RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

In and out of patience
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Sam 3 Mar - 20:06
In and out of patience

 
▼▲▼

Il tape dans le sac de sable une fois, deux fois, encore et encore. Faisant attention à sa garde, ses pieds jouant sur les appuis rapidement et avec assurance. La sueur coule sur son front, son cœur bat vite. Il adore ça. Ils sont quelques-uns dans la salle de boxe, tous des proches de l'organisation, parce qu'il ne sait vraiment s'entourer que de ceux-là. Pourtant, paradoxalement, c'est l'un de ces moments où il peut oublier cet aspect-là de sa vie. Souvent, il a l'impression de n'être défini que par la mafia, comme si Altaïr Aquilae n'était que cet être qui en fait trembler tant d'autres, que cette poigne de fer sans pitié, prêt à tout pour les affaires, pour sa fortune, pour le business. Parce que c'est exactement ça. Ce n'est qu'une affaire d'argent, de l’argent sale, certes, mais de l’argent tout de même. C'est la meilleure et la pire des raisons à la fois. Un tas de papier qui rend tout puissant. Un tas de papier qui compte plus que des vies. Un tas de papier qui lui fait parfois oublier qu'au fond, il n'est qu'un homme comme un autre.

Mais là, dans cette salle, il n'est que lui. Bien entendu, ils sont peu à oser le défier sur le ring, de un parce qu'il est doué dans son genre mais surtout parce que personne ne veut être dans son collimateur pour avoir blessé sa fierté en le vainquant même si c’est à l'amiable. Pourtant on ne peut pas dire que ce soit son genre de se prendre la tête avec ça mais sur ça, comme sur tant d'autres choses, sa réputation le précède. Ceux avec qui ils s'entraînent sont parmi ses hommes et femmes les plus fidèles. Parmi eux, il y en a qui le connaissent depuis qu'ils sont tout jeune. Ils sont des cousins ou alors des amis d’enfance, des éléments du décor de sa vie. Entre eux, ils n'y a pas de chichi et ça fait notamment parti des raisons pour lesquelles il est si à l'aise ici. Les affaires de la mafia ne viennent que rarement perturber l'ambiance sportive de leurs entraînements mais parfois cela arrive. Ce qu’on ne ferait pas pour s'assurer un tas de papier finisse dans nos poches. « Boss, Bowman est là. » Altaïr continue son manège malgré ce que vient de lui dire l’un de ses hommes de main. Il connaît bien le Bowman en question. Vega et oui l'embauchent parfois quand ils ont besoin d'un travail bien fait sans que l'on puisse remonter aux Aquilae-Kissar. Il l'aime bien, autant qu'il puisse apprécier un gars comme lui. Il doute que Bowman soit du genre loyal et rien que pour cela, il ne lui fera jamais vraiment confiance. Il y a des types comme ça, la seule chose qu'on puisse leur donner, c'est du fric pour qu'il fasse ce qu'on leur demande de faire. Ni plus, ni moins. C'est sain de simplicité comme arrangement, et ca leur va à tous les deux.

Après plusieurs dizaines de secondes, Altaïr s'arrête enfin. Il se redresse, baissant sa garde et se tourne vers l'homme qui lui a annoncé la venue de Marc. Essoufflé par le cardio de tant de crochets et autres donnés avec force sur ce lourd sac de sable, il reprend son souffle en un rien de temps. Il est peut-être plus tout jeune mais a su se garder en forme. « Fais le venir. » Il enlève ses gants et va vers un banc où sont posées ses affaires. Ses mains sont bandées mais ça ne l'empêche pas d'attraper une serviette avec laquelle il s’essuie le visage le tout en s'asseyant simplement. Il se demande pourquoi Bowman vient le voir. Après tout, il ne l'a pas fait appeler pour un taf et il n'y a rien dernièrement dans la vie d’Altaïr qui concerne Marc de près ou de loin. D'ailleurs qu’elles sont réellement les affaires de Marc ? Ce gars est encore moins facile à cerner qu'une anguille, c'est bien pour ça qu'Altaïr n'a jamais essayé de comprendre d'ailleurs. Quelque part, il aime bien ce côté débridé et bordélique, ça contraste totalement avec lui. Sauf que voilà, cette petite fantaisie que peut être la vie de Bowman n'a rien à voir avec ses affaires à lui et Altaïr compte bien que ça en reste ainsi. Le désordre ne rime pas avec Aquilae.

Il boit quelques gorgées d'eau et voit le grand blond entrer dans la pièce. Il est encadré de deux hommes de mains qui le suivent à la trace. C'est peut être beaucoup, c'est vrai mais on pourrait presque dire que ça fait partie du protocole de la cour du Roi Aquilae. Ce dernier salue le nouveau venu simplement d’un signe de tête, ne le quittant pas des yeux et il est sans nul doute qu'il a un regard transperçant. Il n'est pas l'Aigle pour rien. « Marc. » Altaïr repose sa bouteille d'eau à côté de lui et l'envie lui prend de remettre nonchalamment en place les bandes de ses mains. « Qu'est ce qui me vaut le plaisir ? » Il est curieux d'avoir la réponse à cette question et c'est d'ailleurs la seule raison qui fait que Marc est déjà devant lui à cet instant précis. Ça le rend presque avenant mais tout le monde connait les changements d'humeur parfois brutaux d'Altaïr. Il faut lui parler avec tact et en ayant bien réfléchi parce que ce qui semble être partie gagnée ne l'est jamais vraiment avec lui. Pour l'instant Marc bénéficie seulement du doute.



CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : In and out of patience Tumblr_onbe0cOPBN1rvh3u3o2_250
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
In and out of patience Fonddr115 / 55 / 5In and out of patience Fonddr11
Maitrise :
In and out of patience Fonddr115 / 55 / 5In and out of patience Fonddr11
Messages : 629
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Sam 10 Mar - 18:15


In and out of patience
Then sorrow, then sickness. Then the shock when you flip it on me. So hollow, so vicious. So afraid I couldn't let myself see.


Il n’est pas du genre couard. Parfois, on lui reproche justement de manquer d’instinct de survie. Et à cet instant, Marc a envie de tout, sauf d’y aller. Son visage lui fait encore un peu mal, parce qu’un type sur le point de mourir se révèle parfois être plein de ressources et que Marc s’est mangé un coup de poing sur le coin de la gueule à cause de l’un de ses gorilles. Oui, parce que Malik, dans son infinie intelligence, a oublié de préciser que le type qu’ils devaient abattre, c’était un des principaux concurrents des Aquilae en matière de trafic d’armes. L’autre connard, c’est une chose. Mais affronter maintenant Altaïr avec en poche la preuve que Malik a fait le boulot, Marc n’en a pas la moindre envie. Encore une fois, il se demande pourquoi il est venu en aide à son crétin de pote. Et encore une fois, il se dit que peut-être parce que c’est justement son pote. Même lui, il n’arrive pas à saisir les raisons qui le poussent à agir ainsi. Il ne peut qu’avancer en espérant que lui, à la différence Malik, il gardera tous ses doigts. Il peut toujours reculer et dire à Malik de se démerder tout seul, après tout, ce ne sont pas ses emmerdes. Quel idiot ne se renseigne pas sur ses cibles avant de se lancer à leur trousse ? C’est pourtant la base, non ? Caglar a manqué de jugeote sur le coup et de ce que Marc sait des Aquilae, il peut s’estimer heureux de ne pas avoir terminé dans un état pire que celui-ci.

Il annonce sa présence à ceux qui gardent l’entrée et quand il en voit un s’éloigner, il déglutit, sentant presque son estomac se tordre d’appréhension. Altaïr Aquilae lui flanque les jetons. C’est quelque chose de suffisamment rare pour être souligné. Il n’existe que deux personnes capable de cet exploit sur Genosha. Et la deuxième, actuellement ? Elle lui en veut à mort à cause d’une histoire d’entrepôt qui a explosé et de gang décimé.  Mais ça, c’est une autre histoire. Il ne peut plus reculer maintenant qu’un des types est allé avertir le big boss de sa présence. Il a une furieuse envie de nicotine en attendant. Et comme ce sera peut-être sa dernière clope, il décide de s’en griller une pour patienter et reconsidérer ses choix de vie. Alors que la cigarette se consume au même titre que son espérance de vie, Marc se demande si tout ça en valait tant la peine. Il aurait pu une fois de plus y laisser sa peau. Et les mots de Morgan traînent toujours dans un coin de sa tête. S’il a l’air de ne pas l’afficher et de se foutre de tout, il n’est pas si insensible que ça. Il refuse souvent de voir la vérité quand il l’a sous les yeux. Pourtant, pourtant... Il ne sait pas où ça va le mener. Pas juste cette entrevue avec Altaïr - même s’il espère sortir de là en un seul morceau - mais la direction qu’il prend depuis un moment. Il a l’impression que cette colère qui l’étouffe depuis des semaines lui est étrangère. Il se sent par moment oppressé par ces émotions négatives qui se livrent bataille en lui pour l’emporter. Il a par moment cette réalisation que ça ne vaut pas la peine. Que rien n’est vrai. Puis il finit par balayer tout ça de la même façon qu’il balance ses mégots de cigarette. Avec nonchalance et désinvolture.

Il patiente et au fil des minutes qui passent, Marc sent l’étau qui se referme peu à peu sur lui. Il n’est peut-être pas trop tard pour faire demi-tour. Comme si le destin était en train de lui mettre une claque dans la face pour se foutre sa tronche, on lui dit qu’il peut venir. Bien évidemment. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Il glisse ses mains dans les poches de sa veste en cuir et avance. Quand il faut y aller, hein. Il n’en mène pas large, mais il tente de ne pas l’afficher. On le caractérise surtout par son je-m-en-foutisme permanent, et il faut que ça reste ainsi. Mais pas trop non plus, pour éviter qu’Altaïr ne pense qu’il se fout réellement de sa gueule. Parfois, il faut savoir courber l’échine et la fermer. Même si ça le tue de le faire car ce n’est pas dans ses habitudes. Il en a assez vu pour savoir que c’est qu’il faut faire pour faire long feu, ici. Il est encadré par deux gars qu’il a bien envie d’envoyer paitre de sa manière habituelle mais il ne peut pas se comporter ici de la même manière qu’il peut se comporter au QG. Filer droit, parler en choisissant ses mots avec soin, tout ce à quoi Marc n’est pas habitué. Il aurait pu, s’il y avait accordé une quelconque importance dans sa vie. Et maintenant, il regrette de ne pas avoir prêté davantage attention aux conseils qu’on lui avait donné au cours de son existence. Parce que ça lui aurait été bien utile.

Maintenant qu’il se tient devant Altaïr, oui, il se rend compte que ça lui aurait été foutrement utile pour augmenter ses chances de survie. Pour l’instant, le visage d’Aquilae a l’air presque avenant. Marc manque de rire jaune en entendant le mot «plaisir» parce qu’il se doute que ça ne va pas lui faire plaisir bien longtemps, en vérité. Surtout avec ce qui va suivre. Il se contente d’abord hocher le menton à son tour. « Altaïr. » C’est tendu, là. Putain de tendu. Il ne sait pas trop comment lui annoncer la vraie raison de sa visite sans manquer de tact. Il se tient droit, se  grattant la tempe doucement sans lâcher Altaïr du regard mais en évitant de bien le regarder dans les yeux - il paraît que ça excite les prédateurs, ça - et s’éclaircit la gorge. « Je suis venu à cause d’un... différend entre toi et une de mes connaissances. » Il a failli dire le mot «ami» mais s’est retenu de justesse. Il se met dans une situation délicate, évitons de plonger davantage. Il laisse retomber sa main et s’avance doucement, baissant cette fois les yeux. Il ne sert à rien de faire trainer la chose alors autant y aller directement. « J’ai entendu parler de l’incident avec Malik Caglar. » RIP Marc Bowman, crétin sans instinct de survie. « Je connais bien ce type pour travailler avec lui à l’occasion et je sais qu’il peut se montrer...idiot. » Ouais, idiot. Mais peut-être pas autant que celui qui est train de se tenir devant Altaïr, là, tout de suite. « En réalité, je suis venu pour apporter la preuve que Caglar a rempli le contrat. » Voilà, la bombe est lâchée. Il ne reste plus qu’à attendre la suite.

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
In and out of patience
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: