RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-96%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur – ...
0.94 € 20.94 €
Voir le deal

I am yours. Don’t give myself back to me ☆ Nicholas
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Dim 1 Avr - 22:35
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Une bonne grâce mat', et Isaline se sentait déjà beaucoup mieux. De tout sens, on ne pouvait pas dire qu'elle croulait sous les amis, et encore moins sous l'envie de s'en faire. Et puis la blondinette aimait fainéanté bien au chaud sous sa couette. En plus, elle avait encore fait la fête hier soir, au grand dam de son père qui avait du renoncer à la raisonner et à lui passer un savon. A son âge, et malgré ce que tout le monde pouvait penser, Isaline avait un fichu caractère et il avait du mal de la contenir. Étrangement, il avait perdu ce contrôle lorsqu'elle avait commencé à devenir ce qu'il avait espéré qu'elle devienne : une agent efficace d'Hydra et non pas une danseur étoile ou une danseuse de salon. Ou quoi que ce soit d'autre d'aussi futile. Mais ce qu'il n'avait pas calculé, c'est que sa fille deviendrait si... insensible. Depuis l'arrestation des frères Frances et la disparition de Nicholas, Isaline n'avait plus jamais montré un autre visage que celui d'une manipulatrice prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut. Même lui, elle parvenait à le pousser dans ses retranchements. Son innocence et sa joie de vivre avaient disparu avec eux. Désormais, la belle blonde jouait de ses atouts et de son intelligence pour mener son monde à la baguette, et elle le faisait à la perfection. Les hommes, surtout, étaient facilement manipulables. Certains étaient mêmes devenus ces toutous attitrés. Elle les mettait régulièrement en compétition pour son seul plaisir ou par ennui. Autrement dit, rien ne pressait qu'elle se lève. Ses jouets pouvaient attendre, d'autant plus qu'elle n'avait rien de prévu aujourd'hui. Son père voudra sûrement la voir pour planifier le prochain vol, mais en dehors de cela, elle allait pouvoir enquiquiner son oncle. Même lorsqu'il était occupé, il avait toujours du temps pour elle, et Isaline adorait passer du temps en sa compagnie. Mais pour l'heure, miss chieuse allait encore profiter de la douceur de son lit.

Environ une heure plus tard, Isaline finit par s'extirper des draps. Elle s'assit au bord de son lit, s'étira de tout son long, puis se leva en faisant quelques pas de danse. Aaron était de retour, et il avait retrouvé son frère. Ce n'était qu'une question de temps avant que Nicholas ne fasse son apparition, du moins l'espérait-elle. Sauf que les jours passaient, et il ne revenait toujours pas. Mitigée entre excitation de le revoir et doute qu'il reparaisse enfin, la voleuse changeait d'humeur au fur et à mesure que l'espoir venait et partait. Intérieurement bien sûr, parce qu'extérieurement, Isaline donnait le change, comme à son habitude. Elle attrapa finalement un débardeur noir et un pantalon militaire, décidant d'aller faire son exercice quotidien. Puis vu l'heure, elle avait des chances de tomber sur un de ces jouets. Cool ! Sur la route qui la conduisit à la salle d'entrainement, Isaline acheta de quoi petit-déjeuner rapidement, et jeta les emballages dans une poubelle en arrivant au QG. Tout en marchant, elle monta ses cheveux en queue de cheval, saluant les agents d'Hydra qu'elle croisait, puis rejoint enfin la fameuse salle. Elle s'arrêta un instant sur le seuil de la porte, histoire de jeter un coup d’œil sur qui était là. Et comme prévu, elle aperçut Lynch qui faisait des tractions. Un grand sourire aux lèvres, la blonde s'approcha de lui. « Salut beau gosse. » L'intéressé suspendit son geste, afficha un sourire en coin et reprit son exercice. « Salut beauté. » S'installant près de lui, Isaline l'observa, appréciant le spectacle. On avait beau dire, Lynch était sacrément bien foutu. « Ça te dérange pas si je profite de la vue ? » minauda-t-elle, un sourire en coin, jouant les aguicheuses. La voleuse comptait bien faire du sport aussi, mais pourquoi se précipiter ? Ce n'était pas comme si elle avait mieux à faire, et puis elle pourrait attendre que Lynch l'invite à manger pour midi, elle serait quitte de payer le restau. Sinon, elle pourrait toujours battre des cils pour le lui faire comprendre. C'est ainsi que, trop occupée à tuer son ennui et à chercher à combler le vide de sa vie, elle ne vit pas la personne qui entra dans la salle d'entrainement. Jusqu'à ce que la sensation d'être observée ne la fasse tourner le regard. Nicholas... ? Impossible !
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 2 Avr - 21:57

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
Grâce à mon frère, j'avais vraiment retrouvé la forme, celui-ci m'avait fait passer le message de Logan, notre père de coeur. Aaron en avait aussi profiter, pour me dire que Isaline était toujours présente, mon frère connaissait parfaitement mes sentiments pour Isaline, jamais je n'aurais crus la revoir ... J'étais passé par une période vraiment difficile, entre la prison et ma capture pour des membres de la garde rouge, j'avais réussi à m'enfuir ... Découvrant par la même occasion que j'étais un émergé, je mettais fait une raison en m'isolant. Pendant j'avais vécu comme un vagabond à travers Génosha, j'avais peur de moi-même, je ne comprenais pas non plus le pourquoi du comment j'avais des "pouvoirs" ... Puis avec le temps, j'avais tellement puisé dans mes forces que j'en avais fini à l'hôpital, et c'est la que Jaimie était rentrée dans ma vie. Jaimie m'avait aidé, elle m'avait offert un toit, j'avais même fini par tomber amoureux d'elle, puis elle avait retrouvé mon frère ... Tout avait fini par se compliquer, Jaimie ne voulait plus que je vois mon frère ... C'était lui ou elle ... Le choix m'avait fait souffrir, mais comment pouvais-je abandonner mon frère jumeau ? Il était tout pour moi. J'avais choisi mon frère, Jaimie avait fait ses bagages, elle été partie sans même un adieu ... Quand je mettais rendu chez mon frère, j'étais en larme, car moi, j'avais eu des vrais sentiments pour elle et je mettais vraiment senti trahi. Enfin à présent c'était du passé, mon frère était la, il avait même vue que j'étais un émergé, il n'avait pas paniqué, bien au contraire, il m'avait rassuré, puis il m'avait aussi fait part qu'il lui arrivé des choses étranges, je mettrais ma main au feu que lui aussi été un émergé. A force de repos, de rire avec mon frangin, sans oublier ses supplications pour que je mette le nez dehors, j'avais fini par accepté. Aaron était déjà parti au QG, de mon côté je mettais levé plus tard, j'avais pris le temps de prendre un café et de me préparer (il y avait du travail, j'avais trop de barbe, les cheveux trop long ...). Puis enfin! je fus près! c'est d'un pas tranquille mais peu assuré que je me rendis à HYDRA, je préférais toujours marcher de nuit ... Heureusement je fini par arriver au QG sans problème. Je pus reconnaître des anciennes et des nouvelles têtes, je pus croiser @MORGAN NITMÆËR, une connaissance sans plus, mais j'hochais tout de même la tête en guise de salutation, je pus aussi reconnaître @MARC BOWMAN, je fis de même. Enfin je rentrais à l'intérieur du QG, croisant le père de Isaline ... Un sale type ... Malgré tout je lui demandais ou je pouvais trouver Isaline, à sa réponse j'hochais juste la tête avant de passer mon chemin. Enfin j'arrivais à la salle de sport, je pus voir Isaline de dos et alors que j'allais la saluer, je pus l'entendre parler avec un autre agent, ce fut comme une douche froide ... Alors qu'elle venait de se retourner vers moi, je déglutis difficilement, avant de faire demi-tour.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 7 Avr - 22:22
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Impossible ? Et pourtant ! Isaline avait tellement rêvé de ce moment, l'avait tellement espéré, que maintenant que la réalité se présentait enfin à elle, la voleuse se disait que c'était tout simplement impossible. Nicholas ne pouvait pas être de retour, juste comme ça, après autant d'années d'absence. C'était trop... invraisemblable ? Car on n'était pas dans une série télé, ou dans un film à l'eau de rose. On était dans la vraie vie, où l'espoir n'existait pas, ne servait à rien si ce n'est à être déçu. Mais Isaline n'était pas encore totalement folle, il lui restait un brun de lucidité, et elle savait que ses yeux ne l'avait pas abusé. Nicholas s'était tenu face à elle, l'avait observé, puis avait tourné les talons. Qu'importe le temps qui avait passé, elle ne connaissait que trop bien ce regard, elle le reconnaitrait entre mille ! Il lui avait tellement manqué ! Ainsi, la mutante eut besoin de quelques secondes pour accepter l'idée que son beau ténébreux était de retour, mais une fois que cette idée eut fait son chemin, Isaline se leva et se précipita à sa suite, sourde aux interrogations d'un Lynch qui n'avait rien vu de la scène et qui ne se doutait pas de l'impact que ça aurait sur son futur commun avec la belle blonde. Et tout en courant comme une dératée, ouvrant les portes de la salle d'entrainement dans un choc brutal et cherchant son unique amour du regard, Isaline ne s'offusqua même pas qu'il l'ait ignoré. Avait-il été jaloux ou ne l'avait-il pas reconnue ? Aucune importance. Seul comptait qu'elle pouvait enfin le revoir, lui parler, et rien ne pourrait l'en empêcher, dut-elle démembrer son père sur la route pour qu'il ne puisse pas la retenir. Quant enfin elle l'aperçut, Isaline eut de nouveau besoin d'un instant. Cette démarche, ces cheveux en bataille... Son cœur se mit à s'affoler. Prenant une bouffée d'air, entre adrénaline et crainte que ces retrouvailles se passent mal - car après tout elle ignorait ce qui lui était arrivé - Isaline finit par combler le reste de la distance qu'il y avait entre eux. Elle l'attrapa par le bras, l'obligeant à se stopper et à se retourner vers elle. Mais maintenant qu'elle le tenait, que dire ? La voleuse décida d'être elle, tout simplement. Peut-être qu'il n'aimera pas forcément cette nouvelle Isaline, plus sûre d'elle et plus sournoise, mais elle ne se cacherait pas. Ils avaient évolué chacun de leur côté, l'avenir seul dirait si un futur pouvait les réunir comme autrefois. « Hé beau ténébreux ! On se serait pas déjà vu quelque part ? » sourit-elle, malicieuse et tellement heureuse de le retrouver. Si elle s'écouterait, Isaline lui sauterait directement dans les bras ! Mais à vrai dire, et malgré son assurance, elle ne voulait ni le brusquer ni se faire rejeter. En dépit du temps qui avait passé, il était une des rares personnes à pouvoir détruire son cœur d'une parole, d'un geste.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 8 Avr - 21:33

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
Jalousie, rage ou tristesse ? J'hésitais entre les trois ... Après c'était comme un mélange des trois, d'un côté, j'avais envie d'éclater la gueule du connard que j'avais vue dans la salle de sport, d'un autre j'avais envie de frapper dans un mur, de frapper encore et encore ... Puis d'un autre côté j'avais juste envie de m'asseoir, de me prendre la tête entre les mains et de fermer les yeux. Alors que je continué d'avancer dans les couloirs, je ne pus contrôler mes pouvoirs et des vitres explosèrent sur mon passage. Tentant de me contrôler, je serrais les poings, mais à présent je pouvais voir de la glace se former autour de moi ... Je fini par m'arrêter, fermant les yeux, prenant une profonde inspiration avant d'expirer. Heureusement qu'il n'y avait personne dans les couloirs, à présent c'était un véritable bordel. Rejoignant un autre couloir, je pus entendre du bruit ... Peu importe ... J'en avais rien à foutre, je n'avais qu'une envie, me fumer une clope et aller boire un coup. Finalement je senti une main me stopper ... Je compris rapidement qui c'était, je connaissais ce touché, j'eu un soupire et je me retournais vers Isaline. C'est avec un sourire malicieux qu'elle me parla ... Je retirais sa main de mon bras, le regard glacé ...

-Effectivement, ont c'est déjà vue quelque part et ça remonte à tellement longtemps, que visiblement j'ai vite été oublié

C'était cinglant, mesquin, voir même méchant, mais c'était la jalousie qui était en train de parler, de plus je tentais de garder le contrôle de mes pouvoirs. Je préférais être brusque dans mes paroles, plutôt que de me retenir et de perdre le contrôle de mes pouvoirs ... Je savais que la, je pourrais blesser Isaline, et je ne pourrais jamais me le pardonner. Seulement à force de me retenir, voilà que je me déclencha un saignement de nez ... J'eu un léger grognement marmonnant un "bordel".

-Je ... Je dois m'éloigner ... Enfin partir ....


A nouveau je me retournais, marchant plus vite pour trouver un endroit ou je ne pourrais blesser personne, je devais aussi trouver un mouchoir et vite, la manche de ma veste n'allait pas suffire, puis ce mal de tête allé me rendre fou.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 9 Avr - 11:17
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Elle s'attendait à tout, sauf à ça. Dans aucun scénario qu'Isaline s'était imaginée, les retrouvailles se passaient si... froidement. Au mieux ils se sautaient dans les bras l'un de l'autre, dans le pire il ne la reconnaissait pas ou avaient trop changé pour s'entendre comme avant. Mais qu'il la traire aussi violemment... Non, clairement, l'idée ne lui était jamais venu. Et à vrai dire, Isaline ne comprenait pas sa réaction si mesquine. En revanche, elle pouvait confirmer qu'il était vraiment vénère si elle en croyait les vitres qui avaient éclaté (elle n'aurait su comment il avait réussi à faire ça d'ailleurs) et par son poing fermé et glacé. Hum... Nicholas était donc un émergé. En d'autre circonstance, Isaline aurait été heureuse de lui dire qu'elle-aussi en était une, mais ces paroles retentissaient dans tout son être. « Effectivement, on s'est déjà vu quelque part et ça remonte à tellement longtemps, que visiblement j'ai vite été oublié. » La douche glacée ! Nicholas l'aurait poignardé en plein cœur que l'effet n'aurait pas été différent. Comme elle le détesta pour ça ! Et après on s'étonnait qu'elle soit devenue aussi froide et manipulatrice. Son père avait raison, on ne pouvait pas faire confiance aux autres. Secouée par ses mots meurtriers, Isaline resta silencieuse, et celui qui fut son premier et unique amour lui tourna le dos. « Je... Je dois m'éloigner... Enfin partir... » La voleuse le laissa faire sans chercher à le retenir. Puis, lorsqu'elle se réveilla de sa désillusion, colère et tristesse se mélangèrent dans son cœur. Elle détourna alors les talons à son tour, et rejoint la salle d'entrainement.

Masquant autant qu'elle pouvait ses envies de meurtre, Isaline alla directement vers Lynch. « Bon, tu es bien échauffé ? Parce que j'aimerais qu'on se fasse un combat maintenant, et autant te dire que tu vas déguster, alors ne retiens pas tes coups. » Lynch avait beau la surpasser en force, Isaline pouvait compter sur sa dextérité. Et vu comme elle était énervée, il avait intérêt à assurer derrière parce qu'elle ne lui témoignerait aucune faveur. Dépassé par ce qui se passait, Lynch se contenta, en bon gars qu'il était, à accepter. Mais il n'était pas non plus complètement stupide et connaissait suffisamment bien la belle blonde pour savoir qu'elle avait les nerfs à vif. Se mettant en place l'un en face de l'autre, le combat débuta par une Isaline aussi précise et rapide qu'un couperet. Rapidement, Lynch fut débordé et exténué par cette furie que rien n'arrêtait. Il avait toujours su qu'il ne fallait pas l'énerver, et comprenait maintenant pourquoi. Une véritable louve enragée. Finalement, toujours excitée devant son camarade en sueur, la voleuse décida de sortir avant de le tailler en charpie. Le pauvre ne lui avait rien fait, il avait même toujours été mignon avec elle. Il ne méritait pas sa colère, contrairement à un autre. C'était dingue comme on pouvait détester une personne aussi fort qu'on l'avait aimée.

S'invitant dans le bureau de son père, Isaline se planta à côté de lui, tandis qu'il était en plein travail. « Tu vas être ravi d'apprendre que c'est toi qui avait raison. Donc, exceptionnellement, je vais te demander de me gifler pour que ça rentre bien dans ma mémoire. » Quittant les feuilles éparpillées sur son bureau, James leva un regard insondable sur elle. Si elle avait toujours eu la beauté et la vivacité de sa mère, Isaline avait aussi hérité de la noirceur de son père. Il l'observa un instant, pensif, mais devant le regard déterminé de sa fille, James lui colla une claque monumentale sur la joue, sans même demander de quoi retournait ce volte-face. « Merci. » parvint à déclarer la voleuse, après avoir trébuché sous ce coup violent. Rien ne valait une bonne correction de son père pour la calmer. La preuve, ça avait fonctionné, et Isaline se sentait maintenant juste très fatiguée par ce trop plein d'émotions négatives. « Ravi d'avoir pu t'aider dans ton apprentissage de la vie. » répondit-il, toujours aussi neutre. James attendit cependant que sa fille quitte la pièce avant de se remettre au travail. Lorsqu'elle claqua la porte derrière elle, l'agent d'Hydra poussa un soupir et retourna à ses papiers. Ces dernières années, Isaline était devenue trop instable pour qu'il cherche à comprendre le pourquoi du comment. De son côté, la voleuse se massa la joue une fois à l'abri des regards. Son père avait beau être dans les bureaux, il avait une sacrée force. En tout cas, maintenant qu'elle s'était débarrassée de ses envies de meurtre, Isaline décida de retourner à la salle d'entrainement. Avec un peu de chance, Lynch y serait encore.

Mais en ouvrant les portes, personne. Du moins, pas lui. Isaline poussa un soupir. Il faudra qu'elle se fasse pardonner, à sa manière. En attendant, la belle blonde chercha un endroit ou faire une petite sieste histoire de se remettre de ses émotions, avant de faire son sport. Elle longea donc le mur et se hissa sur un matelas à demi-hauteur. Là, elle y serait tranquille.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 9 Avr - 11:53

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
J'étais énervé et connaissant Isaline, elle allé me le faire payer, à sa façon bien sur. Alors que je mettais retourner, pour continuer mon chemin, Isaline avait tourné les talons pour sans doute retourner auprès de cet affreux "c*nnard". Encore une fois je serrais les poings, si je n'avais pas été attrapé par la garde rouge ... Si je n'avais pas fuit .... Enfin tellement de "si", encore une fois je cognais dans le mur avant de me rendre dans une salle. Je me retrouvais dans une salle avec un bureau, des armes et des fausses cartes d'identitées, cette fois-ci je pus enfin avoir le loisir de déverser ma rage. J'attrapais le bureau avant de le renverser au sol. Encore une fois je fus envahit par la colère et la vitre d'une bureau explosa, puis l'air autour de moi devint glacial. Je ne tentais même plus de me contrôler, cette fois-ci je devais déverser ma haine, le sol commençant même à trembler. Je cognais encore et encore, puis bientôt je ne senti plus mes phalanges, celles-ci étaient à présentes recouvertes de sang, mon saignement de nez c'était calmé, je pus alors reprendre une profonde inspiration. Regardant autour de moi, ce qui était un bureau n'était à présent qu'un champ de ruine. Je sorti de la pièce, le regard noir, c'était pas le moment qu'on vienne m'emm*rder. Rejoignant l'extérieur, les autres agents présent me jetèrent un regard étrange en direction de mes poings, je haussais des épaules avant de demander une clope, et il était préférable de ne pas me dire "non", j'avais vraiment besoin d'une clope. La nicotine n'eu pas vraiment le temps de faire vraiment de l'effet, j'étais bien trop énervé, par contre, lorsque j'aperçus le mec qui était avec Isaline ressortir du batiment bien amoché, j'eu un petit sourire en coin.

-Ey toi, tu as affronté quel genre d'agent pour te retrouver dans cet état


-Je dirais une furie, elle a pas retenue ses coups, enfin ici on a l'habitude


Celui-ci parti ensuite avec une autre partie du groupe, parlant d'aller au bar du coin pour se saouler un peu la gu*ule, de mon côté j'eu un profond soupire tout en finissant ma clope. Oui, j'avais agit par pur jalousie ... J'avais aussi agit comme un c*n ... Il était temps que je me reprenne, même si ça faisait mal aux cou*lles de l'admettre. Je retournais à nouveau à l'intérieur du batiment, cherchant la salle d'entraînement ... Je pus voir des bouts de verres un peu partout, cadeau de mon ancien passage, puis je retrouvais enfin la salle d'entraînement. Entrant dans celle-ci, je savais que si je j'y trouvais Isaline, elle allé vraiment m'en vouloir ... Elle avait beaucoup de mordant, c'était pour ça que je l'aimais d'ailleurs.

-Isaline ?

Effectivement elle était la ... Allongé sur un matelas ... Je rejoignis celle-ci avec prudence, avant de m'asseoir à une certaine distance de la belle.

-J'ai agis comme un con ... J'ai crus qu'avec ... Enfin de toute façon tu aurais eu le droit, j'ai disparu depuis tellement longtemps, j'aurais très bien pus être mort

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 9 Avr - 13:56
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
En aucune façon Isaline n'était instable. Elle était tout au plus un peu caractérielle, mais qui ne l'était pas à Hydra ? Les agents, ici, n'étaient pas réputés pour être saint d'esprit et encore moins pour être des modèles de vertus. Et puis la voleuse avait des excuses très solides : à la mort de sa mère, son père l'avait entrainé dans les noirceurs de sa personnalité, et elle était devenue aussi solitaire qu'impitoyable. Seule la présence des frères Frances avait réussi à mettre de la lumière dans son sombre monde, avant qu'eux aussi ne disparaissent et ne l'abandonnent. Et si Isaline avait pu avoir des nouvelles d'Aaron par le biais de son oncle, elle n'en avait jamais eues de Nicholas. Et voilà que monsieur se pointait comme une fleur après toutes ses années pour lui faire une crise de jalousie. Alors ça, c'était trop fort ! En plus, Isaline restait persuadée qu'il avait choisi les mots exprès pour la blesser. On pouvait dire qu'il avait réussi son coup. Isaline avait maintenant la joue rougie après la gifle de son père, et elle était complètement vidée émotionnellement, laissée sans énergie. Pourtant, c'était un moindre mal si on considérait ce qui venait de se passer. La belle blonde aurait pu faire un carnage juste pour se calmer les nerfs, sa rage étant incontrôlable. Au lieu de ça, elle avait réussi à prendre sur elle pour retourner cette colère contre elle-même et, pour l'y aider, elle avait pu compter sur son père. Il ne lui avait même pas posé de question. De toute façon, Isaline n'allait pas se voiler la face. Même s'il aurait montré une once d'intérêt pour elle et son comportement, elle aurait catégoriquement refusé de parler. Ça lui aurait trop fait plaisir de savoir qu'elle venait de se prendre la tête violemment avec Nicholas, lui qui n'avait jamais pu se l'encadrer. De toute façon, elle ne voulait plus y penser. Ils s'étaient revus, s'était pris la tête, et elle ne comptait pas le revoir. Rancunière comme elle était et blessée au plus profond de son cœur, aucune chance qu'elle tente une autre approche. Il avait eu sa chance, et il l'avait laissé passer.

Montée sur le matelas et allongée de tout son long, Isaline somnolait, tel un chat sur le point de s'endormir. La matinée avait été mouvementée, et il lui faudrait une bonne sieste pour retrouver son aplomb habituel. Car la belle blonde comptait sur le sommeil pour remettre de l'ordre dans son esprit et dans ses sentiments. Or de question de montrer qu'elle avait été blessée. Isaline était trop fière pour cela. C'est alors qu'une voix s'éleva près d'elle, mais à distance raisonnable. « Isaline ? » De suite, l'interpellée serra le poing. La voleuse était encore trop en rogne contre lui pour vouloir l'écouter ou se montrer conciliante. En revanche, émergé ou pas, elle était capable de lui sauter dessus et de le démembrer. C'était d'ailleurs ce qu'elle ferait, suivant les prochaines paroles qu'il aurait. En attendant, elle décida de l'ignorer purement et simplement. « J'ai agi comme un con... J'ai cru qu'avec... Enfin de toute façon tu aurais eu le droit, j'ai disparu depuis tellement longtemps, j'aurais très bien pu être mort. » Nicholas venait donc pour des excuses. Bon, pourquoi pas. Mais la rancunière se montra boudeuse et ne répondit pas tout de suite. Car par dessus tout, Isaline détestait se sentir si faible avec les personnes qu'elle aimait. Il suffisait qu'ils reviennent avec leur petite moue désolée pour qu'elle ait envie de leur sauter dans les bras. Mais il lui avait fait mal, vraiment très mal. La connaissait-il si peu ? Cette idée la rendait terriblement triste. Après un court moment, cette dernière se tourna vers lui. « Oui, tu as vraiment été très con. » confirma-t-elle, des larmes lui montant aux yeux. Et misère ! Elle qui avait voulu se montrer forte était déjà en train de craquer. Il était sa faiblesse. « Mais au moins, si tu es jaloux après toutes ces années, j'imagine que c'est parce que tu ne m'as pas encore totalement oubliée. » avança-t-elle en esquissant un sourire, incapable de lui faire plus longuement la tête alors qu'il s'excusait, et qu'ils se retrouvaient après des années de séparation. Nicholas lui avait trop manqué pour qu'elle boude plus longtemps. Et puis, elle devait admettre que c'était comique de le voir avoir pris ses distances, signe qu'il n'avait pas oublié son tempérament tumultueux. Avec un peu de chance, ce qu'il y avait eu entre eux n'était pas encore mort.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 9 Avr - 16:10

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
Voilà ce qui avait manqué à Jaimie, ce caractère de feu, ce caractère indomptable, une véritable tigresse ... Je n'avais pas pus refuser l'aide de Jaimie, sinon, je me serais retrouvé pour de bon dans les prisons de la garde rouge. J'avais comme de nouveau appris à vivre, je pouvais me rappeler ma première soirée avec Jaimie, j'avais eu peur de la sonnette ... J'étais même parti me cacher à l'étage. J'étais un autre Nicholas, j'avais maintenant retrouvé mon frère, j'avais repris confiance en moi, j'étais enfin redevenu moi! lorsque Aaron m'avait parlé de Isaline, sur le coup je m'en étais tellement voulut d'avoir connus Jaimie ... Isaline était trop différente, elle était unique, j'avais toujours des sentiments pour elle, voilà pourquoi j'avais piqué une aussi grosse crise de jalousie. Allant m'asseoir à côté d'elle, enfin tout en gardant mes distances, car je connaissais la belle, je repris la parole, laissant ensuite plané un silence. Isaline est le genre buter, je savais très bien qu'elle n'allait pas me sauter dans les bras, surtout pas après ce que je lui avais dit plus tôt. Puis lorsqu'elle reprit la parole, puis que je croisais son regard empli de larme, je baissais la tête, déglutissant difficilement ... Bordel, je m'en voulais de lui avoir fait ça ... Puis cette trace rouge à son visage ? Oh que oui je m'en voulais, d'ailleurs je senti l'air autour de moi devenir glacial, je devais vraiment mon contrôler. Qu'elle me dise que j'étais très "con" , je n'allais pas lui en vouloir puisque c'était vrai ... Par contre je fus surpris par la suite de ses paroles, cette fois-ci on pouvait vraiment dire que je me fis violence, pour me contrôler.

-Comment je pourrais oublier un tel caractère ? Personne ne t'arrive à la cheville ... Et je m'en veux, je m'en veux tellement ... J'aurais du agir plus tôt, j'aurais du revenir plus tôt

Cette fois-ci je calais mon dos contre le mur, levant la tête vers le plafond, soupirant. J'avais perdu du temps  ... Trop de temps ...

-Tu as vue ton père ?

A mon avis ce n'était pas avec un simple exercice d'entrainement, qu'elle avait eu cette marque au visage, mais j'avais besoin de savoir.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 18 Avr - 10:48
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Le père d'Isaline, James, n'aimait pas les personnes qui utilisaient et écoutaient leurs sentiments au détriment de la raison. D'ailleurs, la belle blonde lui avait déjà fait remarquer plus d'une fois que son prénom devait être dans le dictionnaire, à côté des mots pragmatique, sans cœur, sans pitié et froid comme de la glace. Pourtant, le temps passant et sa mère n'étant plus là pour lui apporter de la chaleur, James avait fini par déteindre sur elle. Et aujourd'hui, en dehors de la colère, Isaline ne ressentait plus rien que cet envie assassine de manipuler les autres. A défaut d'être aimée ou de réaliser ses rêves, elle avait besoin de tout contrôler. Mais il y avait encore des personnes capables de la faire sortir de ses gonds, de lui briser le cœur, quand bien même ce dernier était devenu de glace. Et Nicholas était sûrement le premier de la liste. A peine avait-il reparu qu'il avait fait volé son monde en éclat, arrachant son sourire et son assurance en une demi-seconde, et la plongeant dans une rage autodestructrice telle qu'elle n'en avait pas connu depuis une éternité ! Alors non, elle ne se priva pas de lui dire qu'il avait raison lorsqu'il se traita de con, tout en gardant espoir que, peut-être, son attitude trahissait qu'il ne l'avait pas oubliée. « Comment je pourrais oublier un tel caractère ? Personne ne t'arrive à la cheville... Et je m'en veux, je m'en veux tellement... J'aurais du agir plus tôt, j'aurais du revenir plus tôt. » Isaline regarda le plafond, toujours allongée sur son matelas bleu roi. Elle ne pouvait pas confirmer ou infirmer. S'il avait découvert ses pouvoirs en prison comme elle l'avait plus ou moins compris par la biais d'Aaron que son oncle Logan allait voir en prison, elle comprenait qu'il ait paniqué et ait cherché à se planquer de la Garde Rouge tout ce temps. Bien sûr, elle aurait aimé qu'il lui envoie un message pour la rassurer, histoire qu'elle sache qu'il était toujours en vie. Mais là encore, traquer comme un animal, Isaline savait qu'il avait eu raison de ne pas donner signe de vie. Un simple message aurait pu les trahir. « Tu as vu ton père ? » demanda-t-il soudainement, changeant complètement de sujet. Haussant un sourcil, la voleuse comprit qu'il avait remarqué sa joue rougit et quelque peu gonflée. Sauf qu'elle n'allait pas lui dire la vérité. Hors de question qu'il comprenne à quel point il avait pu la blesser, ou pire, qu'elle doive le lui expliquer. « Je l'ai vu ce matin au petit-déj' mais pas depuis, non. Pourquoi ? Il te manque tant que ça ? » demanda-t-elle avec un sourire en coin, se retournant sur le matelas pour se mettre sur le ventre et levant son regard malicieux sur Nicholas, qui s'était calé contre le mur à environ un mètre d'elle. « Si je peux te donner un conseil, va plutôt voir Logan que mon père. Il est toujours aussi antipathique, et en plus il a encore gravi quelques échelons depuis ton départ... » Une façon de le mettre en garde, car James ne l'avait jamais aimé et ça n'allait pas commencé aujourd'hui. Quoique... peut-être qu'en ayant connaissance de ses pouvoirs, il allait sûrement lui trouver de l'intérêt ? Quoi qu'il en soit, il valait mieux pour Nicholas qu'il évite son père autant que possible. Avec lui, on ne savait jamais ce qui nous attendait, seulement qu'on allait prier pour ne plus jamais retomber dessus.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 18 Avr - 13:36

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
J'avais été en prison il y a deux ans, c'est en prison que mes pouvoirs ont commençaient à se manifester. Au début c'était surtout des migraines, des saignements de nez, puis ça avait très vite viré au malaise. A l'infirmerie il c'était passé quelque chose, qui avait fait qu'on m'avait collé en isolement, ensuite la garde rouge est venu me chercher. C'est en arrivant dans les prisons de la garde, que je compris que si je ne réagissais pas, je ne reverrais jamais la lumière du jour. Mes pouvoirs se sont manifestaient violement ... Il y a eu des morts, moi-même je me suis fait peur, alors lorsque j'ai fuis, la première chose qui m'avait traversé l'esprit, était que j'étais devenu un danger public, de plus j'étais recherché ... Pouvais-je mettre mon frère en danger ? Je n'arrivais même pas à contrôler ses nouveaux pouvoirs, si je lui faisais du mal ... Il y avait aussi Isaline, puis si la garde rouge venait me retrouver ? Un an à errer dans les rues, avant de reprendre légèrement confiance, les retrouvailles avec mon frère, puis maintenant mes retrouvailles avec Isaline ... Son caractère c'était encore endurci, sans doute à cause de son père, ce qui me fit grincer des dents d'ailleurs. Alors que Isaline avait repris la parole, me disant qu'au moins je ne l'avais pas oublier, j'avais arquer un sourcil. Sérieusement ? Comment on peut oublier un tel caractère ? C'était impossible, Isaline était unique en son genre. A présent j'avais des regrets ... Seulement je ne pouvais pas remonter le temps. Puis lorsque j'aperçus sa joue rouge, de suite je fronçais des sourcils, lui demandant si elle avait vue son père, évidemment à sa réponse je roulais des yeux secouant la tête. D'ailleurs elle me provoqua avec un petit sourire en coin, comme ci que son père allait me manquer, je savais qu'il était dur avec elle, mais si je voulais rester chez HYDRA, il était préférable que je garde mes distances.

-Ton père ne me fait pas peur Isa, puis tu sais très bien ou je voulais en venir, pas la peine de jouer avec moi, si c'était une façon de te faire du mal, tu t'es pas loupé ... Soit tu t'es fait dérouiller pendant l'entraînement, ce que je doute fortement venant de toi, soit tu l'a vue ...


J'étais bien trop colérique pour être diplomate, j'eu un léger soupire, me calmant à nouveau, puis marchant un peu dans la salle d'entraînement.

-Il c'est passé beaucoup de chose en deux ans, c'est compliqué à expliquer ... Mais si tu accepte de m'écouter, je peux tout t'expliquer, du début jusqu'à maintenant, t'en pense quoi ?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 23 Avr - 13:48
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Définitivement, Isaline n'avait aucune envie de parler de son père, et de la relation aussi complexe que malsaine qui s'était tissée entre eux. Et s'il ne lui était pas difficile de mentir à Nicholas sur ce genre de chose, en revanche il était beaucoup plus difficile de lui faire avaler ce genre de couleuvre. Le ténébreux n'était pas stupide. Ayant un accès illimité à son cœur, il avait eu le temps d'apprendre à la connaitre parfaitement bien. Un peu trop même, si l'on considérait dans quels états il était capable de la mettre d'une seule phrase blessante. Mais au moins, c'était réciproque. Il avait été méchant avec elle uniquement parce qu'il s'était senti trahi en la voyant avec un autre. Aussi, en dépit de la nonchalance et de la malice de la voleuse pour lui affirmer que, non, elle n'avait pas vu son père - pourquoi l'aurait-elle fait après tout ? Ce n'était pas comme s'il venait de lui briser le cœur en la rejetant violemment ! - Nicholas posa son regard sur elle avant de rouler des yeux. Bah quoi ? Qui sait, il aurait peut-être pu la croire... On sait jamais, sur un malentendu... Quoi qu'il en soit, Isaline se redressa sur son matelas, déterminée à ne pas avouer ce qui s'était vraiment passé, et trouvant plus intéressant de noyer le poisson en lui rappelant que son père ne l'aimait toujours pas. « Ton père ne me fait pas peur Isa. Puis tu sais très bien ou je voulais en venir, pas la peine de jouer avec moi. Si c'était une façon de te faire du mal, tu t'es pas loupée... Soit tu t'es faite dérouillée pendant l'entraînement, ce que je doute fortement venant de toi, soit tu l'a vu... » Isaline détourna le regard, laissant échapper un soupir. Voilà pourquoi elle n'avait jamais eu d'autres histoires. Elle devenait prévisible dans ses réactions, en dépit de son côté instable. A moins que ce ne soit Nicholas qui très doué pour la décoder ? « Il se peut que je l'ai croisé. » concéda-t-elle en haussant les épaules, comme si ce n'était rien de grave et que ça ne valait pas le coup de s'y attarder. Il est vrai qu'il était très courant que les pères aimants lèvent la main sur leur gamine sur simple demande... Mais bon. Face à Nicholas, il était inutile de s'entêter. Si elle savait être une véritable tête de mule, c'était pareil pour lui. De toute façon, ce n'était pas le plus important pour le moment. C'est alors que son petit-copain, ou ex ? Isaline ne savait pas exactement ce qu'ils étaient l'un pour l'autre à cette heure précise, mais il leva et commença à marcher. Mmm, pas bon. C'était le signe qu'il était stressé, et quelque chose lui disait que ça n'avait rien à voir avec James. « Il s'est passé beaucoup de choses en deux ans, c'est compliqué à expliquer... Mais si tu acceptes de m'écouter, je peux tout t'expliquer, du début jusqu'à maintenant. T'en penses quoi ? » déclara-t-il finalement. Pour être honnête, tout son attitude lui donnait l'alerte qu'elle n'allait pas aimer ce qu'elle entendre. Sauf que ses craintes étaient encore pires que ce qu'elle pouvait s'imaginer. Isaline pensait que Nicholas allait simplement lui raconter ce qui lui était arrivé, où il avait disparu, pourquoi, et les tortures qu'il avait pu éventuellement enduré avant de réussir à s'enfuir. Mais qu'une autre ait pu la remplacer, ça jamais. S'asseyant sur le matelas, laissant pendre ses jambes dans le vide, Isaline l'observa sans mot dire durant quelques secondes. La belle blonde avait espéré d'autres retrouvailles mais... si tel était le souhait de Nicholas, alors qu'il lui dise tout. Il allait bien falloir qu'ils passent par là à un moment donné, autant que ce soit tout de suite. Ainsi, elle serait fixée sur tout et peut-être qu'ils pourraient ensuite se retrouver leur complicité d'antan ? « Je t'écoute. » confirma-t-elle ensuite, sentant ses nerfs se tendre rien que de savoir qu'on lui avait fait du mal et qu'elle n'allait pas réussir à rester calme en entendant tout ce qu'il avait subi.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 23 Avr - 14:30

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
C'était bien ce que je pensé ... Isaline ne pourrait jamais recevoir une telle dérouiller pendant un entraînement, puis pourquoi justement à la joue ? Non, je connaissais qu'une seule personne apte à laisser ce genre de trace, et finalement Isa cessa de nier, elle me dit tout en haussant les épaules, que c'était possible qu'elle ait croisé à nouveau son père. De mon côté voilà que je serrais les poings, détournant la tête pour chercher à me calmer, ce n'était pas le moment que je perde encore le contrôle. Après qu'est ce que je pouvais faire ? Isaline est une véritable tête de mule, si elle avait agit ainsi, c'est parce que j'avais réagi comme un con, elle se faisait du mal ... J'eu un soupire.

-Isaline c'est pas une solution et ... Puis m*rde ...

Ce n'était pas la peine de revenir sur le sujet, c'était perdu d'avance. Le père d'Isaline avait bien trop d'influance chez HYDRA, puis je ne voulais pas lui donner une nouvelle raison de frapper sa fille. Ce type avait de la chance d'être encore en vie, car combien de fois j'avais eu cette envi de le buter ... Seulement ce n'était pas à moi de le faire ... J'avais déjà réglé mes comptes avec mon père, mais si celui-ci continué de frapper sa Isa, un jour ou l'autre il finira par se prendre une balle. Tournant la page sur ce sujet, qui reviendrait un jour ou l'autre, je mis carte sur table, en proposant à la belle blonde de lui parler de mes deux ans hors d'HYDRA. Je prenais des risques ... Mais si je voulais ne plus avoir de remord, je devais le faire, alors lorsque Isaline me dit qu'elle était à mon écoute, je pris une profonde inspiration, ça n'allait pas être facile ...

-J'ai été arrêté par les flics, j'ai fini en taule et la-bas ... Il c'est passé des choses étranges, j'avais des migraines, des saignements de nez puis ... Enfin c'était assez le bordel, j'ai fini en isolement avant d'être emmené par la garde rouge


Je fis une pause. Je n'étais pas trop rentré dans les détails, à quoi bon ? J'avais dit le plus important, prison, le bordel c'était le cas de le dire, puis la garde rouge.

-Quand on a voulut m'enfermer, j'ai réussi à m'enfuir ... Tout est flou, ça c'est passé tellement vite, il y a eu des explosions, du feu, je n'ai pas compris ce qui était en train de se passer, mais je savais que c'était une chance pour moi de fuir, ensuite je suis resté plus d'un an à errer dans les rues


Bon, passons au sujet ou j'étais complètement paumé, ou j'étais une véritable loque humaine.

-J'ai fini à l'hôpital et une infirmière m'a aidé à sortir ... Je n'avais pas de toit et elle m'a proposé de venir chez elle ... J'avoue que ça faisait tellement longtemps que j'avais pas bouffé, ou que je n'avais pas dormi tranquillement que j'ai accepté ... Une nuit à cause d'un cauchemar j'ai tout bousillé chez elle, c'était pas volontaire ... C'est ... C'est selon ce que je ressens, pour elle, j'étais un émergé ....


Cette fois-ci je me mordis l'intérieur de la joue, j'avais proposé de tout expliquer à Isaline et voila qu'à présent je regrettais de l'avoir ouvert.

-Elle a eu des sentiments pour moi, elle voulait que je sois heureux, elle a même retrouvée Aaron, seulement elle m'a fait une sorte d'ultimatum ... Elle ou Aaron, tu pense que j'ai choisi mon frère ... Enfin voilà en gros ce qui c'est passé

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 23 Avr - 22:19
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Quelle importance au final, qu'elle ait oui ou non revu son père entre le moment où il l'avait envoyé sur les roses et le moment où il était revenu pour s'excuser ? C'est elle que ça regardait si elle avait un étrange côté masochiste dès qu'on la blessait profondément, et qu'elle allait avoir mal à la joue pendant plusieurs jours. Bon OK, ce n'était pas super niveau visuel, sans compter qu'elle allait s'attirer le regard curieux de ceux qu'elle croiserait. Mais le principal, c'est qu'elle se soit finalement calmée sans buter la moitié des agents d'Hydra. Cela étant... Isaline comprenait ce qu'il voulait dire, et ce qu'il pensait. Si les rôles étaient inversés, elle n'aimerait sans doute pas ça non plus. Malheureusement, la belle blonde possédait un fichu caractère qui la poussait parfois à des décisions et des réactions aussi étranges que dangereuses. C'était sans doute pour ça qu'elle ignora sa remarque, et que Nicholas finit par abdiquer momentanément. Lorsqu'elle avait une idée en tête, impossible de raisonner cette tête de mule. En plus, vu qu'elle était encore boudeuse, c'était peine perdue. « Isaline c'est pas une solution et... Puis m*rde... » Vu qu'ils s'étaient déjà pris de tête et qu'ils venaient tout juste de baisser les armes, ce serait dommage de réengager le combat. Nicholas changea alors de sujet, sans quoi ça allait sûrement repartir en seconde guerre mondiale. Étant donné qu'il l'avait blessé émotionnellement, ce n'était pas vraiment une bonne idée de parler des blessures que son père lui infligeait physiquement. Surtout que, pour le coup, il en était un peu responsable.

Il en vint donc à commencer par le début, lorsqu'il s'était fait arrêté par les flics avec son frère et qu'ils avaient terminé tous les deux derrière les barreaux. « J'ai été arrêté par les flics, j'ai fini en taule et là-bas... Il s'est passé des choses étranges. J'avais des migraines, des saignements de nez puis... Enfin, c'était assez le bordel, j'ai fini en isolement avant d'être emmené par la Garde Rouge. » A ces derniers mots, Isaline se redressa. « La Garde Rouge, je le savais ! » s'exclama-t-elle pour elle-même. Alors comme ça, elle avait vu juste. Jamais elle n'aurait du abandonner si vite... ! La voleuse s'en voulut d'avoir baissé les bras si vite. Elle aurait du être plus persévérante, plus téméraire. Mais elle n'avait rien trouvé sur lui... Où est-ce que la Garde avait bien pu l'enfermer ? Et dans quel but ? Bon, ça, elle l'avait déjà compris plus tôt, lorsqu'elle lui avait couru après et qu'elle avait vu les vitres brisées, fenêtres qui n'étaient pas à porter de main. Nicholas reprit son histoire. « Quand on a voulu m'enfermer, j'ai réussi à m'enfuir... Tout est flou, ça c'est passé tellement vite. Il y a eu des explosions, du feu, je n'ai pas compris ce qui était en train de se passer, mais je savais que c'était une chance pour moi de fuir. Ensuite je suis resté plus d'un an à errer dans les rues. » Donc, c'était parce qu'il avait réussi à fuir qu'elle ne l'avait pas trouvé. Ceci expliquait cela. Mais pourquoi est-ce qu'il n'était pas revenu à Hydra ? Pourquoi il n'était pas venu la voir ? « J'ai fini à l'hôpital et une infirmière m'a aidé à sortir... » Une infirmière l'avait aidé hein ? Isaline fronça les sourcils inconsciemment. Elle sentait qu'elle n'allait pas aimer la suite. « Je n'avais pas de toit et elle m'a proposé de venir chez elle... » Pas de quoi s'inquiéter ou être jalouse donc... La voleuse sentait la colère lui monter au nez. « J'avoue que ça faisait tellement longtemps que j'avais pas bouffé, ou que je n'avais pas dormi tranquillement que j'ai accepté... » Ben tiens, pourquoi se priver. Ça devait être plus pratique que de s'enquiquiner à faire le chemin jusqu'ici. Et bien sûr, ça n'avait pas été parce qu'elle était mignonne - ce qu'elle devina à sa manière d'éviter soigneusement son regard - qu'il avait accepté aussi rapidement. « Une nuit à cause d'un cauchemar j'ai tout bousillé chez elle, c'était pas volontaire... C'est... C'est selon ce que je ressens. Pour elle, j'étais un émergé... » Isaline ne l'écoutait plus que d'une oreille. Dire qu'il avait osé de faire lui faire une crise de jalousie alors que môssieur batifolait avec une pouf. C'était vraiment un comble ! Il fallait vraiment qu'elle prenne sur elle pour ne pas l'envoyer balader et le laisser en plan. D'ailleurs, maintenant qu'elle y pensait, il pouvait tout à fait être avec elle à l'heure qu'il était et ne rien savoir. Vraiment, il se fichait bien de sa tronche son amour de jeunesse. « Elle a eu des sentiments pour moi, elle voulait que je sois heureux, elle a même retrouvée Aaron. » Oui et bien sûr, elle avait fait tout ça gratuitement, même en sachant qu'il ne ressentait rien pour elle... « Seulement elle m'a fait une sorte d'ultimatum... Elle ou Aaron. Tu penses que j'ai choisi mon frère... » Et que du coup, il revenait ici en se disant qu'il pourrait récupérer la godiche qui l'attendait depuis toutes ces années et qui avait risqué sa peau dans le QG de la Garde Rouge pour le retrouver... « Enfin voilà en gros ce qui s'est passé. » Isaline était maintenant assise en tailleur, une main songeuse et inquisitrice posée sur son visage aux traits irrités. « Je vois. Et si tu me disais ce que tu ressens pour elle. » lâcha-t-elle froidement, comme un couperet, prête à lui voler dans les plumes s'il tentait à nouveau de se fiche de sa tête. Car de toute évidence, il cherchait à rendre ses retrouvailles pires que tout ce qu'elle avait pu imaginer. Mais elle en avait assez entendu. Isaline se leva, lui lança un regard glacial et lui tourna le dos en direction de la sortie.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 23 Avr - 23:18

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
Isaline repris la parole avec victoire "la garde rouge" ... Je me mordis la lèvre, si seulement je n'avais pas fini en taule comme un vulgaire débutant ... P*tain de vie à la con! enfin je devais prendre sur moi. Continuant de parler, je pouvais voir le regard d'Isaline s'assombrir ... Surtout quand j'avais commencé à parler de cette "infirmière" ... Comment pouvais-je lui en vouloir après tout ? J'avais bien pété un câble en le voyant s'entraîner avec un autre mec. Même si je venais à donner le moins de détail possible, à présent Isaline avait un regard glacial. Alors que j'avais terminé de lui raconter ce qui c'était passé pendant mon absence, je compris que je n'allais pas m'en sortir ainsi ... Isaline est loin d'être sotte, puis j'avais voulut être honnête avec elle, même si pour ça je devais prendre des risques, bordel qu'est ce que ça me brisé de l'admettre. Alors qu'elle venait de me lancer une question cinglante, celle-ci se leva pour rejoindre la sortie. De suite je réagis, je voulais la retenir, je ne pouvais pas la laisser partir comme ça, alors je fini par crier

-Isa!


Un mur de glace se dressa devant elle ... Sur le coup je fus complètement choqué, qu'avais-je fait ? Ce mur aurait pus blesser Isaline bordel! finalement j'eu un soupire, avant de reprendre la parole.

-Ce que je ressens ? De la douleur et de la colère, mais pourquoi s'attarder sur elle ? J'ai passé un an à fuir les flics et la garde rouge, un an à me foutre la trouille, je suis dangereux alors j'ai préféré m'isoler plutôt que de tuer des êtes que j'aimais, puis j'ai fini à l'hôpital ... Encore une fois j'ai eu de la chance de ne pas être dénoncé, j'ai réagi de façon violente devant cette infirmière, puis elle m'a aidé, j'en avais marre de fuir, j'avais besoin de me poser, d'apprendre à me contrôler ...


Finalement je me calais contre le mur croisant les bras.

-P*tain Isa je suis toujours dangereux, mais j'ai fini par croire en moi, par sortir ... Mais croit moi, j'ai toujours la trouille de blesser du monde ... D'ailleurs ... A la fête foraine, lorsque les câbles de la roue ont cédaient ... C'était de ma faute, à cause de moi des personnes sont mortes et la je parle de femme et d'enfant ... Crois tu vraiment que j'aurais pus revenir en sachant que je mettais tout le monde en danger ? J'étais une bombe à retardement et pour cette infirmière ... Je connaissais déjà l'amour grâce à toi, j'ai crus ... J'ai crus que je pouvais recommencer autre chose ... Seulement ça n'a pas était le cas, je ne pouvais pas et ça fait mal d'être rejeter quand tu as offert ta confiance

Je détestais ce sentiment de trahison, d'avoir été duper ...
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 24 Avr - 18:19
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Cette douleur... Isaline n'avait rien connu de plus cinglant dans toute sa vie que le décès de sa mère. Un déchirement de l'âme dans toute sa hauteur, sa longueur et sa profondeur. Car elle avait beau être une chieuse par excellence, lorsqu'elle donnait son amitié ou son amour à quelqu'un, c'était pour toute la vie et sans demi-mesure. Malheureusement, elle avait oublié que ce n'était pas le cas de tout le monde. Et face à cette révélation, à cette trahison, le cœur de la blonde se retrouvait à devoir faire face à une tempête d'émotions si fortes et si négatives qu'elle en venait à ne plus rien ressentir du tout. Ce trop plein de sentiments houleux était absolument insupportable. Comment un seul être humain pouvait-il supporter tout cela en une fraction de seconde ? En était-il seulement capable sans se briser ? Froide et glaciale, Isaline s'était finalement levée sans attendre de réponse pour quitter la pièce. A ce moment-là, elle n'était plus qu'une bombe à retardement qui risquait d'exploser à tout moment. Mais alors qu'elle marchait d'un pas tremblant camouflé sous sa détermination, un mur de glace se dressa devant elle au même moment où sa voix retentit derrière elle. « Isa! ! » Obligée de s'arrêter, Isaline ne se retourna pas pour autant. Elle resta d'abord à fixer ce mur sans parvenir à s'émerveiller de ce que Nicholas était capable de faire. Elle ne voulait plus le voir, plus l'entendre. Ne voulait plus rien de ce qu'il pouvait lui donner, car tout ce qui venait de lui n'était que souffrance et désillusion. Prise dans la tornade de ses sentiments, elle ne s'aperçut même pas qu'il y avait encore des agents d'Hydra dans la pièce. Et franchement, qu'est-ce qu'elle en avait à faire ? « Ce que je ressens ? De la douleur et de la colère, mais pourquoi s'attarder sur elle ? J'ai passé un an à fuir les flics et la Garde Rouge, un an à me foutre la trouille, je suis dangereux alors j'ai préféré m'isoler plutôt que de tuer des êtres que j'aimais, puis j'ai fini à l'hôpital... Encore une fois j'ai eu de la chance de ne pas être dénoncé. J'ai réagi de façon violente devant cette infirmière, puis elle m'a aidé, j'en avais marre de fuir, j'avais besoin de me poser, d'apprendre à me contrôler... » Isaline comprenait la peur qu'il avait du ressentir en découvrant ses pouvoirs, d'autant qu'ils étaient puissants et destructeurs. Elle comprenait aussi qu'il cherche à protéger ceux qui comptaient pour lui. En revanche non, elle ne comprenait pas pourquoi il avait préféré prendre des risques avec et pour cette infirmière plutôt que pour elle. Quelle que soit l'excuse qu'il avancerait, justifiée ou non, il ne la convaincrait pas qu'il pouvait encore avoir des sentiments pour elle alors qu'il n'avait même pas chercher à la revoir ni à prendre de ses nouvelles. Isaline croisa les bras et ferma les yeux. Elle voulait juste que tout ça s'arrête. Mais Nicholas en avait décidé autrement. « P*tain Isa ! Je suis toujours dangereux, mais j'ai fini par croire en moi, par sortir... Mais crois-moi, j'ai toujours la trouille de blesser du monde... D'ailleurs... A la fête foraine, lorsque les câbles de la roue ont cédé... C'était de ma faute. A cause de moi des personnes sont mortes, et là je parle de femmes et d'enfants... Crois-tu vraiment que j'aurais pu revenir en sachant que je mettais tout le monde en danger ? J'étais une bombe à retardement et pour cette infirmière... Je connaissais déjà l'amour grâce à toi, j'ai cru... J'ai cru que je pouvais recommencer autre chose... Seulement ça n'a pas été le cas. Je ne pouvais pas et ça fait mal d'être rejeté quand tu as offert ta confiance. » Isaline se retourna finalement sur ces dernières paroles. « Au moins là-dessus on est d'accord. » lâcha-t-elle froidement. Il osait venir lui parler de trahison, à elle ? A elle ? Alors que c'était exactement ce qu'il lui avait fait ? Qu'est-ce qu'il s'imaginait, qu'elle allait lui dire que ce n'était pas grave, qu'elle comprenait et que sa douleur comptait plus que la sienne ? Ah ça sûrement pas alors ! Mais puisqu'on en était à se vider le cœur, c'était maintenant son tour. « Je comprends que tu te sois senti terrifié en découvrant que tu es un émergé, et je comprends aussi ta culpabilité. Mais quoi que tu te racontes pour te dédouaner, tu l'as choisi elle plutôt que moi pour refaire ta vie. Tu n'as même pas cherché à savoir que moi je voulais. Et tu vois, pour moi, c'est le plus important et le plus blessant. A elle aussi tu aurais pu lui faire lui du mal accidentellement, pourtant ça ne t'a empêché de vouloir rester avec elle. Et aujourd'hui, tu me reviens uniquement parce qu'elle t'a posé un ultimatum. Parce que franchement, on ne va pas se mentir, mais si elle ne l'aurait pas fait, tu ne serais pas ici. Tu serais gentiment à refaire ta vie avec elle et à choisir le papier-peint de votre futur maison. Quant à Aaron, j'imagine qu'il a juste eu de la chance d'être de ta famille, sinon tu l'aurais évincé aussi. » Sa voix se perdit dans un sanglot, mais Isaline refusait de lui faire le plaisir de pleurer devant lui et terrassa les larmes naissantes d'un revers de main. « Laisse-moi maintenant. Tu n'as pas eu besoin de moi au début de ta nouvelle vie, tu n'en auras pas plus besoin maintenant. » Contournant le mur de glace, Isaline continua son ascension jusque la porte. Désormais elle verrouillait la serrure de son cœur à jamais. Il ne lui servait plus à rien. Son père avait raison, l'amour n'existait pas car on était tous remplaçable. Seul comptait le pouvoir.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 24 Avr - 19:21

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
A mon tour j'avais le droit à une crise de jalousie de la part de Isaline, mais cela voulait sans doute dire qu'elle avait toujours des sentiments pour moi ... Enfin, vue comment la conversation était en train de tourner, pas sur qu'elle en ait encore pour longtemps, ou alors se serait un sentiment de mépris, si ce n'était pas déjà le cas. De suite Isaline me demanda pourquoi j'avais choisi cette infirmière, plutôt qu'elle ... Disons que la réponse était simple, après je devais admettre que c'était une pensée assez cruelle envers Jaimie ... J'avais honte de moi, j'avais tout même réagit comme une sorte de monstre ... Je me mordis la lèvre, alors que Isaline continué de s'exprimer. Finalement j'eu un soupire ... Cette fois-ci Isa était en train de conclure l'histoire bien trop vite, voyant que celle-ci était sur le point de partir, je suivi rapidement celle-ci. Une fois que j'eu rejoins celle-ci, je me mettais face à elle.

-Tu conclus trop vite! pourquoi j'ai choisi elle plutôt que toi ? Tu veux donc savoir à quel point je peux être monstrueux ?


Je fus soudainement pris par une immense colère, en plus d'être honteux.

-Je préféré blesser une inconnue plutôt que de te blesser toi! j'avais aucun contrôle, aucun, au début oui je n'ai rien ressenti, mais après avoir passé des journées entières à être enfermé dans une maison, à toujours revoir la même personne on fini par développer des sentiments, on fini par accepter ce que l'on est ... Après j'ai pris des risques, je suis sorti et quand elle a vue que j'étais reparti à la recherche de mon frère, elle a commencé à le chercher, pourquoi ? Je n'en sais rien, alors oui tu peux être en colère parce qu'effectivement j'ai eu des sentiments, mais au début c'était loin d'être le cas ... J'ai agi par intérêt, alors voilà pourquoi je l'ai choisi, parce que je savais que je n'allais blesser aucune personne que j'aimais ...


J'avais le regard noir, je détesté parler ainsi, seulement j'avais voulut mettre carte sur table, alors autant en profiter pour étaler qui j'étais réellement, je ne bosse tout de même pas à HYDRA pour rien.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 24 Avr - 22:35
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
C'était une véritable scène qui était en train de se jouer dans la salle de sport, sous les regards hagards des agents d'Hydra qui devaient sûrement commencé à paniquer en voyant les pouvoirs de Nicholas se déclencher sous la colère. Et ceux qui connaissaient Isaline depuis des années mais qui n'avait jamais connu le ténébreux devaient bien se demander qui était cet énergumène pour qui la blonde faisait une crise de jalousie, elle qui était froide comme la glace et n'avait jamais eu de sentiment pour personne. Mais les deux enragés étaient bien trop en souffrance et la situation bien trop capitale pour qu'ils s'intéressent aux sportifs en cherchant à régler leur problème ailleurs. Et la situation aurait du s'arrêter là, après que chacun ait balancé son venin à l'autre et que la voleuse ait tourné les talons, bien déterminée à en finir avec cette histoire. Mais pour la seconde fois, Nicholas refusa de la laisser partir. Il lui passa devant et se planta face à elle, lui-aussi déterminé mais pas à en finir avec leur relation. « Tu conclus trop vite ! Pourquoi j'ai choisi elle plutôt que toi ? Tu veux donc savoir à quel point je peux être monstrueux ? » Isaline s'était arrêtée, bras croisés et le regard agacé, et il suffirait d'un mot qu'elle ne supporterait pas pour que sa patience s'évapore définitivement. Et la voleuse s'attendait tellement à ce qu'il trouve une excuse méprisable pour expliquer son geste qu'elle jetait déjà un œil à la porte derrière Nicholas. Elle se laissa pas non plus intimidé par son explosion de colère. « Je préférais blesser une inconnue plutôt que de te blesser toi ! J'avais aucun contrôle, aucun ! Au début oui, je n'ai rien ressenti, mais après avoir passé des journées entières à être enfermé dans une maison, à toujours revoir la même personne, j'ai fini par développer des sentiments, par accepter ce que j'étais... Après, j'ai pris des risques, je suis sorti et quand elle a vu que j'étais reparti à la recherche de mon frère, elle a commencé à le chercher. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Alors oui tu peux être en colère parce qu'effectivement, j'ai eu des sentiments, mais au début c'était loin d'être le cas... J'ai agi par intérêt. Alors voilà pourquoi je l'ai choisie, parce que je savais que je n'allais blesser aucune personne que j'aimais... » Ça, elle ne l'avait pas vu venir. Genre, vraiment pas. Ce n'était pas possible qu'il ait fait tout cela uniquement pour la protéger, elle n'y croyait pas. Du moins, elle essaya de s'en convaincre. Parce que c'est vrai que Nicholas était comme elle. C'était un battant, un survivant, et il utilisait toutes les situations à son avantage pour se sortir de tout. Elle le connaissait tellement sous sa facette aimante et malicieuse qu'elle avait oublié qu'il n'était comme ça qu'avec elle, avec Aaron et Logan. Et vu comme ça, elle ne pouvait plus lui en vouloir de rien, pas même d'avoir eu des sentiments pour cette autre femme. Isaline savait que si elle devait inverser les rôles, elle aurait agi exactement de la même manière que lui. Déboussolée, complètement perdue, Isaline ne savait plus quoi dire ou penser. Elle se sentait à la fois stupide et heureuse, fatiguée et paumée. Après toute l'énergie investie dans le vent de la jalousie, de la douleur et de l'incompréhension, elle n'en avait plus pour autre chose. La voleuse se contenta donc de l'observer, désemparée. « Alors euh... pourquoi tu reviens maintenant ? » fut tout ce qu'elle trouva à dire, mais son ton était désormais dénué de toute colère ou de reproche, et se faisait même tendre. Hésitante, Isaline finit par poser sa main sur le torse de Nicholas. Elle commençait doucement à intégrer tout ce qu'il venait de lui avouer, et à retrouver ce besoin de venir se lover contre lui. Après toutes ces années d'attente, de recherches, de coup de gueule, tout semblait enfin finir pour le mieux. Ils pouvaient enfin se retrouver. Et devant ce constat, Isaline ne put empêcher des larmes silencieuses roulées le long de ses joues, de bonheur cette fois-ci. Il lui avait tellement manqué !
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 25 Avr - 14:42

I AM YOURS. DON’T GIVE MYSELF BACK TO ME ☆ NICHOLAS
C'est comme une lame, enfoncée droit dans mon âme
Alors que je ne faisais même pas attention aux agents d'HYDRA qui été présent, voilà que j'avais perdu le contrôle de mes pouvoirs, et qu'un mur de glace avait fini par se former, pour bloquer le passage à Isaline. J'admet que quelque part j'en avais rien à foutre, pour moi le plus important était de parler à Isaline, je voulais lui expliquer ce qu'il c'était exactement passé pendant ses deux ans. A présent le mur de glace était en train de fondre ... Bon, se serait un autre problème à régler, pour le moment j'étais bien trop occupé avec Isaline. Voyant qu'elle était en train de conclure mon histoire bien trop vite, je du lui avouer le pourquoi du comment, j'avais choisi Jaimie plutôt qu'elle ... Il ne faut pas oublier qu'avant tout je reste un Frances, j'ai le sang d'un salopard qui coule dans mes veines, je peux me montrer hypocrite et égoïste, je suis bien loin d'être un ange, alors oui, je vins à révéler à Isaline pourquoi j'avais fait ce choix. J'étais en colère contre moi-même, mais si il fallait aussi passer par la, très bien, j'allais le faire. Celle-ci c'était arrêté, croisant les bras, avec un regard agacé. Attention, maintenant soit ça passe soit ça casse. Parlant avec colère, par en colère contre Isaline, mais contre moi-même, lorsque j'eu terminé, je fus surpris par sa réaction ... Elle semblait bien prendre mon explication, alors que j'avais agis comme un c*nnard. Je pus voir le visage Isaline passer par diverses émotions, la jalousie, la douleur, l'incompréhension, sans oublier la fatigue. Celle-ci repris la parole d'une voix bien plus douce, et sur le coup je me senti bien bête de mettre autant mis en colère. J'eu un léger soupire, relachant la pression que j'avais accumulé, puis je repris.

-C'est grâce à Aaron ... Je suis dangereux, peu importe l'endroit ou je suis, je dois apprendre à me contrôler et ce n'est pas en me cachant que je vais y arriver ... La journée il s'en va ... Puis je le revois le soir, il me parle de toi, de Logan, et je me rends compte que gâche ma vie en restant enfermé, alors j'ai pris le risque ... Puis ... Disons que j'en n'ai aussi assez de casser le mobilier de mon frangin


Oui je pouvais toujours ajouter une touche d'humour ? Mais quelque part c'était bien vrai. Bientôt ont allaient vivre dans un champ de ruine, il était vraiment temps que j'apprenne à me contrôler, je me demandais comment Aaron faisait encore pour me supporter. Puis je ressenti le besoin de "protection" de Isaline, elle n'avait pas besoin de parler, juste un regard et je comprenais qu'elle cherché du réconfort. Alors que des larmes roulaient le long de ses joues, je délgutis difficilement, retirant ses larmes de mes pouces, la laissant se blottir contre moi.

-Tu m'a tellement manqué Isaline, j'ai tellement peur de perdre le contrôle ... Mais je prend le risque parce que je ne peux plus vivre sans toi

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 8 Mai - 21:51
as before
nicholas & isaline

   
« If you do not love me, I shall not be loved. If I do not love you, I shall not love.  »
Isaline et Nicholas étaient comme l'huile et le feu ; lorsque leur tempérament impulsif se mélangeaient, ils étaient capable de mettre le monde à feu et à sang et de tout faire brûler autour d'eux. Ils étaient deux écorchés vifs, deux âmes en déroute dont la relation avait toujours été fusionnelle, tant leur détresse trouvait un écho dans celle de l'autre. Ils étaient fait du même bois, avaient connu les mêmes déboires, les mêmes désillusions. Alors oui, apprendre que Nicholas était parti voir ailleurs et qu'il ne serait pas revenu si sa rivale ne l'avait pas mis au pied du mur la rendait furieuse, folle de jalousie et de chagrin, complètement hors de contrôle et bien décidée à lui faire payer son infidélité en commençant déjà par lui dire d'aller se faire voir. Et puis Nicholas, aussi déterminé qu'elle à s'expliquer sur le sujet, avait fini par trouver les bons mots et à les lui faire entendre. C'est vrai que ses motivations profondes étaient horribles, mais ça calma Isaline. Pour elle, peu importait comment il comportait avec les autres, du moment qu'il était son bad boy à elle, rien qu'à elle. Et maintenant qu'elle y réfléchissait, elle comprenait son geste et devait admettre qu'elle aurait sûrement fait pareil à sa place. Coupée dans son élan en entendant les explications de Nicholas, la voleuse se sentit soudainement très stupide, mais aussi très heureuse. Il s'était abonné aux absents uniquement pour la protéger, craignant de lui faire du mal involontairement. Sauf que du coup, une question se posait, question que la belle blonde ne tarda pas à soulever : pourquoi revenir maintenant ? Qu'est-ce qui avait pu le faire changer d'avis ? « C'est grâce à Aaron... Je suis dangereux, peu importe l'endroit ou je suis, je dois apprendre à me contrôler et ce n'est pas en me cachant que je vais y arriver... La journée il s'en va... Puis je le revois le soir, il me parle de toi, de Logan, et je me rends compte que je gâche ma vie en restant enfermé, alors j'ai pris le risque... Puis... Disons que j'en ai aussi assez de casser le mobilier de mon frangin. » Aaron... Évidemment ! Sous son air de je-m-en-fous-de-tout, il avait patiemment choisi les bons mots aux bons moments pour faire sortir son jumeau de son trou. Ce type était vraiment pas croyable... Il avait un bon sens et une intelligence émotionnelle troublante derrière son regard d'apparente indifférence. A se demander pourquoi il était toujours sans attache. N'arrivait-il vraiment pas à trouver une femme à sa mesure ? Mmm... En tout cas, elle ne le remercierait jamais assez de lui avoir ramener son beau ténébreux. « Oui, il m'a parlé de ça. Il trouve d'ailleurs que c'est très utile pour changer plus rapidement de décoration intérieure. Par contre, selon ses dires, c'est juste dommage que tu ne puisses pas tapisser et acheter des meubles aussi vite que tu les mets en miettes, sans quoi il vivrait déjà dans un palace. » sourit-elle en retour. « Cela dit, Aaron et palace dans la même phrase ne vont pas vraiment ensemble. » s'esclaffa-t-elle doucement, connaissant elle-aussi très bien l'ex-assassin d'Hydra puisque ce dernier était son ami et confident. Cette petite plaisanterie signa alors la fin de la guerre et le retour à leur complicité. Isaline vint se blottir contre le torse de son chéri, qui l'accueillit avec tendresse, comme par peur de briser la poupée de porcelaine qu'il tenait entre ses bras. « Tu m'as tellement manqué Isaline, j'ai tellement peur de perdre le contrôle... Mais je prend le risque parce que je ne peux plus vivre sans toi. » A ses mots, la belle blonde se lova encore un peu plus contre lui, des larmes silencieuses roulant le long de ses joues, rapidement effacées par Nicholas. Un geste valant mille mots, Isaline prit le temps d'apprécier ce moment qu'elle n'espérait plus, puis elle leva son visage vers celui de son amant et l'embrassa avec douceur. Les retrouvailles avaient peut-être débuté comme dans le pire des cauchemars, mais elles se terminaient heureusement comme dans le plus beau des rêves. « Viens. » fit-elle en ouvrant la porte tout en ne lâchant pas son tee-shirt. « On a beaucoup de choses à se dire et à rattraper. Mais pas ici. » Car si Isaline ne se sentait pas gênée de taper des crises de nerfs en plein milieu d'une salle de sport remplie, en revanche, pour lorsqu'elle voulait profiter de son homme, elle préférait être en tête-à-tête. Quittant ainsi la salle d'entrainement, elle mêla ses doigts au sien et l'emmena chez elle. A l'abri des regards et des oreilles indiscrètes, ils pourraient tranquillement rattraper le temps perdu.

Fin du RP
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
I am yours. Don’t give myself back to me ☆ Nicholas
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MEGAUPLOAD][DVDRiP]Never Back Down - Ne Jamais Reculer
» Never Back down 2 dvdrip
» cp-9 roi du hentaï xd
» [MU] Ong-Bak 3 [DVDRiP]

House of M :: VOL. N°I :: RPs terminés-
Sauter vers: