RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €

A place where I can go | Aelys
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Hailey Caglar
Humain
Hailey Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3469-don-t-let-it-take-you-away-nor-bring-you-down-o-hailey https://houseofm.forumactif.org/t3403-dont-need-a-reason-i-can-b
More about you :
¯\_(ツ)_/¯

A place where I can go | Aelys K3hn
Codename : Cold Wrecker
Pouvoirs : Supporter sa fratrie malgré l’impact psychologique et le poids des espoirs qui reposent sur elle. Pouvoir élancer ses poings fermement gainés en direction des gueules à fracasser. Elle défonce des tronches plus vite que son ombre, et rend ses adversaires K.O. en un tour de bras.

A place where I can go | Aelys Tumblr_ouixgbMyPa1u5zp1po1_500
Emergence :
A place where I can go | Aelys Fonddr112 / 52 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
Maitrise :
A place where I can go | Aelys Fonddr110 / 50 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
Messages : 388
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena, Eden, Karsten & Adrian

Mer 7 Mar - 11:38

A place where I can go
Aelys & Lena
♠ ♣ You want my faith, you want my doubt. The things I don't wanna talk about. All that's broken, healed, and somewhere in between. I will lay it at your feet, and I won't hold back anything. ♥♦

Le claquement de la porte retentit au même instant où son soupir franchit la barrière de ses lèvres. Les clefs en mains, elle se laisse tomber contre la porte, fermant les yeux un court instant. Ses doigts se serrent mollement contre le métal et Lena vide son esprit. Elle en a besoin après une journée pareille. Les ambulances qui filent à toute allure et dans tous les sens pour aller récupérer les derniers blessés en urgence. Sans compter les cassos de première qui venaient chouiner à l'infirmerie du QG pour un rien. Décidément, Lena a bien besoin de repos à force de courir partout. Et surtout, elle a besoin de s'éloigner d'Hydra. Depuis le Festival, elle a eu cette impression de ne plus se sentir vraiment à sa place dans l'organisation. Être confrontée directement à la menace lui a donné envie de se dépasser encore plus, et donc de changer de stratégie. Hydra, c'est bien deux minutes, quand elle n'est pas sur le terrain. Là, elle a juste envie de tout claquer et de rejoindre ces émergés. La brune souhaite leur venir en aide le plus possible. Après tout, ce sont eux qui ont le plus besoin de soutien, d'aide et de présence humaine. Se mordillant les lèvres, Lena rouvre les paupières et son regard se perd sur la fenêtre de la cuisine. Ouais, elle a vraiment besoin de changer d'air.

Se décollant de la porte, la belle balance ses clefs sur le meuble de l'entrée et ses talons claquent contre le parquet. Retirant son manteau, elle l'accroche près de la porte avant de filer dans sa chambre pour déposer son sac à main. En sortant son téléphone, elle retire ses talons et s'affale sur le lit, rebondissant contre le matelas. Ses doigts pianotent sur l'écran et elle répond à ses messages. Alexia, Jay, Gabriel. Elle sourit doucement devant certains mots, et file ensuite faire un tour sur les réseaux sociaux. Il n'y a rien de plus qu'elle ne connaît déjà. Et le compte Twitter, Whisperer, n'a rien de plus à rajouter. Alors elle repose son portable et soupire distraitement. Le chat miaule au pied du lit et elle se redresse, lui adressant un sourire. Bah alors toi, tu veux des câlins ? Il miaule une fois de plus et la belle le prend dans ses bras, câlinant la boule de poils. Déposant un bisou sur son crâne, l'animal s'étire et se couche sur elle. Lena sourit et se lève, portant le chat jusque dans le salon avant de le déposer sur le canapé, doucement. Regardant l'heure, elle constate qu'Aelys ne va pas tarder à rentrer. Je ferai mieux de m'y mettre. Avec un certain empressement, la brune se dirige vers la cuisine et commence à sortir divers ingrédients. Cette fois, le frigo et les placards sont plein à craquer et elle n'a donc pas besoin d'aller embêter Carter.

Repensant à sa dernière visite chez sa voisine, un sourire étire ses lèvres. Cela fait un moment qu'elle ne l'a plus revue. Lena songe à aller lui rendre une petite visite prochainement. Mais pour l'instant, elle se délecte de la soirée qui annonce le bout de son nez. Un moment de détente, devant la télévision, avec un bon repas, et sa colocataire. Aelys, sa meilleure amie. Rien que toutes les deux, devant un film ou une série pour passer le temps. Et avec le chat sur les genoux. Rien de mieux pour se requinquer après une telle journée. Alors la belle se met aux fourneaux, préparant quelques apéritifs pour ce soir, mais aussi le plat principal. Le préféré de sa colocataire. Elle sourit d'avance en imaginant sa tête une fois rentrée. L'odeur des épices lui chatouille le nez et elle soupire d'aise. Le temps passe plutôt rapidement, et elle n'a même pas tout terminé que déjà le bruit des clefs résonne non loin. Filant vers le salon, elle allume en vitesse la télévision, sur une chaîne au pif, lorsqu'Aelys passe la porte. Tournant la tête vers elle, Lena lui offre un sourire en retournant vers la cuisine. J'espère que t'as plein de choses à me raconter ! Ricanant légèrement, la brune retourne les amuses-bouches dans le four. Ils sont presque prêts. Le soleil se couche déjà et le crépuscule répand son ombre dans l'appartement. D'un geste vif, Lena allume la lumière au dessus de la plaque de cuisson. Tu peux aller préparer le film ou la série déjà ? Choisis, je m'en fous de ce qu'on va regarder. Le repas est presque prêt, le divertissement en cours de préparation. C'est une bonne soirée en perspective. Tout ce dont elle a besoin sur l'instant. Son sourire illumine son visage, alors qu'elle se sent plus légère. La lumière au bout du tunnel lui est enfin révélée, et elle peut à présent respirer normalement, après une trop longue retenue dans les eaux sombres de sa vie.




Ayaraven

___

Demons don’t do as they’re told

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Aelys Cantela
Humain modifié
Aelys Cantela


https://houseofm.forumactif.org/t2221-aelys-once-upon-a-time https://houseofm.forumactif.org/t2187-aelys-i-thought-i-knew-ever
More about you : A place where I can go | Aelys Yy46gbkv

A savoir :
- des cicatrices, tracées sinueux et en forme de demi-lunes, sont apposées sur tout le corps d'Aelys. Deux sont plus luisantes que les autres, une au niveau du cou et au niveau du poignet. Les autres sont entièrement réparties sur son corps.
- Les cicatrices de morsures et griffures des loups et d'Alaric, avant-génosha, ont poussé Aelys à adopter un style pour le moins original. Son bras droit entièrement couvert, à l'inverse du gauche, et son cou toujours orné d'un foulard, par tous temps et toutes saisons.
Codename : Moodybloon
Pouvoirs : Chamane : connaissance des plantes, qui lui permet de préparer des potions aux aspects guérisseurs.
Communication et lien sacré avec l'au-delà et l'esprits des morts.
A place where I can go | Aelys Y4geasls
Vampire : force surhumaine - Guérison accélération, régénération - jeunesse apparente éternelle -
Pouvoirs surnaturels : hypnose sur les humains - forme d'une louve ou chauve souris - peut demeurer au soleil grâce à ses connaissances en tant que chaman.
Faiblesse : ne peut entrer chez quelqu'un sans y être invité - aversion envers ail et signes religieux - soif de sang incommensurable - peut être tuée par un pieu en bois ou en argent s'il lui transperce le coeur.

Emergence :
A place where I can go | Aelys Fonddr114 / 54 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
Maitrise :
A place where I can go | Aelys Fonddr112 / 52 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
Messages : 367
DCs : Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Kaine Reilly / Aidan Bowman / Gwen Stacy / Avery Burnham / Klaus Caglar / Matthew Denvers / Heather Scarpetta / Isaac Torres / Luke Cage-Jones

Ven 16 Mar - 10:22
A place where I can go.Son corps était encore tremblant de la pression exercée par la belle brune. Elle était fébrile, remplie d'un désir incompatible. Aelys n'avait qu'une envie, repartir à la conquête de sa belle. De cette flic fougueuse qui représentait tout pour elle. Quelques heures plus tôt, elle aurait tout donné pour oublier tout ce qui leur était arrivé. Cette rupture qu'elle avait infligé à Silke, lui causant des souffrances qu'elle partageait bien plus que ce que l'Inspecteur devait bien en penser. Quelques heures plus tôt, elles avaient cédé à leur envie respective. Avant que la réalité ne se rappelle à la medium, qui avait tout arrêté. La passion, dans son cas actuel, rimait bien trop avec destruction. Aimer la flic la menait bien trop sur le chemin de la perte. Il lui en coûtait, de repousser celle qui faisait battre son coeur. Cela lui demandait beaucoup, de la regarder sans laisser les sentiments amoureux transparaître sur son visage. Mais elle avait fait une promesse. Elle s'était jurée de la protéger de ce prédateur sans nom et sans visage. Envers et contre tout. « Même si ça doit être la dernière chose que j'ai à faire de ma vie. » Soupir, pression qui se relachait. La tête de la mentaliste alla se caler contre le siège conducteur. Elle était garée au pied de son immeuble depuis quelques minutes, mais elle n'avait pu se motiver à se bouger. Ses pensées ressassant les derniers moments écoulés. Voulant effacer comme chérir ces souvenirs. Opposition, contradiction, qui la faisait se mordre les lèvres. Elle était plongée dans la confusion, Aelys. Piégée dans des filets dont elle ne savait comment s'en dépêtrer.

Son souffle se ralentissait en même temps que les battements de son coeur se calmaient. Il n'était plus l'heure de se torturer par d'infinies pensées. Retirant ses mains du volant, reprenant ses clés de voiture dans sa paume, Aelys trouvait enfin la force de se sortir de l'automobile. Ses talons claquant sur le bitume tandis qu'elle refermait la portière avant. Verrouillant cette voiture qui était sienne depuis des années. Et qu'elle craignait, soudainement, de lui être enlevée. Tout ce qui l'entourait, tout ce qui la constituait, d'objets du quotiens à être chers sans qui elle ne serait rien, elle y avait chéri, des années durant.  Et soudainement, la perspective que tout lui soit retiré la menaçait, l'ébranlait. L'empêchant de dormir, la retenant de tourner la tête vers l'horizon, un sourire apaisé collé au visage. Parce qu'elle n'était plus qu'en guerre, la medium. Avec elle-même, avec l'invisible même. La Miss Cantela cessa d'assombrir son humeur alors qu'elle tournait enfin des talons pour se diriger vers l'entrée du bâtiment recouvrant toute sa vie. Le badge glissant contre le boitier métallique alors qu'il lui autorisait à passer les portes vitrées du building. Grimpant les escaliers quatre à quatre, rechignant, encore et toujours, à prendre l'ascenseur. Elle ne conservait pas sa silhouette athlétique pour rien, la mentaliste. Se composant un visage plus patient, un sourire allant jusqu'à s'ébaucher sur ses fines lèvres, elle était prête. A retrouver celle qui avait le don de former une petite bulle et de la protéger du monde parfois bien sanguinaire. Sa colocataire, sa meilleure amie, elle l'attendait. Et aujourd'hui, elle avait bien besoin de s'entourer de son aura réparatrice, Aelys.

Ses clés tournèrent dans la porte qu'elle ouvrit d'un coup d'épaule. La medium faisait son entrée dans ce foyer si propre aux deux amies, dans lequel une certaine odeur d'épices règnait, lui faisant humer l'atmopshère ambiante. « Hmm, ne me dis pas que tu nous prépares du Poulet Biryani ? » Un sourire accompagna la question dont elle connaissait déjà la réponse. Lena était une cuisinière hors-pair, qui ne cessait de faire rêver sa colocataire. Bien qu'elle savait maîtriser les fourneaux, Aelys préférait, et de loin, savourer les plats préparés par son amie de toujours. Surtout quand il s'agissait d'un plat indien aux saveurs épicées comme elle les adorait. La mentaliste alla rapidement se débarrasser de ses affaires dans sa chambre, pour ensuite se laisser tomber nonchalemment sur le canapé de leur salon. Un miaulement accompagna son geste, et une petite boule de poils alla se frotter sur ses genoux tandis qu'elle se penchait en avant pour considérer les DVDs d'ores et déjà étalés sur la table basse. « Je vais mettre Game of Thrones. On a au moins quatre saisons à rattraper. » En même temps, les épisodes étaient longs, et leurs vies bien trop trépidantes pour que les deux amies aient le temps de binge-watcher la série d'un coup. Et puis, ce n'était pas forcément ce qu'elles regardaient le plus toutes les deux. Quand elles daignaient seulement jeter un oeil à la télé plutôt que de s'épancher sur leurs vies respectives.

Lena vint bientôt rejoindre la mentaliste qui avait glissé un DVD dans le lecteur approprié, le chat ne quittant pas ses bras agiles. Elle s'était rassise pour constater que sa colocataire avait déposé des apéritifs sur la table, lui arrachant un couinement de contentement. « Oh, si tu savais comme j'avais besoin de ça ce soir. » Soupir de la mentaliste qui se laissa bercer par le ronronnement du matou. Regard en coin qu'elle sentait posé sur elle alors que Lena attendait sûrement des détails, croustillants, de sa journée. « T'es sûre que tu ne veux pas plutôt me raconter ta journée ? » Non, elle n'essayait pas du tout de gagner du temps. Ou peut-être bien que si. « Je suis certaine que ce serait mieux t'entendre des anecdotes de l'hôpital que de m'écouter déblatérer sur mon ex-amante... » finis t-elle par confesser, à demi-mots. Loin de s'imaginer de la double-vie que menait secrètement son amie.
©️ 2981 12289 0

___

    A World full of Monsters and Lies
    HIDDEN TRUTH MUST FIND A WAY IN. SEE HOW FRIENDS ARE FOES, HOW DARKNESS REIGNS INSIDE YOUR HEART. roller coaster
    Revenir en haut Aller en bas
    Hailey Caglar
    Humain
    Hailey Caglar


    https://houseofm.forumactif.org/t3469-don-t-let-it-take-you-away-nor-bring-you-down-o-hailey https://houseofm.forumactif.org/t3403-dont-need-a-reason-i-can-b
    More about you :
    ¯\_(ツ)_/¯

    A place where I can go | Aelys K3hn
    Codename : Cold Wrecker
    Pouvoirs : Supporter sa fratrie malgré l’impact psychologique et le poids des espoirs qui reposent sur elle. Pouvoir élancer ses poings fermement gainés en direction des gueules à fracasser. Elle défonce des tronches plus vite que son ombre, et rend ses adversaires K.O. en un tour de bras.

    A place where I can go | Aelys Tumblr_ouixgbMyPa1u5zp1po1_500
    Emergence :
    A place where I can go | Aelys Fonddr112 / 52 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
    Maitrise :
    A place where I can go | Aelys Fonddr110 / 50 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
    Messages : 388
    DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena, Eden, Karsten & Adrian

    Lun 2 Avr - 14:18

    A place where I can go
    Aelys & Lena
    ♠ ♣ You want my faith, you want my doubt. The things I don't wanna talk about. All that's broken, healed, and somewhere in between. I will lay it at your feet, and I won't hold back anything. ♥ ♦

    Elle ricane, sa tête penchée en arrière, tandis que ses paupières se ferment. Un doux sourire étire ses lèvres, illuminant son visage quelque peu creusé par la fatigue. La brune tourne lentement la tête, ses cheveux tombant en cascade sur ses épaules et son dos. Peut-être bien que oui. Elle rit encore, continuant de touiller dans le plat. Les arômes effleurent ses narines tandis qu'elle inspire, se délectant des fragrances. Ses iris se posent sur le plan de travail dès lors qu'elle rouvre ses paupières, et la belle se détache de plaque pour commencer à ranger les pots d'épices qui traînent encore. Passant un rapide coup d'éponge, elle nettoie directement ses saletés, tout en disposant les couteaux, épluches-légumes et planche en bois dans l'évier. La sonnerie du four résonne à l'instant même où elle termine de se rincer les mains, et un soupir s'échappe de sa gorge, glissant sur ses lèvres. S'essuyant rapidement, elle attrape les maniques et éteint le four, récupérant la plaque ainsi que les amuses-bouches. Attrapant un des plateaux qui repose au dessus du frigo, elle dispose ainsi les divers apéritifs au dessus, passant ses doigts sur sa langue pour récupérer les quelques miettes qui s'échappent. Mordillant ses lèvres, la belle enfourne la plaque, et retire les maniques. Agrippant le plateau, Lena retourne au salon pour les déposer sur la table basse. Jetant un coup d’œil à sa colocataire qui s'est à présent installée confortablement sur le canapé. En train de regarder les DVDs, le chat se frottant contre ses jambes. Un sourire tendre étire ses lèvres alors qu'elle retourne dans la cuisine, l'odeur des épices titillant déjà son palais.

    Aelys propose de regarder Game of Thrones et la brune hoche la tête, attrapant la cuillère en bois. Ouais, ça me va ! Elle mélange les ingrédients dans le plat, baisse un peu la chaleur pour la cuisson, et met la hotte en route, pour faire disparaître la fumée qui commence à apparaître. Son esprit s'épanche quelque peu, alors que ses poignets reposent de part et d'autre de la plaque de cuisson. Son regard se perd entre les vapeurs, et elle se rappelle de ces soirées passées aux côtés de son amie. Ces moments rien qu'à elles, où rien ne peut les atteindre. Ces instants de plénitude, où elles laissent les soucis du quotidien derrière la porte, au loin. Cela fait un moment que Lena ne s'est pas posée tranquillement et encore moins avec sa meilleure amie. La brune l'aime énormément, mais avec son emploi du temps plus que chargé, elle ne trouve plus de moment rien qu'à elle pour se reposer. Surtout que le fait qu'elle tait encore maintenant son affiliation à Hydra, et qu'elle a du mal à en parler autour d'elle, ne l'aide pas vraiment à se détendre et à souffler, afin d'apaiser son esprit. De plus, Aelys n'en sait toujours rien, et même si Lena voudrait se confier, cela ne lui facilite pas la tâche. Un soupir s'échappe d'entre ses lèvres, tandis qu'elle ferme les paupières, se rappelant de tous ces instants où sa meilleure amie s'est retrouvée à ses côtés, à la soutenir, à l'épauler. Dans tous les cas possibles, toutes les situations imaginables. Alors pourquoi ne peut-elle pas déverser ce qu'elle a sur le cœur et arrêter de garder tout ça secret ? Pourquoi ne laisse-t-elle pas sa confiance prendre le pas sur ses regrets, sa crainte ? Ses doigts se crispent tandis qu'elle serre les poings, lassée de jouer ce double jeu. De se cacher dans l'ombre sans pouvoir apercevoir la lumière. Hydra, c'est bien beau au début. A rester à l'infirmerie pour soigner les agents. Mais maintenant ? Maintenant c'est la merde, et Lena veut faire bien plus que juste soigner quelques pécores qui s'écorchent et qui ont un pet au casque. Sa place n'est plus à Hydra. Elle n'est plus ici.

    Son cœur appartient à la Résistance. Son âme à la bataille des rebelles pour leurs droits de vivre, d'exister. Elle-même, se sent étrangement liée à ce groupe atypique, surtout depuis sa dernière crise. Une vague glaciale lui vrille les entrailles à ce souvenir, un frisson glissant sur son échine. La fourrure qui a couvert ses bras, l'éclat doré dans ses iris, à l'instant où elle s'est vue dans un miroir. Lena en a lâché la surface polie, tandis que les morceaux s'épanchaient au sol, en une myriade de fragments. Elle a compris, la brune, ce que cela veut dire. Ce que cela fait d'elle. Une émergée. Même si elle ne saisit pas le sens exact de ce que peuvent bien être ses habilités. Et sa haine de la Garde Rouge, renforcée depuis de le Festival, n'a que fait de la pousser en la direction de la Résistance. Un grognement s'échappe d'entre ses lèvres, à l'instant même où elle rouvre ses paupières. Son regard quelque peu durci à cause des derniers événements ayant refait surface, titillant son esprit, embuant ses pensées. La belle baisse encore la puissance du feu, et retourne dans le salon, arborant un léger sourire, tout en s'affalant dans le canapé en poussant un soupir de contentement. Oh, moi aussi j'en avais besoin. Elle rit, délicieusement, attrapant déjà une bouchée d'un apéritif feuilleté. Les ronronnements du chat, dans les bras de la mentaliste, font sourire Lena, qui lui accorde un regard doux, ses iris brillants avec tendresse. Elle adore ce chat. Il représente toute leur vie. Elles l'ont adopté depuis des années, et maintenant la brave bête se fait vieille, montrant déjà quelques signes de faiblesses. Le voir ainsi enserre le cœur de Lena, qui essaye tant bien que mal de ne pas penser au pire. La belle sait pertinemment que l'animal a fait un grand bout de chemin avec elles, et que son voyage devra forcément se terminer un jour. Elle espère juste qu'il aura encore le temps de profiter de sa vie le plus possible, avant que la fatalité ne les rattrape, tous les trois.

    Glissant un regard en coin sur sa colocataire, la brune esquisse un sourire plus satisfait, plus carnassier. Elle attend, avec impatience, le récit de la journée d'Aelys. La belle remarque quelque chose s'inscrire sur son visage, étirer ses traits. Comme si l'histoire de son amie, le récit de sa vie pouvait se lire sur sa peau. Mais Lena ne connait pas les techniques utilisées par la mentaliste. Non. En revanche, elle connait sa meilleure amie, et ses expressions parfois si minimes soient-elles. Elle sent quelque chose, son intuition lui brûlant la peau, tiraillant sa langue. Aloooors ? Aelys enchaîne, lui demandant si elle ne préfère pas plutôt parler de sa journée à elle. Lena n'a pas besoin de plus pour savoir qu'elle a donc raison, et que quelque chose d'important est arrivé. Excitée comme une puce, la brune se redresse sur le canapé, enfournant une autre bouchée des apéritifs, avant de se frotter les mains. A la fois pour enlever les miettes et aussi par anticipation. La voix de sa meilleure amie résonne à nouveau, caressant ses tympans. Elle mentionne son ex-amante, et la brune a directement l'image de son visage en tête. Silke. Ça ne peut être qu'elle. De toutes les relations d'Aelys, il s'agit de la seule qu'elle n'a pas vraiment pu oublier. Et la seule où elle n'a pas pu rebondir par la suite, pour retrouver une joie de vivre. Bien que Lena n'a pas connaissance des raisons de leur séparation, elle comprend que son amie a toujours des sentiments pour la flic. Du moins, c'est ce qu'elle pense. Si le peu de fois où elle a pu surprendre Aelys dans un sale état, à cause de ses émotions et sentiments en vrac, peuvent en témoigner. Cela dit, l'étonnement se répand sur son visage, étirant ses traits malicieux. Lena s'exclame, toute transcendée par l'instant. Ouuuhh, raconte-moi ! Je veux tout savoir ! Elle a envie de savoir ce qui c'est passé, ce qui est arrivé. Et elle ne s'en cache pas. Elle veut savoir si Aelys a vu Silke, si elle a pu lui parler. Lena veut connaître les moindre détails de la vie si intéressante de sa meilleure amie. Après tout, c'est le seul moment où elle ne pense pas au réel désastre qu'est la sienne, et où ses démons ne lui courent pas après pour l'emporter avec eux dans l'abysse de la désolation. Tu lui a parlé ? Il c'est passé quoi ? Ses yeux brillent de malice, et elle se rapproche de sa meilleure amie, son visage proche de sa joue. Ses paupières se plissent, ses sourcils se froncent. Vous vous êtes... ? Elle laisse sa phrase en suspend, attendant cet instant où son amie risque de craquer, de tout dévoiler. De lui raconter sa vie, et ce qu'elle a sur le cœur. Et la brune, bien que curieuse, est toujours prête à porter le poids qui repose sur les épaules d'Aelys, pour lui permettre de souffler. De respirer.



    Ayaraven


    ___

    Demons don’t do as they’re told

    ANAPHORE
    Revenir en haut Aller en bas
    Aelys Cantela
    Humain modifié
    Aelys Cantela


    https://houseofm.forumactif.org/t2221-aelys-once-upon-a-time https://houseofm.forumactif.org/t2187-aelys-i-thought-i-knew-ever
    More about you : A place where I can go | Aelys Yy46gbkv

    A savoir :
    - des cicatrices, tracées sinueux et en forme de demi-lunes, sont apposées sur tout le corps d'Aelys. Deux sont plus luisantes que les autres, une au niveau du cou et au niveau du poignet. Les autres sont entièrement réparties sur son corps.
    - Les cicatrices de morsures et griffures des loups et d'Alaric, avant-génosha, ont poussé Aelys à adopter un style pour le moins original. Son bras droit entièrement couvert, à l'inverse du gauche, et son cou toujours orné d'un foulard, par tous temps et toutes saisons.
    Codename : Moodybloon
    Pouvoirs : Chamane : connaissance des plantes, qui lui permet de préparer des potions aux aspects guérisseurs.
    Communication et lien sacré avec l'au-delà et l'esprits des morts.
    A place where I can go | Aelys Y4geasls
    Vampire : force surhumaine - Guérison accélération, régénération - jeunesse apparente éternelle -
    Pouvoirs surnaturels : hypnose sur les humains - forme d'une louve ou chauve souris - peut demeurer au soleil grâce à ses connaissances en tant que chaman.
    Faiblesse : ne peut entrer chez quelqu'un sans y être invité - aversion envers ail et signes religieux - soif de sang incommensurable - peut être tuée par un pieu en bois ou en argent s'il lui transperce le coeur.

    Emergence :
    A place where I can go | Aelys Fonddr114 / 54 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
    Maitrise :
    A place where I can go | Aelys Fonddr112 / 52 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
    Messages : 367
    DCs : Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Kaine Reilly / Aidan Bowman / Gwen Stacy / Avery Burnham / Klaus Caglar / Matthew Denvers / Heather Scarpetta / Isaac Torres / Luke Cage-Jones

    Ven 20 Avr - 15:50
    A place where I can go.Cela lui avait manqué. Bien plus qu'elle n'y avait pensé. Une soirée, où elles n'étaient que toutes les deux, leur brave bête sur les genoux. Une soirée à se consacrer à l'autre, à perpétrer cette amitié de toujours. D'aussi loin qu'elle pouvait s'en souvenir, Aelys ne s'était jamais vue sans être aux côtés de Lena. Si on omettait certaines nuits agitées où elle semblait se perdre dans une forêt désenchantée. La belle infirmière avait toujours été près d'elle. Que ce soit à l'école que dans leur vie de tous les jours.  Elles partageaient cet appartement depuis des lustres, désormais. Elles échangeaient sur tout et rien, se confiant sur leurs vies respectives, sans peur aucune qu'un jugement ne vienne assombrir leur relation bien plus que cimentée. Mais ces derniers temps, chacune s'était renfermée. La mentaliste voyait ses pensées obnubilées, hantées par ce chasseur masqué. Même quand elle rentrait à la maison, elle était aveuglée. Incapable de voir l'épuisement de Lena quand seule l'image d'un homme, ou d'une femme, aux traits vides, s'imposait dans son esprit. A chaque fois qu'elle revenait à la maison, la medium avait ce regard vitreux. Ces yeux tournés ailleurs, en quête d'une solution qui ne venait pas. Qu'elle désespérait, même, de venir tout court.

    Mais au final, tout ce dont elle avait besoin était à portée de mains. Jusqu'alors, elle n'avait jamais demandé plus que ce qu'elle n'avait déjà. A savoir Lena. Celle-ci l'avait toujours soutenu dans toutes les épreuves possibles. Même celles qui paraissaient insurmontables. Finalement, ça avait toujours été elles deux. Seules contre le monde. Et elles avaient vaincu. Pourtant, Aelys ne s'était toujours pas confiée sur ce qui la torturait. Elle n'avait même pas confessé à sa meilleure amie les raisons de sa rupture inopinée avec la belle Inspecteur. Comme avec Silke, elle s'était contentée de rester évasive. Et de fuir les questions de son amie, autant que son propre visage concerné. Focalisée sur elle, sur son secret à garder, la mentaliste avait quelque peu oublié. Laissé de côté sa colocataire. Ses traits soucieux avaient été dépassés par ses propres controverses, mais aujourd'hui, en cette belle soirée en perspective, la Cantela avait l'occasion de se rattraper. Quand bien même Lena, si curieuse de nature, voulait en savoir plus sur cette journée éreintante. Sur ce moment qui l'avait achevé. Autant qu'il l'avait passionné. Et maintenant ? La mentaliste avait le regard éteint. Remplie de regrets. Elle n'avait qu'une envie : mettre un terme à toute cette histoire.

    La mentaliste se leva alors rapidement, glissant le chat sur les genoux de son amie tandis qu'elle allait s'enquérir d'une bouteille de vin rouge et de deux verres ballons. Posant le tout sur la table, elle les servirent aussitôt et avala une gorgée du précieux breuvage, se sentant à la fois rassurée par le liquide, mais également agacée. Comme s'il manquait quelque chose pour satisfaire pleinement ses papilles. « On peut dire ça oui. » fit-elle en grimaçant légèrement. Revoir Silke ? C'était au-delà de ça, à ce stade. « On a fait équipe, pour un interrogatoire. Et à en croire le chef du poste, on risque d'être souvent pairée toutes les deux. » En un sens, ce n'était pas pour lui déplaire. C'était une façon comme une autre de s'assurer qu'elle respirait toujours. Que sa nemesis ne lui avait pas ôté la vie, quand bien même il pouvait le faire, à tout instant. A chaque seconde qui s'écoulait, elle craignait pour Silke. Mais elle avait peur aussi, Aelys. Pour Lena, pour sa cadette. Pour tous ceux qu'elle aimait. Elle n'avait pas la moindre idée si le calvaire allait un jour prendre fin. Elle avait beau tout faire pour... elle était encore loin du compte. « Mais ce n'est pas vraiment le pire, ça. Former une équipe, je peux faire avec. Du moins... quand elle ne me colle pas contre un mur. » Et qu'elle est prête à l'emballer, avait-elle failli dire. Mais qui des deux l'avait cherché, au bout du compte ? La mentaliste ne pouvait pas prétendre être innocente, alors que c'était elle qui avait quémandé ses lèvres par la suite.

    Sachant par avance que son amie allait plus qu'apprécier le potin du jour, Aelys leva la main pour calmer ses ardeurs. « Mais on a rompu. Je n'ai pas envie qu'on reprenne ça. Je n'ai pas envie que... » Que je la perde à nouveau.. La medium se tut, quelques secondes plongée dans le passé. Cet instant où on lui avait téléphoné, pour la prévenir. Son amante, blessée. Son coéquipier, tué. Par sa faute. Et Lena qui n'avait aucune idée de ses raisons. Devrait-elle tout lui dévoiler ? Lui confier qu'une personne aux traits inconnus en avait après elle ? La mentaliste, pour une fois, n'en savait rien. Elle ne voulait pas inquiéter son amie, ni la positionner dans la ligne de mire du chasseur. « Enfin, mon histoire n'a rien d'aussi trépidant que ta relation avec Jay, j'imagine. » Clin d'oeil appuyé, peut-être bien forcé. Lena pourrait très bien rebondir sur ses propos avec Silke, mais Aelys ne serait pas celle qui l'y pousserait en premier lieu. « Ca se passe bien avec lui ? » La jeune femme connaissait les goûts très libertins de son amie, et avait cru comprendre que l'intéressé était comme Lena. Ce dont se félicitait la brunette. L'infirmière avait décidément bien besoin de passer du temps avec quelqu'un qui partageait ses mêmes avis de ce côté là. « J'espère qu'il ne vient pas t'embêter au boulot au moins. » Le sourire fut malicieux, mais le regard, lui, un peu plus terni. Cela faisait bien trop longtemps que la belle Thaummes n'avait rien dit à propos de sa profession. A tel point qu'Aelys commençait à craindre pour son amie. Depuis quand était-elle aussi discrète quant aux patients qu'elle pouvait rencontrer ?
    ©️ 2981 12289 0

    ___

      A World full of Monsters and Lies
      HIDDEN TRUTH MUST FIND A WAY IN. SEE HOW FRIENDS ARE FOES, HOW DARKNESS REIGNS INSIDE YOUR HEART. roller coaster
      Revenir en haut Aller en bas
      Hailey Caglar
      Humain
      Hailey Caglar


      https://houseofm.forumactif.org/t3469-don-t-let-it-take-you-away-nor-bring-you-down-o-hailey https://houseofm.forumactif.org/t3403-dont-need-a-reason-i-can-b
      More about you :
      ¯\_(ツ)_/¯

      A place where I can go | Aelys K3hn
      Codename : Cold Wrecker
      Pouvoirs : Supporter sa fratrie malgré l’impact psychologique et le poids des espoirs qui reposent sur elle. Pouvoir élancer ses poings fermement gainés en direction des gueules à fracasser. Elle défonce des tronches plus vite que son ombre, et rend ses adversaires K.O. en un tour de bras.

      A place where I can go | Aelys Tumblr_ouixgbMyPa1u5zp1po1_500
      Emergence :
      A place where I can go | Aelys Fonddr112 / 52 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
      Maitrise :
      A place where I can go | Aelys Fonddr110 / 50 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
      Messages : 388
      DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena, Eden, Karsten & Adrian

      Dim 20 Mai - 22:21

      A place where I can go
      Aelys & Lena
      ♠ ♣ You want my faith, you want my doubt. The things I don't wanna talk about. All that's broken, healed, and somewhere in between. I will lay it at your feet, and I won't hold back anything. ♥ ♦

      Lena se perd dans ses pensées, ses iris brillant délicieusement alors qu'elle scrute le visage de son amie de toujours. Lèvres entrouvertes, elle sent son souffle glisser sur sa langue, et s'échapper de la barrière de chair. Expiration vibrante autour d'elle, apportant un certain réconfort tandis qu'elle se laisse aller dans sa bulle. Dans la douceur de leur appartement, qui a connu leurs rires et leurs pleurs, mais surtout, toute leur affection envers l'autre. Et il est encore témoin aujourd'hui, de ce lien indéfectible qui relie ces deux êtres. La brune penche doucement la tête sur le côté, un sourire étirant ses lèvres, tandis que l'amusement s'épanche en elle. Aelys a laissé filé quelques indices qui n'ont pas échappé à l'ouïe affûtée de la belle. Des images fusent à son esprit, s'imprime à l'arrière de ses paupières tandis que les souvenirs refont surface. De ces instants parfaits où Aelys s'est retrouvée heureuse, aux côtés de la jeune femme qui a fait battre son cœur durant des mois entiers. Le sourire qu'elle a pu avoir inscrit sur ses lèvres dès lors que le sujet de la flic était abordé. Quelque part, Lena peut voir que la brune manque à son amie, et qu'elle est comme vidée sans elle. Mais la belle ne peut rien faire de plus pour elle, si ce n'est de la soutenir, peu importe ses choix. Le silence est brisé lorsque sa colocataire reprend la parole et Lena cligne des yeux, se concentrant sur sa voix qu'elle peut reconnaître partout. Ooooooooh ! La nouvelle réjouit quelque peu la brune, qui se met à rire doucement, se renfonçant dans le canapé, coude sur le dossier. Lena imagine sans mal ce que cela risque de donner, mais elle connait le côté professionnel de son amie. Aelys enchaîne, laissant sous-entendre quelques détails qui surprennent la belle. Haussant les sourcils, souriant de plus belle, la brune ricane. Naaaaan ?

      Attrapant une coupe du bout des doigts, Lena l'apporte à ses lèvres. Sentant le liquide glisser sur sa langue, pétiller contre sa gorge. Un arôme embaumant sous son palais, délicieux et sucré. Elle savoure la fragrance qui titille sa bouche, et la maintien entre ses doigts fins, reportant son attention sur Aelys. La mine assombrie, le ton plus défaitiste, son amie expose clairement qu'elles ont rompu et qu'elle ne peut pas recommencer. A lui donner du temps, de l'attention, de l'affection. Alors qu'elle peut très bien en crever d'envie, mais que quelque chose la retient, l'oblige à rester en retrait. Ce serait vraiment très triste, de succomber ainsi, à garder les apparences quand tout s'écroule à l'intérieur. Et cette pensée fait pincer les lèvres de Lena, qui se retrouve dans cette situation. Dans ce schéma même. Elle ne sait pas ce qui se passe du côté de son amie, par rapport à la belle qui a partagé un bout de sa vie, mais ce qui la concerne elle, est bien trop réel. Trop proche pour rester tu, caché dans l'ombre. La belle déglutit alors, et détourne le regard, reprenant un petit-four pour se donner contenance. Tout ce qui se passe dernièrement lui a valu de longs soupirs et beaucoup de stress, et plus le temps s'étend, plus elle se retrouve à ressasser cela. A chercher ce qui peut expliquer ces apparitions, ces hallucinations. C'est très subtil mais assez inquiétant à son sens. Et plus elle s'enferme dans ce mutisme, plus cela la déchire à l'intérieur. La brune ne peut décemment pas cacher ce pan de sa vie à Aelys, même si elle cherche à la protéger. Et sa colocataire doit certainement faire la même chose de son côté, en gardant ses pensées sur Silke pour elle. Un fin soupir glisse sur ses lèvres et mû par un instinct précaire, Lena appose sa main sur l'épaule de son amie, affichant un sourire fatigué, mais sincère, ses iris pétillant doucement. Je comprends ma belle...

      La conversation prend un tout autre tournant dès lors que son amie mentionne Jay. Le petit copain actuel de la brune. La belle cligne des paupières et se recule de nouveau, se positionnant plus confortablement sur le canapé. Ses lèvres s'étirent de plus belle, alors qu'un ricanement lui échappe, et elle repose la coupe sur la table pour ne pas en renverser. Chaque relation est unique en son genre et palpitante à sa façon, tu le sais bien. Lançant un clin d’œil complice et à la volée, Lena se redresse lorsqu'Aelys plaisante sur le copain de la brune. Faisant demi-tour, la belle rit doucement, sa bonne humeur retrouvée, se dirigeant déjà vers la cuisine. Ah non, ça risque pas ! Vu comment il est occupé et moi aussi, aha. Elle sourit encore en retournant aux fourneaux, touillant dans les casseroles, humant le délicieux parfum qui émane du plat, avant d'éteindre la résistance de la plaque. La brune vérifie également la cuisson du poulet dans le four, et soupire d'aise lorsque l'arôme chatouille le bout de son nez. C'est prêt ! Souriant doucement, elle attrape les gants et sort la marmite du brasier ardent qui claque contre ses joues. Refermant d'un mouvement habile du genou, elle dépose ensuite le plat sur la table, et prépare les assiettes avec entrain. Servant de généreuses quantités pour le plaisir des papilles, elle parsème encore de quelques épices, rajoutant les accompagnements sur le côté. Souriant fièrement, la belle apporte les assiettes jusque dans le salon et les dépose sur la table. On va se régaleeeeer ! Filant une fois de plus dans la cuisine, Lena attrape les couverts et revient s'installer sur le canapé, donnant le couteau et la fourchette à Aelys. Bon appétit ! Tapant dans le plat avec entrain et envie, la brune déguste le repas en soupirant d'aise, savourant chaque bouchée qui parviennent à ses lèvres. Les arômes embaument contre son palais et elle apprécie l'instant, se disant qu'elle en a vraiment eu besoin. D'un moment perdu dans le temps, où elle ne fait rien d'autre que de se poser. De profiter de la présence de son amie et colocataire, de caresser le chat entre quelques éclats de rire. S'installer confortablement et mater une série sans penser au reste. Sans imaginer ce qui l'attend au boulot, ou pire, à Hydra. Dans les locaux de l'organisation de l'ombre, où les blessés sont tous plus butés les uns que les autres. Malgré elle, un soupir glisse sur ses lèvres, et sa voix résonne doucement, sans qu'elle n'y prête réellement attention. Le boulot, c'est compliqué en ce moment. Repiquant dans un morceau de poulet, Lena le regarde distraitement avant de le faire glisser entre ses lèvres, le mastiquant lentement. Entre les vieux séniles qui veulent rien entendre quand tu leur donnes une prescription et les jeunes cassos qui se croient invincibles et qui ronchonnent dès que tu les touches avec une compresse de gaze... Un soupir s'échappe une fois de plus, et la belle sourit tristement, se contenant pour ne pas tout dévoiler à celle qui connait sa vie sur le bout des doigts. Du moins, presque. Bref, c'est pas vraiment la joie dernièrement, mais ça finira bien par aller, j'imagine. Les secrets détruisent des vies, mais Lena ne peut rien dire à Aelys. Pas ainsi, pas comme ça. Elle ne peut pas la confronter à cette réalité, à ce qui vit en elle et qui la ronge. C'est bien trop dur de tout garder, mais encore plus de ne rien laisser s'échapper. Et le poids sur ses épaules se fait plus lourd, tandis que sa gorge s'empoigne. Ses poumons se compressent alors qu'elle craque lentement, la fissure s'étendant.



      Ayaraven


      ___

      Demons don’t do as they’re told

      ANAPHORE
      Revenir en haut Aller en bas
      Aelys Cantela
      Humain modifié
      Aelys Cantela


      https://houseofm.forumactif.org/t2221-aelys-once-upon-a-time https://houseofm.forumactif.org/t2187-aelys-i-thought-i-knew-ever
      More about you : A place where I can go | Aelys Yy46gbkv

      A savoir :
      - des cicatrices, tracées sinueux et en forme de demi-lunes, sont apposées sur tout le corps d'Aelys. Deux sont plus luisantes que les autres, une au niveau du cou et au niveau du poignet. Les autres sont entièrement réparties sur son corps.
      - Les cicatrices de morsures et griffures des loups et d'Alaric, avant-génosha, ont poussé Aelys à adopter un style pour le moins original. Son bras droit entièrement couvert, à l'inverse du gauche, et son cou toujours orné d'un foulard, par tous temps et toutes saisons.
      Codename : Moodybloon
      Pouvoirs : Chamane : connaissance des plantes, qui lui permet de préparer des potions aux aspects guérisseurs.
      Communication et lien sacré avec l'au-delà et l'esprits des morts.
      A place where I can go | Aelys Y4geasls
      Vampire : force surhumaine - Guérison accélération, régénération - jeunesse apparente éternelle -
      Pouvoirs surnaturels : hypnose sur les humains - forme d'une louve ou chauve souris - peut demeurer au soleil grâce à ses connaissances en tant que chaman.
      Faiblesse : ne peut entrer chez quelqu'un sans y être invité - aversion envers ail et signes religieux - soif de sang incommensurable - peut être tuée par un pieu en bois ou en argent s'il lui transperce le coeur.

      Emergence :
      A place where I can go | Aelys Fonddr114 / 54 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
      Maitrise :
      A place where I can go | Aelys Fonddr112 / 52 / 5A place where I can go | Aelys Fonddr11
      Messages : 367
      DCs : Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Kaine Reilly / Aidan Bowman / Gwen Stacy / Avery Burnham / Klaus Caglar / Matthew Denvers / Heather Scarpetta / Isaac Torres / Luke Cage-Jones

      Ven 17 Aoû - 16:40
      A place where I can go.Lèvres plissées, regard biaisé. Les yeux ancrés sur le chat qui ronronnait sous les caresses, Aelys réfléchissait. Le verre de vin lui laissant une sensation amère, un goût d'inachevé qui l’agaçait plus qu’il ne la soulageait. La journée se rejouait dans sa tête, encore et en cœur. Le souvenir des lèvres de l’Inspecteur sur les siennes, de ses iris plongés amoureusement dans les siennes la faisait tressaillir. La médium avait désiré du plus profond de son être cet échange physique, l’avait quémandé dans un mouvement désespéré, par l’intermédiaire d’une faiblesse psychologique. Acculée de tous côtés, la mentaliste avait cédé. Aussi bien à son amour qu’à son chasseur, le chevalier et le monstre s’affrontant dans son esprit des plus tourmentés. Elle s’était soumise à des avances fort cruelles, en résultant des souffrances et des inoubliables querelles. Le regard peiné et déçu de Silke lui revenait en mémoire, tout autant que sa colère face au refus de celle qui était sa partenaire. Mais les mots du Diable dansaient sous les yeux tournés vers le salon d’Aelys, se remémorant chacun de ses incisifs poèmes. Un soupir la ramena à la réalité, alors, ses prunelles tournées vers le visage compréhensif de son amie de toujours. Lena se mordillant la lèvre, dans l’attente, certainement, de révélations bien plus fructueuses et croustillantes que les bribes de mots échappés de la mentaliste. La dévisageant quelques secondes durant, la brune se rendit compte de cet invisible fossé qui, petit à petit, se creusait entre elles. Elle était désolée d’un tel état de fait, mais il semblait qu’elle ne pouvait pourtant pas le déjouer. Comme si le monde s’était arrêté de tourner à l’instant même où une équation inconnue avait décidé d’empiéter sur leurs vies respectives. Un doux sourire effleura les lèvres de la jeune femme dont la bonté s’effritait peu à peu. Pourtant, son humanité, elle la retrouvait en présence de Lena et de ces moments comme celui-là. Sa carapace craquelait alors, réflexe automatique lié aux anciens échanges quotidiens de ces deux êtres qui avaient pris l’habitude de tout partager. Leurs vies entières étaient, jadis, dévoilées. Mais désormais des secrets les hantaient, et cela la lassait. Aelys n’aimait pas mentir et ignorer sa meilleure amie, quand un danger, certes invisible, rôdait sur leurs si frêles épaules.

      Alors, claquant la langue, elle reposa son verre, la mentaliste, et fut en quête des mots. Pas de ceux qui sauraient panser ses propres maux. Mais de ceux qui rendraient justice à cette absence dont la medium s’était montrée impunément coupable. « Oh que si. C’est bel et bien arrivé. » Un rictus déchira quelques instants son visage en apparence indifférent. Avant qu’elle ne confie, un coup de coude survenant dans les côtes de l’infirmière : « Et crois-moi, j’ai aimé ça. On s’est embrassé, tu sais. » Une moue et une lueur enflammée, excitée, même, dansa quelques brèves secondes dans les yeux d’Aelys. Avant qu’elle ne lève ces derniers au ciel, les bras tendus vers le haut également, tandis que la réalité se rappelait à elle. « Oh mon Dieu mais c’était filmé ! Oh non, pourquoi n’y ai-je pas songé plus tôt ?! » La mentaliste se prit la tête entre les mains, un rire nerveux fleurissant du creux de sa cage thoracique. Le chat s’en retrouva interloqué, mais le fou rire naissant, nerveux surtout, ne pouvait désormais plus s’éteindre. La brune chercha du réconfort auprès de son amie, mais à sa vue, son rire s’accrut. Un son léger, qui avait besoin d’éclater, se prolongea ainsi, quelques longues minutes. Les épaules victimes de soubresauts alors que le corps d’Aelys ne pouvait lutter contre cette soudaine explosion d’émotions, qui ne pouvaient être maintenues plus longtemps en elle. L’instant de faiblesse, indescriptible mais chaleureusement partagé avec sa colocataire, prenait toutefois fin. La main de la mentaliste venant cueillir les larmes qui avaient perlé au coin de ses yeux, tandis qu’elle récupérait un souffle bienvenue. Secouant la tête alors qu’elle recouvrait contenance à l’aide des saveurs étrangement fades de son vin. Avalant la gorgée, la délicate medium reprit alors : « Je ne sais pas ce qui m’a pris. Je n’aurais pas dû céder à Silke mais… » Je l’aime encore. Il n’y avait pas besoin de le dire avec les mots. Lena le savait très bien. Elle le savait même bien mieux qu’Aelys en personne. Et pourtant, cette barrière était là. Dressée entre deux bouts de femmes aux cœurs malgré tout scellés. « C’est dur, tu sais. » souffla alors Aelys, dans un élan de pure sincérité. Ses yeux, bordés de larmes, rencontrèrent le regard adoucit de son amie. Sa main venant se lier à celle de Lena alors qu’elle nécessitait de ce contact impératif. Aelys souhaitait retrouver leur proximité d’avant. Là où rien n’était tabou. Quand aucune personne atteinte d’un trouble obsessionnel n’avait posé un minuteur sur son âme.

      Rompant le contact, la brune laissa Lena s’occuper de cette cuisine qui savait tant titiller son odorat expressément raffiné. Malgré son amour de la nourriture, toutefois, Aelys changeait quelque peu ces derniers temps. Mangeant moins, peu réactive aux arômes que mélangeaient pourtant habituellement sa meilleure amie dans chacun de ses plats. Peut-être était-ce là le contrecoup d’avoir un.e inconnu.e sur le dos. Peut-être était-ce aussi une réaction purement psychologique aux dernières épreuves traversées. Ou bien un vieux trauma qui remontait étrangement à la surface. C’était impossible à expliquer. Mais plus le temps passait et moins Aelys se nourrissait. Néanmoins, elle ne pipa mot. Souriant alors que Lena déposait les assiettes devant elle, mimant un enthousiasme légèrement forcé. Elle avait faim sans avoir faim. Détestable sensation qui lui laissait un arrière-goût de bile dans la bouche. « Oh, ça a l’air tellement délicieux ! On t’a déjà dit que tu ferais une excellente cuisinière ? Je crois bien que tu as raté ta vocation ! » Plaisanterie esquissée en même temps que la fourchette empoignée. S’autorisant à mâcher quelques bouts du poulet préparé avec amour. Un silence accompagna les raclements de couverts. Pourtant il ne fut pas éternel, et un certain sérieux fut retrouvé alors que les vies amoureuses des jeunes femmes laissèrent place à un travail des plus prenants. Aelys interrompit sa dégustation pour dévisager Lena. Ses traits de visages furieusement concentrés vers son assiette alors que ses épaules se crispèrent. Le sourire sans joie de la brune ne passa pas inaperçue pour l’habituée des mensonges et omissions. Fronçant les sourcils, la mentaliste conserva ainsi sa position, prise dans une importune observation. Les prunelles de Lena étaient éteintes, quelque chose contractant ses traits de visage alors que le silence avait repris. Reposant son assiette sur le coin de la table, Aelys força Lena à faire de même, lui prenant le plat des mains. Avant de saisir ses dernières et de s’obliger mutuellement à se faire face, paumes contre paumes, leurs genoux se frôlant. « Lena… » Commença doucement la mentaliste. « Tu sais quelle profession je mène, n’est-ce pas ? » Haussement de sourcil alors qu’un sourire rassurant se peignit sur les lèvres de la brune. « Qu’est-ce qui ne va pas ? Qu’est-ce que tu me caches ? » Se rendant compte qu’elle s’imposait un peu trop à son amie de toujours, elle pressa ses mains en un mouvement affectif. « Ecoute. Je sais bien que je n’ai pas été présente ces derniers temps. Mais je suis là maintenant. Et tu me manques. Nos conversations me manquent. J’ai l’impression qu’un train a démarré et que j’ai plusieurs wagons de retard sur toi. » Triste moue qui apparut quelques secondes sur les traits lisses d’Aelys. « Mais je veux me rattraper. Tu peux tout me dire, et tu le sais. » Brève pause dans les aveux et souhaits prononcés. « Est-ce qu’il s’est passé quelque chose avec le boulot ? » Lena n’était plus aussi heureuse d’aller à son travail maintenant. Et cela n’avait pas échappé à Aelys, qui s’était montrée bien trop distraite ces derniers temps. Désormais, le moment était venu de rattraper le temps perdu.

      ©️ 2981 12289 0

      ___

        A World full of Monsters and Lies
        HIDDEN TRUTH MUST FIND A WAY IN. SEE HOW FRIENDS ARE FOES, HOW DARKNESS REIGNS INSIDE YOUR HEART. roller coaster
        Revenir en haut Aller en bas
        Contenu sponsorisé



        Revenir en haut Aller en bas
        A place where I can go | Aelys
        ◄ Madness. Madness is the only constant ►
        Page 1 sur 1

        House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
        Sauter vers: