RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-22%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs sans-fil Huawei FreeBuds 3 (via ODR 30€)
106.95 € 136.95 €
Voir le deal

Always where I need to be + Maven
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Always where I need to be + Maven Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1562
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Mar 13 Mar - 15:14




Always where I need to be

Maria & Raven


Il existe des êtres luminescents doués d’une sensibilité excessive et ayant des sympathies bien établies. Qui provoquent un rayonnement d’une intensité sans égale. Qui à l’ouverture de leur passage, illumine la pièce. Et qui se rendent indispensable par leur simple présence. La vie de Raven tournait comme ça : avec des engrenages bien huilés qui remplissaient des fonctions importantes dans le bon fonctionnement de sa vie. Ils l’aidaient à supporter les charges de la vie, refroidissaient les pièces mobiles de son volcan quand il le fallait, et la prévenaient de ses limites. Et puis à côté de cela, il y avait les autres ; les rouillés qui foutaient tout en l’air. Et dans ce fastidieux bordel, il y avait dans des cas rares ce que l’on appelle les hybrides. Alors eux, c’était sans doute les pires. Ceux qui vous font prendre conscience de ce que vous pouvez faire ou ne pas faire, jusqu’à l’atteinte de vos propres limites. Vous aviez les hybrides originels, qui sont des tarés de naissances. Et puis vous aviez les hybrides créés grâce (ou à cause) d’une anomalie dans leur vie. Ici c’était le cas de pas mal de gens, et l’anomalie vous la connaissez forcément. Les pouvoirs. Dans le camp de fortune des Onze il y avait sans conteste des gens dont la vie avait été bouleversée par le jour où tout avait commencé. Le jour où ils avaient entendu la voix du professeur Xavier bourdonner dans leur tête et où ils avaient tout quittés. Familles, amis, collègues, pour vivre comme des pestiférés dans une vieille jungle aux allures hostiles. C'était sans contestes un endroit que la belle blonde détestait mais elle n'avait malheureusement pas d'autre choix que de rester ici, à se battre et à soigner les blessés de missions. D'une certaine manière elle se rappelait ses années à l'armée sous le commandement de Castle, ce gars à l'allure pas commode à peine plus agé qu'elle. Elle se rappelait aussi des moments passés avec Maria qui partageait le lit à côté du sien, des souvenirs brulants inspirés par Cameron ou même de cette camaraderie qu'elle et Gavin avait l'un pour l'autre. De ces années à l'armée il n'était resté que Maria. Maria, sa meilleure amie. Maria, celle à qui elle devait tant. Maria, celle qui lui manquait tant. Voilà plusieurs jours que Raven trainait devant chez la brunette, hésitant à frapper à la porte de chez elle, mais se ravisait à chaque fois. Pour tout avouer elle avait bien trop peur de lui faire face après avoir disparu ainsi. Elle avait mentionnée son envie d'aller la voir à Jake qui étant Jake, n'avait pas été d'une grande aide. Résultat Raven avait attendu le bon moment et surtout avait attendu que Maria soit seule pour pouvoir prendre contact.

Capuche abaissée sur son visage couleur porcelaine la blonde attendait patiemment assise sur un banc dans un parc situé en face chez Maria. Elle venait de quitter Gavin et avait bien évidemment omis de lui parler de ce petit détour qu'elle effectuait avant de rentrer chez elle. Enfin chez elle... Dans sa vieille tente pourrie plutôt. Elle lisait, ou du moins en donnait l'impression, un magasine people qu'elle avait trouvé dans un distributeur publicitaire dans une rue non loin. Profitant d'un moment d’accalmie pour se laisser aller tranquillement à sa petite lecture elle jetait un oeil de temps en temps à la maison de sa meilleure amie. Quand ils sortaient la plupart des Onze restaient sur leurs gardes mais pas Raven. Raven, elle, avait la chance d'avoir un don plutôt arrangeant quand il s'agissait d'infiltration. Mis à part les tâches bleus qui parsemaient son corps de ça et là, la belle avait découvert qu'elle pouvait prendre l'apparence de n'importe qui. Ce qui dans cette situation, l'arrangeait bien. Après une heure de lecture et d’ennui la femme aux cheveux blonds comme les blés se décida enfin à se lever. Soupirant longuement afin de trouver le courage de frapper à la porte de Maria. Son coeur s'accéléra au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de son but, trainant des pieds pour retarder le moment où elle lui ferait face Raven pinça les lèvres et attendit un long moment. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire hein ? Salut, c'est moi. Surprise. T'as des bières ? C'était stupide complétement stupide ! Elle était à peu prés sûre de se prendre le poing de Maria dans la tronche et pourtant... Pourtant elle en avait besoin. Elle avait besoin de lui parler. De se perdre dans ses yeux céruléens. De sentir son parfum. De la serrer dans ses bras. D'entendre sa voix. Même si cela impliquait un mauvais moment à passer pour pouvoir en bénéficier. C'est ainsi que sa main vint marteler la porte d'un coup assuré. La belle replaça toutefois sa capuche sur son visage en patientant. Après un bref instant la porte s'ouvrit, son regard se planta dans celui de sa meilleure amie et Raven ne laissa pas le temps à Maria de réagir. Elle la poussa à l'intérieure et referma la porte à clé derrière. Se pressa dos contre celle-ci et enleva sa capuche. Pas un mot ne sortit de sa bouche alors qu'elle inspirait à fond. La blonde retint sa respiration sous le regard de Maria puis souffla. Vas y hurle qu'on en finisse maintenant. dit-elle d'un ton sûre. Elle en avait besoin. Elles en avaient besoin toutes les deux. Maria pour passer ses nerfs sur la façon d'agir de Raven et Raven pour décolérer des informations que Kurt lui avait donné sur la suspension de sa marraine et de sa démission. L'orage grondait et c'est ainsi que commencerait leurs retrouvailles elle en était certaine.

Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Always where I need to be + Maven 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Always where I need to be + Maven Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr115 / 55 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr110 / 50 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1027
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian, Harper et Cindy

Mar 20 Mar - 20:34
Always where I need to be
“She don't know who she is
I can take her anywhere, Do whatever comes naturally to you, You know she just don't care,'Cause I'm always where I need to be
Yeah, and I always thought I would end up with you, eventually”
Le vide. Depuis deux jours, c’était tout ce que Maria ressentait. À partir du moment où elle était entrée dans le bureau de son ex patron et mentor pour y déposer sa longue lettre de démission, ce sentiment l’avait envahi et ne l’avait toujours pas quitté. Elle n’avait pas dit un seul mot à Sebastian qui avait semblé surpris. Elle l’avait regardé droit dans les yeux sans cligner une seule fois des paupières. Son regard fermé avait été sévère et rempli de reproches. Elle avait voulu que ce soit le dernier souvenir qu’il ait d’elle et qu’il regrette de l’avoir laissée aller. Qu’il se souvienne à quel point il lui avait fait du mal en lui enlevant ainsi sa confiance et qu’il remette sa position en question. Elle avait voulu qu’elle sache que sa décision était prise et sans équivoque. Rien n’allait pouvoir la faire changer d’avis. Cette organisation ne la rejoignait plus. Elle n’aimait pas le tournant qu’elle prenait et elle ne se sentait plus à l’aise de la diriger. Il voulait que le commandant en chef comprenne tout cela dans son simple regard. Alors qu’il avait tenté d’ouvrir la bouche, Maria avait tourné les talons et était sortie du grand bureau sans se retourner. Elle était ensuite rentrée dans son ancien cabinet pour aller y chercher ses effets personnels. Son cœur s’était serré tout au long qu’elle rangeait cadres photos de tout genre, elle avec son lieutenant de père, avec Kurt et Anna, avec des gens hauts-placés et différentes personnalités, avec Jake et Raven à l’adolescence, avec Raven plus récemment. Elle se retenait de toutes ses forces pour ne pas craquer. Elle remplit rapidement la boite de diplômes, de prix et mentions gagnés au fil des ans, de plantes et autres objets. Assurée qu’elle n’avait rien oublié, elle avait griffonné un mot à son successeur et avait quitté la pièce, le cœur lourd. Elle avait traversé l’aile des dirigeants du Shield d’un pas déterminé et sans un regard vers quiconque s’accrochant à sa boîte de toutes ses forces pour ne rien laisse paraître de ses émotions. Elle avait senti tous les regards sur elle. Elle avait entendu les chuchotements sur son passage. Elle avait souri poliment à ceux qui étaient venus la saluer, mais ne voulant pas s’attarder plus longtemps, elle ne leur avait pas parlé. Cela pouvait paraître impoli et brusque, mais c’était tout simplement trop dur pour elle de rester encore plus longtemps entre ces murs et faire comme si tout allait bien alors qu’elle venait de décider de faire une croix sur plus de dix ans de loyaux services à une entreprise qui lui avait donné sa chance et sa confiance, une entreprise qui l’avait vu grandir et prendre de la maturité. Elle devait sortir et mettre tout cela derrière elle au plus vite. Une fois à l’extérieur, elle s’était arrêtée au sommet des marches et avait pris une grande inspiration ne réalisant pas encore le geste qu’elle venait de poser. Elle ne s’était pas sentie plus libérée ou avec un gros poids en moins sur les épaules. Elle s’était juste sentie…vide. Perdue. Brisée. Incertaine. Seule.

Cela faisait bien deux jours que la brune se trouvait dans cet état de stagnation dans lequel elle se posait des centaines de questions. Avait-elle fait le bon choix? Qu’allait-elle faire à présent? Allait-elle retrouver cette passion qui l’avait animé tout au long de ses années de service? Elle se retrouvait dans le néant de réponse. Cela faisait plus de dix ans qu’elle allait pratiquement tous les jours au même endroit et qu’elle côtoyait les mêmes personnes. Plus de dix ans qu’elle s’impliquait et sacrifiait sa vie personnelle au profit de son travail, qu’elle se donnait corps et âmes pour une organisation en qui elle croyait. Et maintenant, Maria n’avait plus rien de cela. Elle ne voulait pas regretter sa décision, elle se défendait de seulement le penser. Restait que la pilule était difficile à avaler tellement elle était amère. Elle était à peine sortie à l’extérieur, elle mangeait à peine et de toute façon, il n’y avait rien dans son frigo. Elle refusait de voir Richard ou même de lui parler, elle ne voulait pas s’en prendre inutilement à lui et leurs rapports étaient souvent tendus. Elle se contentait donc de rester assise devant la télévision à s’abrutir devant des téléréalités d’une famille de midinettes dramaqueen en buvant café par-dessus café. Au moins, ça passait le temps. Même si elle détestait ne rien faire. Elle ne faisait rien depuis trop longtemps déjà. Elle avait pris du poids, elle avait des cernes, elle se sentait sans vie. Elle ne s’était jamais retrouvée dans cette position, elle qui avait toujours été active et en santé. Ça ne lui ressemblait pas, mais pour le moment, elle ne savait pas quoi faire d’autre. Elle savait qu’elle allait s’en sortir, elle n’était pas du genre à s’apitoyer trop longtemps sur son sort après une défaite. Ça lui prenait juste encore un peu de temps.

Maria en était à sa quatrième tasse de café de l’après-midi lorsqu’on cogna à la porte. Elle avait soupiré en roulant des yeux pensant qu’il s’agissait de Richard. Elle ne voulait pas le voir, c’était si dur à comprendre? Elle se leva en trainant des pieds dans ses pantoufles de pingouin qui complétait très bien son ensemble mou d’un jogging gris, d’un t-shirt de Nirvana et d’une veste à capuchon noire. Elle ouvrit la porte à la volée pour faire face à son petit-ami. Mais, ce n’était pas lui et la brune se figea, les yeux grands ouverts. Elle n’eut pas le temps de réagir que sa visiteuse la poussa à l’intérieur du condo et referma la porte en prenant bien soin de la verrouiller. Son interlocutrice enleva le capuchon qui lui cachait les yeux et la tête de blonde se sa meilleure amie apparue devant elle. Elle était estomaquée par cette venue ne s’y attendant pas du tout. Les émotions s’entrechoquaient en elle. Elle ne savait pas comment réagir. Elle avait envie d’hurler comme le proposait Raven, elle avait envie de la prendre dans ses bras, de rire, de pleurer, de cracher. Finalement, sans même qu’elle ne puisse la contrôler, sa main, paume grande ouverte, se leva et heurta la joue de la blonde de plein fouet. "Comment oses-tu te pointer chez moi comme ça!" Elle ne savait pas ce qui lui prenait. Elle était la première à être surprise par cette réaction. Pourtant, dieu que ça lui avait fait du bien.

(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Always where I need to be + Maven Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1562
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Sam 31 Mar - 15:30




Always where I need to be

Maria & Raven


Une émotion étrange pour un frisson non dissimulé, elle a la peur au ventre à voir le moment de la rejoindre se rapprocher au fil de ses pas. Si fragile Raven, les années lui ont pourtant offert l'habitude de ce genre d'interlude, mais elle n'en réchappe pas pour autant à ce besoin presque instinctif de s'en aller en courant. Pourtant c'est une tête brulée mais depuis que tout ce en quoi elle croyait s'est effondré elle ne sait plus où elle en est. Elle a perdu son travail, elle a perdu sa raison, elle a perdu Gamora et elle doit l'avouer parfois elle se sent encore perdue. Si perdu, qu'elle s'est décidée à rejoindre celle qui lui a toujours servie d'ancre dans ce monde un peu trop fou pour elle. Et pourtant tout à changé, elle sait que les retrouvailles avec Maria ne seront pas de tout repos.  Là où son air se partage au sien, il ne fait pas bon rester, sa seule présence sonnant toujours à son cœur comme une souffrance dont elle ne saurait se libérer pleinement. Elle résiste pourtant, sa brune, son ange qui s'immobilise et tente à calmer son propre pouls tandis que petit à petit elle se rapproche de la porte d'entrée qui devient subitement son pire cauchemar. Lui a-t-elle manqué ? Quelle question pour une réponse tellement évidente : elle lui manque. A chaque repas passé dans cette jungle qui l'étouffe plus qu'elle ne la rassure, à chaque jour passé ses pas dans les siens, à chacun de ses regards lorsqu'elle passe à proximité de son lieu de vie. Elle lui manque, elle, la sœur qui aurait dû la protéger ; elle, la main fraternelle pour guider sa moitié sur un chemin qu'elle aurait dépourvu du moindre obstacle. Pour elle. Elle lui manque, à en crever, tous les jours, d'une bien drôle de manière mais peu importe, elle n'en saurait jamais rien si Raven ne se décide pas à franchir le pas de cette porte. Si elle avait eut ne serait-ce qu'une pointe de lucidité elle se serait enfuie loin d'ici. Après tout pourquoi Maria ne la balancerai-t-elle pas aux autorités ? Pourtant si elle fuit elle à la conscience de se dire qu'elle s'en voudra encore et toujours. Son poing martèle la porte, percute le PVC régulièrement et l’épée de Damoclès qui se trouve au dessus de sa tête se met à tanguer. La peur ? L'anxiété ? La mélancolie ? Elle ne sait pas trop ce qui la ronge ainsi mais elle se bat pour ne rien en montrer. Elle relève le menton, se tient droite comme un piqué lorsque Maria ouvre la porte d'un air blasé. Elle la pousse à l'intérieur, prend soin de refermer derrière elle et inspire profondément. C'est fini, elle est entrée dans l’arène et un mauvais moment est à passé. Votre nature est électrique. Deux êtres intouchables auxquels la vie n’a fait de cadeaux que pour les reprendre par la suite.

Comment oses-tu te pointer chez moi comme ça! Sa voix est neutre, dénuée de colère. Paroles anodines et pourtant, elles se fracassent sans vergogne contre la blonde qui se tient droite devant son bourreau, balle argentée perforant sa poitrine pour la faire saigner. Comme ça, sans préliminaire. Sans plus de cérémonie. Elle pourrait la briser entre ses doigts, elle pour qui la blonde a temps d'affection. Pour le plaisir de la voir ramper, ravaler cette fierté mal placée qu’elle lui crache au visage.  A vrai dire l'ancienne garde rouge mérites ce regard noir que la brune lui jette. Son ton est contrôlé et pourtant elle la sait en colère. Une seconde ou deux suffisent à la faire craquer la grande Maria Hill. Sa paume vient percuter le visage de Raven déclenchant un craquement sonore sec. La blonde ne cil pas, reste figée détaillant celle qu'elle appelle meilleure amie encore aujourd'hui. Sa joue picote, lui brule légèrement la peau en d'autre temps elle aurait répondu à la violence par la violence mais pas avec elle. Pas avec Maria et la belle aux cheveux de blés sait très bien que ce geste fait bien plus mal et plus de bien à l'ancienne commande du SHIELD qu'il ne lui en fait à elle. Pourtant ce n'est pas la colère qui manque à l'ex garde rouge. Son sang boue en elle devant l'apparence de Maria qui elle en est convaincu se laisse dépérir à vu d’œil. Où est-il ce Richard qu'elle ne peut supporter ? Où est ce petit con pour venir s'occuper d'elle hein ? D'un geste vif Raven éloigne le bras de Maria de son visage. Elle se mord la lèvre inférieure avec violence pour ne pas éclater à son tour. Je n'ai pas à m'expliquer sur les raisons de ma venue ici. Mais si tu veux me balancer aux autorités je t'en prit Maria ton téléphone portable est là bas. Si dure. Si autoritaire. La voix de la garde se répercute dans la pièce. Elle fronce les sourcils en la détaillant de haut en bas. Je peux savoir pourquoi tu es habillée comme une ado qui sort d'une cuite en pleine semaine Maria ? elle ne veut pas lui avouer qu'elle est là parce qu'elle lui manque horriblement. Elle est Raven. C'est Maria. Elle sait très bien que l'orage gronde toujours avant de laisser le ciel s’éclaircir et elle ne laissera pas sa meilleure amie rester dans cet état. Jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Always where I need to be + Maven 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Always where I need to be + Maven Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr115 / 55 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr110 / 50 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1027
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian, Harper et Cindy

Lun 4 Juin - 15:37
Always where I need to be
“She don't know who she is
I can take her anywhere, Do whatever comes naturally to you, You know she just don't care,'Cause I'm always where I need to be
Yeah, and I always thought I would end up with you, eventually”
Elle n’avait pas imaginé que leurs retrouvailles débuteraient de cette façon. Maria était envahie d’une multitude d’émotion alors que sa meilleure amie de toujours se retrouvait en face d’elle, après plusieurs mois sans nouvelles. Elle était heureuse et soulagée de la voir saine et sauve, malgré une perte de poids évidente et quelques égratignures. En même temps, ça lui faisait tout bizarre. Alors que les deux femmes avaient l’habitude de se parler tous les jours et de se voir plusieurs fois par semaine, Raven avait dû disparaître tout d’un coup sans pouvoir la contacter. Son absence avait créé un vide énorme chez la brune. Elle traversait la pire période de sa vie et sa meilleure amie n’était là pour elle. Ce qui était ironique, c’était que sa suspension, puis sa démission, étaient directement liées au sort de la blonde. Si l’ancienne commandante n’avait pas pleinement pris le parti de la garde-rouge, c’était parce qu’elle savait que Raven était une émergée. Si elle avait ensuite donné sa démission au Shield, c’était parce que Maria ne pouvait tout simplement pas être associée à l’organisation qui avait déclaré la guerre à ceux qui avaient des pouvoirs. Elle ne pouvait pas aller contre ses deux meilleurs amis, les pourchasser ou même les voir emprisonnés. Elle avait choisi ses proches, au lieu de sa carrière. C’était aussi pour cela qu’elle ressentait autant de colère. Depuis plus d’une décennie, la brune avait fait d’innombrables sacrifices pour en arriver au poste tant convoité, pour être prise au sérieux, pour avoir le respect de l’industrie, des dirigeants, de ses compères et surtout des hommes bourrus et macho. Elle avait travaillé dur et fort, passer des nuits blanches sur des dossiers ou des missions, trouver et participer à des nouvelles innovations, prendre des décisions difficiles et s’assurer de la sécurité de ses agents. Elle avait tout fait et voilà parce qu’elle avait un trop grand cœur et que son amour pour Raven était plus fort que tout, elle avait tout abandonné. Tout perdu. Elle lui en voulait. Ce n’était pas rationnel, puisque la rebelle n’avait sans doute rien demandé de tout ça, mais Maria avait besoin d’extérioriser sa frustration et malheureusement, c’était tombé sur sa belle amie. Sa main était partie toute seule vers la joue pâle de la blonde, laissant une marque rougeâtre. Toute la frustration qu’elle avait gardée en elle depuis l’été s’était transformée en gifle. Voir en chair et en os l’une des raisons de son désarroi l’avait fait déraper. Elle ne comprenait pas cette réaction. Elle aurait dû être complètement le contraire. Elle aurait dû sourire et même verser quelques larmes de joie de la voir à sa porte. Mais, la colère et l’amertume étaient plus forts que la joie. Raven n’avait eu aucune réaction et c’était encore plus inquiétant qu’une contre-attaque. Un côté d’elle aurait aimé que son amie la frappe à son tour. Elle se doutait que Raven devait avoir beaucoup de rage en elle avec tout ce qui lui arrivait. Elle voulait la sentir vivante, parce que là, elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Elle voulait être certaine que sa sœur de cœur était toujours la même. Celle qui ne se laissait jamais faire et qui avait la riposte facile. Celle que Maria avait toujours enviée. Mais, Raven gardait son calme, se contentant de la fixer de ses yeux perçants. La brune la toisait du regard elle aussi croisant les bras sur la poitrine. La tension n’avait jamais été aussi lourde entre elles. L’ancienne commandante ne se souvenait même pas d’avoir déjà eu une mésentente avec son amie. Ça avait toujours été la parfaite harmonie entre elles. Les deux femmes avaient toujours réussi à pouvoir s’entendre en mettant leurs différends de côté. Peu importe leur sujet de discorde, elles savaient faire passer leur amitié avant tout. Elles savaient mettre un frein à leurs disputes avant que ça n’aille trop loin. Elles revenaient ensuite sur le sujet une fois calmées. Ce n’était peut-être pas la meilleure façon de fonctionner, mais ça avait marché pour elles. Leur amitié n’avait jamais souffert et avait toujours été aussi forte. Seulement là, c’était différent. Toutes les deux avaient des bonnes raisons d’en vouloir à l’autre et ce n’était pas une petite chicane d’écolières. Leurs vies respectives avaient complètement changé à cause de chacune. Raven devait vivre comme une ermite cachée à cause d’une section spéciale du Shield dont Maria avait été à la tête, tandis que Maria avait été suspendu et avait ensuite démissionné parce qu’elle ne pouvait pas aller contre Raven. C’était une situation très délicate et même si Maria aurait voulu sauter dans les bras de sa belle copine, elle se retenait. Une force interne l’en empêchait. Elle était trop butée en ce moment pour faire comme si de rien était.

Elle ne put s’empêcher de rouler des yeux devant la remarque de la blonde. "Bien sûûûûûûr, j’ai démissionné à cause de toi et maintenant je vais t’envoyer aux autorités. Super logique. " Le ton de l’ex garde l’avait un peu décontenancé. Maria avait déjà entendu ce ton froid et autoritaire sortir de la bouche de son amie, mais jamais pour s’adresser à elle. La brune lui avait donc répondu avec le ton le plus sarcastique qui soit. Raven pensait-elle vraiment qu’elle allait la livrer? Pensait-elle que sa fidélité avait éclaté ou qu’elle était une traitre? C’était un peu insultant après tout ce qu’elles avaient traversé. Alors que la femme recherchée lui lançait une pique par rapport à son habillement, Maria haussa les épaules. "Ça fait plus de dix ans que je veux passer des journées complètes devant la télé, maintenant que je suis sans emploi, j’en profite. " Elle aurait pu dire cela de façon amusée, ce qui aurait détendu l’atmosphère, mais elle ne pouvait s’empêcher de garder son visage neutre tout en fixant Raven droit dans les yeux.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Always where I need to be + Maven Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1562
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Lun 10 Sep - 9:58




Always where I need to be

Maria & Raven


La glace. Le feu. Un mélange détonnant qui règne en maitre  au milieu du salon de Maria Hill. Elles se jaugent, se testent et se détestent avec une envie sourde de se jeter dans les bras l’une de l’autre. Pourtant elles ne font rien pour apaiser la tension  dans la pièce. Elles restent là, interdites à chercher les mots qui blesseront l’autre. Pourtant elles ne sont pas comme ça. Elles n’ont jamais été ainsi mais il faut croire que les choses changent. Elles ont mal, tellement mal de devoir agir ainsi, l’une envers l’autre alors qu’elles s’aiment à n’en plus pouvoir. C’est dur. Leurs palpitants battent à l’unisson dans une mélodie non connu. La tempête est bien réelle et elle ravage tout sur son passage, piétine leurs sentiments et ne laisse place qu’à la froideur. Les yeux dans les yeux, jamais Raven n’aurait pensé qu’un jour Maria lui parlerait ainsi. Mais comment lui en vouloir ? Elle n’a pas vraiment le choix que d’encaisser, d’emmagasiner pour laisser sa propre colère exploser. Elles se sont détruites l’une l’autre. Se sont laissé bouffer par la situation. Et bordel qu’est-ce qu’elle aimerait pouvoir lui sauter au cou, la serrer tendrement contre elle, sentir à nouveau son parfum, retrouver sa meilleure amie. Bordel, ce qu’elle aimerait que tout redevienne comme avant. Avec sa situation actuelle elle sait que c’est impossible et pourtant… Pourtant elle aimerait que ce soit le cas. Elle aimerait… Elle aimerait tant de choses mais en attendant rien ne se passe comme prévu. Certes elle souhaitait redonner un peu d’aplombs à sa meilleure amie. Elle souhaitait lui donner l’envie de se battre. Se rassurer par la même occasion. Voir de ses yeux que tout allait bien pour Maria, qu’elle ne se laissait pas abattre, elle qui avait tant trimé pour arriver à devenir la personne influente qu’elle était. La blonde à la chevelure de blés s’en voulait tellement d’être la cause de la démission de sa meilleure amie, car elle le savait, elle en était la raison majeure. Elle et Jake était la raison de sa démission et la vérité c’était que Raven ne le supportait pas, elle qui avait tant fait pour elle. Pour qu’elle puisse assurer un avenir à Anna et Kurt, l’ancienne garde rouge avait tout foutu en l’air et c’en était trop pour elle. Maintenant qu’elle était là, face à la brune aux yeux envoutant, elle pouvait juger de l’étendu des dégâts. Son aspect débraillé, la colère qui la submergé à chacun de ses mots et surtout le fait qu’elle l’ait frappée mettait tous les sens de la belle en alerte. Pourtant au lieu de consoler Maria, elle continuait à la chercher et à lui envoyer des piques sans s’arrêter. Mauvaise idée que de la titiller quand on connaissait l’ancien agent de SHIELD mais c’était plus fort qu’elle, la blonde voulait voir briller une détermination dans les yeux de Maria mais ce ne fût pas le cas.



A la place sa douce, enfin pas tant que ça, amie lui répondis avec le plus de sarcasme possible. « Bien sûûûûûûr, j’ai démissionné à cause de toi et maintenant je vais t’envoyer aux autorités. Super logique. » La résistante arqua un sourcil en regardant son amie, s’exprimer avec autant d’ironie et si la situation n’avait pas été aussi compliquée, Raven aurait sûrement éclaté de rire en voyant Maria s’exprimer de cette façon. Ce ne fut pas le cas et elle resta statique devant la mauvaise volonté de sa sœur de cœur. Un soupire s’échappa alors de ses lèvres alors que Maria ne lâche pas sa garde. "Ça fait plus de dix ans que je veux passer des journées complètes devant la télé, maintenant que je suis sans emploi, j’en profite. " son regard la transperce comme une lame bien affutée et Raven retient un mouvement de recul. Elle ne sait plus qui de l’énervement ou de la peine ronge son estomac, ce qui est sûr c’est que la situation commence à lui faire regretter d’avoir traversé la ville pour la rejoindre au risque de se faire prendre. Ses dents viennent violemment meurtrirent sa lèvre inférieur alors qu’elle ne baisse en aucune façon sa garde. Ses poings se serrent à en faire blanchir ses phalanges. La colère ? La peur ? L’angoisse ? Trop de choses se mélange dans la tête de Raven si bien qu’elle a l’impression de perdre la raison. «  Ca suffit Maria ! » sa voix claque violemment dans les airs. Elle craque. Elle tremble. Elles n’arriveront à rien si elles continuent de se bouffer ainsi. « Reprend toi, bordel ! Reprend toi ou c’est la dernière fois que tu me vois ! » c’est bien trop dur. La voir aussi indifférente c’est bien pire que tout ce qu’elle aurait pu imaginer. La blonde secoue la tête, la baisse le temps de se faire raison. Elle ne pense pas ce qu’elle vient de dire, elle s’en veut à nouveau et pourtant c’est la première fois depuis le début de cette conversation où elle laisse entrevoir un début de sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Always where I need to be + Maven 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Always where I need to be + Maven Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr115 / 55 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr110 / 50 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1027
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian, Harper et Cindy

Mer 20 Mar - 16:30
Always where I need to be
“She don't know who she is
I can take her anywhere, Do whatever comes naturally to you, You know she just don't care,'Cause I'm always where I need to be
Yeah, and I always thought I would end up with you, eventually”
Quand on y pensait bien, c’était plutôt ridicule comme situation. Elles étaient en colère l’une contre l’autre pour la même cause. Elles trouvaient la situation de l’autre injuste pour la même cause. Leurs vies avaient été chamboulé pour la même cause. Elles étaient simplement dans les camps opposés. Maria avait beaucoup de rancœur, mais elle ne pouvait pas détester sa meilleure amie. Si cette dernière possédait des pouvoirs, ce n’était pas de sa faute, ce n’était pas ce qu’elle avait voulu. Elle était née ainsi, c’était sa nature. Mais putain que la brune aurait aimé que la blonde les mette en veilleuse lors de l’événement le plus important des dernières années. Elles n’en seraient pas là à se jauger du regard à jouer à celle qui faisait le plus pitié. Raven gagnait haut la main. Son amie avait beaucoup plus perdu qu’elle. Son job, sa maison, ses enfants, sa réputation. C’était juste plus fort qu’elle. L’ancienne commandante avait retenu sa rage pour elle ces derniers jours. Elle n’avait pratiquement parlé à personne. Elle refusait tous les appels et les visites. Cela faisait des semaines qu’elle ruminait sur sa condition, qu’elle se posait des questions, qu’elle se flagellait mentalement pour ses décisions se demandant si c’étaient les bonnes et si elle avait bien agit. Si tout ça en valait la peine. Maintenant qu’elle avait son amie devant elle, Maria avait juste explosé. Une explosion de différentes émotions qui étaient sorties en une grosse colère, alors que ce n’était pas juste ça qu’elle ressentait. Elle ne savait tout simplement pas comment réagir. Si elle se laissait aller, elle l’embrasserait en lui arrachant les cheveux tout en versant des larmes de joie et en lui criant des insultes. Bien sûr qu’elle était heureuse et soulagée de voir sa soeur de coeur alors qu’elle s’était imaginée toutes les situations possibles parce qu’elle n’avait aucune nouvelle et que la bande d’émergés dans laquelle elle se trouvait, était les parias du pays. Elle la trouvait aussi irresponsable de se montrer chez elle alors que la garde rôdait partout. Certes, ses pouvoirs de métamorphose était très utiles, mais c’était tout de même risqué. Et elle lui en voulait de prendre ces risques juste pour la voir. Surtout que les événements de la rafle étaient encore frais dans la mémoire des gens. Raven aurait dû se terrer dans sa cachette et attendre que les choses se tassent. Elle était tout de même touchée que son amie soit venue la voir pour lui démontrer que tout allait bien pour elle, malgré tout. Au lieu de cela, elle résistait et se protégeait en jouant l’indifférente. Sans doutes pour éviter de dire des choses qu’elle allait regretter.

Mais toute cette tension entre elles restait insoutenable. Maria savait que le temps de Raven était compté et qu’elle ne pourrait pas rester indéfiniment. C’était donc du temps précieux en compagnie de la personne qui comptait le plus pour elle qu’elle était entrain de perdre parce qu’elle était trop tête de mule. Elle n’arrivait pas à se calmer et à faire la part des choses. Dès qu’elle posait les yeux sur la mutante, l’ex-employée du Shield revoyait tout ce qu’elle avait perdu et abandonné. Elle se faisait plus sarcastique que jamais et détestait cette façon d’agir. Ce n’était pas digne d’elle. Mais elle ne changea pas d’attitude pour autant, préférant laisser Raven prendre les choses en mains comme elle l’avait toujours fait dans leur duo. Elle l’avait titiller sur son habillement ou en lavait défié de la balancer aux autorités. Maria avait répondu du tact au tact. Elle savait bien que la métamorphe allait se fatiguer de son attitude et qu’elle ne se montrerait plus aussi patiente. Il fallait qu’elle se fâche, qu’elle réagisse. Ce n’était pas la Raven fougueuse qu’elle connaissait. D’ailleurs, comme prévu, le ton de la Rebelle se fit plus fort et sec. "Non! J’ai le droit de me morfondre et de m’apitoyer sur mon sort. J’ai plus que ça à présent. J’ai plus de job, je vous ai plus Jake et toi et avec Richard...c’est rendu compliqué. Je sais pas Rav...je sais plus. Je n’ai jamais pensé que tout mon petit monde pouvait tomber d’un seul coup. " Elle n’avait pas prévu de craquer, mais ça ne servait à rien d’en vouloir à Raven. "Et toi? Pourquoi tu n’es pas plus en colère? Ta situation est bien pire! T’as le droit de m’en vouloir! T’as le droit de me crier dessus! " Elle ne savait pas pourquoi elle cherchait la dispute. Elle était mêlée et ne savait plus comment réagir.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Always where I need to be + Maven Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1562
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Mer 20 Mar - 19:00




Always where I need to be

Maria & Raven


La respiration saccadée; le regard criant de colère, la voix tremblante. C'est une image de Maria trop peu familière que Raven découvre aujourd'hui et elle doit bien l'avouer, elle est difficilement supportable. Cette femme qui lui fait face avec cette dégaine épouvantable, ce n'est pas sa meilleure amie. Ou peut-être bien que si. Elles se connaissent depuis de nombreuses années et pourtant voici qu'une inconnue se permet de la prendre en grippe. Une inconnue avec le visage de Maria. Le visage de SA Maria et bordel ça lui fait mal. Elle a toutes les raisons de lui en vouloir après tout, car la blonde aux cheveux de blés le sait, elle l'a abandonnée. Raven a abandonnée une de ses raisons d'être et elle s'en veut terriblement. Ses ongles meurtrissent ses paumes à sang tellement la rage la prend aux tripes lorsque la claque retentit entre les murs de la demeure Hill. Elle voudrait lui rendre ce coup et extériorisée sa rage mais c'est le néant au fond de son coeur qui saigne. La voir dans cet état. Avec une telle haine à son égard... A l'égard de ce monde qu'elle a perdue c'est plus difficile que ce qu'elle imaginait.

Pourtant Raven garde son calme. Du moins au début. Parce que voir Maria jouer les grandes blessées la fait réellement souffrir. Elle voudrait la secouer, la ramener à la réalité, lui dire qu'elle n'y ai pour rien si aujourd'hui elle et Jake se retrouve tapis au fond de la jungle loin de tout ce qu'ils avaient construit. Elle voudrait que Maria se rende compte de la chance qu'elle a de pouvoir être libre tout simplement mais c'est peine perdue. Nouveau soupire. Quand l'a-t-elle perdue au juste ? Sûrement ce soir là. Celui qui la hante chaque soir un peu plus. Celui de ce putain de festival à la con. La garde passe une main tremblante dans ses cheveux. La tension est telle qu'elle répond à son amie avec énervement. Sa voix claque dans les airs afin de la calmer. Malheureusement ce n'est pas suffisant et c'est loin de l'être quand elle voit la colère qui se dégage de ce regard céruléen qu'elle connait tant.

Elle est paumée, tout aussi paumée qu'elle et la médecin se demande si elle a bien fait de se pointer chez elle aujourd'hui. Mais comment résister à cette détresse décrite par Kurt ? Comment laisser sa sœur de cœur souffrir encore et encore pour rien. Pour rien. "Non! J’ai le droit de me morfondre et de m’apitoyer sur mon sort. J’ai plus que ça à présent. J’ai plus de job, je vous ai plus Jake et toi et avec Richard...c’est rendu compliqué. Je sais pas Rav...je sais plus. Je n’ai jamais pensé que tout mon petit monde pouvait tomber d’un seul coup. " Elle hurle sans s'en rendre compte. Sa colère est contagieuse et elle s'immisce au sein même de la blonde. "Et toi? Pourquoi tu n’es pas plus en colère? Ta situation est bien pire! T’as le droit de m’en vouloir! T’as le droit de me crier dessus! " ses propos la percute de plein fouet. La belle recule d'un pas et écarquille les yeux. C'en est trop. Trop. Et la flamme qui la caractérise si bien s'allume alors. Incandescente. Indécente. " TAIS TOI ! " elle s'égosille. L'ancienne lieutenant du SHIELD vient de toucher là où ça fait mal. Les dents de la résistante se plantent dans ses lèvres. "Je t'interdis de dire ça ! Je t'interdis de chercher la dispute ! C'est ce que tu veux ?! Bordel Maria c'est ce que tu veux ?! Que je te haïsses ?! Que je t'en veuilles ?!" elle s'avance vers elle. La pointe du doigt. La fait reculer jusqu'au mur derrière elle plus menaçante que jamais. Car jamais elle n'aurait cru parler à sa meilleure amie sur ce ton. Jamais elle n'aurait cru qu'une dispute éclaterai aujourd'hui. "Tu veux que je te hurle dessus ?! Que je te dises que tout ça c'est ta faute ?! Que si je n'ai plus rien c'est de ta faute ?!" des larmes glissent sur ses joues. Doux mélange de colère et de tristesse. Elle plaque ses mains de part et d'autre du visage de Maria, la respiration haletante. La colère rugissante. Ses yeux glissent sur son visage. Se posent sur ses lèvres le temps d'une seconde qui semble s'étirer en de longues minutes. A quel moment cette pulsion lui a-t-elle traversée l'esprit ? Pourtant elle est bien là, le regard de la blonde porté sur ses lèvres, elle ne la quitte pas des yeux, elle aurait pu revenir sur ses paroles, il aurait sans doute été facile de revenir en arrière, mais Raven n'est pas ainsi. Sa bouche s'approche enfin dangereusement de la sienne, elle frôle la commissure de ses lèvres, tandis que ses prunelles glacées sont rivées sur les siennes. Le regrettera-t-elle ? Sûrement pas. Elle n'hésite pas et presse ses lippes contre les siennes, lui offrant un baiser où elle déverse toutes ses émotions. Passionnées. Sauvages. Brutes. Tu comprends Maria ? Tu comprends pourquoi je ne t'en veux pas ? Elle est importante. Bien trop importante. Elle se fout tout simplement que son amie la rejette. Cherche sa langue de la sienne afin de la caresser avec une douceur infinie. Ça n'ira pas plus loin. Elles le savent. La blonde s'attend à se prendre une nouvelle claque de la part de son amie. Elle espère pourtant encore qu'elle lui rendra ce baiser. Cet appel à l'aide. Ce moment qui ne leur appartient qu'à elles.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Always where I need to be + Maven 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Always where I need to be + Maven Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr115 / 55 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr110 / 50 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1027
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian, Harper et Cindy

Ven 22 Mar - 17:48
Always where I need to be
“She don't know who she is
I can take her anywhere, Do whatever comes naturally to you, You know she just don't care,'Cause I'm always where I need to be
Yeah, and I always thought I would end up with you, eventually”
Elle tremblait. Tout son corps essayait de combattre ce mélange de mauvaises vibrations qui émanaient d’elle. Maria n’avait jamais agit de la sorte. Elle n’avait jamais été aussi négative et n’avait jamais autant cherché la bagarre. Même lors de ses plus grandes colères, elle avait toujours réussi à se maîtriser et à se calmer. C’était d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle la jeune femme avait réussi à monter aussi rapidement les échelons. Elle était capable de faire preuve de sang froid en toutes circonstances, même lorsqu’elle était directement touchée. Elle ne s’était jamais écrasée et laissée abattre. Elle n’avait jamais rien laissé paraître. Cette fois-ci, c’était tout simplement trop dur. Trop d’un coup. Trop pour elle. Ses raisons étaient pourtant valables. N’importe qui se serait effondré après ce qu’elle avait vécu, mais elle n’avait pas le droit de s’en prendre à Raven et de mettre tous ses maux sur son dos. Maria était la seule responsable de ses actes. Elle avait décidé d’aller contre la garde rouge. Elle avait décidé de choisir ses amis au lieu de sa carrière. Elle avait décidé de démissionner. Oui, tout était relié à sa meilleure amie, mais la blonde ne lui avait jamais rien demandé. Elle ne lui avait pas dit de prendre son parti ou de la défendre. Elle ne lui avait pas demandé de la choisir et de tout abandonner pour elle. Mais la brune n’était jamais tombée aussi bas. Tout lui avait toujours réussi. Elle n’avait jamais connu la misère et l’isolement. Elle avait toujours été bien entourée et soutenue. C’était une situation nouvelle pour elle qu’elle n’arrivait tout simplement pas à gérer. L’ancienne commandante avait eu à sa charge une organisation complète d’agents redoutables, de militaires braves et d’une équipe technique surdouée qu’elle avait toujours menée d’une main de maître, mais elle échouait lamentablement à gérer sa propre vie maintenant plus ardue. Elle savait que la solution n’était pas de se laisser aller ou de déverser tout son fiel sur sa soeur de coeur, mais c’était la plus facile.

Maria n’avait pas l’habitude de se plaindre. Elle prenait tout sur elle, mais là alors que Raven se trouvait en face d’elle, elle se laissait aller. Elle ne savait pas ce qu’elle cherchait. Sa pitié? Sa compréhension? Son soutien? Mais commenter sa situation à voix haute ne lui avait pas fait du bien comme elle l’aurait cru. Ça la rendait même plus misérable. Se plaindre à quelqu’un avait juste renforcé le fait qu’elle n’était pas elle. Qu’un être avait pris possession d’elle et laissait entrevoir une version noircie d’elle-même. Une partie risible. Sa petite tirade n’affecta pas la résistante qui lui intima de se taire. Sa voix forte avait crispé Maria. Enfin, une réaction. C’était ce qu’elle voulait. Retrouver son feu, sa force. Bien sûr qu’elle ne voulait pas que sa blonde amie la déteste et qu’elle lui en veuille. Pas réellement. Elle voulait juste obtenir une émotion. Raven s’avance vers elle en la pointant du doigt. Maria recula jusqu’à ce que son dos frappe le mur derrière elle. Ses yeux azur étaient accrochés à ceux de la blonde. Cette dernière démontrait un mélange de rage et de douceur dans son visage, rendant toute action imprévisible de sa part. Elle repris la parole d’une voix triste ne comprenant pas pourquoi Maria lui demandait de l’haïr et de tout mettre sur sa faute. D’un côté, ça la rassurait que Raven ne la déteste pas. En avoir la confirmation lui aurait brisé le coeur. Elle resta silencieuse, ayant assez parlé pour le moment. Elle sursauta légèrement lorsque les deux mains douces de Raven encadrèrent son visage. Elle essayait de déchiffrer et d’analyser ses traits, mais son amie semblait dans un autre état, comme si une pulsion soudaine dictait ses gestes. C’est là que l’improbable se produisit. Raven posa ses lèvres sur celles de Maria. Cette dernière ne bougea pas, trop surprise pour bouger le moindre membre. Elle aurait pu la repousser et lui demander ce qui lui prenait. Maria n’avait jamais été attirée par les femmes. Pourtant, elle laissa sa meilleure amie faire et se détendit au bout de quelques secondes. Elle répondit même à son baiser et se laissa aller. Pas sauvagement. C’était beau. Doux. Timide. Voir innocent. Rien de ce qu’elle n’avait connu auparavant. Leurs langues entremêlées scellaient leur complicité. Leur amitié trop importante pour être gâchée par une organisation de malheur. Elle allait au-delà des émergés et de tout ce qui se passait sur l’île. Elle résistait à tout. Ce baiser était la preuve de leur proximité. Il était rempli de promesses muettes qu’elles se faisaient l’une à l’autre. Finalement, Maria se décolla un sourire triste sur ses lèvres humides. Elle regarda Raven, tandis qu’une larme descendit le long de sa joue. Elle la prit alors dans ses bras et la serra avec force. "Tu me manques tellement."

(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Always where I need to be + Maven Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Maitrise :
Always where I need to be + Maven Fonddr114 / 54 / 5Always where I need to be + Maven Fonddr11
Messages : 1562
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Sam 23 Mar - 14:27




Always where I need to be

Maria & Raven


Ce geste. Il cri le désespoir. Ce geste. Il cri la détresse. Ce geste. Il vient du cœur. Tout dans ce geste est un appel. Un appel à celle qu'elle considère comme sa meilleure amie. Alors non. Non, il n'y a aucune arrière pensée derrière ce baiser. Derrière ces lèvres qui se scellent l'une à l'autre. Il n'y a rien de plus que cette tendresse et cette amitié que les deux femmes se vouent l'une à l'autre. Raven n'attend rien de la part de Maria. Raven ne veut pas plus de sa part. Elle ne veut que la compréhension. Oui elle a mal. Oui la vie est injuste. Oui peut-être qu'elles se sont éteintes le même soir où la vie les a séparées. Probablement. Sûrement. A vrai dire l'ex garde à la chevelure dorée n'est pas capable de le dire mais une seule chose est sûre, une seule chose. Le fait que Raven sera toujours là pour Maria, comme Maria à toujours était là pour elle.

Leur amitié n'est pas de celles qu'on oubli. Elle est sincère, pure et même si avec ces souvenirs. Ceux qu'elle n'arrive pas à démêler. Ceux qu'elle préfère clairement oublier. Elle se doute qu'elle est vraisemblablement sans fondements, la résistante se rattache à cette idée que l'ex lieutenant du SHIELD est sa famille. Au même titre qu'Anna, que Kurt, que Jake ou que Gavin. Elle se fiche bien de cette autre vie parce que ce qui est important là, de suite c'est Maria. La belle s'en veut, terriblement d'avoir laissée sa sœur de cœur pendant des mois sans nouvelles. Mais comment aurait-elle pu lui donner signe de vie en sachant que le SHIELD la surveillait ? Elle n'avait pas le choix et se mettait en danger ce soir afin de pouvoir passer ne serait-ce qu'un moment avec elle. Maria était trop importante. Beaucoup trop pour qu'elle la laisse dans cet état.

Alors que la brune répondait à cet échange pour le moins surprenant, elle su que Maria avait comprit. Qu'elle ne voulait pas qu'elle souffre. Que si elle se pensait fautive elle lui pardonnait. Une promesse. C'était tout simplement une promesse silencieuse que les deux anciennes militaires se faisaient. Plus jamais le SHIELD ne se mettrait entre elles. Jamais elle ne les laisserai détruire ce lien qui lui était si cher. Alors qu'elles mettaient fin à leur échange Raven observa le sourire triste qu'affichait son amie avec un pincement au cœur. Tout était une histoire de lien et le leur avait empathie de cette séparation trop brusque, la blonde l'avait compris. Alors peut-être que la brune avait tout simplement besoin de se reconstruire. De dire au revoir à cette organisation de malheur. Au revoir à Richard. Au revoir à son ancienne vie tout simplement. Une larme coula le long de sa joue à l'aspect porcelaine pour venir s'échouer sur son vieux Tshirt difforme. Tout irai mieux bientôt. Elle se reprendrai bientôt elle en était convaincu parce que Maria était la femme la plus forte à qui elle avait eut affaire.

Sans plus de cérémonie Maria se jeta dans ses bras et la serra avec force. Raven posa doucement sa tête contre le haut de son crane et la berça tendrement comme elle l'aurait fait avec une enfant tout en caressant ses cheveux. Toi aussi tu me manques ma douce... chuchota-t-elle à son oreille. Elle lui manquait et ne cesserait jamais de lui manquer. Avec un léger sourire l'ancienne garde s'éloigna et prit le visage de sa meilleure amie entre ses paumes. Tu es la femme la plus forte que je connaisse Maria Hill. La femme que j'admire le plus sur cette terre. Ma meilleure amie et celle pour qui je me battrai à chaque instant si il le faut alors reprend toi... Montre moi que je peux avoir confiance en toi pour prendre soin de ceux que j'aime... Parce que je t'aime... SHIELD ou pas SHIELD... Ils ne sont pas ce qui te définis... la brune posa une main sur son cœur et pencha légèrement la tête de côté La vrai Maria est là et elle ne demande qu'à ce qu'on la laisse s'exprimer... elle posa un baiser sur son front et la serra à nouveau dans ses bras sans plus attendre car ce soir, elle en était sûre, une nouvelle Maria allait naitre. Plus forte. Plus belle. Et plus charismatique que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Always where I need to be + Maven
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS TERMINÉS-
Sauter vers: