RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit.
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Lun 12 Mar - 23:14

Linda Heckett

Vous payez comptant ou à crédit ?
20 ans physiquement/34 ans réellement/
Employée dans un vidéostore.Civils
Hétérosexuel & célibataireHumaine modifiée

Pouvoirs -

Un pouvoir ? Si l'on veut. Cette pierre qui est coincée dans mon corps m'a offert la capacité de changer en or les métaux. De transmuter, comme dans les légendes. Mais également de vivre sans me soucier du temps, mon corps ne vieillit plus, je ne tombe plus malade, je guéris rapidement et... Qui sait jusqu'où vont les pouvoirs de cette pierre et de mon corps par extension ? C'est la Pierre philosophale qui habite mon corps et me donne ces « dons » après tout.


Souhait

Un souhait ? Qu'on me foute la paix déjà ce serait un bon début... Laissez moi peindre tranquillement dans mon coin, mêlez-vous de vos affaires et je m'occuperai uniquement des miennes. Chacun chez lui.

Emergence

Certaines choses... Sont flous, certains détails, certains points de la vie me rappelle quelque chose, quelque chose que je ne peux identifier. Comme si c'était quelque chose que j'avais déjà connu. Avec ce sentiment interviennent des images, des pensées me ramenant à quelque chose d'autre, que je n'arrive pas réellement à identifier.


La présence des émergés parmi la population a été confirmée au cours de cette année, que pensez-vous de ces individus qui parcourent les rues de Genosha ? N'avez-vous pas peur qu'ils causent de nouveaux attentats ou pensez-vous que Hydra se cache derrière tout ça ?  
Ces types font ce qu'ils veulent, du moment qu'ils restent loin de moi. Je n'ai pas grande confiance en d'autres, mais encore moins en ceux qui prétendent sortir du lot, pour un quelconque rêve ou par une simple envie d'être différents. Je n'ai pas envie d'être mêlée à leur existence ou à quoi que ce soit à voir avec eux.

Pensez-vous que les mesures et la pression mise en place par les autorités est-elle un mal nécessaire ? Que pensez-vous de la grande rafle organisée par la garde rouge lors de l'Ultimate festival ? Certaines rumeurs parlent d'un groupe de recherchés qui sèmeraient la pagaille sur l'île, en avez-vous entendu parlé ?
Vaguement. Des rumeurs, des discussions dans la rue, pour autant la vague de répression qui sévit est loin d'être quelque chose d'agréable, mais il faut bien vivre avec non ? Que faire d'autre sinon... Ils vont peut-être trop loin certes, mais si certains s'amusent à foutre le bordel, ils sont tout autant en tord que ceux plaçant ces pressions. Dans tous les cas... Il n'y a qu'à espérer que cela ne vienne pas me toucher.

Une majeure partie de la population est sujette à des rêves plus qu'anormaux, est-ce votre cas ? Comment pouvez vous expliquer qu'autant de personnes soient touchées?Des rêves, peu, des cauchemars, peut-être. Mais j'arrive à les oublier grâce à une passion pour les bouteilles. Je n'ai aucune idée de pourquoi, ni comment ce genre de choses peuvent arriver, pour être franc je m'en moque, tant pis pour les autres, j'ai déjà bien assez à penser avec moi sans m'occuper de l'avis d'autrui.


pseudo

Nico

sexe/age

Homme/20 ans

pays

France

DC

Non

personnage marvel, scénario ou inventé

Inventé

niveau d'émergence

1

niveau de maitrise

0

Désirez-vous un parrain/marraine

Non

vous nous avez connu...

Via le petit Romain

un dernier aveu

Vivement la retraite
House of Memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 12 Mar - 23:15

Before Genosha

we all have to start somewhere
J'ai eu deux passions dans la vie. Le dessin et la boisson. L'une innée, l'autre acquise. Je suis née pour être dessinatrice, je fais de mes mains des tableaux et des œuvres que tout le monde trouve magnifique. On m'a toujours dis que j'avais le talent d'un dieu en la matière. Et j'ai toujours été assez stupide pour le croire. Alors j'ai rêvé. J'ai rêvé et j'ai essayé. Le pire moment finalement n'est pas celui ou on comprend que ce n'est qu'un rêve fou et impossible, mais celui ou on l'accepte. Lorsque l'on accepte, c'est qu'on est tout au fond du trou.

Je m'appelle Linda Heckett. Je suis fille d'un médecin et d'une écrivaine à succès. Jordan et Elise Heckett. Je suis née le 27 Février 1984 à New-York. Lorsque je suis née les gens disaient que j'aurais l'intelligence de mon père et la créativité de ma mère. Ils avaient sans doute raison... Nombre de personnes rêveraient d'avoir l'enfance que j'ai eue. Je n'ai jamais manquée de vivres ou d'amour, mes parents n'avaient rien non plus de débutants, troisième enfant d'une fratrie de filles je n'ai pourtant jamais été en reste.

L'opulence est une chose que l'on croit acquit dans sa jeunesse, lorsque l'on a jamais manqué de rien on se dit que cela ne peut pas nous arriver. Quelle stupidité que de s'imaginer cela. Malgré l'enfance presque idyllique que j'ai passée, un désaccord arrivait très souvent entre mes géniteurs. Mon père, ancien médecin militaire aujourd’hui dans le civil, voulait que, tout comme mes aînées, je fasse de longues et grandes études, en économie, médecine, en loi ou politique... Enfin bref le genre de choses bien chiantes quoi. L’aînée de la fratrie était conseillère dans une grande banque, la benjamine se destinait à devenir psychologue. Et moi ? Moi ils ne savaient pas.

Ma mère avait reconnu tôt mon talent avec un pinceau ou un crayon et mes capacités artistiques. Alors elle voulait que j'en profite, après tout pourquoi pas ? Je dessinais comme peu de personnes peuvent se vanter de savoir le faire alors pourquoi pas. Le défi fut de taille pour ma mère, très jeune, de me faire privilégier cet art aux études sérieuses que mon père voulait pour moi. Ces deux facettes de ma vie ont pourtant put coexister pendant quelques temps, suffisamment

J'ai pris le temps d'apprendre à compter, à parler, à lire et à dessiner. Puis à pousser plus loin les études, le temps était la seule ressource qui comptait, ni l'argent ni la distance n'était un problème avec les richesses familiales. Je me montrais rapidement douée, vive d'esprit et habile de mes doigts. Volontaire et motivée. Ces termes étaient ceux qui parvenaient à mes parents lorsque les professeurs venaient à donner leur avis, dès mon plus jeune âge.

Lorsque l'ère des premiers amours arriva je délaissai les mathématiques pour passer plus de temps avec le sexe opposé, sans pour autant oublier le dessin ou la peinture, les arguments de ma mère semblant bien plus persuasifs que ceux de mon père. Si les avis du corps enseignant se maintenaient à un niveau acceptable, les réticences de certains ne manquèrent pas d'aller décevoir mon paternel. Cela ne changea rien à mon comportement, la jeune fille innocente et obéissante devint rapidement une artiste rebelle s'opposant à la décision du père.

Malgré le soutien décroissant de ma mère, celle-ci continuait à me pousser vers un destin artistique. Tandis que mon père tentait, tant bien que mal, de me diriger vers une carrière à hautes études. Le sujet devint de plus en plus sensible, lorsque l'un et l'autre en vinrent à se reprocher mon comportement défiant et ma tendance, de plus en plus présente à « oublier » d'aller en cours pour me retrouver avec amis et amies au bar.

Lorsque vint le jour de choisir réellement l'école dans laquelle j'allais pouvoir décider de mon lendemain l'opposition entre mes parents se fit la plus forte, mon avis ne comptait plus vraiment, mes sœurs non plus. Celles-ci voyaient d'un mauvais œil cette dispute naissante, n'hésitant pas à repprocher à mon caractère et à mes attirances les dissensions frappant aujourd'hui la famille Heckett. Elles avaient raison, mais à l'époque je ne voulais rien entendre.

Finalement ma mère finit par gagner ce débat grandissant, malgré l'animosité de mon père pour cette école je rejoignis finalement cette école californienne. L'éloignement ne fut pas réellement un problème, mon caractère solitaire s’accordait très bien avec cette nouvelle vie loin de mes parents ou de mes sœurs, toujours plus insupportables. Et malgré mon talent manuel sur ce sujet l'absentéisme se fit vite ressentir.

Bercée d'illusions sur mon avenir et poussée par l'enfance dans l’opulence j'ai passé la majeure partie de mes soirées à dépenser ce que mes parents me fournissaient, pour moi ou autrui. Idyllique. Joyeuse. Ouais, cette époque était parmi les plus belles, sauf si l'on se souvient de ce qui suit. C'est toujours au milieu de ces rêves éveillés que la réalité vient frapper. J'avais un peu plus de 18 ans. Je pensais encore pouvoir, sans problème, vivre de mes tableaux ou de mes dessins.

Alors j'organisais des soirées, avec l'argent fourni par mes parents, pour présenter mes œuvres à des étrangers, des amis et leurs amis. Et c'est une de ces fameuses soirées qui tourna au plus mal. Entre l'alcool, les relations et la musique je ne faisais plus attention à rien, sotte que j'étais. Je n'ai plus de souvenirs précis de ce qui s'est passé, mais le lendemain j'ai constaté. Mon appartement ressemblait à un champ de bataille, la moitié de ce qui valait de l'argent avait disparut et j'ignorais complètement ce qui était arrivé.

Quelques heures plus tard j'appris qu'un ami à la fête avait disparut, puis quelques jours plus tard qu'on l'avait retrouvé mort, poignardé, quelques rues plus loin. J'ai été appelé avec des amis pour reconnaitre le corps. Je ne saurais trop expliquer pourquoi, mais j'ai compris à ce moment là que cette vision idéaliste de ma vie était fausse, que je ne pouvais pas me reposer sur des soirées, des tableaux et des sourires pour vivre. Le savoir était une chose, mais je n'étais pas encore prête à l'accepter. Une partie de moi nourrissait encore l'espoir d'y arriver.

Alors j'ai continué de me battre, plus sagement dirons nous. En évitant de reperdre autant d'argent. Je n'ai jamais averti mes parents de cette soirée, ni de la perte d'une telle somme d'argent en si peu de temps. Mais j'ai continué. J'ai chassé ce rêve fou pendant quelques mois, jusqu'à ce que la perte d'argent me rattrape, il y avait un gala auquel je voulais participer, pour pouvoir me vendre, mais malgré tout un costume complet coûte cher. Avec une excuse solide montée de toute pièce j'ai donc décidée de contacter mon géniteur.

Cette soirée, je m'en souviens. J'étais en train de peindre un arbre au sommet d'une colline, bercé par le reflet d'un soleil couchant. Une magnifique œuvre pour moi, très reposante. Je n'ai jamais eu mon père au téléphone, mais ma tante, déplacée pour l'occasion. Quelle occasion ? La pire de toute. C'est par téléphone que j'ai appris la nouvelle, mon père avait été victime d'un accident de voiture la veille, lorsqu'il revenait d'un déplacement important. Il en était mort.

Ma mère ? Introuvable, elle avait disparut le lendemain, sans que personne ne sache vraiment pourquoi. Mes sœurs ? Elles accusaient le coup et je ne doutais pas de leur envie de me reprocher le comportement de salle gamine que j'avais pu avoir par le passé. Sans la moindre envie de leur parler, j'ai raccroché. J'ai attrapé mon blouson, ce qu'il me restait d'argent, puis j'ai quitté mon appartement, direction le bar le plus proche.

J'ai passé la nuit à descendre les réserves du barman, ainsi que mon compte en banque, en tentant d'oublier la mort de mon père et le fait que je n'allais même pas pouvoir assister à on enterrement. C'est à ce moment là que j'ai accepté. Je n'allais pas pouvoir vivre de cette passion. J'aurai dut écouter mon père. Rien de tout ceci ne serait arrivé... Peut-être... Ou au moins, j'aurai put assister à son enterrement, je n'aurai jamais eu à être dupée comme lors de cette soirée quelques mois plus tôt.

Mais non. Au lieu de cela j'étais assise à un bar, avec un énième verre de Whisky entre les mains. Je ne pensais plus clairement, je n'oubliais pas non plus. Mon regard était fixé sur le tableau devant moi et il le resta pendant toute cette putain de soirée. Jusqu'à ce que le patron m'annonce que j'allais devoir sortir, car il fermait. Après une énième dernier verre j'ai quitté le bar, en marchand peu droit, cherchant la voie de mon habitation.

Je n'ai jamais vraiment compris ce qui suivit. Ce que je sais... Ce que je fais, c'est que j'ai croisé la route de deux types, pour le moins étrange, qui se battaient pour quelque chose. J'ai cru à une bagarre d'ivrogne, mais c'était autre-chose, tout est arrivé très vite. L'un des types portait une pierre jaune, l'autre voulait s'en emparer. Je suis restée bête, immobile, lorsqu'ils ont commencer à s'affronter. Ils bougeaient vite.

Je me suis presque réveillée lorsque le premier coup de feu a retentit. Je me suis plaquée contre le mur le plus proche, accroupie en attendant que les bruits passent. L'adrénaline a doucement commençait à chasser l'alcool, tandis que le combat se faisait de plus en plus proche. L'homme qui portait la pierre avait au bras une espèce de robot, qui semblait contenir la pierre en elle-même, jusqu'à ce que l'homme en face le touche d'une balle.

La machine a commençait à grésiller et le porteur de la pierre à s'en inquiéter. Mon instinct m'a soufflé de courir, alors je l'ai suivi, comme je pouvais. J'ai entendu un second coup de feu, l'impact sur la machine, puis un troisième. J'ai senti une vive douleur au même moment, du sang sortait de ma chemise. Je suis tombée à genou, une main sur le sol, j'ignore si c'était l'alcool ou l'adrénaline qui me tenait éveillée.

Lorsque je me suis retournée j'ai simplement vu un éclair provenir de la machine, entendue une détonation... Puis plus rien. Plus rien pendant quelques temps. Lorsque je me suis réveillée, j'étais dans une chambre d’hôpital, avec une violente douleur au torse, ainsi qu'une cicatrice bien trop grande pour provenir d'un impact de balle. Les médecins ont dit que j'avais survécu par miracle, je les ai cru. Ils ont également parlés d'un événement étrange incluant des métaux, auquel je n'ai pas fais attention à ce moment précis.

J'ignore vraiment pourquoi, mais mon premier réflexe en quittant l’hôpital fut de se rendre à l'endroit ou avait eu lieu la bagarre, quelques semaines plus tôt. Lorsque j'ai rejoint l'endroit j'y ai trouvé nombre de personnes en train de gratter les murs, le sol ou d'emporter ce qu'il pouvait, la raison fut rapidement trouvée, l'endroit était, bizarrement, recouvert d'or. En rentrant chez moi j'ai découvert la suite de ces événements pour le moins étrange. La poignée métallique de mon appartement changea également, ou se transmuta je crois.

En or, je pense, au contact de ma main. J'ai mis pas mal de temps à comprendre par la suite ce que cela voulait vraiment dire. Cette pierre, d'une manière ou d'une autre, avait été propulsée dans mon torse, jusqu'à s'y ancrer profondément. Celle-ci conférait à mon corps des capacités hors-normes. Je cicatrisais vite, j'étais plus résistante, je ne vieillissais plus et... Les métaux se changeaient en or au contact de ma peau. Je n'ai jamais vraiment compris comment fonctionnait ce pouvoir, mais au moins cela fonctionnait... Par moment.

Je pense que pas mal de monde aurait fait pareil à ma place... Mais j'ai passé le reste de mon temps à utiliser mon pouvoir, afin de récupérer de l'argent de partout. Lorsque les questions se faisaient trop nombreuses, je bougeais. J'ai passé trois ans comme ça à voyager entre villes à vivre comme une reine. C'était bien marrant, mais rapidement j'ai réalisé que ce genre de dons faisait des envieux. Après une période à faire ce que je voulais, j'ai croisé la route du type qui m'avait tiré dessus, de ce que j'ai compris il voulait pierre, philosophale ou un truc comme ça. Et il a tenté de me buter pour l'avoir.

J'ai commencé à fuir alors, pendant longtemps, afin d'échapper à ce type et ses copains. En évitant de faire trop voir mes capacités. J'ai appris à survivre, à bricoler, à voler ainsi que pas mal de trucs en près de 9 ans d’errance. Cette fameuse errance m'a amenée jusqu'à Genosha, en afrique. Une sacrée route que celle-là. Je n'ai jamais croisé ma famille durant celle-ci, j'ignore même si elle sait si je suis vivante. Mais au moins, ici j'ai eu l'impression d'échapper à ce type.

Et puis... Et puis plus rien. Le vide, quelque chose était arrivé, alors que je voulais depuis longtemps maintenant qu'on me laisse tranquille, que l'on ne fasse pas attention à moi.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 12 Mar - 23:15

After Genosha

Life goes on
Mon histoire ? Un jour je suis né, un jour je mourrais, entre deux il se passe des trucs. Ces trucs là, c'est une affaire pas bien compliquée. D'aussi loin que je me souvienne j'ai toujours été sur cette île. Pourtant d'aussi loin que je me souvienne je l'ai toujours trouvé chiante. Mon père, Jordan Heckett et ma mère Elise Heckett je ne les connais que de nom... Mon père est parti avant ma naissance et ma mère s'est barrée à sa recherche peu de temps après ma naissance.

Alors j'ai fini dans un orphelinat. Quoi qu'on en dise, c'était bien, au moins il n'y avait pas à se soucier vraiment de si on faisait plaisir à papa maman, les animateurs ne nous remarquaient pas, ils nous laissaient tranquille dans notre coin, bien sur quand on était bien jeune ils étaient là, mais sinon, ils nous laissaient tranquillement dans notre coin à faire notre tambouille sans se soucier de ce que l'on pouvait penser. En même temps quand il y a dix enfants à élever par animateur, avec des différences d'âge grandes au possible, ce n'est pas facile de faire attention à chaque détail.

Alors forcement, ça vous forge des garnements plus que des enfants. Et garnement, ça je connais. J'étais une peste, mais une peste indépendante. Pas besoin d'être derrière moi pour tout et rien, je trouvais toujours ce dont j'avais besoin, j'étais indépendante. Ou tout du moins autant qu'un enfant de mon âge pouvait l'être. Pas assez donc, pour moi tout du moins. De ce que les vieux que j'ai croisé m'en ont dit j'étais aussi relativement turbulente et casse-cou. Loin de moi l'idée de m'en étonner cela dit.

J'ai vécu dans ce trou pendant de longues années, à rêver du monde extérieur. Les cours, c'était pas mon truc, ni l'apprentissage en général. Dès que je pouvais je finissais hors de ces sordides réunions à but pédagogique. J'ai rapidement découvert mon talent pour le dessin et la peinture, à vrai dire dès l'éveil les vieux me disaient que je ferais de grandes choses... Je sais pas comment ils faisaient pour savoir, quand je vois la tête qu'avaient mes « œuvres » de l'époque je vois qu'un tas difforme de peinture avec de jolies couleurs.

Enfin, lorsque je pouvais échapper à l'univers sérieux et plein à craquer de l'éducation je me retrouvais seule, avec une feuille de papier, perchée en haut d'un bâtiment, à dessiner des choses que je voyais, ou que j'imaginais. Ces moments étaient les meilleurs, j'étais seule au milieu de rien, je faisais ce que je voulais sans me soucier de quoi que ce soit. Bon malheureusement ils ne duraient que rarement très longtemps, il y avait toujours quelque chose qui me sortait de là. Les cours, ou bien des camarades.

Une belle bande de bras cassés ceux-là, ils avaient beau essayés de fuir les cours ils finissaient toujours par se retrouver sur le devant de la scène et ils m'emportaient avec eux ! Enfin, chaque matin je me disais que j'aurai bien une petite demi-heure seule, à moi, avec un paysage, une feuille et un crayon. Mais plus le temps passait plus cela devenait difficile. Mais plus cela devenait difficile plus je m'opposais aux éducateurs, professeurs et autres animateurs.

Tout ça culmina alors que j'avais 14 ans, je n'avais aucune envie de suivre leur connerie de cours, surtout pas des mathématiques, alors je me suis barré, par en douce, au milieu du cours. Au milieu de la centaine de dernière fois que les professeurs et animateurs m'envoyaient j'ai quitté les lieux. Les éducateurs ont cherchés rapidement à savoir pourquoi, je les ai envoyé chiés en même temps, j'ai peut-être fait fort avec eux, ils voulaient juste parler. Mais bon, je n'étais pas très encline à suivre leur avis.

Alors j'ai choppé mon sac, mes crayons, un paquet de feuilles, quelques fringues et le porte-monnaie d'un éducateur et je me suis barré de la aussi. Lorsqu'ils ont compris que je n'avais pas l'intention de revenir ils ont bien tentés de m'arrêter, mais une chose est certaine : j'étais plus agile qu'eux, je connaissais bien le coin et je courrais sacrement vite. Alors je les ai semé. Pour la suite... A vrai dire je ne sais même pas s'ils m'ont cherchés. J'en doute, c'était un poids en moins mon départ après tout. Le porte-monnaie, peut-être, mais moi, non. Tout le monde s'en foutait et tout ce que je voulais c'était être seule, tranquille, loin du bordel qu'ils appellent foyer.

Au début j'ai hésité sur la marche à suivre, chercher un logement, des parents, ou quoi que ce soit d'autre... Puis finalement j'ai renoncé à ces conneries matérielles. Si j'avais besoin de manger, j'entrais en douce quelque part, je prenais ma bouffe et je sortais. Je suis rapidement devenue plutôt douée à m'infiltrer en douce quelque part. J'ai appris à bidouiller un peu de tout, des alarmes, des serrures, des carreaux, de l'électricité, enfin un peu de tout, pour me permettre de rentrer et sortir sans être vu, autant que possible du moins.

C'est à cette époque là que j'ai pris ma première cuite d'ailleurs, la première d'une longue série. C'est également à cette époque là que j'ai eu mon premier mec. C'était un connard, comme les suivant, mais lui ce qu'il voulait surtout c'était mon talent à rentrer dans beaucoup d'endroits. Avec ses potes et lui on a piqué à plusieurs petits vieux de la vaisselle, des bijoux et ce genre de choses. Moi, je m'en moquais un peu. J'acceptais parce que bon, il me fournissait un toit et il était vachement mignon quand même.

Je me suis barré le jour ou j'ai compris qu'ils voulaient s'attaquer à du plus gros et aller piquer des trucs à la Garde. Moi je ne me mêle pas de ce genre de choses. Et aujourd'hui encore j'ignore s'ils y sont allés ou pas, mais s'ils sont aller alors ils se sont fait chopper. Tant pis pour eux. J'ai jamais revu un seul de ces types. J'ai traîné avec d'autres assez souvent, toujours dans ce même côté obscur de la loi, je me démerdais plutôt bien dedans. Et puis au pire, j'étais toujours sacrément agile.

J'ai changé d'avis sur ces activités lorsque notre groupe a été rejoint par un autre, il y avait un différent là-dessous, bientôt les insultes et regards haineux ont laissé place aux poings et même plus. Moi c'était pas trop mon truc, alors j'ai tenté de me barrer, tant pis pour eux. Sauf qu'une de ses ordures m'a rattrapé avant mon départ, il m'a plaqué au mur. Je me suis défendu efficacement, j'ai envoyé mon genou droit dans ses noix. Je peux vous garantir qu'il aura jamais de gamins celui-là.

Sauf qu'il a pas apprécié, en représailles il m'a enfoncé dans le bide une espèce de couteau improvisé qu'il tenait là. Après, je me souviens surtout de la douleur et du goût du sang qui remontait par la bouche. J'ai entendu des bruits, vu des lumières, puis j'ai été transportée, jusqu'à un hôpital du coin. C'était un belle balafre, un coup de couteau qui avait ouvert sur une belle largeur mon ventre. Les médecins ont dit que j'avais eu de la chance de m'en tirer ainsi, pour eux j'ai frôlé la mort.

Mais bon, il faut croire que je suis une coriace. Enfin bon, ça m'a servit de leçon toute cette histoire, dès que je suis revenu sur pieds j'ai quitté le mec que j'avais à ce moment et le reste du groupe, ou ce qu'il en restait, pour faire ma vie dans mon coin, finalement c'est quand même mieux seule. J'ai vécu dans des bâtiments abandonnés quelques temps, puis j'ai déniché un job de merde dans un vidéo-store de merde dans un quartier de merde.

Mais bon, le patron est un type sympa, il paie pas mal et en plus il y a un bar et une épicerie tout près. Après quelques temps j'ai put loger légalement, une première, dans un appartement tout proche du vidéo-store. Puis j'ai pu acheter un chevalet, des toiles, de la peinture et des pinceaux. Avec un joli verre et des bouteilles de Whisky, écossais bien sur. Je me suis bien calmé depuis, j'évite depuis cet incident avec le couteau les trucs louches, en fait j'évite à peu près tout depuis.

Le matin je me lève, je vais au store, j'ouvre, je passe la journée à filer des films en tout genre à une clientèle vaste. Le soir je pars avec mon patron, je passe à l'épicerie, j'achète une bouteille, je monte dans mon appartement, j’inaugure la soirée et je peints, jusqu'à m'endormir, sur la chaise ou le lit. Des fois, quand j'ai fini une toile, je descends au bar et je finis la soirée là-bas, ils font des super cocktails. Par contre il faudra vraiment que je trouve un endroit ou entreposer mes toiles.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 12 Mar - 23:27
Bienvenue sur HoM, et bonne continuation pour la fin de ta fiche Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1061801632
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 13 Mar - 1:23
Ouuuuuuuuuh, bienvenue par ici Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1033788476

J'ai très hâte de voir ce que tu nous réserves avec ce personnage :cute: Elle m'a l'air fortement intéressante Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 106055577 Et cet avatar Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1737580043
Courage pour la rédaction en tout cas! Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 2397947188 Même si c'est très bien avancé Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3805339103 Et n'hésites pas à harceler Romain si tu as la moindre question Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3542309723

A très vite Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 16650110

P.S.: Oublie pas d'aller réserver ton avatar Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 965050866
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr112 / 52 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Maitrise :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr110 / 50 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Messages : 387
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mar 13 Mar - 7:28
Cara Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1737580043 Ce très bon choix de vave Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1737580043

Bienvenue parmi nous avec ta jeune femme qui m'a l'air très intéressante ! Au plaisir de se croiser et bon courage pour la suite de ta fiche déjà bien avancée Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 16650110

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Keith Ferell
Humain
Keith Ferell


https://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell https://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr115 / 55 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Maitrise :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr110 / 50 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Messages : 1294
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 13 Mar - 12:30
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 16650110 :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 13 Mar - 12:34
Merci à tous ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Paige Guthrie
Mutant
Paige Guthrie


https://houseofm.forumactif.org/t2569-paige-you-made-my-skin-burn https://houseofm.forumactif.org/t2543-paige-under-my-skin
More about you : Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Uttk
Codename : Husk
Pouvoirs : Elle est une omni-morphe transitionnelle. Elle peut altérer la structure moléculaire de son corps sous sa peau. Lorsqu’elle arrache sa peau, son épiderme prend n’importe qu’elle forme et elle obtient ainsi les capacités de cette forme. Elle peut ainsi guérir plus vite, avoir une peau solide, être plus lourde ou légère, être plus rapide ou être plus forte ect. selon le cas. Elle peut transformer son corps complet ou juste une partie. Sa transformation dure en général une heure. Elle peut aussi se fondre dans le décor à la manière d'un caméléon pour se camoufler.

Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 27016687_10156971199749428_2050920873_o
Emergence :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr113 / 53 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Maitrise :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr114 / 54 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Messages : 711
DCs : Maria, Casey, Laura, Grace, Laserian et Harper

Mar 13 Mar - 12:35
Bienvenue Lynda! J'adore ce pouvoir Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1061801632

Bon courage pour la suite de ta fiche! En espérant que tu te plaises parmi nous Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 2878492219 Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3203666633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 13 Mar - 13:10
Merci bien ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel J. Hobbs
Mutant
Gabriel J. Hobbs


https://houseofm.forumactif.org/t1110- https://houseofm.forumactif.org/t1093-gabriel-one-shot-and-the-w
More about you :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Tumblr_oeu0r5Ahh71ruezk8o7_250

a récupéré toute sa mémoire et ses souvenirs - était un junkie dans son ancienne vie, doublé d'un criminel qui faisait payer ses services - a une mère violente et estime que c'est de sa faute s'il a mal tourné - travaille au cabinet Nelson & Murdock et commence à se faire une réputation - a réussi à échapper au radar de la garde rouge malgré la réapparition de ses pouvoirs - ne prend aucun parti sur l'île car il n'est pas concerné pour le moment.

Codename : Lighter
Pouvoirs : Pyrokinésie ► Gabriel a la faculté de créer du feu, par la pensée. Il doit cependant garder un contrôle constant sur sa "création" s'il ne veut perdre le contrôle.
Et parce que l'inverse serait sacrément ironique, il est insensible au feu et à la chaleur.
Emergence :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr115 / 55 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Maitrise :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr115 / 55 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Messages : 1337
DCs : Marc, Sean, Lorna, Lucy & Ben

Mar 13 Mar - 13:15
Bienvenue Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3542309723 Il a l'air très cool ce perso, dis donc Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3542309723

___



This fury's burning
Inside your chest ☽ The walls of freedom come crumbling down. The moment you put those chains around you now like liquid poison. It takes it's toll, black feathered arrows that pierce your soul
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr114 / 54 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Maitrise :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr114 / 54 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Messages : 1561
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Mar 13 Mar - 18:17
Premièrement Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1737580043

Deuxièmement, bienvenue à toi Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3542309723

Troisièmement, j'ai peut-être un lien pour toi si c'est pas beau What a Face

Quatrièmement, keur sur toua Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 16650110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 13 Mar - 21:27
Merci bien ^^ Et avec plaisir Raven ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 13 Mar - 22:17
Bienvenue sur le forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Noah Mercury
Androïde
Noah Mercury


https://houseofm.forumactif.org/t3461-noah-mercury https://houseofm.forumactif.org/t3421-you-re-never-gonna-fit-in-m
More about you : Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Tumblr_pegg694F2J1v0jssm_500
Codename : Deviant
Pouvoirs : Noah est un androïde ayant plusieurs capacités :
- calcul des probabilités
- il retient toute information, comme un ordinateur, et il peut également les effacer
- il peut revoir des souvenirs, les mettre sur pause, les ralentir et les examiner
- son cerveau est connecté à Internet
- il peut contrôler les machines
- son corps ne vieillit pas
Emergence :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr113 / 53 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Maitrise :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr112 / 52 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Messages : 322
DCs : April - Ann - Harry - Gemma - Samira - Abigail - Nebula

Mar 13 Mar - 22:17
Bienvenue sur le forum Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 16650110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 13 Mar - 23:02
Merci à vous ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Entropy
Modo
Entropy


More about you : « Entropy. The things that fall apart. The center that cannot hold. [...] It is a universal constant, and from it flows all the fundamental chaos and disorder that you find so appealing. »
Codename : Entropy.
Emergence :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr115 / 55 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Maitrise :
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr115 / 55 / 5Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. Fonddr11
Messages : 245

Mer 14 Mar - 1:00

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


J'aime beaucoup cette fiche Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3542309723 Le personnage est très intéressant (et j'ai un faible pour les caractères comme le sien Arrow) et ça se lit tout seul Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 1033788476 Amuse-toi bien ici Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit. 3542309723


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Lynda Heckett ~ De toute façon on fait pas crédit.
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accès au forum Hentaï et caché!!!

House of M :: VOL. N°I :: Fiches de présentations-
Sauter vers: