RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights down low | Jay
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Hailey Caglar
Humain
Hailey Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3469-don-t-let-it-take-you-away-nor-bring-you-down-o-hailey https://houseofm.forumactif.org/t3403-dont-need-a-reason-i-can-ba
More about you :
¯\_(ツ)_/¯

Codename : Cold Wrecker
Pouvoirs : Supporter sa fratrie malgré l’impact psychologique et le poids des espoirs qui reposent sur elle. Pouvoir élancer ses poings fermement gainés en direction des gueules à fracasser. Elle défonce des tronches plus vite que son ombre, et rend ses adversaires K.O. en un tour de bras.

Lights down low | Jay Tumblr_ofrwifrdbJ1uwikfyo1_500
Emergence :
Lights down low | Jay Fonddr111 / 51 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Maitrise :
Lights down low | Jay Fonddr110 / 50 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Messages : 376
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Sam 10 Fév - 20:24

Lights down low
Jay & Lena
♠ ♣ She want it wild, shawty wanna scream. Want it from the front, back, side, and in between. Want it all the time, she a feign. So good, I see it in my dreams. She wanna arch her back when I hit it, when I do it mama wanna holla get it. ♥ ♦

Ses talons claquent contre les pavés en un rythme endiablé alors qu'elle esquive les passants dans la rue. Ses cheveux tombent en cascade dans son dos, tressautant sur ses épaules. Ses lèvres carmines tranchent avec la paleur de sa peau, pourtant exposée au soleil. Les lunettes posées sur son nez sont fumées et protègent ses yeux des rayons agressifs. La belle cligne des paupières, son regard azuré embrasant l'horizon. Un soupir s'échappe de ses lèvres, alors qu'un coin de sa bouche se relève. Son regard se fait plus perçant, tandis qu'elle se rapproche du garage. Elle y est presque, et elle sait ce qui l'attend. Jay l'a conviée à une petite activité fort sympathique. Lena n'a pas retenu le nom, seulement l'essentiel. Les deux amants devront se rouler dans de la peinture et courir sur une toile étendue afin de représenter certaines formes abstraites. En premier lieu, cela lui a paru fou, complètement dément. Mais le sourire excité de Jay et la perspective de passer du temps avec lui a eu raison d'elle. Ainsi, la voilà à présent devant le garage dont les portes sont encore fermées.

Avec agilité, la belle ouvre sa veste, inspirant un bon coup l'air frais qui titille son nez. Une douce odeur la chatouille et elle sourit doucement, frappant quelques coups sur le bois de la porte. Lena attend, patiemment, passant le poids de son corps d'une jambe à l'autre. Ses lèvres se pincent, et elle triture sa mâchoire, ses doigts caressant l'angle de l'os. Un bruit retentit de l'autre côté, la tirant de sa contemplation. Les portes s'ébranlent, et bien vite, Jay apparaît dans l'encadrement. Ses boucles blondes, son sourire ravissant, ses yeux brillants. La brune lui sourit, retirant ses lunettes de soleil. S'approchant du bel homme, elle dépose sur ses lèvres un baiser fugace, mais tendre, en fermant les paupières. Lorsqu'elle rouvre les yeux, elle se recule, le regard pétillant. Alors, tu me fais entrer ? Jay la laisse passer, et Lena s'engouffre dans le bâtiment, ses talons claquant contre le béton. Ils résonnent beaucoup plus longtemps, l'écho se répercutant sur les murs avant de s'étouffer. La belle darde son regard sur le garage, voyant d'ici la toile blanche étendue par tous les bouts. Ses iris accrochent les pots de peintures, et la bâche au sol. Ils vont se salir, et ça va promettre. La perspective d'une douche à partager avec Jay la titille délicieusement, et cela étire ses lèvres en un sourire carnassier. La belle retire bien vite sa veste, et la dépose quelque part, là où il n'y a pas de tâche de peinture fraîche.

Revenant vers le centre du garage, la brune croise les bras sur sa poitrine, regardant Jay termine son petit manège avant qu'il ne s'intéresse à elle. Il est en train de fumer, sûrement pour se stimuler. Son regard parcourt alors le reste des murs, le temps qu'il termine. Elle peut voir différents tableaux, de grandes fenêtres ouvertes, des pots de peintures, des outils, et même des objets insoupçonnés. Passant sa langue sur ses lèvres, elle se laisse attirer par un certain tableau. Les souvenirs remontent à son esprit, les images s'ancrant sur ses paupières. Un fin sourire étire ses lèvres alors qu'elle apporte sa main à son menton. C'était un sacré bon moment... Son rire résonne dans le garage alors que Jay s'avance vers elle, se collant presque à son dos. La belle se laisse aller dans ses bras, enroulant les siens autour de ses mains. Ses paumes, douces contre sa peau hâlée, ses doigts caressant les siens. C'est un tableau doux, qui ne ressemble aucunement à celui dépeint sous ses yeux. Elle ricane une nouvelle fois en y repensant. Là, juste devant elle, un nu. Le sien. Jay lui a demandé de poser il y a bien quelques semaines de cela, et c'est avec plaisir qu'elle a accepté. Lena se sent flattée d'être une muse pour lui, et de titiller son esprit autant que son intérêt. La belle sent le menton de Jay se poser sur son crâne et elle soupire d'aise. On commence quand ? Elle murmure, taquine. Même avec leur dynamique quelque peu particulière, et leur besoins étendus et ouverts, elle se sent tout de même bien avec lui. C'est la seule chose qui la fait vibrer à vrai dire. S'enchaîner, très peu pour elle. Mais avec Jay, c'est différent. Et bien mieux. Il la comprend et il accepte. Après tout, il est comme elle, alors pourquoi se priver. Ils n'hésitent pas à se découvrir toujours plus, ensemble ou séparément. Ils le font dans le respect de l'autre, s'apprécient mutuellement et peut-être même que Lena sent son cœur flancher sous sa poitrine au moindre de ses touchers. Oui, peut-être même qu'elle l'apprécie trop pour son propre bien.



Ayaraven



___

Demons don’t do as they’re told

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Lights down low | Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Lights down low | Jay Fonddr114 / 54 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Maitrise :
Lights down low | Jay Fonddr110 / 50 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Messages : 632
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Lun 12 Mar - 13:52

Jay

ft. Lena

Lights down low
Aujourd'hui promet d'être une bonne journée. Une très bonne journée même. Pas plus tard que la veille, tu as convié ta belle grognasse à venir chez toi pour s'adonner à une activité, disons, assez particulière.

Tu as eu cette idée un soir alors que tu fumais tranquillement un joint sur la terrasse d'un café. Alors ouai. C'est un peu fou, surréaliste, complètement hors norme et taré à souhait mais putain, qu'es-ce que tu as hâte. Tu sens l'excitation glisser en toi. Tu sens une vive euphorie t'envahir, te transporter et tu veux pleinement vivre ce moment avec Lena. Parce qu'avec elle, tu peux tout partager. Non. Rectification. Tu veux tout partager : de vos plans culs à des idées folles comme celle-ci.

Ça fais quoi? Quelques mois que vous êtes ensemble? Que vous vous amusez tout les deux sans vous foutre de barrière? En règle générale, tu ne t’attarde pas sur une relation. Tu t'amuse. Tu passes d'une conquête à une autre. Tu jouis d'une liberté sans faille et bordel, te poser, avoir une relation stable et être fidèle, tout ça, bah putain, non, ça ne te ressemble pas. Mais avec Lena. C'est différent. Complètement différent même. Vous avez le même état d'esprit, les mêmes pensées, la même façon de voir les choses et chaque moment avec elle, chaque soupir, baiser partagé, un même désir, une même envie et un même éclat titille ton corps tout entier.

Elle t'inspire, te fais vivre des moments inoubliables. Elle sait parfaitement s'y prendre avec toi et la lassitude, la routine ne fait en aucun cas partie de votre relation. Vous vous aimez, à votre manière.

Tandis que tu t'active à tout préparer, tes yeux glissent sur ce tableau, ce nu que tu as fais d'elle un jour et un sourire amusé, satisfait étire tes lèvres. Oui, elle t'inspire. Enormement. Un rire s'échappe de ta bouche mais tu te remets néanmoins bien vite au travail. Car tout doit être préparé avant son arrivé. Tu poses la toile sur le sol du garage. Tu ouvre les pots de peinture dont vous aurez besoin et ton corps frémit sous l'impatience de vous roulez dedans sans tabou.

Tu te laisse transporter. Par l'inspiration, toutes ces idées qui te trottent délicieusement dans la tête. Entre deux pauses, tu te roule un joint. Tu le porte à ta bouche et tu jouis de son goût presque sucré. L'odeur t’enivre, te fais planer et un nouveau rire s'échappe d'entre tes lèvres alors qu'il ne fait que renforcer ton inspiration débordante.

Oui. Tu sens que cette journée va être géniale. Tu prends une nouvelle bouffée de ton poison bienfaiteur et la fumée sort de tes narines quand soudain, quelqu'un frappe à la porte. Elle est là. Parfait. Un sourire éclaire ton visage et tu lâche un :
- J'arrive !

Avant d'aller ouvrir. Tes yeux se posent alors sur ta dulcinée. Bon dieu, qu'elle est belle. Une lueur fébrile s'anime dans tes iris tandis que tu la dévore presque de ton regard brûlant. Tu observe chacun de ses traits si bien dessinés. Tu glisses sur sa silhouette si bien sculpté, sur ses lèvres pulpeuses que tu as bien envie d'attraper. D'ailleurs, elle s'approche de toi et dépose sur ta bouche, un baiser fugace qui te fait frémir. Tu profite de l'instant présent. Tes mains, lentement, glissent sur sa taille et tu murmure, un sourire carnassier au coin des lèvres :
- Bonjour ma belle. Alors prête pour cette journée? Passe devant je t'en pris.

Tandis que tu la laisse passer, tes prunelles dérivent sur ses fesses et un rire t'échappe. Ouai, elle est sacrément sexy. Ta bouche se pince et tu hausse les sourcils, en inhalant une nouvelle bouffée de ton joint. Puis, tu la laisse retirer ta veste. Tu termine quelques détails et tu te concentre à nouveau sur le travail bien que la perspective de la prendre, là, tout de suite, dans le garage te titille. Te détourne presque de ta tâche.

Mais, ça sera pour plus tard. Tu ne te fais aucun doute là-dessus. Quand enfin, tu ouvre le dernier pot de peinture, tu tourne la tête vers elle. Tu la vois à proximité du nu et de plus belle, un sourire éclaire tes traits. Tu t'approche d'elle. Tu laisse glisser tes bras autour de sa taille et tu te colle à elle dans un geste particulièrement tendre, lui susurrant à l'oreille :
- Très belle muse n'es-ce pas? Je devrais peut-être te la présenter ma grognasse. Je suis sûr qu'elle te plairait.

Un rire amusé. Ton souffle suave, dragueur, séducteur claquant dans le silence presque religieux du garage. Pendant un moment, tu la garde là, dans tes bras. Tes doigts cherchent à s’entrelacer au sien et tu l'embrasse sur la nuque, dans le cou puis sur la tempe avant de poser délicatement ton menton dans ses cheveux, sur le sommet de son crâne.
- Quand tu veux beauté. Tout est prêt. Il y a plus qu'à.

Tout en disant ces mots, tu recule. Tes yeux deviennent plus taquin, plus joueur. Tu lui adresse un clin d'oeil complice et tu te mords les lèvres tandis que tes prunelles parcourent son corps tout entier.
- A toi l'honneur ma brunasse. Que les choses sérieuses commencent. Fais rougir ma peinture.

selena gomezthe heart wants what it wants
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hailey Caglar
Humain
Hailey Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3469-don-t-let-it-take-you-away-nor-bring-you-down-o-hailey https://houseofm.forumactif.org/t3403-dont-need-a-reason-i-can-ba
More about you :
¯\_(ツ)_/¯

Codename : Cold Wrecker
Pouvoirs : Supporter sa fratrie malgré l’impact psychologique et le poids des espoirs qui reposent sur elle. Pouvoir élancer ses poings fermement gainés en direction des gueules à fracasser. Elle défonce des tronches plus vite que son ombre, et rend ses adversaires K.O. en un tour de bras.

Lights down low | Jay Tumblr_ofrwifrdbJ1uwikfyo1_500
Emergence :
Lights down low | Jay Fonddr111 / 51 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Maitrise :
Lights down low | Jay Fonddr110 / 50 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Messages : 376
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Lun 12 Mar - 19:05

Lights down low
Jay & Lena
♠ ♣ She want it wild, shawty wanna scream. Want it from the front, back, side, and in between. Want it all the time, she a feign. So good, I see it in my dreams. She wanna arch her back when I hit it, when I do it mama wanna holla get it. ♥ ♦

Lena souffle doucement, ses lèvres s'étirant en un sourire taquin. Les bras de Jay l'entourent tendrement, et elle se colle contre son torse, savourant ce contact délicat. Le blond se penche vers son oreille, son souffle lui caressant les tympans. Lena retient un soupir d'aise, frémissant sous l'assaut suave de la voix de son amant.  Il plaisante, ricane et l'entraîne à sa suite, avec ses remarques légères. La belle est amusée, et rentre dans le jeu, sans se départir de son sourire. Oh oui, je veux bien que tu me la présentes. Faisant claquer sa langue contre son palais, la brune tourne légèrement la tête, pour mieux voir le bel Adonis. Elle sent la main du blond se glisser dans la sienne, ses doigts s'entremêlant à ses phalanges, avec douceur. Le baiser qu'il dépose sur sa nuque l'enivre, lui faisant fermer ses paupières tandis qu'un souffle léger s'échappe d'entre ses lèvres. La belle frissonne, son échine se cambrant subrepticement, sa peau picotant délicieusement sous la chaleur émanant de Jay. Elle se sent vraiment bien, là, tout contre lui. Le jeune homme place son menton sur son crâne et elle enserre ses bras plus fermement, témoignant là toute son affection pour lui en silence. Son ongle passe distraitement sur la paume du blond, caressant sa peau avec entrain. Il lui murmure que tout est prêt, et qu'ils n'ont plus qu'à se lancer. Okay. Cela fait sourire la belle, qui se détache légèrement, sentant son amant reculer derrière elle. Tournant sur elle-même, faisant claquer ses talons sur le sol, elle peut le voir lui lancer un regard fiévreux. Taquin, malicieux, dévorant. Elle peut y lire son envie mais aussi tout le reste.

C'est un jeu, un autre de plus parmi tous ceux qu'ils ont déjà remportés. Ils se lancent dans les mêmes parties, les mêmes jeux sans jamais regarder en arrière. Sans regretter un seul instant tout ce qu'ils ont pu faire. Ensemble, ou séparément. Et la réalisation empoigne la gorge de Lena, dont la respiration devient plus erratique. Un écho se répercute sous ses côtes, battement emprisonné au creux de sa cage thoracique. L'envie, l’excitation, la luxure. Tout cela l'attire, mais en cet instant, seul son amant lui fait ressentir toutes ces choses en même temps. Il n'y a que lui pour l’enivrer de la sorte. Pour la transcender, tant par le corps que par l'esprit. Lena adore l'âme de Jay, admire son esprit, et aime son être. A sa manière, elle se sent proche de lui, reliée à cet homme qui lui fait vivre toutes ces sensations extraordinaires. La flamme de leur première fois ne s'est jamais éteinte depuis qu'ils se sont laissés s'épancher dans ce spa. Le brasier consume ses entrailles à chaque instant passé près de lui. Jay attise ce feu dévorant qui brûle en son sein. Jamais la belle n'étouffe en sa compagnie. A vrai dire, c'est le seul moment où elle se sent libre, et où elle respire. Une bouffée d'air frais qui s'écrase sur son visage et déferle en elle. Il n'y a que lui pour la faire vivre ainsi. Et il n'y a que lui qui la complète. Ses autres conquêtes, c'est tout autant un jeu qu'une distraction. Lena ne désire aucunement se poser et terminer sa vie dans un confort certain. La belle préfère l'aventure, les embrassades enfiévrées, les corps échauffés. Cette liberté, elle l'a choisi, au même titre que Jay. Lui aussi est libre. De faire ce qu'il veut, de vivre comme il l'entend. Et c'est pour cette raison que Lena ne se languit de personne d'autre que lui en cet instant. Parce qu'il est le seul à vraiment la comprendre, et à l'encourager. Le seul qui la désire encore, après des jours éloignés l'un de l'autre. Le seul qui veut toujours d'elle, avec ou sans artifices.

Ancrant ses iris pétillants aux siens, elle remarque le clin d’œil complice lancé en sa direction. Ses lèvres s'étirent, son sourire devenant plus charmeur, alors qu'elle laisse sa langue glisser en dehors de la prison de son palais. Mordillant ses lèvres délicatement, elle s'approche d'une démarche féline vers cet homme qui la contemple, sans le quitter des yeux. Jay lui laisse l'honneur de commencer à se déshabiller, et cela la titille au plus haut point. Elle sait qu'elle peut jouer de son charme sur lui, même s'il doit connaître son corps par cœur à présent, et qu'il ne va pas s'en lasser. La belle assume ses formes, ses courbes, le velouté de sa peau, et sait s'y prendre pour lui faire tourner la tête. En ayant droit de commencer la partie, elle a déjà un certain contrôle sur la situation. Et ça l'intéresse tout particulièrement, de pouvoir se dénuder devant lui, et de scruter le moindre de ses gestes. Savoir qu'il porte son regard sur elle, et qu'il ne la quitte pas des yeux. La brune s'imagine déjà ses iris s'assombrir, ses pupilles se dilater, et le voile du désir obscurcir son regard. L'ombre de l'envie s'insinuant sous sa peau, pour les faire frissonner tous les deux. Lena commence par retirer ses escarpins, l'écho des talons s'estompant peu à peu. Sans quitter Jay de ses iris brillants, la belle en profite pour l'aguicher quelque peu, mouvant ses hanches de manière fluide. Y a pas que la peinture que je vais faire rougir, mon cono. Lui envoyant un clin d’œil, la brune ricane doucement, avant de mordiller ses lèvres, continuant son spectacle. Elle entend presque une musique résonner à l'intérieur de son crâne, tandis qu'elle s'élance, avec fluidité et légèrement. Ses doigts fins et agiles déboutonnant sa chemise, la faisant glisser le long de ses bras. Dévoilant les bretelles de son soutien-gorge en dentelles. Lena tourne sur elle-même, reste de dos tout en dansant sensuellement, avant de retirer complètement sa chemise. Elle tombe au sol, sans plus aucune considération. Tu aimes ce que tu vois, hm ? Lena s'attaque ensuite au bouton de son jean, et se retourne pour faire face au blond. Avec dextérité, elle le retire avec aise, sans perdre son équilibre en passant d'une jambe à une autre. Ses chevilles libérées de l'emprise, elle s'avance alors vers Jay, sourire carnassier peint sur son visage illuminé par la flamme du désir. S'arrêtant à quelques pas, la belle glisse son index sur les lèvres de son amant, savourant le contact fugace contre sa peau. Ses iris se fondent sur sa bouche, observant avec minutie sa texture si parfaite, avant de remonter rencontrer son regard déjà bien lubrique. Sa voix, suave, résonne dans l'atmosphère, s'écrasant sur le visage du bel homme. T'avais pas dit qu'on serait en tenue d'Eve et d'Adam ? Sa langue claque contre son palais, alors qu'elle comble de plus belle la distance entre eux, frôlant ses lèvres. Haussant un sourcil de manière provocatrice, la brune fait pencher le visage de Jay pour aller mordiller son oreille, soufflant sur son lobe en un murmure, jouant avec lui à ce jeu dangereux. J'attends toujours que tu me retires mon ensemble.



Ayaraven


___

Demons don’t do as they’re told

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Lights down low | Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Lights down low | Jay Fonddr114 / 54 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Maitrise :
Lights down low | Jay Fonddr110 / 50 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Messages : 632
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Ven 30 Mar - 14:06

Jay

ft. Lena

Lights down low
Tandis que tu recule, tes yeux restent bien ancré sur Lena. Tu la dévore de ton regard brûlant. Tu t'imprègne de sa beauté. Tu dessine et redessine sa silhouette sans jamais te lasser. Oui, tu la trouve belle, sublime et tu ne peux t'empêcher de rire quand elle réplique qu'il n'y a pas que la peinture qui va rougir dans cette affaire.
- Ah ouai? Je veux bien te croire cela dit. Je dois même avouer qu'une partie de mon corps est déjà en train de devenir rouge de désir en ce moment même.

Tout en disant ça, tu lèves un sourcil de manière suggestive. Tu te mords la lèvre puis tu claque ta langue contre ton palais en la suivant toujours plus de tes iris. Car tu la vois qui s'élance. Tu vois ses doigts se poser sur les boutons de sa chemise et un frisson agréable te parcoure l'échine. Tu apprécie le spectacle, grandement. Tu ne peux t'empêcher de lâcher un :
- Mmmm, intéressant.

Alors qu'elle se déshabille devant toi avec classe et sensualité. Tu aime cette danse. Tes muscles et ton corps se tendent tandis que tes yeux parcourent chaque parcelle de peau mis à nu. La vue de son soutien gorge, de son dos à découvert te fait frémir et tu laisse de nouveau un rire t'échapper lorsqu'elle t'aguiche à sa manière si délicieuse. Que personne d'autre ne peut détrôner.
- Et comment. C'est même disons... très inspirant. Mais continue, je t'en prie.

C'est dingue. En y pensant, c'est vraiment la seule, l'unique qui te procure encore autant de sensation. D'habitude, tu ne reste jamais avec la même partenaire. Tu te lasse. Tu es libre. Tu jouis d'une présence sans forcément la rappeler dans les jours qui suivent. Tu te laisse simplement porter par tes envies, tes désirs. Tu apprécie chaque compagnie et tu t'imprègne de leurs corps, de leurs esprits avant de te laisser guider par ton âme sauvage et libertin. Mais avec Lena. C'est différent. Tellement différent. Chaque regard porté. Chaque mots qui s'échappent de ses lèvres te transpercent, t'emportent dans un torrent d'émotion et de sensation en tout genre. Tes doigts peuvent milles fois tracer des cercles sur sa peau. Tes lèvres peuvent embrasser les siennes à l'infinie.Tu en veux encore et tu en redemande, même si tu n'es pas prêt à t'avouer que tu as peut-être trouvé chaussure à ton pied.

Ta respiration se bloque dans ta poitrine et un grognement s'échappe de ta gorge. Elle s'attaque à son jean et tes iris glissent toujours plus sur sa silhouette comme si tu veux percer le mystère qui s'en dégage. Plus rien autour n'a d'importance. La voilà qui s'approche de toi et pose sur ta bouche, son index, t'invitant délicieusement à garder le silence.

Ce moment promet. Tu le sens. Tu le sais. Ton esprit artistique est titillé. Il fuse dans tout les sens mais pas que. Ton corps entier est transcendé. Tu savoure le moment présent et un sourire enjôleur éclaire ton visage tandis que ta belle t'aguiche, te cherche, te trouve.
- Oui, c'est bien ce qui est convenu. Deux amants unis sur la toile dans le plus simple appareil.

Ta voix est mielleuse, suave, dragueur. Ton souffle glisse sur les lèvres de Lena et tu frissonne de plus belle quand elle te mordille l'oreille. L'envie de la prendre, là, avant même de commencer te titille à nouveau. Mais tu te retiens. Tu veux savourer chaque moment. Tu veux que vous vous laissez porter sur cette toile jusqu'à ce que vos esprits s'échauffent, entièrement, vous entrainant tout les deux dans cette forme de jeu exquis que vous aimez instaurer. Tu te redresse. Légèrement. Les muscles tendus, les yeux brillants de désir, tu prends un air joueur, susurrant à ton tour lorsqu'elle t'invite à présent à retirer son ensemble.
- Tu n'as pas à me le dire deux fois beauté.

Tout en murmurant ces mots, tu recule, de quelques pas seulement. Tes prunelles viennent à nouveau observer cette magnifique lingerie et tu te mords les lèvres, haussant les sourcils dans un air appréciateur. Puis tes doigts glissent sur sa peau. Sur son bras tandis que tu la contourne lentement pour te retrouver de plus belle à l'arrière. Ton cœur bat rapidement contre ta poitrine. Tu te laisse guider par tes instincts. Tes gestes sont doux, prévenants mais puissants à la fois alors que tu te colle à elle, laissant tes mains expertes glisser sur les agrafes pour les retirer. Un à un. Le soutien-gorge s'ouvre de chaque côté comme une fleur et tu glisse cette fois tes doigts sur les bretelles, les faisant doucement rouler.
- Très belle lingerie d'ailleurs. Mais je te préfère au naturel. C'est plus....

Tu fais exprès de marquer une pause. Tout en faisant glisser les bretelles sur chaque côté de ses bras, tu approche ta bouche de son cou. Tu laisse ton souffle chatouiller sa nuque. Tu savoure ce moment et tu rajoute, en laissant tes mains dessiner le contour de sa silhouette :
- Enfiévrant.

Tes doigts caressent chaque courbe de son corps svelte. Pendant que tu te colle un peu plus à elle, ils s'attardent sur ses hanches, forment des cercles sur sa peau parfaite. Puis, ils glissent cette fois au niveau du bas-ventre, jouant à l'extrémité de son ultime lingerie avant de la coulisser sur ses jambes en alliant lenteur et douceur.
- Là. C'est parfait ma grognasse. Même Aphrodite n'arrive pas à ta cheville.

Tandis que tu reste immobile, le dos bien droit, les lèvres pincées, tu t'autorise encore un peu à apprécier chaque courbe de sa silhouette avant de te reculer légèrement. Consciencieusement. Pour ne pas succomber tout de suite.
- Bon. Je crois que c'est à mon tour maintenant. Qu'es-ce que tu préféré ma belle? Que ton bel adonis te fasse un petit strip-tease en mode super étalon ou que je donne aussi mon corps à la science?
selena gomezthe heart wants what it wants
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hailey Caglar
Humain
Hailey Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3469-don-t-let-it-take-you-away-nor-bring-you-down-o-hailey https://houseofm.forumactif.org/t3403-dont-need-a-reason-i-can-ba
More about you :
¯\_(ツ)_/¯

Codename : Cold Wrecker
Pouvoirs : Supporter sa fratrie malgré l’impact psychologique et le poids des espoirs qui reposent sur elle. Pouvoir élancer ses poings fermement gainés en direction des gueules à fracasser. Elle défonce des tronches plus vite que son ombre, et rend ses adversaires K.O. en un tour de bras.

Lights down low | Jay Tumblr_ofrwifrdbJ1uwikfyo1_500
Emergence :
Lights down low | Jay Fonddr111 / 51 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Maitrise :
Lights down low | Jay Fonddr110 / 50 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Messages : 376
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Mer 4 Avr - 14:06

Lights down low
Jay & Lena
♠ ♣ She want it wild, shawty wanna scream. Want it from the front, back, side, and in between. Want it all the time, she a feign. So good, I see it in my dreams. She wanna arch her back when I hit it, when I do it mama wanna holla get it. ♥ ♦

La belle ricane, penchant la tête en arrière. Sa gorge déployée est offerte, tandis qu'elle se laisse entraîner par l'euphorie. Son souffle glisse sur ses lèvres, alors qu'elle se calme, doucement, et qu'un air plus taquin se dessine sur son visage. Étirant ses traits. Lena hausse les sourcils, sa langue claquant contre son palais. Ses iris pétillent de luxure, alors qu'elle s'approche de lui, d'une démarche féline. Ooooh, j'ai hâte de voir ça... Sa voix est traînante, langoureuse, teintée de désir. Son amant ne la laisse pas en reste, et la façon qu'il a de lui parler a le don de l'échauffer. De la faire vibrer, de la transcender. La moindre parcelle de son corps est à vif, dès lors que sa voix lui caresse les tympans, lui chatouille les oreilles. Son timbre est entraînant, puissant, poignant. Jay l'emporte dans ses désirs, sans remords, sans scrupules. Sans retours. Il la rend libre, la fait se sentir authentique et vivante. Lena ne s'attache pas en général, mais avec lui, tout est différent. Il est bien le premier à avoir accepté ce côté libertin et la belle se retrouve beaucoup en lui étant donné qu'il a le même état d'esprit sur le sujet. L'adonis est charmant, quand il s'y met, mais ce qui l'attire le plus, c'est sa franchise. La façon dont il s'épanche dans sa passion et dans ses propos. Son talent artistique, son œil expert, un plus que Lena apprécie tout particulièrement. Le blond la fait rire, mais sait rester sérieux quand il le faut, et cela lui plaît énormément. Elle est heureuse, de se retrouver avec lui. Malgré le fait qu'ils empruntent des chemins différents. Ils vivent leur vies séparément, et se retrouvent de temps en temps. Sans se cacher, sans se retenir. Et c'est ça qui l'intéresse. Qui la passionne. Ces moments volés, où ils ne sont que tous les deux, pour se fondre l'un dans l'autre, plonger dans le plaisir. Ressentir la flamme ardente, le brasier qui les consume. Ouais, il n'y a bien que lui pour lui faire vivre aussi intensément ses passions les plus dévorantes.

La belle s'effeuille devant lui, dénudant son plus bel apparat. Offrant à sa vue, son épiderme fébrile, son corps tremblant d'anticipation. Lena se contrôle, joue son petit jeu de séduction. Une prédatrice qui appâte sa proie. La brune se mordille les lèvres, clignant des yeux, le contemplant au travers de ces cils. Ses iris pétillants décrivent les courbes du bel Adonis, tandis qu'elle retire enfin le tissu qui l'encombre. Passant sa langue sur ses lèvres, de manière si sensuelle que ça en devient délictueux, Lena laisse échapper une plainte du fond de sa gorge. Un léger gémissement, qui semble faire vibrer son amant. La belle sourit alors, ses iris brûlants s'ancrant aux siens. Son souffle se fait plus hachuré, un écho se répercutant dans le creux de sa cage thoracique. Ses poumons se compressent tandis qu'elle avance vers lui, le titillant avec beaucoup de malice. Jay lui promet monts et merveilles, en une seule phrase. La collision de deux âmes, le contact de deux êtres. La passion et le désir qui s'entremêlent, pour ne former qu'un. Enrobés de couleurs pastels, ou vives, tandis qu'ils se donnent sur la toile, et s'épanchent. Un symbolisme fort qui se déverse sur le blanc du tableau, lui offrant la vie, au travers de cet échange charnel. Une scène qui devient réelle, et qui prend sens, alors que Lena imagine déjà son dos racler contre la toile, et que Jay se colle à elle. Sa langue devient lourde contre son palais, et son cœur s'empoigne sensiblement, tandis qu'un frisson dévale en cascade le long de son échine. La belle est à fleur de peau, son esprit en ébullition, son âme ouverte à vif. Elle a besoin de se défouler, de se déchaîner. De ressortir cette pulsion qui vrille ses entrailles, qui cogne dans ses veines. Lena a besoin de lui pour ça. De Jay.

Le souffle du blond contre sa peau la rend fébrile. Elle frissonne, soupire d'aise, savoure déjà les effleurements, alors que rien n'a vraiment commencé. Seul le jeu se présente à eux, en attente du moment qu'elle veut déjà toucher du bout des doigts. Même sans la peinture, la belle se serait donnée à Jay. Là, maintenant. Mais la perspective de pimenter l'échange la fait tenir. Elle s'amuse, la brune, à imaginer la suite, tandis qu'elle taquine encore le blond, lui proposant de lui retirer ses derniers vêtements. Tissus recouvrant les plus belles parties de son corps, les plus intimes, les plus fortes. Les plus à même d’enivrer son amant. Et de la faire succomber, sombrer dans l'abysse du plaisir charnel. Jay la contemple et Lena ne peut se détourner de son regard, alors qu'il s'approche. La pulpe de ses doigts passe sur son épaule, glisse le long de son bras, et la brune réprime un soupir. Un frisson la transcende, tandis que son épiderme est à vif, et qu'elle savoure le contact chaud contre sa peau. Le bel homme se colle contre son dos, et Lena ferme les yeux, levant la main pour la passer dans ces cheveux bouclés. Les mèches blondes douces contre sa paume. Ses doigts s'aventurent sur sa nuque, alors qu'elle joue avec lui, le temps qu'il la déshabille. Elle profite de la proximité pour se laisser aller contre lui, savourer ce contact, la chaleur qu'il dégage. La belle se sent bien là, juste dans ses bras. Alors que ses mains parcourent sa peau et la caresse tendrement. Les frissons ne cessent de la transcender, à mesure qu'il fait glisser les bretelles de son soutien-gorge. Son souffle caresse sa joue, tandis qu'il lui murmure à l'oreille, sa voix titillant son lobe. La brune sourit, alors qu'elle attend la suite, savourant les paumes de Jay glissant sur ses hanches. Le blond frôle sa nuque de ses lèvres, la faisant frissonner délicieusement, tandis qu'il lui avoue la préférer au naturel. Que la voir ainsi est plus enfiévrant. Lena se mordille les lèvres, rouvrant les yeux en penchant la tête de côté. Se calant contre lui, la belle tourne lentement son visage, juste de quoi déposer un baiser sur sa mâchoire. Simple contact fugace, qui lui picote pourtant les lèvres. Mhhh, je peux te retourner le compliment... Voix mielleuse, enfiévrée, tandis qu'elle laisse ses hanches se mouvoir contre lui, frôlant ses vêtements qui le couvrent encore. La belle suit les mouvements du blond, qui décrit des arabesques stylisées sur sa peau. Elle sourit, tendrement, se laissant emporter par l'instant, profitant juste du moment présent.

Lena gémit doucement lorsque la main de Jay glisse un peu plus bas, jouant avec la limite de sa lingerie. Le petit bandeau qui maintient encore la barrière en place, se fait lentement destituer. Alors qu'elle soupire d'aise, la brune ressent les frôlements du tissu contre ses cuisses, ainsi que Jay qui ne cesse de la toucher. De garder le contact contre sa peau, mêlant le plaisir à la douceur. Lena ricane, amusée, alors qu'il laisse entendre que la déesse de l'amour, de la beauté, de la sexualité même, ne vaut rien à côté d'elle. Son ego en prend un coup, et ses joues se colorent, alors que sa voix se fait plus posée, plus douce. Chuuuut... Bien vite remplacé par son assurance habituelle. Regard perçant, lèvres étirées en un sourire carnassier, la belle se tourne vers lui. Elle laisse tomber son ensemble au sol, s'offrant ainsi à la vue du bel homme. Posant sa paume sur sa hanche, la belle prend ainsi la pose, se laissant admirer par les iris pétillants de son amant. Elle aime ce regard qu'il porte sur elle,  la façon dont il la contemple, la manière qu'il a de se maintenir en sa présence. La brune se sent privilégiée, quelque part, et dans un sens, elle l'est. Elle connait Jay, et elle se connait. Elle sait qu'ils ne s'attachent pas, et qu'après avoir sombré dans le désir brûlant, ils ne retrouvent plus les mêmes bras. Mais là, cela fait déjà plusieurs fois qu'ils retombent ensemble, dans l'étreinte de l'autre. Qu'ils succombent à l'échange électrique et qu'ils se brûlent les ailes. Lena fait claquer sa langue contre son palais, tandis que ses iris décrivent les courbes de son amant, scrutant avec attention les parcelles de peau offertes. Se mordillant les lèvres, elle en profite pour aguicher quelque peu le blond. Se déhanchant lentement, jouant de ses formes, mettant les contours de sa silhouette en valeur. La belle sait se mettre en avant, et sous le regard ardent de Jay, elle ne peut qu'assumer et en être fière. Il apprécie son corps, et elle apprécie le sien. Personne, avant lui, n'a regardé Lena de cette manière, bien qu'en général, ses anciens amants savaient y faire pour qu'elle se sente à l'aise. Là, il y a bien plus. Plus que de simples regards et de douces caresses. Plus de passion, plus de profondeur. Une profondeur qu'elle ne peut saisir et Lena ne sait pas où tout cela va les emmener. Mais elle plonge sans hésiter dans ce gouffre, se laissant entraîner par le tourbillon qui l'emporte.

Jay se recule et joue avec elle. Lui demandant s'il doit plutôt lui faire un strip-tease ou si Lena préfère s'occuper de l'effeuiller. La belle ricane, ses iris pétillants délicieusement. Un strip-tease ne serait pas de refus, mon cono. Tu sais bien. Lui lançant un clin d’œil, elle lui offre un nouveau sourire, tout en s'approchant de lui. Mais... Laissant sa voix traîner, elle comble lentement la distance. S'avançant en sa direction en prenant son temps, jouant de son effet pour lui procurer plus de sensations. Faire grimper la température et augmenter la pression. Sentir la tension l'effleurer, à mesure qu'elle le rejoint. Qu'elle s'approche de son corps qui l'appelle. La brune lève la main, et laisse ses phalanges glisser sur le tissu recouvrant son torse. Elle contemple la chute, la chemise bouger sous ses doigts, alors qu'elle s'arrête de temps à autre, pour défaire les boutons. Laisse-moi m'occuper de toi, beau gosse. Sa voix est tentatrice, susurrée à même sa peau, tandis qu'elle se colle presque à lui. Ses paumes passent sous le tissu, une fois que la chemise est entièrement ouverte, et dévalent la cascade de ses muscles. Décrivant les arabesques de ses abdos, de ses pectoraux. Lena se mordille les lèvres, profitant de la vue, avant de plonger son regard dans le sien. Elle hausse un sourcil, et avec vice, s'élance pour écarter les pans, et lui retirer la chemise d'un mouvement habile des poignets. La pulpe de ses doigts revient sculpter les attributs de l'Adonis, descendant jusqu'à la bordure de son jean. Avec malice, la belle ne le quitte pas du regard, passant même sa langue sur ses lèvres pour le titiller. Le faire vibrer, et le transcender. Défaisant la boucle de sa ceinture avec dextérité, la belle sourit en entendant le cliquetis résonner à ses oreilles. La belle lui retire sa ceinture, brusquement, la faisant claquer dans les airs. L'attrapant fermement entre ses doigts, elle tapote doucement sa paume libre avec, son regard descendant sur le corps offert du blond. Scrutant les courbes de son amant. Lena fait à nouveau claquer sa langue contre son palais, tandis qu'elle lance la ceinture au loin. Alors qu'elle s'écrase au sol la brune défait le bouton de son jean, et glisse ses mains sous la texture, les passant dans le dos du blond. Avant d'enserrer fermement ses muscles rebondis, la courbe sous ses reins. C'est que t'es toujours aussi bien gaulé dis donc. Ricanant doucement, elle retire enfin le dernier tissu, s'abaissant en même temps. Ses genoux se pliant à mesure que le jean descend, encore et encore. Lena embrasse la cuisse droite de Jay, l'aidant même à se défaire de la dernière emprise. Ses paumes caressent l'arrière de ses genoux, remontant encore, passant sur les côtés, avant de finalement s'arrêter. Enserrant la peau, la belle porte son attention sur le bel homme, un sourire complice étirant ses lèvres. Sans le quitter du regard, Lena souffle délicatement sur l'épiderme tendu et offert, faisant mine de s'approcher. Alors que son nez frôle la peau, la brune s'arrête, restant ainsi quelques secondes, le temps d'imprégner l'instant. Son sourire se fait plus narquois alors qu'elle se recule finalement, se redressant complètement. Claquant ses paumes entre elles, elle fait marche arrière en haussant les sourcils de manière suggestive. Alors ! Lena se tourne enfin, s'avançant vers la toile, sa voix résonnant derrière elle, en un écho imperturbable. On y va ou quoi ? S'agenouillant près des pots de peinture que Jay a ouverts auparavant, la brune contemple les tons assortis, qui se mélangent avec harmonie. Il a du goût. Elle sourit en l'entendant s'approcher, et sans se tourner vers lui, lui pose la question essentielle à l'instant présent. Tu veux quoi pour commencer ?



Ayaraven

___

Demons don’t do as they’re told

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jay Helsbury
Extraterrestre
Jay Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t3432-jay-helsbury https://houseofm.forumactif.org/t2017-jay-helsbury
More about you : Lights down low | Jay HVgbnY

Jay est un libertin. Ce n'est pas quelqu'un qui se prend la tête. Il fait ce qu'il veux, quand il le veux. Pas de restriction. Pas de jalousie. C'est vraiment quelqu'un de libéré et de franc. Dragueur dans l'âme, si une femme ou un homme lui plait, il essayera de la(ou le) séduire. Comme vous l'avez compris, Jay est un jeune homme qui n'aime pas se mettre de barrière. Son objectif est de s'éclater, de profiter de la vie à fond. Quitte à faire des conneries.

Artiste, il aime autant son métier que jouer avec ses frères sur scène. D'ailleurs, il adore ces derniers. Bien qu'avec son ainé, Ryan qu'il a toujours vu comme un modèle, ils passent beaucoup de temps à charrier Wylan. Il ferait tout pour eux. Et il peux se montrer très loyal en amitié.
Pouvoirs : Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Emergence :
Lights down low | Jay Fonddr114 / 54 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Maitrise :
Lights down low | Jay Fonddr110 / 50 / 5Lights down low | Jay Fonddr11
Messages : 632
DCs : Keith - Malik - Kwan - Tao - Artémia - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Daeho

Jeu 21 Juin - 13:30

Jay

ft. Lena

Lights down low
La scène est tellement érotique qu'elle te transporte, te transcende. Tout en glissant tes iris sur le corps nu de Lena, tu te pince les lèvres, tu apprécie la vue. Tes yeux pétillent, brillent d'une certaine lueur et un sourire enjôleur étire ta bouche lorsque tu recule, prenant désormais un air joueur. Tu lui demande là, maintenant, ce qu'elle préfère. Tu laisse ta belle choisir ce qu'elle va faire avec ton corps et tu ancre toujours plus ton regard au sien comme pour accentuer la tension qui vous englobe totalement. Tout en faisant claquer ta langue contre ton palais, tu te redresse. Tu fais mine de bomber ton torse et un ricanement s'échappe de ta gorge quand elle te balance qu'un strip-tease ne sera pas de refus mais qu'elle a une autre idée en tête visiblement. Ça t'amuse, titille en toi tout le désir puissant que tu éprouve envers elle. Tu te laisse complètement enivrer par l'instant et tu finis par demander d'un ton aussi suave qu’enjôleur en l'observant se mouvoir jusqu'à toi :
- Mais?

Le silence autour de vous est tel que tu peux entendre ton cœur battre frénétiquement contre ta poitrine. L'atmosphère est prenante, brûlante à souhait et tes muscles se crispent, se tendent délicieusement au toucher délicat de ta partenaire. Ses doigts frôlent ta chemise en un contact torride. Un gémissement rauque passe alors entre tes lèvres pincées et tu hausse un sourcil d'une manière subjective en lâchant à ses dires :
Hum. Fais-toi plaisir ma grognasse. Profite. Mon corps est tout à toi aujourd'hui.

Tout en disant ça, tu ne la lâche pas de ton regard flamboyant. Tu fais à nouveau claquer ta langue contre ton palais et tu frémis, te crispe de plus belle quand elle se colle à toi, enlevant ta chemise pour s'adonner à de viles caresses.

Bordel. L'envie de poser tes mains sur sa taille te titille. Le désir de l'embrasser sauvagement te prend au tripe et tu dois te retenir pour ne pas succomber tout de suite au plaisir enivrant de la chair. Tu la laisse faire. Lorsqu'elle t'adresse néanmoins ce regard brûlant de luxure, tu laisse un grondement vibrer dans ta gorge. Tu amarres plus profondément tes yeux aux siens. Ton corps vibre et tu passe ta langue sur ta bouche, luttant de plus belle contre l'envie sauvage de la prendre tout de suite, dans cet atelier, en oubliant presque les raisons de sa venue ici.

Faut dire qu'elle sait s'y prendre avec toi. Elle sait t'envouter et tu ne te lasse vraiment pas de la regarder, tellement tu la trouve magnifique. Désirable. Ensorcelante et captivante.

Oui. Tu l'aime. Vous vous aimez à votre manière. Voilà que ta belle s'attaque maintenant à ton jean et tu ne peux t'empêcher de ricaner lorsqu'elle fait claquer ta ceinture dans un bruit sec pour tapoter doucement sa paume avec.
- Ouh. Continue comme ça et ça pourrai bien se finir en un jeu beaucoup plus intéressant ma belle.

Lentement, tu marque une pause. Tu laisse consciemment un silence vous envahir. Ton sourire devient plus enjôleur, plus charmeur, plus joueur encore et tu poursuis, laissant ton rire glisser dans l'atelier :
- T'as vu un peu? Moi je dis, on peux large concurrencer les dieux grecs.

Ouai. L'atmosphère devient carrément chaud bouillant et tu dois te contenir pour ne pas céder plus à tes pulsions. D'autant plus que Lena, fidèle à elle-même, ne s'arrête pas là et te titille de plus belle. Dans une lenteur calculée, mesurée, elle te débarrasse de ton pantalon, de ton dernier morceau de vêtement et dépose sur ta peau des baisers suaves, précis. Des baisers si divins qui te font frémir et rejeter légèrement ta tête en arrière tant ils te crispent d'un plaisir soudain.

Jouer pour mieux titiller. Séduire pour mieux accentuer la tension entre vos deux êtres libre et sauvage. Tendu par la crispation de tout tes muscles, tu grogne, tu jette à Lena une œillade appuyée. De sa nature féline, gracieuse, elle folâtre, stimule ton désir, ta masculinité et tu gémis, tu te mord la bouche, tu lutte contre cette envie brutale et bestiale de reporter votre activité à plus tard. Mais soudain, ta belle se redresse, claquant ses paumes entre elles. Devant son sourire narquois, tu te marre. Tes doigts viennent se glisser dans tes cheveux et tu essaye de redescendre la pression en prenant une grande et profonde inspiration.
- Yep. Un peu plus et je t'aurai sauté dessus comme un sauvage. Tu sais que tu es une adversaire redoutable ma grognasse? Bon ! Au boulot maintenant !

Tu fais claquer tes mains entre elles. Roulant des épaules, jouant de tes muscles, les faisant danser par de légers mouvements, tu quitte ton immobilité. Sans quitter Lena du regard, tu l'observe avec un sourire au coin des lèvres. Tu hausses à nouveau les sourcils et tu réponds, désignant un pot de peinture posé juste à côté d'elle.
- Rouge tient. Pour le côté passion.

Tu lui adresse un clin d'oeil. Une œillade remplie de sous-entendus et un rire s'échappe de ta gorge tandis que tu écarte les bras, te dressant de toute ta hauteur. Ancrant toujours plus tes iris aux siens.
- Fait toi plaisir ma jolie. Fait de mon corps de zeus, la plus belle peinture. Pour que je puisse ensuite m'occuper du tien.
selena gomezthe heart wants what it wants
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Lights down low | Jay
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: