se retrouve, lui, le cul entre deux chaises à devoir réparer à la fois les conneries de Malik pour l’empêcher de claquer mais également pour qu’Hydra conserve un de ses précieux alliés.  « Je pensais pas que tu pouvais être aussi CON ! Même le premier crétin venu aurait pris la peine de se renseigner, quoi ! » Il passe deux mains sur son visage en poussant un soupir rageur. Malik pulvérise les records. Marc hésite à faire appel à quelqu’un qui pourra mieux gérer la situation que lui. Et cette personne, c’est Morgan. Malik est son apprenti, après tout. Et il est à Hydra depuis suffisamment de temps pour savoir comment se tirer de là. Il a presque la main sur son téléphone quand il se ravise quand il repense à la façon dont ils se sont quittés. En train mauvais terme.  Parce que ce connard a dans la tête que Marc a des envie de suicide. Et parce que Marc n’est toujours pas prêt à accepter de se manger la triste vérité en pleine gueule. Ils se passeront donc de lui pour cette fois. Puis il s’est fourré dans cette situation tout seul avec son putain d’altruisme à la con, donc à lui d’assumer. Et réparer les bêtises de son couillon de collègue. « Pauvre débile. Je te jure que si on crève pas à cause de tes conneries, je te massacre moi-même. »

AVENGEDINCHAINS

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Malik Caglar
Humain modifié
Malik Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar https://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Dépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-EMMERDEURDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-PLUS-DERANGEDépression masquée [Pv Malik et Marc] LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr115 / 55 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Maitrise :
Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr114 / 54 / 5Dépression masquée [Pv Malik et Marc] Fonddr11
Messages : 692
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Jeu 26 Juil - 0:19
 

Dépression masquée

FT. Marc

Quel beau quartier de merde n'empêche. Avec toutes ces maisons si bien rangé, soigné aux millimètres prêts. Bon, ok. Malik avait la même. Il n'était pas en chien lui aussi. Sa grande baraque n'était franchement pas celle d'un pouilleux et ouai, il pouvait au moins remercier sa connasse de femme pour ça mais là. Là, ça sentait le fric à plein nez. Ça sentait le bourgeois du style balais dans le fion qui bouffe avec une cuillère en or massif. Ça sentait le cul fraichement lavé. Ça sentait la baise, les putes de luxe, la piscine blindé de thune et les affaires en tout genre. Ça puait la merde quoi. Et pour s'introduire à l'intérieur, pour buter l'un de ces types ou même snifer le slip de l'un de ces enfoirés, c'était la mort assuré.

Alors ouai, l'assassin était curieux de savoir si son pote était toujours chaud pour l'aider. Parce que lui, pas tellement en fait. Il savait parfaitement à qui ils avaient à faire. Il savait parfaitement qui était leur cible et ouai. Il venait de perdre ses doigts. Réetirer l'expérience et perdre ses couilles cette fois, n'était pas trop dans ses plans en fin de compte. Lui, tout ce qu'il voulait, c'était oublier cette foutu de putain de connard de mafieu à la noix et se noyer dans l'alcool jusqu'à ce que la mort s'ensuive. Il voulait juste déprimé en paix, pénard comme une grosse baleine échoué sur son canapé sans que personne ne vienne le faire chier. Mais puisque Marc avait si joliment insisté... ouai. Ouai, il était curieux, là, tout de suite de savoir ce qu'il avait en tête. Même si bon. Il lui en était reconnaissant. Même si oui, ça le touchait derrière sa grande gueule et son franc parler. Même si... même si ouai c'était son pote, son meilleur pote et que ce dernier n'était même pas obliger de se mouiller pour le sortir du fond du trou. Mais comme il était incapable de dire merci. Comme il était incapable d'exprimer correctement ses sentiments. Bah il préférait jurer, gueuler, rouspéter, l'insulter, limite se foutre de sa tronche et rejeter la faute sur lui car il était trop con, trop fier, trop lui pour s'y prendre autrement.

Puis merde. Il avait mal au crane. Il était d'une humeur de cleps et putain. Il n'avait même pas un foutu doliprane à porter de main pour calmer sa tête qui lui donnait maintenant la gerbe. Tout en virant ses pieds du tableau de bord, Malik poussa un juron et sortit de la poche de sa veste, son paquet de cigarette. Pas sûr que ça l'aide à aller mieux mais bon. Il ressentait un grand besoin de nicotine. Tout en soupirant comme un bœuf, il en porta alors une à ses lèvres mais quand Marc ouvrit la bouche à ses côtés, il se tourna vers lui, sourcils froncés, à se demander maintenant pourquoi il gueulait comme un âne.
- Whaou. Calme ta joie connard. Tu me l'as pas demandé espèce d'enculé. Pas la peine de me niquer les oreilles au passage hein. Putain...

Tête de fion va. Non seulement, il n'avait rien demandé mais en plus c'était cet enfoiré de médeu qui l'avait trainé jusqu'ici. Alors ses insultes à deux balles et son air colérique, il pouvait se les carrer dans le cul et bien profond.

Tandis que l'autre continuait de péter son câble, en résumant assez bien la situation cela dit, le jeune assassin jura de plus belle et alluma sa clope. Oui. Oui il avait merdé. Oui, quand le troufion était venu le voir pour lui proposer ce contrat, il n'avait pas pensé aux conséquences. Il avait simplement pensé aux frics qui l'attendait et bordel. Ses doigts s'en souvenaient aujourd'hui. Mais merde. L'autre branleur était il obligé de le lui rappeler là? Non. Putain de sa gueule. Sérieux... Quand il disait qu'il préférait chuiner sur son sort comme la dernière des loques et se bourrer la tronche jusqu'à ce qu'il dorme. C'était pas des conneries.
- Merci Docteur Freud. Non vraiment, merci pour tes "précieux" conseils mais ta morale de merde, enculeur de mouche, tu te la garde ok? TU ME LA PAS DEMANDE fesse d'huitre ! Puis, c'est pas moi hein qui a rappliqué chez toi en mode cape et moule bite rouge à me trainer jusqu'ici ! T'avais qu'à me laisser crever tout seul. Alors le superman de mes couilles va se calmer deux secondes, se détendre le chatte et me dire comment on va s'y prendre pour buter ce type sans se faire massacrer. Une idée peut-être?

Non parce que lui, pour l'instant, n'en avait aucune. Faut dire qu'il n'avait pas beaucoup cherché. Il préférait encore pleurer sur son sort et sa mère, son crâne était pire que bagdad là. Tout en foutant à nouveau ses pieds sur le tableau de bord, Malik poussa un unième juron et se contenta de tirer sur sa cigarette, bouffée après bouffée sans bouger d'un millimètre de son siège qui commençait pourtant à lui labourer le cul. En plus de ses doigts bandés...  
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Dépression masquée [Pv Malik et Marc]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs terminés-
Sauter vers: