RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bad things in threes
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Silke M. Harfn
Asgardien
Silke M. Harfn


More about you :
Bad things in threes LE-PLUS-BEAU-SHIP-F-F
Codename : Munin
Emergence :
Bad things in threes Fonddr112 / 52 / 5Bad things in threes Fonddr11
Maitrise :
Bad things in threes Fonddr112 / 52 / 5Bad things in threes Fonddr11
Messages : 364
DCs : tellemnt plein

Sam 2 Déc - 20:01

Bad things in threes
Love, only love. Can bring back your love someday

La journée n’avait pas été des meilleurs, elle avait été plus une source de souffrance qu’un moment où tu pouvais oublier tes problèmes. Tu avais passé la journée avec Aelys, celle qui t’avais quitté si brutalement, celle qui t’avais brisé le cœur, vous infligeait cette souffrance que tu ne comprenais pas. Et cela n’était pas près de s’arrêter, en plus de devoir la voir aujourd’hui, ton boss avais eu la bonne idée de te l’imposer pour toutes les enquêtes de ce genre. Tu n’étais pas heureuse loin de là et ne savais plus vraiment quoi faire pour te sortir cette fille de la tête. Tu n’en avais aucune envie pourtant, tu aurais voulu qu’elle continue à envahir ton esprit chaque jour, chaque minute. Mais tu devais trouver un moyen de te la sortir de la tête, faire en sorte qu’à chaque regard que tu lui accordes, tu puisses la regarder sans qu’il trahisse cet amour pour elle qui te ronge.

Alors après cette journée, tu avais été dans ton bar habituelle boire un verre ou deux et pour rejoindre Kris. Cela était votre petit rituel, ainsi vous pouviez vous raconter votre journée tranquillement. Mais pour cette soirée la blonde t’avais réserver une surprise, elle ne t’avait pas laissé le temps de commander un seul verre, elle t’avait dit que vous sortiez toutes les deux et que vous alliez vous amuser un peu. Tu la laissais faire, car tu savais qu’elle se doutait que cette journée avait été éprouvante pour toi, même si tu ne lui avais pas raconté tout ce qui c’était passé. Tu ne lui avais pas encore parlé de ce baiser fougueux que vous aviez échanger dans cette salle d’interrogatoire, de ce sentiment qu’elle ne veut pas plus de cette rupture que toi et qu’elle te cache quelques choses. Tu avais essayé de la pousser dans ses retranchements l’avais poussé à te faire du mal pour que vous puissiez passer à autres chose. D’ailleurs, même si cela te faisait sourire de voir ta meilleure amie t’entraîner dans une activité qui te ferait oublier tes malheurs. Tu ne te sens pas le courage de te lancer dans un activité autre que te mettre devant un film avec un pot de glace, la tête de ton chien sur tes genoux.

Mais tu te laisses faire en te disant qu’après tout cela ne te ferai pas de tort et qu’elle avait sûrement une idée pour te faire passer cette mauvaise journée. Et elle avait bien une idée, elle t’avait amené à Krolïk dans un endroit bien précis, un lieu ou vous alliez pouvoir faire parler vos talents aux tires. Elle t’avait embarque dans une partie d'air soft. Cela te convenait parfaitement, tu allais pouvoir laisser ta frustration s’exprimer sans avoir peur de te retenir. D’ailleurs, c’est ce que tu fais tu laisse tout ressortir sans te contenir qui se transformait en une certaine violence envers les autres joueurs. Certain râlait, mais tu n’en avais que faire, tout ce que tu voulais, c’était chasser cette journée de ta tête et tu avais beau essayer, tu revoyais ce visage, pouvais encore sentir ses lèvres contre les tiennes et cela avait le don d’accentuer cette violence qui était en toi.

Mais les autres participant avait un peu de répit, tu étais caché dans un abri avec Kris, pour l’instant. Vous ne disiez pas un mot pour le moment, elle savait très bien pourquoi tu étais dans un tel état. Elle connaissait tes sentiments pour la mentaliste, avait vu cet amour te dévorer. Alors tu n’avais pas besoin de lui dire comment tu te sentais aujourd’hui. Tout ce que tu lui disais alors qu’on essayait de vous faire bouger en tirant sur votre cachette. « Le chef m’a mis Aelys dans les pattes pour toute les enquêtes similaire à celle d’aujourd’hui.» Tu te redresses et tires un ou deux fois regardent en vitesse ou son vos ennemis. « Et je veux de vous une attitude professionnelle. Vos histoires personnelles doivent rester en dehors de ce commissariat. Je ne veux pas entendre une seule protestation. Compris Harfn….» Tu imitais la voix du chef, puis tu reprends ta propre voix «A croire que ça lui plaît de me torturer, ainsi en m’imposant mon ex. » Tu tires à nouveau touchant un des personnes. « Et puis elle, elle était là avec son visage innocent… Je hais cette journée. »

Si tu pouvais lancer une pierre pour te défouler en plus de tirer sur des gens, ce que tu appréciais aujourd’hui, cela te satisferait encore plus. « Comment tu veux que je l’oublie, si on me la colle dans mes enquêtes maintenant. Comment tu veux que je me concentre avec elle à mes côtés. ! » Oui, tu laisses un peu ta rage s’exprimer en rajoutant sur un ton d’humour « J’aurais dû te laisser griffer sa bagnole tiens. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 12 Jan - 19:13

Bad things in threes
Love, only love. Can bring back your love someday

C’est avec un certain sourire qu’elle observe la fureur de Silke s’abattre sur les adversaires. L’air soft, ça fait toujours son petit effet. Et après la journée que sa meilleure amie vient de passer, Kris a bien conscience qu’elle a besoin de laisser sortir sa rage. Puis Kris est une éternelle gamine, elle profite elle-aussi du jeu. Elle, elle n’a rien fait de plus que d’aller aux archives pour comparer des éléments avec une enquête actuelle. Et ça lui a pris la journée parce qu’une chose en entraînant une autre, elle a voyagé de boite en boite. Tout en suivant de près ce qui se passait avec Silke qui la tenait au courant par message. Kris n’a rien contre Aelys, si ce n’est qu’elle a brisé le coeur de sa meilleure amie. C’est la seule chose qu’elle pourrait lui reprocher. Et quelle chose. Kris a cette façon bien à elle de montrer les dents quand on touche à ses amis. D’où la proposition de rayer la voiture avec ses clés.

Et à l’abri, l’arme entre les mains, Kris ne peut s’empêcher de ricaner en entendant Silke imiter leur chef à la perfection. Elle ricane parce que c’est bien joué et surtout parce qu’elle ne peut que soutenir sa meilleure amie. A sa place, elle l’aurait eu mauvaise aussi, si on l’avait forcée à travailler avec son ex. Voilà aussi pourquoi elle met un point d’honneur à ne pas aller chercher ses conquêtes dans ce qui touche le milieu judiciaire. Tout est beaucoup trop gênant, après. Et puis il y a autre chose qui fait sourire Kris mais un détail qu’elle préfère taire pour ne pas se manger un tir allié de la part de sa meilleure amie. Les salles d’interrogatoires sont filmées. Rien que ça. Donc forcément, quand le collègue qui s’occupe des bandes et qui est très friand des potins se pointe à son bureau en lui disant qu’il a quelque chose à lui filer, Kristina ne refuse pas.

C’est d’autant plus drôle d’entendre Silke râler sur Aelys quand on sait ce qui s’est passé dans la salle d’interrogatoire. Kris affiche ce petit sourire énervant qui indique qu’elle sait quelque chose mais qu’elle ne lâchera l’info que si on lui demande. Elle secoue la tête pour approuver Silke, souriant toujours. Sa meilleure amie va finir par comprendre qu’elle est en train de se foutre de sa tronche mais elle ne peut pas s’en empêcher. De même que le petit « Oui, c’est sûr que tu vas avoir du mal à l’oublier, oui…» qui sort de sa bouche est hors de contrôle. Elle est incorrigible. Une véritable enfant. C’est presque du même niveau que chantonner « Silke and Aelys sitting on a tree, K-I-S-S-I-N-G ». Cette fameuse chanson qu’on chante à l’école maternelle pour embêter ses copains et ses copines. Mais c’est un fait avéré que Kris est parfois une sacrée gamine quand ça concerne les sentiments de Silke.

Elle hausse les épaules et se redresse pour tirer sur un adversaire qui passe par là. Elle retourne dans son abri quand elle entend le juron lui indiquant qu’elle a touché sa cible. « Comme quoi, j’ai pas que des idées nulles… Parfois.» Elle se replace dans la position qu’elle avait avant de tirer et décide de poursuivre sur le chemin des enfantillages. « Juste…» Un petit sourire se dessine à nouveau sur les lèvres de Kris. « Ça a pas l’air de te déranger tant que ça que vous soyez à nouveau ensemble pour certaines affaires.» Balancé comme ça, l’air de rien. Avec ce petit air qui lui est propre. « T’es au courant que ça filme dans les salles d’interrogatoire ? » Et voilà, la machine est lancée. Kristina est parée à charrier Silke et à la voir soupirer de lassitude parce que sa meilleure amie est une gamine qui est en train de pouffer de rire après lâché sa petite bombe. « Les tirs alliés, ça disqualifie, je te préviens !» lance Kris, prête quand même à se recevoir le projectile sur les protections.

Revenir en haut Aller en bas
Silke M. Harfn
Asgardien
Silke M. Harfn


More about you :
Bad things in threes LE-PLUS-BEAU-SHIP-F-F
Codename : Munin
Emergence :
Bad things in threes Fonddr112 / 52 / 5Bad things in threes Fonddr11
Maitrise :
Bad things in threes Fonddr112 / 52 / 5Bad things in threes Fonddr11
Messages : 364
DCs : tellemnt plein

Ven 9 Mar - 22:28

Bad things in threes
Love, only love. Can bring back your love someday

Tu l’as vois avec ce petit sourire et tu sais qu’il y a une chose que tu ignores. Tu te demandes juste quoi, qu’est-ce qu’il pouvait bien la faire sourire de cette manière ? Tu te planques pour éviter de te faire tirer dessus. Tu te dis que parfois Kris avait le don de t’énerver, car tu sais bien qu’elle n’allait pas lâcher l’info ainsi. Elle aime bien jouer avec toi et sait que tu te poses déjà toute sorte de question sur ce qu’elle sait et qu’elle te cache. Alors tu attends, mordant sur ta chique, rallant encore intérieurement contre votre chef, pour t’avoir imposé une telle chose.

Mais ce sourire, tu ne l’aimes pas enfin, pas aujourd’hui, car d’habitude, tu adores quand elle a se petit rictus. Grâce à cela, tu savais qu’il y avait quelques choses de marrant qui allait se préparer. Mais ici, tu ne sais pas trop pourquoi tu as cette impression que c’est toi qui vas subir ses railleries. Alors tu restes bien cacher le temps qu’elle face enfin sa petit réflexion, prêtes à encaisser ce qu’elle allait sortir. Mais à la place, tu la vois se redresser pour tire quelques coup, disant qu’elle n’avait pas rien des mauvaises idées. En fait, cela était plus sur le moment, une réaction face au refus de parler d’Aelys, de cette situation dans laquelle ton chef te met vis-à-vis d’elle. Car tu sais bien que même sans cet arrangement, tu ne pourrais pas l’oublier. Seulement, cela aurait été plus facile de vivre sans elle, sans la voir.

Puis elle se place, juste à côté de toi et arrive enfin à ce qui lui trottais dans la tête alors que tu te relèves pour tirer sur un ou deux adversaires. Avec ce petit sourire que tu ne remarques pas, mais que tu peux facilement entendre. Elle te dit que ça n’a pas l’air de te déranger d’avoir quelques affaires avec elle. Tu tires sur un personne et l’entends crier « La vache ça fait mal » tu as un petit sourire satisfaite » En plein dans le mile » avant de lui dire « Essaye de bosser avec un ex dont tu es encore amoureuse on verra si ça ne te dérange pas. » Mais tu ne t’attends pas à la suite, bien que tu aurais du t’en douter. D’ailleurs, à sa réflexion, tu manques ton coup et tires à côté du gars, ce qui laissait tout le loisir à cet adversaire de tire « C’est pas vrai » et toi à te cacher à toutes vitesses. Tu restes cache soupire quand elle te parle de ce qui s’était passé dans la salle d’interrogatoire « Qui l’a vue ? » Tu attends sa réponse. Puis reprends pour t’arrêter de suite « Je…. »

Tu te redresser tire une ou deux fois et lui fais signe de bouger. Alors vous avancer un peut vous mettre à l’abri et une fois cacher, tu reprends la conversation « …. Et encore… Tu n’as pas tout vu… » Tu tires sur une ou deux personnes tout en lui parlant de ce qui est n'arriver pas là suite « Je l’ai poursuivi dehors et refait le même manège…» Tu n’es pas vraiment fière d’avoir poussé à bout Aelys, de l’avoir fait souffrir. Car tu l’avais vue, tout comme toi, elle souffre de cette séparation, ce qui rend la décision de la mentaliste plus incompréhensible, tu avais senti dans son baiser toute cette passion que vous vous vouez l’un à l’autre. Tu aimerais la détester, aimerais pouvoir la haïr pour dépasser ce que tu ressens pour elle, oublier tout ses moments que vous aviez passé ensemble, son rire, son sourire, ce regard qui t’avais fait chavirer dés le premier jour et dont tu n’avais pu te défaire. Tu soupires encore une bonne fois, laissant échapper « J’aimerai pouvoir la détester…Mais …» Mais tu en étais incapable et tu sais que si un jour, tu apprenais qu’elle avait trouvé quelqu’un d’autre cela t’achèverai. Et rien que d’y penser, cela t’énerve encore plus et tu te redresses une nouvelle fois disant avec rage « Je hais cette journée ! »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 10 Mai - 22:02

Bad things in threes
Love, only love. Can bring back your love someday

C’est un peu risqué de se moquer de Silke alors qu’elle a une arme entre les mains mais c’est Kris. La délicatesse même et l’œil pétillant en permanence. Si on lui donne l’occasion d’agir comme une gamine, bien sûr qu’elle ne se gênera pas pour le faire. Elle sourit, malicieusement, se délectant du déni dans lequel Silke se trouve. Elle compte la laisser mariner un peu avant de balancer sa petite bombe. Parce que c’est beaucoup plus drôle de la laisser s’enfoncer. Ecouter Silke parler de ses sentiments envers Aelys permet à Kris de penser à bien d’autres choses que ce qui lui reste actuellement en tête. A savoir, cette conversation avec Aldébaran. Le sujet sur les amours de sa meilleure amie est bien plus rafraichissant et plus joyeux que la menace qu’elle sent planer sur elle. Elle se jette corps et âme au cœur des confidences de Silke.

Finalement, Kris ne tient plus et balance sa petite bombe. Le changement d’expression sur le visage de sa meilleure amie manque de la faire rire aux éclats à l’instant où la rousse se protège avec son arme en répétant que les tirs alliés, ça ne compte pas pour la victoire. Elle se redresse, tirant dans la fesse gauche d’une nana qui passe trop près et se rebaisse instantanément en entendant l’exclamation furieuse de la victime. « A peu près tout mon étage. » commente Kris en faisant mine de réfléchir. Il est fort probable que l’unique personne à ne pas l’avoir vu soit bel et bien les deux concernées.

Elle se lève et suit Silke pour changer de place. C’est tout un défi de rester sur ses gardes en suivant les déboires amoureux de sa meilleure amie mais Kris excelle dans le fait de faire deux choses en même temps. Elle écoute, pendue aux lèvres de la brune et pousse une exclamation surprise devant la suite du récit. « Quoooooi ?! » Sa bouche produit ce son aigu et ses yeux s’écarquillent. « Tu l’as poursuivie ? Mais… Mais… » Kris secoue la tête. « Alors déjà… » Elle se penche sur le côté, tire deux ou trois fois et se remet à l’abri. « Comment elle a réagi ? » Elle tire Silke de son côté pour lui éviter une volée de projectile et soupire. « Et ensuite… C’est torride, cette histoire, dis donc ! » Vraiment torride. Kris est épaté par la tournure que les évènements prennent. Elle n’a vu que la vidéo et le détail de la poursuite dans le couloir ne fait qu’agrandir son sourire qui est déjà remonté au niveau de ses oreilles. Silke ponctue qu’elle aimerait la détester puis peste en disant qu’elle déteste cette journée. Kris prend une moue pensive. Elle finit par lâcher avec un parfait détachement « Tu aimerais la détester mais tu n’y arrives pas, hein ? On appelle ça l’amour, Silke. T’as trois milles chansons qui sortent sur le sujet par an. »

Et maintenant qu’elle y pense, l’histoire entre Silke et Aelys pourrait faire un très bon film romantique. Si seulement elle regarde les films romantiques. « Qu’est-ce que tu vas… » Elle lève son arme devant elle pour viser et tirer sur le membre de l’équipe adverse qui est face à elle. « … faire ? Tu vas lui proposer un café ? Une nouvelle nuit d’amour ? Enfin… tu vas remettre le couvert avec elle ? » Kris les voit déjà mariées dans sa tête. Son imagination s’emballe à plein régime quand elle visualise Silke en robe de mariée en train d’échanger les vœux avec Aelys dans une robe tout aussi belle. Elle secoue la tête en se traitant de débile. Bien sûr que non, elles ne vont pas se marier. Il faudrait déjà qu’elles se remettent ensemble.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Bad things in threes
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: