RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Ryan Helsbury
Extraterrestre
Ryan Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t1717-i-would-bring-you-back-tonight-o-ryan https://houseofm.forumactif.org/t1683-we-were-born-to-make-histor
More about you :
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Xcls

Codename : Dilwizit
Pouvoirs : C'EST UN MEC VIRIL UN VRAI!

My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther 53ui
Emergence :
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr115 / 55 / 5My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr11
Maitrise :
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr110 / 50 / 5My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr11
Messages : 327
DCs : Amaury, Morgan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Mar 27 Fév - 22:26

My heart won't beat again if I can't feel you in my veins
Esther & Ryan
♠ ♣ I am never stopping now, I am never slowing down. I had a taste, it’s in my mouth, and now I wanna take that crown. I will fight for everything, I will fight to reach my dreams. I will die or I’ll succeed, to me this life means everything. ♥ ♦

La musique résonne à ses tympans, l'entraînant sur le rythme rapide des notes. Il marmonne les paroles, délicieusement, fermant les yeux en y passant ses paumes, frottant vigoureusement. Paupières closes, il savoure l'eau qui glisse sur son corps, recouvre sa peau halée d'un filet transparent. La chaleur du jet lui procure une sensation de bien-être, l'apaisant instantanément. Ses cheveux trempés collent à sa nuque tandis qu'il se laisse asperger, profitant de l'instant pour se détendre. Reposant ses pensées en ébullition, quelques souvenirs effleurent son esprit, étirant ses lèvres en un fin sourire. Une douce chaleur se répand au creux de sa cage thoracique, un écho de battement irrégulier pulsant contre ses côtes. L'image d'une délicieuse créature se dessine sous ses paupières, éclairant son visage d'une lueur nouvelle. Une belle blonde s'inscrit en son esprit, ses mouvements fluides l'entraînant dans sa contemplation. Il revoit son sourire faire pétiller son regard, ses lèvres pulpeuses. Ses iris brillants le regarder en coin, ses pupilles se dilater en sa présence. Sa peau si douce, son corps sculpté. Ses formes qui appellent à combler la distance les séparant. Son souffle se perd à l'instant où il passe sa langue sur ses lèvres, repensant à elle. Sa venue à l'hôpital, ses petits repas maisons préparés avec soin et apportés sur son lit, ce café qu'ils sont allés prendre à sa sortie de convalescence. Ces petits moments passés à deux, dans une certaine douceur, qu'il n'a jamais eu l'occasion de ressentir auparavant. Elle est spéciale, pour le faire se sentir aussi heureux. Et cela le fait sourire, avant qu'il ne mordille ses lèvres, se perdant dans ses pensées avec délice.

Lorsqu'il sort, une serviette enroulée autour de sa taille, le brun attrape son téléphone, changeant la musique pour quelque chose de plus endiablé. Il sourit devant le titre, et hoche la tête en rythme, pinçant les lèvres. Parcourant ses messages, il relit doucement sa conversation avec la chef cuisinière, son crush de télévision. Il se souvient encore de la première fois qu'il la vue sur son écran. Elle a empoigné son cœur, murmuré des choses à ses tympans, et fait briller son regard. Lorsqu'il l'a rencontrée au festival, il y a de cela quelques mois, il s'est retrouvé dans le même état, subjugué par sa beauté, transcendé par sa prestance. Esther est une œuvre d'art qu'il ne cesse de contempler d'un œillade attentive. Le moindre grain de beauté sur sa peau, les courbes de ses cheveux parfois bouclés, les mélanges de couleurs au creux de ses iris. Et surtout, ces arabesques qui couvrent son derme et attirent son regard. Ses iris se perdent sur les formes sombres qui marquent sa peau, scrutant avec intérêt le moindre tatouage, témoignant de son histoire. A chaque fois qu'il la voit, il a l'impression de la redécouvrir, d'en apprendre toujours plus sur elle. Comme s'il en tombe amoureux, encore et encore. De cette personne qui fait battre son cœur un peu plus rapidement, en un rythme plus puissant. De cette femme qui emporte son âme dans son sillage. Esther l'a emprisonné depuis bien longtemps à présent, et Ryan lui redonne son cœur sans la moindre hésitation.

Il se prépare rapidement, enfilant un jean noir et moulant, ainsi qu'une chemise blanche, qu'il laisse déboutonnée. Jetant un coup d’œil dans le miroir, il approuve sa tenue avant de se mettre un peu de parfum musqué. Passant sa main dans ses cheveux, il tente de les dresser sans succès avant de ricaner et de laisser tomber. Le brun soupire de contentement avant de filer faire le tour des lieux. Il range rapidement ce qui traîne, arrange certaines décorations, et branche son téléphone sur son enceinte bluetooth. Les notes s'élèvent alors, plus puissantes et poignantes, tandis qu'il se rend enfin dans la cuisine. Avec un sourire, le brun se frotte les mains vigoureusement, prêt à passer à l'attaque. C'est parti. En quelques secondes, il sort des poêles, des casseroles, de ses placards, déposant le tout sur sa plaque chauffante. Ryan fait quelques allers-retours entre son frigo et la table, la recouvrant de nourriture. Il a un plan bien précis en tête, et se doit de réussir dans le but d'impression la chef trois étoiles. Il sait bien qu'il n'a pas une chance de la battre, mais peut-être qu'il peut la surprendre, et lui faire plaisir en cuisinant quelque chose pour elle. Pour une fois, Esther sera celle qui n'aura pas à se démener. Et l'idée le rend fier, confiant. Ses muscles se tendent alors qu'il se met à couper divers légumes, éminçant la viande, préparant les épices. La musique le transcende dans sa quête alimentaire, et il se laisse bercer par les notes, transporté par les saveurs qui titillent ses narines. Concentré, il ne fait pas attention à l'heure, et rate presque le tintement de la sonnette. Il redresse la tête, perdu, avant de comprendre qu'il doit s'agir de la jeune femme. Avec un sourire, il repose son couteau, se lave rapidement les mains, et file vers la porte d'entrée.

Un air heureux ancré sur ses traits, il ouvre la porte, son regard pétillant délicieusement. Ses iris se posent sur Esther, dont les contours de la silhouette tranchent avec le crépuscule pastel. Ses lèvres s'étirent à sa présence, dévoilant ses pommettes. Heyyy. Sa voix est douce, chaleureuse, tandis qu'il cligne des paupières, s'imprégnant de l'image d'Esther sur son perron. Elle est tellement belle... Il penche la tête sur le côté, doucement. Rentre donc. Il se décale, la laisse passer après lui, et referme la porte sur ses talons. J'espère que tu vas bien ? Il la contemple d'un coup d’œil alors qu'elle s'avance à l'intérieur, son sourire figé à tout jamais sur son visage bienheureux. Le brun la débarrasse de sa veste, l'accrochant sur le porte-manteau à l'entrée, ricanant doucement. Lorsqu'il s'approche à nouveau d'elle, il la regarde quelques instants, silencieusement tandis qu'elle visite la maison d'un coup d’œil. Ryan se penche vers elle, déposant ses lèvres sur sa joue, tout en frôlant sa hanche de sa paume chaude. Il ferme les paupières, savourant le contact et l'instant, avant de se décaler, rouvrant ses yeux. Ses iris pétillent alors qu'il plonge son regard dans le sien, magnétisé par la belle. Bienvenue chez moi. Il sourit encore, la dépassant tout en l'invitant à le suivre. Je suis ravi que tu sois venue. Il rit doucement, l'entraînant vers le salon. Ses pas sont mesurés, tandis qu'il lui présente rapidement les lieux. Sa présence est rassurante, bien que le brun se retrouve un peu stressé. Il a légèrement la crainte de se rater et de louper l'occasion de satisfaire la blonde, de passer pour un nul devant elle. Alors il fait ce qu'il sait faire de mieux. Charmer, et plaisanter. Je te dirai bien de faire comme chez toi, il commence en se mordillant les lèvres, un rire léger glissant sur sa langue. Mais à tous les coups tu finiras par t'installer dans ma cuisine. Son regard se fait doux, délicieux, alors qu'il la contemple religieusement. Ses doigts attrapent une mèche de ses cheveux, la replaçant derrière son oreille, lentement. Et comme je compte passer ma soirée avec toi, je préfère éviter. Lèvres entrouvertes, son souffle se perd entre eux, emportée par la musique, étouffée par cette distance qui les sépare. Son regard se porte sur ses lèvres charnues, avant de remonter pour rencontrer son âme au travers de ses iris colorés. Sa voix rauque résonne faiblement lorsqu'il reprend la parole, malgré son sourire charmeur. Sauf que ce soir, c'est moi qui t'invite, alors pose-toi, détends-toi, et profite. Il ricane, la mettant en confiance, détendant l'atmosphère.


Ayaraven


___

enlight the dark
ignite our spark
I'm losing my mind trying to find the perfect line. I think I'm running out of time. Counting seconds passing by. I don't know when I'll be fine. I'm minutes away from going insane. I need a miracle.
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 7 Mar - 19:04


       

 
Ryan Helsbury
&
Esther B. Tillman
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins
S'étirant de façon tout sauf gracieuse, Esther ouvrit lentement les yeux, alors qu'elle émergeait lentement du sommeil dans lequel elle était tombé plus tôt. S'asseyant sur son canapé, la jeune femme attrapa son téléphone posé sur la table basse, se frottant les yeux pour chasser un peu plus vite les restes de sommeil. Elle avait bien dormi deux bonnes heures, après s'être occupée de faire l'inventaire après la fin du service. Lorsqu'elle avait eu enfin finit cette tâche franchement peu intéressante, la jeune femme s'était effondrée sur son canapé et n'avait pas mit longtemps avant de s'endormir. Esther se leva, avant de s'étirer une fois de plus, vérifiant si elle n'avait pas reçu de nouveau messages. Mais non, il n'y avait rien. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles comme disait le proverbe. S'emparant de la bouteille d'eau posée sur son bureau, la jeune femme en but une gorgée, avant de voir un sac accrochée au porte-manteau fixé juste à côté de la porte du bureau. Un petit mot était accroché dessus. S'en approchant, la blonde poussa un soupir quand elle lut le message. Franchement, il fallait qu'elle apprenne à Drew à respecter un peu la notion de vie privée. Bon d'accord, c'était grâce à son amie qu'elle avait décidé se de bouger un peu de ce côté-là, mais elle pouvait parfaitement gérer sa vie sentimentale sans l'aide de personne. Visiblement, la rousse était allée faire un tour dans son appartement, vu que dans le sac se trouvait quelque-unes de ses affaires, que Drew était allée piocher dans sa penderie. Posant ses affaires sur son bureau, la jeune femme regarda ce qu'elle avait sous la main, essayant de voir comment tout ça pourrait aller ensemble. La jeune femme finit par opter pour un haut noir sans manches ainsi qu'une chemise, avant d'aller prendre une douche histoire de se débarrasser de l'odeur de nourriture qui lui collait à la peau. Une fois lavée, séchée et habillée, la jeune femme se campa devant le miroir accroché sur un des murs, avant de retoucher légèrement son maquillage et s'occuper de sa coiffure en une simple queue-de-cheval. Attrapant son sac et sa veste, Esther quitta son bureau, prit à peine le temps de faire un crochet par la cave à fin du restaurant pour y prendre quelques bouteilles avant de sortir du l'établissement, se dirigeant vers sa voiture.
Le trajet fut plus bref que prévu, dans la mesure ou Esther roulait un peu plus vite que ce qu'elle avait l'habitude de faire. Mais elle n'allait pas nier qu'elle avait hâte d'arriver à destination. Parce que ça voulait dire qu'elle allait revoir Ryan. Après le Festival, la chef était venue le voir à plusieurs reprises à l'hôpital, apportant en douce au jeune homme des petits plats qu'elle savait de bien meilleure qualité que ce qu'ils pouvaient servir à l'hôpital. Ils avaient beaucoup discuté, et Ryan s'était avéré être quelqu'un de charmant, et pas seulement à cause de son physique séduisant. Il était gentil, drôle et elle aimait sentir son regard sur elle, lorsqu'il croyait qu'elle ne le voyait pas. Comment il la dévorait des yeux, et cet éclat sauvage et envoûtant dans son regard, qui en disait long sur ce qu'elle pouvait provoquer en lui. Elle n'avait pas de mal à voir ça en lui, puisqu'elle éprouvait des sentiments similaire à l'égard du beau brun. Si ses escapades avec Jay et Lena n'avaient été rien d'autre que de la passion pure, avec Ryan c'était différent. C'était plus profond, plus intense. Même en comparaison des sentiments qu'elle avait pu éprouver pour Alexia, ce qu'elle pouvait ressentir pour le brun lui semblait plus puissant. Ils avaient finit par prendre ce café qu'il lui avait promis, mais ça ne les avait pas empêchés de continuer à se voir même après ça. En même temps, pourquoi arrêter alors qu'ils avaient l'un comme l'autre envie de continuer? Elle n'était pas dupe sur les intentions du jeune homme, et elle ne voyait pas de raisons de le repousser si jamais il tentait de pousser les choses plus loin entre eux. Pour être honnête, si Ryan ne le faisait pas, elle s'en chargerait bien volontiers.
Trouvant sans mal son chemin grâce à l'aide de son GPS, la jeune femme eut la chance de trouver une place quasiment au pied de la maison ou vivait Ryan, et après avoir attrapé le sac ou se trouvait les bouteilles qu'elle avait prise, la jeune femme sortit de sa voiture, vérifia rapidement sur son téléphone qu'elle ne s'était pas trompée d'adresse, avant de se diriger vers la porte d'entrée. Esther appuya sur la sonnette, et au bout de quelques instants, la porte s'ouvrit pour laisser apparaître Ryan, aussi séduisant qu'à son habitude « Salut! » S'exécutant lorsqu'il l'invita à rentrer, elle répondit d'une voix légèrement distraite lorsqu'il lui demanda comment ça allait « Ça va, ça va. » Ajouta-t-elle en tendant le sac à Ryan en même temps que sa veste. Ses sens étaient submergés de toutes part, essayant de s'imprégner au maximum de l'ambiance du lieu, ses yeux allant d'un élément de décoration à un autre. Bien vite, son odorat fut mis à contribution lorsqu'elle sentit une odeur venir de la direction où se trouvait la cuisine et qui présageait d'un bon repas à venir. La chef aurait été tentée de s'y diriger pour voir ça de plus près, ce qui coïncida avec la remarque du beau brun « Oh allons, est-ce que tu serais en train d'insinuer que je passe ma vie dans des cuisines? » Elle s'avança un peu plus dans le salon, laissant ses doigts glisser sur les meubles « Mais tu sais, quand on a deux couverts à faire, on passe moins de temps aux fourneaux que lorsqu'on cuisine pour cinquante. » Ajouta-t-elle d'un ton malicieux. De toute façon, Esther ne se plaignait pas que Ryan ait pour objectif de faire en sorte qu'elle passe la soirée loin des cuisines. Elle avait déjà passé des heures à cuisiner, alors si elle pouvait mettre les pieds sous la table, elle n'allait pas dire non. Enfin, elle allait tenter de le faire, même si c'était vrai qu'elle avait du mal à ne pas investir la cuisine dès qu'elle allait chez quelqu'un, ne serait-ce que pour voir ce qui s'y préparait « J'ai apporté ça, c'était la moindre des choses. Après, comme je ne sais pas ce qui est au menu, j'ai prit du rouge et du blanc. Et c'est tout sauf du pinard. » Elle ponctua sa dernière remarque d'un léger rire alors qu'elle posait le sac sur la table « En tout cas, j'aime beaucoup ton chez-toi. Il a beaucoup de charme. » Mais il n'y avait clairement pas que la maison qui avait beaucoup de charme à ses yeux. Et son propriétaire était de loin le plus charmant des deux « Alors, y a quoi au programme de ce soir? Parce que j'aurais bien besoin de me détendre après ma journée de boulot. Je te jure, on était complet ce midi, j'ai bien cru qu'on allait finir sur les rotules. » Ce qui ne l'empêchait pas d'adorer ce qu'elle faisait, mais il fallait avouer que ce genre de journées étaient pour le moins éreintantes. Et elle n'était pas mécontente quand elles se terminaient. Surtout quand la perspective de passer un bon moment se profilait juste derrière. Or avec Ryan, elle était certaine de passer un excellent moment.
 

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Helsbury
Extraterrestre
Ryan Helsbury


https://houseofm.forumactif.org/t1717-i-would-bring-you-back-tonight-o-ryan https://houseofm.forumactif.org/t1683-we-were-born-to-make-histor
More about you :
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Xcls

Codename : Dilwizit
Pouvoirs : C'EST UN MEC VIRIL UN VRAI!

My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther 53ui
Emergence :
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr115 / 55 / 5My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr11
Maitrise :
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr110 / 50 / 5My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther Fonddr11
Messages : 327
DCs : Amaury, Morgan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Jeu 8 Mar - 20:11

My heart won't beat again if I can't feel you in my veins
Esther & Ryan
♠ ♣ I am never stopping now, I am never slowing down. I had a taste, it’s in my mouth, and now I wanna take that crown. I will fight for everything, I will fight to reach my dreams. I will die or I’ll succeed, to me this life means everything. ♥ ♦

Son regard glisse sur les contours de sa silhouette, admirant sa tenue décontractée. Avec un léger sourire, il laisse ses iris pétillants scruter ses beaux cheveux attachés en une queue de cheval. Il est heureux de voir qu'elle ne s'est pas vraiment pris la tête pour lui. Il la trouve charmante, même dans le plus simple appareil. Sa simple présence suffit à illuminer sa soirée. Esther a ce quelque chose qui le fascine, le magnétise et le transcende, le tout en même temps. Il n'a jamais vraiment connu ça au cours de sa vie, du moins, rien d'aussi puissant. Même avec Keith, et ses autres copains ou copines de l'époque. Il lui est déjà arrivé d'être amoureux, vraiment. D'aimer sans retenue, de donner tout ce qu'il possède. De sentir son cœur s'emballer, son corps s'échauffer. Pourtant, toutes ces histoires lui semblent insipides, tellement elles sont fades à côté de ce qu'il ressent pour la belle. C'est bien plus fort que tout ce qu'il a pu vivre au cours de son existence. Bien plus puissant, plus poignant et percutant. C'est un coup de foudre, pur et simple. Dès le premier coup d’œil, dès le premier regard posé en sa direction. Il a su que ce serait elle qui détiendrait son cœur. Pour le restant de ses jours.

Quelque peu perdu dans ses pensées, il reprend cependant contact avec la réalité, blaguant délicieusement auprès de la chef cuisinière. Rien n'est encore joué entre eux, mais le brun savoure chaque moment passé à ses côtés, chérissant précieusement les souvenirs qu'elle imprègne sur son âme, qu'elle marque à son esprit de son sourire brillant et éclatant. Clignant des yeux, Ryan la voit encore, sa silhouette ancrée à l'arrière de ses paupières. Comme une rêve, qui le fait sourire, tandis qu'il la ramène dans le salon. Esther blague avec lui et l'air amusé qui teinte sa voix illumine son visage, faisant pétiller ses iris. Oh, je ne sais pas. Peut-être bien. Il rit doucement, enfonçant ses mains dans les poches arrière de son jean. Sa langue claque contre son palais tandis qu'il la contemple s'imprégner de l’atmosphère, des notes de musique, de l'arôme qui titille déjà ses narines. Ryan attrape ses lèvres entre ses dents, les mordillant doucement. Il ne peut détacher son regard de sa silhouette parfaite, et son âme ne cesse de vouloir se rapprocher d'elle, de fondre à ses œillades, de se mêler à sa curiosité et à son émerveillement. Sa voix grave résonne dans le salon, alors qu'il ricane délicieusement, le flirt teintant sa voix. C'est vrai, je te l'accorde. Ses mains se lèvent devant lui, comme pour lui montrer qu'il ne dira rien de plus sur le sujet, qu'elle a marqué un point. Il sourit doucement, en la voyant s'approcher de lui, et la blonde l'informe qu'elle a rapporté des bouteilles pour la soirée. Il hausse les sourcils, un sourire ravi étirant ses lèvres en regardant le sachet à présent posé sur la table du salon. Tu es pleine de ressources. Ryan lui lance un clin d’œil avant de regarder à l'intérieur, découvrant des étiquettes de renommée. Il connait les noms inscrits, et son sourire se fait plus éclatant, alors qu'il laisse une exclamation lui échapper, suivi d'un sifflement admirateur. Woaaah, du Chardonnay et un Cantemerle. Très bon choix. Le brun sourit, tenant la bouteille entre ses doigts, scrutant l'étiquette quelques secondes de plus.

Lèvres entrouvertes, il contemple encore un instant les bouteilles, avant de se tourner vers la belle, lui offrant un doux sourire. Merci. Ça ira parfaitement avec ce que j'ai prévu. Esther enchaîne ensuite en lui disant qu'elle aime beaucoup son chez lui, et il ricane doucement, satisfait qu'elle trouve son foyer à son goût. C'est gentil. Son sourire s'agrandit quelque peu, alors qu'il savoure l'instant, la révélation de la blonde, et sa présence ici, avec lui. C'est fou comme une simple remarque peu lui redonner le sourire, et lui remonter le moral. Surtout quand une certaine jeune femme aux cheveux blonds en était l'instigatrice. Celle-ci lui demanda d'ailleurs ce qu'il y a au programme de ce soir, confessant qu'elle aimerait bien se détendre avec sa journée au boulot. Il la comprend, hochant distraitement la tête, avant de reposer la bouteille sur la table, se tournant vers elle. Avec un restaurant pareil, ça ne m'étonne même pas que vous étiez complets. Ryan s'approche d'Esther, sourire charmeur aux lèvres, les iris pétillants. Et puis, avec une cheffe comme toi en prime, ça s'explique plutôt bien. Un doux ricanement glisse sur ses lèvres étirées, alors qu'il replace ses mains dans les poches de son jean, haussant légèrement les épaules, de façon nonchalante. Sa voix traîne quelque peu, le temps qu'il explique le programme à la belle. Je pensais te faire goûter une des recettes de ma mère. J'ai toujours adoré sa cuisine. Son sourire se fait plus doux, alors qu'il se rappelle de ses petits plats préparés lorsqu'il était encore enfant. Mais je préfère la tienne. Le lui dit pas, par contre, elle pourrait mal le prendre. Ryan rit à nouveau, penchant sa tête sur le côté, plongeant ses iris dans ceux d'Esther. Et je me suis dit qu'après, on pourrait se prélasser devant un des films de ma collection, en sirotant un bon whisky. Son souffle glisse au travers de sa gorge, tandis que sa langue vient humidifier ses lèvres. Tu voulais te détendre, et je ne connais pas de meilleur moyen après une journée éreintante. Enfin, peut-être bien que si... Il ricane ensuite, en secouant la tête, le sous-entendu étant assez explicite.

Ryan se détourne ensuite, commençant déjà à retourner dans la cuisine. Je ferai mieux de surveiller la cuisson. Installe-toi, j'en ai pas pour longtemps. Le brun sourit en arrivant devant le plan de travail, lèvres étirées faisant saillir ses pommettes. Son regard scrute les différentes casseroles et poêles, tandis qu'il touille pendant quelques secondes dans les plats. C'est pas encore tout à fait prêt, mais ça ne devrait pas tarder. En attendant, il vérifie les petits fours qui dorent encore, et ferme les yeux en savourant les arômes. Ryan file ensuite attraper deux coupes de champagne, le tintement du verre une douce mélodie à ses oreilles. Il se rend à nouveau dans le salon, attrapant des dessous de verre pour les déposer sur la table, délicatement. Plaçant également les coupes par dessus, il offre un sourire à Esther, retournant chercher le champagne dans le frigo. Revenant dans le salon, le brun s'arrête devant la table, commençant déjà à défaire le papier autour du goulot de la bouteille, d'un geste expert. Si tu veux on peut changer la musique, à moins que ça te convienne. Un léger sourire orne ses lèvres, tandis qu'il fait sauter le bouchon, servant la blonde en lui lançant un petit regard amusé. Alors, j'ai fait chauffer des petits-fours, mais ils ne sont pas faits maisons, malheureusement, honte à moi. Il ricane distraitement, portant la coupe d'Esther devant elle, contemplant son visage. Il attendit qu'elle la prenne avant de se servir lui-même. Mais ça devrait passer avec le Ruinart. Un clin d’œil en sa direction tandis qu'il dépose sa coupe sur le dessous de verre. Ryan repose la bouteille au bord de la table, avant de retourner dans la cuisine. Il en profite pour sortir les petits-fours et les disposer sur un plateau blanc. Déposant la plaque du four dans l'évier, il vérifie une dernière fois la cuisson, baissant un peu la puissance tout en attrapant le plateau pour se rendre dans le salon. Le brun arrive, tout sourire, en présentant les apéritifs à Esther. Madame. Il la laisse choisir avant de poser le plateau sur la table, s'installant après coup, savourant le confort du canapé. Attrapant la coupe entre ses doigts, il laisse un soupir glisser sur ses lèvres, tout en se tournant vers la jeune femme, le regard brillant. Le brun lève sa coupe, prêt à trinquer, en plongeant ses iris dans ceux de la belle. A cette soirée. Pleine de promesses.



Ayaraven


___

enlight the dark
ignite our spark
I'm losing my mind trying to find the perfect line. I think I'm running out of time. Counting seconds passing by. I don't know when I'll be fine. I'm minutes away from going insane. I need a miracle.
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
My heart won't beat again if I can't feel you in my veins | Esther
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: